L’Islam, religion incohérente, cherche-t-elle à s’imposer dans l’ Europe décadente ?

Paris islamique.

Selon un article du Monde du 24 janvier qui se base sur un sondage Ipsos, 8 Français sur 10 jugent que la religion musulmane cherche à imposer son mode de fonctionnement aux autres. Enfin, plus de la moitié pensent que les musulmans sont  en majorité  (10 %) ou  en partie (44 %)  intégristes , sans que l’on sache ce que recouvre ce qualificatif. Rarement la défiance envers l’islam aura été aussi clairement exprimée par la population française.

https://www.lemonde.fr/religions/article/2013/01/24/74-des-francais-jugent-l-islam-intolerant-les-musulmans-doivent-entendre-cet-avertissement_6002436_1653130.html

.

Pourtant notre civilisation judéo-chrétienne, sabordée par les francs-maçons, se transforme petit à petit en une société zombie.  Maximilien-Marie Kolbe

Les occidentaux n’ont plus que le boulot, métro, dodo pour se donner une raison de vivre ! Consommer est devenu le but suprême de l’existence des individus. Tout acte d’Amour et non d’amour est supprimé. Tout ce qui est contre-nature est sublimé.  Alors certains cherchent de quoi se nourrir spirituellement ailleurs… Oubliant l’héritage pourtant remarquable laissé par leurs ancêtres. Maximilien-Marie Kolbe ne disait-il pas  que « Cette haine mortelle pour l’Église de Jésus-Christ et pour son Vicaire n’était pas une simple gaminerie d’individus dévoyés, mais une action systématique découlant du principe de la franc-maçonnerie : Détruisez toute religion quelle qu’elle soit, surtout la religion catholique. » Les Européens autochtones, vivent indéniablement une période de « fin de civilisation », qui ressemble à s’y méprendre à celle vécue par les contemporains de la fin de l’Empire romain d’Occident. L’étude de quelques grandes civilisations européennes défuntes démontre que l’homogénéité ethnique est l’une des conditions fondamentales de l’implantation, puis du rayonnement d’une civilisation originale. La perte du sens de l’effort collectif, l’incorporation importante de populations ou de croyances issues d’autres continents sont les conditions idéales pour amener la dégénérescence, puis la mort d’une civilisation, c’est-à-dire l’instauration d’un nouvel « âge des ténèbres ». Rome et l'IslamCette « cinquième colonne » voulue par les mondialistes babéliens est bien destinée à affaiblir l’Europe et provoquer une guerre civile, lors de l’effondrement économique artificielle en préparation :

Et conquérir Rome
https://lesobservateurs.ch/2020/01/25/rome-des-musulmans-prient-directement-devant-la-basilique-sainte-marie-majeure/#comment-308350
et l’Andalousie n’est-il pas déjà devenu un devoir islamique pour ces intégristes ?

alandalus.jpg

Tariq-ibn-Ziyad-1La bonne entente qui aurait existé entre les juifs, chrétiens et musulmans dans l’Espagne médiévale est un mythe. Du franchissement du détroit de Gibraltar  en 711 par  Tariq ibn Ziyad, pour prendre Tolède à la reprise par les rois catholiques de Grenade en 1492, presque huit siècles se sont écoulés avec comme choix pour les habitants, soit de se convertir, soit de payer l’impôt de dhimmitude, soit de s’exiler. Le statut du non musulman était de rang inférieur. Ne devait-il pas baisser les yeux devant un musulman et son témoignage au tribunal ne valait-il pas que la moitié de l’autre ? Il n’y a qu’au Liban que l’on constate encore à l’heure actuelle, une certaine harmonie entre les croyants, tout simplement parce que les chrétiens participent au pouvoir. Malheur à ce pays si cela n’était plus le cas.

https://www.institutmontaigne.org/blog/democraties-resilientes-liban-quel-avenir-pour-la-democratie-de-consensus

.

Quand est-il en réalité de l’Islam ? Et peut-on se fier à des non-musulmans pour en juger ? N’est-il pas plus intéressant d’interroger un universitaire  arabe qui a su étudier ses bons et mauvais côtés ? Allah-cet-inconnu-Mohamed-RahoumaMohamed Rahouma

Mohamed Rahouma est un de ceux-là. Et il vient de rééditer en français son livre « Allah cet inconnu ». Né en Egypte, il a occupé le poste de doyen d’une faculté d’études islamiques à Menieh et dans le Delta. Son ouvrage fourmille de témoignages sur la dictature politique, la défaite de 1967, la corruption, l’oppression, la répression, l’étouffement des libertés, l’invasion du voile islamique, la sédition confessionnelle, les attentats et brigandages des islamistes sous couvert de sociétés d’investissements appliquant la charia. Petit à petit il découvre que l’Islam est loin d’être une religion céleste et qu’elle n’est pas en mesure de lui procurer la sérénité, la joie et le bonheur qu’il recherche.

.

C’est déjà enfant qu’il commença à découvrir certaines injustices. enfant-copte

Dans son village, il avait des camarades coptes. Ils étaient méprisés par les adultes sans raison apparente. Puis étudiant, il s’aperçut que certains poètes et écrivains égyptiens connus, de souche musulmane, étaient des chrétiens occultes. Ils avaient discrètement embrassé la foi en Jésus Christ sans l’annoncer publiquement. Salah Abd as-SabourLe grand poète Salah Abd as-Sabour (1931-1981) par exemple est l’auteur d’une pièce de théâtre al-Hallaj. Il a présenté et mis en scène la crucifixion d’al-Hallaj de manière quasi identique à celle du Christ. Pourtant Al-Husayn ibn Mansour al-Hallaj (857-922) était un mystique persan et martyre. Il est considéré comme l’un des précurseurs du soufisme en islam ! Dans cette pièce, le premier prisonnier interroge al-Hallaj : « Pourquoi t’ont-ils amené ici ? » Il lui répond : « afin que s’accomplissent les prophéties. » N’est-ce pas la réponse du Christ ?

http://www.bibalex.org/libraries/presentation/static/Abdelsabur_eng_1105_ed2.pdf

Al-Husayn ibn Mansour al-Hallaj et son exécution ..

.

Devenu professeur, Rahouma passa 3 ans à enseigner au Yemen (Felix Arabia).

Qat au YemenIl fut surpris par la consommation quasi quotidienne de Qat des habitants de ce pays, une drogue qui ronge toutes les couches de la société et n’est pas sans conséquence sur leur famille et leur fortune. Curieusement, les mouvements islamistes ne cherchaient pas à la supprimer, mais l’utilisait  en en profitant. Ils faisaient miroiter aux étudiants qu’ils allaient être la solution à leurs problèmes. Qu’ils allaient grâce à eux, se trouver dans une grande famille, qu’ils pourront se marier sans se soucier de la dot, ni du logement. Qu’ils auront un emploi ou un revenu financier que l’émir du groupe leur distribuera à partir de fonds spéciaux. Ils ne sauront bien sûre pas que cet argent vient d’opérations de pillage et de racket perpétrés dans les bijouteries (souvent chrétiennes), les banques ou de leurs propres sociétés de services. Il faut dire que l’enseignement dans tous ces pays est particulièrement corrompu. L’étudiant doit payer un « maaloum » pour avoir une note satisfaisante. Une loi officieuse y règne : « Il ne faut pas parler, ni entendre, ni voir ». Le citoyen qui la respecte à la lettre, pourra accéder à un poste important. Comme le chantait Guy Béart « Le premier qui dit la vérité, il doit être exécuté ! » !

.

.

Un séjour comme professeur à la Faculté des Filles en Arabie saoudite, lui a fait connaître d’étranges unions : nikah mutah

Le mariage de jouissance, pratiqué chez les chiites (nikah al-mutaat) consiste en ce qu’un homme prononce une formule bien déterminée devant une femme qui lui plait. Moyennant un honoraire ou un salaire qu’il lui offre, il aura le droit de copuler avec elle pendant un temps déterminé entre eux. Chez les sunnites (al-misyâr), une femme veuve ayant des responsabilités à l’égard de ses enfants, peut s’entendre avec un homme, même marié, et conclure avec lui ce type de mariage. Ce qui accorde à tous les deux le droit légal de se voir chaque semaine pour copuler sans être contraints d’assumer une quelconque responsabilité. Ces manières décrétées par le grand mufti d’Arabie a comme grand avantage de rendre licite l’adultère.

.

Il est vrai qu’il existe une milice (mutawaïn) chargée de faire respecter la charia !

Ses effectifs sont souvent constitués d’anciens prisonniers de droit commun repentis. S’ils rencontrent par exemple un homme dans la rue durant la prière, ils l’arrêtent et l’emprisonnent 3 jours, car il viole la charia !

Mutawa saoudienne

Un drame atroce fut provoqué le 11 mars 2002 par cette milice, démontrant bien leur limite intellectuelle. Ils avaient empêché des sapeurs-pompiers de rentrer dans une école de filles en flamme, sous prétexte que celles-ci n’avaient pas le voile sur la tête. Plusieurs d’entre elles périrent asphyxiées ! Difficile ensuite de croire que ce pays respire la bonté. Mais cette terre n’est-elle pas dite truffée de diables ? Mahomet ne le confirme-t-il pas dans ses hadiths ? Il aurait dit qu’Iblis (le diable) et ses acolytes étaient installés au cœur du désert saoudien !  Il n’est donc pas étrange de constater que parmi les 99 beaux noms attribués à Allah, on n’en trouve certains quelque peu énigmatiques :  il est celui qui domine et contraint, celui qui abaisse, qui fait rentrer tout le monde dans le néant, qui donne la mort, le Vengeur, qui peut nuire (à ceux qui L’offensent)….

.

Pourtant Mahomet avait été fortement influencé par la croyance de son grand-père Abdel-Muttalib, qui avait su rejeter le culte des idoles, pour rejoindre celui d’Abraham !

Le Coran cite lui-même les livres qu’Allah aurait révélé à l’humanité comme ceux de la Thora, des Evangiles ou des Psaumes… Les chroniqueurs évoquent aussi clairement les relations d’Abdel-Muttalib avec les Juifs et les Nazaréens ! Al-Abbas : « Nous sommes allés au Yémen dans notre voyage d’hiver et nous sommes descendus chez un pontif juif qui lisait les psaumes » (biographie alépine, vol 1, p48) Al-Suyouti :  » Un jour, Abdel-Muttalib se trouvait dans l’enceinte de la Kaaba ; il conversait avec un évêque » (biographie d’Ibn Hicham, vol 1 p43)

.

Après la mort de ce  grand-père, qui aimait se retirer dans la grotte d’ Hirà pour prier et jeuner, Mahomet, âgé de 8 ans, fut recueilli et élevé par son oncle maternel, Abou Talib. Abou Talib.

Les Musulmans aiment à penser qu’il était ummi (ne savait pas lire ni écrire). En fait, ummi veut tout simplement dire qu’il était arabe, de la branche des fils d’Ismaël (ummi ou Gentil) alors que ceux appelées « Gens du Livre » (Ahl al-kitâb) descendaient des fils d’Isaac (Juifs). Il avait donc reçu la même instruction que son cousin Ali. Ce qui n’empêchait pas Mahomet de dire « Qu’Ali est une cité de connaissance et moi sa porte. »

.

