Le dernier renoncement de Pierre avant l’anti-pape ?

Foudre sur le Vatican

 

Le 11 février 2013 au matin, le pape Benoît XVI, annonçait au monde qu’il résilierait sa charge à compter du 28 février à  20 heures.

discours de renonciation« J’ai décidé de renoncer au ministère que le Seigneur m’a confié le 19 avril 2005. Je l’ai fait en pleine liberté pour le bien de l’Église, après avoir longuement prié et avoir examiné ma conscience devant Dieu, bien conscient de la gravité de cet acte, mais en même temps conscient de n’être plus en mesure d’accomplir le ministère pétrinien avec la force qu’il demande….Continuez à prier pour moi, pour l’Église, pour le futur Pape. Le Seigneur nous guidera….je voudrais m’arrêter sur les quarante jours que Jésus a passés au désert, tenté par le démon. Ses tentations invitent chacun de nous à répondre à cette demande fondamentale : qu’est-ce qui compte vraiment dans notre vie ? Sans une réponse à la faim de vérité et de Dieu, l’homme ne peut pas se sauver. Ce n’est pas le pouvoir mondain qui sauve le monde, mais le pouvoir de la croix, de l’humilité et de l’amour….Dieu est le Seigneur de toute chose. Il ne peut pas être instrumentalisé, utilisé pour nos propres intérêts, autrement nous nous substituons à lui. La société actuelle soumet le chrétien à plusieurs épreuves qui touchent sa vie personnelle et sociale. La tentation est toujours présente ; le sacré s’éclipse… »

 

Cette nouvelle laissa sans voix le monde chrétien.

Et la foudre qui tomba sur le Vatican le jour même, n’aida pas à dissiper  leur crainte. Certains se souvenaient de cette parole d’Évangile dans Luc 10:18 : « Jésus leur dit : Je voyais Satan tomber du ciel comme un éclair. »

Ne s’était-elle pas aussi abattue sur l’avion qui transportait François Hollande, le jour de son investiture ? L’église va-t-elle devoir subir la même déchéance vers laquelle la France est entrainée ?

https://www.ouest-france.fr/societe/religions/vatican-la-foudre-sabat-sur-la-basilique-saint-pierre-435718

Cardinal Tarcisio Bertone

Cardinal Tarcisio Bertone

Le Cardinal Camerlingue, qui présidera au sort de l’Eglise durant la vacance du siège apostolique sera le Cardinal Tarcisio Bertone, qui fut nommé par Benoît XVI le 4 avril 2007.

Les Cardinaux électeurs européens sont 61, latino-américains 19, nord-américains 14, africains 11, asiatiques 11, pour 1 seul provenant de l’Océanie. Ces chiffres peuvent encore varier en fonction de la date d’entrée en conclave, car le Cardinal Walter Kasper atteindra ses 80 ans le 5 mars. Le plus grand groupe est celui des Cardinaux italiens (21).

Jean Louis Tauran

Jean Louis Tauran

Benoît XVI a créé 67 Cardinaux, les 50 restants étant de son prédécesseur. Le 28 février prochain, les 117 Cardinaux votants logeront reclus dans la Domus S.Marthae du Vatican (une décision de Jean-Paul II), d’où ils gagneront la Chapelle Sixtine pour les votes. Durant tout le conclave ils sont absolument coupés du monde extérieur. Quant au poêle de la chapelle, il fonctionnera selon le système ancestral pour annoncer l’issue des votes.  Et A moins qu’il ne soit élu au cours du conclave, c’est au cardinal français  Jean Louis Tauran, en tant que cardinal protodiacre, que reviendra l’honneur d’annoncer le nom du nouveau pape.

 

Cardinaux susceptibles de lui succeder

Cardinaux susceptibles de lui succéder

 

La question que tout le monde se pose : Pourquoi donc Benoit XVI ne suit-il pas l’exemple de Jean Paul II, en restant au gouvernail de l’église jusqu’au bout, lui qui l’avait accompagné de si près ?

Renonciation du papeCe qui est sûr, ce retrait n’était pas prévu d’avance.  Autrement,  pourquoi aurait-il proclamé une année de la foi, espéré publier sa troisième encyclique sur la foi, complétant ainsi une trilogie sur les vertus théologales, commencé lors de ses audiences du mercredi, une catéchèse sur le Credo…. ?  Non, la décision a dû être prise brutalement.

http://visnews-fr.blogspot.com/2013/02/imposition-des-cendres.html

Serait-ce  à cause de ce malaise que l’on a senti au Vatican, quand on s’est aperçu que même son majordome le trahissait ? Ou bien alors aux attaques incessantes de l’élite financière qui cherche à supprimer l’indépendance économique du Vatican ? Une haute finance internationale, qui paradoxalement n’est soumise à aucune « transparence » et à aucun  contrôle des gouvernements ? Dernièrement, n’avait-on pas supprimé toute transaction par carte bancaire à partir du 1er janvier (rétabli depuis grâce à une banque suisse) ? Le pape doit se sentir seul et ne plus savoir à quel saint se vouer. De l’intérieur même de l’église, certains,  jouissant de la complicité des médias, cherchent par tous les moyens, à discréditer l’église catholique !

Federico Lombardi

Federico Lombardi

N’a-t-il pas lui aussi été menacé de mort il y a un an ? : « Le Pape Benoît XVI pourrait être victime d’un attentat courant 2012», lisait-on dans le journal italien Il Fatto Quotidiano, le 30 décembre 2011. Cette information aurait été révélée par le cardinal italien Paolo Romeo lors d’une visite en Chine le mois précédent. Le porte-parole du Saint-Siège, le père Federico Lombardi, a quant à lui qualifié l’article de « délire, qui ne doit en aucun cas être pris au sérieux ».

https://www.crashdebug.fr/international/4317-une-menace-dattentat-pese-sur-benoit-xvi

Selon les experts, la diffusion du document pourrait s’inscrire dans une sourde lutte de pouvoir, des membres de l’administration vaticane, cherchant à provoquer le départ du cardinal Bertone.

