Un courageux pays l’Islande !

 

S’il y a un pays qu’il faudrait copier pour sortir du piège de nos spéculateurs mondialistes, c’est l’Islande !

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=9rGNF-C6Xek

Ses habitants (320 000) ont entrepris de réécrire leur constitution tout en refusant de renflouer les banques, après que le système financier islandais ait explosé en 2008 sous le poids des dettes privées (représentant plus de 1200% du PIB). L’Islande revient aujourd’hui sur le devant de la scène avec une croissance de 3% (elle était de -9% en 2009). De plus, le 16 mars 2012, elle rembourse sa dette en avance !

http://articles.businessinsider.com/2012-03-16/europe/31199475_1_imf-loans-icelandic-economy-sovereign-debt

http://www.lemonde.fr/europe/article/2012/10/20/les-islandais-se-prononcent-sur-une-nouvelle-constitution-ecrite-par-des-gens-ordinaires_1778275_3214.html

Reste à régler la dette publique ! De plus ne vient-elle pas de lever 2 milliards de dollars entre juillet 2011 et le 4 mai dernier ?

http://www.foxbusiness.com/news/2012/05/04/iceland-bond-sale-sees-strong-demand-from-us-investors/

Publicités

20 commentaires sur “Un courageux pays l’Islande !

  1. […] Un courageux pays l’Islande ! « Effondrements de civilisation Ses habitants (320 000) ont entrepris de réécrire leur constitution tout en refusant de renflouer les banques, après que le système financier islandais ait explosé en 2008 sous le poids des dettes privées (représentant plus de 1200% du PIB). Chaque crise économique débouche sur une prise de conscience collective. […]

  2. Lino dit :

    L’Islande, sortie de crise ?

    L’Islande avait sa propre monnaie donc elle pouvait dévaluer ! Elle n’est pas soumise au milieu financier. Le peuple n’a pas eu à payer les pertes des banques. Elle va devenir une tête de pont lors du réchauffement climatique.

  3. Line dit :

    Octobre 2008, la faillite des trois grandes banques islandais (Kaupthing, Glitnir et Landsbanki) est proclamée. En cause: une politique d’endettement à risque et le gonflement de leur bilan. Pour prévenir l’effondrement du système bancaire, celles-ci furent nationalisées. Les créanciers étrangers pas remboursés.D’autres mesures furent prises. Quatre ans plus tard, elles portent leur fruit. Et au lendemain des accords conclus à Bruxelles dans la nuit de mercredi à jeudi autour de la création d’une supervision bancaire opérée par la Banque Centrale Européenne, Olafur Ragnar Grimsson, le président Islandais, s’est permis de narguer l’Union Européenne en se félicitant d’avoir laissé tomber les banques. Une décision « difficile mais décisive » pour la relance économique de son pays. Et contraire à la démarche européenne.

    http://www.7sur7.be/7s7/fr/1536/Economie/article/detail/1549133/2012/12/14/L-Islande-se-rejouit-d-avoir-abandonne-ses-banques.dhtml

    Avec un déficit à l’équilibre prévu pour l’an prochain, un taux de chômage proche de 5% et le remboursement total des 2,1 milliards prêtés par le FMI, Reykjavik respire.

  4. Luc dit :

    L’Islande a eu gain de cause dans son bras de fer contre les banques et la Commission européenne.!

    http://nemesistv.info/video/NHK4HUR6949X/l-islande-gagne-son-proces-contre-les-banques#sthash.rkmhBzTV.dpbs

    Le Tribunal a décidé qu’il n’y aura pas à rembourser les épargnants étrangers de la banque IceSave ; surtout des anglais et des néerlandais ! Cela dit, déjà la moitié l’avait déjà été !

    • Gabi dit :

      Comme nous le dit son président, Olafur Ragnar Grimsson, à la conférence de Davos, si l’Islande a réussi à se redresser, c’est parce qu’elle a osé laisser les banques en faillite s’écrouler. Elle les a traitées comme n’importe qu’elle autre compagnie aérienne ou de télécommunication …..

