Les salafistes en Allemagne !

Les salafistes déclarent la guerre à l’Allemagne.

La déclaration a été postée dernièrement sur le canal YouTube de salafimedia. Les images sont tirées des vidéos des récentes manifestations des salafistes en Allemagne. Les salafistes déclarent la guerre à la démocratie pour instaurer la charia, et annoncent des attaques à la voiture piégée. C’est de la sédition ! Ils profèrent également des menaces à l’endroit des membres du mouvement Pro NRW, qui revendique le droit de critiquer l’islam au même titre que les autres religions.

Au début mai, des salafistes brandissant des bannières d’Al-Qaïda ont attaqué la police à Solingen

http://www.bivouac-id.com/billets/photos-violente-manifestation-musulmane-en-allemagne/

et Bonn

http://www.kfvs12.com/story/18156940/german-police-arrest-100-salafist-protesters

pour protester contre les membres Pro NRW qui avaient exhibé des caricatures de Mahomet lors de leurs manifestations pacifiques légalement autorisées. À Bonn, les salafistes ont blessé 29 policiers, dont deux grièvement, et ils ont tiré à balles réelles sur la police (un acte de guerre civile). La police a arrêté une centaine d’entre eux. Suite à ces manifestations violentes, le ministre de l’Intérieur a indiqué que le gouvernement envisage d’interdire le salafisme, une idéologie politique dont l’objectif est le remplacement de la démocratie par la charia.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=Saioka4l75k

Quelques traductions : « …La vie n’a aucune valeur pour nous quand le prophète est tourné en dérision….Il n’y a aucun doute que l’islam dominera et que la victoire est très proche. …La jeunesse retourne à l’islam, et ne cherche plus son honneur ailleurs que dans l’islam…..Elle attaque les tyrans de satan et les combat. L’Allemagne a été prévenue mais elle n’en a pas tenu compte. Maintenant, récoltez ce que vous avez semé, et observez comment la situation s’intensifie… »

Il semblerait qu’il y ait un point commun entre certains Allemands et certains Musulmans :

http://webresistant.over-blog.com/m/article-11175573.html

Advertisements

8 commentaires sur “Les salafistes en Allemagne !

  1. tien dit :

    On risque d’avoir la même chose en France ! Et ce n’est pas Alain Soral qui viendra nous sauver !

  2. tarci dit :

    Il n’y a pas qu’en Allemagne que les salafistes agissent !

    Tunisie : des salafistes terrorisent une ville. Les fous d’allah ont incendié un commissariat de la ville de Jendouba au nord-ouest du pays :

    Un hotel de Jendouba a été incendié :

    Ces salafistes, qui prônent une interprétation stricte des préceptes de l’islam, entendaient protester contre l’arrestation de quatre hommes impliqués dans de précédentes attaques contre des débits d’alcool. Selon un témoin, qui n’a pas voulu décliner son identité de crainte de représailles salafistes, les manifestants étaient au nombre d’un demi-millier et armés d’engins incendiaires, semant la terreur dans cette localité située vers la frontière algérienne. « Des salafistes au visage masqué et armés de sabres, de cocktails Molotov et de cailloux ont attaqué des boutiques en ville et détruit les biens qui y étaient stockés. Ils ont ensuite incendié le commissariat de police ». Ce témoin -une femme- a ajouté: « Toute la ville vit dans la crainte et la peur à la suite de ces violences. ».

  3. Benoit dit :

    Dans un article d’AsiaNews sur un complot salafiste déjoué par la police allemande à Leverkusen, et sur les groupes salafistes interdits par le ministère de l’Intérieur (en tant que musulmans extrémistes, non en tant que terroristes sans qualification religieuse), on apprend que, selon l’Office fédéral pour la protection de la Constitution, quelque 60 Allemands sont actuellement en Egypte pour apprendre l’arabe et le Coran. Dans une école salafiste spéciale pour Occidentaux, dédiée à l’apprentissage de l’arabe, du Coran, et à l’entraînement militaire…

    http://www.asianews.it/news-en/NR-Westphalia:-Govt-cracks-down-on-Salafist-influence-on-young-Germans-27437.html

    Daniel Schneider, qui avait été arrêté en 2010 pour terrorisme, venait de cette école. Deux autres de ses étudiants, Robert B. et Christian E., ont été arrêtés en décembre dernier dans un aéroport londonien avec des explosifs dans leurs bagages. (Les noms et prénoms n’ont pas été changés : on voit qu’il s’agit d’Allemands de souche.)

