Un complot mondial contre la santé ?

grippe A

.

En mémoire de Claire Séverac qui nous a quittés le 25 décembre 2016, rappel par Sylvie Simon sur la societé actuelle :

La crise est bien entendu  artificielle ! Ce n’est ni plus ni moins que le résultat de la confiscation des richesses de la terre par une poignée d’individus.  » Il faut absolument que les gens prennent conscience de cette situation dramatique avant qu’il ne soit trop tard ! »

piqureElles remarquent que sur le plan médical on est arrivé à un autiste sur 88 depuis 2008 ! C’est à dire 78% de plus qu’il y a 10 ans.  Sans compter que chez les garçons nous en sommes à 1 sur 50 !  C’est aussi 8 500 de cas de cancer en plus en 4 ans chez les enfants !  Actuellement, 1 enfant sur 440 aura le cancer avant l’âge de 15 ans, dont la moitié avant d’atteindre 5 ans !  Pourtant, un enfant n’a jamais autant reçu de soins, de vaccins, de médicaments depuis que le monde existe !

Il y a une course au profit sur le dos du vivant ! Même les graines en Agriculture  sont touchées ! On cherche à tout breveter, pour plus de profit !

Les 10 plus importants montants de cadeaux accordés aux médecins entre janvier 2012 et juin 2014 :

Top 10 du nombre de contrats avec les médecins entre janvier 2012 et juin 2014 :

Certains médecins arrivent à recevoir entre 40 000 et 80 000 euros en cadeaux :

Bien entendu, les firmes pharmaceutiques n’hésitent pas aussi à corrompre les hommes politiques. L’affaire Cahuzac l’a amplement démontré.

Bilan 2020 des médicaments à écarter :
https://www.prescrire.org/Fr/202/1834/55640/0/PositionDetails.aspx

Sur ce sujet, Claire Séverac a écrit un livre passionnant : « Complot mondial contre la santé ». Au cours du printemps 2009, avec le début de la communication autour du virus H1N1, elle se dit que les incohérences sont trop nombreuses, que les mensonges et les motivations des autorités à vacciner tout le monde sont très suspects,  et que la façon dont nous sommes traités est juste insupportable….. Elle décide donc d’enquêter et, d’une horrible découverte à une autre, elle refuse de croire à un coup du sort, mais plutôt à un plan organisé par une poignée de « banksters » si gourmands qu’il souhaitaient contrôler le monde et faire du profit même si cela allait blesser chaque être humain de la planète. Pendant des mois, elle va rechercher les preuves officielles de tous les dommages qu’ils sont en train de causer à notre santé avec la nourriture, les médicaments, les pesticides… Les noms des coupables, leurs méthodes et comment ils ont pu mettre leurs plans à exécution en finançant des écoles scientifiques, en achetant les médias pour les contrôler, en falsifiant les études et les statistiques, en persécutant les  experts intègres, en infiltrant le monde des institutions et en bâillonnant les politiciens….

Il faut dire que le scandale de la grippe H1N1 fut en son temps un révélateur des conflits d’intérêts dans le milieu médical :
http://sylviesimonrevelations.over-blog.com/article-pour-en-finir-vraiment-avec-cette-terrible-grippe-115757531.html
https://www.alterinfo.net/Scandale-a-l-OMS-creation-de-la-fausse-pandemie-H1N1_a40277.html

universal-biometric-identity-1024x576Et ID2020 et ses partenaires n’ont-ils pas lancé un programme pour fournir une identification numérique des êtres humains avec des vaccins ?
https://www.biometricupdate.com/201909/id2020-and-partners-launch-program-to-provide-digital-id-with-vaccines

 

sylvie-simonScience et paranormalSylvie Simon, qui est la sœur de l’écrivain Guy Rachet, s’est plus attachée à étudier le phénomène vaccin dans notre société. Elle prône les valeurs de la médecine alternative qu’elle oppose aux intérêts de l’industrie pharmaceutique et à ce qu’elle appelle « l’engrenage mortel de la société de consommation » ! Son autre hobby (pour ne plus parler de lobby) concerne l’ésotérisme. d’où son dernier livre « La Science à l’épreuve du paranormal » , Alphée, 2010.

 

 

gif scanner-passe-temps gif

74 commentaires sur “Un complot mondial contre la santé ?


  1. […] Un complot mondial contre la santé ? Deux remarquables femmes, Claire Séverac et Sylvie Simon, nous témoignent de leur constat amer sur notre société ! Bien entendu, pour elles, « la crise est artificielle ! Ce n’est ni plus ni moins que le résultat de la confiscation des richesses de la terre par une poignée d’individus.Il faut absolument que les gens prennent conscience de cette situation dramatique avant qu’il ne soit trop tard ! » Elles remarquent que sur le plan médical on est arrivé à un autiste sur 88 depuis 2008 ! Il y a une course au profit sur le dos du vivant ! Claire Séverac a écrit un livre passionnant : ‘Complot mondial contre la santé’. Il faut dire que le scandale de la grippe H1N1 fut en son temps un révélateur des conflits d’intérêts dans le milieu médical : WordPress: . Dans "France" […]

    https://www.fichier-pdf.fr/2016/03/26/complot-mondial-contre-la-sante-claire-severac/

    La médecine, crime contre l’humanité :
    https://blog.amicalien.com/Simplette_8/t2883_la-medecine-crime-contre-l-humanite.htm

  2. Tom dit :

    La marchandisation de l’être humain est devenue inquiétante. On l’a vu aux USA avec le commerce des organes des avortés. Cette suppression des états préconisée par les globalistes, va laisser les populations entre les mains de la haute finance et des multinationales.

    Prenons par exemple le rapport de Goldman Sachs « The Genome Revolution ». Son analyste Salveen Richter pose ouvertement cette question : « Guérir les patients constitue-t-il un modèle économique durable ? »

    La thérapie génique par exemple, qui propose des traitements « one shot », offre une perspective financière très différente par rapport aux thérapies traditionnelles. « « Alors que cette proposition est porteuse d’une valeur immense pour les patients et pour la société, elle pourrait représenter un défi pour les développeurs de médecine génomique à la recherche d’un cash-flow durable. » explique l’analyste.

    Ainsi, Gilead Sciences a développé un traitement de l’hépatite C dont le taux de réussite dépasse les 90 %. Une réussite qui a « peu à peu épuisé le vivier disponible de patients à soigner ! De plus, la guérison de ces patients fait également diminuer le nombre de porteurs capables de transmettre le virus à de nouveaux patients, et ainsi, le vivier d’incidence décline lui aussi. Si en 2015 les ventes américaines de traitements pour l’hépatite C ont connu un pic à 12,5 milliards de dollars, elles n’ont depuis pas cessé de baisser. En 2018, selon Goldman Sachs, les ventes tomberont sous la barre des 4 milliards.

    https://reinformation.tv/goldman-sachs-viabilite-economique-guerison-rapide-maladies-smits-83824-2/

  3. Atzo dit :

    Comment vérifier les liens d’intérêts avec l’industrie du médicament des médecins que l’on consulte ? En faisant une requête par bénéficiaire ou une recherche avancée ici :
    https://www.transparence.sante.gouv.fr/flow/main;jsessionid=78AB181468CF692613F32D03401FC36F?execution=e1s1
    Ce site montre lors des 5 dernières années les liens qu’un médecin peut avoir eu avec des firmes pharmaceutiques. Celles-ci leur ont distribués plus de 244 millions d’euros entre janvier 2012 et juin 2014.
    https://www.20minutes.fr/sante/1988427-20170102-decret-accroit-transparence-liens-entre-medecins-industrie-pharmaceutique-suffisant
    Selon Regards citoyens, 235.455 contrats ont été signés entre janvier 2012 et juin 2014.
    https://www.regardscitoyens.org/sunshine/

  4. Ursli dit :

    Don du sang : vers un nouveau scandale ?

    Mais qui est derrière Haemonetics ? Goldman Sachs, BlackRoch, Natixis.
    A la fin des années 2000, le directeur commercial d’Haemonetics avait été condamné à 3 ans et demi de prison pour avoir rémunéré pendant des années le ministre italien de la Santé (qui prit 3 ans) pour qu’il favorise ses machines. Ne devrait-on pas aussi condamner la ministre française Agnès Buzyn ?

  5. Olivier dit :

    Le dernier bastion de la médecine indépendante dynamité :
    https://www.kla.tv/13830

    Peter C. Gøtzsche, médecin et scientifique danois, a été cofondateur principal de la collaboration Cochrane, un réseau mondial de scientifiques et de médecins basé à Londres. Jusqu’à présent, Cochrane jouissait d’une excellente réputation en tant que réseau de scientifiques indépendants de l’industrie pharmaceutique. Mais en septembre 2018, l’adhésion du professeur Gøtzsche à la Collaboration Cochrane a été retirée sans que le grand public ne s’en rende compte.

    Le professeur Gøtzsche est devenu internationalement connu pour son livre ‘Médecine mortelle et crime organisé : comment l’industrie pharmaceutique corrompt le système de soins de santé’ Sur la couverture du livre, le contenu est résumé comme suit : « Ce livre parle du côté obscur de l’industrie pharmaceutique, de la façon dont les médicaments sont découverts, produits, commercialisés et contrôlés. Il montre en détail comment les scientifiques falsifient les données pour défendre leurs opinions. Lorsqu’il s’agit de structures criminelles, les groupes pharmaceutiques ne sont en rien inférieurs à la mafia. Et il n’y a probablement pas d’autre industrie qui a plus de vies humaines sur la conscience. » Depuis sa création il y a 25 ans, la Collaboration Cochrane a garanti pour l’industrie des évaluations critiques d’une gamme de médicaments, de tests de dépistage de médicaments et de vaccins, y compris le vaccin contre le VPH, qui est censé être efficace contre le cancer du col de l’utérus. Toutefois, au cours des dernières années, il y a eu de plus en plus d’indices que des tentatives ont été faites pour affaiblir l’indépendance et l’attitude critique de la Collaboration Cochrane à l’égard de l’industrie. En septembre 2016, on a appris que la Fondation Bill & Melinda Gates avait fait un don de plus d’un million de dollars à Cochrane. Selon Hans Tolzin, journaliste médical et critique en matière de vaccination, la Fondation Gates finance des campagnes de vaccination dans le monde entier et détient d’importantes parts auprès de fabricants de vaccins. Ainsi la Fondation Gates bénéficie directement de ces campagnes de vaccination ! Le professeur Gøtzsche a été licencié à la suite d’une révision d’une évaluation indépendante des avantages et des risques de la vaccination contre le cancer du col de l’utérus qu’avait faite la collaboration Cochrane. René Gräber, expert en naturopathie, a déclaré : « Là où la question commence à devenir absurde, c’est lorsque cette analyse indépendante implique exactement les auteurs qui ont déjà été payés par l’industrie pour les publications à évaluer. S’opposant à cette étude de la Collaboration Cochrane, le Dr Gøtzsche et deux autres collègues ont publié dans le célèbre ‘British Medical Journal’ une révision correspondante. Il a critiqué, entre autres, les points suivants :
    1) Environ la moitié de tous les travaux sérieux a été dissimulée.
    2) L’efficacité de la vaccination contre le VPH est évaluée sur la base de paramètres de remplacement et non sur des données actuelles qui montreraient que la vaccination permet de prévenir directement le cancer.
    3) L’enquête détourne des données qui étudient les effets secondaires graves et durables de la vaccination contre le VPH.
    4) Toutes les études incluses dans l’évaluation étaient des publications payées par l’industrie.
    La conclusion des trois auteurs est qu’il n’y a aucune raison d`accorder du crédit à cette étude, qui classe la vaccination anti-VPH comme sûre et efficace. Cette hypothèse s’explique par le fait que toutes les études sont soutenues par l’industrie et donc unilatérales. »
    À travers cette contre-publication, Gøtzsche est resté fidèle à sa réputation d’avoir une attitude critique et indépendante vis-à-vis de l’industrie pharmaceutique. Néanmoins, la collaboration Cochrane l’a exclu en tant que membre après un vote de l’organe directeur. L’industrie pharmaceutique a donc réussi à se débarrasser de l’un des critiques les plus compétents et en même temps les plus véhéments et les plus influents de la collaboration Cochrane. C’est ainsi qu’en quelque sorte ce dernier bastion d’une science médicale indépendante a été détruit et conquis par l’industrie pharmaceutique.

    • Lars dit :

      Selon le Dr Dietrich Klinghardt, il serait apparu fin XX / début XXIe siècle, un mouvement cherchant par tous les moyens à détacher les gens de leur potentiel spirituel. La glande pinéale serait une de leurs cibles, car étant la partie la plus sensible du système nerveux central humain. Comme par hasard, cette glande est sensible à l’aluminium, au glyphosate, au fluor mais aussi aux ondes wifi. Elle est connue pour être la réceptrice de champs d’énergie plus élevés, qui ont une influence sur la pensée de chacun. Elle contrôle aussi le système immunitaire et endocrinien. Pourquoi donc l’industrie des télécommunications a-t-elle sélectionné parmi les très nombreuses gammes de fréquences, celles les plus destructrices (2,4 gigahertz) pour cette glande ? Et cela avec des programmes de géo-ingénierie qui font inhaler des nano-particules d’aluminium et absorber des glyphosates à tous les habitants. Ces deux éléments, quand ils se combinent dans le sang et les intestins, forment 6 composants chimiques distincts qui auront justement tendance à se déposer dans cette glande pinéale et à ouvrir la barrière hémato-encéphalique du cerveau grâce aux fréquences wifi. La 5 G qui fonctionne avec des milliers de satellites propage aussi mondialement une fréquence dont l’innocuité n’a pas été véritablement testée, ni sur les insectes ni sur les oiseaux par exemple. A vraiment se demander si certains scientifiques ne seraient pas sous l’influence néfaste d’esprits qui n’ont rien d’humains. Autrement ils chercheraient plutôt à défendre la vie !

      La cour de la pomme de pin au Vatican :




      http://in5d.com/pine-cone-symbolism/
      La glande pinéale, la molécule de l’esprit ou troisième œil, a la taille d’un pois et se trouve au centre du cerveau. Elle est activée par la lumière et contrôle les différents biorythmes du corps. Elle fonctionne en harmonie avec l’hypothalamus qui gère la soif et la faim, le désir sexuel et l’horloge biologique qui détermine notre processus de vieillissement. Ainsi il existe un lien qui relie les rétines à l’hypothalamus que l’on nomme tractus rétino-hypothalamique. Il apporte des informations sur les cycles de lumière à la région de l’hypothalamus appelée noyau suprachiasmatique (SCN). De cette région les influx nerveux se rendent par le nerf pinéal (système nerveux sympathique) à la glande pinéale. Ces impulsions inhibent la production de mélatonine. Quand celles-ci cessent (lorsque la lumière ne stimule plus l’hypothalamus), la mélatonine est libérée. Les niveaux abondants de mélatonine chez les enfants inhibent leur développement sexuel. Mais lorsque la puberté arrive, la production de mélatonine est réduite et la glande commence à rétrécir. Pendant les périodes de relaxation et de visualisation, la glande pinéale sécrète de la mélanine. Elle réagit aux stimuli d’énergie électromagnétique qui l’entourent. Mais pour activer ce «troisième œil» et percevoir des dimensions plus élevées, il doit vibrer à l’unisson avec le corps pituitaire, ce qui est obtenu par la méditation. L’intuition passe également par le développement du «troisième œil». Et à certaines fréquences des ondes cérébrales, le sens de la limite de l’ego disparaît. Quand un rapport avec une autre personne est établi, un champs magnétique plus ou moins important se crée. Les voyages astraux et autres capacités occultes sont étroitement associés à l’interaction de forces négatives et positives. La séparation temporelle du corps astral se fait après le retrait des sens et de la conscience physique.

      Pour Daniel Batson, un psychologue de l’Université du Kansas qui étudie les effets de la religion sur les gens, « Le cerveau est l’instrument par lequel la religion est vécue. Ce n’est pas le cerveau qui produit la religion, de même ce n’est pas le piano qui produit de la musique. »

  6. Béatrice dit :

    15 % des patients ayant eu un accident grave et diagnostiqués comme « non conscients » ou « en état végétatif »… seraient en réalité conscients.
    https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa1812757

    Pourquoi donc arrêter de les alimenter et de les faire boire ? La découverte qu’un patient sur sept pourrait être conscient de ce qui est dit autour d’eux est une surprise. Ces patients ont été considérés comme « non-conscients » parce qu’ils ne répondent pas à ce qu’on leur demande de faire : on a beau leur dire de serrer les doigts ou de cligner des yeux, par exemple, il ne se passe rien. Mais l’imagerie cérébrale montre que c’est parce qu’ils en sont physiquement incapables, et non pas parce qu’ils ne comprennent pas ce qu’on leur dit !

