L’Islam, religion incohérente, cherche-t-elle à s’imposer dans l’ Europe décadente ?

Paris islamique.

Selon un article du Monde du 24 janvier qui se base sur un sondage Ipsos, 8 Français sur 10 jugent que la religion musulmane cherche à imposer son mode de fonctionnement aux autres. Enfin, plus de la moitié pensent que les musulmans sont  en majorité  (10 %) ou  en partie (44 %)  intégristes , sans que l’on sache ce que recouvre ce qualificatif. Rarement la défiance envers l’islam aura été aussi clairement exprimée par la population française.

https://www.lemonde.fr/religions/article/2013/01/24/74-des-francais-jugent-l-islam-intolerant-les-musulmans-doivent-entendre-cet-avertissement_6002436_1653130.html

.

Pourtant notre civilisation judéo-chrétienne, sabordée par les francs-maçons, se transforme petit à petit en une société zombie.  Maximilien-Marie Kolbe

Les occidentaux n’ont plus que le boulot, métro, dodo pour se donner une raison de vivre ! Consommer est devenu le but suprême de l’existence des individus. Tout acte d’Amour et non d’amour est supprimé. Tout ce qui est contre-nature est sublimé.  Alors certains cherchent de quoi se nourrir spirituellement ailleurs… Oubliant l’héritage pourtant remarquable laissé par leurs ancêtres. Maximilien-Marie Kolbe ne disait-il pas  que « Cette haine mortelle pour l’Église de Jésus-Christ et pour son Vicaire n’était pas une simple gaminerie d’individus dévoyés, mais une action systématique découlant du principe de la franc-maçonnerie : Détruisez toute religion quelle qu’elle soit, surtout la religion catholique. » Les Européens autochtones, vivent indéniablement une période de « fin de civilisation », qui ressemble à s’y méprendre à celle vécue par les contemporains de la fin de l’Empire romain d’Occident. L’étude de quelques grandes civilisations européennes défuntes démontre que l’homogénéité ethnique est l’une des conditions fondamentales de l’implantation, puis du rayonnement d’une civilisation originale. La perte du sens de l’effort collectif, l’incorporation importante de populations ou de croyances issues d’autres continents sont les conditions idéales pour amener la dégénérescence, puis la mort d’une civilisation, c’est-à-dire l’instauration d’un nouvel « âge des ténèbres ». Rome et l'IslamCette « cinquième colonne » voulue par les mondialistes babéliens est bien destinée à affaiblir l’Europe et provoquer une guerre civile, lors de l’effondrement économique artificielle en préparation :

Et conquérir Rome et l’Andalousie n’est-il pas déjà devenu un devoir islamique pour ces intégristes  ?

alandalus.jpg

Tariq-ibn-Ziyad-1La bonne entente qui aurait existé entre les juifs, chrétiens et musulmans dans l’Espagne médiévale est un mythe. Du franchissement du détroit de Gibraltar  en 711 par  Tariq ibn Ziyad, pour prendre Tolède à la reprise par les rois catholiques de Grenade en 1492, presque huit siècles se sont écoulés avec comme choix pour les habitants, soit de se convertir, soit de payer l’impôt de dhimmitude, soit de s’exiler. Le statut du non musulman était de rang inférieur. Ne devait-il pas baisser les yeux devant un musulman et son témoignage au tribunal ne valait-il pas que la moitié de l’autre ? Il n’y a qu’au Liban que l’on constate encore à l’heure actuelle, une certaine harmonie entre les croyants, tout simplement parce que les chrétiens participent au pouvoir. Malheur à ce pays si cela n’était plus le cas.

https://www.institutmontaigne.org/blog/democraties-resilientes-liban-quel-avenir-pour-la-democratie-de-consensus

.

Quand est-il en réalité de l’Islam ? Et peut-on se fier à des non-musulmans pour en juger ? N’est-il pas plus intéressant d’interroger un universitaire  arabe qui a su étudier ses bons et mauvais côtés ? Allah-cet-inconnu-Mohamed-RahoumaMohamed Rahouma

Mohamed Rahouma est un de ceux-là. Et il vient de rééditer en français son livre « Allah cet inconnu ». Né en Egypte, il a occupé le poste de doyen d’une faculté d’études islamiques à Menieh et dans le Delta. Son ouvrage fourmille de témoignages sur la dictature politique, la défaite de 1967, la corruption, l’oppression, la répression, l’étouffement des libertés, l’invasion du voile islamique, la sédition confessionnelle, les attentats et brigandages des islamistes sous couvert de sociétés d’investissements appliquant la charia. Petit à petit il découvre que l’Islam est loin d’être une religion céleste et qu’elle n’est pas en mesure de lui procurer la sérénité, la joie et le bonheur qu’il recherche.

.

C’est déjà enfant qu’il commença à découvrir certaines injustices. enfant-copte

Dans son village, il avait des camarades coptes. Ils étaient méprisés par les adultes sans raison apparente. Puis étudiant, il s’aperçut que certains poètes et écrivains égyptiens connus, de souche musulmane, étaient des chrétiens occultes. Ils avaient discrètement embrassé la foi en Jésus Christ sans l’annoncer publiquement. Salah Abd as-SabourLe grand poète Salah Abd as-Sabour (1931-1981) par exemple est l’auteur d’une pièce de théâtre al-Hallaj. Il a présenté et mis en scène la crucifixion d’al-Hallaj de manière quasi identique à celle du Christ. Pourtant Al-Husayn ibn Mansour al-Hallaj (857-922) était un mystique persan et martyre. Il est considéré comme l’un des précurseurs du soufisme en islam ! Dans cette pièce, le premier prisonnier interroge al-Hallaj : « Pourquoi t’ont-ils amené ici ? » Il lui répond : « afin que s’accomplissent les prophéties. » N’est-ce pas la réponse du Christ ?

http://www.bibalex.org/libraries/presentation/static/Abdelsabur_eng_1105_ed2.pdf

Al-Husayn ibn Mansour al-Hallaj et son exécution ..

.

Devenu professeur, Rahouma passa 3 ans à enseigner au Yemen (Felix Arabia).

Qat au YemenIl fut surpris par la consommation quasi quotidienne de Qat des habitants de ce pays, une drogue qui ronge toutes les couches de la société et n’est pas sans conséquence sur leur famille et leur fortune. Curieusement, les mouvements islamistes ne cherchaient pas à la supprimer, mais l’utilisait  en en profitant. Ils faisaient miroiter aux étudiants qu’ils allaient être la solution à leurs problèmes. Qu’ils allaient grâce à eux, se trouver dans une grande famille, qu’ils pourront se marier sans se soucier de la dot, ni du logement. Qu’ils auront un emploi ou un revenu financier que l’émir du groupe leur distribuera à partir de fonds spéciaux. Ils ne sauront bien sûre pas que cet argent vient d’opérations de pillage et de racket perpétrés dans les bijouteries (souvent chrétiennes), les banques ou de leurs propres sociétés de services. Il faut dire que l’enseignement dans tous ces pays est particulièrement corrompu. L’étudiant doit payer un « maaloum » pour avoir une note satisfaisante. Une loi officieuse y règne : « Il ne faut pas parler, ni entendre, ni voir ». Le citoyen qui la respecte à la lettre, pourra accéder à un poste important. Comme le chantait Guy Béart « Le premier qui dit la vérité, il doit être exécuté ! » !

.

.

Un séjour comme professeur à la Faculté des Filles en Arabie saoudite, lui a fait connaître d’étranges unions : nikah mutah

Le mariage de jouissance, pratiqué chez les chiites (nikah al-mutaat) consiste en ce qu’un homme prononce une formule bien déterminée devant une femme qui lui plait. Moyennant un honoraire ou un salaire qu’il lui offre, il aura le droit de copuler avec elle pendant un temps déterminé entre eux. Chez les sunnites (al-misyâr), une femme veuve ayant des responsabilités à l’égard de ses enfants, peut s’entendre avec un homme, même marié, et conclure avec lui ce type de mariage. Ce qui accorde à tous les deux le droit légal de se voir chaque semaine pour copuler sans être contraints d’assumer une quelconque responsabilité. Ces manières décrétées par le grand mufti d’Arabie a comme grand avantage de rendre licite l’adultère.

.

Il est vrai qu’il existe une milice (mutawaïn) chargée de faire respecter la charia !

Ses effectifs sont souvent constitués d’anciens prisonniers de droit commun repentis. S’ils rencontrent par exemple un homme dans la rue durant la prière, ils l’arrêtent et l’emprisonnent 3 jours, car il viole la charia !

Mutawa saoudienne

Un drame atroce fut provoqué le 11 mars 2002 par cette milice, démontrant bien leur limite intellectuelle. Ils avaient empêché des sapeurs-pompiers de rentrer dans une école de filles en flamme, sous prétexte que celles-ci n’avaient pas le voile sur la tête. Plusieurs d’entre elles périrent asphyxiées ! Difficile ensuite de croire que ce pays respire la bonté. Mais cette terre n’est-elle pas dite truffée de diables ? Mahomet ne le confirme-t-il pas dans ses hadiths ? Il aurait dit qu’Iblis (le diable) et ses acolytes étaient installés au cœur du désert saoudien !  Il n’est donc pas étrange de constater que parmi les 99 beaux noms attribués à Allah, on n’en trouve certains quelque peu énigmatiques :  il est celui qui domine et contraint, celui qui abaisse, qui fait rentrer tout le monde dans le néant, qui donne la mort, le Vengeur, qui peut nuire (à ceux qui L’offensent)….

.

Pourtant Mahomet avait été fortement influencé par la croyance de son grand-père Abdel-Muttalib, qui avait su rejeter le culte des idoles, pour rejoindre celui d’Abraham !

Le Coran cite lui-même les livres qu’Allah aurait révélé à l’humanité comme ceux de la Thora, des Evangiles ou des Psaumes… Les chroniqueurs évoquent aussi clairement les relations d’Abdel-Muttalib avec les Juifs et les Nazaréens ! Al-Abbas : « Nous sommes allés au Yémen dans notre voyage d’hiver et nous sommes descendus chez un pontif juif qui lisait les psaumes » (biographie alépine, vol 1, p48) Al-Suyouti :  » Un jour, Abdel-Muttalib se trouvait dans l’enceinte de la Kaaba ; il conversait avec un évêque » (biographie d’Ibn Hicham, vol 1 p43)

.

Après la mort de ce  grand-père, qui aimait se retirer dans la grotte d’ Hirà pour prier et jeuner, Mahomet, âgé de 8 ans, fut recueilli et élevé par son oncle maternel, Abou Talib. Abou Talib.

Les Musulmans aiment à penser qu’il était ummi (ne savait pas lire ni écrire). En fait, ummi veut tout simplement dire qu’il était arabe, de la branche des fils d’Ismaël (ummi ou Gentil) alors que ceux appelées « Gens du Livre » (Ahl al-kitâb) descendaient des fils d’Isaac (Juifs). Il avait donc reçu la même instruction que son cousin Ali. Ce qui n’empêchait pas Mahomet de dire « Qu’Ali est une cité de connaissance et moi sa porte. »

.

La première femme de Mahomet Khadija ainsi que l’oncle prêtre Waraqa ben Nawfal l’influencèrent aussi beaucoup. Mahomet aidé dans ses inspirations par un prêtre chrétien

Dans un hadith, Mahomet va jusqu’à dire « J’ai vu Waraqa au Paradis, revêtu d’une robe de soie…. » Et dans un autre « N’insultez pas Waraqa… car il a eu foi en moi et il m’a cru. ». Il faut dire que c’est ce prêtre nazaréen (d’obédience chrétienne) qui le maria. Et ce mariage fut monogame ! Il ne connut d’autres femmes qu’à la mort de Khadija. Et la nourrice de Mahomet, prénommée Baraka, était aussi chrétienne. Cela n’empêchait pas Mahomet de l’encenser « Celui à qui il plairait d’épouser une femme du paradis, qu’il épouse Umm Ayman. » Lorsque Mahomet eut la révélation, il est allé rejoindre sa femme qui lui annonça « Sois heureux mon époux…Je souhaite vivement que tu sois le prophète de cette nation…. »  Puis celle-ci alla rapidement prévenir le prêtre Waraqa, qui s’exclama « Si tu me dis la vérité Khadija, la grande promesse qui fut offerte à Moïse est réalisée. Il est surement le prophète de cette nation… » (biographie alépine, vol. 1, p221f) histoire-de-jesus-issa-A noter toutefois dans Sahib Boukhari (vol.1, p38) une phrase laisse perplexe « Après le décès du prêtre Waraqa, la Révélation s’est tarie. »  Certains ajoutent même, l’incohérence du Coran commence à partir  de là. Rien d’étonnant  à ce que le Coran donne un statut supérieur à Jésus (Issa) par rapport aux autres prophètes. « Il est le verbe de Dieu et l’Esprit émanant de Lui…Dieu lui a octroyé… le pouvoir de faire des miracles » (mais curieusement pas à Mahomet).  Quand à sa mère, elle bénéficie aussi d’une place privilégiée. (coran 3.33). Le Coran reconnait l’Evangile et la Thora « Si tu es dans le doute au sujet de ce que nous t’avons révélé, interroge ceux qui ont lu le Livre avant toi » (10,94).

.

Ainsi le Coran est parsemé de versets ou d’enseignements que l’on retrouve dans la Bible.

Par exemple il est écrit « Ceux qui dépensent leurs biens dans le chemin d’Allah et qui ne font pas suivre leurs dons de reproches ou de torts, ils recevront leur récompense auprès de leur Seigneur » (2,262) Puis « Ô croyants, ne rendez pas vaines vos aumônes en y joignant un reproche ou un tort, comme celui qui dépense son bien pour être vu des hommes. » (2,264) Et dans l’Evangile   » Quand donc tu fais l’aumône, ne va pas le claironner devant toi ; ainsi font les hypocrites dans les synagogues et les rues, afin d’être glorifiés par les hommes » (Mt 6,2) Puis   » Gardez vous de pratiquer votre justice devant les hommes, pour vous faire remarquer d’eux ; sinon, vous n’aurez pas de récompense auprès de votre père qui est dans les cieux. » (Mt6,1)

.

La Resurrection ou la Fin du monde.

A propos de la Résurrection, le Coran cite « Ce jours-là, les femmes qui allaitent, oublieront d’allaiter et les femmes enceintes avorteront » (22,2). Alors que dans l’Evangile de St Mathieu (24,19) il est écrit « Malheur aux femmes enceintes et à celles qui allaitent. » Et le Coran ajoute (73,17) « Les enfants deviendront des vieillards. » Ce qui ne fait pas une grosse différence avec l’Apocalypse de St Thomas « On verra sur la tête des jeunes gens des cheveux blancs. »

.

Et si le Coran prêche le tawhid (l’unicité de Dieu), il ne fait là aussi que rejoindre la Bible qui ne parle que d’un Dieu unique, dans l’unité d’amour de trois personnes distinctes, égales et indivisibles : le Père, le Fils et le Saint Esprit. Signe de croix

Cela ne ressemble-t-il pas à ce que les Musulmans expriment en commençant leur travail ? « Au nom d’Allah, le Clément et le Miséricordieux ». Et quand ils s’adressent à lui en disant « Allah-homma » ? Car homma est l’équivalent du mot français « eux » !  Ces pratiques ne confirment-elles pas qu’Allah est un avec 3 hypostases ? Dieu, aussi bien pour un Musulman qu’un Chrétien, est donc trinitaire !  Ce qui est encore confirmé ici « Nous lui avons envoyé notre Esprit (Dieu a envoyé son Esprit Saint) : il se présenta devant elle sous la forme d’un homme parfait (19,17). Les anges dirent ö Marie : Allah t’a choisie, en vérité ; il t’a purifiée : il t’a choisie de préférence à toutes les femmes de l’univers (3,42). Les anges dirent :  ö Marie ! Dieu t’annonce la bonne nouvelle d’un verbe émanant de lui : son nom est le Messie, Jésus, fils de Marie….(d’un verbe émanant de lui, n’est-ce pas l’équivalent de Fils de Dieu ?).

.

D’autres pratiques s’inspirent plutôt de celles du judaïsme ancien : 

circoncisionNotamment la circoncision, les ablutions, la purification, les lavements, les inhumations, la maladie, le pèlerinage, la visite des lieux saints et la direction vers laquelle la prière est faite (avant c’était vers Jérusalem, c’est Mahomet qui choisit vers la Mecque, mais curieusement pas au début de la Révélation, alors que la Kaaba existait déjà ! ). Car avant l’islam, les Arabes se rendaient en pèlerinage à la Kaaba et tournaient déjà en procession tout autour. Cela faisait  partie d’un culte préislamique ! Ne pas oublier que Mahomet avait conclu un accord avec les tribus arabes qui auraient accepté d’appartenir à sa nouvelle croyance à condition que le pèlerinage générateur de revenus substantiels, soit maintenu ! Et l’eau du puits de Zamzam, que les pèlerins boivent, ne vient plus de celui dont parlait Agar à son fils Ismaël ! En ce qui concerne le jeûne, il est commun à toutes les religions. Vers la Mecque ou JérusalemLe Talmud annonce que « le début d’une journée de jeûne correspond à l’instant où l’on peut distinguer le fil blanc du fil bleu. » Dans le Coran, il est prescrit de la même manière « Mangez et buvez jusqu’au moment ou vous pourriez distinguer à l’aube le fil blanc du fil noir. » La prohibition de la viande du porc se trouve également dans le judaïsme et était certainement liée au ténia ! Quand au vin, le Coran est quelque peu contradictoire. Il considère l’alcool comme une impureté du démon ou la cause de grands péchés. Pourtant le Coran (47,15) ne promet-il pas aux croyants un vin exquis au Paradis ?

.

De nombreuses contradictions semblables se trouvent dans le Coran :

Cela  expliquerait-il le pourquoi,  personne n’a le droit de faire allusion à ses incohérences manifestes ?  Ne dit-il pas par exemple « ö vous les incrédules ! … A vous votre religion ; à moi la mienne » (109,6). Et « Ne discute avec les gens du Livre que de la manière la plus courtoise » (29,46). Pourtant plus loin, il ordonne tout le contraire « Celui qui ne reconnaît pas ma prophétie et que je suis l’envoyé du Seigneur des mondes, je le frapperais de l’épée, je lui cambriolerais sa demeure et j’exterminerais sa dynastie ». Cela n’a évidemment rien à voir avec le message du Christ   » Aimez vos ennemis et priez pour vos persécuteurs, afin de devenir fils de votre Père qui est aux cieux, car il fait lever son soleil sur les méchants comme sur les bons, et tomber la pluie sur les justes comme les injustes. » (Mt 5,35). Le christianisme est bien une école d’amour, de modestie et de renoncement à soi.   » Si quelqu’un veut venir à ma suite, qu’il se renie lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive » (Mt 16,24).

juifs-et-chiites point commun

Ces embrouillements sont certainement une des raisons pourquoi les chiites ne fréquentent pas d’autres mosquées que les leurs et ne prient jamais derrière un imam sunnite ! Et pour accomplir leurs prières rituelles, ils recourent à une étrange pratique ! Elle consiste à placer un petit caillou devant eux par terre, pour qu’en faisant les génuflexions, leur front le touche (autre influence juive ?). A noter que les chiites doivent prier 3 fois par jours contrairement aux sunnites, 5 fois…. La prière (Salât) :

 

.

Et qu’est-ce donc que ce paradis coranique, où celui qui est un bon Musulman, pourra jouir de tous les plaisirs charnels avec les houris ? Le paradis coranique

Le croyant aura la force de copuler et de déflorer 70 vierges qui récupéreront aussitôt leur virginité après chaque copulation ! Serait-ce une sorte d’Eros center ? Cela dit,  avant le paradis, il est écrit que le Musulman devra inévitablement passer un certain temps en enfer !  La femme dans l’islam n’a donc pas l’initiative. Au paradis, elle ne trouvera pas 70 hommes vierges ! Lorsqu’un homme répudie sa femme pour la troisième fois, elle ne sera plus licite pour lui avant qu’elle ne soit remariée à un autre homme et que celui-ci la répudie (2,229). Sur le mariage, la recommandation du Coran  est claire « Epousez (ou copulez) autant qu’il vous plait des femmes, par deux, par trois ou quatre, et tout ce que vos mains droites peuvent acquérir (à savoir des esclaves ou captives). ». En matière de succession elle n’a le droit qu’à  la moitié de la part de son frère. Quand à son témoignage, il ne vaut que la moitié de celui d’un homme.  « Les hommes ont le pas sur les femmes. Par les dons qu’il leur a octroyés, Dieu les a élevés au-dessus des femmes. » (Coran, 4, 38) Elle ne peut pas non plus épouser un non-musulman. Et si elle change de religion, elle est passible de la peine de mort ! On comprend pourquoi, pour convertir les femmes occidentales, l’Arabie saoudite distribue gratuitement des Corans, traduits en anglais, avec le sens des mots édulcorés.  main coupéePar exemple le verset  (4,34) : « Les femmes dont vous craignez la désobéissance, admonestez-les, reléguez-les dans des chambres à part et frappez-les. » aura le mot « frappez-les » remplacé par « touchez-les légèrement avec un cure-dent. ». Ailleurs,  l’expression « Nikah » (niquer) sera changée par « mariage ». Ainsi de nombreux versets sont soigneusement voilés, truqués ou habillés de termes plus modérés pour mieux tromper les non-musulmans.  Autrement, il est vrai que certains passages paraîtraient complètement fous pour l’homme moderne. Car la lapidation, la flagellation, l’amputation, la décapitation … Mais toutes ces mesures barbares et inhumaines existent-elles vraiment en Islam ? Voyons ce que nous dit l’islamologue Anne Marie Delcambre qui vérifie dans les textes fondateurs : Coran et Sunna (Hadith) :

.

Notre professeur d’université, Mohamed Rahouma, devant ces incohérences du Coran,  se mit à étudier d’une manière plus approfondie la religion chrétienne. Celle qui est pourtant sujette à de nombreuses persécutions dans les pays musulmans.

Elle lui a fait d’abord comprendre le sens de cette phrase « Je suis le Seigneur, ton Dieu, qui t’a fait sortir du pays d’Égypte, de la maison de la servitude » (Ex 20,2). Car en séminaire aux USA, alors qu’il était prêt à repartir en Égypte, l’attentat du 11 septembre 2001 l’empêcha de prendre son avion. C’est à ce moment qu’il entendit plus distinctement le Seigneur lui dire « Attends, mon enfant, je vais te délivrer de l’obscurité. Tu es à moi et tu fais partie des autres brebis qui n’appartiennent pas encore à cette bergerie. ».Le diable du 11 septembre Il se convertit alors au christianisme. S’il y trouva la Lumière qu’il cherchait, il perdit par contre sa femme, son poste de doyen et de nombreux amis restés en Egypte. On ne change pas de religion en terre musulmane !  « Celui qui abandonne sa religion islamique, tuez-le. » (Hadith rapporté par l’ensemble des recueils de hadith orthodoxes de la Sunna, sauf Muslim. Ex : Boukhari, Vol. 9:57) Aussi resta-t-il aux USA.  Ce n’est que quelques années plus tard qu’il rencontra sa seconde épouse Yvonne. Celle-ci trompée lors d’un premier mariage, se trouva complètement déboussolée. Une rencontre avec un Musulman, la fit se persuader que l’islam était pour elle la solution à ses problèmes. Elle s’y convertit jusqu’au jour où elle découvrit qu’on lui avait menti. Et c’est là que Mohamed Rahouma intervint dans sa vie.  Tous les deux aujourd’hui sont chrétiens et vivent ensemble pour le meilleur et pour le pire….

Le malheur dans cette histoire, au lieu d’unir nos forces, musulmans ou chrétiens, blancs ou noirs, arabes ou “de souches”, femmes ou hommes, et combattre main dans la main les prédateurs financiers mondialistes, qui veulent asservir et mettre en esclavage la planète, on est là près à tomber dans leur piège, du “diviser pour mieux régner” et du “choc des civilisations”. Pendant qu’eux se font des milliards sur le dos des peuples, on sera là à se combattre, pour le grand plaisir de cette diabolique oligarchie de l’ombre !  S’ils favorisent en ce moment l’islamisation des pays par le biais des printemps arabes, c’est pour mieux préparer le massacre, où il ne restera qu’eux pour gouverner le monde ! Rav Ron Chaya, avec son combat des coqs, explique parfaitement comment cela se fera :

Alors qu’elles avaient été très présentes pour le voile et la viande halal, on comprend pourquoi les instances musulmanes ne se sont pas beaucoup montrées contre le mariage homosexuel ! Ni interdies, lors de la manifestation contre l’islamophobie le 10 novembre 2019, les manifestants LGBTQP !

Elles sont donc bien noyautées par les tenants du Nouvel Ordsre Mondial !

Car n’est-il pas étrange de voir que le 8 décembre 2016, lors du lancement de la Fondation de l’Islam de France,  le ministre de l’Intérieur,  Bruno Le Roux, en charge des cultes, crut bon de remercier Serge Dassault, pour son transfert du capital de la précédente Fondation des Œuvres de l’Islam de France, à la Fondation de l’Islam de France ? Autrement dit, pourquoi un juif participe-t-il au financement de cette institution, surtout après qu’il ait déjà investi dans le capital social de radio Beur FM ?

https://www.interieur.gouv.fr/Archives/Archives-des-actualites/2016-Actualites/Lancement-de-la-Fondation-de-l-Islam-de-France

Et qui le chef de l’état voulait mettre à la tête de cette Fondation le  2 août 2016 ? Jean-Pierre Chevènement, l’époux de Nisa Grunberg (fille de l’ex-responsable de la communauté juive du Caire), le beau-frère d’Hermann Grunberg (ex-manager de Lazard, puissante banque franco-américaine engagée en faveur d’Israël) et le père de Raphaël Chevènement (co-scénariste de la série pro-israélienne Le Bureau des Légendes et co-auteur d’un essai qui présente l’animateur Thierry Ardisson comme un complotiste antisémite coupable d’avoir évoqué la présence d’agents du Mossad lors du 11-Septembre !). Et comme président du Conseil français du culte musulman, donc membre de facto du conseil d’administration de la Fondation de l’Islam de France, Anouar Kbibech, payé par le milliardaire israélien Patrick Drahi. Kbibech avait d’ailleurs annoncé que la formation des futurs imams allait être dorénavant co-supervisée par des conseillers juifs !

 

Il serait temps que les vrais Musulmans s’en aperçoivent et défendent leurs enfants de l’occident décadent ! Voir aussi :

https://effondrements.wordpress.com/2012/08/19/temoignages-franco-maghrebins-sur-le-choc-des-cultures/

Reste que par rapport au Coran et aux hadiths,  l’Islam suivi par un quart de la population mondiale,  devient de moins en moins compatible avec nos temps actuels ! .

.

pensée gif

312 commentaires sur “L’Islam, religion incohérente, cherche-t-elle à s’imposer dans l’ Europe décadente ?

  1. Ken dit :


    Il est étrange de voir que la colonisation française du Maghreb est déclarée être un crime contre l’humanité, par contre celle musulmane de l’Espagne est présentée comme éminemment civilisatrice, facteur de culture et de paix. Et que penser de l’égalité entre hommes et femmes «Voici ce qu’Allah vous enjoint au sujet de vos enfants : au fils, une part équivalente à celle de deux filles.» (Coran, IV, 11) ? La liberté de conscience y est aussi malmenée : aucun ne reconnaît le droit pour un musulman de se convertir à une autre religion !
    Jean Alcader: conférence sur le vrai visage de l’Islam :

    Le Père Madros de Palestine confirme bien (à partir de 16 mn 50) ce que la plupart des Français ignorent, 97% de la Charia est conforme à la loi juive. Même la viande halal est comparable à la viande casher.

    On retrouve aussi la lapidation des femmes adultères dans les deux religions. Petite anecdote d’Hassan Iquioussen sur les sept pierres que lancent les pèlerins musulmans à La Mecque pour chasser le démon mais qui tous les ans font des morts (à partir d’1mn):

    A croire que les musulmans sont eux-mêmes des suiveurs du prince de ce monde, puisqu’ils reçoivent ces cailloux, vu le nombre de pèlerins (2 millions chaque année)

  2. Monique dit :

    L’attentat de Lahore au Pakistan, survenu le 27 mars 2016, semble avoir franchi un seuil supplémentaire dans l’atrocité par rapport aux tueries de ces derniers mois. En effet, parmi les 72 victimes décédées – auxquelles s’ajoutent 340 blessés – se trouvaient une trentaine d’enfants, volontairement ciblés. Ce carnage n’entraîne pourtant pas le même niveau d’émotion ni la même couverture que ceux qui ont récemment ensanglanté l’Europe, comme si la distance atténuait la compassion. Mais surtout, les réactions qu’il suscite sont révélatrices d’un état d’esprit qui prévaut dans le monde occidental. Cette tuerie, commise contre des chrétiens qui célébraient le jour de Pâques dans le parc de Gulshan-e-Iqbal, a été revendiquée par un mouvement islamiste pakistanais: «Nous avons perpétré l’attentat de Lahore car les chrétiens sont notre cible.» Il se rattache donc, sans aucun doute possible, à la logique de persécution et de destruction des minorités chrétiennes dans plusieurs pays à majorité musulmane, par des groupes islamistes radicaux (talibans, daesh, boko haram, al qaïda).

    Or, nous assistons, dans les plus hautes sphères planétaires, à un véritable déni du caractère anti-chrétien de ces massacres. Les communiqués officiels en portent témoignage. Ainsi, celui de l’Elysée, d’une étonnante froideur, exprime «la solidarité de la France en ces moments douloureux aux autorités et au peuple pakistanais». David Cameron s’est dit «choqué» par les attaques terribles de Lahore. La Maison Blanche dénonce des «actes terroristes effroyables». Le secrétaire général des Nations-unies parle «d’actes terroristes épouvantables». Nulle part, dans les déclarations officielles, n’apparaît la simple vérité: le massacre de chrétiens, un jour de Pâques, par des islamistes radicaux.

