Un complot mondial contre la santé ?

grippe A

.

Deux remarquables femmes, Claire Séverac et Sylvie Simon, nous témoignent de leur constat amer sur notre société !

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=HmkNspei_jw#!

Bien entendu, pour elles, la crise est artificielle ! Ce n’est ni plus ni moins que le résultat de la confiscation des richesses de la terre par une poignée d’individus.  » Il faut absolument que les gens prennent conscience de cette situation dramatique avant qu’il ne soit trop tard ! »

piqureElles remarquent que sur le plan médical on est arrivé à un autiste sur 88 depuis 2008 ! C’est à dire 78% de plus qu’il y a 10 ans.  Sans compter que chez les garçons nous en sommes à 1 sur 50 !  C’est aussi 8 500 de cas de cancer en plus en 4 ans chez les enfants !  Actuellement, 1 enfant sur 440 aura le cancer avant l’âge de 15 ans, dont la moitié avant d’atteindre 5 ans !  Pourtant, un enfant n’a jamais autant reçu de soins, de vaccins, de médicaments depuis que le monde existe !

Il y a une course au profit sur le dos du vivant ! Même les graines en Agriculture  sont touchées ! On cherche à tout breveter, pour plus de profit !

Claire Séverac a écrit un livre passionnant : « Complot mondial contre la santé ». Au cours du printemps 2009, avec le début de la communication autour du virus H1N1, elle se dit que les incohérences sont trop nombreuses, que les mensonges et les motivations des autorités à vacciner tout le monde sont très suspects,  et que la façon dont nous sommes traités est juste insupportable….. Elle décide donc d’enquêter et, d’une horrible découverte à une autre, elle refuse de croire à un coup du sort, mais plutôt à un plan organisé par une poignée de « banksters »si gourmands qu’il souhaitaient contrôler le monde et faire du profit même si cela allait blesser chaque être humain de la planète. Pendant des mois, elle va rechercher les preuves officielles de tous les dommages qu’ils sont en train de causer à notre santé avec la nourriture, les médicaments, les pesticides….Les noms des coupables, leurs méthodes et comment ils ont pu mettre leurs plans à exécution en finançant des écoles scientifiques, en achetant les médias pour les contrôler, en falsifiant les études et les statistiques, en persécutant les  experts intègres, en infiltrant le monde des institutions et en bâillonnant les politiciens….

http://www.dailymotion.com/video/xddvkv_complot-mondial-contre-la-sante-cla_news

Il faut dire que le scandale de la grippe H1N1 fut en son temps un révélateur des conflits d’intérêts dans le milieu médical :

http://www.dailymotion.com/video/xaqu96_2-dr-vercoutere-sur-les-vaccins_news

sylvie-simonScience et paranormalSylvie Simon, qui est la soeur de l’écrivain Guy Rachet, s’est plus attachée à étudier le phénomène vaccin dans notre société. Elle prône les valeurs de la médecine alternative qu’elle oppose aux intérêts de l’industrie pharmaceutique et à ce qu’elle appelle « l’engrenage mortel de la société de consommation » ! Son autre hobby (pour ne plus parler de lobby) concerne l’ésotérisme. d’où son dernier livre « La Science à l’épreuve du paranormal » , Alphée, 2010.

http://www.youtube.com/watch?v=JsoNDl-Ku-4

gif scanner-passe-temps gif

Publicités

52 commentaires sur “Un complot mondial contre la santé ?

  1. tarci dit :

    Il y a aussi les pesticides qui sont reliés à la maladie de Parkinson :

  2. tien dit :

    Une Cour de justice italienne déclare que le vaccin MMR a causé l’autisme d’un jeune garçon et que les vaccins peuvent causer l’autisme !
    http://www.whale.to/v/italy_court.html

    Selon une étude, le mercure des vaccins provoque une multiplication des risques par 7,6 pour l’autisme, 5 pour les troubles du sommeil, 2,1 pour les troubles de la parole et 1,8 pour les troubles du développement neurologique. Malgré cela, en novembre 2012, le Dr Coleen Boyle du CDC (= Centre de Contrôle et de Prévention des Maladies) témoignait pourtant sous serment devant le Congrès que l’ensemble des preuves réunies montrait qu’il n’existait aucun lien entre le mercure des vaccins et l’autisme. Un communiqué de presse publié en février 2014 fit savoir que le Dr Brian Hooker avait finalement pu obtenir des documents du CDC grâce au « Freedom Information Act » et qui révélait que le CDC a bien eu accès aux données reliant le thiomersal (mercure) des vaccins à l’autisme, aux troubles du sommeil non organiques et aux troubles de la parole. Cette information est particulièrement dommageable pour le CDC qui, pendant des années a déclaré qu’il n’existait aucune étude montrant un lien entre le mercure des vaccins (thiomersal) et l’autisme. Tout un chacun peut voir ci-dessous les vidéos de l’audience au Congrès, notamment le témoignage le plus récent du CDC en novembre 2012 où ce même CDC affirmait qu’il n’y avait aucune étude reliant le thiomersal à l’autisme.
    http://healthimpactnews.com/2014/cdc-caught-hiding-data-showing-mercury-in-vaccines-linked-to-autism/
    http://healthimpactnews.com/2012/video-highlights-from-first-congressional-hearing-on-autism-in-10-years/

    Pour mieux comprendre le débat au sujet de la vaccination et de l’autisme, il convient de chercher son information en dehors des grands médias grandement financés par Big Pharma, comme par exemple chez Ben Swann qui a remporté le prix « Emmy » :

    « The Canary Party » a aussi produit une excellente vidéo : « Do vaccines cause autism ? » http://www.youtube.com/watch?v=6S1-LgYyjQg

    Il est à signaler que le thiomersal est encore utilisé aujourd’hui dans le vaccin contre la grippe qui est administré à des femmes enceintes et à des nourrissons.
    http://expovaccins.over-blog.com/article-le-cdc-americain-a-dissimule-les-donnees-attestant-d-un-lien-entre-l-autisme-et-le-mercure-des-vacci-122720768.html

  3. duc dit :

    Les industries médicales, font campagne pour de nouveaux vaccins contre pratiquement chaque affection ! Pourquoi pas.

    Mais on fait volontairement l’impasse sur une constatation : Dans le système immunitaire naturel de l’organisme, des composants tant innés qu’adaptatifs travaillent ensemble pour conjurer la maladie, sans besoin de vaccins producteurs d’anticorps.

    Il est dit que les vaccins imitent une infection en poussant les cellules B (l’un des deux principaux types de globules blancs du système immunitaire), à produire des anticorps. Ces derniers apprennent au système immunitaire comment réagir directement à une infection avant que l’organisme n’y soit exposé. Cà s’est la théorie !

    En fait, les vaccins n’agissent pas comme annoncé, mais ils endommagent réellement l’immunité innée de l’organisme. Au lieu d’enseigner à l’organisme comment réagir aux infections, les vaccins inhibent en réalité la capacité du système immunitaire à produire des cytokines de type Th2, et font disparaître l’immunité cellulaire, le moyen grâce auquel l’organisme se protège contre les virus et les bactéries mortelles.

    Ce mythe, selon lequel les vaccinations auraient un but médical légitime, n’est entretenu que pour des raisons financières énormes.

    L’homme est bien plus complexe et adapté que l’on pourrait le croire.

    Pour ceux qui n’en sont pas persuadé, qu’ils aillent lire ces articles comme première approche du problème :

    http://www.medicalnewstoday.com/releases/242403.php
    http://www.niaid.nih.gov
    http://www.naturalnews.com/035335_vaccines_Dr_Blaylock_children.html

    Les Français sont ceux qui se méfient le plus des vaccins dans le Monde :

    • Line dit :

      Jenny Mc Carthy dévoile sur CNN comment elle a réussi à soigner son fils après qu’il soit devenu autiste lors de la prise d’un vaccin. C’est grâce à des suppléments, des vitamines et des cures de désintoxication que son fils a pu redevenir normal .

      Il serait temps que les gouvernements disent tout haut ce que bien des médecins pensent tout bas : les vaccins ne fonctionnent pas, ils provoquent les maladies contre lesquelles ils sont censés protéger, ils savent que les vaccins sont dangereux pour les enfants, ils se sont mis d’accord pour mentir au public.

      http://nsnbc.me/2013/05/10/the-vaccine-hoax-is-over-freedom-of-information-act-documents-from-uk-reveal-30-years-of-coverup/

      Michel Dumestre explique qui si 99% des animaux synthétisent la vitamine C, l’homme, le singe, la truite, le saumon, le cochon d’Inde… ne le font pas. Ils n’arrivent pas à transformer le glucose en vitamine C. C’est un problème génétique important quand on sait que lors d’un état de choc ou d’anxiété, on a un plus grand besoin de cette hormone anti-stress. Pour lutter contre la poliomyélite, le scorbut, la mort subite du nourrisson, la schizophrénie, les virus ou bactéries, les cancers, les champignons vénéneux, la vitamine C est primordiale.

