Témoignages franco-maghrebins sur le choc des cultures

Yéménite crucifié pour s’être converti au christianisme

 

Les vacances vont se terminer. Des hommes et femmes se seront rencontrés lors d’un voyage à l’étranger. Certains couples se formeront malgré les divergences de culture.

Le livre de  Clotilde Clovis   qui vient de sortir « Candide au Pays d’Allah »donne un aperçu des obstacles, souvent ignorés au début, auxquels  doivent faire face les nouveaux couples. Clotilde est une jeune française qui était athée, portant tout de même un intérêt envers le bouddhisme. Elle tomba amoureuse d’un tunisien musulman et finit par le suivre au Maghreb après son doctorat.

http://www.youtube.com/watch?v=bGXgIT5f7PQ&feature=player_embedded

Le mariage civil se fit en France. Cela permettait à l’époux d’obtenir certains avantages tels que posséder un passeport français ou profiter de droits sociaux. Comme il travaillait à Tunis, les deux enfants qu’ils eurent ensemble, furent scolarisés au lycée laïc  français  de la capitale.

Clotilde avait rejeté le christianisme, n’ayant pas été éduqué dans cette religion. L’église était pour elle une institution vieillotte, désuète et même ridicule, jusqu’à provoquer un sentiment de honte d’avoir été baptisée toute petite par tradition. Elle connaissait le personnage de Jésus, le voyant comme un prophète (c’est-à-dire celui qui annonce la venue d’un Sauveur), ressemblant à  Gandhi.

Elle commença à se poser des questions, quand on lui confirma qu’elle ne pourrait pas travailler comme professeur d’université en Tunisie, car non musulmane. De même, pour avoir la nationalité tunisienne, il fallait qu’elle le soit. Elle découvrit pour la première fois que les tunisiens chrétiens étaient grandement infériorisés dans la vie sociale. Théoriquement d’ailleurs, ils ne devraient même pas exister.  Elle réussit toutefois à trouver un poste de professeur de mathématiques dans un lycée français. Et là, une autre surprise l’attendait. Dans son école, financée par l’Education Nationale française, des cours de catéchèse musulmane y étaient donnés et on apprenait aux élèves à réciter des prières musulmanes.

Elle découvrit alors que la grande majorité des Françaises mariées avec un Musulman, s’étaient converties, leur permettant ainsi de bénéficier de certains droits. Si la femme divorce par exemple, non musulmane, elle perd automatiquement la garde de ses enfants. Tous les biens du ménage, en cas de décès du mari, restent à la belle famille. Car un catalogué « chrétien » ne peut hériter d’un musulman !  Ses enfants devant être musulmans, on demanda à ce que son garçon soit circoncis. Elle remarqua aussi que lors du Ramadan, les écoliers se permettaient de leur lancer des pierres car non pratiquants.

Clotilde se mit alors à étudier le Coran et à essayer de le comparer aux Évangiles, si longtemps ignorés. Elle se choisit un prénom arabe et décida de suivre toutes les coutumes de son mari. Sa belle famille l’avait impressionnée  de par ses valeurs humaines et sa quête du sacré. Des qualités que de nombreux occidentaux ont perdues, en échange d’un  individualisme bien égoïste.

Mais le Dieu présenté dans le Coran lui sembla bien trop violent. Elle apprit que si un Musulman après 3 avertissements ne faisait pas sa prière, on pouvait le tuer. Et bien d’autres cas cruels. A contrario, les Évangiles lui faisaient découvrir un Dieu d’amour et de pardon. « Il aime tous les êtres humains, de la même façon qu’un amoureux envers sa bien aimée. »  Elle fit part de ses découvertes à ses enfants. Sa fille voulut être baptisée, mais les religieux catholiques  l’en dissuadèrent.  Cette soumission des prêtres ou des évêques en terre d’Islam est une réalité. Autant le savoir, même si cette attitude de leur part est peu glorieuse.  A la fin, souffrant de ce manque de liberté, elle décida de repartir avec ses deux enfants en France.

Pour elle, le sort de la femme n’est pas enviable. Non seulement le Coran donne à son mari le droit de la battre mais il légitime la polygamie. La femme doit baisser le ton devant son mari. Il est intéressant de noter que ce qui annule la prière, c’est de voir passer un âne, un chien noir ou une femme ! Et une femme n’a accès au paradis, que dans la mesure où son mari est satisfait d’elle.

Coran 4.34 : « Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu´Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu´ils font de leurs biens. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l´absence de leurs époux, avec la protection d´Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d´elles dans leurs lits et frappez-les. »

Coran 4.3 : « Il est permis d´épouser deux, trois ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent, mais, si vous craignez de n´être pas justes avec celles-ci, alors une seule, ou des esclaves que vous possédez. Cela afin de ne pas faire d´injustice. »

Dans l’Islam, même si cela va contre votre conscience, vous devez vous soumettre, alors que chez les Chrétiens, la soumission est volontaire. On peut la refuser sans crainte de recevoir des coups de bâtons ou se faire crucifier.

Coran 5:33 ; « La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici-bas; et dans l’au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment. »

 

Ce Yéménite crucifié par exemple, n’a commis aucun crime :

Sauf celui d’avoir cru en Jésus comme rédempteur et sauveur pour sa vie (le plus grand crime sanctionné sévèrement et atrocement par les musulmans selon le commandement de leur charia). Ce qui est inscrit sous la photo se traduit par: « Crucifié par les adeptes de la charia au nom de la religion à Azzane ».

Cette intolérance envers les autres religions est particulièrement morbide, et comme le prédit Pedro Régis ou Marie-Julie Jahenny, une idée fixe semble les obnubiler : devoir conquérir Rome et l’Andalousie !

http://www.youtube.com/watch?v=tEhcRfyvBtc&feature=relmfu

Et quand le pape devra fuir hors de Rome, commenceront les événements tant redoutés de la fin des temps. Ce sera le moment où on assistera à une gigantesque panique financière, à une guerre fulgurante, faisant s’affronter ces deux civilisations sous le regard de la haute finance sioniste responsable. La croix blanche alors apparaitra ainsi que  l’Avertissement. Ce jours là, bienheureux celui qui aura des provisions.