  3. Willy dit :

    Jean Michel Vernochet explique bien le rôle nuisible du wahhabisme parmi les populations musulmanes. Les états wahhabites sont le Qatar et l’Arabie saoudite. Et Daesh est en quelque sorte le fils d’Al Qaida et de la CIA et le petit-fils du wahhabisme. Et non de l’Islam. Le wahhabisme incarne le Dajjal. C’est une hérésie schismatique, non pas une religion mais une idéologie. La sourate 2 le confirme « En matière de religion, point de contrainte. » Pourquoi donc ce puritanisme excessif alors que le Coran n’est pas un bréviaire de haine. Pourquoi avoir inventé ce sixième pilier islamique qui utilise la violence pour convertir ? Cela n’est nullement dans le Coran. On a là affaire au même genre d’individus que la France a connu dans les années 1793 ! Il y aurait aussi un parallèle à faire entre l’idéologie judeo-bolchevique et l’idéologie wahhabite. N’est-on pas là devant une sorte de communisme islamique ? Se souvenir que le parti bolchevique était un parti dit social démocrate. Cela expliquerait peut-être pourquoi les néo-cons américains, souvent d’anciens juifs trotskistes, et les partis sociaux-démocrates européens, se retrouvent à aider Daesh, le Qatar, l’Arabie saoudite et Erdogan en Turquie.

    • Gabi dit :

      Une journaliste saoudienne, Nadine al-Budair, a interrompu son direct pour une critique virulente du terrorisme islamiste !

      « Chaque fois que le terrorisme massacre des civils pacifiques, les pseudo-intellectuels et les hypocrites crient sur tous les toits que les terroristes ne représentent pas l’Islam ou les musulmans. Peut-être que l’un d’entre eux pourrait nous dire ce qu’ils représentent alors ? », s’est offusquée la journaliste… « Ce ne sont pas les autres qui se font exploser chez nous, ce sont nous qui nous faisons exploser chez les autres… Pourquoi refusons nous de prendre conscience que les personnes qui commettent ces crimes appartiennent à notre société ? Il faut que nous admettions enfin que ce sont tous des arabes et que leur religion est l’islam », a martelé Nadine al-Budair.

      Auparavant, la présentatrice s’était déjà livrée à une critique de l’islam dans une colonne pour un journal koweïtien, en demandant aux musulmans de «cesser de blâmer l’Occident pour leurs problèmes», a indiqué The Mirror.
      http://www.memri.org/report/en/0/0/0/0/0/0/9037.htm#_ednref1

      «Comment réagiraient les musulmans si des terroristes chrétiens se faisaient sauter au milieu d’eux ?», s’était en effet interrogée Nadine Al-Budair dans un article publié en décembre 2015 dans le quotidien kowëitien Al-Rai.

      On ne peut pas nier que si certains tuent pour leur foi, d’autres en meurent :

  4. Chantal dit :

    Sous couvert de campagne humanitaire envers les réfugiés syriens, le lendemain même de l’élection de Sadiq Khan comme nouveau maire de Londres (celui qui a défendu en tant qu’avocat plusieurs islamistes internationaux), l’association Islamic Relief, une ONG d’aide internationale, avec l’accord de la société londonienne, va placarder les flancs de 640 bus d’un énorme « Subhan Allah ». En français : Gloire à Allah. Pendant deux mois, c’est-à-dire durant toute la durée du ramadan. Des bus islamisés à Londres, mais pas seulement… Manchester, Leicester, Birmingham, Bradford ne seront pas en reste.

    Cette campagne aux tonalités religieuses n’est pas du goût de tout le monde. Si les Britanniques n’ont pas la même conception de la laïcité qu’en France, et que les religions occupent sans problèmes l’espace public, certains s’offusquent d’un deux-poids, deux mesures. En effet, pendant la période de Noël, une publicité de l’église d’Angleterre qui faisait la promotion d’un site internet cherchant à inciter les gens à prier, Just pray, avait été proscrite de plusieurs cinémas.
    https://www.premierchristianradio.com/News/UK/Cinema-s-refusal-to-show-The-Lord-s-Prayer-has-chilling-effect-on-free-speech

    On y voyait l’archevêque de Canterbury, Justin Welby, réciter le Notre Père avec plusieurs autres fidèles. Le spot publicitaire devait être projeté avant le film Star Wars, mais il avait été bloqué par la Digital Cinema Media, l’agence qui contrôle la publicité dans les plus grandes salles de cinéma du pays.

    ici du côté de Manchester : des prières chrétiennes ouvrent la moitié des conseils municipaux au Pays de Galles. En Angleterre, la loi prévoit que des prières ou « d’autres signes d’observance religieuse », ou encore des « rites connectés avec une croyance religieuse ou philosophique », peuvent être inclus dans les réunions des autorités locales. C’est donc bien légal mais que cette prière soit musulmane est un signe de l’islamisation progressive et durable de l’Angleterre.


    Il s’agissait de prier pour « se souvenir de ceux qui ne sont plus avec nous ». On est prié de comprendre qu’il s’agit des victimes du terrorisme, particulièrement celles de l’attentat du 22 mai à Manchester. Et l’on voit que tout le monde, debout, participe, au moins par l’attitude, à la prière. Et il va de soi que personne n’aurait eu l’idée de protester… Au contraire, tout le monde trouve merveilleux que le maire musulman fasse dire une prière musulmane au conseil municipal d’une ville d’Angleterre. On remarque que l’imam a notamment récité le verset 32 de la sourate 5 du Coran : C’est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d’Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur la terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c’est comme s’il faisait don de la vie à tous les hommes. En effet Nos messagers sont venus à eux avec les preuves. Et puis voilà, qu’en dépit de cela, beaucoup d’entre eux se mettent à commettre des excès sur la terre. C’est un refrain désormais bien connu : l’islam réprouve le meurtre au point que quiconque tue un être humain c’est comme s’il tuait toute l’humanité. Mais on oublie la précision : « une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur la terre ». C’est donc qu’il est licite de tuer une personne coupable d’un meurtre ou d’une corruption. Et le verset suivant, soigneusement passé sous silence par tous les apôtres du soi-disant islam modéré, le souligne : La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici-bas; et dans l’au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment. La corruption, c’est la corruption de la foi musulmane authentique. Par exemple ce que disent les chrétiens, qu’il faut donc crucifier s’ils ne s’en repentent pas. Ou bien sûr ce que disent les chanteurs de la décadence occidentale, dont Ariana Grande est un exemple typique – et c’est à l’issue de son concert à Manchester qu’a eu lieu l’attentat.

    Ce qu’en pense Boris Le Lay : c’est une malédiction prononcée contre les victimes de l’attentat de Manchester et une célébration du djihadiste qui les a assassiné. Voilà le double message de cette lecture du coran à Oldham. Le message visible, exotérique, récité en langue arabe et d’apparence magnanime, destiné aux idiots autochtones et le message invisible, ésotérique, destiné aux musulmans qui signifie précisément l’inverse. Il ne s’agit donc pas de saluer la mémoire des victimes, mais bien celle des djihadistes morts pour Allah. “Ceux qui sont pas avec nous aujourd’hui”, comme le dit l’imam.

    Début 2009, les mêmes bus londoniens affichaient : « Dieu n’existe probablement pas. Maintenant, arrêtez de vous inquiéter, et profitez de la vie » ! Cette campagne avait été, entre autres, soutenue par Richard Dawkins, le fameux biologiste anti-théiste et darwinolâtre… Des affichages similaires, sur les bus, eurent lieu en Allemagne, en Italie, en Finlande…
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Atheist_Bus_Campaign
    Un exemple de plus que l’islamisme ne prospère que dans le sillage de l’apostasie des nations européennes, jadis chrétiennes… C’est ainsi qu’à côté de l’abbaye Westminster, là ou les souverains anglais sont enterrés, en juin 2017, y priaient des musulmans :
    https://twitter.com/i/videos/871770632077422594?embed_source=facebook

    Reste à se demander ce que ces musulmans font à se promener avec des machettes ! Londres n’est tout de même pas la jungle !
    http://metro.co.uk/2017/06/06/armed-police-arrest-man-with-three-machetes-on-london-bus-6689863/#ixzz4jFmQCBuT
    http://metro.co.uk/video/embed/1478673/

    Le 14 décembre 17 à Londres, un chœur islamique de petites filles voilées chantèrent « Allah » dans la Cathédrale Saint Paul, en présence des survivants de l’incendie de la tour Grenfell aux côtés des membres de la famille royale et de la Première ministre Theresa May :

    A Bruxelles, lors du premier repas du Ramadan en mai 2018, dans le quartier du Béguinage, l’église Saint-Jean-Baptiste a servi de décor pour une soirée « multiconfessionnelle » en présence du Bourgmestre (l’équivalente du maire). Des musulmans, chrétiens, juifs ou athées s’étaient rassemblés pour célébrer ce moment de paix.
    http://fr.euronews.com/2018/05/18/celebration-du-ramadan-dans-une-eglise

  5. Ken dit :

    Le terme « jeûne » n’est pas vraiment adapté pour désigner les pratiques musulmanes lors du ramadan… qui commence en ce 6 juin 2016.

    En Algérie, en 2010, le nombre de personnes admises aux services des urgences médicales après l’Iftar (repas de rupture du « jeûne ») durant les 10 premiers jours du « mois sacré » avoisinait les 10 000. « La quasi-totalité des cas personnes souffrant de troubles digestifs, d’hypertension et de troubles de diabète ont été enregistrés au niveau des hôpitaux du nord du pays », a indiqué à Echorouk le président de la Fondation nationale pour la promotion de la santé et le développement de la recherche (Forem), le professeur Mustapha Khiati.

    Au Qatar, dès le soir du premier jour du ramadan, les hôpitaux ont reçu en 2013 des dizaines de patients souffrant de douleurs. Douleurs non pas dues un manque de nourriture ou d’eau, mais à l’inverse dues à un excès. En effet, les patients, qui se sont suralimentés au cours de l’iftar, se sont plaints principalement de brûlures d’estomac, et de vomissements répétés. Tout au long du ramadan, les hôpitaux qataris reçoivent régulièrement des patients ayant trop mangé. L’an dernier, une centaine de personnes ont été admises au service des urgences au cours de la première nuit du ramadan.
    http://www.ajib.fr/2013/07/ramadan-qatar/

    Le ramadan est aussi l’occasion d’un formidable gaspillage de nourriture :
    « Les musulmans jettent plus de 40 % des plats préparés chaque jour pendant le Ramadan. » C’est le constat d’une étude réalisée par Mohammed Aman, un écologiste du Bahreïn spécialiste de l’environnement et des déchets. « Les gens ont tendance à multiplier par trois la quantité de nourriture qu’ils consomment durant l’Iftar », a déclaré Mohammed Aman.

    Par ailleurs, en Algérie, femmes et enfants battus au sein du foyer durant le ramadan : +120% ; rixes et disputes causant des blessures : +400% ; voies de fait, agressions : +320% ; vols de voitures, escroqueries, faux et usage de faux : +180% ; rendements dans les entreprises : -62% ; nombre de sinistres : +410% ; nombre de blessés : +214% ; nombre de décès : +80%. Ces chiffres ne sont pas le fait d’islamophobes rabiques, mais résultent d’une enquête menée par l’Institut algérien Abassa, dans 24 régions administratives d’Algérie, auprès d’un échantillon représentatif de 3.004 individus. L’objectif de cet institut était d’identifier et de quantifier les principales conduites sociales individuelles et collectives durant le mois du Ramadan. On voit les résultats… Depuis, l’Institut Abassa a été démantelé par les autorités algériennes.
    http://robert-spieler.hautetfort.com/archive/2011/10/03/chronique-de-la-france-asservie-et-resistante.html


    Cela dit, quand le maire de Paris, Anne Hidalgo dit le 8 juillet 2015 que « Le ramadan est une fête qui fait partie du patrimoine culturel français. Le célébrer fait partie du partage et ne contrecarre pas la laïcité », elle fait trois erreurs grossières qui démontrent son inculture.
    — 1) Le ramadan n’est pas une fête. Bien au contraire, il s’agit d’une épreuve pénible imposée par le Prophète à ses croyants afin de tester leur fidélité : jeûne total, abstinence sexuelle et étude du Coran durant toute la journée (les manquements étant très sévèrement punis, jusqu’à la peine de mort). Cela n’a rien d’une fête. La fête suit dès la fin du ramadan car, justement, c’est une fête qu’il soit enfin terminé, il s’agit alors de l’Aïd el-Fitr et cette fête peut même durer jusqu’à trois jours.
    — 2) Le ramadan n’a jamais fait, ne fait pas et ne fera jamais partie du « patrimoine culturel français ». Mme Hidalgo imagine-t-elle une seule seconde que l’occupation de la France du Sud, avec ses pillages, ses razzias, ses paiements de rançons, son exploitation systématique au bénéfice du califat, son esclavage (sexuel pour les femmes et économique pour les jeunes hommes qui étaient châtrés afin de pouvoir ni « forniquer » ni se reproduire), etc., permettrait un jour d’inscrire cette période néfaste au patrimoine culturel de notre pays ?
    — 3) « Célébrer le ramadan ne contrecarre pas la laïcité » ?
    Effectivement, que les fidèles musulmans pratiquent le ramadan ne contrecarre en rien la laïcité, tout comme les juifs et les chrétiens qui célèbrent leurs fêtes religieuses. Mais quand la pratique de la religion musulmane nous oblige à la subir contre notre volonté, cela contrecarre la laïcité.
    – Quand on ne veut pas que les femmes soient soignées par des médecins hommes.
    – Quand on exige des horaires spéciaux dans les piscines ou salles de sports.
    – Quand on exige des menus « halal » dans les cantines des crèches et des écoles.
    – Quand on porte le « voile » dans l’unique but de provoquer, justement, les lois laïques.
    – Quand on demande que l’on offre des églises pour en faire des mosquées.
    – Quand on débaptise des fêtes chrétiennes et que l’on supprime le mot «saint » sur les médias télévisés et que l’on souhaite également le supprimer dans le nom de nos communes, etc. Un jour on ira peut-être à Tropez, à Raphaël ou bien à Etienne ! Tout cela contrecarre la laïcité car il s’agit d’exigences communautaires d’une religion. Elle qui est née en Andalousie, elle devrait se souvenir que cette région a subi sept siècles d’occupation par les Maures au cours desquels des dizaines de milliers de ses compatriotes ont payé de leur vie pour s’en libérer et d’autres, livrés à l’esclavage, se sont vu priver à vie de leur liberté.

    http://ripostelaique.com/ramadan-tradition-francaise-journaliste-met-minable-anne-hidalgo.html

    La France aujourd’hui :
    https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-0/s480x480/14102428_1307873422586175_5148569734520651911_n.jpg?oh=443fe0751c5830a645536a4fcaa2cfe2&oe=583A0B65

    Il est étonnant de voir des femmes comme Anne Hidalgo, encourager l’Islam en France ! N’a-t-elle pas remarqué que la charia est surtout axée sur la punition des femmes ? Un simple rappel horrible et triste du «respect» imaginaire qu’ont les musulmans pour leurs femmes :
    Irum Saeed, 30ans, a été brûlée à l’acide au visage, au dos et aux épaules pour avoir refusé un mariage. Elle a subi 25 opérations de chirurgie réparatrice :

    Shameem Akhter, 18 ans, a été violée par 3 hommes qui l’ont ensuite brûlée à l’acide. Shameem a subi 10 opérations de chirurgie réparatrice :

    Shahnaz Bibi, 35 ans. Il y a dix ans Shahnaz a été brûlée à l’acide par un parent. Elle n’a jamais subi de chirurgie réparatrice :

    Kanwal Kayum, 26ans. Kanwal a été brûlée à l’acide par un garçon qu’elle a refusé en mariage. Elle n’a jamais subi de chirurgie réparatrice :

    Zainab Bibi, 17 ans. Elle a été brûlée au visage avec de l’acide jeté par un homme qu’elle a refusé en mariage :

    Saira Liaqat, 26 ans. Elle montre une photo d’elle avant son accident. Saira a été mariée à 15 ans avec un proche qui l’a ensuite attaquée à l’acide parce qu’elle a refusé d’arrêter l’école et de vivre avec lui, alors que les familles avaient convenu qu’elle ne le rejoindrait qu’à la fin de ses études. Saira a subi 9 opérations de chirurgie réparatrice :

    https://sortirduchaos.wordpress.com/2014/04/15/visages-de-lislam-en-12-photos/
    Il faut remercier tous les hommes politiques français qui veulent entraîner la France vers ces horreurs.

    Pour préparer les femmes françaises, un expert du Coran explique comment battre son épouse :

    Les salafistes algériens ne sont-ils pas sortis dans les rues d’Alger, pour défendre leur droit divin de “frapper” les femmes ?
    http://www.l-union-fait-la-force.info/modules/newbb/viewtopic.php?topic_id=2443
    Valeur de la femme dans le Coran :
    http://www.l-union-fait-la-force.info/modules/news/article.php?storyid=9

    Cela dit, dans la Torah, la femme n’est jamais traitée sur un pied d’égalité et est écartée de toutes les grandes questions, ne figurant même pas dans de nombreuses généalogies, n’ayant aucun droit dans le code de Solon, comptabilisée avec le bétail, n’est jamais considérée pour elle-même, en tant que personne. Tout juif masculin est tenu de prononcer trois bénédictions : « pour remercier Dieu d’avoir fait de lui un Israélite, de ne pas l’avoir fait naître femme, de ne pas avoir fait de lui un rustre. » A. Cohen, qui cite ce texte, dit que dans la recension suivie par le rituel des prières, la bénédiction prend une autre forme : « Qui n’a fait de moi ni un païen, ni un esclave, ni une femme. »
    En Israël, il n’y a pas assez de refuges pour les femmes battues !
    http://fr.timesofisrael.com/il-ny-a-pas-assez-de-refuges-pour-les-femmes-battues-denonce-une-ong/

    Eric Zemmour rappelle ce que disait déjà Voltaire, « l’Islam est un réchauffé du judaïsme » Heureusement que dans le judaïsme, il y a la possibilité d’interpréter grâce au Talmud.
    https://vid.me/argW

    Une chose est sûre, les chrétiens se font persécuter depuis tout le début, d’abord par les juifs et les Romains,

    (peinture de l’Anglais Charles W. Bartlett (1860-1940)
    les musulmans, puis les francs-maçons… Ici les 7 fils de Ste Félicité :

    ‘Tuer au nom de Dieu au XXIe siècle’ avec le Sheikh Mohamed Nokkari : Les kharijites, les assassins et les wahhabites….
    http://www.lorientlejour.com/article/960463/tuer-au-nom-de-dieu-au-xxie-siecle.html

    Il n’est pas non plus rare de trouver dans certains pays musulmans, de soi-disant écoles coraniques qui ne sont en fait que des lieux d’esclavage :
    https://www.reuters.com/article/us-nigeria-abuse/hundreds-of-captives-many-boys-in-chains-freed-in-nigeria-idUSKBN1WC0ZG

    Dans une autre école coranique de l’Etat de Katsina, dans le nord du Nigeria, plus de 300 jeunes garçons étaient enchaînés, torturés et victimes d’abus sexuels :
    https://www.lepoint.fr/monde/nigeria-une-nouvelle-maison-de-l-horreur-decouverte-dans-une-ecole-coranique-15-10-2019-2341251_24.php

    • Chantal dit :

      Lors de la rentrée scolaire en Corse, à Bonifacio, des parents d’élèves ont bloqué l’accès à cinq femmes voilées, « portant une djellaba et un voile sur les cheveux ». De plus ils réclamaient « une explication, car nos enfants sont réprimandés si l’on voit leur croix ».
      http://www.corsematin.com/article/derniere-minute/bunifaziu-cinq-femmes-voilees-empechees-de-rentrer-a-lecole

      A Alger, le lycée de la cité 1 600 logements à Sebbala (Draria à Alger) a refusé l’entrée aux lycéennes ne portant pas le voile. Les parents de ces élèves ont juré de ne pas se laisser faire et de remuer ciel et terre pour que cet énergumène soit sanctionné, tout en déplorant la nonchalance du directeur de l’établissement. Ils ont considéré que le port ou non du voile relève des libertés individuelles et qu’il n’appartient pas à un «ignare et frustré qui n’a certainement jamais mis les pieds dans un lycée d’imposer le port du voile ou quoique ce soit aux élèves». »
      http://dia-algerie.com/filles-non-voilees-interdites-dacces-lycee-sebbala-de-draria/
      http://dia-algerie.com/laffaire-lycee-seballa-provoque-tolle-parents-deleves-temoignent/

    • Carlos dit :


      Tariq Ramadan est l’exemple même du musulman ayant pignon sur rue. Le voilà lui aussi rattrapé par plusieurs plaintes pour viol. Mais Jean-Michel Olivier, enseignant et écrivain suisse, prix Interallié en 2010 pour ‘L’Amour nègre’ ancien collègue de collège à Genève, nous avait-il pas déjà prévenu ? : « Nous avons travaillé dans le même collège et collaboré souvent ensemble. Jusqu’à ce qu’il se fasse virer pour les raisons que vous savez… » Quatre de ses anciennes élèves témoignent. La plus jeune, alors âgée de 14 ans, affirme avoir refusé de coucher avec Tariq Ramadan. Une autre ancienne élève, aujourd’hui mère de famille, reconnaît avoir été « abusée et violentée ».
      http://www.lepoint.fr/medias/la-tribune-de-geneve-accuse-tariq-ramadan-d-avoir-couche-avec-des-mineures-04-11-2017-2169840_260.php

      L’islamologue avait toujours nié toutes les versions des plaignantes, jusqu’au jour où l’une d’elles apporta aux enquêteurs une robe tachée de son sperme. Avant même les résultats d’analyse, l’accusé changea de ligne de défense et reconnut avoir « entretenu » une relation avec elle. Dans Libération, le responsable du site Oumma.com, Saïd Branine, expliqua : « Dans les milieux musulmans croyants, que Tariq Ramadan ait eu des relations extraconjugales est une chose considérée comme très grave, inacceptable ». En attendant, l’accusé de 55 ans, atteint d’une sclérose en plaques, restera en prison malgré sa demande de remise en liberté évoquant son état de santé.
      http://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/tariq-ramadan-sa-base-de-soutiens-s-effrite-apres-ses-aveux-7793092049

      La Belgo-marocaine Majda Bernoussi a entretenu une relation de cinq ans avec l’islamologue, entre 2009 et 2014. « On a vraiment affaire à un prédateur, un manipulateur extrêmement malsain, tout à fait aux antipodes de l’image qu’il donne… il veut une soumission complète. L’éthique, la morale, la foi, la bonté, c’est des choses qu’il réserve face caméra. Hors champ, je n’ai jamais eu affaire à ce type là. » dit-elle.
      http://www.europe1.fr/societe/temoignage-europe-1-une-ex-compagne-de-tariq-ramadan-se-confie-on-a-vraiment-affaire-a-un-manipulateur-3636827

      Une chose est sûre, Tariq Ramadan est défaillant moralement. Cela explique ses coucheries à droite à gauche avec des femmes non recommandables. Mais ne dit-on pas qui se rassemble s’assemble ? Cela dit, Mahomet ne se contentait pas lui non plus des neuf épouses qu’Allah lui avait exceptionnellement accordées (c’est pas plus de quatre pour le commun des fidèles). Il connut une multitude de concubines prises souvent comme butin de guerre.

      Tariq Ramadan serait franc-maçon : il essayerait de rendre l’Islam compatible avec la franc-maçonnerie par ses textes et discours. Mais cette dernière n’est-elle pas satanique selon la définition donnée ici :
      https://www.wikiberal.org/wiki/Satanisme

      Ce qui conforte l’idée qu’il soit un pion du Nouvel Ordre Mondial :
      http://novusordoseclorum.discutforum.com/t7736-tariq-ramadan-agent-du-nouvel-ordre-mondial-et-cheval-de-troie-de-la-franc-maconnerie?highlight=tariq+ramadanR%C3%A9pondre

      Pour payer ses frais d’avocats, qui s’élèveraient selon Le Point à près de 500 000 euros Tariq Ramadan, accusé de viols et de harcèlement sexuel par plusieurs femmes, bénéficie de fonds de l’ONG qatarie Qatar Foundation.
      https://www.lepoint.fr/monde/comment-le-qatar-finance-l-islam-de-france-04-04-2019-2305782_24.php
      Dans leur livre ‘Qatar Papers’, les journalistes Christian Chesnot et Georges Malbrunot, qui ont eu accès à l’enquête et aux détails de Tracfin au sujet de ses comptes bancaires, révélèrent que l’islamiste a rapatrié quelque 590 000 euros de fonds en provenance du Qatar durant l’été 2017, puis 35 000 euros en octobre. Tracfin a remarqué l’existence de deux comptes bancaires domiciliés en France et ouverts au nom de l’islamologue, dont l’un d’eux a été successivement crédité d’environ 730 000 euros, puis débité de près de 780 000 euros. Non seulement Tariq Ramadan est rétribué à hauteur de 35 000 euros mensuels par Qatar Foundation, mais il a aussi perçu près de 60 000 euros de plusieurs maisons d’édition (Seuil, Presses du Châtelet), 19 000 euros d’organisations internationales ou religieuses, dont la Ligue des musulmans de Suisse, 6 000 euros de l’association Juste Cause, qui vient en soutien aux musulmans faisant face à des discriminations et qui doivent couvrir des frais de justice, et quelque 4 500 euros mensuels versés par l’université britannique d’Oxford, même durant sa détention. L’ONG qatarie Qatar Charity, liée à l’émir du Qatar, finance de nombreux projets en France tels que le développement de mosquées, d’écoles ou encore d’associations (tels que le centre islamique de Villeneuve-d’Asq (CIV) et le lycée Averroès de Lille), ainsi que l’organisation des Frères musulmans, fondée par le grand-père de Tariq Ramadan.

  6. Anonyme dit :

    Différence entre la prière des chiites et des sunnites :
    http://www.chiite.fr/chiite_priere.html

    Chiisme : le temple de Kerbala et l’idolatrie de Hussein :

    • Gaby dit :

      Quand on dit que les chiites font 3 prières, on pense qu’ils s’arrêtent 3 fois pour prier. Mais à chaque arrêt ils peuvent bien entendu réciter plusieurs phrases (ou prières).

      interventions d’Eric Denécé et Pierre Conesa lors du colloque du Cf2R (Centre français de Recherche sur le Renseignement) sur le thème de l’idéologie wahhabite :

      Intervention d’Alain Corvez :

      Intervention d’Abderrahmane Mekkaoui

      Intervention de Richard Labévière

      Intervention de Mezri Haddad

      Intervention de Michel Raimbaud :

      Allocution de Pierre Lellouche :

      • Nicole dit :


        Rencontre animée par le sociologue Romain Sèze avec comme thème le livre ‘Soldats de Dieu. Paroles de djihadistes incarcérés’, écrit par Xavier Crettiez et Bilel Ainine :

        Cet essai a pour objectif de comprendre et expliquer ce qui pousse des hommes à basculer dans une lutte armée contre des ennemis désignés et à cette fin soutenir des actes terroristes. Animés par un salafisme qui se veut à la fois « mondialiste et multiculturel » regroupant ceux qui, par leur mode de vie, suivent les pas du prophète Mohammed, les treize incarcérés livrent dans un premier temps leur rapport à l’islam. Ainsi, le Coran et la sunna ont une double acception : d’une part ils représentent des « textes conventionnels qui permettent au croyant de ne pas s’égarer dans sa vie quotidienne » et, d’autre part, des « textes constitutionnels qui précisent les contours de l’activité politique de la cité ». Le Coran et les différents hadiths représentent un dogme, une science exacte synonyme de vérité absolue mais qui appelle tout de même à une discussion quant à l’interprétation à donner. Les propos rapportés mettent également en exergue la relation intime, voire mystique, que ces personnes interrogées entretiennent avec Dieu. Ainsi, Dieu, comme l’islam, est une figure « présente pour guider, récompenser et remercier ceux qui acceptent de se mettre à son service ». Cela se traduit par des rituels religieux. L’aboutissement pour eux serait l’instauration d’un territoire, au sens géographique, où une communauté pourrait vivre suivant les lois de sa religion.

        La question terroriste et du djihad est partie prenante de ces entretiens. La violence est un élément central dans le discours des personnes rencontrées. Ils la voient comme un aboutissement de leur croyance ou encore incarnant une réaction juste à une répression venue de l’occident. Pour ces personnes incarcérées, cette violence vise certes l’Occident mais surtout la communauté chiite qui apparaît comme l’ennemie suprême. Les treize détenus manifestent, assez logiquement, une fascination pour les deux organisations islamistes combattantes les plus présentes sur le terrain militaire, à savoir l’État islamique et Al-Qaida. L’attrait est d’autant plus marqué pour l’État islamique qui, contrairement à Al-Qaida, a réussi à administrer un territoire et propager une idéologie singulière. La démocratie en général est largement contestée. Les personnes interrogées en ont la vision d’un système politique fragile, faible, corruptible tandis que la religion est juste et droite. De même, d’un point de vue philosophique, en substituant à Dieu le peuple comme source de légitimité, la démocratie fragilise la religion. Les entretiens exposent également une réflexion géopolitique récurrente chez les détenus qui condamnent des agressions jugées systématiques de l’Occident envers le monde musulman. Ils sanctionnent aussi la laïcité qui représenterait une guerre culturelle et idéologique menée contre l’islam.

