La haute trahison de l’élite française ou loi du 3 janvier 1973

Révolte des bonnets rouges

Une fois de plus, voilà que l’actualité nous oblige à reconsidérer  le degré de lâcheté de notre classe dirigeante. .

.

goutte d'eauLa goutte de trop :

Cette écotaxe non seulement imposée en pleine crise, mais en plus raflée par un consortium d’entreprises « écomouv »,  mené par le groupe italien Autostrade per l’Italia, est la goutte d’eau qui mit en rogne les Bretons. Ils devinrent ainsi les premiers défenseurs des intérêts français,

http://www.wk-transport-logistique.fr/actualites/detail/65842/ecotaxe-poids-lourds-ecomouv-verifie-la-fiabilite-technique-du-dispositif.html

pont-de-buis carte

http://www.youtube.com/watch?v=7YvpSoE0Cmw

en allant affronter les forces de l’ordre le 26 octobre 2013 à Pont–de-Buis :

http://www.youtube.com/watch?v=hYt_vFIAoCI

Mais pour collecter cet impôt, pourquoi ne pas faire appel au Trésor Public, plutôt qu’à des actionnaires tels que Benetton, Goldman Sachs, Thalès, SFR ou Stéria (lié au désastreux logiciel Louvois, qui permit pendant des mois à l’état, de ne pas payer ses militaires.  Malgré cela, les Français seront obligés d’indemniser la société) ?

http://www.linformaticien.com/actualites/id/31121/louvois-abandonne-qui-va-payer.aspx

N’est-ce pas 20%  des recettes de la taxe qui leur sont octroyés ? Faisant de celle-ci la plus coûteuse jamais mise en place ! A titre de comparaison, ce pourcentage ne dépasse pas 1,2 % pour l’impôt sur le revenu ! Dessin portique

http://www.bastamag.net/article3465.html

La manifestation du 2 novembre à Quimper eut l’immense avantage de mettre en évidence de quel côté étaient ces  syndicats, censés défendre les travailleurs, dont les fonctionnaires du fisc. CFDT Bretagne, Parti Socialiste du Finistère et du Morbihan, Confédération Nationale du Travail, Confédération Paysanne, Bretagne Ecologie, Comité Régional des Pêches Maritimes de Bretagne en n’appelant pas à manifester, entérinaient l’idée qu’un racket à la Goldman Sachs puisse être pérennisé comme il se fait déjà  en amont, avec la spéculation sur la nourriture, l’électricité et le gaz.

http://www.letelegramme.fr/ig/generales/regions/bretagne/manifestations-pour-l-emploi-qui-manifeste-samedi-et-ou-31-10-2013-2288087.php http://www.youtube.com/watch?v=Ply8A8FBu4c

Si les Bretons qui participèrent aux échauffourées, en portant un couvre-chef  rouge, en rappel à la dite révolte des bonnets rouges (1675), ne purent que reporter la taxe, ils réveillèrent en revanche les endormis des autres provinces. 

Hommage aux poilus

http://www.revolte-papier-timbre.com/histoire/index.html

Le 11 novembre, François Hollande put en juger sous les huées des Français. Ils ne comprenaient pas pourquoi leur piètre président allait saluer hypocritement  ceux qui défendirent  la France, alors que par derrière, il la vendait par monceaux entiers à la haute finance ! Les sifflements agressèrent tellement ses oreilles, qu’ordre fut donné d’arrêter tout porteur de coiffe rouge !

http://www.youtube.com/watch?v=GB2FKMrNKsU#t=161

Le père Noël n’a qu’à bien se tenir, autrement il deviendra comme les crèches, persona non grata.

. Père Noël interdit .

.

Une trahison de l’élite corrompue jusqu’aux os qui vient de loin :

Jean_Monnet_1980C’est peu après la 2nde guerre mondiale que commença l’amorce de la mise en esclavage des peuples européens.  La stratégie appliquée grâce à des gens perfides tels que Jean Monnet consistait à provoquer artificiellement des difficultés pour fédéraliser petit à petit les états, les mettant ainsi sous contrôle américain. On créa ainsi le marché commun (avec fin des droits de douane), l’union européenne, l’union monétaire pour en arriver à l’union politique. Cette transformation se faisait dans la plus grande discrétion et d’une manière totalement antidémocratique, avec l’aide d’institutions de l’ombre telles que les loges maçonniques, le groupe Bilderberg ou la Trilatérale. Philippe Seguin, homme d’exception, l’appelait  « la conspiration du silence ».  Pour les marchés financiers, il ne fallait pas que la démocratie devienne un obstacle. Ainsi força-t-on la France à renoncer discrètement à son indépendance, en commençant par supprimer  méthodiquement son programme du Conseil National de la Résistance (que le parti UPR tient aujourd’hui à  rétablir).

http://www.youtube.com/watch?v=kzBRXQwuJpY

Jean Monnet qui émargeait à la CIA en tant qu’agent des services spéciaux américains fit ici merveille.  Mais son curieux patriotisme s’était déjà illustré en juin 40, quand il essaya d’interdire au général de Gaulle, l’accès aux studios de la BBC. Allen DullesLes mouvements européistes étaient financés à l’époque par les fondations Ford et Rockefeller et avaient comme vice-président du Comité Américain pour une Europe Unie, Allen Dulles (directeur de la CIA dans les années 50).  Il ne faut donc pas s’étonner si de nos jours, la Défense européenne reste commandée par un général américain, et que des gens tels que Raymond Aron, pourtant ancien gaulliste, se soit férocement opposé, à la politique d’indépendance nucléaire de la France !  Car pour qu’une nation ne soit plus un état, ne doit-on pas lui supprimer son armée et sa monnaie ? .

.

Retour historique :

La crise de 1929 (comme quoi malheur est bon), avait fait revenir les politiciens à ces idées d’inspiration chrétienne, à l’origine de la civilisation occidentale, dont un des principes était que l’on ne pouvait pas servir en même temps Dieu et l’argent ;  franklin_roosevelt_turkeyl’état et les intérêts financiers. Si Franklin Roosevelt (32e président) eut le courage  de s’en prendre à eux, il mit toutefois fin à l’échange « billet contre or »  au moyen d’un Executive Order, ne permettant pas à sa population d’en détenir,  sous peine de 10 ans de prison et de 10 000 dollars d’amendes. Mais il sépara les banques de dépôts des banques d’affaires par le Glass Steagall Act de 1933 et créa un an plus tard un organe de régulation, le Security Exchange Commission. En Angleterre, en 1950, le ministre des finances Hugh Dalton réussit à nationaliser la banque centrale pour un temps, copiant ainsi grosso modo le système français, jusqu’à ce  que ces successeurs finissent à nouveau par céder, face aux pressions de la City. Hugh_DaltonMais la guerre du Vietnam étant un gouffre financier, les Américains abandonnèrent les accords de Bretton Woods qui les obligeaient à échanger leurs dollars contre de l’or. Ayant déjà imprimé bien plus de billets qu’elle n’avait de lingots, l’Amérique de Nixon dut faire un défaut de paiement sur ses obligations le 15 aout 1971. L’once d’or à 35$ de cette époque, vaut aujourd’hui 1.300$ (valeur  artificiellement basse ; les cours étant comme le reste truqués) !

http://kingworldnews.com/kingworldnews/KWN_DailyWeb/Entries/2013/11/8_Stunning_90_Tons_Of_Paper_Gold_Used_To_Smash_Gold_Market.html

liasse de dollarscoffre orDe Gaulle fut un des derniers à avoir pu échanger ses dollars contre de l’or en envoyant des bateaux militaires les chercher.

http://www.dailymotion.com/video/xktn4c_1965-de-gaulle-l-or-et-le-dollar_news

Aujourd’hui, l’Allemagne se voit devoir attendre sept ans pour récupérer le sien.

http://www.dailymotion.com/video/x137baw_rt-l-allemagne-reclame-son-or-aupres-de-la-fed-s-t_news?start=182

accords de la JamaïqueLors de la négociation des Accords de la Jamaïque du 8 janvier 1976, la proposition de la France d’avoir des taux stables, permettant ainsi d’éviter l’enrichissement malhonnête des traders sur les fluctuations des taux de change, fut curieusement rejeté par les anglo-saxons et l’Allemagne. Les  taux flottants entrainèrent ainsi les pays européens à rechercher une monnaie commune. Mais n’était-ce pas en fait le but de la manœuvre (problème-réaction-solution) ? .

.

Le modèle français avant l’infidélité de ses élus :

Assignat_de_15_solsSi sous la Monarchie,  le roi  émettait de la monnaie selon ses réserves d’or et d’argent, lors de la Révolution Française, l’esprit antichrétien qui en émanait,  décomplexa les gens de l’usure et du lucre. Le 13 juillet 1789, on sacralisa la dette publique. Puis on mit en circulation les assignats, qui ne reposaient en fait que sur le vol des biens de l’église.

http://www.youtube.com/watch?v=f33Zzo2EOsw

Un détournement qui ne leur porta pas bonheur puisque huit ans après,  l’Etat faisait banqueroute. Il faut attendre Napoléon pour que soit créé le 18 janvier 1800 la Banque de France. Quoique d’entité privée, elle restait soumise à l’état,  puisque seul  à pouvoir la garantir. Celui-ci émettait de la dette en la changeant contre de l’argent de la Banque de France,  qu’il remboursait par la suite sans intérêt. La France d’après guerre (sous de Gaulle), avait su se retrousser les manches et se désendetter de 900 millions de $ en 10 ans, tout en réalisant de grands projets nationaux, aussi bien dans le domaine nucléaire,  spatial que des transports  (Concorde, autoroutes…).  Elle avait pu le faire, grâce à des banques aux ordres de l’État et qui s’obligeaient à avoir un fonds de réserve de 20%.  Ce mode de fonctionnement efficace, n’empêchait pas non plus les prêts auprès des Français, leur permettant  d’arrondir leur fin de mois,  en plaçant leurs économies en Bons du Trésor.

Bon_du_Tresor

.

Le premier piège tendu par les mondialistes : l’immigration :

richard-coudenhove-kalergi_das_pan-europaische-manifestC’est ce dont la France souffrit en premier.  Pour en comprendre les causes, Il faut remonter à un politicien français (naturalisé en 1939), Richard Coudenhove Kalergi , fondateur en 1922 à Vienne, d’un mouvement paneuropéen, favorable à un Nouvel Ordre Mondial dirigé par les USA. Dans son livre « Praktischer Idealismus »  il déclarait que les futurs européens ne seraient plus originaires du Vieux Continent, mais issus de mélanges raciaux. Il préconisait les croisements des peuples européens avec les Noirs et Asiatiques,  créant ainsi un troupeau multiethnique sans qualités spécifiques et facile à dominer.  Il plaidait aussi pour la suppression du droit à l’autodétermination des peuples.

Praktischer-Idealismus-1925

http://sitamnesty.wordpress.com/plan-kalergi/

C’est  selon ce principe que l’on demanda aux grecs d’annuler un référendum sur l’euro ;  et qu’en Italie on vira manu militari Berlusconi (élu),  au profit de l’ancien cadre de Goldman Sachs, Mario Monti,  violant ainsi le choix démocratique du peuple italien. Il était de même pour la disparition des nations, en utilisant les mouvements ethniques  séparatistes ou l’immigration allogène de masse.  Son action nocive  fut grandement aidée par la loge maçonnique B ‘nai B’rith et des médias tels que le New York Times, tous sionistes à 100%.  Ce qu’il y avait de révolutionnaire dans son plan, était de ne pas préconiser un génocide pour atteindre le pouvoir,  mais de tout simplement  bêtifier l’être humain.arnaque-rap-antiracisme Il suffit de voir ce qu’est devenu l’Education Nationale en France, pour comprendre comment il fit école, même si certains immigrés sont loin d’être aussi abrutis qu’il l’aurait imaginé : Farida Belghoul  en est un parfait exemple !  Elle sut brillamment percer les traquenards de SOS racisme et du système Peillon.

http://www.dailymotion.com/video/x16mtgj_farida-belghoul-sur-la-theorie-du-genre_news#from=embediframe

À l’heure où Faouzi Lamdaoui, conseiller à l’égalité et à la diversité auprès de François Hollande,  envisage d’organiser un concert hommage, avec de grandes stars du rap, pour célébrer le 30ème anniversaire de la Marche des Beurs ; à l’heure où toute la classe médiatique et l’Élysée font la promotion du film La Marche de Nabil Ben Yandir, avec en tête d’affiche le collabeur fan de Jacques Delors : Jamel Debbouze , il va être intéressant d’observer si les 86% des musulmans français ayant voté maladroitement socialiste, tomberont à nouveau dans le piège, si bien dénoncé par Belghoul. .

.

La loi du « 3 janvier 1973 » comme 2nd piège :

Tout commença à changer économiquement quand un ancien directeur de la banque Rothschild, Georges Pompidou, devint président de la République. G. Pompidou mutation_economiqueAvec sa loi du 3 janvier 1973, il se mit à restreindre les avances  « gratuites » faites par la Banque de France en accord avec son gouverneur Olivier Wormser et ses deux vice-gouverneurs André de Lattre et Bernard Clappier (homme de confiance de Monnet et directeur de cabinet de Robert Schuman). D’autres personnages connus les suivirent dans cette trahison : Jean-Yves Haberer, Claude Pierre Brossolette, Raymond Barre, Jacques Delors, Edmond Malinvaud….Sa loi fut curieusement  introduite au Sénat comme une loi de « rationalisation administrative ». Pour les parlementaires ou journalistes naïfs, cela n’avait pour but que d’éclaircir ou simplifier les textes.  Pour d’autres, tels que Michel Rocard ou les communistes, elle s’inscrivait dans une logique de soumission croissante à la finance privée.

http://www.youtube.com/watch?v=PH7W6ddx8V4

Mais les médias vendus au capital, firent semblant de l’ignorer, alors qu’elle allait nous mener directement à l’euro.  Le collet était bien tendu : on commença d’abord par limiter le montant que l’état pouvait emprunter sans intérêt, pour peu à peu le réduire, puis le supprimer. BalladurComme les banques en France étaient publiques beaucoup ne virent pas le piège et n’imaginèrent pas une seconde qu’Edouard Balladur songeait déjà à les privatiser. Giscard d’Estaing ajouta son grain de sel,  en faisant courir le bruit que le système de prêt par la Banque de France, ne pouvait qu’entraîner une inflation permanente.  Une affirmation totalement erronée, puisqu’elle tournait dans les années 60 à 3,5%. D’autre part, les salaires étant indexés à l’inflation, les travailleurs n’en auraient-ils pas été les premiers gagnants, contrairement aux rentiers ?  Mais voilà, les hommes politiques cupides, préfèrent choyer  ces derniers, plutôt  que de s’occuper du bien commun.  C’est un des grands paradoxes de la démocratie.  Elle ne donne le pouvoir qu’à celui qui a de l’argent. .

.

Quand la gauche caviar prit le pouvoir en mai 1981 :

Contrairement à toute attente, elle n’utilisa pas la Banque de France pour nationaliser les banques et les grandes entreprises. Les conseillers de François Mitterrand comme Jacques Attali préférèrent l’endettement, en augmentant l’émission des Bons du Trésor  par 5 entre 1978 et 1986.  Et cela malgré la suppression des droits de douane par le Marché Commun, empêchant l’Etat de toucher des milliards, et nonobstant la déferlante des produits étrangers qui en résulta. Le franc dut dévaluer par 3 fois.La réforme du système monétaire  PUF L’économiste Tovy Grjebine avait pourtant réussi à entraîner des parlementaires de droite à déposer un projet de loi le 22 juillet 1981, pour annuler une partie des effets néfastes de la loi du 3 janvier 73.  Il sut démontrer parfaitement que l’endettement auprès des banques  était en fait source d’inflation.

https://monnaie.wikispaces.com/proposition+de+loi+157

Mais il ne fut pas suivi. En 1984, on vit apparaître une ânerie monumentale,  la « Banque Universelle ».  Elle mettait fin à la séparation des banques de dépôts et d’affaires, et la suppression de l’échelle des salaires le 24 janvier par la loi Delors.  C’est le travailleur qui devait dorénavant payer l’inflation. Puis Pierre Bérégovoy et Jean Charles Naouri autoriseront la vente des produits dérivés et la possibilité, pour l’État ou un privé, d’emprunter directement sur les marchés financiers (sans passer par les banques). Le gouvernement socialiste entrainait désormais la France dans une politique ultralibérale :   la reprivatisation des banques qui suivit peu après, transforma le statut de la dette publique des Français en dette vis-à-vis des banques privées.  Le produit des intérêts de la dette, en allant dans des poches privées, ne constitue-t-il pas là,  l’escroquerie la plus géniale de l’histoire ?  De même qu’ en transformant l’être humain en marchandise, notre époque permet à des paires d’homos d’avoir des enfants,  de même confère-t-elle à l’argent improductif, un talent procréateur. Et cela, d’une manière totalement antidémocratique !  Le 17 avril 1989 naissait la BCE. La loi du 3 janvier 1973 s’y verra gravée dans les Accords de Maastricht aux articles 104 et 105-1, interdisant ainsi à la banque européenne de prêter aux états sans intérêt. Qui a bien pu rédiger cette partie du traité entré en vigueur le 1er novembre 1993 ? Et bien le gouverneur de la Banque de France Jean Claude Trichet, Philippe Lagayette, Xavier Musca (futur conseiller de Sarkozy). Philippe Seguin, le gaullisteLa Banque de France devenant ainsi une simple filiale régionale de la BCE. Du statut de serviteur du peuple, elle passait à celui de serviteur de Bruxelles et des banques privées ! C’est le premier ministre Edouard Balladur qui fit voter la loi à l’Assemblée et au Sénat. Le ministre des Finances était Edmond Alphandery (directeur du think thank Friends of Europe, membre de la Trilatérale et du comité européen de la banque Lehman Brothers). Et comme ministre du budget ? Nicolas Sarkozy ! La droite et la gauche étaient main dans la main pour mettre à genoux la France, malgré les yeux furibonds du gaulliste  Philippe Seguin, de Philippe de Villiers, Jean Marie Le Pen, J.P. Chevènement, Jean Pierre Gérard (président du club des Numéros un mondiaux français à l’exportation) et quelques autres…

http://revolution-monetaire.blogspot.fr/2011/11/quand-phillipe-seguin-disait-non-leuro.html

Le résultat, 1500 milliards dus aux seuls intérêts qu’elle n’aurait pas eu à payer,  si elle avait laissé la Banque de France créer sa monnaie.  Un monumental hold up que la plupart des Français n’ont toujours pas vu. .

.

A qui la dette de la France peut-elle bien appartenir ?

Dans une démocratie,  maitriser sa monnaie et sa dette est aussi vital que le droit de vote. Les prélèvements nouveauxLes Etats possesseurs de dettes ne se gênent pas pour faire pression sur les états débiteurs. Malheureusement, le Code Monétaire et Financier protège étrangement l’identité des créanciers, alors que pour n’importe quelle PME, elle exige  la publication de leurs noms. Par contre, ce qui est certain, sans la loi du 3 janvier 1973, la France n’aurait pas plus de 400 milliards de dettes,  alors qu’elle en est maintenant autour des 2.000, l’équivalent de son PIB.

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2013/09/27/20002-20130927ARTFIG00287-la-dette-francaise-continue-d-exploser-a-934-du-pib.php http://www.financespubliques.fr/

Chaque enfant qui nait aujourd’hui, au lieu de se retrouver avec les 800 € de dette de 1973, en a 30.000 €, dont 70% qui dépendent de prêteurs étrangers. Cela ne semble pourtant pas faire peur au gouvernement actuel, tant il est soumis à ces lobbies. Il prévoit même un déficit budgétaire pour 2014 de 82 milliards (celui de 2013 devant dépasser les 72).

Impôt sur le revenu

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2013/09/25/97002-20130925FILWWW00010-deficit-de-l-etat-de-82-milliards-en-2014.php

On ne peut que rester abasourdi devant l’incompétence ou trahison de ceux qui gouvernent.  La France n’aurait jamais dû se débarrasser de son pouvoir d’émettre la monnaie !  En ne pouvant plus dévaluer, elle ne peut plus gagner en compétitivité, ni fixer sa politique industrielle ! Elle en est réduite à accepter les délocalisations et à se mettre en concurrence avec les pays en voie de développement, tout en sachant qu’au Bengladesh, un salarié n’est payé que quelques malheureux euros par jour. Ne voit-elle pas que cela a pour elle des conséquences sociales désastreuses (en 20 ans, elle a perdu 3 millions d’emplois industriels) ?  Enchainée  par ses débiteurs, son patrimoine disparaît de jours en jours.  On vend les bijoux de famille. Début 2007, plus de 50% du patrimoine productif de l’État était déjà cédé. 500 milliards d’actifs vendus à 60% de leur valeur ! Mais les autoroutes déjà payées par les Français, ne servaient-elles pas, grâce à leurs péages, à entretenir les routes ? L'impôt sur les sociétésPourquoi donc  Dominique de Villepin les brada-t-il, sachant que cela l’obligerait par la suite, à trouver une autre source de financement pour les voiries ? Savait-il déjà  que l’écotaxe allait être mise en place, et qu’elle enclencherait le début de la privatisation de la collecte des impôts ? Quand on voit que les nouveaux propriétaires de ces autoroutes, rentrèrent dans leurs investissements en 3 ans, pour générer ensuite de beaux bénéfices sur le dos des Français, on comprend pourquoi les Bretons ne veulent pas chez eux de routes payantes !   Malheureusement, ce racket continuera, tant que le peuple français ne se révoltera pas et n’enverra  pas en jugement pour haute trahison, ces hommes politiques véreux, pratiquement tous membres aujourd’hui de l’UMPS (UMP+PS).  Encore faudrait-il qu’il rétablisse dans la constitution ce motif, enlevé discrètement  par eux (voir l’article 68).

http://article-50.eu/le-crime-de-haute-trahison-supprime-de-la-constitution/

En attendant, les défaillances d’entreprises s’accélèrent.  En France, 64,7% du profit des entreprises est prélevé en impôts, taxes et cotisations (moyenne européenne 43,1%)

http://www.pwc.com/gx/en/paying-taxes/assets/pwc-paying-taxes-2014.pdf

On table sur 60.000 faillites en 2013. C’est-à-dire 10.000 de plus que la normale.  Et pour couronner le tout, le Français est devenu après le Danois, le plus imposé au monde, avec 46,5% de prélèvement obligatoire.

http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0203066486971-avec-12-790-defaillances-l-ete-a-ete-meurtrier-pour-les-entreprises-617341.php

Taux d'imposition des sociétés en Europe .

.

Une Europe 4ème Reich ? 

Cette prise de contrôle de l’Europe voulue par les Américains, s’est faite sans arme mais par la confiscation de la monnaie. Merkel donne la fesséeElle permit toutefois à l’Allemagne de reconquérir une place prédominante sur le continent.  A un point tel, que la presse se mit à parler dès les années 2000, de 4ème Reich.  Giscard d’Estaing, en rédigeant le traité de Lisbonne, savait certainement que l’euro, qui selon les politiciens devait apporter un nouvel âge d’or,  ne pouvait être qu’un énorme piège.  D’autre part, les Français et les Hollandais en 2005 le rejetèrent. Ce que Nigel Farage aime à rappeler ironiquement au président du conseil européen,  Herman Van Rompuy :

http://www.youtube.com/watch?v=wy8tIXmj1rQ

Pourquoi donc leurs députés l’ont-ils validé ?  L’euro ne serait-il pas une création allemande d’essence américaine (et plus particulièrement de la Goldman Sachs) ?  La social-démocratie allemande est  un des instruments privilégiés des USA en Europe, pour prolonger sa stratégie définie par la Commission Trilatérale ! Et le MES permet à l’Allemagne de taper légalement dans les caisses de tous les pays d’Europe. CollaborateursEn fait, la BCE est en même temps une doublure de la Bundesbank (créée en 1948 par les Américains) et une extension de la Fed.  Il n’y a donc rien d’étonnant à ce que les équipes qui l’ont mise en place, viennent de la Goldman Sachs.  Les Américains n’ont donc aucun intérêt à la détruire, tant que cela leur permet de la maintenir sous leur coupe. Mario Draghi, président de la BCE et ancien de Goldman Sachs, n’appartient-il pas comme Jean Claude Trichet au G-30 (groupe fondé en 1978 à l’initiative de la fondation Rockefeller qui finance également le Council on Foreign Relations) ?  Ce groupe est certainement piloté en sous main par la JP Morgan, la banque spécialisée des Crédits Default  Swaps. Parmi ses donateurs,  la Goldman Sachs, Morgan Stanley, l’Open Society Institute de Georges Soros (le spécialiste du renversement de régime), Peter Roth (Pdg de la Warner Brothers Television). .

.

Comment la France peut-elle s’en sortir ?

Elle doit tout simplement reprendre les rênes. Malheureusement, François Hollande est un spécialiste de l’inversion, pas du réalisme économique. Il vient de donner son pouvoir budgétaire à Bruxelles (via le vote majoritaire de fin 2012). sortir_du_piege de l'EuropeL’Union européenne pourra donc se saisir des comptes de la France ou l’envoyer devant la Cour de Justice de l’Union, en la faisant condamner pécuniairement. Bref, sans ce retour en arrière, les Français perdront les 1800 milliards, qu’ils ont thésaurisés  imprudemment en banque (en produit d’assurance pour les 2/3). Les manœuvres pour les en spolier, sont déjà programmées, comme elles le furent avec Chypre.  N’a-t-on pas été jusqu’à exiger des autorités chypriotes, de faire mains basses sur les comptes bancaires des gens, au mépris le plus total du principe de propriété privée ? Et pour être certain qu’ils obéissent,  organisé le blocus économique et monétaire du pays ? Comme toujours,  le pot aux roses se cache derrière un terme jargonneux. Ici celui d’instrument de « renflouement interne » (ou bail-in). Et les systèmes de garantie des dépôts sont intégrés dans la hiérarchie des créances et sont considérées comme étant de même rang que les créances non privilégiées et non garanties (point 4.4.15 de la directive européenne RRD). En clair, cela veut dire que le peu d’argent dont disposent ces fonds nationaux, en comparaison des dépôts à assurer, ne servira plus à indemniser les déposants en cas de faillite bancaire. Mais il sera versé à la banque défectueuse.

http://www.bvoltaire.fr/adrienabauzit/face-a-la-dette-vive-la-banqueroute-partielle,21378

Cela dit, en attendant, le FMI préconise de prélever une taxe de 10% sur les comptes des épargnants européens (voir le tableau page 49) :

http://www.imf.org/external/pubs/ft/fm/2013/02/pdf/fm1302.pdf

A ce vol des populations, s’ajoute les rapines incorporées dans l’inflation, dans l’augmentation des charges.  terrain à vendreLe montant des intérêts se trouvera dans le prix des biens de consommation : l’eau, le gaz, l’électricité. Jusqu’au jour  où on sera amené à repayer  son logement, comme-ci on en était locataire. Le but manifeste est de réduire petit à petit le droit à la propriété, comme on le voit avec le nouveau calcul sur les terres constructibles : à titre d’exemple, sur la commune de Toufflers (59), pour un hectare de terres à usage agricole classées en zone constructible, la taxe foncière s’élèvera à 13 510 € en 2014, et 26 990 € en 2016, au lieu de 24 € actuellement :

http://www.contrepoints.org/2013/11/09/145597-taxe-fonciere-sur-les-terrains-constructibles-spoliation-ou-lutte-contre-la-speculation

meteo-guerre-civileLe gouvernement n’affiche-t-il pas là sa détermination à détruire la filière agro-alimentaire française, à terminer la désertification des campagnes et à provoquer la guerre civile en France ? Il reste l’espoir de voir les Bretons être rejoints par les autres provinces.  Puis, soit l’euro est démonté d’une manière collégiale, soit d’une manière unilatérale, avant d’exploser, après avoir ruiné tous les Européens. Le pays qui en sortira le premier, s’en remettra avant les autres. Il faut donc que la France sorte impérativement de l’euro et rétablisse sa monnaie, sa Banque de France, et efface sa dette inique en la refusant. Après tout, les Français lors du referendum de 2005, dirent non à cette Europe ! Ils en voulaient une autre, qui ne soit pas un moyen d’appropriation par les banques, de ses richesses. .

.

