Bruits de guerre civile aux USA

 

Aux USA, entretien avec Alex Douglas J. Hagmann, fondateur et directeur du Réseau de veille du Nord. Il est également le PDG d’une agence privée d’investigation au service de 500 clients fortunés. En raison de son expertise dans la surveillance secrète et le contre-terrorisme, M. Hagmann a conseillé le ministère américain de la Justice, le FBI, ainsi que la police d’état de Pennsylvanie et de New York.

Des sources fiables lui ont indiqué que le département de la sécurité intérieure américaine se préparait à une guerre civile massive à la suite de l’effondrement du dollar qui devrait avoir lieu dans les années 2020 et de l’hyper-inflation qui en résulterait !

 

 

civil warAujourd’hui, observe Doug Casey, un analyste financier indépendant, « il y a une guerre civile culturelle, « où les gens des “États rouges” qui ont voté pour Trump, qui forment une forte majorité géographique des USA, sont alignés contre les gens qui vivent dans les “États bleus”, sur les deux côtes et dans les grandes villes. Ils ne se contentent pas d’être hostiles et d’être en désaccord sur la politique ; ils ne peuvent même plus se parler. Ils se haïssent les uns les autres, véritablement avec leurs tripes. Ils ont des visions totalement différentes du monde. C’est un affrontement de cultures propagé par les médias. » Ce genre de point de vue ne cesse de se développer chez tous les commentateurs sérieux aux USA. L’élection de Trump a considérablement déstabilisé le système précédent.

http://www.dedefensa.org/article/mesure-de-la-guerre-civile-en-cours-aux-usa

 

 

9 commentaires sur “Bruits de guerre civile aux USA

  1. Boris dit :


    Le cinéma est-il la continuation de la guerre par d’autres moyens ? Pierre Conesa, ancien haut fonctionnaire au ministère de la Défense, spécialiste des questions stratégiques internationales, cherche à répondre à la question en étudiant la fabrique d’un ennemi par le cinéma américain :

  2. Antonio dit :


    Il était une fois dans l’ouest :

  3. Brian dit :

    le 25 mai 2020 à Minneapolis, un noir de 46 ans, George Floyd, est interpellé par quatre policiers dans sa voiture, car soupçonné d’avoir utilisé un faux billet de vingt dollars. Il est menotté et plaqué au sol sur le ventre. Le policier blanc, Derek Chauvin, l’immobilise dans cette position en exerçant une pression du genou sur son cou pendant près de neuf minutes, alors que Floyd lui dit qu’il ne peut plus respirer. Cela lui sera fatal. Après cinq ans de prison pour un cambriolage à main armée, Floyd avait déménagé à Minneapolis, laissant sa femme et ses deux filles à Houston. Mais il venait de perdre son emploi d’agent de sécurité en raison du confinement. Sa malchance fut de tomber sur Chauvin, un policier qui semble non pas être raciste mais aimer humilier ses prises. Chauvin vivait avec une réfugiée du Laos et travaillait avec un agent d’origine asiatique et un autre afro-américain.

    Fin mai, début juin 2020, les magasins de luxe du centre de Manhattan ont été des cibles privilégiées, et pourtant, on a laissé faire. A Philadelphie, les pillages ont été absolument insensés. Des vandales ont pu piller une pharmacie pendant quinze heures d’affilée… sans être ennuyés. Dans toute l’Amérique, des milliers et des milliers de criminels utilisent les manifestations à propos de la mort de George Floyd comme une occasion de commettre des crimes, et le fait que cela se produise sur une base aussi étendue est extrêmement suspicieux. Sans surprise, les ventes d’armes explosent et il faudrait peu de choses pour que le processus se termine en guerre civile généralisée. Qui a soufflé sur le feu ? Qui a intérêt à la destruction de toute l’économie américaine ? Le mouvement Black Lives Matter (BLM) présent lors des manifs car il se mobilise contre le racisme systémique envers les noirs, en recevant des aides de Soros, est plus que trouble ! D’autant plus que certains manifestants se plaignent de ne pas avoir reçu leur 15$/h de Soros :

    https://www.medias-presse.info/camera-cachee-un-groupe-dextreme-gauche-avoue-etre-finance-par-soros/121239/
    Quelques noirs dénoncent cette manipulation. Car la réalité est toute autre : 89% des noirs sont tués par des noirs. Et 81% des blancs sont tués par des blancs.