La première femme de Mahomet Khadija ainsi que l’oncle prêtre Waraqa ben Nawfal l’influencèrent aussi beaucoup. Mahomet aidé dans ses inspirations par un prêtre chrétien

Dans un hadith, Mahomet va jusqu’à dire « J’ai vu Waraqa au Paradis, revêtu d’une robe de soie…. » Et dans un autre « N’insultez pas Waraqa… car il a eu foi en moi et il m’a cru. ». Il faut dire que c’est ce prêtre nazaréen (d’obédience chrétienne) qui le maria. Et ce mariage fut monogame ! Il ne connut d’autres femmes qu’à la mort de Khadija. Et la nourrice de Mahomet, prénommée Baraka, était aussi chrétienne. Cela n’empêchait pas Mahomet de l’encenser « Celui à qui il plairait d’épouser une femme du paradis, qu’il épouse Umm Ayman. » Lorsque Mahomet eut la révélation, il est allé rejoindre sa femme qui lui annonça « Sois heureux mon époux…Je souhaite vivement que tu sois le prophète de cette nation…. »  Puis celle-ci alla rapidement prévenir le prêtre Waraqa, qui s’exclama « Si tu me dis la vérité Khadija, la grande promesse qui fut offerte à Moïse est réalisée. Il est surement le prophète de cette nation… » (biographie alépine, vol. 1, p221f) histoire-de-jesus-issa-A noter toutefois dans Sahib Boukhari (vol.1, p38) une phrase laisse perplexe « Après le décès du prêtre Waraqa, la Révélation s’est tarie. »  Certains ajoutent même, l’incohérence du Coran commence à partir  de là. Rien d’étonnant  à ce que le Coran donne un statut supérieur à Jésus (Issa) par rapport aux autres prophètes. « Il est le verbe de Dieu et l’Esprit émanant de Lui…Dieu lui a octroyé… le pouvoir de faire des miracles » (mais curieusement pas à Mahomet).  Quand à sa mère, elle bénéficie aussi d’une place privilégiée. (coran 3.33). Le Coran reconnait l’Evangile et la Thora « Si tu es dans le doute au sujet de ce que nous t’avons révélé, interroge ceux qui ont lu le Livre avant toi » (10,94).

.

Ainsi le Coran est parsemé de versets ou d’enseignements que l’on retrouve dans la Bible.

Par exemple il est écrit « Ceux qui dépensent leurs biens dans le chemin d’Allah et qui ne font pas suivre leurs dons de reproches ou de torts, ils recevront leur récompense auprès de leur Seigneur » (2,262) Puis « Ô croyants, ne rendez pas vaines vos aumônes en y joignant un reproche ou un tort, comme celui qui dépense son bien pour être vu des hommes. » (2,264) Et dans l’Evangile   » Quand donc tu fais l’aumône, ne va pas le claironner devant toi ; ainsi font les hypocrites dans les synagogues et les rues, afin d’être glorifiés par les hommes » (Mt 6,2) Puis   » Gardez vous de pratiquer votre justice devant les hommes, pour vous faire remarquer d’eux ; sinon, vous n’aurez pas de récompense auprès de votre père qui est dans les cieux. » (Mt6,1)

.

La Resurrection ou la Fin du monde.

A propos de la Résurrection, le Coran cite « Ce jours-là, les femmes qui allaitent, oublieront d’allaiter et les femmes enceintes avorteront » (22,2). Alors que dans l’Evangile de St Mathieu (24,19) il est écrit « Malheur aux femmes enceintes et à celles qui allaitent. » Et le Coran ajoute (73,17) « Les enfants deviendront des vieillards. » Ce qui ne fait pas une grosse différence avec l’Apocalypse de St Thomas « On verra sur la tête des jeunes gens des cheveux blancs. »

.

Et si le Coran prêche le tawhid (l’unicité de Dieu), il ne fait là aussi que rejoindre la Bible qui ne parle que d’un Dieu unique, dans l’unité d’amour de trois personnes distinctes, égales et indivisibles : le Père, le Fils et le Saint Esprit. Signe de croix

Cela ne ressemble-t-il pas à ce que les Musulmans expriment en commençant leur travail ? « Au nom d’Allah, le Clément et le Miséricordieux ». Et quand ils s’adressent à lui en disant « Allah-homma » ? Car homma est l’équivalent du mot français « eux » !  Ces pratiques ne confirment-elles pas qu’Allah est un avec 3 hypostases ? Dieu, aussi bien pour un Musulman qu’un Chrétien, est donc trinitaire !  Ce qui est encore confirmé ici « Nous lui avons envoyé notre Esprit (Dieu a envoyé son Esprit Saint) : il se présenta devant elle sous la forme d’un homme parfait (19,17). Les anges dirent ö Marie : Allah t’a choisie, en vérité ; il t’a purifiée : il t’a choisie de préférence à toutes les femmes de l’univers (3,42). Les anges dirent :  ö Marie ! Dieu t’annonce la bonne nouvelle d’un verbe émanant de lui : son nom est le Messie, Jésus, fils de Marie….(d’un verbe émanant de lui, n’est-ce pas l’équivalent de Fils de Dieu ?).

.

D’autres pratiques s’inspirent plutôt de celles du judaïsme ancien : 

circoncisionNotamment la circoncision, les ablutions, la purification, les lavements, les inhumations, la maladie, le pèlerinage, la visite des lieux saints et la direction vers laquelle la prière est faite (avant c’était vers Jérusalem, c’est Mahomet qui choisit vers la Mecque, mais curieusement pas au début de la Révélation, alors que la Kaaba existait déjà ! ). Car avant l’islam, les Arabes se rendaient en pèlerinage à la Kaaba et tournaient déjà en procession tout autour. Cela faisait  partie d’un culte préislamique ! Ne pas oublier que Mahomet avait conclu un accord avec les tribus arabes qui auraient accepté d’appartenir à sa nouvelle croyance à condition que le pèlerinage générateur de revenus substantiels, soit maintenu ! Et l’eau du puits de Zamzam, que les pèlerins boivent, ne vient plus de celui dont parlait Agar à son fils Ismaël ! En ce qui concerne le jeûne, il est commun à toutes les religions. Vers la Mecque ou JérusalemLe Talmud annonce que « le début d’une journée de jeûne correspond à l’instant où l’on peut distinguer le fil blanc du fil bleu. » Dans le Coran, il est prescrit de la même manière « Mangez et buvez jusqu’au moment ou vous pourriez distinguer à l’aube le fil blanc du fil noir. » La prohibition de la viande du porc se trouve également dans le judaïsme et était certainement liée au ténia ! Quand au vin, le Coran est quelque peu contradictoire. Il considère l’alcool comme une impureté du démon ou la cause de grands péchés. Pourtant le Coran (47,15) ne promet-il pas aux croyants un vin exquis au Paradis ?

.

De nombreuses contradictions semblables se trouvent dans le Coran :

Cela  expliquerait-il le pourquoi,  personne n’a le droit de faire allusion à ses incohérences manifestes ?  Ne dit-il pas par exemple « ö vous les incrédules ! … A vous votre religion ; à moi la mienne » (109,6). Et « Ne discute avec les gens du Livre que de la manière la plus courtoise » (29,46). Pourtant plus loin, il ordonne tout le contraire « Celui qui ne reconnaît pas ma prophétie et que je suis l’envoyé du Seigneur des mondes, je le frapperais de l’épée, je lui cambriolerais sa demeure et j’exterminerais sa dynastie ». Cela n’a évidemment rien à voir avec le message du Christ   » Aimez vos ennemis et priez pour vos persécuteurs, afin de devenir fils de votre Père qui est aux cieux, car il fait lever son soleil sur les méchants comme sur les bons, et tomber la pluie sur les justes comme les injustes. » (Mt 5,35). Le christianisme est bien une école d’amour, de modestie et de renoncement à soi.   » Si quelqu’un veut venir à ma suite, qu’il se renie lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive » (Mt 16,24).

juifs-et-chiites point commun

Ces embrouillements sont certainement une des raisons pourquoi les chiites ne fréquentent pas d’autres mosquées que les leurs et ne prient jamais derrière un imam sunnite ! Et pour accomplir leurs prières rituelles, ils recourent à une étrange pratique ! Elle consiste à placer un petit caillou devant eux par terre, pour qu’en faisant les génuflexions, leur front le touche (autre influence juive ?). A noter que les chiites doivent prier 3 fois par jours contrairement aux sunnites, 5 fois…. La prière (Salât) :

 

.

Et qu’est-ce donc que ce paradis coranique, où celui qui est un bon Musulman, pourra jouir de tous les plaisirs charnels avec les houris ? Le paradis coranique

Le croyant aura la force de copuler et de déflorer 70 vierges qui récupéreront aussitôt leur virginité après chaque copulation ! Serait-ce une sorte d’Eros center ? Cela dit,  avant le paradis, il est écrit que le Musulman devra inévitablement passer un certain temps en enfer !  La femme dans l’islam n’a donc pas l’initiative. Au paradis, elle ne trouvera pas 70 hommes vierges ! Lorsqu’un homme répudie sa femme pour la troisième fois, elle ne sera plus licite pour lui avant qu’elle ne soit remariée à un autre homme et que celui-ci la répudie (2,229). Sur le mariage, la recommandation du Coran  est claire « Epousez (ou copulez) autant qu’il vous plait des femmes, par deux, par trois ou quatre, et tout ce que vos mains droites peuvent acquérir (à savoir des esclaves ou captives). ». En matière de succession elle n’a le droit qu’à  la moitié de la part de son frère. Quand à son témoignage, il ne vaut que la moitié de celui d’un homme.  « Les hommes ont le pas sur les femmes. Par les dons qu’il leur a octroyés, Dieu les a élevés au-dessus des femmes. » (Coran, 4, 38) Elle ne peut pas non plus épouser un non-musulman. Et si elle change de religion, elle est passible de la peine de mort ! On comprend pourquoi, pour convertir les femmes occidentales, l’Arabie saoudite distribue gratuitement des Corans, traduits en anglais, avec le sens des mots édulcorés.  main coupéePar exemple le verset  (4,34) : « Les femmes dont vous craignez la désobéissance, admonestez-les, reléguez-les dans des chambres à part et frappez-les. » aura le mot « frappez-les » remplacé par « touchez-les légèrement avec un cure-dent. ». Ailleurs,  l’expression « Nikah » (niquer) sera changée par « mariage ». Ainsi de nombreux versets sont soigneusement voilés, truqués ou habillés de termes plus modérés pour mieux tromper les non-musulmans.  Autrement, il est vrai que certains passages paraîtraient complètement fous pour l’homme moderne. Car la lapidation, la flagellation, l’amputation, la décapitation … Mais toutes ces mesures barbares et inhumaines existent-elles vraiment en Islam ? Voyons ce que nous dit l’islamologue Anne Marie Delcambre qui vérifie dans les textes fondateurs : Coran et Sunna (Hadith) :

L’Islam déshabillé par Anne Marie Delcambre
https://www.youtube.com/watch?v=5ZJQMt5TyYQ

.

Notre professeur d’université, Mohamed Rahouma, devant ces incohérences du Coran,  se mit à étudier d’une manière plus approfondie la religion chrétienne. Celle qui est pourtant sujette à de nombreuses persécutions dans les pays musulmans.

