Témoignages franco-maghrebins sur le choc des cultures

Yéménite crucifié pour s’être converti au christianisme

 

Les vacances vont se terminer. Des hommes et femmes se seront rencontrés lors d’un voyage à l’étranger. Certains couples se formeront malgré les divergences de culture.

Le livre de  Clotilde Clovis   qui vient de sortir « Candide au Pays d’Allah »donne un aperçu des obstacles, souvent ignorés au début, auxquels  doivent faire face les nouveaux couples. Clotilde est une jeune française qui était athée, portant tout de même un intérêt envers le bouddhisme. Elle tomba amoureuse d’un tunisien musulman et finit par le suivre au Maghreb après son doctorat.

http://www.youtube.com/watch?v=bGXgIT5f7PQ&feature=player_embedded

Le mariage civil se fit en France. Cela permettait à l’époux d’obtenir certains avantages tels que posséder un passeport français ou profiter de droits sociaux. Comme il travaillait à Tunis, les deux enfants qu’ils eurent ensemble, furent scolarisés au lycée laïc  français  de la capitale.

Clotilde avait rejeté le christianisme, n’ayant pas été éduqué dans cette religion. L’église était pour elle une institution vieillotte, désuète et même ridicule, jusqu’à provoquer un sentiment de honte d’avoir été baptisée toute petite par tradition. Elle connaissait le personnage de Jésus, le voyant comme un prophète (c’est-à-dire celui qui annonce la venue d’un Sauveur), ressemblant à  Gandhi.

Elle commença à se poser des questions, quand on lui confirma qu’elle ne pourrait pas travailler comme professeur d’université en Tunisie, car non musulmane. De même, pour avoir la nationalité tunisienne, il fallait qu’elle le soit. Elle découvrit pour la première fois que les tunisiens chrétiens étaient grandement infériorisés dans la vie sociale. Théoriquement d’ailleurs, ils ne devraient même pas exister.  Elle réussit toutefois à trouver un poste de professeur de mathématiques dans un lycée français. Et là, une autre surprise l’attendait. Dans son école, financée par l’Education Nationale française, des cours de catéchèse musulmane y étaient donnés et on apprenait aux élèves à réciter des prières musulmanes.

Elle découvrit alors que la grande majorité des Françaises mariées avec un Musulman, s’étaient converties, leur permettant ainsi de bénéficier de certains droits. Si la femme divorce par exemple, non musulmane, elle perd automatiquement la garde de ses enfants. Tous les biens du ménage, en cas de décès du mari, restent à la belle famille. Car un catalogué « chrétien » ne peut hériter d’un musulman !  Ses enfants devant être musulmans, on demanda à ce que son garçon soit circoncis. Elle remarqua aussi que lors du Ramadan, les écoliers se permettaient de leur lancer des pierres car non pratiquants.

Clotilde se mit alors à étudier le Coran et à essayer de le comparer aux Évangiles, si longtemps ignorés. Elle se choisit un prénom arabe et décida de suivre toutes les coutumes de son mari. Sa belle famille l’avait impressionnée  de par ses valeurs humaines et sa quête du sacré. Des qualités que de nombreux occidentaux ont perdues, en échange d’un  individualisme bien égoïste.

Mais le Dieu présenté dans le Coran lui sembla bien trop violent. Elle apprit que si un Musulman après 3 avertissements ne faisait pas sa prière, on pouvait le tuer. Et bien d’autres cas cruels. A contrario, les Évangiles lui faisaient découvrir un Dieu d’amour et de pardon. « Il aime tous les êtres humains, de la même façon qu’un amoureux envers sa bien aimée. »  Elle fit part de ses découvertes à ses enfants. Sa fille voulut être baptisée, mais les religieux catholiques  l’en dissuadèrent.  Cette soumission des prêtres ou des évêques en terre d’Islam est une réalité. Autant le savoir, même si cette attitude de leur part est peu glorieuse.  A la fin, souffrant de ce manque de liberté, elle décida de repartir avec ses deux enfants en France.

