La France boira la lie mais un Roi la sauvera !

Avant la Révolution Française, on apprenait que le Christ est le roi de l’univers et donc légitimement  roi de France. Car de même qu’il délègue ses pouvoirs spirituels au Pape, il délègue ses pouvoirs temporels au roi de son choix. D’où la cérémonie du sacre à Reims. En tuant le roi Louis XVI, on empêchait du même coup ce lien, entre le spirituel et les hommes. L’année 1789, n’aurait-elle pas été la date d’ouverture des portes de l’enfer ? Ne serait-on pas porté à le croire ?

On ne serait donc pas étonné de voir un jour, quand l’homme se sera complètement fourvoyé dans l’idée d’être lui-même dieu, resurgir dans notre histoire, un roi descendant direct de Louis XVI.

.

De nombreuses prophéties d’ailleurs, semblent vouloir nous amener à cette possibilité :

.

Extrait d’un message de la Sainte Vierge lors des apparitions de Kerizinen (France 1948) :

 » Je descends pour relever et sauver la France. Dans quelques temps je lui donnerai un grand chef, un Roi. Elle connaîtra alors un tel redressement que son influence spirituelle sera prépondérante dans l’Univers. Je veux rechristianiser la France qui, revenue au Christ, revêtira un caractère tellement religieux qu’elle redeviendra lumière des peuples païens. »

.

Celui adressé à Agnès-Marie (France) :

 » Je veux que Ma joie règne sur la terre comme au ciel. Ainsi j’établirais Mon règne sur la terre par Mon règne sur la France… Les fondements de Paris seront ébranlés jusque dans les profondeurs de la terre. Un mal étrange se répand comme une lèpre inguérissable. Mon Eglise s’éteint. La France meurt. L’Europe suffoque. L’Asie s’effondre. L’Amérique s’enlise. L’Afrique se déchire et l’Océanie est secouée. Tel est et sera le tableau du monde car il refuse Ma voix. « 

« La France est la nation que j’ai choisie pour mon plan d’Amour sur le monde… La France sera broyée pour en extraire les sucs vitaux… Aujourd’hui, chacune de vos lois n’a de valeur que si elle combat “l’ordre moral”. Votre nation sera passée au crible de ma justice. (13 février 2005). Oui, Je vous l’ai dit : la France sera broyée, mise à genoux… La France boira sa coupe d’amertume jusqu’à la lie. L’ennemi est aux portes et il attend seulement l’heure la plus propice pour s’introduire au cœur du pays. Je vous l’ai dit : En une nuit, il sera partout à la fois (7 novembre 2005). Votre terre va changer de visage… Les nations seront jugées. Il ne restera que cendre sur cendre de cette civilisation fondée par Mon ennemi. Je reprendrai le cours de l’histoire à partir du régicide ignoble (l’assassinat de Louis XVI)… Mon peuple ne fera qu’un avec son roi qui lui me sera uni (27 juin 2006). »
« Le temps de mon roi sera un temps d’inter-règne entre celui de Satan que vous subissez et qui est près de vous broyer et celui de Dieu par ma Personne Trinitaire. La terre sera alors transfigurée par Ma venue corporelle. J’aurai transformé avec vous cette terre conquise par Satan en un cadeau digne de paraître devant la face de Dieu. Chaque créature issue de l’amour du Père, émane de Lui avec sa liberté, et est expulsée du sein de Dieu pour une vie, qui dans sa liberté, choisit ou pas de revenir en Dieu. » Joachim Du Bellay n’a-t-il pas un peu exprimé cette nécessité dans un poème ?

Heureux qui comme Ulysse a fait un long voyage et s’en revient plein d’usage et raison vivre entre ses parents le reste de son âge.

« Le « donné » devient choisi, voilà la justification du chemin de Croix de la vie. Etre Fils du Père m’a été donné, mais j’ai confirmé mon propre choix par la Croix, en affirmant ainsi vouloir faire la volonté de mon Père qui est d’être son Fils. Il en est ainsi de chacun. Malheureusement, la capacité de faire ce choix dans l’histoire humaine est dénaturée par Satan. Je viens donc rétablir l’équilibre au Jour de ma Justice qui vient. J’ôterai le péché de la surface de la terre afin que votre choix puisse se faire sans interférence. Ne craignez pas d’aider ce Roi qui va se lever en mon Nom et que J’établirais sur l’humanité de manière éclatante. Aujourd’hui, dans votre société, c’est folie aux yeux des hommes que de parler de roi de droit divin, mais c’est vraiment sagesse aux yeux de Dieu. «  (30 janvier 2000)

.

Les prophéties de la Fraudais de Marie Julie Jahenny ont été écrites à la fin du XIXe siècle :

Pour elle, l’Eglise doit connaître 3 étapes : L’Église militante, celle qui prêche la foi, comme Jésus l’a fait pendant sa vie publique. L’Église souffrante, celle qui va subir la passion, et mourir comme le Christ sur la Croix. Mais avant la fin du monde, elle ressuscitera, ce sera l’Église triomphante.

Elle voit la France d’une laideur épouvantable. « Cette société secrète qui l’a séduite, l’a souillée, lui a demandé de persécuter Dieu,  va de plus en plus se réjouir mais elle touchera au terme de son espérance. Elle sera ensuite réduite en poussière. Tout ce qu’il y a dedans ne vaut rien. Il n’y faut fonder aucun espoir. C’est le déluge de l’iniquité ! Les familles qui voudront se protéger de cette souillure devront fuir, comme la Vierge dut fuir en Égypte. Et pour la France, l’Égypte sera la Bretagne. Cette province sera comme séparée de la France, alors que celle-ci s’appellera le champ des tombeaux. Elle deviendra un jour puissante. Ce sera une terre de grâce et de privilèges. »

Le dépistage de la drépanocytose donne un idée des lieux potentiellement dangereux selon les avertissements dès 1989 de Mgr Lefebvre (mais des personnes laïques comme l’anglais Enoch Powell étaient depuis bien avant conscients de ce problème) :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Enoch_Powell

Depuis, l’état a décidé de mettre fin à ce dénombrement du dépistage de la drépanocytose, en fermant les portes de l’agence qui en était chargée, pour d’obscures raisons administratives. Un autre thermomètre qu’on a préféré casser est celui de l’Indicateur national des violences urbaines (donc centré sur les « quartiers sensibles »), qui, après en avoir dénombré 11 000 en 2005, a vu sa publication aussitôt interrompue. Grâce aux compagnies d’assurance, on peut néanmoins se rabattre sur la plus innocente des « incivilités », à savoir le nombre de voitures brûlées chaque année (45 000), en grande majorité dans les mêmes « quartiers populaires ».

La colonisation de l’Europe par l’islam après la première crise pétrolière : Le 6 novembre 1973, les pays de l’OPEP ont procédé à un chantage avec les 9 pays de l’Union Européenne de l’époque, pétrole contre un basculement dans le camp arabe, avec une reconnaissance du peuple palestinien et la création en 1975 d’un Dialogue Euro-Arabe (DEO). De même, les Européens réclamèrent la venue d’une main d’œuvre maghrébine, en échange de l’acceptation de conditions formulées dans la charte élaborée à Djeddah en mars 1972 par l’Organisation de la coopération islamique (OCI) !  En 1983, l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO) et l’Organisation de la coopération islamique (OCI) s’accordent sur la mise au point d’un nouveau document intitulé « Stratégie de l’action islamique culturelle à l’extérieur du monde islamique ».

http://www.guerredefrance.fr/Documents/STRATEGIEVFLR1.pdf

Le document est adopté au Sommet de Doha au Qatar en 2000 par les pays membres de l’ISESCO. (avatar des Frères musulmans). C’est ainsi que la France est obligée d’aider les communautés islamiques à ne pas se fondre dans la culture française, en leur facilitant l’implantation de centres culturels, mosquées et écoles coraniques et l’apprentissage de l’arabe. Et à occuper des postes clefs dans le domaine politique, économique ou éducationnel du pays hôte.

https://ripostelaique.com/la-strategie-de-laction-culturelle-islamique-a-lexterieur-du-monde-islamique.html

La croissance de la population musulmane en Europe d’ici à 2050 :
https://blogs.mediapart.fr/sycophante/blog/291217/la-croissance-de-la-population-musulmane-en-europe-dici-2050

Certains rabbins se délectent de la destruction de l’Europe et du Vatican comme le Rav David Touitou (le frère de l’ancien propriétaire du Bataclan) « vous allez le payer très cher les Européens… Vous serez égorgé sur place. Rome disparaitra, quand Daesh et al Qaida auront compris qu’ils ont été manipulé par les occidentaux. L’islam va devenir le balais d’Israël. En s’entretuant, ils laisseront la place aux juifs. Ce que vous êtes en train de subir en France, en Europe, qui fait tellement peur, ça devrait être pour nous la meilleure nouvelle de notre histoire juive… C’est une excellente nouvelle que l’islam envahisse l’Europe, ça annonce la venue de Mashiah, et enfin la paix règnera dans le monde et les nations serviront le peuple d’Israël… Il faut être un crétin pour adorer la croix… »

R_P__Julio_Meinvielle_S_J_L’abbé Julio Meinvielle avait pourtant prévenu les Français dans son livre « Les juifs dans le mystère de l’histoire » (écrit en 1959, dernière édition en 1964) : « Tant que les peuples chrétiens adhèrent au Christ, ils n’ont rien à craindre de la synagogue. Mais malheur aux peuples chrétiens s’il arrive un jour où ils oublient que leur salut c’est le Christ ! Parce qu’alors, ils devront tomber sous l’esclavage déshonorant du diable, et de son exécuteur sur la terre, les juifs… »

Il ne faut pas oublier comment les juifs traitent Jésus :

Dans le Talmud :

  • Yebamoth 49b : « Jésus était un bâtard né dans l’adultère. »
    -Sanhédrin 106a & b : « Marie était une prostituée, Jésus était un mauvais homme. »
    -Sota 47a : « Jésus a été excommunié par un rabbin, Jésus adorait une brique, Jésus était un magicien et a conduit Israël à pécher. »
    -Shabbath 104b : « Jésus était un magicien et un imbécile. Marie était une femme adultère. »
    -Sanhédrin 43a : « Jésus était coupable de sorcellerie et d’apostasie, il méritait l’exécution. Les disciples de Jésus méritent d’être tués. »
    -Gittin 56b : « Jésus a été envoyé en enfer, où il est puni dans des excréments bouillants pour s’être moqué des rabbins. »

Les chrétiens ont du ainsi subir en France le scandale du Pisschrist (un crucifix dans de l’urine) et d’une pièce de théâtre « Sur le concept du visage du fils de Dieu » où 14 enfants  au théâtre d’Avignon envoyaient des excréments sur un immense portrait du Christ !

christianophobie

Mais le Rav David Touitou n’a-t-il pas quelque peu raison de nous prévenir quand on lit certains passages du Coran ?

Coran 9:29 : « Faites la guerre à ceux qui ne croient point en Allah ni au jour dernier, qui ne regardent point comme défendu ce que Allah et son apôtre ont défendu, et à ceux d’entre les hommes des Écritures qui ne professent pas la croyance de la vérité. Faites-leur la guerre jusqu’à ce qu’ils paient le tribut, tous sans exception, et qu’ils soient humiliés. »

Coran 47:4 : « Si vous rencontrez des infidèles, combattez-les jusqu’à ce que vous en ayez fait un grand carnage ; chargez de chaînes les captifs. »

https://www.hommenouveau.fr/1157/societe/la-violence-des-islamistes-a-t-elle-un-fondement-dans-le-coran–.htm

A noter que dans la Bible juive (Deutéronome 13.6-17) , changer de religion est, comme dans le Coran, sanctionné par la mort.

« Dans la salle de l’enfer (le parlement) on travaille à tous les métiers. Il y en a de toutes races, de toutes manières (honteuses). Ils attendent l’heure où le mal sera à son comble,  l’heure où les justes seront chassés de leur emploi ;  l’heure où la foi ne sera apparemment que faiblesse dégénérée ;  l’heure où le peuple ne sera gouverné que par des hommes qui, par leur vie abominable, attentatauront pratiquement renié le Sauveur. Ils ont déjà la corde en main, ceux qui vont conduire des milliers de Français à la mort la plus affreuse. La France devient le repaire d’un grand nombre d’étrangers qui écoutent si l’horloge de la sentence ne va pas bientôt sonner. Et elle va sonner le jour où elle entrera dans son déclin. D’abord en France, puis ailleurs.

En 2019 en Grande Bretagne, plus de 18.700 filles mineures étaient exploitées sexuellement par des gangs pakistanais.
https://www.independent.co.uk/news/uk/crime/grooming-gangs-child-sex-abuse-victims-rotherham-rochdale-latest-a9264656.html
Et les crimes commis à l’aide de couteaux atteignirent un niveau record , avec plus de 44 000 infractions enregistrées par la police.
https://www.independent.co.uk/life-style/knife-crime-statistics-stabbings-latest-cutlery-square-tip-blunt-viners-a9281791.html

En France, début 2020, on battait aussi un record, 1457 voitures furent brûlées malgré la mobilisation de 100 000 forces de l’ordre.

A Strasbourg, plus de 220, des policiers blessés et des abribus brisés.
https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/bas-rhin/strasbourg-0/nuit-saint-sylvestre-strasbourg-on-frole-catastrophe-c-est-tres-inquietant-1769807.html
A Besançon 127. A Limoges qu’une quarantaine mais les pompiers sont attaqués. A Metz, la tentative d’attaque de policiers par un homme fiché S, armé d’un couteau, a provoqué un début d’émeutes urbaines…
https://actu.fr/grand-est/metz_57463/attaque-metz-apres-lintervention-la-police-cocktails-molotov-voitures-brulees_30587566.html
A Montpellier on entendait des tirs de kalachnikov :

Les forces de l’ordre durent subir à certains endroits des tirs de mortier. On compte plus de 1500 lieux de non droit en France qui fêtent tous les ans de cette manière le 14 juillet, Halloween et le réveillon.
https://www.fdesouche.com/1318271-les-violences-du-reveillon-du-nouvel-an-videos

12 juin 2020 à Dijon, règlement de compte avec des armes entre des membres de la communauté tchétchène venus de toute la France, et des dealers maghrébins :
https://www.youtube.com/watch?v=Z5a9lh6iIIQ

Pour Pierre Brochand, directeur de la DGSE de 2002 à 2008, 65% des plus de 10 millions d’immigrés en France ne s’intégreront pas. Le problème, selon une loi mise en évidence par Paul Collier, 10 immigrés installés en font venir 7 autres par le jeu du droit (regroupement familial, mariages, études, naturalisations) et ces 17 en appellent 12 autres, et ainsi de suite à l’infini, comme dans une pyramide de Ponzi.
https://www.europe-israel.org/2020/01/lancien-directeur-de-la-dgse-dresse-un-bilan-desastreux-de-limmigration-en-france-il-y-a-10-millions-dimmigres-au-minimum-65-ne-sintegreront-pas-cest-secret-defense/

D’une manière générale, selon la préfecture de police, tous types de crimes et délits confondus, «près de 40 % des mis en cause» dans l’agglomération parisienne sont «de nationalité étrangère», qu’ils soient clandestins ou en situation régulière. Les chiffres ne précisent pas par contre la proportion des issus de l’immigration dans les 60% restants !
https://www.lefigaro.fr/actualite-france/la-police-nationale-veut-relever-le-defi-de-l-elucidation-20200210

Aujourd’hui, n’attendez rien de celui qui règne comme roi.

« Sa pensée est accordée à la pensée des autres, sa parole à leur parole, sa volonté à leur volonté. Sa puissance et ses pouvoirs ne sont pas plus que ceux de celui qui est le dernier. Dans la tempête, sa voix criera aussi fort que les autres, contre tout ce que Dieu a établi. Il n’y a pas de fermeté en lui. Ils l’ont mené, ils l’ont dirigé. Voilà le portrait de cet homme : C’est un poteau de boue.  Ses hommes en profiteront pour appesantir de fardeaux le peuple. Ce sera la ruine pour beaucoup de famille. Les ouvriers, dont l’emploi fournissait une occupation qui les empêchait d’être oisifs, n’auront plus de travail. Et cela sera volontairement organisé par ceux qui dirigent le pays. Les tribunaux de justice seront changés en tribunaux d’injustice. Les juges chrétiens seront remplacés. En chaque lieu de France, le peuple devra se soumettre à des surveillants ou subir l’emprisonnement et finir sa vie sous les armes tranchantes. En plusieurs endroits, Satan sera publiquement invoqué. Les gardiens de la paix traditionnels ne pourront plus circuler dans les villes. Ce sera le signal du pillage, d’une guerre civile terrible. De nombreuses personnes ne travaillant pas, n’attendent que le signal de la subversion dans les banlieues.  Pendant ce temps, l’Eglise aura été privé de son chef, les cloches ne sonneront plus, mais seront changés en instrument infernal, les croix (même celles des cimetières), les statues de saints seront brisées, les maisons religieuses ne seront plus protégées. Chacun aura permission d’y faire ce qu’il voudra. Une loi périlleuse donnera la liberté de laisser sortir les scélérats  maintenus jusque là en captivité. Et il ne sera plus possible de renvoyer ces étrangers qui mélangeront la poussière de leurs royaumes à la terre de la France. Ils auront l’orgueilleuse ambition d’arracher les restes des trésors, l’honneur et la dignité de la France. »

.

Une religion d’état sera mise en place.

« Les ennemis qui s’assemblent dans les loges sentent le moment approcher. D’autres esprits infâmes, qui veulent à nouveau crucifier Jésus, attendent le règne d’un nouveau Messie pour les rendre heureux. Ils imposeront un livre de paroles de l’abîme. C’est par eux que la jeunesse finira d’oublier son créateur. Plus aucun jeune enfant ne pourra être instruit à la véritable foi chrétienne. On les obligera à accepter des baptêmes sataniques et on leur donnera des prénoms de malheureux  ensevelis dans l’abîme. La jeunesse sera pervertie et détournée de la foi dans des écoles conçues pour les perdre et les rallier à leur infâme victoire. Aucune réclamation ne sera permise aux parents qui devront laisser leurs enfants se faire empoisonner par des doctrines infectes. Leurs cœurs seront flétris avant que leur corolle innocente ait pu s’ouvrir. Ils seront gâtés, et bientôt, tomberont dans une putréfaction dont l’odeur sera insupportable. Des émissaires passeront dans les maisons, faire signer l’abjuration ou ce sera la mort. Ils diront aux chrétiens «  voilà la croix, signez de votre sang que vous êtes de notre parti, reniez votre foi et votre baptême chrétien. » Et les gens signeront leur adhésion au prince de ce monde, Satan. Malheureusement, de nombreux religieux ne désapprouveront pas les lois du gouvernement, pour pouvoir encore exister à la tête de leurs fidèles. Ce sera la grande trahison du clergé français malgré l’appel du pape Il  lui sera demandé de laisser une plus grande liberté aux gens. Le pape devra faire face à leur insoumission et à leur désobéissance. Ils essayeront de briser l’unité qui existait entre lui et les prêtres. De nombreux « dits chrétiens », pour se soustraire aux menaces de mort, entreront avec empressement dans cette religion coupable, semblable à celle de Mahomet. C’est ainsi que de nombreux religieux ne lutteront pas pour le futur Roi. »

.

Les attaques contre les chrétiens :

« Ils viseront les tabernacles, les croix, les statues, l’eucharistie, les cérémonies dans les églises. On ne pourra entendre les voix des fidèles parmi celles très nombreuses des impies et francs-maçons. Ceux-là s’attaqueront à tous les pontifes du passé, ce sera leur joie au milieu de la grande crise. « Nous jurons de toute nos forces de renverser l’Eglise entière, de détrôner tous ceux qui, chaque matin célèbrent la messe » Les églises serviront de refuge aux animaux, de salles de plaisir, de théâtre de danses infernales, de lieux d’immolations d’animaux mais aussi de chrétiens. L’un des pires  ennemis des chrétiens y est décrit : Yeux féroces, longue barbe, mine vilaine, teint pâle et jaune, pas très gros mais grand. Les prêtres seront poursuivis comme on poursuit d’infâmes criminels. Certains trouveront refuge grâce à des âmes charitables. D’autres seront enfermés dans de vastes maisons. On les laissera liés, mourir de faim, de soif, de nudité avant de leur trancher la tête grâce à un instrument qui a déjà existé (la guillotine ?) Et le peuple sera réduit à des lois qui les enchaîneront. L’ouvrier qui gagne sa vie à la sueur de son front, se trouvera soumis et réduit. Il n’aura rien, pas même le nécessaire. S’il mendie un emploi pour rassasier sa faim, l’emploi sera tel que beaucoup préféreront mourir plutôt que s’y soumettre. »

.

