Bref aperçu de notre agriculture néo-libérale…

Suicide collectif de 1500 indiens ruinés à cause des OGM

En Inde, les paysans continuent de se suicider.

Le ministère de l’Agriculture l’explique en partie à cause des rendements décroissants du coton Bt, qui constitue 90% des 5,73 millions de tonnes récoltées en 2010-2011 par le second producteur mondial de coton.  Alors même qu’une nouvelle variété vient d’être approuvée, le ministère déplore la grave crise que subissent ces agriculteurs, déçus des résultats déclinants de la semence Monsanto. Le prix payé aux paysans n’a pas progressé aussi vite que celui des insecticides, nécessaires en quantités croissantes, et en définitive, depuis cinq ans, le coton Bt ne rémunère plus suffisamment le producteur. Ce coton génétiquement modifié fut introduit il y a 10 ans dans les États d’Andhra Pradesh, Madhya Pradesh, Karnataka et Maharashtra. Semées sur 12 millions d’hectares, les variétés de Monsanto et de Bayer surent au début répondre aux espoirs d’augmentation des rendements. Mais ensuite, ils suscitèrent  de nombreuses déconvenues. En 2011, selon le gouvernement de l’Andhra Pradesh, la récolte a été divisée par deux par rapport a 2010.  Les variétés génétiquement modifiées ont perdu leur résistance aux prédateurs, qui ont su s’adapter par mutations, et sont incapables de se protéger contre de nouveaux virus. Les OGM se sont enfin révélés plus sensibles aux parasites, que les variétés traditionnelles. Ces semences exigent aussi davantage d’eau et d’engrais. C’est au printemps que c’est le plus dramatique quand les collecteurs de dettes viennent réclamer les intérêts des sommes empruntées pour acheter les graines.  Dans la région productrice de Vidarbha, état de Maharastra, 209 suicides de fermiers ont été recensés en 2011, en lien avec ces problèmes. Doit-on remercier les firmes tels que Monsanto pour avoir fabriqué des graines stériles (pour que personne ne puisse les utiliser), d’avoir menti sur leurs rendements ? Peut-on accepter le brevetable de tout, de même que les graines sélectionnées depuis des générations de paysans ?

https://www.thehindu.com/sci-tech/agriculture/protests-mark-10th-anniversary-of-bt-cotton/article3248530.ece

.

Qui pollue le plus, le mouton ou le véhicule à moteur ?

.

En Nouvelle Zélande, les savants étudient le moyen de purifier le pet du mouton,

Un problème qui semble crucial dans un pays où paît, justement, un troupeau de 35 millions de ces bêtes. Ils cherchent à comprendre pourquoi certains individus de la gent ovine polluent davantage que d’autres  et à établir si certains régimes sont moins polluants. Ils espèrent même pouvoir mettre au point  un vaccin qui empêcherait les ruminants de générer du méthane.  En 2003, le gouvernement avait envisagé de taxer les éleveurs pour financer la recherche anti-méthane, mais les  éleveurs s’étaient élevés  vigoureusement contre  ‟l’impôt du pet” alors que, soutiennent certains, 90% du méthane provient de rots.

.

La politique esquissée actuellement amplifie irrémédiablement la dérégulation des marchés agricoles et les morts qu’elle provoque.

