Comment François Hollande est soumis pieds et mains liés au lobby sioniste franc-maçonnique !

 

Le mois de juillet fut très instructif pour essayer de comprendre par qui la marionnette Hollande est guidée.

On soupçonnait déjà chez lui un manque de caractère :

Mais à ce point, non.   A se demander comment a-t-il pu recueillir  86% des voix des musulmans de France au second tour.

http://www.atlantico.fr/rdvinvite/vote-musulmans-election-presidentielle-nicolas-sarkozy-francois-hollande-islam-ifop-jerome-fourquet-428668.html?page=0,0

Son premier discours, n’a-t-il pas été de mettre en valeur un raciste notoire, Jules Ferry : « Il y a pour les races supérieures un droit parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures. »

 

Tout début  juillet, l’écrivain juif Jacob Cohen, fait l’objet d’une attaque à Paris dans le quartier Saint-Paul où la Ligue de Défense Juive (LDJ) semble faire  régner la terreur.

La deuxième du genre en fait, puisqu’il avait également été agressé par un groupe de la LDJ, juste avant la présentation d’un de ses livres en mars 2012. Un témoin des faits avait formellement reconnu trois d’entre eux. Mais aucune instruction ne fut pourtant ouverte à ce sujet… Quelques jours avant, le 28 juin, des individus de cette milice fasciste opérant en France, s’en étaient pris à Olivia Zémor, présidente de l’association CAPJPO (Coordination des Appels pour une Paix Juste au Proche Orient). Alors qu’elle était assise à la terrasse d’un café à la Bastille, elle reçut sur la tête et le corps de la peinture à l’huile qui a nécessité un transport aux urgences de l’Hôtel Dieu par les pompiers, étant donné la toxicité du produit. Une plainte fut déposée et une enquête fut ouverte, d’autant plus que la LDJ a revendiqué cet « exploit » en publiant une vidéo sur internet. Réaction de l’Etat sur ces agressions, aucune.

Intimidations, menaces, agressions : Olivia Zemor, une grande dame juive,  dénonce le terrorisme et la barbarie des sionistes au péril de sa vie.

http://www.youtube.com/watch?v=OV0Jl2t8XZ8

 

Il est clair que la LDJ bénéficie en France de protections en haut lieu.  

C’est dans un bâtiment officiel, protégé par la police française, que ses membres s’entrainent :

http://www.youtube.com/watch?v=zvWirENfFoo

Ce n’est pas le sémite qui est protégé ici mais le sioniste ! Les rares fois où les individus de ce groupe ont été contraints de payer des dommages et intérêts à des victimes (comme lors du saccage de la librairie Résistances), l’Union des Patrons Juifs de France (UPJF) appelèrent publiquement les auditeurs de « RADIO J » à envoyer de l’argent pour payer leurs dettes !  Cette association est pourtant classée comme terroriste aux USA. Elle est même interdite en Israël. Il y a quelques semaines, le mouvement du rabbin Meir Kahane, dont se revendique la LDJ, a mis en ligne sur le site massada2000.org, une liste de près de 9000 personnes (des « juifs traîtres ») désignées à la vindicte publique comme étant des juifs ayant la « haine de soi ».  Alors que les militants pour la Palestine sont injustement condamnés pour « incitation à la haine et à la violence »  parce qu’ils appellent au boycott d’lsraël, ces « fachos » peuvent appeler à la haine et la violence tout à fait librement. Les amis français de Bienvenue en Palestine n’eurent-ils pas les CRS sur le dos dans les aéroports, septembre dernier ?

http://www.youtube.com/watch?v=vmVsPb_tcCM&feature=player_embedded#!

Par contre, la LDJ pendant ce temps, pouvait recruter, sans être inquiétée des adeptes, pour aller agresser physiquement les Palestiniens en Cisjordanie.

 

Jacob Cohen a publié le 5 juillet sur son site une lettre ouverte adressée à Manuel Valls, Ministre français de l’Intérieur !

http://jacobdemeknes.blogspot.fr/

Manuel Valls, un type blanc comme neige ?

« Monsieur,
Ce qui se passe en ce moment en France vous déshonore. Je vous dénie le titre de Républicain.
Le 12 mars 2012, j’ai été agressé, en tant qu’écrivain juif antisioniste, par la Ligue de défense juive, qui a filmé et posté l’agression. Vos services n’ont pas levé le petit doigt pour les arrêter.

Se sentant dans une totale impunité, et bénéficiant des protections dues aux judéo-sionistes, la LDJ a récidivé aujourd’hui. Plainte a été déposée au commissariat du 4e. Mais je ne me fais aucune illusion sur la suite.
Vous avez de tout temps, comme toutes les autorités de la République, et en premier lieu le Président, affirmé votre soutien indéfectible au CRIF et à son bras armé, la LDJ, aux méthodes fascistes.
Cette soumission aveugle est révoltante. Je vous laisse imaginer si j’avais été un écrivain sioniste membre du CRIF agressé par des islamistes. Le tollé que cela aurait provoqué.
Vous n’avez ni le sens de la justice ni la volonté de mener une politique équilibrée. L’Histoire vous jugera. »

 

Mais Le 4 juillet,  un adolescent de 17 ans, scolarisé à l’école Ozar Hatorah de Toulouse, aurait été pris à partie et insulté par deux individus dans un train.

La victime, qui n’avait pas payé son billet de train, rejoignait sa famille à Lyon. Elle affirme que l’un de ses agresseurs aurait fait mention de son judaïsme.  « Ce serait l’intervention d’un passager et des contrôleurs de la SNCF qui a pu mettre un terme aux violences », confirma le ministère de l’Intérieur jugeant que « ces actes d’une extrême violence sont inadmissibles ». Le ministère se dit déterminé « à combattre toutes les résurgences de ce mal profond qu’est l’antisémitismeune offense aux valeurs et à l’histoire de notre République…Les lois de la République prévoient en réponse des sanctions sévères« A Lyon, le sénateur-maire PS Gérard Collomb a appelé « les autorités à condamner les auteurs de ces faits avec la plus grande sévérité ». « C’est intolérable. Ils étaient sur la plateforme et ils l’ont mis dans les toilettes avant de lui donner des coups », a dit à le grand rabbin de Lyon, Richard Wertenschlag, qui a pu s’entretenir avec la famille. « Il a tenté d’apaiser la situation en s’exprimant en arabe, une langue qu’il parle. Mais loin d’apaiser ses agresseurs, ça les a excités davantage », a raconté l’avocat Alain Jakubowicz, président de la Licra. La Licra qui a par ailleurs demandé « la convocation en urgence d’une réunion interministérielle » et précise qu’elle sera reçue, le vendredi 6 juillet 2012, par le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls.

Une réaction bien trop rapide de la part des autorités puisque l’enquête avait à peine commencée. 

 

Ce que l’on a découvert après coup :

Les deux suspects, arrêtés et placés en garde à vue, expliquent que s’ils s’en sont pris au jeune homme, c’est parce qu’il ne cessait de téléphoner et parlait très fort dans le wagon, dérangeant les autres voyageurs et notamment un bébé qui dormait. Ils assurent qu’ils ne savaient pas que la victime était juive et soutiennent ne pas avoir tenu de propos antisémites. L’un d’eux a porté plainte contre la victime présumée pour coups et blessures. Il aurait expliqué aux enquêteurs avoir subi des violences de la part du jeune homme juif. Les premiers témoignages de voyageurs recueillis par les enquêteurs vont dans le sens des deux jeunes agresseurs, indique la police.

Devra-t-on humaniser le « Peuple élu » ?

Personne n’a entendu d’insultes à caractère antisémite. Enfin, les enquêteurs ont réussi à déterminer que c’est la victime du passage à tabac qui a en fait porté le premier coup. Le lycéen explique avoir donné un coup de tête se sentant menacé.

http://www.europe1.fr/Faits-divers/Agression-deux-versions-deux-plaintes-1160457/

Autre témoignage :

http://techouva.unblog.fr/2012/07/08/agression-antisemite-une-personne-agee-temoin-qui-a-assiste-a-la-bagarre-accuse-le-juif/

Bref, ce juif qui avait fraudé la SNCF, embêtait un wagon en téléphonant fort.  Quand on vous enseigne faire partie « d’un soi-disant Peuple élu » n’est-il pas normal d’avoir ce genre de manque de respect envers les autres ?

http://www.dailymotion.com/video/xs3py7_antisemite-un-auditeur-dit-la-verite-sur-l-affaire-tgv-pour-lyon_news?start=32

Israël ne reconnait pas les siens quand ils sont noirs africains…

Comment donc nos ministres ont-ils pu protéger avant enquête un délinquant,  alors qu’ils n’ont strictement rien fait pour le juif Jacob Cohen ! N’y a-t-il pas donc pire antisémite qu’un sioniste ?  Ne sont-ils pas aussi anti-noirs ?

http://www.youtube.com/watch?v=acqkkU9zAJI&feature=player_embedded

Et anti-arabes ? (pourtant les arabes sont des sémites !)

http://www.youtube.com/watch?v=Lr1NiHJEF_I&feature=player_embedded

 

Les autorités françaises devraient savoir depuis longtemps, que les opérations « false flag » sionistes sont monnaie courante.

Si 95% des atteintes dans nos cimetières sont contre des tombes chrétiennes ou musulmanes, ce sont les médias alignés qui nous font croire l’inverse en ne parlant que de celles juives. Même la police se méfie du chantage « antisémite ». Ici, au cœur de l’action avec la BAC de Paris :

http://www.youtube.com/watch?v=3lIZIxldSDE&feature=player_embedded

L’ex premier ministre Raymond Barre sut être prudent lors de l’attentat de la rue Copernic qui était qualifié d’antisémite alors que furent tuées 3 personnes non-juives…

http://www.dailymotion.com/video/xk7pm7_raymond-barre-sur-le-lobby-juif_news

Rappel aussi sur l’imposture de ce juif rescapé d’Auschwitz, Herman Rosenblat qui a fait pleurer dans les chaumières sur son histoire d’amour alors que tout cela n’était que fabulation.

http://www.propagandes.info/product_info.php/shoahnanas-herman-rosenblat-lescroc-juif-avoue-tre-un-fieff-menteur-vido-p-1700

Il y a des témoignages troublants comme celui de Mme Esther Grossmann : “Le temps que j’ai passé à Buchenwald et Auschwitz reste gravé dans ma mémoire d’une manière indélébile. Au cours de près de trois années de détention, j’ai vu l’homme à son stade primitif : la démesure d’hommes, qui détenaient un pouvoir sur des hommes jusqu’à la brutalité folle ; mais aussi les trésors de tolérance et la grande âme de mon peuple. Comme la vérité est indivisible, je dois dire également qu’en ces temps difficiles j’ai reçu de beaucoup d’Allemands aide et réconfort et que je n’ai ni vu ni entendu parler de chambres à gaz, mais que je n’ai appris leur existence qu’après ma libération. Sur ces sujets, je suis comme beaucoup d’Allemands, et je comprends donc le doute si souvent exprimé maintenant et j’estime qu’il est important que soit fait un examen complet par des gens qui n’ont pas participé du tout à ces événements”.  Cette lettre, éditée initialement dans Die Realschule, Hanovre, 88e année, n° 11, novembre 1980, p. 678, a été publiée en français comme supplément au n° 1 des AHR, printemps 1987.]

Ce livre serait une imposture !

http://www.youtube.com/watch?v=fNMD6sdbgvM&feature=player_embedded#!

Et que penser des mensonges de ce prix Nobel de la paix Elie Wiesel ? (Le livre qu’Elie Wiesel  donna en 1986 avait en réalité été écrit en hongrois, en 1956, par Lazar Wiesel et publié à Paris avec le titre « A Világ Hallgat » , ce qui signifie « Le silence du monde ». Le livre fut abrégé et réécrit en français avec le titre « La nuit », en anglais « Night », et publié avec le nom d’auteur d’Elie Wiesel. Dix millions d’exemplaires furent vendus dans le monde entier.)

http://www.youtube.com/watch?v=sH-OqDqtsPM

Les fausses agressions antisémites du RER D, celle du rabbin puis l’incendie d’un centre social juif qui se sont révélées n’être que des mensonges :

http://www.dailymotion.com/video/xd5nhc_agressions-antisemites-lol_news?start=520

 

Mais là où Hollande et son gouvernement dépassèrent vraiment  les bornes en ce mois de juillet, c’est lorsqu’ils ont rompu avec l’héritage du mentor socialiste François Mitterrand :

Ils  admirent la responsabilité historique de la France dans la rafle de juifs «du vélodrome d’hiver» commise le 16 juillet 1942 à Paris par la police française au service de l’occupant nazi.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=hHxcT5XsDl4

Extrait du documentaire « François Mitterrand, conversation avec un Président » (1994), ou celui-ci remet le juif Elkabbach à sa place à propos des « excuses » exigées par le lobby :

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=owFF0K9-jcs

 

Le sénateur du territoire de Belfort, Jean-Pierre Chevènement, corrigea l’erreur monumentale de François Hollande dans son blog :

http://www.chevenement.fr/

Bien entendu, si ce crime fut commis sur le territoire national, comme tant d’autres le furent sous l’Occupation, et si la police parisienne était à la botte de l’Occupant, sa responsabilité n’est nullement imputable à la France. Aucune des autorités que reconnaissaient alors les Français, celle de Vichy pas plus que celle de Londres ne gouvernait la zone occupée. Le général Oberg, commandant la place de Paris, avait ordonné à la police parisienne (les agents étaient arrêtés ou instantanément fusillés s’ils n’obéissaient pas), la livraison de 25 000 juifs étrangers réfugiés en France.  Pourtant des policiers français ont, au péril de leur vie, supprimé des fichiers ou prévenu dans la nuit des milliers de familles juives, en sorte que la moitié de ce qu’exigeait l’Occupant furent arrêtés ? Faut-il rappeler que c’est la France qui accueillit le plus grand nombre de réfugiés de confession juive, et en France qu’en furent sauvés le plus grand nombre ? Pourquoi passe-t-on systématiquement sous silence le fait que dans une France sous occupation allemande, 90% des Juifs (français ou non), ont été « sauvés » !

 

 

De plus,  la gauche n’est-elle pas mal placée pour donner des leçons de morale ?

Si François Hollande voulait aborder impartialement la question historique, il aurait rappelé qu’à peine plus d’un an avant la rafle du Vél d’Hiv, ses alliés communistes soutenaient encore le pacte germano-soviétique, qui les avait amenés à déserter et à saboter les armes françaises. Il aurait précisé que Laval était l’un des siens, parlementaire radical-socialiste, et que les listes des Juifs établies par la police française qu’il évoque dans son discours, l’avaient été  par le Front Populaire, avant 1942 !