 

Malgré ces contraintes infernales et la peur qui en découle, on constate toutefois de nombreuses conversions de musulmans en chrétiens :

Sur Al Jazeerah, conversion en Afrique, de 6 millions d’ex musulmans en chrétiens par an http://www.youtube.com/watch?v=tIZfdTjkNUY
Le fils d’un chef du Hamas converti chrétien :
http://www.youtube.com/watch?v=cij481Herv0
Ex musulmane marocaine convertie chrétienne ! Nora d’Agadir :
http://www.youtube.com/watch?v=MOlZ_CtkVEI
Toufik un arabe ex musulman converti chrétien :
http://www.youtube.com/watch?v=9cHIEasgvaM
Algérie-Maroc, l’algérien Cheikh Haitham va tuer Rachid, un chrétien marocain
http://www.youtube.com/watch?v=ybxtQqxsYas

Jeune musulman tunisien converti au christianisme, égorgé rituellement à cause de son changement de religion.

Les rabbins proclament la divinité de Jésus Christ Yeshoua le Messie
http://www.youtube.com/watch?v=kQ5iSh0dM2Q
Enfants juifs algériens dansant pour Jésus :
http://www.youtube.com/watch?v=n1jmb6ieSR4

Ex musulman devenu prêtre chrétien :
http://www.youtube.com/watch?v=utHnIEfr3eM
Une marocaine ex musulmane devient chrétienne avec ses enfants
http://www.youtube.com/watch?v=fA_NwwkiIeA
Chinois Uyghur, ex musulmans, convertis au christianisme :
http://www.youtube.com/watch?v=nAl3YYIVhcw
Algérie chrétienne, réveil grandiose ! Toujours + de conversions malgré les menaces :
http://www.youtube.com/watch?v=AS7HT36ABnM
Une femme kabyle explique sa conversion et sa foi à des amazigh chrétiens (en kabyle) :
http://www.youtube.com/watch?v=-lltDZMEtwY
Une française convertie à l’Islam découvre la Vérité sur Dieu et vient au christianisme :
http://www.youtube.com/watch?v=QmfdOKS3cKU
Professeur de l’université sunnite Al Azhar converti et baptisé Marc Gabriel :
http://www.youtube.com/watch?v=3gR-D2TzBCU
Ex frère musulman égyptien converti, de l’erreur en islam à la Vérité d’Allah  :
http://www.youtube.com/watch?v=yzNMlG2rnhg
Un ex musulman accepte Jésus comme son sauveur en direct live :
http://www.youtube.com/watch?v=dxKvvlKxNqs

2 Afghans condamnés pour s’être convertis ! Quel courage incroyable !

Algérie : des centaines de milliers de conversions au christianisme chaque année :
http://www.youtube.com/watch?v=9E2pJghSLsI
Ahmed ex musulman du Maroc se convertit au christianisme el hamdoulilah
http://www.youtube.com/watch?v=9jLumYMpU50
Docteur Mohamed Said ex musulman, sa conversion :
http://www.youtube.com/watch?v=4cctDt-tSmE
Des algériens de Kabylie AMAZIGH chrétiens (en langue AMAZIGH) :
http://www.youtube.com/watch?v=9f6Y5d1G6x0
Tunisiennes nouvelles chrétiennes (en tunisien)
http://www.youtube.com/watch?v=qst4itYJwbQ
Ex musulmane explique pourquoi elle a quitté l’islam  (Mohamed faux prophète et coran falsifié)
http://www.youtube.com/watch?v=9NhOnY4NaQM
Tamazgha Maroc et Algérie réunis par Jésus Christ – 2 chrétiens d’Afrique du Nord
http://www.youtube.com/watch?v=6Rxt_DCOm1w
Saoudien ex musulman converti chrétien, el hamdoulilah ! :
http://www.youtube.com/watch?v=4Cx5lpawAKg
Al Jazeerah conversion de 6 millions d ex musulmans chaque année rien qu’ en Afrique :
http://www.youtube.com/watch?v=tIZfdTjkNUY
2 Marocains chrétiens ex musulmans – De l’égarement en islam au Vrai Dieu Vivant mashallah
http://www.youtube.com/watch?v=2nX62RepntU

« Le prix à payer » pour un Irakien pour être bien avec sa conscience.

Faisal Malik ex musulman (an ex Muslim about Gods Plan with Muslims):
http://www.youtube.com/watch?v=GxTiOJBB2WQ
Marocain converti chrétien et torturé (sa famille a essayé de le tuer) :
http://www.youtube.com/watch?v=WltS_sE3epA
Femme saoudienne convertie au christianisme
http://www.youtube.com/watch?v=UDD9jZB5C_w
Ex musulman baptisé par le pape : De Magdi à Cristiano el hamdoulillah !
http://www.youtube.com/watch?v=0MrnGoE3kJE
Dr Nasir, un riche homme d affaire ex musulman, de l’égarement de l’ islam à la Vraie Religion :
http://www.youtube.com/watch?v=3zhVxP50Cdg
Mahmoud ex musulman, du blasphème en islam à la Vérité qui vient de Dieu
http://www.youtube.com/watch?v=iksSILHeYyg
Une grand mère ex- musulmane convertie au Vrai Dieu
http://www.youtube.com/watch?v=YdRf8TNc_n8

 

danseuse arabe

Publicités

161 commentaires sur “Témoignages franco-maghrebins sur le choc des cultures

  1. Carlos dit :

    Paris sera toujours Paris.. ? Une ville devenue musulmane…

    Pierre Desproges – Rachid – Les rues de Paris ne sont plus sûres :

    Le 6 novembre 2015 le Le parquet a requis une peine de 10.000 euros d’amende contre le polémiste Eric Zemmour, poursuivi pour provocation à la haine envers les musulmans, pour des propos tenus lors d’une interview le 30 octobre au journal italien Corriere Della Sera.
    http://www.jean-luc-melenchon.fr/2014/12/15/zemmour-se-lache-en-italie-deporter-cinq-millions-de-musulmans-ca-peut-se-voir/#article3
    Il y déclarait notamment que les musulmans «ont leur code civil, c’est le Coran», qu’ils «vivent entre eux, dans les périphéries. Les Français ont été obligés de s’en aller». Pour lui « Cette situation d’un peuple dans le peuple, des musulmans dans le peuple français, nous conduira au chaos et à la guerre civile. »
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/11/06/97001-20151106FILWWW00354-zemmour-amende-de-10000-euros-requise.php

    Il va y avoir un choix civilisationnel à faire ! Notre système inspiré de la chrétienté se basait sur une phrase du Christ « Rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu » (Marc 12 :13-17)

    Jésus répondait à une question des Pharisiens et des Hérodiens « est-il permis de payer l’impôt à César ? » Autrement dit le chrétien doit-il se soumettre à la loi de l’Etat ?