    Une étude intéressante a été réalisée auprès de patients « emprisonnés dans leur corps ». 72 % d’entre eux se sont déclarés « heureux ». Les plus malheureux étaient ceux dont l’accident était le plus récent. Car il est très fréquent pour les accidentés lourdement handicapés de commencer par ressentir une dépression sévère… puis, progressivement, de s’adapter à leur nouvel état. C’est pourquoi c’est une bonne raison de leur refuser l’euthanasie, tant que leur état n’est pas stabilisé, même s’ils le demandent avec insistance.

    Actuellement en France, c’est le médecin qui décide du sort de la personne et non la famille. Est-ce normal ?

  7. Coline dit :


    Après une greffe de moelle osseuse, le sperme d’un homme ne contient plus que l’ADN de son donneur :
    https://dailygeekshow.com/greffe-moelle-osseuse-adn/
    Qu’est-ce que l’ADN ?

    La mémoire cellulaire : Nos organes stockeraient en mémoire nos goûts, nos souvenirs, nos sensations, nos émotions. Ces informations seraient transmises aux receveurs d’organes lors des greffes. Il y a quelques temps, l’actrice Charlotte Valandrey, séropositive depuis l’âge de 17 ans et ayant reçu une greffe du cœur en 2003, témoignait sur son incroyable histoire. Deux ans après sa greffe, la jeune femme a de nouveaux goûts : elle qui n’a jamais bu de vin apprécie les grands crus, se découvre une passion pour le baba au rhum et a des impressions de déjà vu dans certains endroits qu’elle découvre pourtant.

    Le professeur Susumu Tonegawa, scientifique japonais et prix Nobel, explique comment les cellules du cerveau sont impliquées dans la mémorisation des évènements : « On peut intervenir sur la mémoire. Guérir un état dépressif, c’est à dire qui accumule les souvenirs négatifs jusqu’à en oublier les positifs, est possible. »

    N’y a-t-il pas alors un danger de transplanter un cœur de porc à un humain ?
    https://www.sciencesetavenir.fr/sante/coeur-et-cardio/la-greffe-de-coeurs-de-porcs-une-alternative-aux-transplantations-classiques_136563
    Et quand on parle de réincarnation, ne serait-il pas plutôt un héritage de cellules venant d’une personne déjà décédée ?


    ou comme le pensent les juifs, la réincarnation se produit parce qu’Il y a certains péchés pour lesquels le nettoyage de l’âme dans le monde spirituel ne suffit pas à lui seul.
    https://fr.chabad.org/library/article_cdo/aid/2163008/jewish/Pourquoi-et-quand-la-rincarnation-se-produit-elle.htm

  8. Josio dit :


    Coïncidence, le 18 septembre 2019, à l’aéroport de Tianhe (Wuhan) on a fait un exercice d’intervention d’urgence mettant en scène un passager ayant une infection de Coronavirus :

    A New York, le 18 octobre 2019, John Hopkins, la Fondation Bill et Melinda Gates et le Forum économique mondial (une ruche de mondialistes autoproclamés) ont lancé une « simulation de pandémie » appelée « Event 201 » en mettant en scène la propagation d’un coronavirus en Amérique du Sud, attribuée à la transmission de l’animal à l’homme. La conclusion de l’exercice était que les gouvernements nationaux étaient loin d’être prêts, avec une note de 40 sur 100 sur leur échelle de préparation. La simulation prévoyait plus de 65 millions de décès dans le monde. Il est étonnant de voir qu’avant presque chaque crise majeure et chaque attaque terroriste de ces dernières décennies, les autorités avaient effectué des simulations juste avant qu’elle ne se produise. A noter aussi la suggestion très mondialiste d’un représentant de l’ entreprise capable de concevoir un « vaccin » contre le coronavirus, la « Johnson and Johnson ». Lors de l’événement 201, il avançait l’idée qu’une autorité économique mondiale centralisée pourrait être chargée de financer et d’acheter des vaccins pour les différentes nations en crise afin de résoudre la pandémie. Celle-ci offre une excuse parfaite pour la création d’une telle autorité financière mondiale unique. Parmi les sept recommandations formulées par le groupe de dirigeants mondiaux, il y en avait une qui demandait à ce que que les gouvernements et secteurs privés devaient accorder une plus grande priorité au développement de méthodes de lutte contre les erreurs et la désinformation.
    http://www.centerforhealthsecurity.org/event201/about

    Du 18 au 27 octobre 2019 avait lieu à Wuhan, les 7e Jeux Mondiaux Militaire d’été !
    https://numidia-liberum.blogspot.com/2020/03/chine-les-usa-ont-introduit-le-covid19.html
    L’équipe américaine (369 personnes) est rentrée chez elle le 28 octobre 2019, classés 35e derrière des pays comme l’Iran, la Tunisie, la Finlande ou la Slovénie. Leur lieu de résidence était proche du marché de gros de fruits de mer, de chauves-souris et de pangolins. Le 17 novembre, le premier cas de COVID-19 est apparu à Wuhan (ce que les autorités chinoises ont voulu cacher, et que l’on a appris par la fuite à Hong Kong d’un de leurs rapports secrets).
    https://www.letemps.ch/monde/chine-laisse-echapper-coronavirus
    Par contre officiellement, il faut attendre le 16 décembre (donc des symptômes remontant vers le 8 décembre) pour voir le premier malade chinois admis dans un hôpital de Wuhan. Ai Fen, la directrice du département des urgences (censurée depuis par le régime chinois) obtenait les résultats d’analyse le 30 décembre : ils indiquaient une infection avec un coronavirus affilié au SARS. Le 12 janvier 2020, la Chine annonçait au monde l’émergence d’un nouveau coronavirus.

    En France, les députés En Marche, le 5 décembre 2019, ont introduit une nouvelle proposition de loi visant à lutter contre les maladies infectieuses.
    https://insolentiae.com/coronavirus-nouvelle-loi/
    https://www.senat.fr/leg/ppl19-180.html#AMELI_SUB_4__Article_6
    Le texte a pour but de valider le principe…de la quarantaine forcée en France, le tout sur la base d’une liste de maladie infectieuses à définir.

    Lors du forum économique mondial du 21 au 24 janvier 2020 à Davos, un programme de vaccination contre le coronavirus a été annoncé, après l’identification du virus par les Chinois le 7 janvier. . C’est la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations (CEPI) parrainée par le forum et la fondation Bill et Melinda Gates qui est responsable de l’initiative. Curieusement, le lancement de ce vaccin est annoncé une semaine avant l’annonce d’une urgence de santé publique par l’OMS faite le 30 janvier 2020, alors qu’il n’y avait en dehors de la Chine que 150 morts dus à ce coronavirus. D’autres financements viennent d’Inovio et de l’université de Queensland. CEPI a aussi cofirmé le 23 janvier un contrat avec Moderna, Inc. et l’Institut National Américain des allergies et maladies infectieuses (NIAID) dirigé par le Dr Anthony Fauci, connu pour sa campagne de peur aux USA.

    La ville de Wuhan, foyer supposé du nouveau coronavirus apparu officiellement début 2020, abrite deux laboratoires dont un P4 (pathogène de classe 4), capables d’effectuer des expérimentations avec des micro-organismes très pathogènes. Celui P4 a été inauguré en février 2017 en présence du 1er ministre français d’alors, à savoir Bernard Cazeneuve.
    https://revelations4.blogs.fr/index.html#a613205
    Il est une collaboration sino-française en matière de prévention et de contrôle des maladies infectieuses émergentes ! Non seulement il y a des programmes conjoints entre les laboratoires P4 de Lyon et de Wuhan mais la France s’est engagée à financer cette collaboration à hauteur d’un million d’euros par an pendant 5 ans.
    https://www.lepoint.fr/monde/epidemies-nouvelle-etape-pour-le-premier-laboratoire-p4-chinois-23-02-2017-2106936_24.php
    http://french.xinhuanet.com/2018-01/04/c_136872325.htm
    La situation rappelle celle de début mars 2009 quand Sarkozy est allé au Mexique parrainer la construction d’une usine de production de vaccins contre la grippe saisonnière et pandémique au bénéfice du groupe Sanofi-Aventis. Le 15 juillet près d’un million de doses de vaccins était commandé curieusement avant l’annonce officielle en octobre de la grippe mexicaine H1N1.
    https://www.jeuneafrique.com/187099/societe/sanofi-et-sarkozy-avaient-vu-venir-la-grippe-mexicaine/
    L’autre laboratoire est privé et est situé au 666 Gaoxin Road. En 2011, le fonds d’investissement Soros Fund Management LLC avait investi dans le groupe dont il fait partie (WuXi AppTech) mais s’en serait dégagé depuis.

    Certains remarquent que l’installation de la 5G à Wuhan pourrait être un facteur aggravant. On utilise d’ailleurs déjà en Chine, pour détruire les cellules cancéreuses, l’interaction de particules nano avec les micro ondes :
    https://actualite-sante.fr/2019/06/05/nanoparticules-stimulees-par-des-micro-ondes-pour-lutter-contre-le-cancer/


    Un roman de fiction, ‘The Eyes of Darkness’, de Dean Koontz, avait prédit une épidémie de type coronavirus ayant pour origine Wuhan. Le livre raconte comment le virus appelé Wuhan-400, a été développé dans des laboratoires militaires autour de la ville chinoise de Wuhan d’où il tire son nom. Les informations top secrètes du Programme d’armes biologiques sont ensuite acquises par les services de renseignement américains auprès d’un transfuge chinois. L’armée américaine réussit finalement à créer un vaccin que les Chinois n’ont pas pu mettre au point. Mais ce qui est plus surprenant, dans la première édition de 1981, le virus n’était pas chinois, mais russe et s’appelait Gorki-400 !

    C’ est dans la réédition en 2008 que le nom à été changé en Wuhan 400 et les méchants russes remplacés par les vilains chinois… Il y a aussi la prophétie de Sylvia Browne (1936-2013) ‘End of Days’, aussi de 2008. mais cette écrivain médium s’est trompée trop de fois pour être crédible. Pourtant elle prévoyait une pandémie en 2020, au cours de laquelle des personnes mourraient d’insuffisance pulmonaire ! Dans Astérix et la Transitalique (publié le 19 octobre 2017), Jean-Yves Ferri et Didier Conrad ont introduit un mystérieux aurige masqué, Coronavirus :

    Et dans la série « Plus belle la vie », un scénario proposé au printemps 2019, devrait prochainement passé mettant en scène des marseillais relatant la mise en quarantaine de certains habitants dans un hôpital, suite à l’apparition d’un “mystérieux virus” venant d’Asie.
    https://www.ojim.fr/le-coronavirus-plus-belle-la-vie-savait/

    Selon Jean Jacques Crèvecoeur (celui qui avait compris qu’en 2009, il n’était pas nécessaire de se faire vacciner), le virus a bien l’air d’être de fabrication militaire car il est à la fois contagieux et mortel. Pour rappel, fin avril 2009, l’OMS abaissait curieusement ses critères permettant de déclarer une pandémie. Début mai, arrivait au Mexique le virus H1N1 qui est une combinaison artificielle de virus aviaire, porcin et humain. Le but était clair : vacciner en masse les populations et obliger les pays à donner les pleins pouvoirs à l’OMS en cas de pandémie majeure. Ainsi en France, le gouvernement avait commandé 110 millions de vaccins. bien plus que le nombre d’habitants ((pour un coût total de l’ordre de 400 millions d’euros). Ironie du sort, malgré le faible taux de vaccinés (8%), 2009 fut l’année où le nombre de décès dû à la grippe fut le plus faible. Certains morts étaient plus dus à l’absorption de l’antiviral Tamiflu que de la grippe. Les vaccins eurent de nombreux effets secondaires : narcolepsie (fatigue extrême), bébés naissants avec des insuffisances cardiaques etc. Il faut garder à l’esprit qu’entre 1890 et 1960, les maladies infectieuses diminuèrent de 90% alors qu’il n’y avait pas encore de campagne de vaccination. Quand il y en a eu, des maladies chroniques apparurent (allergies, autisme etc).

    Autre danger d’une vaccination obligatoire, l’injection sans le dire d’une puce Rfid.
    http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/article-le-docteur-hamer-denonce-l-implantation-de-la-puce-via-la-vaccination-de-masse-118513865.html

    Le coronavirus actuel, qui a une durée d’incubation de 10 à 24 jours, et qui peut survivre sur des surfaces lisses pendant 9 jours, semble aussi affecter le système nerveux

    en privilégiant les hommes asiatiques, ce qui reste à prouver ultérieurement:
    https://northerntruthseeker.blogspot.com/2020/01/the-corona-virus-hysteria-important-and.html
    et affecterait la fertilité en empêchant les hommes de se reproduire avec leur sperme. Selon des scientifiques de l’ Université médicale de Nanjing, l’hôpital Suzhou et le Dr Jianqing Wang, chef du département d’urologie, Il exprimerait une puissante pathogénicité pour les tissus rénaux et testiculaires avec des lésions résultantes.
    https://pbs.twimg.com/media/EQ131QWXkAARkQt?format=png
    (https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.02.12.20022418v1.full.pdf)
    Par contre, les enfants sont moins susceptibles d’être malades à cause du coronavirus.

    Qui ou quoi a déclenché l’épidémie de coronavirus de Wuhan ?
    https://www.aubedigitale.com/qui-ou-quoi-a-declenche-lepidemie-de-coronavirus-de-wuhan/
    Deux scientifiques chinois, dont le professeur Botao Xiao de l’Université de technologie de Chine méridionale ont publié un article (maintenant supprimé sur ResearchGate) affirmant que le COVID2019 viendrait d’une fuite accidentelle du Centre de contrôle et de prévention des maladies de Wuhan en raison d’une mauvaise sécurité opérationnelle.
    https://pbs.twimg.com/media/EQ0XjOAUUAAia8u?format=jpg
    En 2017, des scientifiques étrangers avaient averti que ces laboratoires n’étaient pas sécurisés et qu’un virus pouvait s’échapper d’une de ces installations.
    https://meaww.com/wuhan-coronavirus-warned-2017-lab-wuhan-deadly-diseases-escape-lab-level-4-safety-scientists

    Jusqu’à maintenant l’establishment mondialiste a créé la plus grande bulle financière de l’histoire moderne par le biais des mesures de relance des banques centrales, tout en créant de nouveaux sommets dans les dettes nationales. Dorénavant il n’a besoin que d’un événement majeur pour finir de saboter l’économie tout en restant dans l’ombre.
    https://www.alt-market.com/articles/3779-globalists-only-need-one-more-major-event-to-finish-sabotaging-the-economy
    L’amorcement d’une Troisième Guerre Mondiale prévue avec Hillary, n’ayant pu avoir lieu avec Donald Trump, le chaos économique découlant de cette pandémie lui permettrait de mieux faire accepter dans les médias l’idée d’un système monétaire et d’une gouvernance mondiale. Tout en diminuant la population pour mieux la contrôler :
    https://www.thailandmedical.news/news/breaking-news-:-new-studies-emerging-that-confirms-the-coronavirus-is-mutating-and-becoming-more-virulent

    Le fait que la Chine ait maintenant mis en quarantaine plus de 50 millions de personnes dans 16 villes suggère que le danger est beaucoup plus élevé qu’elle ne l’a admis. Wuhan, ville de 11 millions d’habitants, devenu la vitrine technologique du réseau téléphonique 5G avec la mise en service de plus de 10.000 antennes 5G en début d’hiver 2019 est déserte.

    Mais certains commencent à accuser les effets des antennes sur l’oxygène dans le sang !
    https://cogiito.com/a-la-une/le-role-essentiel-de-la-5g-dans-la-pandemie-de-covid-19/

    Selon le Wall Street Journal de la fin janvier, la Chine manipulerait explicitement le nombre de victimes en citant la pneumonie comme cause de décès au lieu du coronavirus.
    https://www.wsj.com/articles/relatives-wonder-whether-pneumonia-deaths-were-tied-to-coronavirus-11579915630
    Le 1er février, Tencent indiquait sur sa page web intitulée ‘Epidemic Situation Tracker’, que les cas confirmés de nouveaux coronavirus (2019nCoV) en Chine s’élevaient à 154 023, soit 10 fois le chiffre officiel de l’époque, le nombre de cas suspects s’élevait à 79 808, soit quatre fois le chiffre officiel et le nombre de décès recensés était de 24 589, bien plus élevé que les 300 admis. Mais comme il fallait s’y attendre, ces chiffres furent vite remplacés par ceux du gouvernement :

    Une enquête dans « The Epoch Times » affirme que, rien que dans la province de Hubei (là ou se trouve Wuhan), deux crématoriums incinèrent au moins 341 cadavres du coronavirus par jour à eux deux (116 dans l’un, 225 dans l’autre).
    https://www.epochtimes.com/b5/20/2/5/n11845444.htm
    La mort du Dr ophtalmologue Li Wenliang, un des huit lanceurs d’alerte qui ont été « sanctionnés » par la police pour propagation de rumeurs infondés,
    https://www.aubedigitale.com/le-lanceur-dalerte-chinois-qui-a-ete-lun-des-premiers-a-denoncer-le-coronavirus-est-decede/
    menace de se transformer en une crise de confiance du public pour Pékin, qui étend maintenant les mesures de quarantaine à plus de 400 millions de Chinois, 3 provinces et plus de 60 villes. Li avait commencé à avertir les Chinois du virus dès décembre dans les réseaux sociaux. Alors que le Parti communiste chinois n’a reconnu publiquement que le virus serait « de personne à personne » qu’à partir du 20 janvier et n’a fermé la ville de Wuhan que le 23 janvier.