  5. Tonio dit :

    Le chef du parti de l’indépendance, Bjarni Benediktsson, vient de confirmer dans une interview, que l’Islande n’était plus candidate à l’adhésion à l’Union européenne.

    Bjarni Benediktsson, dont le parti de centre droit est arrivé en tête aux législatives (26,5% des voix, 19 sièges), conduit les négociations pour la constitution du gouvernement avec le parti progressiste (centriste), arrivé deuxième (22%, 18 sièges), également opposé à l’UE.

    Pourtant, environ la moitié des chapitres de négociations avec l’UE avaient été conclus (mais pas celui sur la pêche, activité essentielle en Islande).

  6. Anne dit :

    L’Islande continue à dire « allez vous faire voir » à l’Europe !

    Le ministre des Affaires étrangères islandais Gunnar Bragi Sveinsson a annoncé jeudi avoir suspendu pour toute la durée de la législature les négociations d’adhésion à l’Union européenne. «Nous avons dissous l’équipe et les groupes de négociation, et plus aucun sommet n’aura lieu. L’UE a décidé qu’il n’y aurait plus de dotation IAP», a-t-il affirmé !

    L’UE avait accordé à l’Islande 5,8 millions d’euros pour 2013 au titre de l’Instrument d’aide de pré-adhésion (IAP), après la candidature lancée par Reykjavik en 2009. En avril, une coalition de centre droit eurosceptique a remporté les élections législatives avec la promesse de mettre fin à ce processus.

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/09/12/97001-20130912FILWWW00465-ueislande-fin-des-negociations-d-adhesion.php

  7. John dit :

    Le gouvernement islandais a annoncé samedi 30 novembre 2013 un plan pour alléger les dettes des ménages qui ont contracté un emprunt immobilier indexé sur l’inflation , jusqu’à un peu plus de 24 000 euros chacun.

    Ce plan était la principale promesse électorale du Parti du progrès (centriste) du Premier ministre Sigmundur David Gunnlaugsson, victorieux aux législatives d’avril avec son allié conservateur, le Parti de l’indépendance. Actuellement, la dette des ménages équivaut à 108% du PIB !

    L’autre mesure est une exemption d’impôt pour les ménages puisant dans leur épargne-retraite pour rembourser leur emprunt immobilier.

    Le financement sera assuré par une taxation des banques et des fonds qui gèrent les actifs des banques ayant fait faillite en 2008.

    http://www.romandie.com/news/n/_L_Islande_va_annuler_jusqu_a_24000_euros_de_dettes_par_menage_RP_011220130111-26-424647.asp

  8. Anne dit :

    L’Islande dit adieu à l’Union européenne, sans même un référendum :

    Il faut dire que l’Irlande avec un PIB d’une dizaine de milliards d’euros et 380.000 habitants, est certaine de voir ses intérêts ignorés par la BCE.

    http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20140224trib000816865/islande-dit-adieu-a-l-union-europeenne-sans-meme-un-referendum.html

  9. Atlas dit :


    Les Islandais pourront bientôt adorer ouvertement les dieux vikings Thor, Odin ou Frigg, puisque la construction du premier temple dédié à ces dieux nordiques depuis le temps des Vikings est sur le point de commencer, ce mois-ci, en Islande. Il y a 1000 ans, le culte des divinités scandinaves ont été remplacé par le christianisme en Islande, mais les Islandais sont de plus en plus nombreux à renouer avec une forme de paganisme très ancrée dans les traditions populaires, y compris pendant les fêtes chrétiennes comme Noël. « Je ne pense pas que quiconque croie qu’il existe un cyclope monté sur un cheval à huit pattes », a expliqué Hilmar Orn Hilmarsson, le grand prêtre de l’Asatruarfelagid, une organisation basée à Reykjavik et qui pratique le culte des dieux nordiques qu’adoraient les Vikings. Pour lui, « ces contes sont des métaphores poétiques et une manifestation des forces de la nature et de l’esprit humain ».