Après un retour à sa monnaie, la France devra faire le grand ménage :

Elle ne devrait plus admettre  qu’un homme politique soit membre de loges non transparentes, ou  de think tank étrangers…. Young-Leaders-au-gouvernementComment a-t-on pu accepter jusqu’à maintenant, de voter pour des politiciens « young leader », d’une fondation franco-américaine soutenue par la banque Lazard ?  Une fondation créée par les présidents Ford et Giscard d’Estaing en 1976 et dont un de ses présidents, John Negroponte, était coordinateur de tous les services secrets américain avec le US Intelligence Community (qui comprend le FBI, la CIA, la NSA….). François Hollande, Pierre Moscovici, Marisol Touraine, Aquillino Morelle, Arnaud Montebourg, Nadjat Valleau-Belkacen, Alain Juppé, François Léotard, Alain Richard, Laurent Wauquiez, Edouard Philippe, Emmanuel Macron etc…n’en ont-ils pas été membres ?  Il n’est pas difficile de comprendre pourquoi, ils ont fait semblant de s’offusquer de l’espionnage américain en Europe !   Et que Bruxelles n’ait pris aucune mesure de rétorsion envers les États-Unis !

http://www.liberation.fr/monde/2013/10/26/espionnage-americain-le-scandale-enfle-les-europeens-s-indignent_942545

Et que penser d’Olivier Ferrand, président du think tank Terra Nova ?  Et des curieuses promesses « de fidélité éternelle à un état étranger » ?  Ces hommes politiques ne devraient-ils pas passer devant une cour martiale ? carte-israel

http://www.youtube.com/watch?v=ZUhnDpY0qbM

Pourquoi donc François Hollande se sent-il obligé de changer la géographie, en nommant Jérusalem capitale d’Israël, à la place de Tel Aviv ? Quelle pression subit-il ? Et par qui ?

http://www.20minutes.fr/societe/1251397-20131118-francois-hollande-veut-jerusalem-capitale-disrael-palestine

Bien entendu, ce noyautage des politiciens  se retrouve dans les médias.  Les  « young leader » en sont connus : Laurent Joffrin, Christine Ockrent, Emmanuel Chain, Pascal Richet de rue 89 (d’où ses subventions), Denis Olivennes d’Europe 1, Bernard Guetta de France Inter, Matthieu Pigasse du Monde et des Inrockuptibles, les éditorialistes du Monde Louis Dreyfus et Eric Izraelewicz (voir le livre de Benjamin ils-ont-achete-la-presseDormann « Ils ont acheté la presse »).

http://www.dailymotion.com/video/xtw0bd_claude-chollet-benjamin-dormann-ils-ont-achete-la-presse_news

Quand on sait que Libération appartient à la banque Rothschild, que la JP Morgan détient 10% de TF1… on devine pourquoi les Français sont si mal informés et pourquoi on a réussi à les faire tomber dans cette arnaque innommable.  Aujourd’hui, l’économie mondiale n’est-elle pas dominée par des groupes de la finance ou de l’assurance ? 80% de l’ensemble des 43 000 multinationales, sont contrôlées par 730 entités. Parmi elles, 147 possèdent à elles seules 40% de l’ensemble, tout en se contrôlant mutuellement. Les principales sont bien entendu la Barclays Bank, JP Morgan, Merrill Lynch, Goldman Sachs, Morgan Stanley etc…

http://www.forbes.com/sites/bruceupbin/2011/10/22/the-147-companies-that-control-everything/ .

.

La situation dans les autres pays n’est pas plus enviable 

cartoon-quantitative-easing-1Cette accumulation de richesses par les banques actionnaires de la Fed et les multinationales se fait au dépend de tous les pays. Même des États-Unis.  De décembre 2008 à mars 2010, les USA commencèrent leur premier Quantitative Easing (facilité quantitative ou fabrication de fausse monnaie) de 89 milliards de $ par mois.  Puis de novembre à juin 2011, le 2nd Q.E. fut de 75 milliards. A partir d’août de 40 milliards pendant 4 mois puis de 85 milliards au-delà.  Les conséquences sont connues, plus on prête des dollars non remboursés, plus on en baisse la valeur.  Cette entourloupe, copiée par la Grande Bretagne et le Japon est quelque peu effrayante.  Les nations du G-7 (USA,GB, France, Italie, Canada, Allemagne et Japon) en sont à avoir besoin de 7 $ de dette pour produire 1 $ de PIB.  Mais chaque augmentation de 1% du taux d’intérêt, signifie un coût supplémentaire pour le G-7, équivalent au PIB du Canada. Cela n’a bien entendu pas empêché depuis 2009, les 7% des gens les plus riches, de voir leur fortune augmenter de 28%. Alors que celle des 93% restant, baissait de 4%. Autrement dit, les 300 plus riches du monde ont autant de richesse que les 3 milliards les plus pauvres.  Mangas pedosEt pour qu’ils soient encore plus fortunés, ils utilisent une autre arme : le taux de natalité. Si on prend l’exemple du Japon, endetté à plus de 200% de son PIB, comme sa dette appartient à des créanciers japonais, pour le mettre à genoux, il faut que son taux de natalité n’atteigne pas 2,1%. Comment faire sinon l’obliger à promouvoir l’homosexualité, les mangas pédos, le dénigrement de la famille et l’avortement ?

http://www.youtube.com/watch?v=MEu–1q8ZcE

alain-delon« Sommes nous arrivé à 1788, 1958 ou 1968 ? » se demandait dernièrement Alain Delon. « Si un du style du général de Gaulle, tarde à venir,  on risque de se retrouver en 1788… » Cela craint, en effet !

http://www.bvoltaire.fr/alaindelon/faute-dun-de-gaulle-risque-de-se-retrouver-en-1788,41875

Quand on sait que le travailleur français moyen, sous l’Ancien Régime, ne payait que l’équivalent de 18 jours de travail en impôts (gabelle, taille etc.),  alors qu’aujourd’hui, il n’en est quitte qu’après … 208 jours !

http://www.institutcoppet.org/2013/11/14/larbitraire-fiscal-limpot-sous-lancien-regime-et-en-2013/

bapteme de Clovis XIVeil est en droit de penser que son pays est tombé bien bas. De plus, avant la Révolution Française,  le roi avait prééminence sur tous les autres souverains d’occident. A la base de cette loi, se trouve l’idée que tout pouvoir vient de Dieu (Sant Paul « Epitre aux Romains  XIII-1). Il n’y a pas de souveraineté qui ne procède de Dieu. Ce n’est pas la royauté qui est d’institution divine, mais le pouvoir. La royauté franque, par le baptême de Clovis (le 25 décembre 496-8), avait officiellement reconnue qu’elle recevait ce pouvoir de Dieu. Ce principe qui empêchait le roi de dicter une loi contre nature, fut supprimé à la Révolution. L’homme devenait maître de tout. Rien n’était au-dessus de lui.  Le nombre de la Bête 666, contenu dans l’Apocalypse de Jean (écrit vers 95 AD) au chapitre 13, verset 18, quand on l’écrit en chiffre romain, révèle une curieuse réponse : DCLXVI  (Décès Louis XVI). L’ère antéchristique ne commencerait-elle pas à sa mort, justifiant ainsi son profil,  sur la tâche de sang du linceul de Turin ?  La fin de ces temps de malheurs (ou Fin des Temps) devrait donc avoir lieu après l’arrivée de ce Grand Monarque, si souvent  cité dans les prophéties.  C’est lui qui restaurera la dignité de cette France, Fille aînée de l’Église,en lui redonnant son rôle de lumière auprès des autres nations. .

.

Le dernier empire descendant de Nimrod vu par une « insider »

Karen Hudes a travaillé dans le département juridique de la Banque mondiale pendant plus de 20 ans, jusqu’au jour où elle fut congédiée, pour avoir dénoncé la corruption qui y régnait.

http://kahudes.net/

Ce qu’elle en dit maintenant : « L’élite utilise un noyau très serré d’institutions financières, centrées autour de la Fed, et de méga-sociétés pour dominer le monde. Comment ? En utilisant la dette comme moyen d’asservissement,  en ayant la mainmise sur toutes les ressources de la planète, Whistleblower Karen Hudesgrâce notamment à la « photocopieuse américaine » (Q.E.) et en s’appropriant les médias pour que cet accaparement ne s’ébruite pas et pour mieux manipuler les démocraties.  Mais cette oligarchie contrôle également les organisations non élues telles que la Banque mondiale,  le FMI ou les banques centrales.  Au sommet de ce système, la banque des règlements internationaux ou  banque centrale des banques centrales. Elle est littéralement à l’abri des lois de tous les gouvernements. Elle vérifie confidentiellement la masse monétaire du monde entier. Elle est située à Bâle en Suisse avec des succursales à Hong Kong, Mexico. »

http://www.youtube.com/watch?v=5a3KFVLB8AM Baal

Cette institution est quelquefois comparée à Baal, dieu phénicien sous la dynastie de Ramsès, appelé aussi Moloch dans la Bible !  Moloch est le nom du dieu auquel les Ammonites, une ethnie cananéenne, offraient leurs premiers-nés, en les jetant dans un brasier.  L’époque actuelle, avec ses 50 millions d’avortements annuels, doit amplement satisfaire  à ses désidératas. Pour en saisir les similitudes, encore faut-il remonter à Noé et à ses 3 fils : Japhet, Cham et Sem.  Un jour, Noé était ivre et nu. Cham s’en étant aperçu, par moquerie, appela ses frères. Quand Noé le sut, il maudit les fils de Cham:  Koush, Misraïm, Pout et Canaan (à l’origine des Cananéens).  Koush (le noir)  en se mariant à Sémiramis, eut un fils, Nimrod, bien connu des francs-maçons  (voir le Parlement européen en forme de tour de Babel). Nimrod, Semiramis et Tammuz Il fut le premier dictateur de l’histoire à se qualifier de divin. Et de tout ce que Dieu demandait, il faisait l’inverse: comme mettre en place un seul gouvernement avec une seule langue, ou  épouser sa mère, Sémiramis. Elle s’était dite que si son mari et fils était un dieu, elle deviendrait déesse. Et comme elle était mère et épouse du soleil (Nimrod) elle prendrait pour référence la lune.  Mais voilà, Nimrod mourut, ce qui semble inconcevable pour un dieu. Sémiramis étant enceinte,  en conclut que son nouveau-né ne pouvait être que Nimrod réincarné.  On l’appela Tammuz et il naquit le 25ème jour du douzième mois !  Mais un jour, le jeune Tammuz parti à la chasse, fut retrouvé mort sur un tronc d’arbre.  C’est ainsi que tous les 25 décembre, au pied d’un arbre, on se mit à déposer des présents.  Une tradition reprise aujourd’hui avec Noël, même si Jésus n’est pas né ce jour là. Mais les parents, sans doute en mémoire de lui, continuent à poser la même question « Ce jouet t’amuse ? ». Tous les descendants de Nimrod furent des bâtisseurs d’Empires, qui à chaque fois furent détruits. l'antéchristDans l’Apocalypse, les 7 montagnes sont 7 empires (Egypte, Assyrie, Babylone, Medo-perse, Grèce, Rome, Empire sioniste anglo-saxon). Les 10 cornes sont les 10  régions du monde :

http://ec.europa.eu/world/where/index_en.htm

Le faux prophète représentera deux royaumes (Grande Bretagne et USA) qui auront l’apparence de l’agneau (peuple chrétien) mais qui en fait parleront comme un dragon (en utilisant le mensonge et l’inversion). Après avoir endetté tous les pays avec leur système bancaire frauduleux, ils laisseront le dollar s’effondrer pour mettre en place la monnaie électronique, liée à une puce sous-cutanée. Grâce à elle, tout individu se l’étant injectée, sera sous l’influence de basses fréquences qui lui feront perdre son libre arbitre. L’ère de l’antéchrist, symbolisée par la Bête armée de dix cornes, les dix serviteurs de Satan, qui se croiront rois, et dont trois seront arrachés et jetés dans le néant, passera jusqu’à avoir une onzième corne, raison de la chute des trois précurseurs, et siège du véritable antéchrist ;  celui-ci blasphémera Dieu  et torturera l’Eglise du Christ, qui sera comme crucifiée ; il croira, puisqu’il est fils de l’union de l’orgueil démoniaque avec la luxure humaine, pouvoir faire de grandes choses, changer les temps et les lois, et pendant trois années et demie, ce sera l’Horreur régnant sur le monde. Puis il sera à son tour anéanti,  pour laisser la place au millénaire de Dieu sur terre, après le retour du Messie.

http://www.youtube.com/watch?v=7ITZstw4BjE&list=PLwiNtKUdfWwXuKdFoXpKkfdX7cCtoLcxs .

Persécution des chrétiens dans le monde en 2013 .

La commémoration du cinquantième anniversaire de la mort de Kennedy, remet opportunément en lumière, l’une des étapes de l’ère antéchristique, dans l’empire anglo-saxon sioniste :

Dwight D. EisenhowerOn en avait déjà un avant goût avec le discours d’adieu de Dwight David Eisenhower,  34e président des États-Unis (1953-1961) : « Dans les services du gouvernement nous devons nous méfier d’une influence non justifiée du complexe militaro-industriel. Le risque d’un accroissement funeste des abus de pouvoir existe et persistera. Ne le laissons jamais mettre en danger nos libertés ou notre démocratie. »

http://www.dailymotion.com/video/x3yfxc_discours-dadieu-einsenhower-complex_politics

Mais celui de John Fitzgerald Kennedy, 35e président des Etats-Unis (1961-1963), fut bien plus explicite : « Le mot secret est en lui-même répugnant dans une société libre et ouverte. Et en tant que peuple…nous nous opposons aux sociétés secrètes, aux serments secrets et aux procédures secrètes…Il y a peu d’intérêt d’assurer la survie de notre nation si nos traditions n’y survivent pas… Nous devons faire face dans le monde à une conspiration monolithique et impitoyable qui s’appuie sur des moyens déguisés permettant le déploiement de sa sphère d’influence basé sur l’infiltration plutôt que l’invasion…C’est un système qui nécessite énormément de ressources humaines et matérielles ….Where Were You?Ses plans sont occultes, ses erreurs ,passées sous silence par les médias…Ses détracteurs sont réduits au silence…. »

Le 22 novembre 1963, Kennedy se faisait assassiner à Dallas !

http://www.francetvinfo.fr/monde/usa/assassinat-de-kennedy/video-assassinat-de-jfk-50-ans-de-mystere_464434.html

A-t-il été tué à cause de son opposition à la Fed, cette institution privée qui prête de l’argent à l’état, moyennant intérêts ?  Ses banques actionnaires ne gagnent-ils pas  une véritable fortune sur le dos des Américains ? Kennedy, par l’ordre exécutif 11 110, en redonnant au Congrès des États-Unis le droit de créer sa propre monnaie, se confrontait aux intérêts d’un lobby extrêmement puissant.

http://finalscape.com/?p=5182

Gerald Ford et Giscard d'Estaing à la MartiniqueValéry Giscard d’Estaing dévoila, que lors d’une conversation avec le président Gérald Ford (38e), qui fit partie de la commission Warren (chargée d’enquêter sur l’assassinat de Kennedy), il lui avait assuré que « cela n’était pas un crime isolé mais organisé… Mais que nous ne savions pas par qui. »

http://www.20minutes.fr/article/1253343/ynews1253343?xtor=RSS-176

Les allusions de Nicolas Sarkozy sur une organisation secrète, terriblement puissante : « On ira ensemble vers ce Nouvel Ordre Mondial, personne ne pourra s’y opposer… », ne sont-elles pas des indices supplémentaires pour comprendre qui avait intérêt à le supprimer ?

http://www.dailymotion.com/video/x8cbv8_sarkozy-et-le-nouvel-ordre-mondial_news .

.sarkosy-nouvel-ordre-mondial

Publicités

252 commentaires sur “La haute trahison de l’élite française ou loi du 3 janvier 1973

  1. Lino dit :

    Le 29 juin 2014, conférence de Pierre Hillard à Montréal :


    Le livre « La destruction libératrice » ou « The World Set Free » , fut écrit par Herbert George Wells en 1914. Il évoquait déjà un Nouvel Ordre Mondial arrivant après une grande guerre planétaire. Il fut même membre de la Fabian Society, mais la quitta ensuite parce qu’il la jugeait plus radicale qu’il ne l’aurait voulue. Il adhéra de même à la Société eugénique en 1907 !
    Ce NOM impose des groupements d’états tels que la Communauté Economique Eurasiatique qui comprend principalement la Russie, la Biélorussie, le Kazakhstan, le Kirghizistan et le Tadjikistan. Le plus avancé reste pour l’instant celui de l’Union Européenne. Déjà depuis les années 20, il existait déjà un institut y ressemblant, la Paneurope.

    Elle fut fondée en 1926 par le comte Richard Coudenhove-Kalergi,

    soutenue financièrement par le banquier germano-juif Max Warburg. Son frère devint le premier patron de la Fed et après la 1ère guerre mondiale, celui du CFR (Council on Foreign Affairs). Dès la 2nde guerre mondiale, on évoque l’existence d’une Fédération à 3 composée de la Grande Bretagne, USA et Europe continentale. Le trésorier en France de cette Paneurope, fut Pompidou. Commença alors la promotion des régions pour que petit à petit elles ne dépendent plus des états mais de Bruxelles, là où grouillent les lobbies anglo-saxons. D’où cette distribution du prix Charlemagne à un Américain en 2000 (Clinton). Curieusement, les textes clefs de la construction européenne sont allemands. Il est intéressant de remarquer que la même méthode est utilisée dans les pays du Proche et du Moyen Orient pour les diviser. Comme on n’y arrive pas par des moyens politique ou économique, on utilise le terrorisme ou la guerre. Ainsi l’Irak doit être divisé en 3 zones : Kurde, Chiite et Sunnite. On divise pour mieux régner et faire en sorte qu’il n’y ait plus de grands pays aux alentours d’Israël.

    Un juif anglais (mais naturalisé américain en 1957), Bernard Lewis, écrivit un livre « Islam » qui explique bien ce choc des civilisations nécessaire à l’élite. De même qu’avec son ami Brzezinski , conseiller d’Obama, ils espéraient tous deux que cette décomposition des états provoquée dans cette région allait entrainer la même chose en Russie. Le général Wesley Clark avait avoué qu’en 2001, le Pentagone lui avait parlé du besoin de faire éclater la Syrie, le Liban, l’Arabie saoudite, l’Egypte et la Libye. Et qu’allait être instauré un grand Israël dont les frontières iraient du Nil à l’Euphrate comme Théodore Herzl, le père du sionisme moderne, le préconisait déjà. Mais n’est-il pas prévu la même chose aux USA ?

    Le livre de Léopold Kohr (1909-1994) « La décomposition des Nations », voyait les USA être divisés en 11 blocs. Mais l’idée était de coiffer ces décompositions d’états par une structure supranationale. Il est à l’origine du slogan qui deviendra en 1973 le titre d’un livre célèbre de son disciple et ami E. F. Schumacher : Small is beautiful. « Chaque fois que quelque chose va mal, quelque chose est trop gros. » Robert Pastor (1947-2014), dans un ouvrage de 2001 « Vers la Communauté Nord Américaine » assemble les USA avec le Canada et le Mexique et leur donne une seule monnaie, l’Amero. Et pour unir ces entités supranationales, on cherche à instaurer un marché transatlantique.

    Une idée lancée par un journaliste du New York Time en 1939, Clarence Kirschmann Streit (1896-1986) dans son livre « Union ou Chaos ». Il est vrai qu’il était à bonne école puisqu’il avait bénéficié des bourses fondées par Cecil Rhodes. Rien d’étonnant donc à ce qu’il fasse partie du groupe Milner (Round Table Movement) aux États-Unis, groupe « semi-secret » visant à édifier un ordre mondial unifié sous commandement anglo-américain. Pour lui, la souveraineté nationale est un poison, un « microbe », un « germe » qu’il faudrait « isoler ». Une autre personne ayant profité des bourses d’étude Cécile Rhodes fut Clinton. Ce qui lui a permis de faire un stage à Moscou, en pleine guerre froide. Le marché transatlantique officialisé par Obama en février 2013, devrait représenter 800 millions de consommateurs à qui on imposera les normes anglo-saxonnes. Celles-ci pour des raisons d’échanges, s’imposeront de faite même à la Chine et à la Russie. Les multinationales auront la possibilité de poursuivre en justice les états. Ces derniers, décomposés en régions, ne pourront plus s’opposer au dumping social de ces multinationales. Chaque région pour survivre cherchera à proposer le plus bas salaire et la protection sociale la moins couteuse. Les populations devront être nomades et interchangeables. Les gens deviendront des déracinés, les rendant ainsi plus manipulables. D’où cette politique actuelle d’uniformisation des esprits et des comportements et de suppression de la cellule familiale. Bien entendu, Poutine a essayé par 3 fois de s’opposer à ce marché transatlantique. En novembre 2010, juillet 2012 et janvier 2014. A la place, il propose une zone de libre échange de Lisbonne au Pacifique. Ce qui supprime les anglo-saxons ! Hitler n’avait-il pas déjà essayé de le faire ? Ce qui se passe en Ukraine, a pour but d’empêcher l’Europe continentale de s’unir avec le bloc russe au grand bénéfice des Anglais et Américains.

    Le parti UDAR, voulant dire coup en ukrainien, a à sa tête un ancien boxeur, Vitaliy Klychko. De qui reçoit-il de l’aide ? Du CDU d’Angela Merkel et de 2 institutions des « Droits de l’Homme ». L’une dirigée par John McCain et l’autre par Madeleine Albright. Les sanctions contre le Russie ont entrainé une guerre contre le dollar. Quand Saddam Hussein ou Kadhafi se faisaient payer dans une autre monnaie que le dollar, ils furent anéantis. Mais avec la Russie et la Chine, c’est moins aisé ! D’autant plus que les USA croulent sous la dette. 6000 milliards de dollars ont été vendus en bons du trésor à des étrangers (dont 23% rien qu’à la Chine et la Russie, respectivement 1.272,1 milliards et 100,4 milliards en mars 2014). Obama a endetté son pays bien plus que du 1er président Georges Washington à Bill Clinton ! Le FMI écrivait déjà le 13 avril 2010 (sous Strauss Kahn) qu’il fallait détruire le dollar pour le remplacer par une monnaie mondiale : le bancor. Ce que prévoyait déjà le magasine « the Economist » en 1988, en évoquant l’arrivée pour 2018 d’une monnaie mondiale appelée ici « Le Phénix ». Mais pour arriver à ces changements et à mettre en place un gouvernement mondial, nombreux sont ceux qui préconisent un grand désarroi ! C’est grâce à un grand désordre, une guerre, que les gens accepteront un dictateur planétaire. En attendant, chacun cherche à fortifier sa zone d’influence.

    Le canadien William James Guy Carr (1895-1959), dans son fameux livre « Des pions sur l’échiquier » de 1955, rapporte la prédiction faite par Albert Pike d’une Troisième Guerre mondiale entre l’Europe et un monde musulman manipulé par les États-Unis. Comme il était anti-communiste, anti-nazi et anti-maçonnique, il ne fut pas très pris au sérieux.

    Son dernier livre qu’il ne put achever s’intitule « Satan, prince de ce monde ». Mais cette suppression du dollar est maintenant prévue par les Anglo-saxons. En effet, un véritable message pour initiés a été délivré dans le Washington Times, le 25 octobre 2012, sous la plume d’une pointure du système, Grady Means (économiste au service de Nelson Rockefeller). Cet oligarque annonçait un effondrement de l’économie américaine pour le 4 mars 2014 ! N’est-ce pas suite aux événements de la place Maïdan en février 2014 que les Russes et Chinois décidèrent d’abandonner le dollar en utilisant des roubles ou des yuans ? Reste que les Américains obligent ses pays vassaux européens à garder leurs réserves monétaires en dollar ! Et comme les Ukrainiens n’ont pu payer leur gaz à Gazprom (4,5 milliards de dollars) ils ont été coupés. Les multinationales du gaz de schiste doivent se frotter les mains. L’Europe va être obligée d’accepter de les voir exploiter ses terres, faisant ainsi monter le prix non seulement du gaz mais aussi de l’eau ! On comprend mieux pourquoi elle s’est déjà mise à les subventionner ! Les mondialistes semblent toujours avoir un coup d’avance. Ils créent un problème pour que l’on soit à chaque fois obligé de changer dans la direction qu’ils veulent.

    L’un de ces mondialistes peu connu est certainement le colonel House (Edward Mandel 1858-1938) qui « préférait l’exercice secret du pouvoir par le biais des autres » dira son éditeur Charles Seymour. Ses idées on les retrouve dans son livre « Philip Dru Administrator » écrit en 1912. « À Washington… j’ai constaté que deux ou trois hommes au Sénat et deux ou trois hommes à la Chambre, ainsi que le Président dirigeaient le gouvernement. Les autres n’étaient que des hommes de paille. »
    http://aline.dedieguez.pagesperso-orange.fr/mariali/chaos/house.html

    Mais le plus important des mondialistes peu connus ne serait-ce pas un juif polonais Joseph Retinger ? Il joua un grand rôle contre les Cristeros (les chrétiens) au Mexique !

    Il est le cofondateur, au lendemain de la 2nde guerre mondiale, de la Ligue européenne de coopération économique (LECE). Mais comme Paul Henri Spaak, Robert Schuman, Joseph Retinger était employés par les services américains. Il fut un partisan d’une Europe fédérale et bien entendu sous le joug anglo-saxon.

  2. Tom dit :

    Dans un livre « Blessures », Paul Amar, l’ancien présentateur du JT de France 2 de 1992 à 1994, révèle que Jean-Pierre Elkabbach aurait demandé en 1993 à Nicolas Sarkozy de le faire nommer à la tête de France Télévisions en échange d’un soutien des chaînes publiques à Edouard Balladur pour la présidentielle de 1995.

    Alors qu’Amar l’interrogeait sur les raisons de la nomination de Jean-Pierre Elkabbach à la tête de France Télévisions et non de son concurrent, Jean-Marie Cavada, le ministre du budget de l’époque, Sarkozy, lui aurait déclaré : « Avec Elkabbach, on pouvait s’entendre ». il aurait ensuite ajouté ce jour-là face à un Paul Amar interloqué : « Elkabbach est venu me voir et m’a proposé la chose suivante : ‘Fais-moi élire président de France Télévisions, je te fais élire Balladur président’ »…

    Balladur était le candidat des mondialistes sionistes ! Comme quoi la démocratie ou le vote des Français n’est basé que sur de la manipulation !

  3. Lino dit :

    Les exploitants du réseau autoroutier français sont-ils trop gourmands ? L’Autorité de la concurrence dénonce dans un rapport la « rente » de ces derniers, la jugeant « injustifiée » ! Les sept sociétés concessionnaires d’autoroutes, contrôlées par les groupes français Vinci et Eiffage et l’espagnol Abertis, « affichent toutes une rentabilité nette exceptionnelle, comprise entre 20% et 24%, nourrie par l’augmentation continue des tarifs des péages », souligne le document de 150 pages présenté le 18 septembre. Face à cette situation, la régulation de l’État est « défaillante », estime l’Autorité, en concordance avec l’analyse formulée par la Cour des comptes en 2013 dans le rapport « Les relations entre l’État et les société concessionnaires d’autoroutes ».

    Elle formule 13 recommandations, dont la révision du mécanisme actuel d’indexation des péages sur l’inflation, au profit d’une formule intégrant l’évolution du trafic. En substitution, l’évolution du trafic serait pris en compte. Avec une fréquentation qui augmente fortement, cela rendrait possible une baisse du prix des péages. Autre proposition évoquée par l’Autorité de la concurrence : « inclure dans les concessions une obligation de réinvestissements partiels des bénéfices, ainsi qu’un partage de ceux-ci avec l’État ».

    http://www.latribune.fr/entreprises-finance/services/transport-logistique/20140918tribe7f92d584/la-rente-des-societes-d-autoroutes-denoncee-par-l-autorite-de-la-concurrence.html

    Heureusement qu’en Bretagne, il n’y a pas de péage grâce aux manifestants ! Cette semaine, après plusieurs opérations coup-de-poing à Plouescat, Morlaix, Saint-Pol-de-Léon ou encore Lanmeur, pour dénoncer une situation économique qu’ils estiment intenable, les légumiers nord-finistériens ont organisé, ce 19 septembre, une opération de plus grande envergure à Morlaix, incendiant des locaux de la MSA
    -http://www.dailymotion.com/video/x269kve_morlaix-incendie-des-locaux-de-la-msa_news?start=7
    puis le centre des impôts.

    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2014/09/19/97002-20140919FILWWW00503-morlaix-des-agriculteurs-mettent-le-feu-au-centre-des-impots-video.php
    http://www.letelegramme.fr/finistere/saint-pol-de-leon/legumiers-en-colere-une-nouvelle-action-en-cours-19-09-2014-10348278.php
    Ils sont particulièrement courageux quand on sait que dans ceux qui se sont interposés contre les portiques « espions » certains furent condamnés à des peines de 18 mois de prison ferme et 18 mois avec sursis.
    http://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/2014/09/19/proces-de-11-bonnets-rouges-jusqu-18-mois-de-prison-ferme-554654.html

  4. Otho dit :

    Exemple de trahison économique du gouvernement actuel :

    A l’heure des luttes mondiales pour le contrôle des énergies, le gouvernement français vient d’abandonner sa minorité de blocage sur GDF Suez, le premier distributeur de gaz dans l’ouest européen.

    Le fait est à peine croyable. Le 25 juin, le ministre des finances Michel Sapin saluait la vente de 3,1% des actions de GDF Suez effectuée par l’Agence des participations de l’Etat auprès d’investisseurs institutionnels. « Au terme de ce placement, l’État détiendra 33,6% du capital de GDF Suez », affirmait le communiqué, qui omettait la vente concomitante de 0,35% du capital dans le cadre d’un plan d’actionnariat salarié. Une semaine plus tard, les syndicats CFE-CGC et CGT révélaient que l’État français était ainsi passé – à 38 millions d’euros près – sous le seuil du tiers du capital qui lui permettait d’exercer sa minorité de blocage en cas d’OPA, de projets de fusion ou de transfert du siège à l’étranger. « On a tapé dans le mille ; le gouvernement et la direction n’étaient pas très contents… », affirme un responsable de la CFE-CGC contacté par téléphone.

    A peine l’opération de cession était-elle terminée que le directeur général de l’Agence des participations de l’État, David Azéma, quittait son poste pour rejoindre Bank of America-Merrill Lynch, l’établissement qui a préparé discrètement cette année la vente de la division « énergie » d’Alstom au géant américain General Electric… Autre coïncidence, presque tous les mandats des administrateurs du groupe arrivent à échéance entre 2014 et 2016, année durant laquelle l’État pourrait retrouver sa minorité de blocage par le jeu de droits de vote double. Dans le conseil d’administration de GDF Suez, on trouve – entre des délégués de l’État et du personnel – une représentante attitrée des intérêts allemands, l’ancien président de British Petroleum (et ex conseiller de la Commission européenne pour la réforme de l’UE) ou encore un administrateur de l’établissement bancaire appartenant à General Electric.

