L’horrible génocide sioniste contre les juifs sepharades

.

Les sionistes ont la réputation bien méritée d’avoir été les pires antisémites de l’histoire. N’étant pas eux-mêmes des sémites, ils n’ont jamais réellement adhéré au judaïsme religieux.  Lors de la création de l’état d’Israël en 1947, une force de répression plana autour des Juifs sépharades.  On essaya de les endoctriner dès leur arrivée en Palestine. Il fallait qu’ils comprennent que leur foi en Dieu était dénuée de logique et de fondement, que la religion n’était que le fruit de régimes réactionnaires.

.

La manière dont ces Juifs sépharades furent traités fut particulièrement scandaleuse. L’histoire des « enfants de la teigne » en est un exemple frappant. 

La teigne est une infection des cheveux ou des poils provoquée par des champignons transmis par l’homme ou des animaux. Cette infection se traduit par des plaques sans cheveu, une desquamation ou une croute du cuir chevelu. Le diagnostic de teigne repose sur l’examen mycologique, le traitement nécessite la prise d’antimycosiques par voie orale durant deux mois.

Il a fallu attendre le 14 août 2004, pour que la chaîne télévisée israélienne « Channel Ten » puisse enfin révéler sous forme d’un documentaire, l’un des pires  secrets maintenus par les fondateurs du Parti travailliste israélien : l’exposition délibérée aux radiations, de la quasi-totalité des jeunes d’une génération de Juifs sépharades,  provenant des pays du Maghreb et du Moyen-Orient. Ce film des « enfants de la teigne » (The Ringworm Children), mis en scène par David Belhassen et Asher Hemias,  remporta le prix du meilleur documentaire au Festival International de Cinéma de Haïfa.

 

A la fin des années 1940, une loi américaine avait mis un terme aux expérimentations humaines consistant à soumettre des prisonniers, des handicapés mentaux, et d’autres cobayes, à des radiations.

Le programme nucléaire américain devait de ce fait, trouver une nouvelle source de cobayes humains.  Le gouvernement israélien, trouva là, une opportunité non négligeable de faire des profits, puisque le gouvernement des États-Unis promettait de leur verser annuellement, 300 millions de livres israéliennes. A l’époque, le budget global du ministère israélien de la Santé ne s’élevait, quant à lui, qu’à 60 millions de livres, soit 5 fois moins ! Les fonds versés par les Américains correspondraient de nos jours, à plusieurs milliards de dollars.

.

En 1951, le directeur général du ministère israélien de la Santé, le Dr. Chaim Sheba, prenait donc l’avion pour l’Amérique. 

Son but était de ramener avec lui,  sept appareils de radiographie (à rayons X), que l’armée américaine lui cédait. Ces appareils de radiographie allaient être utilisés pour une expérience nucléaire massive, sur  une génération complète d’enfants sépharades. Ils allaient servir de cobayes. Chacun d’eux, allait recevoir 700 fois (350 rad) la dose maximale de rayons X dans la tête.

Afin de tromper les parents des victimes, les enfants furent emmenés en « voyage scolaire ».  Et pour expliquer les radiations infligées à leurs enfants, on avait trouvé comme excuse, le besoin de les traiter contre une épidémie de teigne. 6 000 des enfants cobayes commencèrent à décéder peu après leur irradiation, beaucoup de survivants se mirent ensuite à développer des cancers qui les emportèrent par milliers, au fil des mois. Durant ces années d’interminable agonie, les victimes souffrirent d’épilepsie,  d’amnésie, de la maladie d’Alzheimer, de céphalées chroniques et de psychoses.

.

Différents témoignages :

Dans le film, une dame marocaine décrit ce que c’est, que de recevoir 700 fois la dose autorisée de rayons X dans le crâne : « Je hurlais : Enlevez-moi ce mal de tête horrible ! Enlevez-moi ce mal de tête atroce ! Mais le mal de tête n’est jamais parti de ma tête ! » Un homme voûté et barbu, descendant une rue, témoigne « J’ai la cinquantaine, et tout le monde croit que j’en ai au moins soixante. Je dois presque me casser en deux quand je marche. Avec leurs maudits rayons X, ils m’ont volé ma jeunesse. » Une vieille dame qui  administrait les doses mortelles de rayons X à ces milliers d’enfants, raconte : «On les faisait mettre en rang. Tout d’abord, on leur rasait la tête, et on leur massait sur le crâne un gel qui les piquait terriblement. Ensuite, on leur mettait un ballon entre les jambes, et on leur donnait l’ordre de ne pas le laisser s’échapper, dans le but qu’ils ne bougent plus. Bien entendu,  le corps de ces gamins n’étaient pas protégé. Ils ne portaient pas de tuniques de plomb. Mais on me disait que c’était excellent pour traiter leur teigne. Si j’avais su les dangers auxquels on exposait ces malheureux, jamais je n’aurais accepté ce travail ! Jamais de la vie ! ». La totalité de leur organisme ayant été exposé aux rayons, le génome des enfants furent souvent altéré, affectant d’autant leur descendance. Une dame au visage ravagé, l’explique : «Mes trois enfants ont les mêmes cancers que ma famille a souffert auparavant. Cela n’est pas pure coïncidence ! »

.

La génération empoisonnée, devint en Israël, la classe irrémédiablement pauvre et délinquante.

C’était elle qui était montré du doigt ! Qui servait de souffre douleur. Pourtant, les Juifs marocains qui étaient restés en France, prospéraient et occupaient souvent des métiers hautement spécialisés. Pourquoi cette différence ? L’explication la plus probable et la plus simple,  c’est qu’aucun des enfants juifs marocains immigrés en France, n’eut ses cellules cérébrales grillées aux rayons gamma. Les dangers de ces rayons X  étaient pourtant connus depuis au moins une quarantaine d’années. Dans un manuel officiel israélien, datant de 1952, et qui traite des rayons X, la dose maximale à ne pas dépasser pour un enfant, était de 0,5 Rad.  Pourquoi donc l’avait-on si largement dépassé ? Sans contestation possible, on peut affirmer qu’ils avaient été délibérément irradiés. Il s’agissait véritablement d’un empoisonnement volontaire. D’un génocide !

.

Un dénommé David Deri dans le reportage, insiste bien sur le fait que seuls des enfants sépharades furent soumis aux rayons X :

« J’étais à l’école, et des types sont venus nous chercher pour une promenade. Ils nous ont demandé comment nous nous appelions : les enfants portant des noms ashkénazes se virent ordonner de se rasseoir. Les gamins basanés, eux, se retrouvèrent dans l’autobus. »  Un historien, ose aller plus loin dans le raisonnement. Il va jusqu’à parler du mouvement eugéniste. Puis changeant de ton, il déclare que l’opération « teigne » était en réalité « un programme eugéniste, visant en réalité à éradiquer ce qui était perçu comme les maillons faibles de la société israélienne «  Comme le dit une dame marocaine : « C’était un Holocauste sépharade ! » Les sionistes au pouvoir avaient essayé d’achever ceux que le génocide allemand n’avait pu terminer !

.

David Deri tenta de retrouver son dossier médical d’enfant :

« Tout ce qu’il m’importait de connaître, c’était ce qu’ils m’avaient fait. Je voulais savoir qui avait autorisé ce « traitement ». Je voulais remonter la chaîne des commandements. Mais le ministère de la Santé me dit que mon dossier avait disparu. »  Selon Boaz Lev, porte-parole du ministère de la Santé : « Presque tous les dossiers avaient disparu, brûlés dans un incendie. « 

.

Quel était donc la composition de ce cabinet israélien, responsable de ce génocide ?

Premier ministre : David Ben Gourion (décédé)

  • Ministre des Finances : Eliezer Kaplan (décédé)
  • Ministre des implantations : Levi Eshkol (décédé)
  • Ministre des Affaires Etrangères : Moshe Sharett (décédé)
  • Ministre du Travail : Golda Meir (décédé)
  • Ministre de l’Intérieur : Amos Ben Gurion (décédé).
  • Ministre de la Santé : Yosef Burg (décédé)

Le plus haut poste non-ministériel était tenu par le Directeur général du ministère de la Défense : Shimon Peres (toujours vivant)

Qu’un programme impliquant un budget de plusieurs milliards de dollars de fonds fournis par le gouvernement américain, ait pu demeurer ignoré du Premier ministre d’Israël, est totalement ridicule. Ben Gourion était certainement impliqué dans ces horreurs. En choisissant son fils pour occuper le poste de ministre de la Police (Intérieur), cela lui permettait d’étouffer bien des affaires criminelles. Son entourage n’était pas mieux.  Souvenons nous de la phrase prononcée en 1960 par l’un de ses conseillers Uni Lubrani : « Nous réduirons la population arabe à une communauté de bûcherons et de serviteurs. »


Curieusement, le ministre des Finances Eliezer Kaplan donna son nom à un hôpital situé près de Rehovot. Chaim Sheba, qui dirigeait la société Ringworm Incorporated (Teigne & Co), accorda le sien à un grand complexe médical.

Inutile de préciser que s’il avait existé une once de décence dans la profession médicale israélienne, ces hôpitaux auraient du être débaptisés au plus vite !

Shimon Peres aime-t-il tant les enfants ?

.

Aujourd’hui, il y a une personne encore en vie qui sait absolument tout ce qui s’est passé.