    C’est ce que dénonce le conservateur noir Larry Elder au démocrate blanc Dave Rubin : Si les noirs ont plus de problèmes, c’est parce que 75% de leurs enfants aujourd’hui sont sans père à la maison. Pourtant au début du XXième siècle, un enfant noir avait plus de chance de naître dans une famille avec un père et une mère qu’un blanc. C’est quand on a proposé de soutenir financièrement les mères seules que le pourcentage a augmenté. Aujourd’hui on constate la même progression chez les blancs : 25% d’entre eux naissent hors mariage. Le gouvernement a en quelque sorte incité les pères à abandonner leur responsabilité financière.

    Le coupable de cet effondrement est celui-là même dont Thomas Jefferson disait qu’il fallait se méfier : « Je crois que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés que des armées permanentes. Le pouvoir d’émission de la monnaie doit être retiré aux banques et restitué au peuple, auquel il appartient en propre. »

    Beaucoup sont surpris de découvrir le manifeste anti-famille de Black Lives Matter qui soutient l’avortement, l’homosexualité et l’agenda anti-familial :
    http://www.brujitafr.fr/2020/06/usa-beaucoup-sont-surpris-de-decouvrir-le-manifeste-anti-famille-de-black-lives-matter-black-lives-matter-soutient-l-avortement-l-ho

    L’occultisme sous jasent de la soi-disant élite est de plus en plus visible dans le chaos ambiant. Les mythes fondateurs américains cachent en réalité une allégeance d’ordre démoniaque comme essayent de nous l’expliquer Justen & Wes Faull :

    Les États-Unis d’Amérique sont-ils, par leur conception, prêts à réaliser une ancienne prophétie ésotérique, dévoilée par des mystiques du passé ? Pendant des milliers d’années, certaines religions occultes ont évoqué l’apparition d’un grand continent occidental qui allait devenir le catalyseur d’un unique royaume mondial qui entraînerait la terre dans une ère d’illumination spirituelle, mais qui ne serait en fait qu’un retour aux anciens rites magiques, au culte des anciens dieux et déesses. ‘Belly of the Beast Director’s Cut’ est un film documentaire qui présente l’histoire cachée des États-Unis et l’origine secrète du dit « état profond ». On y évoque une mystérieuse Bible liée au monument de Washington, un obélisque souterrain et l’entrée d’une crypte secrète de D.C. reliée à l’enfer ; l’Antichrist ressuscitera-t-il donc à partir du sol américain ?

    Cette ère d’illumination spirituelle a pour base une gnose transhistorique qui n’a donc pas d’appellation précise mais qui façonne pourtant notre société moderne par l’infiltration depuis des siècles. Elle marque son empreinte par une symbolique que les initiés aiment à afficher dans le monde profane, mais aussi par une influence entraînant une décadence des mœurs de plus en plus marquée. C’est une sous-culture qui émerge petit à petit et qui tente d’imprégner les profanes pour devenir une culture hégémonique mondiale comme nous l’explique Jean Vaquié :