    • Xavier dit :

      La mafia médicale américaine éliminerait-t-elle des médecins alternatifs qui utilisent de véritables traitements non approuvés par le FDA ? Et pourquoi de nombreux scientifiques travaillant sur le GcMAF (traitement contre le cancer) ont-ils été persécutés dans plusieurs pays ? Ainsi une clinique suisse proposant cette thérapie à ses patients et affirmant avoir soigné 9000 patients a été fermée en août 2015 :
      http://www.letemps.ch/suisse/2015/08/20/clinique-vaudoise-suspectee-mort-cinq-patients-conteste-accusations
      Il s’agit donc d’une offensive internationale contre cette thérapie prometteuse sous le prétexte frauduleux que ce traitement ne serait pas homologué. Cette entrevue radiophonique du dr Broer vient également évoquer le fait que ces médecins auraient découvert qu’une protéine immunodépressive appelée Nagalase pourrait être sciemment ajoutée aux vaccins.
      http://truthstreammedia.com/2016/02/18/vaccines-dead-doctors-and-depopulation-if-you-havent-seen-this-video-you-should/

      Cela dit, ce n’est pas nouveau. D’autres traitements novateurs, efficaces et ne provenant pas de Big Pharma ont été attaqués sans relâche comme par exemple l’Antinéoplastons du dr Burzynski, traitement réprimé depuis plus de 40 ans. Un documentaire retrace l’histoire de cet acharnement judiciaire sans précédant qui aura duré plus de 20 ans contre ce médecin. De nombreux patients guérit de leur tumeurs viendront témoigner de manière poignante aux différents procès. Des patients qui avaient préféré le traitement proposé par le Dr Burzynski et qui ont échappé à une mort certaine grâce à celui-ci. Ce médicament est-il aujourd’hui proposé dans les hôpitaux français ou européens? Non évidemment.

      Livre à paraître: Redéfinir l’autisme. La vie et l’oeuvre du Dr Jeff Bradstreet.
      http://healthimpactnews.com/2015/is-the-u-s-medical-mafia-murdering-alternative-health-doctors-who-have-real-cures-not-approved-by-the-fda/

      Quel est le rapport entre l’autisme et le cancer ? Deux médecins de renommée internationale ont pu perdre la vie parce qu’ils connaissaient le lien entre ces deux maladies. Le Dr Jeffrey Bradstreet,M.D., spécialiste de l’autisme, et le Dr Nicholas Gonzalez, M.D., spécialiste du cancer, sont tous deux partisans des médecines alternatives.

      Mais voilà, le 19 juin 2015, le Dr Bradstreet se serait lui-même tiré une balle dans la poitrine après que ses bureaux aient été perquisitionnés par des agents de la FDA américaine et de l’état de Géorgie chargés d’appliquer la loi. Trois jours avant son décès, ces agents ont effectué une perquisition pour recueillir des informations sur l’utilisation du GcMAF chez des patients autistes de sa clinique.
      http://www.gwinnettdailypost.com/archive/controversial-autism-researcher-jeff-bradstreet-commits-suicide-after-fda-raid/article_f5192b34-9d05-504f-973a-4778728ede09.html
      Le GcMAF est en effet très prometteur dans le traitement de différentes maladies, dont le cancer, l’autisme, la fatigue chronique et peut-être la maladie de Parkinson. Le GcMAF n’est pas un médicament, mais bien une substance naturelle produite par le corps humain. Le GcMAF a été produit en Europe, et le Dr Bradstreet l’utilisait avec ses patients. Il a réalisé des expériences cliniques dont les résultats ont été publiés dans des revues médicales scientifiques.
      Siniscalco D1, Bradstreet JJ, Cirillo A, Antonucci N.; “The in vitro GcMAF effects on endocannabinoid system transcriptionomics, receptor formation, and cell activity of autism-derived macrophages,” J Neuroinflammation. 2014 April, PMID: 24739187.

      Le Dr Nicholas Gonzalez est décédé le 28 juillet 2015. On a attribué son décès à une crise cardiaque. Mais on sait depuis 1975, grâce à un témoignage présenté devant le Congrès américain, qu’une arme aurait été mise au point pour atteindre une victime à son insu, introduisant dans le corps une substance pratiquement indétectable susceptible de provoquer une attaque cardiaque.
      http://www.military.com/video/guns/pistols/cias-secret-heart-attack-gun/2555371072001

      Qu’arriverait-il si un traitement simple pouvait inverser toutes les formes de cancer sans radiothérapie, sans chimiothérapies ou chirurgie ? Qu’en serait-il s’il s’agissait d’une substance naturelle non brevetable produite par le corps humain lui-même et qui pourrait être administrée pour stimuler le système immunitaire à un degré tel que cette substance pourrait éradiquer le cancer sans effets secondaires ? Qu’en serait-il si cette même substance pouvait être administrée à des enfants autistes, si 85% d’entre eux expérimentaient une amélioration de leur état et que beaucoup obtenaient une guérison complète ? Ce serait en fait une menace majeure pour l’industrie s’occupant des traitements du cancer, l’industrie du médicament et les fabricants de vaccins.

      Le GcMAF qui fait partie du système immunitaire humain, aurait la propriété d’activer les cellules appelées macrophages. Ce sont ces cellules qui peuvent détruire les cellules cancéreuses, ainsi que les virus. Le GcMAF permettrait également de traiter et souvent de guérir complètement l’autisme. Le lien entre le cancer et l’autisme, c’est précisément le GcMAF. Mais la capacité de GcMAF d’accomplir son action peut être bloquée par la présence d’ une protéine appelée Alpha-N-acétylgalactosaminidase ou Nagalase. La Nagalase est produite par toutes les cellules cancéreuses et les virus (VIH, hépatite B, hépatite C, grippe, herpès, Epstein-Barr, et autres).
      http://gcmaf.timsmithmd.com/book/chapter/52/

      Quand une personne souffre d’un cancer ou d’une infection virale, les taux de Nagalase augmentent. Ils peuvent aussi être mesurés pour pouvoir déterminer le niveau de l’activité virale ou d’évolution d’un cancer. La Nagalase bloque la production de GcMAF, empêchant le système immunitaire de faire son travail. Les macrophages restent cependant présents dans le corps, mais la Nagalase bloque leur activité. Les taux de Nagalase sont aussi élevés chez les enfants atteints d’autisme. Le résultat de la suppression immunitaire provoquée par la Nagalase se manifeste par des troubles digestifs, une surcharge sensorielle, et de nombreux types de dysfonctionnement du cerveau. Mais si les enfants autistes ne souffrent ni de cancers ni d’infections virales, quelle est alors la source de leurs taux élevés de Nagalase ?

      Le Dr Bradstreet et autres chercheurs médicaux alternatifs en sont arrivés à comprendre que la Nagalase est introduite dans le corps des personnes qui reçoivent des vaccins. Ils ont aussi compris que les gens présentent des réactions différentes à la Nagalase et que chez un faible pourcentage de ces personnes, il n’y a pas de suppression du système immunitaire. Cependant pour la majorité d’entre elles, on retrouve cette dangereuse suppression du système immunitaire qui ouvre la porte au cancer et à l’autisme. Ces médecins étaient-ils sur le point de révéler la vérité sur le GcMAF et la Nagalase ?

      En mai 2015, le Dr Bradstreet s’exprimait au cours d’une Conférence sur l’Autisme. C’est vers la fin de son intervention d’une heure qu’il a parlé du GcMAF, signalant le fait que certaines informations importantes seraient révélées dans un avenir proche. Malheureusement il mourut avant.

      Le docteur Bradstreet avait tout de même pu traiter 1100 patients autistes avec le GcMaf. Résultat: 85% d’amélioration et 15% de guérison.
      http://www.naturalnews.com/050582_nagalase_GcMAF_cancer_industry_profits.html

      A noter que la Nagalase empêche le corps de produire de la vitamine D :
      http://www.thedailysheeple.com/video-doctors-who-discovered-cancer-enzymes-in-vaccines-all-found-murdered_022016

  4. tarci dit :

    Ils sont malins les labos américains ! Pour vendre leurs vaccins, ils ont recours aux bons d’achats pour des vêtements et autres avantages en nature (Gardasil).

    Maintenant ils ont trouvé un autre truc ! les drugstores donnent des bons de réduction sur la nourriture à ceux qui acceptent de se faire vacciner contre la grippe.

    WALGREENS est une chaîne de pharmacie américaine qui représente plus de 6 500 magasins sur l’ensemble du territoire américain. Ces pharmacies, qui sont avant tout des drugstores avec des horaires d’ouverture assez larges, vendent toute sorte de marchandise, médicaments, cartes de vœux, appareils photographiques, produits de beauté et cosmétiques, et plats préparés. leurs employés ont reçu la consigne d’inciter leurs clients à se faire vacciner. Et lorsqu’ ils atteignent leur quota, ils sont remerciés par un iPad.

    CVS PHARMACIES, second groupe de drugstores qui compte 7 000 magasins et couvre 41 états agit de manière identique. Il suffit d’aller sur leur site pour voir qu’ils font plus la promotion du vaccin que celle de leurs produits courants.

    D’autres magasins offrent des bons d’achats, d’autres des produits gratuits comme des sodas, des Kleenex ou autres gadgets, d’autres accordent des réductions de 10 % sur les achats de nourriture.