Cet homme, c’est Shimon Peres. La seule manière de commencer le travail de deuil et de cicatrisation, n’est-il pas d’enquêter sur le rôle que fut le sien,  dans l’empoisonnement de masse de plus de 100 000 enfants et adolescents sépharades ?

http://www.youtube.com/watch?v=8nsOpLcSDFo

http://www.youtube.com/watch?v=t88zhaMFakU&feature=relmfu

http://www.youtube.com/watch?v=9wBvayE2F6g&feature=relmfu

http://www.youtube.com/watch?v=wcJpJQEABUQ&feature=relmfu

http://www.youtube.com/watch?v=FwijCKE9uzg&feature=relmfu

 

Ce rappel historique est dédié à tous les Juifs sépharades victimes des sionistes. Que leur sacrifice ne soit pas vain. Qu’il serve à mieux faire comprendre au monde, la perversité de ce gang criminel, qui aujourd’hui veut s’accaparer des richesses de toute la planète.

Lire aussi :

Il n’y a pas de pires antisémites que les sionistes !

L’effarante histoire du sionisme

L’intelligentsia sioniste, responsable de la seconde et troisième guerre mondiale ?

.

Petite prière en mémoire des milliers d’enfants, victimes de ces sionistes non sémites, mais d’origine khazare !

prière d'une fillette gif

Publicités

Cogitations sur la perversité sexuelle des sionistes francs-maçons mondialistes :

.

L’actualité estivale nous prouve encore une fois leur côté perfide:

On connaissait la gaypride de Tel-Aviv :

http://www.dailymotion.com/video/xfb5tr_gay-pride-a-jerusalem-1_fun

Mais celle qui s’est passée  ce 28 juillet à Jérusalem est bien plus intéressante symboliquement pour ces mondialistes. Car elle est la ville sainte des trois principales religions de la terre :

http://www.youtube.com/watch?v=WEEyMdwyIS4

http://tempsreel.nouvelobs.com/galeries-photos/monde/20120803.OBS8869/en-images-gay-pride-dans-les-rues-de-jerusalem.html

Si la sulfureuse LDJ (Ligue de Défense Juive) soutient cette gaypride :

http://www.youtube.com/watch?v=sPNLyAOKdGo&feature=player_embedded

Ce n’est pas le cas du Juif orthodoxe Rav Ron Chaya :

http://www.youtube.com/watch?feature=endscreen&v=E70lSb1ON7Y&NR=1

Du côté catholique ce n’est pas le fait d’être de tendance homo qui est condamnable mais les actes d’homosexualité qui sont intrinsèquement désordonnés et contraires à la loi naturelle. Car ils ferment l’acte sexuel au don de la vie et ils ne procèdent pas d’une complémentarité affective et sexuelle véritable. Les personnes homosexuelles sont appelées à la chasteté comme de nombreux autres individus subissant des tendances sado-masochistes, pédophiles, fétichistes ou autres…

http://www.vatican.va/archive/FRA0013/__P80.HTM

Il faut dire que les déviances humaines sont nombreuses et étonnantes ! Difficile d’affirmer qu’on nait avec l’une d’entre elles,  comme certains aimeraient nous le faire croire.

http://www.topito.com/top-15-des-deviances-sexuelles-les-plus-originales

.

Mais la France, avec un président  pieds et mains liés aux sionistes mondialistes, que peut-elle faire ?

Elle ne peut qu’encourager ces actes.  Sa ministre déléguée à la Famille a d’ailleurs précisé au micro d’Europe1 que le texte de loi sur le mariage homosexuel  » devrait être voté dans le premier semestre 2013 et sans referendum. »

Pourtant le site internet du Figaro organisait dernièrement un sondage portant sur la question suivante : Faut-il autoriser le mariage homosexuel ? Le NON l’a emporté à 70,42 % sur un total de 80.157 votants. Ce sondage confirma celui réalisé à peu près au même moment sur le site de bfmtv qui donnait le NON à 68% sur un peu plus de 8.000 votants.

François Hollande agit donc consciemment contre le peuple. Cela fait partie d’un de ses 60 engagements.  Il va donc très vite mettre en place l’ouverture du mariage aux personnes de même sexe, l’homoparentalité et la lutte contre l’homophobie et la transphobie, au niveau national comme au niveau international.

.

Cette lutte pose toutefois problème au niveau des dons d’organes et de sang :

Pourquoi donc les homosexuels en sont-ils exclus ? La loi ne discrimine personne mais prend tout simplement en compte les données épidémiologiques selon lesquelles, l’homosexualité est un facteur  de risque pour le VIH, donc une contre-indication de don.  Aux collectes de sang par exemple, les femmes homosexuelles  sont acceptées. Le Dr Jean-Pierre Calot, chef de service à Etablissement français du sang (EFS) de la région Midi-Pyrénées, en  précisait la raison le 27 janvier dernier : « Un vagin est fait pour avoir des rapports sexuels alors qu’un anus  non  Il y a un risque important de contamination par la muqueuse anale. Donc dès qu’il y a une érosion, une petite plaie, si un partenaire est séropositif, il y a transmission … » Bien entendu, ces déclarations déclenchèrent une levée de boucliers des « sodomites » criant à la stigmatisation d’une population. Ils n’avaient pas compris qu’il n’y a pas de population à risque, il n’y a que des pratiques  à risque. L’abstinence qui vaut éminemment pour d’autres domaines de la prévention sanitaire (drogue, tabac, alcool pour les femmes enceintes etc…)  où l’état ne se prive pas de cibler des  populations à risques, est curieusement repoussée ici par a priori idéologique et tabou de la non-discrimination sexuelle : révolution des mœurs et dogme du « gender » obligent ! On sait pourtant que c’est cette volonté aveugle de ne pas discriminer  qui est à l’origine du scandale du sang contaminé, avec notamment les collectes dans les prisons.

.

L’affaire du sang contaminé qui fit comparaître l’ancien Premier Ministre socialiste Laurent Fabius en 1999 pour homicide involontaire  n’aura donc pas suffit !

Alors qu’une circulaire de juin 1983 (confirmée dans un arrêté de 2009) excluait de la collecte de sang anonyme et gratuite les hommes déclarant avoir eu des relations sexuelles avec d’autres hommes (comme ayant une « pratique à risques »), le nouveau ministre de la santé d’Hollande, Marisol Touraine, a annoncé le 14 juin vouloir revenir sur cet élémentaire principe de précaution : « On peut et on doit revoir cette politique sans qu’il soit question de prendre le moindre risque en terme de transfusion mais le critère ne peut pas être l’inclination sexuelle », a-t-elle indiqué.

En 1984 et 1985, sous le gouvernement Fabius, soit durant près de dix-huit mois, du sang contaminé par le VIH (virus du sida) a été collecté par le Centre National de Transfusion Sanguine, dirigé par le Dr Michel Garetta. Pourtant, le 20 juin 1983, une circulaire du professeur Jacques Roux, directeur général de la Santé, interdisait la collecte de sang chez les sujets à risque (notamment les prisonniers) alors même que le virus du sida venait pourtant tout juste d’être découvert en France. Malgré cela, Mme Myriam Ezratty, directrice générale de l’administration pénitentiaire demandait, par circulaire du 13 janvier 1984 que la fréquence des collectes auprès de la population carcérale soit accrue (pouvant ainsi passer de deux à six collectes par an). Les conséquences furent un drame national : près de 2 500 hémophiles, dont la maladie nécessite des transfusions sanguines fréquentes mourront donc de sang contaminé par le virus du sida. L’un des principaux arguments des prévenus est que le virus du sida seulement découvert en France en 1983 était encore très mal connu en 1984. Or, le principe de précaution a été indirectement inscrit dans la Constitution française en 2005, puisqu’il figure en l’article 5 de la Charte de l’Environnement de 2004, elle-même intégrée au bloc de constitutionnalité en 2005. Le principe de précaution a donc valeur constitutionnelle depuis SEPT ANS !

.

Un peu de statistiques :

Selon lInstitut de veille sanitaire (InVS) qui se fonde sur des données épidémiologiques :le nombre de personnes contaminées par le VIH est 65 fois plus élevé parmi les gays. Surtout, le taux d’incidence de la maladie, c’est-à-dire le nombre de nouvelles infections enregistrées chaque année, est 200 fois plus élevé dans cette population.

Selon l’étude Prévagay, publiée le 29 juin dans la revue en ligne, PLoS ONE, tous les ans, 4 % des hommes fréquentant les bars et boîtes de nuit homosexuels sont contaminés par le virus du sida. Cette étude a été réalisée dans 14 établissements parisiens par l’Institut de veille sanitaire (InVS) et l’Agence nationale de recherche sur le sida et les hépatites virales (ANRS). L’objectif de cette étude était principalement d’estimer la prévalence biologique de l’infection à VIH et son incidence chez des HSH qui fréquentent les lieux de convivialité gay parisiens . Alors que 60 % des hommes sollicités dans ces bars ont accepté un prélèvement sanguin, 157 échantillons sur 886 se sont révélés séropositifs pour le virus du sida, soit près de 17,7 %. La multiplication du nombre de partenaires augmentant le risque de contamination, ce résultat n’est pas surprenant puisque 50% des hommes testés et interrogés avaient plus de 10 partenaires par an et un tiers en avait même plus de 20. Stéphane Le Vu, épidémiologiste à l’InVS a donné l’explication suivante : «Si l’on considère un groupe de 100 hommes séronégatifs qui fréquentent ces lieux, on estime qu’environ 4 d’entre eux seront infectés au bout d’un an.» En d’autres termes, les personnes qui fréquentent ces établissements sont sujettes, dans de très fortes proportions, à un risque de contamination. »

.

