Non, après le 13 et le 24, ce n’est pas barjot de transformer l’essai politiquement, contre cette dictature mondialiste !

Marionnette mondialiste

L'oeil de la pyramide dictatoriale européenne

L’oeil de la pyramide dictatoriale européenne

.

La dette est une arme utilisée pour conquérir et asservir les sociétés, et les intérêts en sont les outils principaux.

Les banques en association avec les gouvernements et les corporations continuent de nos jours à étendre et à perfectionner leur machine de guerre économique qui génère à chaque fois de nouvelles structures paralysantes telles que la Banque Mondiale et le Fonds Monétaire International.

Nimrod dirigeait la ville de Babylone. Il se prenait pour dieu. Il mourut à cause d'un moustique

Nimrod dirigeait la ville de Babylone. Il se prenait pour dieu. Il mourut à cause d’un moustique

Leurs soldats sont de véritables petits assassins, dotés d’aucune moralité. John Perkins fut l’un d’eux et le regrette amèrement aujourd’hui !  Mais qui l’écoute ?

http://www.youtube.com/watch?v=TFC18pFvo1g

« Il y a deux manières de conquérir une nation ! Soit par l’épée, soit au moyen de la dette ! » Nous confirmait déjà John Adams (1735-1826) !  Bien évidemment, celles qui détiennent des ressources naturelles comme le pétrole, le gaz, l’uranium, sont les premières dans le collimateur. La tactique est simple. On pousse le pays en question à se mettre sur le dos, un énorme prêt auprès de la Banque Mondiale ou l’une de ses consœurs. Bien entendu, tout est virtuel ! L’état en question ne verra pas la couleur de cet argent.

Il sera transféré directement sur le compte de corporations apatrides déjà choisies. Le prétexte sera soit de réaliser des infrastructures routières, soit des parcs industriels ou encore des ports… Mais en général, ces aménagements ne profiteront qu’à la minorité régnante et riche. Pas à sa population. Celle-ci a souvent bien plus urgent à régler ! La manière de se loger, de se nourrir, d’éduquer ses enfants ou de se soigner. Une autoroute ne lui sera d’aucune utilité. Pourtant, c’est lui qui en final devra s’acquitter de cette dette. Une dette qui aura été intentionnellement exagérée pour qu’il ne puisse pas la rembourser.

L'Antichrist dirigera l'Europe. Il se prendra pour dieu.

L’Antichrist dirigera cette Europe voulue par les USA. Il se prendra pour dieu.

C’est à ce stade que « l’assassin économique » (terme utilisé judicieusement par Perkins) va intervenir. Il exigera de l’état qu’il fasse tout pour la réduire au minimum. Comment ? En vendant aux corporations internationales et à bas prix toutes ses richesses. Mais il peut aussi lui imposer une base militaire étrangère sur son territoire, ou à ce que ses troupes armées, soient envoyées  défendre des intérêts qui ne sont pas les siens, dans des pays tels que l’Iraq, la Libye ou la Syrie !  Ou encore l’obliger à voter à l’ONU à leur profit…. C’est ainsi qu’un pays se fait voler de ses compagnies d’électricité, de pétrole, d’eau… après avoir été amené à devoir les privatiser. Et comme cela ne suffit jamais, d’autres emprunts lui sont accordés, le condamnant à passer à l’étape suivante : supprimer ses services sociaux, scolaires, de santé pour les remplacer par des corporations étrangères.

john-adams-dollar

.

L’exemple de l’Iran est révélateur.