    L’histoire de Gaz de France commence en 1946 par la nationalisation d’une grande partie des entreprises privées du pays spécialisées dans la production et la distribution de gaz. Elle évoluera considérablement en 2008 suite à sa fusion avec la compagnie Suez. Entre-temps, la déréglementation européenne mise en place à partir des années 90 visera à faire éclater les marchés nationaux de l’énergie et à créer un réseau européen intégré à force de directives contraignantes.
    Sous la pression de Bruxelles, le gouvernement français ouvrit le capital de Gaz de France à partir de 2004 puis favorisa sa fusion avec Suez. Cette ancienne compagnie financière (créée pour recevoir de grosses indemnités suite à la nationalisation du canal de Suez en 1956) avait racheté le producteur d’électricité belge Electrabel ou encore le distributeur d’eau et de gaz Lyonnaise des eaux. La fusion imposera les administrateurs de Suez (pour beaucoup issus du monde de la finance) au détriment de ceux de Gaz de France.

    Petit à petit, l’entreprise a perdu son statut d’entité de service public : fusion partielle avec le britannique International Power en 2010, attention extrême portée aux dividendes, projets de réaliser dans les prochaines années entre dix et vingt milliards d’euros d’acquisitions à l’étranger au risque de diluer le capital…

    Le gaz américain bientôt en Europe ?

    Le groupe, qui a produit un chiffre d’affaires de 89 milliards d’euros en 2013 et des flux de trésorerie de 12 milliards, n’en demeure pas moins un mastodonte stratégique : il contrôle plus de 200 000 kilomètres de gazoducs et de tubes urbains en Europe occidentale – premier transporteur sur le continent – et d’importants stocks souterrains, et il possède d’importantes participations dans des réseaux de distribution en Allemagne et dans l’est européen (jusqu’en Roumanie). Il gère trois ports spécialisés dans le gaz naturel liquéfié en France et possède 14 méthaniers. Un pion majeur, à l’heure où Washington tente de couper l’Europe du gaz russe et livre ses premiers stocks de gaz issus de la technique de schiste par bateau.

    GDF Suez, qui fournissait encore du GNL aux États-Unis en 2010, pourrait devenir importateur net. Le 10 septembre, le commissaire européen au commerce Karel de Gucht était ainsi aux États-Unis pour planifier des projets d’exportation de gaz et de pétrole américain vers l’Union européenne dans le cadre du traité transatlantique en cours de négociations, dont il a la charge. Un évènement qui intervient un mois après que la Commission européenne ait imposé brutalement à la Bulgarie l’arrêt des préparatifs de construction du gazoduc russo-italien South stream destiné à nourrir l’Europe du Sud (sans passer par l’Ukraine).

    De plus, en 2008, lors du projet de fusion entre GDF et Suez, la Commission de Bruxelles avait réclamé au nouveau groupe d’importants investissements destinés à la création ou l’extension de ports spécialisés dans le gaz naturel liquéfié en France et aux Pays-Bas. Un phénomène rarissime pour une institution davantage habituée à exiger aux entreprises françaises de lourdes cessions d’actifs en échange de son accord pour ce type de rapprochement.

  5. Ursule dit :

    James Rickards travaille entre autres pour la CIA et le Pentagone comme analyste financier. Pour lui le chaos pourrait commencer aux USA dans les 6 mois. La Fed a augmenté sa masse monétaire d’une manière démesurée, de 3100 milliards de dollars. Mais la dette américaine est aujourd’hui de 17 500 milliards de dollars et de 127 000 milliards de dollars de passif non capitalisé ! Un passif, c’ est ici les ressources de l’état. S’il n’est pas capitalisé, cela veut tout simplement dire que cela représente la somme qu’il manque pour payer toutes les factures de cet état.

    • Line dit :

      Le gouvernement américain ne travaille plus que pour les banques privées, absolument pas pour le bien de ses habitants. Il faut dire que les banques centrales occidentales peuvent manipuler n’importe quel marché. Et elles ne s’en privent pas, particulièrement avec l’or, pour qu’il n’augmente pas. Elles vendent de l’or-papier, mais pour 100 vendus, qu’un seul est réel. Chris Powell explique très bien ces manipulations :

      Pour Harvey Organ (Harveyorgan.blogspot.com) nous allons assister à un effondrement du dollar et à une montée du prix de l’or, de l’argent et du pétrole en décembre 2014. A moins que les Américains aient réussi à commencer une 3ème guerre mondiale, la seule solution restante.

  6. John dit :

    Eurostat impose que toutes les transactions commerciales librement consenties soient prises en compte dans le PIB des Etats membres de l’Union européenne. L’Espagne a donné en exemple ses chiffres 2010.

    Le trafic de drogue et la prostitution ont augmenté de 9,4 milliards d’euros le produit intérieur brut (PIB) de l’Espagne en 2010, selon les statistiques révisées en fonction de nouvelles normes européennes.

    Pour 2013, le PIB a été révisé en hausse de 2,56%, à 1081 milliards d’euros mais l’Institut national de la statistique (INE) ne précise pas la part représentée par les activités criminelles. Or, elle est difficile à évaluer puisque le nouveau calcul tient également compte des dépenses dans les secteurs de recherche et développement ainsi que militaire, en application de nouvelles normes internationales.

    Pour 2010, l’Ine a accepté de fournir des chiffres “à titre exceptionnel.” Les activités criminelles représentent 0,87% du PIB. Parmi elles, la prostitution a compté pour 0,35% de l’activité du pays soit 3,783 milliards d’euros et le trafic de drogue pour 5,405 milliards d’euros (0,5% du PIB). Les 0,2% restants sont dus à la contrebande de tabac et aux paris clandestins. L’Ine affirme s’être fondé, pour ses calculs, sur “des études académiques et scientifiques” ainsi que des rapports officiels.

    Par contre, la France a refusé de comptabiliser la prostitution estimant qu’elle n’était pas “une activité commerciale librement consentie”. La Suède, où “l’achat de services sexuels” est un délit, a affirmé ne pas avoir d’ajustement à faire. L’Italie a publié lundi un PIB révisé pour 2013 en hausse de 3,8% en tenant compte des nouvelles normes et la Grande-Bretagne a estimé que les revenus des activités illégales pourraient atteindre 12,3 milliards d’euros, un peu moins de 1% du PIB de 2013.

    Ce nouveau comptage permet de présenter de meilleurs chiffres de déficit et de dette. La dette de l’Espagne par exemple s’établissait fin juin à 96,4% du PIB, contre 98,9% avec l’ancien calcul,

    http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/drogue-et-prostitution-augmentent-le-pib-espagnol-de-9_1579346.html

    La dette française a officiellement dépassé le seuil des 2.000 milliards d’euros au deuxième trimestre de cette année, selon les chiffres publiés ce matin par l’INSEE. Elle représente désormais plus de 95% du PIB (c’était 12% en 1974, 20% en 1981, 50% en 1994, 60% en 2002).

    On comprend pourquoi le 17 septembre 2014, le groupe socialiste à l’Assemblée nationale a déposé une proposition de loi relative à l’expérimentation durant six ans de salles d’injection de stupéfiants et substituts ; vulgairement « salles de shoot ». Nul n’ignore pourtant l’ampleur et la gravité de la toxicomanie, encore accrue récemment en France avec l’immigration en provenance d’Europe orientale, où la prévention et l’information sur les drogues sont encore résiduelles, et la consommation exponentielle. La courageuse association Parents contre la drogue, en portant plainte contre des ministres, avait déjà obtenu du Conseil d’État une décision imposant la modification préalable d’une loi française qui prohibe invariablement la consommation de certaines substances. Ce n’était là que partie remise puisque la mairie de Paris a alloué en décembre 2012 une subvention de 38 000 euros à l’association Gaïa, prête à convertir à tout moment un Centre d’accueil et d’accompagnement à la réduction des risques des usagers de drogues (CAARUD) au 39, boulevard de La Chapelle, dans l’un des quartiers les plus dégradés du Nord parisien. On conçoit la détresse des riverains, dont certains sont propriétaires. D’autre part, confier la supervision de pratiques mortifères à du personnel médical dévoué habituellement à la santé et à l’intérêt général est de mauvais augure. La nécessité du sevrage ne doit pas être perdue de vue, dans l’intérêt premier des toxicomanes. Ces salles, où l’« usager » est censé se présenter avec sa substance, doivent être assorties d’un périmètre de 300 m où la police doit laisser faire. Dans des villes en proie à une grande criminalité comme Paris, des lieux de trafics intensifs de toute sorte comme La Chapelle, l’effet sur l’ordre public risque d’être problématique. On favorise le sentiment d’impunité de dealers ménagés depuis longtemps par peur d’émeute urbaine et qui sembleront attributaires d’une délégation de service public.
    http://www.mauvaisenouvelle.fr/?article=france-pouvoirs-publics-pouvoirs-toxiques—428

    • Engel dit :

      Les pays d’Europe sont tombés bien bas pour que l’on soit obligé d’ajouter la prostitution, la drogue etc….. dans le PIB ! Zemmour, dans son dernier livre « Le suicide français » va dans le sens de l’article de Duc en parlant de la trahison de son élite !
      http://vk.com/video190796324_169882863?hash=dfb41c33708d9a7c
      « Tout un pays, toutes ses élites, toute sa culture se sont mis au service de la destruction de la France »

      Reste que pour le journaliste Jean Robin, Zemmour aurait plagié de nombreuses pages de Le Gallou et du journaliste Jean Claude Valla (du Figaro magazine)

      A écouter ce qu’en dit Jacques Attali sur l’énorme succès de ce dernier livre : « un juif antisémite, çà fait plaisir aux antisémites. »
      http://rutube.ru/video/2b6341923068257a6be29ef7d48868f0/
      Il est vrai que peu avant, Zemmour avait énoncé quelques vérités sur Pétain, loin de lui plaire :

      Attali montre par là que Zemmour en tant que Juif n’avait pas à dévoiler l’action dévastatrice des sionistes pour mettre en place un gouvernement mondial !

      Dans son livre sorti fin 2016, « Un quinquennat pour rien », il fait le point sur l’Islam en France. Et rejoint Voltaire quand il disait que l’Islam était un réchauffé du judaïsme. Reste que le Talmud permet des interprétations que la religion musulmane ne peut s’autoriser.
      https://vid.me/argW
      L’armée française se prépare donc à l' »Opération ronces » :

      Les zones qui vont à peu près bien en France sont non pas les régions avec une forte tradition d’intervention de l’État mais d’anciennes zone religieuses où le catholicisme était une résistance à l’État. On y trouve plus de solidarité, plus de pratique associative. Le tissu de solidarité s’est donc maintenu.
      http://www.lesechos.fr/infographie/2015-06-22-Zones-emploi/zones-emploi.html

  7. Tom dit :

    Ségolène Royal abandonne avec raison l’écotaxe, un système créé par le gouvernement Fillon, et souhaite faire payer les sociétés d’autoroutes pour financer les chantiers de transports en commun et d’infrastructure routières. Selon elle, « que 40% des rendements échappent aux Français et aillent dans la rémunération d’une entreprise privée italienne – Ecomouv – cela n’était pas admissible. » Fillon dans cette affaire est un véritable escroc !

    Les camions et les automobilistes payent des tarifs 20% trop élevés aux sociétés d’autoroutes ! Néanmoins, Michel Sapin a annoncé le 9 octobre que taxer les sociétés d’autoroutes allait être compliqué. « Les sociétés autoroutières ont bénéficié (…) de contrats extrêmement avantageux, extrêmement bien faits, ils prévoient que s’il y a une augmentation de fiscalité il doit y avoir une compensation ».! Mais qui a vendu les autoroutes déjà payées par les Français ? de Villepin, autre vendu aux multinationales !
    http://loractu.fr/france/8079-videos-segolene-royal-se-justifie-apres-l-abandon-de-l-ecotaxe.html

    Le 14 octobre, Voilà que Royal proposait la gratuité le week end des autoroutes, couplée à une baisse du prix des péages de 10%, puisque les gains des sociétés sont si élevés. «les autoroutes n’ont pas respecté le contrat qui était le leur, elles auraient dû baisser les prix au fur et à mesure de la durée d’amortissement des autoroutes. Donc, les Français ont payé deux fois, lors de la construction et quand le gouvernement Rafarin-Villepin a privatisé les autoroutes».
    http://www.valeursactuelles.com/politique/segolene-royal-veut-la-gratuite-des-autoroutes-le-week-end#comment-169831

  8. Benoit dit :

    La démocratie est un théatre où s’oppose artificiellement une gauche et une droite qui en fait défendent le 1% les plus riches.

    Et pour que les gens ne s’en aperçoivent pas, on a recours systématiquement aux manipulations psychologiques de masses qui se cachent derrière l’étiquette « Relations Publiques » ! Ici un film qui présente certaines techniques et accomplissements d’Edward Bernays, en précisant que Bernays, tout comme Walter Lippman s’était inspiré des écrits de Gustave Le Bon, un psychologue-sociologue français (1841-1931).

    Les gouvernants et la haute finance qui agissent en véritables criminels sont ainsi jamais condamnés comme le constate Etienne Chouard :

    Petit exemple de vol par le biais du FMI au Cameroun avec la mine de cobalt-nickel à Nkamouna :
    http://lesbrindherbes.org/2014/12/22/scandale-cest-comme-ca-que-ca-se-passe-au-fmi/

  9. Andree dit :


    Le chef du département synodal de l’Eglise orthodoxe russe pour les relations entre l’Eglise et la société, l’archiprêtre Vsevolod Chaplin, a proposé la création d’un système bancaire orthodoxe fondé sur l’éthique et au service d’une économie russe indépendante, dans une allocution au Club des entrepreneurs russes, à l’occasion du Conseil mondial du peuple russe qui s’est ouvert hier.

    S’exprimant au sujet des effets des sanctions internationales sur l’économie russe, et de la chute du rouble, il a déclaré : « On dit que cette crise notoire, avec la chute du rouble face au dollar, indique la situation de notre économie. Mais qui dit cela ? Ce que nous voyons, c’est que l’économie russe n’a pas reculé du quart de la chute du rouble. Cela signifie que quelqu’un cherche à nous évaluer, non selon l’état réel de notre économie, mais selon les règles de la bulle médiatique, qui enfle d’abord, puis explose. » Ces évaluations sont faites sous la direction de centres étrangers qui les financent et ne prennent pas en compte la réalité. « Donc la question est : ne pouvons-nous pas déterminer nos propres critères d’évaluation de notre économie et de son avenir ? » Il faut examiner comment la Russie peut prendre son indépendance face aux décisions et évaluations de gestion « qui n’ont pas été inventées par nous, et contre nos règles », et mettre en œuvre un système bancaire indépendant, non seulement indépendant des centres étrangers comme New York ou Hong Kong, « mais un système basé sur des principes éthiques », en s’inspirant du système islamique pour établir « un système bancaire orthodoxe, sans intérêts, avec une relation directe avec la Chine, le monde musulman, et les autres centres d’influence qui grandissent dans le monde ». Car nous devons renoncer à des devises et des instruments économiques « liés à des réalités qui sont hostiles à la Russie ».

    Si l’Eglise catholique avait maintenu sa doctrine sur cette question, qui était la doctrine de la loi de Moïse, et qui fut clairement réaffirmée pour la dernière fois par Benoît XIV en 1745, puis discrètement abandonnée (même si en 1836 Grégoire XVI souligne que l’encyclique Vix pervenit de Benoît XIV, adressée aux Italiens, est valable pour toute l’Eglise), il n’y aurait pas de « finance islamique », et l’archiprêtre Chaplin ne chercherait pas l’inspiration dans la finance islamique, mais il y aurait une « finance catholique » pleinement éthique, dont s’inspireraient tous ceux qui souhaitent respecter les règles de la morale. Hélas, en se rendant aux arguments du monde au lieu d’inventer des instruments modernes conformes à la morale qui selon le simple droit naturel interdit le prêt à intérêt, l’Eglise catholique a terriblement raté le coche…

    http://www.asianews.it/news-en/Russia,-the-Patriarchate-launches-an-%E2%80%9Corthodox-banking-system-against-the-ruble-crisis-32674.html

  10. Ahmed dit :

    Vladimir Poutine et son homologue chinois sont les seuls à résister à la planche à billets des Américains. Ce qui explique pourquoi les médias occidentaux tirent à boulets rouges sur eux puisqu’ils appartiennent aux banques.

    Et ces deux pays continuent à acheter de l’or. Au dernier trimestre, la Russie a acheté 55 tonnes d’or :
    http://www.telegraph.co.uk/finance/commodities/11226240/Putin-stockpiles-gold-as-Russia-prepares-for-economic-war.html
    Poutine sait pertinemment que les dettes gouvernementales des Etats-Unis sont énormes et inhabituelles. Les États-Unis, pour avoir de l’argent et alimenter l’économie mondiale basée sur le dollar, émettent des Bons du Trésor pour obtenir leurs financements, ce qui est la manière la plus facile, et pour y parvenir ils utilisent la technique des machines à imprimer des billets. Cette manière d’agir est évidemment de la triche. D’où la mise en place par la Russie d’un système qui va permettre au rouble d’être une monnaie de réserve dans les systèmes de paiement des économies post-soviétiques. Actuellement plus de 80% des paiements avec la Biélorussie se font en roubles. Les Ukrainiens demande également d’avoir la possibilité de payer le gaz russe en roubles.


    Alan Greenspan, n’a-t-il pas dernièrement avoué que « l’or c’est de l’argent et que rien ne pourra le remplacer » ? Une déclaration qui fut censurée par le Council of Foreign Relations. On n’a plus confiance en la monnaie fiduciaire, d’où ce regain pour l’or.

    On comprend pourquoi les pays (Allemagne, Suisse…) cherchent à récupérer leur or déposé dans un autre pays. Mais voilà, les médias qui appartiennent aux banques les en dissuadent. Comme on vient de le voir en Suisse ! Ses habitants ont voté à 78% contre leur or revienne dans leur pays :
    http://www.tdg.ch/suisse/triple-scrutin-federal-tres-surveille-etranger/story/31179262
    La Banque Centrale de Hollande par contre a décidé d’en rapatrier à toute vitesse 122 tonnes. Le reste s’étant déjà fait voler par les Américains :
    http://www.zerohedge.com/news/2014-11-21/gold-repatriation-stunner-dutch-central-bank-secretly-withdrew-122-tons-gold-new-yor

    En France, on évalue à 90 milliards d’euros en or le bas de laine de ses habitants.
    http://patrimoine.lesechos.fr/patrimoine/placement/0203949329535-90-milliards-deuros-dor-figes-dans-le-bas-de-laine-des-francais-1066795.php
    Et à 4000 milliards d’euros en épargne financière (principalement en assurance-vie). Quand l’état, les banques et les assureurs seront officiellement déclarés en faillite, ils ponctionneront les économies des Français. Et si cela ne suffit pas, on s’en prendra à leur patrimoine immobilier estimé à 10 000 milliards d’euros.
    http://www.lejdd.fr/Economie/Les-Francais-preparent-mal-leur-retraite-701986
    En ce qui concerne l’or de l’état français, Marine Le Pen en demande un audit , et met le gouverneur de la banque de France au pied du mur ! Selon Harvey Organ il ne resterait réellement que 500 t d’or sur les 2435 tonnes possédés théoriquement. En 2004, l’ancien ministre des finances Nicolas Sarkozy avait déjà vendu 600 tonnes ! A l’époque l’once d’or cotait 400$ contre 1200$ aujourd’hui.
    http://www.medias-presse.info/marine-le-pen-met-le-gouverneur-de-la-banque-de-france-au-pied-du-mur/18949
    Bien entendu, grâce à la planche à billets et grâce aux privatisations imposées en France, les USA se sont appropriés notre patrimoine :

    Dernier exemple d’appropriation, celui d’Alstom par General Electric (USA). La responsabilité conjointe du gouvernement, des parlementaires, des hauts fonctionnaires, des syndicats et des médias dans ce « scandale d’État » est grande. Derrière un discours circonstancié sur l’inéluctabilité de la mondialisation, nos élites sont en train de vendre nos joyaux industriels à l’étranger, motivées par la satisfaction d’intérêts personnels ou la dissimulation d’erreurs stratégiques, n’hésitant pas à sacrifier notre indépendance militaire et nucléaire sous de faux prétextes. Elles semblent ne plus croire à la nécessité d’une industrie française, et ne se considèrent plus comme solidaires avec leurs concitoyens. De tels comportements ne s’observent nulle part ailleurs en Europe. Dès l’arrivée des socialistes au pouvoir, en 2012, Patrick Kron avait commencé à préparer le déménagement du siège d’Alstom à Singapour afin de s’affranchir de la fiscalité française et de s’installer dans un pays n’ayant pas d’accord d’extradition avec la France. Par ailleurs, la campagne de communication lancée par GE en France au printemps 2014 pose la question des agences médias françaises y ayant collaboré à des fins mercantiles. Certains, dans la haute administration ont torpillé dès le départ la solution d’un rachat d’Alstom par la France. Cette option a donc à peine été étudiée. 139 hauts fonctionnaires de Bercy ont eu le culot de justifier cette décision, au nom de l’intégration silencieuse des discours du Front national dans la politique économique de la France. Affligeant. Défendre les intérêts nationaux, c’est aujourd’hui être du Front national ! Comment la CGT, d’habitude plus réactive, a-t-elle pu rester aussi silencieuse sur ce dossier et pendant autant de temps ? L’affaire Alstom révèle par ailleurs l’incompréhension de la compétition économique des dirigeants politiques français. Elle est à rapprocher d’autres offensives que les États-Unis ont déclenché contre nous, profitant de notre faiblesse politique du moment à cause d’un président impopulaire et passif : remise en cause par Washington de la vente de navires Mistral à la Russie et le racket dont a été victime BNP/Paribas mais aussi le Crédit Agricole (près d’1 milliard d’€)
    http://www.cf2r.org/images/stories/RR/rr13.pdf

    Les USA sont véritablement des bandits dans la scène internationale ! Bien entendu, à partir du moment où on vendait Alstom à General Electric, ses turbines devenaient américaines ! Les navires Mistral se retrouvaient donc avec des turbines US ! La vente Alstom expliquée :

    Il y avait aussi une filiale d’Alstom qui permettait de surveiller tous les satellites du monde. Ainsi, quand un sous-marin nucléaire français avait besoin de sortir de la rade de Brest, il le faisait au moment opportun. Maintenant le système n’est plus maîtrisé par la France ! C’est sa souveraineté qui a été attaquée ! Les lâches dans cette histoire sont nombreux : d’abord le président de l’entreprise, Patrick Kron, les politiciens, les médias qui cachèrent les enjeux mais aussi les syndicats ! On a l’impression que de nombreuses personnes ont laissé faire par corruption !

    Comme moyen de se renseigner, les USA utilisent la « Science Application International Corporation » (SAIC) qui est une société bien particulière: 41.000 employés, un chiffre d’affaires de 5,5 milliards de dollars. Elle est présente dans 150 villes du monde. A la pointe de tout ce qui touche au renseignement cette societé fondée en 1969 à San Diego en Californie, a toujours affiché parmi ses administrateurs des anciens secrétaires à la Défense US, comme William Perry ou Melvin Laird, sans négliger de recruter des anciens directeurs de la CIA comme John Deutch ou Roberts Gates. En France, elle dispose d’un bureau au CNIT, 2 place de la Défense. En 1995, elle s’est introduite dans la société française Tecsi spécialisée dans les études, le conseil et la mise au point de logiciels dans les domaines de la communication mobile et satellite, les centraux téléphoniques, les systèmes de gestion de réseaux et les services d’information. Tecsi, qui travaille aussi « dans le secteur de la défense » a comme plus grand client France Télécom…
    http://web.archive.org/web/20010218075227/http://www.amnistia.net/news/articles/defiamer/defiame2.htm

  11. Isidore dit :

    Explosion des impôts sur le foncier non bâti. La France assassinée ! Enquête en Haute-Savoie d’Armel Joubert des Ouches.

    Dans les territoires où la taxe sur les logements vacants est applicable, le Code des impôts prévoit donc ceci : « la valeur locative cadastrale des terrains constructibles est majorée d’une valeur forfaitaire fixée à 5 euros par mètres carrés pour les impositions dues au titre des années 2015 /2016, puis à 10 euros » l’année suivante.

    Comment vont réagir les Français lorsque des dizaines de milliers d’entres eux vont recevoir à leur domicile une lettre des impôts leur réclamant 10.000, 20.000 ou 30.000 euros au titre de la nouvelle taxe sur les terrains à bâtir ?

    http://reinformation.tv/explosion-impots-foncier-non-bati-france-assassinee/

    Et avec cette escroquerie, s’y ajoute les mesures bidons de lutte contre le financement du terrorisme :
    http://www.economie.gouv.fr/files/luttecontrefinancementterrorisme_tableau_synthetiqdef.pdf
    alors que le terrorisme est financé par les pays de l’Otan ! Pourquoi ne pas dire ouvertement que le 1er janvier 2016 toutes les banques occidentales seront chypriotisées ? Et pour empêcher les gens de retirer leur argent, on prétexte le terrorisme !

  12. Carlos dit :

    Cinq ans après sa mort, un éloge du discours de Philippe Séguin du 5 mai 1992 sur Maastricht,
    http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2015/01/06/31001-20150106ARTFIG00364-philippe-seguin-pourquoi-les-politiques-devraient-lire-le-discours-de-maastricht.php
    dont voici quelques citations et la conclusion :

    Philippe Séguin avait annoncé le risque de chaos social, l’emploi devenant, avec la monnaie unique et le contrôle draconien de l’inflation, la seule variable d’ajustement :

    « le refus de dévaluation se paie du blocage de l’investissement et de l’explosion du chômage… l’aliénation de notre politique monétaire entraîne l’impossibilité de conduire une politique autonome… la normalisation de la politique économique française implique à très court terme la révision à la baisse de notre système de protection sociale, qui va rapidement se révéler un obstacle rédhibitoire, tant pour l’harmonisation que pour la fameuse convergence des économies… dès lors que dans un territoire donné il n’existe qu’une seule monnaie, les écarts quelque peu significatifs de vie entre les régions qui le composent deviennent vite insupportables. »

    La perte de souveraineté :

    «L’Etat fédéral européen… serait un Etat arbitraire et lointain dans lequel aucun peuple ne se reconnaîtrait. Les plus lucides des fédéralistes européens le savent bien et ont une réponse toute prête. Il s’agit d’une Europe des régions laquelle présente l’avantage… de mettre hors-jeu les Etats nationaux ;» or, selon l’orateur: «Il n’y a aucune place pour des nations vraiment libres dans un Etat fédéral; une nation de nations est une contradiction dans les termes, rien de plus.»

    Le renforcement du nationalisme et de la quête identitaire :

    «Craignons alors que pour finir, les sentiments nationaux ne s’exacerbent jusqu’à se muer en nationalismes et ne conduisent l’Europe, une fois encore, au bord de graves difficultés, car rien n’est plus dangereux qu’une nation trop longtemps frustrée de la souveraineté par laquelle s’exprime sa liberté, c’est-à-dire son droit imprescriptible à choisir son destin».

    «On parle d’identité lorsque l’âme est déjà en péril… lorsque les repères sont déjà perdus. La quête identitaire… est le réflexe défensif de ceux qui sentent qu’ils ont déjà trop cédé.»

    De même, Philippe Seguin avait déjà dénoncé les manœuvres qui seraient utilisées pour faire taire les eurosceptiques. En résumé, Philippe Séguin appelait de ses vœux une Confédération européenne, c’est-à-dire une structure institutionnelle et juridique bien plus souple qu’une Union fédérale.

    Malheureusement il ne fut pas écouté ! Le 4 février 2008, à Versailles, les députés et les sénateurs étaient réunis en Congrès pour voter le projet de loi constitutionnelle modifiant le titre XV de la Constitution. En clair :
    – Si les députés et les sénateurs avaient voté « contre », un référendum sur le traité de Lisbonne aurait été organisé.
    – Si les députés et les sénateurs avaient voté « pour », il n’y aurait pas eu de référendum sur le traité de Lisbonne.
    Résultat : Les députés et les sénateurs se sont rendus complices d’un coup d’Etat : ils ont voté « pour » (560 voix). 560 traîtres ont refusé de soumettre le traité de Lisbonne à référendum, alors que ce traité de Lisbonne reprend 98 % du Traité établissant une constitution pour l’Europe. Seuls 181 députés et sénateurs ont résisté au coup d’Etat : ils ont voté « contre ». Il n’y a donc pas eu de référendum sur le traité de Lisbonne. Il fut adopté trois jours plus tard par le Parlement français, le 7 février 2008. La construction européenne est anti-sociale, anti-populaire, anti-démocratique. Liste des 560 traîtres qui ont voté « pour » :
    http://www.assemblee-nationale.fr/13/scrutins/jo9000.asp

    • Mathilde dit :

      Quand la CIA finance la construction européenne :
      http://www.theorie-du-tout.fr/2010/07/archives-la-cia-finance-la-construction.html

      Et les dix stratégies de manipulation de masses par Noam Chomsky

      1/ La stratégie de la distraction

      Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l »économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique. « Garder l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser; de retour à la ferme avec les autres animaux. » Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »
      (Le foot, les jeux olympiques, Johnny, etc) [« Panem et circenses » « Donnez leur du pain et des jeux ! »].