  7. Ursule dit :

    La place et le financement de l’Islam en France et de ses lieux de culte :
    http://www.senat.fr/fileadmin/Fichiers/Images/commission/missions/islam_en_france/14-Brochure_Mission_Islam.pdf
    Étonnant de voir que nos sénateurs n’arrivent pas à chiffrer l’apport pécuniaire qu’apporte la taxe halal.

    D’autre part, n’est-t-il pas surprenant de voir l’état s’occuper de la fessée des enfants alors qu’il laisse se propager une religion qui prêche bien pire. On l’a vu pourtant avec par exemple les attentats de Charlie hebdo. N’importe qui peut acheter à la FNAC ou même dans certains supermarchés, des livres encourageant non pas la fessée mais le meurtre. Il est écrit très officiellement dans les textes saints musulmans, que ceux qui insultent le prophète doivent être assassinés. Que dire aux musulmans attrapés quand ils se trouvent devant un tribunal, s’ils expliquent par A+B qu’ils ne faisaient qu’appliquer leur religion et que celle-ci n’était pas interdite en France ? On ne pas les faire passer éternellement pour des déséquilibrés. Soit on interdit la religion musulmane car ne respectant pas les lois françaises, soit on l’autorise mais en tolérant l’assassinat de ceux qui insultent leur prophète.

    Depuis Charlie, les hommes politiques ont-ils statué dans un sens ou dans l’autre ? Non. Ils préfèrent rester dans une hypocrisie la plus complète. Combien faudra-t-il de morts avant qu’ils réagissent enfin ?

    Son avis sur l’élection de Trump en tant que président : « Juste quelques mois après le coup de tonnerre du Brexit, cette nouvelle sonne le glas d’un Establishment qui a causé trop de dommages. »

    • Carlos dit :

      Sami Aldeeb, Directeur du Centre de droit arabe et musulman, démonte une dissimulation du CFCM :
      http://www.blog.sami-aldeeb.com/2016/08/01/sami-aldeeb-lorsque-le-conseil-francais-du-culte-musulman-nous-enfume/

      La presse française a fait largement écho du communiqué du CFCM du 28 juillet 2016 (Conseil Français du Culte Musulman) : Suite à l’attaque dont a été l’objet l’Eglise de Saint-Etienne-du-Rouvray pendant laquelle un Prêtre a été lâchement assassiné alors qu’il célébrait la Messe, le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) appelle l’ensemble des Mosquées de France à saisir l’occasion du Prêche de la Prière du Vendredi prochain, 29 Juillet, pour évoquer la place prépondérante qu’occupe dans la religion musulmane le respect des autres religions et ainsi que le respect des hommes de foi qui les portent. A ce titre, le CFCM rappelle que le Prophète (Paix et Salut sur lui) disait dans un Hadith: «Celui qui fait du mal injustement à un juif ou à un chrétien me trouvera en adversaire le jour du jugement dernier.» (rapporté par Mouslim). Le CFCM invite également les Responsables de Mosquées, les Imams et les fidèles à rendre visite aux Eglises qui leurs sont proches, notamment à l’occasion de la Messe du Dimanche matin, pour exprimer à nouveau à nos frères Chrétiens la solidarité et la compassion des Musulmans de France au lendemain de cette nouvelle tragédie qui a frappé notre Pays en s’attaquant à un lieu de culte et à des religieux.
      http://www.radioorient.com/communique-du-cfcm/

      Vérification du récit cité :

      Ce communiqué cite un récit de Mahomet qui aurait dit: Celui qui fait du mal injustement à un juif ou à un chrétien me trouvera en adversaire le jour du jugement dernier. Le communiqué en question ne nous donne pas la version arabe de ce récit, et se satisfait d’indiquer qu’il est rapporté par Mouslim. Ce Mouslim est l’auteur de l’un des six plus grands recueils de récits admis par les musulmans sunnites qui le considèrent comme le deuxième recueil le plus authentique après celui d’Al-Bukhari. Aucun organe de presse français ne s’est donné la peine de vérifier ce récit ou son sens. Tous ceux qui ont fait écho à ce communiqué ont pris son contenu pour argent comptant. Or, si l’on cherche ce récit dans le recueil de Mouslim, on n’en trouve aucune trace. En revanche, on trouve dans des recueils de moindre importance des récits que certains considèrent comme faibles (da’if), voire sans fondement (la asl lah):

      من آذى ذميا فأنا خصمه و من كنت خصمه خصمته يوم القيامة
      Celui qui lèse un dhimmi, je suis son adversaire, et celui dont je suis l’adversaire je le vaincrai le jour du jugement dernier.
      http://islamport.com/w/alb/Web/114/12093.htm?zoom_highlight=%CE%D5%E3%E5

      من ظلم ذميا مؤديا الجزية مقرا بذلته ، فأنا خصمه يوم القيامة
      Celui qui opprime un dhimmi qui paie le tribut (jiyza) et reconnaît sa servilité je serai son adversaire le jour du jugement dernier.
      http://islamport.com/w/mtn/Web/1638/5339.htm?zoom_highlight=%DD%C3%E4%C7+%CE%D5%E3%E5

      من ظلم معاهدا مقرا بذمته موديا لجزيته كنت خصمه يوم القيامة
      Celui qui opprime un bénéficiaire d’un pacte qui reconnaît sa dhimmitude et paie son tribut (jiyza), je serai son adversaire le jour du jugement dernier.
      http://islamport.com/w/mtn/Web/2446/2724.htm?zoom_highlight=%DD%C3%E4%C7+%CE%D5%E3%E5

      Ce que nous dissimule le CFCM :

      La source du CFCM est donc fausse. Mais le plus grave est que le CFCM recourt ici à la dissimulation, en cachant le fait que le récit en question, quelle que soit sa source et sa formulation, concerne les dhimmis qui paient le tribut (jiyza) institué par le Coran dans le verset H-113/9:29. Selon la traduction, il est dit « Combattez ceux qui ne croient ni en Dieu ni au jour dernier, qui n’interdisent pas ce que Dieu et son envoyé ont interdit, et ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux auxquels le livre fut donné, jusqu’à ce qu’ils donnent le tribut (jizya) par une main, et en état de mépris (wa hum saghirun). »

      Selon la traduction saoudienne : « Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation (jizya) par leurs propres mains, en état d’humiliation (wa hum saghirun). »
      http://qurancomplex.gov.sa/Quran/Targama/Targama.asp?nSora=9&l=arb&nAya=29#9_29

      Le tribut (jizya) dans l’islam se retrouve dans le verset coranique 113/9:29 relatif au tribut (jizya) à travers les siècles. Voir par exemple l’ouvrage p° 204 pages :
      http://sami-aldeeb.com/livres-books-%d9%83%d8%aa%d8%a8%d9%8a/
      ou Le jihad dans l’islam: Interprétation des versets coraniques relatifs au jihad à travers les siècles, 2016, 254 pages :
      https://www.amazon.fr/gp/product/153036776X
      Dans ces deux ouvrages sont traduits sommairement ou à la lettre les textes arabes de 68 exégèses anciens et modernes, précédés d’une longue présentation en français du contenu de ces exégèse et des textes arabes modernes. Il en ressort, sans contestation possible, que l’islam doit mener une guerre totale contre tous afin de dominer le monde, dès qu’il en a les moyens. Mais en situation de faiblesse, les musulmans doivent recourir à la dissimulation (taqiyya) en feignant l’amitié avec les mécréants, comme le dit le verset: «Que les croyants ne prennent pas les mécréants pour alliés hors des croyants. Quiconque fait cela n’a rien de Dieu, à moins que vous ne les craigniez» (H-89/3:28). La guerre contre les non-musulmans ne peut cesser contre les gens du livre (surtout les juifs et les chrétiens) que s’ils acceptent de se convertir à l’islam ou de payer le tribut en état d’humiliation, devenant ainsi des dhimmis. S’ils refusent ces deux choix, les musulmans doivent les tuer, les asservir, distribuer leurs femmes comme captives de guerre aux combattants musulmans, et s’emparer de leurs biens, comme le fait aujourd’hui l’État islamique en Irak et en Syrie, et comme l’enseignent les écoles et les facultés de l’Azhar. Quant aux autres groupes dont les musulmans n’acceptent pas le tribut (jizya), ils n’ont le choix qu’entre la conversion à l’islam ou la guerre. S’ils refusent de se convertir à l’islam, les musulmans doivent les tuer, les asservir, distribuer leurs femmes comme captives de guerre aux combattants musulmans, et s’emparer de leurs biens. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les musulmans ont massacré environ 80 millions d’hindous qui ne font pas partie du groupes des gens du livre. Ce qui constitue le plus grand génocide de l’histoire. Et c’est la raison pour laquelle les Yézidis en Irak ont été massacrés et leurs femmes vendues au marché comme du bétail… versets coraniques et récits de Mahomet à l’appui.

      Ceux intéressés par la dissimulation dans l’islam, à lire cet ouvrage: Alliance, désaveu et dissimulation : Interprétation des versets coraniques 3:28-29 à travers les siècles, 2015, 245 pages :
      https://www.amazon.fr/Alliance-d%C3%A9saveu-dissimulation-Interpr%C3%A9tation-coraniques/dp/1514836068/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1440854125&sr=1-1&keywords=Alliance%2C+d%C3%A9saveu+et+dissimulation

      Conclusion : on peut comprendre que le Conseil Français du Culte Musulman cherche à enfumer les Français après les attentats meurtriers commis par des musulmans en France et ailleurs, notamment l’égorgement du Père Jacques Hamel qui avait accordé à la communauté musulmane un terrain pour construire une mosquée (devenue niche d’intégristes). Ces attentats ont été revendiqués et dûment justifiés par Daesh sur la base du Coran et des récits de Mahomet. Mais, comme le dit le proverbe égyptien, le mensonge n’a pas de pieds. Ce qui signifie qu’avec le mensonge on ne va pas très loin. Si vraiment le CFCM est sincère et honnête, il doit faire un examen de conscience et confesser publiquement devant tous les Français, et avant tout les musulmans, que ce qui se passe aujourd’hui a pour origine le Coran et les récits de Mahomet, et que la seule manière d’y mettre fin est de remettre en question de façon radicale et sans état d’âme les enseignements de leur religion basés sur le Coran et les récits de Mahomet. Pour commencer, le CFCM doit éditer le Coran par ordre chronologique et rejeter la partie toxique du Coran révélée à Médine pour ne garder que le Coran mecquois, comme l’avait proposé le regretté Mahmoud Muhammad Taha, le penseur soudanais pendu sur instigation de l’Azhar en 1985. »

    • Alice dit :

      Aquila est arrivée en France en 2004, après 30 ans de vie chaotique en Algérie. Elle y a connu la guerre civile, le terrorisme familial, social et celui du Daesh algérien de l’époque, le GIA (Groupe Islamique Armé). Dans ce qu’elle présente comme son premier et son dernier livre : ‘Pour un monde sans Islam’, elle donne sans concession ni censure sa vision de l’islam, de l’islamisation de la France, du terrorisme qui nous frappe en Occident, et de la guerre civile qui a déjà commencé.

      Justement, en aout 2016, quelque 3 300 hectares ont brûlé dans de graves incendies ces dernières 24 heures dans les Bouches-du-Rhône, mobilisant 1 800 pompiers. On recense au moins 25 maisons et plusieurs entreprises détruites par les flammes.
      http://www.ledauphine.com/france-monde/2016/08/10/sud-de-violents-incendies-menacent-plusieurs-sites-industriels
      A Fos-sur-Mer, 4 départs de feu ont eut lieu en une seule après-midi dans la zone des industries pétrochimiques. Pour René Raimondi, maire de Fos-sur-Mer, il n’y a pas de doute possible, cet incendie était intentionnel.

      Mais 3 jours avant ces incendies, un message de l’état islamique n’incitait-il pas à « bruler la France » ? D’où la promesse de François Hollande de retrouver les pyromanes.
      http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/08/11/97001-20160811FILWWW00219-incendies-hollande-promet-de-retrouver-les-auteurs.php
      Mais ce président de pacotille n’était-il pas le premier à affirmer que l’Islam était compatible avec la démocratie ? Alors que 5 fois par jour, à La Mecque, on appelle à égorger les chrétiens ? Ceux d’origine nord-africaines sont les premières victimes de ces messages de haine, comme nous le confirme ce Tunisien :

      • Antoine dit :

        Le 14 septembre 2016, le pape François a célébré en ornements rouges une messe à la mémoire du père Jacques Hamel, égorgé en juillet par des musulmans dans son église. il a déclaré : « Comme il serait bon que toutes les confessions religieuses proclament que tuer au nom de Dieu est satanique ». « Aujourd’hui dans l’Eglise, il y a plus de martyrs chrétiens que dans les premiers siècles ». « Des chrétiens qui souffrent aujourd’hui, emprisonnés, torturés, tués parce qu’ils ne renient pas Jésus Christ ». « Cette cruauté qui requiert l’apostasie est, disons le mot, satanique…. Le prêtre français était « un homme bon, doux, de fraternité », qui a été assassiné « comme un criminel » mais n’a pas perdu « la lucidité d’accuser et de nommer son assassin : il a dit clairement « va-t-en Satan » ». « Nous devons le prier, c’est un martyr, et les martyrs sont des bienheureux, pour qu’il nous donne à tous la fraternité, la paix, et aussi le courage de dire la vérité: tuer au nom de Dieu est satanique. »

  8. Didier dit :

    Walter Veith ou la connection islamique de la Rome catholique :

    Qui est Walter Veith ? Il a grandi dans une famille catholique et luthérienne en Afrique du Sud. A la suite de la mort prématurée de sa mère, le professeur Veith abandonna la foi et devint athée. Après des études de zoologie, il enseigna dans les universités de Stellenbosch et Kapstadt. Son dernier poste fut celui de professeur et responsable du département de zoologie et des sciences biologiques médicales. Des expériences personnelles dramatiques ont conduit le professeur Veith à la prise de conscience qu´une force supérieure existe, notamment lors d’une histoire incroyable concernant l’exorcisme de son plus jeune fils. Auparavant évolutionniste, il changea ensuite d’avis, ce qui ne pouvait lui poser que des problèmes en tant que prof d’université.

  9. Haï dit :

    La stratégie des Frères Musulmans en France selon L’imam Hassan Iquioussen : « Il y a des associations musulmanes organisées qui ont fait du civisme. Ils ont poussé leurs ouailles à aller s’inscrire… Ils se sont inscrits. On a payé quelqu’un là-bas qui a pris leurs noms et leurs adresses. On se retrouve avec 853 personnes. La mosquée a 853 adhérents. Et puis on est parti. On s’est assis avec monsieur le maire et on a discuté avec lui : « monsieur le maire, je suis ici pour faire du business. » Oui c’est du commerce. » (vers 5mn)… Quand vous allez voter, vous y allez en famille, tu prends ta femme, tu prends tes enfants, ton chat, ton chien, tout ce qui bouge ; tu débarques le plus nombreux possible et tu te montres, et tu t’exprimes. Mes sœurs, si vous ne portez pas le voile ce jour-là mettez un voile. Celles qui en portent déjà un, mettez-en deux. »

    Conférence d’Amar Lasfar, en tant que Président de l’Union des organisations islamiques en France (UOIF) : il évoque les différentes stratégies de prise de pouvoir en Europe, en prenant exemple sur leurs cousins les Juifs :

    Les Frères Musulmans tolérés en France :

    Les pays d’Europe avec le plus de Musulmans :

    L’islam sachant qu’il ne gagnerait pas sa conquête de la France et de l’Europe par les armes y envoie ses pauvres en leur recommandant

    « ne faites pas trois enfants, faites-en cinq. Dans trente ans nous serons majoritaires et nous établirons le califat » (Erdogan, 17-03-2017)


    ou encore « Les gens que vous voulez diriger et ceux que vous voulez conquérir, c’est eux qui ont les écoles et les hôpitaux et les industries dont nous dépendons. Nous voulons simplement les conquérir et prendre ce qu’ils ont » (Cheikh Khalid Yasin, 10/01/2016

    Un reportage sur ces sujets est passé sur M6 dans «Dossier Tabou» sur ‘l’islam en France : La République en échec.’ de Bernard de la Villardière :

    La difficulté qu’il a eu de filmer ce reportage : pourtant il était nécessaire pour comprendre pourquoi autant de jeunes rejoignaient ceux qui travaillaient pour l’Otan, dans le but de faire tomber la Syrie, comme l’Irak et la Libye le furent.
    https://www.buzzfeed.com/davidperrotin/bernard-de-la-villardiere-agresse-a-sevran-les-jeunes-mis-en
    Mosquées et écoles islamiques en France et le vote des Français :


    Mis à part plusieurs pays asiatiques dont le Japon, le Vietnam et les deux Corées, il est possible de distinguer 3 grands espaces géographiques au sein desquels la pratique de l’Islam est ultra-minoritaire (moins de 1% de la population totale), voire totalement absente: les deux continents américains, l’Europe centrale et orientale et la partie ouest de l’Afrique australe :

    Erdogan qui dispose d’une communauté turque importante en France exige désormais d’ouvrir des établissements scolaires turcs.
    https://etudiant.lefigaro.fr/article/erdogan-compte-ouvrir-des-lycees-turcs-en-france_c7f52ece-700d-11e9-ab57-047a9f55f6d7/

    Dans un reportage, l’imam Hassan Iquioussen a par contre très bien compris pourquoi les attentats et les caricatures de Mahomet : « Mettre les uns contre les autres…. les vendeurs d’armes vont être contents. » Le rabbin Ron Chaya le confirme avec son histoire de combat de coqs (taper sur google « rabbin coq »). Bernard de la Villardière oublie de dire que la charia se retrouve dans le judaïsme. De même que les relations sexuelles avec des filles mineures ou la peine de mort contre les homosexuels. Et qu’est-ce qu’un sémite sinon un juif d’origine palestinienne ou un arabe ? Un arabe ne peut donc pas être antisémite. Mais par contre anti-sioniste. D’autre part, on évoque le départ d’une quinzaine de jeunes de Sevran partis faire le djihad avec Daesh. Mais les pays de l’Otan n’utilisent-ils pas Daesh pour éliminer Assad en Syrie ?

    ‘Ne touchez pas à nos cloches….’ chanson de Barbara Deschamps :

    file:///Users/FPH/Downloads/laicite.gif
    Pour Philippe de Villiers, « L’islam est incompatible avec la République, incompatible avec la civilisation française ». Il vient de sortir un nouveau livre ‘Les cloches sonneront-elles encore demain ?’

    « La classe politique est achetée par le Qatar et l’Arabie saoudite… Les élites depuis 40 ans ont livré le pays à l’Islam suivant le plan des Nations Unies et de l’Union Européenne. »

    La présidente de gauche de Résistance Républicaine, Christine Tasin, vient de publier un petit livre décapant en forme de brûlot : ‘Les assassins obéissent au Coran’. Pour elle, « La France fait face à une véritable menace : la doctrine totalitaire que l’Islam appelle la Charia ». Pour l’auteur, le Coran, la loi islamique et la Charia sont incompatibles avec la République en allant à l’encontre de la Constitution et la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen.

    Mais voilà, il existe une stratégie de l’action islamique culturelle à l’extérieur du monde islamique qui a été adoptée lors de la Neuvième Conférence Islamique tenue à Doha (Qatar).
    http://www.isesco.org.ma/fr/wp-content/uploads/sites/2/2015/05/Strat%C3%A9gieExtVFLR1.pdf
    Les Français sont maintenant contre la civilisation chrétienne (voir le score de Poisson à la primaire de novembre 2016) et contre sortir de l’U.E. (voir le score d’Asselineau). Ils doivent donc faire en sorte que leurs enfants apprennent l’arabe comme la ministre de l’éducation Najat Vallaud-Belkacem le préconise. Ne pas oublier qu’elle officie auprès de l’ISESCO (L’Organisation Islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture) et l’OCI (L’Organisation de la coopération islamique).

    Lors de cet entretien entre Philippe de Villiers, Jeanne Smits et Armel Joubert des Ouches, il fut évoqué les valeurs de la France. Car pour les musulmans, elles se résument au mariage homo, à l’avortement de masse et à la perte totale du sacré ! Seul point commmun entre les islamistes et les révolutionnaires français, ils égorgent et coupent les têtes.

    En France, l’association qui soutient en France les femmes menant des actions pour revendiquer le port du burkini est financée par l’organisation Open Society Foundations, du milliardaire juif américano-hongrois controversé George Soros. Ainsi le 23 juin 2019 par exemple, un groupe de sept femmes du collectif «Rosa Parks musulmanes», comme elles se baptisent, se baignait en burkini à la piscine Jean-Bron de Grenoble. Il était entouré de sympathisants et de membres de l’association Alliance Citoyenne, qui apparaît dans la liste des bénéficiaires de la généreuse Open Society Foundations, un réseau de fondations créé en 1979 par le milliardaire américano-hongrois controversé George Soros. Selon sa page Wikipedia, les objectifs de ce réseau sont de «promouvoir la gouvernance mondiale, le droit-de-l’hommisme et les réformes économiques, sociales et légales». En 2016, Alliance citoyenne a ainsi été le récipiendaire d’une somme de 80 000 dollars dans le but, selon l’Open Society Foundations, de «transformer» l’association en une «organisation nationale avec une visibilité nationale» dans le cadre de «campagnes anti-discrimination».
    https://francais.rt.com/france/63713-burkini-association-alliance-citoyenne-a-recu-80000-dollars-fondation-george-soros

    Jean-Pax Méfret chante les chrétiens d’Orient :

    • Willy dit :

      Ce qu’on pensait de l’islam avant :

      Tocqueville : « Je vous avoue que je suis sorti de cette étude avec la conviction qu’il y avait eu dans le monde, à tout prendre, peu de religions aussi funestes aux hommes que celle de Mahomet. Elle est, à mon avis, la principale cause de la décadence aujourd’hui si visible du monde musulman ».

      Ernest Renan dans ‘L’islamisme et la science’ : « ce pli inculqué par la foi musulmane st si fort que toutes les différences de race et de nationalité disparaissent par le fait de la conversion à l’islam ».

      Claude Lévi-Strauss dans ‘Tristes Tropiques’ écrit sur l’islam : « Grande religion qui se fonde moins sur l’évidence d’une révélation que sur l’impuissance à nouer des liens au-dehors. En face de la bienveillance universelle du bouddhisme, du désir chrétien de dialogue, l’intolérance musulmane adopte une forme inconsciente chez ceux qui s’en rendent coupables : car s’ils ne cherchent pas toujours, de façon brutale, à amener autrui à partager leur vérité, ils sont pourtant (et c’est plus grave) incapables de supporter l’existence d’autrui comme autrui ».

      Jacques Ellul, théologien protestant et auteur de ‘Islam et judéo-christianisme’ : « Il suffit de constater que, partout où l’islam s’est installé, les Eglises si vivantes, si fortes d’Afrique du Nord et d’Asie Mineure ont simplement disparu. Et que toutes les cultures originelles différentes que Rome et les Germains avaient respectées ont été anéanties, dans tous les lieux conquis par les Arabes ».

      Ce qu’on en pense au XXIe siècle :

      Manuel Valls à Evry le 17 octobre 2016. « L’islam de France, comme toutes les religions, a toute sa place en France. C’est le fait de notre Histoire…, de notre immigration qui a été et reste une chance pour notre pays. L’islam est une part indissociable de nous-mêmes, de notre culture et désormais de nos racines. »

      Hillary Clinton Twitter d’Hillary Clinton le 19 novembre 2015 : « Soyons clairs, l’islam n’est pas notre adversaire. Les musulmans sont pacifiques et tolérants et n’ont absolument rien à voir avec le terrorisme. »

      Mgr André Vingt-Trois au Jury RTL le 5 avril 2015. « Quand on est face aux actes terroristes, on n’est pas face à des faits commandés par l’islam »

      JP. Raffarin sur France2 télématin le 19 novembre 2015. « Il est essentiel qu’il y ait un signal comme quoi le radicalisme est une pathologie de l’islam, que ce n’est pas l’islam. »

      Bernard Cazeneuve déclaration rapportée par son cabinet en 2014 « On ne peut pas interdire des livres dès qu’ils sont choquants. S’il n’y a pas d’appel à la haine ou d’apologie au terrorisme, on ne peut pas l’interdire. Ce n’est pas un délit de prôner le djihad, ce n’est pénalement pas répréhensible. »

      Vincent Peillon à l’université de Neuchâtel, 14 décembre 2014. « On a laissé le moral et le spirituel à l’Eglise catholique. Donc il faut remplacer ça : on ne pourra jamais construire un pays de liberté avec la religion catholique. Mais comme on ne peut acclimater le Protestantisme en France.., il faut inventer une religion républicaine »»

      Edwy Plenel sur RTL le 19 septembre 2014. « C’est une immense chance pour la France d’être le premier pays musulman d’Europe. »

      Alain de Benoist au Boulevard voltaire le 18 janvier 2015. « Les islamophobes sont les idiots utiles de l’islamisme radical. »

      Yvan Najiels le 6 avril 2011. « Il n’y a pas de problème musulman, il n’y a pas de problème avec l’islam aujourd’hui comme, hier, alors que Mitterrand parlait de « seuil de tolérance » au sujet des étrangers, il n’y avait pas de problème immigré. »

      Mustapha Cherif, philosophe, cofondateur du Groupe d’Amitié Islamo-Chrétienne, 1er août 2016 « Utilisée comme un masque, la religion est innocente. L’islam sacralise la vie humaine et anoblit les autres religions. Il ne peut être souillé. Les religions prônent la miséricorde, le respect fraternel et l’émulation, jamais le meurtre, l’agression et la sauvagerie. Incomprises, elles peuvent devenir un mal. »

      Jean-Paul Gourévitch en 2011 « [La] stratégie des islamophobes s’apparente largement par ses procédés à la stratégie des islamistes. »

      Le pape François dans l’avion qui le ramenait de Cracovie, le dimanche 31 juillet 2016. « Il n’est pas juste d’identifier l’islam avec la violence… Si je parle de violence islamique je dois parler aussi de violence catholique. »

      Barbara Pompili , députée EELV Assemblée nationale le 13 janvier 2015. « La place de la langue arabe, de la culture musulmane, dans notre société, est très insuffisante. »

      Jack Lang , Président de l’Institut du Monde arabe le 15 janvier 2015 « L’islam est une religion de paix et de lumière. »

      Laurent Joffrin , Libération le 9 juillet 2015 « La cession d’églises à l’islam serait un beau symbole de concorde et de fraternité »

      Alain Juppé sur TF1 le dimanche 12 juin 2016 « Si on considère que l’islam est par construction incompatible, insoluble dans la République, c’est la guerre civile » ou « il peut y avoir aujourd’hui, il doit y avoir, une lecture du Coran et une pratique de la religion qui soient compatibles avec les lois de la République et avec tous nos principes y compris l’égalité entre les hommes et les femmes »

      • Lorenzo dit :


        Joachim Véliocas vient de sortir son livre “L’Eglise face à l’islam: entre naïveté et lucidité.“

        Alors que Monseigneur Amel Shimoun Nona, l’archevêque de Mossoul, dans une interview vidéo accordée au Corriere Della Sera en août 2014 avait anticipé les massacres commis en Europe « Notre souffrance est un prélude à ce que vous-mêmes, chrétiens européens et occidentaux, souffrirez dans un futur proche », les évêques en France approuvent les constructions de grandes mosquées. Le cardinal Ricard à Bordeaux s’est rendu à la mosquée de Pessac, pourtant vivier de fichés FSPRT. Le cardinal Barbarin soutient l’institut musulman de Lyon alors que ses dirigeants demandent la libération de Tariq Ramadan, celui qui s’en prenait aux femmes un peu comme Strauss-Kahn. Monseigneur Santier à Créteil invite l’imam de la ville pourtant déchu de notre nationalité en 2008 pour radicalisme, à parler dans sa cathédrale. L’évêque de Poitiers se rend amicalement à la grande mosquée UOIF de Poitiers dont le nom est dédié aux djihadistes du « Pavé des martyrs » nom musulman, de la bataille de 732. Les évêques successifs de Strasbourg ont soutenu le projet de grande mosquée et ses financements publics, qui s’avère maintenant salafisto-compatible. Monseigneur Dagens va jusqu’à ne pas diaboliser tous les djihadistes en Syrie, et l’évêque de Saint-Etienne, Mgr Lebrun, en est à demander pardon aux musulmans car ses fidèles ont du mal à comprendre les constructions de mosquées. Monseigneur Pontier est favorable à une Grande mosquée à Marseille.

        Etat des lieux de l’islamisme en France avec Joachim Véliocas :

        • Haïm dit :


          L’ouvrage d’Yves Mamou, ancien journaliste du Monde et ancien collaborateur au Canard Enchaîné, à Libération et à La Tribune, explique aussi que l’Eglise en France a une compassion curieusement sélective. Elle ne défend pas les Coptes quand ils sont massacrés en Égypte, elle proteste à peine contre l’authentique épuration ethnique qui frappe les chrétiens d’Orient, et elle n’a guère eu de mot charitable pour les Yazidis massacrés par l’État islamique, par contre elle éprouve beaucoup de compassion pour les migrants musulmans.

          Cette immigration voulue par les élites a pour conséquence d’empêcher les Français de «faire nation». Et les déclarations fracassantes de Gérard Collomb, ex-ministre de l’Intérieur, au matin de sa passation de pouvoir à Edouard Philippe, Premier ministre, montrent que la juxtaposition de ces deux nations aujourd’hui en France engendre un risque d’affrontement. Cet avis de guerre civile en bonne et due forme a été proféré par l’homme qui, pendant un an et demi, Place Beauvau, a eu sous les yeux, au quotidien, tous les rapports de police et de gendarmerie.