Vichy, pendant la guerre, a été un tel haut-lieu de la collaboration juive que les juifs y affluaient et faisaient littéralement le siège de Philippe Pétain et de Pierre Laval. L’Union générale des Israélites de France [UGIF] était financée par « Vichy ». La rafle du Vel’ d’hiv’ (tout pays procède à la rafle des étrangers qui, en temps de guerre, présentent un danger : y compris les enfants) n’a été possible que grâce à la collaboration des employés de l’UGIF (qui a caché la date de la rafle et fait préparer ficelles, étiquettes et paquets). A travers toute l’Europe il a existé une vivace «internationale juive de la collaboration » (Maurice Rajsfus).

http://fr.metapedia.org/wiki/Union_g%C3%A9n%C3%A9rale_des_Isra%C3%A9lites_de_France

Les «juifs bruns», c’est-à-dire les juifs de la collaboration avec l’Allemagne national-socialiste, ceux des Conseils juifs à travers toute l’Europe occupée («l’internationale juive de la collaboration»), n’auraient évidemment pas donné leur accord aux déportations s’ils avaient su que celles-ci aboutissaient à l’assassinat de leurs coreligionnaires dans des abattoirs chimiques. En 1947, au procès de Xavier Vallat, Mllle Libers rappelait dans quelles circonstances elle avait été engagée comme assistante par l’UGIF le 16 juillet 1942…

Après la Libération, l’affaire de la collaboration de l’UGIF avec les Allemands sera étouffée et le procès public évité. Un jury d’honneur se réunira sous la présidence de Léon Meiss, président du CRIF. Il acquittera les accusés en première instance et en appel. Les pièces du procès n’ont jamais été publiées. Personne ne sait ce que sont devenus les sept cent cinquante mille francs que s’est appropriés l’UGIF: le CRIF se les est-il, à son tour, attribués ?

http://robertfaurisson.blogspot.se/1994/04/les-juifs-bruns-ont-collabore-avec.html

En 1939, le gouvernement Daladier (de gauche) avait ouvert cent quatre camps d’internement en France pour les civils allemands, y compris au stade Yves-du-Manoir à Colombes et au stade Roland-Garros. Au Vel’ d’hiv’, douze mille femmes allemandes et autrichiennes étaient internées. En août 1944, des milliers de Français suspects de collaboration allaient à leur tour être conduits au Vel’ d’hiv’ – dans des conditions, parfois, de grande violence.

http://www.dailymotion.com/video/xh9duy_leon-degrelle-le-pardo-23-11-1992-4-6_news

Les photographies, bien connues, de «juifs parqués au Vel’ d’hiv’» sont  en réalité des photographies de «collabos», prises par l’AFP ou l’agence Keystone en août 1944

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=5ctbFzju7To

A l’origine, les Allemands souhaitaient un «refoulement vers l’Est» (Zurückdrängung nach Osten) des seuls juifs âgés de 16 à 45 ans et aptes au travail. Mais les autorités juives, catholiques ou protestantes se sont élevées contre la dislocation des familles et ont obtenu que les parents pussent emmener leurs enfants avec eux. Les représentants de l’Etat français («Travail, FAMILLE, Patrie») ont, eux aussi, fait valoir les droits et les besoins de la famille. A l’époque, Pinkney Tuck, chargé d’affaires américain à Vichy, avait demandé à Pierre Laval d’intervenir dans le même sens. Les juifs en question étaient à ce point partagés sur le sujet qu’on a parfois fait voter les parents pour savoir si, dans leur majorité, ils voulaient ou non prendre leurs enfants avec eux (Claude Lévy et Paul Tillard, La Grande Rafle du Vél d’Hiv, Laffont, 1967, p. 131). Selon l’historien Michel Laffitte, «La plupart des familles ne veulent pas courir le risque d’être déportées sans leurs enfants» (Un engrenage fatal : L’UGIF [Union générale des israélites de France] face aux réalités de la Shoah, 1941-1944, Liana Levi, 2003, p. 124). Par «enfants», Klarsfeld entend «enfants jusqu’à dix-huit ans».

http://robertfaurisson.blogspot.se/2009/03/enfants-juifs-leur-deportation-ne.html

 

Non, la France n’a pas à être tenue pour responsable de la rafle du Vél d’Hiv.

Et de plus, elle continue à dédommager les orphelins dont les parents ont été victimes de persécutions antisémites. Le montant de la rente viagère mensuelle s’élève à 492,51 € en 2011 (y sont expressément exclus les Français ou étrangers dont les parents ont trouvé la mort en déportation, mais sans être juifs.). A l’époque Simone Veil avait préféré  recevoir un chèque de 180 000 Francs plutôt que cette somme mensuelle à vie.

http://www.journal-officiel.gouv.fr/verifier/getpdf.php?fic=../publication/2011/0407/joe_20110407_0082_p000.pdf.sig

(texte 4/125)

Cette  reconnaissance est toutefois vécue comme injuste et partielle par les familles d’autres victimes, notamment celles des « Morts pour la France. » Parmi eux, environ 60 000 pupilles de la nation, orphelins de guerre ou du devoir, arrivés aujourd’hui à l’âge de la dépendance et de la fragilité. Tous sont exclus de ce système de reconnaissance morale et d’indemnisation financière, qu’ils jugent, à juste titre, sélectif. Pour eux, notre pays a oublié que la souffrance de perdre une mère ou un père et les conséquences personnelles et familiales que cette perte a impliquées ne peuvent être classifiées. D’un point de vue législatif, cette indemnité sélective a en outre dénaturé la loi du 24 juillet 1917 qui définit un statut unique des pupilles de la Nation.

Conclusion : François Hollande est bien soumis au lobby sioniste. Il a suffi d’un train pour commencer à s’en apercevoir.

.

train de la discorde

 

A lire aussi :

https://effondrements.wordpress.com/2012/06/18/letat-francais-encourage-t-il-le-satanisme/

https://effondrements.wordpress.com/2012/08/04/perversite-sexuelle-des-mondialistes-sionistes/

https://effondrements.wordpress.com/2012/08/26/les-francs-macons-sont-ils-des-demeures-des-affairistes-ou-des-satanistes/

 

71 commentaires sur “Comment François Hollande est soumis pieds et mains liés au lobby sioniste franc-maçonnique !

  1. Gabi dit :

    Jean Marie Le Pen avait dénoncé en son temps le racisme de la gauche franc-maçonne avec Jules Ferry et Léon Blum. Et cela devant la journaliste sioniste Ockrent :

    On se souvient du président Pompidou avouant peu avant sa mort qu’il avait ouvert les vannes de l’immigration en France à la demande des grands patrons, désireux de pouvoir bénéficier dune main d’œuvre nombreuse, docile et bon marché, d’une réserve quasi inépuisable à même de réduire les ardeurs revendicatrices des travailleurs français souvent organisés.

    Quarante ans plus tard, rien ne semble avoir changé. Au contraire, les appels à l’immigration viennent toujours du même côté, et toujours pour les mêmes raisons. Seule différence : les secteurs économiques concernés sont désormais plus nombreux.

    Drôle de voir Stoléru dire qu’être juif n’est qu’une religion. Alors pourquoi donc a-t-il la double nationalité ?

    Le Pen avait vu bien avant tout le monde les dangers des temps actuels ! Il a su dire non au Nouvel Ordre Mondial que veulent mettre en place ces sionistes franc-maçons :

  2. Tom dit :

    Comment traitent-ils les agents du N.O.M. ! Ici à L’Olympia « Salope ! Shame on you ! Remboursez ! » La kabbaliste Madonna n’a pas plu à son public francais !

    -http://www.dailymotion.com/video/xsfvzi_madonna-parle-de-marine-le-pen-a-l-olympia-ses-fans-veulent-etre-rembourses_news?start=329

  3. Luc dit :

    François Hollande devrait se méfier de l’association C.A.C.A. ? La nouvelle association anti-racisme ! Avec le raciste Jules Ferry, il risque de se retrouver devant un tribunal !

    -http://www.dailymotion.com/video/xmjemt_le-caca-nouvelle-association-anti-racisme-parodie_fun

  4. Andrée dit :

    « Il y a des témoignages troublants comme celui de Mme Esther Grossmann »

    Effectivement, d’où la nécessite pour un historien d’écouter les deux sons de cloches :

    Ici, la réfutation des thèses négationnistes ! Ce qui ne veut pas dire que Mme Grossmann a tort ! Tous les juifs se trouvant dans les camps n’ont pas été gazés ! Certains furent tués par le travail, la maladie, d’autres par des moyens plus conventionnels (fusillés…) et quelques uns eurent la chance d’être sauvés.

    http://www.phdn.org/index.html

    Ce qui est impardonnable du gouvernement français actuel, c’est cette différence de traitement entre orphelins de parents morts dans les camps ! Si ce n’est pas du racisme, qu’est-ce que c’est ?

    • Gabi dit :

      François Hollande obéit tellement aux sionistes qu’il les laissera prendre tout l’or de la France ! Et il en sera de même pour tous les autres pays d’Europe.

      En attendant, reconnaissons qu’Hitler l’avait mauvaise contre les Juifs !

      Le 30 janvier 1939, ne déclarait-il pas dans un discours au Reichstag :

      « Aujourd’hui, je serai encore un prophète : si la finance juive internationale en Europe et hors d’Europe devait parvenir encore une fois à précipiter les peuples dans une guerre mondiale, alors le résultat ne serait pas la Bolchevisation du monde, donc la victoire de la juiverie, au contraire, ce serait l’anéantissement de la race juive en Europe. »

      Eberhard Jäckel, Hitlers Weltanshchauung, Deutsches Verlag-Anstalt, 1991, p. 72 : « Ich will heute wieder ein Prophet sein : Wenn es dem internationalen Finanzjudentum inner- und außerhalb Europas gelingen sollte, die Völker noch einmal in einen Weltkrieg zu stürzen, dann wird das Ergebnis nicht die Bolschewisierung der Erde und damit der Sieg des Judentums sein, sondern die Vernichtung der jüdischen Rasse in Europa ». Le compte rendu de la séance fait alors état d’applaudissements prolongés.

      Actuellement, ne va-t-on pas tout droit vers une troisième guerre mondiale pour les mêmes raisons ? Les leçons de la 1ère et de la 2nde n’ont pas suffises.

    • Tom dit :

      Holocauste : les programmes d’Histoire en accusation.

      Cela manque de précision ce que l’on raconte dans les livres d’histoires pour les élèves ! Ce n’est pas du travail sérieux !

  5. Lino dit :

    Quelque cinquante concerts sont au programme du Verbier Festival qui se déroulera jusqu’au 5 août 2012. Le public pourra notamment y découvrir des œuvres de compositeurs juifs autorisés à composer et à organiser des concerts au sein du camp de concentration de Theresienstadt (CZ).

    Ce projet musical « sensible et émouvant » a été concocté par le violoniste britannique Daniel Hope, indique le Verbier Festival dans sa documentation de presse. En compagnie de onze artistes, le musicien fera revivre ces mélodies et chansons dont les compositeurs ont disparu dans les camps. »

    http://www.classiquenews.com/voir/lire_article.aspx?article=5463&identifiant=2012312DXTATUJ4D2HRH1YH967T39L1E

  6. Ursule dit :

    Ce lobby se sent tellement supérieur aux goyim que cela en devient pathétique !

    Se souvenir de la réaction de Tristane Banon sur radio 98,5 quand elle parle de sa perception des agissements de DSK et de sa femme :

    http://www.dailymotion.com/video/xs9jgr_pas-de-pitie-pour-les-goyim_webcam

  7. Atlas dit :

    La vidéo de la LDJ contre Jacob Cohen :

    A Marseille, elle se casse le nez ! Les gens réagissent contre eux ! La LDJ cherchait à provoquer des manifestants pacifistes lors du rassemblement « un bateau français pour Gaza » :

    La rue n’est pas un plateau TV ou de radio à 100% sionistes !

    En septembre 2011, quelques 150 militants s’étaient déplacés à l’aéroport de Roissy pour protester contre l’expédition militaire annoncée par la LDJ contre les Palestiniens, sans que le gouvernement français intervienne., et exiger la dissolution de ces bandes armées ! Autre preuve de la sionisation de la France !

    En 2010, la LDJ attaquait le Musée d’Art Moderne de Paris, pour tenter de détruire une exposition photographique consacrée aux massacres du régime sioniste de décembre 2008 — janvier 2009 dans la bande de Gaza :

    On a vu un membre LDJ, Alex Moïse, s’auto-agresser et accuser Dieudo d’une fausse agression « antisémite » ! C’est un mensonge classique très utilisé même par des rabbins tel que la fausse agression antisémite du rabbin Farhi :

    Le trublion Axel Moïse, qui s’était publiquement flatté, ces derniers mois, d’avoir obtenu l’annulation de plusieurs spectacles de Dieudonné, en multipliant les menaces contre l’humoriste, vient d’être condamné par le tribunal correctionnel de Paris, pour .. fabrication de messages antisémites adressés à lui-même ! La 17ème chambre du tribunal correctionnel de Paris l’a ainsi condamné à une amende de 750 euros. Axel Moïse revendique haut et fort ses responsabilités au Likoud de France, ainsi qu’à la Fédération Sioniste de France (et non à la Fédération des Organisations Sionistes de France,détail qui a son importance car les deux associations non seulement ne sont ^pas les mêmes, mais aussi semblent se quereller, puisqu’elles se retrouvent devant les tribunaux … Axel Moïse a connu son « heure de gloire », en invitant publiquement ses ouailles à menacer les loueurs de salle de spectacles ayant mis Dieudonné à l’affiche. Ces menaces ont notamment été suivies de passage à l’acte à Lyon, où des voyous ont tenté de saboter le spectacle de Dieudonné aux cris de « Dieudo, Négro, les Juifs auront ta peau ». L’un des assaillants, un certain Michel Bensoussan, avait jeté un engin incendiaire dans la salle, blessant une enfant de 13 ans. Alex Moïse a participé à une émission de télévision, et multiplié les déclarations dans la presse. Dans la foulée, il s’est rendu au commissariat de police, pour se plaindre des menaces et injures antisémites qu’il disait avoir reçues à son domicile,mais les investigations policières ont assez rapidement montré que le dossier était bancal. Interrogé, Moïse a vite été confondu, et a avoué qu’il était lui-même l’auteur des messages en question.
    http://www.alterinfo.net/Les-fausses-agressions-antisemites-delits-crimes-ou-vulgaire-propagande-sioniste_a26038.html

    • Tom dit :

      En novembre 2015, quelques jours après les attentats de Paris et de Saint-Denis, un enseignant juif avait expliqué avoir été agressé au couteau par trois hommes se revendiquant de l’organisation Etat islamique (EI) alors qu’il rentrait chez lui. Selon le procureur Brice Robin « A l’issue d’une enquête particulièrement approfondie, il est apparu que les déclarations de la prétendue victime d’une tentative de meurtre n’étaient corroborées ni par les premières constatations des pompiers intervenants, ni par l’expertise médico-légale, ni par la dernière expertise médico-technique… D’un point de vue cutanéo-vestimentaire, médico-légal ou criminalistique, l’hypothèse la plus probable est celle d’une automutilation » de l’enseignant. »

      Aucun doute ne plane en revanche sur l’agression d’un autre professeur juif, survenue à Marseille le 11 janvier, et revendiquée au nom de l’EI par un adolescent turc (pays de l’Otan qui aide Daesh).
      http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2016/02/25/marseille-l-enseignant-juif-qui-se-dit-victime-d-une-agression-juge-pour-denonciation-mensongere_4871647_1653578.html#xtor=AL-32280515

      D’autres cas de tricheries : juifs russes réclamant des dommages à l’Allemagne alors qu’ils sont nés après la guerre, rabbin du XIe arrondissement (Gabriel Farhi) se plaignant d’avoir reçu un coup de couteau à l’abdomen, opposant juif anti-Dieudonné le dénonçant pour lui avoir envoyé des messages antisémites (en fait c’était lui qui se les envoyaient), Gaston Deferre (ministre de l’Intérieur) avant des élections à Marseille, instrumentalisant un attentat à côté d’une synagogue, Zvica Klein (sioniste non Français cherchant à faire venir les juifs en Israël) qui par une camera cachée veut démontrer que porter une kippa à Paris est dangereux (un journaliste français après 125 km dans la ville prouvera que c’est faux).