    Pour Jésus, son Royaume n’est pas de ce monde ! D’où sa réponse. Il n’y a pas de loi du talion dans la religion chrétienne, contrairement à la religion musulmane ou juive.

    Devant une femme adultère que dit-il ? « Que celui qui n’a jamais péché, lui jette la première pierre » Puis ensuite « Je ne te condamne pas non plus, tu peux t’en aller, mais désormais ne pèche plus » Il dirait la même chose à un alcoolique, un voleur, un homosexuel ou un zoophile.

    Alors que chez les musulmans, des sanctions bien codifiées existent !

    Pourquoi ? Parce que la religion musulmane est aussi politique !

    Libre aux Français de préférer vivre dans une civilisation musulmane plutôt que chrétienne, mais dans ces conditions ils doivent accepter qu’il n’y ait plus séparation entre le politique et le religieux.

    Zemmour fait bien de dire qu’en ouvrant la porte aux millions de clandestins musulmans et en faisant entrer la Turquie dans l’U.E., on va automatiquement vers une guerre de civilisation !
    Les homosexuels qui se plaignent parce que les chrétiens leur disent que  » leur sang retombera sur eux « . (Lévitique 20.13) ou qu' »ils recevront en eux-mêmes le salaire que méritait leur égarement. » (Romains 1.24-27) que diront-ils avec une civilisation musulmane ? A remarquer que n’importe quel médecin constate qu’effectivement, un homosexuel actif est sujet à bien des soucis de santé. La Bible n’a pas tort !

    En Arabie saoudite, pays qu’aime bien Hollande, alors qu’il déteste la Syrie laïque et bien plus démocratique, on suit la loi islamique, la charia. Son interprétation rigoriste fait de la sodomie un crime. Pour un homme marié, elle prévoit la mort par lapidation (la même peine est prévue pour un non musulman coupable de sodomie avec un musulman) ; pour un célibataire, la flagellation (publique) ainsi qu’un exil d’un an.

    Mais qui sont les responsables de nombreux morts innocents en France ? Des Bretons ? Auvergnats ? Quelques noms :

    La popularité spécifique des prénoms musulmans comparée aux autres prénoms aux niveaux national et départemental selon les années :

    Phase 1 : Les choses commencent à changer à partir de 1946, première année ou plus de 1000 enfants nés en France porteront un prénom musulman.
    1958, De Gaulle obtient les pleins pouvoirs constitutionnels, c’est également cette année-là que le taux de prénoms musulmans donnés aux enfants français dépasse pour la première fois les 1%. Ce taux augmente de façon faible mais régulière pendant les 30 glorieuses, avec une croissance moyenne de 0,1 points chaque année.
    Phase 2 : 1973, le « baby-boom » est déjà loin, la crise pétrolière éclate, le taux chômage bondit et Giscard arrive au pouvoir. Il décide de faciliter le regroupement familial. La loi Veil sur l’IVG est votée (pour rappel, l’Islam bannit plus que toute autre religion l’avortement). On constate une accélération sensible du taux de prénoms musulmans qui augmente de 0,3 points chaque année.
    Phase 3 : Les années Mitterrand… Contrairement aux idées reçues, ces 14 années ne vont pas constater une accélération du taux d’octroi de prénoms musulmans. Celui-ci, qui est de 6,5%, en 1983 décroit même légèrement jusqu’à la fin du second mandat. Ce taux ne sera ré-atteint qu’en 1998, la fameuse année « Black Blanc Beur ».
    Phase 4 : De 1995 à aujourd’hui. La 2ème génération issue du regroupement familial des 70’s est en âge de procréer. Une nouvelle immigration, issue notamment d’Afrique sub-saharienne se développe. Cette communauté, culturellement fertile, conserve souvent un mode de vie traditionnel.



    Exemples de prénoms musulmans retenus pour l’étude : MOHAMED, YOUNES, IMRAN, RAYAN, ASSIA, INAYA, MANEL, AYA, MEHDI, YASMINE, IBRAHIM, ISSA, YOUSSEF, NAEL, AMINE, AYOUB, NOUR, NAHIL, AMIR, SOAN, WASSIM, BILAL, SOHAN, ASMA, TESSA, MARYAM, ALI, NASSIM, KENZA, ANAS, FARES, HAMZA, YASSINE, ZAKARIA, SANA, AYDEN, AYMEN, AHMED, AMINA, LEILA, MELLINA, NORA, IZIA, SAFA, MERYEM, HANNA, YUNA, KAIS, MOHAMMED, IMRANE, WAEL, IDRISS, NEYLA, RAYANE, FATIMA, SOFIANE, TASNIM, NAHEL, AMIRA, TESS, ANIS, MARWA, DJIBRIL, NAWEL, MOUSSA, YACINE, KHADIJA, MERIEM, SAMI, ISMAIL, HANAE, MARIAM, ALIYAH, SOUMAYA, CHAHINE, ISRA, SHANA, HIND, OMAR, NORAH, HAROUN, MAISSA, SOULEYMANE, ABDALLAH, HAYDEN, MALAK, ELIF, ISSAM, WALID, NAYLA, HANA, SANAA, ANISSA, HAFSA, FATOUMATA, EMNA, AISHA, ISHAQ.

    Exemples de prénoms de filles non catégorisés musulmans : Sarah, Ines, Lina, Sofia, Sabrina, Lydia, Selma, Camelia, Célia, Lisa, Myriam et autres Lilia, exemples chez les garçons : Adam, Aaron, Abel, Eden, Adem, Ismael, Elyes, Liam et de nombreux prénoms à origine hébraïque.