Elle lui a fait d’abord comprendre le sens de cette phrase « Je suis le Seigneur, ton Dieu, qui t’a fait sortir du pays d’Égypte, de la maison de la servitude » (Ex 20,2). Car en séminaire aux USA, alors qu’il était prêt à repartir en Égypte, l’attentat du 11 septembre 2001 l’empêcha de prendre son avion. C’est à ce moment qu’il entendit plus distinctement le Seigneur lui dire « Attends, mon enfant, je vais te délivrer de l’obscurité. Tu es à moi et tu fais partie des autres brebis qui n’appartiennent pas encore à cette bergerie. ».Le diable du 11 septembre Il se convertit alors au christianisme. S’il y trouva la Lumière qu’il cherchait, il perdit par contre sa femme, son poste de doyen et de nombreux amis restés en Egypte. On ne change pas de religion en terre musulmane !  « Celui qui abandonne sa religion islamique, tuez-le. » (Hadith rapporté par l’ensemble des recueils de hadith orthodoxes de la Sunna, sauf Muslim. Ex : Boukhari, Vol. 9:57) Aussi resta-t-il aux USA.  Ce n’est que quelques années plus tard qu’il rencontra sa seconde épouse Yvonne. Celle-ci trompée lors d’un premier mariage, se trouva complètement déboussolée. Une rencontre avec un Musulman, la fit se persuader que l’islam était pour elle la solution à ses problèmes. Elle s’y convertit jusqu’au jour où elle découvrit qu’on lui avait menti. Et c’est là que Mohamed Rahouma intervint dans sa vie.  Tous les deux aujourd’hui sont chrétiens et vivent ensemble pour le meilleur et pour le pire….

Le malheur dans cette histoire, au lieu d’unir nos forces, musulmans ou chrétiens, blancs ou noirs, arabes ou “de souches”, femmes ou hommes, et combattre main dans la main les prédateurs financiers mondialistes, qui veulent asservir et mettre en esclavage la planète, on est là près à tomber dans leur piège, du “diviser pour mieux régner” et du “choc des civilisations”. Pendant qu’eux se font des milliards sur le dos des peuples, on sera là à se combattre, pour le grand plaisir de cette diabolique oligarchie de l’ombre !  S’ils favorisent en ce moment l’islamisation des pays par le biais des printemps arabes, c’est pour mieux préparer le massacre, où il ne restera qu’eux pour gouverner le monde ! Rav Ron Chaya, avec son combat des coqs, explique parfaitement comment cela se fera :

Alors qu’elles avaient été très présentes pour le voile et la viande halal, on comprend pourquoi les instances musulmanes ne se sont pas beaucoup montrées contre le mariage homosexuel ! Ni interdies, lors de la manifestation contre l’islamophobie le 10 novembre 2019, les manifestants LGBTQP !

Elles sont donc bien noyautées par les tenants du Nouvel Ordsre Mondial !

Car n’est-il pas étrange de voir que le 8 décembre 2016, lors du lancement de la Fondation de l’Islam de France,  le ministre de l’Intérieur,  Bruno Le Roux, en charge des cultes, crut bon de remercier Serge Dassault, pour son transfert du capital de la précédente Fondation des Œuvres de l’Islam de France, à la Fondation de l’Islam de France ? Autrement dit, pourquoi un juif participe-t-il au financement de cette institution, surtout après qu’il ait déjà investi dans le capital social de radio Beur FM ?

https://www.interieur.gouv.fr/Archives/Archives-des-actualites/2016-Actualites/Lancement-de-la-Fondation-de-l-Islam-de-France

Et qui le chef de l’état voulait mettre à la tête de cette Fondation le  2 août 2016 ? Jean-Pierre Chevènement, l’époux de Nisa Grunberg (fille de l’ex-responsable de la communauté juive du Caire), le beau-frère d’Hermann Grunberg (ex-manager de Lazard, puissante banque franco-américaine engagée en faveur d’Israël) et le père de Raphaël Chevènement (co-scénariste de la série pro-israélienne Le Bureau des Légendes et co-auteur d’un essai qui présente l’animateur Thierry Ardisson comme un complotiste antisémite coupable d’avoir évoqué la présence d’agents du Mossad lors du 11-Septembre !). Et comme président du Conseil français du culte musulman, donc membre de facto du conseil d’administration de la Fondation de l’Islam de France, Anouar Kbibech, payé par le milliardaire israélien Patrick Drahi. Kbibech avait d’ailleurs annoncé que la formation des futurs imams allait être dorénavant co-supervisée par des conseillers juifs !

 

Il serait temps que les vrais Musulmans s’en aperçoivent et défendent leurs enfants de l’occident décadent ! Voir aussi :

https://effondrements.wordpress.com/2012/08/19/temoignages-franco-maghrebins-sur-le-choc-des-cultures/

Reste que par rapport au Coran et aux hadiths,  l’Islam suivi par un quart de la population mondiale,  devient de moins en moins compatible avec nos temps actuels ! Italien d’origine égyptienne et musulmane, baptisé par le pape Benoît XVI, l’ancien parlementaire du PPE Magdi Cristiano Allam le démontre bien dans son livre ‘Stop Islam’. « La seule façon de sauvegarder notre civilisation est de proscrire l’islam, comme il l’a été en Occident depuis 1300 ans ; car il est incompatible avec les valeurs de la civilisation occidentale, le caractère sacré de la vie, l’égalité entre les hommes et les femmes, et le droit de faire des choix individuels libres. »

.

pensée gif

316 commentaires sur “L’Islam, religion incohérente, cherche-t-elle à s’imposer dans l’ Europe décadente ?

  1. Ahmed dit :

    Un point commun dans tous ces attentats, on constate l’utilisation de cette stratégie de la tension bien connue dans le milieu du renseignement. Pour se faire, il infiltre des cellules djihadistes par le biais soit d’agents soit d’informateurs, afin de les manipuler à leur guise. Par exemple, le meneur de l’attaque terroriste de Barcelone, Abdelbaki Es Satty. « L’imam de Ripoll était un informateur pour le CNI » (Centre National de Renseignement espagnol) titrait le quotidien El Pais.

    A l’évidence, l ‘Etat Espagnol « profond » y était impliqué. Car comment pouvait-il ignorer les agissements de son propre indic ? Ne s’était-il pas déjà lié aux membres d’Al-Qaïda qui menèrent les attentats à la bombe du 11 mars 2004 à Madrid, pour fournir des informations moyennant paiement aux services de renseignements espagnols ? Puis Satty se fit arrêter pour avoir tenté d’amener 121 kilogrammes de haschisch en Espagne dans sa voiture depuis le Maroc. Cela n’a pas empéché le CNI de maintenir son contact avec lui quand on l’incarcéra à Castellón de 2010 à 2014. Sorti de prison, il se rendit dans la région de Bruxelles, où étaient basés de nombreux individus impliqués dans les attentats de 2015 à Paris. En 2017, il joua le rôle d’entraineur auprès des jeunes qui ont perpétré ceux de Barcelone, au cours desquels 16 personnes sont mortes et 152 furent blessées. Satty décéda curieusement peu de temps avant lors de la préparation de bombes qui ont accidentellement explosé dans une maison d’Alcanar. Ainsi, à Barcelone, comme avec Charlie Hebdo, l’attentat du 13 novembre à Paris et l’attentat de Manchester le 22 mai, les terroristes étaient connus de la police. Ils œuvraient pour les services de renseignement en tant qu’ instruments des guerres impérialistes occidentales en Libye, Syrie et Irak. Les opérations criminelles de politique étrangère menées par l’OTAN continuent donc depuis des décennies à faire des victimes et à faciliter les attaques contre les droits démocratiques européens. Le but semble bien d’instaurer un régime policier et d’état d’urgence à demeure.

    En Ukraine, le 20 février 2014, l’Otan utilisa la stratégie des snipers de Maïdan pour renverser le gouvernement de Viktor Ianoukovytch, en tuant 80 manifestants. Comme d’habitude, les média occidentaux cachèrent cette opération false-flag. Il en résulta un coup d’état et l’embargo par l’U.E. de la Russie. Exactement ce que souhaitait les Américains. Un journaliste italien a interviewé 3 de ces tireurs d’élite géorgiens, envoyés par leur président Saakachvili, qui en 2008, avait participé à une guerre sanglante contre Poutine ! Comme conseiller, un américain, Brian Christopher Boyenger. Ils avouent que pour 6.000 $ chacun, ils avaient eu la consigne de tirer de l’hôtel Ukraine, aussi bien sur les policiers que sur les manifestants, pour provoquer en final, la signature de l’accord d’association avec l’Union Européenne. Deux jours après, les rebelles prirent effectivement le pouvoir et empêchèrent toute investigation sur cette tuerie.

    • John dit :

      Un procès l’automne dernier a été intenté par rapport au rôle du FBI dans l’attentat Garland, (au Texas) du 3 mai 2015.

      Ce jour-là, un concours de dessins et caricatures sur le thème de Mahomet, le « prophète » des musulmans, se déroulait en présence du Hollandais Geert Wilders et des organisateurs Robert Spencer, qui tient le site Djihad Watch, et Pamela Geller de l’American Freedom Defense Initiative. Ce concours se voulait une réponse à l’attentat de janvier contre Charlie Hebdo. Alors que le concours touchait à sa fin, un peu avant 19 heures, deux musulmans d’Arizona, Elton Simpson et Nadir Soofi, tous deux sympathisants de l’Etat islamique, voulurent pénétrer avec des fusils d’assaut dans l’enceinte du Curtis Culwell Center où se tenait l’événement. Ils descendirent de leur véhicule et tirèrent sur l’agent de sécurité de l’école qui louait le bâtiment abritant le concours ainsi que sur le policier Greg Stevens debout à côté de lui. Bruce Joiner, qui n’était pas armé, fut touché à la jambe. Le policier riposta immédiatement avec son arme de service et abattit les deux terroristes.

      Pendant tout ce temps, un agent du FBI qui avait suivi les djihadistes en voiture prenait des photos de la scène. Une fois les terroristes abattus, il chercha à s’éclipser. Arrêté par la police locale, il dut dévoiler son identité d’agent du FBI. A aucun moment le FBI qui suivait les deux musulmans radicaux depuis plusieurs années et dont l’agent les avaient donc escortés jusqu’au lieu de l’attentat n’est intervenu pour arrêter l’attaque.

      De plus, c’est cet agent qui se faisait passer pour un islamiste, qui avait envoyé quelques jours avant l’attaque à l’un des deux terroristes le message « Tear up Texas » (mettre en pièces). On sait aussi qu’il avait aidé les terroristes à obtenir une des armes utilisées dans l’attaque en faisant lever une interdiction les concernant dans le système de vérification des acheteurs d’armes.

      Pour Robert Spencer, qui tient le site Djihad Watch, si le FBI a guidé les terroristes vers le concours de dessins de Mahomet sans prévoir une équipe pour les intercepter sur place, c’est peut-être parce qu’il souhaitait la réussite de l’attaque.
      https://www.washingtonexaminer.com/victim-of-draw-muhammad-isis-inspired-terror-attack-sues-fbi-accuses-james-comey-of-cover-up
      http://reinformation.tv/fbi-attentat-terroriste-garland-djihadistes-bault-82395-2/

      Cette non intervention, on la retrouve au Bataclan où des policiers armés n’étaient pas intervenus malgré le début du massacre. Dans l’affaire Beltrame du 22 mars 2018 même chose. La police attend une heure après les coups de feu pour intervenir. Pourquoi ? Pour que le terroriste ait le temps d’égorger Beltrame ?