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/02/10/97001-20120210FILWWW00425-le-pape-assassine-dans-l-annee.php

Le monastère Mater Ecclesiae avec au fond radio Vatican

Le monastère Mater Ecclesiae avec au fond radio Vatican

Des conflits semblables à 85 ans sont certainement difficiles à supporter et à y faire face.  Après avoir renoncé à sa charge d’évêque de Rome et donc de pape :

https://www.arretsurimages.net/articles/pape-a-la-une-plutot-partant-quaffaibli?id=15133

Benoît XVI se rendra dans un premier temps dans le calme de la résidence d’été des pontifes à Castel Gandolfo. Après l’élection de son successeur, il s’installera définitivement dans le monastère Mater Ecclesiae situé sur les hauteurs des jardins du Vatican

www.imedia-info.org/depeches/a-quoi-ressemble-monastere-ou-benoit-xvi-va-se-retirer,29794.html

 

La vie de pape n’est manifestement pas de tout repos :

Il est en première ligne, soumis à des pressions incessantes. Dès le début, au sein même d’un Conclave, des influences obscures cherchent des voix auprès des Cardinaux. Et ce n’est un secret pour personne,  nombre d’entre eux, font partie d’une « Loge Spéciale », directement en relation avec le Grand Orient et le  Grand Maître d’Italie. Une autre coiffant le tout, est très influente, celle du B’nai B’rith (des fils de l’Alliance), la première organisation juive mondiale, fondée en 1843 aux USA.

Le Président Moishe Smith du B'naï B'rith avec Benoit XVI

Le Président Moishe Smith du B’naï B’rith avec Benoit XVI

Un article intitulé «Le pape serait-il le cardinal Siri ?» signé L.H. Rémy, cite un des écrits du Prince Scortesco, cousin germain du Prince Borghèse, Président du Conclave ayant élu Montini (Paul VI) au Pontificat suprême, le 21 juin 1963 :  “Pendant le Conclave, un cardinal sortit de la chapelle Sixtine, rencontra les représentants du B’naï B’rith, leur annonça l’élection du cardinal Siri. Ils répondirent en lui disant que les persécutions contre l’Eglise reprendraient de suite. Retournant au conclave, il fit élire Montini”.

Giuseppe Siri

Giuseppe Siri

Une vingtaine d’années plus tard, le Marquis  de la Franquerie , voulant en avoir le cœur net,  alla interroger le cardinal Siri.  Sa réaction fut ferme et indiscutable: “Non, personne n’est sorti du Conclave”. Mais quand il lui demanda s’il avait été élu pape, sa réponse fut complètement différente. Il commença par rester longuement silencieux, il éleva les yeux au ciel avec un rictus de douleur et de peine, joignit les mains et dit, pesant chaque mot avec gravité: Je suis tenu par le secret. Ce secret est horrible. J’aurais des livres à écrire sur les différents conclaves. Des choses très graves se sont passées. Mais je ne peux rien dire”.

En fait, il semblerait que  le cardinal aurait été élu pape deux fois : à la place de Paul VI, et à celle de Jean Paul II.

card. Augustin Bea

card. Augustin Bea

Malachi Martin, qui avait été secrétaire du cardinal Bea, raconta en 1996, donc une trentaine d’années plus tard, qu’il avait bien du traduire un message destiné au cardinal Siri, lequel contenait exactement cette phrase: « Si vous acceptez le pontificat nous engageons des représailles contre votre famille. »

Il expliqua comment le refus du cardinal Siri s’était passé: “Après avoir été élu Pape et avoir lu un papier qui venait de lui parvenir, dans une enveloppe, par le rang des cardinaux, l’un des trois cardinaux présidant le Conclave s’approche pour lui demander selon les paroles consacrées s’il accepte d’être pape. A ce moment-là, Siri se dresse raide comme un bâton et prononce les phrases latines de refus sur un ton impersonnel et froid comme s’il était contraint. La raison qu’il donne de son refus est ‘propter metum’, c’est-à-dire ‘à cause de la peur’”.

fumée blancheDe qui émanait ce papier ?  «Il venait de cardinaux, tels que Villot… »  C’était en fait l’expression du refus de la Loge spéciale. Siri n’étant pas un « progressiste », elle préférait plutôt que Wojtyla soit élu.  D’où la fameuse fumée blanche que spectateurs et téléspectateurs ont vue un long moment avant qu’elle ne soit éclipsée par une fumée grise.

Malachi  avait interrogé Jean-Paul II sur ces pressions franc-maçonniques, qui sont de plus, responsables de nombreuses erreurs de Vatican II.

Mgr Annibale Bugnini

Mgr Annibale Bugnini

 

Il lui avait répondu que cela n’était rien et qu’il s’en moquait. Pourtant le novus ordo, rédigé sous la direction de Mgr Annibale Bugnini, fut grandement inspiré par le protestantisme et la franc-maçonnerie. D’ailleurs, sur un total de 8 consultants, 6 protestants participaient à sa rédaction.

Les dossiers sur l’œcuménisme et le Judaïsme ont bien été poussé par ces loges. Qui a demandé de falsifier l’histoire, en rejetant la culpabilité du peuple juif dans la crucifixion, pour la mettre sur le dos de l’humanité entière ?  Sinon eux, avec l’aide du cardinal Bea ! « Si cela était accepté par le Concile, déclarait le Conseil International du B’naï B’rith, les communautés juives étudieraient le moyen de coopérer avec les autorités de l’Eglise. » Ce chantage indigne, n’aurait jamais dû être accepté. Et ces loges auraient dû continuer à être interdites ! Dans l’encyclique “Humanum genus” Léon XIII prévenait déjà le monde : La Franc-Maçonnerie n’est pas autre chose, tout au moins dans les hauts grades, que la religion occulte de Satan”.