La France sera la première renversée dans le mal :

« Vers cette époque, avant même la première crise de la fille aînée de l’Église, le peuple anglais sera trahi. A la descente du trône de sa reine, les choses ne se feront pas comme le Seigneur l’exige. Puis la mort viendra frapper celui qui gouvernera. Et sa terre sera divisée en 4 parties L’Orient verra ses peuples se soulever. A Jérusalem, une lutte sanglante y sera déclarée, un peu du côté du roi de Perse. Mais c’est la France qui sera la première meurtrie et persécutée. Elle aussi, à un moment donné, elle sera divisée en deux. Ceux qui seront nouvellement entrés vont résider à Paris ; l’autre partie sera donnée, comme commencement de conquête, à celui dont le nom sortira bientôt pour être proclamé roi des français. Ce sera lors de cette division que la France entrera dans les coupables desseins de ses ennemis par l’apostasie et la violence complète. Ce seront jusqu’aux lois les plus faibles qui seront dénaturées. La France presqu’entière sera devenue mahomète et sans religion.  Il ne restera debout, aucune maison religieuse. L’Église va souffrir dans le monde entier, des persécutions telles que l’enfer n’en aura jamais inventé de plus cruelles. La terre deviendra un déluge de sang chrétien. En des mois froids, Il y aura de nombreux massacres à Lyon et dans le midi. A Paris, le dernier sang qui y coulera sera celui de l’homme, que le ciel maudit à cause de ses crimes. Le feu du ciel tombera sur cette salle de l’enfer (parlement) qui fabrique les mauvaises lois.  A sa place, sera comme une immense carrière, de laquelle jusqu’à la fin du monde, on ne pourra s’approcher sans un frémissement d’horreur. Envahie par des peuples étrangers sans cœur et sans pitié, dont le peuple de Perse la France aura porté un coup mortel à ses enfants. Elle aura tout donné à ses ennemis.  Ne lui restant plus que la douleur, l’aveuglement et les larmes. Même son nom ne sera plus prononcé. Ses grandes fortunes se seront écroulées. Elle périrait entièrement s’il n’y avait la Bretagne et une partie de la Vendée. Mais même celles-là seront traversées par ses barbares, mêlés à celui de beaucoup d’étrangers qui seront entrés en France pour s’unir à ceux qui dévastent tout, et répandent la ruine la plus complète. »

https://breizatao.com/2019/12/15/grand-remplacement-le-prefet-du-morbihan-annonce-la-requisition-dun-logement-par-commune-pour-y-installer-des-migrants-musulmans-clandestins/

« Une mortalité innombrable passera sur la France due aussi à des maladies inconnues. Le peuple français ne pourra même plus regretter d’avoir livré son pays à l’emprise barbare, car il aura presque disparu dans les décombres. Le nombre de ceux appelés meurtriers du peuple, sera d’une immensité inconcevable. Les étrangers seront maîtres en France. Il y aura liberté sur tout. Il n’y aura plus de captifs retenus pour crimes.

Heureux ceux qui en ces temps là auront pu garder la foi et assez de fermeté pour plutôt mourir que de perdre leur baptême.  Ah, si le monde pouvait épargner au moins l’innocence des enfants !  Qu’il laisse la vie aux anges de la terre, afin qu’ils puissent attirer sur le monde la miséricorde divine. »

.

On se préparera à assister aux funérailles de l’Eglise :

« L’Italie aussi sera cruellement persécutée. Pour arriver plus tôt à la fin du règne des catholiques, ils voudront s’en prendre au pape. Il devra franchir le chemin de l’exil, poursuivi par la haine et la vengeance de ceux qui ont mis à mort le royaume de France. Car celui a qui est réservé de voir le bouleversement de Rome, sera poussé par ses ennemis à apostasier. Mais sa foi sera inébranlable. Il souffrira des tourments qui seront au-dessus de ses forces. Il verra couler le sang des défenseurs de l’Eglise. On attentera fortement à sa vie et, s’il n’est pas martyr par la main des barbares, c’est que Dieu fera pour lui un éclatant miracle. Jamais tempête n’aura été aussi forte contre aucun autre pontife. Il faudra un homme fort comme une montagne et un esprit point ordinaire pour soutenir cette révolution et ce carnage. La violence y sera trois fois plus redoutable qu’en France. A Naples, c’est un certain Archel de la Torre qui sera responsable d’un massacre avant d’aller s’attaquer au pape. Il viendra du fin fond de la Perse. Autrefois, cette famille noble était catholique. Le père turquiste et sa mère allemande. Ils auront deux fils. Le plus jeune sera désigné pour Rome au moment où la Turquie sera dans la guerre européenne. L’autre prendra la Turquie mais il sera jeté à la mer, la tête à moitié tranchée. Beaucoup de romains chercheront à ce moment asile, sur la terre assurée alors, par la protection du roi zélé et fervent qui fera alors les délices de son pays. Car même l’Espagne se trouvera partagé en deux, par un vol injuste et des trahisons sans nombre. »

.

Apparition du Roi français :

« Mais avant, paraîtra celui que la France prendra pour son sauveur ; mais ce ne sera pas le vrai, celui qui est envoyé par Dieu et qui est des lys. Dieu le cachera longtemps celui qu’il a choisi pour sauver l’Eglise et régner  sur la France, pour soustraire le monde entier à la domination du démon dont le règne bat son plein présentement. Quand ils ne seront plongés que dans l’espoir de trouver d’autres chefs pour gouverner, ce sera l’heure où le Seigneur prendra par la main celui qui est tout l’opposé du plus grand nombre de ces esprits gâtés et perdus. Il sera de la race de Saint Louis. Il vivra en Dieu et pour Dieu. Il sera appelé par ses amis. Depuis le berceau, il n’aura vécu que dans la croix, en exil. Quand il viendra, la France sera bien affaiblie, bien dépeuplée. Mais la paix y règnera pendant que les autres puissances auront aussi leur justice car il s’agit d’un renouvellement de l’Univers entier. L’âme innocente (Marie-Julie Jahenny) du fond de la Bretagne sera, pour le serviteur de la Croix, la messagère des ordres d’En-Haut. La Bretagne sera la seule province à défendre les chrétiens persécutés. Même si elle ne sera pas protégée des sacrilèges et de la perversion de la foi. Elle est marquée par trois secrets. Elle ne se laissera pas souiller par les impies, même si elle sera traversée 5 fois par ceux qui portent partout le désordre.  C’est elle qui montrera son courage, quand l’appel du Roi se fera entendre. Elle marchera comme une armée victorieuse à sa rencontre. Mais avant de monter sur son trône, plusieurs semaines s’écouleront. Car à son arrivée, le trône ne sera pas libre. Celui qui y sera, refusera d’en descendre, son règne ayant été donné par le droit des voix de la majorité. Et avant qu’il soit consacré, on éprouvera de la difficulté à trouver quelqu’un pour le faire.  C’est un religieux d’à peine 45 ans venant d’Aix qui  le sacrera de l’onction des rois depuis Clovis, dans la cathédrale toute dépouillée, mais debout de Reims.  On  l’appellera Henri V de la Croix (le premier, comte de Chambord, n’ayant pas régné, le titre restait libre),  descendant direct de louis XVI et de Marie Antoinette, les deux martyrs de la révolution Française.. Le Roi ne résidera pas à Paris car inhabitable jusqu’au jour où on commencera à enlever les décombres et les cadavres jonchant les rues. Peu après, il viendra en Bretagne au Sanctuaire de la Croix ! Au lieu des prophéties de la Vierge. Imitant St Louis, il se frappera la poitrine et se placera figure contre terre. Puis ensuite il ira à Ste Anne d’Auray (comme l’a devancé le 20 septembre 1996, le pape Jean Paul II).

https://www.youtube.com/watch?v=NXJoou_gvBU

Dans l’avenir des siècles, la France redira l’honneur et la gloire des illustres vainqueurs du Roi, choisi et élu par le Sauveur de son peuple. Il viendra consoler l’indigence, renouveler le sacerdoce dévasté, relever les statues et les calvaires insultés et réduits en lambeaux. Il ira défendre le Lien de la Foi (le pape) assiégé avant que la paix ne soit signée tout à fait. Le pape à ce moment, ne verra pas le triomphe de l’Église. Celui qui après son trépas lui succédera, passera 3 ans dans les fers les plus meurtriers et les plus désolants ; laissant le siège de l’Église, vacant de longs mois.  L’affreuse guerre d’Italie sera longue et elle ne laissera comme en France guère de monde en vie. Celui qui succèdera à ce gouverneur italien, mort après avoir été bien défavorable à l’Église, ne viendra pas d’Italie. Il entrera dans ce pays après avoir traversé la Perse et la contrée qui se trouve en-deçà (sans doute venant du Yemen si on s’inspire des prophéties de Pedro Régis).  Il y règnera un an et demi au milieu des plus atroces renversements. Celui qui le remplacera sera chrétien et de la royauté la plus pure. Il sera sacré en mai, sous les décombres de l’Église en ruine. »

.

Ces nombreux fléaux anti-dieu, auront pour autre conséquence de grands bouleversements terrestres.

« A Paris, les demeures seront broyées par la violence du tonnerre de Dieu. Les tremblements de terre se multiplieront sans cesser pendant 43 jours. La mer soulèvera des vagues qui se répandront sur le continent. Puis dans les premiers mois de l’année, il y aura peu de soleil, peu d’étoiles, peu de lumière pour faire un pas hors des demeures, ce sera un jour d’avertissement. Le tonnerre ne cessera de gronder et les éclairs feront beaucoup de dégâts. »

Depuis Fatima, on sait que Dieu interviendra. « Je viendrai sur le monde pécheur, dans un terrible roulement de tonnerre, par une froide nuit d’hiver. Un vent du sud très chaud précédera cette tempête. La chaleur du ciel sera si brûlante qu’elle sera insupportable. Tout le ciel sera en feu.  Puis de lourds grêlons fouilleront la terre. D’une masse de nuages rouge-feu des éclairs dévastateurs zigzagueront, enflammant et réduisant tout en cendre. La terre sera remuée jusque dans ses fondements. L’air se remplira de gaz toxiques et de vapeurs mortelles qui, en cyclones, arracheront les œuvres de l’audace, de la folie et de la volonté de puissance de la « Cité de la Nuit. »

« Les trois quarts des hommes périront. Le genre humain devra reconnaître qu’au dessus de lui se trouve une volonté qui fera tomber les plans audacieux de son ambition. Pour en être protégé, il faudra fermer très vite portes et fenêtres et ne pas essayer de regarder. Il faudra ainsi persévérer 3 jours. Ce sera une grande dévastation. Tout aura été purifié. La terre aura changé de forme après que de nombreux tremblements de terre seront apparus dans le monde. L’est de la France, sur une longueur de 500 lieues (une lieue = 4 km), en connaîtra un qui se manifestera pendant 3 jours. Il est bien curieux de voir que les forces de la nature semblent distinguer les zones de bien de celles du mal. Les sols où le crime triomphe seront particulièrement secoués. Les souterrains s’enfonceront d’un degré, les pavés s’ouvriront laissant des creux stupéfiants. Et un an avant que ces choses terribles ne viennent beaucoup d’arbres fruitiers ne fleuriront pas, les feuilles de vigne ne paraitront point. La nourriture des bestiaux sera rare. Les choux pourriront, les pommes de terre ne lèveront pas. La famine sera grande. La terre étrangère ne récoltera aucune nourriture. Une pluie de feu réduira en poussière la nourriture de ces peuples où sont mêlés chrétiens non catholiques et mahométans. De nombreuses maladies apparaitront aussi, que l’homme ne saura soulager. L’une d’elle attaquera d’abord le cœur, le cerveau et la langue. Ce sera comme un feu dévorant insupportable, rougissant les parties atteintes. Le seul remède consistera en des infusions d’aubépine. Cette maladie sera grande en Bretagne. Elle produira des soulèvements de cœur et des vomissements continuels. Si le remède est pris trop tard, les parties atteintes du corps seront noires, sillonnées de jaune pâle. »

« Jamais aucun œil, vivant ou mort, n’aura vu ce qui est réservé pour ce temps prochain, jamais aucune justice semblable. C’est ainsi que cette période de l’histoire aura connu l’emprise de Satan sur le monde entier. A celui-ci aura été permis de faire des prodiges mais qu’un œil averti saura distinguer. Il aura soulevé tous les rois et conduit à une guerre civile universelle. Il aura établi une nouvelle religion anti-dieu. L’Eglise du Christ aura été comme éteinte, mais pour mieux ressusciter au milieu des épreuves. Les rois de la terre auront cessé d’exister. Et la France qui en premier faillit périr, sera la première à refleurir. »

Et comme les Coptes, particulièrement persécutés par les islamistes, elle se remettra à acclamer « Jésus » comme en ce 11 novembre 2011 en Egypte :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pers%C3%A9cution_des_coptes

Une religieuse mystique de Tours, vers 1882, annonçait déjà que  « l’Europe serait envahie par les musulmans et particulièrement la France. Quand tous penseront que la paix sera assurée et qu’ ils ne s’y attendront pas, les grands événements surviendront. Une révolte commencera en Italie et a peu près au même moment en France. Pendant un temps l’Église sera sans Pape. L’Angleterre aussi souffrira beaucoup. La révolte se répandra dans toute les villes de France. De terribles massacres auront lieu durant plusieurs mois à cause de la fourberie des méchants. Les victimes seront innombrables. Paris ressemblera à une boucherie. Les persécutions contre l’Église seront grandes, mais ne dureront pas. Toutes les églises seront fermées quelques temps dans les villes où les désordres seront moindres. Les prêtres devront se cacher. Les méchants chercheront a oblitérer tout ce qui est religieux mais ils n’auront pas assez de temps. Beaucoup d’Évêques et de prêtres seront mis a mort. L’Archevêque de Paris sera tué. Plusieurs prêtres de Paris auront la gorge tranchée. Les méchants seront les maîtres pendant un an et quelques mois. Les Français ne recevant aucune aide,  crieront leur désespoir à Dieu et imploreront le Sacré-cœur de Jésus et la Vierge Marie. Ils réclameront le roi choisi par Dieu. Il ira sur le trône, libérera l’Église et donnera au Pape ses droits légitimes. Le conseil se réunira après la victoire et sera obligé d’obéir. Il y aura un troupeau et un seul berger. Tous respecteront le Pape et le roi et tout sera régénéré. »

Voir aussi les prophéties du Père Czeslaw Klimuzsko (1905-1975) : « Je vois la guerre éclater dans le Sud, malgré les traités signés pour une paix durable. La Russie trahira ses voisins. J’ai vu des soldats sur la mer, ils étaient petits, mais dans la tour du navire, on pouvait voir à leurs visages qu’ils n’étaient pas Européens. J’ai vu des maisons en ruine et des enfants italiens qui pleuraient. Cela ressemblait à une attaque des infidèles en Europe. Une partie de la chaussure italienne sera sous l’eau et tous les musées de Rome seront emportés par la mer. Un mur d’eau ira sur Paris, des toits enlevés, des autobus renversés et un lisier de corps humains. L’eau passera par l’Allemagne jusqu’en Pologne. Plusieurs îles disparaîtront. L’Italie souffrira le plus mais il y aura des millions de mort en France et Allemagne. L’Europe doit aussi être touchée par un cataclysme. Le pays le plus sûr sera la Pologne. La pauvreté sera partout présente. »

https://propheties.jimdo.com/pere-czeslaw-klimuszko/

.

Charles de Foucaud à René Bazin le 29 juillet 1916 : « …Des musulmans peuvent-ils être vraiment Français ? Exceptionnellement, oui. D’une manière générale, non. Plusieurs dogmes fondamentaux musulmans s’y opposent ; avec certains il y a des accommodements ; avec l’un, celui du Mehdi, il n’y en a pas ; tout musulman, (je ne parle pas des libre-penseurs qui ont perdu la foi), croit qu’à l’approche du jugement dernier le Mehdi surviendra, déclarera la guerre sainte, et établira l’islam par toute la terre, après avoir exterminé ou subjugué tous les non-musulmans. Dans cette foi, le musulman regarde l’islam comme sa vraie patrie et les peuples non musulmans comme destinés à être tôt ou tard subjugués par lui musulman ou ses descendants ; s’il est soumis à une nation non musulmane, c’est une épreuve passagère ; sa foi l’assure qu’il en sortira et triomphera à son tour de ceux auxquels il est maintenant assujetti ; la sagesse l’engage à subir avec calme son épreuve… »

http://www.reseau-regain.net/IslamPDF_file/IslamPDF_files/2Da98R.Ch.deFoucauldaBazin.pdf

Lors d’une conférence organisée en mémoire de Jean-Paul II le 22 octobre 2017, Mauro  Longhi se mit à dévoiler une vision prophétique de Karol Wojtyla remontant à mars 1993 :  « Rappelle-le à ceux que tu rencontreras dans l’Église du troisième millénaire. Je vois l’Église affligée d’une plaie mortelle. Plus profonde, plus douloureuse que celles de ce millénaire (se référant à celles du communisme et du totalitarisme nazi). Elle se nomme l’islamisme. Ils envahiront l’Europe. J’ai vu les hordes venir de l’Orient vers l’Occident », et il me fait une par une la description des pays : du Maroc à la Libye en passant par Égypte, et ainsi de suite jusqu’à la partie orientale. Le Saint-Père ajoute: « Ils envahiront l’Europe, l’Europe sera une cave, vieilles reliques, pénombre, toiles d’araignée. Souvenirs familiaux. Vous, Église du troisième millénaire, vous devrez contenir l’invasion. Mais pas avec des armes, les armes ne suffiront pas, avec votre foi vécue intégralement. »

http://benoit-et-moi.fr/2017/actualite/lislam-envahira-leurope-suite.html

2 Corinthiens 6:14 : « Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. »

immigration

George Soros, selon le Wall Street Journal, milite et finance l’immigration : « L’Europe doit en accepter au moins un million par an, en payant leur logement, les soins de santé et d’éducation pendant au moins deux ans. » Mais les dirigeants européens en évaluant ces coûts les sous estiment. Pour lui ils devraient atteindre les « dix milliards d’euros par an… Comme ils ne savent pas où trouver cet argent ils l’emprunteront ». D’où sa conclusion toute simple : « L’Union européenne est au bord de l’effondrement. Même constat avec les USA. Il y a évidemment là matière à spéculer et gagner une fortune. »
https://www.breitbart.com/europe/2016/06/09/soros-shorts-europe-america/

de Gaulle

Houari Boumediene, président algérien: «Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère Sud pour aller dans l’hémisphère Nord. Et ils n’iront pas là-bas en tant qu’amis. Parce qu’ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront avec leurs fils. Le ventre de nos femmes nous donnera la victoire.»
Recep Erdogan : 1996, cite le poète Ziya Gökalp lors d’un meeting : «Les minarets seront nos baïonnettes, les coupoles nos casques, les mosquées seront nos casernes et les croyants seront nos soldats.» Lors d’une autre occasion :  «Nous vous conquerrons par vos valeurs démocratiques et nous vous dominerons par nos valeurs musulmanes… On ne peut pas être musulman et laïque à la fois».
Abdullah Gül président turc : «On changera définitivement le système laïc. La république vit ses derniers temps»
Colonel Kadhafi : «Nous devrions arrêter cette immigration illégale. Sinon, l’Europe deviendra noire, elle sera suffoquée par des gens de religions différentes, elle changera … Si on n’aide pas la Libye, l’Europe, demain, avec l’avancée de millions d’immigrés, pourrait devenir l’Afrique».
SAR Hassan II, roi du Maroc :«Les immigrés seront de mauvais français, ils ne seront jamais intégrés».

Gérard Davet et Fabrice Lhomme, dans leur livre d’entretiens ‘Un président ne devrait pas dire ça’, rapportent ces propos de François Hollande « Je pense qu’il y a trop d’arrivées, d’immigration qui ne devrait pas être là… Qu’il y ait un problème avec l’islam, c’est vrai. Nul n’en doute… Comment peut-on éviter la partition ? Car c’est quand même ça qui est en train de se produire : la partition. »
https://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/10/12/31001-20161012ARTFIG00292-immigration-l-incroyable-aveu-de-francois-hollande.php

Selon l’ancien préfet, Michel Aubouin, auteur du livre ’40 ans dans les cités’, « il y a 1500 quartiers représentant 10% de la population qui menacent la stabilité du pays. »
https://www.youtube.com/watch?v=v61QqmpggbY

Le 3 octobre 2018 partait Gérard Collomb de son poste de ministre de l’Intérieur, après quelques phrases apocalyptiques : « Aujourd’hui, les Français vivent côte à côte ; demain, ils pourraient vivre face à face… Le pays est au bord de l’explosion, et le gouvernement ne s’en rend pas compte… Car il n’y a pas que les ghettos où règne la loi du plus fort, narcotrafiquants ou imams salafistes, il y a la gestion des migrants… que l’on a transformé en situation ingérable. »

Pour cet autre ancien préfet, Robert Pommies, la France, malgré qu’elle soit en guerre, continue à laisser passer des demandeurs d’asile islamistes, qui de temps en temps, commettent des attentats ou se mettent à égorger la populace. « Pourquoi ? Parce que depuis 1981, elle ne contrôle plus rien. Elle doit suivre les textes décidés par l’Union Européenne et subir les décisions et la jurisprudence de la Cour de Justice des Droits de l’Homme, formée à Strasbourg de 47 magistrats (trop souvent désignés par des associations financés par George Soros).
https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/politique/en-couverture-comment-george-soros-infiltre-la-cour-europeenne-des-droits-de-lhomme-partie-1-116191
Pourquoi donc Eric Besson n’a-t-il pas accepté les recherches d’ADN dans les cas litigieux de regroupement familial, alors qu’une dizaine d’états européens le font ?… Une personne sans papier et sans titre de séjour ne risque rien puisque la Cour européenne des Droits de l’Homme empêche son enfermement. Il peut même planter sa tente sans que la police puisse la lui confisquer… Rien qu’en 2017, 362 000 nouveaux étrangers sont venus en France. »
https://www.youtube.com/watch?v=8D9WnkHqheE

Discours d ‘un sénateur sur la situation :
https://tvs24.ru/pub/cc-content/uploads/h264/XX2GgYYhJFxvycuqNjIU.mp4

Un_si_beau_pays_

C’est effectivement l’Union Européenne qui développe une politique commune de l’immigration visant à assurer, à tous les stades, une gestion efficace des flux migratoires (voir article 79). En 2018, près d’un migrant sur 3 venait de Syrie (29%). puis d’Afghanistan (16%) et d’Irak (7%). Trois pays qui ont été détruits par l’Otan, dont font partie les pays de cette U.E., qui a pourtant reçu en 2012, le prix Nobel de la Paix !  Quelle farce ! Malgré cela, fin 2017, les Français votaient à plus de 98% pour rester dans cette U.E. dévastatrice, contrairement aux Anglais, qui ont demandé le Brexit. Ne sont-ils donc pas entièrement complices des crimes commis au Proche et Moyen Orient, mais aussi responsables du « Grand Remplacement » qui est entrain de se produire sur leur sol, malgré les nombreux avertissements de personnalités diverses ? Ce ne serait que justice qu’ils connaissent à leur tour trouble et indigence comme cela leur est prophétisé.