Pour nourrir les milliards d’êtres humains, on ne compte pas sur le retour de politiques publiques, mais sur la généralisation de partenariats publics-privés (PPP) connus pour permettre aux derniers d’en prendre les bénéfices et aux premiers d’endosser les dettes. Un suivi satellitaire de l’agriculture mondiale va être lancé pour améliorer l’observation agricole via une utilisation accrue des outils de télédétection pour les prévisions de récolte et les prévisions météorologiques (outil indispensable pour les spéculateurs). Car on n’interdit pas les paris sur les fluctuations de prix… Mais ce qui est plus ahurissant, point de retour aux stocks d’intervention, outils prouvés pourtant de la régulation et garde manger en cas de crise grave.  Seuls des « réserves alimentaires humanitaires d’urgence ciblées et de taille limitée, conformes à l’annexe II de l’accord de l’OMC sur l’agriculture » seront tolérées, afin de ne pas gêner le marché libre et non faussé quand ce dernier conduit le monde à la famine. En accord donc avec la décision prise par la Commission européenne  dernièrement de réduire l’aide alimentaire de 80% aux plus démunis. Bien entendu, les ministres de l’Agriculture à l’échelle européenne, seraient dessaisis de tout ce qui concerne la spéculation. Seuls les ministres des finances du G20 auront le droit d’en parler. Tout est fait pour satisfaire les spéculateurs et non pas les paysans ou les consommateurs. Si les organisations syndicales agricoles le voulaient, elles décideraient démocratiquement de ce qui doit être fait. N’est-ce pas le propre de la démocratie ?  Car actuellement, le pouvoir des députés européens est nul !  C’est l’Amérique qui décide !

https://effondrements.wordpress.com/2012/05/23/le-coup-detat-europeen-un-pouvoir-executif-qui-ne-se-plie-pas-au-suffrage-universel/

.

Ne l’at-on pas vu avec la viande clônée ?  :

L’échec des négociations au sein de l’union européenne sur une éventuelle interdiction de la viande clonée signifie, de fait, qu’elle est autorisée. De même, aucun accord sur l’étiquetage de cette viande n’a pu être trouvé alors qu’elle est déjà commercialisée en Europe. L’étiquetage de produits alimentaires issus du clonage a échoué en grande partie à cause de l’opposition du gouvernement allemand sous la pression des États-Unis, principal exportateur de viande clonée (un embargo immédiat des produits européens par les États-Unis signifierait un préjudice économique évalué à 250 millions d’euros par an sur les exportations agricoles européennes !).  Mais si les consommateurs européens ne mangent pas directement de la viande clonée, ils mangent d’ores et déjà sans le savoir des produits issus d’animaux clonés, aux conséquences mal connues.  Et la mortalité est plus élevée et plus précoce chez les animaux clonés. Mais au-delà des maladies liées au clonage, se profile la dépendance aux laboratoires proposant ces techniques, les conduisant à dominer toute la chaîne de production des produits alimentaires animaliers. Ce qui ne va pas dans le sens de l’intérêt public mais dans celui de certaines poches.

.

Pendant ce temps, aux USA, on préfère criminaliser  celui qui nourrit sa famille avec des œufs de poules de son jardin :

A Los Angeles, mandat d’arrêt pour avoir planté des légumes :
https://www.youtube.com/watch?v=uRx0U5GA1eU

.En Europe, la liberté de diffuser, et notamment de vendre des variétés traditionnelles de semences, non inscrites au Catalogue officiel, a connu aussi de nombreuses vicissitudes. Car la Commission européenne manifeste à chaque fois son opposition à cette mesure.
https://www.goodplanet.info/2020/07/07/indignation-leurope-soppose-a-la-vente-libre-des-semences-de-varietes-paysannes-aux-jardiniers-amateurs/#.XwXEO1sZ81E.facebook

.

 Aux USA, l’un des conseillers d’Obama en matière de sciences et de technologies, n’est autre que John P. Holdren qui a été jusqu’à mettre ses idées répugnantes par écrit :

https://www.amazon.com/Ecoscience-Population-Environment-Paul-Ehrlich/dp/0716700298/ref=sr_1_1?ie=UTF8&s=books&qid=1305997093&sr=1-1

Ce sinistre individu pense que la population mondiale optimale devrait être d’un milliard de personnes. Il se propose donc de mettre toute une série de mesures odieuses en application afin de réduire la population mondiale. Holdren dit que l’on pourrait mettre des produits chimiques toxiques dans la nourriture et l’eau, introduire des permis de naissance (les enfants nés sans permis devraient être éliminés), mettre en place des avortements obligatoires, et même pratiquer des infanticides. La stérilisation des êtres humains est, elle aussi, prescrite.

https://odysee.com/@Covidbel:5/D%C3%A9population1:b

Vaccins covid pouvant altérer la fertilité :
https://odysee.com/@PrinceActarus74:a/VOS-ENFANTS-SONT-STERILISES:5
https://odysee.com/@phonocar:1/St%C3%A9rilisation-mondiale-en-cours:a

.