      Mais quels sont les points communs de ces terroristes qui ont frappé la France ? Selon une étude inédite de l’IFRI portant sur 137 d’entre eux :
      – 100% sont musulmans (74% de naissance, 26% convertis)
      – 69% sont Français mais 59% des parents originaires du Maghreb
      – 40% ont été déjà condamnés, 12% signalés, 48% casier judiciaire vierge
      – Âge moyen : 26 ans
      – 58% au chômage
      – 40% sont issus de quartiers défavorisés

  2. Benoit dit :

    Que penser des dénonciations faites à l’encontre du Frère musulman Tarik Ramadan qui semble avoir le même penchant que Strauss-Khan ? Pourquoi les hommes qui commettent l’adultère ne sont-ils pas lapidés ou décapités comme cette femme en Arabie saoudite ?
    http://fr.israelvideonetwork.com/une-femme-decapitee-en-plein-jour-dans-un-pays-musulman-modere-alors-que-la-police-regarde/
    Une chose est sûre, de nombreux Imams n’attendent pas de connaître la vérité pour se prononcer pour lui et non pour les femmes agressées. Ce qui donne un aperçu de leur éthique et de leur sens de la justice !

    Ont-ils lu le livre de l »historien égyptien Helmi Nimnim sur le théoricien du jihad au sein des Frères musulmans, Sayyid Qutb (1906-66) ? Le livre reproduit un article du maître intitulé « Pourquoi je suis devenu franc-maçon », paru dans la revue al-Taj al-Masri (la « Couronne d’Égypte »), le 23 avril 1943. À cette époque, les loges égyptiennes étaient directement contrôlées par les services secrets britanniques. Le roi Farouk en était membre.

    Dès 1942, Sayid Qutb commença à écrire dans ce magazine, véritable porte-parole pour la Grande Loge Maçonnique. Sur la première page de celui-ci est inscrit: “Édité par les Francs-Maçons Supérieur» et Qutb y écrivit l’éditorial d’ouverture. Une telle mise en avant signifiait qu’il était parmi les plus hauts Supérieurs des Franc-Maçons Supérieurs, donc qu’il était déjà depuis plusieurs années dans une loge. Quand Tarik Ramadan dit qu’il est protégé et qu’il n’est pas un homme ordinaire, c’est tout simplement parce qu’il a lui aussi un haut grade de franc-maçon ! L’idée des mondialistes est bien entendu de mettre l’étiquette « islam » aux idées de la franc-maçonnerie pour que les musulmans puissent les accepter..

  3. Lluis dit :


    Témoignage d’un membre actif du GIGN ! « Pendant que les mass médias nous inondent de mariage en Angleterre et de festival de Cannes, bon nombre d’événements classés “faits divers”, de violences inédites sur le territoire national, se mettent en place : comme à Champigny sur Marne, à Nantes le 20 mai lors de la messe de la Pentecôte à la cathédrale perturbée par un « Allahu akbar » » :
    http://www.fdesouche.com/1010159-nantes-folle-rumeur-apres-la-messe-de-la-pentecote
    à Toulouse le 20 au soir, une quarantaine d’individus s’en prennent aux forces de l’ordre :
    http://www.fdesouche.com/1009635-toulouse-les-policiers-attaques-par-40-jeunes#
    à Marseille le 21 mai 2018,

    https://fr.sputniknews.com/france/201805221036491896-policier-course-poursuite-marseille/
    à Vénissieux même jour :
    http://www.fdesouche.com/1009621-venissieux-69-les-policiers-tombent-dans-une-embuscade-mortiers-et-cocktails-molotov
    Grenoble, Courcouronne … « Un scénario de guerilla urbaine est en cours dans un mutisme ahurissant. Notre message est simple : préparez-vous. »

    La nuit du 24 mai 2018 à Cantepau, appelés pour des poubelles en feu, les pompiers et une vingtaine de policiers d’Albi, avec le renfort des gendarmes du Psig se sont retrouvé nez à nez avec une centaines de jeunes du quartier dans le secteur Mirabeau, qui s’en sont pris à eux, en leur jetant des marteaux, des boules de pétanque, des pavés, cailloux et projectiles divers (dont un cocktail molotov qui n’a heureusement pas explosé) et en brûlant plusieurs voitures.
    https://www.ladepeche.fr/article/2018/05/26/2805346-affrontements-entre-jeunes-et-policiers-6-voitures-brulees.html
    Un an avant, le 11 avril 2017, le préfet de Seine-et-Marne décidait de fermer la mosquée de Torcy. Elle le restera durant huit mois. Certains fidèles recherchés, comme Jérémy Bailly, y priaient armés, comme le révéla le journaliste Alex Jordanov dans son livre ‘Les guerres de l’ombre de la DGSI’ : « C’était une caverne d’Ali Baba. Il y avait des kalachs, des armes de poing, des bombes cocotte-minute prêtes à l’emploi, des produits chimiques…»
    https://www.valeursactuelles.com/societe/seine-et-marne-fermeture-dune-mosquee-legitimant-le-djihad-arme-79838

    En Allemagne, pour la première fois depuis la fin de la Guerre froide, le gouvernement, après cinq attentats, dont deux revendiqués par l’organisation État islamique (EI), eut l’intention d’appeler la population à constituer des stocks de vivres et d’eau, écrivait le 21 aout 2016 le Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung. « La population sera obligée de détenir un approvisionnement alimentaire individuel suffisant pour dix jours… Et chaque foyer devra aussi stocker suffisamment d’eau potable pour cinq jours. »
    http://www.ouest-france.fr/europe/allemagne/terrorisme-les-allemands-vont-devoir-stocker-des-vivres-et-de-leau-4428522

    En Autriche, un politicien, Peter Stumptner, conseiller du Parti de la liberté (FPÖ), met aussi en garde. Des rues entières se transforment en ghettos à Linz, une belle ville située au nord du pays.
    https://voiceofeurope.com/2018/05/austrian-politician-warns-entire-streets-are-turning-into-ghettos/
    “Le public occidental est manipulé pour soutenir la migration des hommes musulmans en âge de combattre vers l’Europe.” confirme la politologue autrichienne Elisabeth Sabaditsch-Wolff, qui s’attend même à une guerre civile.

    En Suède, la police suédoise prévient qu’il y aura beaucoup de viols cet été et conseille aux femmes de ne pas sortir tard :
    https://voiceofeurope.com/2018/05/swedish-police-warn-lots-of-rapes-will-happen-this-summer-and-advise-women-not-to-go-out-late/
    Le gouvernement suédois a produit un livret de 20 pages qui sera distribué à l’ensemble de la population du pays, soit 4,8 millions de foyers, pour se préparer à des troubles.

    Cliquer pour accéder à If%20crises%20or%20war%20comes.pdf


    Un afflux de demandeurs d’asile en provenance du Moyen-Orient et d’Afrique a mis à rude épreuve le système de protection sociale et le système judiciaire pénal. La criminalité à Malmö et à Stockholm a grimpé en flèche. 14% des jeunes femmes et 1,2% des jeunes hommes (de 16 à 24 ans) ont été « victimes d’agressions sexuelles ou de harcèlement » en 2016. Le fait qu’une grande partie de la criminalité est commise par des migrants est passé sous silence.
    https://bra.se/nytt-fran-bra/arkiv/press/2017-11-15-fler-privatpersoner-utsatts-for-brott.html

    En Grande Bretagne, Tommy Robinson fut condamné à 13 mois de prison pour avoir cherché à filmer devant le tribunal de Leeds des coupables de viols d’enfants, comme ce Suleman, prof de Coran, envers une petite fille de 11 ans :
    https://www.express.co.uk/news/uk/465538/Islamic-teacher-who-molested-girl-11-escapes-jail-as-wife-doesn-t-speak-English

    En France, le 3 octobre 2018 partait Gérard Collomb de son poste de ministre de l’Intérieur, après quelques phrases apocalyptiques : « en France, il y a un séparatisme. Il y a des quartiers qui sont sous la loi des narcotrafiquants et des islamistes. Aujourd’hui, les Français vivent côte à côte ; demain, ils pourraient vivre face à face. » C’est en fait l’annonce d’une guerre civile. Il a dit aussi qu’il n’y a plus d’autorité de l’État. « Le pays est au bord de l’explosion, et le gouvernement ne s’en rend pas compte », a dit en substance Collomb. « Car il n’y a pas que les ghettos où règne la loi du plus fort, narcotrafiquants ou imams salafistes, il y a la gestion des migrants, « sérieux problème… que l’on a transformé en situation ingérable. » On apprend ensuite que le budget du ministère de l’Intérieur, qui représente quand même plus de 19 milliards d’euros n’est absolument pas géré. Que personne n’est capable d’avoir une quelconque vision sur ce qu’il en est de l’évolution de la masse salariale, et qu’il n’y aucune comptabilité. Il y a cinq directions de l’informatique qui, chacune, travaille dans leur coin, sans aucune coordination avec les autres. Et c’est pareil dans tout le pays, comme à l’Éducation Nationale, incapable de chiffrer le nombre de fonctionnaires qu’elle emploie. Les tableaux de bord les plus basiques qui permettraient de prendre des décisions n’existent pas. Selon les mots même de Gérard Collomb, l’État ne survit que par le dévouement des fonctionnaires qui s’échinent dans des conditions déplorables à remplir leurs tâches sur le terrain.

    (Édouard Philippe le remercie en quatre mots secs, puis lui prend la main pour lui dire adieu, mais Gérard Collomb ne le regarde même pas et part sans se retourner !)

    Pourtant les aides allouées aux musulmans venus s’installer en Europe sont importantes. Un journaliste algérien parle même que 80% d’entre eux vivraient grâce aux aides sociales et que comme il est indiqué dans les textes, voler un mécréant est permis.
    https://ripostelaique.com/un-musulman-qui-vole-un-infidele-recupere-le-butin-qui-revient-a-allah.html

    Cette notion de vol se retrouve évidemment dans le judaïsme puisque l’islam vient des judeo-nazaréens :
    Babha Bathra (54b) : « La propriété d’un chrétien appartient au premier Juif qui la réclame. »

    Début juillet 2019, on apprenait que quatre adolescents de 11 à 13 ans meneurs d’un groupe d’agresseurs d’élèves de L’Institut Notre-Dame à Valence (Drôme) avaient enfin été identifiés par la police. Ils faisaient régner la terreur aux abords de l’établissement par des agressions à répétition, insultes, crachats, passage à tabac, contre des élèves rentrant seuls chez eux. Les quatre meneurs, blacks et beurs, ont déclaré que leur objectif était de « casser du gwer », terme dérivé du mot arabe « gaouri » signifiant « le blanc » et désormais de plus en plus usité dans les faunes racistes des quartiers de moins en moins sûrs pour les Européens.