Jean-Paul I après son élection, était convaincu de l’erreur commise par le Conclave. Ne disait-il pas « qu’il n’avait pas été choisi par l’Esprit-Saint ?  Qu’Il n’était qu’un usurpateur, un pauvre pape maudit… » Or monsieur l’abbé des Graviers cite dans son bulletin d’octobre 1994 la confidence que fit le secrétaire de Jean-Paul I, Mgr John Maggee: «Sitôt Luciani élu, le cardinal Wojtyla lui dira: “Vous m’avez volé ma place».

 

Comme quoi des obédiences de l’ombre influencent bien l’église à ses dépends :

cardinal Jean Villot

cardinal Jean Villot

Le cardinal Villot  dût être un élément important dans le complot engagé contre Jean-Paul I. Il a dû découvrir dans la chambre du pape, des signes évidents indiquant que le pape avait été empoisonné. Car pourquoi y est-il allé faire le ménage ? Empochant ainsi le médicament, les feuilles qui contenaient toutes les modifications de postes au Vatican, les lunettes, les pantoufles du pape (avaient-elles été maculées de vomissures compromettantes ?), le testament qui était normalement posé sur un des tiroirs de son bureau… Aucun de ces objets, n‘a jamais été retrouvé.

évêque Paul Marcinkus

évêque Paul Marcinkus

Pourquoi aussi son refus catégorique à toute autopsie ? D’autre part, le sergent Raggin rencontra l’évêque Paul Marcinkus, dans la cour, proche de la Banque du Vatican. A sept heures moins le quart. Or le président de cette banque habite à la Villa Stritch, via della Nocetta à Rome, à 20 minutes de voiture du Vatican. N’étant pas un lève tôt, que faisait-il exceptionnellement au Vatican, de si bonne heure ? Mystère.

Curieusement, toutes ces questions n’empêchèrent pas le cardinal Villot d’être maintenu par Jean-Paul II, au poste le plus important du Vatican, celui de secrétaire d’Etat.  A sa mort, 6 mois après, Jean-Paul II le remplacera par le cardinal Agostino Casaroli, ministre des Affaires étrangères.

 cardinal Agostino Casaroli

cardinal Agostino Casaroli

Un cardinal qui avait reçu pour mission de Jean XXIII, d’ouvrir les portes de l’Eglise aux communistes, par l’Ostpolitik, c’est-à-dire le sacrifice éhonté de l’Eglise du silence ! Quand Gorbatchev arriva au pouvoir, il lui transmit la liste complète des prêtres et évêques catholiques clandestins d’Ukraine, sous prétexte de réconciliation.

Et lors de l’élection au pontificat de Jean-Paul II, on pouvait lire dans le journal La Croix du 8 novembre 1978: «M. Lichten, délégué à Rome de l’organisation juive B’naï B’rith, a rendu hommage à Jean-Paul II: L’abbé Wojtyla a beaucoup aidé les juifs de Cracovie, a-t-il dit, il faisait partie du réseau chrétien Unia».

Faut-il préciser ici que les cardinaux Villot, Casaroli et Mgr Bugnini, étaient tous les trois dans la liste des prélats francs-maçons ? Villot avait été démasqué depuis longtemps. Le Bulletin flamand Mededalingsblad Maria van Nazareth avait reproduit dans son numéro de décembre 1975 une lettre écrite par un prélat proche de la Curie. Elle dévoilait le rôle qu’il jouait au Vatican: Villot, ennemi juré de l’Eglise et franc-maçon de haut rang gouverne l’Eglise avec son propre appareil administratif qui consiste, d’une part en un groupe d’Evêques francs-maçons, également de hauts grades, et d’autre part, un personnel ecclésiastique répandu dans tous les rouages du Vatican. Cet appareil, et je pèse mes mots, est infiltré et payé par le communisme”.

 

Malgré ces nombreuses concessions envers les loges et les autres religions, l’église continue de se faire attaquer. Comme ils n’arrivent pas à la faire disparaître, on cherche à la transformer de l’intérieur.  

Les Femen le 12 février à Notre Dame

Les Femen le 12 février à Notre Dame

Il n’est donc pas étonnant de voir qu’une nouvelle fois,  les Femen s’en soient prises au pape le 12 février.  Elles firent irruption dans la cathédrale de Notre Dame de Paris, dévêtues, et recouvertes de slogans antichrétiens en hurlant des insanités telles que « fuck the pope ». Elles entendaient célébrer la résiliation de Benoit XVI et continuer de dénoncer l’homophobie de l’Eglise catholique.

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/02/12/97001-20130212FILWWW00447-pape-les-femen-fetent-son-depart.php

Celle-ci pourtant, n’a jamais attaqué ceux qui avaient une tendance homosexuelle mais leurs pratiques !  Depuis longtemps elle sait qui veut dévoyer l’être humain.  Qui est responsable de cette révolution sexuelle commencée dès les années 60, et qui fit exploser  le nombre de « familles monoparentales », d’enfants privés de l’un de leurs deux parents, et des avortements (plus de 220 000 par an en France).  Cette révolution ne repose-t-elle pas sur le mensonge ? Le fameux « rapport Kinsey », qui prétendit démontrer scientifiquement et statistiquement Kinsey le corrupteurque toutes les dépravations étaient très répandues, n’était-il pas basé sur des statistiques composées largement  de prostituées, d’acteurs de films pornographiques ou de violeurs d’enfants ? Et lui-même, n’était-il pas un pervers sexuel ? Pourtant son rapport était devenu la bible de la sexologie contemporaine. Ce qui ne pouvait qu’entraîner une aggravation rapide du niveau moral de nos sociétés que Susan Brinkmann a très bien étudiée dans son livre « Kinsey le corrupteur ». L’étonnant avec les Femen, elles échappent à toutes poursuites, signe de la complicité de l’état français. Il faut dire que la ministre Taubira ne s’en cache pas : « il s’agit d’un changement de civilisation ayant pour but de détruire nos racines, notre identité sociétale, culturelle, morale, historique et religieuse. ». Elle ne fait que répéter ce que déjà Charles Hernu en son temps annonçait : « si notre monde devient un enfer, nous pourrons en être fiers car ce sera nous qui l’aurons créé. ».