    L’association a vu le nombre de ses membres tripler au cours des dix dernières années et réussissait à rassembler 2.400 personnes l’an dernier, un chiffre exceptionnel puisque la population totale de l’île est de 330.000 âmes seulement. Que les Islandais croient ou non en l’existence de ces dieux vikings, le culte refait surface : dans le temple de forme circulaire enfoui dans le flanc d’une colline, au dessus de la capitale islandaise, des mariages et des funérailles seront célébrés. Mais également des « baptêmes » : les enfants y recevront un nom viking tandis que les adolescents seront initiés à la mythologie nordique. Pour l’instant, les adeptes de ces cultes nordiques païens se bornent à quelques rituels sacrificiels anciens : la réunion, l’écoute de contes, la musique, le partage d’un repas…Car modernité oblige, l’association a renoncé à la pratique des sacrifices d’animaux.

    Pour Hilmar Orn Hilmarsson, le culte des dieux païens, abandonné depuis la victoire du christianisme dans le pays, n’a jamais été totalement oublié, parce que c’est « ce en quoi nos grands-parents croyaient ». Il citait alors un Islandais récemment rencontré, qui lui racontait le commentaire de sa grand-mère le jour de sa confirmation : alors qu’elle lui offrait un livre de poèmes eddiques, elle lui avait confié : « La chrétienté c’est bien, mais tu ne dois pas non plus oublier tes racines ».

    Il est peut être bon de rappeler que l’arrivée de la chrétienté a mis un terme à la barbarie viking…

  10. Xavier dit :

    De la nécessité pour Marine Le Pen de tout faire pour dès qu’elle est élue, elle demande de quitter l’U.E.. Il n’est pas question qu’elle s’aplatisse comme le fit Tsipras en Grèce.

    Il y a un pays qui a connu l’une des pires crises d’Europe : l’Islande. Depuis sa faillite retentissante en 2008, l’Islande et ses quelque 320.000 habitants ont réussi un retournement économique impressionnant. Avec quelles recettes ?

    Le chômage en Islande est désormais de 1,9%, selon les chiffres officiels, le taux le plus bas depuis 2007. En 2007, le taux de chômage était de 1,3%… Au plus fort de la crise, survenue en 2008, le chômage avait dépassé les 10% (avec des pointes à 12%).

    Pourtant, la crise islandaise a été un vrai tsunami pour cette île. « Peu de pays, voire aucun, avaient vécu une débâcle économique aussi catastrophique », notait le FMI à son propos.
    http://www.imf.org/external/french/np/blog/2011/102611f.htm

    Selon le Premier ministre, «nous n’aurions pu sortir de la crise si nous avions été membre de l’Union européenne», avait-il dit en novembre 2015. Sigmundur Davíð Gunnlaugsson avait même été plus loin en affirmant que ne pas être membre de la zone euro avait été une chance pour l’Islande: «Si toutes ces dettes avaient été en euros, et si nous avions été obligés de faire la même chose que l’Irlande ou la Grèce et de prendre la responsabilité des dettes des banques en faillite, cela aurait été catastrophique pour nous sur le plan économique.

    «A la différence des autres pays heurtés par la crise, l’Islande a laissé ses banques faire faillite, ne préservant que les comptes des ménages résidents. Les étrangers qui avaient placé leur argent dans les banques du pays ont tout perdu lorsque ces banques ont fait faillite. Ailleurs, dans le reste de l’Europe, de nombreuses banques ont été nationalisées car il n’était pas concevable qu’elles puissent faire faillite», rappelait l’Express en 2015.
    http://fr.express.live/2015/06/22/lislande-a-laisse-ses-banques-faire-faillite-et-jete-des-banquiers-en-prison-et-voici-ce-qui-sest-produit-exp-214182/

    http://geopolis.francetvinfo.fr/miracle-a-l-islandaise-a-reykjavik-le-taux-de-chomage-est-tombe-a-19-95935

  11. Benoit dit :

    Toute la beauté des aurores boréales filmées à 360° :