« De même l’homme occidental blanc est devenu l’ennemi juré des féministes qui encensent cette immigration massive, composée d’hommes célibataires issus de sociétés pourtant très patriarcales ! » constata une Hollandaise, Eva Vlaardingerbroek.
https://www.youtube.com/watch?v=HUF8LsimxbE

Lire aussi :

https://effondrements.wordpress.com/2012/09/17/autres-temoignages-confirmant-la-venue-du-grand-monarque/

https://effondrements.wordpress.com/2012/09/19/les-3-secrets-et-la-descendance-davidique-de-jesus-et-des-rois-de-france/

.

nuage mouvant

309 commentaires sur “La France boira la lie mais un Roi la sauvera !

  1. Brigand du Roi dit :

    Avant de pouvoir détruire l’Eglise par le concile vaticanII, la Franc-Maçonnerie devait déjà détruire le meilleur des régimes qu’est la Monarchie….mais les Rois ont faits la France… le Roi la sauvera…
    par le Roi qui sera révélée par Dieu…descendant de Saint Louis…Vive Dieu, Vive le Roi….Notre jour viendra, Tiocfaidh Ar Là (breton)

  2. Lino dit :


    Une collection royale aux enchères: les Orléans dispersent les trésors de famille chez Sotheby’s :
    http://www.lamanchelibre.fr/national-19805-une-collection-royale-aux-encheresles-orleans-dispersent-les-tresors-famille-chez-sothebys.html
    http://www.sothebys.com/fr/auctions/2015/collection-histoire-famille-france-pf1531.html
    Trois records mondiaux pour la collection de la famille de France : Les collections de Feus Monseigneur le Comte de Paris (1908-1999) et Madame, la Comtesse de Paris (1911-2003) qui ont été dispersées les 29 et 30 septembre 2015 chez Sotheby’s, ont totalisé 6.2 millions € (7 millions $).
    http://www.lefigaro.fr/culture/encheres/2015/09/30/03016-20150930ARTFIG00033-trois-records-mondiaux-pour-la-collection-de-la-famille-de-france-chez-sotheby-s.php

    Il faut dire que les Orléans font honte ! Louis-Philippe Joseph d’Orléans, dit Philippe-Egalité, est guillotiné à Paris le 6 novembre 1793 ! Il est accusé de vouloir restaurer la monarchie à son profit, ce dont il ne s’était jamais caché. Grand maître du Grand Orient de France, il est considéré comme étant à l’origine des problèmes d’approvisionnements en nourriture de Paris à la fin des années 1780 ; et comme celui qui financera les bas fonds de Paris pour attaquer la Bastille. Fervent révolutionnaire, le Duc d’Orléans est cousin de Louis XVI. Lors du procès du Roi de France il n’hésite pas à voter sa mort.

    Compte tenu des absents, la majorité absolue est de 361 sur 721 voix. Le scrutin est relativement serré : le président Vergniaud déclare que la Convention vote pour les fers par 2 voix sur 721, pour le bannissement suivi de détention par 319 voix, pour la mort de Louis XVI par 366 voix, pour la mort avec réserve de commutation et de délais de fixation par 1 voix, pour la mort avec demande de discussion sur l’époque de l’exécution par 23 voix, pour la mort avec expulsion de tous les Bourbons par 8 voix, pour la mort avec sursis jusqu’à la paix par 2 voix. Louis Philippe d’Orléans, grand maître du Grand orient de France, qui en 1792 décide de se nommer Philippe Égalité, vote aussi la mort !

    Mais la Convention ne le jugeant pas digne de confiance le fait incarcérer à Marseille au mois d’avril. Son fils deviendra roi des Français, et non Roi de France, en 1830 sous le nom de Louis-Philippe Ier.

    • Jean dit :

      De toute façon nous nous réincarnons le futur Roy de l’Europe est assurément bien caché dans une famille modeste .Bien à vous .

      • Engel dit :

        Lire « La branche aînée des Bourbons (veuve et enfants du Duc de Normandie, Louis XVII) devant la Justice »! En page 11, est inscrit sur une des médailles frappées par le Comte de Provence (Louis XVIII) sur les événements de la Révolution : Louis XVII est redevenu libre le 8 juin 1795 ! Ce qui prouve qu’à cette date il fut remplacé par quelqu’un au Temple !
        http://reader.digitale-sammlungen.de/de/fs1/object/display/bsb11005000_00005.html

        • Tania dit :

          Le 2 avril 1816, Louis XVIII ( roi de France et de Navarre de 1814 à 1815 et de 1815 à sa mort, le 16 septembre 1824, à Paris) recevait Martin de Gallardon (1783-1834). C’est La Rochefoucauld qui réussit à organiser cette entrevue aux Tuileries entre ce pauvre paysan, Martin de Gallardon à qui l’Archange Saint Raphael est apparu plusieurs fois et le roi, en 1816.

          « Le secret que j’ai a vous dire Sire, c’est que vous occupez une place qui ne vous appartient pas. […] Je ne connais rien à tout cela, mais je sais bien que la place n’est pas à vous ; ce que j’ai à vous dire c’est que vous occupez un trône auquel vous n’avez aucun droit.»

          « A qui donc doit-il appartenir ? »

          « A votre neveu , Sire! » « Mais où est-il mon neveu ? »

          « Vous le savez mieux que moi ! »

          […] Et tout ce que je vous ai dit est aussi vrai qu’il est vrai qu’étant un jour à la chasse, avec Louis XVI, votre frère, dans la forêt de Saint-Hubert, le Roi étant devant vous d’une dizaine de pas, vous avez eu l’intention de tuer votre frère, le Roi. Vous aviez un fusil à deux coups, dont l’un était destiné à Louis XVI, et vous auriez tiré l’autre en l’air pour faire croire qu’on aurait tiré sur vous. Et vous auriez accusé quelqu’un de votre suite. Seulement, au moment de réaliser votre projet, vous vous êtes trouvé embarrassé dans une banche d’arbre et le Roi rejoignit un groupe de chasseurs.

          Cette pensée vous traversa l’esprit : « Un peu plus et j’étais Roi de France. » Et longtemps vous avez conservé le même dessein, mais vous n’avez pas pu trouver une occasion favorable. »

          « O mon Dieu tout cela est bien vrai. Il n’y a que Dieu vous et moi qui sachions cela. Promettez-moi de garder sur toutes ces communications le plus grand secret. »

          Martin promet et se sentira délivré de son serment à la mort de Louis XVIII.

          […] Vous faites des préparatifs pour votre Sacre ! Prenez bien garde de vous faire sacrer. Si vous le tentiez, vous seriez frappé de mort au milieu de la cérémonie. Vous voyez que je connais vos pensées les plus secrètes. Descendez de votre Trône et laissez l’affaire à gouverner à qui en a le droit. »

          Après la mort de Louis XVIII, Martin redira à Mathieu de Montmorency ce qu’il a dit au roi en secret, et Mathieu a témoigné en retour. Ces deux relations se trouvent aux archives nationales.

          Il aurait reconnu Charles-Guillaume Naundorff comme étant Louis XVII en 1833. Sa famille le dit assassiné sans que l’autopsie ait pu le prouver.

          Voir « Martin, le paysan visionnaire du village de Gallardon » par Noëlle Destremau :

          Cliquer pour accéder à Martin_le_paysan_visionnaire_du_village_de_gallardon.pdf

          C’est ainsi que Martin de Gallardon va de ce fait rencontrer le préfet, le comte Charles de Breteuil. Puis le ministre, Elie Decazes. Au château de Breteuil, on peut y voir sous forme de personnes en cire (du musée Grévin) Louis XVIII avec Decazes et le préfet Charles de Breteuil. Pour l’anecdote, ces deux familles seront liés au XX ième siècle par un mariage entre la fille Decazes et le fils de Breteuil.
          Voir à 2 mn 10 :

          Biographie des descendants connus de Louis XVII-Naundorff :
          http://naundorffisme.free.fr/Reponses.htm

          Il y a aussi l’histoire du « manteau rouge » avec la visite à Nantes de la duchesse d’Angoulême :
          http://cril17.eu/la-question-louis-xvii-et-madame-la-duchesse-dangouleme-4

          • Bertrand dit :

            1614 le rejet du Duc de Vendôme était fatal,,,fils d’Henry 1V et de Gabrielle D’Estrées…tous deux assassiné..

            • Eric dit :


              Le 1er août, le Prince Jean d’Orléans, duc de Vendôme, fils d’Henri d’Orléans, comte de Paris, a publié un communiqué dans lequel il se présente comme l’héritier en lieu et place de son frère aîné, François d’Orléans, comte de Clermont, lourdement handicapé à la suite d’une toxoplasmose.
              http://princejeandefrance.fr/communique/
              Il s’appuie pour cela sur un acte du défunt comte de Paris (1908-1999) daté du 25 septembre 1981, par lequel il excluait le prince François de la succession dynastique, sans possibilité d’y revenir.

              Mais voilà, le 20 août, son père le Comte de Paris l’a contesté « nul n’a le pouvoir de modifier l’ordre dynastique et d’écarter de la succession un prince de sang royal de France sauf à accepter son abdication dûment signée. » Se conformant strictement aux Lois qui gouvernent la Maison de France, il a ainsi indiqué à la Noël 2015, par testament, qu’après son trépas, et si son fils aîné François, comte de Clermont, lui survit, ce dernier deviendra Chef de la Maison Royale de France avec le titre de Comte de Paris. Il sera ainsi « le Roi virtuel et son frère puiné, Jean, le Régent réel entouré d’un Conseil de Régence et conservera le titre de Duc de Vendôme avec les Armes de Dauphin » . Le fait que ce dernier soit effectivement, par les lois de la République, le tuteur légal de son frère aîné n’y change évidemment rien.
              http://leblogducomtedeparis.fr/communique_082016/

              Le problème, il descend de Philippe-Egalité, celui qui termina sur l’échafaud le 6 novembre 1793. Louis-Philippe Joseph d’Orléans fut accusé de vouloir restaurer la monarchie à son profit, ce dont il ne s’était jamais caché. Grand maître du Grand Orient de France, il est considéré comme étant à l’origine des problèmes d’approvisionnements en nourriture de Paris à la fin des années 1780 ; et comme celui qui financera les bas fonds de Paris pour attaquer la Bastille. Fervent révolutionnaire, le Duc d’Orléans est cousin de Louis XVI. Lors du procès du Roi de France il n’hésite pas à voter sa mort. En 1792, il décide de prendre le nom de Philippe-Egalité. Mais la Convention ne le jugeant pas digne de confiance le fait incarcérer à Marseille au mois d’avril. Son fils deviendra roi des Français, et non Roi de France, en 1830 sous le nom de Louis-Philippe Ier.

          • Véronique dit :


            Si Naundorff est bien un Bourbon, comme semble le prouver les derniers tests ADN, Hughes de Bourbon pourrait très bien réclamer sa légitimité depuis 2008.

            http://carlosmundy.com/?p=222

            Sinon, d’autres pistes existent !

            En mai 1795, le Dr Pierre Joseph Desault fut envoyé au Temple pour soigner l’enfant malade. Mais voilà, il parla trop. Il fit savoir que le garçon qu’il avait examiné ne pouvait être le fils de Louis XVI. Il réalisa vite qu’il devint un homme perdu et mit ses affaires en ordre. Il mourut empoisonné le 1er juin 1795 avec peu après deux de ses collègues. Le médecin Nicolas-Dieudonne Jeanroy, qui avait eu l’occasion d’intervenir sur lui quand il était bien plus jeune, révéla que le dauphin avait 3 marques distinctes sur le corps : Une de vaccination, une cicatrice sur sa lèvre supérieure due à la morsure d’un lapin, et sur sa cuisse gauche, une tache de naissance ressemblant vaguement à une colombe … Le cadavre de l’enfant mort dans le Temple ne portait pas l’une de ces marques ! Mais cela ne fut rendu public que 100 ans après, à la demande du médecin, qui craignait certainement pour sa vie. En 1846, d’autres docteurs se mirent à examiner les os du cadavre. Ils en conclurent qu’ils provenaient d’une personne de 15 à 18 ans, et non de 10 ans et 2 mois ! Une chose est certaine, le dauphin a bien été confié à Simon et sa femme, de juillet 1793 à janvier 1794. Ensuite ce fut un Martiniquais, Christophe Laurent, un protégé de Barras, qui s’en chargea jusqu’à fin mars 1795. La substitution au 3ème étage de la grande tour dut avoir lieu selon Barras, le 25 aout 1794. On cacha alors l’enfant au 5ème étage de la petite tour. Il s’en évada qu’après la mort de son remplaçant. Ce qui peut expliquer pourquoi la duchesse d’Angoulème n’allait se recueillir que sur les tombes de la famille royale à l’exception de celle du dauphin. En 1814, le tsar de Russie et le roi de Prusse demandèrent à Joséphine de Beauharnais qui allait pouvoir remonter sur le trône ? Elle répondit le fils de Louis XVI. Peu de jours après elle mourrait. Le Duc de Berry, cousin de Louis XVII, le reconnut. Mais on sait qu’il eut une violente discussion avec Louis XVIII, pour quelques jours après être assassiné.
            https://armandstjust.wordpress.com/2010/07/31/book-review-xavier-de-roche-louis-xvii-des-documents-des-faits-des-certitudes/

            Il y a aussi le témoignage du Comte de Vaisons (1786-1873) qui fut chargé par le duc Decazes d’enquêter sur Louis XVII. Il demanda que ses mémoires ne soient rendues public que 50 ans après sa mort. Pourquoi ? Parce que lui aussi jugeait possible qu’une substitution ait eu lieu. Selon son enquête, le dauphin aurait été envoyé aux Caraïbes (Haïti) sous le nom de Charles Leblanc, avec Christophe Laurent. Fouché détenait même une lettre de Madame Rolland de la Toste (celle qui s’occupait de l’enfant) indiquant que leur maison avait été brûlée et attaquée lors de la révolte des noirs à Port-au-Prince. Et que Charles aurait été tué à ce moment à l’âge de 18 ans (1803). Par une autre lettre de 1807, on apprend que Mme de la Toste réfugiée en Martinique était morte en 1806.
            https://armandstjust.wordpress.com/2010/07/25/the-lost-king-louis-xvii-found-unedited-memoirs-of-the-count-of-vaisons-1786-1873/

            Si Charles est véritablement décédé, a-t-il eu le temps d’avoir un fils ? Et où seraient donc ses descendants à l’heure actuelle ?

            • Florian dit :

              Hugues de Bourbon, à l’inverse de son père Charles-Louis Edmond de Bourbon décédé en 2008, ne revendique pas le trône de France. Il se tient à l’écart des mouvements légitimistes, préfère le rugby et les beaux livres comme ceux qu’il exposait en 2014 sur un stand tenu avec deux autres libraires tourangeaux au salon du Grand Palais. « Je veux continuer à vivre normalement, comme je le fais. J’ai accepté de me prêter à des analyses ADN par intérêt pour l’histoire, pour contribuer à résoudre une grande énigme, pas plus. » Mais pas moins, après deux siècles de recherches. »

              Pour Daniel de Montplaisir, le prétendant au trône de France, le futur Louis XX devrait-être Louis Alphonse de Bourbon :

  3. Lino dit :

    Marianne Galtier était une bergère de Sainte Afrique du diocèse de Rodez en Aveyron. Elle fit des prédictions au XIXè siècle dont certaines semblent être pour ce XXIe siècle :

    « Quand vous verrez la guerre en la France et l’Allemagne, vous pourrez dire que c’est le commencement de la troisième et dernière plaie… La France sera désunie entre elle, elle manquera de tout secours…. Cette calamité consistera en un combat meurtrier et en grandes tribulations dans de nombreuses villes de France…. Il y aura un horrible massacre dans la capitale. Après ce massacre, les méchants seront les maîtres. Ils s’emploieront à accomplir tout le mal en leur pouvoir, mais pas autant qu’ils le désireront car le temps ne leur sera pas donné. Les catholiques, demeurés fidèles, inférieurs en nombre seront presque anéantis, mais un miracle sauvera le reste. À la coupe des raisins (septembre), il y aura un grand combat entre Paris et Lyon. La grande prostituée (Paris) sera détruite par le feu. L’Ange du Seigneur avertira les justes de Paris. Personne ne saura d’où est venu le feu. Tous les mauvais périront, mais aussi beaucoup de justes, hélas ! Dans cette guerre, qui croira être vainqueur, sera vaincu. La France sera si épuisée d’hommes et d’argent, qu’elle manquera du nécessaire. Ces épreuves ne dureront pas longtemps, car personne ne pourrait les supporter. C’est lorsque tout semblera perdu que le salut arrivera brusquement. Un prince, connu de Dieu seul et faisant pénitence au désert, arrivera comme par miracle. Il sera du sang de la vieille cape, il s’appellera Louis-Charles. Le prince méprisé jusque-là, sera couvert d’honneurs et placé sur le trône. Toutes les injustices seront redressées. Les lois civiles seront modifiées pour se conformer à la Loi de Dieu. L’enseignement donné aux enfants sera des plus chrétiens. Le triomphe de l’Eglise et de la France sera d’une grandeur sans pareille. Il ne régnera qu’un an et cédera la couronne à un prince qui n’aura pas de descendant. »

    • nicole dit :

      Marie Caroline Philomène Deluil-Martiny, née le 28 mai 1841, à Marseille, sujette à des lévitations et qui fut assassinée en 1884 prés de son Couvent à Limoges, évoque aussi un roi sauveur dans un ouvrage écrit en 1857 intitulé : ‘Vues intérieures’

      « Il y aura dans notre France un renversement effroyable. Cependant, ces jours seront abrégés en faveur des justes. Dieu élèvera sur le trône un roi modèle, un roi chrétien. Le fils de Saint Louis aimera la religion, la bonté, la justice. Le Seigneur l’a préparé depuis longtemps et l’a fait passer au creuset de l’épreuve et de la souffrance mais il va le rappeler de l’exil. Sa destinée est de réparer et de régénérer, alors la religion consolée refleurira, et tous les peuples béniront le règne du Prince Dieu donné ; mais ensuite le mal reprendra le dessus et durera au moins jusqu’à la fin des temps. »

      Marie des Neiges Holgado (Maria Nieves Holgado), est née le 5 août 1904 à Roncal, province de Navarre, en Espagne. Deux cahiers furent rédigées de ses prophéties.