Pour elle, le sort de la femme n’est pas enviable. Non seulement le Coran donne à son mari le droit de la battre mais il légitime la polygamie. La femme doit baisser le ton devant son mari. Il est intéressant de noter que ce qui annule la prière, c’est de voir passer un âne, un chien noir ou une femme ! Et une femme n’a accès au paradis, que dans la mesure où son mari est satisfait d’elle.

Coran 4.34 : « Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu´Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu´ils font de leurs biens. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l´absence de leurs époux, avec la protection d´Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d´elles dans leurs lits et frappez-les. »

Coran 4.3 : « Il est permis d´épouser deux, trois ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent, mais, si vous craignez de n´être pas justes avec celles-ci, alors une seule, ou des esclaves que vous possédez. Cela afin de ne pas faire d´injustice. »

Dans l’Islam, même si cela va contre votre conscience, vous devez vous soumettre, alors que chez les Chrétiens, la soumission est volontaire. On peut la refuser sans crainte de recevoir des coups de bâtons ou se faire crucifier.

Coran 5:33 ; « La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici-bas; et dans l’au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment. »

 

Ce Yéménite crucifié par exemple, n’a commis aucun crime :

Sauf celui d’avoir cru en Jésus comme rédempteur et sauveur pour sa vie (le plus grand crime sanctionné sévèrement et atrocement par les musulmans selon le commandement de leur charia). Ce qui est inscrit sous la photo se traduit par: « Crucifié par les adeptes de la charia au nom de la religion à Azzane ».

Cette intolérance envers les autres religions est particulièrement morbide, et comme le prédit Pedro Régis ou Marie-Julie Jahenny, une idée fixe semble les obnubiler : devoir conquérir Rome et l’Andalousie !

http://www.youtube.com/watch?v=tEhcRfyvBtc&feature=relmfu

Et quand le pape devra fuir hors de Rome, commenceront les événements tant redoutés de la fin des temps. Ce sera le moment où on assistera à une gigantesque panique financière, à une guerre fulgurante, faisant s’affronter ces deux civilisations sous le regard de la haute finance sioniste responsable. La croix blanche alors apparaitra ainsi que  l’Avertissement. Ce jours là, bienheureux celui qui aura des provisions.

 

Malgré ces contraintes infernales et la peur qui en découle, on constate toutefois de nombreuses conversions de musulmans en chrétiens :

Sur Al Jazeerah, conversion en Afrique, de 6 millions d’ex musulmans en chrétiens par an http://www.youtube.com/watch?v=tIZfdTjkNUY
Le fils d’un chef du Hamas converti chrétien :
http://www.youtube.com/watch?v=cij481Herv0
Ex musulmane marocaine convertie chrétienne ! Nora d’Agadir :
http://www.youtube.com/watch?v=MOlZ_CtkVEI
Toufik un arabe ex musulman converti chrétien :
http://www.youtube.com/watch?v=9cHIEasgvaM
Algérie-Maroc, l’algérien Cheikh Haitham va tuer Rachid, un chrétien marocain
http://www.youtube.com/watch?v=ybxtQqxsYas

Jeune musulman tunisien converti au christianisme, égorgé rituellement à cause de son changement de religion.

Les rabbins proclament la divinité de Jésus Christ Yeshoua le Messie
http://www.youtube.com/watch?v=kQ5iSh0dM2Q
Enfants juifs algériens dansant pour Jésus :
http://www.youtube.com/watch?v=n1jmb6ieSR4

Ex musulman devenu prêtre chrétien :
http://www.youtube.com/watch?v=utHnIEfr3eM
Une marocaine ex musulmane devient chrétienne avec ses enfants
http://www.youtube.com/watch?v=fA_NwwkiIeA
Chinois Uyghur, ex musulmans, convertis au christianisme :
http://www.youtube.com/watch?v=nAl3YYIVhcw
Algérie chrétienne, réveil grandiose ! Toujours + de conversions malgré les menaces :
http://www.youtube.com/watch?v=AS7HT36ABnM
Une femme kabyle explique sa conversion et sa foi à des amazigh chrétiens (en kabyle) :
http://www.youtube.com/watch?v=-lltDZMEtwY
Une française convertie à l’Islam découvre la Vérité sur Dieu et vient au christianisme :
http://www.youtube.com/watch?v=QmfdOKS3cKU
Professeur de l’université sunnite Al Azhar converti et baptisé Marc Gabriel :
http://www.youtube.com/watch?v=3gR-D2TzBCU
Ex frère musulman égyptien converti, de l’erreur en islam à la Vérité d’Allah  :
http://www.youtube.com/watch?v=yzNMlG2rnhg
Un ex musulman accepte Jésus comme son sauveur en direct live :
http://www.youtube.com/watch?v=dxKvvlKxNqs