En 1951, Mohammad Mossadegh est élu démocratiquement premier ministre. Il représentait l’espoir de toute une génération quand il demanda à ce « que le peuple iranien puisse enfin profiter de son pétrole ». Mais les compagnies étrangères qui l’exploitaient n’acceptèrent pas ce partage équitable  « du gâteau ». Elles demandèrent aux armées occidentales d’intervenir. Dans le contexte de la guerre froide de l’époque, il fut trouvé plus sage d’utiliser une méthode Mossadeghd’action plus discrète. Pour se faire, on envoya en Iran, l’agent de la CIA Kermit Roosevelt (parent de Teddy Roosevelt) avec les poches remplies de millions de dollars.

http://www.nytimes.com/2000/06/11/us/kermit-roosevelt-leader-of-cia-coup-in-iran-dies-at-84.html

Les billets verts firent leurs effets. Mossadegh fut renversé et remplacé par un homme plus conciliant avec les multinationales,  le Shah d’Iran.  Cette brillante stratégie fut toutefois remise en question. Que serait-il arrivé si le pot aux roses avaient été découvert ? Si on avait pu prouver que c’était la CIA qui était derrière ce plan diabolique ? Aussi furent dorénavant utilisés des consultants privés et non plus officiels.

.

Lorsque Jacobo Arbenz Guzman devint président de 1951 à 1954 du Guatemala, son pays était sous le joug de la société « United Fruit ».

Jacobo-ArbenzSon vœu le plus cher était de « redonner la terre à son peuple ». « United Fruit » s’y opposa en payant une entreprise de relations publiques pour faire propager l’idée aux USA qu’Arbenz était en fait une marionnette des Soviétiques.

https://fr.wikipedia.org/wiki/United_Fruit_Company

Sa campagne mensongère fut si convaincante que la CIA promit de le destituer. Ce qui fut fait. Les présidents suivants comprirent la leçon et ne s’amusèrent plus à se confronter  à  cette entreprise bananière « United Fruit » au bras si long !

.

En Equateur, les dictateurs furent longtemps pro-étasuniens, jusqu’au jour ou les habitants se réveillèrent et décidèrent d’élire Jaime Roldos Aguilera qui deviendra leur président de 1979 à 1981.

Jaime-Roldós-AguileraSon but, « redistribuer les gains du pétrole équatorien à ses habitants ». Les USA tentèrent de le soudoyer en lui promettant  « richesse et  honneurs » s’il se pliait à leurs injonctions. Comme ils n’arrivèrent pas à le corrompre, ils l’assassinèrent. Dès que son avion s’écrasa, ils prirent la précaution de boucler la zone de l’accident, pour être les seuls à s’y approcher. Mais curieusement, lors de l’investigation, deux témoins clefs moururent eux aussi, d’un accident de voiture, juste avant de témoigner. Un hasard bien providentiel !

.

De son côté, Omar Torrijos, président du Panama de 1968 à 1981, tenait à ce que les bénéfices du canal de Panama reviennent en partie au peuple panaméen.

omarComme il ne se laissait pas corrompre, un jour, un agent de sa sécurité, lui donna avant de prendre l’avion, un magnétophone contenant à son insu une bombe. Ce qui devait arriver arriva ! L’avion fut retrouvé quelques jours après  l’accident.

http://www.youtube.com/watch?v=FcifIjMI-us

.

Hugo Chavez, succéda comme président en 1998, après une lignée de politiciens très corrompus, qui détruisirent littéralement l’économie du Venezuela.

Le Venezuela avant et apres Chavez : http://www.francoisasselineau.fr/2013/03/le-venezuela-avant-et-apres-hugo-chavez.html

Dès son arrivée, il exigea à ce « que le pétrole serve  son peuple en premier, avant le portefeuille des multinationales ». La CIA commença à s’occuper de son cas dès 2002, en organisant un coup d’état. On alla jusqu’à payer des gens pour qu’ils sortent manifester dans la rue, afin de faire croire, dans les médias leur appartenant, que ce président était devenu impopulaire ! hugo_chavez_mural_2013_01_04Heureusement pour Chavez, ce plan machiavélique ne fonctionna pas. Ce fut comme un moment extraordinaire dans toute l’Amérique Latine. David avait surmonté Goliath ! Mais cet échec ne pouvait que renforcer la stratégie de l’agence américaine et perfectionner sa tactique d’approche dans les différentes phases de domination, qui restent toujours la corruption, suivi du renversement ou de l’assassinat si le besoin se faisait sentir. Là encore, curieusement, Chavez mourra d’un cancer à 59 ans,  le 5 mars 2013. De nombreux chefs d’état seront présents à son enterrement. Hollande par contre, n’envoya qu’un ministre de seconde zone : le ministre d’Outre-Mer Victorin Lurel. Une faute diplomatique du président français, quand on sait le combat que Chavez a mené pour défendre les intérêts pétroliers du Venezuela. Hollande met ainsi  en évidence, ses scandaleuses attaches pro-mondialistes.