    La « décision inhabituelle » de Pékin d’envoyer une équipe de la principale agence anti-corruption du pays à Wuhan, quelques heures seulement après la mort du médecin, suggère que le gouvernement central cherche désespérément un bouc émissaire local sur lequel il peut rejeter la responsabilité de la mort du médecin. Le Dr Feigl-Ding, l’épidémiologiste de Harvard qui est l’un des nombreux universitaires critiqués pour avoir dit lui aussi la vérité, a tweeté que près d’un tiers des patients d’un hôpital de Wuhan étaient également du personnel médical. Le Dr Liu Zhiming, directeur de l’hôpital de Wuchang dans la ville considérée comme l’épicentre de la maladie, est aussi décédé du Covid-19 !
    https://www.ladbible.com/news/news-head-of-wuhan-hospital-dies-of-covid-19-20200217

    Jiang Chaoliang, le numéro un de la province chinoise du Hubei, berceau de l’épidémie de pneumonie virale Covid-19, a été démis de ses fonctions et remplacé par le maire de Shanghai Yung Yong., annonçait le 13 février 2020 l’agence Chine nouvelle. Le secrétaire du PCC pour la ville de Wuhan, Ma Guoqiang, qui s’était lui-même reproché fin janvier une réaction trop lente à l’apparition du virus, a également été limogé.
    https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/chine-le-numero-un-de-la-province-du-hubei-berceau-de-l-epidemie-du-coronavirus-demis-de-ses-6734249

    Le directeur du département de médecine des soins intensifs de l’hôpital Central South de l’Université de Wuhan, a pu observer 15% de décès sur 138 patients, ce qui est taux de mortalité bien plus élevé que celui annoncé par les autorités de santé chinoises. De plus, des chercheurs chinois à Shanghai ont confirmé que la charge virale de tous les patients infectés était extrêmement élevée, ce qui indique que le coronavirus se multiplie à un rythme très rapide dans le corps des personnes infectées. Et des spécialistes en virologie de l’Institut Pasteur de Shanghai ont confirmé que le coronavirus était en mutation et devenait de plus en plus virulent !

    Certains affirment même que la maladie présente une « mutation de type VIH » qui lui permet de se lier aux cellules humaines jusqu’à 1 000 fois plus fortement que le virus du SRAS.
    https://www.scmp.com/news/china/society/article/3052495/coronavirus-far-more-likely-sars-bond-human-cells-scientists-say
    Cours de virologie générale :
    http://www.microbes-edu.org/etudiant/multivirale.html


    L’économie chinoise est sur le point de subir un coup dur et de ne pas pouvoir honorer l’accord commercial de la phase 1 entre elle et les USA et qui la contraint de quadrupler ses achats américains durant les deux prochaines années.

    Selon Zero Hedge, le virus impliqué dans l’épidémie aurait été volé au Laboratoire National de Microbiologie du Canada (LNM). En juillet dernier, la Dre Xiangguo Qiu, une scientifique avancée qui dirigeait la Section du développement des vaccins et des thérapies antivirales au LNM, a été expulsée de force de l’établissement, avec son mari, le Dr Keding Cheng, un autre biologiste. Cela faisait suite à une enquête de 4 mois sur une expédition non autorisée de virus mortels vers la Chine. Des questions demeurent quant à savoir si des expéditions antérieures vers la Chine d’autres virus ont eu lieu avant 2018. Au cours de l’année scolaire 2017-2018, le Dr Xiangguo Qiu a effectué au moins cinq voyages au Laboratoire national de biosécurité de Wuhan, qui est hébergé dans les installations militaires liées au programme chinois de guerre biologique. D’autre part, le scientifique Frank Plummer qui a reçu le 4 mai 2013 un échantillon de coronavirus du SRAS saoudien auprès de Ron Fouchier, un virologiste de premier plan du Centre médical Erasmus (EMC) de Rotterdam, aux Pays-Bas, qu’il avait lui même reçu du virologiste égyptien Dr Ali Mohamed Zaki (celui qui a isolé et identifié un type de coronavirus jusqu’alors inconnu dans les poumons du patient saoudien). et qui travaillait sur un vaccin contre le coronavirus (VIH) dans le laboratoire national canadien de microbiologie basé à Winnipega qu’il dirigeait depuis plusieurs années, d’où le virus a été introduit clandestinement par des agents de guerre biologique chinois et utilisé comme arme, comme l’a révélé l’enquête de GreatGameIndia, est mort dans des conditions mystérieuses. Plummer (67 ans) était au Kenya, où il était l’un des principaux orateurs de la réunion annuelle du centre de collaboration de l’université de Nairobi pour la recherche et la formation sur le VIH/sida et les maladies sexuellement transmissibles (MST). Il s’était tout à coup effondré avant d’être transporté à l’hôpital de Nairobi où son décès fut constaté à son arrivée.

    Francis Boyle qui est professeur de droit international à la faculté de droit de l’université de l’Illinois, a rédigé la législation américaine d’application de la Convention sur les armes biologiques, connue sous le nom de Biological Weapons Anti-Terrorism Act de 1989. Dans une interview, il n’écarte pas l’idée que ce virus potentiellement mortel s’est échappé du laboratoire de niveau de biosécurité 4 (BSL-4) à Wuhan. ,Il s’agit selon lui d’une arme de guerre biologique offensive ou d’un agent de guerre biologique à double usage génétiquement modifié avec des propriétés de gain de fonction, ce qui expliquerait pourquoi le gouvernement chinois a d’abord essayé de le dissimuler avant d’être contraint de prendre des mesures drastiques pour le contenir. De même il évoque le rapport de GreatGameIndia intitulé ‘Coronavirus Bioweapon’ et qui explique comment des agents de guerre biologique chinois travaillant dans le laboratoire canadien de Winnipeg ont été impliqués dans la contrebande de coronavirus vers le laboratoire de Wuhan. Le journal du Monde a essayé de démêler le vrai du faux sur ses dires :
    https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/03/06/le-coronavirus-arme-biologique-le-vrai-du-faux-d-une-video-virale_6032098_4355770.html
    https://www.cbc.ca/news/canada/manitoba/china-coronavirus-online-chatter-conspiracy-1.5442376

    Une équipe française qui a examiné la séquence génétique du COVID-19 a d’ailleurs découvert qu’il contient quatre acides aminés de plus que les autres coronavirus, Ce qui facilite sa transmission. Mais les mutations de virus qui se produisent naturellement n’entraînent que de petits changements singuliers. Normalement, on ne devrait pas voir un virus muter naturellement, en prenant soudainement quatre acides aminés.
    http://www.taipeitimes.com/News/taiwan/archives/2020/02/23/2003731479

    Selon le Sydney Morning Herald, Tsai Chao-ming, le plus haut responsable de la sécurité de Taïwan, avait déclaré en 2008 aux législateurs du pays que « Taïwan disposait de renseignements reliant le virus du SRAS aux recherches effectuées dans des laboratoires chinois ». Plus tard, le Virology Journal publiait le 28 février 2013 un article de Gulfaraz Khan qui décrivait la découverte, en juin 2012, d’un nouveau coronavirus en Arabie saoudite. Il s’agissait du même virus que celui de Wuhan avec une seule différence  : lors de sa découverte, il ne pouvait pas être facilement transmis de l’homme à l’homme. Depuis lors, ce virus n’est plus le même  : la version de Wuhan est appelée 2019-nCoV à la place de NCoV initialement découvert. Ce dernier était nettement moins contagieux que celui de Wuhan. Bref, Il est possible que la version 2019-nCoV est une version destinée à des fins militaires du virus NCoV découvert par les médecins saoudiens en 2012.
    https://fr.theepochtimes.com/coronavirus-plans-de-guerre-biologique-de-chine-se-retournent-contre-meme-1228734.html

    Carte interactive du nombre de cas confirmés, décédés ou rétablis :
    https://gisanddata.maps.arcgis.com/apps/opsdashboard/index.html#/bda7594740fd40299423467b48e9ecf6
    https://www.worldometers.info/coronavirus/#news
    Les avions continuent-ils de voler ?
    https://www.flightradar24.com/44.53,2.59/5
    La ville Wuhan a été presque entièrement isolée du monde extérieur, la situation étant de plus en plus grave :

    Un nouvel hôpital de 1 000 lits à Wuhan a été construit en 10 jours, ouvrant le 3 février :

    On parle aussi d’une nouvelle apparition du H5N1 en Chine. D’où l’enterrement vivants des canards et des poussins par milliers…

    Selon le Miami Herald, 11 bases militaires à l’intérieur des États-Unis sont actuellement en train d’être transformées en « centres de quarantaine »…
    https://www.miamiherald.com/news/nation-world/national/article240078853.html

    L’Italie a été le premier pays d’Europe à mettre des villes en quarantaine. Depuis le 22 février 2020, onze villes (dix de Lombardie et une proche de Padoue, en Vénétie) ont été progressivement fermées pour lutter contre le coronavirus. A Codogno et dans neuf localités voisines, tous les lieux publics (bars, mairies, bibliothèques, écoles), sauf les pharmacies, sont fermés pour deux semaines. En tout, 52.000 habitants de ces villes du nord de l’Italie sont confinés : ni l’entrée, ni la sortie de ces zones ne sont autorisées.
    https://www.20minutes.fr/monde/2724863-20200223-coronavirus-pourquoi-situation-italie-inquiete-autant

    Alors que le coronavirus se propage dans une quarantaine de pays, il évolue et de nouvelles anomalies sont signalées. Un épidémiologiste britannique prédit que le coronavirus pourrait continuer à s’étendre durant toute l’année :
    https://www.thailandmedical.news/news/warning-as-coronavirus-spreads-worldwide,-it-is-evolving-and-new-anomalies-being-reported–british-epidemiologist-are-predicting-that-coronavirus-coul
    Pour l’instant on constate qu’un malade sur 7 passe par un état critique et qu’ils seront 2% à en mourir. Par contre, ceux guéris ne sont pas pour autant immunisés. En cas de rechute, l’infection peut profondément endommager l’intérieur des artères et provoquer des crises cardiaques aiguës jusqu’à une mort cardiaque subite. D’où les vidéos de personnes tombant mortes.

    La mondialisation qui permet d’enrichir outrageusement 1% de la population peut aussi être mortelle. Car 80% des principes actifs des médicaments viennent de Chine et sont souvent assemblés en Inde. En cas de guerre ou tout simplement de l’arrêt des transports, comment l’occident soignera-t-il ses malades ? L’Union Européenne est dans cette histoire particulièrement irresponsable, de même que les plus de 98% des Français qui ont voté pour elle fin 2017. Non seulement les emplois sont allés en Asie, mais en plus le savoir-faire humain essentiel à ce type d’entreprise s’est dissipé, alors que déjà en 2019, le pays rencontrait des ruptures de stocks.

    Pour le Pr Didier Raoult, Directeur de l’IHU Méditerranée Infection, il n’y a plus de connexion entre l’information et la réalité du risque. Il ne faut donc pas trop s’inquiéter en France de ce coronavirus. C’est pourtant lui qui à la demande du ministre de la Santé, Jean-François Mattei, avait rédigé un rapport, publié en juillet 2003, visant à élaborer un plan d’action en cas d’attaque bioterroriste ou de retour d’épidémies. Selon lui, « la France n’est pas préparée à un problème d’épidémie massive. »

    Le 16 mars 2020 la France était mise en confinement jusqu’au 15 avril (selon une décision du 27 mars).


    Un remède, la chloroquine (fabriquée surtout en Chine) mais elle peut être néfaste à long terme aux rétines et aux gens cardiaques :

    et de hautes doses de vitamine C !
    http://orthomolecular.org/resources/omns/v16n14.shtml
    (http://ekladata.com/FYizz-Ox0UyCfV_bZXhiUu3xyfo/Vitamine_C_PDF.pdf)
    ou d’ascorbate de sodium pour ceux qui ne supportent pas l’acidité :
    https://doctonat.com/ascorbate-de-sodium-bienfaits-et-posologies/
    Mais l’injection de vitamine C utilisée par exemple contre le cancer est interdite en France (tolérée en Suisse et en Allemagne). Alors qu’aux USA, le NY Post rapporte que des patients atteints du Covid-19 à New York reçoivent désormais des perfusions de vitamine C et « s’en sortent beaucoup mieux que ceux qui n’en ont pas reçu » :
    https://nypost.com/2020/03/24/new-york-hospitals-treating-coronavirus-patients-with-vitamin-c/
    A noter que la société coréenne Celltrion utilise les anticorps de personnes guéries pour mettre au point un médicament contre les souches de ce virus !
    L’important, est de ne pas confondre comme le fait le Huffpost (et le Figaro), le phosphate de chloroquine (qui sert à nettoyer l’aquarium à poissons) avec le médicament :
    https://www.huffingtonpost.fr/entry/chloroquine-phosphate-erreur-coronavirus_fr_5e79c8b8c5b63c3b6496c9e3
    Une fakenews pourtant relayée par le ministre de la Santé Olivier Véran à l’Assemblée.

    Didier Raoult fait une distinction entre les experts choisis par les médias et les experts les plus qualifiés scientifiquement que l’on peut trouver sur le site http://www.expertscape.com/ (pour le coronavirus aller à « communicable diseases » puis choisir un pays).
    Question au Pr. Didier Raoult de l’IHU sur ce qu’il administre, la chloroquine et l’antibiotique utilisé pour le traitement des infections à la gorge et aux bronches, l’azithromycine.

    Le résultat de ses tests semblent prometteurs mais pas définitifs !
    https://blogs.mediapart.fr/olivierbelli/blog/220320/le-pr-raoult-et-la-chloroquine-les-failles?utm_source=twitter&utm_medium=social&utm_campaign=Sharing&xtor=CS3-67

    Heureusement qu’en Chine, d’autres tests ont pu aller dans son sens en février 2020, avant que le Pr. Raoult en réalise d’autres confirmant les premiers résultats :
    (https://www.mediterranee-infection.com/wp-content/uploads/2020/03/COVID-IHU-2-1.pdf)

    Curieusement, le 13 janvier 2020, l’hydroxychloroquine sous toutes ses formes a été classé en France sur la liste II des substances vénéneuses alors que pendant des années il était en vente libre en pharmacie :

    https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2020/1/13/SSAP2001007A/jo/texte
    https://www.laprovence.com/actu/en-direct/5924971/breve-a-balancer-a-13h30-merci.html
    Quand l’IHU a été inauguré en mars 2018, il n’a pas obtenu d’Yves Lévy, alors patron de l’Inserm (il a été obligé peu après de renoncer à ce poste afin d’éviter l’accusation de conflit d’intérêt puisque sa femme était ministre de la Santé, pour ensuite être nommé Conseiller d’État en service extraordinaire sur proposition du ministre de la justice, une certaine Nicole Belloubet), le label qui lui aurait donné une reconnaissance indiscutable. En 2017, les conseils scientifiques des deux principales institutions de la recherche française (Inserm et CNRS) avaient donné un avis défavorable sur le maintien de l’octroi de leur label aux deux nouvelles unités de recherche, Mephi et Vitrome, issues de l’Urmite, unité de recherche sur les maladies infectieuses et tropicales émergentes, dirigée jusque-là par Didier Raoult. Ainsi, si les deux unités conservent la labellisation de l’Université, du service de santé des armées et de l’institut de recherche pour le développement, le retrait de l’Inserm et du CNRS ne fut pas une bonne nouvelle pour l’Urmite même si les publications scientifiques de l’institut sont 50% supérieures en nombre à celle des trois IHU parisiens et de celui de Strasbourg.
    https://marsactu.fr/didier-raoult-inaugure-son-ihu-mediterranee-infection-sur-un-mode-defensif/
    A se demander s’il n’y a pas un conflit entre le professeur Raoult et le mari de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, Yves Lévy, celui même qui inaugurait en 2017 le laboratoire de haute sécurité biologique P4 de Wuhan (le premier mari était l’un des fils de Simone Veil).
    La révélation faite par le Dr Christian Perronne :

    « la pharmacie centrale des hôpitaux est en rupture totale de stock de chloroquine, les réserves ayant été dévalisées (par les internes). » est savoureuse quand on sait qu’avant, quand le Pr. Raoult annonçait les résultats chinois, le Ministère de la Santé

    Martin Hirsch, dr gal de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris1 (« la chloroquine n’a jamais marché chez un être vivant »)

    et les « Décodeurs » du Monde avaient traité l’information de fake news ! Heureusement pour Buzyn, Levy et Salomon, par un hasard incroyable, des scientifiques israéliens étaient entrain de travailler sur le coronavirus et pensent pouvoir sortir un vaccin dans moins de 3 mois !
    https://christiansfortruth.com/israeli-scientists-claim-its-pure-luck-they-were-already-working-on-a-covid-19-vaccine-prior-to-the-outbreak/

    A ne pas y voir un complot antisémite puisque la femme du Dr Raoult est elle-même juive.