      2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions

      Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ». On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter. Par exemple: laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté.
      (Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics.).

      3/ La stratégie de la dégradation

      Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans. C’est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles (néolibéralisme) ont été imposées durant les années 1980 à 1990. Chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution s’ils avaient été appliqués brutalement.
      (Baisse des retraites et allongement de la durée du travail).

      4/ La stratégie du différé

      Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur. Il est toujours plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. D’abord parce que l’effort n’est pas à fournir tout de suite. Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que « tout ira mieux demain » et que le sacrifice demandé pourra être évité. Enfin, cela laisse du temps au public pour s’habituer à l’idée du changement et l’accepter avec résignation lorsque le moment sera venu.
      (L’augmentation importante de la pression fiscale ne s’est pas faite avant les élections de 2012).

      5/ S’’adresser au public comme à des enfants en bas-âge

      La plupart des publicités destinées au grand-public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisants, souvent proche du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas-âge ou un handicapé mental. Plus on cherchera à tromper le spectateur, plus on adoptera un ton infantilisant. Pourquoi ? « Si on s’adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celles d’une personne de 12 ans ». Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »
      (Les français sont trop gros, trop gros, trop gros,.. Les boissons sucrées sont surtaxées : nous les paierons plus cher).

      6/ Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion

      Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements
      (La terre se réchauffe dangereusement du fait des seules activités humaines (sic), ce sera terrible pour nos enfants : les carburants sont encore plus taxés).

      7/ Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise

      Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage. « La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être la plus pauvre, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures. Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »
      (80 % des élèves des universités ou des grandes écoles sont issus des classes moyenne ou supérieure).

      8/ Encourager le public à se complaire dans la médiocrité

      Encourager le public à trouver « cool » le fait d’être bête, vulgaire, et inculte
      (Voir certaines émissions de TV particulièrement populaires).

      9/ Remplacer la révolte par la culpabilité

      Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto-dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution!..
      (Vous êtes au chômage par manque de formation ! : suivez un stage et tout ira mieux).

      10/ Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes

      Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes. Grâce à la biologie, la neurobiologie et la psychologie appliquée, le « système » est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain, à la fois physiquement et psychologiquement. Le système en est arrivé à mieux connaître l’individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes.

  13. Lino dit :

    Quand les routiers préconisent de remettre en place la Tarification Routière Obligatoire (TRO) de de Gaulle et de supprimer la possibilité qu’ont les transporteurs étrangers de faire du cabotage en France. Ils se demandent pourquoi les syndicats ne font rien ? Parce qu’ils reçoivent de l’argent de la commission européenne.
    https://www.lopinion.fr/edition/economie/transporteurs-routiers-francais-reclament-nouvelles-regles-cabotage-99758

  14. Luc dit :


    Nos politiciens sont-ils à prendre au sérieux ? On en rirait !

    Tout savoir sur Nicolas Sarkozy:
    http://miiraslimake.over-blog.com/2015/02/les-protagonistes.html
    Son ancien conseiller, Patrick Buisson, règle ses comptes avec lui dans son nouveau livre, La cause du peuple (éditions Perrin) :

    Et que penser de cette manipulation politique de François Hollande dans l’affaire Caton ?

    Ici, comment les Américains se moquent de François Hollande :

    On comprend pourquoi Hollande a fini par dire que le monde n’était pas gentil !
    http://www.latribune.fr/economie/france/le-monde-n-est-pas-facile-il-n-est-pas-gentil-francois-hollande-477844.html

    Et oui, c’est difficile !

    La vie n’est pas facile pour une marionnette comique :

    Qui se voyait président il y a deux, trois ans :

    Mais qui est en plein effondrement maintenant :

    Alors, avant d’aller chez les gens soi-disant à l’improviste, on les prépare, comme ici en Lorraine, chez Lucette Brochet, retraitée de 69 ans habitante de Vandoeuvre-Lès-Nancy. Gaspard Gantzer, chef d’orchestre de la communication présidentielle avait tout prévu sauf qu’une journaliste vende le pot aux roses :

    • Lino dit :

      De nombreux hommes politiques aujourd’hui ne sont là que pour remplir leurs poches ! Deux ex-ministres britanniques ont été accusés par le quotidien The Daily Telegraph et la chaîne de télévision Channel 4 d’avoir proposé, moyennant rétribution, d’user de leur influence pour favoriser une entreprise privée. Ces allégations, qui interviennent quelques mois avant les élections législatives du 7 mai, visent le député du Parti conservateur Malcom Rifkind et le député du Labour (principal parti d’opposition) Jack Straw. Selon des journalistes qui se sont faits passer pour des hommes d’affaires représentant une entreprise chinoise, M. Straw a offert d’user de son influence contre une rétribution de 5.000 livres (6.800 euros) par jour. M. Rifkind a pour sa part proposé de permettre un accès utile à tout ambassadeur britannique dans le monde, selon ces reporters qui étaient équipés d’une caméra cachée. Interviewé par la radio BBC 4, M. Rifkind, qui préside la commission parlementaire chargée de la sécurité, a nié avoir commis tout méfait, affirmant que de telles activités sont jugées acceptables par le Parlement. Le Parlement autorise en effet les députés à avoir des activités professionnelles privées, à condition, notamment, de les déclarer et de ne pas utiliser les ressources parlementaires pour les mener à bien. De son côté, M. Straw a indiqué qu’il avait clairement expliqué à ses interlocuteurs qu’il ne travaillerait pour l’entreprise qu’après avoir abandonné son mandat de député après les élections de mai. Mais selon l’enquête, M. Straw a dit aux journalistes qu’il travaillait clandestinement pour modifier les règles de l’Union européenne pour aider une société de produits de consommation qui l’a rémunéré à hauteur de 60.000 livres (81.100 euros) par an. Sur les douze députés que les journalistes ont contacté pour leur enquête, six d’entre eux n’ont pas répondu et un a rétorqué aux faux hommes d’affaires que ses contacts n’étaient pas à vendre.
      http://www.romandie.com/news/Deux-exministres-britanniques-pieges-par-des-journalistes/568583.rom

      Quand on voit avec quelle prime Van Rompuy, celui qui n’a été élu par personne, va se retirer l’ancien président du Conseil européen, il y a de quoi être estomaqué ! Les trois prochaines années, le Belge recevra 55% de son ancien salaire. Ce qui, dans le cas de Van Rompuy, représente 169.000 euros. À côté de cela, il percevra également une prime de départ unique de 26.500 euros et une pension à vie de presque 65.000 euros par an.

      Manuel Valls utilise l’avion de la République pour que lui et ses deux enfants, aux frais du contribuable, puisse voir la finale de la ligue des champions à Berlin et rencontrer Michel Platini, impliqué dans le scandale de la Coupe du Monde au Qatar !
      http://www.eurosport.fr/football/coupe-du-monde/2022/qatar-2022-michel-platini-rattrape-par-l-affaire-de-corruption-selon-la-presse-anglaise_sto4272284/story.shtml

      Une Fifa spécialisée dans les pots-de-vins que semblent aimer Valls :

      Cela rappelle le coût, autour de 15 000 €, du vote de François Hollande lors du premier tour des élections municipales à Tulle en mars 2014
      http://www.atlantico.fr/pepites/municipales-tulle-francois-hollande-va-voter-en-falcon-deluge-critiques-reseaux-sociaux-1020482.html

    • Tom dit :

      Au mois d’octobre, le Qatar a été élu pour la troisième fois consécutive au Conseil des droits de l’Homme, l’un des principaux organes de l’ONU. Mais voilà, le règlement intérieur de cette auguste instance prohibe à un Etat ayant accompli deux mandats successifs de trois ans, -soit un total six ans-, de postuler pour un troisième mandat. Le Qatar a fait preuve d’innovation juridique en créant le statut de membre permanent d’une instance internationale relevant de l’ONU … par extension du champ du mercenariat corrélativement au champ de la corruption.

      A moins que les dirigeants de cette auguste instance n’aient voulu primer un pays qui s’est distingué par son traitement humanitaire des travailleurs immigrés des chantiers du Mondial, ou le récompenser pour avoir séquestré une équipe d’enquêteurs népalais venus s’enquérir au Qatar du sort de leurs compatriotes, ou encore lui concéder une prime d’encouragement pour son rôle désintégrateur des pays arabes (Libye, Syrie), lors de la séquence dite du «printemps arabe» (2011-2014), ou pour son rôle déstabilisateur du pré carré africain de la France, au Mali, via Ansar Eddine, ou enfin d’avoir ordonné la déchéance arbitraire de nationalité à 5.258 ressortissants qataris, sans motiver réellement sa décision; une décision apparue comme une mesure de châtiment collectif prise à l’encontre de la tribu «Al Ghofrane», dont la signification en arabe est, paradoxalement, le pardon, membre de la confédération tribale d’«Al Mari».

      La déchéance de nationalité du Qatar a entraîné ipso facto une déchéance humaine de la tribu en ce qu’elle s’est assortie d’une perte d’emploi et d’une perte du logement, avec privation de salaires et interdiction d’accès aux soins et à l’éducation, et, cerise sur le gâteau, interdiction de contracter mariage faute de pièces d’identité.

      http://www.madaniya.info/2015/02/19/qatar-extension-du-domaine-du-mercenariat-au-champ-diplomatique/

      • Luc dit :

        Dernièrement, le Qatar a déposé une plainte contre le vice-président du FN Florian Philippot. Pour la maire de Paris, Anne Hidalgo, n’était-ce pas normal si cet état s’était senti insulté ?

        « Ce que je peux dire sur Paris et la relation que l’on a avec le PSG, le patron du PSG (le qatari Nasser Al-Khedaïfi) c’est une relation d’abord extrêmement positive, très forte. Je les remercie d’avoir mis le club de Paris au niveau auquel il est ». Anne Hidalgo a aussi remercié l’émirat « de soutenir des choses qui m’importaient beaucoup, je pense au foot féminin », à « la lutte contre l’homophobie, le racisme dans les stades ».

        N’est-ce pas drôle de la voir faire l’éloge d’un pays où il n’y a aucune liberté d’expression, aucune liberté politique, sociale ou religieuse ? Sans doute a-t-elle bénéficié d’enveloppes, comme bon nombre de personnalités françaises ! Dans un ouvrage récent intitulé « Qatar-France, une décennie de diplomatie culturelle 2003-2013 »,
        http://mondafrique.com/lire/politique/2015/05/04/qatar-france
        une liste de noms ayant reçus du Qatar, au moins une récompense de 10 000 €, s’y trouve :
        Jack Lang,
        Renaud Donnedieu de Vabres.
        Jean-Philippe Bras directeur de l’Institut de l’Islam
        Tahar Ben Jelloun
        Edmonde Charles-Roux
        Paul Mongi
        Emmanuel Todd
        Régis Debray
        Jean Daniel
        Roger Taillibert, qui construit des stades à Doha
        Dominique de Villepin
        Michel Rocard
        Hubert Védrine
        Monique Papon, sénatrice et adjointe au maire de Nantes Jean-Marc Ayrault
        Gérard Larcher
        Maurice Leroy
        Frédéric Mitterrand,
        Bertrand Delanoë.
        Jean Plantu…

        L’influence des investissements qataris sur la politique étrangère française :
        http://www.libertepolitique.com/Actualite/Decryptage/L-influence-des-investissements-qataris-sur-la-politique-etrangere-francaise

  15. Tonio dit :

    Le Parlement européen a confié à Cécile Kyenge le rôle de co-rapporteur (avec le Maltais Roberta Metsola) sur « l’initiative stratégique concernant la situation en Méditerranée et la nécessité d’une approche globale de l’immigration dans l’UE ».

    • Gabi dit :

      Des Paroles et des Actes sur France 2, Alain Juppé bien mal à l’aise par la bombe que lui décoche David Pujadas. A une certaine époque la droite avait sur l’immigration le programme du FN !

      Poussé dans ses retranchements par Michel Onfray lors de son entretien au Grand Journal de Canal+, Alain Juppé a avoué qu’il n’avait pas lu le Coran, jugeant même ce livre « illisible », voilà des propos qu’il regrette aujourd’hui ! « J’ai dit une connerie… Je m’attends à une fatwa dans les prochains jours. »
      http://lelab.europe1.fr/alain-juppe-jai-dit-une-connerie-en-disant-que-le-coran-etait-illisible-24158
      Ces hommes politiques n’ont pas besoin de connaître le coran. On leur demande simplement de suivre la politique édictée par les anglo-sionistes neo-cons. Certains d’entre eux sont même plus zélés tels qu’Hollande ou Sarkozy qui n’hésitent pas sans sourciller à éliminer les gêneurs ou à organiser des opérations clandestines comme Vincent Nouzille nous le dévoile dans son livre « Les tueurs de la République ». Il parle des Services Actions de la DGSE et de ses super-tueurs, le groupe Alpha qui sont dédiés aux opérations armas (comme le sabotage) ou homos (homicides). Bien entendu quand la France a envoyé une bombe de 250 kg sur le cortège en fuite de Kadhafi s’était pour le tuer ! Il y avait volonté depuis le début de se débarrasser de son clan.

      • sophie dit :

        Une expérience réelle montre comment il est facile et rapide de susciter chez les autres (en l’occurrence dans une classe) le sentiment d’impuissance, et de perte de confiance en soi.

    • Ursule dit :

      La nuit de colère, organisée par les agriculteurs bretons, a été provoquée par les résultats des sanctions économiques et financières imposées par l’UE à la Russie. Avant l’embargo, 25% des exportations de viande de l’UE étaient destinées au seul marché russe.
      http://fr.sputniknews.com/france/20150703/1016839149.html

      Mais ils souffrent de l’embargo russe à cause de qui ? Des banksters ! De la même façon que les grecs ! Car qui est à l’origine de l’embargo ? Pas Hollande. Lui il n’est qu’acheté par les banksters !

      A voir absolument l’interview de Valérie Bugault, docteur en droit, spécialiste des questions européennes :

      En fait, une oligarchie financière composée essentiellement des banquiers de la Fed, utilise la dette pour s’approprier de toutes les richesses du monde. Elle contrôle officieusement les USA et l’Union Européenne. Et « Toutes les élites politiques des pays européens ont été achetées… » précise Bugault ! Ainsi a-t-on permis par exemple en France, à Goldman Sachs, JP Morgan, BNP, Societé Générale, Deutsch bank d’être des intermédiaires dans la fourniture de gaz ! Mais la spéculation n’est jamais en faveur de l’utilisateur ! Ce qui se passe en Grèce est un moyen pour cette oligarchie de s’accaparer des énormes réserves de gaz trouvées au large de la Crète. On comprend pourquoi les USA ne veulent pas que la Grèce quitte l’U.E. ! Les Grecs comme tous les européens doivent sortir de ce piège qu’est l’U.E. et ne pas payer cette dette illégitime. Car en ce moment on assiste à un transfert gigantesque des capitaux et patrimoines du monde au profit de cette oligarchie bancaire qui tient à supprimer la propriété privée sauf pour elle ! N’est-il pas surprenant de constater que l’U.E. a été créé en copiant le modèle de l’URSS ? Les mondialistes tels qu’Attali ne devraient plus être laissés seuls dans les médias à propager le programme asservissant du Nouvel Ordre Mondial bancaire !

      L’oligarchie anglo-américaine par Pierre Hillard :


      Et les Français qui préfèrent trahir leur pays en faisant partie de la French-American Foundation ou l’Institut Aspen !

      John Adams : « Il y a deux manières de conquérir et d’asservir une nation, l’une est par les armes, l’autre par la dette. » Et pour arriver à endetter un pays, on corrompt sa classe politique :

  16. Gabi dit :

    Parmi nos fieffés menteurs de politiciens, Mme Taubira, qui s’était inventée 2 doctorats : un d’économie et d’ethnologie. En Allemagne, le baron von und zu Guttenberg, ministre de la Défense d’Angela Merkel, avait dû démissionner à la suite d’un scandale lié à un prétendu doctorat. Le rabbin Gilles Bernheim avait fait de même.
    http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/03/28/christiane-taubira-et-l-intox-des-doctorats_4391724_4355770.html

    Il y a aussi Cambadélis,
    http://www.egaliteetreconciliation.fr/Qui-est-Jean-Christophe-Cambadelis-24826.html

    Et Mme Fioraso, secrétaire d’État à l’enseignement supérieur et à la recherche, qui s’était inventée une maitrise en économie :
    http://www.lemonde.fr/politique/article/2015/02/21/le-diplome-imaginaire-de-genevieve-fioraso_4581123_823448.html

    En décembre 2016, le CV de Bruno Le Roux, nouveau ministre de l’Intérieur après Bernard Cazeneuve, fait aussi polémique. Il n’y a aucune trace de son passage à HEC ni à l’ESSEC, dont il se dit ancien élève.
    https://francais.rt.com/france/30415-bruno-roux-faux-cv

    Les faux diplômes nous changent du travail au noir des ministres ! On se souvient du menteur Cahuzac qui outre avoir caché une grosse somme d’argent, avait été condamné pour avoir fait travailler une femme sans papier : « une femme de ménage philippine sans papier employée au noir et payée en liquide de juillet 2003 à novembre 2004 pour 40 heures mensuelles à raison de 250 € par mois. »
    http://www.ladepeche.fr/article/2007/11/10/223413-jerome-cahuzac-reconnu-coupable-mais-sans-peine.html
    Il y a aussi le président PS de l’Isère qui employait au noir une Roumaine. Pendant près d’un an, Camelia s’est occupée sept jours sur sept de la mère très âgée du président socialiste du conseil général de l’Isère, Alain Cottalorda. Elle explique avoir été recrutée en Roumanie par ce dernier et l’une de ses sœurs, et n’avoir jamais été déclarée malgré ses demandes. Camelia espérait une vie meilleure en France, loin de sa Roumanie natale où le Smic est à 190 euros brut. Elle a découvert « la vie d’esclave ». 10 mois durant, d’octobre 2013 à juillet 2014, elle a travaillé dans l’illégalité totale, non déclarée, donc sans les droits de base prévus par le Code du travail français : ni contrat de travail, ni couverture sociale, ni repos compensateurs. Elle a travaillé du lundi au dimanche, 12 heures par jour en moyenne lorsqu’elle n’était pas d’astreinte la nuit, pour une rémunération « au noir » de 1 200 euros.
    http://www.mediapart.fr/journal/france/040315/la-famille-du-president-ps-de-lisere-employait-au-noir-une-roumaine

    Il y a aussi le député Thévenoud qui depuis plusieurs années ne payait pas d’impôts mais restait au Parlement. Sylvie Andrieux, député des Bouches-du-Rhône, par contre est poursuivie pour détournements de fonds publics, condamnée à de la prison ferme et actuellement en procédure d’appel. Mais cela n’avait pas empêché le PS d’appeler à voter pour elle contre le FN. Elle l’avait même emporté de 700 voix.
    http://api.dmcloud.net/player/pubpage/4e7343f894a6f677b10006b4/555a308206361d77d87e9673/880924ab7cea4d2f8b0c6ef8a387292c?wmode=transparent&autoplay=1
    Il y a Agnès Saal, démissionnaire de la direction de l’INA pour ses frais de taxi démesurés (40.000 euros en un an dont 6.000 rien que pour son fils) ! Mais ce gaspillage au frais des contribuables ne gène absolument pas le gouvernement puisqu’il la recase au ministère de la Culture à un poste taillé sur mesure pour elle, « chargée de mission sur les questions de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences ».
    http://www.challenges.fr/politique/20150521.CHA6024/recasage-d-agnes-saal-l-humiliante-lecon-de-wauquiez-a-fleur-pellerin.html
    Et celle que Saal avait embauché avant de partir, Agnès Chauveau, venait elle-même de quitter dans la honte son poste de directrice de l’école de journalisme de Sciences-po pour cause de plagiats journalistiques.
    Le 7 juin 2016, trois mois de prison avec sursis, 20.000 euros d’amende et trois ans d’interdiction de droits civiques ont été requis mardi contre le sénateur DVG de l’Hérault Robert Navarro, 64 ans, patron de la puissante fédération socialiste départementale pendant 20 ans. La même peine a été requise contre son épouse Dominique, âgée de 60 ans, qui était «chargée de mission» à la fédération socialiste héraultaise et assistante parlementaire de son mari, qui était également député européen. L’affaire porte sur des billets d’avion pour un montant total de plus de 85.700 euros pour notamment des voyages en famille payés par la fédération à Prague, Ljubljana, Budapest ou Marrakech.
    http://www.liberation.fr/france/2016/06/07/trois-mois-de-prison-avec-sursis-requis-contre-l-ex-patron-du-ps-de-l-herault_1457907

    Bref, qui se ressemble, s’assemble !

    Il n’est donc pas étonnant que Faouzi Lamdaoui ait été choisi en quelque sorte comme « majordome » par Hollande. « Quand je suis rentré au PS en 1992, j’ai découvert le monde politique : que des blancs. Ça m’a confirmé que le combat passait par là » Mais « la diversité » est-elle plus honnête ? Non, il est peu après impliqué dans une affaire d’abus de bien social. Mais entre magouilleurs on se soutient. Il sera discrètement recasé chez Véolia.
    http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/12/03/faouzi-lamdaoui-devoue-corps-et-ame-a-m-hollande_4533538_823448.html#WTBVzTzEE3gw8l3l.99

    Le 10 octobre 2016, la députée (apparentée écolo) Isabelle Attard a interpellé en ces termes Jean-Michel Baylet, ministre de l’Aménagement du Territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales et patron de Midi Libre : « Le Président de la République a dit vouloir un gouvernement exemplaire, et que : “La lutte contre les violences faites aux femmes est une exigence.” Et pourtant, le 11 février 2002, monsieur le ministre, vous étiez encore sénateur du Tarn et Garonne, quand votre collaboratrice parlementaire a porté plainte contre vous à la gendarmerie de Toulouse. Voici ce qu’elle a déclaré : elle était à votre domicile, lorsque vous l’avez “frappée, au visage, à plusieurs reprises”, monsieur le ministre. Vous avez enfermé votre collaboratrice chez vous, et vous l’avez “contrainte, sous la menace de nouveaux coups, à rédiger une lettre de démission”, monsieur le ministre. Vous avez chassé votre collaboratrice de chez vous, en pleine nuit, “entièrement dévêtue et pieds nus”, monsieur le ministre.

    Un ministre à double-casquette :
    http://www.huffingtonpost.fr/2016/02/12/la-double-casquette-de-jean-michel-baylet-ministre-et-patron-de/

    D’où le livre de Sophie Coignard « L’oligarchie des Incapables » ! Elle dénonce cette élite qui cumule les privilèges et se sert de l’état à leur profit. comme exemple, les fonds souverains pour les entreprises. On a par exemple la Caisse des Dépôts (qui gère l’argent des Caisses d’Epargne des Français) qui investit dans la Maison de disque de Carla Bruni car elle bat de l’aile. Et cela malgré une France en faillite ! Cette élite a la particularité de recevoir une rémunération complètement déconnectée de ses compétences. Les plus mauvais d’entre eux continuent à être nommés à des postes élevés malgré leur médiocrité ou faillite.

    Ancien conseiller régional et ancien maire adjoint d’Evry auprès de Manuel Valls, Philippe Pascot a aussi écrit quelques ouvrages dont “Pilleurs d’Etat” pour dénoncer les passe-droits, salaires exorbitants, exonération d’impôts et retraites douillettes des élus.

    • Ursule dit :

      Il est amusant de voir le gouvernement Hollande chercher à mettre en place en fin de règne avec le projet de la loi Sapin 2, une interdiction à un élu de se présenter s’il a été condamné pour corruption. Évidemment, l’opposition LR a déposé un amendement pour supprimer cette peine automatique d’inéligibilité, dès le 7 juin. Car plusieurs personnalités politiques sont aujourd’hui poursuivies pour des faits relevant de ces charges : Le président du parti Les Républicains, Nicolas Sarkozy, est mis en examen dans l’affaire dite des écoutes pour corruption et trafic d’influence. Le député LR Patrick Balkany, cosignataire de l’amendement, a été mis en examen pour fraude fiscale, blanchiment de fraude fiscale, corruption passive et déclaration mensongère de patrimoine.

      Mais à gauche on a la même chose : Trois mois de prison avec sursis, 20.000 euros d’amende et trois ans d’interdiction de droits civiques ont été requis ce mardi contre le sénateur DVG de l’Hérault Robert Navarro, 64 ans, patron de la puissante fédération socialiste départementale pendant 20 ans. L’ancienne députée PS Sylvie Andrieux, qui siège aujourd’hui avec les non-apparentés, a elle été condamnée en appel pour détournements de fonds publics à quatre ans de prison dont un ferme, une amende de 100.000 euros ainsi qu’à une peine complémentaire d’inéligibilité de cinq ans.
      http://www.huffingtonpost.fr/2016/06/08/balkany-deputes-lr-eviter-peine-ineligibilite-corruption_n_10350260.html

    • Florian dit :

      Ne pas non plus oublier le scandale de la MNEF avec des hommes politiques condamnés mais qui continuent leur carrière….

      Le 9 septembre 1998, une information judiciaire contre X est ouverte, visant trois des sociétés sous-traitantes de la MNEF, chargées de la communication et des travaux d’impression pour « faux, usage de faux, abus de confiance, recel » et « prise et conservation illégale d’intérêts ».

      Dès 1982, un rapport de la cour des comptes avait critiqué la gestion pratiquée par les salariés de la MNEF. La Cour des comptes évoquait les indemnités versées aux administrateurs. Dans sa note sur la MUL (une filiale de la MNEF), la commission constatait : « Ces éléments jettent un doute sérieux sur l’utilisation des cotisations versées par les adhérents »

      Une enquête préliminaire fut confiée à la brigade financière sur le fonctionnement global de la Mnef et de ses filiales ; elle conduira à un système de fausses factures mis en place par l’intermédiaire notamment de la société Efic, et d’autres filiales de la MNEF et sur des inculpations pour enrichissement personnel et emplois fictifs.

      Diverses personnalités furent mises en cause dans l’affaire : Olivier Spithakis, son ancien président Jean-Michel Grosz, l’ancienne conseillère de Lionel Jospin, Marie-France Lavarini, le député Jean-Christophe Cambadélis, le député socialiste Jean-Marie Le, Dominique Strauss-Kahn, le député socialiste Julien Dray et Harlem Désir.

      En mars 2004, dans le volet financier de l’affaire, Olivier Spithakis est condamné à deux ans de prison dont six mois avec sursis pour « complicité d’abus de biens sociaux, détournements de fonds publics et abus de confiance ».

      Au bout de huit ans de procédure, des peines de prison avec sursis, annulée par la loi d’amnistie votée après la présidentielle de 1995, et des amendes sont prononcées à l’encontre de 17 prévenus, dans le procès des emplois présumés fictifs de la MNEF. Jean-Christophe Cambadélis est condamné à six mois d’emprisonnement avec sursis et 20 000 euros d’amende, pour une supposée mission de conseil sur les étudiants étrangers, entre 1991 et 1993. Marie-France Lavarini rembourse l’argent perçu. Jean-Michel Grosz est condamné à deux ans avec sursis et 150 000 euros d’amende, et Olivier Spithakis à deux ans avec sursis et 50 000 euros.

      On retrouve le trio Jean-Christophe Cambadélis, Manuel Valls et Jean-Marie Le Guen, dont le terrain d’expérimentation fut la MNEF, au pouvoir par le remaniement d’avril 2014. Cette génération MNEF restera comme celle des fossoyeurs du socialisme.
      http://www.marianne.net/Valls-Cambadelis-Le-Guen-la-bande-de-la-MNEF-aux-affaires_a241584.html

  17. […] Les dirigeants de la terre ont péché sexuel avec elle, et marchands du monde s’est enrichies de la grande richesse de sa luxe. j’ai trouvé cette phrase sympas Blog pour les français, esxcusezmoi,pourles autres,mais,ce qu’ily a dansce blog,est vraiment trop long,c’est la raison pour laquelle,je ne m’aventure pas à le copior. https://effondrements.wordpress.com/2013/11/23/la-haute-trahison-de-lelite-francaise-ou-loi-du-3-jan… […]

  18. Patrick dit :

    Entretien avec Didier Tauzin, général de division, auteur de Rebâtir la France.

    Vous souhaitez vous mettre au service de la France en vous engageant en politique. Deux événements vous y poussent : l’un est passé, les grandes tensions nationales consécutives à la loi Taubira ; l’autre, vous l’anticipez, c’est une éventuelle vacance du pouvoir. Pourquoi imaginer un tel scénario ?

    Tout concourt à ce que nous allions au drame : le chômage, la dette, l’immigration, l’islam, le laïcisme, la régression culturelle et morale… C’est un terreau. Mais le principal facteur de risque, c’est ce que de Gaulle appelait « le système désastreux des partis ». C’est parce qu’ils étaient divisés que les Gaulois ont été vaincus par Jules César ; rappelons-nous des Armagnacs et des Bourguignons, des guerres de religion, de la Fronde, etc. Chaque fois que ce système des partis s’est installé en France sous une forme ou une autre, cela s’est traduit, pour notre pays, par une période de guerre civile ou de défaite à l’extérieur, et de récession économique et sociale à l’intérieur.