      « il faudra trois temps (trois grandes guerres mondiales) pour que tout soit terminé. Et avant cette échéance, tu assisteras au triomphe de ma Mère sur la Montagne Sainte qu’Elle choisit Elle-même comme son Sanctuaire (le miracle de Garabandal ?
      http://www.garabandal.org/french_message.shtml)…

      Malheur à toi, Paris ! Dans peu de temps, tes superbes avenues seront des sépulcres de mort. Que va devenir ton orgueilleux Opéra ? Un monceau de cendres, un rien… C’est l’éternel aboutissement des centres de corruption et de péché… On verra, dans peu de temps, l’Église dans l’affliction. Mais le Grand Monarque procurera le triomphe complet à l’église par le retour à Rome du Grand Pontife (le pape angélique). Comme le Grand Monarque, il appartiendra au dernier ordre religieux, qui comprendra les crucifères et les Apôtres des derniers temps. Ce roi préférera une couronne d’épines, parce qu’il sera un Saint…. Ces lieux (traversés par Jésus durant sa vie terrestre) seront de nouveau conquis par de nombreux chrétiens, et c’est là que résidera un roi, mais il n’y restera que quelque temps…Le Pape qui ira en exil, s’appellera Angélique parce qu’il sera comme le Grand Roi, gardé par les anges… Mes apôtres relèveront mon Église écroulée. De ses cendres se formeront les pierres les plus solides qui tiendront bon jusqu’à la fin des temps… Il faut que votre Œuvre soit bientôt connue dans le monde entier, car c’est à vous mes bien-aimés que viendront tous ceux que Noé, l’élu, placera dans l’arche pour accomplir l’œuvre Sainte. Ils seront les Apôtres des Derniers Temps… Le règne de mon Cœur miséricordieux, le triomphe de ma très Sainte Mère, la venue du Grand Monarque, le retour du Pasteur de l’Église au siège de sa Mission (Rome), tout cela se réalisera par l’entremise de ma Mère, le grand Capitaine de l’Armée Céleste… Je me servirais également de lui pour que d’autres retournent avec lui à Rome, qui sera, au moment voulu, moissonné par l’Antichrist : Rome l’ambitieuse, Rome la superbe, l’orgueil du monde qui sera confondu, avant longtemps, par l’assassinat de M… par le désarroi et la confusion des Papes, par la rébellion contre l’Église. Rome perdra la foi et la renommée pour quelques temps. Avec le retour du grand Pontife, elle retrouvera son âme, mais non sa force, et dans la suite, elle se verra poussée jusqu’aux portes du tombeau… Quant à vous autres, Crucifères de mon Cœur, vous aurez alors été mis à flot avec votre œuvre, après être passé par les transes d’une mort certaine, de grands saints surgiront au milieu d’entre vous, et l’Église sera dans l’allégresse à cause de ses élus… L’Antichrist, ce monstre infernal, né des entrailles d’une femme impudique, niera tout cela et continuera à opérer de grands prodiges. Mais vous l’attaquerez avec l’aide de deux compagnons (les deux témoins ?) qui dans les jours ultimes, viendront se mêler à vous. Ils mourront aussi en dernier lieu, et alors, ce sera la grande hécatombe… Le mécanisme de l’univers sera démantibulé, parce que ses jours se seront accomplis, et ses axes fondus sous la force de la chaleur. »

    • duc dit :

      La France était dans la même situation du temps de Charles VII, avec des Anglais qui voulaient installer un Nouvel Ordre Mondial (pays civilisés de l’époque). Tout à coup, alors que personne ne l’attendait, est apparu Jeanne d’Arc, une fille de 19 ans. Une histoire qui parait incroyable et pourtant son procès témoigne en sa faveur. L’avocat Jacques Trémolet de Villers présente dans un livre, tous les actes du procès de Rouen. Il y vérifie toutes les sources et propose de suivre les audiences, afin de découvrir la subtile ligne de défense de cette Sainte et héroïne patriote.
      http://www.tvlibertes.com/livre-libre-g-collardj-tremolet-de-villers-le-proces-de-jeanne-darc/

      Le Grand Monarque sera la Jeanne d’Arc de notre époque. A lire sur ce site, les nombreux textes rassemblés sur sa venue :
      http://jeanderoquefort.free.fr/6_13_0_propheties_grand_monarque.html
      http://jeanderoquefort.free.fr/grand_monarque_pape.html

  4. Engel dit :

    L’assassinat du roi Louis XVI était une rupture nécessaire afin d’instaurer un contre-modèle au baptême de Clovis. En remplacement du lieutenant du Christ, intermédiaire entre le Ciel et ses sujets, le nouveau système issu de 1789 instaurait un paradigme rompant ce lien au profit d’un nouveau Décalogue – les droits de l’homme, fruit du maçonnisme -, principe inspiré du judaïsme talmudique dans le cadre d’un noachisme ou « catholicisme d’Israël » en formation, selon l’expression du rabbin Elie Benamozegh.

    Cette bascule fondamentale prit du temps. La Renaissance et la Réforme préparèrent les esprits en faveur de la promotion de l’homme appelé à être son propre maître, sa propre loi, son propre juge. Cet esprit naturaliste s’épanouit au siècle des Lumières, contaminant jusqu’au sommet du royaume les élites du pays. Louis XVI n’échappa pas à cette refonte des mentalités. Cet homme intelligent et cultivé, comme l’ont prouvé les travaux de Paul et Pierrette Girault de Coursac, était aussi le fruit de plusieurs générations d’esprits contaminés par un idéal philosophique d’inspiration maçonnique. Comme le rappelle Mgr Delassus dans La Conjuration antichrétienne, l’aumônier du roi Louis XVI, l’abbé de Vermondans, était officier du Grand Orient de France.

    De profondes réformes politiques s’avéraient nécessaires et le monarque en était parfaitement conscient. Cependant, le passé pesait lourd en la personne du père de Louis XVI, lui-même héritier des idéaux de Saint-Simon et de Fénelon. Ce dernier était d’ailleurs le précepteur du duc de Bourgogne, arrière-grand-père de Louis XVI. Ces personnages défendaient une monarchie idéalisée mettant à l’honneur une féodalité aristocratique toute-puissante encadrant et soumettant le pouvoir royal. Les Parlements, représentant cet idéal dont le pouvoir judiciaire et législatif avait bloqué une grande partie du règne de Louis XV, avaient finalement été cassés et réorganisés par ce roi quatre ans avant sa mort en 1774. Leur rappel par le jeune Louis XVI permit le retour d’une féodalité aristocratique toute-puissante et revancharde qui bloqua toute réforme souhaitée par le monarque. Dans sa préface accordée à Herbert Van Leisen, Mirabeau et la révolution royale, Jacques Bainville n’hésite pas à écrire : « […] On s’explique ainsi ce que la politique de Louis XVI eut de décousu et d’irritant, de déconcertant et de contradictoire. Ce fut aussi puérilement réactionnaire que puérilement progressif. »

    Outre ces principes contraires aux intérêts de la monarchie, Louis XVI était marqué psychologiquement par sa mère, Marie-Josèphe de Saxe. Celle-ci était la fille d’Auguste III de Pologne, qui fut le parrain de Jacob Frank, juif faussement converti au catholicisme, et dont l’idéal à la tête de sa communauté était la « rédemption par le péché » (le frankisme). Cette perversion de l’âme doublée de l’esprit des Lumières propre au XVIIIe siècle contamina la cour de Pologne dans laquelle baignait la mère de Louis XVI. Malgré sa droiture d’intention, cette femme transmit à ses enfants une mentalité libérale conduisant à un amoindrissement de l’idéal monarchique hérité du baptême de Clovis et rappelé par sainte Jeanne d’Arc lors de la fameuse « triple donation » (Christ vrai roi de France). Tout ce passif entrait en opposition avec les grâces accordées lors du sacre à Reims, provoquant une forme de court-circuit dans le psychisme et l’âme de Louis XVI.

    Le martyre du roi épura tout cet héritage toxique et, le 21 janvier 1793, ce fils de saint Louis alla droit au Ciel. Alors que la France s’enfonce dans les tourments conduisant à la mort de sa civilisation, que les cœurs haut placés soient assurés du renouveau en se rappelant cette phrase d’espoir du pape saint Pie X, le 29 novembre 1911 : « Le peuple qui a fait alliance avec Dieu aux fonts baptismaux de Reims se convertira et retournera à sa première vocation. »

    http://www.bvoltaire.fr/pierrehillard/roi-a-venir,232532

  5. Brigand du Roi dit :

    La France fut la première a rejetée Dieu et sa mission divine, a donner l’exemple pour le révolutions futures, à propager le libéralisme…..elle sera la première à s’effondrer, la République finira comme elle est née, dans le sang……… Vive Dieu, Vive la France, et Vive le futur Roi de France; Henri V de la Croix….

    La République est un châtiment de Dieu……le ver était déjà dans le fruit……

    • Benoit dit :

      Sous l’ancien régime, les lois de l’Eglise garantissaient au travailleur 90 jours de repos (52 dimanches et 38 jours fériés) pendant lesquels il était strictement défendu de travailler. C’était le grand crime du catholicisme, la cause principale de l’irréligion de la bourgeoisie industrielle et commerçante. Sous la Révolution, dès qu’elle fut maîtresse, elle abolit les jours fériés, et remplaça la semaine de sept jours par celle de dix afin que le peuple n’eût plus qu’un jour de repos sur dix. Elle affranchit les ouvriers du joug de l’Eglise pour mieux les soumettre au joug du travail… Et comme on avait peur du bon sens féminin, on empêcha les femmes de voter.

    • ANDRE dit :

      Vive le Christ Roi, Vive le Roi

      • Ursule dit :

        Pour l’historien belge Christophe Buffin de Chosal, l’avenir nous porte vers une monarchie démocratique qui reconnait une aristocratie des plus compétents. Le philosophe Eric Guéguen sent lui aussi que la démocratie actuelle est un miroir aux alouettes, car elle est un régime moribond incapable d’assurer le bien commun.

        Comme disait si bien Maurice Georges Dantec (il vient de décéder à 57 ans), la France a commencé son déclin à partir de 1789. La république est un système totalitaire. Robespierre n’est qu’un petit Lénine…. La pensée de l’an 1300 était de très loin bien supérieure à celle du XIXe siècle, bourgeoise et marchande, née de cette révolution jacobine…

        Quelle clairvoyance ce type ! Surtout pour un type né d’ une famille communiste.

        Hilaire de Crémiers, directeur du mensuel Politique Magazine, se demande si la démocratie, mot à sens multiple et qui a pris un sens quasi-religieux, n’est pas devenue le pire des régimes :

    • Eloïse dit :

      Actuellement, selon un sondage de BVA, près d’un Français sur quatre estime que cela aurait des conséquences positives sur l’unité nationale (39%) et la stabilité du gouvernement (37%) d’avoir un roi au sommet de l’Etat. Pour 31% des Français, remplacer le président de la République par un monarque donnerait une meilleure image de la France dans le monde. Près de trois électeurs sur dix (29%) se disent prêts à voter pour un candidat royaliste au premier tour de la présidentielle.
      http://www.lci.fr/politique/pres-d-un-francais-sur-trois-prets-a-voter-pour-un-candidat-royaliste-2000674.html

  6. CVV dit :

    La France ne sera plus selon Van Rensburg, puisque dans l’hexagone ainsi formé, ne figure pas le Sacré-Coeur, mais une bien autre étoile occulte à 6 branches qui la dirige, depuis le refus de Louis XIV, à qui on avait laissé curieusement l’Alsace-Lorraine alors que St Pierre Fourrier curé de Mattaincourt avait toute sa vie prophétiquement lutté contre Richelieu puis Mazarin pour que JAMAIS l’Alsace-Lorraine n’appartiennent à la France, voyant le désastre futur manipulé par la maçonnerie, alors exit l’orgueil gaulois, qui a même failli tuer Ste Geneviève parce que franque, et vive l’Empire des Francs (Frankreich) qui est avant tout germain (loi salique, les Francs sont des Germains): c’est tout le sens de la volonté de destruction de la part des anglo-saxons de l’Allemagne lors des WW1 et 2 voire de la trahison de la France qui, n’ayant pas respecté l’accord entre Charlemagne et Wittiking, a été châtié par le peuple de ce dernier comme il l’avait prophétisé.
    Apparitions de Notre-Dame, très nombreuses, devant des milliers de témoins au Frankenbourg du 07/07/1872 au 07/07/1877 en Alsace près de Neubois, là où a eu lieu la bataille de Tolbiac en contrebas du château dans la plaine de Villé, alpha et oméga le 07/07 en la fête de … St Pierre Fourrier, Notre-Dame tentant une dernière fois d’éviter la WW1.

    Précision: selon les prophéties des saints, notre futur roi doit être aussi d’une lignée allemande très prestigieuse, de grande noblesse, et avoir le cœur allemand bien que Français de nationalité…
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Neubois

    • duc dit :

      Ne jamais oublier que l’Allemagne voulait la mort de la monarchie française !


      Instruction de Bismarck au comte Von Arnim, ambassadeur à Paris, le 16 novembre 1871 : « Nous devons enfin désirer le maintien de la République en France pour une deuxième raison qui est majeure : la France monarchique était et sera toujours catholique ; sa politique lui donnait une grande influence en Europe, en Orient et jusqu’en Extrême-Orient. Un moyen de contrecarrer son influence au profit de la nôtre, c’est d’abaisser le catholicisme et la papauté qui en est la tête. Si nous pouvons atteindre ce but, la France est à jamais annihilée. La monarchie nous entraverait dans ces tentatives. La République nous aidera… J’entreprends contre l’Église catholique une guerre qui sera longue et, peut-être, terrible ! On m’accusera de persécution et j’y serai peut-être conduit, mais il le faut pour achever d’abaisser la France et établir notre suprématie religieuse et diplomatique, comme notre suprématie militaire. Et bien ! Je le répète : ici encore les républicains m’aideront ; ils joueront notre jeu ; ce que j’attaque par politique, ils l’attaquent par formalisme antireligieux. Leur concours est assuré. Entretenez dans les feuilles radicales françaises à notre dévotion la peur de l’épouvantail clérical, en faisant propager les calomnies ou les préjugés qui font naître cette peur… Faites aussi parler, dans ces feuilles, des dangers de la réaction…, des crimes de l’absolutisme, des empiètements du clergé. Ces balivernes ne manquent jamais leur effet sur la masse ignorante. Oui ! Mettez tous vos soins à entretenir cet échange de services mutuels entre les républicains et la Prusse ! C’est la France qui paiera les frais ! … ».

      Instruction citée par Gaudin de Vilaine, au sénat, le 6 avril 1911, Journal Officiel du 7 avril 1911.

  7. Louis dit :


    Le discours du 15 avril 2016, du président de la République de Pologne, Andrzej Duda, est digne d’un roi. Il le fit à l’occasion du 1050ème anniversaire du baptême de Mieszko Ier, (le premier souverain polonais).

    « Le baptême de Mieszko Ier est l’événement le plus important de toute l’histoire de l’État polonais et de la nation polonaise. Je ne dis pas : ce fut, je dis : c’est, car la décision prise par notre premier souverain historique a prédéterminé tout l’avenir de notre pays. Notre héritage chrétien continue de façonner les destinées de la Pologne et de chacun d’entre nous, nous le peuple polonais, jusqu’à ce jour. C’est ce que le Saint-Père Jean-Paul II avait en tête quand il a observé : « Sans le Christ, on ne peut pas comprendre l’histoire de la Pologne. »

    La tradition veut que le baptême du chef des Polanes eut lieu le samedi saint 14 avril 966. Et c’est alors, à ce moment-là, que la Pologne est née. Elle a émergé des eaux baptismales pour une nouvelle vie chrétienne… En se faisant baptiser, nos ancêtres ont défini le noyau autour duquel la magnifique nation polonaise se formerait. Et aux moments les plus sombres, quand nos ennemis essayaient de détruire l’Église pour que s’effondrent les bases de notre identité polonaise, le peuple polonais défiait cet objectif et se massait dans les temples, poursuivant dans son sens de la communauté, et témoignant ainsi de la sagesse éternelle de la décision prise jadis par nos ancêtres.

    C’est pourquoi l’année 966 est le point de repère le plus important de notre histoire. Par notre cérémonie solennelle de ce jour, nous célébrons le 1050e anniversaire de la naissance de notre nation et notre patrie. C’est un honneur insigne et une grande joie que nous soyons tous réunis ici à Poznań, le siège du premier évêché sur le sol polonais ; avec les plus hautes autorités de la République, l’épiscopat et le clergé de l’Église catholique et les autres communautés chrétienne…

    Nous, le peuple polonais, avons lutté pendant 27 ans, d’abord sous un régime imposé par les forces d’occupation allemandes, puis par les communistes après la guerre. Le premier et le second ont travaillé de la même façon à affaiblir et à briser le lien entre notre nation et l’Église. Ils comprenaient que de cette façon, ils ébranleraient les fondements mêmes de notre communauté, qu’une nation privée de son ancrage spirituel serait facilement remodelée en masses asservies. À cette fin, les nazis ont mis en œuvre une terreur sanglante. Les communistes au pouvoir après la guerre ont cherché à ce que le peuple polonais se détourne du christianisme. Ils ont promu une idéologie athée, ont persécuté les prêtres et les fidèles. Ils sont même allés aussi loin que d’emprisonner le Primat de Pologne. Et en ces jours, le cardinal Stefan Wyszynski eut l’inspiration de protéger l’identité polonaise et chrétienne de la nation contre l’endoctrinement et la répression en organisant une grande retraite nationale … On peut affirmer avec certitude que, grâce à l’initiative du Primat du Millénaire, l’ensemble de la nation polonaise a renforcé ses liens avec son héritage chrétien…

    Voilà pourquoi rejoindre le domaine de la civilisation chrétienne, dans son rite latin, représentait une véritable avancée pour nous. Les trois piliers de cette civilisation sont également devenus les piliers de l’identité et de la culture polonaises. Le premier des trois piliers fut et reste la philosophie grecque, ou l’amour de la sagesse… Le deuxième pilier fut et reste la pensée juridique romaine et le concept de gouvernement. L’idée de la primauté du droit. L’idée d’une république, à savoir un État qui est un bien commun des citoyens qui le régissent … Le troisième pilier fut et reste le noyau de la pensée chrétienne : l’Ancien et le Nouveau Testament, le Décalogue et l’Evangile … A la veille de l’adhésion de la Pologne à l’Union européenne, le Pape Jean-Paul II a souligné que c’était une excellente occasion pour notre nation d’enrichir spirituellement l’Occident, le même Occident qui jadis nous avait apporté la foi chrétienne. L’Europe a besoin de la Pologne, et la Pologne a besoin de l’Europe, a déclaré le Saint-Père. Voilà pourquoi, pour rendre hommage à nos prédécesseurs prévoyants d’il y a 1050 ans, je voudrais dire catégoriquement aujourd’hui que, conformément aux instructions de notre grand compatriote, la Pologne est et restera fidèle à son héritage chrétien. Car c’est dans cet héritage que nous avons une base solide et éprouvée pour l’avenir. »

  8. Florian dit :

    « il se frappera la poitrine et se placera figure contre terre. Puis ensuite il ira à Ste Anne d’Auray. » écrivez-vous duc.

    C’est exactement ce qu’a fait le pape Jean Paul II le 20 septembre 1996. Dans le cadre de la célébration du 1500ème anniversaire du baptême de Clovis et de ses guerriers, donc du baptême de la France, le pape est allé prier aux pieds de la statue du Comte de Chambord offrant la couronne de France à Sainte Anne.


    La statue du Comte de Chambord a été réalisée par le sculpteur Caravaniez. Elle représente le Prince en prière, revêtu du manteau du sacre, agenouillé face à Sainte-Anne, avec à ses pieds la couronne de France posée sur un coussin. Autour du piédestal se dressent quatre statues : sainte Jeanne d’Arc, sainte Geneviève, Duguesclin et Bayard.

    Extrait de l’homélie du Saint Père, prononcée devant plus de 150 000 personnes : « Cette foi, qui est votre héritage commun, est affrontée à de nombreux défis. Certes, les causes d’inquiétude sont multiples. Ainsi, on voit se développer un climat d’indifférence et d’individualisme… Trop souvent la mémoire chrétienne s’affaiblit, notamment dans les jeunes générations, qui ont bien du mal à s’approprier leur héritage religieux. Mais on perçoit aussi chez vous de nombreux signes de vitalité. L’Esprit Saint est à l’œuvre dans les cœurs et suscite d’admirables conversions intérieures, des vocations inattendues, un renouveau du sens de la vie conjugale; des laïcs de plus en plus nombreux s’engagent dans l’animation de la communauté chrétienne et dans les structures de la vie publique et sociale…. »

  9. Eloïse dit :

    Les visions de Marie Julie Jahenny semblent rejoindre les scenarii du moment. Une chose est sûre, le conflit aura lieu. Mais sous quelle forme ?

    Le gouvernement peut reconnaître a minima l’incompatibilité de l’islam avec la démocratie, voire avec les droits de l’homme (femme notamment), référence de la constitution actuelle, sans même avoir à se prononcer sur la compatibilité de l’islam avec la loi naturelle, avec les droits et devoirs des hommes entre eux et envers Dieu, ou avec les fins ultimes de l’homme, référentiels et sources de droit rejetés par la république. Mais même en se contentant de reconnaître l’incompatibilité de l’islam avec la constitution française, le gouvernement se mettrait dans l’obligation de neutraliser cette contravention et d’éradiquer l’idéologie qui la prône. Dans l’hypothèse plus que vraisemblable où les porteurs de cette idéologie ne se laissent pas convaincre, le gouvernement devra recourir à la force pour rétablir le respect de la loi sur l’ensemble du territoire français, et il est alors plus que plausible que les tenants du droit étranger résistent non seulement par les armes, et on sait qu’ils en ont, mais également par toutes les modalités d’assertion, d’intimidation et de coercition qu’on leur connaît. Cette population-là entrera en insurrection contre le gouvernement. La population insurgée minoritaire s’en prendra bien sûr plus aisément à la population loyaliste majoritaire qu’aux forces gouvernementales, qui de leur côté devront éviter les dommages collatéraux et déployer suffisamment de puissance pour protéger la population loyaliste attaquée et éviter qu’elle riposte par elle-même. Il ne s’agira donc pas dans ce cas d’une guerre civile.