ZoophilieToutes les perversions vont donc  être admises. Déjà on trouve normal qu’un nouveau-né puisse naître sans un père et une mère. Demain l’enfant devra accepter de se trouver avec un sexe d’adulte dans l’anus. Et personne ne sera là pour le protéger. A-t-on écouté l’avis des orphelins, de ceux qui ont souffert d’un manque d’altérité ? Non ! Ils seront les sacrifiés de cette nouvelle civilisation esclavagiste, prônée par des Taubira vicieuses. Et on voit déjà se pointer des demandes pour l’acceptation de la zoophilie.  Comme en Allemagne, Michael est à la tête du ZETA (Zoophiles Engagement für Toleranz und Aufklärung), le lobby qui regroupe les adeptes des relations sexuelles avec les animaux….Pauvres animaux !

https://www.bvoltaire.fr/allemagne-les-zoophiles-reclament-leurs-droits/

Le jour où un pape autorisera ces désordres, on peut être sûr qu’il sera l’anti-pape annoncé dans les prophéties.

 

Mais n’est-ce pas ce que de nombreux Chrétiens craignent ? Que le prochain soit celui qui achèvera la destruction de l’église ?

La fuite du pape

La fuite du pape

A chaque fois que le monde a pris un chemin suicidaire, Dieu n’a pas manqué de prévenir ses enfants. Fatima en fut un exemple. Pour ce siècle, « l’Avertissement » devrait réveiller les consciences et avoir lieu après la fuite du pape de Rome, mettant alors en place l’anti-pape. Cela doit arriver dans un contexte d’effondrement économique, de panique financière, de début de guerres. Comme le pasteur Wilkinson nous l’a décrit ! En est-on encore loin, c’est à chacun d’en juger ! Mais déjà de nombreuses personnes sentent les événements à portée de mains. Ils savent que dans des périodes semblables, l’argent n’a plus aucune valeur. Le troc sera le seul moyen de se procurer de la nourriture. Aussi commencent-ils à faire des réserves. D’autres indices peuvent aider à  deviner ce moment !  Nikolaas van Rensburg, le plus célèbre voyant d’Afrique du Sud parle « d’un terrible conflit en Afrique qui empirera alors que la guerre civile et une misère incroyable apparaitront en Europe après un formidable clash économique. Arrivera alors au printemps, une troisième guerre mondiale avec l’Allemagne, l’Angleterre et l’Amérique se battant côte à côte contre la Russie….

Prince Charles d'Angleterre

Prince Charles d’Angleterre

La mort du premier président noir élu en Afrique du Sud (Nelson Mandela a aujourd’hui 95 ans) sonnera le début des bouleversements. … » D’autre part, en Grande Bretagne, la succession ne se fera pas comme il est d’usage (autrement dit, ce n’est pas Charles qui deviendra roi).  Pour les Juifs, leur Mashiah ne viendra qu’après la mort d’Ariel Sharon (dans un coma artificiel depuis 2006)…

Alors, qui devra fuir ? Benoit XVI ? Mais il faudrait qu’il y ait une révolution à Rome avant le prochain pape ? Son remplaçant, le Cardinal Tarcisio Bertone,  le temps de la transition ? Et s’il y avait le début des guerres au printemps, comme le prophétise Nikolaas van Rensburg (sans toutefois donner une date) ?  Le prochain pape risque d’être  très rapidement sur un siège éjectable !  A moins d’être le Judas annoncé ! Celui qui trahira, comme le Christ fut trahi. L’histoire de l’église n’est-elle pas calquée sur la vie de son fondateur ?  L’avenir nous le dira. Mais tant qu’il y aura un pape légitimement élu par les successeurs de Pierre (les cardinaux), dans sa mission, il ne pourra  proclamer que ce qui est vrai, comme Jésus nous l’a promis.  Et non une définition dogmatique en dehors de la foi ! Que le futur pape soit Peter Turkson ou un autre, il lui faudra donc faire preuve de courage,  fuir le Vatican ne sera pas chose aisée  ! Les nuages ne semblent-ils pas  nombreux et la foudre bien  proche ?

 

Peter Turkson, futur pape ?

Peter Turkson, futur pape ?

 

https://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/the-pope/9866227/Pope-resigns-Peter-Turkson-reveals-vision-for-the-Church-and-alternative-lifestyles.html

http://www.lemondedesreligions.fr/actualite/au-vatican-le-cardinal-peter-turkson-provoque-une-polemique-sur-l-islam-europeen-22-10-2012-2800_118.php

 

croix

424 commentaires sur “Le dernier renoncement de Pierre avant l’anti-pape ?

  1. Carole dit :


    Le 18 septembre 2020, la juge pro-avortement de la Cour Suprême américaine Ruth Ginsburg décédait des suites d’une longue maladie. « Je me joins à la nation pour pleurer son décès à l’occasion de Rosh Hashanah. Poursuivons son engagement passionné pour les paroles du Deutéronome : “La justice, c’est la justice que vous poursuivrez”. » dit en cette occasion Mgr John Stowe, évêque de Lexington, Kentucky, président de Pax Christi USA.