      Le Top 10 des fausses agressions antisémites :
      http://www.egaliteetreconciliation.fr/Le-Top-10-des-fausses-agressions-antisemites-31321.html

    • Haï dit :


      Régulièrement invité dans les écoles, les universités et à la télévision, Joseph Hirt, 91 ans, habitant Adamstown en Pennsylvanie, a voyagé pendant des dizaines d’années à travers les Etats-Unis pour donner des conférences sur l’Holocauste et raconter son évasion d’Auschwitz alors que son corps ressemblait à un «squelette de 28 kg recouvert de peau». Lui qui multipliait les détails durant ses récits, racontant sa rencontre avec le docteur Josef Mengele, qui menait des expériences médicales sur les détenus ou comment il avait réussi à passer sous des fils barbelés et à s’évader d’Auschwitz, a fini par admettre qu’il avait tout inventé, s’excusant publiquement auprès de ceux à qui son histoire pourrait nuire. C’est un professeur d’histoire à Turin, Andrew Reid, qui a décelé des «incohérences» dans le récit de Joseph Hirt.
      http://www.medias-presse.info/joseph-hirt-survivant-dauschwitz-avoue-avoir-tout-invente/57015

  8. engel dit :

    Les sionistes vont commencer à nous faire croire qu’ils ne sont intéressés que par l’argent et la loi du talion. Heureusement, certains Juifs ont le courage de dénoncer leur racket : comme Norman Finkelstein

    • Andrée dit :

      L’affaire Dalongeville éclabousse plusieurs personnalités du PS en ce moment !

      Le procureur a mis à nu le fonctionnement délirant de la mairie d’Hénin-Beaumont, dans laquelle les fausses factures, les commissions et surfacturations se ramassent à la pelle. Il demande le renvoi en correctionnelle de 21 personnes, dont le maire, pour faux, usage de faux, détournement de fonds publics, nombreuses factures supportées indûment par la commune.

      Le procureur implique également lourdement plusieurs personnalités PS du Pas-de-Calais: de Claude Chopin, cheville ouvrière de la mairie, et de Jean-Claude Bouche, fournisseur de la mairie mais aussi socialiste impliqué de longue date dans la vie locale. Le document fait apparaître «un climat mafieux», entretenu par un sulfureux personnage, dénommé Guy Mollet qui extorque régulièrement des dizaines de milliers d’euros à ses interlocuteurs. Le procureur compte aussi dénoncer les liens entre ce scandale et la fédération.

      http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/11/04/01016-20121104ARTFIG00140-le-document-choc-qui-inquiete-le-ps-du-pas-de-calais.php

      • Patrick dit :

        Attendons-nous à une défense en règle ! Nos corrupteurs ont leur propre méthode de désinformation :

        Technique n°1 : Évitement
        Ne pas écouter la controverse, ne pas la voir, ne pas en parler. Si elle n’est pas rapportée, elle n’existe pas et il n’y a pas lieu de s’en occuper.

        Technique n°2 : Superficialité
        N’aborder la controverse qu’en périphérie, sur des points mineurs voire pittoresques. Éviter soigneusement les points clés de l’argumentation.

        Technique n°3 : Indignation
        Rejeter le sujet de façon indignée (« jamais une chose pareille ne serait possible »). Jouer sur le sentiment d’incrédulité (« il y aurait eu des fuites », « ça se saurait », …)

        Technique n°4 : Rumeur
        Considérer la controverse comme une rumeur de plus, sans fondements, quels que soient les arguments présentés.

        Technique n°5 : Homme de paille

        Présenter la position de son adversaire de façon volontairement erronée, en sélectionnant son argument le plus faible, en amplifiant sa portée puis en le détruisant.

        Technique n°6 : Messager
        Décrédibiliser le porteur du message. Par extension, associer les opposants à des dénominations impopulaires telles que « excentrique », « extrême-droite », « gauchiste », « terroriste », « conspirationniste », « radical », « fanatique », ou même « blonde » etc…

        Technique n°6 bis: Attaque ad hominem
        Très appréciée et souvent utilisée. Quitter l’objet de la querelle (indéfendable) et diriger les attaques sur la personne de l’opposant en tenant des propos désobligeants, blessants ou grossiers à son égard. C’est un appel des facultés de l’esprit à celles du corps ou à l’animalité.

        Technique n°7 : Biais
        Exacerber tous les faits qui pourraient donner à penser que l’opposant opère en dissimulant ses véritables intentions ou est sujet à tout autre forme de biais.

        Technique n°8 : Confusion
        Quelque soit le niveau de la polémique mais sans y faire référence, confirmer la thèse officielle par un communiqué laconique sur une nouvelle étude favorable et rassurante.

        Technique n°9 : Autorité
        S’associer à l’autorité (organismes internationaux etc.) et présenter ses arguments avec suffisamment de jargon, de détails techniques et de sources pour les crédibiliser.

        Technique n°10 : Innocence
        Faire l’innocent. Quelle que soit la solidité des arguments de l’opposant, éviter la discussion en leur contestant toute crédibilité, toute existence de preuves, toute logique ou tout sens. Mélanger le tout pour un maximum d’efficacité.

        Technique n°11 : Amalgame
        Associer les charges de l’opposant à des charges farfelues facilement réfutables, qu’elles soient antérieures ou le fait d’autres opposants. En y étant associées, les charges subséquentes, quelle que soit leur validité, sont alors beaucoup plus facilement discréditées.

        Technique n°12 : Diviser
        Diviser pour mieux régner et par extension mettre l’accent sur les différences entre les différents courants des opposants et l’impression de chaos que cela procure.

        Technique n°13 : Pseudo-débat
        Présenter la version de l’opposant en premier lieu puis démentir par une succession de déclarations issues de sources faisant apparemment autorité.

        Technique n°14 : Confession
        Admettre avec candeur que des manquements (mineurs) ont été identifiés et que des solutions ont été apportées. Les opposants cependant en ont tiré parti pour gonfler la controverse et tenter de démontrer ce qui n’existe pas.

        Technique n°15 : Édulcorer
        Utiliser des termes techniques sans contenu émotif pour décrire le problème.

        Technique n°16 : Énigme
        Les énigmes n’ont pas de solution. Étant donné la multitude des paramètres, des intervenants et de leurs interactions, le sujet est bien trop complexe pour ne pouvoir être jamais résolu. Une technique couramment utilisée pour décourager ceux qui cherchent à suivre…

        Technique n°17 : Solution complète
        Éviter le problème en exigeant de l’opposant qu’il fournisse une solution complète à la résolution de la controverse.

        Technique n° 18 : Omission
        Omettre des preuves, des publications ou des témoignages contraires. S’ils n’existent pas, ce ne sont pas des faits, et le sujet ne doit pas être couvert.

        Technique n°19 : Sang froid
        Amener l’opposant à argumenter dans une position difficile et jouer sur sa perte de sang froid pour le décrédibiliser.

        Technique n°20 : Expertise
        « You don’t bite de hand that feeds you », disent les Anglais (vous ne mordez pas la main qui vous nourrit). Créer son propre groupe d’experts et le financer directement ou indirectement.

        Technique n°21 : Preuve impossible
        Ignorer les preuves présentées par l’opposant comme étant non pertinentes et lui demander des preuves inaccessibles, que ce soit matériellement (non disponibles ou soustraites au regard du public), techniquement (années de recherche) ou financièrement.

        Technique n° 22 : Déni
        Dénier toute crédibilité ou être extrêmement critique vis à vis de publications, de témoignages ou même de propos officiels d’organes de pouvoir, en les désignant comme des « sources non valides » ou « des éléments sortis de leur contexte ».

        Technique n°23 : Fausse preuve
        Introduire des éléments contradictoires par rapport à l’argument de l’opposant, au besoin en fabriquant de fausses preuves, par exemple sous la forme d’études scientifiques au protocole particulièrement étudié.

        Technique n°24 : Grand Jury
        Organiser un grand jury ou des états généraux avec tous les atours de la consultation la plus large et la plus ouverte qui soient. Neutraliser ensuite les sujets qui fâchent et présenter le rapport final comme étant l’état du consensus général.

        Technique n°25 : Diversion et distraction
        Créer l’événement ailleurs pour distraire et écarter l’attention du public.

  9. Lino dit :

    Comment la France est devenue un pays aux mains et aux pieds liés au Nouvel Ordre Mondial :

    -http://www.dailymotion.com/video/xsyip0_le-complot-mondialiste-euro-atlantiste_news?start=20

    • Andrée dit :

      Quand on voit le nombre de sionistes au gouvernement, on n’est pas surpris que celui qui vient d’être nommé responsable du parti le soit aussi : Harlem Désir !

      http://www.web-libre.org/dossiers/harlem-desir,9946.html

      Sa déclaration d’engagement en faveur d’Israël :

      Et comme nombre de ses confrères, il a eu affaire à la justice. Il accepta pendant plusieurs mois un poste fictif dans une association régionale dévouée aux migrants. Il touchait tout de même à l’époque 10 500 francs ! Il était normal qu’il écope en 1998 une peine avec sursis de 18 mois d’emprisonnement et 30 000 f d’amendes. Ce qui est peu puisqu’il bénéficia en même temps de points de retraite et de la sécurité sociale !

      A voir ou revoir l’interview réalisée en 1990 de Serge Malik, cofondateur de Sos Racisme ! Au coeur de l’entretien : la double instrumentalisation, politique et communautaire, de l’association antiraciste par l’Elysée, d’une part, et l’Union des étudiants juifs de France, d’autre part. Dans le dispositif figuraient notamment Pierre Bergé, Jean-Louis Bianco (qui vient d’annoncer son départ de la vie politique), Julien Dray et un jeune homme propulsé à la tête du mouvement : Harlem Desir.

      Au début, SOS raciste n’était pas aussi instrumentalisé par la gauche, puis Bianco, Attali etc… ont mis le grappin sur l’association…. Témoignage particulièrement courageux de Serge Malik !

  10. Benoit dit :

    Avec François Hollande, c’est la fin de la France ! Pour cette rentrée scolaire, « pas de trace de Foch, Joffre, voire du rôle du maréchal Pétain, vainqueur de Verdun, dans les nouveaux manuels d’histoire de troisième… En revanche, plusieurs d’entre eux développent sur deux pages pleines le génocide arménien de 1917, l’œuvre du peintre expressionniste allemand Otto Dix ou encore la bataille de Verdun, mais sans citer le maréchal Pétain. Des choix éditoriaux qui ne sont pas du goût d’Hubert Tison, secrétaire général de l’Association des professeurs d’histoire-géographie. «Dans plusieurs manuels, Philippe Pétain n’apparaît que dans le chapitre sur la Seconde Guerre mondiale. Comment comprendre son arrivée au pouvoir sans avoir évoqué le héros de la Première Guerre mondiale?», lance-t-il. Il y a mieux: chez Hachette, aucun général français n’est cité mais dans le chapitre sur Verdun, c’est celui du général allemand von Falkenhayn qui seul apparaît. Un choix surprenant… Chez Belin, l’armistice de Rethondes est signalé, quand à apprendre que c’est le maréchal Foch qui l’a signé… »

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/08/27/01016-20120827ARTFIG00618-les-manuels-d-histoire-oublient-les-heros-de-14-18.php

    • Patrick dit :

      De plus François Hollande adore les mea culpa ! Même quand c’est faux !

      Car en reconnaissant la responsabilité de l’Etat et en rendant hommage aux « victimes » de la manifestation interdite du 17 octobre 1961 (ou le mythe du « massacre » des Algériens à Paris), François Hollande s’est comporté en militant sectaire, non en président de tous les Français.

      http://bernardlugan.blogspot.fr/2012/10/apres-lesclavage-le-17-octobre-1961-la.html

      • Ursule dit :

        Lettre du Général Antoine Roch ALBALADEJO ancien général de la Légion Étrangère
        3 novembre 2012

        « J’accuse François Hollande de mensonge. Au poste qu’il occupe aujourd’hui François Hollande a tous les moyens de savoir ce qui s’est réellement passé le 17 Octobre 1961 à Paris. Il peut ainsi vérifier que le FLN avait décidé d’organiser une manifestation au cours de laquelle il prévoyait la destruction de quelques installations parisiennes et quelques assassinats ciblés de membres du service d’ordre et du MNA, son adversaire politique.

        Il pourra ainsi vérifier qu’il n’y eut pas 300 morts, mais 7, dont un Français, consécutifs à la violence de quelques meneurs du FLN. Quant aux 2300 blessés, on n’ en trouve que peu de trace, sinon dans les déclarations mensongères d’anciens FLN.

        J’accuse François Hollande de saboter tous les efforts faits par notre pays pour intégrer les immigrés. Comment aimer un pays dont le président fait de telles déclarations ? Chacun peut mesurer le désastre provoqué chez les jeunes maghrébins par de tels mensonges.

        J’accuse François Hollande d’avoir serré dans ses bras des Ben Bella et autre Bouteflika. Des terroristes qui ont provoqué et encouragé les pires atrocités qui n’aient jamais été commises dans le monde. Des gouvernants qui au pire ont encouragé, sinon au moins fermé les yeux sur les crimes et les tortures atroces dont furent victimes des milliers de Harkis. Un individu, Bouteflika, qui s’est acharné à éradiquer notre langue en Algérie et qui aujourd’hui se noie dans ses mensonges sur la présence Française en Algérie, dont il peut mesurer la réussite tous les jours dans son pays ( prêt à demander réparations pour les ports, aéroports, hôpitaux, écoles, barrages, pétrole, gaz, etc…qu’on lui a laissés, intacts).