Mais comment attrape-t-on ces déviances multiples ?

Il serait intéressant d’interroger des personnes, qui pour des raisons purement lucratives, appréhendèrent vite comment fonctionne la sexualité humaine.  Il ne leur fut pas difficile de transformer des enfants en homosexuels capables de satisfaire une clientèle perverse occidentale.  La Thaïlande et le Maroc sont des destinations à la mode pour ce genre de tourisme sexuel. Et ce n’est pas les ministres de la Culture de la France décadente qui diront le contraire. Ne dit-on pas que la chute des arts suit la décadence des mœurs ?

http://www.youtube.com/watch?v=AopsJJp-LuE

http://www.youtube.com/watch?v=u3NZIxLUpic&feature=related

En Afghanistan, on forme des Bacha Bazi. Tout jeune (autour de 10 ans), les garçons sont entrainés à danser déguisés en fille et à coucher avec des hommes.

http://www.dailymotion.com/video/xrbuxy_les-garcons-jouets-d-afghanistan-bacha-bazi_news

http://www.dailymotion.com/video/xm73fd_islam-pedophilie-gay-halal-les-enfants-esclaves-sexuels-bacha-bazi-d-afghanistan_news

Leurs cerveaux vierges, après découverte de la jouissance avec des hommes,  ne pourront plus ensuite soutenir des relations satisfaisantes avec le sexe opposé. Ces enfants seront comme emprisonnés à vie par cette déviance. On retrouve un phénomène semblable avec la drogue, l’alcool ou bien d’autres pratiques sexuelles. Le grand malheur, l’alcoolique, le drogué, l’homo, le pédo ou le sado-masochiste, pris dans cet engrenage, ne tient pas à en sortir. Car c’est comme-ci on voulait lui supprimer ce qui le fait jouir. Il ne se rend même plus compte de son cas pathologique.

C’est pour cette raison que l’incitation dans les classes de CM1 et CM2 à des comportements homosexuels dès le plus jeune âge,  avec par exemple le petit film “le baiser de la lune” est criminelle.

http://www.terrafemina.com/vie-privee/famille/articles/12427-homosexualite-l-le-baiser-de-la-lune-r-sera-diffuse-aux-enfants-de-cm1-cm2.html

.

La différence sexuelle  est très tôt reconnue par les bébés :

A partir de 2 mois, ils distinguent les voix des hommes des voix des femmes. Dès 5 mois, les bébés différencient des photos d’hommes de femmes. A partir de 9 mois, ils regardent plus longtemps les photos de femmes lorsqu’elles sont présentées en même temps qu’une voix féminine. A 18 mois, ils seront capables d’associer les voix masculines à des photos d’hommes. Un peu plus tard, au cours de la 2ème année, ils deviendront aptes à identifier les deux sexes. Aux alentours de 26 mois, les enfants savent indiquer leur sexe.

Dès 16 mois, les garçons préfèrent regarder des véhicules, et les filles des poupées. Les garçons ont tendance à porter plus attention aux mouvements d’objets et à leur emplacement, tandis que les filles ont tendance à porter plus attention aux formes et à la couleur. Des enfants âgés de 4 à 5 ans démontrent l’effet de “ la pomme de terre chaude ”, c’est-à-dire que, sans tenir compte de l’attrait du jouet, les enfants ont tendance à moins aimer les jouets stéréotypés de l’autre sexe. Cependant, les filles affichent plus souvent que les garçons leurs choix pour des jouets et des activités masculins. Les enfants utilisent le plus souvent un modèle égocentrique de raisonnement. Les garçons et les filles ont généralisé leurs préférences aux autres enfants du même sexe en déclarant : “ Je suis un(e) fille/garçon et je veux jouer avec ce jouet, donc d’autres filles/garçons le veulent aussi. ” Au sexe biologique, correspond un certain nombre de rôles sociaux attendus et de valeurs connus dans la culture comme étant spécifiques de chaque sexe. Connaître son sexe et adhérer aux rôles et aux valeurs qui y sont attachées fait partie de la construction de l’identité individuelle et sociale. La connaissance par l’enfant de son identité sexuée implique d’abord qu’il soit capable d’identifier et de différencier les deux sexes, et aussi que l’enfant prenne conscience de son appartenance à l’une des deux catégories. L’entourage de l’enfant a un rôle très important sur cette prise de conscience. Si elle est mal faite, on peut aller à la catastrophe. Comme avec ce couple de lesbiennes qui fera changer le sexe de leur fils adoptif de 11 ans ! Sans doute n’a-t-il pas pu reconnaître son propre sexe avec ses deux mères.

http://www.dailymail.co.uk/news/article-2043345/The-California-boy-11-undergoing-hormone-blocking-treatment.html

.

L’entourage peut donc orienter le développement de l’identité sexuée dans le sens masculin ou féminin.

Comme il  peut traiter un petit garçon en fille par exemple. Les adultes adoptent dès la naissance des attitudes différenciées à l’égard des enfants. Les attitudes des parents visant à différencier les enfants interviennent sur deux plans : celui de l’environnement physique offert aux enfants et celui des attitudes adoptées avec les enfants. Avant même l’âge de 1 an, les garçons et les filles grandissent dans un milieu physique différencié qu’il s’agisse des jeux, de l’habillement ou de l’aménagement de la chambre. On observe un comportement différent selon que le parent est le père ou la mère. Les pères auraient plus tendance à solliciter les garçons sur le plan physique et les filles sur le plan des verbalisations. Pour jouer avec leur enfant, les parents choisissent surtout des jouets considérés comme étant appropriés au sexe de leur enfant. Ils aident ainsi leur enfant à se développer correctement.

.

Car le cerveau de l’enfant se caractérise par une très grande plasticité :

A la naissance, la construction du cerveau n’est pas terminée. Les synapses, c’est-à-dire les connexions entre neurones, vont se former après la naissance avec une vitesse variable selon les activités cognitives. Ce qu’on sait maintenant, c’est que l’environnement a un rôle énorme sur ce développement neuronal. L’expression de « plasticité cérébrale » désigne le modelage du cerveau sous l’influence du milieu (extérieur et intérieur). La plasticité cérébrale se manifeste par exemple dans les possibilités de récupération à la suite de lésions cérébrales. Un enfant qui aurait une lésion cérébrale dans les zones du cerveau consacrées au traitement du langage peut très bien n’avoir aucune séquelle très rapidement, ce qui montre que le cerveau est largement capable de s’adapter.

.

Etude récente sur le sujet :

Une étude capitale du Professeur Mark Regnerus, de l’Université de Texas, révèle que les enfants adultes de parents homosexuels et lesbiens subissent les conséquences économiques et émotionnelles de manière bien plus négative que les enfants élevés dans des familles biologiques intactes.

L’étude complète du Prof. Regnerus s’appuie d’une part sur un examen d’approximativement 3000 adultes provenant de huit structures familiales différentes, ainsi que sur l’évaluation de 40 critères sociaux et émotionnels. Elle conclut que les enfants ayant grandit dans des familles biologiques intactes sont en général mieux éduqués, sont en meilleure santé mentale et physique, touchent moins à la drogue, s’engagent moins dans des activités criminelles, et s’affirment plus souvent heureux que les autres.

Les résultats les plus négatifs touchent les enfants issus de familles homoparentales lesbiennes. Elle montre entre autre que ces enfants sont plus souvent victimes d’abus sexuels (23% des enfants de mères lesbiennes étaient victimes d’abus par un parent ou un adulte, contre 2% chez les enfants issus de couples mariés), ont une moins bonne santé physique, sont plus souvent victimes de dépression, font plus fréquemment usage de marijuana, et plus souvent sans emploi ( 69% des enfants issus de familles homoparentales lesbiennes dépendent des prestations sociales, pour 17% de ceux issus de couples mariés). »

On a comme l’impression que des personnes  peu recommandables liment inlassablement les leviers du pouvoir afin de faire passer, de gré ou de force, toute initiative qui pourrait aller dans le sens d’une déliquescence des mœurs. Ramener une personne à un simple objet sexuel. Il y a là un glissement de l’éducation sexuelle vers une déviation sexuelle. N’est-on pas en droit  de se demander pourquoi l’école s’en va expliquer à des jeunes élèves comment forniquer à tour de bras et surtout comment tuer ensuite l’éventuel être humain en devenir ?  La multiplication des initiatives allant dans un sens très sexuel au détriment de celui purement éducatif est inquiétante.  Faire une fixation à transmettre toutes ses tares à des enfants par définition innocents, relève de la pire perversité.

En Suisse romande, des enfants des élèves de 10 et 11 ans ont été avertis de la visite médicale. La visite ne s’est pas passée comme d’habitude. Les enfants ont été priés de se déshabiller complètement. Puis ils ont reçu une brochure expliquant comment caresser son partenaire, des détails de sexologie appliquée et une introduction disant qu’il n’y a pas de mal à se faire du bien. Pour couronner le tout, une pochette avec du lubrifiant pour préservatif.

En Suisse alémanique, il est prévu que l’éducation sexuelle devienne obligatoire dès l’école maternelle. La prise de conscience de l’identité sexuelle, l’égalité, la qualité de vie et l’orientation sexuelle sont prévues en thèmes transversaux et les professeurs qui devraient donner ces cours ne pourraient recourir qu’au document officiel.  Une brochure sur le sida fait en réalité l’apologie de l’homosexualité. 