    L’élément déclencheur peut être le djihadisme, une crise monétaire, peu importe. Ceux qui sont en place, de droite ou de gauche, ne seront pas capables de gérer, ne serait-ce que parce qu’ils sont largement à l’origine des problèmes. Ils sont dans une logique à la fois carriériste et partisane : or le parti n’a pour stratégie que la conquête du pouvoir, le maintien au pouvoir, la reconquête du pouvoir, ce qui l’amène au clientélisme, à la démagogie, à tout sauf à servir le bien commun. Il est donc probable que nos hommes politiques seront dépassés comme ils l’ont été en 1940, quand ils ont appelé un vieux maréchal, certes couvert de gloire, mais qui avait plus de 80 ans ! Il peut se reproduire la même chose, ou une vacance du pouvoir. J’ai vécu quatre guerres civiles sur le terrain : le Liban, la Somalie, le Rwanda et la Yougoslavie. C’est malheureusement ce vers quoi nous allons. Il est donc impératif qu’avant cette échéance nous fassions tout ce que nous pouvons pour l’éviter. Cela passe par une remise en cause radicale de notre façon de vivre la démocratie. La politique, dans notre civilisation fondée sur le christianisme, se place au service de l’homme, de la famille, de la nation. Ce n’est pas la guéguerre entre partis ou entre egos.

    Vous posez comme préalable à toute politique, sept fondamentaux, et notamment l’existence d’un créateur et d’une loi naturelle, une définition de l’homme et de ce qui fait son humanité…

    La conception que l’on a de l’homme marque la césure entre les deux conceptions de la politique. Que l’homme s’accepte comme créature de Dieu, dépendant de cette source de vie, cela seul peut fonder la politique comme service de l’homme. C’est uniquement parce qu’il est créé que l’homme est sacré. Alors que si l’homme se refuse comme créature, s’il refuse la souveraineté de Dieu, il se retrouve orphelin et centré sur lui-même. Mais lui-même sans Dieu, c’est le néant. A partir de là, tout est permis : il n’y a aucune raison qu’on n’aille pas jusqu’à légaliser l’inceste ou la pédophilie !

    Poser comme préalable que Dieu existe, c’est une inversion totale de perspective par rapport à la France d’aujourd’hui ?

    Pourquoi va-t-elle dans le mur, la France d’aujourd’hui ? Parce qu’elle n’est pas fondée sur du solide. La seule Réalité, c’est qu’il y a un créateur. Quand une loi n’est pas ancrée sur une transcendance, elle est toujours l’objet d’un rapport de force. Si elle est en référence à une transcendance, elle dépasse le rapport de force, ou du moins tend à le dépasser.

    Qui d’autre que les catholiques adhèreront à cela ?

    Le maréchal Lyautey a respecté le Maroc comme pays musulman. Eh bien, la France doit revenir à son identité et son identité est chrétienne. Et dans le cadre du respect de l’affirmation de cette identité, peuvent adhérer des athées, des musulmans, des hindouistes, etc. Seuls les idéologues n’adhéreront jamais, car l’idéologie est précisément fondée sur le refus, la négation des réalités.

    Mon équipe et moi allons bien entendu élaborer une position par rapport à l’islam, qui est un système politico-juridico-militaire de conquête et de gouvernement du monde. Mais il ne faut pas confondre les musulmans, qui sont d’abord nos frères en humanité, avec l’islam, qui signifie « soumission ». Ils lui sont soumis.

    Votre ouvrage propose des grandes directions, mais peu de mesures concrètes. Pourquoi ?

    Je ne crois pas qu’un chef d’Etat doive avoir de programme, au sens où on l’entend aujourd’hui. Sa première fonction de chef, c’est de rassembler les Français. Mais nous allons décliner mon ouvrage pour établir un programme de gouvernement.

    Par exemple, comment en finir avec le régime des partis ?

    Les interdire serait attentatoire aux libertés. Ce qu’il faut, c’est détruire cette dictature qu’ils ont imposée. Comment ? L’Etat peut par exemple cesser de leur verser votre argent en fonction de leurs résultats électoraux. Et élaborer une nouvelle représentation nationale pour que la nation soit représentée dans sa réalité. Je ne me sens ni socialiste, ni UMP, ni FN, ni ceci ni cela, je suis Didier Tauzin, membre non d’un parti, mais d’abord d’une famille. Tout le monde est membre d’une famille. Elle est le premier lieu de solidarité et elle est antérieure à l’Etat : c’est dans la famille que l’homme naît, vit, parfois meurt, c’est là qu’il s’épanouit, c’est un lieu économique, etc. Il faut remettre la famille au centre de la politique. Et sans doute constitutionnaliser sa représentation au niveau communal comme au niveau national. Si 30, 40, 50% d’un conseil municipal représente les familles, cela change tout. Il peut y avoir aussi un quota pour les partis politiques, les entreprises… C’est une piste que nous étudions sérieusement.

    Une autre piste de réforme des institutions concerne le chef de l’Etat. Vous voulez mettre fin au quinquennat.

    Le chef de l’Etat doit inscrire son action dans la longue durée : la fonction essentielle du chef de l’Etat étant de garantir l’unité nationale, il lui faut du temps. L’unité nationale ne se décrète pas après des attentats, en excluant une partie des Français. Partant du principe que, depuis 1789, la souveraineté appartient à la nation, je serais donc plutôt partisan d’une élection se terminant à une limite d’âge, par exemple 75 ans, avec un vote de confiance tous les 5 ou 7 ans, mais sans candidature : « Oui, Monsieur le président, vous continuez » ou « Non, vous ne continuez pas ». La victoire du « Non » déclenche une nouvelle élection. Notre vie politique est structurée par des élections fréquentes, et donc par le conflit permanent entre partis : il faut abroger ce système qui crée et entretient la division. Ce qui ne veut pas dire que nous ne serons plus dans une démocratie, je considère même qu’elle en sera renforcée.

    Vous avez créé une association, France Terre d’espérance,
    http://www.france-terre-esperance.com/
    à laquelle on peut adhérer. Et ensuite ?
    http://www.france-terre-esperance.com/join.html

    Nous allons créer un institut qui mènera des études et élaborera des documents déclinés de mon livre, sur les institutions, l’unité nationale, l’islam, l’économie… – certains sont déjà en cours d’élaboration. Cet institut aura ensuite pour missions de diffuser ces idées et de former des cadres.

    Nous avons décidé également de créer un gouvernement de recours prêt à prendre les affaires en main si cela était nécessaire : une sorte de shadow cabinet britannique, ou de gouvernement provisoire de la République française de de Gaulle en Angleterre. Je ne choisirai que des professionnels, qui savent ce que c’est que s’engager, gagner son pain à la sueur de son front ou en risquant sa peau comme moi dans ma carrière militaire. J’ai déjà choisi deux personnes, à qui j’ai demandé de concevoir, pour l’été 2016, un Etat radicalement différent de celui que nous connaissons. Aujourd’hui, l’Etat aspire 60% de la richesse produite chaque année par les Français. Moyennant quoi, il ne remplit plus correctement ses fonctions régaliennes et il asservit les Français avec diverses prestations, allocations, etc. Il leur fait perdre le goût du travail et donc leur honneur. Il faut un Etat qui ne dépense qu’environ 35% de la richesse produite chaque année – ce qui va immédiatement diminuer les impôts – et dont le budget sera consacré à 90% aux fonctions régaliennes. Cela demandera du temps : les gens ayant perdu l’habitude de travailler, il faudra les remettre au travail très progressivement.

    • Atlas dit :

      Notre général Tauzin devrait avant tout, demander à sortir de l’Otan ! Petit aperçu de cette bande vendue aux Américains : Le Secrétaire général de l’OTAN, M. Jens Stoltenberg, la Haute-Représentante de la politique étrangère de l’UE Federica Mogherini et le commandant suprême des forces alliées de l’OTAN en Europe le général Philip Breedlove ont battu la mesure et dansé lorsque les ministres de l’Otan ont chanté « We are the World » en mai, à la fin d’un meeting à Antalya, en Turquie :

      Quand on sait que certains d’entre eux furent impliqués dans des orgies, où des enfants y participaient, ils font penser aux Damnés de Visconti avec les LGBT de l’époque ! D’autant plus que l’Otan encourage les neo-nazis des pays de l’est comme en Ukraine !

      « Je crois dans l’« exceptionnalisme » américain de tout mon être. Mais ce qui nous rend exceptionnels, ce n’est pas tant notre capacité à faire fi des normes internationales et à bafouer la primauté du droit ; c’est plutôt notre volonté de les affirmer à travers nos actions. »
      Président Barack Obama
      Le 29 mai 2014, discours de graduation à l’académie militaire de West Point

      « Un empire est un despotisme, et un empereur est un despote, soumis à aucune loi ou limitation mais seulement à sa propre volonté ; il s’agit d’une forme de tyrannie qui surpasse celle d’une monarchie absolue. En effet, bien que la volonté d’un monarque absolu fasse loi, il faut encore que ses dictats soient approuvés par un parlement. Même cette formalité n’est pas requise dans le cas d’un empire. »
      John Adams (1735-1826)
      Deuxième président américain

      Le « Grand Dessein » des néo-conservateurs américains est d’utiliser la puissance militaire américaine pour imposer un remodelage géopolitique du Moyen-Orient, en fonction des intérêts d’Israël et de ses alliés. Il s’agit d’un plan qui a été élaboré et présenté dans de nombreux rapports, à commencer par le fameux rapport « Clean Break » de 1996 et ceux du Projet Pour Un Nouveau Siècle Américain (PNAC), une organisation créée en 1997, et dont les fondateurs sont devenus des membres éminents dans le gouvernement de Bush-Cheney. Les néocons américains se présentent aujourd’hui sous deux nouvelles enseignes, l’Initiative en Politique Étrangère (Foreign Policy Initiative) et la Fondation pour la Défense des Démocraties (Foundation for the Defense of Democracies). Il s’agit d’un projet qui a très peu à voir avec les intérêts fondamentaux des Américains ordinaires, et tout à voir avec ceux de certaines entités étrangères et intérieures, à commencer par l’État d’Israël en raison de sa grande influence sur la politique intérieure des États-Unis et par l’État sunnite de l’Arabie saoudite. Il s’intègre aussi très bien avec les intérêts du complexe militaro-industriel américain, lequel doit pouvoir compter sur un environnement de « guerres préventives » dans un contexte d’une guerre permanente afin de justifier les énormes budgets annuels de la défense. Le projet néocon repose sur le vieux principe de « diviser pour régner » (ou en latin, « divide ut Regnes » ou« divide et impera »). Cela nécessite parfois de créer un chaos politique là où la stabilité règne. En effet, c’est en créant le désordre que les néo-conservateurs veulent atteindre leurs objectifs.
      http://service.vigile.quebec/Le-Grand-dessein-des-neocons
      Pour Paul Craig Roberts, le régime US est la pire organisation criminelle de l’histoire humaine :
      http://lesakerfrancophone.fr/le-regime-us-est-la-pire-organisation-criminelle-de-lhistoire-humaine

      Les homosexuels ont-ils joué un rôle dans la montée du nazisme au pouvoir ? Ou Philippe Simonnot et son livre paru chez Dualpha « Le Rose et le brun »

.
      https://www.ndf.fr/poing-de-vue/24-07-2015/philippe-simonnot-le-communautarisme-gay-met-en-danger-la-republique/
      Après la 1ère guerre mondiale, l’Allemagne était très avancée du point de vue des moeurs. Elle avait épousé les caractéristiques des sociétés païennes en encourageant l’euthanasie, eugénisme mais aussi l’homosexualité. Berlin était particulièrement devenu une ville décadente. Car l’aristocratie allemande s’était imprégnée de cet amour de la jeunesse et de l’homoérotisme. Alfred Krupp, marchand de canon, était connu pour son amour immodéré des jeunes garçons qu’il allait chercher en Sicile ou Capri. Cible de la gauche, il finira par se suicider. Il n’est donc pas étonnant de voir que les SA et SS étaient infiltrés par de nombreux homosexuels. Le n°2 des nazis était un homosexuel, Ernst Röhm (1887-1934). Dans la hitlerjugend, on retrouve cette mise en avant du naturisme. Le nazisme était perçu comme une libération des moeurs. Gide allait à Berlin faire du tourisme sexuel (homo).

      Un des artistes préférés d’Hitler, Aro Breker, met en valeur le corps dans ses sculptures. Mais l’opposition en dénonçant dans sa presse cette amoralité, obligea Hitler, qui a besoin de l’appui des partis conservateurs et de l’armée, à les sacrifier, en les faisant assassiner avec Röhm en juin 1934. Ce fut « la Nuit des Longs Couteaux » (du 29 au 30 juin 1934).

      La « Nuit de Cristal » (Kristallnacht) est le nom donné au violent pogrom qui eut lieu les 9 et 10 novembre 1938, dans toute l’Allemagne et les territoires récemment annexés (Autriche et Sudètes), à l’initiative des dirigeants du parti nazi et des S.A. (sections d’assaut). Elle eut lieu après l’assassinat d’un diplomate allemand de l’ambassade parisien, Ernst Vom Rath, par un jeune juif polonais Herschel Feidel Grynszpan (1921-1944), le 7 novembre 1938. Cela n’avait rien à voir au traitement des juifs en Allemagne mais à un dépit amoureux homosexuel. Il est étonnant de voir que notre société contemporaine, semble suivre le même chemin que l’Allemagne de cette époque. L’individu n’a plus de valeur. On est en plein dans l’utilitarisme. En droit, on en est arrivé à accepter que certains soient obligés de se sacrifier pour le plaisir de quelques uns.

      • Engel dit :

        En chantant « We are the world », les membres de l’Otan démontrent qu’ils sont les maîtres du monde. Il n’y a donc plus d’états ! Ce qui rend plus compréhensible l’attitude de François Hollande qui vient d’accepter au Panthéon Jean Zay, franc-maçon de la loge Etienne Dolet du Grand Orient, et ministre de la « déséducation » nationale du Front populaire ! Car il assimilait dans un poème, le drapeau français à un « torche-cul », une « saloperie tricolore », une « immonde petite loque » …
        http://www.asafrance.fr/images/PDF/15_05_22_FLYER_DEFINITIF_J_ZAY.pdf

        Voilà 10 ans maintenant que 54,67 % des Français ont dit NON au référendum sur la constitution européenne (la question posée était : Approuvez-vous le projet de loi qui autorise la ratification du traité établissant une Constitution pour l’Europe ?).

        Mais voilà, il n’a fallu que 2 ans à Sarkozy pour le faire ratifier en 2008 par la voie parlementaire. Valéry Giscard d’Estaing, le principal rédacteur de la Constitution retoquée par les Français, portera, dans « Le Monde » du 26 octobre 2007, cette appréciation sur le texte du traité de Lisbonne: « Les juristes n’ont pas proposé d’innovations. Ils sont partis du texte du traité constitutionnel, dont ils ont fait éclater les éléments, un par un, en les renvoyant, par voie d’amendements aux deux traités existants de Rome (1 957) et de Maastricht (1992). Le traité de Lisbonne se présente ainsi comme un catalogue d’amendements aux traités antérieurs. Il est illisible pour les citoyens, qui doivent constamment se reporter aux textes des traités de Rome et de Maastricht, auxquels s’appliquent ces amendements. Voilà pour la forme. Si l’on en vient maintenant au contenu, le résultat est que les propositions institutionnelles du traité constitutionnel — les seules qui comptaient pour les conventionnels — se retrouvent intégralement dans le traité de Lisbonne, mais dans un ordre différent, et insérés dans les traités antérieurs. La modification de la Constitution de la Ve République rendue nécessaire par l’adoption du traité de Lisbonne sera adoptée par 560 voix contre 181 sur 893 votants (il y eu 152 abstentions), après que François Fillon, alors premier ministre, eut posé les termes du débat en ces termes: « A ceux qui, pour des raisons de forme (sic), contestent les modalités d’adoption du traité de Lisbonne par la voie parlementaire et à ceux qui, pour des raisons de fond, s’opposent à ce traité, je pose une question simple: voulez-vous réellement relancer l’Europe ou préférez-vous son enlisement ? »

        Voilà donc deux grands traîtres de la France : Sarkozy et Fillon !

        Cela dit, déjà le 20 octobre 1989, le Conseil d’Etat rendait un arrêté par lequel il renversait sa jurisprudence de 1969, et décidait que les traités internationaux prévalaient sur les lois nationales qui leur étaient antérieures. La France perdait sa souveraineté législative sans que le peuple ne se soit prononcé.

        • yann dit :

          « Les maîtres du monde ou l’occupation de la France par les atlantistes » ! expliquait très finement le breton Boris Le Lay. Mais voilà, à dire des vérités terribles, le gouvernement d’occupation s’est vengé ! Boris Le Lay a été condamné à 6 mois de prison ferme, pour le prétexte d’avoir dit qu’il n’y avait pas de celte noir !
          http://breizatao.com/2015/05/31/prison-ferme-pour-boris-le-lay-adsav-denonce-une-parodie-de-proces/
          Alors qu’en fait, le traître selon le code pénal, c’est François Hollande :

          Quand la brigade du 36 quai des Orfèvres et la Justice servent l’oligarchie politique : il n’est pas bon de dévoiler les manipulations du pouvoir, notamment quand il s’agit de se mettre dans la poche l’électorat musulman. On l’avait vu avec SOS racisme mais il y avait aussi skyRock, chargé d’immoraliser cet électorat du temps de son Pdg Pierre Bellanger. D’ailleurs il fut condamné à 4 ans d’emprisonnement dont 3 ans avec sursis par le tribunal correctionnel de Paris pour avoir abusé d’une mineure vierge alors qu’il vivait déjà avec 3 autres femmes. La jeune fille a détaillé au juge d’instruction le mode de vie très particulier de cette communauté: veillées spirituelles, jeûnes, relations sexuelles parfois multiples, obligation d’écrire un journal intime très codifié mettant en scène «l’Ame», «l’Ego» et «la Bête» et contrôlé régulièrement par le «maître», Bellanger. Et surtout des sanctions quand on ne respecte pas les rites, de la douche glacée aux expositions nues sur le balcon, en passant par les excuses nues et à genoux. L’accusation avait reproché à Pierre Bellanger d’avoir «favorisé la corruption d’une mineure en l’initiant à diverses formes de sexualité, notamment de groupe, homosexuelle ou sado-masochiste, y compris avec la participation de sa soeur aînée».
          http://www.20minutes.fr/france/269206-20081103-an-prison-ferme-pdg-skyrock

        • Tonio dit :

          Le gouvernement actuel n’est pas mieux ! Il sera connu pour avoir pratiqué la plus importante chasse aux sorcières de la *Vème république !

          N’a-t-il pas changé plus de 30% des préfets ? La moitié des recteurs d’académie ? Les hauts fonctionnaires de la police ?

          Tout du moins, c’est ce qu’ose dire Eric Brunet !

          De plus, la liberté d’expression se réduit comme peau de chagrin. Le gouvernement s’en prend à Alain Soral, Dieudonné. On condamne Hervé Ryssen à un an de prison ferme pour quelques tweets et des livres qui ne vont pas dans le sens des mondialistes :
          http://www.librairiefrancaise.fr/fr/60-ryssen
          http://www.20minutes.fr/societe/1920531-20160907-militant-extreme-droite-condamne-an-ferme-messages-antisemites-reseaux-sociaux
          Manuel Valls crée une milice gouvernementale, la DILCRA, chargée de repérer les commentaires déviants sur le net et dotée d’un budget de 100 millions d’euros. Sa principale source de renseignement reste toutefois la délation. Vincent Reynouard fut condamné à un an de prison ferme pour ses recherches historiques à caractère révisionniste. Boris Le Lay à 2 ans de prison ferme pour une simple vidéo.

          Proposition de dissolution de l’Union Européenne pour le rétablissement de la démocratie en Europe, par des députés FN :
          « Le Parlement européen,
          – vu le paragraphe 2 de l’article 1 de la Charte des Nations unies,
          – vu l’article 50 du traité sur l’Union européenne,
          – vu l’article 133 de son règlement,

          A. rappelant que la démocratie est par définition le pouvoir du peuple et que l’absence de peuple européen rend toute institution supranationale en Europe non démocratique;
          B. considérant que l’Union européenne est devenue incapable de convaincre les peuples de ses supposés bienfaits et ne fait plus passer ses volontés que par force ou par ruse;
          C. considérant qu’il ne sert à rien de faire des résolutions sur les violations des droits de l’homme, de la démocratie et de l’état de droit dans le monde entier si l’on n’est pas capable de commencer par se les appliquer à soi-même;

          1. estime que l’Union européenne est devenue un monstre technocratique empêchant les peuples de jouir de leur droit à disposer d’eux-mêmes;
          2. demande à la Commission de préparer une décision de dissolution de l’Union européenne afin de pouvoir la soumettre à l’approbation des peuples souverains des États membres;
          3. charge son Président de transmettre la présente résolution à la Commission, au Conseil et aux États membres. »
            http://www.frontnational.com/2015/06/proposition-de-resolution-sur-le-retablissement-de-la-democratie-en-europe-par-la-dissolution-de-lunion-europeenne/?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

          Assisterons-nous à la mort de l’euro ?

          • Line dit :

            D’autant plus que la véritable dette de la France serait plutôt de l’ordre des 3300 milliards ! C’est à dire à 260% de son PIB. Car lorsque l’État apporte une garantie aux prêts bancaires de l’UNEDIC (dont la dette atteint 20 mds), cela ne se retrouve pas dans son bilan. Quand l’État soutient à bout de bras la situation de la banque DEXIA, cela n’est pas inscrit au bilan mais dans les cautions accordées. Lorsque l’État employeur prévoit la future retraite de ses agents, le montant des provisions pour pensions est inscrit ailleurs qu’au budget annuel approuvé par le Parlement.
            http://www.lefigaro.fr/vox/economie/2015/06/11/31007-20150611ARTFIG00140-3200-milliards-d-euros-la-dette-francaise-cachee-dont-on-ne-parle-pas.php
            http://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-118660-france-une-dette-a-260-du-pib-1065041.php

            Ce qui explique certaines aberrations. La commune de Faumont par exemple réclame à une dame de 85 ans, qui vit avec un petit 700 € de retraite par mois, 17 000 euros de taxe foncière pour un terrain d’un hectare et demi !
            http://www.lavoixdunord.fr/region/faumont-plus-de-17-000-euros-de-taxe-fonciere-pour-un-ia16b12106n3060756
            Ici c’est un entrepreneur qui se trouve avec une augmentation de 15 654% : sa taxe foncière est passé de 451 euros à 71.051 euros en un an…

            • Atlas dit :

              Il y a un homme particulièrement remarquable qu’il faut connaître, c’est Patrice André. Ancien juriste il sait mettre les bons termes à la place des faux. Une GPA pour lui par exemple n’est qu’une adoption. La mère abandonne son enfant. Et le donneur de sperme peut très bien être anonyme, cela n’en fait donc pas pour autant un père. Il remarque aussi que le traité de Lisbonne ne peut être valable. Sarkozy a oublié de le ratifier. De plus, comment un parlement se permet 2 ans après, statuer sur ce que le peuple a refusé ? C’est un déni de démocratie manifeste. La France doit reprendre sa liberté et quitter cette Union Européenne, vassale de la haute finance américaine. Ne pas oublier que l’U.E. doit avoir sa défense compatible avec l’Otan ! Mais qui dirige l’Otan ? Sinon les USA.

              • Otho dit :

                Le problème de la France, elle a un guignol au pouvoir. Que dit la constitution française ? Que le président de la République est garant de la souveraineté nationale. Une souveraineté possède 4 pouvoirs : de battre la monnaie, faire ses lois, rendre la Justice et décider d’être en paix ou en guerre. La France n’a plus aucun de ces pouvoirs ! Elle n’est donc plus un état ou une république. C’est ce qu’explique très bien Marie-France Garaud :

                Il faut donc que le pays retrouve sa souveraineté pour pouvoir encore avoir le droit de décider de quelque chose. La liberté est à ce prix. Les premiers coupables on les connait. Parmi les Français il y avait Jean Monnet, Robert Schuman. En Belgique Paul-Henri Spaak. D’autres personnages marquants ont eu également un rôle notable dans l’histoire de la construction européenne comme le diplomate d’origine austro-hongroise Richard de Coudenhove-Kalergi et le Français Robert Marjolin. Tous émargeaient de la CIA de l’époque. Ailleurs il y avait entre autres, l’Allemand Konrad Adenauer, le Luxembourgeois Joseph Bech, le Néerlandais Johan Willem Beyen, et l’Italien Alcide De Gasperi.

          • Tom dit :

            Qu’a fait Jacques Chirac avant de quitter la présidence ?

            Lui aussi, comme Hollande, il a voulu trifouiller la Constitution ! Pourquoi ?

            Que disait l’article 68 (version 1958) : « Le Président de la République n’est responsable des actes accomplis dans l’exercice de ses fonctions qu’en cas de HAUTE TRAHISON. »

            Que dit-il aujourd’hui ? « Il ne peut être destitué qu’en cas de manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat. La destitution est prononcée par le Parlement… »

            L’incrimination de « HAUTE TRAHISON » du président de la République a été retirée de la Constitution le 23 février 2007 !

            Avant, on avait aussi : « Les membres du gouvernement sont pénalement responsables des actes accomplis dans l’exercice de leurs fonctions et qualifiés crimes ou délits au moment où ils ont été commis. La procédure définie ci-dessus leur est applicable ainsi qu’à leurs complices dans le cas de complot contre la sûreté de l’état. »

            Après, il est stipulé que les membres… sont jugés par la Cour de Justice de la République.

            La notion de complot contre la sûreté de l’état a disparu le 27 juillet 1993, dans la foulée de ratification du traité de Maastricht (celui qui lançait l’Europe fédérale, la monnaie européenne, qui a mis sous tutelle la défense nationale avec l’Otan
            http://resistancerepublicaine.eu/2014/01/20/ils-ont-supprime-de-la-constitution-ce-qui-nous-permettrait-de-nous-debarrasser-de-hollande-par-philippe-jallade/
            Sarkozy, traitre à la France :

  19. Atlas dit :

    Que nous dit Paul Craig Roberts !

    Comme le président russe Vladimir Poutine l’a récemment déclaré, « Washington ne veut pas de partenaires. Washington veut des vassaux. Les États-Unis, ont outrepassé leurs frontières nationales dans tous les sens du terme. Ceci est visible dans les mesures économiques, politiques, culturelles et éducatives qu’ils imposent aux autres nations. Eh bien, qui aime cela ? Qui est heureux avec cela ? » Le sioniste Wolfowitz exige de Washington qu’il renverse les gouvernements qui ne soumettent pas à sa volonté. Washington avait l’intention de se saisir de l’Ukraine afin de créer un problème de sécurité pour la Russie et aussi pour justifier les sanctions contre « l’agression russe » dans le but de rompre les relations économiques et politiques croissantes de la Russie avec l’Europe. Washington craignait que ces relations puissent saper la mainmise de Washington sur l’Europe. Pourtant les sanctions sont contraires aux intérêts de l’Europe. Néanmoins les gouvernements européens ont satisfait aux intentions cachées de Washington.

    Comment Washington a réussi à faire agir des gouvernements étrangers dans l’intérêt de Washington plutôt que dans l’intérêt de leur propre pays ? Grâce à des sacs remplis d’argent donnés aux politiciens. « Ils nous appartiennent. C’est de nous qu’ils répondent ».

    Le journaliste allemand Udo Ulfkotte a récemment écrit un livre, « Journalistes corrompus », dans lequel il a indiqué que tous les journalistes européens importants travaillent comme agents de la CIA.

    La situation est identique aux États-Unis. Pendant le régime Clinton, six sociétés dites méga-médias ont été autorisées à acquérir 90% de la presse américaine, TV, radio, et de divertissement ; une concentration qui a détruit la diversité et l’indépendance. Aujourd’hui, les médias à travers le monde occidental servent de ministères de la propagande pour Washington.

    Ainsi aux États-Unis, la Russie et Poutine sont diabolisés 24h sur 24. La vérité est la présence la plus malvenue dans le monde occidental. La majorité de la population américaine a sombré dans la propagande anti-russe, tout comme ils ont cru aux « armes de destruction massive de Saddam Hussein », « l’utilisation d’armes chimiques par Assad contre son propre peuple, » les armes nucléaires iraniennes, « les mensonges sans fin à propos de Kadhafi », le 11 septembre, les chaussures explosives, les vestes piégées, les bombes dans les shampoings et les bouteilles d’eau. Il y a toujours un nouveau mensonge pour maintenir le facteur peur dans le camp des guerres sans fin de Washington et des mesures d’un état policier qui enrichit les riches et appauvrit les pauvres.

    L’offre de Washington est la suivante: « Vous pouvez faire partie de notre nouvel ordre mondial comme nos vassaux, mais pas autrement. » Les gouvernements européens et, bien sûr, le petit roquet qu’est le gouvernement britannique, sont complices dans cette déclaration de guerre implicite contre la Russie et la Chine. Si on en vient à la guerre, les Européens devront payer le prix ultime pour la trahison de leurs dirigeants comme Merkel, Cameron et Hollande, pendant que l’Europe cessera d’exister.

    Après deux décennies d’infiltration de la Russie par les ONG de la cinquième colonne de Washington, le gouvernement russe a enfin pris des mesures pour réglementer les centaines d’ONG financées par l’occident à l’intérieur de la Russie et qui composent la subversion de Washington du gouvernement russe. Cependant, Washington espère toujours utiliser les sanctions pour provoquer assez de perturbation de la vie économique en Russie pour être en mesure d’envoyer des manifestants dans les rues. Le changement de régime, comme en Ukraine, est l’un des outils de Washington. En Chine, les États-Unis ont organisé les émeutes « étudiantes » de Hong Kong, en espérant qu’elles se propagent en Chine, et Washington soutient l’indépendance de la population musulmane dans la province chinoise qui borde le Kazakhstan.

    Pour comprendre Washington, il faut sur internet lire les documents néoconservateurs et leurs prises de position. On y découvre un programme au-dessus de la loi, la morale, la compassion, et le sens commun. Un véritable programme du mal.