    Il y a deux ans, lors de la fausse « pandémie » de grippe A, le seul vaccin saisonnier a fait monter le chiffre d’affaires de Walgreens de 2,4 %. Qui plus est, 40 % de ceux qui ont accepté le vaccin étaient de nouveaux clients du magasin, qui a ainsi vu grandir sa clientèle. Cette année là, ils ont vendus 7,5 millions de doses de H1N1 contre 1,2 million l’année précédente.

    On retrouve le même genre de procédés en GB avec le vaccin contre le papillomavirus (le cervarix). En effet, le 16 février 2010, le Mail on line nous apprenait que les filles âgées de 16 à 18 ans empocheraient un bon de 45 livres si elles acceptaient de recevoir les 3 injections de toute façon remboursées par le contribuable. Le consentement des parents n’était même pas nécessaire.

    Pourquoi une telle insistance pour vacciner les gens ?

    Pendant ce temps, les chercheurs de l’armée US veulent remplacer les antibiotiques par des nano-médicaments.

    http://www.jacques-lacaze.com/article-l-armee-us-au-secours-des-maladies-infectieuses-89505803.html

  5. Patrick dit :

    Vous êtes‐vous déjà demandé pourquoi les médecins n’arrivent pas à trouver la cause de beaucoup de maladies ? Les maladies suivantes sont celles pour lesquelles il existe une association avec les vaccins, documentée dans la littérature médicale :

    • Allergies et eczema
    • Arthrite
    • Asthme
    • Autisme
    • Reflux acide du jeune enfant nécessitant le cours aux inhibiteurs de la pompe à protons, des
    médicaments qui ont beaucoup d’effets secondaires
    • Cancer
    • Diabète juvénile
    • Maladies rénales
    • Fausses couches
    • Longue liste de maladies neurologiques et auto‐immunes
    • Syndrome de la Mort Subite du Nourrisson (MSN)

    http://www.naturalnews.com/SpecialReports/VaccinesFullStory/v1/VaccineReport-FR.pdf

  6. Line dit :

    Des globules blancs attaquent un parasite …

    Les vendeurs de maladies :

    • Otho dit :

      Dans son livre “Omerta dans les labos pharmaceutiques“, le médecin Bernard Dalbergue raconte les manipulations dont il a été témoin pour faire passer en force des médicaments.
      http://editions.flammarion.com/Albums_Detail.cfm?ID=45454&levelCode=home

      « Je suis médecin avec une carrière de plus de vingt années dans l’industrie pharmaceutique à des postes de management marketing et médical. J’ai été licencié par mon dernier employeur parce que je me suis élevé contre des pratiques mettant en danger la vie des malades et interdites par la loi. »
      http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/02/04/un-ancien-de-merck-denonce-les-pratiques-du-laboratoire_4359560_3234.html

      Protégé par des brevets, le médicament ne peut être commercialisé ni développé pour autre chose que les intérêts financiers de la firme qui le possède pour des années. Toute autre utilisation jugée non rentable par l’industriel restera lettre morte faute de financement, quel que soit l’intérêt de santé publique. Les industriels développent eux-mêmes les médicaments et peuvent facilement truquer les résultats, en exagérant l’efficacité tout en passant à la trappe les effets secondaires dangereux voire mortels. Les agences de contrôle du médicament peuvent être facilement abusées par des industriels tricheurs. De grands médecins internationaux dits “leaders d’opinion” rémunérés par les industriels valident ce travail mais n’ont pas accès aux données sources protégées par le secret. Il est facile de rémunérer les leaders d’opinion en échange d’activités contractuelles ! Ils n’ont aucun financement public pour mener à bien leurs travaux de recherche. « J’étais le responsable désigné par un laboratoire pour la validation finale et le paiement de toute somme en contrepartie d’un contrat passé avec ces leaders d’opinion. Étude clinique : 2500 euros par patient ; contrat de consultant : 25 à 30.000 euros par an pour quelques heures de travail dans l’année. »
      http://fortune.fdesouche.com/331989-laboratoires-pharmaceutiques-je-remunerais-des-medecins-pour-vendre-des-medicaments#more-331989

      Le docteur Peter Gotzsche, professeur à l’université de Copenhague, dénonce l’industrie pharmaceutique qui pour lui se comporte comme le crime organisé :

  7. […] Un complot mondial contre la santé ? « Effondrements de civilisation […]

  8. tien dit :

    Soigner différemment, soigner avec des médecines plus naturelles, est-ce encore possible en France ?

    Non, cela devient impossible, répond très clairement cette vidéo du Dr Moulinier, qui précise que la situation empire sous la pression des lobbies de l’industrie médicale

  9. Atlas dit :

    Selon deux chercheurs de Merck qui ont déposé en 2010 une plainte en vertu du False Claims Act [loi sur les fausses déclarations], le fabricant de vaccin Merck a sciemment falsifié les données de ses essais sur le vaccin des oreillons, trafiqué les échantillons sanguins avec des anticorps d’origine animale, vendu un vaccin qui, en réalité, favorise les épidémies d’oreillons et de rougeole, et arnaqué les gouvernements et les consommateurs qui achètent le vaccin en pensant qu’il est « efficace à 95%

    http://www.naturalnews.com/036328_Merck_mumps_vaccine_False_Claims_Act.html

    http://www.naturalnews.com/gallery/documents/Merck-False-Claims-Act.pdf

    http://www.courthousenews.com/2012/06/27/47851.htm

  10. Tom dit :

    Les enfants vaccinés développent jusqu’à cinq fois plus de maladies que les enfants non vaccinés :
    http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/article-les-enfants-vaccines-developpent-jusqu-a-cinq-fois-plus-de-maladies-que-les-enfants-non-vaccines-107620248.html

    Cessons d’empoisonner et d’infecter nos enfants :
    http://vivresansogm.org/vaccins-poisons/index.html

    Mais Pasteur, n’était-il pas quelque peu un imposteur ?
    http://reseauinternational.net/pasteur-sauveur-ou-imposteur/

  11. Ursule dit :

    SIDA: LA CHOQUANTE VÉRITÉ :

    -http://www.dailymotion.com/video/xc8znf_sida-la-choquante-verite-hiv-aids-t_news

    Luc Montagnier, prix Nobel de médecine, découvreur du soi disant virus du Sida retourne sa veste. Il annonce la fin de la supercherie très lucrative du SIDA qui en plus d’avoir conduit a la mort médicamenteuse des millions d’êtres humains a travers le monde, rapporte encore des milliards de dollars! Il annonce donc publiquement que l’on peut guérir du SIDA, une vraie bombe atomique pour la recherche qui est en train de concocter un bon vieux vaccin histoire de continuer a ramasser des milliards d’euros!

    -http://www.dailymotion.com/video/xbrwl7_urgent-sida-le-dr-luc-montagnieron_news

  12. burnichon dit :

    je pense être victime du vaccin anti-tétanos.Je pense avoir la SLA, alors que j’ai vu 3 neurologues qui l’ont nié.mes soucis sont apparus 3 semaines aprés.On me traite en hypocondriaque , alors que la maladie évolue.

  13. Tom dit :

    Aspartame, glutamate monosodique, acésulfame K, édulcorants, colorants et autres additifs addictifs, excitotoxique, Corinne Gouget lutte depuis de longues années contre ces poisons dans nos assiettes qui ne subsistent que grâce à l’avidité exponentielle des lobbies et des gouvernements corrompus qui nous mentent.
    Conférence de presse de Corinne Gouget du 26-02-2012

    -http://www.dailymotion.com/video/xpz8dk_corinne-gouget-aspartame-et-additifs-alimentaires_webcam

    Scandale sur le cancer avec André Gernez, Jean-Pierre Willem et Pierre Delahousse :

    -http://video.google.com/videoplay?docid=-2688471466064957243

    Une cellule n’est pas en même temps génératrice et fonctionnelle…. Mais l’une ou l’autre !

    Le Dr Ryke Geerd Hamer fut mis en prison pour incitation à l’exercice illégal de la médecine. il prétendait que le cancer pouvait être guéri sans chimiothérapie… Pour lui, à chaque type de choc émotionnel correspondait un foyer cérébral spécifique….

    http://grandmasolo.blogspot.fr/2010/07/incroyable-histoire-de-dr-ryke-geerd.html

    • Otho dit :


      En 1988, Hulda Clark, médecin Américaine, a fait une importante découverte. Elle affirme que la cause de nombreuses maladies mortelles vient des parasites. Elle a donc cherché à trouver comment se débarrasser de ces micro-organismes pour guérir notamment du cancer . Dans son livre « La cure de tous les cancers », elle explique le lien entre le cancer et le parasite «Fasciolopsis burki ». Chaque personne atteinte d’un cancer avait ce parasite. Et quand on le supprimait, le cancer disparaissait. Sa formule anti-parasites contient de l’absinthe, du clou de girofle mais surtout du noyer noir (brou de noix). elle est capable de tuer une centaine de parasites. Sachant aussi que les micro-organismes ne supportent pas un courant électrique d’une fréquences différente des leurs, elle mit au point une méthode un dispositif électronique qui détruit aussi bien les parasites, que les virus ou bactéries grâce à des micro-courants. Cette approche médicale, la biorésonance, serait largement reconnue en Russie.