http://www.guardian.co.uk/world/video/2013/mar/08/hugo-chavez-funeral-video

Se souvenir de ce que disait Aaron Russo sur Chavez et le Venezuela (à 27’50) :

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=owXtjrWACLg#!

Chavez n’avait pas peur d’exprimer sa foi, comme ici en Arabie saoudite où le moindre « christ » accroché à un mur est interdit :

http://www.dailymotion.com/video/xat3sm_bravo-hugo-chavez_news

.

En Irak, on avait essayé d’imposer à Saddam Hussein, le même genre de marché que celui accepté par la famille princière Ibn Saoud.

Saddam HusseinSon refus catégorique s’accompagna d’un essai de renversement. Son excellente équipe de sécurité le sauva. N’avait-il pas d’ailleurs été lui-même entrainé par la CIA pour tenter d’assassiner un précédent président irakien ?  Ce n’est qu’en 1991, que les Américains envoyèrent leur troupe contre lui. Ils pensèrent que défait, il allait s’assagir et rentrer dans le rang. C’était mal le connaître. Ils décidèrent alors de dévaster complètement son pays pour ensuite pouvoir le reconstruire en faisant d’énormes bénéfices grâce à son pétrole. Puis le 30 décembre 2006, livré par les Américains aux autorités irakiennes, l’ancien président irakien sera finalement exécuté

.

Mais le plus incroyable dans ces spoliations d’états, n’est-il pas de voir la population américaine rester longtemps inconsciente, durant toutes ces années, des crimes mis sur son dos  ? Le mensonge régnait jusque dans les agences de presse. 

Elle était à mille lieux de penser que des sociétés apatrides se servaient à chaque fois de leur pays et de ses contribuables pour bâtir discrètement leur royaume de l’ombre. Un véritable empire responsable aujourd’hui d’un esclavagisme des peuples, bien plus important qu’aux siècles passés. Et cela ne fait que commencer. Ne s’attaquent-ils pas maintenant aux pays européens ? Mais qui peut bien diriger une telle organisation maléfique ?  Certainement pas les présidents élus démocratiquement tous les 4 ou 5 ans. Ceux-là ne font que passer, comme des marionnettes d’un spectacle de foire. Non, ceux à la tête de cette pieuvre tentaculaire, ne peuvent être que ceux qui sont les leaders de la finance, notoirement la Fed, avec ses six principales banques : N.M Rothschild de Londres, Rotshschild Bank de Berlin, la banque Warburg de Hambourg, la banque Warburg d’Amsterdam, Lehmans Brothers de New York, Lazard La FedBrothers de Paris, la banque Kuhn Loeb de New York, la banque Israel Moses Seif de Rome, Goldman Sachs de New York, la banque JP Morgan Chase de New York. 