    Qui est le secrétaire d’état adjoint de M. Obama dans la partie ukrainienne du monde ? C’est la néoconservatrice Victoria Nuland, qui a organisé le coup d’Etat ukrainien, qui a placé le nouveau gouvernement fantoche, qui est mariée à un néoconservateur encore plus extrême Robert Kagan. Qui est le conseiller d’Obama à la sécurité nationale ? C’est Susan Rice, une néoconservatrice. Qui est l’ambassadeur d’Obama à l’ONU? C’est Samantha Power, une néoconservatrice.

    L’objectif caché de l’hégémonie américaine sert les intérêts de Wall Street, des méga-banques et de leurs multinationales. Elle signifie que les sociétés américaines obtiennent le droit de piller le reste du monde.

    Dès que les intellectuels européens ont apposé leur signature à l’UE, ils ont soumis les nations à la vassalité, à la fois aux bureaucrates de l’UE et à Washington. Par conséquent, les pays européens ne sont pas indépendants et ne peuvent pas exercer une politique étrangère indépendante. Leur impuissance signifie que Washington peut les conduire à la guerre. L’incapacité même d’intellectuels à reconnaître et à accepter la réalité signifie que les oppositions aux néoconservateurs ne sont présentes nulle part, sauf en Russie et en Chine. L’Occident est incapable d’empêcher l’Armageddon. Il faudrait pour cela que les politiciens européens viennent à rompre avec l’hégémonie de Washington et au lieu de cela viennent à représenter les intérêts européens. Washington serait enfin privé de couverture pour ses crimes de guerre.

    Pour Oliver Stone « les États Unis ne sont pas menacés Nous sommes la menace ! » : Bush et Obama ou l’âge de la terreur :

    Le professeur de la sécurité internationale à l’Université de Warwick Richard J. Aldrich a examiné les documents historiques disponibles, et confirme que l’Union européenne était en grande partie un projet américain : Le Mouvement Européen est une organisation paravent qui a été menée par un prestigieux et disparate groupe d’organisations, exhortant l’unification rapide en Europe, concentrant leurs efforts sur le Conseil de l’Europe, et comptant sur Winston Churchill, Paul-Henri Spaak, Konrad Adenauer, Léon Blum et Alcide de Gasperi, ainsi que ses cinq présidents d’honneur.
    https://www.crashdebug.fr/international/11398-l-union-europeenne-etait-une-idee-americaine

    • Eric dit :

      Hervé Juvin en conférence au Cercle Aristote le 15 juin 2015 pour la sortie de son ouvrage : « Le mur de l’Ouest n’est pas tombé » dit la même chose ! Son livre plaide pour un retour de la liberté politique de la France et de l’Europe.

      Les règles d’extraterritorialité du droit américain sont terribles. On l’a vu avec la condamnation de BNP à payer une amende de 9 milliards de dollars, en vertu d’un embargo US qui à l’époque ne s’appliquait pas à l’Europe. Il est vrai que le motif de la sanction fut transformé. On accusa la banque d’avoir traité en dollar. Et d’avoir oublié que toute transaction dans cette monnaie exposait les parties prenantes à respecter la loi américaine. PSA avait en son temps souffert d’une réglementation aussi folle. La société PSA ayant accepté en son capital Chrysler, lors de l’embargo US contre l’Iran, elle dut s’abstenir de continuer à commercer avec ce pays. Son actionnaire Chrysler l’empêcha de vendre chaque année 600 000 véhicules. Et après, c’est Chrysler qui s’empara des parts de marché de PSA en Iran. On retrouve le même procédé malhonnête avec Alstom. Ce dernier s’est fait condamner, pour versements de commissions anticoncurrentielles, à payer une forte amende et empêchait les cadres de voyager. Pour s’en sortir, son patron vendit à General Electric sa partie nucléaire et turbines. En cas de conflit, la France est dorénavant condamnée à suivre les Etats-Unis puisque devenue dépendante d’eux pour toutes ses centrales et bateaux ou sous-marins utilisant les turbines Alstom. On en est même arrivé à ce que des boites telles que BNP, Total ou la Société Générale aient des personnes y siégeant en permanence pour vérifier la conformité aux intérêts américains des actions et des opérations d’entreprises qu’elles mènent. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elles ont dans leur capital des fonds d’investissements importants américains et que leurs transactions sont en dollar. Mais un autre moyen est entrain de se mettre en place pour que les Etats-Unies puissent s’émanciper des lois et de la justice d’un pays, grâce à l’arbitrage d’un juge privé, ce que prévoit le Traité Transatlantique. L’office européen de protection des brevets travaille aussi pour ses Américains. Dernièrement, il a accepté pour l’instant de breveter un brocoli naturel, au bénéfice d’ une société anglaise et israélienne pour leur mise en avant d’un principe actif ayant des vertus pharmaceutiques. Mais on sait que derrière se trouve Monsanto et d’autres industries du vivant. Ils veulent que tout élément de la vie ou d’accès à la vie, à la reproduction naturelle soit breveté. Passer par exemple des semences à son voisin ne devrait être possible qu’après le paiement d’une redevance. Aux USA, on ne cherche à vendre que des chiens et chats stériles, pour éviter qu’un individu puisse en vendre. Il y a fort à parier, que les Américains cogitent en ce moment de fournir des bébés stériles. Chaque famille devra ainsi payer un laboratoire pour avoir un enfant. Cette emprise monstrueuse américaine est partout. Même sur le web !

      Un rapport présenté récemment à l’Assemblée nationale par la députée socialiste Karine Berger dévoile qui paie quoi dans ce monde mystérieux des pratiques d’extraterritorialité des lois américaines en France.
      https://fr.sputniknews.com/france/201610121028160803-extraterritorialite-lois-americaines-frappe-france/

      • zoé dit :

        Nicolas Dupont-Aignan, le président de Debout la France, a raison d’être scandalisé, quand il voit que le directeur des participations de l’état, c’est à dire celui qui gère l’actionnariat public, après s’être occupé de finaliser le dépeçage d’Alstom par General electric, ait été recruté par la Bank of America, celle qui justement était la banque d’Alstom. De plus, pendant ce temps, le directeur du Trésor, est monté en fond d’investissement avec les Chinois. Comment Macron a-t-il pu les laisser faire ? Si ce n’est de la haute trahison, qu’est-ce que c’est ?
        http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/alstom-macron-c-est-de-la-haute-trahison-selon-dupont-aignan-857853.html

        Mais après la vente d’Alstom, de nos autoroutes, celle de nos barrages hydrauliques !
        http://www.actu-environnement.com/ae/news/concessions-hydroelectriques-mise-demeure-france-commission-europeenne-25585.php4

        il y a Airbus qui céde son activité d’électronique de défense au fonds d’investissement américain KKR pour 1,1 milliard d’euros. Une branche qui mêle guerre électronique, capteurs, systèmes terrestres et aériens ainsi que de l’optronique maritime, dont les fameux périscopes de sous-marins
        http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/03/21/en-cedant-son-electronique-de-defense-airbus-concretise-une-decision-strategique_4886948_3234.html#rXI9Jr2JEUMqgarC.99

      • Quentin dit :

        Il y a aussi la débacle d’Areva qui était dirigée par Anne Lauvergeon. Elle a fait perdre à la France 12 milliards. Et que fait François Hollande ? Il la décore de la légion d’honneur !

      • Benoit dit :

        On se met aussi à vendre les terres françaises aux étrangers. Des Chinois par exemple se lancent dans l’achat de terres agricoles en Sud-Berry. L’offensive est visiblement importante puisque 1.500 hectares auraient déjà été acquis, à Clion, Châtillon et Vendœuvres, notamment. Ils lorgneraient dorénavant avec insistance vers la Champagne berrichonne.

        Propriétaire d’une exploitation installée au « Grand Mée », sur le territoire de la commune de Clion, Ronald Ammerlaan a été approché par un agent immobilier. Ce ressortissant néerlandais désormais installé dans la Sarthe, avait eu plusieurs autres acheteurs potentiels. A chaque fois, la transaction s’était opposée au veto des banques. Moins de problème avec la société Hongyang de Hongkong : ses émissaires sont arrivés avec la puissance d’un groupe qui pèserait des milliers d’emplois dans l’empire du Milieu. « Ils n’étaient intéressés que par les terres. La discussion a été serrée. » La transaction était finalement signée, fin septembre. Les Chinois proposeraient 10.000 à 12.000 € l’hectare, soit nettement plus que les tarifs pratiqués dans l’Indre. Ronald Ammerlaan tempère : « Je n’ai pas touché ça. »

        Interrogés, les responsables départementaux de la Société d’aménagement foncier et d’établissement rural (Safer), acteur normalement incontournable en matière de foncier agricole, ne cachent pas leur ignorance. Ils évoquent une raison réglementaire : « Jusqu’au 31 décembre dernier, les cessions sous forme de part de sociétés échappaient à notre contrôle. Ce ne sera plus possible puisque les textes législatifs viennent de changer. » En attendant, ce qui est acheté est acheté.

        http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre/Actualite/Economie-social/n/Contenus/Articles/2016/02/04/L-offensive-chinoise-sur-la-terre-berrichonne-2613209

      • Line dit :

        Témoignage : dernièrement, un patron de PME française, qui rentre tout juste de Téhéran, est convoqué à l’ambassade des Etats-Unis à Paris. Il s’y voit signifier qu’il ne doit pas dépasser un certain niveau d’investissement en Iran sous peine de se voir interdire le marché américain… A peine sorti du 2, avenue Gabriel, ce dernier alerte aussitôt le Quai d’Orsay qui… ne lui a jamais accordé de rendez-vous…

        Il y a quelques années : Total, Siemens, PPR, Alcatel, Bolloré parmi tant d’autres ; en 2015 : BNP Paribas, Alstom et le Crédit Agricole ; en 2016 : Sanofi et Airbus ; demain, Mercedes, Renault, DCNS, Vinci, Safran, Veolia sommés de répondre aux convocations de la justice américaine !

        Une banque européenne vient de décider de clore toutes ses opérations dans 18 pays et a mis sous surveillance ses activités dans 12 autres. Deux banques françaises considèrent qu’il est judicieux de réduire au minimum leurs relations avec une quarantaine de pays, dont plusieurs pays d’Afrique francophone, d’Asie ou d’Amérique latine ; leur contrôleur américain pourrait y trouver à redire. Les entreprises françaises qui veulent travailler avec ces pays sont priées de passer par les banques américaines. Plusieurs centaines de sous-traitants d’une entreprise industrielle européenne majeure ont fait l’objet d’enquêtes de la justice américaine et se sont vus contraintes de remettre tous les documents commerciaux et techniques relatifs à leurs relations avec leurs clients.

        Sur le site du Department of Justice (DOJ), qui la tient scrupuleusement à jour, la liste des procédures engagées contre des entreprises non américaines s’allonge. Et le bras armé du procureur américain frappe désormais à peu près partout dans le monde, dès lors que le dollar, un serveur américain, une puce électronique ou un satellite de télécommunication, lui donne matière à poursuivre et fonde sa compétence universelle.

        Hervé Juvin le confirme : « l’application extra-territoriale du droit américain a détruit des entreprises françaises (Alcatel et Alstom notamment), elle a permis d’extorquer des milliards d’euros à des entreprises européennes. Elle s’apprête à attaquer Sanofi, Airbus, Safran et bien d’autres. Elle a pour prétexte la lutte anti-corruption, le respect des embargos américains, le combat anti-terroriste, pour objectif affiché l’efficacité économique, la moralisation des affaires, l’établissement des conditions d’une concurrence libre, ouverte et équitable partout dans le monde. Tout cela à l’appui d’un impérialisme juridique grandissant, tout cela au bénéfice de l’intérêt national américain. L’extra-territorialité du droit américain se propage à la faveur de l’abandon du droit international, de la faiblesse du régalien et de la négation de la puissance de mise en Europe. Elle constitue un élément majeur de la stratégie de « Global Constraint » ou « contrainte globale » qui renouvelle la stratégie de l’empire américain. »
        http://www.les-crises.fr/extra-territorialite-du-droit-americain-lindispensable-etude-dherve-juvin/

  20. Haï dit :

    La violation excessivement grave du Code Pénal et de la Constitution par M. François Hollande : un président d’une France en faillite, mais qui paye son coiffeur 8 000 € par mois, et une protection pour sa maîtresse (deux équipes tournantes de deux policiers et deux gendarmes) qui selon les chiffres de la cour des comptes est estimée autour de 300 000 €. (voir le livre « l’Elysée Off », d’Aziz Zemmouri et Stéphanie Marteau).
    http://stopmensonges.com/appel-a-tous-les-magistrats-le-president-de-la-republique-se-rend-coupable-de-haute-trahison/


    Les dits « dirigeants » ne sont que des marionnettes qui ont toutefois une utilité : ils savent mentir :

    Aussi bien Nicolas Sarkozy :

    Comme avec l’affaire Bygmalion. L’organisateur de ses meetings pour être élu en 2012, Franck Attal, s’insurge. Les 18 millions de fausses factures, c’est bien Sarkozy qui le voulait. Alors qu’il savait qu’il ne fallait pas dépasser les 22,5 millions d’euros de frais de campagne.

    que François Hollande :

    ou Marine Le Pen :

    Cela dit, Jens Stolterberg le secrétaire général de l’OTAN ne disait-il pas que le brexit ne changerait rien…. ?
    https://www.upr.fr/actualite/europe/le-janus-europeiste-le-brexit-ne-changera-finalement-rien

    Et ils ont un don pour s’en mettre plein les poches en trichant, alors que le simple quidam prendra deux mois de prison pour avoir volé un paquet de pâtes : En mai 2016, un jeune homme de 18 ans qui vit dans le Lot se retrouve derrière les barreaux. Le Tribunal Correctionnel de Cahors refuse d’entendre une défense qui se limitait à un aveu : « j’avais faim ».
    http://france3-regions.francetvinfo.fr/midi-pyrenees/lot/cahors/il-vole-du-riz-et-des-pates-parce-qu-il-avait-faim-2-mois-de-prison-ferme-996619.html


    Par contre, le même mois, le 24 mai 2016, la chambre correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de Montpellier sanctionne le détournement de 356 415 euros par une simple amende (4.000 €) la Vice-Présidente de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, Béatrice Négrier ! Il aura fallu plus de trois semaines et l’intervention notamment du Front National pour que celle qui était en charge de la formation professionnelle et de l’apprentissage, réalise que sa condamnation pour abus de confiance la contraignait à faire ce que tout le monde attendait d’elle : démissionner. Mais pourquoi donc garde-t-elle son mandat de conseillère régionale ? Et pourquoi la presse régionales ne fit aucunement mention de cette condamnation, contrairement au site indépendant « lengadoc-info » ?
    http://www.lengadoc-info.com/3774/politique/une-elue-socialiste-discretement-condamnee-pour-detournement-de-fonds/
    http://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/midi-pyrenees-politiques-france3/2016/08/19/justice-a-deux-vitesses-selon-que-vous-serez-une-elue-regionale-ou-un-sdf.html
    Autre jugement du mois de mai bien étrange :

    http://lagauchematuer.fr/2016/05/02/un-imam-escroque-20000e-dallocs-a-la-caf-de-lherault-seulement-6-mois-avec-sursis-requis/
    Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cours vous rendront blanc ou noir…..(Fables de La Fontaine, Les Animaux malades de la Peste). Cahuzac par exemple, malgré sa mise en examen pour blanchiment de fraude fiscal, il continue à percevoir ses indemnités de ministre qui s’élèvent à 9.443 euros bruts.
    http://www.lepoint.fr/politique/cahuzac-continue-de-toucher-ses-indemnites-de-ministre-16-05-2013-1668838_20.php

    Bien entendu, la politique pour de nombreux sionistes, est aussi un moyen de s’enrichir ! Jean-Vincent Placé était allé avec François de Rugy en Israël grâce à un voyage organisé et financé par ELNET, un lobby israélo-américain radical dont le directeur exécutif de l’antenne française (et accompagnateur lors du séjour) se nomme Arié Bensemhoun. Ils étaient aussi accompagnés par un agent d’influence ultra-sioniste rémunéré avec l’argent public : Frédéric Haziza. Placé est évidemment un habitué des dîners du Crif.

    Heureusement que Valls n’a pas osé faire au Crif, ce qu’il a fait à l’université d’été de son parti. Il avait donné de petites gifles à un militant socialiste. Pour lui, il devait soit applaudir, soit se taire mais ne pas le huer comme plusieurs jeunes s’étaient permis de le faire !

    Autre visage de ce premier ministre :


    Valls est évidemment lui aussi un très grand menteur. Après avoir juré une fidélité éternelle à Israël, voilà ce qu’il disait de la France durant les primaires de la gauche pour la présidentielle, fin 2016 : « J’ai cette force en moi. Cette volonté de servir mon pays. C’est au-delà des mots. C’est une conviction totale. Je veux tout donner, tout donner pour cette France qui m’a tant donné. » Une France qu’il disait vouloir continuer à servir, même dans la défaite : « Nos couleurs, ce soir, une fois de plus, je n’en vois que trois. Et jusqu’à mon dernier souffle, je n’en verrai que trois. Ce sont celles de notre drapeau : le bleu, le blanc et le rouge. » Puis il a cherché à devenir maire de Barcelone, son discours change à nouveau : « En 2022, si l’Espagne et la France arrivent en finale de la Coupe du monde, je veux que l’Espagne gagne. »
    https://www.valeursactuelles.com/politique/coupe-du-monde-2022-si-lespagne-et-la-france-arrivent-en-finale-je-veux-que-lespagne-gagne-dit-valls-99286

    Macron de son côté a fait fort en présentant son mouvement « En Avant » avec un clip qui n’avait rien de français (voir à partir de 10 mn 20) :

    Par contre, en digne successeur de Cahuzac, il oublie de payer son impôt de solidarité sur la fortune :

    Après avoir reçu un œuf à Montreuil :

    Peut être est-il grand temps qu’il passe un bleu de travail a du se dire ce manifestant :

    Le Canard Enchaîné révèle qu’après sa démission le 30 aout en tant que ministre de l’Économie, il aurait déclaré à des proches, qu’Hollande était atteint de trouble de la personnalité antisociale.
    https://francais.rt.com/france/25695-hollande-est-sociopathe-selon-emmanuel
    Pourtant Macron est aussi un symbole de l’escroquerie de ce monde politique :
    https://www.upr.fr/actualite/france/macron-symbole-de-lescroquerie-dun-monde-politique-perdition
    Le mari de Carla Bruni aurait tenu des propos « très ambigus » sur Emmanuel Macron. « Il est cynique. Un peu homme, un peu femme, c’est la mode du moment. Androgyne », aurait ainsi affirmé l’ancien chef de l’Etat.
    http://www.closermag.fr/article/emmanuel-macron-accuse-nicolas-sarkozy-de-lancer-des-rumeurs-sur-sa-vie-privee-669703#xtor=RSS-1499

    De son côté, Jean Daubigny, le préfet de Paris et de l’Ile-de-France depuis décembre 2012 jusqu’à sa retraite en avril 2015 et qui avait réprimé la « Manif pour Tous », n’a pas non plus payé ses impôts, ni même déclaré ses revenus, pendant des années.
    http://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/l-ex-prefet-d-ile-de-france-va-etre-juge-pour-fraude-fiscale_1893550.html#xtor=AL-447

    Christiane Taubira, à ses opposants, elle leur dit qu’elle est en capacité de tous les écraser ! Bigre !

    Le 5 novembre, la ministre du travail Myriam El Khomri, qui touche 9940 € brut par mois,
    http://www.journaldunet.com/economie/magazine/le-salaire-des-politiques-et-des-elus/ministre.shtml
    démontrait à tout le monde qu’elle était une incapable ! Jean-Jacques Bourdin sur RMC lui demandait combien de fois un CDD pouvait être renouvelé ? Elle ne sut pas quoi répondre alors que les règles venaient d’être revues par le gouvernement durant l’été (réponse : 2 fois)
    http://www.huffingtonpost.fr/2015/11/05/myriam-el-khomri-cdd-bourdin-bfmtv-rmc-emploi-chomage_n_8476574.html?ncid=fcbklnkfrhpmg00000001

    Le sénateur PS des Hauts-de-Seine, Philippe Kaltenbach, a tout de même été condamné à deux ans d’emprisonnement, dont un ferme, pour corruption passive, et à payer une amende de 20 000 euros accompagnée de cinq ans d’inéligibilité. L’accusation repose principalement sur une vidéo, tournée en 2010 à l’insu de Philippe Kaltenbach par son adjoint de l’époque, et diffusée sur Internet en 2012.

    Dans une séquence, on voit le maire de Clamart recevoir, dans son bureau, une somme d’argent en liquide de Mohamed Abdelouahed. Pendant la remise de fonds, les deux hommes discutent de ce qui semble être l’attribution d’un logement à un tiers.
    http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2015/10/22/le-senateur-ps-philippe-kaltenbach-condamne-a-un-an-de-prison-ferme-pour-corruption_4795008_1653578.html
    Liste de 57 condamnés toujours en poste au gouvernement ou au parti socialiste :
    http://www.brujitafr.fr/article-listes-des-57-condamnes-toujours-en-poste-au-gouvernement-ou-au-parti-socialiste-124717116.html
    http://letudiantautonome.fr/politique-deboires-justice-elus-2303/
    http://news360x.fr/liste-non-exhaustive-des-condamnations-et-mises-en-examen-du-ps-de-lump-et-du-fn/
    Sans oublier les nombreux préfets hors cadre qui profiteront d’une bonne retraite sans avoir été une seule fois préfet :
    https://video-cdg2-1.xx.fbcdn.net/hvideo-xap1/v/t42.1790-2/11939851_599849716824635_579191403_n.mp4?efg=eyJybHIiOjM5NywicmxhIjoxMDY4LCJ2ZW5jb2RlX3RhZyI6InJlc180MjZfY3JmXzIzX21haW5fMy4wX3NkIn0%3D&rl=397&vabr=221&oh=a50d6975c55c64e8ebfb2691c49b8b96&oe=56EF6198

    Mais Jérôme Cahuzac, le champion de la rigueur morale, chargé de traquer la fraude fiscale à son poste de ministre du Budget et qui exhortaient les Français à payer vertueusement leurs impôts, n’est-il pas le symbole du mensonge et de l’imposture socialistes ? Il est représentatif de cette classe politique qui se fout totalement de la morale publique et de l’intérêt général pour ne s’intéresser qu’au sien propre. Son cirque devant l’Assemblée nationale jurant ses grands dieux qu’il n’avait pas de compte en Suisse, restera dans les annales de l’un des plus gros mensonges publics. Hollande était alerté depuis des mois que son ministre des Finances, qui devait incarner sa « République exemplaire » détenait notamment un compte caché de 600 000 euros en Suisse.

    Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Education, tient à souligner la neutralité de l’école. Pourtant elle continue de parler de « l’école de la République » et comme Peillon, d’y associer la « religion franc-maçonne ». C’est ainsi que Najat Vallaud-Belkacem parraine le colloque sur la jeunesse de la GLDF et de la GLFF , du 2 avril 2016.
    http://www.jlturbet.net/2015/10/najat-vallaud-belkacem-parrainera-le-colloque-sur-la-jeunesse-de-la-gldf-et-de-la-glff-du-2-avril-2016.html
    Suite à la décision du maire de Chalon-sur-Saône de supprimer des cantines scolaires municipales le «menu de substitution » (c’est-à-dire sans porc), le ministre de l’Education nationale a déclaré dans le Figaro : « Supprimer la possibilité d’avoir un menu non confessionnel, je trouve que c’est une façon, en réalité, d’interdire l’accès de la cantine à certains enfants. » Ainsi, un plat halal préparé spécialement pour un enfant musulman est désigné ici sous le terme « menu non confessionnel », par opposition au « jambon-purée » considéré comme un mets confessionnel…

    Audrey Azoulay, qui remplace Fleur Pellerin comme ministre de la culture, veut aussi ouvrir le «porno et la violence esthétiques» aux mineurs.
    http://24heuresactu.com/2016/03/07/audrey-azoulay-veut-ouvrir-le-porno-et-la-violence-esthetiques-aux-mineurs/

    Début mars, à l’occasion de la pose de la première pierre des travaux de réhabilitation des 9 écluses de Fonseranes, madame Carole Delga, présidente (PS) de la région Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénnées, s’est fendue d’un discours complètement anachronique dans lequel la haine (et non la fraternité) s’est mesuré à l’inculture. Elle évoqua la féodalité pour parler du siècle de Louis XVI alors qu’elle est un système politique ayant existé en Europe entre le X e siècle et le XII e siècle…

    Emmanuelle Cosse, la ministre du Logement, a du mal à défendre son mari, le député Denis Baupin, surnommé le « DSK des Verts », car accusé de harcèlement sexuel par plusieurs femmes :
    http://www.valeursactuelles.com/politique/affaire-baupin-emmanuelle-cosse-defend-son-mari-62375

    Et que penser des « amis » du sioniste Bernard Kouchner qui étaient plongés dans le trafic d’organes au Kosovo ?

    Quand on lui posait la question, Kouchner ne devenait-il pas fou ? Explications de Pierre Péan.

    Autre sayan démasqué, Laurent Fabius :

    Sans oublier le sayan Sarkozy qui manie avec Buisson le marketing politique avec dextérité :

    En attendant, Marine Le Pen fit un discours remarqué au Parlement européen, en disant pour la première fois à François Hollande qu’il n’était pas un président mais un vice-chancelier de l’Allemagne :

    A remarquer à sa gauche, Nicolas Bay, 37 ans, secrétaire général du parti depuis décembre 2014. Et un des 18 membres de « la délégation pour les relations avec Israël ». Leur interlocuteur privilégié en Israël : Yaakov Peri, parlementaire de la Knesset, ex-ministre de Netanyahou et ancien dirigeant du Shin Beth. Cela dit, de 2004 à 2009, Marine Le Pen fut elle-même membre de la délégation pro-israélienne du Parlement européen.

    Évidemment, la réponse de François Hollande fut de la traiter de populiste, de nationaliste etc… avec les applaudissements de ces députés européens qui se gavent de l’argent de contribuables qui eux connaissent peu à peu la misère ! Nigel Farage faisait le même constat que Marine Le Pen « Nous vivons dans une Europe totalement dominée par l’Allemagne » :

    Et qui la droite présente-telle aux élections de 2017 ? Un mondialiste qui joue la carte atlantiste, Alain Juppé

    Le vice-président du modem et député européen, Robert Rochefort, préfère par contre faire de l’exhibition sexuelle dans les grands magasins. Il a été trouvé par un vigile «en train de se faire plaisir» dans les rayons du magasin de bricolage, à proximité de deux enfants.
    http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/robert-rochefort-vice-president-du-modem-pris-en-flagrant-delit-d-exhibition-sexuelle-devant-des-enfants-7784711337

    Et pour Laurence Rossignol « Toutes les religions traditionnelles, ont le projet de limiter la liberté d’aller et venir des femmes »

    • Lino dit :

      Qui a incité à ce qu’on ne tienne pas compte du ratio salaire/remboursement mensuel aux USA ? (En France, le remboursement ne peut pas dépasser le tiers du salaire net) C’est la Fed ! On titrisa ensuite tous ces emprunts douteux et ils furent notés par les agences de notation triple A ! Cette note s’explique facilement puisque les agences sont payées par ceux qu’elles notent ! Les banques du monde entier furent ensuite encouragées à en acheter ! Pourquoi ? On voit bien là qu’il y a eu volonté d’induire dans l’erreur les marchés !

      Autre supercherie anglo saxonne, le principe de « Juste Valeur » , que l’on veut imposer dans la comptabilité française ! Le prix d’une machine par exemple dépend de son prix neuf moins les années d’utilisation. Mais pour l’anglo-saxon, c’est la valeur de la machine mais aussi ce qu’elle devrait rapporter en 5 ans, inflation comprise. Cela ne peut donner que des bilans surévalués ! Car qui peut réellement prévoir le bénéfice plusieurs années à l’avance ?

      Le salarié aujourd’hui est particulièrement ponctionné en France ! Sur 100 de net, il a 60% de charges ! Sans compter l’impôt sur le revenu, la taxe d’habitation, foncière et la TVA….Ses cotisations retraite et maladie ne sont pas pour lui mais elles sont redistribuées à tout le monde. Plus on a d’immigrés plus ils entameront l’argent mis de côté ! D’où des cotisations qui explosent et des prestations qui baissent.

      En France, on ne fait malheureusement pas la différence entre les heures productives et improductives. Dans une entreprise ces dernières sont un coût ! Pourquoi la comptabilité nationale n’utilise pas la même méthode ? Cela permettrait aux politiciens d’y voir plus clair ! Et de ne pas laisser les américains racheter toutes les entreprises rentables de l’hexagone avec leur planche à billets !

      L’expert comptable, Maximilien Lambert, détaille ces différents sujets sur tv libertés :

    • yann dit :

      Philippe de Villiers le confirme. Pour faire de la politique, il faut un gros budget pour pouvoir payer des sondages…. La France n’est pas dans une démocratie. Pourquoi ? Parce qu’elle ne choisit pas ses lois mais ses maîtres !