.

Ne pas être étonné qu’après çà,  la commission européenne accepte les poulets à l’eau de javel !

.

ou que Danone  nous engraisse comme des porcs :

http://rustyjames.canalblog.com/archives/2012/07/06/24633042.html

.

Même  l’eau du robinet contient de plus en plus de restes de contraceptifs (augmentant sensiblement les problèmes  de stérilité chez les gens  :

Xe ou les hommes en noir !

.

Que Monsanto se soit payé la plus grande armée du monde :

Blackwater (ou la Xe) avec l’aide de Bill Gates  peut se comprendre vu le nombre de gens souffrant sur cette planète de ses effets néfastes. Mais l’alimentation est devenue pour  les banksters une manière d’augmenter considérablement leurs profits et pouvoir Et cela au dépend des agriculteurs et des consommateurs.

https://worldtruth.tv/monsanto-now-owns-blackwater/

..

Le Chef de la Tribu des Kayapo,

Raoni, pendant ce temps,  reçut la pire nouvelle de sa vie : Dilma, la présidente du Brésil, a donné son approbation pour la construction d’une énorme centrale hydroélectrique (la 3ème plus grande au monde). Une véritable sentence de mort pour tous les peuples vivant près du fleuve, car le barrage inondera environ 400 000 hectares de forêt. Plus de 40 000 Indiens devront trouver de nouveaux endroits pour vivre. Et on assistera à la destruction de leur habitat naturel, à de la déforestation, à la disparition de plusieurs espèces…

http://raoni.fr/signature-petition-1.php

.

Il n’y a plus dans notre monde de place pour ceux qui vivent différemment,  tout doit être aplani, chacun, au nom de la mondialisation, doit perdre son identité, sa façon de vivre. Et cela sous la domination de quelques uns.

.

131 commentaires sur “Bref aperçu de notre agriculture néo-libérale…

  1. Kyle dit :


    https://www.economist.com/leaders/2022/05/19/the-coming-food-catastrophe

    Famine potentielle en vue. Et si elle était organisée ?
    https://lilianeheldkhawam.com/2022/05/08/famine-potentielle-en-vue-et-si-elle-etait-organisee/
    C’est ce que pense aussi le juriste Marc Gabriel Draghi, auteur du livre ‘Le Grand Reset en marche !’. La crise des engrais azotés (la moitié de la production alimentaire mondiale) qui se profile, dont les compagnies productrices sont financées par BlackRock et The Vanguard Group, semble bien en réalité provoquée…