  2. Patrick dit :

    Mariam, la petite Arabe

    Le 17 mai, le pape François canonisera Mariam, carmélite à Pau sous le nom de soeur Marie de Jésus crucifié, qu’on avait pris l’habitude d’appeler la « bienheureuse Mariam » depuis sa béatification par Jean-Paul II en 1983.

    Mariam Baouardy est née en 1846, de famille pauvre et très croyante (de rite grec-melkite catholique) en Palestine, à Abellin. donc Galiléenne comme Jésus. Orpheline à 3 ans, la gorge tranchée par un musulman à 13 ans, laissée comme morte dans une grotte, soignée par la Vierge Marie elle-même et, après encore bien des déboires, elle entre au carmel de Pau le samedi 15 juin 1867, à 20 ans, où elle apprécie la clôture, le silence, cette vie de mortification, d’humilité et d’obéissance. Elle restera « soeur converse », vu son ignorance, son incapacité à lire, à écrire, à étudier, à chanter l’office.

    Mariam fut néanmoins une robuste bâtisseuse, à l’origine de la fondation du carmel de Bangalore en Inde, puis du carmel de Bethléem où elle mourut à l’âge de 33 ans (le 26 août 1878). Pratique, les pieds sur terre, elle n’était pas une « illuminée », et pourtant elle n’a cessé de côtoyer le surnaturel sur terre, bénéficiant d’un grand nombre de manifestations mystiques extraordinaires tout au long de sa vie, rarement réunis en une seule personne : apparitions, visions, révélations, prophéties, extases, guérisons miraculeuses, bilocations, stigmates, lévitations, transverbération du cœur, etc.

    Emprunté au latin transverberare « transpercer, la personne qui en est l’objet voit un personnage (soit Jésus-Christ, soit l’Esprit Saint, soit un ange) armé d’une lance flamboyante lui percer le flanc, comme le cœur de Jésus fut percé alors qu’il était mort sur la croix. Des autopsies ont été réalisées sur le corps de ces personnes après leur décès et ont permis de voir la marque d’une blessure sur le cœur, une marque d’origine inexpliquée.

    • Ses extases étaient fréquentes ; rien alors, ni personne, ne pouvait la faire bouger; son insensibilité était totale.
    • Ses lévitations : huit ascensions dûment constatées au carmel de Pau en 18733: on la voyait s’élever au sommet de grands tilleuls par l’extrémité des branches, glissant en un clin d’oeil jusqu’au sommet de l’arbre par I’extérieur; arrivée au sommet, eIle se balançait sur une petite branche trop faible pour Ia soutenir et chantait l’amour de Dieu ; puis, quand sa supérieure le lui ordonnait, elle redescendait avec légèreté; revenue à elle-même, elle ne se souvenait de rien.
    • Stigmates : au coeur (à l’âge de vingt ans), puis d’autres au front et aux mains ; elle faisait tout pour les cacher.
    • Transverbération survenue en 1868 au carmel de Pau (à l’ermitage de Notre-Dame du Mont Carmell) : constatée à son décès; son coeur a été conservé à Pau avec la trace bien visible de ce transpercement.
    • Apparitions : elle était familière des anges, d’Elie, de saint Joseph, de la Vierge Marie et de Jésus ! Combats singuliers contre Satan (en particulier durant 40 jours au carmel de Pau, du 26 juillet au 4 septembre 1868 ).
    • Otho dit :

      Il y a l’histoire de Mgr Thomas Msusa, l’archevêque de Blantyre, au sud du Malawi :

      Vous avez été élevé dans la foi musulmane ?

      « J’ai quitté la maison à 7 ans, car je voulais aller à l’école. Je suis resté à la paroisse. À 12 ans, j’ai été baptisé à ma demande. Je voulais devenir comme les prêtres. Ils m’ont donc envoyé au séminaire. À mon retour, n’étant pas le bienvenu dans ma famille, je suis resté à la paroisse. J’ai été ordonné prêtre, et pour remercier Dieu, j’ai voulu célébrer une messe à la maison. J’ai demandé aux plus anciens de l’Église sur place et à mon oncle – déjà converti – d’organiser une messe à l’extérieur. Beaucoup de gens dont ma famille et mon père sont venus. Il m’a dit : « Je ne voulais pas te laisser rejoindre l’Église, mais je crois que maintenant nous irons probablement au paradis grâce à toi » ».

      Votre père s’est-il converti au catholicisme ?

      « Devenu évêque, je suis rentré à la maison et ai invité les gens à venir. Mon père s’est agenouillé en disant : « J’ai besoin du baptême ». Je lui ai dit : « Père, toutes ces années tu m’as dit que j’irais en enfer. Veux-tu y aller avec moi ? » (rires). J’ai ajouté : « Si tu veux devenir catholique, tu dois suivre la formation au christianisme qui dure trois ans ». Il a accepté, et je l’ai baptisé en 2006. »

      Dans le diocèse de Zomba où il y travailla pendant dix ans, chaque veillée pascale réunissait 100 à 150 adultes à la cathédrale, et beaucoup d’autres dans les paroisses. « Je leur demandais comment ils s’étaient convertis. Ils me disaient que c’était en écoutant Radio Maria qui est très importante dans notre pays et est toujours présente aux grandes messes. Avant Radio Maria, ils n’entendaient que la propagande contre l’Église catholique. Connaissant la vérité sur l’Église, ils décidaient alors de se convertir au catholicisme. »

      http://fr.aleteia.org/2015/10/20/quand-un-eveque-catholique-baptise-son-pere-musulman/

      • Patrick dit :

        Le joueur de football Djibril Cissé était aussi d’une famille musulmane ! Son frère est imam en Belgique. A 15 ans, il dit à sa mère « Je pense que j’ai trouvé ma religion, ce n’est pas l’islam’ et ma mère a compris. »

        A la suite de sa conversion, les réactions ont été négatives dans son pays d’origine, la Côte d’Ivoire. « Ce n’est pas très bien vu… J’ai expliqué aux gens qui méritaient l’explication, ils ont compris… ils ont accepté. Après, ce que pensent les gens… ma religion, ça me regarde, je ne fais de mal à personne. Quand je vais en Côte d’Ivoire, je respecte, je me couvre, je couvre mes tatouages et ça se passe très bien. »

        Il est étonnant de voir que dans le monde du sport professionnel, l’inverse se passe sans problème ! Comme par exemple avec Franck Ribery, qui converti à l’islam, se fait appeler Bilal Yusuf Mohammed…

        http://www.valeursactuelles.com/societe/djibril-cisse-son-emouvante-conversion-au-christianisme-57561

        • Engel dit :

          Ils sont nombreux comme lui a être devenus chrétiens ! Ici en Egypte, des milliers de musulmans converties crient le nom de JESUS dans une nuit de prière.