    Le gouvernement peut aussi refuser de déclarer l’illégalité de l’islam, laissant cet autre système juridique s’installer totalement dans plus d’enclaves qu’il n’en a déjà, et progresser subrepticement, partiellement, au niveau national grâce à des tolérances, transformées en privilèges puis institutionnalisées par la jurisprudence ou l’amendement progressif du corpus juridique. C’est la voie dans laquelle s’est résolument engagé le régime : il se refuse à faire appliquer le droit encore officiellement en vigueur et à protéger la population légaliste, et cette retraite sera de plus en plus perçue comme un encouragement envers la population adepte du droit non français à appliquer ce droit étranger, qui n’est pas seulement distinct mais également inégalitaire en supposant et imposant la subordination de la population de droit français. Dès lors, et au fur et à mesure de l’avancement de l’entreprise de soumission de la population loyaliste, celle-ci sera amenée au minimum à se replier dans des emprises qu’elle devra sécuriser elle-même face aux incursions de l’islam, et au pire à s’insurger contre le régime qui a décidé son assujettissement. Dans le cas d’un affrontement direct entre les tenants du droit français et les adeptes du système juridique de l’islam, sans intervention du gouvernement, il s’agira d’une guerre civile, qui plus est interne si l’on ne veut pas considérer qu’en adoptant un droit non français, un parti a fait allégeance à l’étranger. Dans ce cas le refus gouvernemental de constater l’incompatibilité de l’islam avec le droit français aura effectivement provoqué la guerre civile.

    Le gouvernement peut de même décider de reconnaître le caractère international de l’agression contre le droit français, en expulsant les prédicateurs tous étrangers de cette idéologie, en coupant ses flux de financement étrangers, en prohibant toute apologie orale ou écrite de l’application d’un droit non français en France, en interdisant l’allégeance des citoyens et résidents français à ce droit étranger. Une telle et soudaine revendication et utilisation du monopole d’emploi de la force par le gouvernement entraînerait rapidement le dévoilement et l’intervention militaire en France d’un pays ou d’une coalition, ce qui avèrerait le caractère international de la guerre.

    http://stratediplo.blogspot.fr/2016/10/ce-conflit-inevitable-na-rien-dethnique.html

    • Hakim dit :

      Selon Mr Vals, c’est aux religions de se plier aux lois républicaines et non le contraire !
      Autrement dit, les élites françaises ne veulent pas que Notre Dieu guide les hommes.
      Ce n’est donc pas un problème islamique que soulève Eloïse, mais un problème engendré par l’athéisme qui se trouve au sommet des états comme le Notre.
      On peut aisément réduire cette histoire au combat des anges de Dieu contre les anges du diable.
      Chacun choisit son camp et met son coeur à l’ouvrage.
      Cependant n’oublions pas que le diable obéit à Dieu (voir Job) !

      Fraternellement.

      • Carlos dit :


        Hakim, les celtes et le peuple juif avaient cette conception du pouvoir politique. Elle fut reprise par les Rois de France qui ont effectivement toujours eu une double mission temporelle et spirituelle.

        La Royauté s’articule autour de deux principes fondamentaux :

        • Le pouvoir est d’origine divine et revêt par conséquent un caractère religieux et sacré (principe du droit chrétien ou divin);
        • Le pouvoir est exercé par une seule personne, mais dans certaines limites fixées par la loi (principe du gouvernement monarchique tempéré par la légitimité).

        Depuis la révolution et les philosophes, il est courant de penser que la souveraineté vient du peuple. L’Occident en général ne s’est pas construit sur ce postulat. A la base se trouve l’idée religieuse que tout pouvoir vient de Dieu (Sant Paul «Epitre aux Romains XIII-1). Il n’y a pas de souveraineté qui ne procède de Dieu. Ce n’est pas la royauté qui est d’institution divine, mais le pouvoir. La royauté franque, par le baptême de Clovis (496), a officiellement reconnu qu’elle recevait ce pouvoir de Dieu. Mais, il y a deux manières de comprendre cela :

        • Considérer que le pouvoir du chef vient de Dieu, mais par l’intermédiaire des hommes, qui l’ont choisit comme chef; ou bien,
        • Le Roi reçoit sa puissance directement de Dieu, sans que la nation ait part à la désignation. Le souverain apparaît alors comme l’Elu de Dieu.

        Les deux conceptions ont prévalu successivement dans l’histoire de France. Sous Louis XIV, c’est la seconde qui a prévalu. La doctrine politique du droit divin est une déformation de la doctrine chrétienne du droit divin. La Révolution française tenait à revenir au premier sens, mais en laissant de côté les principes qui en découlaient :

        • Car le roi devait être catholique. C’est la loi de catholicité qui a poussé Henri IV à abjurer sa foi protestante, pour recevoir légitimement la couronne de France. L’édit d’Union, de 1588, formule cette loi clairement et la qualifie de loi fondamentale du royaume. Elle remonte en fait au pacte de Tolbiac et au baptême de Clovis. Un pacte formel est passé là entre la France et l’Eglise. Cette alliance fait du Roi et de la France, le fils et la fille Aînée de l’Eglise, qui s’engagent à défendre la chrétienté contre toutes les attaques dont elle serait victime. La France n’est pas un Etat laïc, mais confessionnel. Il doit favoriser le développement de la religion catholique. C’est aussi cette loi qui fait du clergé le premier des 3 ordres.
        • Le roi devenait un personnage sacré. Détenteur d’un pouvoir venant de Dieu, par la vertu du sacre à Reims sa personne devient sacrée. Il est oint d’une façon particulière, à la manière d’un évêque. Le rite est réservé au Roi, la reine n’est pas sacrée de la même façon. Il revêt les mêmes vêtements sacerdotaux que les évêques et communie sous les deux espèces, chose réservée aux prêtres. On parle souvent de huitième sacrement pour le sacre des Rois de France. Le Roi est le lieutenant de Dieu ; c’est dire le « tenant-lieu » de Dieu sur la terre. Il exerce sa fonction comme un sacerdoce. C’est pourquoi, seuls les Rois de France pouvaient signer : « Louis, Par la grâce de Dieu, Roi de France ». Tous les Rois de France, jusqu’à Louis XVI, ont été sacrés avec l’huile sainte qui servit pour Clovis. Cette onction donne au Roi un sceau religieux indélébile. Il ne peut pas abdiquer. Il n’y a pas d’âge pour être sacré ; Reims n’est pas le lieu obligatoire. Les Rois de France tire de ce sacre leur don de guérir les écrouelles : « le Roi te touche, Dieu te guérit ».
        • La personne du Roi est inviolable. Porter la main sur le Roi est un crime de lèse-majesté, c’est-à-dire un sacrilège !
        • Le roi est un homme. Appliquée en 1316 à la mort de Louis X, sa fille Jeanne est écartée du Trône ; en 1322, le Roi Philippe le Long n’a que des filles, c’est son frère Charles IV qui devient Roi ; en 1328 quand ce dernier meurt sa fille est aussi écartée du pouvoir. Cette loi écarte aussi les hommes descendant des Rois de France par les femmes ; c’est pourquoi Edouard III d’Angleterre ne pourra jamais être Roi de France et commencera la guerre de 100 ans. Ce n’est pas une quelconque incapacité féminine qui est en cause, car elles peuvent gouverner le pays, mais un statut religieux. Les femmes ne sont pas admises au sacerdoce. Il est difficile à une femme de prendre la place d’un prêtre quand il représente Jésus proclamant lors de la consécration « Ceci est mon Corps, ceci est mon Sang… »
        • Antoine dit :

          Patrick Demouy est professeur émérite d’histoire médiévale à l’Université de Reims et à l’Institut catholique de Paris. Ses travaux portent sur les cathédrales, les évêques, les rois et leur sacre. Et il vient de publier une étude sur les origines et le sens de la royauté sacrée.

          Adossée au baptême de Clovis, l’auteur décrit, par le menu, une cérémonie qui a permis d’asseoir la légitimité de 50 rois de Pépin Le Bref à Charles X. Il permet de lever le voile sur le mystère de la Sainte Ampoule, sur le choix de Reims après Sens, Noyon, Laon et Orléans, sur les pouvoirs surnaturels du Roi et sur le sacre – ou non – des reines de France.

  10. Zoe dit :



    Joachim Nguyen Tan Van naît le 15 mars 1928 à Ngam Giao, petit village situé entre Hanoï et Haiphong dans le nord du Vietnam.

    A 4 ans il montre un intérêt peu commun pour la vie des Saints qu’on lui raconte, et le désir de les imiter. A 6 ans, c’est habité d’un grand désir de rencontre avec le Seigneur, qu’il prépare sa première communion : « L’heure a sonné, la minute tant désirée est arrivée. Je m’avance vers la table sainte, l’âme débordante de joie. Je ne manque pas de rappeler sans cesse à Jésus de venir à moi sous la forme d’un tout petit enfant. Je tiens bien serré dans ma main le cierge allumé, symbole du feu de l’amour qui brûle en mon âme. »

    Il a 7 ans et comme il ne supporte pas la terreur que le maître fait régner dans l’école du village, sa mère a l’idée de le confier à l’abbé Joseph Nha, curé de Huu Bang, qui accueille des jeunes vietnamiens à son presbytère. Puis Van est admis, début 1942, au petit séminaire de Lang-Son. Van a 14 ans, il se prépare à devenir prêtre et est toujours poursuivi par le désir de la Sainteté, mais rejette cette idée comme une tentation, une ambition orgueilleuse, et demande l’aide de la Sainte Vierge : « O Mère chérie, je vous supplie de me donner un signe qui me permette de comprendre si la pensée qui torture mon cœur vient de Dieu ou du Démon » Celle-ci l’éclaire en l’invitant à lire « Histoire d’une âme », autobiographie de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus. La plus belle et la plus consolante étape de son itinéraire spirituel s’ouvre.

    Il trouve en Sainte Thérèse une sœur spirituelle qui partage ses désirs : Aimer Dieu de tout son cœur, de toutes ses forces avec la simplicité, l’audace et la confiance d’un enfant : « J’ai compris que Dieu est Amour et que l’Amour s’accommode de toutes les formes de l’amour. Je puis donc me sanctifier au moyen de mes petites actions… Un sourire, une parole, un regard, pourvu que tout soit fait par amour. » Sainte Thérèse l’accompagne dans son quotidien au Séminaire. Il l’entend parler et a de longs colloques avec elle. C’est elle qui lui révèle, à l’automne 1942, qu’il ne sera pas prêtre, mais que Dieu le veut religieux, « Apôtre caché de l’Amour. »

    En août 1943, répondant à la révélation de Sainte Thérèse, il demande à entrer chez les Rédemptoristes. Après avoir essuyé plusieurs refus, du fait de sa mauvaise santé, il est finalement admis comme postulant frère, le 17 octobre 1944. Il devient Frère Marcel Van. Il est maintenant dans sa vocation, celle que Dieu a choisi pour lui : « M’étant mis à l’école du Rédempteur, mon seul désir était de mener une vie semblable à la sienne […] Seule cette ressemblance est capable de satisfaire l’amour et de créer l’unité. » Van cherche à se modeler sur Jésus, mais aussi à le découvrir en ses frères : « C’est merveilleux, Jésus répartit ses vertus sur plusieurs. Aussi, il ne faut pas se contenter de lire l’Evangile pour apprendre le secret de la sainteté ; il faut encore savoir lire les Evangiles vivants que Dieu a placés autour de nous et que sont nos frères ! »

    Sur fond de guérilla entre la France et les Viet Minh communistes, Van prend l’habit des Rédemptoristes le 8 septembre 1945. On le nomme Frère Marcel. Pendant son année de noviciat, Frère Marcel va vivre des dialogues intimes avec le Seigneur : « Van un seul regard de ta faiblesse suffit à charmer Mon Amour et à attirer Mon Cœur jusqu’à toi. Laisse à Mon Cœur toute liberté de se manifester à toi. » « Je t’ai choisi pour être la mère des âmes ; or c’est à force de souffrances que la mère parvient à faire de ses enfants des personnes de valeur. » A la demande du Père Antonio Boucher qui avait sa tutelle, il commence à mettre par écrit les grâces reçues depuis son enfance.

    Le 8 septembre 1946, Van prononce ses premiers vœux. Il est envoyé en février 1950 dans le monastère de Saigon, puis celui de Dalat où il prononce ses vœux perpétuels. Il retournera à Hanoï en 1954. Les Viet Minh communistes tiennent le Nord du Vietnam et Frère Van vivra là en résidence surveillée avec trois autres pères jusqu’à son arrestation en 1955.

    Jugé irrécupérable, Van est mis à l’isolement dans un cachot. Fin juin 1959, atteint de tuberculose et de béribéri, il est sorti de son cachot et placé dans une salle commune où il agonisera jusqu’au 10 juillet. Il meurt à 31 ans et 4 mois entouré de catholiques : « En donnant mon cœur à Jésus, Jésus me laisse la liberté d’embrasser en mon cœur toutes les personnes, toutes les âmes que j’aime. Je ne veux pas vivre seul dans l’amour de Jésus ; mon seul désir c’est que beaucoup d’autres âmes mènent la même vie que moi, afin que l’Amour infini de Jésus soit satisfait ».

  11. Lino dit :


    Pierre de Ronsard meurt le 27 décembre 1585 dans son prieuré de saint Cosme (près de Tours). Ce parent de Bayard et de la reine Elizabeth d’Angleterre était né au château de la Possonnière dans la paroisse de Couture-sur-Loir en 1524. Devenu sourd très jeune et donc privé de carrière militaire, il se consacra alors à la littérature. Fondateur du groupe de la Pléiade avec Joachim du Bellay, il a renouvelé l’inspiration et la forme de la poésie française. Certains de ses vers n’ont rien perdu de leur actualité :

    • Des Turcs, des Mammeluks, des Perses, des Tartares ;
      Bref, par tout l’univers tant craint et redouté,
      Faut-il que par les siens luy-mesme soit donté ?
      France, de ton malheur tu es cause en partie ;
      Je t’en ay par mes vers mille fois advertie :
      Tu es marastre aux tiens et mere aux estrangers,
      Qui se mocquent de toy quand tu es aux dangers,
      Car sans aucun travail les estrangers obtiennent
      Les biens qui à tes fils justement appartiennent.

    in Discours à Guillaume des-Autels, Œuvres complètes de Ronsard, éd. La Pléiade, tome II, p.568.

    • Haï dit :

      Nous sommes tous des cousins plus ou moins éloignés. Nous descendons tous d’Adam et Eve. Le problème n’est pas là. Il est dans le désir de chacun de vouloir vivre dans une societé selon son goût et ses principes. Certains par exemple peuvent ne pas vouloir vivre dans un pays qui accepte la lapidation des femmes (Islam) ! Ou qui ont une religion qui les pousse à croire que les autres doivent les servir. (Talmud)

      • kev dit :

        Excusez-moi, mais c’est une vidéo de propagande qui n’a aucun intérêt à promouvoir la paix, c’est un calcul politique qui ne va mal finir, la population se retournera contre ceux qui exterminent nos ethnies et nos différences qui font nos richesses, le mélange ne produira rien de bon et c’est contre nature, si toutes les nations se ressemblent que va-t-on partager de bon, de toute manière l’homme trouvera n’importe quel moyen d’être en conflit, ne rêvez pas. Protégeons-nous.
        De deux, cette propagande n’est pas réelle, car on vient d’un même endroit, mais on ne peut pas avoir de mélange chinois ou australien, ça n’a pas de sens. Pour preuve, j’ai remonté ma généalogie jusqu’au année 1600 voir 1550 et je peux vous dire que de savoir que presque tous mes ancêtres n’ont pas quitté leurs villages d’un périmètre de 20 kilomètres à la ronde en presque 500 ans, parfois, on remarque que des noms de famille réapparaissant. Ils sont tous sont exception du Haut-Rhin et de Haute-Saône, ça me laisse bien croire que ce qui est dit dans la vidéo est faux. Pour vous dire, j’ai vu des archives, et voir la vie qu’ils avaient était pleine de vie et de bonté. Étrangement aujourd’hui, je perçois notre monde est en décalé avec ces origines qui est une richesse. Le véritable raciste, c’est celui qui veut abolir nos différences, protégeons notre culture et respectons l’héritage de nos ancêtres. Pour vous dire encore, on a des milliers d’aïeux et c’est presque innombrable, j’ai pu constater aussi que ma copine et une cousine très lointaine vers 1700 dans une vallée du Haut-Rhin. Donc ceux qui veulent vous faire croire 35 % d’une autre nationalité, c’est totalement faux, puisque rien que 1 seul arrière-grand-parent représente 12% et pour chaque génération, on divise par deux.

    • Xavier dit :

      La chanson des « Partisans blancs » fait penser lors de l’exposition Saint-Louis à Moscou organisée par le ministre russe de la culture, à la visite de Mgr le prince Louis de Bourbon, duc d’Anjou, Aîné des Capétiens, pour ces festivités qui coïncidaient avec son anniversaire, le 25 avril 17. Il fit remarquer qu’aujourd’hui, la Russie défendait mieux les chrétiens d’Orient que la France.

      De plus, elle semble à nouveau attirée par ce lien qui existait entre le chef de l’état et Dieu. Autrement, on n’aurait pas par exemple, la nuit du 16 au 17 juillet 17, 60 000 personnes à participer à la procession annuelle à Ekaterinbourg.
      http://orthodoxie.com/plus-de-60-000-personnes-ont-participe-a-ekaterinbourg-a-la-procession-dediee-a-la-memoire-de-la-famille-imperiale-russe/
      Elle se déroule sur une distance d’environ 20 kilomètres, depuis le lieu de l’assassinat jusqu’au lieu où ont été cachés les restes de la famille impériale. C’est là que se trouve aujourd’hui un monastère dédié à ces saints martyrs. Ainsi, vers 3h du matin, après la liturgie, les fidèles ont commencé la procession, dans la prière, sur le trajet du transport des dépouilles mortelles de la famille impériale en 1918. Vers 7h du matin, la colonne des pèlerins atteignait le monastère des saints martyrs impériaux à Ganina Yama. Lors de leur arrivée à la mine N°7, où les régicides tentèrent de cacher les preuves de leur crime, eut lieu un office d’intercession.

  12. Benoit dit :
    • « A Naples, c’est un certain Archel de la Torre qui sera responsable d’un massacre avant d’aller s’attaquer au pape. « 

    Sur le blog ci-dessous, on a essayé de déterminer qui pouvait être ce Archel.
    http://www.garabandal-story.com/l_enigme_archel_de_la_torre_161.htm

    Marie Julie Jahenny a parlé de deux frères, dont l’un (Arche de la torre) désigné pour Rome âgé de seize ans, et l’autre de deux ans de plus.

  13. Didier dit :

    RÉSUMÉ DES VISIONS PROPHÉTIQUES DE LA PETITE MARIE DES BROTTEAÛX DE LYON (1773-1843) .

    La petite Marie des Brotteaux est morte en réputation de sainteté à Lyon, en 1843, à l’âge de soixante-dix ans.

    «Telle on a vu commencer la révolution (92-93), telle on la verra finir. On verra à la fin les mêmes choses et les mêmes maux qu’au commencement. La république, le mensonge, la licence, etc., mais tout ira plus rapidement et se terminera par un prodige éclatant, qui étonnera tout l’univers, et par un grand événement où les méchants seront châtiés d’une manière épouvantable. Dans les années qui précéderont le grand événement, il y aura une grande mortalité et une grande misère… Les méchants échoueront nombre de fois dans leurs projets sanguinaires, à cause des prières des bonnes âmes. Ils n’en poursuivront pas moins leur détermination de faire périr tous les bons, dont ils dresseront des listes d’avance et marqueront les maisons et les portes pour qu’il n’en échappe aucun. Mais quand ils seront sur le point d’exécuter cette nouvelle justice. Dieu commencera à exécuter la sienne. Ils seront comme aveuglés et frappés de vertige ; la division se mettra parmi eux et ils s’entr’égorgeront les uns les autres. L’année qui précédera celle du grand événement, sera très-mauvaise; l’année, au contraire, où il aura lieu, offrira une récolte magnifique ; mais il ne restera pas assez de monde pour en consommer l’abondance. A l’approche de ce grand événement, des phénomènes extraordinaires paraîtront dans le ciel ; un grand personnage se convertira à Paris ; on parlera de faire un camp dans la plaine de Sainfond près Lyon, et Lyon dont les fortifications ne seront pas finies, sera entouré de grands appareils de guerre. Vers ce temps, les méchants adopteront, pour se reconnaître, des casquettes à fond plat, rouge et retombant sur le côté. Il y aura un moment d’anarchie effrayante pendant laquelle on verra se renouveler tous les désordres des temps les plus mauvais. Le crime sans répression sera à son comble… Mais ce temps de désolation sera de courte durée. La sainte Église sera attaquée pour la troisième fois avec une fureur et une rage inouïes; mais elle en souffrira très peu, tandis que ses ennemis seront presque tous anéantis.