    Cette « religion sans nom » est divisée en une multitude de sectes et groupes n’ayant pas au premier abord les mêmes centres d’intérêts, mais qui ont toutes et tous en commun de travailler plus ou moins ardemment à la mise en place d’un gouvernement mondial, un Nouvel Ordre Mondial, berceau de l’Antéchrist.La « religion sans nom » est le culte à Lucifer, elle se divise en plusieurs branches, Kabbalistes, Martinistes, Rosicruciens, Théosophes, Lucifériens, Gnostiques et Néo-gnostiques, etc… Toutes ces écoles se chevauchant les unes les autres sont la continuité des anciens cultes à Mystères qui n’ont jamais véritablement disparus et qui sont aujourd’hui présents dans les sociétés secrètes modernes… Ses véritables adeptes descendent souvent de familles lucifériennes transgénérationnelles ou bien sont initiés et corrompus dans les hautes loges structurées de manière pyramidale. Une de leur méthode est l’infiltration et la subversion des religions, des gouvernements et des organismes importants pour y infuser patiemment et méthodiquement leur doctrine luciférienne. Cela s’accompagne d’une redoutable discrétion grâce au principe de la « Massa Duma », la loi du silence, garantie par les états dissociatifs dans lesquels beaucoup d’adeptes sont englués. Le but est de détruire l’ordre social (la nation, la famille, la religion…) et d’inverser la moralité et les valeurs traditionnelles pour imposer un nouvel ordre par la destruction : Ordo ab Chao, l’ordre par le chaos. Dans nos sociétés modernes, nous pouvons aujourd’hui constater les résultats de cette doctrine destructrice qui consiste à obtenir la « rédemption par le péché » ou la « sainteté à travers le mal ». Il s’agit d’une philosophie particulièrement malsaine visant à une inversion systématique des valeurs morales ou le mal devient le bien et le bien devient le mal. Dans son live intitulé ‘Le Messie Militant’, Arthur Mandel définit ainsi cette notion de rédemption par le péché « Ce n’est rien d’autre que la vieille idée paulino-gnostique de la felix culpa, le péché saint de la route vers Dieu passant par le péché, le désir pervers de combattre le mal par le mal, de se débarrasser du péché en péchant. » Ce fléau semble trouver des racines dans les anciennes pratiques Babyloniennes et les cultes à Mystères. Une doctrine ravivée par le Frankisme et le Sabbataïsme, une dégénérescence satanique du judaïsme et de la Kabbale, fondée par les faux messies Sabbataï Tsevi (XVIIème siècle) et Jacob Frank (XVIIIème siècle). Comme s’en prendre à l’innocence est un mal absolu, la pédocriminalité est présente. L’ex-magistrate Martine Bouillon décrivait la chose en ces termes lors d’un célèbre débat télévisuel (Viols d’enfants la fin du silence – France 3) : « On vient de comprendre que la pédophilie existait, on ne peut pas encore comprendre qu’il existe encore pire que la pédophilie dirais-je ‘simple. » Il est clair que l’horreur que représente les viols et assassinats rituels en réunions paraît inconcevable et est donc un frein à l’étude et à la compréhension de ces pratiques. Pourtant le relativisme maçonnique permet d’effacer toute notion de bien et de mal en donnant ainsi à l’initié une sorte de sentiment de supériorité sur la masse. Le reportage d’Elise Lucet avait quelque peu dévoilé ces pratiques malsaines :

    Bon nombre de participants à ces « Bacchanales modernes » baignent depuis leur enfance dans ces milieux et sont donc pervertis et programmés depuis le plus jeune âge. Les états dissociatifs sont pour eux une véritable addiction et une forme de survie face à une réalité autrement insurmontable. Le problème étant qu’ils reproduisent cela sur leur descendance… On retrouve cette réalité dans les films de plusieurs juifs comme Kubrick ou Polanski.

    Voici ce que Marshall Thomas écrit dans son ouvrage et documentaire ‘Monarch, The New Phoenix Program’ : « La franc-maçonnerie est l’un des points communs les plus importants reliant entre elles les victimes d’abus rituels. Ces victimes de rituels traumatiques ont souvent subi des expérimentations de type MK-Ultra dans l’enfance. Des milliers de personnes de différentes régions du pays, qui n’ont jamais été en contact les unes avec les autres racontent toutes globalement la même histoire – qu’elles ont été contraintes à participer à des abus rituels, comprenant des viols d’enfants et des sacrifices rituels. La cohérence de ces histoires, les liens entre abus rituels et MK-Ultra, semblent au début être une fiction, mais les témoignages des victimes sont très cohérents et la participation de francs-maçons de hauts degrés à ces pratiques a été répétée de nombreuses fois. Beaucoup de personnalités impliquées dans les expérimentations du MK-Ultra étaient des francs-maçons de haut degrés, comme le Dr Sidney Gottlieb, George Estabrooks, Ewen Cameron et d’autres membres de la communauté des renseignements. Les francs-maçons ont été accusés de nombreuses choses au fil des années, mais il est probable que la franc-maçonnerie ait été infiltrée par des membres de la CIA, liés au
    MK-Ultra, dans un effort de contrôler ce système fermé et avoir ainsi accès à des sujets expérimentaux. Le programme MK-Ultra a été déplacé hors des laboratoires vers ces systèmes fermés de différents types qui pourraient être manipulés et utilisés pour fournir un grand nombre d’enfants pour les expériences de contrôle mental et les opérations de chantage sans impliquer directement la CIA. »

    ‘Franc-Maçonnerie et Schizophrénie – Dr Jekyll & My Hyde’ par Alexandre Levreton :