  3. Carlos dit :

    Témoignage de l’abbé Loiseau : « Hakim, mon ami devenu terroriste »

    L’abbé Fabrice Loiseau, fondateur de la Société des Missionnaires de la Miséricorde Divine, livre ce témoignage au sujet d’Hakim, arrêté fin octobre alors qu’il s’apprêtait à commettre un attentat à Toulon :
    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/11/10/01016-20151110ARTFIG00433-un-attentat-contre-des-militaires-dejoue-a-toulon.php

    Arrêté à Toulon fin octobre, Hakim s’apprêtait à commettre un attentat à l’arme blanche sur des marins selon la méthode palestinienne. Après le drame de Paris son histoire pourrait sembler anodine. Pourtant, elle est révélatrice d’un processus de radicalisation. Hakim souhaitait tuer et mourir « martyr » ; c’était devenu une obsession.

    « On se connaissait depuis 2011. Hakim était un jeune du centre-ville de Toulon. Ce n’était pas un déséquilibré, ni un monstre. Au contraire, Hakim était un garçon sensible et intelligent. Passionné par le fait religieux, il refusait de pratiquer l’Islam et passait beaucoup de temps sur des sites ésotériques. La figure du Christ l’interpellait. Il souhaitait une religion remplie de symboles et de mystères, je lui ai expliqué notre foi mais il préférait intégrer l’Islam. En quête d’identité, Hakim était bien loin d’une pratique salafiste. Avec son côté « dandy », il ne fut jamais en lien avec des délinquants du quartier, d’où sa difficulté à trouver une arme.

    Passionné par la danse, il était fan de Michaël Jackson, animait des soirées à Saint-Tropez dans des boites de nuit et participait à des concours d’imitation de sa star préférée :

    En évoluant dans le monde de la nuit et des habits de luxe (il travailla un temps chez Zara), les préoccupations religieuses diminuèrent. Plusieurs personnes le persuadèrent qu’avec son physique il pourrait devenir mannequin. Il monta à Paris et là ce fut l’échec !

    Il ne voulut pas me raconter ce qui s’était passé, je pense qu’il fut humilié, il comprit qu’il ne pourrait devenir mannequin ni poursuivre dans la danse. Il disparut quelques semaines puis je l’ai retrouvé dans la rue avec la barbe et en djellaba. Lorsque je lui ai proposé de discuter, il me répondit : « Non tu es mécréant, ton cœur est endurci, tu ne veux pas connaître la vérité, je n ‘ai rien à te dire ». J’ai insisté, je lui dis que je veux comprendre ce qui se passe, pourquoi un tel changement ? « As tu peur de parler au mécréant que je suis ? » lui demandai-je, l’ argument fit mouche. Hakim accepte alors de parler un peu et je m’aperçois qu’il a fait siennes toutes les théories salafistes.

    Il s’exprime avec une telle dureté que je comprends qu’il est en lien par internet avec des groupes radicaux, lui qui surfait auparavant sur tous les sites religieux possibles. Le monde pour lui se divise maintenant en deux réalités : les mécréants qui refusent la loi islamique et les vrais musulmans imitateurs du prophète.

    Kim Jackson, comme il se faisait appeler, est devenu partisan du djihad armé, sa piété doit passer par le courage pour soutenir la lutte armée. Je lui demande de rester mon ami. « Ton cœur résiste trop à Allah » me répondit-il. Il partit le visage fermé.

    De mois en mois, je vis sur son visage la haine grandir. Un algérien du bar à chicha me confia : « Hakim, il est devenu fou dans sa tête ». Quelques semaines plus tard, j’apprends par le quartier la convocation d’Hakim par la police, il avait pris ses billets pour la Syrie, son passeport est confisqué. Il était surveillé par la DGSI. Sa mère, une femme courageuse vient faire scandale à la sortie de la mosquée de Toulon : « Vous avez fait de mon fils un terroriste ». L’imam est médusé, il n’y est pour rien, le groupe des salafistes qui a ouvert une librairie à côté de la mosquée se tait. Hakim essaiera de nouveau de partir en car quelques semaines plus tard. Fiché, il se fait repérer et doit rentrer à Toulon où il loge dans un foyer. Il est en contact avec Mustapha, un jeune originaire de Toulon, incarcéré pour apologie du terrorisme puis parti en Syrie. Il essaye de se procurer des armes à feu, en vain. Je le surprends avec de nouveaux amis, il se rapproche de délinquants du quartier, que cherche-t-il à faire ? Les endoctriner, trouver un pistolet, je ne sais. Toujours en djellaba, nous nous croisons pour la dernière fois fin octobre. Voyant ma soutane, il eut un air gêné puis m’évita. J’apprends quelques jours plus tard son arrestation. Un colis de Chine lui est adressé contenant un poignard et deux cagoules, mais le paquet est déchiré et la police prévenue. Hakim se rend sans résistances et avoue : il voulait égorger des militaires de l’arsenal avec son couteau selon la méthode palestinienne, puis mourir en « martyr ». Était-il un loup solitaire ? Était-il commandé ou lâché par Daech ? Je ne sais. L’ enquête le dira, mais plusieurs zones d’ombre demeurent dans cette histoire. Une semaine après les massacres de Paris, ce fait est oublié dans la presse. Pour ma part, je suis à la fois triste et soulagé. Triste parce que j’ai échoué, je n’ai pu au cours de ces heures de discussion lui faire prendre conscience du fanatisme de l’État Islamique. Je n’ai pas réussi à lui faire découvrir une spiritualité qui l’aurait sauvé. Triste pour sa maman et sa sœur qui doivent vivre un calvaire.