    Paris sera réduit, comme Sodome et Gomorrhe, et ce qui restera de ses habitants, se réfugiera en grande partie à Lyon. Quand on verra leur fuite, le grand événement sera proche… Les Brotteaux de Lyon, foyer d’abominations et de révolutions, seront engloutis sous les eaux. Mais Lyon sera sauvé par la protection de la Sainte-Vierge. La France sera un moment menacée de toutes parts par les puissances étrangères, sans qu’on le sache à l’intérieur. La surprise et l’épouvante qu’en causera la nouvelle, mettront le peuple en fureur et occasionneront l’anarchie et la guerre civile. Les étrangers pénétreront en France et s’avanceront jusque dans les environs de Lyon. L’heure du grand châtiment sera annoncée par les éclats d’un tonnerre épouvantable. La petite Marie qui voyait tout cela en songe, dit, en effet, qu’elle entendait un tonnerre si violent que la terre en parut ébranlée jusque dans ses fondements. Un grand combat aura lieu près de Lyon, dans la plaine de Sainfond et dans toute l’étendue du faubourg et du pont de la Guillotière, jusque dans la rue de la Barre (rue qui aboutit sur la place Bellecour). Ce combat auquel prendront part un nombre considérable de gardes nationaux, sera affreux ; le sang coulera à flots sur la terre ; il y aura un carnage et un massacre épouvantables ; de part et d’autre on combattra et désespérés ; mais les étrangers seront écrasés et n’entreront point à Lyon. Presque tout ce qui restera de méchants, y périra aussi. La prophétesse donne deux images effrayantes de cette horrible boucherie. Elle a vu les hommes tomber comme les épis sous la faux d’un géant, fauchant à grands coups dans les plaines du Dauphiné où doit se livrer la bataille ; et son petit enfant (l’ange) lui a fait comprendre que si leurs cadavres étaient entassés sur la place Bellecour, ils atteindraient la hauteur du troisième étage. Les termes de la prophétie font présumer que ce combat terminera le temps des grandes calamités. Les événements qui doivent terminer la révolution, reprend la petite Marie, feront si effrayants que ceux qui n’en seront pas prévenus croiront être à la fin du monde. Ils seront si terribles qu’il y aura de quoi sécher de frayeur. Ces maux seront l’image de ceux qui doivent arriver à la fin du monde, à moins que les prières et la pénitence ne fléchissent la justice de Dieu. Ceux qui auront sur eux quelques objets de piété bénits, seront préservés pour la plupart. Les prières de quelques parents ou amis en sauveront d’autres qui se convertiront. Les méchants qui survivront se convertiront presque tous. En même temps que la France sera châtiée, beaucoup d’autres nations le seront aussi à peu près dans le même temps. Dans le cours de la révolution, deux miracles ont été opérés : le premier a été la rentrée des Bourbons en France ; le second, leur retour après les cent jours ; il s’en fera un troisième qui étonnera tout l’univers et qui mettra fin à la révolution. Un bras de fer surgira miraculeusement, armé d’une grande puissance pour venger les outrages faits à Dieu, à la royauté, dont les membres survivants doivent tous reparaître sur le sol de la patrie après le grand événement. Il n’y aura plus alors ni haine ni rancune. »

  14. Setenza dit :

    Important : le Christ (comme l’annonçait aussi le célèbre médium Edgar Cayce) arrive de façon symbolique le 23 septembre 2017 (à partir de 1:47 mn) :

  15. Gaelle dit :

    L’instant est grave! Comment peut-on penser vivre sans Dieu indéfiniment ? Notre monde a rejeté Notre Créateur et Père Éternel, il faut s’attendre à de graves répercussions. Il suffit de voir dans quel état est notre monde aujourd’hui ! Il n’y a pas une année où les actes de délinquance n’augmentent pas :

    Pour le criminologue Alain Bauer, « 2019 a le pire bilan qu’on ait vu depuis des années. »
    https://francais.rt.com/france/70355-toute-discretion-beauvau-publie-ses-mauvais-chiffres-violence
    Les chiffres publiés par les autorités publiques sont de plus en plus triés, manipulés et classés pour tordre une réalité qui n’échappe pas à Xavier Raufer :

    Les actes anti-chrétiens sont aussi en forte progression sans que l’état fasse quoique ce soit pour endiguer ce phénomène. Il en est tout autrement quand cela touche un juif ou un musulman. Au sein du collège Marx Dormoy par exemple, dans le 18ème arrondissement de Paris, un jeune garçon d’origine serbe, âgé de 12 ans, s’est fait agressé de manière brutale pour n’avoir pas voulu ôter une chaîne à laquelle était suspendue une croix, qu’il portait autour du cou sous ses vêtements. Ses cinq agresseurs du même âge lui ont assénés des blessures graves au niveau du visage et de ses partes génitales. Ils ont été d’une violence sans égal à son égard et ce devant d’autres élèves qui mirent un certain temps à demander de l’aide.
    https://ssup.fr/un-enfant-dorigine-serbe-battu-brutalement-dans-son-ecole-a-cause-dune-croix-portee-autour-du-coup/


    Même les pompiers ont un ras-le-bol contre la généralisation des violences les ciblant. Le 17 janvier 2020 ils étaient 800 à manifester à Strasbourg. Quelques témoignages : « Nous ne sommes pas là pour nous faire agresser. Il faudrait plus de fermeté de la part de la justice face à ces agissements. Car on ne fait plus face à des agressions, mais à de la haine : il s’agit de tuer du pompier… « On se fait caillasser. On se fait même agresser au couteau. Par des victimes qu’on vient sauver. Ce n’est pas normal. »
    https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/bas-rhin/strasbourg-0/video-manifestation-800-pompiers-strasbourg-on-est-face-haine-ils-veulent-tuer-du-pompier-1775453.html

    Autre préoccupation de plus en plus inquietante, le trafic d’armes et de drogue. Le 14 janvier 2020 une perquisition a mené à la saisie d’un véritable arsenal destiné à la vente. Sept personnes furent interpellées dont deux frères, Samir et Mohamed R., au casier judiciaire particulièrement chargé. Une enquête effectuée en 2018 par un média estimait qu’il y avait une quinzaine de millions d’armes en France.
    https://fr.sputniknews.com/france/202001181042924945-un-important-arsenal-darmes-de-guerre-decouvert-et-saisi-a-paris/

    150 quartiers en France sont « tenus » par les islamistes, selon un document classé secret-défense de la DGSI :
    https://www.fdesouche.com/1325533-150-quartiers-en-france-sont-tenus-par-les-islamistes-selon-un-document-classe-secret-defense-de-la-dgsi

    Prophétie sur la France adressée aux Français :
    https://gloria.tv/video/DFA6k2XRtvjJ2eTJQTY8PzFG8

    Une question se pose, pour quelle raison les USA des néo-conservateurs surveillent-elles les banlieues françaises ?
    https://www.bondyblog.fr/politique/les-etats-unis-surveillent-les-banlieues-francaises/
    https://www.courrierinternational.com/article/2007/11/29/les-etats-unis-s-interessent-de-pres-aux-banlieues
    https://www.lejdd.fr/JDD-Paris/Comment-les-Etats-Unis-draguent-nos-banlieues-84924-3081401

    Curieusement, les médias choisissent à chaque fois des Français de souche comme exemple de racistes. Ainsi dans le feuilleton sur france 2 ‘Un si grand soleil’, ce sont évidemment des Blancs, des sales patriotes, qui agressent une gentille immigrée. La réalité est malheureusement tout autre :


    Et pour minorer les chiffres de l’immigration, l’état ne comptabilise pas, dans les données qu’elle a transmises à l’office statistique européen, les demandeurs d’asile sous procédure de Dublin (personnes demandant l’asile mais qui doivent en théorie être prises en charge par le pays dans lequel elles sont entrées dans l’UE). Ainsi, en se référant aux statistiques d’Eurostat, si on ne prend que les adultes, le nombre de demandeurs en France sur les neuf premiers mois de l’année 2019 en France (75 235) dépasse le nombre allemand (71 995). Alors même que la statistique allemande intègre par contre les «dublinés».
    https://www.liberation.fr/checknews/2020/01/20/demandes-d-asile-eurostat-epingle-la-france-pour-avoir-tronque-des-statistiques_1773956

    10 arguments en faveur de l’immigration qui sont faux :
    http://jereinforme.fr/10-arguments-pour-limmigration-qui-sont-faux/

    « Les actes de violence gratuite explosent de manière effrayante, fruits de la rencontre sur notre territoire entre des cultures insolubles. Un constat que le politiquement correct français n’autorisera jamais, ruinant nos chances de trouver des solutions. » :
    https://www.atlantico.fr/decryptage/3591183/cette-ultraviolence-avec-laquelle-les-francais-vont-devoir-apprendre-a-vivre-nicolas-moreau

    Le journaliste Paul-François Paoli évoque le livre de Christian de Moliner ‘Trois semaines en avril’. qui ne cache pas le grand remplacement de la France et de l’Europe : La France est sortie de l’euro et s’est enfoncée dans une crise économique catastrophique. Elle est en proie à des attentats meurtriers et à des affrontements ethniques et religieux. Seules, l’armée et la police maintiennent un semblant d’ordre. À Saint Pierre, petite ville lugubre du Nord de la France, Fatima, l’institutrice musulmane, croise la route de Xavier, le capitaine chargé avec des effectifs dérisoires de ramener la paix après des émeutes sanglantes. Réussiront-ils à construire un pont entre les communautés qui se déchirent ?

    Si les “bavures policières” ou les “actes islamophobes” sont comptabilisés, sur-médiatisés et intensément exploités, personne ne s’intéresse aux victimes françaises « de souche ». C’est pourquoi le collectif #FrenchLivesMatter a décidé de trier, cartographier et comptabiliser les victimes de ces crimes :
    https://frenchlivesmatter.fr/

    • Benoit dit :

      Comme le dit si bien Pierre Hillard, la racine du mal date de 1789 :

      L’assassinat du roi Louis XVI permit d’imposer le règne de l’argent roi contre le bien commun :

      La vie d’une personne de droit divin, peut-elle être plus forte que la volonté populaire. Ceux favorables au non sont devenus la gauche et ceux au oui, la droite traditionnelle. Les premiers ne voulaient pas de lois inspirés du Nouveau Testament alors que les autres tenaient à toujours l’avoir comme base. Le parti UPR par exemple est sur ce point, contrairement à ce qu’on pourrait penser, plus à gauche qu’à droite.

      Petit récapitulatif de l’histoire de France :


      Certains s’interrogent comme le Père Michel Viot dans son livre, s’il ne serait pas urgent qu’un roi arrive sauver la France ! Il fut ordonné prêtre en 2003 après avoir été franc-maçon. Ce qui lui donne une expérience certaine sur ce qui a pourri notre pays. Il propose ici une politique moderne, libre et originale qui renoue avec les fondamentaux temporels et spirituels du génie français qui firent la grandeur et le rayonnement de notre pays. Ses explications de son second ouvrage ‘La France a besoin d’un roi’ traitant du même thème :

      On sait que la France sera douloureusement purifiée, puis le reste du monde. Ce qui est étonnant, du côté juif, la prophétie de Obadia au chapitre 1, verset 20 évoque la France avec le nom Tsarfat : «Et les exilés de cette légion d’enfants d’Israël, répandus depuis Canaan jusqu’à Tsarfat, et les exilés de Jérusalem, répandus dans Sefarad (Espagne), posséderont les villes du Midi». Tsarfat a la valeur numérique de 770 c’est à dire celui de la perfection messianique du monde ! Dans le livre de Yaakov Bendavid intitulé ‘Ma vocation, comment servir Dieu’ , à la page 308, est aussi évoqué «la purification de la France… qui amènera immanquablement à la purification du monde».
      http://www.terrepromise.fr/2018/01/31/770-la-verite-jaillira-de-la-terre-de-france/

      « L’histoire est divine » explique Louis Hubert Rémy après avoir récité la prière des Francs :

      Réaction saine de Claude Wallaert, qui a présidé le Cercle Vauban, dans Politique Magazine : « … Le vrai laïc, celui des origines, ne se définit que par rapport au fait religieux ; la République sans Dieu qui est une espèce de religion, a produit ses laïcs à elle… Parmi les chrétiens, il y a beaucoup de dévots de la République ; je dirais même que la plupart le sont, même ceux qui manifestent dans la rue avec femme et enfants. Ils protestent contre des projets de société, mais ne songent pas à remettre en cause la République substantiellement anti-chrétienne qui est née dans le sang des massacres de septembre, a prospéré dans les scandales financiers, les compromissions de toutes sortes, a survécu à deux guerres mondiales grâce à beaucoup de morts chrétiens, et a même réussi à se faire quasiment bénir par plusieurs papes ! … Cette République agrippée à la France comme une sangsue est devenue obèse, énorme, et tend à défigurer le beau pays dont elle se nourrit ! Elle reste, quoiqu’elle fasse, et en dépit de tous les sermons de ses prêcheurs, un corps étranger, un parasite enkysté, qui affaiblit lentement sa victime, courant ainsi à sa propre perte, d’ailleurs… « 
      https://www.politiquemagazine.fr/politique/la-chronique-de-claude-wallaert/humeur-dautomne/

      Entretien avec Claude Wallaert : redonner corps à la France à travers l’anthropologie chrétienne…
      https://www.lerougeetlenoir.org/opinions/les-inquisitoriales/entretien-avec-claude-wallaert-redonner-corps-a-la-france-a-travers-l-anthropologie-chretienne

      Les Etudes du Cercle Vauban :

    • Robert dit :

      Gaelle, le père Henri Boulad, né en Egypte, et dont la nationalité française lui fut refusée, n’a pas peur d’annoncer la vérité catholique, contrairement à beaucoup de responsables religieux français. Pourtant les nouveaux arrivants n’attendent que çà. Ils se posent de nombreuses questions sur leur religion. L’Europe autrefois forgée par le christianisme, se doit de réagir avant qu’elle ne sombre totalement. Ne croit-elle plus que Jésus est le centre de l’histoire, de notre monde ?

      L’un des pires ennemis des chrétiens y est décrit : « Yeux féroces, longue barbe, mine vilaine, teint pâle et jaune, pas très gros mais grand. » indique Marie Julie Jahenny. Mais n’est-ce pas ce que des chrétiens d’Irak dirent aussi à Priscille des Minières ? « Vous allez connaître la même chose en France… Les « Fous d’Allah » vont tous vous exterminer, ils vous tueront jusqu’au dernier ; ils veulent que coule votre sang… ».


      Dans le livre d’Yves Dupont ‘Catholic Prophecy’ (Tan, 1970), on peut y lire qu’une religieuse mystique de Tours vers 1882 annonçait déjà que « l’Europe serait envahie par les musulmans et particulièrement la France. » Son directeur spirituel publia ses révélations dans le livre ‘La veille de la victoire du Christ.’ « Quand tous penseront que la paix sera assurée et qu’ ils ne s’y attendront pas, les grands événements surviendront. Une révolte commencera en Italie et a peu près au même moment en France. Pendant un temps l’Église sera sans Pape. L’Angleterre aussi souffrira beaucoup. La révolte se répandra dans toute les villes de France. De terribles massacres auront lieu durant plusieurs mois à cause de la fourberie des méchants. Les victimes seront innombrables. Paris ressemblera à une boucherie. Les persécutions contre l’église seront grandes, mais ne dureront pas longtemps. Toutes les églises seront fermées pour peu de temps dans les villes où les désordres seront moindres. Les prêtres devront se cacher. Les méchants chercheront a oblitérer tout ce qui est religieux mais ils n’auront pas assez de temps. Beaucoup d’Évêques et de prêtres seront mis a mort. L’Archevêque de Paris sera tué. Plusieurs prêtres de Paris auront la gorge tranchée parce qu’ils n’auront pas eu le temps de se cacher. Les méchants seront les maîtres pendant un an et quelques mois. La France ne recevra aucune aide. Les Français crieront leur désespoir à Dieu et imploreront le Sacré-cœur de Jésus et la Vierge Marie. Les Français réclameront le roi choisi par Dieu. Il ira sur le trône, libérera l’Église et donnera au Pape ses droits légitimes. Le conseil se réunira après la victoire et sera obligé d’obéir. Il y aura un troupeau et un seul berger. Tous respecteront le Pape et le roi et tout sera régénéré. »

      Cliquer pour accéder à Catholic-Prophecy-Notes.pdf


      Pour le saint patron des mendiants, Saint Benoit-Joseph Labre (1748-1783) , « Paris sera détruit à cause de ses blasphèmes; une pierre n’y restera pas sur l’autre. »

      Pour Patrick Jardin, un loueur de voitures qui a perdu sa fille au Bataclan, « On ne va pas échapper à la guerre civile ! » ! Il dénonce les atrocités faites sur les victimes comme enlever les yeux de leurs orbites….

      • Audray dit :

        « L’Angleterre aussi souffrira beaucoup. »

        Il est dit aussi dans d’autres révélations qu’elle redeviendra catholique. Jacob Rees-Mogg qui a été nommé Leader de la Chambre des Communes et Lord président du Conseil privé de la Reine, est un exemple d’homme politique pro-catholique. Lors d’un interview, il répondit franchement :
        Tenez-vous que les relations sexuelles homosexuelles sont un péché ? « Clairement, du péché, c’est à l’Eglise de juger, pas à moi. En ce qui me concerne, je vois des plus clairement que je ne suis pas fondé à juger ce que d’autres personnes font. Le Christ, dans l’Evangile, dit que ce serait à celui qui est sans péché de jeter la première pierre. » L’enseignement de l’Eglise catholique prend-il le pas sur vos engagements politiques ? « Ces matières sont au Parlement affaire de vote personnel, et non de vote de parti ; et pas non plus affaire de choix du Premier Ministre. » Quelle est votre opinion sur l’avortement ? « Je suis totalement contre l’avortement, la vie commence à la conception. Y compris, j’en ai bien peur, comme vous me le demandez, dans les cas de viol et d’inceste, car la vie est sacro-sainte et commence à la conception. » Qu’en est-il du leader des Libéraux-Démocrates qui a été désavoué par son parti à ce sujet ? « Les Libéraux-Démocrates, malgré leur nom, ont de graves difficultés avec la démocratie. Ils seraient prêts à tout tolérer, sauf les positions chrétiennes, et un chrétien comme leader de leur mouvement. Le parti Conservateur, savez-vous, est bien plus tolérant… Il est facile de clamer que nous vivons dans un pays multiculturel, sauf pour les chrétiens qui tiennent les vues traditionnelles de l’Eglise… »

      • anaïs dit :

        Déjà actuellement ce sont les chrétiens qui sont les plus persécutés au monde.

        En Asie du Sud et de l’Est, Ils doivent désormais faire face à une triade de menaces entre un terrorisme islamiste (le dernier attentat au Sri Lanka a fait 258 morts en avril 2019), un ultranationalisme très présent en Inde et en Chine (en Inde, plus de 1000 attaques contre les chrétiens ont été signalées entre 2017 et fin mars 2019) et des régimes autoritaires comme la Corée du Nord.

        Dans toute l’Afrique, la violence terroriste bat son plein avec des séries d’attentats contre les chrétiens au Burkina Faso, au Niger, en République Centrafricaine, et des dizaines de prêtres assassinés. La volonté d’islamiser les chrétiens est clairement définie dans certaines régions du Nigeria ou de Madagascar. Enfin les chrétiens dérangent les États au Soudan ou en Érythrée ; en juin 2019, le gouvernement a fermé les 21 derniers hôpitaux catholiques qui prenaient en charge 170 000 personnes chaque année.

        Au Moyen-Orient, les chrétiens profitent d’un répit après des années d’une extrême violence provoquant un exode sans précédent. Beaucoup ne sont pas encore revenus sur leur terre, faisant craindre leur lente extermination. En Irak, ils étaient 1,5 million avant 2003 et, à l’été 2019, moins de 150 000. En Syrie, mi-2017, les chrétiens étaient estimés à 500 000, contre 1,5 million avant le début du conflit en 2011. Seuls les chrétiens d’Égypte, environ 10 millions, se sont révélés mieux à même de résister à la violence djihadiste.

        Cliquer pour accéder à Rapport-Persecutes-et-oublies-version-finale-BD.pdf

    • Robert dit :

      Oui Gaelle, c’est exactement cela mais un gros nettoyage doit etre fait.
      Nous chrétiens devons garder la Foi, même si nous allons connaître la même persécution qu’au temps des chouans ! Les messes devront se faire dans des coins isolés, cachés !