      Il faut donc particulièrement se méfier des partis qui passent souvent dans les médias. On l’a vu avec Syriza ! Le peuple grec a été trahi ! Il en sera de même avec le peuple français ! La haute trahison des élites mondialisées qui ont abandonné la France et cherché à fabriquer un homme déraciné bien plus facile à manipuler :

      Mais au niveau de l’U.E., la corruption est à tous les étages :

      Témoignage qui rejoint celui de Bernard Monot, conseiller économique du FN, puisque lui aussi a été victime d’une tentative de corruption :

      Entretien choc avec Philippe de Villiers le 22 octobre :

      « Qu’est ce qui va nous rester ? Ils ont défigurés nos paysages, ils ont tué tous les indépendants, les paysans, les artisans, les commerçants, les pêcheurs… Aujourd’hui, nous sommes face à deux menaces simultanées : l’américanisation du monde qui est en même temps la marchandisation du vivant, le corps vénal et l’islamisation du monde. La France va devenir une république islamique… ».

      Le lundi 9 décembre, près de 600 personnes assistaient à la conférence de Philippe de Villiers, dans le cadre de « Béziers libère la parole » donnée au théâtre municipal :

      Philippe de Villiers sur Radio courtoisie avec Boulevard Voltaire et Le Salon Beige :

      Philippe De Villiers au Cercle de Flore

      Le 24 février dernier, Jacques Trémolet de Villers signalait à Philippe de Villiers que l’anneau de Jeanne d’Arc, aux mains des Anglais depuis le procès, allait être mis aux enchères à Londres le 26. Nicolas de Villiers, président du Puy du Fou, réussit à réunir 350.000 €. Il se rend à Londres, et acquiert l’anneau, mis à prix à 19.000 €, pour près de 377.000 €… Une cérémonie est organisée à ce sujet au Puy du Fou le 20 mars :

      avec notamment les élèves de Saint Cyr :

      Le discours de Philippe de Villiers :

      Il s’agit d’un anneau en laiton décoré de trois croix et sur lequel est inscrit «Jhesus Maria». L’évêque Cauchon, qui devait condamner sa prisonnière pour sorcellerie, prétendait qu’elle l’avait utilisé pour accomplir de fausses guérisons. Peu scrupuleux, il le confisqua, puis le donna ou le vendit au cardinal anglais Henry Beaufort.
      http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/03/03/01016-20160303ARTFIG00221-l-anneau-de-jeanne-d-arc-de-retour-en-france.php

      A noter qu’un député socialiste, Sylviane Bulteau, s’est offusqué de la présence (pourtant venu à titre privé) des Saints Cyriens en Grand Uniforme, malgré l’autorisation de leur général et du chant choisi, à savoir « Heureux ceux qui sont morts » de Charles Péguy, de connotation trop catholique.
      https://rcf.fr/actualite/saint-cyriens-aux-puy-du-fou-avaient-ils-le-droit

      En tenant compte des dates de sorties des livres à la date du 10 avril :

      • Philippe de Villiers, « Le moment est venu de dire ce que j’ai vu » (Albin Michel) : 234 793 ventes depuis le 30/09/2015
      • Nico­las Sarkozy, « La France pour la vie » (Plon) : 162 291 ventes depuis le 25/01/2016
      • Chris­tiane Taubira, « Murmures à la jeunesse » (P. Rey) : 136 631 ventes depuis le 02/02/2016
      • François Fillon, « Faire » (Albin Michel) : 90 483 ventes depuis le 16/09/2015
      • Alain Juppé, « Pour un État fort » (Lattes) : 41 258 ventes depuis le 06/01/2016
      • Jean-François Copé, « Le sursaut français » (Stock) : 5 092 ventes depuis le 20/01/2016
      • Nico­las Dupont-Aignan, « France, lève-toi et marche » (Fayard) : 4 545 ventes depuis le 16/03/2016
      • Natha­lie Kosciusko-Mori­zet, « Nous avons changé le monde » (Albin Michel) : 3 826 ventes depuis le 09/03/2016
      • Thomas Théve­noud, « Une phobie française » (Gras­set) : 700 ventes depuis le 30/03/2016
  21. Ursule dit :

    Bien entendu, Poutine et Medvedev sont pro-Nouvel Ordre Mondial et partie prenante pour une monnaie mondiale. Juifs tous les deux, ils sont sensibles à l’arrivée du Mashiah (qui n’est malheureusement que l’Antechrist chez les chrétiens). Les deux hommes politiques semblent par contre trouver que les anglo-sionistes marchent trop sur leur plate-bande (Ukraine, Syrie…). Reste que selon les prédictions faites à Pédro Régis, « De St Petersbourg sortira une épine. » Mais ils sont tous les deux nés dans cette ville (anciennement Léningrad). « L’arbre du mal y est apparu (le communisme). Son poison reste mortel… La Russie aidera l’Iran à se forger une grande armée. Cette union des « hommes barbus » avec les « rouges » sera la cause de grandes peines pour l’humanité. Les hommes à grande barbe ayant été trahis, partiront en grande furie contre certaines nations. Unie à l’Iran, la Russie tombera sur l’église puisque la graine du mal existe toujours et la Russie continue à en vivre…. »
    https://effondrements.wordpress.com/2012/05/21/lincroyable-phenomene-pedro-regis-au-bresil-2nde-partie/
    Vladimir Poutine ne cache pas qu’il a gardé sa carte du parti communiste car pour lui, le communisme ressemble à la Bible « Egalité, Fraternité et Bonheur ».
    http://www.wat.tv/video/quand-poutine-compare-code-7pql2_2exyh_.html
    Excellent reportage sur Poutine, de sa jeunesse à aujourd’hui :

    Conseiller de l’association Dialogue franco-russe, Denys Pluvinage évoque dans son ouvrage “Le siècle Russie ? », l’évolution politique, économique et stratégique de ce pays depuis la chute du mur de Berlin et l’ascension fulgurante de Vladimir Poutine.

    D’une manière étonnante, la 2 a passé un documentaire plutôt objectif sur la Russie de Poutine !

    A voir, même si à la fin le journaliste parle des valeurs occidentales…. On sait qu’elles sont devenues mortifères et décadentes. Tout le contraire de la Russie. On retrouve là ce qu’en disait Soljenitsyne et les enfants de Fatima. Si la France boira la lie, c’est la Russie qui la sauvera !

    • Benoit dit :

      Une autre vision de la Russie par Israël Shamir :

      Comment un pays devenu complètement soumis aux USA en 1991 a-t-il pu reprendre son indépendance ? En 2001 la Russie soutenait encore les Américains en Afghanistan. Il faut attendre l’année 2006 pour la voir avec la Chine s’opposer aux sanctions de l’Otan contre le Zimbabwe. Au début, Poutine arrivait au pouvoir en tant qu’héritier apparent de Boris Eltsine (président de 1990 à 1999). Il se fit remarquer quand il réussit à mettre fin à la guerre en Tchétchénie. Mais quand les attentats false flag du 11 septembre 2001 arrivèrent, il se mit du côté américain en proposant son aide. Il est vrai qu’il restait encore très dépendant des 7 principaux oligarques les plus puissants de Russie : Vladimir Vinogradov, Vladimir Potanine, Alexander Smolensky, Vladimir Goussinski, Mickaël Khodorkouski, Mickaël Fridman, Boris Berezovky. Mais en 2003, pendant l’invasion américaine de l’Irak, il se mit du côté de Chirac et de l’Allemand Schröder pour s’y opposer. C’est sans doute la dernière fois que l’Europe put faire preuve d’initiative personnelle avant d’être complètement sous la mainmise américaine. Et il commença à se débarrasser de 3 principaux oligarques : Boris Berezovsky qui aimait à dire pourtant que c’était lui qui l’avait mis au pouvoir. Goussinski qui possédait de nombreux médias lui permettant ainsi de dénigrer n’importe quel homme politique. Khodorkovski connu pour soudoyer tout le monde et traînant avec lui de nombreuses histoires de meurtres. Ce dernier finit en prison. Curieusement Poutine ne chercha pas ensuite à s’en prendre à leur entourage. Par exemple l’ex-israélien proche de Berezovsky, Demyan Kudryavtsev, directeur d’UTH Russia et du Moscow Times, n’hésita pas à revenir à Moscou gérer ses médias dont le plus grand journal russe (en copropriété). Les amis de Fridman, celui qui avait commencé sa carrière en vendant des places de concert près du théatre Bolchoï, et qui milliardaire n’hésitait pas à tuer ceux qui lui faisaient obstacle, ne furent pas non plus inquiétés comme Mikhaël Prokhorov, pourtant opposant de Poutine.

      Il est très étonnant de voir qu’en fait, Poutine ne maîtrise pratiquement aucun média. Ils sont tous aux mains des oligarques et ne se privent pas de l’attaquer. Deux journaux semblent toutefois le ménager, l’Izvestia et le Komsomolskaya Pravda. Les journalistes étrangers se renseignent grâce à un journal gratuit anglais qui appartient à Demyan Kudryavtsev, un ancien homme de main de Berezovsky. Ceux qui soutiennent Poutine sont les gens ordinaires. Ces derniers n’aiment pas les figures pro-occidentales. Ceux ne sont pas non plus les nationalistes qui sont pro-sionistes et qui veulent une Russie blanche sans musulmans et sans étrangers. Son principal adversaire pourrait être un communiste tel que Strelkov. Car Staline est plutôt vu en Russie de la même manière qu’un Napoléon en France. Il n’a jamais été jugé pour ce qu’il a fait. Et les Russes se sont aperçus que c’est à partir de la campagne contre Staline par Khrouchtchev, que le démantèlement de l’URSS commença. Et l’anti-stalinien Gorbatchev en initiant la Perestroïka, ne laissa pas un bon souvenir. Puis quand tout ce que la Russie possédait fut privatisé, volé par une poignée de riches, ces derniers aimaient expliquer qu’ils agissaient tout de même mieux que du temps de Staline. Beaucoup de Russes n’en furent pas convaincus et pour le montrer prirent pour emblème Staline. Ainsi aujourd’hui, un anti-oligarque est un pro-stalinien et un anti-stalinien est un banquier;

      La présidence de Dimitri Medvedev (2008 à 2012) ne laissa pas que de bons souvenirs. Car il ne s’opposa pas par son véto à l’intervention en Libye. Il est vrai qu’officiellement personne ne parlait d’action militaire mais de protection civile. Les médias occidentaux avaient fait courir le bruit que Kadhafi bombardait son peuple avec ses avions. Une manipulation déjà utilisée en Yougoslavie en 1999, mais à l’époque personne ne s’occupait de l’avis russe, puis en Syrie « Assad tuait ses habitants ». Cela dit Kadhafi n’était pas spécialement pro-russe ! En Ukraine, l’occident fit tout son possible pour forcer Poutine à réagir. Mais celui-ci ne cherche pas à occuper le Donbas. Il préfère à chaque fois calmer le jeu malgré un peuple qui est derrière lui et qui ne tolère pas l’attitude des USA et de la France. Le successeur de Poutine sera certainement plus impulsif. D’autant plus que ce qui arrive à la Grèce touche les Russes. Ce pays est pour eux ce que Rome est pour un catholique. Car le Russe est bien plus religieux qu’un Français. Ce qui est incompréhensible, Poutine fait tout pour se rapprocher de l’U.E. mais celle-ci qui en est empêchée par les USA, ne cherche absolument pas à gagner en indépendance.

      • Eric dit :

        Poutine est tout de même conscient que durant la 1ere guerre mondiale, les bolcheviques souhaitaient la défaite de leur patrie. Et que l’action de Lénine a eu sur la Russie l’effet d’une bombe atomique. On accuse, dit-il, le régime tsariste de répression mais par quoi a commencé le régime soviétique sinon par des massacres ? Rien qu’en 1918, on dénombre l’assassinat de 3000 prêtres orthodoxes. En l’espace de 10 ans, ils furent 10 000 à être tués.

        Un livre vient de paraître sur « Les Etats Ukrainiens (1917-1922) de Iaroslav Lebedynsky. Il démontre en fait que l’Ukraine est un pays factice.

  22. Tonio dit :

    Autre démantèlement en cours, celui d’Air France : une hôtesse, Erica Nguyen, interpelle les cadres qui préfèrent fuir, plutôt que de répondre… Le syndicaliste Xavier Mathieu jette un très grand froid sur le plateau du Grand Journal de Maïtena Biraben sur Canal+… :

    Jean-Luc Melenchon censuré en catastrophe par BFM-WC :

    Par ailleurs, dans le milieu de l’aviation, cela n’empêche pas certains de prôner pour des emplois faiblement rémunérés, pour dit-on aider les immigrés ! Le patron d’airbus Tom Enders y est pour, alors qu’un salaire minimum en Allemagne est récent (jullet 2014).

    • Gabi dit :

      Comme il n’y a plus d’état français, ceux qui font semblant de jouer à la présidence se doivent de suivre les consignes de l’U.E., c’est à dire de ces mondialistes anglo-sionistes ! Pour eux, il faut privatiser pour internationaliser toute grande entreprise. Côte d’influence des personnalités de droite selon leurs sympathisants :

      Qui est donc Sarkozy :
      http://www.lemonde.fr/international/article/2010/11/30/wikileaks-nicolas-sarkozy-l-americain_1447153_3210.html
      http://www.voltairenet.org/article157210.html
      La mafia des 4 frères !
      – Oliver Sarkozy : un des cerveaux qui copilote l’activité mondiale des services financiers d’une multinationale tentaculaire la Carlyle !
      – Nicolas Sarkozy : Président un certain moment, mais qui tient à le redevenir.
      – François Sarkozy : Pédiatre de formation, il a abandonné la pratique de la médecine pour se consacrer à l’industrie pharmaceutique (principalement orientée vers la gériatrie) depuis 2001. Ainsi, il siège au conseil de surveillance de Bio Alliance Pharma et est devenu le président d’AEC Partners dont une des missions est le conseil aux fonds d’investissement. Il a également lancé une chaîne de télévision spécialisée dans la santé sur internet… financée par le laboratoire Sanofi. Ajoutons à cela ses relations avec le groupe Paris Biotech Santé, l’un des protagonistes de l’affaire de l’Arche de Zoé ! Le grand plan Alzheimer lancé par Nicolas n’est-il pas un joli cadeau de quelques centaines de millions d’euros ?
      – Guillaume Sarkozy : Le Pôle Emploi, né de la fusion de l’ANPE et de l’ASSEDIC sur une idée de Nicolas Sarkozy, compte 50.000 employés. La Sécurité Sociale, comprenant l’Assurance Maladie, l’Assurance Vieillesse et les URSSAF compte 120.000 employés. Ces deux organismes ont été concernés par une réforme récente concernant les Complémentaires Santé. Ainsi, depuis le 1er janvier 2009, 170.000 employés ont été contraints de résilier leurs contrats avec leurs mutuelles pour adhérer à une « mutuelle employeur obligatoire ». Ceux qui ont des enfants ont également été obligés d’inscrire ces derniers sur le nouveau contrat (sauf s’ils étaient déjà ayant-droits sur le compte du conjoint via une mutuelle employeur obligatoire). On peut appeler ça du passage en force. Curieusement, c’est le même organisme qui a remporté les deux marchés : le groupe Malakoff-Médéric. Il a obtenu d’un coup 170.000 adhérents supplémentaires, sans compter les ayant-droits. Ajoutez à cela les 800.000 salariés CHR (café-hôtellerie-restauration) qui sont rentrés dans le dispositif en janvier 2011… Ce qui a d’étonnant, le groupe est né de la fusion de Malakoff et Médéric (d’où son nom) le 30 juin 2008, soit 6 mois avant la mise en place du dispositif « mutuelle obligatoire employeur » pour la Sécurité Sociale et le Pôle Emploi. Ainsi, dès le 1er Juillet, le président de Médéric cède sa place pour laisser seul au commande du groupe, le président de Malakoff : un certain Guillaume Sarkozy !

      Sous cet angle, on peut comprendre pourquoi le dit parti socialiste au pouvoir ne cherche pas par exemple plus d’égalité dans les retraites !
      http://www.atlantico.fr/decryptage/retraites-public-cet-enorme-detail-dont-aucun-politicien-et-aucun-journaliste-ne-veut-parler-h16-848234.html
      Ni à supprimer ce scandale qui consiste à offrir une retraite d’enseignant pleine à un homme politique qui n’a été professeur que 5 ou 6 ans. Les socialistes sont nombreux à profiter de cette injustice : Jacques Lang, Jean-Marc Ayrault, Jean-Luc Mélenchon etc….

      Il faut donc absolument sortir de cette U.E. ! Chanson politique sur l’article 50 du traité sur l’Union européenne (TUE). L’article 50 est la seule et unique façon de faire sortir sereinement et juridiquement la France de la prison des peuples qu’est devenue l’Union européenne et de l’outil de pillage patrimonial et de destruction des acquis sociaux qu’est l’euro.

      Cette sortie est urgente depuis que la directive BRRD (pour Bank Recovery and Resolution Directive) a été transposée par simple ordonnance le 20 août dernier par le gouvernement. Et cela en pleine période de vacances, sans débat à l’Assemblée, sans que les journalistes ne s’y intéressent. Ni vu, ni connu. Et que dit cette directive ? Elle prévoit qu’en cas de faillite, une banque pourra ponctionner les comptes des épargnants à partir du 1er janvier 2016 ! Cela craint quand on sait que les banques ont des expositions colossales sur les marchés financiers, le tout avec des effets de levier très importants (des ratios d’1/30). C’est à dire que pour 30 euros d’exposition, elles détiennent 1 euro de fonds propres.
      https://francais.rt.com/opinions/9738-ponction-comptes-bancaires-scandale-europeen-drrb

      La droite en 1979 était contre cette Europe dominée par les intérêts germano-américains, cette Europe du chômage où les sociétés multinationales dictent leurs lois… « Cette Europe là, nous ne l’accepterons jamais » disait Jacques Chirac en 1979 ! Et François Asselineau aujourd’hui !

      Aujourd’hui, nous sommes dans une dictature cachée. La preuve vient d’en être donnée avec le Portugal où la gauche est arrivée en tête des élections nationales. Mais le président Silva, sous prétexte qu’elle représente une force anti-européenne, refuse à cette majorité la place qui lui revient.

      Mais si l’Europe est devenue l’URSS d’hier, qu’arrivera-t-il si un jour, un pays cherchait à quitter l’U.E. ? Sans doute verra-t-on un remake du 4 novembre 1956 en Hongrie ! Ce jour-là, les chars soviétiques entraient à Budapest, après que le nouveau gouvernement, amené par une révolte populaire spontanée contre la tyrannie communiste débutée le 23 octobre, faisait savoir qu’il avait l’intention de quitter le Pacte de Varsovie. L’URSS écrasa l’insurrection dans le sang puis entama une sévère répression. En fait, selon l’historien David Irving, les Hongrois voulaient se révolter bien plus contre leur gouvernement juif : Rakosi (alias Rosenfeld), Farkas (Hermann), Gerö (Singer) que contre le régime communiste.

      • Quentin dit :

        Barack Obama a avoué que le «leadership américain» impliquait de «forcer la main» des Etats qui «ne font pas ce que nous voulons qu’ils fassent» et que les Etats-Unis comptaient sur la force militaire et d’autres leviers pour atteindre leurs buts. L’exemple le plus récent n’est-il pas ce qui s’est passé en Ukraine ?

        Reste qu’il a sorti une phrase énigmatique lors de son huitième et dernier discours à l’occasion du dîner des correspondants de la Maison-Blanche : « On ne peut pas le dire, mais vous savez que c’est vrai…. La fin de la République n’a jamais eu autant de classe! »
        http://www.c-span.org/video/?c4591473/end-republic-never-looked-better

        Petit exemple au Parlement Européen en 1999, de la censure qui y existe due aux Américains. Charles Pasqua voulait justement les dénoncer par rapport à ce qu’ils exigeaient dans l’OMC patronnée par le traitre français Pascal Lamy :

        Et comme levier pour empêcher les pays occidentaux de reprendre leur indépendance, quoi de mieux qu’un « Grand Remplacement » ? Comment ? En faisant venir un maximum de clandestins mais aussi en faisant adhérer la Turquie à l’U.E. :

        Quand un pays ne voudra plus rester le vassal de l’Amérique, on fera comme au Kosovo ! On y organisera des troubles ! Seul moyen pour que les gens acceptent une loi martiale permettant de supprimer les libertés des citoyens mais aussi des médias. Le Patriot Act a été toléré grâce au 11 septembre 2001, celui français, grâce à l’attentat Charlie Hebdo. Les prochains permettront la dictature. Il n’est pas surprenant de constater que les kalachnikov des terroristes venaient du Kosovo ! La France est une proie de choix quand on sait qu’elle représente le deuxième espace maritime mondial !

        Il y a un véritable danger à s’affronter à ceux qui sont à la tête de l’Otan. L’assassinat de dirigeants européens qui seraient anti U.E. ou anti Otan, est prévu. Voir sur ce sujet le livre de Richard Cottrel « L’Europe poignardée en plein coeur par l’Otan ». Ainsi le régime Syriza fut dans leur collimateur. Tsipras reçut des menaces. Mais il n’est pas le seul. Nigel Farage aussi (il a subi une tentative d’attentat dernièrement : boulons de sa roue déserrés). Marine Le Pen en est bien consciente.

        Le PS en ce moment se réjouit mais après coup, de la décision qu’avait prise Sarkozy de réintégrer l’Otan. Certes, il fut un temps où Hollande disait l’inverse « Dans toute démocratie digne de ce nom, de tels arbitrages auraient été rendus après un vaste débat dans le pays. »
        http://www.marianne.net/connu-hollande-veut-reintegrer-pleinement-france-otan-100239545.html

        Une motion de censure portée par le groupe socialiste précisait qu’elle souhaitait« éclairer les Français sur la dangereuse rupture que sont en train d’opérer le président de la République et son gouvernement avec le consensus national qui prévalait sur les principes d’indépendance militaire et stratégique de notre pays. »

        Mais c’était en 2008. Aujourd’hui le même Hollande s’apprête à réintéger l’ensemble des instances militaires de l’Alliance. Ce que Sarkozy avait commencé, Hollande est bien parti pour le finir en beauté. Le 4 janvier, le Conseil des ministres a ainsi donné en toute discrétion son accord sur un projet de loi « autorisant l’accession de la France au protocole sur le statut des quartiers généraux militaires internationaux créés en vertu du Traité de l’Atlantique Nord », déposée dans la foulé à la Présidence du Sénat. http://www.senat.fr/leg/pjl15-286.html

        Bref, comme dans un pays colonisé, attendons-nous à voir apparaître en France, des bases américaines. Mais tout pays vassal n’est-il pas obligé de passer par là ? Et le peuple aux dernières élections a continué à vouloir l’Herpès au pouvoir. Qu’un peuple décide de lui-même de se laisser asservir sans combattre c’est assez rare et mérite d’être souligné. Pauvre France !

  23. Lino dit :

    Le 11 décembre 2015, deux femmes victimes en Syrie et au Donbass ont, par la voix de leur avocat, adressé à chaque parlementaire français, une demande, afin que François Hollande soit traduit devant la Haute Cour.

    L’une, syrienne, a été violée devant son mari, l’autre, habitante du Donbass, a vu sa maison subir des bombardements qui ont tué deux de ses enfants et son mari, blessés ses deux autres enfants et lui ont fait perdre un bras.

    « Ces faits de nature criminelle sont les conséquences directes des agissements de François Hollande. Et il faut savoir qu’un dixième des parlementaires de l’une ou l’autre Chambre peut prendre l’initiative de la procédure de destitution de François Hollande, en déposant une Proposition de résolution de réunion de la Haute Cour. »

    MPI TV a filmé l’appel à destituer François Hollande lancé par Maître Viguier :


    L’homme des lobbies :




    Ici, Maître Damien Viguier interroge la jeune femme syrienne qui a été séquestrée, battue, violée par les « rebelles modérés » soutenus et armés par la France.

    Maître Damien Viguier interroge là la jeune mère de famille ukrainienne du Donbass dont la famille a été décimée par les obus de l’armée « loyaliste » soutenue par la France.

    Maître Damien Viguier a adressé aux députés le courrier suivant :

    Monsieur le député,

    Je m’adresse au représentant de la nation, au nom de Madame Anna TOUVE, de nationalité ukrainienne, civile résidant à Donetsk, et d’une jeune femme, elle aussi civile, résidant à Damas (Syrie), qui pour de compréhensibles raisons reste anonyme.

    Le 26 mai 2015 à Gorlovka (Donbass) Anna TOUVE a perdu son mari et deux de ses enfants dans l’explosion d’obus tirés par les milices du régime de Kiev. Grièvement blessée, elle a perdu son bras gauche. Quant à la jeune femme syrienne, elle a été agressée en 2013, à son domicile, violée et torturée devant son mari par de prétendus rebelles au soi-disant régime syrien.

    Mes deux clientes sont victimes d’une certaine conception des relations internationales. Conformément aux principes du droit, ce sont les hauts responsables militaires ou politiques qui doivent être sanctionnés, et par l’Etat dont ils relèvent.

    Au sujet du Donbass, François Hollande a soutenu et encouragé un régime de fait, qui a pris le pouvoir de manière illégale, par la violence, à Kiev. Et dès lors il a fustigé toute tentative de libération de la part des régions de l’Est de l’Ukraine. Il ne cesse d’encourager les exactions contre les populations du Donbass.

    Pour ce qui concerne la Syrie, le même François Hollande n’a eu de cesse, depuis sa prise de fonction, de relancer l’offensive contre l’Etat syrien. Il a reconnu des livraisons d’armes aux “rebelles”. Et les déclarations de son ministre des affaires étrangères, selon lesquelles “le Front al-Nosra fait du bon boulot”, ont été dites, par les juridictions administratives, relever de la politique étrangère de la France.

    Ces faits correspondent aux définitions que l’on donne du crime contre la paix et du crime de guerre, et il y a certainement un cas de complicité dans les crimes commis. La question se pose, devant l’Histoire, de notre responsabilité à tous, confrontés aux exactions que commettent ceux qui visiblement abusent de leur position et détournent la mission qui leur a été confiée.

    D’après l’article 68 de la Constitution et la Loi organique du 24 novembre 2014, dans le cas de manquement aux devoirs d’un Président de la République manifestement incompatible avec l’exercice d’un mandat, une Haute Cour peut prononcer la destitution du chef de l’Etat. L’initiative de cette procédure vous appartient : un dixième des parlementaires de l’une ou l’autre chambre déposent sur le bureau de leur assemblée une proposition motivée de résolution portant mise en accusation et tendant à la réunion de cette Haute Cour.

    C’est pourquoi Anna Touve et la jeune femme syrienne vous saisissent et vous prient instamment, Monsieur le député, de bien vouloir prendre cette initiative. Pour elles, mais aussi pour toutes les populations civiles, blessés, prisonniers, femmes, enfants, vieillards, qui souffrent dans leur chair du fait d’une politique criminelle que conduisent sous des dehors bonhommes des politiciens sans scrupules et d’un cynisme sans limite.

    Je me tiens à votre entière disposition pour vous apporter tous éclaircissements et toutes précisions que vous jugerez utiles.

    Je vous prie de bien vouloir agréer, Monsieur le député, l’expression de ma haute considération.

    Damien Viguier

    Déjà l’UPR avait déjà réclamé la destitution de François Hollande :
    http://www.upr.fr/communiques-de-presse/suite-au-viol-constitution-president-republique-lupr-demande-procedure-destitution

    Pourquoi le FN ne la demande pas ? En expliquant qui aide Daesh et les partis nazis d’Ukraine !

  24. Antoine dit :

    La trahison des hommes politiques se voit aussi dans la construction des mosquées ! Pour qu’elles soient grandement subventionnées par les contribuables, elles sont appelées « Institut des Cultures d’Islam ». A Paris, Delanoe a fait voter presque à l’unanimité (2 fronts de gauche furent contre) une subvention de 16 millions et la prise en charge des frais de fonctionnement d’un centre dit culturel mais qui contenait une salle de prière. La Cour d’Appel ne pouvait que le condamner. Ce qui est incroyable aujourd’hui, c’est de voir la banalisation de l’illégalité qui se répand en France ! Anne Hidalgo continue d’ailleurs dans le même esprit, à spolier les habitants de Paris !

  25. Line dit :

    Coup de tonnerre dans la Haute finance mondiale, les suisses vont organiser un référendum d’initiative populaire pour retirer aux banques leur pouvoir de création monétaire et le réserver à la seule Banque Nationale de Suisse (BNS).
    https://www.upr.fr/actualite/suisse-referendum-creation-monetaire

    Les Suisses auraient-ils compris la remarque de George Orwell ? « Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime ! Il est complice . »
    http://www.informaction.info/image-gouvernance-george-orwell-un-peuple-qui-elit-des-corrompus-des-renegats-des-imposteurs-des-voleurs-et-des

  26. anne dit :

    Stefan Renninger, patron de Romandie.com, a raconté qu’il avait reçu des coups de fil insistants de l’Elysée, exigeant de supprimer les propos de la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, qui avait déclaré que la France était dans un « état de faillite aggravée ».
    http://lejournaldusiecle.com/2012/10/13/lelysee-a-tente-de-faire-disparaitre-les-infos-sur-letat-de-faillite-aggravee-de-la-france/

    Même les régions ne pourront bientôt plus payer les allocations de solidarité, comme le RSA…
    http://www.brujitafr.fr/2015/06/france-les-regions-ne-pourront-bientot-plus-payer-les-allocations-de-solidarite-comme-le-rsa.html

    Du côté du ministère de l’Intérieur, leur IP 212.234.218.196 a été bloquée le 18 décembre sur Wikipédia, pour une durée d’un an. Pourquoi ? pour « vandalisme pernicieux », « dégradations répétées », « retraits répétés d’informations sourcées »
    Cette IP a pourtant déjà été bloquée plusieurs fois depuis son arrivée sur l’encyclopédie en 2007, pour une durée d’un mois maximum, et a fait l’objet de plusieurs avertissements.
    http://fr.sott.net/article/27378-Des-ordinateurs-du-ministere-de-l-Interieur-bloques-sur-Wikipedia-pour-vandalisme

    Nous sommes tous devenus des asservis de la haute finance :

    Mais aussi des anglo-sionistes, notamment par le biais des « young leaders » !