    Autre fait d’arme du Monde, il a diffusé une tribune appelant à ne pas respecter le confinement afin de pouvoir continuer à avorter des enfants à naître.
    https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/03/31/il-faut-proteger-les-droits-des-femmes-et-maintenir-l-acces-a-l-avortement_6034997_3232.html

    Le gouvernement a tout de même permis le traitement au coronavirus mais seulement pour les cas graves :
    https://www.europe1.fr/sante/chloroquine-le-haut-conseil-de-sante-publique-recommande-de-ne-pas-lutiliser-sauf-pour-des-formes-graves-3957297
    alors que pour le prof Raoult c’est avant qu’il faut traiter les malades (à partir de 4 mn 05) :

    Son équipe :

    Idem pour le Dr Perronne qui préconise lui aussi ce traitement comme le Dr Jean Luc Harousseau, Philippe Juvin, Douste-Blazy et même le Dr Vasant Narasimhan de Novartis en Suisse

    Mais voilà, L’INSERM est favorable à la méthode CRISPR pour élaborer un vaccin.

    Pas étonnant que Karine Lacombe qui en a été membre,
    https://www.geopolintel.fr/article2196.html
    passe sur Tf1 pour discréditer la méthode Raoult, d’autant plus qu’elle a touché lors de conférences, de l’argent de laboratoires (Gilead, Bristol-Myers Squibb…) et est même une conseillère commerciale de ces labos.
    (https://cns.sante.fr/wp-content/uploads/2017/07/dpi_lacombe-karine_2016.pdf)
    Un conflit d’intérêt caché par wikipedia en supprimant son nom :
    https://reseauinternational.net/2-pieces-a-conviction-importantes-dans-le-dossier-karine-lacombekl-la-passionnaria-anti-raoult/
    Gilead Sciences est la firme américaine qui avait vendu le Tamiflu contre la grippe H1N1, malgré son peu d’efficacité et ses effets secondaires très négatifs.
    Et l’état va-t-il sauver la seule entreprise française à fabriquer du chloronavirus alors qu’elle est en redressement judiciaire ?
    https://www.europe1.fr/economie/lusine-qui-produit-la-chloroquine-pres-de-lyon-en-redressement-judiciaire-3957239

    Ainsi que l’usine Luxfer Gerzat (dans le Puy-de-Dôme), l’unique producteur européen de bouteilles d’oxygène médical (220 000 bouteilles par an, dont la moitié pour l’oxygène médical, 40% pour équiper les pompiers et 10% pour l’industrie) qui ferme malgré des bénéfices en augmentation de 55%
    ou sera-t-il aussi imprévoyant que celui belge qui a détruit son stock de masques FFP2 sans le remplacer :
    https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_la-belgique-a-detruit-son-stock-de-masques-ffp2-en-fevrier-2019-sans-le-remplacer?id=10465547
    Comment la France a sacrifié sa principale usine de masques basée en Bretagne :
    https://mobile.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/enquete-franceinfo-comment-la-france-a-sacrifie-sa-principale-usine-de-masques-basee-en-bretagne_3896665.html
    Reaction du Dr Jean-Paul Hamon, le Président de la Fédération des médecins de France : “Mais qu’est ce que c’est que ces incapables qui nous gouvernent ? Actuellement ce sont les patients qui nous amènent des masques… Dans quel pays on est ? Les allemands font 160 000 tests par jour et nous, on n’est même pas foutu d’en faire 5 000 ! On en est pourtant à vouloir interdire les consultations chez les médecins… Mais qu’est-ce qu’ils croient ? Qu’il n’y a que le Covid-19 dans la vie ? J’ai des collègues qui ont soigné une péritonite y a 2 jours… »
    https://planetes360.fr/dr-jean-paul-hamon-mais-quest-ce-que-cest-que-ces-incapables-qui-nous-gouvernent-mais-bon-dieu-il-est-ou-letat-il-est-totalement-absent/

    Les principaux traitements à l’essai par l’État pour lutter contre le Covid-19 concernent la chloroquine, un antipaludéen bien connu, le remdesivir (un antiviral expérimental testé initialement contre l’Ebola) et l’association lopinavir/ritonavir (deux antirétroviraux très chers prescrits en combinaison contre le VIH mais aux effets secondaires terribles). Les Chinois qui les avaient déjà testés en conclurent qu’ils n’apportaient aucun bénéfice.
    https://www.lequotidiendumedecin.fr/specialites/infectiologie/un-premier-essai-decevant-pour-le-lopinavir-ritonavir
    (https://www.retraite-fara.com/ftp/article/2296/CORONAVIRUS__O_EN_SONT_LES_TRAITEMENTS.pdf)

    Pandémie COVID-19, les recommandations essentielles de l’AIMSIB :
    https://www.aimsib.org/2020/03/15/pandemie-covid-19-les-recommandations-essentielles-de-laimsib/
    Pour l’historien de la médecine Bernardino Fantini «la peur du coronavirus est largement exagérée».
    https://www.24heures.ch/suisse/suisse-romande/peur-coronavirus-largement-exageree/story/11326078
    Alors que pour des chercheurs de l’Australian National University prévoient au minimum 15 millions de morts et 2.400 milliards de dollars de baisse du PIB mondial :
    https://fr.sputniknews.com/international/202003061043202988-le-coronavirus-tuera-au-moins-15-millions-de-personnes-dans-le-meilleur-des-scenarios-affirme-une/

    Comment fabriquer un masque à gaz :
    https://fr.wikihow.com/fabriquer-un-masque-%C3%A0-gaz

    En 2005, après la crise de la grippe aviaire, l’état français avait un stock d’un milliard de masques chirurgicaux et de 537 millions de masques FFP2. En 2011, il fut décidé avec Xavier Bertrand, que la France n’avait pas à faire de stocks d’État des fameux masques FFP2.
    https://www.lefigaro.fr/sciences/quand-l-etat-stratege-a-renonce-a-renouveler-ses-stocks-de-masques-20200319

    Le 22 mars 2020, saisi par le syndicat Jeunes Médecins, le Conseil d’État a refusé le confinement total (depuis quand en France une instance judiciaire décide à la place du gouvernement ?)
    https://www.conseil-etat.fr/actualites/actualites/statuant-en-urgence-le-conseil-d-etat-rejette-la-demande-de-confinement-total-et-enjoint-au-gouvernement-de-preciser-la-portee-de-certaines-interd
    Neil Ferguson, l’expert britannique qui conseillait le gouvernement français, révise drastiquement à la baisse ses prévisions du nombre de morts et admet qu’il ne tuera pas plus que la grippe :
    https://breizatao.com/2020/03/26/coronavirus-lexpert-britannique-qui-conseillait-le-gouvernement-francais-revise-drastiquement-a-la-baisse-ses-previsions-du-nombre-de-morts-et-admet-quil-ne-tuera-pas-plus-que-la-grippe/
    Site gouvernemental français pour les risques majeurs :
    https://www.gouvernement.fr/risques/preparer-son-kit-d-urgence
    Site chinois en français :
    http://www.chinacdc.cn/en/COVID19/

    Selon l’OMS, de 290 000 à 650 000 décès par an dans le monde dus à la grippe. Aux USA, le dernier rapport de surveillance FluView du US Center for Disease Control and Prevention (CDC) indique que le 18 janvier 2020, il y avait 15 millions de cas de grippe, 140 000 hospitalisations et 8 200 morts en cette saison grippale. Le 28 février 2020, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) rapportait 83 652 cas confirmés de COVID-19, dont 78 961 en Chine ; faisant 2 791 morts, dont 67 seulement à l’extérieur de la Chine. A noter que les cinq principaux producteurs de vaccins : GlaxoSmithKline, Novartis, Merck & Co., Sanofi, et Pfizer, contrôlent 85 % du marché des vaccins qui est un marché en pleine expansion. Ainsi en 2019, Merck a tiré des revenus de 8,4 milliards de dollars grâce aux vaccins, un segment en croissance à un taux annuel de 9 % depuis 2010.


    Le 4 février 2020, le navire de croisières Diamond Princess est immobilisé au Japon et mis en quarantaine parce que dix passagers sont atteints du coronavirus. Dans son rapport du 21 mars, l’OMS a indiqué qu’il y avait eu parmi les 3711 passagers et membres d’équipage, 712 personnes contaminées et 7 morts. Ce qui donne un taux de létalité de 1%.

    • Chantal dit :

      Livre de la CIA publié en 2006 sur ce qui pourrait faire dérailler la mondialisation :

      Extrait du livre d’Alexandre Adler (publié en 2005) : ‘Le Rapport de la CIA – Comment sera le monde en 2020 ?’

      Le 6 mai 2009 dans l’Express, Attali écrivait un article intitulé ‘Avancer par peur’ suggérant qu’une pandémie pourrait faciliter l’instauration d’un gouvernement mondial : « On devra, pour cela, mettre en place une police mondiale, un stockage mondial et donc une fiscalité mondiale. On en viendra alors, beaucoup plus vite que ne l’aurait permis la seule raison économique, à mettre en place les bases d’un véritable gouvernement mondial. C’est d’ailleurs par l’hôpital qu’a commencé en France, au XVIIe siècle, la mise en place d’un véritable État. »
      https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/avancer-par-peur_758721.html
      (https://www.lesalonbeige.fr/wp-content/uploads/2020/03/eubuzvwxkaauhv_.jpg)
      Sionisme, globalisme, pandémie et gouvernance mondiale :
      https://youssefhindi.fr/2020/04/07/entretien-avec-rivarol-sionisme-globalisme-pandemie-et-gouvernance-mondiale/


      Sur la couverture The Economist de 2019, là où se trouve la Grande-Bretagne, les 4 cavaliers de l’Apocalypse avec une faux touchant presque un panda , un pangolin, une cigogne qui marque les gens (plus bas à sa gauche une personne pauvre du Bengladesh) et un Pinocchio au nez allongé (symbole du mensonge).
      https://www.biometricupdate.com/201909/id2020-and-partners-launch-program-to-provide-digital-id-with-vaccines
      (https://koreus.cdn.li/media/202003/coronavirus-pangolin.jpg)
      https://www.lexpress.fr/actualite/monde/coronavirus-pourquoi-le-pangolin-est-il-devenu-le-nouveau-suspect-numero-un_2117667.html https://ordo-ab-chao.fr/signification-messages-cryptiques-the-economist-the-world-in-2019/

      Histoire des épidémies :

      1720 : Peste (peste de Marseille, la dernière grande épidémie de peste enregistrée en France).
      1820 : Choléra (en Thailand, Indonesie, Philippines).
      1920 : Grippe espagnole

      2020 : Coronavirus
      https://knowledgetime.net/1720-plague-1820-cholera-outbreak-1920-bubonic-plague-2020-chinese-coronavirus/

      — La grippe espagnole de 1918-19 se répandit rapidement, par le biais des mouvements de troupes alliées. Elle se caractérisa par une mortalité 10 à 30 fois plus élevée que les épidémies grippales habituelles. En Europe occidentale, près de 2 à 3 millions de morts (en France 408 000 décès). Bref, sur une population mondiale estimée à l’époque à environ 1,9 milliard d’individus, on évalue à plus d’un milliard le nombre de personnes atteintes par ce virus (3% d’entre eux en mourront). Beaucoup semblent d’ailleurs être morts d’une surconsommation d’aspirine (sorti en 1917 par Bayer).
      — En 1957/58, la grippe asiatique ou virus de type H2N2 tue 2 à 3 millions de personnes dans le monde.Neuf millions de Français le contracte faisant 100 000 morts :
      https://www.latribune.fr/journal/edition-du-2210/enquete/294134/1957-100.000-morts.html
      — En 1968/69, la grippe de Hong Kong tue dans le monde 1 million de personnes dont plus de 30 000 en France.

      — Le SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) a été la première maladie grave et transmissible à émerger en ce XXIe siècle (2003). L’épidémie, partie de Chine fin 2002, a éclaté au niveau mondial en 2003 faisant plus de 8000 cas et près de 800 morts. Un taux donc de mortalité de 10% avec 30% des malades en soin intensif.
      — La grippe A (H1N1) de 2009 a eu un taux de mortalité de 0,4 pour mille (323 décès en France). Autour de 25 millions de malades (avec plus de 16 000 décès) dans le monde.
      — Le MERS (le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient) qui a sévi à partir de 2012 était peu contagieux mais eut 37% de taux de mortalité. Il proviendrait directement des dromadaires. En 2015 on comptabilisa 1 293 contaminés et 458 morts.

      En France, il y a tous les ans, entre 2 à 6 millions de malades de la grippe. L’hiver 2018-19 avait fait près de 9000 morts. Celui de 2017-18 = 13.000 et en 2016-17 = 14.400. A comparer à l’avortement qui fait plus de 210.000 décès par an, à l’alcool qui est responsable de 41.000, tandis qu’on estime à 73.000 ceux attribués au tabac !
      https://www.ouest-france.fr/sante/grippe/sante-l-epidemie-de-grippe-est-terminee-8-880-deces-recenses-6282240

      Lors du pic d’une grippe, on a 170 morts par jour !
      Selon l’Insee, il y a eu moins de décès en France en mars 2020 qu’en 2018 :
      https://insee.fr/fr/information/4470857
      Les erreurs des politiciens :

      — En pleine pandémie, la ministre Agnès Buzyn abandonne son poste de ministre de la Santé pour participer aux élections parisiennes.
      https://www.lemonde.fr/politique/article/2020/03/17/entre-campagne-municipale-et-crise-du-coronavirus-le-chemin-de-croix-d-agnes-buzyn_6033395_823448.html
      — Milieu janvier, plus d’un millier de chefs de service hospitaliers avaient présenté leur démission pour dénoncer le manque de moyens dans les hôpitaux publics : fermeture de lits, personnel en moins etc…. L’hôpital public a perdu 100.000 lits en 20 ans et 17.500 au cours des 6 dernières années. L’an passé, un tiers de l’Hôtel-Dieu était vendu par les Hôpitaux de Paris à un promoteur, pour le transformer en boutiques et restaurants de luxe. Sans oublier la fermeture scandaleuse de l’Hôpital du Val de Grâce en plein Paris. Agnès Buzyn n’a rien fait pour arrêter le désastre.

      Quand Castaner et Buzyn lançaient une fake news sur l’hôpital de la Pitié-Salpêtriaire lors de la manif du 1er mai 2019 :

      — Fermer les frontières ne sert à rien contre un virus…(selon l’idéologie mondialiste, pourtant on termine par le confinement des populations).
      — Porter des masques, tester les gens ne servent à rien (parce que l’état n’en a pas prévu assez, et à cause de la libre circulation des capitaux exigée par l’U.E., ils sont fabriqués en Chine).
      — Pourquoi ne pas avoir associé plus tôt les hôpitaux et cliniques du privé, pour héberger les gens et pouvoir les traiter, et ainsi répartir et ajuster les efforts ?
      — Organiser des élections en pleine pandémie.