        J’accuse François Hollande de faire semblant d’oublier que 95% des esclaves furent vendus par leurs propres chefs de tribus Africains et que plus de 95% des Français n’avaient rien à voir avec ces crimes au fond de leurs provinces.

        J’accuse François Hollande de toujours donner raison aux ennemis de la France, d’attiser leur haine des Français et d’abaisser ainsi son pays. Ce n’est sûrement pas le rôle d’un Président de la République digne de ce nom. »

        • Anne dit :

          Bernard Lugan explique pourquoi, en tant qu’historien, il s’insurge contre les deux derniers actes de repentances de François Hollande : l’île de Gorée et la répression de la manifestation du 17 octobre 1961. ou comment Hollande, encore une fois, cautionne des erreurs historiques !

          -http://www.dailymotion.com/video/xup4q3_la-coupe-de-la-repentance-deborde_news#from=embediframe

          • Gabi dit :

            Hollande ferait mieux de demander pardon au nom de la République, pour le génocide vendéen !

            Comme l’a fait Alain Decaux en tant qu’historien républicain, aux Lucs-sur-Boulogne, le 25 septembre 1993: « Au nom de tous les historiens républicains, je demande pardon pour ce qui a été écrit sur la Vendée. »

            Parce qu’il y a pire que le génocide. Comme le montre Reynald Secher, on a ajouté au génocide un mémoricide. C’est-à-dire qu’on n’a pas même le droit d’évoquer le martyre des Vendéens!

            Reynald Secher a spécialisé ses recherches universitaires et consacré un « ensemble » de publications à ce qu’il appelle le « génocide vendéen » mis en œuvre par Robespierre et les membres du Comité de Salut Public et de la Convention montagnarde entre 1793 et 1794. Il est en outre l’auteur du néologisme « mémoricide » qu’il propose de rajouter, comme quatrième « crime de génocide », à la définition du juriste polonais Raphael Lemkin, auteur du terme « génocide ».

  11. Line dit :

    Le lobby qui contrôle les USA est le même que celui qui contrôle la France :

    -http://www.dailymotion.com/video/xu8llb_le-lobby-qui-controle-les-etats-unis_news

    Un reportage qui explique comment les hommes politiques américains et français sont devenus des marionnettes des sionistes.

    Pour connaître qui en France s’abaisse à perde sa liberté de pensée, il suffit de voir qui va au repas annuel du CRIF !

    Aux USA, les chrétiens évangéliques sont noyautés par les sionistes ! La position de Françoise Ouzan, auteur d’une « Histoire des américains juifs » :

    -http://www.dailymotion.com/video/x6da8d_le-lobby-juif-aux-usa-et-son-influe_news

    • Patrick dit :

      Aussi bien Obama qu’Hollande, ils doivent se répéter en privé ce que déjà pensait Woodrow Wilson, le 28ième président des États-Unis (1913-1921) :

      « Depuis que je suis entré en politique, j’ai eu surtout les vues des hommes qui se confiaient à moi en privé. Certains des plus grands hommes aux USA, dans le domaine du commerce et de l’industrie, ont peur de quelque chose. Ils savent qu’il y a un pouvoir quelque part si organisé, si subtil, si attentif, si puissant, si complet, si dominant, que le mieux est de ne pas parler trop fort quand ils parlent en le condamnant. »

      • Carlos dit :

        Demandons-le en chuchotant, mais ne parlez-vous pas de la sio-cratie ?

        -http://www.dailymotion.com/video/xux7si_les-avantages-de-la-sio-cratie-s-t_news

    • Lino dit :

      Pierre Faillant de Villemarest est un ancien résistant, membre des services de contre-espionnage français. Il explique comment l’occident est noyauté par une oligarchie malsaine avec comme façade la Trilatérale, le groupe Bilderberg et le CFR. Et comme responsable de l’ensemble, caché, un tyran qui tire les ficelles… Avant les deux guerres mondiales, des Anglo-saxons du milieu intellectuel se réunissaient dans des sociétés très fermées, telle celle de la société Fabienne. Ils cherchaient à mettre en place un programme de réorganisation du monde. Cette synarchie se manifesta d’ailleurs autour d’Hitler. L’un des buts fut de détruire l’Empire français. E si on voulait empêcher le communisme de s’installer à l’ouest, il n’était pas question de le faire disparaître à l’est. Déjà à cette époque on voulait que moins de 300 multinationales contrôlent la recherche et la répartition des richesses. . Les autres entreprises devenaient leur sous-traitant.

      • Patrick dit :

        On vient de voir comment François Hollande est manipulé par les sionistes avec Netanyahu !

        http://french.irib.ir/galeries/videos/item/222271-fffff

        Ce dernier tient à ce que les Français servent de chair à canon pour israël ! Tout simplement parce qu’Israêl ne tient pas à ce qu’un grand pays comme l’Iran ait le même droit nucléaire qu’un petit pays d’à peine 8 millions d’habitants.

        L’avis d’Alain Soral sur cette venue de Benjamin Nétanyahou :

        http://french.irib.ir/analyses/interview/item/222485-alain-soral,-sociologue,-pr%C3%A9sident-du-site-egalit%C3%A9-et-r%C3%A9conciliation

        Il est effectivement étonnant de voir que la grande majorité des musulmans français ait voté pour Hollande. Comme quoi nombreux sont ceux qui ne comprennent rien à la situation actuelle !

        • Tom dit :

          Et que penser d’Hollande et de son lapsus révélateur quand il prend la parole pour rendre hommage aux victimes de Toulouse et Montauban ?

          La confusion entre les termes « tragédie » et « stratégie » n’est pas insignifiante : la polémique sur les agissements de la DCRI prend actuellement de l’ampleur en raison de la récente découverte, rapportée par Libération, de l’étrange attentisme de la direction centrale du Renseignement pour gérer localement le cas singulier de Mohamed Merah.

      • Théo dit :

        Dans le cadre du procès contre Radovan Karadžić, le Tribunal pénal international pour la Yougoslavie (TPIY) a reconnu en mars 2016 que le président serbe n’avait pas participé au projet d’épuration ethnique en Croatie et en Bosnie et qu’il s’y était même opposé. Un aveu du TPIY qui aurait dû faire les gros titres des médias occidentaux, ce qui n’a bien entendu pas été le cas.

        Cette disculpation prouve une fois de plus qu’il faut prendre les accusations de l’OTAN à l’encontre de ses « ennemis officiels » comme un travail de manipulation !

        Depuis une bonne vingtaine d’années, les commentateurs néo-cons et les légumes de l’« interventionnisme libéral » n’ont cessé de ressasser à toutes les occasions possibles, que Milosevic (dirigeant démocratiquement élu à la présidence d’un pays qui comptait 20 formations politiques fonctionnant librement) était un vil dictateur génocidaire, responsable de TOUS les morts des Balkans dans les années 1990. Mais la fable officielle, tout comme celle qu’on nous a vendue en 2003 sur les Armes de Destruction Massive de l’Irak capables de nous atteindre en 45 minutes, était une pure invention chargée de justifier une opération de changement de régime forcé que souhaitaient depuis longtemps les factions dominantes occidentales. La conclusion du TPIY qu’une des personnalités les plus démonisées des temps modernes était innocente des crimes atroces dont elle avait été accusée aurait dû faire la une et les gros titres de tous les médias dans le monde. Il n’en a rien été. Le TPIY lui-même a bien pris soin d’enfouir la nouvelle aussi profondément que possible dans son verdict de 2.590 pages du procès du leader serbe bosniaque Radovan Karadzic, condamné en mars dernier pour génocide (à Srébrénica), crimes de guerre et crimes contre l’humanité. Il est important de se rappeler que les charges d’origine contre Milosevic, quant à de prétendus crimes de guerre au Kosovo ont été formulées en mai 1999, au plus fort de la campagne de bombardements massifs de l’OTAN sur la Yougoslavie, et à un moment où la guerre ne se déroulait pas comme prévu par les États-Unis et leurs alliés. Les charges avaient clairement pour but de faire pression sur Milosevic, pour l’amener à céder aux exigences de l’OTAN (c’est à dire à accepter de bonne grâce le démantèlement de son pays). L’ennui pour l’OTAN, c’est qu’au moment où le procès de Milosevic allait débuter, la fable sur le Kosovo avait déjà commencé à se détricoter. Les dénonciations stridentes des USA et de leurs alliés à propos de génocide et de centaines de milliers de tués, remises à leur place ici par le grand John Pilger, s’étaient déjà avérées fausses.
        http://www.sourcewatch.org/index.php/Coalition_for_International_Justice
        En septembre 2001, une cour de justice de l’ONU allait établir qu’il n’y avait pas eu de génocide au Kosovo.
        http://news.bbc.co.uk/2/hi/europe/1530781.stm
        Il fallait absolument que les procureurs de La Haye trouvent de nouveaux motifs d’inculpation dans la guerre de Bosnie. Ce qui fut fait en accusant « Slobo » d’avoir mis sur pied une conspiration criminelle visant au nettoyage ethnique des Croates et des musulmans de Bosnie, dans le but de réaliser son projet d’une « Grande Serbie ». Dans un procès normal au criminel, on recherche les preuves, et quand elles sont jugées suffisantes, on énonce les charges. C’est le contraire qui s’est produit dans le cas de Milosevic : il a d’abord été accusé pour des raisons politiques, et on a ensuite essayé de prouver ce dont on l’accusait. L’ironie veut que l’ancien président avait déjà été loué par le président Clinton pour le rôle qu’il avait joué en faveur des efforts de paix en Bosnie en 1995, efforts dont le résultat avait été le traité de paix signé à Dayton, Ohio. Le but de Milosevic n’a jamais été de bâtir une « Grande Serbie » mais d’essayer de maintenir entière et cohérente une Yougoslavie fédérale, ainsi que le reconnaît aujourd’hui, mais un peu tard, le TPIY. Non seulement Milosevic n’a rien eu à voir avec le nettoyage ethnique de Bosnie, mais il l’a au contraire condamné. Le jugement du TPIY note « les critiques et la désapprobation répétées par Milosevic de la politique suivie par l’accusé (Karadzic) et les dirigeants serbes de Bosnie. » Milosevic, en homme pour qui toutes les formes de racisme étaient anathèmes, insistait pour que toutes les ethnies soient protégées. Mais, afin de pouvoir punir Milosevic et mettre en garde ceux qui auraient l’audace de s’opposer aux volontés du pouvoir US, il fallait que l’histoire fût ré-écrite. Le socialiste yougoslave qui avait combattu la politique nationaliste des dirigeants bosniaques devait être déguisé à postériori en traître de mélodrame de la guerre de Bosnie et chargé pendant qu’on y était de tout le sang versé dans les Balkans. Pendant ce temps, le sus-mentionné ambassadeur US Warren Zimmerman, dont les interventions calomnieuses pour faire avorter toute solution diplomatique avaient contribué à déclencher le conflit bosniaque, s’en sortait blanc comme neige….
        https://fr.sott.net/article/28731-Dans-un-silence-mediatique-total-Slobodan-Milosevic-a-ete-disculpe-de-toutes-accusations-de-crimes-de-guerre

        Chronique du Kosovo par Jacques Hogard, ancien chef des forces spéciales au Kosovo et auteur du livre « L’Europe est morte à Pristina ».

        Special Kosovo – C’est pas sorcier avec deux enfants kosovars :

      • Andrée dit :


        « Cinq camps d’entraînement ont été ouverts par l’EI dans le Kosovo. Les plus importants sont situés à la frontière avec la Macédoine, dans le district de Decani ; d’autres, plus modestes, sont dans les environs de Prizren et Pec. Près de 70 familles kosovares ont déjà rejoint ces camps, où d’anciens soldats de l’Armée de Libération du Kosovo enseignent à leurs membres le maniement des armes et le Coran.

        Dans la Bosnie voisine, les mêmes causes ont engendré les mêmes problèmes. Ce pays de 4 millions d’habitants a envoyé près de 200 de ses ressortissants au sein de l’EI en Syrie ; en 2013 et 2014, 156 hommes, 35 femmes et 25 enfants ont quitté la Bosnie pour l’EI, 47 en sont revenus. Et la présence potentielle d’un camp d’entraînement djihadiste à Osve, révélée par le journal anglais « Sunday Mirror » en juillet 2015, a fait la une de la presse européenne. Il y en a d’autres, comme Gorna Maioca, au nord du pays. Ce sont d’anciens villages serbes ou croates, vidés de leur population par la guerre civile, où se sont réinstallées des communautés musulmanes ultra-conservatrices, dirigées par des prédicateurs radicaux. L’épuration ethnique, effectuée à l’époque avec l’indifférence bienveillante de l’UE, se retourne ainsi contre elle en transformant les contrées reculées de la Bosnie en pépinière djihadiste.

        Le cancer islamiste se propage dans toute la région, de la Bosnie à l’Albanie en passant par la Macédoine, le Kosovo et le Montenegro. Partout, les Etats sont trop faibles et trop corrompus pour lutter contre le fléau, tandis que l’UE n’a d’yeux que pour le Levant et la Libye, où la situation est très préoccupante. Cependant, les indices alarmants s’accumulent. En juin 2016, l’agence de presse Reuters citait un rapport de l’ONG Atlantic Initiative, basée à Sarajevo (Bosnie). Selon celle-ci, 80 adolescents bosniaques, âgés de 13 à 14 ans, sont entraînés par l’EI en Irak et en Syrie. Avec le risque toujours présent qu’ils reviennent en Europe pour y semer la mort.

        Pire, selon les services de sécurité bosniaques eux-mêmes, le pays compte près de 100 000 disciples du wahhabisme, dont plus de 4 000 sont des militants radicaux, prêts à prendre les armes pour le djihad à n’importe quel moment. En Bosnie et pas seulement. »

        Car le Djihadiste a pour l’aider des guides comme celui-ci « How to survive in the West »
        http://www.investigativeproject.org/documents/misc/863.pdf
        Ce livre de 70 pages est un guide pour les musulmans qui habitent dans un pays à majorité non musulmane, ou dans un pays où les dirigeants sont hostiles aux croyants », peut-on lire dans les propos liminaires. Publié au printemps 2015 – on y trouve un compte-rendu complet et commenté des attentats contre « Charlie Hebdo » et l’Hyper Casher –, ce document met les choses au clair… dès ses premiers mots : « Une vraie guerre est en train de commencer au cœur de l’Europe » ! Entre l’Occident et le monde musulman, « c’est une question de vie ou de mort » ! Entre les deux, « un seul survivra » ! « Allah et son dernier prophète, Mohamed, nous ont promis que nous gagnerons et que finalement nous reprendrons la capitale de l’Europe, Rome, mais seulement après que nous ayons pris la Perse. » Dans cette guerre, s’interroge l’auteur du gui­de, « que sont censés faire les musulmans ? Doit-on faire une pétition contre une “presse libre” sourde, parce que notre prophète est insulté jour et nuit ? Doit-on rester assis jusqu’à ce que la police vienne perquisitionner nos maisons parce que nous avons le Coran sur nos étagères ? » Non, répond l’auteur s’adressant à son lecteur. « Nous avons appris à physiquement nous battre pour nous défendre et défendre notre religion, peu importe où nous sommes dans le monde. » Et c’est ce que propose ce guide qui « t’expliquera les différents scénarios pour savoir comment réagir. Il t’apprendra comment devenir un agent secret qui vit une double vie, ce que devront faire les musulmans pour survivre dans les années à venir ». Et de détailler différents conseils en direction des apprentis terroristes : comment gagner de l’ar­gent de façon illégale ou non, comment s’entraîner, comment faire du sport, comment fabriquer une bombe, comment transporter des ar­mes, etc.

