Cas d’école : Apple !

 

Apple est sans nul doute l’entreprise la plus riche et la plus admirée au monde selon le Magazine Fortune. Le 24 janvier dernier, l’entreprise déclarait des profits records de 13 milliards $ sur des ventes de 46 milliards $.

http://www.lesaffaires.com/bourse/analyses-de-titres/apple-bat-des-records–profit-de-13-g-sur-des-ventes-de-46-g/540088

Des profits aussi démesurés, à la limite de l’indécence, ne peuvent s’expliquer que par deux facteurs :

1/ Apple fait fabriquer ses produits à un très bas coût et
2/ nous payons trop cher ses produits à cause de l’admiration sans borne des consommateurs pour la marque Apple.

Pour le 1/, une enquête très fouillée du New York Times, parue le 25 janvier, nous éclaire.

http://www.nytimes.com/2012/01/26/business/ieconomy-apples-ipad-and-the-human-costs-for-workers-in-china.html?_r=3&pagewanted=1

http://www.businessinsider.com/apple-child-labor-2012-1

Leur conclusion est sans appel: les ouvriers qui assemblent les iPhone et les iPad travaillent dans des conditions difficiles, et même parfois mortelles. Horaires de travail impensables et explosions chimiques font partie de leur quotidien. Reuters avait déjà souligné que le New York Times avait publié un premier article le 22 janvier sur l’utilisation par Apple de fabricants étrangers pour ses produits. Et de la fuite d’emplois que cela représente pour les Etats-Unis.

Encore une fois, le néo-libéralisme peut-il tout se permettre en ne se basant que sur l’offre et la demande ? Sommes-nous pour une société humaine ou pour la marchandisation de la vie ? Au nom de la liberté de l’individu et de l’efficacité économique on peut créer un enfer ! Même si celui-ci est pavé de bonnes intentions ! On peut très bien profiter de la soif d’un homme dans le désert en le faisant payer le maximum, ou bien gérer le problème autrement. C’est une question de morale ! Notion qui n’est pas étudiée dans les écoles de commerce !

Milton Friedman et Friedrich Hayek nous ont entrainé dans une politique économique et sociale, étendant l’emprise des mécanismes du marché, à l’ensemble de la vie. Ce qui est une erreur fondamentale !

Pas loin de 100 milliards de dollars, voilà le « solde de liquidités » dont dispose le groupe Apple après une belle année diPhone 4S.  Difficile d’estimer le monticule d’argent que représente véritablement cette accumulation de cash et de titres financiers, et pour se faire une idée, comparons le à d’autres :

 

– C’est le PIB de l’Angola et pratiquement celui du Maroc.

– Le renouvellement de la flotte de plus de 400 avions ravitailleurs de l’US Air Force

– Les dépenses militaires de la Chine

– Le déficit commercial de la France en 2011

– Les cadeaux fiscaux faits aux riches par la droite selon le PS

– La dette de Dubai

– La fortune de Bill Gates ajoutée à celle de Bernard Arnault

Voir les 10 plus grosses fortunes de la planète : 

http://www.topito.com/top-homme-plusriche-planete-2012

– La rançon demandée par le Dr Denfer contre une ogive nucléaire destinée à détruire le monde

Après avoir été informé qu’un million de dollars, c’était un peu modeste :

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=cKKHSAE1gIs

 

 

 

 

..

.

 

apple

 

Publicités