  12. Atlas dit :


    L’hymne islandais s’intitule Lofsöngur ou chanson de la louange. Près de 10% de la population islandaise était au Stade de France le 3 juillet 2016 pour chanter, avec leurs joueurs, cet hymne à la gloire de Dieu avant le quart de final face à la France :

    O Dieu d’Islande! O Dieu d’Islande!
    Nous chantons ton nom, ton nom mille fois saint.
    Les cohortes des temps te font une couronne
    des soleils du firmament sans fin.
    Devant toi un seul jour est comme mille ans,
    et mille ans un jour, ô Seigneur,
    une fleur d’éternité, sur la lslande tremblant,
    qui adore son Dieu et puis meurt.
    O mille ans d’Islande,
    une fleur d’éternité, sur la lande tremblant,
    qui adore son Dieu et puis meurt.

  13. Tom dit :

    L’inquiétude grandit actuellement en Islande, où le volcan Katla a donné des signes d’activité, chose qui ne s’est pas produite depuis 1977.

    Des mouvements d’origine sismique ont été détectés autour du volcan Katla, le plus redouté d’Islande, mais également le plus grand, avec ses 1450 mètres de hauteur. Le 29 août 2016, encore deux nouvelles secousses d’une magnitude de 4 sur l’échelle de Richter s’y sont produites. Des petits tremblements de terre en Islande pourraient être annonciateurs de l’éruption imminente de Katla, comme le craint Iceland Review.
    http://icelandreview.com/news/2016/08/30/continued-seismicity-katla-volcano
    Ce volcan bien connu, situé à 40 km de la capitale, est particulièrement redouté par les habitants car il provoque la fonte du glacier qui le recouvre, entraînant des inondations importantes dans les plaines.

    Il y a 39 ans, ces tremblements de terre n’avaient pas causé une éruption mais un phénomène bien connu des Islandais: le jökulhlaup. Une crue puissante et dévastatrice, résultant de la vidange brutale d’un lac glaciaire en lien avec une éruption volcanique.

    En théorie, le volcan Katla entre en éruption tous les 80 ans ou deux fois par siècle. La dernière fois remonte à 1918. Le volume de cendres dégagés avait atteint 700 millions de mètres cubes et l’indice d’explosivité volcanique (IEV) était de 4 sur une échelle qui compte 9 degrés (de 0 à 8), ce qui est considéré comme une éruption cataclysmique. La fonte du glacier provoqua d’ailleurs le détachement d’icebergs emportés vers l’océan par les inondations.

    En 2010, le volcan Eyjafjallajökull n’avait-il pas paralysé plus de 100.000 vols aériens en Europe ? Les conséquences d’une éventuelle éruption du volcan Katla pourraient être bien plus conséquentes.
    http://www.lequotidien.lu/international/le-volcan-le-plus-redoute-dislande-pourrait-entrer-en-eruption/

    • Ian dit :


      Au matin du 8 juin 1783, le volcan islandais Laki entra en éruption. Le nuage qu’il cracha jusqu’en octobre allait bouleverser gravement l’Europe pendant plusieurs mois.

      La terre s’ouvrit sur une longueur de 25 kilomètres et 130 cratères vomirent plus de 10 km3 de lave. Sans compter les gaz toxiques, en particulier de l’acide fluorhydrique et du dioxyde sulfurique. «Le Laki expulsa 80 fois plus de gaz dans l’atmosphère que l’éruption du Mont Saint Helens. Cent vingt-deux millions de tonnes de dioxyde de soufre auraient été émises. Manque de chance, la météo de l’été 1783 était perturbée. En temps normal, les vents dominants auraient dû pousser ce nuage toxique vers le nord, mais un front de hautes pressions bouleversa la donne et les vents se mirent à souffler vers l’Europe. Selon le témoignage d’un officier de police de Nancy, dès le 12 juin, on constatait dans sa région un épais brouillard. Puis les récits vont s’accumuler de toute l’Europe et durant tout l’été de Saint-Pétersbourg à Lisbonne. Partout, les sociétés savantes, alors fort nombreuses, s’interrogent. Le 17 juin, un naturaliste de Montpellier, Mourgue de Montredon, résout l’énigme en établissant un lien de cause à effet entre l’éruption islandaise et les perturbations atmosphériques.