    • Gabi dit :

      Il faudrait traiter ces gens « marionnettes » comme le fut le laquais Pujadas :

      • Benoit dit :

        Ce genre de journaliste ne va pas dénoncer les menteurs de la communauté juive ! La solidarité tribale passe avant la vérité si on en croit le Talmud !

        Il n’ira pas dire que Simon Wiesenthal, le chasseur de nazis, avait été un agent de la gestapo en Pologne.

        On peut aussi parler du journaliste français Haziza qui aime sortir qu’il avait eu un grand père mort à Auschwitz, ce qui est faux !

  12. Gabi dit :

    Kemi Seba explique aussi très bien comment le lobby sioniste a pris en mains l’industrie de la musique. Ici il parle des rappeurs mis en avant par eux qu’à condition qu’ils ne critiquent pas cette mainmise de cette communauté qu’il est interdit de nommer !

  13. Tonio dit :

    Etonnant de voir Jean-Marc Ayrault qui parle vouloir favoriser la « spéculation » :

    http://www.europe1.fr/Politique/Ayrault-veut-favoriser-la-speculation-1300899/

    • Gabi dit :

      De toute façon, Hollande » et Ayrault font partie de cette clique de menteurs et traitres qui nous ont piégés dans cette structure européenne non démocratique. Les conséquences on les connait !

      • Atlas dit :

        Traitres envers les idéaux familiaux ! Georges Hollande, père de l’actuel président de la République, n’a-t-il pas participé à la réunion de rentrée de la section UMP de Cannes, organisée par le maire ?

      • Otho dit :

        Que remarque-t-on en ce moment avec cette histoire maçonne de mariage homo ?

        Après les manifestations du week-end, François Hollande a bien reconnu publiquement que marier deux personnes de même sexe, avec droit d’adopter des enfants, peut légitimement heurter la conscience d’un élu.

        Mais que s’est-il donc passé ensuite ?

        Quelques temps après, le président de la République en se rétractant, a donné aux maires de France un message contradictoire, sans respect pour sa parole. Au total, c’est bien la liberté de conscience qui a reculé pour les élus.

        Pas étonnant qu’ Alliance VITA demande après cela que la liberté de conscience soit non seulement reconnue aux maires, mais qu’elle le soit aussi pour les parlementaires, et que la discipline de vote des partis ne prétende pas la contraindre.

        http://www.alliancevita.org/2012/11/mariage-gay-oui-a-la-liberte-de-conscience/

        Nier à une personne la pleine liberté de conscience, et notamment la liberté de chercher la vérité, ou tenter de lui imposer une façon particulière de comprendre la vérité, cela va contre son droit le plus intime.

        Ce serait après l’intervention du lobby LGBT, reçu ce mercredi 21 novembre à l’Elysée , que François Hollande aurait fait marche arrière. Lorsque plusieurs centaines de milliers de personnes défilent dans les rues, l’Elysée ne reçoit personne. En revanche, les représentants de petits groupuscules, qui ne représentent personne et ne vivent que grâce à des subventions publiques, ont droit à une audience à l’Elysée au premier claquement de doigts.

        On dénombre selon Le Figaro, au moins 416 communes dans lesquelles l’ensemble du personnel refuse de procéder à la célébration de parodies de mariage.

        http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/11/21/01016-20121121ARTFIG00458-ces-mairies-o-personne-ne-veut-marier-les-homosexuels.php

        Ce chiffre est issu des réponses à un questionnaire envoyé à la rentrée à quelque 155.000 édiles et leurs adjoints par le Collectif des maires pour l’enfance. Selon le collectif, plus de 17.000 maires et adjoints seraient hostiles à l’ouverture du mariage et de l’adoption à des couples de même sexe.

        • Carlos dit :

          Il va en résulter qu’un chrétien ne pourra plus occuper un poste de maire ou d´officier d´Etat civil puisqu’il refusera de facto d’ enregistrer le mariage entre personnes de même sexe.

          Elle est véritablement incroyable cette soumission du président de la République au lobby LGBT. Un président de la République qui va pourtant devant les 36 000 maires de France pour leur parler de la ‘liberté de conscience….Puis ensuite est rappelé à l’ordre par un micro-lobby, l’Inter-LGBT, qu’il reçoit dans les 24 heures à l’Elysée. ll n’y a plus aucune stature de chef de l’Etat. C’est extrêmement révélateur de ce qui se passe dans le pays.

          Le président de la République n’est plus qu’un cadre technique comme il y en a en Grèce ou en Italie, il est là pour appliquer la feuille de route de l’UE, et se soumettre à tous les lobbies, aussi petits soient-ils.

          A sa place on aurait honte ! Que retiendra l’histoire de ce personnage mou ?

        • Engel dit :

          Il faut préciser que le directeur de cabinet de son premier ministre Christophe Chantepy est un homosexuel militant !

          Ancien conseiller de Michel Charasse, d’Édith Cresson, de Pierre Bérégovoy, de Ségolène Royal, de Michel Sapin, est devenu directeur de cabinet de Jean-Marc Ayrault le 15 mai 2012. Il a eu un engagement militant LGBT dans les années 1980 au sein de l’association Gais pour les Libertés (GPL).

          Et Jean-Pierre Guérin, chef de cabinet du Premier ministre, l’est aussi ! Ce conseiller général du Mée-sur-Seine, a dévoilé ses tendances intrinsèquement désordonnées lors du conseil général de Seine-et-Marne, lequel a voté le principe du congé parental accordé à l’ensemble des agents départementaux, y compris homosexuels. Il faut dire qu’il a un enfant de 5 ans !

          Bref, de nos jours, pour faire de la politique il faut être soit sioniste, soit gay, soit divorcé. Mais surtout pas chrétien.

        • Carlos dit :

          François Hollande oublie l’article suivant de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme :

          Article 18 : « Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu’en privé, par l’enseignement, les pratiques, le culte et l’accomplissement des rites. »

      • Lino dit :

        Ils font parties de ces gens malhonnêtes tel que Strauss-Kahn ou Richard Descoings que l’on a retrouvé mort à New York après la visite de deux gigolos dans sa chambre d’hôtel. Mais n’est-il pas mieux mort quand on sait que s’il n’était pas décédé, il serait devant la Cour de discipline budgétaire et financière ?

        http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2012/11/22/descoings-il-meritait-de-passer-en-justice.html

        Il est intéressant de noter que Sciences Po refuse d’installer une crèche de Noël ! On le comprend ! Oh, ce n’est pas une question de finances : l’argent , Sciences Po le jette par les fenêtres. Mais s’il y a un marché de Noël, elle préfère par contre accueillir le groupe de féministes et d’étrangères christianophobes Femen.

        http://femen.org/en/news/id/150

        L’abbé Pierre-Hervé Grosjean suggère aux chrétiens qui y étudient d’ organiser « une crèche vivante surprise » en arrivant déguisés en Marie, Joseph, etc. « avec âne, bœuf, paille ». Cela changerait des Femen déguisées en « bonne soeur » à moitié à poil.

  14. […] Sa pensée est accordée à la pensée des autres, sa parole à leur parole, sa volonté à leur volonté. Sa puissance et ses pouvoirs ne sont pas plus que ceux de celui qui est le dernier. Dans la tempête, sa voix criera aussi fort que les autres, contre tout ce que Dieu a établi. Il n’y a pas de fermeté en lui( NDLRB.Incroyable non?) Ils l’ont mené, ils l’ont dirigé. Voilà le portrait de cet homme : C’est un poteau de boue. Ses hommes en profiteront pour appesantir de fardeaux le peuple. Ce sera la ruine pour beaucoup de famille. Les ouvriers, dont l’emploi fournissait une occupation qui les empêchait d’être oisifs, n’auront plus de travail( NDLRB.Incroyable non?). Et cela sera volontairement organisé par ceux qui dirigent le pays. Les tribunaux de justice seront changés en tribunaux d’injustice. Les juges chrétiens seront remplacés. En chaque lieu de France, le peuple devra se soumettre à des surveillants ou subir l’emprisonnement et finir sa vie sous les armes tranchantes. En plusieurs endroits, Satan sera publiquement invoqué. Les gardiens de la paix traditionnels ne pourront plus circuler dans les villes. Ce sera le signal du pillage, d’une guerre civile terrible. De nombreuses personnes ne travaillant pas, n’attendent que le signal de la subversion dans les banlieues (NDLRB.Incroyable non?)  Pendant ce temps, l’Eglise aura été privé de son chef, les cloches ne sonneront plus, mais seront changés en instrument infernal, les croix (même celles des cimetières), les statues de saints seront brisées, les maisons religieuses ne seront plus protégées. Chacun aura permission d’y faire ce qu’il voudra. Une loi périlleuse donnera la liberté de laisser sortir les scélérats  maintenus jusque là en captivité( NDLRB.Incroyable non?) Et il ne sera plus possible de renvoyer ces étrangers qui mélangeront la poussière de leurs royaumes à la terre de la France ( NDLRB.Incroyable non?). Ils auront l’orgueilleuse ambition d’arracher les restes des trésors, l’honneur et la dignité de la France […]

  15. […] se trouve la partie lobbying du lobby : la politique française est gérée en partenariat avec les Francs-maçons, celle des USA avec les Illuminati… Et même Star Wars avec le Lobby Wan Kenobi ! Tous les […]

  16. Cavalier Blanc dit :

    « La Vérité étincelante tient dans le creux d’une main. La voici, il est temps que tu la connaisses. Il fut un temps où Israël était la Terre Promise, celle du Peuple élu, mon peuple. Jérusalem a rejeté mon fils, Jésus-Christ. C’est sans remords qu’elle a crucifié l’Agneau. Mon coeur a longuement saigné mais j’ai laissé une chance à mon beau peuple. Il s’est acoquiné avec l’ennemi Romain pour finir, au fil des siècles, par adorer le Veau d’or. Il m’a renié, moi, son Dieu unique. Isräel est tombée dans le mensonge. Elle s’est cachée derrière l’occultisme pour ne pas dire son nom. La Jérusalem antique a voulu prendre le contrôle de la planète pour assouvir sa soif insatiable d’or et de richesses. Jérusalem a meurtri mon Peuple élu, celui qui m’aimait. Elle n’a pas hésité à faire assassiner ses propres frères se revendiquant de la Torah pour s’accaparer davantage de richesses. Isräel est malade, elle est devenue la terreur du genre humain. Lorsque tu entendras ou liras cette Vérité, tu sauras que la fin des temps est proclamée parce que j’aurai levé le voile sur Israël pour que la Terre sache enfin que Jérusalem est devenue un lieu sacrilège. Israël m’a rejeté, moi son Dieu. Je pleure de tristesse devant cette abomination. C’est de désespoir que je vais détruire Israël pour que l’humanité oublie jusqu’à son nom. Fais en sorte que ce message fasse le tour du monde. Ceux qui liront ces paroles connaîtront la Vérité. La Vérité les libérera de leurs chaînes. »
    Message reçu de la bouche d’un prophète en février 2014

    Image originale : http://zupimages.net/up/14/09/5d8a.png
    Réponse

  17. John dit :

    Autres mensonges, ceux du Grand Rabbin Gilles Bernheim !

    Il n’a jamais eu l’agrégation de philosophie qu’il laissait croire et s’est servi de textes copiés chez de nombreux auteurs pour remplir les Quarante méditations juives (Stock) qu’il disait avoir écrites en se « levant à 4h30 du matin ». Plus troublant, un plagiat massif concernant la période de l’Occupation et la mémoire de son père ! Dans un numéro spécial des Etudes du CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France) de mars 2006 qui a pour thème « Des mots sur l’innommable. Réflexions sur la Shoah », Gilles Bernheim, signe, en conclusion, une réflexion sur Dieulefit, où son père a trouvé refuge sous Vichy. Ce village protestant de la Drôme a accueilli et protégé durant la dernière guerre quelques 2000 personnes (juifs, enfants et adultes, et résistants) dont aucune ne fut dénoncée ni arrêtée. Son long texte sur le paysage de Dieulefit et l’âme de ses habitants est en fait le plagiat quasi intégral du poète gaullien Pierre Emmanuel, auteur de Jours de Colère, résistant caché à Dieulefit, collaborateur de Témoignage chrétien et d’Esprit et qui deviendra Académicien français (il démissionnera pour protester contre l’élection de Félicien Marceau, dont il dénonçait l’attitude sous l’Occupation). Le choix de ce texte très beau et très puissant témoigne une fois de plus d’un jugement très sûr de la part de Gilles Bernheim. Il l’a d’ailleurs respecté avec une grande attention, se contentant de supprimer toutes les allusions aux communistes et d’y loger son père à la place de Pierre Emmanuel quand celui-ci parle à la première personne.
    http://www.marianne.net/Le-Grand-Rabbin-Bernheim-a-aussi-plagie-la-memoire_a228572.html

  18. HAFFA dit :

    je suis un vieux monsieur qui vous dit a tous qu il y a une solution pour rendre se monde un paradis pour tous les peuples seul une longue reflection et une grande et longue penses honete intelectuelemet peut nous y conduire merci mais je sais que vous ne me comprenez pas?

    • Carlos dit :

      Les pensées honnêtes ne gouvernent pas le monde mais le veau d’or ! A la libération, il avait été décidé que les médias ne devaient pas appartenir à la haute finance ! Ce fut le cas un moment, puis les mauvaises habitudes ont été reprises. Pour qu’il y ait une certaine concurrence, les « too big to fail » furent interdits. Aujourd’hui on assiste à un regroupement des secteurs pour les mettre aux mains d’un petit nombre ! En Europe, on a voulu qu’il y ait des réserves alimentaires en cas de pénurie. Les spéculateurs l’interdirent car ils ne pouvaient plus parier sur la rareté. Toutes ces réflexions, un homme politique les distille. Mais bien évidemment, il n’a pas le droit de s’exprimer sur les ondes….. Il s’appelle Asselineau ! Son parti existe mais il est laissé dans l’ombre par ceux qui ont aucun intérêt à ce que des gens comme vous Haffa se mettent à avoir des paroles de sagesse !
      https://www.upr.fr/

  19. Patrick dit :

    François Hollande a choisi le camp socialiste ! Mais le socialiste n’a jamais été bien vu par les chrétiens !