2 Afghans condamnés pour s’être convertis ! Quel courage incroyable !

Algérie : des centaines de milliers de conversions au christianisme chaque année :
http://www.youtube.com/watch?v=9E2pJghSLsI
Ahmed ex musulman du Maroc se convertit au christianisme el hamdoulilah
http://www.youtube.com/watch?v=9jLumYMpU50
Docteur Mohamed Said ex musulman, sa conversion :
http://www.youtube.com/watch?v=4cctDt-tSmE
Des algériens de Kabylie AMAZIGH chrétiens (en langue AMAZIGH) :
http://www.youtube.com/watch?v=9f6Y5d1G6x0
Tunisiennes nouvelles chrétiennes (en tunisien)
http://www.youtube.com/watch?v=qst4itYJwbQ
Ex musulmane explique pourquoi elle a quitté l’islam  (Mohamed faux prophète et coran falsifié)
http://www.youtube.com/watch?v=9NhOnY4NaQM
Tamazgha Maroc et Algérie réunis par Jésus Christ – 2 chrétiens d’Afrique du Nord
http://www.youtube.com/watch?v=6Rxt_DCOm1w
Saoudien ex musulman converti chrétien, el hamdoulilah ! :
http://www.youtube.com/watch?v=4Cx5lpawAKg
Al Jazeerah conversion de 6 millions d ex musulmans chaque année rien qu’ en Afrique :
http://www.youtube.com/watch?v=tIZfdTjkNUY
2 Marocains chrétiens ex musulmans – De l’égarement en islam au Vrai Dieu Vivant mashallah
http://www.youtube.com/watch?v=2nX62RepntU

« Le prix à payer » pour un Irakien pour être bien avec sa conscience.

Faisal Malik ex musulman (an ex Muslim about Gods Plan with Muslims):
http://www.youtube.com/watch?v=GxTiOJBB2WQ
Marocain converti chrétien et torturé (sa famille a essayé de le tuer) :
http://www.youtube.com/watch?v=WltS_sE3epA
Femme saoudienne convertie au christianisme
http://www.youtube.com/watch?v=UDD9jZB5C_w
Ex musulman baptisé par le pape : De Magdi à Cristiano el hamdoulillah !
http://www.youtube.com/watch?v=0MrnGoE3kJE
Dr Nasir, un riche homme d affaire ex musulman, de l’égarement de l’ islam à la Vraie Religion :
http://www.youtube.com/watch?v=3zhVxP50Cdg
Mahmoud ex musulman, du blasphème en islam à la Vérité qui vient de Dieu
http://www.youtube.com/watch?v=iksSILHeYyg
Une grand mère ex- musulmane convertie au Vrai Dieu
http://www.youtube.com/watch?v=YdRf8TNc_n8

 

danseuse arabe

Publicités

161 commentaires sur “Témoignages franco-maghrebins sur le choc des cultures

  1. Tonio dit :

    Choc des civilisations entre une Française et un « Rebeu » :

  2. Andrée dit :

    Le problème de la polygamie en France à cause du laxisme des hommes politiques français :

  3. Véronique dit :

    En présence de la Reine des Pays-Bas, le chef d’orchestre musulman s’octroie le droit de donner à la Reine une conférence sur la «beauté» de l’Islam et sur la mission confiée à lui par Allah en qui il prie les présents de croire. En signe de protestation, les musiciens de l’orchestre néerlandais quittent la scène.