Dans le canton de Bâle on entend utiliser à la rentrée prochaine des peluches en forme d’organes génitaux masculins et féminins afin d’offrir des cours d’éducation sexuelle aux enfants à l’école primaire

http://www.contre-info.com/des-organes-genitaux-en-peluche-pour-eduquer-des-enfants-de-10-ans

Pas étonnant après cela de voir des tournantes dont les acteurs ont à peine plus de 10 ans. Âge auquel tout enfant normalement éduqué ressent à peine les premiers frémissements d’un amour encore pur et platonique. Ne fait-on pas l’impasse entre l’Amour et l’amour ?

Avec ce projet d’abrutissement général et de marchandisation de l’être humain, on s’attaque aussi à l’autorité parentale puisqu’une dispense de ces cours ne sera plus possible. Autant dire que l’école s’arroge des droits, au détriment de ceux des parents, de plus en plus relégués à un rôle de simples géniteurs. Les taux en progression de suicide chez les jeunes dans les pays industrialisés, allant de paire avec la montée des avortements, ne sont-ils pas là pour prouver qu’ils attendent autre chose de la vie que des plaisirs sans lendemain ?

Notre civilisation judéo-chrétienne était avant basée sur les paroles d’un Jésus-Christ qui disait ceci : «  si quelqu’un scandalisait un de ces petits qui croient, il vaudrait mieux pour lui qu’on lui mît au cou une grosse meule de moulin, et qu’on le jetât dans la mer. » Aujourd’hui la mer ne grouillerait-elle pas de meules de moulin ?

Même Larousse dut se plier à ce lobby anti-famille. Sur son site, il qualifiait l’homosexualité de « déviation du désir pour le même sexe ». Il fut obligé de présenter des excuses et promettre de changer sa définition.

http://www.ndf.fr/nos-breves/06-07-2012/polemique-larousse-veut-changer-la-definition-du-mot-homosexualite

En Suède, après avoir inventé l’école où les garçons jouent à la poupée, supprimé les rayons filles et garçons dans les magasins de jouets, Viggo Hansen, patron du parti de Gauche dans le comté de Södermaland, proposa de légiférer pour obliger une fois pour toutes les hommes à uriner assis, à l’instar des femmes.

.

Heureusement, il existe quelques lueurs d’espoir comme aux USA, où un boycott anti-mariage se retourna contre ses instigateurs :

Une des chaînes de restauration rapide les plus en vogue ces dernières années aux Etats-Unis, Chick-Fil-A (spécialisée dans les sandwiches à base de poulet), a la particularité d’être marquée par la foi chrétienne de ses fondateurs. Ses 1600 franchisés sont par exemple tenus de rester fermés le dimanche.

Il y a quelques jours, la chaîne fut soudain devenue la cible du lobby pro-gay, à la suite de déclarations pourtant très anodines de son dirigeant en faveur du mariage traditionnel. Avec le soutien des grands médias, un boycott de la chaîne a été lancé ; les producteurs des « Muppets », qui fournissaient des jouets pour ses menus enfants, ont rompu sur-le-champ toute relation ; et les maires Démocrates de Chicago, Boston ou San Francisco ont déclaré que les restaurants Chick-Fil-A n’étaient pas les bienvenus dans leur ville – voire se verraient refuser tout nouveau permis de construire.

Ce mouvement d’hystérie oubliait toutefois un fait important : la majorité des Américains est favorable au mariage traditionnel, et certains partisans de la dénaturation du mariage ont été choqués par cette tentative d’intimidation. Le désaveu de cette campagne a donc été cinglant : des dirigeants pro-famille appelèrent les Américains à marquer leur soutien à la chaîne.  Ils ont été suivis au-delà de leurs espérances. D’un bout à l’autre du pays, les restaurants n’ont pas désempli, avec parfois des files d’attente de plusieurs heures, à tel point que l’ensemble des médias ont dû en rendre compte.

http://www.nomblog.com/26242/

.

Le mariage n’est pas une union quelconque entre personnes humaines :

Si l’on revient au mariage, tel qu’il a été institué par Dieu, c’est évidemment l’union d’un homme et d’une femme:
Genèse 2:24, Matthieu 19 :5 et Ephésiens 5 :31 : « C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair. »

Il a été institué par le Créateur avec sa propre nature, doté de finalités et de propriétés essentielles. Aucune idéologie ne peut effacer de l’esprit humain cette certitude: le mariage n’existe qu’entre deux personnes de sexe différent qui, par le moyen de la donation personnelle réciproque, propre et exclusive, tendent à la communion de leurs personnes. Ainsi, elles se perfectionnent mutuellement pour collaborer avec Dieu à la génération et à l’éducation de nouvelles vies.

Dans les unions homosexuelles, sont complètement absents les éléments biologiques et anthropologiques du mariage et de la famille qui pourraient fonder raisonnablement leur reconnaissance juridique. Ces unions ne sont pas en mesure d’assurer, de manière adéquate, la procréation et la survivance de l’espèce humaine. L’éventuel recours aux moyens mis à leur disposition par les découvertes récentes dans le champ de la fécondation artificielle impliquerait de graves manquements au respect de la dignité humaine et ne changerait rien à cette inadéquation. Dans les unions homosexuelles, est absente aussi la dimension conjugale, par laquelle les relations sexuelles prennent une forme humaine et ordonnée. En effet, ces relations sont humaines lorsque et en tant qu’elles expriment et promeuvent l’aide mutuelle des sexes dans le mariage et restent ouvertes à la transmission de la vie. Comme le montre de nombreuses expériences, l’absence de la bipolarité sexuelle crée des obstacles à la croissance normale des enfants, éventuellement insérés au sein de ces unions, auxquels manque l’expérience de la maternité ou de la paternité. Insérer des enfants dans les unions homosexuelles au moyen de l’adoption signifie en fait leur faire violence, en ce sens qu’on profite de leur état de faiblesse pour les placer dans des milieux qui ne favorisent pas leur plein développement humain. Certes, une telle pratique serait gravement immorale et serait en contradiction ouverte avec le principe, reconnu également par la Convention internationale de l’ONU sur les droits de l’enfant, selon lequel l’intérêt supérieur, à défendre dans tous les cas, est celui de l’enfant, la partie la plus faible et sans défense. Et non pas le plaisir égoïste d’adultes.

Le droit civil confère aux couples mariés une reconnaissance institutionnelle parce qu’ils remplissent le rôle de garantir la suite des générations et sont donc d’un intérêt public majeur. Par contre,les unions homosexuelles n’exigent pas une attention spéciale de la part du système juridique car elles ne jouent pas ce rôle en faveur du bien commun. L’argumentation selon laquelle la reconnaissance juridique des unions homosexuelles serait nécessaire pour éviter que des homosexuels vivant sous le même toit ne perdent, par le simple fait de leur vie ensemble, la reconnaissance effective des droits communs qu’ils ont en tant que personnes et en tant que citoyens, n’est pas vraie. En réalité, ils peuvent toujours recourir – comme tous les citoyens et sur la base de leur autonomie privée – au droit commun pour régler les questions juridiques d’intérêt réciproque.

.

D’autre part, un enfant ne peut être déclaré né de deux personnes de même sexe : l’homoparentalité, par voie d’adoption internationale, est jugée contraire à un principe essentiel du droit français de la filiation.

Par deux décisions rendues le même jour (Civ. 1ère, 7 juin 2012, n° 11-30262 et n° 11-30261), la Cour de cassation refuse l’exequatur de jugements étrangers prononçant l’adoption d’un enfant par deux personnes de même sexeDeux hommes de nationalités française et canadienne, ayant obtenu un jugement d’adoption de la Cour du Québec d’un petit Brandon, qu’ils avaient accueilli à l’âge de trois ans, se sont vu refuser l’exequatur de la décision en France. Accorder la reconnaissance de cette décision aurait conduit, dit la Cour de cassation française, à porter atteinte à un principe essentiel du droit français de la filiation, en permettant la transcription de la décision sur les registres de l’état civil français, valant acte de naissance, et emportant inscription d’un enfant comme né de deux parents du même sexe. La même solution est reprise à l’identique, dans la seconde affaire, à propos de l’adoption par deux hommes, l’un britannique, l’autre français, d’un garçon âgé de dix ans.

On retiendra ici la première étape du raisonnement dans laquelle il est d’abord affirmé que l’adoption conjointe par des personnes non mariées ne heurte aucun principe essentiel du droit français. L’obstacle réel tient à ce principe essentiel du droit de la filiation, principe d’ordre public, qui veut qu’un enfant ait un lien de filiation maternel et un lien de filiation paternel. Il s’ensuit que même si les couples homosexuels obtenaient en France la possibilité de se marier, la difficulté resterait entière : ils ne pourraient en l’état du droit établir un double lien de filiation paternel ou, selon le cas maternel, à l’égard de l’enfant.

A quoi sert alors de reconnaître le mariage entre personnes de même sexe, puisque la revendication tenait principalement à un pseudo « droit à l’enfant » propre aux couples mariés ?

.

cerveau d'un homme gif

A lire aussi :

https://effondrements.wordpress.com/2012/06/18/letat-francais-encourage-t-il-le-satanisme/

https://effondrements.wordpress.com/2012/08/26/les-francs-macons-sont-ils-des-demeures-des-affairistes-ou-des-satanistes/

https://effondrements.wordpress.com/2012/07/28/comment-francois-hollande-est-soumis-pieds-et-mains-lies-au-lobby-sioniste-franc-maconnique/

L’état français encourage-t-il le satanisme ?

.

Jeudi 20 octobre 2011 avait lieu au Théâtre de la ville, la première représentation à Paris de la pièce « Sur le concept du visage du fils de Dieu ».