    Un jeu de simulation a déjà été organisé, il y a six ans et demi. Les 9 et 10 novembre 2015, 65 cadres internationaux issus du monde politique et du secteur privé ont participé à l’événement Food Chain Reaction (réaction de la chaîne alimentaire) dans les locaux du siège du World Wildlife Fund (WWF) à Washington, au cours duquel une crise du système alimentaire mondial a été simulée. Le scénario a été conçu par un groupe d’experts du ministère des Affaires étrangères américain, de la Banque mondiale et de la société agricole Cargill. L’événement a été mis en œuvre par une sous-division de la CMA Corporation, qui travaille pour le compte du ministère américain de la sécurité intérieure et du centre national de coordination des secours en cas de catastrophe. Le financement a été assuré par le groupe Cargill, qui contrôle un quart des exportations américaines de céréales, et par le fabricant de confiseries Mars. Le tout a été produit par le World Wildlife Fund, en collaboration avec le Center for American Progress, un think tank fondé en 2003 par John Podesta, conseiller politique de Bill Clinton. Il est mené par le lobbyiste Tom Dashley, un politicien de premier plan du Parti démocrate qui devait être ministre de la Santé sous Barack Obama, mais qui n’a pas pu prendre ses fonctions en raison de la révélation de transactions financières douteuses. Pendant deux jours, les participants à la réunion ont réagi à un scénario qui simulait une crise alimentaire mondiale pour les années 2020 à 2030. Il a été déclenché par « des prix alimentaires fluctuants, une instabilité de l’approvisionnement alimentaire au milieu d’une croissance démographique toujours plus forte, une urbanisation rapide, des événements climatiques violents et des troubles sociaux ». Le déroulement de la crise a été divisé en quatre périodes : Le premier cycle s’étend de 2020 à 2021, avec d’importantes sécheresses en Amérique du Nord, des troubles sociaux en Asie du Sud-Est et en Afrique, et une augmentation des prix des denrées alimentaires à 262 % des moyennes à long terme. Le deuxième cycle, de 2022 à 2024, est marqué par d’importantes sécheresses dans les principales zones de production et par une hausse spectaculaire des prix du pétrole. Les troubles et les migrations augmentent, tout comme les achats paniques face à l’insécurité croissante. Les prix des denrées alimentaires passent de 262 à 395 % des moyennes à long terme. Au cours du troisième cycle, de 2024 à 2027, on assiste à une reprise de la production des récoltes dans une grande partie du monde, ce qui atténue la pression sur les marchés. Alors que des sécheresses isolées provoquent des troubles dans la région du Sahel, les prix mondiaux des denrées alimentaires chutent de 395 à 145 % des moyennes à long terme. Le quatrième cycle est marqué par des sécheresses au Brésil, en Chine et aux États-Unis, des troubles sociaux en Inde et des manifestations dans les villes d’Afrique de l’Ouest, ainsi que par une nouvelle hausse des prix des denrées alimentaires, qui passent de 141 % à 387 % des moyennes à long terme. La fin de la simulation est bizarre : outre l’introduction d’une taxe sur le CO2, des dons inattendus élevés en provenance du monde entier sont versés au programme alimentaire des Nations Unies. Ainsi : « le monde est bien équipé pour faire face à la catastrophe dans les régions qui peuvent être atteintes par les organisations humanitaires ». Derrière le terme d’organisations humanitaires se cachent en effet de nombreuses ONG et fondations, comme la fondation Open Society de George Soros, la fondation Bill & Melinda Gates, le Forum Economique Mondial ou Pain pour le Monde de l’Église catholique. Ce sont précisément ces organisations qui, à notre époque, gagnent chaque jour en puissance et en influence et qui veillent à ce que les crises soient systématiquement préparées et utilisées pour assurer et consolider la domination de l’élite mondiale, en planifiant leur déroulement à l’échelle générale et en les aggravant si nécessaire, peu importe si de grandes parties de l’humanité sont entraînées dans le désastre. Le site web de l’événement Food Chain Reaction.org a d’ailleurs été supprimé entre-temps sans indication de motifs.
    https://www.kla.tv/index.php?a=showlanguage&lang=fr&id=23217&date=2022-07-30

    Après l’incitation financière aux agriculteurs de détruire leurs récoltes voici toute une série d’incendies « bizarres » dans l’industrie agro-alimentaire, notamment aux USA :
    https://www.profession-gendarme.com/usa-incendies-intrigants-dans-lindustrie-alimentaire/
    https://www.iceagefarmer.com/
    https://www.bitchute.com/profile/ZXht0SXOiDNM/
    Carte des entreprises alimentaires ayant subi des arrêts, des incidents ou des incendies en 2022 :
    https://www.zeemaps.com/view?group=4410859&x=-89.849631&y=44.059004&z=14

    3.000 bovins sont soudainement morts en juin 2022 au Kansas :
    https://t.me/unis_vers/14881

    Dan Andrews, premier ministre australien veut interdire aux gens de cultiver leur propre nourriture. Un projet de loi modifiant la loi agricole de 2022 passe sa 2ème lecture au parlement.
    https://www.legislation.vic.gov.au/bills/Agriculture-Legislation-Amendment-Bill-2022

    Dans les campagnes en Chine, des caméras de surveillance pour empêcher les agriculteurs de travailler :
    https://t.me/trottasilvano/23711

    ‘Pénuries alimentaires, une guerre à venir ?’, enquête d’Armel Joubert des Ouches ! Une famine mondiale ne serait-elle pas une nouvelle arme des mondialistes ?