    Mais ne retrouve-t-on pas là l’idéologie distillée par la présidente du parti des indigènes de la République, Houria Bouteldja, théoricienne du racisme antiblanc et inspiratrice de Nique la France ?

    Pierre Hillard : Le Grand Remplacement (à 20 mn), un plan concerté (30 mars 2019) et l’anticatholicisme d’Hitler :

    Eric Zemmour VS Hubert Vedrine : « Erdogan il ne se cache pas. Il est venu en Europe pour dire au Turcs qui habitaient en Europe faite non pas 3 enfants mais 5. Il leur a dit que l’assimilation était un crime contre l’humanité, il leur a vraiment dit envahissez et colonisez l’Europe chrétienne… Si l’Europe ne s’aligne pas sur la position de la Hongrie et de la Pologne quant aux migrants c’est la mort de l’Europe… L’islam, c’est l’islamisme au repos. L’islamisme, c’est l’islam en mouvement. Et vos musulmans modérés seront balayés comme ils l’ont toujours été dans l’histoire de l’islam. « 
    https://www.europe-israel.org/2020/03/zemmour-face-a-vedrine-il-ny-a-pas-dislam-modere-erdogan-est-venu-en-europe-dire-aux-turcs-envahissez-et-colonisez-leurope-chretienne-video/

    Le journal DR de Copenhague a révélé qu’un bateau de Frontex avec un équipage danois se trouvant sous les ordres du quartier général de l’opération Poséidon (mission de surveillance des frontières en soutien à la Grèce), a été pris la main dans le sac en train de faire venir des migrants illégaux en UE, . Pourtant, après l’annonce par la Turquie de l’ouverture de ses frontières le 1er mars 2020, ce qui a fait affluer des milliers de migrants vers la Grèce. Bruxelles avait donné comme ordre à Frontex de soutenir la police grecque afin de repousser cette invasion migratoire.
    http://www.observateurcontinental.fr/?module=articles&action=view&id=1447

    Début 2020 : L’immigration massive à destination de l’Europe a repris de plus belle. La situation dans le camps de migrants de la Moria sur l’île grecque de Lesbos est plus que jamais explosive :

    • Lea dit :

      Déclarer ouvertement sa Foi chrétienne, comme le fait ici l’attaquant vedette polonais, espoir de la représentation nationale, Robert Lewandowski, va devenir un acte héroïque, même au sein de l’Europe :

    • Naouri dit :


      F.Willam Engdhal propose avec son livre ‘Le charme discret du Djihad’ de remonter le temps et de se replonger dans les racines de ce djihadisme dont la présentation par les médias confine au simplisme quand elle ne sert pas quasiment officiellement l’agenda de ce conflit de civilisation que semblent tellement vouloir certains dirigeants occidentaux.

      L’auteur nous plonge directement dans cette utilisation massive de combattants islamistes importés que l’on retrouve dans tous les conflits depuis l’Afghanistan jusqu’à ce jour en Syrie. William Engdhal, vivant en Allemagne, fait la part belle à la situation de l’islamisation dans ce pays. Cette histoire n’est pas du tout récente, tombant du ciel avec la dernière vague de migrants. Elle plonge ses racines dans les alliances géopolitiques entre une Allemagne contrainte géographiquement en Europe Centrale et un Empire Ottoman qui n’en finit pas de mourir. L’Allemagne nazie hitlérienne saura trouver des alliés au Moyen-Orient pour contrebalancer les effets des accords Sykes-Picot de la fameuse déclaration Balfour notamment les tristement célèbres Frères Musulmans, pendants des wahhabites, contrôlés eux par les anglo-saxons. Il développe particulièrement la création et le développement d’un mouvement dont on a récemment entendu parler, celui de Fethullah Gülen. On profite de ces masses musulmanes en colère et inemployées pour les jeter sur tous les ennemis de l’Empire, le communisme d’abord, puis après 1990, les États ne se soumettant pas assez vite au nouvel imperium. Le grand fait d’arme des années 90 aura été d’utiliser l’Afghanistan pour créer cette armée de mercenaires, sacrifiables à merci, pour achever l’Empire Soviétique. Gagnées par l’hubris, les élites anglo-saxonnes aidées par les pétro-monarchies vont pousser leur avantage sans complexes et sans limites. La Bosnie sera la première guerre construite sur ce modèle avant le Kosovo, la Tchétchénie, la Libye et plus récemment la Syrie. Ainsi en Afrique, au Caucase, dans les révolutions colorées, en Ukraine, on retrouve les mêmes ONG ; les mêmes ambassadeurs américains ; les mêmes armées privées ; le trafic de drogue, d’armes, d’êtres humains et d’organes, à grande échelle ; les contrats d’armements sur un fond politico-religieux bien au delà de l’Islam, avec les chrétiens évangélistes aux USA, le sionisme international avec sa filiale Israélienne et ses envies d’expansion, le pan-ottoman qui étend son influence jusqu’aux portes de la Chine, au Xinjiang.

      Interview de William F. Engdhal :

      SF : Votre livre est un voyage étonnant au cours de ces cent dernières années et même plus. Il se termine juste avant la guerre de Syrie et l’élection de Donald Trump. Comment analysez-vous les événements les plus récents autour de MBS ?

      WE : Eh bien, ce sont là trois questions extrêmement complexes. Je vais essayer de répondre du mieux que je peux en si peu de mots. Ma propre opinion après avoir suivi les événements d’aussi près que n’importe quel profane le peut, c’est que quelque chose ne colle pas avec toute cette affaire Khashoggi. Ce qui est remarquable, c’est le rôle central que le président turc Erdogan a joué. Il prétend détenir des cassettes accablantes, mais il ne les publie pas, ou il dit les avoir montrées, ou partiellement, nous ne savons pas vraiment, à la directrice de la CIA, Haspel. D’après leurs récits, les médias de l’establishment mondial considèrent MBS comme un tueur effroyable dans cette affaire. La CIA cible MBS. Le président américain, Donald Trump, le critique aussi mais refuse d’exiger sa démission ou de le déclarer coupable. Il cite les gros contrats d’armement et les emplois américains. La vraie raison, à mon avis, va beaucoup plus loin. Se peut-il que ce cas bizarre, avec tant de questions sans réponse, soit une tentative de la part d’agences secrètes de renseignement, y compris de la CIA, de rompre les relations entre l’Administration Trump et MBS ? Ce qui est remarquable, c’est que la principale source médiatique d’une grande partie des accusations macabres était un site en ligne financé par le gouvernement du Qatar et qui serait proche des Frères musulmans (FM) ou associé à eux, une organisation que MBS et la monarchie saoudienne ont interdite en Arabie saoudite comme menace à la sécurité nationale, et que Erdogan est signalé comme ayant des liens étroits avec ces mêmes Frères et avec le Qatar. Cela d’autant plus que les mêmes médias grand public qui ont hurlé si fort, sous la houlette de Jeff Bezos, directeur du Washington Post et d’Amazon, lié à la CIA, à propos du traitement présumé de Khashoggi par les Saoudiens, ont été silencieux quelques semaines après que le régime saoudien ait tué un autre journaliste. J’estime qu’il y a une énorme bataille entre factions au sein de la famille royale saoudienne et que des personnalités comme Al Waleed, avec ses liens étroits avec Obama et des personnalités politiques américaines clés, ainsi qu’avec Al Qaeda, sont liées au camp opposé. Nous avons maintenant la décision du président Trump de retirer enfin les troupes de Syrie et les critiques libéraux de Trump protestent. Curieux, n’est-ce pas ? Je soupçonne qu’il y a eu un accord silencieux entre Trump et Poutine à ce sujet en Syrie qui a surpris la faction pro-guerre. Les liens entre les Frères musulmans et la CIA remontent à l’immédiate après-guerre à Munich où le chef de la station locale de la CIA a « découvert » un groupe de cadres de la confrérie musulmane qui avait travaillé pour les nazis contre l’Union soviétique pendant la guerre. La CIA a commencé à utiliser ces gens pour ses opérations secrètes. Puis, dans les années 1950, après l’échec de la tentative d’assassinat de Nasser par les FM en Égypte, la CIA a introduit clandestinement les dirigeants des FM en Arabie saoudite où ils ont organisé une fusion de l’idéologie primitive de l’islam sunnite wahhabite avec le programme politique des Frères musulmans, en utilisant les fonds pétroliers saoudiens pour financer la propagation mondiale de l’idéologie militante. Depuis lors, la CIA a joué un rôle secret dans le pilotage de l’agenda de la confrérie musulmane jusqu’à et y compris l’administration Obama où la secrétaire d’État Hillary Clinton a été conseillée par Huma Abedin dont la famille est à un haut niveau des FM en Arabie saoudite et aux États-Unis.

      SF : Plus précisément, beaucoup de soldats de Daesh sont de retour en Europe, dans le flot des migrants. De nombreuses mosquées sont encore contrôlées par l’Arabie Saoudite ou la Turquie. Doit-on craindre une guerre religieuse en Europe ? Une sorte de scénario algérien.

      WE : Je considère plutôt qu’il s’agirait d’une sorte de guerre sociale qui aurait des conséquences désastreuses pour la stabilité en Europe si l’on permettait qu’elle se poursuive. Il y a des ONG politiques, comme celles de Soros, qui poussent délibérément à l’ouverture des frontières. L’essence de la souveraineté pour les nations comme pour les êtres humains est la définition des frontières. Certains milieux politiques, comme autour de l’actuelle chancelière allemande, semblent vouloir supprimer ces frontières. Comme nous le constatons depuis mars 2015, cela a d’horribles conséquences sociales. Comme le voient les citoyens ordinaires, le gouvernement allemand réduit les prestations sociales, l’argent pour les écoles maternelles, les écoles ou les pensions tout en dépensant des dizaines de milliards de dollars de l’argent des contribuables pour nourrir et loger les réfugiés, la plupart étant des jeunes hommes seuls, environ 65%, et la plupart d’entre eux sans compétences ni éducation. En 2017, officiellement, les coûts pour le contribuable s’élevaient à plus de 21 milliards d’euros. On me dit que les coûts cachés amènent l’addition au delà des 30 milliards. Cette perception est, je pense, la principale raison pour laquelle les conservateurs et les sociaux-démocrates du SPD ont tant perdu. Les gens ont perdu confiance en leurs représentants élus. En Allemagne, on m’a dit que la police avait reçu l’ordre de minimiser la violence des immigrants à l’encontre des citoyens, mais qu’un nombre incalculable de terroristes radicaux de Daesh ou d’Al-Qaïda sont entrés dans l’UE au cours de cette récente vague. J’ai même entendu dire que les membres de Daesh organisent – pour beaucoup d’argent – le trafic maritime en Italie, en Espagne ou ailleurs. Tirez-en vos propres conclusions. J’ai connaissance d’informations selon lesquelles le gouvernement turc finance de nombreuses mosquées en Allemagne, où la population d’origine turque est le groupe musulman le plus important. Les données sont difficiles à obtenir parce que les mosquées ne sont pas enregistrées. Selon la constitution allemande, il n’y a pas d’obligation d’enregistrement pour les associations religieuses. Mais on estime que l’Union turco-islamique pour les affaires religieuses (DITIB) gère environ neuf cent mosquées dans le pays, y compris la mosquée centrale de Cologne que Erdogan est venu inaugurer plus tôt cette année. Si Erdogan soutient effectivement les Frères musulmans, de nombreux cercles allemands s’en inquiètent. Le rôle actuel de l’Arabie saoudite dans le financement des mosquées et des prédicateurs de haine en Europe est lié à la Ligue mondiale musulmane financée par les Saoudiens. Il reste à voir si le roi saoudien actuel et MBS sont sincères lorsqu’ils affirment vouloir mettre un frein au financement de l’idéologie salafiste radicale dans le monde. En ce qui concerne le scénario pour les États membres de l’UE, si nous regardons la récente réunion l’ONU à Marrakech sur les migrations pour voir qui est derrière, nous trouvons un groupe mondialiste déterminé à détruire les États-nations par tous les moyens. Difficile à croire, mais regardez les citations de gens comme Peter Sutherland, maintenant décédé.