    Je suis soulagé parce que l’irréparable n’a pas été commis. À chaque fois qu’il allait commettre le pire, il a échoué comme si la Providence l’empêchait d’aller plus loin. Je ne peux m’empêcher de crier ma révolte devant ce processus de radicalisation pour l’un des garçons les plus sympathiques et les plus intelligent du quartier. Non Hakim n’était pas un fou ni un monstre ! Fragile il est devenu terroriste après un échec personnel, en fréquentant des salafistes et des sites islamistes. Ce garçon avait soif de spiritualité. C’est une religion dévoyée qui a eu raison de lui…

    Hakim n’est pas un cas isolé dans notre pays. Les pouvoirs publics, la laïcité, les valeurs de la République sont incapables d’empêcher ce phénomène. Si plusieurs facteurs peuvent jouer dans ce processus de radicalisation, il faut d’abord comprendre que c’est une raison religieuse qui a été cause de ce changement. Pris entre une société matérialiste et hédoniste et un terrorisme religieux, Hakim a choisi. Nous sommes dans une guerre religieuse dans laquelle les chars et les avions militaires ne pourront pas grand-chose. Ce drame est révélateur d’une crise de civilisation, les islamistes se nourrissent de nos faiblesses. Combien d’attentats faudra-t-il pour connaître un réveil spirituel pour notre nation ? Je ne désespère pas et je ferais tout pour revoir Hakim. Je vous invite à prier pour lui. »

    • Otho dit :

      D’autres ont un parcours différent ! Comme celui de Malik Bezouh !

      « C’est lorsque j’étais étudiant, à Saint-Étienne, que j’ai rencontré l’islamisme. J’ai lu cette phrase d’un penseur des Frères musulmans, Sayyid Qutub : “La nationalité du musulman, c’est sa foi.” J’ai alors cru tout résoudre : je ne suis ni algérien, ni français, je suis musulman ! Je pensais avoir enfin trouvé les réponses à mes questions. J’ai embrassé l’islam porté par les Frères musulmans. Engagés, prosélytes, mais foncièrement légalistes, nous utilisions tous les moyens législatifs et associatifs pour faire passer le message islamique… J’aurais pu continuer au sein de la confrérie, comme certains de mes amis, qui sont aujourd’hui cadres de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF). Pourtant, j’étais malheureux chez les Frères musulmans. Je ne partageais pas leur sentiment de surpuissance envers les “Français”, ces mécréants qui pataugent dans l’ignorance et l’idolâtrie de la nouvelle Babylone. Ce sentiment de surpuissance n’était pas de l’amour, cela ne correspondait pas à mon désir profond. Je suis devenu dépressif, j’ai émis des doutes sur le Coran. J’ai fini par quitter la confrérie. Cela a été une vraie souffrance pendant plusieurs années.

      Je suis alors tombé sur un texte de Bossuet : ce fut un véritable choc ! Je lisais un français magnifique, alors que je ne connaissais jusqu’à présent que des traductions islamistes de l’arabe. Ce fut mon premier véritable contact avec la littérature française. Je suis devenu amoureux des textes sublimes de l’évêque de Meaux, où il explique la nature humaine. Comme cette phrase tellement profonde, sur la fièvre de paraître : “Ô quand sera-ce que je songerai à être en effet, sans me mettre en peine de paraître ni à moi ni aux autres ?” J’ai été bouleversé par cette pensée, qui s’inscrit en faux contre la société hédoniste et narcissique actuelle. C’était une véritable révolution pour moi de rencontrer ce grand personnage français, chrétien, éclairé par la transcendance divine, et appartenant à une époque inconnue. Pour comprendre Bossuet et l’Ancien Régime, j’ai plongé dans l’Histoire de France. Et là, ce fut le salut, la renaissance ! J’avais un bijou, un trésor à ma portée, et je ne le savais pas. Bossuet m’a ouvert la porte sur l’univers splendide de la culture française, et donc la culture chrétienne.

      L’Histoire de France fut ma thérapie. J’ai découvert cet aspect charnel de mon pays, que je ne connaissais pas. J’avais également besoin de comprendre le rapport de la France à l’islam, à travers l’Histoire. J’ai rencontré la figure de Pierre le Vénérable, un abbé de Cluny du XIIe siècle, qui avait étudié l’islam et traduit le Coran. Il avait une véritable curiosité envers les “Sarrasins” : je me suis reconnu dans cet effort de l’intelligence. J’ai aussi aimé le contre-révolutionnaire Joseph de Maistre, cette plume extraordinaire, à la fois pleine de sagesse et de désespoir. L’Histoire de France m’a donné des figures d’identification, et même une fraternité traversant les âges : Pierre le Vénérable, Bossuet sont devenus mes frères !

      http://www.famillechretienne.fr/politique-societe/societe/malik-bezouh-des-freres-musulmans-a-l-amour-de-la-france-chretienne-184271

  4. Anne dit :

    Ghislaine Dumesnil a travaillé 16 ans à la RATP. Dans un témoignage poignant, elle raconte comment son entreprise a évolué au gré des « plans banlieues » et de l’arrivée d’employés islamistes. Brimades sexistes, refus de prendre un bus derrière les femmes… Son quotidien l’a poussé à quitter la RATP … et la région parisienne.

    Pourtant il suffisait de quelques médicaments !

  5. Patrick dit :

    Cette coutume qu’ont les musulmans de ne manger que de la viande Halal, outre le fait que l’égorgement sans anesthésie est un acte absolument barbare, est dangereuse. Car elle favorise des germes pathogènes qui peuvent être mortels. Le Dr de Peretti, président de Vigilance Halal, n’hésite pas à parler de régression sanitaire. Il a publié plusieurs vidéos pédagogiques pour faire comprendre les dangers de l’abattage halal. Il s’attend à un grand scandale sanitaire lié à l’abattage halal dans les temps à venir.