    Cliquer pour accéder à Franc-Mac%CC%A7onnerie%20et%20Schizophre%CC%81nie%20Dr%20Jekyll%20%26%20Mr%20Hyde.pdf

    Ainsi, dans ces milieux de la haute société luciférienne, il est impératif de « rompre le cœur » et « recâbler le cerveau » des petits « initiés » dès les premières années. C’est à dire réduire à néant toute compassion chez l’enfant, qui très vite, sous le poids des traumatismes, va développer des personnalités alter déshumanisée… Puis cet enfant multi-traumatisé et programmé reproduira cela sur sa descendance et ainsi de suite. Certaines stars mondiales fracturées depuis l’enfance, sont de véritables médiums ou marionnettes, servant à infuser cette « lumière » luciférienne dans la masse. Le but est de faire en sorte que toutes ces pratiques déviantes, perverses et récurrentes, ne deviennent justement plus choquantes mais qu’elles s’intègrent petit à petit dans notre culture. Cette industrie alimente perpétuellement une jeunesse influençable en demande de contenus toujours plus extrêmes. Il s’agit d’une ingénierie sociale consistant à désensibiliser progressivement les populations face à l’hypersexualisation, la violence, les contenus morbides et malsains.

    • Kelly dit :


      La lettre de Mgr Carlo Maria Viganò à Donald Trump début juin 2020 explique très bien la situation :

      « Monsieur le Président,

      Ces derniers mois, nous avons assisté à la formation de deux camps opposés que je qualifierais de bibliques : les enfants de la lumière et les enfants des ténèbres. Les enfants de la lumière constituent la partie la plus importante de l’humanité, tandis que les enfants des ténèbres représentent une minorité absolue. Et pourtant, les premiers font l’objet d’une sorte de discrimination qui les place dans une situation d’infériorité morale par rapport à leurs adversaires, tandis que ces derniers occupent souvent des positions stratégiques au sein des gouvernements, au niveau politique, économique et dans les médias. D’une manière apparemment inexplicable, les bons sont pris en otage par les méchants comme par ceux qui les aident soit par intérêt, soit par crainte.

      Ces deux camps, qui ont un caractère biblique, sont établis selon la séparation nette entre la postérité de la Femme et celle du Serpent. D’un côté, il y a ceux qui, bien qu’ils aient mille défauts et faiblesses, sont motivés par le désir de faire le bien, d’être honnêtes, d’élever une famille, de travailler, de donner la prospérité à leur patrie, d’aider les nécessiteux et, dans l’obéissance à la Loi de Dieu, de mériter le Royaume des Cieux. D’autre part, il y a ceux qui se servent eux-mêmes, qui n’ont aucun principe moral, qui veulent démolir la famille et la nation, exploiter les travailleurs pour s’enrichir à outrance, fomenter des divisions internes et des guerres, et accumuler du pouvoir et de l’argent : pour eux, l’illusion fallacieuse du bien-être temporel cédera un jour – s’ils ne se repentent pas – au terrible destin qui les attend, loin de Dieu : la damnation éternelle.

      Monsieur le Président, dans la société, ces deux réalités opposées coexistent comme des ennemis éternels, tout comme Dieu et Satan sont des ennemis éternels. Et il semble que les enfants des ténèbres – que l’on peut facilement identifier au deep state auquel vous vous opposez avec sagesse et qui vous mène une guerre acharnée en ce moment – ont décidé d’abattre leurs cartes, pour ainsi dire, en dévoilant maintenant leurs plans. Ils semblent tellement certains d’avoir déjà tout sous contrôle, qu’ils ont laissé de côté cette discrétion qui, jusqu’à présent, avait au moins partiellement dissimulé leurs véritables intentions. Les enquêtes déjà en cours révéleront la véritable responsabilité de ceux qui ont géré l’urgence du Covid non seulement dans le domaine des soins de santé mais aussi dans la politique, l’économie et les médias. Nous découvrirons probablement qu’au sein de cette colossale opération d’ingénierie sociale se trouvent des personnes qui ont décidé du sort de l’humanité, s’arrogeant le droit d’agir contre la volonté des citoyens et celle de leurs représentants dans les gouvernements des nations.