      — Demander aux forces de l’ordre de ne pas porter des masques.
      — Si dans le J.O. on autorise la chloroquine (5€), c’est en l’associant au Lopinavir (185 €) ou au Ritonavir (47 €), alors que celui du Dr Raoult est l’azytromycine (7€). cherchez l’erreur ! D’où le site portant plainte contre le gouvernement :
      https://plaintecovid.fr/

      — La dangereuse dépendance vis-à-vis de l’extérieur, notamment de la Chine, pour les médicaments, les masques de protection et les respirateurs artificiels. Le principal fabricant de masques de protection en France a été fermé en 2018 :
      https://fr.sputniknews.com/france/202003311043445435-le-principal-fabriquant-de-masques-de-protection-en-france-ferme-en-2018-par-un-proprietaire-us/

      https://www.les-crises.fr/suivi-coronavirus/
      Les médecins chinois affirment que les autopsies de patients atteints de coronavirus suggèrent que la maladie mortelle est « comme une combinaison du SRAS et du SIDA qui peut causer des lésions pulmonaires irréversibles ».
      https://www.news.com.au/lifestyle/health/health-problems/chinese-doctors-say-coronavirus-like-a-combination-of-sars-and-aids-can-cause-irreversible-lung-damage/news-story/f58f19c5eeae99b845c54e2d2b9305ca

      Le coronavirus semble bien propice à l’agenda mondialiste :
      https://fr.sott.net/article/34972-Coronavirus-Mensonges-et-propagandes-ou-les-remedes-seront-pires-que-la-maladie
      Constat incroyable que fait Jeanne Smits « jusqu’au 3 avril 2020, toutes les messes publiques et tous les offices religieux publics, y compris les funérailles, ont été interdits à Rome. Alors que les restaurants, bars et commerces restent ouverts. La grande peur du Coronavirus a ainsi obtenu ce que des siècles de persécutions, des épisodes de grande peste, d’hostilité laïciste à la religion catholique et autres catastrophes naturelles ou non, n’avaient réussi à imposer : l’impossibilité pour le laïc d’assister au sacrifice qui sauve le monde et ouvre les portes du ciel aux hommes qui obtiennent et acceptent la miséricorde de Dieu. On ne rappelle pas non plus que les épidémies peuvent être une conséquence du bouleversement de l’ordre de la Création par les fautes commises par l’humanité. La mort n’est-elle pas la sanction du péché originel ? La maladie aussi. Et la souffrance qu’elle entraîne peut devenir féconde dès lors qu’elle est associée à la plus épouvantable et la plus injuste des souffrances, celle du Christ sur la croix. »
      https://leblogdejeannesmits.blogspot.com/2020/03/coronavirus-lepidemie-une-misericorde.html
      Le jeudi 9 avril 2020, à 12h, Mgr Aupetit, archevêque de Paris, bénit la Ville de Paris avec le Saint Sacrement, depuis la basilique du Sacré-Coeur de Montmartre.
      https://www.paris.catholique.fr/benediction-de-la-ville-de-paris.html
      Reste que ce mondialisme est particulièrement dangereux. Est-il normal que 97% de tous les antibiotiques vendus aux États-Unis proviennent de Chine ?
      https://www.cfr.org/blog/us-dependence-pharmaceutical-products-china

      Coronavirus. Les médias coupables ?

      Des épidémiologistes et pharmaciens japonais et taïwanais pensent que ce coronavirus trouve son origine aux États-Unis, étant donné que ce pays est le seul à disposer de tous les cinq pathogènes types, qu’on peut considérer par analogie comme une sorte de « branche » qui ne peut exister d’elle-même. Ils ont remarqué qu’en août 2019, les Etats-Unis ont connu une vague de pneumonies pulmonaires ou pathologies similaires, que les Étasuniens ont attribué au « vapotage » des cigarettes électroniques. Curieusement, immédiatement avant, le CDC avait totalement fermé le principal laboratoire biologique militaire de Fort Detrick dans le Maryland, en raison de l’absence de précautions contre des fuites de substances pathogènes.

      Des citoyens japonais qui ne s’étaient pas rendus en Chine, furent infectés en septembre 2019 à Hawaï, bien avant l’éruption à Wuhan, mais peu après la fermeture de Fort Detrick. D’autre part, des personnes étrangères venues à Wuhan pour les Jeux Militaires Mondiaux du 18 au 27 octobre 2019, furent hospitalisées à Wuhan pour une infection indéterminée.
      http://www.xinhuanet.com/english/2019-10/15/c_138473332.htm
      Sur les 41 premiers patients hospitalisés pour cause de coronavirus, le premier, qui est tombé malade le 1er décembre 2019 (donc infecté une quinzaine de jours avant), n’avait aucun lien avec le marché aux poissons de Wuhan, comme 12 autres cas d’ailleurs. D’ailleurs, les variétés du génome du virus en Iran et en Italie qui ont été séquencées, ne faisaient pas partie de la variété qui a infecté la Chine et doit, par définition, provenir d’ailleurs.
      Pourquoi la Chine accuse-t-elle les États-Unis d’avoir importé le virus ?
      https://www.liberation.fr/checknews/2020/03/22/pourquoi-la-chine-accuse-t-elle-les-etats-unis-d-avoir-importe-le-virus_1782638
      Le virus a subi plus d’une centaine de minuscules mutations qui agissent comme des empreintes génétiques – ce qui permet aux chercheurs de voir comment le virus migre et se divise en sous-types similaires mais nouveaux, que l’on peut voir sur ce site :
      https://nextstrain.org/ncov

      Point sur le Covid-19 et ses potentiels traitements par François Asselineau :

      https://www.upr.fr/actualite/vent-de-panique-chez-les-europeistes-ils-decouvrent-horrifies-que-lue-est-la-zone-du-monde-la-moins-capable-de-faire-face-au-coronavirus-du-fait-de-ses-contraintes-ideologiques-et-budgetaires/
      Depuis, des médecins envisagent la nécessité de mettre toute la France en quarantaine :
      http://www.leparisien.fr/societe/coronavirus-c-est-plus-grave-que-prevu-12-03-2020-8278890.php




      Une étude américaine a démontré que la vaccination anti-grippale favorisait les infections à coronavirus. Justement, en janvier 2020, la Lombardie a été le théâtre d’une grande campagne de vaccination contre les méningocoques. Suite à une mini-épidémie de méningite bactérienne ayant impacté… 6 personnes (avec 2 décès), les autorités régionales ont en effet décidé de vacciner massivement et gratuitement la population. Certains vont même jusqu’à en conclure que le coronavirus a très bien pu être importé d’Italie en Chine ! Alors y a-t-il un lien entre la vaccination et la multiplication de pneumonies atypiques en Italie ? La probabilité est pourtant très élevée. Parmi leurs effets secondaires très pervers, les vaccins ont en effet pour conséquence de modifier l’écologie microbienne. La nature ayant horreur du vide, la niche écologique devenue vacante par l’immunisation artificielle est immédiatement occupée par d’autres espèces de bactéries, plus insidieuses ou plus dangereuses. C’est ainsi que les épidémies de poliomyélite ont surgi dans la foulée de la vaccination massive contre la diphtérie, ou que de nouvelles formes d’hépatite (C,D, E, etc..) sont apparues en rançon des vaccinations contre les formes A et B. Ou encore que les méningites ont gagné en fréquence et en sévérité depuis qu’on les combat vaccinalement.
      https://www.neosante.eu/vaccins-microbes-les-relations-desastreuses/
      http://xochipelli.fr/2020/03/psychose-macronavirose-vaccinose-et-pot-aux-roses/

      Test de dépistage du coronavirus par le nez :


      Le 16 mars, toutes les écoles seront fermées. Mais pourquoi ne pas avoir testé les militaires de la base de Creil revenus de Wuhan ?


      Véritable jeudi noir pour les marchés européens en ce 12 mars 2020. La Bourse de Paris a connu la pire chute de son histoire en pleine épidémie de coronavirus, clôturant à -12,28%. Le CAC 40 a plongé de 565 points pour finir à 4.044,26 points. A titre de comparaison, il avait perdu 7,3%, en clôture, le jour des attentats du 11 septembre 2001, et 7,7% le 10 octobre 2008, en pleine crise des subprimes. La Bourse de Francfort a connu le même sort, le Dax finissant à -12,24% (sa pire séance depuis 1989), celle de Londres a terminé sur un plongeon de 9,81% (sa pire séance depuis 1987) et celle de Milan a chuté de -16,92% (la pire séance de son histoire également). Outre-Atlantique, les échanges a été suspendus un quart d’heure à la Bourse de New York après la chute de 7% du S&P 500. Aux alentours de 15H15, le Dow Jones s’effondrait de 8,22%, à 21.616,36 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, chutait de 6,96%, à 7.398,52 points. Le S&P 500 tombait, lui, de 7,40% à 2.358,42 points.

      Les cadres supérieurs des sociétés cotées en bourse aux États-Unis ont vendu un total d’environ 9,2 milliards de dollars en actions de leurs propres sociétés entre le début du mois de février et le 20 mars 2020. Cela leur a évité des pertes frisant les deux milliards. La sénatrice californienne Dianne Feinstein et trois de ses collègues du Sénat ont vendu des stocks d’une valeur de plusieurs millions de dollars dans les jours précédant l’épidémie de coronavirus qui a provoqué le krach de la bourse. Autre constat, à la fin de l’année, un nombre record de 1 480 pdg avaient quitté leur poste aux USA. C’est le chiffre mensuel le plus élevé jamais enregistré, et le total cumulé depuis le début de l’année dépasse même la vague de départs de cadres pendant la crise financière.

      Le côté positif du coronavirus :
      http://passaparoladesso.blogspot.com/2020/03/le-canard-enchaine-tres-grosse.html
      La loi « urgence coronavirus » va revenir sur les droits aux congés, les 35 heures… et sans date limite…..
      https://www.marianne.net/societe/c-est-confirme-la-loi-urgence-coronavirus-va-revenir-sur-les-droits-aux-conges-les-35-heures
      Covid-19 : propagande et manipulation :
      https://www.voltairenet.org/article209499.html
      L’avis très juste d’un anthropologue de la santé et expert en santé publique, Jean-Dominique Michel :
      http://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2020/03/18/covid-19-fin-de-partie-305096.html

      Le coronavirus peut ne pas se manifester pendant plusieurs jours, alors comment savoir si on est infecté ? Après un certain temps, la température augmente et / ou la toux apparaît, à ce stade, environ 50% des poumons sont déjà atteints de fibrose. On peut s’auto-tester tous les matins, en inspirant de l’air profondément puis en retenant son souffle pendant au moins 10 secondes. Si on arrive à le faire sans tousser, sans trop d’inconfort, c’est qu’il n’y a pas encore de fibrose (donc pas d’infection). Dans la journée, il est préférable de garder bouche et gorge hydratées, ce qui implique de boire régulièrement un peu d’eau. Si le virus pénètre dans la bouche, il atterrira rapidement dans l’estomac, et sera tué par l’acide gastrique.


      Le rabbin Yosef Pinto, un mystique israélien actuellement au Maroc, a affirmé que la venue de cette maladie respiratoire mortelle avait été prédite dans le livre d’Ezéchiel de la Bible hébraïque (en hébreu moderne, Sin désignerait la Chine). Ayant eu en janvier 2020 la vision d’une catastrophe mondiale à venir, il est persuadé qu’elle a un rapport avec la pandémie « Le jour du Sabbat, j’ai eu une vision difficile à discerner. Il va y avoir un choc d’une ampleur énorme dû à l’assassinat d’un leader mondial ou des attaques terroristes du genre du 11 septembre 2001. Nous devons être prêts. Et ce qui se passe en Chine est en train de devenir une catastrophe qui va toucher presque tous les coins du monde… En raison de leur dépendance à l’égard de la Chine, un effondrement économique est à prévoir. Bientôt, les réserves de nourriture seront épuisées et les forces de sécurité se rendront compte qu’elles sont également en quarantaine et elles essaieront de se sauver. Nous entrons dans la période la plus difficile que le monde ait connue depuis plusieurs siècles. »
      https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/bible-prophecy-shows-coronavirus-biggest-21514292

      Pour le rabbin Yosef Berger, rabbin du Tombeau du Roi David sur le Mont Sion en Israël, le coronavirus est l’une des nombreuses « plaies bibliques » qui indiquent la fin des temps dans l’Ancien Testament. Et la nature de la maladie est dans son nom. « Il signifie ‘couronne’ parce qu’elle fera tomber la puissante Chine… Ceci est en préparation de la guerre de Gog et Magog dans laquelle Dieu jouera un rôle actif, utilisant les forces impressionnantes de la nature comme ses légions… Avant de révéler le Messie, Dieu montrera sa gloire impressionnante telle qu’elle n’a pas été vue depuis les six jours de la création. »

      Selon un autre rabbin « le coronavirus est un châtiment de Hashem (Dieu) envers les non juifs et «les forces du mal» du Vatican et l’Iran… On va arriver à un niveau où on va être spectateurs de la défaite des goyims, et de tous ceux qui ont fait du mal à Israël. »

      Pour le rabbin Ron Chaya « il faut se réjouir car il a été dit qu’avant que le Mashia n’arrive, il y aura une grande épidémie dans le monde ! »


      Le 19 mars 2020, le ministre israélien de la Santé, Yaakov Litzman a répondu à Chamal News « Nous prions et espérons que le Mashia arrivera avant la Pâque car c’est un temps de notre rédemption… Il nous sauvera de la même manière que Dieu nous a sauvés pendant l’Exode.. »
      https://www.breakingisraelnews.com/147317/israels-health-minister-i-am-sure-the-messiah-will-arrive-before-passover/
      Mercredi 8 avril 2020 au coucher du soleil commence Pessah, ou la Pâque juive. Le premier véritable jour de fête est le jour suivant. Les festivités prennent donc fin au soir du jeudi 16 avril.

      Le savant islamique irakien Hadi Al-Modarresi qui proclamait que le virus était une punition divine contre les Chinois a été lui aussi infecté par le coronavirus !
      https://www.informationng.com/2020/03/islamic-scholar-who-called-coronavirus-gods-punishment-gets-infected.html

      Dans un ouvrage du début du XXe siècle, rédigé par un moine bouddhiste, Gentleman Zigong, il y est écrit : « En 2020, toute la Chine pleurera. Les présages seront si mauvais que le nouvel an ne sera pas célébré (le Tet avait lieu le 25 janvier 2020).. Alors la peste viendra. Elle viendra avec fureur, les tigres et les loups se cacheront dans les montagnes. La peste englobera tout le territoire et finira par se propager au monde entier. Très bientôt, le riz deviendra si cher que personne ne pourra manger. Ensuite, les rivières couleront tous les bateaux. Les gens de cette année ne pourront récolter le riz qu’au tout début du printemps. Il n’y aura pas de récolte de riz, de haricots, de blé et d’avoine en fin de saison, car de vastes nuages ​​de criquets ravageront toute la campagne. Restez très proche de vos familles et de vos voisins. Le mieux est d’avoir stocké beaucoup d’or et de nourriture pour vivre et partager librement avec ceux que vous aimez. Ne tolérez aucun voleur parmi le peuple. Soyez unitaires et non diviseurs. Si vous pouvez faire toutes ces choses, vous survivrez. »

      A noter que 100 000 canards devraient être envoyés au Pakistan dès le second semestre 2020 pour lutter contre une invasion de criquets pèlerins, selon M. Lu Lizhi, chercheur principal à l’Académie des sciences agricoles du Zhejiang. Car dit-il « Un canard est capable de manger plus de 200 criquets par jour. » Ne pas oublier que la Chine qui partage une frontière terrestre avec le Pakistan et l’Inde, se doit de contrôler le plus rapidement possible ces invasions de criquets pèlerins qui vont toujours plus à l’est.
      https://www.straitstimes.com/asia/east-asia/army-of-100000-chinese-ducks-on-standby-to-combat-locust-swarms

    • André dit :


      Réaction de Marion Maréchal sur la pandémie du coronavirus :