  4. Line dit :

    « Imam à l’église : une grave offense à la foi et à la raison »

    « Le président de la Conférence Episcopale Italienne, Angelo Bagnasco, a critiqué ces catholiques qui se sont montrés déconcertés et pour la plupart indignés, par l’invitation adressée aux musulmans de venir prier, dimanche 31 juillet, dans les églises italiennes : « Vraiment je n’en comprends pas le motif – a-t-il dit –. Il me semble vraiment qu’il n’y a aucun motif ». L’adhésion de milliers de musulmans à la prière devant l’autel se veut, d’après lui, « une parole de condamnation et une prise de distance absolue, de la part de ceux qui, musulmans mais pas seulement, n’acceptent aucune forme de violence ».

    En réalité, comme l’a observé Mgr Antonio Livi sur le site La nuova Bussola quotidiana, la participation des musulmans aux cérémonies liturgiques, en Italie et en France, a constitué un acte à la fois sacrilège et insensé. Sacrilège parce que les églises catholiques, contrairement aux mosquées, ne sont pas des centres de conférence ou de propagande, mais des lieux sacrés, où l’on rend le culte d’adoration dû à Jésus-Christ, réellement présent “corps, sang, âme et divinité” dans l’Eucharistie. Si l’on jugeait nécessaire une rencontre pour condamner la violence, cet acte politique pouvait se tenir dans tout autre lieu, mais pas dans la maison de Dieu qui, pour le pape et les évêques italiens, ne peut qu’être l’unique vrai Dieu en trois Personnes, combattu manu militari par l’Islam au cours des siècles.

    A Rome, dans la basilique de Sainte Marie-du-Trastevere, où étaient assis au premier rang trois imams de la Capitale, deux d’entre eux, Ben Mohamed Mohamed et Sami Salem, ont parlé en chaire citant à plusieurs reprises le Coran, mais ont tourné le dos à l’Evangile durant l’Homélie, murmurant une prière musulmane pendant que les catholiques récitaient le Credo. Dans la cathédrale de Bari, l’Imam Sharif Lorenzini a récité en arabe la première sourate du Coran qui condamne en ces termes l’incrédulité des chrétiens : « Montre-nous la voie de rectitude, la voie de ceux que tu as gratifiés, non pas celle des réprouvés, non plus que de ceux qui s’égarent ».

    Ce qui est advenu est aussi un acte sans raison, précisément parce qu’il n’y a aucun motif pour que les musulmans soient invités à prier et à prêcher dans une église catholique. L’initiative des évêques italiens et français laisse croire que l’Islam, en tant que tel, n’a aucune responsabilité dans la stragégie de terreur, comme si ce n’était pas au nom du Coran que des musulmans fanatiques mais cohérents, massacrent les chrétiens dans le monde. Nier, comme l’a fait le pape François, que la guerre en cours est une guerre religieuse, est comme si l’on avait nié que dans les années 70 les brigades rouges menèrent une guerre politique contre l’Etat italien. Le mouvement des terroristes de l’Etat Islamique est religieux et idéologique et tire sa raison d’être d’un certain nombre de versets du Coran. Au nom du Coran, des dizaines de milliers de catholiques sont persécutés dans le monde entier, du Moyen-Orient, au Nigéria et à l’Indonésie. Tandis que le dernier numéro de Dabiq, la revue officielle du Califat, invite ses militants à détruire la Croix et à tuer les chrétiens, la Conférence Episcopale Italienne (CEI) libère la religion musulmane de toute responsabilité, mettant sur le compte d’un petit groupe d’extrémistes les massacres des derniers mois. Mais c’est exactement le contraire : il n’y a qu’une minorité (23 000 sur plus de 2 millions de musulmans officiellement référencés) qui ont adhéré à l’initiative insensés promue par la CEI. Comment donner raison à la majorité qui a décliné l’invitation accusant d’hypocrisie ceux qui l’ont acceptée ? Pourquoi les musulmans, qui professent une foi religieuse non seulement différente mais opposés à la foi catholique, devraient aller prier et prêcher dans une église catholique ou devraient inviter les catholiques à prêcher et prier dans leurs mosquées ? Ce qui est arrivé le 31 juillet est, sous tous les aspects, une grave offense à la foi comme à la raison ».