    Un étrange évêque qui a un curieux sens de la justice, puisque lors de l’incident, au Lincoln Memorial de Washington le 18 janvier 2019, sur la foi d’une vidéo d’une minute, ll avait condamné le lycéen de Covington (Kentucky), Nicholas Sandmann de raciste. On y voyait le jeune homme, avec une casquette de la campagne de Trump, toisant apparemment un vieil Indien avec un sourire dominateur et narquois, tandis que ses camarades, derrière, semblaient se moquer du vieil Indien. Ce blanc trumpiste d’une école catholique qui venait de participer à la Marche pour la Vie, était une proie facile pour les médias mainstream. Mais voilà, un détective privé démontra qu’en fait c’était Nicholas Sandmann qui fut agressé par le « vieil Indien », un militant extrémiste notoire. Peu avant, Sandmann se faisait insulter par un groupe d’« Hébreux noirs ». Si l’évêque de Covington se désola d’avoir réagi trop vite comme plusieurs autres personnalités, Mgr John Stowe préféra ne pas s’excuser publiquement. Il est vrai qu’il est connu pour soutenir le « mois des fiertés »

  2. Alberto dit :


    C’est le jour de la fête de Saint François d’Assise que le Pape François a signé la lettre encyclique qu’il a intitulée « Fratelli tutti », expression en italien tirée d’un écrit du Saint qui s’adressait « à tous ses frères et sœurs, pour leur proposer un mode de vie au goût de l’Évangile ».
    https://eglise.catholique.fr/vatican/encycliques/lencyclique-fratelli-tutti/
    Qu’il s’agisse des références trompeuses à saint François ou des emprunts au vocabulaire maçonnique, Mgr Schneider n’hésite pas à souligner les faiblesses d’un texte qui oublie la centralité du Christ et le véritable but de la vie humaine qui ne se résume pas au bien-être ici-bas :
    https://leblogdejeannesmits.blogspot.com/2020/10/mgr-schneider-analyse-fratelli-tutti-du.html
    Un constat fait aussi par l’archevêque Viganò lors de sa conférence à Pittsburgh fin octobre 2020 : selon lui, les ambiguïtés de Vatican II servent ce Nouvel Ordre Mondial, anti-thèse d’une societé chrétienne. Le N.O.M. vise le règne de Satan sur terre et non celui de Dieu. Mais d’après les Écritures, l’Antichrist n’apparaitra qu’après la disparition de celui qui empêche la manifestation du mystère de l’iniquité (le pontife) !

    2 Thessaloniciens 2:6 : « Et maintenant vous savez ce qui le retient, afin qu’il ne paraisse qu’en son temps. 7Car le mystère de l’iniquité agit déjà ; il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu. 8Et alors paraîtra l’impie, que le Seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche, et qu’il anéantira par l’éclat de son avènement. »

    Justement, n’est-on pas déjà dans cette période de Fin des Temps ? Le cardinal Godfried Danneels (décédé en 2019) disait bien qu’après Jean Paul II, la mafia St Gallen avait essayé de nommer l’un des leurs comme pape. Elle y réussit avec Bergoglio. Cette éclipse de la véritable Église a toutefois débuté il y a 60 ans. Paul VI notait déjà que « la religion de Dieu devenu homme venait de rencontrer celle de l’homme devenu dieu. » Pourtant l’Église catholique n’existe que pour la gloire de Dieu et le salut des gens :

    Galates 1:9 : « … si quelqu’un vous annonce un autre Évangile que celui que vous avez reçu, qu’il soit anathème ! 10Et maintenant, est-ce la faveur des hommes que je désire, ou celle de Dieu ? Est-ce que je cherche à plaire aux hommes ? Si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas serviteur de Christ. »


    Parmi les coopérants à ce N.O.M. avec Bergoglio : Bill Gates, Jeffrey Sachs (un économiste qui affirme que Trump est un obstacle à la globalisation),

    John Elkann (président du groupe Fiat)…

    Après l’angélus qu’il présidait place Saint-Pierre le 25 octobre 2020, le pape a donné la liste des nouveaux cardinaux qui seront élevés à la pourpre lors du Consistoire du 28 novembre prochain :

    Mgr Mario Grech, secrétaire général du Synode
    Mgr Marcello Semeraro, préfet de la Congrégation pour les causes des saints
    Mgr Antoine Kambanda, archevêque de Kigali au Rwanda
    Mgr Wilton Gregory, archevêque de Washington aux Etats-Unis
    Mgr Jose Fuerte Advincula, archevêque de Capiz aux Philippines
    Mgr Celestino Aos Braco, archevêque de Santiago du Chili
    Mgr Cornelius Sim, vicaire apostolique de Brunei
    Mgr Augusto Paolo Lojudice, archevêque de Sienne
    Frère Mauro Gambetti, gardien du Sacré Couvent d’Assise
    

    Les quatre cardinaux non-électeurs sont :

    Mgr Felipe Arizmendi Esquivel, archevêque de émérite de San Cristóbal de las Casas au Mexique
    Mgr Silvano Tomasi, ancien observateur permanent du Saint-Siège auprès des Nations unies à Genève
    Le p. Raniero Cantalamessa, prédicateur de la Maison pontificale
    Le p. Enrico Feroci, curé du Sanctuaire du Divin Amour, ancien directeur de la Caritas de Rome.
    