      Nous découvrirons également que les émeutes de ces jours-ci ont été provoquées par ceux qui, voyant que le virus décline inexorablement et que la peur sociale suscitée par la pandémie s’estompe, ont été contraints de provoquer des troubles civils, parce que ceux-ci entraîneraient une répression qui, bien que légitime, pourrait être condamnée en tant qu’agression injustifiée contre la population. La même chose se produit également en Europe, en parfaite synchronie. Il est tout à fait clair que l’utilisation des manifestations de rue est un instrument au service des objectifs de ceux qui voudraient voir les prochaines élections présidentielles remportées par une personne qui incarne les objectifs du deep state et qui les exprime fidèlement et avec conviction. Il n’y aura pas à s’étonner si, dans quelques mois, nous apprenons une fois de plus que derrière ces actes de vandalisme et de violence se cachent ceux qui espèrent profiter de la dissolution de l’ordre social pour construire un monde sans liberté : Solve et Coagula, comme l’enseigne l’adage maçonnique.

      Bien que cela puisse paraître déconcertant, les positions opposées que j’ai décrites se retrouvent également dans les milieux religieux. Il y a des pasteurs fidèles qui prennent soin du troupeau du Christ, mais il y a aussi des mercenaires infidèles qui cherchent à disperser le troupeau et à livrer les brebis pour qu’elles soient dévorées par des loups voraces. Il n’est pas étonnant que ces mercenaires soient les alliés des enfants des ténèbres et haïssent les enfants de la lumière : tout comme il existe un deep state, il existe aussi une deep church qui trahit ses devoirs et renonce à ses engagements propres vis-à-vis de Dieu. De la même manière, l’Ennemi invisible, contre lequel les bons dirigeants se battent dans les affaires publiques, est également combattu par les bons pasteurs dans la sphère ecclésiastique. C’est un combat spirituel, dont j’ai parlé dans mon récent Appel publié le 8 mai dernier.

      Pour la première fois, les États-Unis ont en vous un président qui défend courageusement le droit à la vie, qui n’a pas honte de dénoncer la persécution des chrétiens dans le monde entier, qui parle de Jésus-Christ et du droit des citoyens à la liberté de culte. Votre participation à la Marche pour la vie, et plus récemment votre proclamation du mois d’avril comme Mois national de la prévention des abus envers les enfants, sont des actions qui confirment de quel côté vous souhaitez vous battre. Et j’ose croire que nous sommes tous deux du même côté dans cette bataille, même si nous utilisons des armes différentes.


      Pour cette raison, je crois que l’attaque dont vous avez été victime à la suite de votre visite au sanctuaire national de saint Jean-Paul II fait partie de ce scénario, orchestré par les médias, qui cherche non pas à lutter contre le racisme et à apporter l’ordre social, mais à exaspérer les esprits ; non pas à apporter la justice, mais à légitimer la violence et le crime ; non pas à servir la vérité, mais à favoriser une faction politique bien précise. Et il est déconcertant de voir des évêques – comme ceux que j’ai récemment dénoncés – prouver, par leurs paroles, qu’ils se rangent du côté opposé. Ils sont soumis au deep state, au mondialisme, à la pensée unique, au Nouvel Ordre Mondial qu’ils invoquent de plus en plus souvent au nom d’une fraternité universelle qui n’a rien de chrétien, mais qui évoque les idéaux maçonniques de ceux qui veulent dominer le monde en chassant Dieu des tribunaux, des écoles, des familles et peut-être même des églises.
      https://www.la-croix.com/Monde/Ameriques/Pourquoi-Donald-Trump-utilise-Bible-2020-06-02-1201097143

      Le peuple américain est mûr, et il a désormais compris à quel point les médias mainstream ne veulent pas diffuser la vérité, mais cherchent à la réduire au silence et à la déformer, en répandant le mensonge qui sert les fins de leurs maîtres. Cependant, il est important que les bons – qui sont la majorité – se réveillent de leur torpeur et n’acceptent pas d’être trompés par une minorité de personnes malhonnêtes aux buts inavouables. Il est nécessaire que les bons, les enfants de la lumière, se réunissent et fassent entendre leur voix. Quel moyen plus efficace existe-t-il pour ce faire, Monsieur le Président, que la prière, en demandant au Seigneur de protéger votre personne, les États-Unis, et toute l’humanité, de cette énorme attaque de l’Ennemi ? Devant la puissance de la prière, les tromperies des enfants des ténèbres s’effondreront, leurs complots seront mis au jour, leur trahison sera révélée, leur effrayant pouvoir ne débouchera sur rien, ayant été porté à la lumière et démasqué pour ce qu’il est : une tromperie infernale.