  16. […] Voilà, c'est le temps de l'éveil des consciences par la spiritualité de la connaissance ou l'inverse. Qui sait ce que l'avenir réserve ? Prenez conscience de tout cela et diffusez. J'ai pris tous les risques pour vous. Really Slow Motion – This Ends Now (Epic Dark Orchestral) Les armes du grand monarque. La France boira la lie mais un Roi la sauvera ! « Effondrements de civilisation. […]

  17. Line dit :


    Ce qui s’est passé à Saint Martin dans les Antilles françaises, dans la nuit du 7 au 8 septembre 17, préfigure ce qui va se passer en France. De même que l’ouragan Irma a fait voler en éclat l’ordre public, le vivre ensemble et la sécurité, de même l’immigration forcée provoquera au moindre incident des désordres semblables en métropole.
    http://reinformation.tv/aujourdhui-irma-antilles-demain-immigration-france-mille-74417-2/
    Déjà, est-il normal que plus de trois semaines après le passage de l’ouragan Irma à Saint-Martin, des dizaines de familles soient toujours logées dans des hôtels à Orly sans nouvelle des pouvoirs publics ?
    https://www.franceinter.fr/societe/des-rescapes-de-saint-martin-abandonnes-a-orly

    Selon les dires en 2013 du physicien Michio Kaku,l’ouragan Irma pourrait très bien être dû à H.A.A.R.P !

    Les nuages peuvent être bombardés par des particules minuscules qui causent de fortes tempêtes.

    Ces particules sont par la suite « activées » à l’aide d’ondes émises par des antennes réparties partout sur la planète. La base de la transmission de HAARP est localisée à Gakona, en Alaska, où il existe un réseau de 180 antennes installées braquées sur le ciel et qui agissent comme un puissant émetteur à hautes fréquences capable de produire 10 mégawatts de charge et de changer la composition de la ionosphère à 50 km au dessus de la surface de la Terre.

    Depuis ses débuts en 1990, le High Frequency Active Auroral Research Program (programme de recherche sur les hautes fréquences actives aurorales) intrigue. Des ouragans, mais aussi Fukushima ou des séismes, lui ont été attribués. Ce programme était mené en partenariat par plusieurs universités américaines et était supervisé par l’armée de l’air et la marine américaines. Les recherches portaient sur l’ionosphère afin d’étudier les phénomènes naturels qui s’y déroulent sous l’influence du soleil et développer des technologies qui utilisent des effets produits grâce à ces phénomènes. Elles servaient aussi à étudier comment l’ionosphère modifie les signaux radios. Reste à se demander comment HAARP peut-il affecter le climat puisque l’énergie qu’il utilise n’est ni absorbée dans la troposphère ni dans la stratosphère : les deux niveaux de l’atmosphère qui produisent le climat.

    Mais une autre cause est mise en avant : « Je suis d’accord pour dire que les choses ne feront qu’empirer à partir de maintenant », a commenté l’ancienne employée de la NASA Pattie Brassard, « parce qu’un deuxième Soleil arrive avec ses sept planètes en orbite. Appelez la comme vous le voulez (Planète X, Nibiru, Hercollobus, Absence). Le deuxième Soleil est un dixième de la taille de notre Soleil, mais l’une des planètes qui est en orbite autour d’elle est 10 fois plus massive que la Terre et 4 fois plus grande que Jupiter (La Kachina Bleue prédite par les Indiens Hopi) ».

    « Les planètes ont des orbites qui perturbent la rotation de la Terre afin de réduire le champ magnétique (dans la période entre 2017 et 2020, ce sera le pire moment). Aujourd’hui, nous souffrons de centaines de tremblements de terre, des ouragans et des inondations, ainsi que de nombreuses chutes de météorites ! Des chemtrails sont aspergés par des longs courriers et avions militaires, principalement dans l’hémisphère nord, sans parler de HAARP, où des scientifiques tentent désespérément de couvrir ce «second système solaire» et « Nibiru », qui est désormais alignée avec notre système. Cet alignement causera (et le fait déjà) des problèmes majeurs pour le climat de la Terre et le mouvement naturel des plaques tectoniques ». On pourrait aussi très bien voir dans les parages « Tyche »  » :
    https://en.wikipedia.org/wiki/Tyche_(hypothetical_planet)

  18. […] Et cela bien avant les prophèties du XIXème siècle et particulièrement celles de Marie Julie Jahenny. […]

  19. Ursule dit :

    La France devrait réagir comme la Pologne en ce 11 novembre 2017. Elle a organisé à Varsovie, une marche patriotique à l’occasion de la Fête de l’Indépendance, commémorant la renaissance de l’Etat polonais en 1918. Le mot d’ordre officiel et rassembleur de milliers de personnes était «Nous voulons Dieu».
    http://lesobservateurs.ch/2017/11/12/manifestation-patriotique-en-pologne/

    En Egypte, les Coptes pendant une dizaine de minutes osaient, le 11 novembre 2011, acclamer Jésus :

    après la chanson arabe chrétienne « Emmanuel, Dieu est avec nous »

    « Ma vie t’appartient », autre chanson chrétienne arabe :

    J’ai besoin de toucher ton âme, la nuit se réfère à Dieu :

    • Carlos dit :

      A Paris, on retrouve comme chanteur engagé pour la France et sa civilisation chrétienne Jean Pax Mefret : plus que sa musique, ses paroles font mouche à chaque mot.

      « Vous allez me traiter de réac. »

      Chaque soir, revenant de l’école,
      Il passe par Alexander Platz.
      Personne n’écoute ses paroles
      Quand il s’engage Allée Karl Marx.

      Derrière lui, le rideau de pierre,
      Les miradors, les vopos armés,
      Les tilleuls ne forment plus la frontière.
      Y a un mur a Berlin, Professeur Müller.

      Il s’avance, dans le décor sinistre
      De cette ville de prisonniers,
      Et il se dit que si la Vierge existe
      C’est elle seule qui pourra les aider.

      « Chez nous, soyez Reine,
      Nous sommes à vous. »

      Y a vingt ans qu’on l’appelle camarade,
      Mais il sait bien que ce n’est qu’un mot,
      A l’image de toutes ces façades
      Aux balcons vides, aux volets clos.

      Dans sa chambre, il oublie ses misères,
      Sur son violon au bois usé.
      Le vieil homme s’évade par la prière,
      La nuit s’achève loin des barbelés.

      « Soyez la Madonne
      Qu’on prie à genoux. »

      Les tilleuls ne forment plus la frontière.
      Y a un mur a Berlin, Professeur Müller.

      Chaque soir, revenant de l’école,
      Il passe par Alexander Platz.
      Les tilleuls ne forment plus la frontière.
      Y a un mur a Berlin, Professeur Müller.

  20. robert dit :

    Tres bonnes videos! Super!

    Reportage de M6 sur les royalistes :

    Quelle est la différence principale entre la Royauté et la République ? La première accepte comme loi-cadre les principes chrétiens alors que l’autre se base comme les pharisiens sur des commandements d’hommes et non de Dieu. (Droits de l’Homme).

    Matthieu 15:9 : « C’est en vain qu’ils m’honorent, en enseignant des préceptes qui sont des commandements d’hommes. »

  21. duc dit :

    Marie Julie Jahenny : « L’ouvrier qui gagne sa vie à la sueur de son front, se trouvera soumis et réduit. Il n’aura rien, pas même le nécessaire. S’il mendie un emploi pour rassasier sa faim, l’emploi sera tel que beaucoup préféreront mourir plutôt que s’y soumettre. »

    C’est justement ce qui explique les gilets jaunes. Car qui manifestent ? Pour Eric Zemmour : “C’est cette France qui n’a pas voté Macron, qui a un problème économique, social et identitaire. C’est la France blanche, la France de la petite classe moyenne.”

    Marie Julie Jahenny : « S’il mendie un emploi pour rassasier sa faim, l’emploi sera tel que beaucoup préféreront mourir plutôt que s’y soumettre. »

    Charles Sannat pense même que « le gouvernement devrait saisir qu’en dessous de 2 500 euros nets par mois, il vaut mieux rester chez soi, avoir un HLM, la CMU, ne pas payer la cantoche des gosses et avoir accès à tout gratuit et rentrer dans le cycle de l’assistanat. Problème… le salaire médian c’est 1 700 euros…. Énorme problème donc… Le gouvernement doit saisir que si les gens ne traversent pas la rue, ce n’est pas qu’ils ne peuvent pas trouver de boulot, c’est qu’il n’y a plus d’intérêt à le faire. Partant de ce constat économique, les gens vont cesser de travailler, parce que se rendre au travail est trop coûteux et rapporte trop peu. Le nombre de travailleurs va chuter considérablement. Le nombre d’assistés, exploser à la hausse, et les coûts pour la collectivité aussi. Il faudra augmenter la fiscalité de ceux qui bossent encore. Alors ils seront de moins en moins nombreux à travailler… et le cycle vicieux ira jusqu’à l’effondrement. » Il va même plus loin dans son raisonnement en comparant la France à l’URSS de 1989 : « Au premier coup de fusil, les leviers de commande ne répondront plus. Le système tient sur l’illusion de la solidité des institutions. Pourtant, tout est miné de l’intérieur. Notre pays peut s’effondrer comme l’URSS en une semaine. Chacun se retrouvera seul. Voilà ce qui a commencé à se passer (le 17 novembre)… » (une famille qui gagne moins de 2500 € par mois a du mal à vivre sachant qu’il faut louer ou acheter pendant 20 ans son logement).

    Marie Julie Jahenny : « Ils auront l’orgueilleuse ambition d’arracher les restes des trésors, l’honneur et la dignité de la France. »

    Quand l’état met notre patrimoine historique en vente :

  22. Abel dit :


    Lors de l’inauguration d’une statue représentant Saint Louis enfant, à Saint-Germain l’Auxerrois, la paroisse des rois de France, Monseigneur le Comte de Paris, l’un des actuels dynastes, a solennellement consacré la France au Sacré-Cœur. Il a précisé explicitement qu’il réparait en cela l’erreur de son ancêtre Louis XIV, indocile au message transmis par Sainte Marguerite Marie. En conséquence, il a procédé à la modification officielle des Armes de France qui arborent désormais l’image du Sacré Cœur de Notre Seigneur Jésus Christ, vrai Roi de France !

    Discours du Chef de la Famille Royale de France, S.A.R. Monseigneur le Comte de Paris Duc de France, de jure Henri VII, prononcé le samedi 23 juin 2018 à Saint-Germain l’Auxerrois, lors de l’inauguration de la statue du Roi Saint Louis enfant offerte par le Prince et par l’Ancien Ordre Royal et Souverain de l’Étoile et de Notre-Dame du Mont-Carmel à l’ancienne paroisse des Rois de France :

    « En ce monde désaxé chacun regrette la perte de nos repères et celle de nos valeurs chrétiennes. Or la vie est un court passage sur terre et nous oublions que, de l’autre côté, nous aurons des comptes à rendre. Il n’est jamais trop tard pour comprendre ce qu’il est demandé à chacun. Pourtant un grand nombre d’entre nous se confie au démon pour les aider à acquérir argent et pouvoir. Peu d’entre eux comprennent que si le démon existe, c’est Dieu tout puissant qui lui permet d’exister. A chacun d’entre nous alors de faire ses choix et ne rejetons pas notre foi, source de vie.

    Prière de consécration de la France au Sacré Cœur de Jésus :

    – Prions Sainte Marguerite Marie qui en 1675 demandait au Roi Louis XIV, mal conseillé, de consacrer la France au Cœur Sacré de Jésus, car c’est au centre de ce Cœur Sacré que se forgent nos destinées.

    – Prions l’Archange Saint Michel protecteur de notre Sainte Église et de la France Fille Aînée de l’Église pour qu’il nous assiste dans cette prière : défendez-nous dans le combat contre les démons déchaînés sur notre pauvre humanité devenue incrédule. Prince de la Milice Céleste repoussez en enfer par la vertu divine Satan et les esprits malins qui errent dans le monde pour la perte des âmes.

    – Prions Marie Immaculée, notre douce médiatrice : nous vous supplions très humblement, daignez intercéder pour nous. Demandez à Dieu qu’il envoie Saint Michel et les Anges pour écarter tous les obstacles qui s’opposent au règne du Cœur Sacré de Jésus dans nos âmes.

    – Prions pour que le feu de l’Esprit Saint descende sur nous afin de devenir pain de vie et que la coupe médiatrice devienne le saint calice au cœur de notre âme, et, par cette préfigure du Sacrement d’entre les Sacrements, puisse commencer la transfiguration de notre pays la France et celle de l’Univers en son entier.

    – Prions pour que dans cette communion, plus rien ne puisse nous séparer de rien ni de personne vivant ou trépassé, ainsi la communion des saints sera, plus rien ne nous fera peur car notre vie sur terre n’étant qu’un passage, nous ne mourrons pas et tout sera vivant à jamais.

    – Prions pour que nous autres humains, dans cette expérience, devenions des êtres liturgiques et ayant atteint notre royauté intérieure nous devenions le tabernacle du Cœur Sacré du Christ. Alors la vie tout entière deviendra la célébration de la “Racine”, ainsi que le disait Saint Jean de la Croix et l’humanité pourra s’écrier ainsi que le fit la Sainte Vierge Marie : ‘Mon âme exalte le Seigneur et mon esprit est ravi de joie en Dieu mon sauveur.’

    – Pénétré par ces prières, moi Henri VIIème du nom, descendant des Rois qui bâtirent avec les Français ce pays béni de Dieu et des Saints de France, j’obéis humblement à la supplique de Sainte Marguerite Marie et Je consacre la France, aujourd’hui en péril, au Cœur Sacré de Jésus. France, Fille Aînée de l’Église, souviens-toi de ton baptême, que le Cœur Sacré de Jésus soit à jamais ton bouclier pour les combats à venir dans les siècles des siècles. Amen. »
    http://leblogducomtedeparis.fr/les-armes-de-france-au-sacre-coeur/
    https://www.la-couronne.org/actualite-royale/le-comte-de-paris-hommage-stlouis/

    Le 21 janvier 2019 décédait à l’âge de 85 ans le comte de Paris, Henri d’Orléans, né le 14 juin 1933 en Belgique, alors que sa famille était en exil. Il descendait en ligne directe masculine du frère de Louis XIV, mais aussi de Philippe-Egalité (qui avait voté la mort du roi Louis XVI) et de Louis-Philippe. Sa mort coïncide curieusement avec celle de Louis XVI, guillotiné le 21 janvier 1793 place de la Concorde.

    • Benne dit :

      j’adresse un message . Gilets Jaunes pour vaincre ces Francs Macons ceux la meme qui ont guillotine notre Roi. N’allez plus manifester !POUR RENVERSER CETTE REPUBLIQUE NEE DU SANG , restez chez soit en mettant le chiffre de Dieu l’Eternel 7 paralysons le Pays en 7 jours .

      Quand tous les Francais n’iront plus travailler dans toutes les institutions et dans tous les corps de métiers, le gouvernement tombera sans une seule goutte de sang la police et les gendarmes se morfondront dans leurs casernes.

      Car l’esprit de Satan étant dans ces hommes corrompu du pouvoir et de l’argent vendent leur âmes au Diable.
      ils faut donc continuer le combat frexit et ric. Sans lâcher prise ne lâchons rien.

      Vive le Roi..

      Témoignage de Thibault Devienne, un jeune Gilet Jaune royaliste. Il fit ses débuts en politique dans le communisme pour bifurquer par la suite dans le royalisme :

      Et si Philippe de Villiers se présentait aux élections comme un médium le suggère :

  23. carlos dit :

    vivement le retour du germe d espérance dans cette France
    le bleu blanc rouge
    a fait place au jaune
    avant le drapeau blanc
    du sacre coeur avec les lys
    vivement qu il vienne
    ce pays en a besoin
    vite

    • Brian dit :

      Carlos, écoutez le témoignage troublant de cet ancien musulman :

      A partir de 16 mn il décrit un de ses rêves plus intenses que la réalité : « Je voyais la couronne royale envoyée du ciel. Un roi choisi pour rétablir la justice et la paix. Il viendra après que les barbares aient ravagé Paris dans une révolte sanglante, après que la persécution ouverte contre les chrétiens ait commencé dans notre pays. Car qui pourrait empêcher la destruction de la cité. Mais à la fin, dans une joie immense, je vis le Christ dans les nuées bénir ces hommes que je ne peux décrire que comme des héros. »


      Benoît-Joseph Labre (né le 26 mars 1748 à Amettes, et mort le 16 avril 1783 à Rome) prédit aussi ceci : « Paris sera détruit à cause de ses blasphèmes ; une pierre n’y restera pas sur l’autre. »


      Mélanie Calvat (1831-1904), voyante de La Salette revint souvent dans ses lettres sur l’incendie de Paris ! En 1896, elle écrivait «Voyez-vous la Seine ? Si vous saviez combien de gens y seront jetés ! Mais le plus grand nombre viendront s’y jeter, tout affolés, fuyant le feu qui sera comme suspendu au-dessus de la ville. Ils s’y jetteront comme fous de terreur, croyant éviter ainsi le feu menaçant».

      Marie-Josèphe Levadoux (1832-1908), avait comme mission de révéler ce que Dieu exigeait des hommes pour écarter les maux prédits à La Salette. « Notre Seigneur me dit : Avertis mon peuple, et s’il ne tient pas compte de mes avertissements, Je le frapperai comme j’ai frappé Sodome et Gomorrhe. J’ai vu Paris rempli de sang ! Des monceaux de cadavres ! J’ai vu aussi au milieu d’une vaste plaine noirâtre, une borne sur laquelle était écrit: Ici était Paris. »

      Marie Josseaume Bergadieu (appelée par tous Berguille) est née en 1830. Elle a eu des extases en même temps que Marie Julie Jahenny qu’elle cite une trentaine de fois. Le 25 juin 1875, Berguille chantera le futur roi chrétien attendu :
      « Ce noble lys c’est la fleur d’espérance
      Qui refleurit pour embaumer ce lieu.
      Oui, c’est le lys qui sauvera la France
      Ne craignons plus, il nous unit à Dieu
      Va, Roi Chrétien, va délivrer ton Père,
      Il est captif, vole à son secours
      Rome t’attend, c’est en toi qu’elle espère
      L’heure a sonné, Dieu te bénit, accours.
      Ah ! Ne craint pas Satan et sa furie
      Vole au combat, tu reviendras vainqueur
      Ton drapeau blanc, c’est celui de Marie
      Car dans ses plis brille sa belle fleur. »

      Et elle prédira le 8 octobre 1875 : « Eloignez, mon Dieu, ces ennemis qui viennent à l’encontre de votre armée. Vous aviez envoyé ces étrangers sous nos toits ! Je les vois revenir ! Nous avons essayé de combattre sans vous, mais vous nous avez arrêtés et jetés dans la boue, la face contre terre. » Puis le 12 novembre 1875 : « Malheureuse cité, ville maudite ! Un jour elle sera consumée jusqu’à la dernière pierre. Malheur à ces diaboliques sociétés ! » La Vierge la prévint de l’arrivée sur le trône du dernier des rois de France : « Il n’arrivera pas par le vote et les combinaisons des hommes. Les hommes ne le connaissent pas. Il sera conduit par la volonté de Dieu. » Le 5 mai 1876 : « Quelle fureur du démon ! Que de ravages ! Ô cœur de Jésus, ayez pitié de la France ! … Le jour où surgira le roi très Chrétien, il répétera cette invocation, et ce jour là, la patrie sera sauvée. » Le 29 septembre 1876 : « Que vois-je, ô mon Jésus ? Une grande croix. C’est l’archange Saint Michel qui la tient. Des lettres sont écrites sur la poitrine ; elles grandissent de plus en plus. O bonne Mère, je ne comprends pas ! Elle devient rouge cette croix ! Saint Michel montre le chemin. Quand le roi pieux délivrera le Saint Père, il combattra avec ses forces, qui sont les saints Anges et Archanges, venant délivrer la sainte église. » Le 21 avril 1877, Berguille voit le massacre des prêtres et la guerre civile. Le 18 Mai 1877, Berguille vit un grand nombre de religieux, de femmes et d’enfants partir dans un tourbillon de fumée. Un second point noir se leva, se dilata et prit la direction de Bordeaux. Un troisième nuage ténébreux se dessina se dirigeant sur l’Italie. Le 12 octobre 1877 : « Tu vas être châtiée une fois de plus… Paris sera lavé, purifié dans le sang de ses habitants ! Quels nombreux ennemis ! … »

      Selon Marianne Galtier, bergère de Sainte Afrique du diocèse de Rodez en Aveyron : « Quand vous verrez la guerre en la France et l’Allemagne, vous pourrez dire que c’est le commencement de la troisième et dernière plaie. Trois fois malheur à l’Italie ! La France sera désunie entre elle, elle manquera de tout secours… Cette calamité consistera en un combat meurtrier et en grandes tribulations dans de nombreuses villes de France… Il y aura un horrible massacre dans la capitale. Après ce massacre, les méchants seront les maîtres. Ils s’emploieront à accomplir tout le mal en leur pouvoir, mais pas autant qu’ils le désireront car le temps ne leur sera pas donné. Les catholiques, demeurés fidèles, inférieurs en nombre seront presque anéantis, mais un miracle sauvera le reste. À la coupe des raisins (septembre), il y aura un grand combat entre Paris et Lyon. La grande prostituée (Paris) sera détruite par le feu. L’Ange du Seigneur avertira les justes de Paris. Personne ne saura d’où est venu le feu. C’est lorsque tout semblera perdu que le salut arrivera brusquement. Le prince méprisé jusque-là, sera couvert d’honneurs et placé sur le trône. Toutes les injustices seront redressées. Les lois civiles seront modifiées pour se conformer à la Loi de Dieu. Un prince, connu de Dieu seul et faisant pénitence au désert, arrivera comme par miracle. Il sera du sang de la vieille cape, il s’appellera Louis-Charles. Il ne règnera qu’un an et cèdera la couronne à un prince qui n’aura pas de descendant. L’enseignement donné aux enfants sera des plus chrétiens. Le triomphe de l’Eglise et de la France sera d’une grandeur sans pareille ».