    Trois d’entre eux (sur 13) sont clairement favorables non seulement à la reconnaissance juridique des unions civiles, mais aussi à la normalisation complète de l’homosexualité :

    l’Italien Marcello Semeraro a fait d’Albano la capitale italienne du mouvement catho-gay. Il accueille chaque année le « Forum des chrétiens LGBT italiens », dont le but est de faire accepter pleinement l’homosexualité et non les personnes à tendance homosexuelle dans l’Église, avec un changement du catéchisme et une relecture de la Sainte Écriture à la sauce arc-en-ciel. En janvier 2016, Semeraro a ouvertement soutenu la reconnaissance des unions civiles, tout en excluant les adoptions pour les couples homosexuels.

    L’archevêque de Washington, Wilton Gregory, le premier évêque afro-américain des États-Unis, affirmait il y a un an que « les catholiques transsexuels appartiennent au cœur de l’Église ». Auparavant, en tant qu’évêque d’Atlanta, Gregory avait ouvert la cathédrale à des rencontres avec des familles comptant des membres LGBT et avait exprimé son soutien total au père James Martin et à Monseigneur Henry Gracz, tous deux très actifs dans la promotion de l’agenda LGBT dans l’Eglise. En 2014, Mgr Gregory avait nommé un diacre comme assistant spirituel de la communauté LGBT diocésaine, et fait une sévère autocritique de l’Église à l’égard des personnes LGBT.

    L’activisme pro-gay du Maltais Mario Grech est apparu lors du premier Synode sur la famille en 2014, lorsqu’il a invité les autres pères de synode à utiliser un langage plus sensible envers les gays et les lesbiennes. Dans une interview accordée en 2015, il déclarait « qu’outre le mariage, il existe différentes formes de relations ». En 2013, le prêtre pédophile Dominic Camilleri avait été défroqué par le Vatican, Grech ne l’ayant pas démis de ses fonctions.
    https://www.maltatoday.com.mt/news/national/56775/gozo_church_confirms_pedophile_priest_was_dismissed_

    Le site web américain New Ways Ministry a donné la liste de 11 autres cardinaux considérés comme pro-Lgbt au sein du Sacré Collège : Blase Cupich, Joseph Tobin, Kevin Farrell, Jozef de Kesel, Vincent Nichols, Matteo Zuppi, Jean-Claude Hollerich, José Tolentino Medonca, John Atcherly Dew, Dominique Mamberti et le père Michael Czerny, SJ.

  3. Giovanni dit :


    Le 24 septembre 2020 on apprenait que le cardinal Becciù dût renoncer à ses droits liés au cardinalat et à sa fonction de Préfet de la Congrégation pour la Cause des Saints. Sa disgrâce est une purge de plus au sommet du Saint-Siège, après celles des cardinaux Müller, Burke, Comastri et l’archevêque Georg Gänswein. Pour Becciù, ce qui a dû compter, c’est l’imbroglio de l’achat du désormais célèbre immeuble de Londres, même si l’aile allemande de l’Ordre de Malte a aussi sabré le champagne pour son torpillage, puisqu’il avait été nommé délégué général du pape pour diriger l’Ordre de Malte à la place du Grand Maïtre. Reste que cette histoire d’immeuble semble être un prétexte. On a plutôt l’impression d’assister à une guerre de gangs entre le secrétaire d’État du Vatican, le cardinal Pietro Parolin, et le cardinal Becciù. Curieusement, Becciu et Parolin avaient pourtant torpillé ensemble la réforme financière menée par le cardinal Pell, avant que ce dernier ait eu à se défendre en Australie. Ne cherche-t-on pas là à placer deux cardinaux progressistes au rang des successeurs du pape, avec les cardinaux Parolin et Luis Antonio Tagle (ancien archevêque de Manille, puis préfet de la Congrégation Propaganda Fide à la place du cardinal Filoni) qui est un représentant éminent de la dite « école de Bologne » qui interprète Vatican II selon une herméneutique diamétralement opposée à la « réforme dans la continuité » chère à Benoît XVI !

  4. Edouard dit :

    Dans un décret daté du 8 février 2021, le cardinal Giuseppe Bertello, gouverneur de l’État de la Cité du Vatican, a donné des instructions au personnel sur la manière dont il devrait gérer la crise du COVID. Le document a suscité un tollé car il stipule que, selon une loi du Vatican de 2011, le refus de prendre un vaccin contre le COVID, pour des raisons autres que la santé, entraînerait un licenciement. Du coup, le 18 février 2021, la déclaration souligna que “l’adhésion volontaire à la réception des vaccins doit tenir compte du risque que tout refus d’un membre du personnel puisse constituer un risque pour lui-même, pour autrui et pour l’environnement de travail”. Au cas d’un refus du vaccin en l’absence de raisons de santé, des mesures peuvent être prises pour permettre des solutions alternatives. Reste qu’en vertu de l’article 6 du décret du 8 février, les employés non vaccinés pourraient être réaffectés avec le même salaire à un poste de rang inférieur.

    Question déplacement papal, comme la visite du pape François en Irak du 5 au 8 mars 2021, le Vatican a rendu obligatoire le vaccin contre le COVID-19 pour tous les journalistes et le personnel du Vatican voyageant avec le pape dans l’avion. Selon ce dernier, « se faire vacciner est un devoir éthique, s’y opposer est non seulement inexplicable mais aussi une forme de nihilisme suicidaire. Le droit de refuser les vaccins contre le COVID-19 pour des raisons de conscience a déclenché un débat passionné sachant aussi que celui de Pfizer, pris par le pape François et Benoît XVI, a utilisé des lignées cellulaires dérivées de l’avortement pour des tests en laboratoire, mais pas pour la production, contrairement au vaccin AstraZeneca qui les a utilisées pour les deux. Cependant, la Congrégation pour la Doctrine de la Foi a publié une note doctrinale en décembre 2020 indiquant que, bien que des lignées cellulaires foetales avortées des années 1970 et 1980 fassent partie de la production ou des tests des vaccins contre le COVID-19, l’utilisation de ces vaccins est “moralement licite” car la coopération en matière d’avortement de ceux qui utilisent les vaccins est lointaine. Elle a aussi souligné que la vaccination n’est pas, en règle générale, une obligation morale et qu’elle doit donc être volontaire.
    https://www.ncregister.com/news/vatican-softens-decree-that-indicated-employees-would-lose-jobs-over-covid-vaccine-refusal