En 1913 un groupe de banquiers internationaux se réunit d’urgence sur l’île de Jekyll (Géorgie, Etats-Unis). Pour cette réunion secrète, tous les habitants de l’île avaient été évacués. C’est en cette occasion, que  le « Gouvernement Invisible » du monde occidental avait décidé de créer l’institution de la Federal Reserve Bank (l’actuelle Banque centrale américaine) pour enlever au gouvernement américain et au Congrès leur pouvoir sur l’émission de la monnaie et du crédit…

Mais aussi les patrons des plus grandes multinationales. Ils sont non élus, ne devant rendre des comptes à personne et remplis d’aucuns mandats. Et pourtant ils détiennent plus de pouvoir que le président américain. Ce qui fait leur force, ils sont discrets, disposant de moyens financiers énormes et liés à aucune forme de morale. Pour imposer leur idéologie, ils s’appuient sur les loges franc-maçonnes. C’est ainsi qu’ils contrôlent les médias alignés, soit en les achetant soi au moyen de la pub. Ils tiennent les politiciens, en finançant leur campagne et en utilisant contre eux le chantage le plus abjecte. Celui qui a le malheur de leur désobéir  Dick-Cheneyvoit ses travers étalés dans le monde entier.

http://houston.culturemap.com/news/city_life/10-12-12-12-55-harris-county-sheriffs-dept-nabs-halliburton-vice-president-and-six-others-in-prostitution-sting/

Ils aiment toutefois  se faire nommer à des postes ministériels pour mieux faire pression sur les gouvernements. Le président d’Halliburton par exemple, Dick Cheney, qui a grandement profité de la reconstruction de l’Irak, deviendra comme par hasard vice-président des USA en 2001…

http://www.socialistappeal.org/usa/halliburton_scandal.html

Ces ainsi que des démocrates ou républicains vont et viennent du privé au public et vice versa, pour être sûre de pouvoir développer au mieux leurs intérêts, au dépend des citoyens américains et du monde. Car les décisions des gouvernements ne sont devenus en fait, qu’une copie conforme des plans de ces corporations. Tout tend à un but essentiel, la maximisation des profits. Et cela sans se préoccuper le moins du monde du coût social ou environnemental que cela génère. Cette façon d’agir a un nom : la mondialisation ! Tout comme la Fed garde les Américains dans une position de servitude à travers les dettes et leurs intérêts, la Banque Mondiale et le FMI exécutent ce rôle mais à l’échelle mondiale. Leur politique « d’ajustement structurel », souvent liée à une dévaluation monétaire, leur permet aussi de s’accaparer à très bas prix, de tout le patrimoine mondial.

Ce que pense Aaron Russo sur la Fed :

http://www.dailymotion.com/video/xydiok_aaron-russo-interview-sur-le-film-l-amerique-de-la-liberte-au-fascisme-america-from-freedom-to-fasci_news?start=88

.

Il est évident que la situation de la France n’est pas rose. Même doté d’un président socialiste !

AsselineauDe par son adhésion non démocratique au traité de Lisbonne , elle s’est enchainée. Les conséquences de la trahison de ses politiques se feront lourdement et longtemps sentir sur la population. Si elle ne réagit pas rapidement, elle connaîtra la misère et verra de ses propres yeux, tout son patrimoine se faire méthodiquement piller. N’a-t-elle pas été trahie aussi bien par la droite que par la gauche ?  Son seul salut avant qu’il ne soit trop tard, c’est de quitter ses chaînes. Quelles sont-elles ? Celles qui l’attachent à cette Europe kafkaïenne, amorale  et non démocratique ! Mais dans sa mésaventure actuelle, il lui reste un espoir. Elle a pu judicieusement voir qui la trahissait ! Quels étaient les hommes politiques qui agissaient contre elle, mais pour les intérêts des mondialistes. Alors que d’autres, bien plus discrets, ont su s’écarter des honneurs et des comptes en banque aux îles Caraïbes. Asselineau par exemple (http://www.francoisasselineau.fr/)  a magistralement démontré d’où venait notre malheur.

http://www.youtube.com/watch?v=FJE6Fz1KbSE

Son parti, l’UPR (http://www.u-p-r.fr/)  interdit d’antenne n’est-elle pas une garantie de sincérité ? Tous ceux qui ont défilé dans la rue le 13 et le 24 mars avec Frigide Barjot (http://frigidebarjot.com/) et bien d’autres, se doivent de passer maintenant au stade supérieur : transformer l’essai politiquement.