    • Young Leaders français recrutés à gauche : Frédérique Gredin, François Hollande, Anne Lauvergeon, Bruno Le Roux, Arnaud Montebourg, Aquilino Morelle, Pierre Moscovici, Alain Richard, Marisol Touraine, Najat Vallaud-Belkacem, …
    • Young Leaders français recrutés à droite : Nicolas Bazire, Jérôme Chartier, Yves Censi, Alain Juppé, Nathalie Kosciusko-Morizet, François Léotard, Emmanuelle Mignon, Eric Raoult, Valérie Pécresse, Laurent Wauquiez, …
    • Young Leaders dans les médias : Alexandre Bompard, Hedwige Chevillons, Jérôme Clément, Annick Cojean, Jean-Marie Colombin, Emmanuel Chain, Matthieu Croissandeau, Louis Dreyfus, David Fontaine, François Dufour, Stéphane Fouks, Bernard Guetta, Sylvie Kauffmann, Yves de Kerdrel, David Kessler, Laurent Joffrin, Philippe Manière, Dominique Nora, Olivier Nora, Christine Ockrent, Denis Olivennes, Pascal Riché, Thierry Pfister, Mathieu Pigasse, …
    • Young Leaders économistes : Philippe Ashkenazy, Guy Sorman, …
    • Young Leaders dans la finance : Bertrand Badré, Henri de Castries, Hakim El Karoui, Pierre Mariani, Alain Minc, Mathieu Pigasse, …
    • Young Leaders dans l’université : Eric Fassin, Jean-Noël Jeannine, Yves Lichtenberger, …

    Charles Gave, diplômé de gestion et d’économie de l’université de Toulouse, de Sciences Po Toulouse, de l’université de Binghamton avec un MBA de finance et gestion, le constate : « Aujourd’hui nous sommes dans une horreur sans fin… le pacte social français est entrain de se défaire.. L’euro tue les entrepreneurs… Cela fait 40 ans qu’ils essayent de détruire la France… » dit-il sur BFM le 16 janvier 2016 :
    https://fr.sott.net/article/27431-Cela-fait-40-ans-qu-ils-essayent-de-detruire-la-France-BFM-Les-experts

    Même Jacques Myard, candidat à la primaire, a un discours bien plus cohérent que le FN sur la question souveraineté de la France ! Il a compris que ce pays est pieds et mains liés par une multitude de traités qui l’entrave complètement. Le Parlement n’est devenu qu’une simple chambre d’enregistrement des décisions bruxelloises. Son allocution de soutien au Brexit à l’Assemblée Nationale le 6 juin 2016 :

    Vincent Brousseau, ex-économiste à la Banque centrale européenne, ne fait que confirmer l’effrayante impasse de la construction européenne !

  27. Benoit dit :

    L’état d’urgence veut détruire le pouvoir judiciaire et gouverner par la peur en dépossédant les Français de débat public. D’autre part, on ne touche jamais à la Constitution d’un pays dans une période où l’état d’urgence est décrété.

    L’état d’urgence lui-même, on a pu le vérifier avec les arrestations, les assignations de militants écologistes, les perquisitions injustifiées, etc, vise d’abord à porter atteinte au répertoire classique de la mobilisation dans l’espace public démocratique, et à faire porter la suspicion sur tout groupement mobilisé par une critique consistante. L’état d’urgence apparaît ici pour ce qu’il est, le symptôme d’un régime post-démocratique. Que préconise Jean François Copé pour faire passer les lois el Khomri sans manifestation ? « qu’elles soient programmées le 15 juillet, pendant les vacances des Français :
    https://vid.me/Z5Xx

    Un Conseil d’urgence citoyenne, qui appelle à des actions le 3 février, s’est organisé pour pouvoir refonder des institutions véritablement démocratiques et républicaines. Ce qui est en jeu, c’est l’existence de la justice. La prolongation de l’état d’urgence et sa constitutionnalisation représentent rien moins qu’une tentative de détruire l’existence de l’autorité judiciaire. La volonté du nouveau ministre de la Justice de fusionner ministère de l’Intérieur et de la Justice conduirait à soustraire le pouvoir de la police à l’autorité judiciaire. N’a-t-on pas déjà assisté au rapatriement de la gendarmerie au sein du ministère de l’Intérieur ? Ce qui tend à brouiller la frontière entre police et armée, à faire rentrer la police dans un régime d’action militaire. Lorsque la police n’applique plus la loi, mais la fait, le règne de l’arbitraire détruit toute fondation démocratique où la « force de loi » doit dépendre du peuple souverain, et non de la violence policière, qu’elle soit physique ou symbolique.

    Malheureusement, face à tous ces dangers, on se trouve devant une sorte d’apathie populaire. L’état d’urgence a pour lui la force

    Manifestation contre l’état d’urgence à Paris :

    De plus, grâce à l’U.E., au nom de la tolérance et de la protection des minorités, il est prévu de mettre en place une police spéciale de surveillance de la population, abolissant ainsi la liberté d’expression ou d’opinion ! Et oui, l’U.E. commence a montrer ouvertement ce qu’elle est : une dictature semblable à celle du temps de l’URSS ! Et les gens continuent à voter pour ceux qui les asservissent.
    http://www.kla.tv/index.php?a=showportal&keyword=franzoesisch&id=7625&autoplay=true#video

    On assiste en ce moment à la censure de nombreux comptes facebook ou twitter. Dernièrement c’était le compte Twitter du président de Radio Courtoisie, Henry de Lesquen qui a été suspendu à la demande de l’administration française. Qu’une décision de justice ferme un média contrevenant aux lois est une chose, mais qu’un simple coup de fil de l’administration française obtienne le même résultat est proprement scandaleux et indigne d’un pays démocratique.
    http://lesalonbeige.blogs.com/.a/6a00d83451619c69e201bb0909c26e970d-pi

  28. Antoine dit :

    À l’initiative du président Hollande, un projet de loi, soumis au conseil des ministres du 4 janvier 2016, prépare le stationnement sur notre sol de forces militaires étrangères membres de l’Otan.

    Déjà, la réintégration en décembre 1995 de la France au comité militaire et au conseil des ministres de l’OTAN fut qualifiée par l’historien Paul-Marie de la Gorce de « retour honteux de la France dans l’OTAN ». La réintégration fut complétée en 2009 sous la présidence de Sarkozy, ramenant la France à la situation antérieure à 1966.

    Ce projet de loi honteux et antinational, qui n’est qu’une nouvelle soumission aux Etats-Unis, devrait être rejeté par les députés et les sénateurs qui en seront bientôt saisis. A moins qu’ils soient eux aussi dans un état de complicité anglo-sioniste sévère. La soi-disant « Europe de la paix » a été transformée par l’OTAN en « Union Européenne militariste » pouvant conduire à une troisième guerre mondiale.

  29. Haï dit :

    Le résultat sans appel du référendum néerlandais du 6 avril 2016 sur l’accord d’association de l’UE avec l’Ukraine, et ses 61% contre, est le sixième référendum que l’Union européenne perd en Europe occidentale depuis 1992.

    Au Danemark, en 1992, le traité de Maastricht ne passe pas la rampe du peuple. En Irlande en 2001 pour le traité de Nice et en 2008 pour le traité de Lisbonne, non plus. En 2005, la France et les Pays Bas ont dit non à la Constitution européenne. Toute une série de consultations populaires qui ont abouti à un rejet du projet européen. Les résultats négatifs de ces référendums n’ont été contournés qu’illégitimement, en organisant un deuxième référendum sur la même question (au Danemark en 1993, en Irlande en 2002 et en 2009) ou en ratifiant un texte équivalent (le traité de Lisbonne) par voie parlementaire en France et aux Pays-Bas en 2008.
    https://francais.rt.com/opinions/18734-referendum-neerlandais-echec-flagrant-partenariat-oriental

    En Grande Bretagne, la propagande d’état va bon train pour éviter un Brexit. 11 millions de pounds viennent d’être dépensés pour diffuser une plaquette à tous les foyers britanniques vantant le maintien dans l’Union européenne. Selon le ministère des Finances, en cas de Brexit, le PIB britannique pourrait plonger de 6% :
    http://www.capital.fr/bourse/actualites/en-cas-de-brexit-le-pib-britannique-pourrait-plonger-de-6-s-alarme-le-tresor-1119592
    On assiste là à une véritable campagne de la peur :
    http://www.lesechos.fr/monde/europe/021849716243-brexit-les-scenarios-noirs-de-londres-1214678.php
    Allant jusqu’à dire que cela couterait 4 500 € par foyer :
    http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/04/19/pour-londres-quitter-l-union-europeenne-couterait-5-400-euros-par-foyer_4904731_3234.html

  30. Hervé dit :

    Combien y a-t-il d’adhérents dans les partis français à jour de cotisation :
    Républicains : 238 208
    PS : 86 171
    PC : 70 000
    FN : 57 000
    Modem : 14 000
    UPR : 11 000
    Parti de gauche : 8 000
    Verts : autour de 4 500

    http://www.leparisien.fr/politique/militantisme-les-partis-sont-a-l-agonie-23-04-2016-5739365.php#xtor=EREC-109—-%22Default_value%22@1&xtref=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2F

    Une chose est sûre, quand vous êtes un élu d’un de ces partis, il est financièrement intéressant de fermer les yeux, même si cela va à l’encontre du pays. Dans un livre récemment paru, « Le Sénat. Un paradis fiscal pour des parlementaires fantômes », le journaliste Yvan Stefanovitch énumère les avantages financiers des sénateurs. On y apprend, via une interview accordée au Point, que chacun des 348 sénateurs « est rémunéré 11 350 euros net par mois, mais ne paie l’impôt sur le revenu que sur 4 140 euros et empoche ainsi plus de 7 000 euros net au black ! De plus, 45 sénateurs dignitaires touchent, en outre, une prime de fonction allant de 700 à 7 000 euros mensuel net qui échappe également à l’impôt sur le revenu. Sur un trimestre, « soit un total de 33 journées en moyenne de travail en hémicycle et commission, un sénateur peut réglementairement échapper à toute sanction s’il ne se montre présent qu’à une douzaine d’entre elles. On peut comprendre qu’avec ce train de vie qu’ils ne tiennent pas à perdre, ils se soumettent si facilement au mondialisme.
    http://www.lepoint.fr/politique/stefanovitch-le-senat-4-ou-5-jours-par-mois-pour-11-350-euros-net-mensuels-17-06-2016-2047403_20.php
    Échantillon révélateur de la côte de popularité de la gauche au pouvoir : un supporter de l’euro de foot le dit haut et fort « que Valls aille en prison et vive le roi ».


  31. Didier dit :

    Intervention d’Hervé Juvin, essayiste et économiste, sur les questions « Comment reconstruire les économies nationales ? » et « Quels sont les bénéfices d’un changement de modèle économique ? », à la conférence organisée par la Fondation pour une Europe des Nations et des Libertés (FENL), à Paris le 14 mai 2016.

    Actuellement, les négociations concernant l’Accord sur le commerce des services (ACS) sont déjà très avancées et une chose est sûre, les multinationales vont s’emparer encore plus des clés du pouvoir politique. Dans le cadre du TiSA, les pays vont être amenés à renoncer à toute législation imposant une implantation locale, liant les contrats à des emplois locaux, à des transferts de technologie, à des efforts de recherche sur place, à l’utilisation de produits industriels nationaux. Il est difficile d’en savoir plus puisque le TiSA est confidentiel. Un quasi-secret curieusement parfaitement légal, puisque les textes sont protégés par un copyright de droit privé américain. L’exemplaire du texte déposé au Parlement européen dans un coffre-fort n’est accessible qu’aux personnes dotées d’une autorisation spéciale. Ces dernières ont de plus interdiction de prendre des notes ou d’en faire des copies, mêmes partielles. En juillet 2013, le Parlement européen votait à 526 voix contre 111, le transfert des souverainetés populaires à la Commission européenne. C’est cette dernière donc qui participe aux négociations sur le TiSA au nom des 28 Etats membres de l’Union. Pour ce qui est du vote des députés européens français, les membres du Parti socialiste et de l’UMP avaient voté majoritairement pour la délégation de souveraineté, tandis que les députés écologistes, du Front de gauche et du Front national avaient voté contre cette délégation de compétence à la Commission.
    https://francais.rt.com/economie/26423-wikileaks-tisa-depouille-etats

    A moins d’un Frexit, l’U.E. entraîne donc la France à adopter les règles du libre échange (voir le CETA canadien comme exemple). Voyons l’article 8.5 point 1 du CETA : Il interdit à la France de demander aux entreprises (françaises ou étrangères) d’acheter, ou de privilégier une marchandise ou un service produit en France. Si la France demande néanmoins un tel engagement, au nom de l’emploi et de la cohésion sociale, une entreprise Canadienne installée en France pourra immédiatement engager un procès à l’Etat français. Le tribunal spécial supra national spécialement créé dans le CETA pour les investisseurs étrangers condamnera la France à de lourds dommages et intérêts. Dans cet exemple, le chômage et la cohésion sociale seront des arguments irrecevables. Ils ne seront même pas lus par les arbitres. Et si au même moment, cette entreprise Canadienne importe en France un produit fabriqué au bout du monde par de véritables esclaves, au mépris de la Convention de l’ONU de 1948, la France ne pourra pas s’y opposer à peine d’un deuxième procès. Tant pis si cela crée des fermetures d’entreprises. Bref, le Commerce et l’investissement (l’argent), sont hissés au rang de finalité dans la mondialisation et non les êtres humains. L’économie n’est plus au service de l’Homme. C’est le contraire. Cette inversion des normes sera irréversible dans la mondialisation. Beau projet de société et de civilisation pour les jeunes en quête de sens. Outre le TTIP (UE/Usa) le CETA (UE/Canada), et le TISA (services) 16 projets d’accords bilatéraux sont en projet ou en cours au niveau de l’Europe. A terme, c’est 70% du PIB mondial qui sera couvert. La signature du CETA par les Chefs d’Etats Canadien et européens, (à la fin de ce mois d’octobre 2016,) ne sera qu’un acte de soumission de plus aux lobbies indéfendables. Cette période de l’histoire sera connue comme celle de l’inversion des valeurs traditionnelles, celle de l’abandon de ce qui a fait la civilisation chrétienne.
    http://www.economiematin.fr/news-le-cancer-de-la-mondialisationo-ol-inversion-des-normes-sur-la-planete?ref=yfp

    • Robert dit :

      Heureusement, il y a eu un refus wallon de signer le CETA le 27 octobre 2016, traité de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne. Le dirigeant socialiste wallon Paul Magnette s’en prend au mécanisme d’arbitrage qui est plus que scandaleux, puisqu’il supprime totalement la volonté des peuples au profit d’intérêts purement privés.


      Malheureusement, le traité de libre-échange (CETA) a fini par être officiellement signé par l’UE et le Canada, trois jours après la date prévue. Reste que le CETA devra encore être ratifié par les parlements de tous les Etats-membres de l’UE et celui du Canada avant d’entrer en vigueur, même si les Etats européens qui le souhaitent pourront l’appliquer de manière partielle et provisoire.
      https://francais.rt.com/international/28254-ceta-officiellement-signe-par-ue-canada

  32. Louis dit :

    Selon le dernier rapport de la Cour des Comptes, la situation financière de la France s’est profondément dégradée. Alors qu’elle était déjà en faillite. Cette année on observe une augmentation des dettes de plus de 60 milliards. Non pas pour de l’investissement mais du fonctionnement !

    Deux écolos, Cécile Duflot et Barbara Pompili, en plein travail à l’Assemblée :





    Pourquoi donc n’y a-t-il pas des sanctions pour les hommes politiques incapables ?

    Les malhonnêtes se multiplient autour d’Hollande :
    Yamina Benguigui (mars 2014)
    Faouzi Lamdaoui (décembre 2014)
    Kader Arif (novembre 2014)
    Thomas Thévenoud (septembre 2014)
    Jean-Marie Le Guen (juin 2014)
    Aquilino Morelle (avril 2014)
    Jérôme Cahuzac (décembre 2012)
    http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/12/05/dans-l-entourage-de-francois-hollande-les-affaires-se-multiplient_4534648_4355770.html#benguigui
    On a aussi le député socialiste franc-maçon Jean-Paul Dupré, un prédateur qui abuse sexuellement de ses victimes et les fait chanter :
    http://ripostelaique.com/jean-paul-dupre-a-un-nouveau-surnom-la-branlette-de-limoux.html

    Conflits d’intérêts, abus de biens sociaux, de biens publics, les grands moralisateurs de gauche enchainent les frasques et les pirouettes pour se faire des pécules. Le criminologue Xavier Raufer remet les pendules à l’heure de la vraie morale, celle que l’on appelait vertu …



    Pourquoi donc par exemple, François Hollande a-t-il été présent lors de la commémoration du débarquement des Américains en Normandie ? Car les Américains avaient déjà prévu à cette époque de remplacer les billets français par d’autres américains !

    http://reseauinternational.net/quand-les-normands-ont-sauve-la-france-de-loccupation-us/
    Mais les socialistes n’aiment pas que l’on revienne sur des faits historiques. La présidente PS du Conseil Régional d’Occitanie, Carole Delga, n’a pas hésité à retirer le micro d’un élu FN, Emmanuel Crenne, qui rappelait que « c’était les socialistes qui « avaient voté les pleins pouvoirs à Pétain en 1940, qu’ils n’avaient donc pas de leçon de démocratie à donner aux élus FN. »
    http://www.francetvinfo.fr/politique/video-la-presidente-ps-d-occitanie-arrache-le-micro-d-un-elu-fn_2048355.html
    En 1940, Pétain avait 84 ans alors que la France était dans une fâcheuse posture : entre le marteau et l’enclume. Entre Hitler et Staline. Aucun des deux ne convenait. En fait c’est le gauchiste Laval la personnalité la plus importante de la période du régime de Vichy. Le 10 juillet 1940, 649 députés et sénateurs sont réunis à Vichy. 283 de droite et 286 de gauche votent pour Pétain et 80 de gauche contre.


    Alors que la famille de Théo se trouvait au cœur d’une enquête financière pour abus de confiance et escroquerie, concernant l’association Aulnay Events, dont l’objectif est de lutter contre la violence dans le département, et qui est présidée par Michaël Luhaka (un des frères de Théo), François Hollande se permet d’aller le voir à l’hôpital, alors qu’il ne s’était pas déplacé pour le policier dont la voiture de fonction avait pris feu avec lui à l’intérieur :
    http://dai.ly/x4bbr42
    http://www.tuxboard.com/voiture-police-paris-manifestation/
    L’association Aulnay Events était censée avoir embauché 30 salariés, pour être animateurs de rue. Pour ce faire, elle aurait reçu, entre janvier 2014 et juin 2016, 678 000 euros de subvention d’Etat par le biais de contrats d’accompagnement à l’emploi, dit Contrat aidés. Mais lors du contrôle de l’Inspection du Travail aucun élément probant n’a pu être produit par les dirigeants de l’association pour étayer la réalité des emplois. 170 000 € ont toutefois directement été virés sur les comptes de huit membres de la famille et 80 000 € retirés en liquide. Théo a perçu à lui seul 52 000 €. Plus de 350 000 euros de cotisation sociales n’auraient pas été réglées. Et depuis ce contrôle, l’association a mis la clef sous la porte. Cette association prônait « un retour à l’islam véritable ».
    http://www.ladepeche.fr/article/2017/02/23/2522964-famille-theo-aurait-detourne-plus-680-000-euros-fonds-publics.html
    Mais le viol de Theo Luhaka, ne serait-il pas le fait de dealers du quartier qui auraient ainsi voulu punir Théo d’avoir fourni des informations à la police ? C’est une pratique déjà constatée : ils fouettent et sodomisent la victime à l’aide d’un manche à balai, afin d’obtenir des aveux sur sa collaboration avec la police.
    https://francais.rt.com/france/34702-affaire-theo-pv-suggere-que-theo-etait-indic-et-viole-par-dealers

    Il faut attendre début 2018 pour qu’enfin on nous montre une video de camera de surveillance qui invalide l’interprétation mensongère de Théo. Ce dernier parlait pourtant d’un viol en réunion et de policiers qui lui avaient baissé son pantalon pour lui insérer volontairement la matraque dans l’anus.





    Hollande parlant de Trump : Qu’il vienne à Eurodisney et qu’il comprenne ce qu’est la France (mais Disney ce n’est pas américain ?)

    En France dit-il aussi, « il n’y a pas de gens qui prennent des armes pour tirer dans la foule » (et le Bataclan ?)

    D’autre part, les négociations sur le traité transatlantique de libre-échange (TTIP) reprennent. D’ailleurs Une cinquantaine d’activistes ont bloqué les quatre entrées du Centre de conférences Albert Borschette dans le quartier européen de Bruxelles. Etonnant de voir que c’est là que l’Europe va être encore plus soumise aux USA alors que cette ville est officiellement en zone hors-TTIP !
    https://mrmondialisation.org/bruxelles-zone-hors-ttip/

    De son côté, comme le Sénat veut rejeter le texte de la loi travail sans qu’il soit débattu le 18 Juillet, Valls va à nouveau dégainer son calibre 49.3 antidémocratique. Pourtant sait-il que l’article 49-3 ne peut être utilisé que sur un projet de loi budgétaire, ou une fois par an seulement, s’il s’agit d’un autre texte ? En fait, il n’en fait qu’à sa tête.

    C’est un peu comme le cumul des mandats, interdit par la constitution depuis 1958, Article 23: Les fonctions de membre du Gouvernement sont incompatibles avec l’exercice de tout mandat parlementaire, de toute fonction de représentation professionnelle à caractère national et de tout emploi public ou de toute activité professionnelle.

    L’affaire Notre Dame des Landes est significative sur ce point. Curieusement, le préfet qui a instruit et signé la DUP (la plus grosse démarche administrative), un an après, devint salarié chez Vinci. Les opposants qui ont attaqué dette DUP, se sont vus débouter en conseil d’état (dernière étape juridique). Mais qui y était la présidente des grands travaux publics d’alors sinon la femme du préfet. Voir le livre de Françoise Verchère :
    http://etatsetempiresdelalune.blogspot.fr/2016/01/un-document-evenement-sur-notre-dame.html

    Dans cette tricherie généralisée de nos politiciens, il faut ajouter celle des médias alignés. A ce propos, BFM TV (TV israélienne), demandait dans un sondage si les Français voulaient quitter l’U.E.. Le 13 juillet 2016 à 23 h 05. Le sondage était clair: 21 820 votes, 72% des personnes ayant répondu souhaitaient que la France la quitte. Alors que ce matin, on avait plus que 8879 votants et 54% pour la quitter. Voir sur ce site :

    • Louis dit :

      Ils utilisent aussi le système des rétro-commissions pour payer les campagnes présidentielles de 2017. Comme le contrat d’armement signé à Donas en 2013 de près de 3 milliards. C’est en général dans la partie maintenance que les commissions sont dissimulées, car on peut toujours être flexible sur le nombre d’heures soi-disant nécessaire à la maintenance d’un équipement. Ce contrat mco est géré par une petite société, Ineo Défense.
      http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2012/12/04/ineo.html
      Deux intermédiaires sont aux avant-postes : un dirigeant d’Ineo Défense et un ancien cadre de Thalès qui dispose de sa propre société de conseils. L’un deux, lié au puissant lobby franc-maçon au ministère de la Défense, est proche de l’actuel directeur général de l’Armement, Laurent Collet-Billon. Quant à l’autre, son nom a été cité par la presse libanaise dans les négociations sur le Donas pour sa proximité avec les milieux de la sécurité israélienne. La personne qui supervise le contrat est l’amiral Jean-Louis Guillaud, ancien chef d’état-major sous Nicolas Sarkozy. Ainsi Ineo Défense absorber la rétro-commission pour le compte d’un candidat socialiste à l’élection présidentielle et l’ancien cadre de Thalès pour celui d’un candidat de l’opposition. Le montant des rétro-commissions varie généralement entre 5 et 10%.

      Voir le livre « Nos Très Chers Émirs » des journalistes Christian Chesnot et Georges Malbrunot

      Autre moyen pratique pour ramasser le plus possible d’argent quand on est sénateur ou député, choisir ses collaborateurs dans sa famille. C’est ainsi qu’à l’Assemblée Nationale on a rémunéré 52 épouses, 28 fils et 32 filles de députés en 2014.
      http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2017/02/lassembl%C3%A9e-nationale-a-r%C3%A9mun%C3%A9r%C3%A9-52-%C3%A9pouses-28-fils-et-32-filles-de-d%C3%A9put%C3%A9s-en-2014.html#more

  33. Isabelle dit :

    Le journaliste chanteur qui a su résister contre ces traitres voulant la mort de la France est incontestablement Jean-Pax Mefret. Il n’est pas étonnant qu’il ait été boycotté par les médias alignés mais mis en avant dans l’armée :

    Chacune de ses chansons représente l’un de ses reportages :

  34. Andrée dit :

    Jean-Michel Vernochet interroge Youssef Hindi sur son dernier ouvrage: « La stratégie du choc des civilisations » qui sera publié en septembre chez SIGEST.

  35. Hervé dit :

    Selon le cinéaste Oliver Stone, l’assassinat de l’ancien président John F. Kennedy en 1963 a été exécuté par un membre de sa propre équipe de sécurité.

    Souffrant d’un cancer, l’homme se faisant appeler « Ron  » a dit à Stone qu’il faisait partie de l’équipe de sécurité de l’ancien président et qu’il voulait avant de mourir partager ce secret avec le réalisateur. L’agent de sécurité qui l’avait assassiné s’en était confessé à Matt Zoller Seitz. Etait-ce celui qui était près du chauffeur ?
    http://www.stuartwilde.com/2012/11/president-kennedy-assassination-pictures/
    Le film Zaparuda :

    L’ancien marine américain Lee Harvey Oswald avait été accusé d’avoir tiré sur Kennedy depuis le sixième étage duTexas School Book Depository. Oswald avait été tué abattu deux jours plus tard par le propriétaire d’une boîte de nuit locale ayant des liens avec le crime organisé. D’autres pensaient que l’un des coups de feu mortels avait été tiré à partir d’un monticule d’herbes à proximité.
    http://www.express.co.uk/news/world/704782/john-f-kennedy-assassination-shooting-murder-dallas-oliver-stone-ron-Matt-Zoller-Seitz

    Mais allongé ici, est-ce vraiment JFK ? Il parait bien plus jeune.

    Autre interrogation provenant du film amateur 8mm du témoin Abraham Zapruder (1905-1970) qui fut confisqué par les agents du Secret Service juste après l’assassinat. Il lui fut plus tard rendu mais modifié. On trouve pourtant sur youtube, l’instant précis où le côté droit du visage de JFK explose sous l’impact d’une cartouche explosive, tirée frontalement de très prés : le Gouverneur du Texas, John Connally, se retourne vers JFK et d’un geste furtif semble lui tirer à bout portant une balle en plein visage. Un tueur à gages ne dit-il pas que pour être certain de ne pas rater sa cible, il faut l’approcher au plus près ?


    D’après le chirurgien général, la première balle est entrée dans la gorge du président sous la pomme d’Adam. Deux personnes ont donc été impliquées avec un premier coup de feu tiré à partir du pont de l’autre côté du parc, en face de la voiture. Il y avait même un impact de balle dans le pare-brise de la voiture du Président qui fut confirmé par 6 témoins. Détail extrêmement important qui réfute le mythe d’un seul assassin défendu par le gouvernement étatsunien depuis des années, puisque l’assassin accusé, Lee Harvey Oswald, était censé tirer d’en haut et derrière la limousine alors qu’il descendait la rue Elm.

    Curieusement, la cassette audio, dans laquelle un ancien agent de la CIA et conspirateur de Watergate, E. Howard Hunt, admet sur son lit mort qu’il a été contacté pour faire partie d’une équipe de la CIA chargée de tuer JFK, a été diffusée….

    Saint John Hunt, fils de E. Howard Hunt, est apparu sur l’émission de radio Coast to Coast Live qui passe sur tout le pays, pour discuter des révélations contenues dans la bande. Il a déclaré que son père lui avait envoyé une cassette en janvier 2004 en demandant qu’elle ne soit divulguée qu’ après sa mort. La bande dure 20 minutes, mais elle a été réduite à quatre et demi pour la radio. Hunt promet que toute la bande sera téléchargée prochainement sur son site.
    http://www.saintjohnhunt.net/
    E. Howard Hunt a nommé de nombreuses personnes ayant eu des connexions directes et indirectes avec la CIA. Celle-ci selon lui, a bien joué un rôle dans l’assassinat de Kennedy. Le vice-président Lyndon B. Johnson aurait été impliqué dans la planification de l’assassinat et dans la dissimulation du crime, affirmant que LBJ, « avait une envie presque maniaque de se trouver à la tête de l’état. JFK était pour lui un véritable obstacle à son ambition.

    Mais même le président Hoover évoqua la « nécessité de convaincre le public qu’Oswald est le vrai assassin »
    http://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/2017/10/archive-jfk.j.edgar-hoover-il-y-a-necessite-de-convaincre-le-public-qu-oswald-est-le-vrai-assassin-zero-hedge.html
    http://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/2017/10/le-seul-paragraphe-que-vous-devez-lire-a-partir-des-archives-declassifiees-de-l-assassinat-de-jfk-qui-pourrait-tout-changer.html

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s