      « Je les entends constater et déplorer la désindustrialisation de la France devenue incapable de produire des masques et des respirateurs sur son territoire. La menace de dizaines de milliers de morts leur ouvre enfin les yeux sur les vertus de l’indépendance nationale. Cet objectif politique, recherché par toute grande nation, n’est pas un simple slogan réactionnaire mais la liberté de ne pas être soumis au bon vouloir de pays étrangers pour sa survie. La France, sixième puissance mondiale, se voit contrainte de quémander l’aide de la Chine pour recevoir en urgence 1 million de masques. Que serait-il advenu de cette précieuse livraison si les chinois n’étaient pas parvenues à endiguer l’épidémie sur leur sol ? Gouverner c’est prévoir… Et non se contenter d’appliquer à la lettre, et en dernière minute, les préconisations « des scientifiques ». Je les écoute s’inquiéter du risque de pénurie de médicaments, feignant de découvrir que la mondialisation économique a entrainé la délocalisation de nombreuses activités stratégiques, pour ne pas dire vitales, à l’étranger. Les mêmes qui, jusqu’alors, préconisaient une économie de service et à « haute valeur ajoutée » comme seule solution compétitive, saisissent enfin que l’agriculture, la santé, l’énergie, la défense sont autant de secteurs que nous devons maitriser dans un monde en tension et aux ressources finies. La nécessité de relocaliser des pans essentiels de l’économie prend à ce jour une acuité particulière. Mais cela implique de tourner la page du logiciel économique de l’OMC des années 90 consciencieusement appliqué par l’UE et scolairement ingéré à l’ENA dont Emmanuel Macron est le pur produit. Je les vois s’indigner de l’augmentation soudaine du prix du gel hydroalcoolique et des masques. Encore un effort, et ils découvriront le principe du capitalisme dans une société où l’individualisme est devenue la norme. Cet individualisme qu’ils chérissent tant, eux qui ont rejeté toute morale commune, toute transcendance, eux qui ont érigé le désir et la liberté individuelle comme fondation de la démocratie libérale et qui ont minutieusement détruit la matrice nationale, vecteur naturel de fraternité… Comment est-il possible qu’aucun scénario de crise n’ait été anticipé pour ce type de menace sanitaire ? Comment un Etat qui dépense près de 200 milliards pour sa branche maladie de la sécurité sociale et distribue prés 741 milliards de prestations sociales par an, peut-il être incapable de fournir des masques à son personnel soignant , à ses forces de l’ordre ou de tester massivement sa population ? Peut-on continuer avec cet Etat inapte à remplir ses missions fondamentales : stratégie, crise, ordre, approvisionnement, alors même qu’il prélève 50 % de la richesse nationale aux citoyens ? Il est vrai que la fragilisation de l’hôpital public ne date pas d’hier. Le mouvement des Gilets jaunes, premières victimes de l’effondrement de ce service public, en fut un des symptômes. Fermeture d’établissements, saturation des urgences, personnels sous-payés, manque de médecins, déserts médicaux, suppression de lits d’hospitalisation (4200 d’hospitalisation complète rien qu’en 2018), bureaucratie lourde et complexe. Notre pays ne peut offrir que six lits d’hôpital pour mille habitants soit une baisse de 30 % depuis 1996… Nous payons des décennies de choix politiques qui ont sacrifié la puissance nationale et le régalien sur l’autel d’un Etat-providence ruinée par l’immigration, d’une administration pléthorique et des dogmes de l’Union européenne… Nous assistons aux convulsions d’un système inique : celui d’un capitalisme financier, un capitalisme d’Etat dévoyé qui privatise les profits et nationalise les pertes des grandes entreprises. Ces mêmes grands groupes qui ne produisent plus d’emplois en France, ou si peu, et qui ont délocalisé une grande partie de leurs activités en même temps que leurs impôts. C’est pourtant l’argent public qui viendra les soutenir comme, il y a dix ans, durant la crise financière, furent sauvées les banques sans aucune contrepartie. Les TPE et PME, quant à elles, auront tout juste le droit de reporter le paiement de leurs taxes et impôts. Ce sont eux, pourtant, qui vont encaisser le choc de la mise à l’arrêt de notre économie… Les nations ont, une fois de plus, démontré qu’elles étaient incontournables quoiqu’en pense les adeptes des organisations supranationales. Combien de chocs financiers, économiques, sanitaires, migratoires faudra-t-il encore pour que nos dirigeants comprennent enfin que cette « union » européenne est une mascarade ? Cette défaillance est d’autant plus dramatique que nous voyons s’exercer de manière spectaculaire la puissance asiatique. Chacun aura pu constater la capacité du Japon, de Hong-Kong, de Taïwan, de la Corée du Sud ou de Singapour à endiguer le phénomène de contagion, l’efficacité de leur système hospitalier et surtout leur incroyable avance technologique. Face aux carences de l’UE, les pays comme l’Italie ou la Serbie se tournent vers la Chine qui a aujourd’hui les capacités de production auxquelles nous avons renoncé. »
      https://www.atlantico.fr/decryptage/3588215/que-ferons-nous-de-la-france-post-coronavirus–marion-marechal


      Géopolitique du coronavirus avec Valérie Bugault :
      « En France, et plus largement en Occident, la crise sanitaire du coronavirus présente un cas pratique d’ingénierie sociale et de gouvernance par le chaos. Nous retrouvons la même structure qu’avec la « menace terroriste » : un mélange de réel et de fiction, combiné à deux stratagèmes bien connus qui sont 1) le pompier pyromane et 2) le triangle de Karpman… »
      https://strategika.fr/2020/04/01/geopolitique-du-coronavirus-entretien-avec-valerie-bugault/


      Ce qu’en pense l’anthropologue de la santé, Jean-Dominique Michel ou « comment la mauvaise science est devenue une religion“ :

      « …La recherche médicale est en crise systémique depuis plus de 15 ans. A l’époque, John Ioannidis, un médecin né à New York, passé ensuite par les Universités d’Athènes et Ioannina (Grèce) puis Harvard, avait lancé un sacré pavé dans la mare sous la forme d’un article intitulé ‘Why Most Published Research Findings Are False’. Dix ans plus tard, la société californienne Amgen (leader mondial de l’industrie des biotechnologies médicales) révéla avoir essayé de répliquer les résultats de 47 de 53 articles “phares” fondant les principaux protocoles alors utilisés contre le cancer. Sur ce nombre, les chercheurs ne purent retrouver les mêmes résultats que pour 7 d’entre elles ! Un des aspects de la corruption systémique mise en avant par les éthiciens de Harvard tient aux multiples conflits d’intérêt, compromissions et liens d’influence entre les organes de régulation gouvernementaux et l’industrie pharmaceutique. Exemple type, celui d’Agnès Buzyn qui n’hésite pas à dire que puisque nul ne connaissait mieux les médicaments et les vaccins que les pharmas, il était normal qu’ils soient fortement présentes dans les instances de régulation étatique. La nomination de son mari, Yves Lévi, à la tête de l’INSERM fut fortement critiquée en raison d’un conflit d’intérêts évident découlant de ses liens étroits avec l’industrie vaccinale. Ceci au moment où la ministre imposait 11 vaccinations obligatoires, une mesure sans précédent et sans utilité médicale convaincante pour la plupart d’entre elles… La recherche scientifique est donc bien douteuse d’autant plus que la médecine n’est pas une science. De nombreux médecins sont conscients de ne plus pouvoir accorder confiance aux études financées par les pharmas, auxquels appartiennent d’ailleurs toutes les grandes revues « scientifiques » qui en constituent en quelque sorte le service marketing. »
      http://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2020/03/24/hydroxychloroquine-comment-la-mauvaise-science-est-devenue-u-305255.html

      Mensonges et inconséquences des autorités et des « experts » de plateau TV :

      Où sont les masques ?


      Coronavirus et religion chrétienne :

      Les malades les plus atteints par le COVID-19 savent qu’ils n’ont pas attrapé une simple grippe. Atteints de SDRA (syndrome de détresse respiratoire aiguë) ce qui signifie que les poumons sont remplis de fluide, les patients sont extrêmement difficiles à oxygéner. Le taux de mortalité est très élevé. La façon de le gérer est de mettre le patient sous respirateur. La pression supplémentaire permet à l’oxygène de passer dans le sang. Normalement, le SDRA est quelque chose qui se produit au fil du temps car les poumons sont de plus en plus enflammés. Mais avec ce virus, il semble que cela se produise du jour au lendemain. Le poumon est constitué de petits sacs d’air appelés alvéoles. Lorsqu’on inspire, tous ces petits sacs d’air se gonflent, et ils ont des capillaires dans les parois, de petits vaisseaux sanguins. L’oxygène passe de l’air du poumon dans le sang pour pouvoir être transporté dans tout le corps. Mais quand les poumons s’enflamment, il se passe la même chose que par exemple une brûlure au bras. La peau autour d’elle devient rouge à cause de la circulation sanguine supplémentaire pleine de nutriments pour guérir. Dans les poumons, le liquide et le sang supplémentaire commencent à y aller. Le liquide s’écoule dans des alvéoles dont les cellules des parois ont été blessées par le virus. Cela se voit en radiographie car le fluide est blanc, on appelle çà « l’opacité du verre moulu », comme une ancienne fenêtre d’intimité en verre moulu dans une douche.

      L’un des problèmes, les pressions élevées des réglages du respirateur, en poussant l’air dans les poumons, peuvent faire gonfler ces petits ballons de manière excessive jusqu’à ce qu’ils éclatent. Quelqu’un qui sort d’un SDRA peut garder des lésions durables aux poumons. Il peut entraîner un déclin cognitif et les muscles peuvent se dégrader. En général il lui faut beaucoup de temps pour récupérer. Il est donc nécessaire de traiter rapidement la maladie. Il faut donc pouvoir tester, donner de la chloroquine s’il y a lieu avant que cela s’aggrave, et avoir assez de lits avec respirateur. Sinon on est obligé de faire un choix entre ceux qui ont une chance d’être sauvés. Malheureusement la France avait réduit de moitié ces lits et pensé qu’il n’était pas nécessaire d’avoir un stock suffisant de masques, de testeurs et de chloroquine.


      Six experts répondent aux questions suivantes : à qui profite la panique ? Qu’est-ce qui se cache derrière ?
      https://www.kla.tv/15965

      Selon le journaliste Gerhard Wisnewski, « ces mesures de confinement avec auto-délivrance de laisser-passer, ressemble de plus en plus à un état d’urgence avec loi martiale et couvre-feu. C’est l’organisation (ou gouvernement) mondiale de la Santé qui a voulu que s’instaurent ces mesures dans un maximum de pays, privant les habitants de leurs droits les plus élémentaires. C’est véritablement un coup d’état d’institutions internationales telle que l’OMS, qui sans la fondation privée Bill Gates, serait déjà en faillite. Mais cette dernière, très engagée dans la vaccination, ne peut que chercher immanquablement à utiliser son pouvoir d’influence lié à son aide financière, pour faire avancer son propre agenda. Même les pays européens ne sont plus souverains. Ils reçoivent leurs ordres de Bruxelles, de l’Otan et de l’ONU. Même leurs lois dites « non contraignantes » sont automatiquement appliquées. Après avoir fait peur quelques semaines avec ce coronavirus providentiel dont il était question lors de la réunion à New York du 18 octobre 2019, vont-ils chercher à obliger les gens à se faire vacciner en leur imposant un système de marquage de chaque individu comme le prévoit depuis longtemps la fondation Bill Gates ? Ou se serviront-ils de ce confinement pour mieux contrôler les gens lors du reset monétaire inéluctable ? On devine facilement qui perdra des plumes et qui s’enrichira encore plus si cela se fait. »

      Pour Christoph Hörstel, pdt du parti Neue Mitte, « le coronavirus ne peut être que bénéfique pour le cartel pharmaceutique mondial, celui qui est déjà soupçonné de fabriquer des médicaments, moins dans l’espoir de guérir que de pouvoir faire un maximum de profit. Il s’est infiltré aussi bien dans le milieu universitaire qu’à l’OMS, allant jusqu’à payer des conférences à prix d’or pour mieux faire pression sur les orateurs. Le 18 octobre 2019, une quinzaine de participants hauts placés, tels qu’un Chinois d’une organisation de Santé, un ancien de la CIA à la Maison Blanche, Jane Halton qui est du groupe ANZ en Australie (ses postes précédents de ministre des Finances puis de la Santé montrent parfaitement les liens étroits qui existent entre le milieu politique, bancaire et de la Santé), Tom Inglesby de l’université de Johns Hopkins… Ce dernier s’était empressé d’expliquer peu après les mauvaises nouvelles chinoises, que le syndrome pulmonaire à coronavirus qu’ils avaient simulé ne correspondait pas à celui qui avait débuté à Wuhan. Le leurs devait se propager plus lentement mais occasionner la mort de 65 millions de personnes. En fait l’objectif de cette réunion était de faire avancer l’idée d’un gouvernement mondial. L’Union Européenne créée avec l’aide et sous l’emprise des USA n’est qu’un stade intermédiaire à ce Nouvel Ordre Mondial, que Trump a quelque peu freiné. Mais l’état profond a tout de même réussi à l’empêcher de retirer ses troupes d’Afghanistan et de Syrie mais aussi d’inviter Poutine. La pandémie est donc un outil remarquable pour faire stopper les résistances à ce NOM (plus de manifestations dans les rues). Et le cartel financier n’y voit que des opportunités devant le nombre d’entreprises qui vont se retrouver en difficulté. »

      L’économiste et analyste en géostratégie Peter Konïg a remarqué que « peu après la proclamation par l’OMS de la pandémie, les média ont commencé à vouloir semer la panique. Chaque jour avait son nombre de morts (à cause du coronavirus) diffusé, sans jamais chercher à faire une comparaison avec les maladies des poumons habituelles, alors qu’elles tuent bien plus. Le but recherché est toujours d’utiliser la peur pour rendre les gens plus vulnérables aux manipulations et plus obéissants. On arrive même à les faire réclamer un vaccin ou à le faire accepter plus facilement, sans qu’ils se demandent de quoi il est composé. Pourtant le savoir actuel permet de lui injecter aussi bien un stérilisant, une maladie à long terme, le rendre idiot, ou tout simplement le pucer au moyen d’une nano-puce programmable à distance et pouvant supporter ses comptes bancaires. L’agenda ID2020 vise justement à introduire une identité numérique à chaque être humain . Partenaire de cet agenda, la Fondation Bill Gates, l’OMS, l’Industrie pharmaceutique, la Banque Mondiale, l’Alliance mondiale pour les vaccins et de nombreuses ONG financées par le groupe Rothschild, Rockefeller, Morgan etc… Le système économie étant en perte de vitesse, il est question de le remplacer par un autre neo-capitaliste encore plus radical avant que la Chine se mette à imposer le sien. Pour y arriver, les politiciens se sont mis à mentir à tour de bras d’une manière éhontée. Et l’état profond qui sait les utiliser aurait été tout à fait capable d’organiser une pandémie à l’échelle de la planète. Si les hommes ne leur résistent pas maintenant, il sera trop tard. »

      Ernst Wolff en tant qu’expert financier, a observé « qu’au tout début de l’épidémie, les politiciens ont essayé de la minimiser sans chercher à la contrer ou de s’en protéger au cas où elle se propageait. Puis ensuite on a assisté à une incompétence caractérisée. Mais derrière ce chaos apparent, on y décelait une logique. Les milieux financiers n’ont pas cessé de pousser les marchés vers de nouveaux sommets alors que le coronavirus s’étendait déjà d’un pays à l’autre. Les politiciens sont alors passés de l’apaisement au confinement ferme. Pourquoi ? Parce qu’ils ont enfin été conscient du danger de la position de cette élite financière « too big to fail ». Elle avait une nouvelle fois besoin de l’aide urgente de la base. Le coronavirus a permis de détourner l’attention des gens pendant qu’on se servait de leurs économies. Pour sauver l’élite, des emprunts gigantesques furent mis en place sur le dos des contribuables. Il est frappant de comparer ce qui a été dépensé contre le coronavirus par rapport à ce qui a été donné pour sauver les financiers. Le rapport est de 1 sur 600. Mais c’était déjà le cas après la crise de 2008. D’où la baisse drastique des dépenses sociales et le démantèlement des services de Santé. Les pays européens n’étaient donc pas prêts face à la pandémie. Mais l’effondrement des marchés qui a eu lieu n’est qu’à ses débuts. Lorsque la bulle des produits dérivés éclatera, on ne pourra plus arrêter la planche à billets. Quand cela se produira, la situation sera extrêmement précaire aussi bien pour les politiciens que pour l’élite financière. Car les gens commenceront enfin à comprendre que l’état a préféré renflouer l’élite financière plutôt que de s’occuper d’eux. Prévoyant leurs mécontentements, les politiciens se sont déjà mis à restreindre les droits civils, à fermer les frontières, à commencer à habituer les gens de la présence de l’armée dans les villes. Car une guerre civile est inévitable. L’effondrement de l’économie entraînera la fermeture des banques et peu après des commerces. La population, absolument pas préparée à ce genre de situation, sans argent et sans nourriture, va commencer à piller. L’état n’aura pas d’autre choix que de décréter l’état d’urgence en mettant en place un régime militaire. Il est intéressant d’étudier pourquoi l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a évité par tous les moyens d’annoncer la pandémie. Tout simplement parce qu’elle a émis des obligations pandémiques pour une valeur de 100 milliards de dollars, rapportant entre 8 et 11%. En cas de déclenchement d’une pandémie, les investisseurs perdent leur engagement au bénéfice des pays les plus pauvres. Pas sûr que cette fois-ci, ils pourront obtenir quelque chose. Déjà lors de l’épidémie de l’Ebola, pas un seul centime ne fut distribué par l’OMS, sous prétexte qu’il n’y avait pas assez de morts. En fait, le rôle de la politique dans la démocratie parlementaire n’est pas de servir et de protéger le peuple mais d’aider une élite financière à accroitre son pouvoir et sa richesse au mépris de toute valeur éthique et fondamentale. »