      Monsieur le Président, ma prière est constamment tournée vers cette nation américaine bien-aimée, où j’ai eu le privilège et l’honneur d’être envoyé par le Pape Benoît XVI en tant que Nonce apostolique. En cette heure dramatique et décisive pour l’humanité entière, je prie pour vous et aussi pour tous ceux qui sont à vos côtés au sein du gouvernement des États-Unis. Avec confiance, je souhaite que le peuple américain s’unisse à vous comme à moi dans la prière au Dieu tout-puissant. Unis contre l’Ennemi invisible de toute l’humanité, je vous bénis ainsi que la Première Dame, la nation américaine bien-aimée, et tous les hommes et les femmes de bonne volonté. »

      https://www.lifesitenews.com/opinion/archbishop-viganos-powerful-letter-to-president-trump-eternal-struggle-between-good-and-evil-playing-out-right-now

    • Warren dit :


      Un peu d’humour ne fait pas de mal : L’ex-secrétaire d’Etat de George W. Bush, Colin Powell, a annoncé le 7 juin 2020 qu’il voterait pour le démocrate Joe Biden, mettant en garde contre le danger d’un second mandat de Donald Trump, président «qui ment tout le temps». Il y a quatre ans, il avait déjà annoncé voter Hillary Clinton. Colin Powell est celui qui avait le 5 février 2003, devant le Conseil de sécurité de l’ONU, fait une longue allocution sur les armes de destruction massives prétendument détenues par l’Irak, des arguments qui ont servi à justifier l’invasion du pays. Il a admis par la suite que cette prestation était un mensonge. Un mensonge qui a pourtant coûté des milliers de vies….

      D’autre part, pour lutter contre le racisme et en soutien au mouvement Black Lives Matter, Dara Khosrowshahi, le PDG d’Uber Eats, service de livraison de plats cuisinés lancé par Uber, va offrir la livraison aux restaurants tenus exclusivement par des Noirs jusqu’à la fin de l’année aussi bien aux USA qu’au Canada, les restaurateurs blancs étant exclus de cette promotion.


      En France, des événements interdits aux blancs existent déjà ! Le 28 juillet 2017 à Paris, s’était déroulé le festival Nyansapofest, le premier festival afroféministe européen !

      Avant, du 25 au 28 août 2016 avait lieu près de Reims un camp d’été réservé uniquement aux personnes subissant à titre personnel le racisme d’État tout en excluant les personnes blanches.
      https://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/04/21/01016-20160421ARTFIG00149-un-camp-d-ete-decolonial-interdit-aux-blancs.php
      Ces principes de «non-mixité» proviennent largement des études féministes et postcoloniales des universités américaines. Ainsi la commission «féminisme» de Nuit Debout revendique ouvertement la non-mixité. Sont même exclus de certains débats les hommes cisgenres (hétérosexuels).

      Bien entendu, les manifestations après la mort de George Floyd ont aussi été organisées en France, avec comme prétexte Adama Traoré qui est un immigré africain mort à 24 ans en 2016 lors d’une interpellation par la gendarmerie (qui le connaissait déjà pour de « petits délits »), et l’aide de blackblocks, antifas, salafistes et ultra-gauche.

      Les manifestations recensées ayant plus de 100 participants ne touchent que le monde occidental :
      https://pbs.twimg.com/media/EaB8jn8X0AAkOzf?format=jpg
      Sa soeur Assa Traoré s’est mise à débiter un extraordinaire flot de mensonges du genre « Le passeport français a été créé pour l’esclave noir… Quand l’esclave noir sortait dans la rue, on avait le droit de l’abattre.. » alors qu’elle est d’ethnie Soninké, peuple esclavagiste jusqu’à tout récemment et qu’elle ferait mieux de se taire en essayant de passer inaperçue, vu sa famille :

      De plus, Assa est accusée de fraude sociale ! Salariée de « l’œuvre de protection des enfants juifs-Baron Edmond de Rothschild » jusqu’en décembre 2019, il se trouve qu’elle a milité pendant un an alors qu’elle était officiellement en arrêt-maladie !
      https://myjournal.fr/fraudes-sociales-assa-traore-a-arnaquee-la-cpam-pendant-un-an/

      L’incroyable histoire d’Eugène Bullard :

      KEMI SEBA et la manipulation de Black Lives Matter :

      Kémi Séba : Panafricanisme 2.0 ?