          En France, la nation islamique a été fabriquée de toutes pièces. Elle est le résultat d’une politique. Les élites françaises, c’est-à-dire les grands corps de l’État, les partis politiques, les experts, les magistrats, les médias, les élites culturelles… ont, pour de multiples raisons, plusieurs décennies durant encouragé et légitimé l’immigration musulmane.

          La constance avec laquelle le Conseil d’État a aidé à la constitution d’une nation islamique en France est sidérante. Les arrêts du Conseil d’État favorables à l’immigration musulmane, favorables au voile, favorables au burkini, favorables à la burqa, favorables aux familles polygames… sont nombreux. Idem pour le Conseil constitutionnel qui trouve conforme à l’intérêt général de laisser les écoles salafistes proliférer ou de supprimer, au nom de la «solidarité», les peines qui frappaient autrefois les délinquants qui facilitaient l’immigration clandestine.

          L’antiracisme politique qui sévit aujourd’hui n’a jamais eu pour but de combattre le racisme. Ainsi n’a-t-on pas eu de mobilisation contre le rappeur Nick Conrad qui a chanté le meurtre des Blancs et des enfants blancs dans les crèches. Ni contre les Indigènes de la République ou le syndicat SUD Éducation qui ont organisé des séminaires «racisés» fermés aux «Blancs», ni contre Médine qui rêve de crucifier les laïcards au Golgotha, ni contre Mmes Ernotte (France Télévisions) et Nyssen (ministère de la culture) qui souhaitaient voir moins de «Blancs» à la télévision.

          En revanche, quand Éric Zemmour a affirmé que les immigrés étaient surreprésentés dans les prisons, ou quand Georges Bensoussan a tenté d’expliquer que l’antisémitisme sévissait dans une large frange de la population musulmane en France, les associations antiracistes se sont unies pour les traîner devant un tribunal. Au nom de la lutte antiraciste!

          La «diversité» est en réalité une politique. Et cette politique passe par les organisations antiracistes subventionnées par l’État, par l’école où l’apprentissage de l’arabe est proposé aujourd’hui dès le primaire, par une politique du ministère de la Culture qui subventionne la «diversité» au cinéma et au théâtre, par l’Afnor qui labellise les entreprises pour plus de «diversité», par le Conseil supérieur de l’audiovisuel qui, avec son Baromètre de la «diversité» rêve d’imposer des quasi quotas ethniques sur le petit écran, et par divers lobbys comme le Club XXI d’Hakim el Karoui ou l’association Coexister…

          Les services du Premier ministre diffusent actuellement des clips contre les violences sexistes. L’un de ces clips montre un «Blanc» qui agresse sexuellement une jeune fille d’origine maghrébine laquelle est défendue par une «Blanche» en couple avec un homme noir. Ce clip d’État d’une grande pureté idéologique assigne la violence sexuelle aux hommes Blancs et refuse d’évoquer celle qui peut aussi exister chez les «victimes» de couleur.

          De son côté, la gauche clientéliste flatte le communautarisme islamique: baux emphytéotiques pour la construction de mosquées, heures de piscine réservées aux femmes, etc., cela dans le but de recueillir les voix des musulmans.

  10. Luc dit :

    Le mercredi 21 septembre 2016, dans l’après-midi, des employés d’une entreprise d’insertion spécialisée dans le fauchage sont intervenus, à la demande d’une entreprise de vin de Saumur, pour nettoyer les abords d’un refuge troglodyte abandonné, non loin de l’église Saint-Florent, à la sortie de Saumur. Alors qu’il s’approchait des lieux, l’un des salariés a vu trois hommes monter dans une fourgonnette blanche et partir rapidement. En s’approchant du local troglodyte, sa surprise a été grande puisqu’il a découvert du matériel vidéo, un groupe électrogène ainsi que… des journaux arabophones et des drapeaux de Daesh ! Pensant avoir découvert une planque utilisée par des terroristes en train de préparer des attentats, le salarié a immédiatement prévenu la police qui, à son tour, a alerté les services de l’État et les forces anti-terroristes. Après deux heures d’investigation, le sous-préfet de Saumur a fini par donner l’information selon laquelle cela n’aurait été qu’une fausse alerte : il ne s’agissait, paraît-il, que du « Centre interarmées de la défense nucléaire, radiologique, biologique et chimique » qui réalisait un « exercice de formation ». Telle est du moins la version officielle qui a été servie à la presse.
    http://www.courrierdelouest.fr/actualite/saumur-les-terroristes-de-daesh-etaient-en-fait-des-militaires-22-09-2016-284131

  11. Louis dit :

    Il faut écouter l’interview de Youssef Hindi ou lire ses livres ‘Occident et Islam’ et ‘Mythes fondateurs du choc des civilisations’.

    Le Talmud interdisait de revenir en Terre Sainte. Mais au XIIIeme siècle, les kabbalistes se persuadèrent qu’ils pouvaient hâter l’arrivée de leur Mashia s’ils rapatriaient les juifs en Palestine. Le judéo-christianisme qui va naître aura comme vocation de pervertir le monde chrétien pour le soumettre à ce plan. Dans l’eschatologie juive, la gloire de son peuple ne peut venir que par la destruction d’Edom (l’occident) et d’Ismaël (le monde musulman) grâce à un choc des civilisations.

    Bien entendu, des rabbins d’aujourd’hui prêchent ce plan :

    Le Rav Dynovisz Paracha Haye Sarah explique ce que la Torah dit du peuple d’Ismaël :

    Il répond ici à Éric Zemmour à propos de l’islam en France.

    Zineb El Rhazoui (ancienne journaliste de Charlie Hebdo) publie un ouvrage intitulé ‘Détruire le fascisme islamique’ :


    Joachim Véliocas, fondateur de l’Observatoire de l’islamisation et auteur de nombreux ouvrages, vient de publier ‘Mosquées radicales – Ce qu’on y dit, ce qu’on y lit’. 148 mosquées, recensées par la DGSI, la Direction générale de la sécurité intérieure, seraient radicales. Elles correspondent aux salafistes de type wahhabite, qui boivent les paroles des cheikhs saoudiens. Mais il y en a d’autres, les Frères musulmans de l’UOIF en gèrent environ 200, les islamistes turcs du Millî Görü (mouvement pro-califat) soixante-dix, et les Turcs rattachés au ministère des Affaires islamiques turcs, une cinquantaine. Même dans les mosquées marocaines se prévalant de professer « l’école du juste milieu » (« Manhaj al-Wassat »), on peut y entendre un imam justifier par la sunna la lapidation jusqu’à la mort et le djihad dès lors qu’il est ordonné par un gouverneur musulman. Comme cet imam qui est le président du CFCM en Lorraine. Joachim Véliocas a interpellé le ministère de l’Intérieur en soulignant les noms des prédicateurs étrangers ayant obtenu des visas, encore après janvier 2015, pour venir expliquer en France qu’il faut tuer les apostats. L’état n’a pas réagi. Pourtant les prédicateurs Abdulrahman Arushaydan (saoudien), Haytham Sarhan (saoudien), Omar Abdelkafi (égyptien) sont inconsidérément accueillis dans l’hexagone. Haytham Sarhan a même ses livres en téléchargement sur le site de la plus grande mosquée de Marseille, Al-Islah. Ce « savant » de Médine ordonne de tuer les esprits libres qui abjurent l’islam (conférence aux Mureaux). Omar Abdelkafi (Frère musulman égyptien) interprète l’attaque du Bataclan comme une « pièce de théâtre ». L’imam de la grande mosquée de Toulouse-Le Mirail est lui un Malien qui attend le retour d’un Jésus islamiste qui viendra « casser la Croix », justement le titre du numéro de juillet 2016 de « Dabiq », la revue de l’Etat islamique, parue quelques jours après l’assassinat du père Jacques Hamel dans l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray…


    Le 9 novembre 2016, Joachim Véliocas s’est entretenu avec Farah Kay , belge-marocaine qui a renié l’islam après avoir étudié les « sciences islamiques » dans les mosquées bruxelloises. La violence des textes, les appels à la haine et les justifications de la pédophilie l’ont définitivement vaccinée de l’hérésie islamique. Cette courageuse femme libre sort un livre : Papa, maman, Allah et moi aux éditions de la Boîte à Pandore (septembre 2016).

    Les confidences d’un courageux Français, ex-musulman ayant passé 10 années de sa vie dans le salafisme, qui témoigne anonymement des raisons l’ayant poussé à entrer dans l’islam et à en sortir :

    Majid Oukacha : « qu’ai-je appris à la mosquée durant mon enfance ? »


    L’islamisation de la France est-elle un fantasme ou une réalité ?


    Le livre ‘Le fascisme islamique’ est finalement publié en France. Selon cet Allemand d’origine égyptienne, Hamed Abdel-Samad :

    « l’idéologie fascisante ne s’est pas introduite dans l’islam avec la montée en puissance des Frères musulmans, mais est ancrée dans les origines historiques mêmes de l’islam… L’Islam a mis fin à la diversité religieuse sur la péninsule Arabique, il a exigé de ses fidèles une obéissance inconditionnelle, de ne tolérer aucune divergence d’opinion et d’aspirer à dominer le monde… Le problème de l’islam n’est pas ceux qui le critiquent, mais bien lui-même, ses textes et sa vision du monde ».

    http://www.islamisme.fr/le-fascisme-islamique-et-la-complaisance-des-elites-occidentales-hamed-abd-el-samad/

    La manipulation par l’islamophobie expliquée par Frère Rachid :


    Le sociologue Maurice Saliba, auteur du livre ‘L’Islam mis à nu par les siens’, donne la parole à des musulmans ou ex-musulmans dotés d’une grande honneteté et de courage pour dénoncer les abominations commises au nom des textes fondateurs de l’islam. Le Coran s’y trouve déconstruit et l’islam démasqué. L’une de ses questions était « pourquoi la religion du Christ, côté occidental, s’était spiritualisée alors que la nôtre n’a pas cessé de se matérialiser et de se transformer en une idéologie totalitaire absurde et génératrice d’horreurs et d’actes terroristes ? » Des réponses, Saliba en a cherchées non pas dans les documents en langues européennes mais dans ceux en langue arabe par des musulmans issus des pays arabes, dont les écrits se trouvent, par conséquent, inconnus ou inaccessibles au commun des mortels en France. Le début de l’internet fut pour l’intelligentsia musulmane un grand exutoire, puisque plusieurs sites électroniques arabes commencent à voir le jour et leur accordent la liberté de publier ce qu’ils veulent loin de tout contrôle étatique. C’est ainsi que les textes qui contestent et critiquent l’islam, ses dogmes et son idéologie ont explosé en langue arabe. Les chaînes satellitaires et les réseaux sociaux constituent désormais une puissance irréductible échappant définitivement au pouvoir des gardiens du temple de l’islam. Ses détracteurs dont certains sont issus des mouvements radicaux, comme les Frères musulmans, les salafistes et les wahhabites, ont profité de cette révolution technologique et de cette ouverture au monde pour mieux observer leur religion sous un prisme cartésien et pragmatique. Curieusement, ils ne sont pas invités par les médias français. Comme par exemple l’imam chiite irakien, Ahmad al-Qubanji, qui s’est distingué par son plaidoyer pour un « islam civil ». Hamed Abdel-Samad, cet égypto-allemand, auteur de plusieurs livres en allemand, en anglais et en arabe, a trouvé beaucoup de difficultés de faire publier son livre en France sur ‘Le fascisme islamique’. Jamais il n’a été invité sur un plateau de télévision. La psychiatre Wafa Sultan, d’origine syrienne, qualifiée par la presse américaine de « Voltaire de l’islam », célèbre mondialement grâce à ses interventions sur Aljazeera, fut au dernier moment décommandée d’une émission télévisée programmée en France. Frère Rachid, ce musulman marocain converti au Christ et devenu la vedette-star des chaînes satellitaires chrétiennes Al-Hayat.tv et Al-Karmatv, qui dialogue en direct avec les imams musulmans à propos du Coran et de la Sunna ainsi qu’avec les penseurs libéraux et les apostats, n’a jamais non plus été invité par les mainstream de l’hexagone. Il est vrai que comme l’écrit le père Henri Boulad « l’Islam, on l’accepte dans son intégralité ou bien on le quitte. » Le communiste Roger Garaudy s’était converti à l’islam en 1982. Après avoir vécu l’islam de l’intérieur et compris comment il fonctionnait, il eut l’audace de réclamer d’urgence sa réforme et sa modernisation comme l’anthropologue Malek Chebel le souhaita lui aussi. Accusé par le cheikh saoudien Ben Baz « d’hypocrite et d’impie originel », il quitta l’islam pour le bouddhisme. L’islam n’est pas réformable. Car peut-on frapper d’obsolescence un verset du Coran ? Ou utiliser la langue de bois pour faire aimer l’islam comme Chebel le fit, en occultant l’image d’un dieu vindicatif, haineux, coléreux, répressif, qu’on peut trouver dans plus d’une centaine de versets coraniques ? Il avait déclaré dans un journal parisien gratuit (Directmatin, n° 487, 17 juin 2009, p. 17) que « le coran est un livre structurant, universel, intemporel, parlant à tous les peuples ». Mais de quelle structure parle-t-il ? Il n’y a pas de lien logique ou chronologique dans le Coran. L’imbrication anarchiste des sourates mecquoises et médinoises, les unes dans les autres, est-elle pour lui, une caractéristique de cohérence structurante ? Est-ce que même les titres des chapitres (sourates) ont-ils un quelconque rapport avec leur contenu ? Et les thèmes évoqués dans ce Coran ne sont-ils pas étalés de façon disparate dans plusieurs sourates et versets ? Non, le coran est ni structurant ni cohérent. Et que penser de l’abrogation par Allah de certains versets antérieurement révélés ? Bref, le livre de Saliba est une opportunité offerte aux Français et aux Occidentaux pour comparer les textes et les discours qui font l’éloge de l’islam dans les médias et lui confèrent un halo imaginaire de sacralité, d’idéalisme, et parfois d’exotisme, avec les témoignages répertoriés dans cette anthologie où des auteurs musulmans n’hésitent pas à en parler avec courage, sans masque, ni dissimulation, ni double langage.
    https://www.breizh-info.com/2019/08/27/125378/maurice-saliba-musulmans-islam-mis-a-nu

    Une chose est sûre, en novembre 2000, 57 états de l’Organisation de la Coopération Islamique se sont réunis au Qatar pour adopter à l’unanimité un document qui est en fait un plan d’installation de la charia en Europe. On retrouve cette « Stratégie d’action culturelle islamique à l’extérieur du monde islamique » sur le site de l’ISESCO (Islamic Educational, Scientific and Cultural Organization) : Elle s’engage à tout faire pour « installer une civilisation de substitution en occident.. une societé islamique saine et pure, compatible avec les fondements des démocraties modernes. » D’où ce communautarisme avec comme en Grande Bretagne une juridiction spéciale islamique, la taxe halal etc…

  12. Louis dit :

    En Allemagne, les élèves de troisième année de l’école élémentaire d’Ebersberg, dans la banlieue de Munich, faisaient chaque année une visite à l’église de la ville. En 2016, le directeur l’a interdite , sous prétexte qu’il n’est pas admissible de faire subir cela à des élèves qui ne sont pas de la foi catholique. Dans le même temps, à Rendsburg, près de Kiel, des parents ont été condamnés à une amende pour avoir refusé que leur enfant participe à la visite de la mosquée, où on leur donnait un cours de prière islamique.
    https://www.shz.de/lokales/landeszeitung/schueler-fehlt-bei-besuch-in-moschee-eltern-sollen-strafe-zahlen-id15170746.html
    Au Pays-Bas, dans la mosquée de Ghulzar e Madina, située dans la ville de Zwolle, une école primaire y envoyait ses élèves pour apprendre à prier comme les musulmans :


    Les enfants visitent “des mosquées qui invitent fréquemment des prédicateurs salafistes, traitent les non-croyants de chiens et appellent au jihad”, a rapporté Klap uit de school sur son site web.
    https://klapuitdeschool.nl/

    http://lesobservateurs.ch/2016/12/30/pays-bas-programme-scolaire-les-enfants-devaient-apprendre-la-priere-musulmane-a-la-mosquee/
    En Angleterre :

    Au Danemark, les enfants d’une école s’entraînent à dire « Allahou Akbar » au nom de la « découverte de l’autre »…

    En France avec des élèves de 5e du collège Saint-Pierre aux Essarts de la Roche sur Yon :

    « Le racisme anti-blanc existe, pour se faire accepter un Blanc doit se convertir à l’Islam » :

    Si le texte de Pendez les Blancs donne dans un racisme sans mystère, les images méritent qu’on s’y attarde. On y voit Nick Conrad et ses hommes poursuivre et abattre, en se dandinant lentement, en se pavanant, un Blanc qui finit en slip, se trainant à terre, terre qu’il doit lécher, après lui avait fait sucer le canon de leur revolver, et dont ils cassent les dents avant de le pendre. Eux-mêmes sont filmés en contre plongée, marchant parfois en haut des murs. Le racisme a ici un sens précis : il ne s’agit pas de constater des différences entre des groupes humains, mais de montrer l’un de ces groupes en train de dominer, d’humilier, de torturer et de tuer un individu pour le seul fait qu’il appartient à un autre groupe. Des Noirs massacrent un Blanc avec volupté.

    On donne aussi des prénoms de terroristes à des nouveaux-nés ! Nice compte depuis début novembre 2016 un nouvel habitant, un petit garçon prénommé « Mohamed, Nizar Merah ». C’est une allusion directe à l’auteur des actes terroristes survenus à Toulouse et Montauban en 2012. Le tribunal va-t-il laisser faire ?
    http://www.20minutes.fr/nice/1964111-20161118-nice-bebe-appele-mohamed-merah-justice-saisie
    Heureusement, les parents ont fini par comprendre le problème que cela posait :
    https://www.sudouest.fr/2016/12/01/nice-des-parents-renoncent-a-appeler-leur-enfant-mohamed-merah-2587207-4697.php

    Et pour aider à inculquer l’Islamisme dès le plus jeune âge, la CAF subventionne des camps de vacances :

    En Belgique, les enseignants d’une maternelle tirent la sonnette d’alarme après avoir découvert certains signes de radicalisation dans le comportement d’enfants inscrits dans l’établissement, a rapporté lundi le quotidien belge Het Laatste Nieuws.
    https://fr.sputniknews.com/international/201708211032727839-radicalisation-maternelle-belgique/

    Espérons que l’U.E. ne mette pas en projet la possibilité lors d’une agression sexuelle sur mineur que le coupable ait la possibilité « d’épouser » sa victime pour ne pas être sanctionné. Car la Turquie prévoit d’annuler les procédures pénales dans ce cas. La Cour constitutionnelle avait déjà approuvé, en juillet, le retrait d’un article du code pénal considérant tout acte sexuel avec une enfant de moins de 15 ans comme un « abus sexuel ».
    http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/11/21/la-depenalisation-des-agressions-sexuelles-sur-les-mineurs-suscite-un-tolle-en-turquie_5034866_3214.html
    Avec tous les migrants clandestins qui rentrent en Europe et qui sont en majorité des jeunes hommes, pour faciliter leur intégration et éviter les procès pour agressions, les politiciens européens corrompus seraient capable de déposer une mesure semblable. Et cela, malgré un « nouveau jeu » qui commence à se répandre : Le taharrush (jeu de viol en arabe) :

    A noter que déjà, les tribunaux font acte d’un grand laxisme envers les musulmans, comme ici à Bioule :

    • Andrée dit :

      Avec l’Union Européenne, ce que l’Apocalypse annonce pour le 23 septembre 2017 va arriver. L’Eglise catholique va devoir pendant 3 ans et demi se cacher dans « le désert » à cause des persécutions. Mais n’existent-elles pas déjà ? Un témoignage parmi d’autres :

      « Tout a commencé, pour cet enseignant arrivé il y a deux ans dans le « RPI » (regroupement pédagogique intercommunal) de Malicornay, le jour où un de ses élèves lui a demandé : « C’est qui le Monsieur accroché sur la croix ? » Dans ce petit coin de France profonde où parler de « chères têtes blondes » a encore un sens, la question a sonné comme une accusation. Elle mettait à nu l’incapacité contemporaine de transmettre la culture, l’histoire, les images mentales, les références communes d’un peuple – ou tout simplement d’expliquer ce que fait là ce bâtiment, avec un clocher, au centre du village.

      Aussi l’instituteur, pourtant agnostique, marié civilement et dont les enfants ne sont pas baptisés, a-t-il décidé d’enseigner le « fait religieux » en s’appuyant sur des textes de l’Exode et quelques autres. L’instituteur a dispensé six heures de cours autour de la Bible et des textes chrétiens en cinq mois, dictées comprises, bien moins que les heures consacrées à Shakespeare ou à Harry Potter, et la moitié de son cours sur Sherlock Holmes ! Lorsqu’on se décida à mettre le holà. « On », c’est-à-dire on ne sait qui. Les courageux dénonciateurs de ce scandale ont adressé une lettre anonyme à l’inspection académique, signée : « Un collectif de parents ». Qui ça ? Mystère. Peut-être le directeur académique les connaît-il : Pierre-François Gachet, hussard noir en chef, a pris le corbeau au sérieux. On ne sait jamais ce qui peut arriver avec un fou de Dieu, n’est-ce pas ? Alors : gloire aux indics !

      Le courrier anonyme parvient au rectorat le 30 janvier dernier. Un lundi. Deux jours plus tard, un inspecteur est dépêché dans la classe de CM1 et CM2 de l’école de Malicornay. Encore deux jours, et voilà le professeur convoqué au rectorat. L’urgence est telle qu’il est suspendu « à titre conservatoire » dans l’heure ! Trois semaines plus tard, le 27 février, on juge les faits suffisamment graves pour prendre une mesure administrative qui est en soi une sanction : une suspension de quatre mois ! Comme pour des soupçons de pédophilie ou des propos négationnistes… « On est dans une affaire totalement inédite par la rapidité et la disproportion de la décision qui a été prise », commente l’avocat du professeur, Me Jean-Raphaël Mongis. Avez- vous déjà eu vent d’une telle diligence lorsqu’un maître d’école ou un professeur du secondaire emmène ses élèves à la mosquée ? Moi non plus… Pas même lorsque les élèves de Terminale ES à l’école publique Jules-Verne de Nantes ont visité en début d’année la mosquée Assalam, proche des Frères musulmans, et ont pu y écouter pendant une bonne heure l’imam exposer les préceptes et les croyances de l’islam. Il faut croire que la charge explosive du judéo-christianisme est autrement plus grande.

      Après l’avoir entendu en commission de discipline le 29 mai, les responsables de l’Académie d’Orléans-Tours ont finalement décidé de muter de force ce maître qui n’a pas su garder la « mesure » par rapport à des textes qui font pourtant partie du corpus où les enseignants sont invités à puiser.

      « J’ai relu mon projet, j’ai relu les recommandations remises par Régis Debray sur le fait religieux en 2002, je lui ai soumis mes cours : ils sont en règle. » Et forme un recours gracieux contre sa suspension temporaire, avec l’aide de son avocat. Rien n’y fait : son « déplacement d’office » va l’éloigner d’une école où il se sentait bien et où de nombreux parents le soutiennent à visage découvert. Une bruyante manifestation sous les fenêtres du rectorat, avec des dizaines d’enfants brandissant des banderoles avec l’inscription demandant : « Rendez-nous notre maître ! », en avait témoigné en mars. Il a également le soutien des maires des quatre communes qui font partie du RPI de Malicornay. Et celui, plus prudent, des syndicats.
      http://www.christianophobie.fr/breves/malicornay-parents-deleves-soutiennent-professeur-suspendu

  13. Yann dit :

    François Asselineau sur le Terrorisme Islamiste en France :

    Faut-il interdire l’Islam en France ?

    François Asselineau dénonce la stigmatisation des musulmans en France :

    « L’Occident passe son temps à déstabiliser les pays arabes » Asselineau :

    Il fut une époque où la crèche représentait les valeurs de la France. Pas celles d’Hollande liées à l’Arabie saoudite comme Sarkozy l’est au Qatar et Le Pen aux Emirats arabes Unis. Pourtant ces pays représentent les vrais ennemis de l’occident. 75 milliards de dollars ne furent-ils pas déjà dépensés pour faire de la propagande salafiste ? Une propagande qui a un projet totalitaire visant à envahir l’Europe en évitant toutefois d’utiliser le sabre :

    Comme ici à Rome même, à deux pas du Vatican :

    L’argent coule à flots pour la Fondation pour l’islam en France !

    subvention de l’Etat : 1,4 millions d’euros.
    948 000 € donnés par Dassault
    des dotations de la SNCF et d’ADP (chacune 276 000 €)

    Buts de cette nouvelle fondation présidée par Jean-Pierre Chevènement :

    financer des thèses (favorables à l’islam),
    financer la « formation » des imâms avec des diplômes universitaires
    créer des bibliothèques musulmanes…

    Et puis il y a l’argent distribué pour la déradicalisation. L’association de Sonia Imloul, « la Maison de la prévention et des familles », installée en plein cœur de la Seine-Saint-Denis, fut présentée comme un modèle en la matière. Le préfet lui avait alloué 25 000 euros puis 35 000 euros de subvention en 2014. Bernard Cazeneuve y était même venu partager un couscous. En 2017, Sonia Imloul comparaît devant la 12e chambre du tribunal correctionnel de Paris pour détournement de fonds publics, blanchiment et travail dissimulé.
    http://www.20minutes.fr/paris/2028779-20170313-sonia-imloul-figure-deradicalisation-jugee-detournement-fonds-publics

    Ancien député et haut fonctionnaire, Yvan Blot a publié un ouvrage sur la menace révolutionnaire du terrorisme islamiste, aidé de Roger Marion, ancien préfet et directeur de la division antiterroriste de la police judiciaire. Il s’est spécialisé au ministère intérieur pendant une dizaine d’années dans l’étude de l’idéologie des terrorismes. Une idéologie révolutionnaire nouvelle créée dans les années 50 par Sayyid Qutb et ses disciples. « Quand on s’intéresse à la révolution bolchévique, on étudie Karl Marx. Lorsqu’on veut savoir ce qu’est la révolution islamiste, on doit connaître Sayyid Qutb et son œuvre, dont se sont inspirés des Ben Laden et autres al-Baghdadi. »

    Et cette islamisation s’observe petit à petit, d’une manière sournoise ! En 2007, le quotidien La Vanguardia avait révélé que les maillots du FC Barcelone vendus en Arabie saoudite avaient un blason retouché pour supprimer la croix de Sant Jordi, rouge sur fond blanc, qui se trouve en haut à gauche du blason du Barça. A la place était visible un trait vertical sur fond blanc. Le Barça avait alors déclaré qu’il s’agissait en fait de contrefaçons.

    Mais en 2014, Le Real Madrid décida vraiment de supprimer la croix de son logo !

    Cela fait partie de l’accord conclu avec une société des Emirats arabes unis, Marka, sur la vente des produits dérivés dans les Emirats, en Arabie saoudite, au Qatar, au Koweït, à Bharein et Oman. La croix avait déjà été enlevée du logo sur la carte bleue émise avec la Banque nationale d’Abou Dhabi. Les chrétiens persécutés apprécieront.



    A remarquer qu’en Belgique, la section francophone du réseau international de Pax Christi a modifié le nom de l’association : Pax Christi est devenu BePax. Toutefois, Mgr Jean-Pierre Delville, évêque de Liège et évêque-référendaire de l’association Pax Christi/BePax (ainsi que du réseau Justice & Paix) pour la Conférence des évêques de Belgique, dément tout enfouissement de l’inspiration chrétienne de l’association : « Le nom du Christ n’y est plus, mais cela se défend, car le nom latin faisait souvent penser à des tendances plutôt conservatrices… Cela créait souvent des ambiguïtés quand l’association d’éducation permanente voulait défendre son action dans les médias. » Voilà un évêque plus partisan de Judas que de Jésus !
    http://www.cathobel.be/2017/02/14/pax-christi-devient-bepax/#.WKNT_RHc3GU.facebook

    Et en France, la croix occitane disparait à moitié ! Avant :

    Après :

    La Protection civile perd aussi sa croix ! Avant :

    Après :





    Par contre, le yogourt grec distribué par l’entreprise Hotos (Falini Larissa, Grèce) utilise la même image pour le visuel de ses conditionnements, mais avec les croix des deux dômes de l’Anastasis… :

    Lidl de son côté a choisi de faire son mea culpa. L’enseigne alimentaire allemande annonce qu’elle va changer l’emballage de ses produits où elle avait fait disparaître elle aussi la croix. « Il est clair qu’une erreur a été commise lors de la dernière refonte (de l’emballage) et nous prenons sincèrement ce cas en considération de manière prioritaire. Il n’a jamais été et ne sera jamais de notre intention d’exprimer des points de vue idéologiques ou politiques dans la conception de nos produits ».
    https://www.lesechos.fr/industrie-services/conso-distribution/030543059588-hue-sur-les-reseaux-sociaux-lidl-va-modifier-son-packaging-2113018.php#xtor=RSS-37


    Finies aussi les « bûches de Noël » qui deviennent les « bûches des fêtes » !


    Le Saint-Nicolas d’un concours de dessin organisé par Solidaris, une mutualité socialiste belge, a vu la croix de sa mitre disparaître. Solidaris a expliqué pourquoi : « la fête de Saint-Nicolas n’est plus la fête religieuse d’autrefois, et des enfants, laïques ou d’une autre religion, peuvent maintenant légitimement y être associés ». D’où sans doute la fin de ce qu’on appelait le marché de Noël, rebaptisé Plaisirs d’Hiver.