Manif-pour-tous-anti-mariage-gay_

Ce n’est qu’en refusant cette Europe dictatoriale, car aux mains des corporations apatrides, que les Français pourront offrir à leurs enfants un père et une mère.

http://www.dailymotion.com/video/xvedgi_l-europe-la-mise-en-place-d-une-dictature-francois-asselineau-annecy-22-septembre-2012_news?start=24

Le monde entier les applaudira comme il l’a déjà fait quand ils décidèrent de ne pas attaquer l’Irak ! Le rayonnement de la France reviendra ; sinon il disparaitra et sera remplacé par la honte et la misère. Ou ce qu’Aldous Huxley appelait d’une manière trompeuse  » le  Meilleur des Mondes ». Un monde que déjà son frère, Julian Huxley, premier président de l’UNESCO, nous préparait. Car ne voit-on pas déjà, de nombreux pays du tiers-monde, obligés d’accepter des préceptes moraux révoltants de cette élite mondialiste, pour simplement pouvoir bénéficier d’une subvention afin de ne pas mourir de faim ? Contre ce chantage déshonorant,  la France doit se lever et se montrer être un phare comme elle a su l’être en des temps antérieurs. Et les Français, chrétiens, musulmans, juifs ou autres être des veilleurs !

 Tour Eiffel

.

gif pyramide et oeil gif

Publicités

« La chienlit mondialiste laissez-fairiste ! »

L’expression vient de Maurice Allais ! Elle est citée dans son livre « La mondialisation, la destruction des emplois et de la croissance » Editions Clément Juglar, Paris 1999 (page 217).

Depuis 1974, la domination intolérante de la secte libre-échangiste n’a cessé de s’exercer. Ainsi et par exemple depuis le 11 septembre 2002, notre prix Nobel d’économie français, n’a pu publier aucun article dans Le Figaro. Ce qui ne l’empêcha pas  le 10 octobre 2010, pour évoquer son décès ayant eu lieu la veille, d’affirmer benoîtement qu’il collaborait « dans de nombreux journaux, à commencer par Le Figaro. » Cette  hypocrisie se remarquait aussi dans les médias audiovisuels. On évitait de le convier sur les plateaux de TV alors qu’il était l’un des seuls à annoncer il y a plus de 10 ans, qu’une crise majeure accompagnée d’un chômage incontrôlé allait bientôt se produire. Il dénonçait pourtant déjà les origines de la crise, de ce que sont progressivement devenues les banques actuelles, le rôle véritablement dangereux des traders et pourquoi certaines vérités ne sont pas dites à leur sujet. Pourquoi donc les grands médias en France autorisent-ils certains experts et pas d’autres ? Qui détient le pouvoir de décision de nous laisser écouter soit des ignorants soit des trompeurs ?  Dans nos pays occidentaux, le grand capital apatride verrouille d’une main de fer non seulement les medias mais aussi l’opinion et les élections. Cette évolution s’est produite sous l’influence de plus en plus dominante des sociétés multinationales. Elles exercent en fait un pouvoir politique exorbitant.

Première constatation, les crises économiques résultent toujours d’excès de crédits. (voir à ce sujet le Français Clément Juglar 1829-1905). Les excès de crédits immobiliers aux USA ne sont-ils pas en effet à l’origine de la crise que nous traversons ? Et le surendettement des Etats ne contribue-t-il pas à la prolonger ?  Si on avait pleinement compris Juglar mais aussi l’Américain Irving Fisher, la situation d’aujourd’hui serait tout autre. Car actuellement, l’économie mondiale tout entière repose sur de gigantesques pyramides de dettes prenant appui les unes sur les autres. Le monde est devenu un vaste casino !

Les multinationales et la finance mondiale ont un seul objectif : maximiser leurs profits et leur puissance. Leur stratégie s’étendant à la planète entière, elles ont impérativement besoin de 3 libertés :

1/ Liberté totale de transférer leurs capitaux, leurs bénéficies et leurs entreprises d’un pays à l’autre en fonction de leurs intérêts.