      En Islande, c’est le drame. Plus de la moitié du cheptel disparaît à cause des huit millions de tonnes d’acide fluorhydrique qui provoquent des fluoroses dentaires et osseuses. La famine apparaît et 20 % de la faible population serait morte dans l’année, ramenant celle-ci à 40 000 habitants.

      Sur le continent européen, le nuage suscite peurs et inquiétudes. Des bruits de pestes circulent. Mais surtout, le nuage islandais bouleverse temporairement le climat. «L’Europe connut une baisse sensible des températures liée à l’effet de dispersion du rayonnement solaire». En décembre, une vague de froid envahit le continent. Froid et humidité : neige et glace s’accumulent. Au premier redoux, des inondations catastrophiques se produisent de Dublin à Vienne. La moitié nord de la France est très touchée. Les registres paroissiaux en témoignent : la mortalité augmente de manière sensible. La situation sociale est grave et Louis XVI intervient en distribuant trois millions de livres aux nécessiteux. Il pioche dans sa cassette personnelle et le fait savoir. Une gravure le montre en train de venir en aide aux pauvres.

      Le printemps et l’été 1784 furent par contre exceptionnellement chauds et secs. Et les récoltes «exceptionnellement abondantes». Ce qui infirme quelque peu que cette catastrophe naturelle ait pu avoir une grande influence sur l’augmentation du prix des aliments en 1789. Alors qu’en Amérique du Nord, l’hiver de 1784 a été le plus long et l’un des plus froids jamais enregistrés. Il y avait une quantité record de neige dans le New Jersey, le Mississippi a gelé à la Nouvelle-Orléans et il y avait de la glace dans le golfe du Mexique.

      Observations météorologiques du Père Cotte, faites à Laon, publiées dans le Journal des Sçavans en juin 1783. « Nous avons eu de la chaleur & de la sécheresse jusqu’au 18 ; mais depuis ce jours jusqu’à la fin du mois, la température a été des plus singulières ; des brouillards continuels, aussi épais qu’en Décembre, & qui permettoient de fixer le soleil, dont le disque étoit rouge & sans rayons ; un grand vent de sud très froid, du 18 au 24, auquel a succédé un vent de nord, nord-est & nord-ouest étouffant, du 24 au 30. Voilà l’espèce de température qu’on ne se souvient pas d’avoir jamais vu régner en Juin, & qui est venue à la suite d’un orage & d’une pluie considérable tombée le 19… Ces brouillards, qui ont été généraux, ne sont-ils pas la suite des pluies considérables tombées depuis six mois, & des inondations presque universelles qu’elles ont occasionnées ? On sçait que le soleil a d’autant plus de force pour élever les rayons, qu’il est plus perpendiculaire ; c’est ainsi que les pays situés entre les tropiques sont préservés de la grande ardeur du soleil dans le tems où il est perpendiculaire, par une espèce de rideau de vapeurs très-denses que le soleil pompe dans cette circonstance. Peut-être ces brouillards font-ils une suite de la violente convulsion que la terre & l’atmosphère ont éprouvé en Sicile & dans la Calabre ; convulsions ordinairement précédées & suivies de grande humidité, occasionnée par des pluies abondantes & des inondations. »