      Reste que Hulda Clark eut plusieurs fois des déboires avec la justice. Elle a été arrêté en 1999. L’Etat de la Louisiane l’accusait d’exercer illégalement la profession de médecin. Des anciens patients ont porté plainte contre elle…
      https://www.psiram.com/fr/index.php/Hulda_Clark

  14. Tom dit :

    Les antidepresseurs peuvent mener au suicide ou au meurtre….

    -http://www.dailymotion.com/video/xtrnkm_les-ravages-des-antidepresseurs_webcam?start=268

    Pourtant on en aurait bien besoin pour ne pas sombrer dans la névrose à cause des étranges Morgellons

    -http://www.dailymotion.com/video/xq34nd_chemtrail-et-morgellons-la-maladie-qui-vient-du-ciel_webcam?start=297

    Des milliers de gens en sont touchés, plus de 6 0000 cas aux U.S.

    Les Morgellons sont en croissance exponentielle, nous sommes tous concernés.

  15. Tonio dit :

    Les laboratoires français utilisaient comme adjuvant le calcium qui est absorbable par l’organisme, jusqu’au moment où les labos américains les ont rachetés et étendu l’utilisation de l’aluminium pour un meilleur profit. Pourtant si vous vous faites vacciner 5 années de suite contre la grippe avec un vaccin qui contient de l’aluminium, vous avez 10 fois plus de risques d’avoir la maladie d’Alzheimer !

    L’Association d’entraide aux malades de myofasciite s’alarme de l’inertie des pouvoirs publics et de l’abandon des recherches sur les dangers des sels d’aluminium. Cette maladie très invalidante qui se caractérise par une fatigue chronique, une faiblesse musculaire et des troubles neurocognitifs, est associée à la persistance pathologique de l’hydroxyde d’aluminium utilisé dans certains vaccins. Cette pathologie fut découverte en 1998.

    L’hydroxyde d’aluminium est un produit utilisé depuis 1923. Mais il a remplacé comme adjuvant dans les vaccins le phosphate de calcium (constituant naturel de l’organisme, qui crée donc moins d’effets indésirables) au début des années 1990. L’aluminium maintenant entre dans la composition des principaux vaccins : diphtérie, tétanos, coqueluche, hépatite B, polio, hépatite A, méningite.

    Le professeur Louis Lery, ancien chef des vaccinations à l’Institut Pasteur de Lyon, estime que si on veut déclencher une allergie chez des animaux pour une expérience médicale, il suffit de rajouter des sels d’aluminium.

    Les adjuvants permettent de mieux stimuler la réponse immunitaire des patients. Le problème est qu’il reste dans les cellules et continue de stimuler le système immunitaire. L’aluminium peut entraîner la formation de granulomes (petites tumeurs), de nodules (lésions cutanées), au point d’injection dans les mois qui suivent la vaccination. Et depuis juin 2012, l’Académie de médecine admet que les sels d’aluminium injectés dans l’organisme atteignent le cerveau. Le professeur Luc Montagnier, prix Nobel de médecine, a reconnu au micro de RCF le 2 mai 2012 : que « ce sont souvent les adjuvants qui créent ces problèmes de réactions anormales aux vaccins. J’enrage de voir que ce problème est totalement nié pour des intérêts pharmaceutiques, des intérêts politiques. »

    http://www.sudouest.fr/2012/11/05/aluminium-et-vaccins-liaisons-dangereuses-870818-4696.php

  16. Tom dit :

    Dr R. G. Hamer menacé de mort par la franc maçonnerie pour ses révélations sur la médecine :

    Les Israéliens et en particulier les Chassidim, pratiquent secrètement la Médecine Nouvelle depuis plus de 20 ans, et cela avec le plus grand succès, c’est-à-dire à 98%. Ceci vient de nous être confirmé depuis peu par une collaboratrice d’un hôpital de Tel Aviv. Avec l’aide de la presse » israélienne « , – et cela représente quasiment 99% des médias en Europe, en Amérique, etc. Les Israéliens prônent la chimiothérapie et la morphine comme -soi-disant » thérapie » des cancers pour les non juifs, avec pour résultat que 98% d’entre eux en meurent (selon le centre allemand de recherche contre le cancer d’Heidelberg, Prof. Abel). C’est ainsi que depuis lors, 2 milliards de non juifs, c’est-à-dire un quart de la population mondiale, ont été mis à mort de la manière la plus horrible à l’aide de la chimio et de la morphine.
    http://momopistache.wordpress.com/2011/11/03/dr-r-g-hamer-menace-de-mort-parla-franc-maconnerie-pour-ses-revelations-sur-la-medecine/

    La Dr Diane Harper était la chercheuse principale dans le développement des vaccins contre le virus du papillome humain, le Gardasil et le Cervarix. Elle est la dernière à se présenter et à remettre en question la sécurité et l’efficacité de ces vaccins. Elle a fait une annonce surprenante à la 4ème conférence internationale sur la vaccination publique, qui a eu lieu à Reston en Virginie, du 2 au 9 octobre 2009. Son discours était censé promouvoir les vaccins Gardasil et Cervarix, mais au lieu de cela, elle s’en est prise de manière publique à ses employeurs. Interrogés sur la présentation, les membres du public ont fait remarquer qu’ils repartaient en ayant le sentiment que ces vaccins ne devraient pas être utilisés. La Dr Harper a expliqué dans sa présentation que le risque de cancer du col utérin aux Etats-Unis est déjà extrêmement faible et que les vaccinations ne sont pas susceptibles d’avoir un effet sur le taux de ces cancers aux Etats-Unis. En fait, 70% de l’ensemble des infections par le VPH se résorbent sans traitement en un an et ce nombre augmente à plus de 90% en deux ans. La Dr Harper a aussi évoqué l’aspect de la sécurité. Tous les tests sur les vaccins ont été effectués sur des enfants âgés de 15 ans et plus, en dépit de leur actuelle commercialisation pour les enfants de 9 ans. Jusqu’à présent, 15 037 filles ont rapporté des effets secondaires indésirables du seul Gardasil au Système de Rapport des Effets Indésirables des Vaccins (VAERS) et ces nombres ne concernent que les parents qui ont subi les obstacles requis pour déclarer ces effets indésirables. Au moment de la rédaction, 44 filles sont officiellement connues pour être mortes à cause de ces vaccins. Les effets indésirables observés comprennent le syndrome de Guillain-Barré (paralysie durable pendant des années, ou de façon permanente – et quelquefois finissant par causer la suffocation), le lupus, des convulsions, des caillots de sang et l’inflammation du cerveau. « Environ 8 femmes sur 10 qui ont été sexuellement actives auront le VPH à un certain stade de leur vie. Normalement, il n’y a pas de symptômes, et dans 98% des cas, il se résorbe de lui-même. Mais lorsqu’il ne se résorbe pas et qu’il n’est pas traité, il peut développer des cellules pré-cancéreuses qui peuvent évoluer en cancer du col de l’utérus ». il n’y a aucune relation démontrée entre le fait d’être vacciné contre les cancers rares et la prévention du cancer, mais il est commercialisé en l’annonçant quand même. En fait, il n’y a aucune preuve réelle que le vaccin peut empêcher le cancer. Du propre aveu des fabricants, le vaccin ne fonctionne que sur 4 souches, alors qu’il y a 40 souches d’une maladie vénérienne spécifique qui meurt d’elle-même en un temps relativement court, et donc la chance qu’il puisse réellement aider un individu est environ la même que le risque d’être frappé par une météorite. Pourquoi les petites filles de 9 ans auraient-elles besoin de vaccinations pour des maladies vénériennes extrêmement rares et sans symptômes que le système immunitaire tue généralement de toute façon ?

    Pr LEE : « Arrêtons d’utiliser le Gardasil, il n’empêche pas le cancer du col de l’utérus »

  17. Otho dit :

    Journal de la santé (octobre 2012) Entretien avec Sylvie Simon et Claire Séverac :

    Au sommaire :

    L’affaire Seralini (OGM)
    Monsanto est-il contrôlé ?
    OGM et population mondiale
    Liens entre finance et agro-alimentaire
    Vaccin contre la grippe

    Il y a aussi l’affaire Mirko Beljanski. Parfois les chercheurs ça trouve et alors là…. La violence avec laquelle le système va intervenir dans cette affaire en dit long sur l’inquiétude qui s’est emparée dans les années 80-90 du clan Big Pharma suite à la circulation en zone libre des produits de l’ex biologiste et chercheur au CNRS Mirko Beljanski pour lutter contre le SIDA et le Cancer. Une zone libre qui ne l’est pas restée bien longtemps, du moins sur le sol Français.
    Deux « survivants illégaux » dont l’un est mort en 2007, s’expriment dans cette vidéo datant du 28 février 2001 aux côtés de Monique Beljanski ex ingénieur d’études au CNRS, assistante et femme de Mirko Beljanski.

    Pasteur était-il un imposteur ?
    Y a-t-il encore des herboristes ?