L’auteur de la pièce, Roméo Castellucci, y met en scène un vieillard déféquant sur scène et son fils venant le nettoyer, avec pour arrière-plan le portrait du Christ. Les excréments récoltés par le fils étant destinés à être lancés par des enfants sur le portrait du Christ à la fin de la pièce. La haine antichrétienne se montre ici sous son aspect le plus primaire et le plus immonde, comme avec l’affaire du « Piss Christ » à Avignon où cette fois-ci, il était question de représenter le Christ dans de l’urine. Pour l’auteur, interrogé lors du festival d’Avignon, il ne s’agit pas d’une œuvre christianophobe mais « d’une pièce faisant appel à l’intelligence et la sensibilité de chacun des spectateurs. Pourtant, à la fin du spectacle, un voile noir d’excréments coule sur le portrait du fils de Dieu : « Dieu se retire dans le brouillard du fond de la scène, depuis lequel il avait fait son apparition »

.

Pendant ce temps  on empêche les spectacles de Dieudonné, comme ici à Montpellier malgré l’aval du tribunal administratif :

http://www.youtube.com/watch?v=HF9iXLuUHxY&feature=player_embedded

.

Par contre, l’état encourage annuellement  Hellfest. Celui de cette année  vient de se terminer (le 17 juin à Clisson) :

Selon les médias alignés, à part quelques comas éthyliques, bagarres et trafics de drogue dure, le festival se déroule plutôt bien.  Voir le documentaire « Le métal expliqué à ma mère » de la TV :

http://vimeo.com/27574697#

Si l’année dernière peu après cet événement, un garçon de 13 ans fut retrouvé mort sans sa jambe (caractéristique d’un sacrifice satanique) était-ce pur hasard ?

« Les fragments humains retrouvés sont bien ceux d’Alexandre Junca« 

http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/2011-06/alexandre-est-mort-6559773.html

http://www.libertaland.com/2011/06/disparition-dalexandre-junca-une-partie-du-corps-retrouve/

Le livre qui vient de paraître « Qui veut encore tuer le Christ » d’un ancien officier de Police des Renseignements Généraux, Gilbert ABAS,  nous fait penser que non :

http://www.dailymotion.com/video/xpy564_gilbert-abas-sur-la-chaine-tlt-qui-veut-encore-tuer-le-christ_news

.

Il existe des gens particulièrement malsains que  l’on  retrouve souvent réunis dans des églises sataniques :

La plupart de celles qui sont déclarées (et qui paraissent sur les pages jaunes des annuaires téléphoniques) ont des divergences multiples ; mais on distingue principalement deux courants :
– Les « satanistes rationalistes » qui ne croient pas au diable comme personne, mais comme force occulte ou comme symbole…
– Les « satanistes occultistes » où Satan est une personne à qui on rend un culte. Les rationalistes les stigmatisent parfois comme « catholiques » parce qu’ils croient, comme les catholiques, en Dieu et au diable.

On trouve essentiellement, ces églises dans les pays occidentaux. Aux Etats-Unis, des sectes se sont spécialisées dans la perversion des enfants que l’on voue à Satan par tout un rituel et par des sévices sexuels ou autres : « Dieu ne t’aime pas, tu appartiens au diable ! Tu n’as pas d’autre issue… » On leur fait tuer des bébés et on leur fait avaler la chair et le sang du crime pour nourrir le pouvoir de Satan. Les médecins et policiers, [ou gens d’Eglises] qui veulent les retirer de cet enfer, vivent en état d’alerte permanent en ne révélant ni leur nom, ni les lieux qui leur sont familiers. Ce n’est pas rien que de libérer celles ou ceux qui se sont donnés corps et âme à Satan, car ses revanches sont terribles : il peut frapper sévèrement en représailles… chutes entraînant des fractures, cécité, perte de mémoire, etc. Aux souffrances morales de ces victimes,  s’ajoutent les sévices physiques subis : marqués au fer rouge, brûlés à l’eau bouillante etc. Perte de mémoire et dissociation de personnalité…

.

Depuis 15 ans, des milliers de personnes sont sorties de l’ombre pour raconter leurs histoires d’enfants élevés dans des sectes sataniques.

Beaucoup de points communs ne peuvent s’expliquer ni par l’hystérie, ni par une communication entre ces personnes. Ce réseau satanique rend un culte au diable, accueille le Mal avec joie et pratique des rites dont beaucoup sont inspirés de ceux du Moyen Age. Ils façonnent les enfants et adolescents par menaces et tortures. Ils détruisent systématiquement en eux tout sentiment positif à l’égard de Dieu et du christianisme. Les survivants disent avoir été ligotés sur des croix pendant des heures et avoir été violés avec des objets religieux. Ceux qui torturent s’habillent en prêtre ou en policier pour leur donner horreur de ces personnes. Souvent ils font l’objet de railleries par ceux qui les torturent : « Si Dieu existait vraiment, qu’il vienne arrêter la douleur !… »
Beaucoup de ces enfants sont morts. D’autres sont devenus des satanistes convaincus. Quelques-uns ont courageusement échappé à ces sectes. Ceux que nous rencontrons sont les ratés du Satanisme, des survivants qui n’ont jamais perdu la foi et l’ont caché quelque part dans leur esprit, pour pouvoir un jour, s’échapper et obtenir de l’aide. Selon leurs descriptions, les bourreaux incisaient ces enfants pour « insérer les démons dans leur corps », puis on les forçait à tuer d’autres enfants avec des couteaux qu’on mettait de force dans leurs mains. Après quoi, on leur disait : « Vous êtes mauvais, vous nous en avez donné la preuve… vous appartenez maintenant à Satan… »  Il est révélateur de voir à quel point des êtres humains sont capables de faire le Mal et jusqu’où va l’œuvre destructrice du malin… L’exorcisme est vraiment un traitement important pour ces personnes brisées par les cérémonies sataniques dont ils ont été les témoins et les victimes. Certaines reculent devant des objets religieux, ne tolèrent pas l’eau bénite…

.

Une nouvelle criminalité est née du satanisme  des « hautes sphères », enracinée dans la sorcellerie qui tient une grande place dans le continent noir :

En Ouganda par exemple, les enfants sont enlevés et sacrifiés lors de rituels sataniques. Les sorciers exige le sang et les membres d’enfants pour la confection des sortilèges  :

http://www.youtube.com/watch?v=-_4DmLZMOo0

Il est motivé par la conquête du pouvoir. Ses crimes sont des faits nouveaux. Pour conquérir le pouvoir, des parents, parfois polygames, sacrifient leurs enfants à Satan durant une messe noire. Parfois, ces sacrifices humains ont été découverts par la police et ont fait l’objet de jugements dont la lecture nous plonge dans un autre monde. Suite à un meurtre sans témoin, le Tribunal reconnaît un non-lieu.

Autrefois, on offrait des sacrifices à Dieu (bœuf, moutons, colombes… etc…) pour qu’il accepte de nous donner tout ce qu’on lui demandait. L’église du Christ avait voulu mettre un terme à tout cela et au trafic des marchands du Temple. Chez les Mayas, le sacrifice d’enfants était pratiqué.  Le Pr Ariel Toaff (univ. Bar Ilan, Israël), qui est spécialiste de l’histoire des Juifs d’Italie et fils de l’ancien Grand Rabbin de Rome Elio Toaff, confirma en février 2007, dans son livre « Pasque di sangue » (Pâques de sang), la pratique du meurtre rituel des enfants chrétiens chez les juifs ashkénazes. Il révèle l’utilisation magique & thérapeutique du sang humain dans la Kabbale, ainsi que l’existence de trafic clandestin de sang humain, labellisé Kasher.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ariel_Toaff

Aujourd’hui, les messes noires varient considérablement, mais le principe et les ingrédients sont les mêmes : un mélange de sexe et de sacré. Les objets rituels sont requis (calice et ornements), mais tout est inversé : la croix est à l’envers, les cierges sont noirs ; l’orgie est mêlée à l’hostie ; les formules adressées à Dieu sont détournées vers le démon. Certains vont par exemple kidnapper une femme ou feront appel à une prostituée professionnelle pour que son corps serve d’autel, tandis qu’un homme se revêtira  de l’habit de prêtre pour mimer la messe. Cette perversité traduit l’influence et la signature du démon. Lui qui a inversé en haine l’Amour et qui a détruit en lui l’image de Dieu, cherche à la dégrader chez les autres pour en faire des sous-animaux, à en faire des « fils du diable » à son image.

Les règles pour un pacte réussi : le reniement du baptême chrétien et un nouveau rite baptismal avec imposition d’un nouveau prénom, prendre de nouveaux parrains au sein de la secte, le marquage secret à la cuisse, le pacte avec Satan signé de son sang après avoir incinéré son acte de baptême chrétien. L’initiation aux messes noires et aux célébrations du vendredi à 15 heures (heure supposée de la mort de Jésus), le refus d’obéissance à Dieu, le « oui » à Satan ou Lucifer …, fouler la croix avec les pieds, répudier la mère du Christ, parodier l’Eucharistie avant d’achever la cérémonie en orgie, s’engager à voler des hosties consacrées pour les utiliser lors des rites sacrilèges… Le satanisme tel qui nous parvient, soulève le cœur. Le règne du prince de ce monde est arrivé à un paroxysme complexe, faisant présager pour certains, l’arrivée prochaine de l’antéchrist. L’emprise discrète mais puissante du satanisme sur les structures de notre société   n’est pas aisée à deviner pour l’œil non averti. Pourtant elle est bien réelle. Elle s’infiltre partout : dans les groupes rock, dans certains groupes féministes, dans les courants Nouvel Age, dans la politique et dans le milieu des affaires.