    En Grande Bretagne, de plus en plus d’écoles suppriment les références « Avant Jésus-Christ » et « Après Jésus-Christ » sur les frises chronologiques afin de ne pas heurter « les non-chrétiens » (musulmans). B.C., Before Christ, « avant Jésus-Christ ». A.D., Anno Domini, « dans l’année du Seigneur ». Ces termes ne serviront donc plus de repères pour les écoliers anglais. On parlera désormais de B.C.E.(Before Common Era), « avant l’ère commune » et C.E., « ère commune ». Une folie de plus, puisque de surcroit, la naissance de Jésus demeure l’événement historique qui sert de repère.
    http://www.telegraph.co.uk/news/religion/8787311/BBC-drops-Anno-Domini-and-Before-Christ-to-avoid-offending-non-Christians.html
    Pourtant les représentants des communautés juives et musulmanes ne se disaient pas offensés par ces termes :
    http://www.dailymail.co.uk/news/article-4937310/Now-schools-ditching-AD-BC-lessons.html

    Ici le maire de Sheffield, Magid Magid à son bureau. Il avait quitté la Somalie avec ses parents musulmans à l’âge de 5 ans. C’est évidemment un opposant au parti pro-brexit, l’UKIP :

    Les initiatives du genre de celle de la nouvelle mosquée de Poitiers où des identitaires en 2012 avaient envahi le chantier et déployé des banderoles sur le bâtiment sont problèmatiques :

    Dans une vidéo en arabe, sur la chaîne qatarie Al Rayyan en 2015, Boubaker Al-Hadj Amor, figure de l’UOIF, avait révèlé le nom de la “Grande Mosquée de Poitiers” : Balat al-Chouhada… le nom islamique de la bataille de Poitiers en 732 !
    http://www.valeursactuelles.com/societe/generation-identitaire-accuse-un-imam-davoir-donne-le-nom-arabe-de-la-bataille-de-poitiers-sa-mosquee-97052

  14. Tom dit :

    Note de lecture de Michel Drac sur l’enquête « Nos très chers émirs » de Christian Chesnot et Georges Malbrunot.


    Note de lecture sur « L’Etat islamique, anatomie du nouveau Califat », de MM. Hanne et Flichy de la Neuville.

    « Tous les immigrés ne sont pas des terroristes, en revanche tous les terroristes sont d’origine immigrée. » dit Nicolas Bay (FN). Est-ce vrai ? D’abord, qu’est-ce qu’un immigré ? C’est une personne née étrangère à l’étranger mais résidant en France. Nationalités et lieux de naissance des terroristes impliqués dans les principaux attentats en France depuis 2012 :

    Attentats à Montauban et à Toulouse en mars 2012.
    Mohamed Merah, de double nationalité franco-algérienne, est né à Toulouse.
    Attentats à « Charlie Hebdo », à Montrouge et à l’Hyper Cacher en janvier 2015
    Chérif Kouachi, Saïd Kouachi et Amedy Coulibaly étaient tous trois de nationalité française et nés en France.
    Agression au couteau à Nice en février 2015
    Moussa Coulibaly est né en France.
    Projet d’attaque contre une église de Villejuif en avril 2015
    Sid Ahmed Ghlam, né en Algérie et de nationalité algérienne, a immigré en France avec sa famille en 2001, avant de retourner en Algérie en 2003, puis de revenir en France en 2010 dans le cadre du regroupement familial.
    Attaque de Saint-Quentin-Fallavier (Isère) en juin 2015
    Yassin Salhi est né en France, à Pontarlier (Doubs).
    Attaque dans le Thalys Amsterdam-Paris en août 2015
    Ayoub El Khazzani, ressortissant marocain, était un immigré, qui a vécu en Espagne en 2014, avant de déménager en Belgique en 2015.
    Attentats à Paris et à Saint-Denis en novembre 2015
    Bilal Hadfi est né français en France, tout comme Ismaël Omar Mostefaï, Samy Amimour et Foued Mohamed-Aggad. Brahim Abdeslam et Salah Abdeslam, le premier né en France, le second en Belgique, ont grandi en Belgique et avaient tous deux la double nationalité. Abdelhamid Abaaoud est né en Belgique et avait la double nationalité belgo-marocaine, tout comme Chakib Akrouh. Ahmad Al-Mohammad et Mohammad Al-Mamhod (deux identités d’emprunt sur leurs passeports contrefaits), sont quant à eux passés par la route des migrants.
    Assassinat de deux policiers à Magnanville (Yvelines) en juin 2016
    Larossi Abballa, de nationalité française, est né en France.
    Attentat à Nice en juillet 2016
    Mohamed Lahouaiej-Bouhlel était un Tunisien né en Tunisie, immigré en France en 2005.
    Attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime) en juillet 2016
    Adel Kermiche et Abdel Malik Petitjean étaient tous les deux nés en France de nationalité française.

    Yves-Marie Adeline, historien, présente son manifeste : « La Guerre Intérieure » (Ed Chiré).

    Annie Laurent, spécialiste incontestée de l’Islam et du Moyen-Orient publie un ouvrage sans concession intitulé « L’islam pour tous ceux qui veulent en parler (mais ne le connaissent pas encore) ».

    « L’Islam est un projet de conquête qui cherche à imposer la charia en Europe. » ou la stratégie des pays musulmans pour conquérir l’Europe expliquée dans un livre par Jean-Frédéric Poisson :

    • Lino dit :

      Dans une interview accordée à The Washington Post, le prince héritier Mohamed ben Salmane a révélé que l’idéologie wahhabite avait été propagée au cours de la seconde moitié du XXe siècle par Riyad à la demande de ses alliés occidentaux, afin de contrer l’influence de l’Union soviétique dans les pays musulmans.

      • « Nos alliés ont exigé de nous que nous utilisions nos ressources pour accomplir cette tâche… Mais le financement du wahhabisme provient en grande partie d’institutions privées basées dans le royaume.»

      https://fr.sputniknews.com/international/201803281035702039-wahhabisme-propagation-occident-role/

      • Dhanu dit :

        Dan Gibson, historien canadien spécialiste des Nabatéens, affirme d’après ses recherches que les musulmans prieraient en fait dans la mauvaise direction. Selon lui, la ville des origines de l’islam ne serait pas La Mecque mais Pétra, en Jordanie.

        Il a détaillé ses recherches dans ses livres (« Quranic Geography, » , Independent Scholar’s Press, 2011 et « Early Islamic Qiblas: A survey of mosques built between 1AH/622 C.E. and 263 AH/876 C.E »., Independent Scholar’s Press, 2017).

        Quelques arguments en faveur de cette thèse :

        Petra : une cité surgie en plein désert :

  15. Ken dit :

    Le 24 mars 2017 se tenait à Notre-Dame de Paris, une veillée de prière et de témoignages pour les chrétiens persécutés, organisée par l’Aide à l’Eglise en Détresse (AED).

    Trois grands témoins :

    Frère Jacques Mourad, moine syrien de la Communauté de Mar Moussa, otage de l’Etat islamique pendant cinq mois,
    Père Philippe Blot, missionnaire des Missions étrangères de Paris, engagé dans le secours des réfugiés de Corée du Nord. Témoignage exceptionnel à ne pas manquer.
    Mère Marie-Catherine Kingbo, religieuse de la congrégation des Servantes du Christ au Niger.

    Il y a un véritable problème avec de nombreux religieux islamiques. Ce que confirme dans une tribune du Monde, le journaliste égyptien Saïd Shuayb :

    « Oui, avoir les chrétiens en abomination est un devoir religieux islamique, les mépriser est une nécessité. Ce ne sont pas véritablement des êtres humains. Soit on les pousse à émigrer en dehors des pays musulmans, soit on les tue. Et si on est un musulman noble, on les laisse vivre, mais humiliés, outragés, et on leur fait payer la jiziya, le tribut prévu dans le Coran pour les minorités non musulmanes, pour les rabaisser. Ceci est clairement une partie importante de la culture religieuse islamique. Il ne faut pas tomber dans le piège de croire que ce qui est arrivé dans la province d’Al-Miniya, à 240 km au sud du Caire [en mai 2016 dans un village, une femme copte de 70 ans avait été agressée et humiliée par des islamistes], et ce qui est arrivé avant et ce qu’arrivera encore dans d’autres lieux est uniquement causé par des salafistes puritains radicaux ou des wahhabites saoudiens. C’est une conséquence logique de la façon dont on m’a éduqué en tant que musulman et de ce qui m’a nourri tout au long de ma vie. A la mosquée, à l’école, dans les programmes religieux, dans les médias officiels et indépendants, on nous a bien appris que, conformément à ce que nous a ordonné Dieu, le Très-Haut, pour aller au paradis, il faut commencer par détester, outrager, porter préjudice, et tuer si nécessaire. Et les responsables des institutions étatiques de ces pays musulmans sont tous le fruit de cette culture raciste et inhumaine. C’est ce que nomme, mon cher ami, le chercheur Magdi Khalil, « l’Etat islamique profond », en référence au terme « Etat profond », apparu après la révolution de 2011 pour désigner le système et les personnes qui dirigent le pays sans apparaître sur la scène politique. Cette culture islamique traditionnelle n’est pas seulement dirigée contre les chrétiens, mais aussi contre toutes les minorités. On se rappelle ainsi comment, en 2004, des bahaïs ont été expulsés de chez eux et leurs maisons brûlées [le bahaïsme est une religion monothéiste qui proclame l’unité spirituelle de l’humanité]. En effet, cette culture sauvage utilise sa puissance pour faire la guerre à toute personne de religion différente. Il faut ainsi se souvenir, par exemple, du cheikh chiite Hassan Shahatah. En 2013, on lui a arraché ses vêtements et on l’a lynché. Ceux qui se trouvaient avec lui dans le village de Zawiyyat Abu Mossalam, dans le gouvernorat de Guizeh, il y a quelques années, ont été aussi torturés jusqu’à ce que mort s’en suive. Mais cette culture terroriste, n’est pas née du wahhabisme saoudien. Ce n’est pas Muhammad Ben Abd Al-Wahhab, le fondateur de cette école sanglante, qui a inventé ce radicalisme. Son origine vient des versets violents du Coran incitant à monter les musulmans contre les « associateurs » (polythéistes), les « Nazaréens » (chrétiens), les juifs et les autres. Il est demandé au musulman, pour complaire à Dieu et entrer au paradis, de devenir terroriste, et de haïr tout ce qui est humain. Ces versets constituent l’échine de l’école sunnite dans toutes ses formes et doctrines. Cette doctrine est enseignée à Al-Azhar, la mosquée et l’institut sunnite officiel, dans les écoles publiques, dans les mosquées, dans les médias et partout ailleurs. Il vient aussi de certains hadiths qui appellent clairement à tuer et à terroriser l’ennemi, y compris les musulmans non sunnites. L’histoire du califat de Quraysh (que je ne considère pas islamique, comme le califat ottoman et d’autres encore) était celle de l’occupation d’autres peuples et des razzias innombrables. Elle ressemble, bien sûr, à celle de tous les empires antérieurs : soumission, dictature, despotisme, discrimination, crimes. Il n’a jamais existé une histoire idéale. Même l’histoire d’« Al-Andalus » était plutôt celle d’une occupation colonialiste…. »

    http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/05/19/voyage-du-pape-en-egypte-comment-j-ai-ete-eduque-a-detester-les-chretiens_5130727_3212.html

    Parmi les persécutés, les chrétiens du Pakistan. Le Père Emmanuel Parvez y est prêtre catholique. Menacé de mort, cousin du ministre des minorités assassiné parce que catholique, le Père Emmanuel Parvez se bat contre la terreur qui s’est installée depuis des lustres. Un témoignage digne et poignant qui oblige à regarder la vérité en face. Personne ne pourra dire qu’il ne savait pas ce que représente le fondamentalisme islamiste.
    https://lesobservateurs.ch/2017/07/02/pere-parvez-au-pakistan-les-musulmans-ne-veulent-pas-que-les-chretiens-aient-de-bons-emplois-seulement-ceux-qui-sont-avilissants/

    Entretien de l’Abbé Guy Pagès avec M. Fabrice Dragan sur l’Islam en tant qu’antichrist :

    « …Dans le coran, le seul péché qu’Allah ne peut pas pardonner (sourate 4,48) , c’est de croire à la Trinité. L’islam venant APRES le christianisme, est nécessairement l’antichrist : qui peut venir après le Christ, sinon l’antichrist ? Jésus nous a annoncé qu’après Lui viendraient de faux prophètes, et des antichrists. Et bien l’islam vient pour détruire l’œuvre du Christ, car dans le Coran, Jésus n’est pas mort, il n’est pas ressuscité, donc nos péchés ne sont pas effacés : c’est comme si Jésus n’avait rien fait ! Il n’est qu’un prophète parmi d’autres, qui annonce la venue de Mahomet. Et qu’est-ce qu’apporte Mahomet au monde ? Le retour à la barbarie : le retour au judaïsme inoculé aux arabes, il ne faut pas manger de cochon, il faut lapider une femme adultère, il faut être circoncis. C’est du judaïsme, inoculé à l’humanité, d’abord aux arabes, pour rejeter la foi chrétienne. La foi musulmane, “Il n’y a pas d’autre divinité qu’Allah et Mahomet est son prophète” , c’est une négation : normalement une profession de foi, c’est pour affirmer quelque chose. Et bien là, la profession de foi musulmane, elle NIE, elle dit : ” Il n’y a pas d’autre divinité qu’Allah”, autrement dit : ” On ne connait pas la Trinité ” . Car Allah, on ne le connaît pas non plus. On sait qu’il est un. MAIS TOUT EST UN ! Cette maison est un, cette caméra est un, il n’y a pas deux choses exactement les mêmes, donc dire que Dieu est unique, franchement, c’est comme ne rien dire du tout, c’est tellement évident. Et Mahomet est son prophète, c’est dire : “On ne parle pas de Jésus-Christ, Fils de Dieu, Sauveur ! On va mettre à la place cet homme, qui est tout le ramassis de tout ce qu’on peut trouver de répréhensible : pédophile, parjure, adultère, polygame, assassin… tout ce qu’on veut ! Et bien c’est ça le modèle des musulmans. Donc l’islam, c’est vraiment l’antichrist qui vient détruire l’Eglise. Et moi j’espère, je prie, surtout en ce jour anniversaire des apparitions de Notre Dame de Fatima qui a parlé de la Russie, et qui a dit que viendrait un temps de paix suite à la conversion qui j’espère va produire cette unité, car Jésus a fait de l’unité des chrétiens (Jean 17,21), il a prié ainsi : ” Père, qu’ils soient un comme nous sommes un, afin que le monde croit que Tu m’as envoyé.” Si les orthodoxes et les catholiques sont capables de ne faire qu’un comme Jésus le veut, alors nous seront forts, car l’union fait la force, et c’est la condition pour que nous puissions sauver l’héritage que nous avons reçu de nos pères, et qui est la Vérité. Sans le Dieu qui est à la fois UN et TRINE, il ne peut pas y avoir de paix : car un dieu unique (au sens musulman) n’accepte pas l’altérité, n’accepte pas la différence, et le polythéisme n’a pas la capacité d’unir tous ceux qui sont divisés par différentes croyance. Seul le Dieu qui est à la fois LE MÊME et différent – car le Père n’est pas le Fils, le Fils n’est pas le Père, le Saint Esprit n’est ni le Père ni le Fils , et ni le Père ni le Fils ne sont le Saint Esprit, mais pourtant, Ils sont tous les Trois un seul et même Dieu, Ils sont tous les Trois ensemble. Et bien seul ce Dieu là peut donner la paix au monde, parce qu’Il est capable de RESPECTER LA DIFFÉRENCE , NON PAS L’OPPOSITION, NON PAS LA CONTRADICTION : on ne peut pas dire à la fois une chose et son contraire ! Mais dans la Trinité, on ne dit pas une chose et son contraire, on ne dit pas : ” Il y a une nature divine et trois natures “, on dit : ” Il y a une Nature et trois Personnes ” , ce n’est pas la même chose ! Ici, avec mon ami, nous avons la même nature humaine, et nous sommes deux personnes différentes. Donc, dans la Trinité, on dit qu’il n’y a qu’une Nature et trois Personnes, CE N’EST PAS CONTRADICTOIRE. Et SEUL ce Dieu là est capable d’accepter la différence. C’est pour cela que nous devons, nous, orthodoxes et catholiques, par amour de Jésus, qui n’a fait QU’UNE EGLISE, qui a dit qu’il n’y aurait qu’un seul Pasteur, pour être UN : alors nous pourrons sauver le monde, par notre communion. Alors je prie pour ça, et surtout en cette fête de Notre Dame de Fatima, qui est apparue et qui a montré l’enfer aux enfants, dans un lieu appelé Fatima. Pourquoi Fatima ? A mon avis, c’était pour parler aussi aux musulmans, pour leur dire : ” Les chrétiens croient eux-aussi à l’enfer ! ” car aujourd’hui en occident, on ne parle plus de l’enfer, on ne sait pas que JESUS EST VENU NOUS SAUVER DE L’ENFER ! Jésus, en Luc19,10 dit : ” Je suis venu chercher et sauver ce qui était perdu “. Autrement dit : nous sommes TOUS perdus, on va TOUS en enfer, si on ne prend pas la main de Jésus, ON VA EN ENFER ! Nous aussi, chrétiens, nous croyons en l’enfer. Donc, nous chrétiens, il nous faut retrouver ce sens du salut que Jésus est venu donner au monde. En occident aujourd’hui, on dit : “Dieu est tellement bon, TOUS LE MONDE ira en paradis : donc que tu sois musulman ou pas, c’est pas grave, que tu sois pécheur ou pas, c’est pas grave ! Tu iras au paradis aussi ! ” Donc nous n’avons plus de force : car plus rien n’a de sens ! »

    On aurait pu inviter Monseigneur Salim Sayegh qui est vicaire patriarcal pour la Jordanie. Il est intervenu au Forum ‘Jésus Le Messie’ du 26 mai 2018 à Paris pour évoquer la situation en Jordanie où le droit se réfère ouvertement à la charia pour tous les cas non traités par le code pénal : « Les convertis passés de l’islam au christianisme perdent la garde de leurs enfants, ne peuvent pas se marier ni jouir des droits civils. Les enfants sont considérés musulmans. A l’école, l’éducation musulmane est obligatoire pour tous les enfants. Après la mort de l’apostat, c’est l’Etat qui devient son héritier. Les écoles officielles enseignent qu’un apostat doit être tué. Lorsque des enfants d’un parent chrétien passé à l’islam veulent revenir à la religion de leurs ancêtres (ou du parent resté chrétien!), ils sont considérés apostats par les tribunaux islamiques dans lesquels ils ont obligation d’enregistrer leur changement de religion. Ils sont considérés murtadin (apostats). Un chrétien n’a pas le droit d’être ministre. »

    Au départ de la Libye, il n’est pas rare de voir des chrétiens être jetés à la mer par des musulmans !
    https://www.lemonde.fr/europe/article/2015/04/17/des-migrants-chretiens-auraient-ete-jetes-a-la-mer-par-des-musulmans-au-large-de-l-italie_4617899_3214.html

  16. Nicole dit :

    De plus en plus de dégradations antichrétiennes :


    En attendant, la croix de la tombe du général de Gaulle a été enlevée à Colombey les Deux-Eglises le 27 mai 2017, le jour de la fête de la Résistance.
    http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/05/27/la-tombe-du-general-de-gaulle-vandalisee_5134905_3224.html
    Le prévenu de 38 ans originaire de Haute-Garonne a été condamné à un an d’emprisonnement avec sursis. Parmi ses obligations : Réparer le préjudice aux parties civiles (la famille de Gaulle et la mairie) soit environ 8 000 euros de dommages et intérêts, se soigner par rapport à l’alcool et( accomplir un stage de citoyenneté.

    La nuit du 13 mai 2017, a été dérobée une couronne sertie de 1791 pierres (estimée à un million d’euros), pièce unique réalisée en 1899 par l’orfèvre lyonnais Armand-Calliat, qui trônait sur la tête de la Vierge de Fourvière.
    http://www.lefigaro.fr/culture/2017/05/16/03004-20170516ARTFIG00142-une-couronne-de-1791-pierres-precieuses-volee-a-fourviere.php

    La nuit du 7 mai 2016, une statue de Jeanne d’Arc était vandalisée à Pau avec les inscriptions « Franchouillards de merde » taguées sur le socle.
    http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2016/05/12/statue-de-jeanne-d-arc-taguee-a-pau-le-fn-denonce-un-acte-de-voyous,2024263.php

    Déjà, le 27 avril 2015, une statue du roi Saint Louis (autre symbole de la France) avait été trouvée détruite en l’église de Poissy.
    http://www.78actu.fr/qui-a-detruit-la-statue-de-saint-louis_17380/


    La nuit du 11 novembre 2017, c’est le Trésor de la cathédrale d’Angoulême qui est victime du vol de la couronne de Notre-Dame d’Obezine.
    http://dai.ly/x68v0r4
    http://www.charentelibre.fr/2017/11/12/angouleme-un-joyau-de-tresor-de-la-cathedrale-a-ete-vole,3162446.php

    Pour Rokhaya Diallo qui dénonçait le « racisme d’état » en France à l’ONU et qui fut dans un premier temps, nommé au Conseil national du numérique par le gouvernement Macron, avant d’être écartée, la France n’est plus ni blanche ni chrétienne !

    Les statistiques confirment ses dires. L’analyse de l’octroi de prénoms musulmans pour les naissances en France en 2016 révèle :
    • Un taux national dépassant désormais les 20%, soit 1 enfant sur 5,
    • Pour rappel, ce taux était de 6,5% il y a 20 ans en 1997.

    En 2018 21,6% des prénoms sont musulmans :

    Même si le nombre de migrants d’origine arabe augmente, on ne comprend pas trop pourquoi l’état recrute des enseignants de langue arabe et de culture marocaine pour les enfants des Marocains établis en France. Le ministère de l’Education nationale dit que cela a pour but de structurer la langue parlée dans le milieu familial, favoriser l’épanouissement personnel des jeunes issus d’autres cultures, et valoriser la diversification des langues à l’école. Mais alors pourquoi donc on y enseigne l’arabe classique (les Marocains ne parlent qu’un arabe dialectal, le kabyle et le français). L’arabe classique est la langue du Coran. Pour un musulman, il s’apprend dans le Coran, le livre de la charia et du jihad. Les 146 enseignants qui vont débarquer dans les écoles laïques ne peuvent être en fait que des imams.

    Comme en Italie, depuis l’arrivée massive des clandestins, le nombre de symboles détruits de pays dits chrétiens augmente.
    https://www.christianophobie.fr/

    Lors d’un débat entre « youtubeurs » musulmans, Maamar Metmati, en se basant sur la sourate IX verset 29, rappela que les relations avec les chrétiens devaient être basées sur l’alternative « conversion ou paiement d’un impôt avec humiliation » :

    Tract sur des versets violents du Coran :
    http://www.passverite.com/l-islam-en-question/les-versets-violents-du-coran/tract-versets-du-coran/

    Documentaire israélien avec des journalistes infiltrés dans des mosquées françaises et dans les instituts de l’UOIF. Le moment choc du reportage repose sur l’enregistrement d’un prêche du vendredi de la mosquée Omar Ibn Al Khattab (2 rue Morand, 75011), la plus fréquentée de Paris, à la quarantième minute :
    https://tvs24.ru/ripostelaique/watch/48/le-djihad-silencieux-de-zvi-yehezkeli-premi-re-partie-sous-titr-e-en-fran-ais-sous-une-fausse-identit-djihad-jour-du-jugement/

  17. Eloïse dit :

    Dernièrement, lors d’un mariage chrétien à Valladolid, un homme a perturbé la cérémonie en criant «Allah akhbar»
    https://vid.me/TuDr

    Curieusement, ces musulmans ne s’en prennent jamais aux mariages entre deux lesbiennes ou deux homos mais tout simplement un homme et une femme. Alors que dans la religion islamique, l’homosexualité peut être punie de mort. Cette simple bizarrerie démontre qu’en fait, ces musulmans sont manipulés par des gens, autres qu’islamiques. Le but est d’attaquer les chrétiens. Car les chrétiens ne sont-ils pas des gens du Livre ? Qui a donc la haine du chrétien et qui utilise ces musulmans pour assouvir leur mauvais penchant ?

    A Paris, dans Notre Dame de Paris, ceux qui y priaient durent lever les mains par sécurité pour la police,

    après qu’un étudiant algérien de 40 ans ait utilisé à l’entrée un marteau pour s’en prendre à un policier en criant « pour la Syrie ». Deux coups de feu furent ensuite entendus provenant des forces de l’ordre.

    Ce djihadiste à l’origine de l’attentat de Notre-Dame de Paris avait écrit, en sa qualité « d’étudiant en journalisme », un article dénonçant « le racisme » qui avait été récompensé par l’Union Européenne. Farid Ikken, qui a vécu en Suède où il travaillait comme « journaliste », a reçu en 2009 le « Prix du Journalisme contre les Discriminations de la Commission Européenne ». Il entendait dénoncer le « racisme » dont souffraient les migrants clandestins, pour la plupart musulmans. Le Commission Européenne avait précisé : « L’article de Farid traite des demandeurs d’asile qui n’ont pas le droit aux soins médicaux et qui sont donc forcés de rechercher par eux-mêmes ces soins, tout comme le personnel soignant qui accepte quand même de les donner. »
    http://breizatao.com/2017/06/07/farid-ikken-le-djihadiste-de-notre-dame-avait-ete-recompense-par-lue-pour-un-article-pro-migrants-denoncant-le-racisme/

    On peut quand même comprendre pourquoi ce journaliste djihadiste contre les discriminations préférait rester en France :

    • Atlas dit :


      Le pape François a prétendu que le Coran et l’Evangile avaient tous deux en eux une idée de conquête. Le Père jésuite Samir Khalil Samir, l’une des plus grandes sommités chrétiennes sur l’islam, né au Caire en 1938, l’avait corrigé :

      « Non. C’est une interprétation inexacte. La différence c’est que l’Evangile propose et que l’islam impose par la force, et pas qu’un peu. Au contraire de Mahomet, Jésus n’a jamais porté les armes ni fait la guerre à personne. Il a fait des reproches à Pierre qui avait coupé l’oreille de celui qui voulait le capturer avant de le guérir. L’Evangile n’a aucune logique ni intention de conquête, il s’agit seulement d’une annonce pacifique et volontaire de la Bonne Nouvelle, au prix de la mort sur la Croix. » Et d’ajouter : « Désinformer n’est pas chrétien. Certaines affirmations proviennent certainement de quelqu’un qui n’a pas compris l’Evangile ou qui ne connaît pas tout le Coran ou qui ne s’entoure pas de bons conseillers. Pour aborder ces sujets, il faut le faire avec sérieux et disposer de compétences spécifiques. Une interview ne suffit pas. »

      La sanction n’a pas tardé à tomber : le P. Samil Khalil Samir a été informé par l’Institut pontifical oriental de Rome où il enseignait que sa présence n’était plus souhaitée et qu’il était renvoyé chez lui au Caire.