    Jean Paul II : « L’erreur fondamentale du socialisme est de nature anthropologique ; il considère l’individu comme un simple élément, une molécule de l’organisme social. L’homme est alors réduit à un ensemble de relations sociales, et c’est alors que disparaît le concept de personne comme sujet autonome de décision morale qui constitue l’ordre social par cette décision. L’homme dépossédé de ce qu’il pourrait dire sien et de la possibilité de gagner sa vie par ses initiatives en vient à dépendre de la machine sociale et de ceux qui la contrôlent, cela lui rend beaucoup plus difficile la reconnaissance de sa propre dignité de personne et entrave la progression vers la constitution d’une authentique communauté humaine » En gros ; la négation de la propriété personnelle prive l’homme de sa liberté, et donc de sa dignité, en le faisant dépendre des fonctionnaires. Il est à noter que tous les papes depuis le XIX ème siècle ont condamné le socialisme. »

    Thomas More : « On ne peut bien vivre là où tout est en commun. Comment l’abondance de produits peut-elle se réaliser là où chacun essaye de se soustraire au travail, étant donné qu’il n’est point stimulé par la pensée de son propre profit et que la confiance dans le travail de l’autre le rend indolent ? »

  20. Engel dit :

    100% des médias mentionnant le livre d’Eric Zemmour contestent les chiffres avancés par ce dernier concernant la responsabilité de Vichy dans le sauvetage des français de confession juive sous l’occupation, Adrien Abauzit revient, au travers d’historiens reconnus pour leurs travaux, sur cette polémique où la rationalité semble avoir perdu tout ancrage pour laisser place à l’idéologie et l’émotion. 95% des français juifs ont-ils survécu à l’holocauste ? Si oui, qui est responsable de ce taux très élevé ?

    En 1940, il y avait 330 000 juifs en France. 195 000 de nationalité française et 135 000 étrangères. Su ces chiffres, 95% de juifs français échappèrent aux camps de concentration. Mais seulement 50% des étrangers.

    Le gouvernement de Pétain avec Laval, durent être rusés pour sauver le maximum de juifs. Ils ont eu pourtant la tentation de sauver au mieux ceux qui étaient français. Poliakoff, Raoul Hilberg, Robert Aron, l’historien israélien Alain Michel nous le confirment dans leurs livres. D’autre part, il est à noter que ni la Grande Bretagne ni les USA voulurent s’encombrer des Juifs étrangers. Pétain et Laval ont joué au chat et à la souris avec les Allemands. Au dernier moment par exemple, Pétain refusera de signer la dénaturalisation des Juifs français, ce qui aurait permis aux nazis de les déporter. D’autre part, on sait maintenant que Vichy finança discrètement la résistance. Evidemment, si Pétain n’avait pas freiné des 4 fers les départs, le résultat aurait été bien différent. A part lui, qui aurait pu empêcher les Allemands d’agir ?

    • Carlos dit :

      Le véritable rôle historique joué par le Maréchal Pétain selon Adrien Abauzit :
      -http://www.dailymotion.com/video/x28bna4_adrien-abauzit-contre-histoire-du-general-de-gaulle-meta-tv-1-4_news#from=embediframe

      Hitler était nazi. Qu’est-ce que le nazisme ? Le nazisme a des origines lointaines, mais pour ne parler que du XXe siècle, à la base il y a un homme qui s’appelait Rudolf von Sebottendorf, qui est un allemand très bizarre. Né en 1875, il a vécu en Turquie, il s’est fait naturalisé turc en 1908, il s’est converti à l’islam et à l’époque, il a essayé de concilier l’islam et la franc-maçonnerie. Rentré en Allemagne en 1918 il va s’affilier à une société ésotérique qui s’appelle l’Ordre des Germains, et il va créer la branche bavaroise de l’Ordre des Germains qui s’appelle la société Thulé, qui existe encore. Il faut le savoir. Et la Société Thulé va produire la doctrine du national-socialisme. Donc cela va être un mélange de paganisme, de mythologie germanique, et de pangermanisme, quelque chose de très tordu. Et une grande partie des cadres du nazisme sont passés par la Société Thulé.

      Rudolf von Sebottendorf : Fils d’un conducteur de locomotive, ingénieur, d’origine allemande, naturalisé Turc en 1911, donc citoyen de l’Empire ottoman, se prétendait légataire universel d’un baron von SEBOTTENDORF. Occultiste, astrologue, historien de la franc-maçonnerie et des sociétés secrètes, il affirmait avoir été initié par la confrérie musulmane soufie BEKTASHI. Il voulait concilier la franc-maçonnerie et le Coran. Il est l’auteur d’ouvrages comme «La pratique de l’ancienne franc-maçonnerie turque», «La clé de la compréhension de l’alchimie» (1920), «Le talisman des rose-croix» (un roman de 1925) et son célèbre «Avant qu’HITLER ne vienne» (1933). Les nazis n’apprécièrent pas ce qu’il avait écrit dans cet ouvrage «J’ai semé ce que le Führer fait lever». L’interdiction des sociétés secrètes décrétée en 1937 mit fin aux activités de la Société de Thulé. Sebottendorf se serait suicidé en se jetant dans le Bosphore en 1945.
      http://lamemoiredeluzian.blogspot.fr/2013/03/21-les-runes-de-thule.html

      Comment peut-on résumer l’idéologie du national-socialisme ? C’est la rencontre entre la philosophie des Lumières et le pangermanisme. La philosophie des Lumières veut créer un homme nouveau, par l’abolition du passé. Le national-socialisme veut créer un homme nouveau, un nouvel Adam, qui sera l’aryen. Et il veut le créer notamment en éradiquant le reliquat de christianisme dans les sociétés européennes. Donc il faut comprendre que pour les nazis, les vrais, la Seconde Guerre mondiale c’est une guerre de religion. On ne peut pas comprendre la haine de Hitler contre le christianisme et contre le judaïsme (malgré l’incompatibilité théologique entre les deux d’ailleurs) si on ne comprend pas qu’il s’agissait pour Hitler d’une guerre de religion.

      Donc la Thulé Gesellschaft a créé cette idéologie nazie. Elle demande à un individu qui est un de ses membres, Anton Drexler de créer un parti, le parti ouvrier allemand (Deutsche Arbeiter partei, 1919). Hitler va intégrer ce parti et en prendre la tête (1923). Dix ans après il sera au pouvoir.

      En 1939, l’Angleterre pour protéger l’intégrité territoriale de la Pologne déclare la guerre à l’Allemagne et la France suit l’Angleterre et déclare aussi la guerre à l’Allemagne. Hitler a tout fait pour provoquer cette guerre, il était parfaitement au courant que la France et l’Angleterre s’étaient engagées à maintenir l’intégrité de la Pologne. Donc il l’a cherchée.

      Au mois d’octobre 1939, le Parti communiste français, qui à l’époque était allié avec les nazis au titre du Pacte germano-soviétique, a demandé à ce que l’on fasse la paix avec Hitler qui avait demandé la paix en octobre 39, et ce sont les communistes qui ont demandé à ce qu’on écoute cette proposition d’Hitler. Les communistes étaient au début de la guerre alliés des nazis. Il faut ajouter que les communistes sabotaient les usines d’armements françaises et le matériel français.

      Nous arrivons au mois de février 1940. A ce moment-là, Daladier est encore président du Conseil et Chamberlain, Premier ministre (en Angleterre Ndlr.). A Versailles, deux personnes vont se rencontrer, monsieur Paul Reynaud (ministre des affaires étrangères Ndlr.) et Churchill. Ils ne sont pas seuls et font venir quelques journalistes. Ils évoquent ce que devrait être la ligne à suivre pendant la guerre. Et à ce moment-là, un pacte secret va naître entre Churchill et Paul Reynaud. Ce plan Reynaud-Churchill nous le connaissons grâce à deux ouvrages : ‘Montoire, Verdun diplomatique’ de Louis-Dominique Girard (qui a été directeur du cabinet civil de Pétain entre février 1944 et juillet 1944) et le livre de Lucien Galimand, ‘Origine et déviations du Gaullisme. De Gaulle, agent de Reynaud ?’. Et je précise que Lucien Galimand, lui, à l’inverse, était un officier des FFI. Comment est-on au courant de ce pacte secret entre Paul Reynaud et Churchill ? Parce que Lucien Romier, qui était le patron du Figaro dans les années 30, était très proche de Paul Reynaud, et qu’il était à cette réunion de Versailles. Et Lucien Romier, qui a été ministre de Pétain, a évoqué cet entretien secret à l’entourage du maréchal Pétain.

      Le plan Churchill-Reynaud est le suivant : Churchill et Reynaud prennent acte du fait que la France ne tiendra pas face à l’Allemagne parce que nous sommes beaucoup trop en retard en terme d’armement. Et l’Allemagne à ce moment-là est deux fois plus peuplée que la France (80 millions d’un côté, 40 millions de l’autre). Donc, les deux futurs Premiers ministres conviennent que lorsque l’armée française s’effondrera et capitulera, le gouvernement français devra alors s’exiler à Londres et à Londres, attendre que l’Angleterre surarmée par l’industrie américaine puisse envahir le continent, sachant que parallèlement le gouvernement français devra de son côté donner l’ordre de l’insurrection nationale, d’une sorte de guérilla généralisée sur tout le pays. C’est ce qui se passait déjà avec la Tchécoslovaquie: le gouvernement de Bénès était en Angleterre, le gouvernement polonais envahi était en Angleterre, etc. Ce plan Reynaud-Churchill est un des plus grands secrets de la Ve république. C’est interdit de le savoir. Il y a un plan secret entre Reynaud et Churchill qui consistait donc à déplacer le gouvernement en Angleterre une fois que la France serait submergée par l’armée allemande. On anticipe la défaite.

      Arrive le mois de mars (1940), Daladier tombe, il chute parce qu’on le trouve trop mou dans la conduite de la guerre. Et qui va le remplacer ? Paul Reynaud. Le 28 mars 1940 est fait un traité entre la France et l’Angleterre en vertu duquel on ne concluera pas d’armistice et de paix définitif chacun de son côté : chaque pays s’engage à ne faire une paix qu’ensemble. La Drôle de guerre va se terminer et les Allemands nous attaquent le 10 mai 1940 en passant par la Hollande et la Belgique. Et en fait, dès le 15 mai, la guerre est déjà perdue ! Paul Reynaud panique et il va appeler au gouvernement deux hommes. Et, j’ai oublié de le dire, depuis le 5 mai 1940, Paul Reynaud avait fait venir au gouvernement un certain Charles de Gaulle. Et il faut savoir que Paul Reynaud et Charles de Gaulle sont de proches collaborateurs depuis au moins 1935. De Gaulle était l’homme de Paul Reynaud. Il était parfaitement au courant du plan Reynaud-Churchill. Donc, face à la percée de Sedan, Reynaud panique et appelle au gouvernement deux hommes, le maréchal Pétain pour galvaniser le pays, parce que Pétain est un héros vivant à l’époque, et le général Weygand qui était au Moyen-Orient. Et Weygand va remplacer le général Gamelin. Mais les Anglais s’en vont sans nous prévenir (ils filent à l’anglaise, Ndlr…). La manoeuvre de Weygand ne va pas fonctionner et nous allons subir la plus grave défaite de notre histoire.

      Le 12 juin, le général Weygand au Conseil des ministres va dire là on arrête, il faut demander l’armistice, c’est la débâcle totale, nos hommes se font massacrer. Le 13 juin, Pétain au Conseil des ministres se rallie à cette idée de demander l’armistice. Reynaud ne le veut pas et la majorité des ministres à ce moment-là ne le veut pas non plus. Le président de la république Lebrun ne le veut pas non plus. Le président du Sénat Jeanneney ne le veut pas non plus, le président de la Chambre des députés non plus, monsieur Herriot. Les ministres et Paul Reynaud veulent, dans un premier temps, partir en Afrique du nord à Alger, transférer le gouvernement à Alger. Pétain et Weygand sont contre puisqu’on n’entraîne pas la Patrie à la semelle de ses souliers. Pour défendre les Français c’est sur place qu’il faut le faire et non pas à l’étranger. A ce moment-là, un membre du gouvernement, ancien président du Front populaire, Camille Chautemps va avoir l’idée suivante : si nous partons en Afrique du Nord, nous passons pour des déserteurs auprès du peuple français et le peuple français ne l’acceptera jamais. Donc il faut trouver un motif qui justifie ce départ en Afrique du nord. On va faire ce que les historiens appellent ‘la transaction Chautemps’ : nous allons demander aux Allemands quelles sont leurs conditions d’armistice, nous préjugeons que ces conditions seront déshonorantes, et donc nous aurons un motif pour ne pas accepter cet armistice et pour nous replier en Afrique du Nord. A l’époque on a en tête la question de la flotte française qui est la deuxième flotte du monde. Et en fait, ce qui va se jouer dans l’armistice c’est la question de la flotte. […] C’est à ce moment-là que Paul Reynaud va faire un calcul qui nous est très bien connu grâce au livre de Dominique Leca, ‘La Rupture 1940’. Dominique Leca était un proche collaborateur de Paul Reynaud, avec lequel il a vécu au quotidien à partir de 1938. Il raconte le calcul de Paul Reynaud qui est le suivant : le pays ne comprendra pas que nous partions en Afrique du Nord. Donc il faut le justifier, mais moi Paul Reynaud je ne veux pas faire cette demande d’armistice. Et je ne veux pas incarner officiellement la rupture franco-anglaise. Donc je vais refiler la patate chaude à quelqu’un qui va demander l’armistice à ma place !… Et donc Paul Reynaud va démissionner à ce moment-là (alors que légalement il avait tous les pouvoirs pour aller en Afrique du nord s’il le voulait), il va demander à Lebrun de nommer Pétain président du Conseil, on va demander à Pétain de demander l’armistice, Hitler exigera la flotte et peut-être des concessions dans notre empire colonial. Cela sera une paix déshonorante que Pétain ne voudra pas faire, Pétain sera à ce moment-là obligé de demander aux armées de capituler, Pétain rendra sa démission, et moi Paul Reynaud je serai réinvesti par le président Albert Lebrun et nous pourrons partir en Afrique du nord, voire… en Angleterre ! Dominique Leca l’explique très bien dans son livre.

      Pétain fait la demande d’armistice le 16 juin à minuit. Pendant deux jours on n’a pas de réponse, on continue à se battre sur le terrain jusqu’au 23 juin. Le 18 juin, on n’a pas de réponse, de Gaulle part (en Angleterre le 17 juin Ndlr.),à ce moment-là on ne se sait pas ce qui se passe encore. Le 19, on a une réponse des Allemands, les deux parties négocient. Du côté français le représentant est Charles Huntziger. Et finalement, on arrive à un texte d’armistice le 22 juin, mais petit problème ce texte n’exige pas la livraison de la flotte et ce texte ne touche pas à l’intégrité territoriale de la France et de son empire. Et là Reynaud (est coincé Ndlr.). Pétain va rester au pouvoir.