      Témoignage du libraire parisien Siméon-Prosper Hardy, tiré de Mes loisirs ou Journal d’événemens tels qu’ils parviennent à ma connaissance. « 26 juin 1783. Craintes populaires et conjectures tirées de l’épaisseur des brouillards et de la qualité de l’air. Ce jour on remarquoit depuis une huitaine (que le tems s’étoit mis au beau et au sec, une opacité des plus extraordinaire dans le firmament, occasionnée par des brouillards fort épais et tels qu’on ne se souvenoit point d’en avoir jamais vu de semblables en pareille saison : on remarquoit encore en spéculant le lever du soleil, que le ciel paroissoit aussi chaque jour obscurci par un rouge sombre et de couleur sanguine ; ce qui répandoit dans les esprits des inquiétudes que ne laissoient pas d’augmenter encore les bruits de peste et de famine, qu’on se plaisoit à répandre et dont s’entretenoient les personnes naturellement disposées à voir tout en noir, comme à toujours prévoir des événemens funestes. Quel que dût être le résultat de toutes ces craintes populaires ; les gens les plus raisonnables ne pouvoient s’empêcher d’admettre une sorte d’influence de la terrible révolution arrivée à Messine et dans la Calabre en fevrier mars et avril derniers, sur les autres parties du globe terrestre, et de convenir en même tems, qu’il ne seroit pas étonnant, d’après l’épaisseur des brouillards actuels et la mauvaise qualité de l’air qu’on respiroit, de voir se former et se répandre, une épidémie quelconque infiniment plus redoutable dans une capitale aussi immense et aussi peuplée que la nôtre, que dans tout autre canton du royaume. »

      Témoignage du lieutenant de police Dorival l’Aîné, à Nancy. « Tems demi couvert, vent nord. Le soleil commence à peine à percer l’épais brouillard qui couvroit tout l’horizon depuis le 12 juin… Le 25 juin : soleil faible, l’air toujours embrumé, vent nord-est… Le 26 juin : soleil toujours faible et l’air embrumé. Toujours brume ou brouillard, qui empêche de distinguer les objets à plus d’une demi-lieue de distance (environ 1,5 km). 30 juin : grande frayeur parmi la populace sur la brume extraordinaire qui dure si longtemps. Complaintes. Prédictions de la fin du monde. »

      Journal du libraire Hardy. « Quelques médecins conseilloient même l’usage de précautions qui ne faisoient que fortifier encore ces idées, telles, par exemple, que celles de ne point sortir à jeun, et de se frotter tous les matins avant que de respirer l’air, ou de se mettre à la fenêtre, les tempes avec du vinaigre, ainsi que d’en respirer un peu par les narines. On entendoit dire de plus que pour éprouver et mieux connoitre la nature de l’air ; on avoit fait élever à l’observatoire de très grands cervolans, qu’on avoit eu la précaution de garnir auparavant de tranches de viande coupées très minces, et que lorsqu’au bout d’un certain espace de tems, on avoit retiré ces cervolans, la viande s’étoit trouvée entierement corrompue. »

      Extrait du journal la Gazette de France, 8 juillet 1783. « Pendant plusieurs jours il a régné ici un brouillard épais et sec, dont le ciel a presque toujours été couvert. Le Sieur de Lalande, de l’Académie des Sciences, observe que c’est l’effet naturel d’une chaleur vive, après de longues pluies, et que ce phénomène n’est pas nouveau. On lit en effet dans les observations météorologiques de l’Académie sur le mois de juillet 1764 ; que le commencement en avoit été humide et la fin seche ; que le vent avoit été constamment nord du 2 au 9 ; que tous les matins il y avoit du brouillard, et que pendant la journée le ciel étoit comme enfumé. C’est ce qu’on a remarqué à la fin de juin dernier. Il y eut des orages en 1764, nous en avons éprouvé un le 3 de ce mois qui s’étoit fait sentir surtout dans les environs ; à Sainte-Geneviève-des-Bois, village à quatre lieuës de cette ville sur la route d’Orléans, le tonnerre est tombé, dit-on, quatorze fois en trois heures. »

      https://www.liberation.fr/sciences/2010/04/23/islande-1783-le-nuage-d-avant_622327