      Des ex-musulmans devenus catholiques, et leurs amis, à Sa Sainteté le pape François, au sujet de son attitude vis-à-vis de l’islam : « Nous ne comprenons pas votre enseignement au sujet de l’islam, tel que nous le lisons par exemple dans les paragraphes 252 et 253 de Evangelii gaudium,
      http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/apost_exhortations/documents/papa-francesco_esortazione-ap_20131124_evangelii-gaudium.html
      parce qu’il ne rend pas compte du fait que l’islam venant APRÈS le Christ, est, et ne peut être qu’un Antichrist (Cf. 1 Jn 2.22),
      https://www.islam-et-verite.com/deuxieme-lettre-ouverte-au-pape-francois/
      et l’un des plus dangereux qui soient du fait qu’il se présente comme l’accomplissement de la Révélation (dont Jésus n’aurait été qu’un prophète). Si l’islam est en lui-même une bonne religion, comme vous semblez l’enseigner, pourquoi sommes-nous devenus catholiques ? Vos propos ne remettent-ils pas en cause le bienfondé du choix que nous avons fait… au péril de notre vie ? L’islam prescrit le meurtre des apostats (Coran 4.89 ; 8.7-11), l’ignorez-vous ? Comment est-il possible de comparer la violence islamique et la prétendue violence chrétienne ?
      http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/07/31/01016-20160731ARTFIG00176-pape-francois-si-je-parle-de-violence-islamique-je-dois-parler-de-violence-catholique.php?redirect_premium
      « Quel rapport entre le Christ et Satan ? Quelle union entre la lumière et les ténèbres ? Quelle association entre le fidèle et l’infidèle ?(2 Co 6.14-17) Conformément à Son enseignement (Lc 14.26), nous L’avons préféré, Lui, le Christ, à notre propre vie. Ne sommes-nous pas bien placés pour vous parler de l’islam ? En réalité, du moment que l’islam veut que nous soyons son ennemi, nous le sommes, et toutes nos protestations d’amitié n’y pourront rien changer. En bon Antichrist, l’islam n’existe qu’en étant l’ennemi de tous : « Entre nous et vous, c’est l’inimitié et la haine à jamais jusqu’à ce que vous croyez en Allah, seul ! (Coran 60.4) ». Pour le Coran, les chrétiens « ne sont qu’impureté »(Coran 9.28) , « les pires de la Création »(Coran 98.6), « tous condamnés à l’Enfer (Coran 4.48), aussi Allah doit-il les exterminer »(Coran 9.30). « Il ne faut pas se laisser abuser par les versets coraniques réputés tolérants, car ils ont tous été abrogés par le verset du Sabre(Coran 9.5). Alors que l’Évangile annonce la bonne nouvelle de Jésus mort et ressuscité pour le salut de tous, accomplissement de l’Alliance initiée dans le peuple hébreu, Allah n’a rien d’autre à proposer que la guerre et le meurtre des « infidèles » en échange de son paradis : « Ils combattent dans le chemin d’Allah, ils tuent et se font tuer. »(Coran 9.111) . Nous ne faisons pas d’amalgame entre islam et musulmans, mais si pour vous le « dialogue » est la voie de la paix, pour l’islam il est une autre façon de faire la guerre. Aussi, comme il l’a été face au nazisme et au communisme, l’angélisme face à l’islam est suicidaire et très dangereux. Comment parler de paix et cautionner l’islam, ainsi que vous semblez le faire : « Arracher de nos cœurs la maladie qui empoisonne nos vies…».
      http://laportelatine.org/insolites/francois_appelle_les_musulmans_a_lire_le_coran_140101/francois_appelle_les_musulmans_a_lire_le_coran_140120.php
      « Que ceux qui sont chrétiens le fassent avec la Bible et que ceux qui sont musulmans le fassent avec le Coran. »(Rome, 20 janvier 2014) ? « Que le Pape semble proposer le Coran comme voie de salut, n’est-ce pas inquiétant ? Devrions-nous retourner à l’islam ? Nous vous supplions de ne pas chercher en l’islam un allié dans le combat que vous menez contre les puissances qui qui veulent dominer et asservir le monde, car ils sont tous en réalité dans une même logique totalitaire, fondée sur le rejet de la royauté du Christ (Lc 4.7). Nous savons que la Bête de l’Apocalypse cherchant à dévorer la Femme et son Enfant, a plusieurs têtes… Allah défend d’ailleurs de telles alliances (Coran 5.51) ! Et surtout, les prophètes ont toujours reproché à Israël sa volonté d’alliance avec les puissances étrangères, au détriment de la confiance absolue qu’il faut avoir en Dieu. Certes, la tentation est forte de penser que tenir un discours islamophile épargnera un surcroît de souffrances aux chrétiens en pays devenus musulmans, mais outre que Jésus ne nous a jamais indiqué d’autre chemin que celui de la Croix, en sorte que nous devons y trouver notre joie, et non la fuir avec tous les damnés, nous ne doutons pas que seule la proclamation de la Vérité apporte avec le salut, la liberté (Jn 8.32). Notre devoir est de rendre témoignage à la vérité « à temps et à contretemps » (2 Tm 4.2), et notre gloire est de pouvoir dire avec saint Paul : « Je n’ai rien voulu savoir parmi vous, sinon Jésus Christ, et Jésus Christ crucifié. » (1 Co 2.2)
      http://exmusulmanschretiens.fr/

      • Ernest dit :

        Jusqu’au 18 décembre 2018, la Cour européenne des droits de l’homme estimait que la charia est, dans son principe même, incompatible avec les valeurs de la démocratie et des droits de l’homme. Tel n’est plus le cas aujourd’hui : la Cour accepte maintenant son application en Europe à certaines conditions, malheureusement imprécises…
        http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2018/12/26/31002-20181226ARTFIG00181-charia-ce-que-revele-la-decision-de-la-cedh.php

      • Lorenzo dit :


        A l’issue d’une « rencontre de la fraternité » ayant rassemblé quatre cent représentants de toutes les religions à Abu Dhabi le 4 février 2019, le Pape François et le Grand Imam d’Al-Azhar (Égypte), Ahmad Al-Tayyeb, ont cosigné le « Document sur la fraternité humaine pour la paix mondiale et la coexistence commune ».

        Première question : Pourquoi seulement eux deux, et pas les trois cent quatre vingt huit autres aussi ?

        Évidemment, cette condamnation de la haine et de sa violence, que ce soit sous la forme de la contrainte religieuse (Coran 2.193 ; 4.89 ; 9.5 ; 60.4), du terrorisme (Coran 3.151 ; 8.12,60 ; 9.111 ; 33.26 ; 59.2,13 ; 61.4), du mépris des femmes (Coran 2.228 ; 4.34,43 ; 5.6), etc. ne concernait véritablement qu’un seul des deux partenaires… Personne n’accuse en effet l’Église d’enfanter assassins et terroristes. Dès lors, quel besoin avait le Pape de signer cette Déclaration ? De servir de cache misère à Al-Azhar qui n’a pas osé poser l’acte de repentance fondateur de la « révolution religieuse » à laquelle le Président égyptien Abdel Fattah Al-Sisi a appelé ses dignitaires dans un admirable discours du 1er janvier 2015 ? Mais alors, cette repentance est-elle sincère ?

        Indéniablement, l’Université d’Al-Azhar, ou du moins son Grand Imam, a formellement fait un « pas en avant »… de géant. Un immense « Merci ! » donc au Président Al-Sissi ! Cependant, ce ne sont pas les paroles qui comptent, mais les actes, et l’avenir montrera ce que celles-ci valaient. En attendant, si le directeur d’Al-Azhar a joué gros en condamnant des « pratiques d’Allah qui ne peuvent pas être révoquées »(Coran 33.62 ; 35.43 ; 48.23), en bon connaisseur de la takiya, il sait qu’Allah « ne lui reprochera pas la frivolité de ses serments » (Coran 2.225), puisqu’Allah enseigne même à rompre les serments (Coran 66.2) ! Allah n’est-il pas « le meilleur de ceux qui rusent » (Coran 3.54 ; 8.30 ; 27.50) ? Désormais, l’islam va pouvoir partout se présenter, sous le sceau du Pape, comme religion de paix, de tolérance et d’amour… que seules de mauvaises interprétations rendent haïssable ! En un temps où les peuples d’Occident semblent se réveiller et vouloir rejeter l’islam, c’est un coup de maître de la part des chefs de l’islam (Cf. Ep 6.12).

        Mais l’Église ne perd-elle pas dans cet accord sa cohérence doctrinale ? Ainsi, écrire que « le pluralisme et les diversités de religion, de couleur, de sexe, de race et de langue sont une sage volonté divine, par laquelle Dieu a créé les êtres humains », valide :
        A/ la confusion typiquement musulmane entre la nature (race, sexe…) et la culture (langue, religion), confusion faisant passer l’islam pour une réalité voulue par Dieu au même titre que la nature, le rendant ainsi aussi bon et nécessaire qu’elle ;
        B/ la schizophrénie d’Allah qui crée plusieurs religions (Coran 7.16 ; 22.66)… pour que l’islam les détruise (Coran 2.193 ; 9.30,33) !
        Et si la pluralité religieuse est une expression de la fraternité, alors, Jésus a-t-Il manqué de fraternité en refusant de reconnaître pour ses frères ceux qui refusaient de L’adorer (Mc 3.32-35)… comme refusent encore aujourd’hui de le faire les musulmans, et de les traiter de “fils du diable » (Jn 8.44) ? La reconnaissance du pluralisme et les diversités de religions qui découleraient d’ une sage volonté divine fondant le droit à la liberté de croyance et à la liberté d’être différents, a pour corollaire l’impossibilité pour l’Église d’affirmer que la religion catholique est la seule vraie religion voulue par Dieu en laquelle tous doivent s’efforcer d’entrer (Lc 14.23), et l’impossibilité de reconnaître que l’islam est d’autant plus démoniaque qu’il se prétend d’origine divine… L’Église ne peut pas dire que la division spirituelle actuelle de l’humanité est voulue par Dieu puisque Jésus est venu rassembler dans l’unité les enfants de Dieu dispersés (Jn 11.52) au prix de Sa mort sur une croix ! Dieu veut au contraire que tous, nous soyons un, comme Il est Un (Jn 17.21). Il veut qu’il y ait « un seul troupeau et un seul berger »(Jn 10.16). Pourtant Mgr Aveline, évêque auxiliaire de Marseille et consulteur au Conseil pontifical pour le Dialogue interreligieux, considère que vouloir convertir les musulmans est « prétentieux et profondément orgueilleux » (Famille chrétienne, n°2143, 05.02.19), et le père Féroldi, Président du Service national des relations avec les musulmans, de la Conférence des évêques de France, se refuse à « donner comme horizon du dialogue la conversion de l’autre à une religion. » Mais n’est-il pas écrit que « Celui qui rougit du Christ, le Christ rougira de lui »(Mc 8.38) ?

        1/ « La foi amène le croyant à voir dans l’autre un frère à soutenir et à aimer ». Or, le Coran éructe continuellement la haine du non-musulman. De quelle foi parle ici la Déclaration ? D’une foi hors confession, hors révélation, ou bien de celle révélée par l’Amour de Jésus-Christ ?

        2/ Les affirmations : « De la foi en Dieu, qui a créé l’univers, les créatures et tous les êtres humains – égaux par Sa Miséricorde » et « Au nom de Dieu qui a créé tous les êtres humains égaux en droits», laissent croire qu’elles concerneraient également l’islam. Mais c’est faux : Allah ne crée pas les hommes et les femmes égaux (Coran 2.228), ni les hommes égaux entre eux (Coran 89 ; 16.75,76), raison pour laquelle il s’oppose à l’abolition de l’esclavage (Coran 16.71). Il en prédestine même certains à l’Enfer (Coran 7.179,186 ; 32.13). Puisque les signataires ne parlent manifestement pas d’Allah, l’ont-ils pour autant rejeté ?

        3/ Si Dieu a donné la liberté « à tous les êtres humains, les créant libres et les distinguant par elle.», pourquoi laisser croire que ce Dieu soit Allah, puisque celui-ci guide ou égare qui bon lui semble, sans recours possible (Coran 88,143 ; 6.149 ; 7.178 ; 9.51 ; 25.2 ; 74.31…) ?

        4/ « Les religions n’incitent jamais à la guerre et ne sollicitent pas des sentiments de haine, d’hostilité, d’extrémisme, ni n’invitent à la violence ou à l’effusion de sang. » Les religions ont-elles vraiment toutes le même discours ? Pourquoi le Coran, la vie de Mahomet, l’histoire de l’islam, donnent-ils le témoignage contraire ?

        5/ « La forte conviction que les vrais enseignements des religions invitent à demeurer ancrés dans les valeurs de la paix. » Jésus a commandé jusqu’à l’amour des ennemis (Mt 5.44) et l’a pratiqué à la perfection (Lc 23.34). Allah commande au contraire la haine : « Entre nous et vous, c’est l’inimitié et la haine à jamais jusqu’à ce que vous croyez en Allah, seul ! »(Coran 60.4). Qui peut venir APRES le Christ, sinon l’Antichrist ?

        6/ « Le terrorisme détestable qui menace la sécurité des personnes, aussi bien en Orient qu’en Occident, au Nord ou au Sud, répandant panique, terreur ou pessimisme n’est pas dû à la religion – même si les terroristes l’instrumentalisent – mais est dû à l’accumulation d’interprétations erronées des textes religieux…» Il n’est pas question ici de « mauvaise interprétation » puisqu’il s’agit de faits, d’une part, et que d’autre part le Coran est une parole « évidente »(Coran 4.174 ; 6.57), « explicite »(Coran 44.2), « sans ambiguïté »(Coran 18.1)…

        7/ « C’est une nécessité indispensable de reconnaître le droit de la femme à l’instruction, au travail, à l’exercice de ses droits politiques.… Il est aussi nécessaire de la protéger de l’exploitation sexuelle et du fait de la traiter comme une marchandise ou un moyen de plaisir ou de profit économique. » Les musulmans sont-ils vraiment prêts à rejeter le modèle de Mahomet, qui a enseigné l’infériorité ontologique des femmes (Coran 2.228), avec le devoir de les battre (Coran 4.15,34), lui à qui Allah a donné autant de femmes qu’il voulait (Coran 33.50), réduisant une foule d’entre elles en esclavage (Coran 33.52), abominable commerce dont il s’est enrichi (Coran 8.41 ; 59.6) ?

        D’où vient « l’espérance en un avenir lumineux pour tous les êtres humains » d’Al-Tayyeb et de François, si l’islam doit remplacer toutes les religions (Coran 2.193) ? L’avenir que Jésus nous a promis ici-bas n’est-il pas apocalyptique (Mt 24) ? Le pape ne devrait-il pas prendre en compte les recommandations de St Paul ? :

        2 Corinthiens 6. 14 : « Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité ? Ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres ? 15Quel accord y a-t-il entre Christ et Bélial ? ou quelle part a le fidèle avec l’infidèle ? 16Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles ? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit : J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux ; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple.… »

        A noter que Bélial apparaît dans le roman d’anticipation Temps futurs d’Aldous Huxley (1948) et il fait partie des six démons qui possèdent Emily dans le film L’Exorcisme d’Emily Rose.

        • Farid dit :


          Pour Monseigneur Nicola Bux, spécialiste de l’Orient, docteur à l’Institut Pontifical Oriental de Rome, qui a enseigné à Jérusalem et a collaboré avec l’islamologue le Père Samir Khalil Samir : « La Déclaration d’Abu Dhabi est un document de tonalité géopolitique et en apparence acceptable, mais en réalité elle reprend le programme maçonnique d’un unique gouvernement mondial…. Jésus n’a pas signé de déclaration avec le grand prêtre juif Caïphe et le païen Ponce Pilate, mais il est mort sur la croix… La sage volonté divine mentionnée dans la Déclaration ne réside pas dans le pluralisme des religions, mais dans la Croix du Christ, qui est venue rassembler les enfants de Dieu dispersés et faire des deux un peuple. C’est la racine de la vraie fraternité humaine. Même si Allah dit : ‘A chacun de vous, nous avons assigné un chemin et un parcours. Si Allah l’avait voulu, Il aurait fait de vous une seule communauté. Mais Il a voulu vous éprouver avec ce qu’Il vous a donné. Concourez aux œuvres bonnes. Vous retournerez tous à Allah et Il vous informera à propos des choses sur lesquelles vous n’êtes pas d’accord.’ (Coran 5:48)… La Révélation de Jésus Christ n’est pas complémentaire au contenu des autres religions. En 2000, Jean-Paul II a voulu donner une réponse avec la Déclaration Dominus Iesus sur l’unicité et l’universalité salvifique de Jésus-Christ et de l’Église, confiée au Préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi de l’époque, le Cardinal Joseph Ratzinger. Il y est affirmé que les visions relativistes, selon lesquelles toutes les religions sont des voies valides de salut, ne peuvent être acceptées…. Si on adopte deux orphelins, ils ne sauront qu’ils sont frères que lorsqu’ils reconnaîtront leur père. La fraternité surnaturelle ne naît pas du lien avec les hommes, mais avec Dieu (cf. 1 Th 1, 4). »


          Du coup il est pour le moins incompréhensible de voir par exemple des appels à la prière islamique dans une église chrétienne comme à St Louis des Invalides le 22 mai 2019, sous prétexte du 20e anniversaire de la “paix” au Kosovo. D’abord le Kosovo est un pays qui n’est pas reconnu internationalement. De plus, il était le berceau de l’orthodoxie serbe. L’ambassadeur du Kosovo a réalisé là un coup politique bien pervers. Mais cette profanation n’est pas la première.

          Et Jean Paul II, quand il a permis en 1986 que des religieux de différents dieux puissent exercer leur culte dans des églises à Assise, n’a-t-il pas donné l’exemple ?

  18. Patrick dit :

    Elne, commune du Roussillon de 8500 âmes. Harcelée par un voisinage hostile, la famille Lesteven a dû fuir la cité « les abricotiers » laissant derrière elle toute sa vie, affaires personnelles, meubles, souvenirs. Au regard des menaces proférées entre autres par certains membres de la mosquée locale, le retour sur les lieux est devenu particulièrement risqué. Afin de récupérer un certain nombre de biens, il est demandé au maire de la commune de bien vouloir sécuriser l’opération, ce qu’il refuse.
    http://ripostelaique.com/la-famille-lesteven-chassee-de-chez-elle-par-limam-de-la-ville.html

  19. Nicklos dit :

    Le président de l’Autorité pour la Certification Halal, Mohamed El Mouelhy, a fait des commentaires sur Facebook en réponse à une étude de chercheurs de l’Université Hébraïque, publiée dans le journal Actualisation sur la Reproduction Humaine, laquelle éclaire la baisse des taux de fertilité des hommes d’Amérique du Nord, d’Australie et de Nouvelle-Zélande :

    • « Selon l’Université Hébraïque, le sperme des hommes australiens a décliné de 52% sur les 40 dernières années donc vos hommes sont une race en voie d’extinction, les femmes australiennes ont besoin de nous pour les féconder et les garder entourées de bébés musulmans pendant que les buveurs de bière, les fumeurs de cigarette, les drogués peuvent seulement rêver de ce dont sont capables les hommes musulmans »


    A côté de cela, Sabri Abderraouf, un théologien musulman, invité dans une émission religieuse égyptienne, a répondu à une question sur la possibilité ou non pour un mari d’avoir « une relation sexuelle » avec sa femme qui vient de mourir. Tout en s’offusquant contre cette pratique « hors norme », il a avancé que le mari ne pouvait pas être puni pour adultère et que « cette relation sexuelle » était « halal » (permise par la charia).
    http://www.huffpostmaghreb.com/2017/09/18/egypte-fatwa_n_18031258.html

  20. Béatrice dit :

    Double attentat à Barcelone…6 semaines avant un référendum historique pour l’indépendance de la Catalogne…. D’abord le 17 aout 2017 une fourgonnette a foncé dans la foule faisant 13 morts et une centaine de blessés. Puis quelques heures après, une voiture a fauché des piétons vers minuit sur la promenade de bord de mer à Cambrils, une ville touristique à 120 km au sud de Barcelone. Six civils et un policier ont été blessés. Les cinq occupants de la voiture ont été tués. Certains d’entre eux portaient des ceintures d’explosifs.
    http://www.bfmtv.com/international/espagne-six-civils-et-un-policier-blesses-dans-un-second-attentat-1237858.html#xtor=AL-68
    A qui profite ces crimes ?

    Le grand bénéficiaire d’une attaque de l’Etat islamique à Barcelone serait-il l’Etat espagnol ou les souverainistes catalans ? Le but est-il de mettre dans la tête de la population catalane que la Catalogne est trop faible et petite pour faire face seule, sans le soutien de l’État espagnol, aux risques énormes du monde d’aujourd’hui ou le contraire ? Elle permet par contre au gouvernement central de déployer des forces de sécurité en Catalogne (police, la Garde civile, et même l’armée), en faisant valoir que la police régionale est incapable de faire face seule à la menace terroriste. Elle peut aussi déclarer l’état d’urgence que les nationalistes catalans peuvent difficilement critiquer. L’intérêt de l’Union Européenne est de son côté d’encourager la partition des états en aidant les partis nationalistes tant qu’ils restent dans l’Union.

    Autre raison possible, Barcelone a incité les entreprises liées à l’occupation israélienne en Palestine à assurer le respect des droits des êtres humains. Le texte a été voté hier par la municipalité espagnole. Ce qui ne peut plaire au Mossad très présent en même temps que la CIA dans cette ville;
    http://www.brujitafr.fr/2017/08/barcelone-s-oppose-a-l-apartheid-en-israel.html
    http://www.lavanguardia.com/politica/20110605/54166345045/barcelona-nido-de-espias.html

    Youssef Hindi sur le terrorisme sioniste, Tsahal et le Mossad :

    Ne pas oublier que de nombreuses actions sont organisées avec la bénédiction de la CIA. C’est elle qui avait inauguré en Europe l’utilisation des djihadistes en faisant venir au Kosovo ses armées de Moudjahidin Afghans. Et avant, on avait les actions terroristes du GLADIO, créé lui aussi par la CIA et agissant exclusivement en Europe, en utilisant des gens d’extrême droite qui se faisaient passer pour des terroristes d’extrême gauche, dans le but de jeter le discrédit sur les partis de gauche et surtout sur les partis communistes (il est vrai que le communisme était un danger.

    Dans un reportage explosif, le site d’information Publico allègue que le Centre national de renseignement (CNI) espagnol a suivi de près la cellule terroriste du groupe État islamique (EI) qui a perpétré les attentats du 17 août 2017 à Barcelone, jusqu’au jour même de l’attaque. Loin d’arrêter la cellule avant qu’elle n’effectue les attentats, qui ont fait 21 morts et 130 blessés, le CNI les a laissé procéder. Les responsables du siège du CNI ont ensuite tenté de supprimer le dossier du chef de cellule Abdelbaki Es-Satty au début de l’enquête sur l’attaque. L’attentat de Barcelone a été déclenchée de manière inattendue, lorsque Es-Satty s’est accidentellement fait exploser dans une planque à Alcanar où la cellule fabriquait des bombes. Les survivants de la cellule avaient alors rapidement décidé de faire foncer un camion sur les passants de l’avenue La Rambla à Barcelone. Plusieurs moururent plus tard, lors d’une fusillade avec les forces de l’ordre à Cambrils. On voit encore là le comportement criminel au plus haut niveau de l’État espagnol, soutenu par les agences de renseignement d’autres puissances de l’OTAN, les mêmes qui ont lancé la guerre par procuration en Syrie en se servant des islamistes, dont l’EI est issu. Et cela avec le silence complice des états et des médias de l’ouest.

    Dans les ruines de la maison d’Alcanar, les enquêteurs avaient trouvé une feuille de papier avec un nom d’utilisateur (adamperez27177@gmail.com) et un mot de passe (PEREJUAN18) qui semblent prouver que le responsable CNI d’Es-Satty avait créé une adresse e-mail pour communiquer avec lui.
    Le compte Gmail contenait deux brouillons d’emails en bon espagnol. La première, datée du 24 mai 2017, disant: «Je vois que vous avez pu vous connecter, vous n’avez qu’à me laisser un message comme celui-ci comme brouillon et je vais le lire. Vous pouvez déjà commencer à écrire des choses. Merci mon ami.» Le second : «N’avez-vous rien à écrire ou est-ce que c’est que vous ne pouvez pas écrire ? Aujourd’hui, c’est lundi 19 juin.» Es-Satty était connu du CNI, qui a confirmé trois mois après les attentats de Barcelone qu’il était un informateur. Né au Maroc en 1973, il s’était d’abord rendu en 2002 en Espagne, où il avait été arrêté pour traite d’êtres humains. Il a coopéré à l’Opération Chacal, une enquête sur les attentats à la bombe perpétrés par Al-Qaïda en 2004 à Madrid, et a ensuite été emprisonné de 2010 à 2014 pour trafic de haschisch. En prison, il aurait noué une «amitié spéciale» avec Rachid Aglif le poseur de bombe dans l’attentat de Madrid de 2004. Les services de renseignement de l’OTAN savaient qu’Es-Satty était lié aux activités d’Al-Qaïda au plus haut niveau. Pourtant le CNI a curieusement protégé Es-Satty. Lorsqu’il a été traduit devant un juge pour voir si on devait l’expulser après sa peine de prison, ses avocats disposaient de documents prouvant que le juge considérait qu’il était «fermement établi» en Espagne, alors qu’une grande partie de son temps en Espagne avait été passée en prison pour trafic de drogue. Pour Publico, c’est bien le CNI qui a fourni les recommandations et les autorisations qui lui ont permis de rester en tant qu’imam à Ripoll. Et Omar Hichamy et Younes Abouyaaaquoub, l’homme qui a foncé à l’aide d’un véhicule sur la foule de Las Ramblas, s’étaient rendus à Paris les 11-12 août 2017. Le CNI avait noté les autoroutes qu’ils avaient empruntées, les quartiers visités à Paris. Le 31 juillet 2017, des agents d’Exeintel, une agence privée américaine avaient discuté en ligne avec Abouyaaquoub. Ils ont ensuite envoyé un avis d’«alerte rouge» à Madrid, signalant qu’il s’était vanté maladroitement que sa cellule préparait des attentats terroristes. Les liens qui existent entre les agences de l’OTAN et les terroristes islamistes sont problématiques quand on voit toutes les attaques qu’il y a eu en Europe par les l’El : Les attentats de Charlie Hebdo et du 13 novembre 2015 à Paris, les attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles, de Noël 2016 à Berlin et de 2017 à Manchester ont tous été perpétrés par des réseaux étroitement surveillés par les services de renseignement. Ces attentats ont justifié des mesures d’État policier de grande portée. Cela va de la répression des manifestations du G20 à Hambourg, du bouclage de Bruxelles à l’intensification des pouvoirs de la police autour de l’état d’urgence français, qui a culminé jusqu’à vouloir déployer l’armée contre les «gilets jaunes» qui protestaient contre les inégalités sociales. Les attaques de la cellule Es-Satty, non arrêtées par le CNI, n’ont-elles pas servi de justification pour que Madrid puisse imposer la loi martiale avant le référendum d’indépendance catalan du 1er octobre 2017 ?

    Et pour dénoncer le refus des médias de parler d’islamisme, Alain Marsaud, ancien magistrat, chef du service central de lutte antiterroriste au parquet de Paris, a quitté le plateau de BFMTV en plein direct.

    En Suisse, le journal Tages-Anzeiger a révélé qu’un imam prêchant la haine avait touché 600.000 francs d’aide sociale depuis 2004, sans compter celles qu’il a reçues entre 1998 et 2003. Car Abu Ramadan est arrivé en Suisse en 1998 comme réfugié libyen fuyant la dictature de Kadhafi où il était recherché pour islamisme. Il a obtenu l’asile, puis un permis de séjour, et les allocations qui vont avec. Aujourd’hui, à 64 ans, il touche la retraite… Mais il continue de retourner régulièrement en Libye pour y précher à la télévision la renaissance du califat. Le journal publie une des prières :

    « Oh Allah, je te prie d’anéantir les ennemis de notre religion, d’anéantir les juifs, les chrétiens, les Russes, les chiites, je te demande de les anéantir tous et de rendre à l’islam son ancienne gloire. »

    Cela n’empêche pas le pape François le 15 aout 2017 d’épauler par un message l’organisation le 14 janvier 2018 de la Journée Mondiale du Migrant et du Réfugié :

    « Tout immigré qui frappe à notre porte est une occasion de rencontre avec Jésus Christ, qui s’identifie à l’étranger de toute époque accueilli ou rejeté ». Mais si Jésus Christ avait été un islamiste venant dans l’ancien Occident chrétien pour perpétrer des massacres et y faire régner la charia ?

    « Le principe de la centralité de la personne humaine… nous oblige à toujours faire passer la sécurité personnelle avant la sécurité nationale. » La sécurité des jihadistes primerait-elle celle de leurs victimes ?

    « Les clandestins doivent avoir « la garantie d’une subsistance minimum vitale ». Ils doivent avoir « la liberté de mouvement dans le pays d’accueil, la possibilité de travailler et l’accès aux moyens de télécommunication. »

    « Dans le respect du droit universel à une nationalité, celle-ci doit être reconnue et opportunément assurée à tous les enfants à la naissance. »

    « Il faut reconnaître à la dimension religieuse sa juste valeur, en garantissant à tous les étrangers présents sur le territoire la liberté de profession et de pratique religieuse. » Il faut donc selon le pape accepter la construction de mosquées salafistes.