      SF : L’empire mondial, renforcé au Moyen-Orient par les États-Unis, Israël et l’Arabie Saoudite, s’effondre-t-il ? Et la partie la plus faible du système financier est-elle centrée autour de Wall Street ou de la City de Londres ?

      WE : Je reformulerais la question si vous me le permettez. La structure géopolitique qui a émergé à Washington et à Wall Street, surtout depuis l’assassinat de JFK par la CIA, s’effondre-t-elle ? Je fais référence en détail, dans mon livre, aux moudjahidines afghans de la CIA et à Oussama ben Laden, qui a toujours été un homme des services de renseignements saoudiens et de la CIA. Suivez la carrière du prince Turki al-Faisal al Saud qui a dirigé les services de renseignements saoudiens jusqu’à sa démission surprise quelques jours avant le 11 septembre 2001 pour devenir ambassadeur du Royaume Saoudien à Londres, puis à Washington. Dans les années 1980, il a dirigé la carrière de Ben Laden à la demande de la CIA. Ou encore celle du prince Al-Waleed bin Talal, qui possède un gros morceau de Citibank à Wall Street, de News Corporation, le réseau de Murdoch ou de la 21st Century Fox d’Hollywood et de Facebook. Il faisait partie des personnes arrêtées par MBS en novembre 2017 pour blanchiment d’argent, corruption et extorsion. Il est rapporté aux États-Unis qu’al-Waleed a été l’un des principaux « contributeurs » pour les membres du Congrès américain ou d’hommes politiques tels que Obama. Je suis de plus en plus d’avis que cette cabale post-1945 ou post-1963 est en crise profonde. Si les enquêtes en cours sur la Fondation Clinton pour des activités présumées criminelles et peut-être traîtresses alors qu’Hillary Clinton était secrétaire d’État aboutissent à de véritables condamnations, cela aura un impact dévastateur sur ce réseau mondial. Ce groupe contrôle Wall Street, la Fed et la City de Londres. Reste à voir jusqu’à quel point il est faible.

      SF : Après avoir lu ou écrit tant de livres, tant d’articles, quelle est votre opinion sur l’Islam ? Une religion mal comprise ? Un outil politique pour conquérir le monde ? Une réaction saine au mouvement de colonisation des élites occidentales ?

      WE : Je pense qu’il y a eu un changement visible majeur dans certaines parties du monde musulman, en particulier dans les années 1980 et 1990, avec l’émergence d’un mouvement d’islam politique et radical. Cela revient à ce que je décris dans le livre comme le « mariage fait en enfer » négocié par la CIA, pour amener les Frères musulmans en Arabie Saoudite afin de créer une propagation politique mondiale de cette idéologie enveloppée dans une robe wahhabite. Aujourd’hui, cette opération menace la paix dans de nombreuses régions du monde. Il est important de comprendre le rôle de la CIA en particulier, des figures clés comme Graham E Fuller, dans ce vaste projet. Ils étaient derrière Hillary Clinton et le « printemps arabe » de la CIA de l’époque Obama. Les liens entre la Secrétaire d’État Clinton, Obama, Huma Abedin et les Frères musulmans ont été largement documentés. Une telle radicalisation fanatique crée sa propre dynamique. Les Frères musulmans, depuis leur création en Égypte dans les années 1920, ont toujours été un mouvement politique se cachant derrière une façade religieuse. Pendant la guerre, l’un de ses personnages clés, le Grand Mufti de Jérusalem travailla avec Himmler pour tenter d’exterminer autant de Juifs que possible, parfois même plus que ce que Himmler voulait. Si vous pensez « franc-maçon » en pensant Frères musulmans, beaucoup de choses s’éclairent à mes yeux.

      SF : Vous savez avec ce livre et le travail de votre traducteur que votre analyse est bien connue par le mouvement anti-système dans le monde francophone. Que pensez-vous de ce monde « français » ? Et aussi sur le récent mouvement « Gilet Jaune » ?

      WE : Je suis ce mouvement du plus près possible, étant donné que les médias allemands grand public occultent la plupart des aspects des protestations du mouvement des Gilets Jaunes. Ce que j’entends des manifestants français, c’est qu’il ne s’agit plus maintenant de taxes sur l’essence. Cela se transforme en une protestation majeure contre des décennies de pillage systématique de l’économie française, de la prétendue mondialisation, de la prise de contrôle des banques françaises, de la corruption politique hors de contrôle. Le banquier Macron n’a aucun contact avec sa nation. C’est ce que je ressens. Si c’est vrai, c’est la plus grande peur de ces cercles d’élite, une population qui pense, qui est éveillée. Je vois des preuves de sales tours, des agents provocateurs qui essaient de qualifier les manifestants de violents, mais cela ne semble pas fonctionner.

      SF : Selon votre page Wikipedia, vous vivez en Allemagne…. Vous avez une position intéressante pour analyser les deux sociétés, allemande et américaine. Que pensez-vous d’elles ?

      WE : Essentiellement la même maladie, la financiarisation et la mondialisation des deux pays créent la même polarisation entre le 1 % supérieur et le reste. La classe moyenne est en train d’être détruite, la pauvreté s’accroît, les villes font faillite, car des entreprises comme Amazon ou Walmart détruisent les économies locales. La qualité des aliments est détruite par les OGM et les herbicides comme le glyphosate. La plupart des gens ont l’impression que les choses empirent, mais ne voient pas encore pourquoi. La raison pour laquelle Trump est devenu président est qu’il était le seul homme politique en Amérique à parler de cela dans un langage avec lequel le peuple pouvait être d’accord. Reste à voir s’il tiendra ses promesses. S’il le fait, il obtiendra un second mandat.

      SF : Y a-t-il un « écho » dans les médias grand public du mouvement français des « Gilets Jaunes » dans leurs médias ?

      WE : Si par écho, vous voulez dire un reportage honnête ? Non. Les médias grand public cherchent désespérément à occulter la dimension réelle des protestations du mouvement « Gilet Jaune ».

      SF : Aussi du point de vue démographique, moins de WASPs aux USA et moins d’Allemands en Allemagne, que pensez-vous de ces deux destins de la « vieille » population ?

      WE : C’est un thème complexe. La plupart des pays industrialisés ainsi que la Chine et d’autres pays traversent une crise du vieillissement et manquent de nouvelles naissances. La cause est complexe, mais il est clair que l’inquiétude économique de la population au fil des ans va jouer un rôle important.

      http://lesakerfrancophone.fr/f-william-engdhal-le-charme-discret-du-djihad


      Autre livre, celui d’Olivier Barruel, ‘La Bombe Humaine, itinéraire d’une djihadiste’ . Ce reporter a mené pour le magazine 66 Minutes de M6 une enquête sur la djihadiste française la plus recherchée au monde, une Bretonne convertie à l’islam radical et à la terreur. Une descente hallucinante dans les ténèbres de Daech. Emilie König, alias Samra, Morganne la Lorientaise ou encore Ummu Tawwab a été l’une des premières femmes à partir combattre en Syrie.

      Comment lutter pour que la France ne devienne pas musulmane ?
      https://chaineverte.org/

  4. Esther dit :


    Le 20 mars 2019 en fin de matinée, Ousseynou Sy, 47 ans, ramasse comme prévu 51 passagers, élèves de 5e et leurs trois accompagnateurs, dans un gymnase pour les reconduire à leur école, un trajet de moins de 3 km. Il en fera finalement une trentaine, détournant son bus pour prendre la route de l’aéroport de Milan, menaçant les enfants de mort, dans un acte prémédité visant, selon le parquet de Milan, à venger les migrants morts en Méditerranée. «Il a barricadé toutes les portes de sortie avec des chaînes. Il m’a montré un couteau et m’a dit d’attacher tous les enfants», a raconté aux journalistes la surveillante scolaire chargée d’accompagner les enfants, Tiziana Magarini. Bloqué sur l’autoroute après l’intervention des carabiniers, alertés par des enfants, il est maîtrisé juste après avoir incendié son bus. Heureusement les forces de l’ordre parviennent à faire sortir tous les enfants à temps.

    Ousseynou Sy avait acquis la nationalité italienne en 2004 à la suite de son mariage avec une femme de cette région du nord de l’Italie avec laquelle il a eu deux fils, aujourd’hui adolescents, et dont il s’est séparé.

    Guglielmo, l ‘un des enfants qui s’enfuyait du bus en flammes, cria « Dio, ti amo ». Les journalistes n’entendirent que la fin, pensant que c’était une déclaration d’amour à une fille. Il dut préciser plus tard qu’il s’adressait en fait à Dieu « Nous étions tous désespérés dans le bus et je voulais aussi faire ma propre prière. Et quand nous avons réussi à nous sauver, il m’a semblé que cela s’était réalisé et je voulais donc remercier ». Du coup, cela les a moins intéressés.

    Psaume 8:2 : « Par la bouche des enfants et de ceux qui sont à la mamelle Tu as fondé ta gloire, pour confondre tes adversaires… »

    Le père Claude Grou (77 ans), de la congrégation de Sainte-Croix, recteur de l’Oratoire Saint-Joseph du Mont Royal à Montréal, a été agressé à l’arme blanche à deux reprises, au thorax et au flanc, par Vlad Cristian Eremia (26 ans), le matin du 22 mars 2019 durant une messe retransmise en direct sur internet et à la télévision :

    Le journal allemand Welt am Sonntag a publié le 28 avril 2019 la liste des 31 221 attentats islamistes faisant 146 811 victimes depuis le 11/09/01 dans le monde.

    Cliquer pour accéder à Die-Welt-am-Sonntag-28-04-2019.pdf


    Cela n’empêche pas Collomb et Castaner d’inaugurer le 19 septembre 2019, l’institut musulman de Lyon, aux côtés du chef de la Ligue islamique mondiale (salafiste). Les hommes aveuglés par le pouvoir et l’idéologie continueront de piétiner la mémoires des Français tombés sous le coup du jihad pour récupérer quelques voix aux prochaines élections. Son directeur est le recteur de la mosquée de Lyon, Kamel Kabtane, un soutien de Tariq Ramadan et une personne qui a invité lors de séminaires des Frères Musulmans bien connus comme Youssef Ibram et Omar Abd Al Kafi (en juin 2014) ou encore Zakaria Sedikki de l’UOIF. L’imâm Abdelkader Bouziane, expulsé en Algérie pour ses propos sur la lapidation, donnait aussi des conférences dans la mosquée de Kabtane. Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale, Mohammed Ben Abdul Karim Al-Issa, y était en tant que représentant de l’Arabie Saoudite qui a en partie financé l’endroit. Dans sa thèse de doctorat il validait le jihâd armé offensif ou le meurtre des apostats.
    https://islamisation.fr/2019/09/17/le-dirigeant-de-la-ligue-islamique-mondiale-a-paris-sa-these-valide-le-jihad-et-le-meurtre-des-apostats/

    • Younès dit :

      A Bordeaux, dans la Mosquée El-Houda, on a l’imam Tareq Oubrou, un ancien frère musulman (jusqu’en mai 2018) et salafiste à deux doigts de partir faire le dijhad. Dans les années 90, il faisait la promotion de la restauration d’un califat islamique (ce qui est normal puisque cette réunion de musulmans est une obligation). Cela n’a pas empéché le maire de la ville, Alain Juppé, de le décorer en 2013 de la Légion d’honneur.