    Le 4 avril 2021, le Pape François a adressé une lettre à la Banque mondiale et au Fonds monétaire international lors de leur réunion de printemps, appelant à une «gouvernance mondiale» à la lumière du COVID-19, plaidant fermement pour des vaccins universels et déplorant « la dette écologique »qui est due à« la nature elle-même ». Certains se demandent comment le pape peut aligner son discours avec des sociétés mondiales engagées dans des programmes anti-catholiques. Sa vision semble rejoindre celle du mondialiste fondateur du Forum économique mondial, Klaus Schwab. Curieusement, aucune allusion dans sa lettre au Christ, à l’Église catholique ou à l’enseignement catholique sur le bien commun.
    https://www.lifesitenews.com/news/pope-francis-calls-for-global-governance-and-universal-vaccines-in-letter-to-globalist-financial-summit
    Pour cette soeur (https://www.youtube.com/channel/UCbbK9bbSK4XW2i2cwcDEnCA/featured) le pape suit le camp du diable en invitant les leaders politiques et religieux à signer un pacte global pour un nouvel humanisme, mettant la personne humaine au centre (et non plus Dieu).
    https://www.brighteon.com/ded8eee3-5745-4bb4-bb8c-1512bcca8c54

  5. Berard dit :

    Une note de la Secrétairerie d’État, publiée le 12 mars 2021, supprime, depuis le 22 mars, les célébrations individuelles et limite la célébration de la forme extraordinaire du rite romain dans la basilique Saint Pierre du Vatican. Pourquoi ?

    Le cardinal Sarah s’est joint aux cardinaux Raymond L. Burke, Gerhard L. Müller et Walter Brandmüller pour demander au pape de révoquer l’interdiction des Messes « individuelles » à Saint-Pierre.
    https://www.diakonos.be/settimo-cielo/exclusif-le-cardinal-sarah-demande-au-pape-de-revoquer-linterdiction-des-messes-individuelles-a-saint-pierre/

    Puis le 16 juillet 2021, le pape François publie une lettre apostolique « Traditionis custodes » sous forme de motu proprio (lettre apostolique émise par le pape de sa propre initiative) qui restreint la célébration de la messe selon la forme extraordinaire du rite romain, également appelée « rite tridentin » (messe de saint Pie V, rite romain employée dans l’Église catholique entre le concile de Trente qui a duré de 1545 à 1563 et la réforme liturgique entreprise par Paul VI). L’évêque du diocèse dans lequel il existe jusqu’à présent un ou plusieurs groupes qui célèbrent selon le Missel antécédent à la réforme de 1970 doit déterminer que ces groupes ne nient pas la validité et la légitimité de la réforme liturgique, dictée par le Concile Vatican II et le Magistère des Souverains Pontifes. Dans ce cas, l’ évêque doit désigner un ou plusieurs lieux, à l’exclusion des églises paroissiales et sans ériger de nouvelles paroisses personnelles, pour que ces fidèles puissent se réunir pour célébrer la messe. Ainsi, les groupes pratiquant la messe tridentine ne peuvent plus utiliser les églises régulières. Et les évêques ne sont plus autorisés à approuver la formation de nouveaux groupes pro-messe tridentine dans leurs diocèses. D’autre part, les prêtres ordonnés après la publication du motu proprio qui souhaitent célébrer des messes selon la messe tridentine doivent adresser une demande formelle à l’ évêque diocésain qui consultera le Siège apostolique avant d’accorder cette autorisation. Les prêtres qui célèbrent déjà à l’aide du Missel romain de 1962 devront demander à l’évêque diocésain l’autorisation de continuer à jouir de cette faculté. Selon le pape François, la décision de Benoît XVI promulguée avec le motu proprio Summorum Pontificum (2007), ainsi que les décisions de Jean-Paul II promulguées par le Quattuor abhinc annos et Ecclesia Dei, étaient soutenues par la confiance qu’une telle disposition ne mettrait pas en doute les mesures clés du Concile Vatican II. Réaction du club des hommes en noir : on va jusqu’à y voir « un texte méchant d’inspiration diabolique.. »

  6. Armel dit :


    Le schisme allemand défigure la messe ! Le 15 mai 2021, dans la paroisse Sainte-Elisabeth de Cologne, on pouvait voir des femmes jouant aux prêtres, des drapeaux arc-en-ciel sur l’autel, une statue punk de la Sainte Vierge.

    Le 10 mai 2021, quelques prêtres se sont mis à bénir ouvertement des couples de toutes sortes et espèces ! L’association Katholische Frauengemeinschaft Deutschlands (KFD) a de son côté promu des prédicatrices femmes (« 12 femmes, 12 lieux, 12 sermons »).
    http://www.benoit-et-moi.fr/2020/2021/05/20/labomination-de-la-desolation-en-allemagne/
    Bénédictions d’unions homosexuelles en Allemagne, l’analyse du Club des Hommes en Noir :