.

Satan et le sacrifice humain :

http://www.youtube.com/watch?v=vow578zMDcI

Ce reportage sagement intitulé « Pacte avec le Diable » a pour thème les meurtres liés à des rituels sataniques. Le satanisme est non seulement la croyance en l’existence du Diable mais également sa vénération en tant que divinité toute puissante. Cette « Foi » se veut l’exacte opposée de la Foi chrétienne et s’accompagne de toutes les profanations possibles de celle ci lors de « messes noires ». Par son inversion du christianisme, le satanisme se réapproprie les cultes de dieux païens devenus des démons dans la culture religieuse tels que Baal ou Belzébuth. Le satanisme a été introduit dans la culture populaire après la Révolution Française. Celle-ci n’avait-elle pas été fomentée avec l’aide des francs-maçons ? Pour attaquer l’ordre naturel, il fallait tuer les rois. Bien entendu, l’arrivée de la République n’a pas stoppé les privilèges. Si par exemple les nobles ne payaient pas d’impôts, les fonctionnaires internationaux aujourd’hui, en sont également exonérés.  Le roi attaché au catholicisme, était contre l’usure. Ce qui n’était pas le cas des Juifs et des Protestants. C’est ainsi que les meurtres sataniques, qui étaient à l’époque jugés par l’inquisition :

https://effondrements.wordpress.com/2012/05/15/passer-un-mauvais-quart-dheure-avec-linquisition/

,  ont refait bruyamment surface sous la République. Qui ne se souvient pas de l’assassinat par Charles Manson de Sharon Tate, femme du réalisateur Roman Polanski le 9 août 1969 ?

http://www.ina.fr/economie-et-societe/justice-et-faits-divers/video/CAF88050584/proces-de-charles-manson.fr.html

http://www.youtube.com/watch?v=RHaunIiVzg8&feature=related

Selon une survivante d’une secte des Illuminati (Svali), les franc-maçons et les llluminati travaillent main dans la main. Elle décrit un culte satanique sadique dirigé par des individus faisant partie des plus riches et des plus puissants de la planète. Le culte est en grande partie homosexuel et pédophile (contre la loi naturelle).  On y pratique également des sacrifices d’animaux et des meurtres rituels.

http://www.youtube.com/watch?v=CupX-Ln5SJw&feature=related

Témoignage du parcours de soins désespérant d’une victime de sévices physiques et psychologiques dans l’enfance :

http://www.pedopolis.com/blog/temoignage-du-parcours-de-soins-deseperant-d-une-victime-de-sevices-physiques-et-psychologiques-dans-l-enfance.html

Fais ce que tu veux garçon, telle est la loi maintenant !

Ici, une ex agent de la CIA.  Après s être rendue compte que ses enfants avaient été utilisés abusivement par des individus « au top » de l’ état de son pays, elle commença à essayer de faire connaitre la vérité. A la suite de cela, ses enfants lui ont été enlevés, sa maisons et certains de ses biens confisqués…

http://www.dailymotion.com/video/xf6aip_revelations-sur-des-tortures-et-me_news

Saluons aussi le courage d’une journaliste de FR3 pour avoir essayé de dénoncer cette horreur :

http://www.dailymotion.com/video/xyijz_fr3-sacrifices-charniers-d-enfants_news

La finalité du satanisme contemporain, c’est bien l’égocentrisme libertaire, être son propre Dieu. Y sont donc rejetées les lois naturelles. Toutes les perversions sont donc admises. On comprend pourquoi les liens entre liberté et responsabilité, tels que vus par l’Eglise catholique, ne peuvent être admis  par les satanistes.

http://www.vatican.va/archive/FRA0013/__P5H.HTM

Car Satan propose un bonheur exclusivement terrestre dont le moteur est la satisfaction sans limite de ses envies, et fondé dans une perspective matérialiste de puissance, sur le slogan « fais ce que tu veux : telle est la loi. »

.

serpent ligne gif

.hellfest_clisson_2012

.

Le Hellfest,  rassemble certains de ces courants de pensée :

Bien entendu, la plupart des habitants de Clisson ne sont absolument pas au courant du contenu de ce festival métal. Et la croix renversée et gammée du groupe Taake n’en choque pas beaucoup. Mais en 2011, face à certaines protestations, le chanteurs rock gifHellfest s’est vu contraint de déprogrammer « Satanic Warmaster »( un groupe de métal tendance National Socialiste Black métal) et « Anal Cunt » ( un groupe plaisantant avec les victimes de la shoah.) A cette occasion les organisateurs du Hellfest ont eu ces propos : « il y a des sujets sur lesquels on ne plaisante pas » Mais face à la protestation de citoyens concernant la présence de groupes ouvertement antichrétiens, les mêmes organisateurs, dont Ben Barbaud, le directeur du Hellfest,  ont souligné: « le black métal est par nature anti chrétien et sataniste ».

Est-il donc surprenant de voir que l’état subventionne (100 000 €)  ce festival tous les ans, et l’aide par des moyens indirectes de toute nature (comme les emplois aidés) ? Pour certains « non » car cela va de paire avec le symbolisme occulte de l’élite mondiale.

.

Des groupes de pays occidentaux différents y sont invités :

Dimmu Borgir  ne cache absolument pas ses accointances avec le satanisme :

http://www.lacoccinelle.net/279022.html

http://www.lacoccinelle.net/259933.html

« Mon maitre Satan
Recois ce sacrifice, ce sang de moi
Maitre Satan
Je dessine a coup de scalpel tes signes dans ma chaire pourrie. »

Dimmu Borgir ( invité hellfest 2012)

Hour of penance : « the woeful eucharisty » ou « Thousands of Christ » :

« En route pour la maison de Dieu
L’odeur du sang chrétien est sur toi
Cherchant à monter sur le trône à nouveau
Salut – Salut – Défier la croix, décimer cette race
Salut-Salut-Les églises chrétiennes brûlent dans le feu
Salut – Salut – Détrôner le pape, maintenant il est pendu et souillé. »

Hour of penance ( invité hellfest 2012)

De même que Behemoth  » Decadeb of Therion » extrait de son album « Evangélia hérética« . (Pour les béotiens, « Therion » est la traduction grecque de « la bête de l’apocalypse », « l’Ante Christ » en somme. Les metalleux savent par ailleurs que le nom du groupe « Therion » a été inspiré par le titre de « Celtic Frost » : « to mega therion« .)

Le dernier album d’All Pigs Must Die, « Go dis war » est illustré par la tête du christ empalé sur un crucifix.

Avec The devil’s blood l’un des titres est très évocateur : « Christ or cocaïne ».

Merrimack :

http://www.spirit-of-metal.com/groupe-groupe-Merrimack-l-fr.html

Necros Christos  titre « Black mass desecration » :

Once touched by the light of christ
Holy oblivion had burned his eyes

God blessed
The nazarene…
His crucifix
His throne of hate

…Bodies pray
In desecration…
Its christ`s death
Black mass desecration

…The apostolic traitor
Of ancient judäa… 

The holy prince
Had fecundated
The virgin nun
And licked christ’s cunt

Aborted est dans le meme genre  « Better impaled than crucified » ou « Christ denied »

http://www.youtube.com/watch?v=HScRvdJ2kxw

Cannibal Corpse  est  réputé  pour sa violence et c’est pourquoi il est interdit en Corée, en Australie et en Nouvelle-Zélande. La vente de  trois de ses albums ( Eaten Black To Life, Butchered at Birth et Tomb Of The Mutilated)  est également interdite en Allemagne et les compilations des chansons qui en proviennent retirées de la vente.

Avulsed : tout un programme « Avulsed Homeless Necrophile Stabwound Orgasm 1999

http://www.youtube.com/watch?v=UX7P_ypB2ZA

Mais peut être est-il préférable d’en rester là !

A lire aussi :

https://effondrements.wordpress.com/2012/08/04/perversite-sexuelle-des-mondialistes-sionistes/

https://effondrements.wordpress.com/2012/08/26/les-francs-macons-sont-ils-des-demeures-des-affairistes-ou-des-satanistes/

https://effondrements.wordpress.com/2012/07/28/comment-francois-hollande-est-soumis-pieds-et-mains-lies-au-lobby-sioniste-franc-maconnique/

.

danseuse b gif

Conte philosophique : L’argent n’est pas tout !

.

Un jour un homme s’entendit appeler par un vieil homme sage qui était adossé à sa fenêtre et qui était un très important responsable de sa région : « J’ai appris que tu mérites une récompense car tu honores ta ville par ton travail et ta science. Je ne sais pas ce qui te ferait plaisir. Alors je vais t’amener  dans la salle où j’ai accumulé tout ce qu’un homme fortuné peut se payer. Tu choisiras ce que tu voudras et je te le donnerai. »

Pendant qu’il le disait, passait à côté de lui un enfant orphelin, pauvrement vêtu, cherchant un petit travail pour manger. Celui-ci ne mangeant pas à sa faim s’affala par terre. Il demanda à son secrétaire de le lui amener ! Il le lui présenta donc, après lui avoir expliqué qu’il devait s’incliner devant ce haut responsable  et lui dire « Grand honneur à vous Monsieur ».