2/ Liberté totale d’écouler partout leurs produits sans aucune entrave ni droit de douane.

3/ Liberté totale d’importer de la main d’œuvre étrangère dans n’importe quel pays. En effet, lorsqu’elle est massive, l’immigration crée un chômage permanent qui casse les revendications et fait baisser les salaires. En outre, un métissage généralisé des populations et la vente de produits standardisés uniformisent les comportements à l’échelle mondiale.

Ce superbe raisonnement oublie que le niveau de vie de chacun ne dépend pas que des prix mais aussi de son revenu. Si les prix baissent de 10% mais les revenus de 20% ou même disparaissent par suite du chômage, quel est l’avantage pour ces gens là ? Les importations massives de produits étrangers bon marché détruisent des pans entiers de la production nationale. Et l’arrivée ininterrompue de nouveaux immigrés ne peut qu’accentuer le chômage, les baisses de salaire et les prélèvements fiscaux et sociaux croissants pour justement aider cette immigration.

La doctrine libre-échangiste repose sur la comparaison entre les prix nationaux et les prix étrangers. Jusqu’en 1914 l’étalon-or assurait une grande stabilité des taux de change. Donc de la vérité des prix. Mais depuis l’abandon de l’or, les prix de nombreux pays sont artificiellement abaissés par des dépréciations monétaires. Par exemple, les exportations des USA et de la Chine sont dopées par des baisses soigneusement entretenues du dollar et du yuan.

Ce sont les universités américaines, financées par fonds privées, qui se mirent au début à ne plus enseigner que les théories libre-échangistes. Les européennes durent s’y soumettre. Pendant ce temps, les organisations internationales : FMI, GATT, OMC, OCDE… furent créées pour chapeauter l’organisation de la planète dans cet esprit. Et dans  chaque nation, les partis agréés par le grand capital apatride devaient tout faire pour ouvrir les frontières, casser les mouvements politiques d’inspiration nationale en leur interdisant les médias, en les discréditant par tous les moyens. Et comme du temps des romains, pour calmer les perdants de la mondialisation, on  distribue au peuple subventions, allocations et jeux de cirque :  foot, TV, loterie, bagnoles, jeux….. Et pour entretenir l’illusion que c’est le peuple qui décide, pour simuler la démocratie, la gauche et la droite multiplient les élections et les affrontements mais uniquement sur des questions qui n’intéressent pas le grand capital apatride !  Dans le monde actuel, le véritable pouvoir se situe bien au-delà des marionnettes de la politique spectacle qui ne passionne que les gogos.

L’accession du dollar au cœur du SMI (Système Monétaire International)  procure aux USA d’énormes avantages mais pénalise lourdement les autres pays. Le dollar comme monnaie internationale a pour effet de financer les déficits américains par la communauté internationale. Cela enrichit le pays le plus riche aux dépends des plus pauvres. Et le système des changes flottants permet et génère une spéculation gigantesque sur les changes particulièrement nocive !

La mondialisation de l’économie est très profitable pour quelques groupes privilégiés. Mais les intérêts de ces groupes ne sauraient s’identifier avec ceux de l’humanité toute entière. En ce qui concerne la France, les résultats sont déjà catastrophiques. Et c’est bien la politique de libre-échange mondialiste poursuivie par l’organisation de Bruxelles qui a entraîné à partir de 1974, la destruction de nos emplois, de notre industrie, de notre agriculture et de notre croissance. Sans elle, le PIB réel par habitant serait aujourd’hui au moins 30% plus élevé qu’il ne l’est actuellement !

En 1968, les étudiants à Paris défilaient en scandant « il est interdit d’interdire ». C’est exactement le slogan du libéralisme sauvage ! Entre l’excès de réglementation et la déréglementation totale, il est nécessaire de trouver un optimum.

In medio stat virtus.

.

gif ville la nuit pluie gif