De la fiction à la réalité

Tintin

.

N’était-il pas troublant de voir que plusieurs séries télévisées américaines avaient très clairement illustrées l’attaque des deux tours du Trade World Center de Manhattan, avant que l’événement eut lieu le 11 septembre 2001 ?

Les attentats du 11-Septembre expliqués en 5 minutes :

https://www.youtube.com/watch?v=tnWAugpHGCI

Mais aussi plusieurs films tels que  « retour vers le futur » sorti en France en 1986 !

https://www.youtube.com/watch?v=KRB0dsiCLO8

Vu le nombre de faits similaires qui passent à travers nos médias, sur les prochains Jeux Olympiques de Londres, ne cherche-t-on pas là, à faire peur aux gens, en leur faisant croire à un attentat plausible ?  La cérémonie d’Ouverture des Jeux olympiques de Londres du 27 juillet 2012, semble bien sous l’influence médiatique de ceux qui sont à l’origine des attentats de New York  ! Dans l’avenir, « the Tower Bridge » ou le métro londonien risque d’être victime d’une bombe sale !

 

ARCHE_LA_DEFENSE

Selon Paul Craig Roberts, le « 11 septembre » était le produit des néoconservateurs, dont nombre d’entre eux sont des alliés de juifs d’Israël avec Dick Cheney et de Saoudiens. L’objectif n’était-il pas de fournir le nouveau Pearl Harbour dont les néoconservateurs avaient besoin pour lancer leurs guerres de conquête au Moyen-Orient ? Cet attentat restera longtemps une énigme, tout autant que  la conquête de la lune. Car pourquoi donc l’ingénieur de la NASA Kelly Smith nous indique qu’ils n’ont pas encore réussi à faire voyager des hommes au delà de la ceinture de Van Allen ?

Alors qu’officiellement, entre 1969 et 1972, sept missions Apollo ont été lancées sur la Lune. Une seule de ces missions, Apollo 13, n’a pas réussi à se poser sur la surface lunaire. Apollo 11, le 20 juillet 1969, a été le premier à accomplir cet exploit historique. Apollo 15 a été la quatrième mission de la NASA à poser des astronautes sur la Lune et la première mission à transporter le Lunar Roving Vehicle ou buggy lunaire. Apollo 17, le 11 décembre 1972, a été le dernier alunissage de la NASA. À ce jour, 12 astronautes ont marché sur la Lune.

 

lune.gif

64 commentaires sur “De la fiction à la réalité

  1. Ursule dit :

    Le dictateur des Hunger Games, Donald Sutherland, nous révèle le réel but du film : c’est un avertissement à peine romancé de ce qui nous pend au nez. Il indique qu’un pouvoir (et non un gouvernement) provoque des guerres pour les profits des 10% les plus riches. Il complote bien contre les populations puisque les guerres qu’il fomente n’ont rien à voir avec la sauvegarde du monde ou de la démocratie.

    Alors que dans le premier épisode le peuple subissait docilement son état d’esclavage, dans celui-ci la révolte est en marche. Une fois encore, comme dans « Le transperceneige », on nous montre une tyrannie totale dirigée d’une main de fer par un dictateur, l’objectif étant bien sûr de rallier les spectateurs à la révolte.
    http://fawkes-news.blogspot.fr/2013/11/the-snowpiercer-ou-lallegorie-dune.html

    Le deuxième volet des Hunger Games révèle, comme dans tous les films post-apocalyptiques, un état policier avec son lot de symbolisme de l’élite illuminati. Ce nouveau film fait également la part belle à la symbolique austère de l’Allemagne nazi. L’entrée de  » Victory Village  » rappelle étrangement l’entrée du tristement célèbre camp de concentration nazi d’Auschwitz , avec la phrase  » Arbeit macht frei  » ou « Le travail rend libre  » – un oxymore qui s’inscrit parfaitement dans l’histoire de Hunger Games . L’insigne d’or des Hunger Games , ressemble plutôt à celle d’une insigne de la Luftwaffe Gunner ! Conformément à l’Allemagne nazi, la place de la ville du Capitole représenté dans le film ressemble aux rassemblements d’avant-guerre avec ses milliers de spectateurs et supporteurs se tenant devant les drapeaux et un podium d’où le dictateur pousse sa propagande pour les masses.
    http://www.illuminatiagenda.com/the-hunger-games-catching-fire-nazi-symbolism-throughout/

    Un troisième film devrait sortir en décembre « Le cinquième pouvoir » : « on ne change pas le monde sans détruire le système » « et « ce dont ils ont peur, c’est de vous », « Si vous voulez la vérité, vous devez la chercher vous même. »

  2. Chantal dit :


    ‘Les mythes de l’Histoire moderne’ de Jacques Pauwels révèle la face cachée des révolutions et des guerres qui ont façonné notre société. 1789, la Commune de Paris, 14-18, Octobre 17, 40-45, Hitler, Pearl Harbor, Hiroshima sont passés au crible par cet historien indépendant et consciencieux.

    Curieusement, de nombreux false flags se sont déroulés le même jour ou un jour après qu’un exercice similaire ait eu lieu !

    11 Septembre 2001, New York : le même jour, un exercice consistait en un détournement simulé « traditionnel ». Un petit avion se crashait dans l’ une des tours du siège de l’agence après avoir connu une défaillance mécanique. Le NRO (nationale reconnaissance office) est la branche du ministère de la Défense en charge des satellites espions. Selon son porte-parole Art Haubold : « Aucun avion réel n’était impliqué dans la simulation des dommages causés par l’accident, certaines cages d’ escaliers et les sorties devaient être fermées, ce qui obligeait les employés à trouver d’ autres moyens d’évacuer le bâtiment. »

    11 Mars 2004, Madrid : le jour précédant l’attentat, l’OTAN réalisait un exercice simulant une attaque terroriste d’Al Qaeda faisant 200 morts. Celui-ci se nommait CMX 2004 et l’OTAN en expliquait la nature sur son site :
    http://www.nato.int/docu/pr/2004/p04-022f.htm

    7 Juillet 2005, Londres : « la société Visor Consultants organisait un important exercice de simulation d’attentats terroristes, au même moment et aux mêmes endroits que les véritables attentats. » Une société dont ils tairont le nom les avaient mandaté pour une gestion de crise ou des bombes synchronisées exploseraient précisément dans les stations de métro où cela s’est produit.

    13 novembre 2015, Paris : selon un médecin attaché au ministère de l’Intérieur et qui était présent dans la salle du Bataclan, l’attentat avait été simulé la veille par une équipe du RAID ! Mais voilà, pour l’avoir révélé, le médecin s’est fait sanctionner.

    Compilation chronologique des publications (analyses, billets, enquêtes et vidéos) relatives aux attentats de Paris/Bruxelles :
    http://www.panamza.com/cabale-vendredi13/

    Bref, les exercices, s’ils peuvent parfois être un terrain propice à des false flags le plus souvent, ils font parti de la routine sécuritaire américaine.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s