Malgré ses recommandations,  le petit ne s’inclina pas, ni ne prononça les paroles demandées.  Alors le secrétaire le secoua rudement et dit à son responsable « Cet enfant est grossier et crasseux, il ne fait que déshonorer ta demeure. Rejette-le dans la rue ! Si tu désires avoir un enfant, on va t’en trouver un propre, poli, bien habillé. »

 

Mais le vieil homme insista « Non, je veux cet enfant ! Je veux lui aussi le conduire dans ma salle aux trésors. Je veux le voir sourire au moins une fois ! Qu’il puisse lui aussi choisir ce qu’il désire, je le lui donnerais. » Et il prit la main de l’enfant pour l’accompagner dans une immense chambre coffre-fort.
 

Il y était stocké toutes les richesses qu’un homme fortuné pouvait avoir sur terre. L’homme qu’il voulait honorer au début, se dirigea vers des lingots d’or, des bijoux magnifiques, des objets d’art d’une extrême valeur. Il eut un mal fou à choisir et ses poches n’étaient pas asses grandes pour pouvoir emporter tout ce qu’il désirait.

Pendant ce temps, l’enfant était resté aux côtés du vieil homme qui commençait à s’inquiéter : « Mais alors petit, pourquoi ne vas-tu pas choisir par exemple ces pierres précieuses ou encore ces magnifiques livres ? » L’enfant pauvre fit non de la tête et répondit « Pourquoi prendrais-je les livres, je ne sais pas lire ! Et les pierres, pour moi ce sont des cailloux et rien de plus. »  « Mais elles te rendraient riche ! » « Je n’ai pas de père ni de mère, ni de frère. A quoi cela me servirait d’aller dans mon refuge avec ce trésor ? » « Mais tu pourrais t’acheter une maison ! » « Pour y habiter seul ? » « Alors des vêtements ! » « J’aurais toujours froid car il me manque l’amour de parents. » « De la nourriture ! » « Je ne pourrais me rassasier des baisers de maman, ni les acheter à aucun prix ! » « Des maîtres qui t’apprendront à lire ! » « Cela me plairait davantage, mais ensuite que lire ? » « Et bien les œuvres des poètes, des philosophes, l’histoire des peuples, les sciences, les mathématiques… » « Choses inutiles, vaines ou passées… Cela ne vaut pas la peine ! »

« Quel sot enfant » dit le premier homme ! Faisant ricaner les autres témoins de la scène. Mais le vieil homme prit patience et demanda encore une fois  ce que l’enfant aimerait pardessus tout ! « Je ne crois pas que vous, homme très puissant et fortuné  puissiez me le donner. Ce n’est pas une chose d’ici bas !»  « Ah ! Tu veux des œuvres qui ne sont pas de la terre, et bien j’en ai de dicté par Dieu. » Et il se mit à en lire à haute voix devant lui. « C’est beau mais pour comprendre il faut connaître le langage de Dieu. » Là, le vieil homme eut un mouvement de stupeur et serra l’enfant contre son cœur. Alors que notre premier homme eut un rire moqueur en clamant « Même les plus savants ne savent pas ce qu’est Dieu et toi, enfant ignorant, tu veux le savoir ? Cela ne t’apportera pas la richesse ni la connaissance des sciences humaines ! » « Je ne cherche pas la richesse, ni être savant des choses périssables, je cherche l’amour, et il m’a été dit un jour que Dieu est Amour ! »

Le vieil homme l’amena près d’un vieux livre poussiéreux, l’ouvrit pour en lire quelques mots « Que celui qui est petit vienne à moi, Dieu. Je lui enseignerai la science de l’amour dans ce livre ! » « Oh, c’est ce que je veux et j’aurai tout en le possédant ! » Il le lui donna donc et dit à l’autre homme « Cet enfant est le plus sage du pays. Alors que vous, votre orgueil et votre avidité vous ont rendu ivre des œuvres mortels. Cet enfant restera près de moi s’il le désire. Et ensemble nous nous efforcerons de lire le livre qui est amour, c’est-à-dire Dieu. »

L’enfant pour la première fois, fit un large sourire et prit la main de celui qui deviendra comme un père pour lui. Puis il courut à son lieu favori, où il pouvait seul admirer la nature, pour remercier ce Dieu créateur qu’il allait commencer à connaître.

 

.

livre féérique gif

Les avortements, un business en plein essor !

avortement . .

On savait déjà que du collagène leur était prélevé pour les crèmes antirides, rajeunissantes etc  Heureusement, un sénateur républicain de l’Oklahoma city, Ralph Shortey, vient d’introduire une loi (le projet de loi du Sénat 1418) interdisant les foetus humains avortés dans la nourriture.  Et oui, certaines entreprises tenaient à utiliser  des cellules souches embryonnaires pour la recherche et pour développer des édulcorants artificiels : http://www.huffingtonpost.com/2012/01/25/ralph-shortley-oklahoma-aborted-fetuses-food_n_1230414.html

Senomyx, une société de biotechnologie basée en Californie qui se spécialise dans le développement des arômes alimentaires, est une entreprise qui aimerait utiliser ces cellules avortées embryonnaires pour créer des «isolés récepteurs gustatifs humains», qui sont utilisés dans la production de produits chimiques alimentaires. Et cette société a déjà conclu un partenariat avec plusieurs fabricants de produits alimentaires majeurs, dont Kraft, PepsiCo et Nestlé…

http://www.naturalnews.com/034777_Pepsi_aborted_fetus_cells_soda_flavoring.html

Il existe deux sortes de gélatines très répandues, celle d’origine animale (les fameuses feuilles à faire tremper dans l’eau froide) ou d’origine végétale (Agar-Agar). Manifestement ce n’était pas suffisant, certains scientifiques veulent maintenant travailler sur un substitut de gélatine issu de gênes humains… Une étude explique que ce nouveau produit, serait un substitut capable de remplacer les 300 000 animaux utilisés chaque année pour la création de gélatine. Le problème avec la gélatine animale (composée d’os d’animaux et de peau), c’est que la qualité des lots est extrêmement variable et donc difficile à contrôler pour les industriels. En revanche, la gélatine humaine, savant mélange entre souche de gènes humains et levure , serait bien plus stable. Un certain Jinchun Chen et ses collègues ne voient pas l’utilisation de cette gélatine d’une teneur nouvelle, pour la seule consommation alimentaire (desserts, bonbons, marshmallows…). Ils l’envisagent également à des fins médicales, pour les capsules notamment. Déjà, de nombreux vaccins  sont fabriqués à partir d’enfants avortés :

.http://www.cogforlife.org/fetalvaccines.htm http://unvoyageauliban.bafweb.com/xvaccinsenchairdembryons.htm

Et l’écrivain nord vietnamien Nguyên Huy Thiêp, ne nous raconte-t-il pas dans une de ses nouvelles, que les gélatines de foetus humains servaient de fortifiants aux dirigeants communistes vietnamiens ? Un autre écrivain rescapé de camp de rééducation Hoàng Hai Thuy explique la composition de cette panacée spéciale appelée Cao Nguoi (Nhân Cao, Rengao), ce sont des extraits de viande et de cartilage de foetus humain provenant des avortements d’adolescentes  et fabriqués par l’Institut de Médecine Traditionnelle du Peuple (p 234).

http://hanoi.not.free.fr/hopital_militaire_108.htm http://www.lepetitmondecozillon.fr/2012/01/foetus-humains-utilises-dans-notre-alimentation/ abort01

Mais ce petit corps appartient-il à la mère ou à cet autre être en devenir ?  L’avortement, hier revendiqué comme un droit absolu des femmes à disposer de leur corps, toujours préférable à une grossesse non désirée, est désormais perçu par une majorité d’entre elles comme un acte parfois incontournable, mais qui blesse en profondeur celles qui le subissent. 83% de la gent féminine considère que « l’avortement laisse des traces psychologiques difficiles à vivre », selon un sondage IFOP réalisé en 2010.  L’un des obstacles les plus fréquents opposés à la réalisation maternelle d’une femme est le refus de son partenaire d’assumer une progéniture ! Curieusement, admettre la faute commise semble être le meilleur moyen de s’engager sur un chemin d’apaisement. Rappel des différentes étapes de la conception d’un bébé, de la fécondation à la naissance :

Le projet de loi santé du gouvernement français :

http://www.genethique.org/sites/default/files/infographie-bat-pls-def.pdf 

Le 10 juillet 1976, on en est même arrivé à créer une loi de protection des animaux, qui sanctionne par exemple de 6000 f et 6 mois d’emprisonnement, quiconque détruit un œuf d’aigle. Par contre, la loi du 31 décembre 1982, fait rembourser par la sécurité sociale la destruction d’un « œuf humain » et oblige tout Français à y participer !

De plus, quand on achète un micro-ondes sur internet on a 7 jours pour se rétracter. Mais pour avorter plus besoin, le 19 mars 2015, les députés ont supprimé le délai de réflexion de sept jours obligatoire entre la première et la deuxième consultation :

http://www.lemonde.fr/sante/article/2015/03/19/les-deputes-suppriment-le-delai-de-reflexion-pour-une-ivg_4596414_1651302.html

Evolution des taux de recours à l'IVG

Les conséquences de l’avortement ont  des répercussion sur la santé maternelle à grande échelle. Sa légalisation  dans un pays peut s’accompagner d’une augmentation de la mortalité maternelle :

http://lesalonbeige.blogs.com/.a/6a00d83451619c69e201b7c894a920970b-800wi

Heureusement, il existe des points d’écoute pour les femmes en détresse, soit par téléphone 01.46.97.76.81 soit par le biais d’internet :

http://sosfemmesenceintes.fr/

http://laissezlesvivre.com/

http://www.mamanvogue.fr/

.
bébé gif

Notre monde est malade !