    Vigilance Halal sur la souffrance animale :

    Les aspects sanitaires du halal :

    L’abattage halal en Afrique du nord :

    La taxe halal permet aussi à financer des réseaux terroristes :

    Identité, laïcité, les aspects annexes du halal :

    Le Dr Jean Louis Thillier, lauréat de la Faculté de Médecine de Tours, immunopathologiste et physiopathologiste, membre fondateur de l’Institut de Physiopathologie humaine, consultant scientifique européen en Investigations Scientifiques, Analyses et Évaluations des Risques en Sécurité Sanitaire, ancien Dr général et scientifique d’Euroscience-Santé, membre d’European Expertise & Expert Institut (Association pour la recherche en Toxicologie) écrit ce qui suit au Dr de Peretti : « Sur le plan juridique, pour un enfant qui décède d’une atteinte rénale par une bactérie E. coli pathogène O157 ou non-157, on peut dire : en relation possible avec la méthode Halal. »

    En France en 2010, 51% des animaux étaient abattus rituellement. 40% des bovins adultes. 58% des ovins. 26% des veaux. 22% des caprins.

    La protection animale en abattoir (rapport confidentiel) :
    http://www.lepoint.fr/html/media/pdf/rapport-confidentiel-agriculture.pdf
    A noter que l’abattage halal est interdit au Danemark et en Suisse.
    http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/02/18/le-danemark-met-fin-a-l-abattage-rituel_4368721_3232.html
    http://www.ville-geneve.ch/index.php?id=16358&id_detail=1726

    Aveu fait à l’Assemblée nationale par Dominique Langlois, président de l’interprofession du bétail et de la viande (INTERBEV), dans le cadre de la commission parlementaire sur les abattoirs : L’arrêt de l’abattage rituel serait une « catastrophe économique » et il n’est pas question d’étiqueter la viande halal.

    Ce qu’il y a de plus comique, c’est de voir les Imams moyennant argent, donner leur « bénédiction » à une viande halal qui est à 90% le produit d’un acte homosexuel. Il n’est pas sûr qu’Allah l’apprécie. L’homosexualité n’est-elle pas condamnée lourdement dans l’Islam ? Voir à partir de 23 mn :

    Blague racontée dans les pays occidentaux : Un musulman doit se faire opérer de l’appendicite. On l’emmène dans la salle d’opération et il voit le chirurgien qui vient vers lui avec un bistouri.
    – Eh docteur ! Je ne suis pas encore endormi !
    – Je sais, dit le chirurgien, mais aujourd’hui j’opère halal !

    Il y a même maintenant des médicaments « halal ! Comme ici du sélénium, avec un composant en gélatine bovine certifié halal !
    http://lesalonbeige.blogs.com/.a/6a00d83451619c69e201b8d2150b73970c-800wi

    Dans le reportage d’Armel Joubert des Ouches, durant le Ramadan, les dépenses des ménages musulmans augmenteraient de 40 %. « On nous fait croire depuis 40 ans que les musulmans sont 5 millions en France ! Cela signifierait que nos parents n’ont jamais fait d’enfants », affirme Azouz Begag, chercheur en sociologie au CNRS et ancien ministre. « En réalité nous sommes entre 15 et 20 millions ». Il est donc normal que le halal connaisse une pleine expansion sur le territoire. Un marché colossal qui progresserait en fait de 12 % chaque année. Son chiffre d’affaire approchait déjà les 6 milliards d’euros en 2013, 400.000 tonnes de viande produite sur le territoire. Les vétérinaires dans leur ensemble alertent régulièrement les pouvoirs publics sur les risques sanitaires découlant de l’abattage halal. Les animaux sont égorgés sans étourdissement. Pour André Roux, ancien directeur d’abattoir dans le sud-ouest de la France « Le risque, c’est la contamination par la bactérie Escherichia coli. Il existe pourtant une règle sanitaire validée à l’échelle européenne : Lors de la saignée de l’animal, la trachée et l’œsophage doivent rester intacts. Or l’abattage halal en coupant toutes les structures du cou par un égorgement large, sectionne la trachée et l’œsophage ! En juillet 2014, le député Nicolas Dhuicq déposait un projet de loi réclamant un étiquetage spécifique sur la viande halal. Trois ans après, les amendements déposés successivement par le député sont restés sans réponse…

  6. Tonio dit :

    Choc des civilisations entre une Française et un « Rebeu » :

  7. Andrée dit :

    Le problème de la polygamie en France à cause du laxisme des hommes politiques français :

  8. Véronique dit :

    En présence de la Reine des Pays-Bas, le chef d’orchestre musulman s’octroie le droit de donner à la Reine une conférence sur la «beauté» de l’Islam et sur la mission confiée à lui par Allah en qui il prie les présents de croire. En signe de protestation, les musiciens de l’orchestre néerlandais quittent la scène.

  9. Line dit :

    « Imam à l’église : une grave offense à la foi et à la raison »

    « Le président de la Conférence Episcopale Italienne, Angelo Bagnasco, a critiqué ces catholiques qui se sont montrés déconcertés et pour la plupart indignés, par l’invitation adressée aux musulmans de venir prier, dimanche 31 juillet, dans les églises italiennes : « Vraiment je n’en comprends pas le motif – a-t-il dit –. Il me semble vraiment qu’il n’y a aucun motif ». L’adhésion de milliers de musulmans à la prière devant l’autel se veut, d’après lui, « une parole de condamnation et une prise de distance absolue, de la part de ceux qui, musulmans mais pas seulement, n’acceptent aucune forme de violence ».

    En réalité, comme l’a observé Mgr Antonio Livi sur le site La nuova Bussola quotidiana, la participation des musulmans aux cérémonies liturgiques, en Italie et en France, a constitué un acte à la fois sacrilège et insensé. Sacrilège parce que les églises catholiques, contrairement aux mosquées, ne sont pas des centres de conférence ou de propagande, mais des lieux sacrés, où l’on rend le culte d’adoration dû à Jésus-Christ, réellement présent “corps, sang, âme et divinité” dans l’Eucharistie. Si l’on jugeait nécessaire une rencontre pour condamner la violence, cet acte politique pouvait se tenir dans tout autre lieu, mais pas dans la maison de Dieu qui, pour le pape et les évêques italiens, ne peut qu’être l’unique vrai Dieu en trois Personnes, combattu manu militari par l’Islam au cours des siècles.