    • Gabi dit :

      Autre interview ici de Sylvie Simon : elle y dénonce la manipulation des lobbies en général et de l’industrie pharmaceutique en particulier. « Aux yeux d’une industrie qui veut gagner toujours plus, il faut créer plus de malades pour vendre plus de vaccins et de médicaments ! Et c’est ce qu’ils font, ils fabriquent des malades ! »

      La santé représente maintenant 11% du PIB ! Comme-ci la maladie était normale !

  18. Ursule dit :

    Le Dr Jean-François Saluzzo, Directeur de Production des vaccins viraux et chef de projet Recherche & Développement pour les vaccins anti-SIDA, anti-dengue et contre le SARS chez Sanofi Pasteur mais également consultant pour l’OMS, a notamment déclaré dans une vidéo sur la fabrication et le contrôle des vaccins qu’ils ne savaient pas comment marchent les vaccins.

    Et cela tout simplement parce que quand un vaccin a été mis au point, plus personne ne s’intéresse au vaccin, si bien que de nos jours quand un nouveau virus apparaît, on ne sait pas comment les autres vaccins ont marché et est-ce qu’on peut s’inspirer d’autres vaccins ? Je pense que si on veut faire des progrès dans l’avenir dans le domaine de la vaccinologie et des vaccins nouveaux, c’est d’étudier d’abord la réponse immunitaire

    La production mondiale est réalisée par 5 principaux laboratoires !

  19. Atlas dit :

    Trop de médicaments à balance bénéfices-risques défavorable sont commercialisés. Prescrire publie une série de médicaments à écarter des soins, et à remplacer par de meilleures solutions, en attendant que les autorités de santé les retirent du marché :
    http://www.prescrire.org/fr/3/31/48400/0/NewsDetails.aspx

    Par exemple le Tamiflu ! Un comité d’experts est arrivé à la conclusion que le médicament contre la grippe, le Tamiflu a, dans le meilleur des cas, un effet modeste. Mais c’est vraiment une conclusion très conciliante car un médicament qui réduit théoriquement la durée de la grippe d’une demi-journée, tout en ne réduisant pas les risques de complications et qui expose à plus de 50 effets secondaires (dont certains graves), on peut vraiment dire que c’est un médicament inutile et dangereux. Pourquoi est-il encore commercialisé ? Parce que c’est une mine d’or pour le laboratoire Roche.
    http://www.lematin.ch/suisse/Des-experts-remettent-en-cause-l-efficacite-du-Tamiflu/story/12568800

  20. Gabi dit :

    Les médias font état que de plus en plus de gens deviennent avertis du danger des labos pharmaceutiques. Ils commencent à comprendre que les médicaments sont devenu un business comme un autre à leurs détriments !

    Selon CNN Health par exemple : « Chaque année les inquiétudes des parents ne cessent de croître au sujet de la sécurité du vaccin HPV. De 4,5% en 2008, cette tendance est passée à 16,4% en 2010… Le nombre des parents qui ont déclaré ne plus vouloir vacciner leurs enfants contre le HPV n’a cessé de croître ; il est passé de 38,9% en 2008 à 43,9% en 2010. Le sujet principal de préoccupation était la sécurité. »

    Pour FiercePharma : « Un nombre croissant de parents américains déclarent qu’ils ne feront pas vacciner leur fille…Cette tendance contribue à diminuer les bénéfices de Merck (Gardasil) et de GSK (Cervarix) ».

    The New York Times : « Sans écarter la nécessité d’aborder les problèmes de sécurité, l’augmentation des taux de refus du vaccin contre le HPV, fait comprendre que pour la vaccination généralisée, il faudra autre chose que des campagnes de marketing. Il faudra que les professionnels de santé racontent une meilleure histoire aux parents et aux jeunes sur la vaccination HPV ».

    Exemple de marketing social avec une campagne aux Emirats Arabes Unis. Le logo mensonger tatoué sur le bras des filles vaccinées dit ceci: « Arme contre le cancer » (On parle de cancer car ce mot fait peur, ainsi, même s’il n’est absolument pas prouvé que le vaccin puisse prévenir le moindre cancer, on crée de toutes pièces une peur (du cancer) et on amène dans le même temps la fausse solution sur laquelle doivent se jeter les moutons.(= la vaccination).

    http://www.initiativecitoyenne.be/article-vaccins-hpv-le-new-york-times-suggere-aux-medecins-de-raconter-une-meilleure-histoire-aux-parents-116671935.html

  21. Gabi dit :

    En Chine, un professeur a décidé de montrer à ses étudiants l’effet qu’avait le tabac sur leurs poumons en menant une petite expérience :
    -http://www.dailymotion.com/video/x1xnc45_un-professeur-chinois-teste-les-effets-de-la-cigarette-sur-les-poumons_news?start=185

  22. Atlas dit :

    Selon le Dr Dominique Belpomme, 90 % des cancers sont liés à l’environnement; 5 siècles avant Jésus-Christ, le cancer était inconnu.

    « Nous sommes aujourd’hui pris avec des fléaux de santé publique. Par exemple, on voit l’apparition de certains cancers causés par, entre autres, les basses fréquences et les fréquences radio. Ce fait est reconnu par l’OMS. Les champs électromagnétiques augmenteraient, pour les électrosensibles, les risques d’être atteints par la maladie d’Alzheimer. » Voici les propos du professeur de cancérologie à Paris et fondateur de l’Association pour la recherche thérapeutique anticancéreuse, des affirmations qui vont à l’encontre du point de vue de bien des gens.  »

    Conférence du Dr Nicole Delépine, une cancérologue qui dénonce avec véhémence et faits à l’appui les dérives ahurissantes de Big Pharma et du système de soins, totalement soumis au pouvoir de l’argent ! Aujourd’hui, le patient n’a plus le droit de choisir son traitement. L’indépendance des médecins est ainsi remise en jeu. Car l’objectif du plan cancer est de faire des essais thérapeutiques (ou protocoles) sur les malades et non directement les guérir ! De plus les essais appartiennent aux laboratoires pharmaceutiques et contrairement à ce que dit la loi, ils ne sont pas publiés. D’autre part, ces essais sont payés à 100% par la Sécu alors qu’ils ne sont toujours pas autorisés sur le marché (coût 2,8 milliards d’€).

    On comprend pourquoi il y a 2,48 fois plus de suicides parmi les médecins que parmi la population. Du côté des policiers, il y en a 2,7 fois plus.

    La liberté de soigner n’existe pas, le patient et ses besoins ne sont que très secondaires, et le tout est un business morbide, mortel, mafieux.

    C’est ce que dénonce aussi le Dr Rath :

    http://www.victory-over-cancer.org/

  23. Carlos dit :

    Comment l’industrie pharmaceutique fabrique des malades à grand renfort de marketing avec la complicité des autorités et des médecins.

    Jusque dans les années 1980, l’industrie pharmaceutique orientait ses efforts vers la guérison des maladies existantes, même si les pathologies affectant les populations pauvres, comme la malaria, étaient négligées parce que peu rentables. Désormais, la tendance s’est inversée. Pour garantir leurs retours sur investissement et recycler leurs médicaments, les firmes inventent des pathologies sur mesure, si possible chroniques. Une publicité déguisée en information médicale, doublée d’un intense lobbying, se charge de les « vendre » au grand public et aux praticiens.
    http://rustyjames.canalblog.com/archives/2011/11/21/22760600.html

  24. Nadine dit :

    Baxter pharmaceutique a été pris en flagrant délit de propagation dans le monde entier du virus H5N1 vivant et génétiquement modifié dans un vaccin contre la grippe aviaire destiné à être utilisé pour la vaccination humaine en tant qu’arme biologique mortelle. C’est uniquement par chance qu’ une catastrophe mondiale a été évitée !

    Chose étonnante, Baxter obtint son brevet le 5 mars 2009, quelques semaines avant le début de la grippe porcine au Mexique. Plus ennuyeux, la compagnie Baxter s’est également faite remarquer début 2009 pour sa négligence. Une énorme « faute », lorsque le centre de recherche autrichien de Baxter a transmis des échantillons de vaccins prototypes à 16 laboratoires sous-traitants, situés en Allemagne, en Slovénie et en République tchèque. Problème, ces échantillons de virus étaient contaminés, combinant des souches de la grippe humaine H3N2 (hautement contagieuse, mais faiblement virulente) avec celles de la grippe aviaire H5NI (mortelle mais peu transmissible à l’homme). L’erreur a été découverte en République tchèque, suite aux décès inexpliqués de furets infectés auxquels un laborantin avait inoculé le vaccin expérimental. Leur mort à de plus confirmer que le virus aviaire était bien vivant. Et non désactivé… Ce type de croisement viral – appelé réassortiment – est en théorie impossible à produire « par accident ». Les consignes de sécurité des labos (et auxquels Baxter se conforme) sont ultra-strictes, conçues pour empêcher la moindre maladresse. Selon Alois Stoger, le ministre de la santé autrichien, 72 kilos du « matériel vaccinal expérimental » de Baxter ont été contaminés. Les circonstances précises restent floues. « Une erreur de processus, une erreur humaine ou un problème technique », a commenté fin février 2009 un porte-parole de la firme. La crainte des autorités sanitaires européennes était que la fuite de Baxter se transforme en un nouveau virus hybride. A l’instar du tant redouté virus H1N1 actuel. Apparu en Californie et au Mexique mi mars 2009, soit quelques semaines après l’alerte européenne, lui aussi est un hybride. Un mélange improbable d’ailleurs, résultant de la recombinaison de deux virus porcins, d’un virus aviaire et d’un virus humain. Une coïncidence troublante… D’autant plus que dans le même temps – le 9 mars, c’est à dire à quelques jours près – l’émergence des premiers foyers de grippe A est survenue au moment de l’annonce par Nicolas Sarkozy et Sanofi d’une usine de production de vaccins anti-grippe au Mexique. De plus, la bévue de Baxter s’apparente à une forme de bioterrorisme, avec l’envoi par la poste de souches grippales vivantes sans pour autant avertir les destinataires du véritable contenu de l’enveloppe. Une plainte – relayée en France par l’association SOS Justice – a d’ailleurs été déposée à ce titre par la journaliste autrichienne Jane Burgermeister qui estime que la manœuvre a été délibérée. Pendant ce temps, la fabrication des vaccins antigrippe pandémique est lancée et les premiers lots sont en passe d’être livrés. Les autorités sanitaires en Australie, aux Etats-Unis, en Chine mais aussi en Europe ont validé l’usage de ces vaccins prototypes appelés Celvapan chez Baxter International, Pandemrix chez GSK ou Focetria chez Novartis. Les premières injections en France furent projetées au 15 octobre 2009.
    http://www.femininbio.com/sante-bien-etre/actualites-et-nouveautes/vaccin-anti-grippe-baxter-au-coeur-des-soupcons-61568

