Mariage et identité sexuelle

Dans les pays occidentaux, la question porte beaucoup sur le mariage homosexuel ! Dernièrement on apprenait même qu’Obama y était pour.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/05/09/97001-20120509FILWWW00684-obama-se-prononce-pour-le-mariage-homo.php

Mais qu’est-ce que le mariage : Le mariage est défini traditionnellement comme l’« union légitime d’un homme et d’une femme ». Il est l’acte officiel et solennel qui institue entre deux époux une communauté de patrimoine et de renommée appelée « famille » (ou foyer, feu, ménage…) dont le but est de constituer de façon durable un cadre de vie commun aux parents et aux enfants pour leur éducation. Du côté des catholiques il y a par exemple un site pour favoriser les mariages chrétiens :

https://www.navisfidelis.fr/

Selon le dictionnaire, le terme mariage ne convient donc pas pour les unions homos. Autant utiliser un autre mot ! Comme “union civile” ! Pourquoi donc cet acharnement à vouloir déformer le sens des mots ? On avait déjà eu la “guerre humanitaire”, çà suffit !

Mais il y a plus fort encore ! L’Argentine vient d’adopter une loi sur “l’identité sexuelle” qui la définit non plus en fonction de ce qui est, mais du “vécu intérieur”.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/05/10/97001-20120510FILWWW00381-argentine-une-loi-sur-l-identite-sexuelle.php

Le sénat argentin vient d’approuver un projet de loi sur l’identité sexuelle qui autorise par exemple les travestis et transsexuels à déclarer le sexe de leur choix, auprès de l’administration, endossant ainsi définitivement le texte adopté en première instance par la Chambre des députés.

Le projet de loi a obtenu 55 voix pour, une abstention et O voix contre, après plus de trois heures de débats. La nouvelle loi détermine l’identité sexuelle comme “le vécu intérieur et individuel du sexe tel que la personne le ressent elle-même, ce qui peut correspondre ou non au sexe enregistré à la naissance, incluant le vécu personnel du corps”.

On va pouvoir ainsi marquer sur ses papiers d’identité, le sexe que l’on voudra ! Tout un commerce de “mariages blancs” homos, faux homos etc…va se mettre en place ! Et les termes de monsieur ou madame ne seront plus utilisés de peur de froisser ! On dira sans doute “untel” venez nous parlez au micro ! Et il faudra à chaque fois demander si on est féminin ou masculin ! Certains prévoient même d’y ajouter le mot cuir ou encore sado, maso et pourquoi pas actif, passif !

Oui, le monde est devenu fou ! Dans peu de temps, il va être “dur dur d’être bébé” avec des parents aussi équilibrés ! Et le complexe d’œdipe dans tout çà ?

http://www.youtube.com/watch?v=7IiLZ0dvDWU

3 commentaires sur “Mariage et identité sexuelle

  1. Annie dit :

    Pour Sophie Audugé, Déléguée Générale SOS Éducation, invitée d’André Bercoff, « La transidentité n’a pas sa place à l’école ! »

  2. Cory dit :


    ‘The Mayden Affair’ d’Amit Chandra : la découverte de l’amour par Coddy, douze ans. Il éprouve une attirance pour sa jeune et séduisante gouvernante. On voit comment les deux protagonistes interprètent leurs rencontres. Ce qui donne deux angles bien différents d’une même histoire.


    ‘Guck Woanders Hin’ (Look Somewhere Else) de Charlotte Rolfes (2012) : Tout pourrait être parfait pour Janna, 14 ans : un après-midi à la foire et la perspective de longues vacances d’été. Lorsqu’elle rencontre un garçon de son âge au bord du lac, leur attirance mutuelle est immédiatement apparente. Ce qui commence comme un flirt inoffensif s’avère bientôt être la tentative dramatiquement ratée de Janna de vivre une « première fois ».

    ‘Reading Lindsay Keegan’s diary’ (2017) : Trois garçons de 13 ans entendent que la voisine d’à côté, a écrit le nom du garçon qu’elle aime dans son journal, ils décident de s’introduire chez elle…


    ‘A Tree. A Roch. A Cloud’ de Karen Allen (2017) :
    Lz film se déroule dans un café en bordure de route au petit matin du printemps 1947. Un jeune garçon et un homme plus âgé se rencontrent par hasard. L’homme lui raconte sa compréhension durement acquise de la nature de l’amour.

  3. Dolly dit :

    Mais n’est-ce pas le rêve d’une femme de se marier ?

    Gabriel-Charles Déneux (1856-1926) — Mariage à Epinay sur Seine :

    Frederick Hendrik Kaemmerer (1839-1902) – Mariage à l’église St Roch à Paris :

    Marcus Stone (1840-1921) :

    Illustration de la fin du XIXe siècle :


    Le voeu d’une petite fille n’est-il pas de pouvoir créer une famille en se mariant ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s