  4. Lino dit :

    Les fonctionnaires de l’Office pour la protection de la Constitution en Bavière, l’organisme chargé de la surveillance des activités extrémistes, ont signalé que des prisonniers salafistes tentaient de convertir d’autres détenus et avoir trouvé des manuels djihadistes recommandant le recrutement d’autres prisonniers.

    Rauf Ceylan, un expert de l’islam à Osnabrück, estime qu’un nombre croissant d’extrémistes sont susceptibles d’être incarcérés en Allemagne à l’avenir. «Beaucoup des 300 Allemands qui ont rejoint le djihad en Syrie finiront probablement dans les prisons allemandes à un moment ou un autre », explique-t-il. Or plusieurs exemples, en Europe, ont illustré la menace que peuvent représenter des jeunes hommes convertis à l’islam qui se radicalisent en prison.

    Hadmut Jung-Silberreis, directrice de l’établissement pénitentiaire de Wiesbaden dans l’État de Hesse, qui travaille dans le système pénal depuis plus de trente ans, a été confrontée à la transformation imperceptible d’un auteur de petits larcins en salafiste, avec Riza, un détenu d’origine arabe. « Le jeune homme était très discret, explique-t-elle. Il a effectué un stage en prison et a même obtenu un emploi ». Elle a découvert dans une vidéo sur internet ce qu’il était devenu après sa sortie de prison.

    La vidéo montre trois hommes barbus devant la porte de la prison. Riza se dirige vers eux, et l’un d’eux l’embrasse. L’homme derrière la caméra dit : «Tu es à nouveau libre aujourd’hui et la première chose à laquelle tu vas te dédier est d’ouvrir un stand d’information avec tes frères et soeurs ». Dès le premier jour de sa libération, le jeune homme a participé à une action salafiste. C’est du moins ce qu’affirment les services de sécurité de Hesse. D’après eux, les trois hommes sont des salafistes connus et Riza avait établi le contact avec eux pendant son séjour en prison. « À l’intérieur, tu as trouvé le chemin du retour », lui dit l’un des hommes dans la vidéo, en hochant la tête en direction des murs de la prison.

    L’année dernière, le responsable de la justice de la Ville-État de Berlin a suspendu la coopération avec une organisation appelée le Groupe de travail pour les aumôniers musulmans, car les services de sécurité avaient établi que certains de ses membres étaient problématiques. Mais les approches diffèrent selon les endroits d’Allemagne. La direction d’une prison de Leipzig a par exemple autorisé le salafiste Hassan Dabbagh à travailler comme aumônier au sein de l’établissement, bien que celui-ci soit soupçonné de sédition et fasse l’objet d’une enquête.

    http://www.fait-religieux.com/monde/europe/2014/08/12/allemagne-les-salafistes-recrutent-dans-les-prisons

  5. Luc dit :

    La Rhénanie-du-Nord-Westphalie, dans l’ouest de l’Allemagne, est devenue un bastion des groupuscules salafistes. Leur activisme inquiète aussi bien les autorités allemandes que la population. Selon les services de renseignement occidentaux, plus de 400 jeunes allemands sont partis faire le jihad en 2013 en Irak et en Syrie. Un nombre important d’entre eux ont rejoint les rangs de l’organisation de l’État islamique (EI), le groupe jihadiste dirigé par le « calife » autoproclamé Abou Bakr al-Baghdadi. Les envoyés spéciaux de France 24 se sont rendus en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, dans l’ouest de l’Allemagne, là où les groupuscules salafistes, dont sont issus la plupart des jihadistes, sont de plus en plus actifs.

    À Düsseldorf, le procès de quatre islamistes radicaux, soupçonnés d’avoir planifié un attentat à la gare de Bonn fin 2012 et d’une tentative d’assassinat déjouée en mars 2013, qui s’est ouvert le 29 septembre est particulièrement suivi par les sympathisants de la cause salafiste. Parmi eux, Bernhard Falk, un des principaux leaders de la mouvance. Ce dernier tient un discours à peine voilé. « L’Allemagne a de bonnes raisons de s’inquiéter, car la situation en matière de sécurité est problématique, les opprimés se défendent et ils finiront par trouver les moyens de mener à bien des actions. » Cet ancien terroriste d’extrême gauche, converti à l’islam radical en prison, est proche d’un certain Sven Lau. Cet individu, que la presse locale surnomme l’ennemi public numéro un, a mis les autorités allemandes en état d’alerte ces dernières semaines.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s