      Extrait du registre paroissial de Morfontaine (Meurthe et Moselle) écrit le 31 décembre 1783 par le curé, M. Mathieu : « Nos successeurs ne trouveront pas icy sans intérêt les désastres et les phénomènes de cette année 1783, dont les annalles du monde n’offrent rien de semblable pour leur étendue et leur singularité. L’Europe, depuis son midy jusqu’au nord austral, c’est-à-dire depuis la Sicile jusqu’à l’Islande, a éprouvé d’horibles tremblemens de terre dont les foyers ont été les monts Etna et Héclat ; le premier a détruit toutes les villes, bourgs et villages, vignobles et plantations quelconques des deux Calabres et d’une grande partie de la Sicile, dont Messines, l’une de ses capitalles, ne montre en ce moment que des ruines. Dans l’autre point, il s’est élevée une isle brûlante au millieu de ces mers presque toujours glacées. Les calamitées de ces mouvemens convulsifs sont au dessus de toutes expressions dans les Calabres et la Sicile. L’Europe entière a vu successivement et avec un égal étonnement un brouillard sec qui, pendant une grande partie des mois de juin et juillet, interceptoit les rayons du soleil et de la lune et donnoit à ces deux flambeaux une couleur de sang ; et beaucoup d’épidémies affligeantes, grandes sécheresses, cependant bonne récolte, mais peu abondante. »

      Après avoir élevé la température dans les premiers jours, les nuages volcaniques, en empêchant le rayonnement solaire de toucher la terre, provoquèrent un hiver exceptionnellement froid en Europe. La Seine fut totalement gelée le 1er février 1784. Et lorsqu’intervint la fonte des neiges, les rivières sortirent de leur lit à travers tout le continent : de Caen à Prague, les inondations furent catastrophiques. À Paris, elles durèrent un mois et demi. Partout, les autorités durent intervenir pour secourir les malheureux.

      Mais une autre gigantesque éruption eut lieu au Japon du 9 mai au 5 août 1783. Très mortifère elle aussi, elle a vraisemblablement contribué à perturber le climat de la terre.


      A partir du 6 janvier 1709, l’Europe avait déjà connu une forte perturbation climatique ; un froid extraordinaire s’était abattu sur le continent. On pouvait aller à pied des côtes du Danemark à celles de la Suède, tous les canaux et lagunes de Venise étaient pris par les glaces, les récoltes européennes crevaient sur pied, les oiseaux tombaient congestionnés en plein vol, les loups sortaient des bois, l’encre gelait dans les encriers, le vin et le pain sur les tables. Cette vague de froid fut suivie d’une terrible famine, le prix du blé ayant été multiplié par cinq. Des épidémies de tous genres ravagèrent l’Europe pour les années à venir et de nombreuses révoltes paysannes éclatèrent. À Versailles, le vieux roi Louis XIV ne put que constater les dégâts, loin d’imaginer que la cause de cette apocalypse météorologique avait pu être provoquée par les spectaculaires éruptions du mont Fuji au Japon, du Santorin et du Vésuve pour l’Europe, dont les poussières masquaient le soleil.
      http://www.lepoint.fr/culture/les-mysteres-de-l-histoire-le-volcan-de-la-revolution-09-07-2013-1702139_3.php
      http://www.incapabledesetaire.com/edito/grandhyver1709.htm

      Les grands hivers en France, de 763 à 1795 :
      http://meteolyonnaise.pagesperso-orange.fr/temp_norm/Les_grands_hivers_en_France.htm

  14. Nicole dit :

    Comment l’Islande a détourné sa jeunesse des drogues :

    Instaurer un couvre-feu, faciliter la pratique artistique ou sportive, comprendre la chimie du cerveau des enfants : c’est le triple engagement qui a contribué à faire considérablement reculer la toxicomanie en Islande. D’après Gudberg Jónsson, psychologue, « il y a vingt ans, les adolescents islandais étaient parmi les plus gros buveurs d’alcool d’Europe. On ne pouvait pas marcher dans les rues du centre-ville de Reykjavik le vendredi soir sans se sentir en danger. Il y avait des hordes d’adolescents ivres qui vous interpellaient. » Aujourd’hui, l’Islande est en tête de liste des pays européens pour les adolescents ayant la vie la plus saine. La proportion des 15-16 ans ayant été ivres au cours du mois précédent était de 42% en 1998, elle a chuté à 5% en 2016. Sur la même période, le nombre de consommateurs de cannabis a baissé, passant de 17% à 7% ; et le nombre de fumeurs de cigarettes réguliers a reculé de façon spectaculaire, avec une chute de 23% à seulement 3% !