      Ancien employé de la Royale Navy britannique , Barrie Trower s’était spécialisé dans les armes micro-ondes. « Les micro-ondes s’attaquent au vivant. L’homéostasie (capacité d’un système à maintenir l’équilibre d’un milieu intérieur quelles que soient les contraintes externes) est mise à l’épreuve. Si vous avez un émetteur à 500 m alors l’homéostasie est déjà active jour et nuit pour réparer votre corps. Bien entendu cela dépend de votre état de santé, de votre âge, de votre alimentation et de bien d’autres facteurs. Mais en règle générale, les micro-ondes ont tendance à diminuer petit à petit l’immunité d’un être vivant. Les fréquences de la 5 G ne sont pas nouvelles, elles étaient déjà utilisées dans les années 70. Mais on pense que l’installation récente d’une dizaine de milliers d’antennes 5 G à Wuhan n’a pu qu’aggraver la diffusion du coronavirus et augmenter le taux des infections. Les zones sans un environnement électromagnétique permettent de se protéger plus facilement de cette pandémie. L’intérêt de chacun est bien de se débarrasser le plus possible de tout ce qui est wifi, 4 G ou 5 G… »
      Voir un article intéressant de Paul Raymond Doyon sur cette question :
      https://emfrefugee.blogspot.com/2020/02/the-emperors-new-virus-china-5g-and.html

      http://www.padrak.com/vesperman/The%20%20Emperor.New.Virus.Images.wrap.pdf



      Hans U.P. Tolzin est un journaliste médical qui aime à rappeler que « du point de vue de la médecine orthodoxe il n’y a pas un seul agent pathogène qui puisse causer une maladie sans autre facteur. La preuve, dans toute maladie infectieuse il y a des personnes infectées en bonne santé qui ne tombent pas malades. Dans le cas de la rougeole, on appelle cela la réponse silencieuse. Les personnes qui tombent malades sont donc celles concernées par d’autres facteurs : une maladie antérieure, la vieillesse, un empoisonnement, une carence en vitamine, une exposition à l’électrosmog, un stress psychologique, un taux trop élevé de toxine dans le corps etc….. A Wuhan, la 5 G nouvellement installée et la pollution de l’air représentent ces autres facteurs. Par contre il est fort peu probable que le coronavirus actuel vienne d’un laboratoire d’armes biologiques… »


      Le Dr Wolfgang Wodarg, haut responsable politique de la santé et spécialiste des poumons, évalue les mesures utilisées pour lutter contre le coronavirus comme étant injustifiées et privant le public de liberté. « Il n’y aura pas plus de malades cet hiver que les années passées. Et cela n’a rien d’étonnant si 70% d’une population se retrouve touché par une maladie respiratoire. Car chaque année, de nouveaux virus arrivent. Bien entendu, plus on fera des tests, plus on en trouvera. D’ailleurs 15% d’entre eux sont en général de la famille des coronavirus. En Italie, contrairement à l’Allemagne, 26% des cas résistent aux antibiotiques. Car ils peuvent être dangereux dans certains hôpitaux à cause des maladies nosocomiales. Ce qu’il faut se demander, qui alimente ce battage médiatique ? Et pourquoi l’OMS a-t-elle enlevé pour la grippe H1N1, de la définition d’une pandémie, ces deux critères : maladie très grave et faisant mourir plus de monde que d’habitude. »
      https://www.kla.tv/16006

      Le coronavirus : « Produit du hasard » ou spécifiquement utilisé comme arme biologique : le Dr Alan Cantwell a découvert que « les scientifiques ont modifié génétiquement depuis plus de dix ans les coronavirus animaux et humains pour produire des virus mutants et recombinants pathogènes. Pas étonnant que les scientifiques de l’OMS aient identifié les virus SRAS/Corona si rapidement. »
      https://www.globalresearch.ca/chinas-new-coronavirus-an-examination-of-the-facts/5701662
      Le Dr James Lyons-Weiler, virologue, montre même qu’un fragment particulier de la séquence génétique du virus ne peut avoir été inséré qu’en laboratoire.
      https://www.coronaviral.org/research/did-the-internet-news-program-the-highwire-with-del-bigtree-break-the-coronavirus-code-40840468
      D’ailleurs plusieurs brevets sur les coronavirus ont été officiellement enregistrés :
      https://connectiv.events/coronavirus-ist-ein-patentierter-virus-alles-ueber-die-patente/
      Le coronavirus pourrait-il avoir été délibérément lâché sur le marché d’alimentation et de poisson de Wuhan, où le virus est apparu pour la première fois ? Il s’y trouve l’Institut de virologie de Wuhan. Mais il existe à Wuhan un autre laboratoire travaillant sur les virus, WuXi PharmaTech Inc, qui est financé par le milliardaire américain George Soros.
      https://www.national.ro/news/george-soros-finanteaza-un-laborator-de-virusologie-din-wuhan-adresa-666-gaoxin-road-678149.html/
      https://www.kla.tv/15804

      • Sahil dit :

        Les pays sans confinement : Taïwan, Singapour, Japon, Suède, Pays-Bas mais aussi la Corée du sud (169 morts sur 52 millions d’habitants) qui sert de modèle à l’Allemagne :

        Ici à Hong Kong, tout le monde peut se promener ou aller travailler car ils sont tous masqués. En 3 mois que 4 morts :

        Dans le monde, 14 millions de personnes meurent durant les trois premiers mois de l’année. Les 18 944 décès dus aux coronavirus recensés durant cette période représentent donc 0,135 pour cent de ce total. Ce pourcentage reste inférieur aux maladies infectieuses telles que la grippe. Le problème, les tests sont surtout effectués dans les hôpitaux, où l’on trouve une forte concentration de patients vulnérables aux conséquences de tout type d’infection. Les chiffres surestiment donc la virulence d’une infection. On n’y traite que les patients suffisamment malades par le Covid-19 pour être testés. Nombreux seront les personnes atteintes mais d’une manière plus bénigne. Elles ne seront de ce fait pas comptabilisées. Autre problème, la façon dont les décès sont enregistrés généralement. La cause spécifique de l’infection respiratoire n’est pas indiquée. Et si la personne a par exemple un cancer, c’est ce paramètre qui sera pris en compte pour enregistrer la cause du décès, même si l’ultime maladie était une infection respiratoire. Par contre avec ce coronavirus, si un mort a été testé positif, on le comptabilisera ainsi, alors qu’il est peut être décédé à cause d’autres pathologies. Cela n’empêche pas que l’augmentation exponentielle constatée avec cette pandémie est semblable à celle d’autres maladies saisonnières. Toutes ces remarques expliquent en partie les données différentes constatées d’un pays à l’autre.

        Dans de nombreux pays les gens sont en confinement, ce qui est de facto un état de loi martiale, même si cela n’est pas déclaré ainsi. Les réseaux sociaux sont de plus en plus censurés sous le prétexte d’ « irresponsabilité sociale ».

        Il ne serait pas étonnant que certains se servent de ce coronavirus pour obliger les gens à se faire vacciner (et pucer). Sinon ils ne pourront plus voyager et recevoir des allocations gouvernementales ou le « revenu de base universel » qui semble être pensé comme appât pour les forcer à l’être. Pucés, les gouvernements pourront supprimer leur argent liquide. Malheur au citoyen récalcitrant, il se fera bloquer son compte, incapable d’acheter la moindre nourriture. Le télétravail va se développer étant donné que les grandes firmes n’auront plus à payer bureaux, chauffage, tickets restaurant, transports à leurs salariés. D’où aussi la nécessité selon eux d’installer partout la 5 G alors même qu’elle est soupçonnée d’abaisser l’immunité des gens.

        Certains experts s’interrogent réellement sur ce coronavirus ! Le Dr Joel Kettner, professeur et directeur médical du Centre international des maladies infectieuses, affirme « Je n’ai jamais rien vu de semblable à ce qui arrive. Je ne parle pas de la pandémie, car j’en ai déjà vu une trentaine, une chaque année. Et on ne connaissait pas toujours la virulence des virus. Mais de la réaction actuelle. Dans la province de Hubei, où il y a eu le plus de personnes atteintes et de décès, le nombre réel de cas signalés est de 1 pour 1000 et le taux réel de décès signalés de 1 pour 20.000. » Le Dr John Ioannidis professeur de médecine et de statistiques à la Stanford University School of Medicine, constate que « les patients qui ont été testés sont de manière disproportionnée ceux qui présentent des symptômes graves et de mauvais résultats. La seule situation où une population entière confinée a été testée a été celle du bateau Diamond Princess. Le taux de létalité y était de 1%, mais il s’agissait d’une population âgée. Il faut savoir que même avec un simple rhume on peut avoir des taux de létalité de 8% particulièrement dans les maisons de retraite. Si on ne s’était pas particulièrement intéressé à ce nouveau virus, il est fort probable que le nombre de décès aurait été semblable aux autres années. » Le Dr israélien Yoram Lass, ancien directeur général du ministère de la Santé, fait remarquer que « l’Italie est connue pour avoir habituellement une morbidité trois fois plus importante que les autres pays européens sur les problèmes respiratoires. Actuellement, les statistiques démontrent qu’il y a plus de personnes à mourir de maladies habituelles de l’appareil respiratoire que du coronavirus. » Le Dr et professeur suisse Pietro Vernazza, spécialisé en maladies infectieuses à l’hôpital cantonal de Saint-Gall, signale que « 85% de toutes les infections se sont produites sans que personne ne s’en aperçoive. 90% des patients décédés ont de façon vérifiable plus de 70 ans, 50% plus de 80 ans. Si nous fermons les écoles, nous empêcherons les enfants de s’ immuniser rapidement. » Le chercheur épidémiologiste allemand Hendrik Streeck trouve que « le nouveau pathogène est moins dangereux que le Sars-1. La particularité du Sars-CoV-2 est de se répliquer dans la partie supérieure de la gorge. Ce qui le rend beaucoup plus contagieux car il saute d’une gorge à une autre. Mais c’est aussi un avantage par rapport au Sars-1 qui se réplique profondément dans les poumons. Ce dernier est du coup moins contagieux mais plus dangereux. » Selon des chercheurs de l’Institut Hospitalo-universitaire Méditerranée Infection (à Marseille), « en ce 19 mars 2020, le problème du Sars-CoV-2 semble surestimé, car 2,6 millions de personnes meurent d’infections respiratoires chaque année, alors que l’on constate pour l’instant moins de 4.000 décès dus au Sars-CoV-2. » Pour le directeur fondateur du Yale University Prevention Research Center, le Dr américain David Katz, « les conséquences sociales, économiques et de santé publique de cet effondrement presque total de la vie normale, risquent d’être plus graves que celles du virus. La bourse va rebondir dans le temps, mais de nombreuses entreprises ne le feront jamais. Le chômage, l’appauvrissement et le désespoir qui en résulteront seront des fléaux de santé publique de premier ordre. » Le directeur du Center for Infectious Disease Research and Policy à l’Université du Minnesota, Michael T. Osterholm, pense la même chose « Il résultera du confinement non pas qu’une dépression mais une rupture économique complète, avec d’innombrables emplois perdus de façon permanente, bien avant qu’un vaccin ne soit prêt ou que l’immunité naturelle ne s’installe. La meilleure solution aurait été de ne confiner que les personnes ayant un fort risque de complication, tout en augmentant les capacités de soins d’une manière agressive. Ainsi, les gens auraient progressivement augmenter leur immunité sans mettre à genoux l’économie du pays. » Le fondateur de la Cochrane Medical Collaboration, le Dr Peter Goetzsche, qui a écrit plusieurs livres sur la corruption dans le domaine de la médecine et le pouvoir des grandes sociétés pharmaceutiques pointe du doigt l’un des problèmes « les hommes politiques ne seront pas inquiété pour avoir pris des mesures trop draconiennes, alors qu’ils pourraient avoir de sérieux ennuis si cela tournait mal. »

        L »interview sans filtres des Drs. Nicole et Gérard Delépine :

        Montage du lanceur d’alerte Silvano Trotta :

        Comme pour la grippe H1N1, le nombre de morts est bien moindre que lors d’une grippe annuelle :

        Les chiffres qu’on nous présente sont faux. C’est démontré par les plus grands spécialistes mondiaux de la médecine.

        La guerre est déclarée contre l’Humanité :
        https://hooktube.com/watch?v=RmVSyZxyibo
        https://www.artemisia-college.info/operation-coronavirus-2019-ncov.html
        https://artemisia-college.info/

        L’excellente analyse de Boris Lelay sur la crise : quand la bourse est tombée avec le coronavirus on s’est aperçu d’abord que certains avaient prévu cette pandémie en vendant avant le crash de mi-mars toutes leurs actions (comme Jeff Bezos d’Amazon pour plus de 3 milliards). D’autres, quand le cours était au plus bas ont tout racheté, notamment la Fed qui est un conglomérat de banques privées.
        https://bittube.tv/post/c5910ee4-e64c-4568-a98d-23483a69bfff
        Et pourquoi BFM TV est-il très hostile au Professeur Raoult ? Parce que beaucoup d’actionnaires de cette TV ont aussi investi dans le laboratoire Gilead :
        https://lesobservateurs.ch/2020/03/29/coronavirus-tres-hostile-au-professeur-raoult-bfm-tv-a-beaucoup-dactionnaires-communs-avec-le-laboratoire-gilead/#comment-313545


        Pour mentir à ce point, il ne suffit pas de mettre sur la couverture du The Economist la tête de Pinoccio avec son nez allongé, il faut des médias aux ordres. En France, l’empire de l’Israélien Patrick Drahi joue ce rôle. C’est Macron qui l’autorisa à racheter SFR en 2014 malgré l’avis négatif de Montebourg et les manques de fonds de ce dirigeant à la moralité douteuse. Grâce à un recours massif au crédit puis deux ans après à 6.500 licenciements, il a réussi à tenir. Avec le coronavirus, il a prévu de mettre 60% des 9000 salariés du groupe au chômage partiel, profitant ainsi des aides exceptionnelles de l’État. Il faut dire qu’Altice est surendettée (46 milliards d’euros en 2018), mais Macron ne peut se passer de cet organe de propagande.

        L’ancien premier ministre britannique Gordon Brown appelle à un gouvernement mondial pour lutter contre le coronavirus :
        https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2020/03/27/lancien-premier-ministre-britannique-gordon-brown-appelle-a-un-gouvernement-mondial-pour-lutter-contre-le-coronavirus/

        Le Danemark vote une loi autorisant les vaccinations forcées contre le coronavirus :
        https://www.aubedigitale.com/le-danemark-vote-une-loi-autorisant-les-vaccinations-forcees-contre-le-coronavirus/

        En Italie, on préfère remplacer le drapeau européen par celui de la Russie, seul pays à l’aider. Même Fabio Rampelli, vice-président du parlement italien, l’a enlevé de son bureau.

        En France, on a passé un décret le 28 mars 2020 signé par Édouard Philippe et Olivier Veran, ministre de la Santé permettant par une simple ordonnance médicale d’euthanasier un patient avec de la Rivotril s’il n’y a pas de respirateur disponible. Pourtant c’est un médicament qu’il ne faut surtout pas donner à quelqu’un, en insuffisance respiratoire grave ! Dans sa grande bonté, l’état supprime la participation de l’assuré pour ce médicament qui va le tuer.

        Mais déjà en janvier 2018, Olivier Veran n’affirmait-il pas sur Europe 1 que « les Français sont prêts à accepter de nouvelles avancées sur la PMA, la GPA et l’euthanasie. »
        https://www.europe1.fr/societe/gpa-pma-fin-de-vie-il-ny-a-pas-de-tabou-inscrit-dans-le-marbre-selon-olivier-veran-3536306
        Cela explique-t-il que le ministre de la Santé n’ait pas entre décembre et début mars importé de masques ? Olivier Balzer, Secrétaire national CGT Douanes s’en étonne :

        Le 3 avril 2020 dans le J.O., un décret prévoit la possibilité de prescrire, préparer, dispenser et administrer en milieu hospitalier des médicaments initialement dédiés à l’usage vétérinaire !
        https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000041780609&categorieLien=id
        Sans doute en attendant les masques commandés en Chine qui seront livrés d’ici la fin juin :
        https://www.europe1.fr/sante/coronavirus-les-masques-commandes-en-chine-seront-livres-dici-la-fin-juin-3960316

  9. Nadir dit :


    Le concepteur du revenu de base est le néolibéral Milton Friedmann. Après les taux négatifs confiscatoires, voilà ce qui devrait arriver avant un reset global. Bien entendu, quelqu’un va payer cette masse financière. Les gouvernements devront en échange gagés quelque chose ou bien offrir à la place l’épargne (y compris assurances-vie, retraites, etc.) des gens. Les « bail-ins », prévues maintenant par de nombreux pays, sont des lois de confiscations de l’épargne destinées à sauver les grandes banques menacées de faillite.