      Revenons à de Gaulle. Pourquoi de Gaulle part-il le 18 juin ? Il faut savoir que le 16 juin, de Gaulle transmet au Conseil des ministres une proposition d’union franco-anglaise dans laquelle la France et l’Angleterre fusionnerait véritablement et ne fera plus qu’un seul pays. Cela, quand on est un patriote français c’est interdit !… Mais de Gaulle transmet cette proposition, qui d’ailleurs lui a été soufflée par Jean Monnet. Entendant cette proposition, le Conseil des ministres se prononce plutôt pour la ‘transaction Chautemps’. Quand il part en Angleterre, le 17 au matin, il (de Gaulle) y va en pensant que Reynaud reprendra le pouvoir et le rejoindra.
      Et qui donne 100.000 francs à de Gaulle quand il part prendre l’avion avec le général Spears ? Dominique Leca, le proche collaborateur de Paul Reynaud.
      Donc de Gaulle quand il part et fait son appel du 18 juin, est encore l’agent de Paul Reynaud et attend que Reynaud et son futur gouvernement le rejoigne en Angleterre. Et nous arrivons à l »Appel du 18 juin’.
      Que dit de Gaulle dans l’Appel du 18 juin ? : « J’invite les officiers et les soldats français qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s’y retrouver, avec leurs armes ou sans leurs armes. J’invite les ingénieurs et les ouvriers spécialistes des industries d’armement qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s’y retrouver à se mettre en rapport avec moi. Quoiqu’il arrive la flamme de la résistance française ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas. ». Il appelle simplement les gens qui sont en Angleterre à le rejoindre. Et elle est où la résistance à ce moment-là? Elle est sur le front, pendant la bataille de France. A ce moment-là les armées continuent à se battre. Donc quand on dit qu’à ce moment (de l’Appel du 18 juin) de Gaulle a demandé de continuer de se battre, elle (la France) se bat encore ! Et de Gaulle attend Reynaud à ce moment-là, attend le gouvernement d’émigration Reynaud. C’est là un élément capital. De Gaulle dans ses Mémoires nous dit ‘Je suis parti le 17 juin parce que j’ai répondu à un appel du fond des âges’. Pipeau total, tu es parti parce que Spears t’a dit ‘rappelle-toi du plan Reynaud-Churchill, ils vont arriver après toi en Angleterre, tu es l’avant-garde de ce gouvernement d’émigration, viens avec nous.

      Je précise, un petit scoop qui nous est précisé par Henri de Kérillis, un des français les plus antinazis dans les années Trente et qui est parti aux Etats-Unis quand les Allemands sont arrivés… Dans son livre ‘de Gaulle dictateur’, Henri de Kérillis explique qu’il avait sous la main un rapport fait par Churchill à l’été 1943 qui pensait à s’en débarrasser. Ce qu’il faut savoir c’est que de Gaulle a accepté de suivre Spears après que Spears se soit engagé à lui donner un salaire de général britannique et après qu’il se soit engagé qu’en cas de victoire allemande, on lui donne la nationalité britannique. C’est l’amour de la France cela ? Et je précise que de Gaulle et Spears vont faire un accord, qui date je crois du 7 août 1940, dont la dernière clause nous dit que les Français qui s’engageraient dans la ‘France libre’ auraient des facilités aussi pour avoir la nationalité britannique si jamais ils avaient des problèmes à la fin de la guerre. Cela ne sent pas trop l’amour de la France tout cela ! Donc je vous disais, de Gaulle attend à ce moment le retour de Paul Reynaud. Quand va-t-il s’affranchir de Paul Reynaud ? Il va s’en affranchir entre le 22 juin et le 23 juin. Pourquoi ? Parce que Paul Reynaud va abandonner son projet de partir ! Pourquoi Paul Reynaud l’abandonne-t-il ? Finalement, pour Paul Reynaud cet armistice n’est plus cet armistice si déshonorant, il n’a plus la possibilité de redevenir président du Conseil. […] Surtout, je pense que Reynaud a compris que son projet était délirant. Et Reynaud envoya un télégramme à Churchill dans lequel il lui dit en gros, de reporter sa confiance sur le maréchal Pétain et d’éviter des brouilles entre la France et l’Angleterre qui arrangeait l’Allemagne.

      Dès le lendemain où Pétain a été investi Président du Conseil, on a annoncé dans les media anglais que Paul Reynaud allait arriver à Londres, […] et jusqu’au 25 juin la radio anglaise a annoncé l’arrivée de Reynaud…..

      http://christroi.over-blog.com/article-adrien-abauzit-contre-histoire-du-general-de-gaulle-meta-tv-124841729.html

  21. Patrick dit :

    Manuel Valls, cet orgueilleux inculte qui se réfère à un Voltaire qu’il n’a pas lu oublie que ce dernier à été certes très hostile à l’Église catholique mais encore plus aux juifs » :

    « Vous ne trouverez en eux qu’un peuple ignorant et barbare, qui joint depuis longtemps la plus sordide avarice à la plus détestable superstition, et à la plus invincible haine pour les peuples qui les tolèrent et qui les enrichissent. »
    (Voltaire, « Dictionnaire Philosophique », tome V, au mot « JUIF ». Cité in « L’entrée des israélites dans la société française », abbé Lémann, ré-edition Avalon p.163)

    « Cette petite nation juive ose étaler une haine irréconciliable contre toutes les nations : toujours superstitieuse, toujours avide du bien d’autrui, toujours barbare, rampante dans le malheur et insolente dans la prospérité. »
    (Voltaire, « Essai sur les moeurs et l’esprit des nations », paragr. 42. Cité in id. p.164)

    A remarquer qu’il n’aimait pas non plus les noirs !

    « Les Blancs sont supérieurs à ces Nègres, comme les Nègres le sont aux singes, et comme les singes le sont aux huîtres. »
    (Voltaire, in « Traité de Métaphysique ». Cité in « Le Choc du mois » n°25, p.31)

    « La race des Nègres est une espèce d’hommes différente de la nôtre […] on peut dire que si leur intelligence n’est pas d’une autre espèce que notre entendement, elle est très inférieure. Ils ne sont pas capables d’une grande attention, ils combinent peu et ne paraissent faits ni pour les avantages, ni pour les abus de notre philosophie. Ils sont originaires de cette partie de l’Afrique comme les éléphants et les singes ; ils se croient nés en Guinée pour être vendus aux Blancs et pour les servir.  »
    (Voltaire, « Essai sur les moeurs », Genève, 1755, t.XVI, p.269-270)

    Bien évidemment il était pour le mensonge comme tout franc-maçon :

    « Le mensonge n’est un vice que quand il fait mal. C’est une très grande vertu quand il fait du bien. Soyez donc plus vertueux que jamais. Il faut mentir comme un diable, non pas timidement, non pas pour un temps, mais hardiment et toujours. Mentez, mes amis, mentez, je vous le rendrai un jour. »
    (Voltaire, lettre à Thiriot du 21 octobre 1736.
    La citation célèbre : « Mentez, mentez, il en restera toujours quelque-chose. » est une déformation de la précédente)

  22. Paul dit :

    Comment faites-vous pour écrire autant de conneries et d’inepties sans en rire ? Votre papier n’a ni queue ni tête, aucun argument sérieux. C’est consternant de bêtise, d’amalgames foireux, pour au final donner la nausée. J’ai l’impression de lire des passages de l’inquisition moyen-âgeuse si obscurantiste et barbare,.. Un tel retour à l’ignorance fait froid dans le dos.

  23. Eric dit :

    Autre forfaiture de François Hollande, celle concernant le 19 mars 1962

    « Le 19 mars est une date funèbre ; c’est, sans doute, la raison mortifère pour laquelle François Hollande, contrairement à ses prédécesseurs, a décidé de commémorer le 19 mars, date du cessez-le feu, qui vit s’abattre sur les Pieds-noirs et les Harkis un abandon assassin. » corrige l’avocat Gilbert Collard.

    « La guerre commence le 1er novembre 1954. Du haut de la tribune de l’Assemblée nationale, le 12 novembre 1954, Pierre Mendes France déclare : « Il n’y aura aucun aménagement contre la sédition », et François Mitterrand : « l’Algérie, c’est la France ! ».Que de mensonges ! Depuis la parole politique est en berne, en deuil des mots. Le 12 mars 1956, Guy Mollet, caché derrière ses grosses lunettes, obtient de la représentation nationale que l’armée détienne les pouvoirs de police avec une majorité de 455 voix, y compris, oui, celles de tous les…communistes ! Ils ont des trous de mémoire profonds comme des impacts de balle. C’est en ces temps que le recours à la torture commence… Les mêmes passeront leur vie à repasser les froissements de leur conscience en dénonçant des pratiques instaurées par eux ! La gauche morale gagne toujours la bataille des mots au culot ! Et puis, on a, d’un balcon, l ‘incompréhensible : « Je vous ai compris » !

    Tombe alors sur la nuque, le 8 novembre 1961, le référendum sur l’autodétermination avec son poids de 75,2% de oui ! Les pieds-noirs deviennent les orphelins d’une terre française qui ne l’est plus. La marche de l’histoire les a piétinés. Son inexorabilité pouvait se passer des mensonges, des reniements, des tromperies, des abandons. Tout est consommé, le 18 mars 1962, avec les accords d’Evian, approuvés par 90,7% des Français ! A compter de cette date, c’est l’abandon, la révolte, la folie, la furie, le lâchage entre les mains des lyncheurs ; la mère patrie commet un parricide.

    Dès le 19 mars, des harkis et des civils musulmans sont lynchés sous les regards inertes de l’armée française : 60 000 à 80 000 harkis, désarmés, sont massacrés. Le 26 mars, c’est le drame de la rue d’Isly où périssent entre 46 et 62 innocents qui commettaient le crime de crier leur désespoir. En un an, 34 000 européens seront enlevés, dont des soldats ; on en retrouvera 1500 … Le 5 juillet, jour de l’indépendance, 400 à 800 pieds-noirs seront tués. Gaston Defferre, maire de Marseille et futur Ministre de l’intérieur de François Mitterrand, accueille les survivants d’une phrase qui refroidirait tous les migrants : « qu’ils quittent Marseille en vitesse. »

    La date commémorative du 19 mars divise et oublie les morts pour une France qui n’était plus mais qui demeurait dans les cœurs : on ne célèbre pas une date qui est un cimetière ! »

    Une pétition contre les commémorations de la honte et du déshonneur fut mise en ligne, car elles font l’impasse sur plus de 100 000 Harkis et Pieds-Noirs assassinés après le 19 mars.
    http://www.valeursactuelles.com/societe/19-mars-non-a-la-commemoration-de-la-honte-et-du-deshonneur-60224

    A Béziers, les drapeaux français seront en berne le 19 mars :

    Le 18 mars 1962, les Accords d’Evian sont signés par les autorités françaises et mettent officiellement un terme à la guerre d’Algérie. La France (Louis Joxe) et le FLN (Krim Belkacem) signent à Evian un traité qui reconnaît la souveraineté de l’Etat algérien et instaure un cessez-le-feu dans tout le pays. Le cessez-le-feu intervient le 19 mars à midi. Cette guerre s’achève par la proclamation de l’indépendance de l’Algérie le 5 juillet 1962. Malgré la signature des accords, la guerre va continuer à faire rage. Le FLN totalement battu sur le terrain va s’attaquer aux populations civiles, autochtones et pieds-noirs que l’Etat français ne protège plus sur ordre du chef de l’Etat. Combien de disparitions, de crimes et d’assassinats commis devant les forces de l’ordre françaises qui ne bougèrent pas et laissèrent leur compatriotes sans défense ?

    • louis dit :

      Et pour commémorer Verdun, le gouvernement Hollande choisissait un chanteur (Black M) qui traite les Français de « kouffars » (infidèles), les juifs de « youpins » et préconise de couper le sexe des pédés.

      Le maire socialiste Samuel Hazard a décidé au dernier moment d’annuler ce concert,
      http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/annulation-du-concert-de-black-m-180898?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+agoravox%2FgEOF+%28AgoraVox+-+le+journal+citoyen%29
      Le responsable de la mission du centenaire de la Grande guerre est le mari (PS) de Rama Yade! Coût qui était prévu : 150 000 euros.
      Mais pour le fieffé menteur Hollande,

      c’est le maire qui aurait pris cette initiative, alors que ce dernier ne connaissait même pas ce chanteur.

      D’autre part, ce chanteur Alpha Diallo prétend avoir eu un grand-père (Alpha Mamoudou Diallo) d’origine guinéenne ayant combattu lors de la guerre 39-45 au sein des Tirailleurs Sénégalais qui furent présents lors de la bataille de Verdun. Mais voilà, l’historien Pascal Guy n’a trouvé aucune trace de lui aux archives militaires de Vincennes.

      A la place on a eu le droit en ce 29 mai à 3600 jeunes courant parmi les tombes au son du tambour rappelant le bruit des canons mais ne respectant pas le caractère sacré du cimetière.
      http://www.dailymail.co.uk/news/article-3616382/Outrage-thousands-children-run-graves-fallen-soldiers-WWI-s-Battle-Verdun-stunt-organised-German-filmmaker-100th-anniversary-commemorations-France.html

      Hollande dans son discours au lieu de prononcer Verdun parla de Berlin.
      http://www.huffingtonpost.fr/2016/05/29/francois-hollande-verdun_n_10195024.html
      Puis du gaz qui fut utilisé en faisant une allusion à la Syrie, en omettant de dire que ce fut par les « rebelles » alliés à l’Otan contre Assad. Et lui n’a-t-il pas gazé copieusement les jeunes enfants qui manifestaient contre les naissances de bébés orphelins ? Hollande utilisa des phrases typiquement maçonniques « Ils s’appelaient Gustave, Erich, Mohamed. Ils étaient catholiques, protestants, musulmans où ne croyaient en aucun dieu… » Pourtant en 1914, les Français étaient à plus de 90% des chrétiens.

      Pendant ce temps, la Turquie d’Erdogan célébrait en grande pompe le 563e anniversaire de la chute de Constantinople en 1453.
      http://www.hurriyetdailynews.com/Default.aspx?pageID=238&nID=99825&NewsCatID=341

      • Monique dit :

        La France n’a pas gagné la Première guerre mondiale grâce à l’Afrique et aux Africains !