    « Il faut favoriser « le regroupement familial y compris des grands-parents, des frères et sœurs et des petits-enfants, sans jamais le soumettre à des capacités économiques. »

    « Le processus d’intégration peut être accéléré à travers l’offre de citoyenneté dissociée des capacités économiques et linguistiques. » Tout migrant doit obtenir la nationalité du pays où il se trouve même s’il ne parle pas la langue et n’a aucun moyen de subsistance.

    http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/messages/migration/documents/papa-francesco_20170815_world-migrants-day-2018.html

    Certains chrétiens s’imaginent donc devoir accueillir toute la misère du monde, musulmane de surcroît, parce que l’Évangile rapporte « J’étais étranger et tu m’as accueilli. » L’Abbé Pagès explique que non :
    https://www.islam-et-verite.com/juifs-chiens-etrangers-homelie-20eme-dimanche-t-o-a/

    L’avis de Philippe de Villiers sur les propositions du pape François sur les migrants : « L’Église a le droit, et même le devoir, d’éclairer les fidèles sur la bonne manière de gérer le bien commun et d’organiser la société. Cela dit… cette déclaration du pape François sur les migrants me semble favoriser, par son contenu et sa portée, un vrai suicide de l’Occident. On dirait qu’il veut punir l’Europe dont il ne parle jamais des racines chrétiennes. Chez Jean-Paul II, Benoit XVI et ses prédécesseurs, il existe une « théologie des nations ». Elle repose sur le quatrième commandement : « Tu honoreras ton père et ta mère ». Ce commandement implique de rendre un culte à ses parents et à ses ascendants et donc à sa patrie. Cela implique un amour de prédilection à laquelle la nation appartient car elle constitue une famille de familles. A en croire saint Augustin, la politique est, en ce sens, la plus haute forme de la charité. Le pape abolit toute possibilité de régulation des flux migratoires. Il inaugure une nouvelle théologie mondialiste mortifère pour l’Europe. Le premier élément saillant de son discours est le fait que les États seraient illégitimes face aux migrants. Je fais allusion à cette phrase incompréhensible qui accorde un primat à la « sécurité personnelle » sur la « sécurité nationale ». Jusqu’à présent, les États avaient une justification régalienne : c’était la sécurité nationale qui garantissait la sécurité personnelle. Le pape opère donc un renversement complet qui ressemble à une prime à l’anarchie. Ce discours installe l’Église dans une proximité douteuse avec les mondialistes du transhumanisme et de la marchandisation du monde, qui veulent eux aussi la suppression des souverainetés, des frontières et des États. Dans son catéchisme, l’Église a toujours défendu le droit du migrant de migrer en cas de nécessité, mais aussi le droit légitime des États à limiter les flux migratoires. C’est ce balancement et cet équilibre que le pape semble envoyer aux oubliettes. Il semble confondre l’universalisme catholique avec le mondialisme le plus débridé. Le pape François propose d’annuler toute différence entre les clandestins, les immigrants légaux et les citoyens… Résultat ? La citoyenneté apparait comme un concept périmé quand on prône un « droit d’installation préalable pour les migrants ». En effet, la caractéristique singulière du citoyen par rapport à l’étranger est la pérennité du séjour. Le multiculturalisme prôné par François deviendrait selon lui le seul modèle conforme à l’Évangile. Le migrant, avec un grand M, apparaît dans une vision quasi christique. Le patriotisme devient un péché. On ne pourrait être catholique et patriote. C’est la doxa des mondialistes. L’Europe est en train de devenir une marqueterie communautaire, multiconflictuelle et multidéculturée. Dans son point 21, le pape évoque le transfert des identités culturelles, autrement dit le refus de l’assimilation. Concrètement, cela porte le risque de l’islamisation de l’Europe avec le voile, le halal, etc. Les chrétiens d’Orient nous ont avertis : « regardez ce qui nous arrive car demain il vous arrivera la même chose. » A aucun moment, le pape François ne parle de l’immense détresse matérielle, morale et spirituelle des citoyens des pays d’accueil, de leur insécurité et de leur confrontation si douloureuse au quotidien avec une autre société aux mœurs incompatibles. Du point de vue de l’Histoire, le grand mouvement de l’islam a recommencé en direction de l’Europe. Nous sommes devant un phénomène inédit du djihad qui planifie une conquête pacifique de notre continent. L’islam fait le pari que l’Europe va se coucher : qu’il n’y aura de sursaut ni démographique, ni spirituel, ni civilisationnel. La sollicitude de François est hémiplégique. D’abord pour les pays d’accueil submergés et qui souffrent dans leur chair des attentats ; ensuite pour les pays d’Afrique où tant de gens dans la misère refusent malgré tout de quitter leur pays. Dans son livre « Dieu ou rien », le cardinal Sarah demande aux africains de développer l’Afrique et de ne pas se déraciner. Faute de quoi, ils seront malheureux. Car un homme déraciné est un homme appauvri, coupé de sa sève et de sa mémoire. Il faut aider les peuples pauvres là où ils vivent plutôt que les pousser à l’errance et à la misère du déracinement. Que sera Rome demain dans une Europe chrétienne qui ne sera plus rien de ce qu’elle fut et de ce qui constitue sa richesse ? Une Europe livrée à la concurrence de deux mondialismes : le mondialisme islamique et le mondialisme hédoniste qui se nourrissent l’un l’autre. »
    http://www.famillechretienne.fr/politique-societe/societe/les-declarations-du-pape-sur-les-migrants-encouragent-le-suicide-de-l-occident-223281

    • yann dit :

      Dès les premières lignes l’un des cinq premiers livres de la Bible, le Lévitique nous dit :

      • « L’immigré qui réside avec vous sera parmi vous comme un compatriote, et tu l’aimeras comme toi-même, car vous-mêmes avez été immigrés au pays d’Égypte. Je suis le Seigneur votre Dieu » (Lv 19, 34).

      Pour l’abbé de Tanoüarn, plutôt que le mot « immigré » qui sent très fort notre ultra- modernité, le mot « étranger » serait plus adéquate. Toute la Bible insiste sur l’accueil de l’étranger et la civilisation hébraïque est en symbiose sur ce point avec toutes les plus vieilles civilisations de l’humanité, dans lesquelles l’hospitalité est un devoir sacré. Il existe une petite nuance entre « hospitalité » et « immigration ». L’hôte ne s’installe pas ; l’immigré, si. L’accueil de l’étranger, tel qu’il est recommandé dans la Bible et dans ce passage du Lévitique en particulier, relève du devoir d’hospitalité, qui est sacré. Il ne s’agit pas, pour les juifs, de faire de la place aux étrangers dans la Terre promise, sinon sous certaines modalités bien précises et vraiment drastiques qui sont définies dans la Torah. Ce qu’on lit dans l’Ancien Testament est exactement l’inverse de l’accueil de l’immigré. Au chapitre 31 du livre des Nombres, Yahvé donne l’ordre à Moïse d’exterminer les Madianites. Madian est une terre au sud de la mer Morte dont les femmes sont coupables d’avoir tenté de séduire les Hébreux pour les détourner du culte de Yahvé. La vengeance de Yahvé a été terrible :

      • « Les Hébreux tuèrent tous les mâles. » Et Moïse insiste : « Tuez toutes les femmes qui ont connu un homme en partageant sa couche. Ne laissez la vie qu’aux petites filles qui n’ont pas partagé la couche d’un homme et qu’elles soient à vous ».

      Dans le Deutéronome, cinquième des Livres de la Torah, ce sont les Cananéens qui doivent être exterminés. Moïse l’ordonne. C’est Josué qui passera à l’acte, pour conquérir la Terre promise, en exterminant ses anciens habitants, hommes et femmes :

      • « Josué battit tout le pays… Il ne laissa aucun survivant. Il frappa d’anathème tout ce qui respirait, comme l’avait ordonné le Seigneur, le Dieu d’Israël » (Juges 10, 40).

      On pourrait continuer cette funèbre énumération. Une chose est sûre : les Hébreux arrivant dans la Terre promise ne sont pas invités par Yahvé au « vivre ensemble », mais à l’extermination. Quant à l’accueil de l’étranger, dont il est question dans le Lévitique, si l’on va au-delà de la simple hospitalité à l’occasion d’une visite, il faut interpréter les passages « accueillants » à travers cette formule au chapitre 12 du Livre de l’Exode :

      • « Si un étranger en résidence chez toi veut faire la Pâque pour Yahvé, tous les mâles de sa maison devront être circoncis, il sera alors admis à le faire, il sera comme un citoyen du pays. Mais aucun incirconcis ne sera admis à le faire ; la loi sera la même pour le citoyen et pour l’étranger en résidence chez vous… » (12, 48).

      Nous tenons là le sens réel du passage cité par vous, sainteté : les étrangers en Israël seront traités comme les « souchiens » du moment qu’ils se convertissent, s’étant fait circoncire. Loin de respirer la largeur d’esprit et l’accueil de ceux qui n’ont pas la même culture, ces vieux textes exhortent tous à une assimilation, qui, si elle est impossible, doit céder la place à l’extermination. C’est le Christ qui ne fait acception de personne, pas le Vieux Testament… Ce qui ne signifie pas qu’un chrétien doit accueillir les immigrés pour qu’ils habitent sa terre en en modifiant l’équilibre culturel, mais qu’il doit secourir celui qui est dans la difficulté en s’investissant personnellement. De même que l’on ne doit pas confondre l’hospitalité et l’immigrationnisme, de même il ne faut pas confondre l’universalisme chrétien respectueux de chaque identité et le mondialisme qui les détruit.

    • Carlos dit :


      « Il faut frapper le mécréant au cou »
      Ce qu’il faut penser du terrorisme : « on décapitait déjà durant la Révolution Française…. C’est un terrorisme d’état contre un autre état. » nous explique Pierre Douat.

      Ce week end qui l’a fait ? Le 1er octobre 17, à Las Vegas, un homme a ouvert le feu pendant un concert, depuis le 32e étage (aux USA, le rez de chaussé est appelé étage 0, le 32ème étage est pour « eux » le 33ème étage, chiffre cabalistique) de l’hôtel Mandalay Bay. Mais lui c’était un blanc venant de se convertir dit-on à l’Islam. Reste que le personnel de l’hôtel confirme que 2 invités y ont séjourné !


      Cela pourrait être un membre antifa. Ce groupe se prépare à fêter à leur façon l’anniversaire de la révolution bolchevique. Le 29 septembre, Alex Jones s’attendait à quelque chose en octobre, afin d’essayer de pousser les gens à une guerre civile et à renverser le gouvernement actuel.

      Pour Steve Pieczenik, cela ressemble à un false flag.

      Il se demande où sont les véritables morts. Le scenario semble similaire à ce qui s’était passé dans l’école élémentaire de Sandy Hook le 14 décembre 2012. Il oublie que les neo-cons n’avaient pas hésité à sacrifier 3.000 personnes le 11 septembre 2001. Comment peut-il dire qu’il n’y avait pas de véritables tués ? Par contre le tueur ne semble pas être Stephen Paddock (64 ans). Car ce dernier avait au cou un tatouage (numéro 13) :

      Et de nombreuses personnes parlent de plusieurs tireurs. D’où une foule fuyant à droite alors qu’une autre à gauche, créant plus de confusion :

      On entend bien ici que les tirs ne viennent pas du même endroit :


      Les dessous de l’attentat de Las Vegas :
      http://numidia-liberum.blogspot.fr/2017/10/patatras-las-vegas-les-dessous-dun.html?m=1
      Curieusement, George Soros grâce à cet attentat, a réalisé une opération massive de manipulation boursière qui l’a enrichi d’au moins 73 millions de dollars. Deux mois avant, il avait émis des options d’achat pour 1.350.000 actions MGM pensant que leur prix allait bientôt s’effondrer. Par contre, le PDG de la MGM, James Murren, anti-Trump notoire, propriétaire du Mandalay Bay Hotel et du Luxor Pyramid and Sphinx Hotel. avait vendu 80% de ses actions MGM quelques semaines avant.
      http://www.whatdoesitmean.com/index2406.htm
      http://numidia-liberum.blogspot.fr/2017/10/las-vegas-le-malheur-des-uns-fait-le.html
      Le 10 septembre, un internaute avait déjà annoncé l’attentat de Las Vegas et accusé un réseau d’affairistes israélo-américains. Décryptage :
      http://www.panamza.com/071017-las-vegas-chertoff-adelson/
      Le prince saoudien Al-Waleed a admis, lors d’un interrogatoire, qu’il avait envoyé une équipe de tireurs d’élite de l’armée de l’air saoudienne à l’hôtel Mandalay Bay, la nuit du massacre de masse :
      http://numidia-liberum.blogspot.ch/2017/11/massacre-de-las-vegas-la-cia-utilise.html?m=1

      Durant la nuit du 29 au 30 septembre 17, cinq attaques au couteau dans quatre villes du Royaume-Uni :
      https://francais.rt.com/international/43987-nuit-terreur-royaume-uni-cinq-attaques-couteau-deux-morts-plusieurs-blesses
      A Edmonton, au Canada, après avoir attaqué un policier avec un couteau, un homme a foncé dans la foule avec son véhicule.
      https://francais.rt.com/international/44007-camion-fonce-dans-foul-edmonton-terroriste

      Le dimanche 1er octobre, un Tunisien en situation irrégulière, tuait deux cousines de 20 et 21 ans au cri d’« Allah Akbar ». Mauranne, 20 ans, était étudiante en médecine, Laura, sa cousine, 21 ans, était élève infirmière et cheftaine Louveteaux-Jeannettes chez les SDF venue fêter son anniversaire. Il a été abattu par un militaire réserviste. Sans aucun papier d’identité sur lui, les enquêteurs ont dû procéder à l’examen de ses empreintes digitales, lesquelles auraient « matché » dans leurs fichiers avec pas moins de huit identités.

      Le bateau Aquarius qui sillonne la mer au large de la Libye pour « porter secours aux migrants » va devoir mettre les bouchées doubles. On va manquer d’attentats si les terroristes se suicident ou on tire dessus.
      https://www.bastamag.net/Dix-jours-a-bord-de-l-Aquarius-un-bateau-qui-sauve-les-migrants-au-large-de-la


      Le matin du même dimanche, un homme de 37 ans, Timothy J. Bates, fut arrêté près de la Maison Blanche. Cet ancien officier de police de la ville de Memphis avait un arsenal d’armes dans sa voiture mal garée. Il se plaignit que la CIA lui avait implanté une puce dans la tête et que cela lui causait de graves maux de tête, des tremblements et des convulsions….
      http://nypost.com/2017/09/26/former-cop-arrested-near-white-house-had-arsenal-of-weapons/

      Cela ressemble fortement à la fameuse puce dont on parle dans l’Apocalypse !

      Apocalypse 14:11 « Et la fumée de leur tourment monte aux siècles des siècles ; et ils n’ont de repos ni jour ni nuit, ceux qui adorent la bête et son image, et quiconque reçoit la marque de son nom. »

      Apocalypse 16.2 « …Un ulcère malin et douloureux frappa les hommes qui portaient la marque de la bête et qui adoraient son image. »

      Ceux qui l’implantent peuvent donner des ordres à la personne. Comme ce reportage sur des humains testés comme des rats de laboratoire par la CIA le prouve (42 mn 40):

      Que faisait-il donc avec des armes près de la Maison Blanche ?

      • Andrée dit :


        Le 5 novembre 17, une fusillade vers 11h30 avait lieu dans une église baptiste de Sutherland Springs, à une cinquantaine de kilomètres au sud-est de San Antonio dans l’État américain du Texas. L’auteur des coups de feu qui portait un gilet pare-balles, vêtu de noir et armé d’un fusil d’assaut., avait 26 ans et était un ancien membre des forces de l’armée de l’air américaine, dans laquelle il a officié entre 2010 et 2014. Après un passage devant une cour martiale en novembre 2012 pour l’agression de son enfant et de sa femme, Devin Patrick Kelley avait été renvoyé de l’armée en raison de ces problèmes comportementaux. Il fut pris en chasse par un civil, après qu’il ait tué 26 personnes et en avoir blessé autant lors de l’office. L’homme a été retrouvé mort dans son véhicule à une trentaine de km par la police.

  21. Ahmed dit :

    Un point commun dans tous ces attentats, on constate l’utilisation de cette stratégie de la tension bien connue dans le milieu du renseignement. Pour se faire, il infiltre des cellules djihadistes par le biais soit d’agents soit d’informateurs, afin de les manipuler à leur guise. Par exemple, le meneur de l’attaque terroriste de Barcelone, Abdelbaki Es Satty. « L’imam de Ripoll était un informateur pour le CNI » (Centre National de Renseignement espagnol) titrait le quotidien El Pais.

    A l’évidence, l ‘Etat Espagnol « profond » y était impliqué. Car comment pouvait-il ignorer les agissements de son propre indic ? Ne s’était-il pas déjà lié aux membres d’Al-Qaïda qui menèrent les attentats à la bombe du 11 mars 2004 à Madrid, pour fournir des informations moyennant paiement aux services de renseignements espagnols ? Puis Satty se fit arrêter pour avoir tenté d’amener 121 kilogrammes de haschisch en Espagne dans sa voiture depuis le Maroc. Cela n’a pas empéché le CNI de maintenir son contact avec lui quand on l’incarcéra à Castellón de 2010 à 2014. Sorti de prison, il se rendit dans la région de Bruxelles, où étaient basés de nombreux individus impliqués dans les attentats de 2015 à Paris. En 2017, il joua le rôle d’entraineur auprès des jeunes qui ont perpétré ceux de Barcelone, au cours desquels 16 personnes sont mortes et 152 furent blessées. Satty décéda curieusement peu de temps avant lors de la préparation de bombes qui ont accidentellement explosé dans une maison d’Alcanar. Ainsi, à Barcelone, comme avec Charlie Hebdo, l’attentat du 13 novembre à Paris et l’attentat de Manchester le 22 mai, les terroristes étaient connus de la police. Ils œuvraient pour les services de renseignement en tant qu’ instruments des guerres impérialistes occidentales en Libye, Syrie et Irak. Les opérations criminelles de politique étrangère menées par l’OTAN continuent donc depuis des décennies à faire des victimes et à faciliter les attaques contre les droits démocratiques européens. Le but semble bien d’instaurer un régime policier et d’état d’urgence à demeure.

    En Ukraine, le 20 février 2014, l’Otan utilisa la stratégie des snipers de Maïdan pour renverser le gouvernement de Viktor Ianoukovytch, en tuant 80 manifestants. Comme d’habitude, les média occidentaux cachèrent cette opération false-flag. Il en résulta un coup d’état et l’embargo par l’U.E. de la Russie. Exactement ce que souhaitait les Américains. Un journaliste italien a interviewé 3 de ces tireurs d’élite géorgiens, envoyés par leur président Saakachvili, qui en 2008, avait participé à une guerre sanglante contre Poutine ! Comme conseiller, un américain, Brian Christopher Boyenger. Ils avouent que pour 6.000 $ chacun, ils avaient eu la consigne de tirer de l’hôtel Ukraine, aussi bien sur les policiers que sur les manifestants, pour provoquer en final, la signature de l’accord d’association avec l’Union Européenne. Deux jours après, les rebelles prirent effectivement le pouvoir et empêchèrent toute investigation sur cette tuerie.

    • John dit :

      Un procès l’automne dernier a été intenté par rapport au rôle du FBI dans l’attentat Garland, (au Texas) du 3 mai 2015.

      Ce jour-là, un concours de dessins et caricatures sur le thème de Mahomet, le « prophète » des musulmans, se déroulait en présence du Hollandais Geert Wilders et des organisateurs Robert Spencer, qui tient le site Djihad Watch, et Pamela Geller de l’American Freedom Defense Initiative. Ce concours se voulait une réponse à l’attentat de janvier contre Charlie Hebdo. Alors que le concours touchait à sa fin, un peu avant 19 heures, deux musulmans d’Arizona, Elton Simpson et Nadir Soofi, tous deux sympathisants de l’Etat islamique, voulurent pénétrer avec des fusils d’assaut dans l’enceinte du Curtis Culwell Center où se tenait l’événement. Ils descendirent de leur véhicule et tirèrent sur l’agent de sécurité de l’école qui louait le bâtiment abritant le concours ainsi que sur le policier Greg Stevens debout à côté de lui. Bruce Joiner, qui n’était pas armé, fut touché à la jambe. Le policier riposta immédiatement avec son arme de service et abattit les deux terroristes.

      Pendant tout ce temps, un agent du FBI qui avait suivi les djihadistes en voiture prenait des photos de la scène. Une fois les terroristes abattus, il chercha à s’éclipser. Arrêté par la police locale, il dut dévoiler son identité d’agent du FBI. A aucun moment le FBI qui suivait les deux musulmans radicaux depuis plusieurs années et dont l’agent les avaient donc escortés jusqu’au lieu de l’attentat n’est intervenu pour arrêter l’attaque.

      De plus, c’est cet agent qui se faisait passer pour un islamiste, qui avait envoyé quelques jours avant l’attaque à l’un des deux terroristes le message « Tear up Texas » (mettre en pièces). On sait aussi qu’il avait aidé les terroristes à obtenir une des armes utilisées dans l’attaque en faisant lever une interdiction les concernant dans le système de vérification des acheteurs d’armes.

      Pour Robert Spencer, qui tient le site Djihad Watch, si le FBI a guidé les terroristes vers le concours de dessins de Mahomet sans prévoir une équipe pour les intercepter sur place, c’est peut-être parce qu’il souhaitait la réussite de l’attaque.
      https://www.washingtonexaminer.com/victim-of-draw-muhammad-isis-inspired-terror-attack-sues-fbi-accuses-james-comey-of-cover-up
      http://reinformation.tv/fbi-attentat-terroriste-garland-djihadistes-bault-82395-2/

      Cette non intervention, on la retrouve au Bataclan où des policiers armés n’étaient pas intervenus malgré le début du massacre. Dans l’affaire Beltrame du 22 mars 2018 même chose. La police attend une heure après les coups de feu pour intervenir. Pourquoi ? Pour que le terroriste ait le temps d’égorger Beltrame ?

      Mais quels sont les points communs de ces terroristes qui ont frappé la France ? Selon une étude inédite de l’IFRI portant sur 137 d’entre eux :
      – 100% sont musulmans (74% de naissance, 26% convertis)
      – 69% sont Français mais 59% des parents originaires du Maghreb
      – 40% ont été déjà condamnés, 12% signalés, 48% casier judiciaire vierge
      – Âge moyen : 26 ans
      – 58% au chômage
      – 40% sont issus de quartiers défavorisés

  22. Benoit dit :

    Que penser des dénonciations faites à l’encontre du Frère musulman Tarik Ramadan qui semble avoir le même penchant que Strauss-Khan ? Pourquoi les hommes qui commettent l’adultère ne sont-ils pas lapidés ou décapités comme cette femme en Arabie saoudite ?
    http://fr.israelvideonetwork.com/une-femme-decapitee-en-plein-jour-dans-un-pays-musulman-modere-alors-que-la-police-regarde/
    Une chose est sûre, de nombreux Imams n’attendent pas de connaître la vérité pour se prononcer pour lui et non pour les femmes agressées. Ce qui donne un aperçu de leur éthique et de leur sens de la justice !

    Ont-ils lu le livre de l »historien égyptien Helmi Nimnim sur le théoricien du jihad au sein des Frères musulmans, Sayyid Qutb (1906-66) ? Le livre reproduit un article du maître intitulé « Pourquoi je suis devenu franc-maçon », paru dans la revue al-Taj al-Masri (la « Couronne d’Égypte »), le 23 avril 1943. À cette époque, les loges égyptiennes étaient directement contrôlées par les services secrets britanniques. Le roi Farouk en était membre.

    Dès 1942, Sayid Qutb commença à écrire dans ce magazine, véritable porte-parole pour la Grande Loge Maçonnique. Sur la première page de celui-ci est inscrit: “Édité par les Francs-Maçons Supérieur» et Qutb y écrivit l’éditorial d’ouverture. Une telle mise en avant signifiait qu’il était parmi les plus hauts Supérieurs des Franc-Maçons Supérieurs, donc qu’il était déjà depuis plusieurs années dans une loge. Quand Tarik Ramadan dit qu’il est protégé et qu’il n’est pas un homme ordinaire, c’est tout simplement parce qu’il a lui aussi un haut grade de franc-maçon ! L’idée des mondialistes est bien entendu de mettre l’étiquette « islam » aux idées de la franc-maçonnerie pour que les musulmans puissent les accepter..

  23. Lluis dit :


    Témoignage d’un membre actif du GIGN ! « Pendant que les mass médias nous inondent de mariage en Angleterre et de festival de Cannes, bon nombre d’événements classés “faits divers”, de violences inédites sur le territoire national, se mettent en place : comme à Champigny sur Marne, à Nantes le 20 mai lors de la messe de la Pentecôte à la cathédrale perturbée par un « Allahu akbar » » :
    http://www.fdesouche.com/1010159-nantes-folle-rumeur-apres-la-messe-de-la-pentecote
    à Toulouse le 20 au soir, une quarantaine d’individus s’en prennent aux forces de l’ordre :
    http://www.fdesouche.com/1009635-toulouse-les-policiers-attaques-par-40-jeunes#
    à Marseille le 21 mai 2018,

    https://fr.sputniknews.com/france/201805221036491896-policier-course-poursuite-marseille/
    à Vénissieux même jour :
    http://www.fdesouche.com/1009621-venissieux-69-les-policiers-tombent-dans-une-embuscade-mortiers-et-cocktails-molotov
    Grenoble, Courcouronne … « Un scénario de guerilla urbaine est en cours dans un mutisme ahurissant. Notre message est simple : préparez-vous. »

    La nuit du 24 mai 2018 à Cantepau, appelés pour des poubelles en feu, les pompiers et une vingtaine de policiers d’Albi, avec le renfort des gendarmes du Psig se sont retrouvé nez à nez avec une centaines de jeunes du quartier dans le secteur Mirabeau, qui s’en sont pris à eux, en leur jetant des marteaux, des boules de pétanque, des pavés, cailloux et projectiles divers (dont un cocktail molotov qui n’a heureusement pas explosé) et en brûlant plusieurs voitures.
    https://www.ladepeche.fr/article/2018/05/26/2805346-affrontements-entre-jeunes-et-policiers-6-voitures-brulees.html
    Un an avant, le 11 avril 2017, le préfet de Seine-et-Marne décidait de fermer la mosquée de Torcy. Elle le restera durant huit mois. Certains fidèles recherchés, comme Jérémy Bailly, y priaient armés, comme le révéla le journaliste Alex Jordanov dans son livre ‘Les guerres de l’ombre de la DGSI’ : « C’était une caverne d’Ali Baba. Il y avait des kalachs, des armes de poing, des bombes cocotte-minute prêtes à l’emploi, des produits chimiques…»
    https://www.valeursactuelles.com/societe/seine-et-marne-fermeture-dune-mosquee-legitimant-le-djihad-arme-79838

    En Allemagne, pour la première fois depuis la fin de la Guerre froide, le gouvernement, après cinq attentats, dont deux revendiqués par l’organisation État islamique (EI), eut l’intention d’appeler la population à constituer des stocks de vivres et d’eau, écrivait le 21 aout 2016 le Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung. « La population sera obligée de détenir un approvisionnement alimentaire individuel suffisant pour dix jours… Et chaque foyer devra aussi stocker suffisamment d’eau potable pour cinq jours. »
    http://www.ouest-france.fr/europe/allemagne/terrorisme-les-allemands-vont-devoir-stocker-des-vivres-et-de-leau-4428522

    En Autriche, un politicien, Peter Stumptner, conseiller du Parti de la liberté (FPÖ), met aussi en garde. Des rues entières se transforment en ghettos à Linz, une belle ville située au nord du pays.
    https://voiceofeurope.com/2018/05/austrian-politician-warns-entire-streets-are-turning-into-ghettos/
    “Le public occidental est manipulé pour soutenir la migration des hommes musulmans en âge de combattre vers l’Europe.” confirme la politologue autrichienne Elisabeth Sabaditsch-Wolff, qui s’attend même à une guerre civile.

    En Suède, la police suédoise prévient qu’il y aura beaucoup de viols cet été et conseille aux femmes de ne pas sortir tard :
    https://voiceofeurope.com/2018/05/swedish-police-warn-lots-of-rapes-will-happen-this-summer-and-advise-women-not-to-go-out-late/
    Le gouvernement suédois a produit un livret de 20 pages qui sera distribué à l’ensemble de la population du pays, soit 4,8 millions de foyers, pour se préparer à des troubles.
    https://www.msb.se/Upload/Forebyggande/Krisberedskap/Krisberedskapsveckan/Fakta%20om%20broschyren%20Om%20krisen%20eller%20Kriget%20kommer/If%20crises%20or%20war%20comes.pdf
    Un afflux de demandeurs d’asile en provenance du Moyen-Orient et d’Afrique a mis à rude épreuve le système de protection sociale et le système judiciaire pénal. La criminalité à Malmö et à Stockholm a grimpé en flèche. 14% des jeunes femmes et 1,2% des jeunes hommes (de 16 à 24 ans) ont été « victimes d’agressions sexuelles ou de harcèlement » en 2016. Le fait qu’une grande partie de la criminalité est commise par des migrants est passé sous silence.
    https://bra.se/nytt-fran-bra/arkiv/press/2017-11-15-fler-privatpersoner-utsatts-for-brott.html

    En Grande Bretagne, Tommy Robinson fut condamné à 13 mois de prison pour avoir cherché à filmer devant le tribunal de Leeds des coupables de viols d’enfants, comme ce Suleman, prof de Coran, envers une petite fille de 11 ans :
    https://www.express.co.uk/news/uk/465538/Islamic-teacher-who-molested-girl-11-escapes-jail-as-wife-doesn-t-speak-English

    En France, le 3 octobre 2018 partait Gérard Collomb de son poste de ministre de l’Intérieur, après quelques phrases apocalyptiques : « en France, il y a un séparatisme. Il y a des quartiers qui sont sous la loi des narcotrafiquants et des islamistes. Aujourd’hui, les Français vivent côte à côte ; demain, ils pourraient vivre face à face. » C’est en fait l’annonce d’une guerre civile. Il a dit aussi qu’il n’y a plus d’autorité de l’État. « Le pays est au bord de l’explosion, et le gouvernement ne s’en rend pas compte », a dit en substance Collomb. « Car il n’y a pas que les ghettos où règne la loi du plus fort, narcotrafiquants ou imams salafistes, il y a la gestion des migrants, « sérieux problème… que l’on a transformé en situation ingérable. » On apprend ensuite que le budget du ministère de l’Intérieur, qui représente quand même plus de 19 milliards d’euros n’est absolument pas géré. Que personne n’est capable d’avoir une quelconque vision sur ce qu’il en est de l’évolution de la masse salariale, et qu’il n’y aucune comptabilité. Il y a cinq directions de l’informatique qui, chacune, travaille dans leur coin, sans aucune coordination avec les autres. Et c’est pareil dans tout le pays, comme à l’Éducation Nationale, incapable de chiffrer le nombre de fonctionnaires qu’elle emploie. Les tableaux de bord les plus basiques qui permettraient de prendre des décisions n’existent pas. Selon les mots même de Gérard Collomb, l’État ne survit que par le dévouement des fonctionnaires qui s’échinent dans des conditions déplorables à remplir leurs tâches sur le terrain.

    (Édouard Philippe le remercie en quatre mots secs, puis lui prend la main pour lui dire adieu, mais Gérard Collomb ne le regarde même pas et part sans se retourner !)

    Pourtant les aides allouées aux musulmans venus s’installer en Europe sont importantes. Un journaliste algérien parle même que 80% d’entre eux vivraient grâce aux aides sociales et que comme il est indiqué dans les textes, voler un mécréant est permis.
    https://ripostelaique.com/un-musulman-qui-vole-un-infidele-recupere-le-butin-qui-revient-a-allah.html

    Cette notion de vol se retrouve évidemment dans le judaïsme puisque l’islam vient des judeo-nazaréens :
    Babha Bathra (54b) : « La propriété d’un chrétien appartient au premier Juif qui la réclame. »

    Début juillet 2019, on apprenait que quatre adolescents de 11 à 13 ans meneurs d’un groupe d’agresseurs d’élèves de L’Institut Notre-Dame à Valence (Drôme) avaient enfin été identifiés par la police. Ils faisaient régner la terreur aux abords de l’établissement par des agressions à répétition, insultes, crachats, passage à tabac, contre des élèves rentrant seuls chez eux. Les quatre meneurs, blacks et beurs, ont déclaré que leur objectif était de « casser du gwer », terme dérivé du mot arabe « gaouri » signifiant « le blanc » et désormais de plus en plus usité dans les faunes racistes des quartiers de moins en moins sûrs pour les Européens.