      Omar Djellil, musulman ayant fréquenté longtemps sa mosquée, a publié en 2016 une vidéo de presque une heure pour dénoncer les graves dérives d’Oubrou qui est allé jusqu’à couvrir 3 imams violeurs et dire aux victimes qu’elles étaient « possédées par des djinns blancs » :

      Apparemment, sa Taqîya s’est mis en place à partir de 2011. Il a dit à ses fidèles: « A partir de maintenant, faites profil bas, ne dites plus rien ».

      La galaxie des Frères musulmans en France :

  5. Aymen dit :

    Le 3 octobre 2019, vers 13 heures, quatre fonctionnaires sont décédés dans les locaux de la Préfecture de police située sur l’île de la Cité de la capitale. Ils ont été tués, à l’aide d’un couteau en céramique muni d’une lame de 33 cm, par l’un de leurs collègues, employé comme spécialiste de la maintenance informatique au sein de la très sensible Direction du renseignement de la préfecture de police de Paris (DRPP), d’où son habilitation « secret défense ». La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye dénonça « les élucubrations sur les réseaux sociaux », soulignant qu’il n’y avait « pas d’indication sur une éventuelle radicalisation » de l’auteur des meurtres. Ainsi le parquet national antiterroriste ne fut pas saisi de l’affaire dès ses débuts. C’est la démarche inverse qui a été faite.
    https://actu.fr/societe/attaque-la-prefecture-police-paris-pas-dindication-sur-une-eventuelle-radicalisation_28169333.html
    Pourtant Daesh avait des informateurs au sein des administrations. Ils étaient souvent chargés d’enquêter sur les Français voulant rejoindre la Syrie. Peut-être que n’en ayant plus besoin, on lui a permis de mourir en « martyr » pour qu’il puisse rejoindre 72 femmes vierges au paradis. « Et ils auront des Houris aux grands yeux noirs, semblables aux perles », clame Allah le Tout-puissant dans la sourate « El Waqi’a » (L’Evènement). (Les Houris sont de splendides femmes répondant aux canons de la beauté arabe). « En vérité nous les avons créées dans un but particulier. Nous les avons créées vierges », ajoute Allah. Il le redit encore dans la sourate « Ar-Rahman » (Le Miséricordieux) : « Il y aura de très bonnes et de très belles femmes. Des vierges aux grands yeux noirs retirées sous leurs tentes. Jamais homme ni Génie ne les a déflorées ». « Quant à ceux qui sont vertueux… des éphèbes, aussi beaux que des perles dans leur écrin, circuleront autour d’eux pour les servir. » dit Allah dans la sourate « At-Tour » (le Mont). Ceci est redit dans la sourate « Al Insane » (l’Homme) : « Et là circuleront autour d’eux des enfants à l’éternelle jeunesse; quand tu les verras, tu penseras que ce sont des perles défilées ».
    https://ripostelaique.com/musulmans-reflechissez-72-vierges-chacun-dans-le-paradis-eternel-comment-on-fait.html
    Ici le tueur « neutralisé » par un jeune des forces de l’ordre arrivé récemment :

    Pourtant l’employé administratif s’était converti à l’islam en 2008. Une clef USB retrouvée chez lui, contenait des vidéos de décapitations d’ISIS et les coordonnées de dizaines de policiers ! Était-ce pour les inviter à un barbecue ?
    http://www.leparisien.fr/faits-divers/attaque-a-la-prefecture-l-inquietante-cle-usb-retrouvee-chez-l-auteur-de-la-tuerie-07-10-2019-8168076.php
    Les familles des tués devraient porter plainte ! Pourquoi ? Parce que ce n’est pas la première fois qu’un type comme Harpon est retrouvé avec une clé USB comprenant de nombreux noms d’agents des renseignements.

    Se souvenir en 2017 de cette jeune femme, Mina B., fichée S, qui avait sa clé USB remplie elle aussi de documents et fichiers de police sensibles, comprenant notamment une liste… de 2 626 agents du renseignement ! Cette liste, qui avait été toutefois effacée (mais que les enquêteurs ont réussi à restaurer), datait de 2008. Elle contenait les noms, matricules et affectations de l’ensemble des agents du corps des gradés et gardiens nommés lors de la Commission administrative paritaire nationale (CAPN) du 19 juin 2008. Il s’agit de personnels issus de la DCRG (Direction centrale des renseignements généraux) et de la DST (Direction de la surveillance du territoire), deux services partiellement fusionnés pour créer la DCRI.
    https://www.lepoint.fr/societe/exclusif-les-noms-de-2-626-agents-du-renseignement-aux-mains-d-une-radicalisee-10-04-2018-2209549_23.php

    L’analyse poussée de son portable démontra ses liens avec un prédicateur d’une mosquée du Val-d’Oise connu de la DGSI. En garde à vue, sa femme malentendante comme son mari, a indiqué aux enquêteurs qu’il avait été agité la nuit précédant l’attaque, et qu’il avait « entendu la voix de dieu ». Le tueur Mickaël Harpon fréquentait la mosquée dite de la Fauconnnière, du nom du quartier où se trouve la mosquée de l’Association Musulmane Gonesse. Parmi les prêcheurs invités se trouve Youssef Baouendi, dirigeant le Bureau de l’organisation de la Ligue islamique Mondiale basé à Mantes-la-Jolie. C’est un signe clair de compatibilité avec le salafisme saoudien. Il faut dire que l’imam de la mosquée de Gonesse, le marocain Hassan El Houari, est membre du Conseil théologique des musulmans de France, composé à sa grande majorité de prédicateurs de la mouvance Frères Musulmans. On y trouve notamment : Ahmed Jaballah, ex président de l’UOIF et membre du Conseil européen de la fatwa (CEFR) et de l’Union internationale des savants musulmans (UISM), tous deux présidés par Youssef Al Qaradawi, le guide spirituel des Frères Musulmans. Larbi Becheri également membre du CEFR et de l’UISM et responsable de l’école de charia des Frères Musulmans en France , l’IESH. Il est diplômé de charia de l’Université de Médine comme un autre membre, Ounis Guergah, membre du CEFR et de l’UISM, professeur de théologie musulmane et directeur des études à l’IESH de Paris, imam-khatib. Dans un prêche de septembre 2019 l’imâm de Gonesse El Houari défendait l’idée d’un Etat Islamique, non dans la forme terroriste de Daesh certes, mais tout de même un Etat musulman régi par les lois de l’islam. Il cite dans ses conférences le juriste Ibn Taymiyya (+1328) (tout comme Youssef Baouendi), inspirateur des islamistes modernes, qui a écrit dans son traité ‘La distinction entre les alliés’ : « Quant au hadith raconté par certains selon lequel le Prophète est supposé avoir dit au retour de la bataille de Tabouk (localité en territoire byzantin, 630) : « Nous revenons du djihâd mineur pour mener le djihad majeur »…c’est un faux hadith, qui n’a pas d’origine, et aucun de ceux qui connaissent les mots et actes du Prophète ne l’a transmis. Combattre les incroyants est la plus grande des causes. En fait, c’est la meilleure chose qu’une personne peut rechercher. Allah dit, Coran, 4:95 : « Ne sont pas égaux ceux des croyants qui restent chez eux, sauf ceux qui ont quelque infirmité, et ceux qui luttent corps et biens dans le sentier d’Allah. Allah donne à ceux qui luttent corps et biens un grade d’excellence sur ceux qui restent chez eux. Et à chacun Allah a promis la meilleure récompense , et Allah a mis les combattants au dessus des non-combattants, en leur accordant une rétribution immense. » Pas étonnant qu’on trouve sur leurs pages facebook ce genre de propagande :

    Le prefet de police de Paris est venu faire son petit discours après avoir proposé comme d’habitude des psychologues, un livre de condoléance, une minute de silence.

    Macron, la maire de Paris, des parlementaires… sont venus le soutenir. Pas un seul ne s’est demandé s’il fallait continuer à faire venir en grand nombre les migrants musulmans. Pour le responsable de la mosquée de Paris, Abdallah Zekri, Castaner serait de collusion avec l’UOIF et la Ligue islamique mondiale.

    Une chose est sûre, les média mainstream ne nomment jamais l’auteur d’un crime quand il est musulman, par contre s’il est un « blanc » son nom s’y trouve !

    Tout est fait pour qu’il y ait une guerre civile comme le pressent Obertone :
    https://planetes360.fr/bientot-la-guerre-civile-en-france-les-elements-du-drame-sont-en-place-selon-obertone/

  6. Aymen dit :


    Le 18 novembre 2019, une vingtaine d’imams européens proches des Frères musulmans se sont réunis pour donner naissance au “Conseil européen des imams”, piloté par la Fédération des organisations islamiques en Europe (FOIE). Ce nouveau conseil y est présenté comme « une institution, spécialisée dans les affaires des imams, qui coordonne leurs efforts et ceux des associations locales afin de développer un plaidoyer et un renouvellement du discours religieux. » Parmi ses principaux objectifs : Placer la communauté musulmane au service des sociétés européennes dans le cadre d’une compréhension d’un islam modéré et du respect des valeurs de citoyenneté. Ce Conseil européen des imams est en quelque sorte la dernière filiale de la Fédération des organisations islamiques en Europe. Créée en 1989, la FOIE se présente officiellement comme une organisation indépendante représentant les intérêts des musulmans européens. Officieusement, celle-ci fomente une vaste OPA sur l’islam d’Europe sous le patronage des Frères musulmans. Pour y parvenir, la FOIE organise un vaste maillage institutionnel du continent à travers divers groupements satellites. L’objectif, à terme, étant de rallier l’ensemble des musulmans européens à sa conception de l’islam, celle de la confrérie.
    https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/societe/creation-du-conseil-europeen-des-imams-paris-comment-les-freres-musulmans-preparent-une-opa-sur-lislam-deurope-113276

    A Bruxelles, début février 2020, alors que des territoires entiers passent progressivement sous domination africaine et islamique dans tous les pays d’Europe de l’ouest, une campagne d’affichage a été financée, reprenant le slogan principal des soldats de l’islam.

    Mais la traduction donnée par l’affiche n’est pas la bonne. Allahu Akbar ne signifie pas que Dieu est grand, mais LE PLUS grand. C’est aussi un appel à la guerre.