    Depuis 2011, il existe un « indice arc-en-ciel » annuel des Etats européens réalisé par ILGA-Europe et qui classe les pays selon leur degré de soumission à l’idéologie LGBT. Depuis des années le premier, haut la main devant les autres, est Malte, le deuxième est la Belgique, ex-aequo avec le Luxembourg en 2020. Mais il y a désormais un « indice arc-en-ciel des Eglises d’Europe », réalisé par le « Forum européen des groupes chrétiens LGBT », qui est aussi une organisation membre de ILGA-Europe. Le classement d’ILGA est établi selon 69 critères. Celui du Forum LGBT « chrétien » selon 47 seulement… En voici quelques-uns :
    — La Bible n’est pas utilisée comme un instrument normatif pour définir les rôles de genre et n’est pas interprétée comme une condamnation des personnes LGBTI ou des désirs, sexualités et identités vécus par les LGBTI.
    — La Tradition n’est pas interprétée comme une condamnation des personnes LGBTI ni des désirs, sexualités et identités vécus par les LGBTI.
    — L’église permet aux paroisses / congrégations / associations régionales d’avoir un organisme de débat sur les questions LGBTI et d’établir leur propre politique d’affirmation des droits des personnes LGBTI.
    — L’église célèbre les « mariages entre personnes de même sexe » et/ou organise une cérémonie de bénédiction pour les couples de même sexe.
    — Les personnes transgenres reçoivent une bénédiction spéciale lorsqu’elles présentent leur nouveau nom et/ou identité à l’église.
    — Les femmes cis-hétéro et les personnes ouvertement LGBTI sont admises au séminaire (institut d’éducation et de formation ministérielle).
    — L’église ordonne les personnes sans considération de leur sexe, de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre.
    — L’église soutient l’adoption et l’éducation des enfants par les couples LGBTI.
    — Le langage liturgique dans les livres de prière ou de culte est sensible aux questions de genre et à l’orientation sexuelle.
    — L’église promeut l’acceptation sociale de la communauté LGBTI dans ses rites publics.
    — L’église ne soutient aucune organisation (privée ou liée à l’église) qui promeut la famille hétéronormative «traditionnelle» en tant que pierre angulaire de l’église et de la société, avec un penchant négatif implicite envers les personnes ouvertement LGBTI.

    La palme est remportée par l’« Eglise communautaire métropolitaine » de Finlande (avec un score de 45,5 sur 47), suivie sans surprise par l’« Eglise de Suède ».

    Justement, un « prêtre de l’Église » de Suède, ouvertement homosexuel, Lars Gårdfeldt de la paroisse Carl Johan de Göteborg, a refusé de marier des couples hétérosexuels sous prétexte qu’un prêtre pourrait encore ne pas accepter un mariage gay.
    https://sputniknews.com/20210916/swedish-gay-priest-refuses-to-wed-straight-couples-1089116617.html
    En dixième position on a l’« Eglise catholique romaine en Allemagne ». Les numéros 13, 14 et 15 sont l’Eglise catholique à Malte, en Autriche, en France. Mgr Philippe Bordeyne, le nouveau président de l’Institut Jean-Paul II qui plaide pour une nouvelle pastorale pour les homosexuels, va sans doute augmenter le score français l’année prochaine !
    https://leblogdejeannesmits.blogspot.com/2021/05/mgr-philippe-bordeyne-nouveau-president.html
    Curieusement, l’Eglise catholique des Pays-Bas n’est qu’en 31e position. La 46e et dernière du classement est, honneur à elle, l’Eglise catholique romaine en Pologne (avec un score de… 1 point) !

    Leur logo montre la participation de l’Union européenne, le financement particulier du gouvernement néerlandais et bien sûr de George Soros :


    La condamnation à une amende de 4 800 € en Allemagne de Dariusz Oko, prêtre catholique, professeur ès sciences humaines et maître de conférences à l’Université pontificale Jean-Paul II de Cracovie, a fait beaucoup de bruit en Pologne. Elle concerne un article publié dans un magazine catholique allemand à propos de ce que d’aucuns appellent la mafia gay ou la mafia rose ou encore la mafia lavande dans l’Église catholique. C’est un prêtre catholique allemand, l’abbé Wolfgang Rothe, connu pour ses bénédictions données aux couples homosexuels et pour sa défense des revendications des organisations LGBT, y compris celle concernant le « mariage gay », qui est à l’origine de la dénonciation. En 2020, Oko sortait un livre intitulé ‘La mafia lavande’ qui traite du problème de la solidarité discrète entre homosexuels actifs membres du clergé à la manière d’une véritable mafia qui occuperait des postes d’influence jusqu’au Vatican et qui serait à l’origine de beaucoup d’abus sexuels, y compris sur des mineurs. « Les personnes qui n’ont pas Dieu dans leur cœur et rejettent le christianisme adhéraient auparavant au socialisme bolchevique ou au national-socialisme. Et lorsque ces socialismes ont été tellement compromis qu’on ne pouvait plus y adhérer, ils ont commencé à adhérer au socialisme du genre. Sa structure et son fonctionnement sont similaires au mécanisme des socialismes précédents. Ils veulent avoir un pouvoir total sur nous, sur nos esprits. Comme dans l’Apocalypse, tous doivent adorer la bête. »
    https://visegradpost.com/fr/2021/08/05/un-universitaire-polonais-condamne-en-allemagne-pour-ses-travaux-sur-lhomosexualite-dans-leglise/


    La visite du pape François en Slovaquie (12 au 15 septembre 2021) s’est achevée avec la réhabilitation devant l’opinion publique de l’ancien évêque de Trnava, Robert Bezák, destitué par Benoît XVI en 2012 et accusé d’avoir créé un réseau de prêtres homosexuels. Il concélébra la messe avec le pape à Šaštin !
    http://www.benoit-et-moi.fr/2020/2021/09/15/slovaquie-le-pape-en-mode-gay-friendly/

    L’Eglise post-conciliaire liée aux mondialistes selon Lidia Sella, une journaliste italienne :
    https://lbry.tv/@Re-information2.0:2/Une-journaliste-Italienne-nous-dit-tout-ce-que-nous-avons-besoin-de-savoir-en-4-mn-videoby_Re-information2.0:b?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s