    Est-il normal que sur les 15 pays les plus durement frappés par la mortalité au COVID-19, 14 sont parmi ceux qui présentent aussi un niveau d’épargne parmi les plus élevés ! Quand nous savons que le taux de mortalité pénalise le plus les personnes âgées au bénéfice d’une pension de retraite, nous ne pouvons que conclure que les plus grands bénéficiaires de la pandémie sont les décideurs gestionnaires des actifs des caisses de pension ! Chaque décès de retraité réduit d’autant le poids de la charge.


    Le FMI propose de taxer l’épargne privée pour solder les dettes nationales :
    https://www.huffingtonpost.fr/2013/10/10/fmi-taxe-epargne-patrimoine-dette-italie-chypre_n_4075757.html
    Les personnes âgées livrées à la haute finance globale :
    https://lilianeheldkhawam.com/2020/03/19/les-personnes-agees-livrees-a-la-haute-finance-globale-lhk/
    Pour payer le confinement, ne serait-il pas normal de faire contribuer ceux qui dans le monde ont un capital dépassant les 100 millions d’euros ? Selon Oxfam, les 36 plus riches milliardaires possèdent autant que les 4,7 milliards de gens les plus pauvres de la planète.

    Comment contester une amende pour non-respect du confinement ? :
    http://www.leparisien.fr/faits-divers/coronavirus-comment-contester-une-amende-pour-non-respect-du-confinement-01-04-2020-8291907.php
    L’attestation de déplacement :
    https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestation-de-deplacement-et-de-voyage
    Tout cela ne s’est-il pas fait avec la complicité de l’Union Européenne ? « La Commission européenne a demandé 63 fois aux états de réduire les dépenses de santé… Ce qui prouve que le modèle économique néolibéral de l’UE n’est pas capable de maintenir les services publics et de protéger les besoins fondamentaux des citoyens. » dénonce l’eurodéputé Martin Schirdewan :
    https://www.humanite.fr/la-commission-europeenne-demande-63-fois-aux-etats-de-reduire-les-depenses-de-sante-denonce-687250

    En septembre 2015, François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, a remis un document officiel au gouvernement français, émettant des propositions visant à limiter au maximum les retraits. Il a ainsi proposé un moyen de bloquer les capitaux confiés aux établissements financiers tels que les banques, les assurances, et autres caisses de pension. Le marché a besoin de l’épargne abondante de la zone euro (20’000 milliards d’euros en 2014) pour faciliter l’emploi des produits dérivés et l’émission de créances à risques. Il a été donc pour« mutualiser » l’épargne en zone euro. C’est en fait une confiscation de la propriété privée au profit d’un collectivisme privatisé. Et comment faire pour que les épargnants ne touchent pas à leur bien sans que cela ne soit ouvertement présenté comme une mesure de confiscation ? En émettant des bons d’épargne à très long terme (20 ans) déductibles du revenu imposable tandis que leurs produits seraient taxés à la sortie, c’est-à-dire normalement au moment de la retraite. La collecte de l’épargne pourrait être centralisée au sein des banques publiques nationales (comme la Caisse des dépôts en France) qui garantiraient le rendement réel minimal et le remboursement des bons d’épargne contre toute perte éventuelle. M. Villeroy de Galhau a donc demandé à l’État, de laisser des financiers privés disposer librement et durablement de l’épargne nationale, mais en couvrant leurs risques avec l’argent public. Bien entendu, pour profiter de cette manne le plus longtemps possible, on va reculer l’âge de la retraite et encourager l’euthanasie des retraités ! Jean Marie Le Pen en est à demander à ce que la réserve d’or de la France soit sanctuarisée ! La Haute Finance ne chercherait-elle pas à s’en emparer ?

    Au mois de novembre 2019, les media ont annoncé la création d’un marché de l’or à Paris, qui associe la Banque de France et la banque américaine JP Morgan. Le stock d’or de la Banque de France va être « mobilisé » pour garantir des « swaps or contre devise » (contrats d’échanges or contre devises) et du « leasing d’or » (prêts d’or). Pour l’instant, seules les autres banques centrales de la planète pourront faire usage de ces produits financiers avec la Banque de France, mais comme celle-ci a pris pour partenaire la JP Morgan (pourquoi pas une banque française ?), cela ouvre la possibilité qu’à l’avenir des banques commerciales internationales puissent également y avoir accès. De facto, l’or de la Banque de France n’est plus sanctuarisé : une mauvaise opération, un krach financier soudain, des calculs erronés, et une partie de cet or – qui sert de garantie – devra quitter la Souterraine, le gigantesque coffre-fort du sous-sol de l’hôtel de Toulouse à Paris. Avec 2435 tonnes, la France demeure le 4e plus gros détenteur d’or au monde, derrière les États-Unis (8133 tonnes), l’Allemagne (3373 tonnes) et quasiment à égalité avec l’Italie (2451 tonnes). Faire de l’or un actif mobilisable pour des opérations financières est une trahison ! Curieusement, l’annonce n’a pas été faite par le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, mais par Sylvie Goulard, éphémère ministre des armées (du 17 mai au 19 juin 2017) et parachutée le 17 janvier 2018 second sous-gouverneur de la Banque de France, sans aucune compétence dans ce domaine. Sa carrière ministérielle s’est notamment arrêtée lorsqu’a été rendu public le fait que, parallèlement à sa fonction de députée européenne (2009-2017), elle avait travaillé en tant que conseiller spécial pendant environ deux ans (d’octobre 2013 à janvier 2016) au sein de l’Institut Berggruen, un think tank américain situé en Californie, pour des revenus supérieurs à 10.000 euros mensuels brut… Sylvie Goulard défend-elle des intérêts américains ?

    Le Conseil européen a rejeté le principe des coronabonds, qui mutualisaient la dette entre tous les pays de l’U.E.. Exactement comme un billet de 100 euros qui est une reconnaissance de dette solidaire de toutes les banques centrales de la zone euro. A la place, le 18 mars 2020, la Banque centrale européenne (BCE) a annoncé un « QE spécial pandémie » de 750 milliards, pour acheter pendant un an des titres obligataires à qui veut bien les lui vendre. Mais lorsqu’elle achète un titre contre des euros, ils sont créés à ce moment-là. La BCE espère que la banque qui lui a vendu tel titre obligataire d’État va utiliser l’argent reçu en paiement pour souscrire, sur le marché primaire, à une autre obligation de ce même État ayant une maturité voisine, mais nouvellement émise. En fait l’État « fait cavalerie », c’est à dire qu’il rembourse sa dette avec le produit des emprunts suivants. Il démontre aussi qu’il devient un État peu sûr.
    https://eur-lex.europa.eu/legal-content/EN/TXT/HTML/?uri=CELEX:32020D0440&from=EN

    Comme on pouvait le prévoir, malgré l’échec manifeste du mondialisme démontré grâce au coronavirus, le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a profité de l’occasion le 31 mars 2020, pour demander à ce que le monde consacre 10% de son PIB à la crise et à ses conséquences. L’idée est de se servir de cette pandémie pour mettre en place un nouveau monde où on ne raisonnerait plus par rapport aux nations souveraines mais avec et surtout sous l’ONU et les entités supranationales qui pourraient se mettre en place. En clair, un gouvernement global.
    https://news.un.org/en/story/2020/03/1060702

    On a de plus en plus l’impression que cette pandémie a été provoquée par les mondialistes. Même Trump semble en être persuadé « cela a été provoqué artificiellement » dit-il :

    Il faut aller lire « Scenarios for the Future of Technology and International Development » de la Rockefeller Foundation, particulièrement le plan appelé « Lock Step » et qui date de mai 2010 : Pour un monde plus contrôlé et un recul du nombre d’habitants. Le scenario imagine une pandémie en 2012 où le monde sera confiné. les gens baignés dans la peur accepteront d’échanger leurs droits et leur liberté contre plus de sécurité. Interviendra alors la loi martiale, la chaîne d’approvisionnement perturbée notamment pour les désinfectants et le papier-toilette, l’obligation vaccinale pour tous permettant alors de voyager, les identités biométriques….

    http://www.nommeraadio.ee/meedia/pdf/RRS/Rockefeller%20Foundation.pdf


    Un pasteur dénonça fin mars 2020 ce programme :

    On note que l’Institut national américain des allergies et des maladies infectieuses (NIAID) dirigé par le Dr Anthony Fauci, a joué un rôle déterminant dans la campagne de peur et de panique menée dans toute l’Amérique :

    « Il y aura une épidémie surprise » dit-il en 2017 :

    Et des hôpitaux vides ?

    Le problème, les chiffres donnés par les média sont faux :

    Et pourquoi ces 33 dans de nombreux articles ? (à partir de 2 mn 30) :

    • Laure dit :

      On avait déjà essayé de voler l’or français le 15 juin 1940 :

      L’or des français gagé par la Banque de France pour des opérations financières avec JP Morgan ?

  10. Aurélie dit :

    Le principal reproche fait à l’IHU Méditerrannée-Infection, qui a mis au point le traitement combiné hydroxychloroquine + azithromycine, est de ne pas respecter les méthodologies de recherche de ce que l’on appelle Evidence-Based Medicine (EBM). L’EBM provient avant tout de l’univers des maladies non-transmissibles. Le Pr Raoult l’a rappelé, la méthodologie en infectiologie clinique est simple comme le jour : si vous avez une substance qui s’avère, in vitro et in vivo, faire disparaître l’agent pathogène, vous avez gagné ! Alors que l’EBM a été développé pour les pathologies complexes, chroniques, non-infectieuses : on ne peut pas donner un antibiotique contre un diabète ou une maladie neurodégénérative ! Le problème, l’EBM permet de fournir des complications telles qu’il devenait un jeu d’enfant de camoufler toutes sortes de manipulations de données permettant d’arriver au résultat espéré, même s’il est faux ! Ainsi, avec les maladies chroniques, l’industrie pharmaceutique a fourni par supertankers entiers des résultats faux permettant de mettre sur le marché des produits coûteux, inutiles et souvent dangereux.
    https://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm?abstract_id=2298140
    Le scandale du Vioxx en est un exemple. Le médicament est mis sur le marché en 1999 dans le cadre d’une procédure accélérée, alors que son fabricant connaît pertinemment un risque accru d’accident cardiaque mortel, masqué derrière de savantes études. Le médicament fera finalement plus de 26.000 morts aux États-Unis avant d’être retiré quelques années plus tard. Un arrangement avec les autorités américaines permettra à Merck de ne payer que 950 millions de dollars d’amende laissant un profit net de 10 milliards de dollars. L’industrie du tabac a été une des premières à utiliser ce type de propagande pseudo-scientifique avant d’ être repris par les autres industries pouvant être toxiques comme l’agro-alimentaire, l’industrie pétrolière et la pétrochimie.
    https://www.lemonde.fr/planete/article/2017/10/04/monsanto-papers-desinformation-organisee-autour-du-glyphosate_5195771_3244.html

    Les rédacteurs en chef des trois plus prestigieuses revues médicales sont bien de cet avis :

    Richard Smith, rédacteur en chef, British Medical Journal, 2013 : « La plupart des études scientifiques sont erronées, et elles le sont parce que les scientifiques s’intéressent au financement et à leurs carrières plutôt qu’à la vérité. »

    Marcia Angeli, rédactrice en chef, New England Journal of Medecine, 2009 : « Il n’est tout simplement plus possible de croire une grande partie des recherches cliniques qui sont publiées, ni de se fier au jugement de médecins de confiance ou à des directives médicales faisant autorité. Je ne prends aucun plaisir à cette conclusion, à laquelle je suis parvenu lentement et à contrecœur au cours de mes deux décennies de travail de rédactrice en chef. »

    Arnold Relman, rédacteur en chef, New England Journal of Medecine, 2002 : « La profession médicale est achetée par l’industrie pharmaceutique, non seulement en termes de pratique de la médecine, mais aussi en termes d’enseignement et de recherche. Les institutions académiques de ce pays se permettent d’être les agents rémunérés de l’industrie pharmaceutique. Je pense que c’est honteux. »

    Institutional Corruption and the Pharmaceutical Policy, Edmond J. Saffra Center fr Ethics, Harvard University & Suffolk University, Law School Research Paper No. 13-25, 2014 (revised) : « Certaines pratiques ont corrompu la recherche médicale, la production de connaissances médicales, la pratique de la médecine, la sécurité des médicaments et la surveillance du marketing pharmaceutique par la Food and Drug Administration. En conséquence, les praticiens peuvent penser qu’ils utilisent des informations fiables pour s’engager dans une pratique médicale saine tout en se basant en réalité sur des informations trompeuses et donc prescrire des médicaments qui sont inutiles ou nocifs pour les patients, ou plus coûteux que des médicaments équivalents. Dans le même temps, les patients et le public peuvent croire que les organisations de défense des patients représentent efficacement leurs intérêts alors que ces organisations négligent en réalité leurs intérêts.”

    En fait, adoptée avec l’espoir de pouvoir accéder à une médecine « scientifique », elle n’a montré ni de réelle amélioration de la qualité de soins, ni d’économicité !
    https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/jep.12147
    De plus, elle a participé activement à une déshumanisation de la pratique médicale qui est aujourd’hui le principal problème de ce domaine, tant la qualité relationnelle entre soignant et soigné constitue le socle agissant de toute relation de soins. C’est vers une « médecine basée sur les valeurs » qu’il faut aller !
    https://www.oxfordscholarship.com/view/10.1093/acprof:oso/9780195149531.001.0001/acprof-9780195149531-chapter-14

    L’attitude du Pr Raoult face au coronavirus est celle qu’il faut avoir ; car dans le domaine de l’infectiologie clinique, les choses sont très simples : soit un remède est efficace, soit il ne l’est pas. S’il l’est ne serait-ce que sur trois premiers malades, alors il y a de fortes chances qu’il le soit sur mille malades.

    Le scandale des traitements innovants :


    Les experts-médecins des conseils scientifiques chargés d’éclairer Emmanuel Macron pendant la crise du coronavirus ont touché 450.000 euros des firmes pharmaceutiques ces cinq dernières années. Faut-il s’inquiéter pour leur indépendance ?
    https://www.marianne.net/societe/118000-euros-de-msd-116000-euros-de-roche-faut-il-s-inquieter-des-liens-entre-labos-et
    Pour enrayer une épidémie il faut diagnostiquer, isoler les gens contagieux et les traiter. Pourquoi donc l’état à refusé l’aide des labos vétos départementaux d’analyses, alors qu’ils se proposaient de fournir entre 150 à 300 000 tests par semaine dès la mi-mars ?

    Philippe Froguel, un chercheur à la tête d’un laboratoire de recherche public de Lille, se voit refuser la production de tests de dépistage :
    https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-un-geneticien-propose-de-fabriquer-des-tests-l-administration-refuse-6791169
    Dr. Charbonier, sa position sur les décisions prises par le gouvernement contre le Covid – 19 : « Un Conseil de l’Ordre complice du gouvernement ? »

    Un docteur d’une unité Covid19 explique comment l’État orchestre les décès du Coronavirus :
    https://democratieparticipative.me/un-docteur-dune-unite-covid19-explique-a-democratie-participative-comment-letat-orchestre-les-deces-du-coronavirus/

    80% du budget de l’OMS provient de dons privés qui permettent de payer les salaires des décideurs de cet organisme supranational devenu déterminant avec la chute des Etats ! En 2016, ceux qui ont donné le plus à l’OMS sur une base volontaire sont les États-Unis (plus de 310 millions de francs), la fondation Bill & Melinda Gates (280 millions), puis la Grande-Bretagne (près de 140 millions de francs). En quatrième position se trouve GAVI Alliance (près de 55 millions de francs), dont le principal financeur est la Fondation Bill & Melinda Gates. Suivent avec plus de 50 millions de francs de dons: le Japon, le National philantropic trust et le Rotary International. Cette dernière association est également financée en partie par la Fondation Bill & Melinda Gates. S’attendre donc à ce qu’un vaccin soit obligatoire comme déjà le suppose Bill Gates :
    https://www.fierceelectronics.com/electronics/covid-19-gates-warns-against-mass-gatherings-before-virus-vaccinations
    https://www.globalresearch.ca/can-we-trust-who/5708576

    Autre fait curieux, la démission d’un responsable scientifique de l’Union européenne, le prof Mauro Ferrari, car il ne croit plus au projet de l’UE suite aux échecs du bloc dans la lutte contre le coronavirus. Il avait proposé de mettre en place un programme spécial du CER (Conseil européen de la recherche) pour combattre l’épidémie. Cela lui fut refusé par le conseil à l’unanimité.
    https://thenationalpulse.com/politics/eu-chief-scientist-resigns-coronavirus/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s