    • Zachary dit :

      Mais pourquoi donc de nombreuses personnes se mettent-ils à genoux alors que George Floyd est décédé d’un « arrêt cardiaque » d’une part à cause de la pression exercée sur son cou par un policier justement à genoux et de l’autre à cause d’une concentration de Fentanyl dans son sang trois fois supérieure à la dose fatale ? Le fentanyl est un opioïde dangereux 50 fois plus puissant que l’héroïne.
      https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2020/06/20/george-floyd-n-a-pas-ete-tue-par-la-police-paul-craig-roberts/
      Cela dit, il avait attrapé le coronavirus deux mois avant.

      On se met à genoux en signe d’allégeance à quelqu’un. La légende d’Hiram en franc-maçonnerie est le thème qui sert au rite de passage que vit le récipiendaire (compagnon) pour accéder à la « Maîtrise ». Au début du XVIIIe siècle, on voit apparaître dans les rituels du troisième grade de la franc-maçonnerie un mythe maçonnique reprenant le personnage biblique d’Hiram, celui qui est l’architecte du temple de Salomon et qui possède un secret. Les ouvriers du chantier sont divisés en trois catégories qui ne sont pas celles données par la Bible mais celles des grades maçonniques : apprentis, compagnons et maîtres. Trois ouvriers criminels tentent d’extorquer son secret sans attendre de le recevoir de manière régulière. Pour cela, ils se postent aux trois portes du Temple, chacun d’eux bloque successivement le passage à Hiram et exige qu’il le révèle mais à chaque fois Hiram refuse et cherche une autre issue. À chaque fois un des conjurés le frappe et le troisième coup est fatal. Les criminels emportent alors le corps hors du Temple et l’enfouissent. Salomon ordonne qu’on recherche le corps. On le retrouve grâce à un végétal, généralement l’acacia qui marque l’emplacement de la tombe. Salomon procède à l’exhumation du corps, qui après deux tentatives infructueuses est relevé au moyen des cinq points parfaits de la maîtrise.

      Il se produit à ce moment deux substitutions : le nouvel initié, qui avait joué le rôle d’Hiram pendant la cérémonie, remplace celui-ci, mais le secret d’Hiram en revanche n’est pas retrouvé : il est remplacé par un secret substitué, puis on enterre le corps avec les honneurs.

      Pendant ce rite, les francs-maçons s’agenouillent sur un genoux seulement, pour honorer le corps de leur maître apparemment mort et cela un 21 mars. Car c’est la date à laquelle Hiram, en tant que symbole du soleil et du dieu égyptien Osiris, serait ressuscité de sa tombe sous l’emprise de la patte du lion ! Il est dit le corps de notre Grand Maître Hiram va se retrouver dans la renaissance spirituelle du Soleil, ou bien Osiris à l’équinoxe de printemps ou encore du printemps du signe du Bélier !

      L’Arc de Triomphe est ainsi détruite par Isis pour qu’il puisse ressusciter de ses cendres.

      En franc-maçonnerie, la colonne cassée représente aussi la chute d’Hiram et l’œuvre inachevée du temple de Salomon. Ce laps de temps de l’arche royale qui commence par l’agenouillement

      se termine le 23 septembre.

      Y-a-t-il un rapport avec cette société secrète de Noirs qui ont des liens avec la franc-maçonnerie et qui se dénomme « la boule » (boolay) ? La Boule travaille de concert avec leurs maîtres pour maintenir l’emprise de la suprématie des Illuminati sur leur peuple.

      En franc-maçonnerie il y a une peinture symbolique appelée « Riding the Goat »

      où un chien chevauche une chèvre tout en ayant un bandeau sur les yeux ; un symbole important des trois premiers degrés. Dans le fond, trois chiens assis pastichent les trois officiers principaux de toute loge maçonnique. Ils portent sur leur collier un bijou symbolique de forme différente. L’un d’eux porte une casquette rouge (représentant le rite écossais). Alors que deux autres, pattes au plancher, en ont une bleue, ce qui signifie qu’ils sont initiés au moins depuis cinquante ans. Ceux portant des chapeaux circulaires sont aussi du rite écossais mais d’un statut institutionnel élevé. Un épagneul tient une corde, qui en argot maçonnique est appelée un «câble d’orteil», fixé autour du cou du candidat.
      https://news.artnet.com/art-world/decoding-the-secret-freemason-symbolism-of-idogs-playing-pokeri-54667
      Il est intéressant de voir que le mouvement « Take a knee » (poser un genou au sol) a été popularisé dans les stades de football américain en 2016 par le joueur noir Colin Kaepernick, avant d’être repris par les militants du mouvement Black Lives Matter.