    Après une enquête auprès des écoliers à l’échelle nationale, on a pu identifier des différences entre les enfants qui buvaient, fumaient, se droguaient et les autres. Ces derniers participaient à des activités, surtout sportives, trois ou quatre fois par semaine. Ils passaient plus de temps avec leurs parents au cours de la semaine et n’éprouvaient pas le besoin de se retrouver à l’extérieur en fin de journée.

    Du coup, un nouveau plan national a été progressivement introduit. Les lois ont été modifiées. Il est devenu illégal d’acheter du tabac pour les moins de 18 ans ou de l’alcool pour les moins de 20 ans. La publicité pour le tabac et l’alcool a été interdite. Les liens entre les parents et l’école ont été renforcées. Des représentations de parents, rendues obligatoires par la loi, ont été mises en place dans toutes les écoles. Des conseils d’école avec les représentants des parents ont lieu. Les parents ont été sensibilisés sur ces choses importantes : – passer des moments de qualité avec leurs enfants – discuter avec eux de leur vie d’enfant – savoir qui sont les amis qu’ils fréquentent – passer les soirées en famille. Par la suite, une autre loi a été adoptée interdisant aux enfants de 13 à 16 ans d’être dehors après 22 heures en hiver et après minuit en été. Une mesure toujours en vigueur aujourd’hui. Le financement public a été augmenté pour les pratiques sportives encadrées, la musique, l’art, la danse et autres clubs. Cela permet aux enfants de se sentir bien dans un groupe, de se sentir bien tout simplement, sans l’artifice de l’alcool ou de la drogue. Les enfants issus de familles à faible revenu ont reçu une aide leur permettant de prendre part à ces activités, sous la forme d’une carte de loisir d’une valeur de 35 000 couronnes, soit 280 € par an et par enfant, pour payer pour les activités de loisir.

    https://www.theatlantic.com/health/archive/2017/01/teens-drugs-iceland/513668/

  15. Luc dit :

    De l’éclairage, au chauffage en passant par l’agriculture, le sous-sol islandais cache une énergie vingt fois moins chère que le pétrole, et 100% renouvelable : la géothermie. Les eaux chaudes, chauffées par le magma, entraînent les turbines électriques dans les centrales.

  16. Dominique dit :

    Le Parlement islandais a pour projet d’interdire la circoncision. Mais voilà, les évêques d’Europe ont pris fait et cause pour les juifs et les musulmans. Leur texte justifie la circoncision et prévient les Islandais que s’ils mettent leur menace à exécution ils donneront de leur pays une « image xénophobe », et que dans un climat d’antisémitisme croissant et d’islamophobie, cela pourrait encourager de telles tendances ailleurs, augmentant ainsi la pression sur des communautés souvent déjà vulnérables. Le Cardinal Angelo Bagnasco, Président du Conseil des Conférences Episcopales Européennes (CCEE), a curieusement rappelé que l’Eglise catholique était particulièrement attachée à la défense du droit de l’enfant… Mais l’enfant n’a pas son mot à dire 8 semaines après sa naissance ! « Interdire la circoncision dans un pays donné signifie que ce même pays déclare publiquement qu’aucune communauté juive n’est la bienvenue sur son territoire », a déclaré de son côté Albert Guigui, Grand Rabbin de Bruxelles et Représentant permanent de la Conférence des Rabbins européens auprès des institutions européennes. Un avis partagé par le chef Imam Razawi, de la Scottish Ahlul Bayt Society.
    https://www.ceceurope.org/christians-jews-muslims-concerned-by-iceland-circumcision-proposal/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s