    Mais ne retrouve-t-on pas là l’idéologie distillée par la présidente du parti des indigènes de la République, Houria Bouteldja, théoricienne du racisme antiblanc et inspiratrice de Nique la France ?

    Pierre Hillard : Le Grand Remplacement (à 20 mn), un plan concerté (30 mars 2019) et l’anticatholicisme d’Hitler :

    • Lea dit :

      Déclarer ouvertement sa Foi chrétienne, comme le fait ici l’attaquant vedette polonais, espoir de la représentation nationale, Robert Lewandowski, va devenir un acte héroïque, même au sein de l’Europe :

    • Naouri dit :


      F.Willam Engdhal propose avec son livre ‘Le charme discret du Djihad’ de remonter le temps et de se replonger dans les racines de ce djihadisme dont la présentation par les médias confine au simplisme quand elle ne sert pas quasiment officiellement l’agenda de ce conflit de civilisation que semblent tellement vouloir certains dirigeants occidentaux.

      L’auteur nous plonge directement dans cette utilisation massive de combattants islamistes importés que l’on retrouve dans tous les conflits depuis l’Afghanistan jusqu’à ce jour en Syrie. William Engdhal, vivant en Allemagne, fait la part belle à la situation de l’islamisation dans ce pays. Cette histoire n’est pas du tout récente, tombant du ciel avec la dernière vague de migrants. Elle plonge ses racines dans les alliances géopolitiques entre une Allemagne contrainte géographiquement en Europe Centrale et un Empire Ottoman qui n’en finit pas de mourir. L’Allemagne nazie hitlérienne saura trouver des alliés au Moyen-Orient pour contrebalancer les effets des accords Sykes-Picot de la fameuse déclaration Balfour notamment les tristement célèbres Frères Musulmans, pendants des wahhabites, contrôlés eux par les anglo-saxons. Il développe particulièrement la création et le développement d’un mouvement dont on a récemment entendu parler, celui de Fethullah Gülen. On profite de ces masses musulmanes en colère et inemployées pour les jeter sur tous les ennemis de l’Empire, le communisme d’abord, puis après 1990, les États ne se soumettant pas assez vite au nouvel imperium. Le grand fait d’arme des années 90 aura été d’utiliser l’Afghanistan pour créer cette armée de mercenaires, sacrifiables à merci, pour achever l’Empire Soviétique. Gagnées par l’hubris, les élites anglo-saxonnes aidées par les pétro-monarchies vont pousser leur avantage sans complexes et sans limites. La Bosnie sera la première guerre construite sur ce modèle avant le Kosovo, la Tchétchénie, la Libye et plus récemment la Syrie. Ainsi en Afrique, au Caucase, dans les révolutions colorées, en Ukraine, on retrouve les mêmes ONG ; les mêmes ambassadeurs américains ; les mêmes armées privées ; le trafic de drogue, d’armes, d’êtres humains et d’organes, à grande échelle ; les contrats d’armements sur un fond politico-religieux bien au delà de l’Islam, avec les chrétiens évangélistes aux USA, le sionisme international avec sa filiale Israélienne et ses envies d’expansion, le pan-ottoman qui étend son influence jusqu’aux portes de la Chine, au Xinjiang.

      Interview de William F. Engdhal :

      SF : Votre livre est un voyage étonnant au cours de ces cent dernières années et même plus. Il se termine juste avant la guerre de Syrie et l’élection de Donald Trump. Comment analysez-vous les événements les plus récents autour de MBS ?

      WE : Eh bien, ce sont là trois questions extrêmement complexes. Je vais essayer de répondre du mieux que je peux en si peu de mots. Ma propre opinion après avoir suivi les événements d’aussi près que n’importe quel profane le peut, c’est que quelque chose ne colle pas avec toute cette affaire Khashoggi. Ce qui est remarquable, c’est le rôle central que le président turc Erdogan a joué. Il prétend détenir des cassettes accablantes, mais il ne les publie pas, ou il dit les avoir montrées, ou partiellement, nous ne savons pas vraiment, à la directrice de la CIA, Haspel. D’après leurs récits, les médias de l’establishment mondial considèrent MBS comme un tueur effroyable dans cette affaire. La CIA cible MBS. Le président américain, Donald Trump, le critique aussi mais refuse d’exiger sa démission ou de le déclarer coupable. Il cite les gros contrats d’armement et les emplois américains. La vraie raison, à mon avis, va beaucoup plus loin. Se peut-il que ce cas bizarre, avec tant de questions sans réponse, soit une tentative de la part d’agences secrètes de renseignement, y compris de la CIA, de rompre les relations entre l’Administration Trump et MBS ? Ce qui est remarquable, c’est que la principale source médiatique d’une grande partie des accusations macabres était un site en ligne financé par le gouvernement du Qatar et qui serait proche des Frères musulmans (FM) ou associé à eux, une organisation que MBS et la monarchie saoudienne ont interdite en Arabie saoudite comme menace à la sécurité nationale, et que Erdogan est signalé comme ayant des liens étroits avec ces mêmes Frères et avec le Qatar. Cela d’autant plus que les mêmes médias grand public qui ont hurlé si fort, sous la houlette de Jeff Bezos, directeur du Washington Post et d’Amazon, lié à la CIA, à propos du traitement présumé de Khashoggi par les Saoudiens, ont été silencieux quelques semaines après que le régime saoudien ait tué un autre journaliste. J’estime qu’il y a une énorme bataille entre factions au sein de la famille royale saoudienne et que des personnalités comme Al Waleed, avec ses liens étroits avec Obama et des personnalités politiques américaines clés, ainsi qu’avec Al Qaeda, sont liées au camp opposé. Nous avons maintenant la décision du président Trump de retirer enfin les troupes de Syrie et les critiques libéraux de Trump protestent. Curieux, n’est-ce pas ? Je soupçonne qu’il y a eu un accord silencieux entre Trump et Poutine à ce sujet en Syrie qui a surpris la faction pro-guerre. Les liens entre les Frères musulmans et la CIA remontent à l’immédiate après-guerre à Munich où le chef de la station locale de la CIA a « découvert » un groupe de cadres de la confrérie musulmane qui avait travaillé pour les nazis contre l’Union soviétique pendant la guerre. La CIA a commencé à utiliser ces gens pour ses opérations secrètes. Puis, dans les années 1950, après l’échec de la tentative d’assassinat de Nasser par les FM en Égypte, la CIA a introduit clandestinement les dirigeants des FM en Arabie saoudite où ils ont organisé une fusion de l’idéologie primitive de l’islam sunnite wahhabite avec le programme politique des Frères musulmans, en utilisant les fonds pétroliers saoudiens pour financer la propagation mondiale de l’idéologie militante. Depuis lors, la CIA a joué un rôle secret dans le pilotage de l’agenda de la confrérie musulmane jusqu’à et y compris l’administration Obama où la secrétaire d’État Hillary Clinton a été conseillée par Huma Abedin dont la famille est à un haut niveau des FM en Arabie saoudite et aux États-Unis.

      SF : Plus précisément, beaucoup de soldats de Daesh sont de retour en Europe, dans le flot des migrants. De nombreuses mosquées sont encore contrôlées par l’Arabie Saoudite ou la Turquie. Doit-on craindre une guerre religieuse en Europe ? Une sorte de scénario algérien.

      WE : Je considère plutôt qu’il s’agirait d’une sorte de guerre sociale qui aurait des conséquences désastreuses pour la stabilité en Europe si l’on permettait qu’elle se poursuive. Il y a des ONG politiques, comme celles de Soros, qui poussent délibérément à l’ouverture des frontières. L’essence de la souveraineté pour les nations comme pour les êtres humains est la définition des frontières. Certains milieux politiques, comme autour de l’actuelle chancelière allemande, semblent vouloir supprimer ces frontières. Comme nous le constatons depuis mars 2015, cela a d’horribles conséquences sociales. Comme le voient les citoyens ordinaires, le gouvernement allemand réduit les prestations sociales, l’argent pour les écoles maternelles, les écoles ou les pensions tout en dépensant des dizaines de milliards de dollars de l’argent des contribuables pour nourrir et loger les réfugiés, la plupart étant des jeunes hommes seuls, environ 65%, et la plupart d’entre eux sans compétences ni éducation. En 2017, officiellement, les coûts pour le contribuable s’élevaient à plus de 21 milliards d’euros. On me dit que les coûts cachés amènent l’addition au delà des 30 milliards. Cette perception est, je pense, la principale raison pour laquelle les conservateurs et les sociaux-démocrates du SPD ont tant perdu. Les gens ont perdu confiance en leurs représentants élus. En Allemagne, on m’a dit que la police avait reçu l’ordre de minimiser la violence des immigrants à l’encontre des citoyens, mais qu’un nombre incalculable de terroristes radicaux de Daesh ou d’Al-Qaïda sont entrés dans l’UE au cours de cette récente vague. J’ai même entendu dire que les membres de Daesh organisent – pour beaucoup d’argent – le trafic maritime en Italie, en Espagne ou ailleurs. Tirez-en vos propres conclusions. J’ai connaissance d’informations selon lesquelles le gouvernement turc finance de nombreuses mosquées en Allemagne, où la population d’origine turque est le groupe musulman le plus important. Les données sont difficiles à obtenir parce que les mosquées ne sont pas enregistrées. Selon la constitution allemande, il n’y a pas d’obligation d’enregistrement pour les associations religieuses. Mais on estime que l’Union turco-islamique pour les affaires religieuses (DITIB) gère environ neuf cent mosquées dans le pays, y compris la mosquée centrale de Cologne que Erdogan est venu inaugurer plus tôt cette année. Si Erdogan soutient effectivement les Frères musulmans, de nombreux cercles allemands s’en inquiètent. Le rôle actuel de l’Arabie saoudite dans le financement des mosquées et des prédicateurs de haine en Europe est lié à la Ligue mondiale musulmane financée par les Saoudiens. Il reste à voir si le roi saoudien actuel et MBS sont sincères lorsqu’ils affirment vouloir mettre un frein au financement de l’idéologie salafiste radicale dans le monde. En ce qui concerne le scénario pour les États membres de l’UE, si nous regardons la récente réunion l’ONU à Marrakech sur les migrations pour voir qui est derrière, nous trouvons un groupe mondialiste déterminé à détruire les États-nations par tous les moyens. Difficile à croire, mais regardez les citations de gens comme Peter Sutherland, maintenant décédé.

      SF : L’empire mondial, renforcé au Moyen-Orient par les États-Unis, Israël et l’Arabie Saoudite, s’effondre-t-il ? Et la partie la plus faible du système financier est-elle centrée autour de Wall Street ou de la City de Londres ?

      WE : Je reformulerais la question si vous me le permettez. La structure géopolitique qui a émergé à Washington et à Wall Street, surtout depuis l’assassinat de JFK par la CIA, s’effondre-t-elle ? Je fais référence en détail, dans mon livre, aux moudjahidines afghans de la CIA et à Oussama ben Laden, qui a toujours été un homme des services de renseignements saoudiens et de la CIA. Suivez la carrière du prince Turki al-Faisal al Saud qui a dirigé les services de renseignements saoudiens jusqu’à sa démission surprise quelques jours avant le 11 septembre 2001 pour devenir ambassadeur du Royaume Saoudien à Londres, puis à Washington. Dans les années 1980, il a dirigé la carrière de Ben Laden à la demande de la CIA. Ou encore celle du prince Al-Waleed bin Talal, qui possède un gros morceau de Citibank à Wall Street, de News Corporation, le réseau de Murdoch ou de la 21st Century Fox d’Hollywood et de Facebook. Il faisait partie des personnes arrêtées par MBS en novembre 2017 pour blanchiment d’argent, corruption et extorsion. Il est rapporté aux États-Unis qu’al-Waleed a été l’un des principaux « contributeurs » pour les membres du Congrès américain ou d’hommes politiques tels que Obama. Je suis de plus en plus d’avis que cette cabale post-1945 ou post-1963 est en crise profonde. Si les enquêtes en cours sur la Fondation Clinton pour des activités présumées criminelles et peut-être traîtresses alors qu’Hillary Clinton était secrétaire d’État aboutissent à de véritables condamnations, cela aura un impact dévastateur sur ce réseau mondial. Ce groupe contrôle Wall Street, la Fed et la City de Londres. Reste à voir jusqu’à quel point il est faible.

      SF : Après avoir lu ou écrit tant de livres, tant d’articles, quelle est votre opinion sur l’Islam ? Une religion mal comprise ? Un outil politique pour conquérir le monde ? Une réaction saine au mouvement de colonisation des élites occidentales ?

      WE : Je pense qu’il y a eu un changement visible majeur dans certaines parties du monde musulman, en particulier dans les années 1980 et 1990, avec l’émergence d’un mouvement d’islam politique et radical. Cela revient à ce que je décris dans le livre comme le « mariage fait en enfer » négocié par la CIA, pour amener les Frères musulmans en Arabie Saoudite afin de créer une propagation politique mondiale de cette idéologie enveloppée dans une robe wahhabite. Aujourd’hui, cette opération menace la paix dans de nombreuses régions du monde. Il est important de comprendre le rôle de la CIA en particulier, des figures clés comme Graham E Fuller, dans ce vaste projet. Ils étaient derrière Hillary Clinton et le « printemps arabe » de la CIA de l’époque Obama. Les liens entre la Secrétaire d’État Clinton, Obama, Huma Abedin et les Frères musulmans ont été largement documentés. Une telle radicalisation fanatique crée sa propre dynamique. Les Frères musulmans, depuis leur création en Égypte dans les années 1920, ont toujours été un mouvement politique se cachant derrière une façade religieuse. Pendant la guerre, l’un de ses personnages clés, le Grand Mufti de Jérusalem travailla avec Himmler pour tenter d’exterminer autant de Juifs que possible, parfois même plus que ce que Himmler voulait. Si vous pensez « franc-maçon » en pensant Frères musulmans, beaucoup de choses s’éclairent à mes yeux.

      SF : Vous savez avec ce livre et le travail de votre traducteur que votre analyse est bien connue par le mouvement anti-système dans le monde francophone. Que pensez-vous de ce monde « français » ? Et aussi sur le récent mouvement « Gilet Jaune » ?

      WE : Je suis ce mouvement du plus près possible, étant donné que les médias allemands grand public occultent la plupart des aspects des protestations du mouvement des Gilets Jaunes. Ce que j’entends des manifestants français, c’est qu’il ne s’agit plus maintenant de taxes sur l’essence. Cela se transforme en une protestation majeure contre des décennies de pillage systématique de l’économie française, de la prétendue mondialisation, de la prise de contrôle des banques françaises, de la corruption politique hors de contrôle. Le banquier Macron n’a aucun contact avec sa nation. C’est ce que je ressens. Si c’est vrai, c’est la plus grande peur de ces cercles d’élite, une population qui pense, qui est éveillée. Je vois des preuves de sales tours, des agents provocateurs qui essaient de qualifier les manifestants de violents, mais cela ne semble pas fonctionner.

      SF : Selon votre page Wikipedia, vous vivez en Allemagne…. Vous avez une position intéressante pour analyser les deux sociétés, allemande et américaine. Que pensez-vous d’elles ?

      WE : Essentiellement la même maladie, la financiarisation et la mondialisation des deux pays créent la même polarisation entre le 1 % supérieur et le reste. La classe moyenne est en train d’être détruite, la pauvreté s’accroît, les villes font faillite, car des entreprises comme Amazon ou Walmart détruisent les économies locales. La qualité des aliments est détruite par les OGM et les herbicides comme le glyphosate. La plupart des gens ont l’impression que les choses empirent, mais ne voient pas encore pourquoi. La raison pour laquelle Trump est devenu président est qu’il était le seul homme politique en Amérique à parler de cela dans un langage avec lequel le peuple pouvait être d’accord. Reste à voir s’il tiendra ses promesses. S’il le fait, il obtiendra un second mandat.

      SF : Y a-t-il un « écho » dans les médias grand public du mouvement français des « Gilets Jaunes » dans leurs médias ?

      WE : Si par écho, vous voulez dire un reportage honnête ? Non. Les médias grand public cherchent désespérément à occulter la dimension réelle des protestations du mouvement « Gilet Jaune ».

      SF : Aussi du point de vue démographique, moins de WASPs aux USA et moins d’Allemands en Allemagne, que pensez-vous de ces deux destins de la « vieille » population ?

      WE : C’est un thème complexe. La plupart des pays industrialisés ainsi que la Chine et d’autres pays traversent une crise du vieillissement et manquent de nouvelles naissances. La cause est complexe, mais il est clair que l’inquiétude économique de la population au fil des ans va jouer un rôle important.

      http://lesakerfrancophone.fr/f-william-engdhal-le-charme-discret-du-djihad


      Autre livre, celui d’Olivier Barruel, ‘La Bombe Humaine, itinéraire d’une djihadiste’ . Ce reporter a mené pour le magazine 66 Minutes de M6 une enquête sur la djihadiste française la plus recherchée au monde, une Bretonne convertie à l’islam radical et à la terreur. Une descente hallucinante dans les ténèbres de Daech. Emilie König, alias Samra, Morganne la Lorientaise ou encore Ummu Tawwab a été l’une des premières femmes à partir combattre en Syrie.

  24. Esther dit :


    Le 20 mars 2019 en fin de matinée, Ousseynou Sy, 47 ans, ramasse comme prévu 51 passagers, élèves de 5e et leurs trois accompagnateurs, dans un gymnase pour les reconduire à leur école, un trajet de moins de 3 km. Il en fera finalement une trentaine, détournant son bus pour prendre la route de l’aéroport de Milan, menaçant les enfants de mort, dans un acte prémédité visant, selon le parquet de Milan, à venger les migrants morts en Méditerranée. «Il a barricadé toutes les portes de sortie avec des chaînes. Il m’a montré un couteau et m’a dit d’attacher tous les enfants», a raconté aux journalistes la surveillante scolaire chargée d’accompagner les enfants, Tiziana Magarini. Bloqué sur l’autoroute après l’intervention des carabiniers, alertés par des enfants, il est maîtrisé juste après avoir incendié son bus. Heureusement les forces de l’ordre parviennent à faire sortir tous les enfants à temps.

    Ousseynou Sy avait acquis la nationalité italienne en 2004 à la suite de son mariage avec une femme de cette région du nord de l’Italie avec laquelle il a eu deux fils, aujourd’hui adolescents, et dont il s’est séparé.

    Guglielmo, l ‘un des enfants qui s’enfuyait du bus en flammes, cria « Dio, ti amo ». Les journalistes n’entendirent que la fin, pensant que c’était une déclaration d’amour à une fille. Il dut préciser plus tard qu’il s’adressait en fait à Dieu « Nous étions tous désespérés dans le bus et je voulais aussi faire ma propre prière. Et quand nous avons réussi à nous sauver, il m’a semblé que cela s’était réalisé et je voulais donc remercier ». Du coup, cela les a moins intéressés.

    Psaume 8:2 : « Par la bouche des enfants et de ceux qui sont à la mamelle Tu as fondé ta gloire, pour confondre tes adversaires… »

    Le père Claude Grou (77 ans), de la congrégation de Sainte-Croix, recteur de l’Oratoire Saint-Joseph du Mont Royal à Montréal, a été agressé à l’arme blanche à deux reprises, au thorax et au flanc, par Vlad Cristian Eremia (26 ans), le matin du 22 mars 2019 durant une messe retransmise en direct sur internet et à la télévision :

    Le journal allemand Welt am Sonntag a publié le 28 avril 2019 la liste des 31 221 attentats islamistes faisant 146 811 victimes depuis le 11/09/01 dans le monde.
    http://www.contre-info.com/wp-content/uploads/2019/04/Die-Welt-am-Sonntag-28-04-2019.pdf


    Cela n’empêche pas Collomb et Castaner d’inaugurer le 19 septembre 2019, l’institut musulman de Lyon, aux côtés du chef de la Ligue islamique mondiale (salafiste). Les hommes aveuglés par le pouvoir et l’idéologie continueront de piétiner la mémoires des Français tombés sous le coup du jihad pour récupérer quelques voix aux prochaines élections. Son directeur est le recteur de la mosquée de Lyon, Kamel Kabtane, un soutien de Tariq Ramadan et une personne qui a invité lors de séminaires des Frères Musulmans bien connus comme Youssef Ibram et Omar Abd Al Kafi (en juin 2014) ou encore Zakaria Sedikki de l’UOIF. L’imâm Abdelkader Bouziane, expulsé en Algérie pour ses propos sur la lapidation, donnait aussi des conférences dans la mosquée de Kabtane. Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale, Mohammed Ben Abdul Karim Al-Issa, y était en tant que représentant de l’Arabie Saoudite qui a en partie financé l’endroit. Dans sa thèse de doctorat il validait le jihâd armé offensif ou le meurtre des apostats.
    https://islamisation.fr/2019/09/17/le-dirigeant-de-la-ligue-islamique-mondiale-a-paris-sa-these-valide-le-jihad-et-le-meurtre-des-apostats/

    • Younès dit :

      A Bordeaux, dans la Mosquée El-Houda, on a l’imam Tareq Oubrou, un ancien frère musulman (jusqu’en mai 2018) et salafiste à deux doigts de partir faire le dijhad. Dans les années 90, il faisait la promotion de la restauration d’un califat islamique (ce qui est normal puisque cette réunion de musulmans est une obligation). Cela n’a pas empéché le maire de la ville, Alain Juppé, de le décorer en 2013 de la Légion d’honneur.

      Omar Djellil, musulman ayant fréquenté longtemps sa mosquée, a publié en 2016 une vidéo de presque une heure pour dénoncer les graves dérives d’Oubrou qui est allé jusqu’à couvrir 3 imams violeurs et dire aux victimes qu’elles étaient « possédées par des djinns blancs » :

      Apparemment, sa Taqîya s’est mis en place à partir de 2011. Il a dit à ses fidèles: « A partir de maintenant, faites profil bas, ne dites plus rien ».

  25. Aymen dit :

    Le 3 octobre 2019, vers 13 heures, quatre fonctionnaires sont décédés dans les locaux de la Préfecture de police située sur l’île de la Cité de la capitale. Ils ont été tués, à l’aide d’un couteau en céramique muni d’une lame de 33 cm, par l’un de leurs collègues, employé comme spécialiste de la maintenance informatique au sein de la très sensible Direction du renseignement de la préfecture de police de Paris (DRPP), d’où son habilitation « secret défense ». La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye dénonça « les élucubrations sur les réseaux sociaux », soulignant qu’il n’y avait « pas d’indication sur une éventuelle radicalisation » de l’auteur des meurtres. Ainsi le parquet national antiterroriste ne fut pas saisi de l’affaire dès ses débuts. C’est la démarche inverse qui a été faite.
    https://actu.fr/societe/attaque-la-prefecture-police-paris-pas-dindication-sur-une-eventuelle-radicalisation_28169333.html
    Pourtant Daesh avait des informateurs au sein des administrations. Ils étaient souvent chargés d’enquêter sur les Français voulant rejoindre la Syrie. Peut-être que n’en ayant plus besoin, on lui a permis de mourir en « martyr » pour qu’il puisse rejoindre 72 femmes vierges au paradis. « Et ils auront des Houris aux grands yeux noirs, semblables aux perles », clame Allah le Tout-puissant dans la sourate « El Waqi’a » (L’Evènement). (Les Houris sont de splendides femmes répondant aux canons de la beauté arabe). « En vérité nous les avons créées dans un but particulier. Nous les avons créées vierges », ajoute Allah. Il le redit encore dans la sourate « Ar-Rahman » (Le Miséricordieux) : « Il y aura de très bonnes et de très belles femmes. Des vierges aux grands yeux noirs retirées sous leurs tentes. Jamais homme ni Génie ne les a déflorées ». « Quant à ceux qui sont vertueux… des éphèbes, aussi beaux que des perles dans leur écrin, circuleront autour d’eux pour les servir. » dit Allah dans la sourate « At-Tour » (le Mont). Ceci est redit dans la sourate « Al Insane » (l’Homme) : « Et là circuleront autour d’eux des enfants à l’éternelle jeunesse; quand tu les verras, tu penseras que ce sont des perles défilées ».
    https://ripostelaique.com/musulmans-reflechissez-72-vierges-chacun-dans-le-paradis-eternel-comment-on-fait.html
    Ici le tueur « neutralisé » par un jeune des forces de l’ordre arrivé récemment :

    Pourtant l’employé administratif s’était converti à l’islam en 2008. Une clef USB retrouvée chez lui, contenait des vidéos de décapitations d’ISIS et les coordonnées de dizaines de policiers ! Était-ce pour les inviter à un barbecue ?
    http://www.leparisien.fr/faits-divers/attaque-a-la-prefecture-l-inquietante-cle-usb-retrouvee-chez-l-auteur-de-la-tuerie-07-10-2019-8168076.php
    Les familles des tués devraient porter plainte ! Pourquoi ? Parce que ce n’est pas la première fois qu’un type comme Harpon est retrouvé avec une clé USB comprenant de nombreux noms d’agents des renseignements.

    Se souvenir en 2017 de cette jeune femme, Mina B., fichée S, qui avait sa clé USB remplie elle aussi de documents et fichiers de police sensibles, comprenant notamment une liste… de 2 626 agents du renseignement ! Cette liste, qui avait été toutefois effacée (mais que les enquêteurs ont réussi à restaurer), datait de 2008. Elle contenait les noms, matricules et affectations de l’ensemble des agents du corps des gradés et gardiens nommés lors de la Commission administrative paritaire nationale (CAPN) du 19 juin 2008. Il s’agit de personnels issus de la DCRG (Direction centrale des renseignements généraux) et de la DST (Direction de la surveillance du territoire), deux services partiellement fusionnés pour créer la DCRI.
    https://www.lepoint.fr/societe/exclusif-les-noms-de-2-626-agents-du-renseignement-aux-mains-d-une-radicalisee-10-04-2018-2209549_23.php

    L’analyse poussée de son portable démontra ses liens avec un prédicateur d’une mosquée du Val-d’Oise connu de la DGSI. En garde à vue, sa femme malentendante comme son mari, a indiqué aux enquêteurs qu’il avait été agité la nuit précédant l’attaque, et qu’il avait « entendu la voix de dieu ». Le tueur Mickaël Harpon fréquentait la mosquée dite de la Fauconnnière, du nom du quartier où se trouve la mosquée de l’Association Musulmane Gonesse. Parmi les prêcheurs invités se trouve Youssef Baouendi, dirigeant le Bureau de l’organisation de la Ligue islamique Mondiale basé à Mantes-la-Jolie. C’est un signe clair de compatibilité avec le salafisme saoudien. Il faut dire que l’imam de la mosquée de Gonesse, le marocain Hassan El Houari, est membre du Conseil théologique des musulmans de France, composé à sa grande majorité de prédicateurs de la mouvance Frères Musulmans. On y trouve notamment : Ahmed Jaballah, ex président de l’UOIF et membre du Conseil européen de la fatwa (CEFR) et de l’Union internationale des savants musulmans (UISM), tous deux présidés par Youssef Al Qaradawi, le guide spirituel des Frères Musulmans. Larbi Becheri également membre du CEFR et de l’UISM et responsable de l’école de charia des Frères Musulmans en France , l’IESH. Il est diplômé de charia de l’Université de Médine comme un autre membre, Ounis Guergah, membre du CEFR et de l’UISM, professeur de théologie musulmane et directeur des études à l’IESH de Paris, imam-khatib. Dans un prêche de septembre 2019 l’imâm de Gonesse El Houari défendait l’idée d’un Etat Islamique, non dans la forme terroriste de Daesh certes, mais tout de même un Etat musulman régi par les lois de l’islam. Il cite dans ses conférences le juriste Ibn Taymiyya (+1328) (tout comme Youssef Baouendi), inspirateur des islamistes modernes, qui a écrit dans son traité ‘La distinction entre les alliés’ : « Quant au hadith raconté par certains selon lequel le Prophète est supposé avoir dit au retour de la bataille de Tabouk (localité en territoire byzantin, 630) : « Nous revenons du djihâd mineur pour mener le djihad majeur »…c’est un faux hadith, qui n’a pas d’origine, et aucun de ceux qui connaissent les mots et actes du Prophète ne l’a transmis. Combattre les incroyants est la plus grande des causes. En fait, c’est la meilleure chose qu’une personne peut rechercher. Allah dit, Coran, 4:95 : « Ne sont pas égaux ceux des croyants qui restent chez eux-sauf ceux qui ont quelque infirmité- et ceux qui luttent corps et biens dans le sentier d’Allah. Allah donne à ceux qui luttent corps et biens un grade d’excellence sur ceux qui restent chez eux. Et à chacun Allah a promis la meilleure récompense , et Allah a mis les combattants au dessus des non-combattants, en leur accordant une rétribution immense. » Pas étonnant qu’on trouve sur leurs pages facebook ce genre de propagande :

    Le prefet de police de Paris est venu faire son petit discours après avoir proposé comme d’habitude des psychologues, un livre de condoléance, une minute de silence.

    Macron, la maire de Paris, des parlementaires… sont venus le soutenir. Pas un seul ne s’est demandé s’il fallait continuer à faire venir en grand nombre les migrants musulmans. Pour le responsable de la mosquée de Paris, Abdallah Zekri, Castaner serait de collusion avec l’UOIF et la Ligue islamique mondiale.

Répondre à Antoine Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s