.

Notre monde est malade :

Et de nombreux musulmans le constatent à juste titre ! La lecture des journaux, l’écoute de la télévision, notre expérience quotidienne nous le font éprouver. La famille est disloquée, et corrélativement la délinquance augmente. La pornographie devient banale, présentée comme une grande conquête de l’homme libéré des tabous. Inceste, actes pédophiles infanticides se multiplient, de même que prolifèrent les sectes ouvertement sataniques.

Sur la pédophilie : Rappel d’une pétition signée par Aragon, Roland Barthes, S. de Beauvoir, Sartre, B.Kouchner, Jack Lang, G.Matzneff, Ph Sollers : « Nous déplorons le caractère désuet de la loi et la réalité quotidienne d’une société qui tend à reconnaître chez les enfants et les adolescents l’existence d’une vie sexuelle (si une fille de treize ans a droit à la pilule, c’est pour quoi faire). »

Actuellement, John Travolta est poursuivi en justice par un masseur, qui prétend que l’acteur a essayé d’avoir des rapports sexuels avec lui lors d’une séance ! D’après les élements, Travolta et le masseur sont allés à l’Hôtel Beverly Hills, au bungalow de Travolta après RDV. Travolta se serait alors déshabillé complètement, en état de semi-érection. Le masseur a dit à Travolta de s’allonger sur la table et la première heure s’est déroulée sans incident. Puis, selon le rapport juridique, Travolta a commencé à caresser la jambe du masseur, jusqu’à toucher son scrotum et la racine de son pénis. Le rapport va jusqu’à déclarer que Travolta se serait alors masturbé et aurait dit au masseur, qu’il était arrivé là ou il en était “grâce à des faveurs sexuelles qu’il avait offertes à l’époque de “Welcome Back Kotter” (sitcom de ses débuts)”, ajoutant que ” Hollywood est contrôlé par des homosexuels juifs qui s’attendent à des faveurs en échange d’une activité sexuelle.” Le plaignant demande 2 millions de dollars plus des dommages-intérêts.

http://www.tmz.com/2012/05/07/john-travolta-sued-masseur-sexual-assault-lawsuit/

C’est de notoriété publique qu’Hollywood est malsain :

http://www.dailymotion.com/video/xkk4q5_corey-feldman-la-pedophilie-a-hollywood_news

Sur l ’inceste : Serge Gainsbourg interprète Lemon Incest, avec sa fille Charlotte, alors âgée de 14 ans. Elizabeth Badinter (née Bleustein-Blanchet) écrit   « Pour la première fois, certains osent revendiquer à visage découvert le droit à l’inceste et d’autres s’emploient à le dédramatiser ». Ainsi Warell Pomeroy, co-auteur du célèbre Rapport Kinsey, affirme tranquillement  « qu’il est temps de reconnaître que l’inceste n’est pas nécessairement une perversion ou une forme de maladie mentale, mais qu’il peut être parfois bénéfique˝

Sur la famille : Il faut évoquer la politique antifamiliale, prônée par de nombreux intellectuels de gauche, la famille leur paraissant un obstacle à la prise en main des enfants, pour réaliser la Révolution mondiale. Selon David Cooper “La révolution passe à travers la destruction de la famille qui a une fonction de médiation sociale et constitue le pilier principal de la société ; la société bourgeoise survivra avec ses structures aliénantes, jusqu’au moment de la mort de la famille”

Sur le satanisme : On remarque une résurgence du satanisme dans la société contemporaine, dans l’art, notamment la musique (une certaine musique rock et ses messages subliminaux). La publication en 1970 de « The Satanic Bible » (La Bible de Satan) par Anton Szandor La Vey, le fondateur de l’Eglise de Satan. donne le ton :  « L’objectif majeur d’un sataniste est de détruire…En fait, c’est un adversaire de la Chrétienté. Il doit s’employer à l’anéantir. Voilà pourquoi les membres de mon groupe et moi-même, nous avions pour mission d’infiltrer les églises, de corrompre, de compromettre, de discréditer. Par tous les moyens.”

Sur les messages subliminaux,  de simples coïncidences ?

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=ttkvaJ_GRGk

Anton Lavey résida d’abord dans un appartement du “Dakota building” à New York, qui avait une réputation sinistre pour avoir été le siège d’un clan de sorciers. Ayant mis cet appartement en vente, il fut le conseiller technique de Roman Polanski qui avait loué cet appartement pour la réalisation de son film ” ROSEMARY’S BABY ” où A. Lavey joua le rôle de LUCIFER fécondant Rosemary (Mia Farrow) pour engendrer l’Antéchrist. Cet appartement sera ensuite vendu au couple infernal Yoko Ono / John Lennon, et c’est au pied de l’immeuble, devant la porte d’entrée principale que John Lennon sera abattu par D. Chapman. A. LA VEY étant mort depuis peu, l’ Eglise de Satan subsiste, gérée par sa femme et ses filles qui ont pris la relève.

.

AbbeyRoad_anim gif

.

Lorsque le clan Manson tua Sharon Tate (l’épouse de R. Polanski), enceinte de huit mois, ils inscrivirent le mot Pig sur les murs afin d’incriminer les Black Panthers. Celle-ci avait joué en 1966 dans un film nommé l’oeil du malin … Plus tard, une fois réfugié en Europe loin de ses sectes sataniques, R. Polanski nous dévoilera dans le film La Neuvième porte que toutes cette culture satanique n’était qu’une machination.

Préparons nous maintenant au Hellfest 2012, le 15, 16 et 17 juin !

http://rockmeeting.com/index.php/hard-rock-heavy-metal/news/2253-hellfest-2012-programmation

Qui ne se souvient-il pas de l’acharnement rageur de l’obédience maçonnique du Grand Orient de France, contre la venue en France du Pape, durant l’été 1996 ? Sans faire, évidemment de ces francs-maçons des sectateurs du diable, il est vrai que leur philosophie est aux antipodes du christianisme. Tous les francs-maçons ne sont certes pas comme Paul Gourdot, Grand Maître du G.O.D.F, en 1981, qui déclarait à l’un de ses amis venu plaider la cause d’une église menacée de ruine : « pour moi les églises sont tout juste bonnes à accueillir des porcheries ».

Mais leur philosophie est bien résumée dans ces propos du Grand Maître François Viaud : “Si l’individu se soumet à une autorité, quelle que soit son nom : Dieu, Humanité, Société, loi écrite, loi morale, il est infidèle à son ˝moi˝, à son ˝égo˝ “.

Ce refus orgueilleux de toute transcendance, de toute loi supérieure à la volonté de l’homme (refus partagé par la franc-maçonnerie avec le nazisme et le communisme) montre bien l’enjeu réel du débat intellectuel, moral, politique en France et dans ˝le monde occidental˝ tout entier.

.

serpent gif

Mariage et identité sexuelle

Dans les pays occidentaux, la question porte beaucoup sur le mariage homosexuel ! Dernièrement on apprenait même qu’Obama y était pour.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/05/09/97001-20120509FILWWW00684-obama-se-prononce-pour-le-mariage-homo.php

Mais qu’est-ce que le mariage : Le mariage est défini traditionnellement comme l’« union légitime d’un homme et d’une femme ». Il est l’acte officiel et solennel qui institue entre deux époux une communauté de patrimoine et de renommée appelée « famille » (ou foyer, feu, ménage…) dont le but est de constituer de façon durable un cadre de vie commun aux parents et aux enfants pour leur éducation.

Selon le dictionnaire, le terme mariage ne convient donc pas pour les unions homos. Autant utiliser un autre mot ! Comme “union civile” ! Pourquoi donc cet acharnement à vouloir déformer le sens des mots ? On avait déjà eu la “guerre humanitaire”, çà suffit !

Mais il y a plus fort encore ! L’Argentine vient d’adopter une loi sur “l’identité sexuelle” qui la définit non plus en fonction de ce qui est, mais du “vécu intérieur”.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/05/10/97001-20120510FILWWW00381-argentine-une-loi-sur-l-identite-sexuelle.php

Le sénat argentin vient d’approuver un projet de loi sur l’identité sexuelle qui autorise par exemple les travestis et transsexuels à déclarer le sexe de leur choix, auprès de l’administration, endossant ainsi définitivement le texte adopté en première instance par la Chambre des députés.

Le projet de loi a obtenu 55 voix pour, une abstention et O voix contre, après plus de trois heures de débats. La nouvelle loi détermine l’identité sexuelle comme “le vécu intérieur et individuel du sexe tel que la personne le ressent elle-même, ce qui peut correspondre ou non au sexe enregistré à la naissance, incluant le vécu personnel du corps”.

On va pouvoir ainsi marquer sur ses papiers d’identité, le sexe que l’on voudra ! Tout un commerce de “mariages blancs” homos, faux homos etc…va se mettre en place ! Et les termes de monsieur ou madame ne seront plus utilisés de peur de froisser ! On dira sans doute “untel” venez nous parlez au micro ! Et il faudra à chaque fois demander si on est féminin ou masculin ! Certains prévoient même d’y ajouter le mot cuir ou encore sado, maso et pourquoi pas actif, passif !

Oui, le monde est devenu fou ! Dans peu de temps, il va être “dur dur d’être bébé” avec des parents aussi équilibrés ! Et le complexe d’œdipe dans tout çà ?

http://www.youtube.com/watch?v=7IiLZ0dvDWU