    Le 10 juillet 2020, le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé l’ouverture de l’ex-basilique Sainte-Sophie à Istanbul aux prières musulmanes. Œuvre architecturale majeure construite au VIe siècle par les Byzantins, qui y couronnaient leurs empereurs, Sainte-Sophie est un site classé au patrimoine mondial par l’Unesco, et l’une des principales attractions touristiques d’Istanbul avec quelque 3,8 millions de visiteurs en 2019. Convertie en mosquée après la prise de Constantinople par les Ottomans en 1453, elle a été transformée en musée en 1934 par le dirigeant de la jeune République turque, Mustafa Kemal, soucieux de  l’offrir à l’humanité.  Les réactions n’ont pas tardé : Athènes a condamné « avec la plus grande fermeté » la décision, Washington s’en est dit « déçu » et Paris la « déplore ». La Grèce, par la voix de sa ministre de la Culture, Lina Mendoni, a estimé que « le nationalisme dont fait preuve le président Erdogan ramène son pays six siècles en arrière. L’Église orthodoxe russe a ainsi regretté que l’« inquiétude » de « millions de Chrétiens » n’ait pas été entendue par le tribunal turc.
    https://www.lepoint.fr/monde/turquie-la-basilique-sainte-sophie-reconvertie-en-mosquee-10-07-2020-2383880_24.php


    Après Sainte-Sophie, Erdogan transforme en mosquée le monastère du Saint-Sauveur-in-Chora
    https://orthodoxie.com/apres-sainte-sophie-erdogan-transforme-en-mosquee-le-monastere-du-saint-sauveur-in-chora/

  7. Tyler dit :


    Philip Haney, un des membres fondateurs du Département de la sécurité intérieure (DHS) d’Obama, a été retrouvé mort sur le bord d’une autoroute déserte de Californie le 21 février 2020, avec une balle dans la tête. Il n’avait que 66 ans mais sa femme venait de décéder en juin 2019 d’un cancer. Il était notamment l’auteur de ‘See Something, Say Nothing : A Homeland Security Officer Exposes the Government’s Submission to Jihad’, une critique cinglante de la façon dont l’administration Obama a traité le terrorisme islamique radical. Selon lui, l’administration Obama aurait pu empêcher la fusillade du night-club Pulse à Orlando, en Floride, si elle n’avait pas agi en faveur du « politiquement correct ».

    https://www.zerohedge.com/political/dhs-whistleblower-found-dead-side-california-highway-police-rule-suicide

  8. Marcel dit :

    Certains principes et pratiques liés au culte musulman en vigueur dans les pays islamiques s’opposent à ceux qui régissent la vie sociale en Occident :

    — Alors que les églises sont ouvertes à tous, chrétiens et non chrétiens, hommes et femmes, l’islam prévoit des exceptions dans ces domaines. Ainsi certaines mosquées ou La Mecque, principal lieu saint de l’islam, sont des territoires haram (interdit) aux non-musulmans. Ne peuvent y accéder que ceux qui prononcent la chahada (profession de foi islamique).

    « Ô vous qui croyez ! Les polythéistes [ou infidèles] ne sont qu’impureté : ils ne s’approcheront donc plus de la Mosquée sacrée après que cette année se sera écoulée » (9, 28).

    « Seul fréquentera les mosquées d’Allah : celui qui croit en Allah et au Jour dernier ; celui qui s’acquitte de la prière ; celui qui fait l’aumône ; celui qui ne redoute qu’Allah » (9, 18).

    — Les musulmanes qui veulent prier à la mosquée n’y sont jamais encouragées ; si les femmes veulent se rendre à la mosquée, un espace clos, isolé par une tenture, ou une pièce spéciale, leur est réservé. L’accès leur en est d’ailleurs interdit à certains moments de leur vie frappés d’impureté légale (après un accouchement, durant les menstrues, cf. Coran 2, 222). Au moment de ses règles elle est en état d’impureté, elle doit par conséquent s’abstenir d’un certain nombre de pratiques cultuelles. Ainsi doit-elle renoncer aux prières quotidiennes et au jeûne ; elle ne peut ni toucher le Coran ni le lire ; elle ne doit pas entrer dans une mosquée ni faire le tawhâf (rotation) autour de la Kaaba [pratique liée au pèlerinage à La Mecque]. Ces prescriptions ne se trouvent pas dans le Coran mais dans le Hadîth [recueil des propos attribués à Mahomet] et sont précisées dans le droit . Ces prescriptions sont rigoureusement observées dans l’ensemble du monde musulman aujourd’hui comme hier » (Viviane Liati, De l’usage du Coran, éd. Mille et une nuits, 2004, p. 245). L’exigence de non mixité s’applique aussi à la sortie de la mosquée, selon une recommandation attribuée à Mahomet. « Tous les juristes, sunnites comme chiites, déconseillent – c’est makrûh (détestable) – le brassage des hommes et des femmes » (Anne-Marie Delcambre, L’Islam des interdits, Desclée de Brouwer, 2003, p. 40-41). On la pratique aussi lors des fêtes et repas de mariage.

    — La mosquée est au service d’un projet idéologique qui tend à placer l’islam en position de monopole et qui a pour vocation de s’imposer au monde entier. Ainsi tout lieu où la prière musulmane a été accomplie devient ipso facto « terre d’islam ». Dès les premières conquêtes au Levant, les musulmans se sont emparés des églises pour les transformer en mosquées. Au Liban, au moins deux mosquées sont d’anciennes églises, l’une à Beyrouth, l’autre à Tripoli. Sous le régime de la dhimmitude, codifié au XIème siècle par le juriste mésopotamien Ali Mawerdi, les chrétiens n’avaient plus le droit de sonner les cloches de leurs églises et d’en bâtir de nouvelles (cf. A. Laurent, L’islam, Artège, 2007, p. 93-94 ; et Les chrétiens d’Orient vont-ils disparaître ?, Salvator, 2007, p. 97-110). Au XXème siècle, la décolonisation du Maghreb s’est accompagnée de la transformation d’églises en mosquées. « Les minarets sont nos baïonnettes, les coupoles nos casernes et les croyants nos soldats ». Ce vers du poète turc Ziya Gökalp (1875-1924), banni par Atatürk, a été récité en public par Recep-Tayip Erdogan en 1998 à Istambul dont il était alors le maire, ce qui lui a valu d’être destitué de cette fonction et condamné à quatre mois de prison pour incitation à la haine religieuse (A. Laurent, L’Europe malade de la Turquie, F.-X. de Guibert, 2005, p. 89). En 2018, devenu président de Turquie, Erdogan a récité un verset du Coran dans l’ancienne basilique Sainte-Sophie, déclarant, l’année suivante, son intention de lui restituer le statut de mosquée qui fut le sien depuis la conquête islamique de Constantinople (1453) jusqu’à ce qu’Atatürk la transforme en musée (1934). En Egypte, avant la prise de pouvoir par le maréchal Abdelfattah El-Sissi (2013), lorsque des chrétiens obtenaient des permis de construire une église, il n’était pas rare qu’une fois connue la décision de l’administration, des musulmans s’empressaient d’acheter le terrain voisin du chantier pour y édifier une mosquée, privant du même coup de son droit l’Eglise concernée, au nom de la primauté due à l’islam. Au Liban, après la guerre (1975-1990), l’ancien Premier ministre Rafic Hariri, chargé de la reconstruction du centre-ville de Beyrouth, y fit édifier une énorme mosquée avec quatre hauts minarets, dont la masse écrase la cathédrale voisine, Saint-Georges des maronites. La mosquée El-Amine fut inaugurée en 2003. En réaction, l’archevêché maronite a fait surmonter sa cathédrale d’un campanile doté de cloches et surmonté d’une croix.

    — Lorsque l’islam s’implante en dehors de ses terres traditionnelles, quel que soit le moyen utilisé pour cela (djihad, émigration, natalité, revendications de droits au nom des valeurs des pays d’accueil, culpabilisation des Occidentaux, etc.), l’une de ses priorités est de multiplier la construction de mosquées. Rien n’empêche pourtant les musulmans d’accomplir leurs prières rituelles en des lieux non identifiés ou dédiés, fût-ce une simple salle, mais aussi à l’extérieur puisque, selon la Sunna (Tradition), Mahomet aurait dit : « Là où t’atteint l’heure de la prière, tu dois t’exécuter et cela est un masjid [mosquée] ». Cependant, les prières de rues ont pour but de forcer la main des pouvoirs publics en vue d’obtenir les autorisations. Anecdote étonnante, racontée par Mohamed Sifaoui : un événement s’est produit au ministère de l’Intérieur en 1999, au moment où Jean-Pierre Chevènement négociait avec divers partenaires musulmans l’organisation d’un islam de France. Lors d’une pause, plusieurs membres de l’Union des Organisations islamiques de France, satellite des Frères musulmans, se sont déchaussés dans un couloir pour accomplir une prière d’une dizaine de minutes, sous le regard ébahi d’un conseiller qui tenta de les en dissuader au nom de l’entrave à la laïcité (Taqiyya, éd. de l’Observatoire, 2019, p. 326-327). De plus, chaque fois qu’une mosquée est construite, l’État qui la finance a un droit de regard sur celui qui prêche et sur ce qu’il dit aux croyants.

    — Actuellement, les revendications portent sur l’appel public à la prière (adhan), fonction réservée au muezzin (celui qui appelle). Pour en justifier l’usage, arguant du principe d’égalité de traitement des religions, les musulmans font valoir l’autorisation donnée aux catholiques de sonner les cloches. Cependant, contrairement à celles-ci, le muezzin délivre un message doctrinal explicite qui s’impose à tous, musulmans ou non : « llah est le plus grand. Je témoigne qu’il n’y a pas d’autre dieu qu’Allah. Je témoigne que Mahomet est l’envoyé d’Allah. Hâtez-vous à la plénitude, Allah est le plus grand. »

    Il ne faut pas oublier que la mosquée peut enseigner aux musulmans la rancœur et la haine de l’autre, inciter au meurtre, à l’autoritarisme, à la marginalisation du non-musulman, à la glorification du néant au détriment de la vie. La mosquée interdit en quelque sorte à l’homme de réfléchir, car c’est un acte de mécréance, d’athéisme et d’insulte à l’encontre d’Allah. Elle prêche la résignation, la soumission totale, la servitude et la privation de la personnalité humaine de tout ce qu’elle incarne comme valeur d’indépendance et de liberté. Elle transforme la société en un troupeau qui exécute aveuglement les ordres du wali (juge).

    • anatole dit :

      On vend en France des livres islamistes appelant à l’assassinat des kouffars/mécréants :

      Même sur Amazon :

      Ce qu’en disait déjà le Monde Diplomatique en 1989 :


      A noter que ce que l’islamisme refuse, ce n’est pas tel ou tel type de régime. Pour ce qui est de la République française, il en récuse le contenu sécularisé, autrement dit l’absence de toute référence à une Transcendance et à une Loi divine. Comme la nature a horreur du vide, l’Ancien Régime qui était justement basé sur une Loi divine, après un laps de temps athée, va se voir remplacer petit à petit par l’islamisme, jusqu’au jour où on reviendra en arrière, en faisant venir un « roi » lié au catholicisme. Mais n’est-ce pas ce que cherche déjà à faire un Trump avec notamment sa politique pro-vie ?

Répondre à Marcel Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s