    A Rome, dans la basilique de Sainte Marie-du-Trastevere, où étaient assis au premier rang trois imams de la Capitale, deux d’entre eux, Ben Mohamed Mohamed et Sami Salem, ont parlé en chaire citant à plusieurs reprises le Coran, mais ont tourné le dos à l’Evangile durant l’Homélie, murmurant une prière musulmane pendant que les catholiques récitaient le Credo. Dans la cathédrale de Bari, l’Imam Sharif Lorenzini a récité en arabe la première sourate du Coran qui condamne en ces termes l’incrédulité des chrétiens : « Montre-nous la voie de rectitude, la voie de ceux que tu as gratifiés, non pas celle des réprouvés, non plus que de ceux qui s’égarent ».

    Ce qui est advenu est aussi un acte sans raison, précisément parce qu’il n’y a aucun motif pour que les musulmans soient invités à prier et à prêcher dans une église catholique. L’initiative des évêques italiens et français laisse croire que l’Islam, en tant que tel, n’a aucune responsabilité dans la stragégie de terreur, comme si ce n’était pas au nom du Coran que des musulmans fanatiques mais cohérents, massacrent les chrétiens dans le monde. Nier, comme l’a fait le pape François, que la guerre en cours est une guerre religieuse, est comme si l’on avait nié que dans les années 70 les brigades rouges menèrent une guerre politique contre l’Etat italien. Le mouvement des terroristes de l’Etat Islamique est religieux et idéologique et tire sa raison d’être d’un certain nombre de versets du Coran. Au nom du Coran, des dizaines de milliers de catholiques sont persécutés dans le monde entier, du Moyen-Orient, au Nigéria et à l’Indonésie. Tandis que le dernier numéro de Dabiq, la revue officielle du Califat, invite ses militants à détruire la Croix et à tuer les chrétiens, la Conférence Episcopale Italienne (CEI) libère la religion musulmane de toute responsabilité, mettant sur le compte d’un petit groupe d’extrémistes les massacres des derniers mois. Mais c’est exactement le contraire : il n’y a qu’une minorité (23 000 sur plus de 2 millions de musulmans officiellement référencés) qui ont adhéré à l’initiative insensés promue par la CEI. Comment donner raison à la majorité qui a décliné l’invitation accusant d’hypocrisie ceux qui l’ont acceptée ? Pourquoi les musulmans, qui professent une foi religieuse non seulement différente mais opposés à la foi catholique, devraient aller prier et prêcher dans une église catholique ou devraient inviter les catholiques à prêcher et prier dans leurs mosquées ? Ce qui est arrivé le 31 juillet est, sous tous les aspects, une grave offense à la foi comme à la raison ».

    (Roberto de Mattei « Il Tempo » 3/08/2016)

  10. Patrick dit :

    L’Islam est-il compatible avec les pays chrétiens ? La réponse de Michel Paulat, ancien fonctionnaire français des Affaires Étrangères aux USA, aux Finlandais :

  11. Eloïse dit :


    Manipulation médiatique australienne :

    C’est un reportage, diffusé le 18 septembre 2016 sur la chaîne de télévision australienne privée Channel 7, à l’audience très large, censé être accablant pour les Français : on y voit un homme accompagné de deux femmes en burkini se faire expulser d’une plage de Villeneuve-Loubet par des baigneurs sans complexe. Une femme, lunettes noires et chapeau de paille, adresse un signe éloquent à la caméra, pointant son pouce vers le sol, une moue de dégoût sur le visage. Un homme en gros plan lâche sèchement : « Vous faites demi-tour et vous partez. » À l’origine de ce reportage, Zeynab Alshelh une étudiante australienne de 23 ans, qui a voulu montrer « sa solidarité avec les musulmanes françaises », selon le compte rendu qu’en a fait l’AFP le 20 septembre. Seulement voilà, selon une contre-enquête parue dès le 20 septembre dans Nice-Matin, il s’agit d’un pur et simple bidonnage.
    http://www.nicematin.com/faits-divers/femme-en-burkini-chassee-dune-plage-a-villeneuve-loubet-un-coup-monte-79276

    Le journal a retrouvé deux témoins présents le jour du tournage. Une mère de famille d’abord qui relate que les caméras étaient là avant l’arrivée des deux femmes en burkini. Et qui se trouve être la nièce de l’homme qui prononce « l’arrêté d’expulsion » de la famille musulmane. « Il n’a jamais demandé à ce que ces trois personnes quittent la plage. Il s’adressait à la caméra pour demander au cameraman de partir. Il y avait des enfants sur la plage, dont les nôtres, et on ne voulait pas qu’ils soient filmés. » Dans le reportage, Zeynab Alshelh explique qu’elle et ses compagnons ont dû quitter la plage, car des gens les ont menacés d’appeler la police. De fait, après ces paroles peu amènes, on aperçoit ce même homme téléphoner : « Oui, il appelait la police. Pas pour les faire intervenir pour chasser ces personnes, mais pour demander comment on pouvait faire pour empêcher la caméra de nous filmer, surtout nos enfants », insiste le témoin interrogé par Nice-Matin.

    Il faut tout de même reconnaitre qu’il n’y a pas que les musulmans qui se font remarquer sur les plages occidentales !

  12. Xavier dit :

    Un artisan parisien sollicité pour effectuer des travaux dans un appartement cossu du XVIe arrondissement de la capitale, par la fille de l’ex-roi d’Arabie Saoudite Khaled, l’homme ne se doutait pas qu’il serait passé à tabac et menacé avec une arme pour avoir fait, comme à son habitude, un cliché de l’appartement avant le début de ses travaux pour tout remettre en place à la fin du chantier. Le garde du corps de la princesse l’a frappé, avant de le ligoter et de le mettre à genoux devant la noble saoudienne. L’homme de main l’a ensuite braqué avec son arme pour le contraindre à lui baiser les pieds. «Il faut le tuer, ce chien, il ne mérite pas de vivre», a alors déclaré la princesse.

    Selon le procès-verbal de la plainte déposée au commissariat, l’artisan a été séquestré durant quatre heures, avant qu’une copie de sa pièce d’identité ne soit faite par les gardes du corps de la princesse. Les Saoudiens l’ont ensuite jeté dehors, l’interdisant «à jamais» de revenir dans l’arrondissement, conservant tout son matériel, et sans s’acquitter d’une facture de 20 000 euros.
    https://francais.rt.com/france/26952-princesse-saoudienne-paris-artisan

  13. Engel dit :

    Avant la guerre civile programmée par les élites, la zizanie dans les médias alternatifs !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s