      Alors que l’hymne américain résonnait avant un match contre les Chargers de San Diego, les joueurs debout, regards tournés vers le drapeau américain, comme le veut la tradition, Colin Kaepernick décida de s’agenouiller avec son coéquipier Eric Reid : « Je ne vais pas afficher de fierté pour le drapeau d’un pays qui opprime les Noirs et les gens de couleur » expliqua-t-il. Comme Colin peut vouloir dire « chien » et son autre nom Rand « loup », certains on fait le rapprochement avec l’agenouillement franc-maçonnique. Le 22 septembre 2017, Trump, lors d’un discours à Huntsville, dans le très conservateur Alabama, appela les présidents des clubs à condamner les protestations des joueurs, « Quand quelqu’un manque de respect à notre drapeau, n’aimeriez-vous pas entendre un des propriétaires de club dire : ‘dégagez ce fils de p*** du terrain…? » Quelques jours après la déclaration du président américain, le riche homme d’affaires Jerry Jones, propriétaire du club des Cowboys de Dallas, posa un genou à terre, aux côté de ses joueurs. L’année suivante, Nike choisit Colin Kaepernick comme vedette de sa nouvelle campagne publicitaire. Par la suite, le mouvement militant Black Lives Matter, créé en 2013, prit le relais. Puis le geste a essaimé dans des rassemblements aux quatre coins du globe. En France, il a notamment été reproduit lors des derniers hommages à Adama Traoré, mort en 2016 après son interpellation par des gendarmes. Ils étaient nombreux dans les rues de Paris le 2 juin 2020, à poser le genou à terre, comme Colin Kaepernick ! « Ce qui est incroyable, c’est la soumission au Parti de l’étranger qui pousse à la sécession en France » explique Philippe de Villiers ! Il est vrai que le ministre de l’Intérieur Castaner qui expliquait que l’« émotion » pouvait justifier le piétinement du Droit, et la ministre de la Justice Belloubet, furent lamentables.

      Résultat de cette manipulation haineuse : des enfants ou des personnes âgées ou handicapées blanches agressées sauvagement par des Noirs : 22 vidéos-chocs ! :
      https://ripostelaique.com/on-caillasse-les-flics-puis-on-deboulonne-les-statues-et-apres-on-tuera-les-blancs.html
      https://ripostelaique.com/blancs-agresses-sauvagement-par-des-noirs-22-videos-chocs-2e-serie.html
      https://ripostelaique.com/ce-sont-toujours-les-noirs-qui-agressent-les-blancs-29-videos-3e-serie.html

  4. dominique dit :


    Chose étonnante, en utilisant la gématrie :

    Certains ont annoncé la mort de l’élu démocrate à la Chambre des représentants, John Lewis, compagnon de route de Martin Luther King. Il est effectivement décédé le 17 juillet 2020 à l’âge de 80 ans, des suites d’un cancer du pancréas.
    https://www.lemonde.fr/disparitions/article/2020/07/18/john-lewis-figure-des-droits-civiques-aux-etats-unis-est-mort_6046583_3382.html

  5. Francisco dit :

    Q – Le plan pour sauver le monde :

    Tous les 2 ou 3 jours, une nouvelle pub attaque Donald Trump. En mai, dans un spot intitulé « L’Amérique en deuil », une voix déclame, sur fond d’images déprimantes de queues de chômeurs, de quartiers en ruine et de malades du Covid : « Sous le leadership de Donald Trump, notre pays est plus faible, plus malade et plus pauvre. Et maintenant, les Américains demandent « que va-t-il rester de l’Amérique si nous devons subir encore quatre ans comme ça ? » »

    https://www.lepoint.fr/monde/des-republicains-ressuscitent-lincoln-pour-dezinguer-trump-18-07-2020-2384749_24.php

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s