    Un pays a refusé le vaccin Baxter, la République Tchèque !
    http://www.planetenonviolence.org/La-Republique-Tcheque-Refuse-Le-Vaccin-Baxter-Contre-La-Grippe-Porcine-A-Cause-Des-Risques-Encourus_a1986.html

  25. Patrick dit :

    Aux Etats-Unis, un certain Martin Shkreli, 32 ans, possède un important fond d’investissement (type « hedge fund »). En août 2015, sa société Turing Pharmaceuticals a racheté une entreprise pharmaceutique, dont un médicament dont il a fait augmenter le prix. Il ne l’a pas doublé, ni décuplé. Le prix du comprimé est passé de 13,50 dollars à 750 dollars, a rapporté The Independant. Une augmentation de plus de 5000%. Le Daraprim, aussi appelé pyriméthamine, est un médicament utilisé depuis plus de 60 ans pour traiter la toxoplasmose. La toxoplasmose est une affection fréquente des malades du cancer et du « VIH » dont les systèmes immunitaires sont défaillants. Et ce médicament n’a pas d’alternative générique.
    http://www.independent.co.uk/news/world/americas/hedge-funder-buys-rights-to-drug-used-by-aids-patients-and-raises-price-from-1350-to-750-per-pill-10511690.html

  26. Antoine dit :

    Le professeur Peter C. Gøtzsche, spécialiste de médecine interne, directeur du centre Cochrane nordique, un groupe d’experts indépendants, décrit minutieusement dans un livre (Remèdes mortels et crime organisé. Comment l’industrie pharmaceutique a corrompu les services de santé, Presses de l’Université Laval, Québec) l’influence systémique et particulièrement efficace de l’industrie pharmaceutique !

    Selon lui, celle-ci serait à l’origine de centaines de milliers de morts dans le monde chaque année, ce qui en ferait la troisième cause de décès après le cancer et les maladies cardio-vasculaires. Il estime que les connaissances accumulées sur les stratégies d’influence de ce lobby, le « Big Pharma », pour augmenter ses profits permettent de le comparer au crime organisé et à la Mafia. Dans leurs préfaces, Richard Smith, ancien rédacteur en chef du British Medical Journal, et Drummond Rennie, éditorialiste au Journal of the American Medical Association, deux publications où l’on trouve la fine fleur de la recherche médicale mondiale, confirment la gravité des faits. Ce soutien de poids constitue sans doute une première, à la hauteur des enjeux et des dénonciations du livre.

    Mais un autre ouvrage, celui de John Virapen, ancien président-directeur général pour la Suède d’Eli Lilly, l’un des plus grands laboratoires pharmaceutiques (Médicaments effets secondaires : la mort, Le Cherche-Midi, Paris), dénonce l’usage injustifié d’antidépresseurs encouragé par « Big Pharma », notamment pour les enfants. On lui doit tout de même la mise sur le marché du Prozac, obtenue grâce à un dossier frauduleux et à la corruption d’un psychiatre.

    Ces deux livres font apparaître la complicité active de certains médecins, et notamment des « KOL », ou key opinion leaders, engagés pour conseiller l’industrie ou pour « éduquer » leurs confrères. La carrière de nombre d’entre eux est littéralement dopée par l’industrie pharmaceutique, celle-ci rédigeant pour eux des articles scientifiques qu’ils n’ont plus qu’à signer. Cette pratique répandue, appelée ghostwriting, récompense les moins vertueux, appelés à donner des conférences et, pour certains, à devenir responsables de sociétés savantes, de comités d’agence, ou même auteurs de guides de bonnes pratiques médicales…

    A tous les niveaux de l’échelle, la corruption règne donc en maître.
    http://sante.lefigaro.fr/actualite/2015/10/09/24199-etudiants-medecine-alertent-sur-linfluence-laboratoires

    Les moyens d’influence sont divers :

    1. les échantillons gratuits : ensemencement du marché avec des médicaments nouveaux, plus chers, rarement meilleurs que ceux qui existent déjà
    2. les repas gratuits : attirent une audience favorable, créent une ambiance amicale autour du produit
    3. les leaders d’opinion : praticiens rémunérés par les labos , influençant leurs pairs
    4. la publicité, les journaux gratuits et suppléments
    5. les c am pagnes de communication incluant une publicité orientée vers la maladie sans nom de marque
    6. Remises accordées aux pharmacies sur la base du volume des ventes
    7. Remises accordées à des services hospitaliers.
    8. La Formation Médicale Continue : obligatoire, elle est financée par les laboratoires pharmaceutiques à 97% en France
    9. Développement de recommandations pour le diagnostic et pour le traitement

    Et puis il y a la corruption de la science quand des scientifiques laissent de côté les données et pondent des conclusions bidons :
    http://fr.sott.net/article/6540-Corruption-de-la-science-Des-scientifiques-laissent-de-cote-les-donnees-et-pondent-des-conclusions-bidons
    On parle de 20.000 articles scientifiques frauduleux publiés par an :
    http://fr.sott.net/article/8930-Corruption-de-la-science-20000-articles-scientifiques-frauduleux-publies-par-an
    On a une véritable falsification des évaluations par les pairs :
    http://fr.sott.net/article/26364-Corruption-de-la-science-la-falsification-des-evaluations-par-les-pairs

  27. Chantal dit :

    Conférence de Claire Séverac donnée au Théâtre de la Main d’or à Paris le 19 septembre 2015 sur son livre La Guerre secrète contre les peuples, publié aux éditions Kontre Kulture.

    Entretien avec Claire Séverac à propos de la guerre secrète contre les peuples (vaccins, chemtrails, projet HAARP,…)

    • Benoit dit :

      L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), est tributaire des montagnes de dollars fournis par des organismes tels que la Fondation Gates. D’où le danger !

      Ainsi conseille-t-elle l’utilisation d’un contraceptif qu’elle jugeait dangereux hier encore, le Depo-Provera, également connu sous le nom de DPMA. Ce contraceptif jugé dangereux surtout pour les femmes en contact avec le VIH, comme dans certains pays d’Afrique, est fabriqué par le laboratoire pharmaceutique Pfizer et son usage est développé par la Fondation Gates.
      https://c-fam.org/friday_fax/la-fondation-gates-est-suspecte-dobliger-les-africaines-utiliser-un-dangereux-contraceptif/

      A peu près 40 groupes et défenseurs de la santé sexuelle et en matière de procréation, ont demandé au Directeur Général de l’OMS, le Docteur Margaret Chan, de mettre sur la touche les nouvelles directives et de les retirer du site internet de l’OMS, jusqu’à ce qu’elles puissent subir « un processus consultatif rigoureux » lors d’une réunion clé, programmée en Décembre.

      La critique arrive alors que l’OMS fait face à des accusations d’être indûment influencée par ses plus gros contributeurs. Environ 70% des dons de l’OMS sont limités à des programmes spécifiques. « Les priorités de l’OMS ont été « altérées » et « perverties » par ces contributions volontaires », a dit le Docteur Linsey McGoey, qui étudie la philanthropie globale.

      La Fondation Bill et Melinda Gates a créé un fond de dotation de 40 milliards de dollars pour l’OMS. Les 3 milliards de dollars versés chaque année à l’OMS, représentent 10% de son budget annuel. Actuellement, aucune grande décision de haut niveau est mise en place par l’OMS sans être “l’air de rien, officieusement vérifiée par la Fondation Gates,” a dit le Docteur McGoey lors d’un évènement récent à Washington DC, sur la parution de son livre No Such Thing as a Free Gift: The Gates Foundation and the Price of Philanthropy.