      • Albert dit :

        Petit-fils du roi Louis-Philippe, Philippe d’Orléans, parcours d’un prétendant au trône avec Thibault Gandouly :


        Actuellement il y a deux prétendants au trône en France : Louis de Bourbon (né en 1974), qui porte, lui, le titre de duc d’Anjou. Et Jean d’Orléans (né en 1965), fils d’Henri, qui porte aujourd’hui le titre honorifique de comte de Paris. Les Orléans se disent héritier légitime de la couronne française car le dernier roi régnant venait de leur branche, et les Bourbons, à cause de leur place d’aîné dans l’arbre généalogique. La loi qui fixe les règles de succession au trône durant l’Ancien Régime est la loi «salique», développée sous Clovis, puis amendée et agrémentée au cours des siècles. Elle instaurait le principe de primogéniture mâle : est héritier le premier né de sexe masculin. «Mais ce critère n’est pas absolu, car il peut être corrigé par d’autres principes», explique Hervé Drévillon, professeur d’histoire moderne à l’Université Paris-I. En effet, la nationalité, la religion et la santé du souverain peuvent entrer en compte pour préférer un héritier plutôt qu’un autre. Depuis les Capétiens, ce sont les nobles qui acclament le roi, une simple formalité qui vient confirmer le droit de naissance. «Si on applique le principe de la primogéniture mâle sans aucune autre considération, l’héritier du trône de France est Louis de Bourbon qui a la double nationalité française et espagnole, mais qui est issu du lignage des Bourbons d’Espagne.»

        C’est au moment du règne de leur ancêtre commun Louis XIII (1610-1643), qu’a eu lieu la scission. Le roi Louis XIII a eu deux enfants de sexe masculin : Louis XIV, son premier fils. Il représente la branche aînée de la descendance (les Bourbons). Puis son frère cadet, Philippe d’Orléans, qui n’a jamais régné, a engendré la branche cadette qui mettra plus tard, en 1830, Louis-Philippe (1830-1848) sur le trône, après la révolution de Juillet et l’abdication de Charles X, dernier Bourbon de la branche aînée à avoir régné sur la France. Mais voilà, c’est un Orléans, le dénommé Philippe Égalité, qui, en 1792, a voté la mort de son cousin, le roi Louis XVI. Et Louis-Philippe portait un titre différent, celui de roi des Français (et non plus roi de France), créé après la Révolution. Cette nuance dans la nomination du monarque est importante. On définit deux types de nominations du roi : Quand le roi (issu de la monarchie absolue) est nommé par naissance et pouvoir divin, et quand il est désigné par le Parlement (à la façon d’une monarchie constitutionnelle), se posant ainsi comme dépositaire de la volonté générale.

        (http://www.noblesseetroyautes.com/wp-content/uploads/2010/03/francisco2.jpg)
        Le prétendant Louis-Alphonse de Bourbon est le fils d’Alphonse de Bourbon et de Carmen Martinez-Bordiu y Franco, aristocrate espagnole et petite-fille de Francisco Franco. Il se revendique comme héritier légitime du trône de France malgré sa double nationalité et ses parents. Le tribunal pontifical a en effet en 1986 déclaré leur mariage nul en raison de «l’immaturité psychologique» de l’épouse à ce moment, ce qui fait que leur fils Louis-Alphonse n’est pas né, d’après la loi catholique, d’une union légitime. Son blog :
        https://www.legitimite.fr/

        (http://www.noblesseetroyautes.com/wp-content/uploads/2010/03/francisco1.jpg)
        Il avait eu un frère aîné, Francisco, né deux ans avant (1972). Après la séparation de leurs parents en 1979, il leur arriva un terrible accident de voiture dans les Pyrénées aragonaises. Francisco était à côté de son père qui conduisait alors que Luis Alfonso était derrière avec la gouvernante. Arrivés à un carrefour dangereux, par manque de visibilité, c’est l’accident avec un camion qui traîne la voiture sur une soixantaine de mètres. Deux jours plus tard, Francisco décéda à l’âge de 11 ans.

        Alors qui donc est le dernier héritier légitime du royaume de France ? Si l’on suit strictement la loi salique, mais aussi les lois de l’Eglise catholique et les coutumes précédemment appliquées, aucun des prétendants actuels n’est légitime.

        A noter que le duc d’Anjou, lors de la Pâques 2020, celle du confinement, a souhaité une consécration solennelle de la France effectuée par l’ensemble de son épiscopat à laquelle s’associerait le maximum de fidèles. Déjà, plus de vingt-cinq évêques ont placé leur diocèse sous la protection divine par l’intercession du Sacré-Cœur, de la Vierge Marie, de Saint-Joseph ou encore de saints locaux ayant déjà été invoqués lors d‘épidémies plus anciennes. « Demandons, en cette fête de la Résurrection, le secours de Saint Louis, de Sainte Geneviève et de Sainte Jeanne d’Arc et leur protection sur la France. » a-t-il ajouté.

        Le prince Charles-Emmanuel de Bourbon-Parme, appartenant à la branche des Bourbons d’Espagne issue de Philippe V d’Espagne, petit-fils de Louis XIV, évoque la mauvaise gestion de la pandémie de 2020 :

        • Sophie dit :

          Madame la duchesse d’Orléans, mariée en 1768, n’avait encore donné à son mari Louis-Philippe-Joseph d’Orléans (1747-1793), qu’une fille morte en naissant. Cette stérilité d’enfants mâles désolait M. le duc d’Orléans, d’autant plus que sa fortune, composée plus qu’à moitié d’apanages, devait retourner à la couronne, en cas d’extinction des mâles. Le couple décida alors de partir début 1772, se distraire en Italie, sous le nom plus discret de comte et de comtesse de Joinville. Au sommet des Apennins, les symptômes d’une nouvelle grossesse se manifestèrent chez madame la duchesse d’Orléans, l’obligeant à s’arrêter au village de Modigliana. Le duc d’Orléans remarqua que la femme du geôlier de la prison, Mme Chiappini , attendait aussi une enfant. D’un commun accord, lui et le mari du geôlier décidèrent d’échanger leur enfant si la duchesse d’Orléans avait à nouveau une fille et l’autre un garçon. Le hasard voulut que les choses arrivassent ainsi. L’échange fut fait comme il avait été convenu, moyennant une somme considérable. L’enfant destiné à jouer le rôle de prince, surnommé Louis-Philippe d’Orléans (1773-1850) fut, alors, transporté à Paris, et, quoique sa naissance remontât au 17 avril 1773, elle fut tenue cachée jusqu’au 6 octobre, jour où elle fut déclarée. Pendant ce temps, la fille de la duchesse, restée en Italie, y était élevée sous le nom de Maria-Stella-Petronilla.

          Celle-ci, à l’âge de 17 ans, fit une telle impression sur lord Thomas Wynn, Ist baron Newborough, l’un des plus riches d’Angleterre qui passait à Modigliana, qu’il l’épousa.


          Veuve en 1807 avec plusieurs enfants, dont l’un est devenu pair d’Angleterre, elle épousa par la suite le baron de Sternberg, qui l’emmena à Pétersbourg, et dont elle eut un fils. Bien après, alors qu’elle était en instance de séparation avec le baron, elle reçut une lettre de son soi-disant père, Laurent Chiappini. Ce dernier se sentant mourir, lui avoua l’échange, sans donner le nom de son vrai père. Elle décida alors de rentrer en Italie pour découvrir à la fin qu’un couple, le comte et la comtesse de Joinville s’était bien arrêté à Modigliana l’année de sa naissance. Elle se rendit alors dans le village de Joinville en France, pour y apprendre que Joinville était autrefois un apanage de la famille d’Orléans, et que le duc Louis-Philippe-Joseph, qui avait, en 1772, voyagé en Italie, était mort en 1793 sur l’échafaud. Son fils resté à Paris, se retrouve être le seul prince de sang de la branche d’Orléans. Maria-Stella mourut en 1845 à Paris (elle logeait à l’extrémité de la rue de Rivoli, vers la rue Saint-Florentin, au cinquième).
          https://en.wikipedia.org/wiki/Maria_Stella

        • jean dit :

          Bonjour

          La réincarnation pour nous est une vérité .Par conséquent le futur guide de la France qui d’après les prophéties serait un descendant de la famille Royale n’est pas forcement la personne que tout le monde revendique .Personnellement avec tout le respect pour les Bourbons et autres actuellement je crois que ce personnage à des qualités qui dépassent la majorité des citoyens .Louis IX avait ce genre de pouvoir le Christ en soi .Qui vivra verra ..Cordialement .

        • Fayeton Simonne dit :

          De tout façon, un roi n’est légitime en France que si, après son sacre, il a été acclamé par le peuple. C’est plus que ridicule de se faire appeler Monseigneur Louis XX, et encore plus roi de France, alors que la France n’est pas privée d’un gouvernement officiel, (si imparfait qu’on le considère), et pour l’instant n’a rien à faire d’un descendant, non sacré et non acclamé, de Louis XVI, si respectables et dramatiques qu’aient été la vie et la mort de celui-ci. D’ailleurs, si Louis XIV ne s’était pas pris pour un Dieu, croyez-vous que la royauté ait été retirée au trône de France? Si selon certaines prédictions, nous devons avoir un grand Monarque du nom de Henri de la Croix, j’espère que la Croix le rendra humble, humble lieutenant du Christ-Roi, comme le souhaitait Jeanne d’Arc, que je prie tous les jours pour la France, en commençant par la conversion de notre Président Emmanuel que nous avons reçu de la Providence, même si actuellement il est sous la coupe des franc-maçons.

          • Blaise dit :

            Ce qui fait la spécificité des rois de France, Fayeton Simonne, c’est tout simplement leur reconnaissance des valeurs chrétiennes et non celles de la République (celles du plus fort). Mais avant qu’un homme politique de cette trempe arrive, c’est l’Eglise catholique qui doit être persécutée puis disparaître apparemment. Nous n’en sommes qu’au début !

            En 10 mois, ce sont 11 édifices chrétiens qui ont été brûlé en France :

            Notre-Dame de Grâce d’Eyguières le 21 avril 2019
            Notre-Dame de Paris le 15 avril 2019
            Saint-Sulpice à Paris en mars 2019
            Cathédrale Saint-Alain de Lavaur en février 2019
            Saint-Jacques à Grenoble en janvier 2019
            Église du Sacré-Cœur à Angoulême en Janvier 2019
            Saint-Jean du Bruel en octobre 2018
            Église de Villeneuve d’Amont en août 2018
            Sainte-Thérèse à Rennes en juillet 2018
            Saint-Paul du Bas Caraquet en juin 2018
            Notre-Dame de Grâce à Revel en juin 2018

            Et le 25 mars 2020, alors que les églises ne donnaient plus de messes à cause du confinement, à Lyon et à Montpellier c’était les appels à la prière du muezzin qu’on entendait alors qu’ils sont interdits en France ! Comme l’a rappelé Eric Zemmour !
            https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/societe/zemmour-evoque-ces-mosquees-qui-profitent-du-confinement-pour-faire-lappel-la-priere-comme-dans-les-pays-musulmans-117532


            Prêtre depuis 2003 au sein de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre, l’abbé Jacques Olivier œuvre à Tarbes et au sanctuaire de Lourdes. Il est l’auteur, entre autres, de la série de catéchisme ‘Les Trois Blancheurs’. Il est titulaire d’une licence en philosophie et a reçu la mention ‘Summa cum Laude’ pour sa thèse doctorale en théologie, soutenue le 18 septembre 2020 et qui est intitulée ‘Pouvoir royal et Pouvoir ecclésial – Le prophétisme de sainte Jeanne d’Arc au service de la Chrétienté’. « Pourquoi Dieu a-t-il envoyé cette jeune fille ? La réponse d’une intervention divine dans une querelle dynastique ne peut suffire à expliquer une telle intervention. C’est surtout un rappel divin auprès des gouvernants, qu’ils soient laïcs ou clercs, afin qu’ils œuvrent au mieux du dessein divin dans leurs fonctions. La notion de « théologie politique » peut certes déranger ceux qui rejettent les droits de Dieu sur le monde. Mais refuser la royauté du Christ-Roi sur le monde n’est qu’un déni de réalité qui ne la fait pas disparaître ! Le sacre du roi, au cœur de la théologie politique de sainte Jeanne d’Arc et de sa mission politique rappelle que tout pouvoir humain trouve sa source et sa légitimité « de par le Roi du Ciel » qui confirme et surélève ainsi les règles successorales. Sans l’autorité divine, le pouvoir politique n’existerait pas, car le pouvoir est inhérent à l’ordre établi dans la création. »

  24. Yiorgos dit :

    A noter que contrairement à la France, le parlement grec continue à rejeter les amendements à la constitution, prévoyant la séparation de l’Église et de l’État. Lors du vote, le 25 novembre 2019, les différents amendements visant à la « neutralité religieuse » n’ont reçu que de 83 à 124 suffrages sur les 300 que compte le parlement hellénique. En Grèce, l’Église n’est pas séparée de l’État, et le président, le premier-ministre et les membres du gouvernement prêtent habituellement serment sur l’Évangile devant l’archevêque d’Athènes, au nom « de la Sainte, Consubstantielle et indivisible Trinité ». Le gouvernement précédent, avec à sa tête le premier-ministre Alexis Tsipras, avait proposé d’introduire la « neutralité religieuse » de l’État, tout en conservant « pour des raisons historiques et pratiques la reconnaissance de l’Église orthodoxe comme religion dominante ». Ayant perdu les élections, le parti SYRIZA d’Alexis Tsipras n’était pas parvenu à introduire ses modifications à la constitution hellénique.
    https://orthodoxie.com/le-parlement-grec-sest-prononce-contre-la-separation-de-leglise-et-de-letat/

  25. Patrick dit :

    « A Paris, les demeures seront broyées par la violence du tonnerre de Dieu. » est-il prédit ! Mais cela a failli déjà arriver !

    En l’an 1129, sous le règne de Louis VI, un feu du ciel tomba sur la Ville de Paris et dévorant les entrailles de presque tous les Habitants, leur faisait éprouver la mort la plus cruelle ; par l’intercession de Ste Geneviève, ce fléau cessa tout à coup.

    Cette toile de Gabriel-François Doyen qui se trouve dans l’église St Roch à Paris, montre les Parisiens invoquant sainte Geneviève pour qu’elle fasse cesser le fléau qui s’abat sur eux :

  26. Pierre dit :


    Jean de Viguerie, défenseur de la foi catholique et de la contre-révolution, éminent historien du XVIIIe siècle, ancien doyen de la faculté de Lettres d’Angers, est décédé le 15 décembre 2019.

    Dans ‘Itinéraire d’un historien’ (2000), il évoquait la difficulté de faire carrière dans l’Université française sans se soumettre aux dogmes dominants, et ses déboires en tant qu’historien qui n’était pas marxiste, « et qui n’a jamais été non plus soumis aux dogmes du structuralisme et du sociologisme dominants… Pour de tels historiens, les avancements sont exceptionnels et que les postes prestigieux de professeurs dans les grandes universités parisiennes ne sont pas faits pour eux ».

    L’histoire du citoyen :
    http://www.ekouter.net/l-histoire-du-citoyen-avec-jean-de-viguerie-a-l-ecole-saint-bernard-de-bailly-2016

    Dans ‘Les deux patries’, essai magistral, il évoque les deux patries, la terre des pères, l’autre issue des Lumières et de la Révolution. “Cet État qui répond de la France, en réalité la détruit. N’est-ce pas la détruire que légaliser l’avortement, manipuler sans cesse les esprits, fomenter la haine civile et tenir pour négligeable la sécurité des personnes et des biens ? Mais l’État ne peut que détruire la France. C’est sa pente naturelle depuis la Révolution. Sa mécanique fonctionne révolutionnairement : le “ressort principal” qui l’actionne, n’est pas l’amour de la France, mais celui de la patrie mythique, celui du mythe des droits de l’homme. On a écrit de l’État léniniste qu’il était ” un État contre son peuple”, mais on peut en dire autant du nôtre. Si l’on veut que l’État cesse d’être contre le peuple, il ne suffit pas de changer la Constitution, de modifier les institutions et les lois, ni même d’appeler au pouvoir des hommes honnêtes animés de l’amour du bien commun. Il faut changer la nature même de l’État. Il faut instaurer un autre État dont l’idéologie soit absente. Il faut que puisse naître enfin du corps social une nouvelle association politique. Avec l’État issu des Lumières et de la Révolution, on ne fera jamais rien. Les Vendéens et le comte de Chambord l’avaient compris. Un jour peut-être les Français le comprendront.”


    Autre écrivain dénonçant le mondialisme actuel, Olivier Piacentini, qui dans un livre ‘Vers la chute de l’Empire Occidental’, faisait une comparaison entre l’Europe actuelle et la Rome du quatrième siècle. Cette dernière préférait importer du blé d’autres provinces, Gaule, Afrique du Nord, plutôt que de le cultiver en Italie. Et d’avoir recours à l’esclavage, ce qui créa un chômage massif de la plèbe romaine et italienne. Phénomène que l’on pallie avec des distributions gratuites de pain, de blé, et la multiplication des jeux et spectacles qui détournent le peuple des révoltes. Les invasion barbares qui suivront ne seront pas militaires. Ce sont les plus pauvres qui entraient dans l’Empire pour s’établir sur des terres. D’autres seront enrôlés comme soldats pour défendre les frontières de l’Empire, compte tenu de la désaffection des romains pour cet emploi. L’assimilation se fait difficilement alors que l’on pensait que, vu l’attrait de la civilisation romaine, les barbares finiraient par s’embourgeoiser et s’intégrer totalement, grâce aux terres et avantages qui leur étaient de plus en plus octroyés face à leurs revendications. Face à ces exigences, l’état romain s’endette, émet de la monnaie en abondance : de crise en crise, l’économie romaine en arrive à ne plus pouvoir soutenir cette immigration. Mais l’Europe actuelle, qui fait tout fabriquer en dehors de ses frontières, puisque Bruxelles a exigé la libre circulation des capitaux, n’est-elle pas, elle aussi, face à un chômage important, une insécurité sanitaire, puisque 80% des principes actifs pharmacologiques sont fabriqués en Chine et assemblés en Inde ? Et n’est-elle pas bousculée à ses frontières par une immigration importante qui n’a nullement le désir d’épouser les valeurs, ou la religion de ce continent ? Si les mêmes causes ont les mêmes effets, il faut s’attendre à ce que l’Europe connaisse le même destin que l’empire romain.

    ‘La mondialisation totalitaire’ est un autre de ses ouvrages qui démontre que la mondialisation est en fait totalitariste. Délocalisations, concentration des entreprises, destruction des emplois, concurrence déloyale, laxisme en matière d’immigration, complaisance avec le communautarisme, le but est clair : asservir Nations et Etats, araser les particularismes, saper la démocratie, abaisser le niveau culturel, uniformiser les modes et les goûts pour parvenir à une gouvernance mondiale sans précédent. Parallèlement à la transformation des peuples occidentaux en consommateurs passifs et assistés, gavés de fêtes et de jeux, se développe une exploitation forcenée du tiers-monde, de ses richesses et de ses travailleurs, ressort de l’enrichissement accru des puissants privant les pauvres du nécessaire pour accroître leur abondance. Dans cet essai, Olivier Piacentini décortique l’avènement des nouvelles oligarchies financières qui, ayant supplanté le pouvoir des Etats, déroulent un programme de domination planétaire visant à changer le cours de la vie humaine, voire transformer l’humain. Une perspective glaçante que voilà cinquante ans avaient pressentie Aldous Huxley et Georges Orwell.

  27. Louis dit :

    L’assassinat du duc de Berry :

  28. COPREFRANCK dit :

    https://www.facebook.com/ChateauVersailles.mag/?cft[0]=AZUaeX2RgStI98Y5I5eadzrZFn-Ze0dtNFomBQQs-B7hD0dOxp-JfYbCoI74Dq44WEIeOJmJsCdaBpAPQHY3_sDtYe1lFRcjpJR1Ox92LWSpxytIDq9oS1koGvNSwEoQ69h5Gr1OVdIwi4Op8UuEVQWGhq3-vraHhyo2Ac-HeY7kmfQK2X9aadm_KQpU1Pxb0ppfEUZAMza6VDBexSxkA1rkM24Te1NQ46c3B-39d0X6PQdjns_mzcXGMU_kkfX5yfs&tn=-UC*F

    ‘L’histoire de France’ par Jacques Bainville :
    https://www.youtube.com/channel/UCXej-QpkswBjtMWv92a3sHA/videos

    ‘La France a besoin d’un Roi’ de l’abbé Michel Viot !
    https://www.lesalonbeige.fr/la-france-a-besoin-dun-roi/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s