    (Roberto de Mattei « Il Tempo » 3/08/2016)

  5. Patrick dit :

    L’Islam est-il compatible avec les pays chrétiens ? La réponse de Michel Paulat, ancien fonctionnaire français des Affaires Étrangères aux USA, aux Finlandais :

  6. Eloïse dit :


    Manipulation médiatique australienne :

    C’est un reportage, diffusé le 18 septembre 2016 sur la chaîne de télévision australienne privée Channel 7, à l’audience très large, censé être accablant pour les Français : on y voit un homme accompagné de deux femmes en burkini se faire expulser d’une plage de Villeneuve-Loubet par des baigneurs sans complexe. Une femme, lunettes noires et chapeau de paille, adresse un signe éloquent à la caméra, pointant son pouce vers le sol, une moue de dégoût sur le visage. Un homme en gros plan lâche sèchement : « Vous faites demi-tour et vous partez. » À l’origine de ce reportage, Zeynab Alshelh une étudiante australienne de 23 ans, qui a voulu montrer « sa solidarité avec les musulmanes françaises », selon le compte rendu qu’en a fait l’AFP le 20 septembre. Seulement voilà, selon une contre-enquête parue dès le 20 septembre dans Nice-Matin, il s’agit d’un pur et simple bidonnage.
    http://www.nicematin.com/faits-divers/femme-en-burkini-chassee-dune-plage-a-villeneuve-loubet-un-coup-monte-79276

    Le journal a retrouvé deux témoins présents le jour du tournage. Une mère de famille d’abord qui relate que les caméras étaient là avant l’arrivée des deux femmes en burkini. Et qui se trouve être la nièce de l’homme qui prononce « l’arrêté d’expulsion » de la famille musulmane. « Il n’a jamais demandé à ce que ces trois personnes quittent la plage. Il s’adressait à la caméra pour demander au cameraman de partir. Il y avait des enfants sur la plage, dont les nôtres, et on ne voulait pas qu’ils soient filmés. » Dans le reportage, Zeynab Alshelh explique qu’elle et ses compagnons ont dû quitter la plage, car des gens les ont menacés d’appeler la police. De fait, après ces paroles peu amènes, on aperçoit ce même homme téléphoner : « Oui, il appelait la police. Pas pour les faire intervenir pour chasser ces personnes, mais pour demander comment on pouvait faire pour empêcher la caméra de nous filmer, surtout nos enfants », insiste le témoin interrogé par Nice-Matin.

    Il faut tout de même reconnaitre qu’il n’y a pas que les musulmans qui se font remarquer sur les plages occidentales !

  7. Xavier dit :

    Un artisan parisien sollicité pour effectuer des travaux dans un appartement cossu du XVIe arrondissement de la capitale, par la fille de l’ex-roi d’Arabie Saoudite Khaled, l’homme ne se doutait pas qu’il serait passé à tabac et menacé avec une arme pour avoir fait, comme à son habitude, un cliché de l’appartement avant le début de ses travaux pour tout remettre en place à la fin du chantier. Le garde du corps de la princesse l’a frappé, avant de le ligoter et de le mettre à genoux devant la noble saoudienne. L’homme de main l’a ensuite braqué avec son arme pour le contraindre à lui baiser les pieds. «Il faut le tuer, ce chien, il ne mérite pas de vivre», a alors déclaré la princesse.

    Selon le procès-verbal de la plainte déposée au commissariat, l’artisan a été séquestré durant quatre heures, avant qu’une copie de sa pièce d’identité ne soit faite par les gardes du corps de la princesse. Les Saoudiens l’ont ensuite jeté dehors, l’interdisant «à jamais» de revenir dans l’arrondissement, conservant tout son matériel, et sans s’acquitter d’une facture de 20 000 euros.
    https://francais.rt.com/france/26952-princesse-saoudienne-paris-artisan

  8. Engel dit :

    Avant la guerre civile programmée par les élites, la zizanie dans les médias alternatifs !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s