    Ils organisent les pénuries alimentaires. Préparez-vous !
    https://odysee.com/@MediainfociteTV:6/ils-organisent-les-p%C3%A9nuries:5

    On modifie aussi le climat pour affamer une partie des peuples qui résistent au Nouvel Ordre Mondial :
    https://www.profession-gendarme.com/la-pire-arme-jamais-creee-dans-le-monde-pour-affamer-une-partie-du-peuple-et-controler-le-reste/

    Un des rôles des États, depuis leur création, est de faire des stocks afin d’éviter les crises alimentaires. Et un certain nombre continue à le faire. Les États asiatiques, par exemple, ont tous des politiques de stocks publics très importants. L’Inde est ainsi le champion du stockage public alimentaire. Or, ces politiques se sont trouvées sous le feu des critiques néolibérales, et donc de l’Union européenne, des États-Unis ou encore de pays comme le Canada ou l’Australie. Ces derniers ne veulent pas des stocks publics, car ils estiment que cela déforme le marché.
    https://reporterre.net/Flambee-des-prix-Les-Etats-doivent-faire-des-stocks-alimentaires

    Pourquoi donc Bill Gates s’est-il mis à acheter dans les 100 000 ha de terres agricoles ?
    https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/bill-gates-plus-grand-proprietaire-prive-de-terres-agricoles-aux-etats-unis-1310719
    Déjà il incitait financièrement l’Inde et de nombreux pays africains à utiliser des semences génétiquement modifiées (brevets sur le vivant au profit de qui ?) :
    https://www.zdnet.fr/blogs/l-esprit-libre/la-fondation-bill-gates-donne-a-l-afrique-et-l-inde-des-millions-et-des-ogm-39709433.htm
    A noter en Hollande, une grande installation à Almelo appartenant à Picnic, une entreprise de livraison d’épicerie financée par Bill Gates qui utilise des véhicules électriques, a soudainement pris feu en pleine nuit :
    https://thecountersignal.com/gates-funded-picnic-facility-burnt-to-the-ground/

    En 2022, lors de leurs remise de diplôme, des étudiants de Agro paris tech ont tenu un discours anticapitaliste « c’est une formation qui pousse aux ravages sociaux et écologiques en cours. L’agro-industrie mène une guerre au vivant et à la paysannerie partout sur terre. On ne croit ni au développement durable, ni à la croissance verte, ni à la transition écologique… »

    Pourtant l’ « Agenda 2030 » de l’ONU qui ne peut que provoquer des pénuries alimentaires, est imposé dans tous les pays avec l’aide de la Chine !
    https://www.epochtimes.fr/lonu-forum-economique-mondial-a-lorigine-de-guerre-contre-agriculteurs-selon-experts-2116158.html

    Les produits alimentaires vendus diminuent aussi de taille ! La baguette par exemple était en 1953 2 fois plus longue qu’aujourd’hui :

    L’ancien directeur du CDC, Robert Redfield, a déclaré que la grippe aviaire se propagerait aux humains et serait très mortelle lors de la prochaine « Grande Pandémie », pour laquelle celle du covid-19 n’était qu’un simple échauffement :

    De l’aliment pour fabriquer du gaz :
    https://vk.com/video683807079_456241091

    En baissant l’intensité du rayonnement solaire, on baisse le taux de production de vitamine D des humains et on affaiblit leur système immunitaire.
    De même on baisse le taux de croissance des plantes, et donc de la nourriture. Une manière de réduire la population par la famine :
    https://www.bitchute.com/video/owJjsywXBPIa/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s