      Comme la Fondation Gates, les Etats-Unis et le Royaume-Uni sont aussi des contributeurs majeurs de l’OMS et de FP2020, une initiative dirigée par Melinda Gates. Le but de cette initiative est d’apporter la planification familiale, principalement sous la forme de contraceptifs de longue durée, pour un supplément de 120 millions de femmes et de filles surtout en Afrique subsaharienne d’ici à 2020.

      Le financement des contraceptifs longue durée, dont le Depo-Provera, a grimpé en flèche depuis que Melinda Gates est devenue la dernière recrue d’une une longue liste de philanthropes qui soutiennent des programmes de contrôle de la population. Le partenariat s’est formé en 2012, après le Sommet sur la Planification Familiale de Londres, qui a réuni des gouvernements, des organismes de l’ONU et des groupes de planification familiale, dont la plupart promeuvent l’avortement. Les Pharmaceutiques Pfizer ont annoncé qu’ils doubleraient la production du Depo-Provera. Les rapports estiment les ventes du contraceptif à 36 milliards de dollars

  28. Tom dit :

    Nicole Delépine Pédiatre et Cancérologue de renom dénonce la loi Touraine en préparation par le gouvernement : On assiste à une véritable mainmise de l’administration sur le médecin qui perd du coup sa liberté. Un cancérologue par exemple ne peut plus choisir un traitement pour son patient. Il doit suivre un protocole suivant chaque cas. Le tiers-payant institué permet de le contrôler. S’il ne suit pas le protocole, il n’est pas remboursé. D’autre part, la loi est fortement influencée par les laboratoires pharmaceutiques. Des sociétés qui comme de nombreuses complémentaires santé sont cotées en bourse. Même les banques s’y mettent ! Comme quoi il y a beaucoup d’argent à gagner ! Curieusement, la sécurité sociale est depuis des années en déficit ! Pourquoi ? Parce qu’on l’oblige à payer la recherche. Ce qui n’est pourtant pas sa vocation. On enterre ainsi intentionnellement ce système né en 1945 qui avait l’immense avantage de soigner les gens indépendamment de ses moyens. Et que penser de ces partenariats public-privé dans la recherche où quand une molécule révolutionnaire est trouvée, il n’y a que l’entreprise privée qui en profitera malgré l’aide de l’état, donc des contribuables ?

    Le site de l’Union Française pour une Médecine Libre :
    http://www.ufml-asso.org/

    La loi Santé de Marisol Touraine (de l’U.E.) remet au gout du jour celle qui avait cours en URSS. Avec les dossiers médicaux partagés il n’y a évidemment plus de secret médical. En fait on est passé d’une médecine individuelle basée sur le sermon d’Hippocrate à une médecine de masse à visée financière.

    • Tonio dit :

      La députée Caroline Fiat (France Insoumise) alerte sur les conditions de travail dégradées des personnels de santé, et interpelle la ministre de la santé, le 19 juillet 17, en détaillant les 14 besoins fondamentaux non satisfaits correctement dans les hôpitaux aujourd’hui :

      Pourquoi ? Tout simplement parce qu’un malade est devenu un moyen de faire des bénéfices sur son dos.

  29. Louis dit :

    Le juriste Francis Boyle, qui s’est distingué en portant plainte auprès d’un tribunal de Malaysie contre George W. Bush et Dick Cheney pour Crime contre l’humanité, spécialiste en guerre biologique, est l’auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet des armes biologiques américaines, dont celui paru en français aux Éditions Demi Lune « Guerre biologique et terrorisme ». Il est aussi celui qui a écrit le brouillon de la loi anti-terroriste contre les armes biologiques (Biological weapons anti-terrorism act) en 1989 et qui sera votée à l’unanimité par les deux chambres du Congrès US et mise en application par George W. Bush.

    Pour lui, les laboratoires US seraient à l’origine de l’épidémie d’Ebola… Le gouvernement américain possède trois laboratoires BSL-4 (Bio Safety Lab niveau 4). Un en Guinée, un au Libéria, un en Sierra Leone, au cœur de l’épidémie qui eut lieu en Afrique de l’Ouest. Et ces laboratoires BSL-4 font toutes sortes de recherches plus effrayantes les unes que les autres sur les armes biologiques. Ils sont situés dans ces pays parce que la Guinée n’a pas signé la Convention sur les Armes biologiques, le Libéria non plus. La Sierra Leone l’a signée, mais c’est une colonie britannique. Le Libéria était à l’époque une dictature militaire sous le joug du Capitaine Doe soutenu par la CIA. Ainsi le Center for Desease Control (CDC) a mené des recherches dans le domaine biologique pour le Pentagone, en Sierra Leone, dès 1988, et probablement même avant, car il a fallu construire le laboratoire. De son côté la Columbia University menait des travaux dans le domaine des armes biologiques (Bio warfare) toujours pour le Pentagone, mais au Libéria.

    Ils se mirent à travailler sur différents virus (ébola, fièvre hémorragique etc…) et à même les modifier génétiquement avant de créer des vaccins pour les combattre. Les néoconservateurs qui étaient arrivés au pouvoir dès Reagan, voulaient des armes biologiques. Avec Bush junior, cela s’est poursuivi. Richard J. Danzig est une personne bien compromise dans ces histoires. Il est maintenant dans les Conseils d’Administration des societés « Big pharma ».

    La souche du virus Ebola qui sévit en Afrique de l’Ouest a bien été génétiquement modifiée. Toutes les précédentes épidémies d’Ebola en Afrique avaient été circonscrites, avec un taux de mortalité de 50%. La dernière connue qui n’est pas « contenue » a un taux de mortalité de 70%. Ce type de travaux furent conduit par Fort Detrick. On peut nommer aussi le Docteur Kawaoka de l’University du Wisconsin de Madison, qui a d’ailleurs admis sur sa page Web avoir modifié génétiquement le virus Ebola pour le rendre plus violent. Il a aussi ressuscité le virus de la grippe espagnole pour le Pentagone, modifié génétiquement le virus H5N1… Le laboratoire BSL-4 Kanema de l’Université de Tulane est depuis longtemps impliqué dans ce genre de recherches. L’USAID qui est une couverture de la CIA aide ces laboratoires.

    On comprend mieux pourquoi sur le site Web du Ministère de la Santé de la Sierra Leone est-il expliqué les raisons de la fermeture du laboratoire BSL-4 de Kanema. Il était la source de l’épidémie Ebola, car Tulane ainsi que d’autres avaient administré des vaccins aux Africains. En fait ils avaient injecté le virus Ebola vivant. Ils en étaient même à chercher à le combiner avec le rhume commun pour qu’il soit plus contagieux. C’est grâce à ces vaccinations que l’épidémie est arrivée en Sierra Leone. Les médecins américains ne sont donc pas venus les secourir, devinant qui était derrière. Ils ont laissé les Cubains et Médecins Sans Frontière agir à leurs places.

    Il ne faut pas oublier qu’une trentaine de microbiologistes sont morts d’une manière curieuse (Glenn Thomas, consultant de l’OMS à Genève et spécialiste du virus Ebola est mort en juillet dernier dans le crash du Vol Mh17 en Ukraine, en même temps que 17 spécialistes du virus du SIDA qui se rendaient à un conférence à Kuala Lumpur.) Sans doute voulaient-ils sonner l’alarme. On les a empêchés.

    A noter que Francis Boyle fut le premier lors des attaques à l’anthrax d’octobre 2001, à dire qu’il s’agissait d’anthrax militarisé (weaponized anthrax) provenant d’un laboratoire gouvernemental américain. Ce qui fut confirmé plus tard. Ce qui est incroyable, il y a 14 000 scientifiques qui participent à ces recherches en armements biologiques pour le compte du gouvernement des USA et cela dans 1500 laboratoires.

    http://fr.sott.net/article/23712-Francis-Boyle-les-laboratoires-US-de-guerre-biologique-a-l-origine-de-l-epidemie-d-Ebola

  30. […] fort coûteuses dont le but et la procréation payante. Dans tout ce qui arrive à la société qui porte atteinte à la santé, la dégradation de l’environnement, le lien entre le féminin et le masculin (guerre des […]

  31. Anne dit :

    Le Dr Jean Pierre Willem s’exprime sur le cancer, la thyroide et les affections du pancréas : il confirme que la chimiothérapie ne donne pas plus de 2 à 4% de résultat positif. Ce qui explique pourquoi 75% des médecins n’en voudraient pas. Pourtant il est interdit en France de ne pas appliquer la médecine officielle, même si on sait que la chimio provoque l’inflammation des intestins qui deviennent poreux. Selon lui, on insiste pas assez sur le danger du stress qui fait pourtant chuter l’immunité et sur le besoin de l’être humain de faire de l’exercice physique. Il confirme que 20% des femmes ont ou vont avoir des problèmes de la thyroïde (7 femmes pour un homme). Et pour éviter des problèmes du pancréas, il est préférable de ne pas prendre du sucre avant 13h, même si le sucre calme les retards affectifs. D’où le sucre mis dans les cigarettes. Il a un site très instructif :
    http://association-biologique-internationale.com/

    Voir aussi « Si la maladie n’était pas un hasard de Pierre Jean Thomas Lamotte

  32. hervé dit :