        Suite à « l’affaire BlackM », Bernard Lugan analyse pour son blog
        http://bernardlugan.blogspot.fr/
        la désinformation sur la Première guerre mondiale, qui voudrait que la France doive sa victoire et son salut à l’Afrique. Il n’en est rien :

        « Dans la grande entreprise de réécriture de l’histoire de France entreprise par les partisans du « grand remplacement », la Première Guerre mondiale, et plus particulièrement la bataille de Verdun, constitue un argument de poids. Son résumé est clair : les Africains ayant permis la victoire française, leurs descendants ont donc des droits sur nous.
        Voilà qui explique pourquoi ces ardents défenseurs du « vivre ensemble » que sont MM. Samuel Hazard, maire socialiste de Verdun, et Joseph Zimet, à la ville époux de Madame Rama Yade, et en charge de la Mission du centenaire de la Grande Guerre, ont voulu mettre le sacrifice de millions de Poilus au service de leur idéologie.

        Laissons donc parler les chiffres :

        1) Effectifs français (métropolitains et coloniaux)

        • Durant le premier conflit mondial, 7,8 millions de Français furent mobilisés, soit 20% de la population française totale.
        • Parmi ces 7,8 millions de Français, figuraient 73.000 Français d’Algérie, soit environ 20% de la population « pied-noir ».

        • Les pertes françaises furent de 1.300 000 morts, soit 16,67% des effectifs.

        • Les pertes des Français d’Algérie furent de 12.000 morts, soit 16,44% des effectifs.

        2) Effectifs africains

        • L’Afrique fournit dans son ensemble 407.000 hommes, soit 5,22 % de l’effectif global de l’armée française.
      • Sur ces 407.000 hommes, 218.000 étaient des « indigènes » originaires du Maroc, d’Algérie et de Tunisie, soit 2% de la population de ces trois pays.

      • Sur ces 218.000 hommes, on comptait 178.000 Algériens, soit 2,28 % de tous les effectifs français.

      • L’Afrique noire fournit quant à elle, 189.000 hommes, soit 1,6% de la population totale et 2,42% des effectifs français.

      • Les pertes des unités nord africaines furent de 35.900 hommes, soit 16,47% des effectifs.

      • Sur ces 35.900 morts, 23.000 étaient Algériens. Les pertes algériennes atteignirent donc 17.98 % des effectifs mobilisés ou engagés.

      • Les chiffres des pertes au sein des unités composées d’Africains sud-sahariens sont imprécis. L’estimation haute est de 35.000 morts, soit 18,51% des effectifs ; l’estimation basse est de 30 000 morts, soit 15.87%.

        Pour importants qu’ils soient, ces chiffres contredisent donc l’idée-reçue de « chair à canon » africaine. D’ailleurs, en 1917, aucune mutinerie ne se produisit dans les régiments coloniaux, qu’ils fussent composés d’Européens ou d’Africains.

        Des Africains ont donc courageusement et même héroïquement participé aux combats de la « Grande Guerre ». Gloire à eux.
        Cependant, compte tenu des effectifs engagés, il est faux de prétendre qu’ils ont permis à la France de remporter la victoire. Un seul exemple : le 2° Corps colonial engagé à Verdun en 1916 était composé de 16 régiments. Les 2/3 d’entre eux étaient formés de Français mobilisés, dont 10 régiments de Zouaves composés très majoritairement de Français d’Algérie, et du RICM (Régiment d’infanterie coloniale du Maroc), unité alors très majoritairement européenne.

        Autre idée-reçue utilisée par l’idéologie dominante : ce serait grâce aux ressources de l’Afrique que la France fut capable de soutenir l’effort de guerre.
        Cette affirmation est également fausse car, durant tout le conflit, si la France importa six millions de tonnes de marchandises diverses de son Empire, elle en importa 170 millions du reste du monde.

        Conclusion : durant la guerre de 1914-1918, l’Afrique fournit à la France 3,5% de toutes ses importations et 5,22 % de ses soldats. Ces chiffres sont respectables et il n’est naturellement pas question de les négliger. Mais prétendre qu’ils furent déterminants est un mensonge doublé d’une manipulation. »

  • Atlas dit :

    Ce François Hollande qui ne parle que des valeurs de la République oublie que si le suffrage universel apparaissait dans l’Ancien Régime, dès la Révolution, il n’en était plus question. Il ne fallait pas que les femmes votent car trop conservatrices. Il est amusant de voir qu’en 1871, le républicain Gambetta ne voulait pas non plus que tout le monde puisse voter, pour empêcher ainsi les politiciens du 2nd Empire de se représenter, c’est Bismarck qui l’obligea à le faire. D’autre part, la République n’a pas inventé l’école pour tous. Mais c’est elle qui en volant tous les biens de l’église, ne permit plus à cette dernière d’enseigner. Frédéric Rouvillois, professeur de droit public à l’université Paris-Descartes,a jeté un pavé dans la marre en publiant “Etre ou ne pas être républicain”. Dénonçant l’usage littéralement diluvien du mot “républicain”, l’auteur s’insurge contre le terme “République”, piège sans issue qui gèle tout débat politique. Pour Frédéric Rouvillois, attaqué par la gauche mais aussi par Eric Zemmour :”le mot républicain n’est pas pertinent et devrait être relégué au musée des antiquités”.

  • Nicole dit :

    Elie Wiesel, celui qui avait volé le livre d’un autre en en vendant plus de 10 millions d’exemplaires, vient de décéder :
    http://www.romandie.com/news/Elie-Wiesel-prix-Nobel-de-la-Paix-et-survivant-de-la-Shoah-est-mort/717248.rom
    http://www.enquete-debat.fr/archives/suite-de-lenquete-sur-elie-wiesel-la-photo-de-buchenwald-95558

    Ce fut un grand faussaire puisqu’il n’avait pas non plus porté le numéro de déporté (A-7713), il l’aurait usurpé à un autre, portant toutefois le même patronyme que lui, une personne née 15 ans avant lui.

    Cela dit, une chose est sûre, ses mensonges lui ont permis d’amasser une fortune. Mais voilà, en 2008, son confrère juif Madoff, à qui il avait confié son argent, fit faillite, lui faisant perdre des million de dollars. « Il faudrait inventer n’importe quoi pour le faire souffrir. » dit de lui notre grand humaniste Elie. Les histoires de faussaires concernant les rescapés sont particulièrement nombreuses et on peut en trouver par exemple dans le livre d’Anne Kling « Menteurs et affabulateurs de la Shoah ».
    http://www.polemia.com/menteurs-et-affabulateurs-de-la-shoah-de-anne-kling-2/

    On oublie de mentionner que 150 000 soldats juifs servaient dans l’armée d’Hitler.

    L’avis du Pr. Dommergue sur Hitler et les nazis : Il ne comprend pas techniquement comment on a pu gazer en même temps de 1000 à 2000 personnes avec de l’acide cyanhydrique. D’autre part, un journal juif américain avait évalué la population juive en 1942 dans les territoires occupés par les Allemands à 3,3 millions. Il se demande donc comment a-t-il pu y avoir 6 millions de juifs morts dans les camps. Mais pour lui un juif est celui qui a la foi et suit la Torah. Et non celui qui utilise l’argent d’une mauvaise manière. Ainsi Freud, Marx, Picasso ne sont pas de véritables juifs, de la même manière qu’un catholique non pratiquant ne l’est pas. Il a étudié Mein Kampf et le mythe du 20e siècle de Rosenberg. D’après lui, si le nazisme est mort en 1945, cela n’a pas apporté pour autant une véritable démocratie. Les ennemis d’Hitler étaient le matérialisme (marxisme), le libéralisme (avec le dollar américain) mais aussi le bolchevisme. Il était plutôt pour un retour aux traditions allemandes. Il a tout de même redonné du travail à plus de 6 millions de chômeurs, en leur permettant de ne pas être soumis aux syndicats et en les faisant bénéficier d’une sécurité sociale (qui n’existait pas encore en France). Les jeunes avaient retrouvé un idéal dans une société auparavant bien corrompue et les autres Allemands leur dignité. Mais d’avoir coupé les liens avec la finance internationale lui causa beaucoup de tort, car le reste du monde occidental était déjà asservi par le dollar et le système monétaire juif qui est en fait le libéralisme. Aujourd’hui, si le dollar meurt, les autres pays occidentaux en subiront les conséquences. Dés 1933, il y eut une déclaration de guerre de la juiverie internationale qui allait jusqu’à vouloir tuer tous les Allemands. Le juif Henri Bergson disait déjà en 1921 que les juifs en Allemagne se comportaient très mal, en voulant s’accaparer de tous les postes au moyen de leur puissance spéculative. C’est de la haine qu’ils récoltèrent parmi la population. Les Juifs eux-mêmes sont responsables de l’apparition de l’antisémitisme. Aujourd’hui, la république de Weimar s’est propagée sur toute la planète. Ce que pourtant Hitler voulait éviter. Une chose est sûre, s’il avait marché avec eux, il y aurait eu des statues de lui, même en France. Dans ce pays, le parti lepeniste leur sert à faire s’effondrer la classe libérale actuelle, pour installer le socialisme (puis plus tard le communisme), d’où l’interdiction pour les autres partis de s’allier avec elle.

    • Sophie dit :

      Il y a aussi l’histoire du « ghetto boy », ce garçon à casquette qu’on voit lever ses petits bras
      en l’air, soi-disant durant l’insurrection du ghetto de Varsovie vers avril-mai 1943. En fait, selon le Jewish Chronicle, c’est en 1941 que se situait la scène. L’enfant (et tout le groupe qui l’entourait, portant des sacs ou des ballots) avait été surpris par des soldats allemands en train d’effectuer une opération de police déclenchée à l’occasion de la venue à Varsovie d’une importante personnalité nazie. L’enfant avait été conduit au poste de police. Sa mère, qui n’avait pas assisté à la scène de l’arrestation et qui se demandait ce que son fils était devenu, était allée le réclamer au poste de police. L’enfant lui avait alors été remis par la police allemande. « J’étais un voleur de première force ; je volais pour survivre », déclara au Jewish Chronicle l’ex-ghetto-boy qui fut retrouvé en 1978.
      http://liberation-44.forumactif.org/t1410-le-ghetto-boy-et-simone-veil-deux-symboles-de-limposture-du-genocide

      Cette période de l’histoire est certainement truffée de mensonges car les Russes avaient tout intérêt à grossir les exactions des Allemands. On l’a vu avec le massacre de Katyne. Le 19 août 1960 l’hebdomadaire Die Zeit publiait l’extraordinaire « rétractation » du Dr Martin Broszat. Ce membre éminent de l’Institut d’histoire contemporaine de Munich, exterminationniste convaincu, confiait piteusement à Die Zeit que n’avait pas fonctionné une seule « chambre à gaz » sur tout le territoire de l’Ancien Reich (sauf pour expériences médicales).

      • « Ni à Dachau, ni à Bergen-Belsen, ni à Buchenwald des juifs ou d’autres détenus n’ont été gazés. La chambre à gaz de Dachau n’a jamais été complètement terminée ni mise “en service”. Des centaines de milliers de détenus, qui périrent à Dachau ou dans d’autres camps de concentration situés à l’intérieur des frontières de l’Ancien Reich, furent victimes avant tout des catastrophiques conditions d’hygiène et d’approvisionnement : rien que dans les douze mois allant de juillet 1942 à juin 1943, 110 812 personnes moururent de maladie et de faim dans tous les camps de concentration du Reich, d’après les statistiques officielles de la SS. L’anéantissement massif des juifs par le gaz commença en 1941-1942 et il prit place uniquement en de rares points choisis à cet effet et pourvus d’installations techniques adéquates, avant tout en territoire polonais occupé (mais nulle part dans l’ancien Reich) : à Auschwitz-Birkenau, à Sobibor-sur-Bug, à Treblinka, Chelmno et Belzec. »

      Pour expliquer les crimes nazis commis par un régime issu « d’une nation européenne, moderne et civilisée », les fonctionnalistes comme Broszat ont mis en avant le choc provoqué en Allemagne par la révolution d’Octobre, qui aurait montré l’exemple d’un régime totalitaire ayant pratiqué une extermination de masse contre la bourgeoisie. Les pratiques nazies ne seraient en ce sens qu’une réaction aux crimes de masses commis par les bolcheviks aidés par des juifs contre une classe bourgeoise. À titre « préventif » et de représailles, l’Allemagne aurait alors opté pour l’extermination des juifs.

      Les diverses tentatives de construction de «l’homme nouveau» ont provoqué, de par le monde, la mort de 65 à 85 millions de personnes. Mais le bilan soviétique (environ 15 millions de morts) fut largement dépassé par la Chine de Mao. Le maoïsme ajoute cette particularité d’avoir voulu «rééduquer une société tout entière». Mais la palme de la folie meurtrière revient aux Khmers rouges, qui ont éliminé, de 1975 à 1979, entre 1,3 et 2,3 millions de personnes sur une population de 7,5 millions de Cambodgiens.

      Ce Nouvel Ordre Mondial dictatorial que certains essayent de mettre en place en ce moment, dépassera-t-il ce nombre de morts ? L’avenir nous le dira.

  • Eric dit :

    L’impuissance politique du peuple démontre que nous ne sommes pas en démocratie. Parce que ce n’est pas aux hommes au pouvoir d’écrire les règles du pouvoir. C’est au peuple d’écrire sa constitution. Débat avec Chouard, Asselineau, Ménard…

  • Quentin dit :

    En mai 1945, 102.481 Russes ont été livrés à Staline par de Gaulle et son gouvernement de gauche : ils ont tous été exécutés !

    Conformément aux accords de Yalta, signés entre Staline, Roosevelt et Churchill, alors que de Gaulle et la France sont totalement ignorés, un véritable holocauste s’est produit à la Libération. À la différence de la Shoah, l’extermination de plus de 3 millions de Russes a fait l’objet d’une totale omerta de la part de tous les États. Ce fut un crime contre l’humanité qui dépasse tout ce que l’on a connu et condamné depuis.

    Lors de l’invasion de l’URSS et de la Pologne, les Allemands capturèrent près de trois millions de Russes, avec femmes et enfants, pour les déporter comme travailleurs dans les différents pays envahis par l’Allemagne. Il ne s’agissait pas uniquement de Russes mais également de Cosaques, Caucasiens, Baltes et Ukrainiens, notamment les dizaines de milliers qui avaient émigré afin de trouver des conditions de vie meilleures que dans leur pays. Nombreux avaient été enrôlés dans la Wehrmacht, surtout ceux qui étaient contre le régime communiste instauré par la révolution d’Octobre. Ils s’étaient regroupés dans l’armée Vlassov afin de poursuivre la lutte.

    Tous ces pays cédèrent aux exigences de Staline, qui demandait que ces trois millions de Russes lui soient livrés de gré, mais surtout de force, car il n’y avait que très peu de volontaires sachant le sort qui les attendait. Des dizaines de milliers furent abattus immédiatement, dès leur arrivée sur le sol russe, et des centaines de milliers, plus malchanceux, dirigés vers les goulags sibériens où ils subirent les pires atrocités avant de disparaître.


    Sources : « Les victimes de Yalta » de Tolstoy Nikolai

  • Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s