    Chirurgien Cancérologue, spécialiste International de la prévention par la nutrition des maladies de civilisations, le Professeur Henry Joyeux dispense des conseils pour vivre mieux :

    1.Faire du sport régulièrement.
    2.Eviter le surpoids excessif.
    3.Si vous voulez avoir des enfants, le mieux est avant 30 ans ET si vous avez des enfants, allaitez les au moins 6 mois selon les conseils de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).
    4. Si vous voulez fumer, gardez une ou deux cigarettes par jour, pas plus, ET évitez le tabagisme passif.
    5. Buvez au total 3 grands bols par jour : le matin de tisanes de thé, thym, romarin, sauge, de menthe… et le soir verveine, camomille, tilleul, achillée millefeuille… + 3 verres d’eau au repas.Ni coca, ni soda, ni nutella…
    6. Consommez plus de calcium végétal qu’animal, en choisissant en priorité les produits laitiers des petits animaux, chèvres et brebis (1 seule portion par jour). Pas de produits laitiers liquides ou semi-liquides.
    7. Augmentez la consommation de salades et autres crudités + 4 à 6 fruits frais par jour, si possible BIO et de saison, dont un fruit frais à chaque récré… pour les enfants en âge scolaire. Pas de compotes, elles contiennent trop de sucre et vous ne les mastiquez pas.
    8. Consommez fruits secs et oléagineux(noix-noisettes-amandes-pignon­s) et légumineuses cuites à la Vapeur douce de courte durée, quelques minutes pour être al dente, pour que l’aliment soit craquant.
    9. Consommez poissons et fruits de mer, 2 à 3 fois par semaine, pour avoir l’iode pour votre thyroïde, les oméga 3, les minéraux et les oligo-éléments pour nourrir vos neurones.
    10. Evitez les plats industriels ou trop cuisinés.
    11. Consommez moins de Gluten, car si vous avez la moindre intolérance, il est responsable de porosité intestinale.
    12. Evitez au maximum les consommations hormonales prolongées, idéalement moins de 5 ans pour la contraception et mieux pas du tout.

    http://www.professeur-joyeux.com/changez-dalimentation/

    • Louis dit :

      Oui mais voilà, sur injonction des lobbies pharmaceutiques, le prof Joyeux sera radié de l’Ordre des médecins à partir du 1er décembre 2016. Pourtant il demandait avant tout une juste application de la réglementation, c’est-à-dire la remise en vente des seuls vaccins que la loi rend obligatoires, mais que les laboratoires pharmaceutiques ne veulent plus produire.
      http://www.professeur-joyeux.com/
      C’est ainsi que le contribuable, via la Sécurité Sociale, finance en France la sur-vaccination rendue de facto obligatoire, sans autre possibilité pour les parents qui sont obligés de vacciner leur enfant avec 6 ou 7 valences (contre 3 légalement obligatoires). Le cancérologue montpelliérain avait fait l’objet d’une plainte du Conseil national de l’Ordre des médecins en juin 2015, pour la mise en ligne (toujours active) d’une pétition à l’attention du ministre de la Santé Marisol Touraine mettant en garde sur la présence d' »aluminium et de formaldéhyde, deux substances dangereuses voire très dangereuses pour l’humain et en particulier le nourrisson », dans le vaccin hexavalent DTPolio-Hib-Coqueluche-Hépatite B, appelé Infanrix Hexa.

      • Xavier dit :

        L’aluminium envahit discrètement notre vie quotidienne. Tout le monde en consomme chaque jour sans s’en rendre compte. Il est pourtant toxique. Dans les produits cosmétiques, dans les vaccins, dans l’alimentation voire même dans les laits pour bébés, les fabricants utilisent de l’aluminium. A doses répétées, le consommateur s’intoxique. Le métal multiplierait par deux les risques d’Alzheimer et les chercheurs découvrent peu à peu qu’il provoque d’autres maladies graves. L’Europe a tiré la sonnette d’alarme en conseillant à chacun de ne pas absorber plus d’un milligramme d’aluminium par semaine. Mais comment éviter la surdose ? Impossible de le savoir car les fabricants ne signalent pas les quantités utilisées dans leurs produits.

        Par contre, il est possible d’en éliminer de son corps. Car le silicium protège contre l’effet toxique de l’aluminium. En buvant de l’eau minérale à fort teneur en silicium (plus de 30 mg/l), on en élimine.

  33. Benoit dit :

    Le Conseil National de Recherche d’Italie a découvert que les vaccins étaient contaminés par des nanoparticules toxiques. Il se demande pourquoi y a t-il des nano composants de tungstène, titane, zirconium, hafnium, strontium, aluminium, nickel, antimoine, bismuth, cérium, cuivre, plomb, étain, baryum, vanadium…, tous plus toxiques les uns que les autres dans les vaccins diffusés à l’échelle mondiale par les laboratoires GlaxoSmithKline, Pfizer, Berna Biotech, Sanofi Pasteur, Novartis, Wyeth Pharmaceutical, Baxter, etc…

    Par exemple, l’injection (intramusculaire) de microparticules d’un alliage de tungstène (contenant 91,1 % de tungstène, 6 % de cobalt et 2,9 % nickel) chez des rats de laboratoire a rapidement causé l’apparition de cancers avec tumeurs métastatiques agressives sur le site d’implantation. On trouve cependant du nano tungstène combiné ou non, dans les vaccins Infanrix Hexa, Typhérix, Priorix du laboratoire GlaxoSmithKline, dans le vaccin Menjugate de Novartis, dans les vaccins Prevenar et Meningitec du laboratoire Pfizer, dans le vaccin Meningitec de Wyeth Pharmaceutical (UK).

    Le strontium non radioactif est toxique pour l’animal et l’humain. En synergie avec d’autres produits tel que le chrome, il provoque des cancers du poumon. Le strontium sous forme de carbonate (SrCO3) ingéré peut provoquer des crampes, la contraction douloureuse de différents muscles. Le nitrate de strontium (SrNO3) engendre des problèmes cardiaques, pulmonaires, hépatiques et rénaux. On retrouve un combiné nano de strontium/aluminium dans le vaccin anti-typhoïde Vivotif Berna du laboratoire Berna Biotech.

    Le chrome fait partie des métaux toxiques. L’ingestion de sels de chrome entraine inflammation du tube digestif, nécrose, diarrhées hémorragiques, puis coma. Il est cependant présent en combinaisons nanométriques dans les vaccins : Typhim de Adventis Pasteur ; Mencevax, Infanrix Hexa, Typherix, Fluarix, Cervarix du laboratoire GlaxoSmithKline, Anatetal, Dif-Tet-All, Focetria, Agrippal, Menveo du laboratoire Novartis ; Prevenar 13 et Meningitec du laboratoire Pfizer ; Vaxigrip, Stamaril, Repevax, MMR Vaxpro du laboratoire Sanofi-Pasteur.

    Le hafnium sous la forme de métal ne pose normalement pas de problème. Il y a très peu d’études dessus. Par contre, tous les composés du hafnium sont considérés comme toxiques. Le composé ZrAlHaf (zirconium aluminium hafnium) retrouvé dans le vaccin anti-typhoïde du laboratoire Berna Biotech a toutes les chances d’être un toxique aux effets totalement inconnus sur la santé.

    Vu la grande toxicité de l’antimoine, Santé Canada a émis une norme provisoire pour la concentration maximale acceptable pour l’eau potable qui est de 6 µg/L. Par contre, l’antimoine semble toléré dans les vaccins. On en retrouve dans le vaccin Menjugate de Novartis.

    Le bismuth est très toxique engendrant des dégâts sur le foie, les reins. C’est un neurotoxique affectant l’ensemble du système nerveux central. Ses effets sur l’embryon ou le fœtus n’ont jamais été étudiés. On en retrouve cependant dans les vaccins : Varilix et Fluarix du laboratoire Glaxo ; Agrippal de Novartis ; Gardasil, Repevax, MMR-Vaxpro de Sanofi Pasteur.

    L’intoxication aiguë au baryum chez l’homme se manifeste par plusieurs signes et symptômes tels que des douleurs abdominales intenses, des diarrhées sanglantes, des troubles cardio-vasculaires. L’intoxication aiguë peut aussi se solder par la mort, soit à cause d’une insuffisance respiratoire, soit en provoquant un problème cardiaque. On en retrouve dans le vaccin Tetabulin du laboratoire Baxter, le vaccin Anatetal du laboratoire Chiron, dans les vaccins Infanrix Hexa, Typherix, Fluarix du laboratoire GlaxoSmithKline ; dans les vaccins Anatetal, Dif-Tet-All, Agrippal, Fluad, Menveo du laboratoire Novartis, dans Prevenar 13 de Pfizer, dans Gardasil, Repevax, MMR-Vaxpro du laboratoire Sanofi Pasteur…

    Outre la toxicité avérée de certains métaux, il est à noter qu’à échelle nanométrique les effets nocifs sont surmultipliés. Tous ces éléments en effet, peuvent passer la barrière hémato-encéphalique, coloniser le cerveau et en règle générale, pénétrer toute cellule du corps humain. Ils ont un effet mutagène sans limite à leur échelle.

    http://medcraveonline.com/IJVV/IJVV-04-00072.pdf

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s