Résultat d’un sondage sur les pays entre eux

Ce sondage sur la perception, bonne ou mauvaise, qu’ont 22 pays  principaux entre eux, a été effectué auprès de 24 000 citoyens de ces nationalités, du 6 décembre 2011 au 7 février 2012.

http://www.globescan.com/images/images/pressreleases/bbc2012_country_ratings/2012_bbc_country%20rating%20final%20080512.pdf

Les pays qui bénéficient de la meilleure côte sont sans surprise dans l’ordre décroissant : Le Japon, l’Allemagne, le Canada, la Grande Bretagne, la Chine puis la France. Elle se positionne ex-æquo avec l’Europe et les USA. A l’inverse, l’Iran est bonne dernière, suivie du Pakistan, de la Corée du nord, d’Israël et de la Russie.

N’est-il pas étonnant de voir qu’Israël, malgré les campagnes favorables dont elle fait l’objet, soit placée à côté de la Corée du nord qui se fait à longueur de temps critiquer vertement par les médias ? Ceux-ci préfèrent mettre en valeur cette minuscule colonie de 7 millions d’habitants plutôt que de  parler des deux mastodontes que sont la Chine et l’Inde.  A croire qu’il  existe une réelle affinité journalistique avec cet état lilliputien.

Le tableau démontrant les opinions des 22 pays par rapport à Israël, met aussi en évidence le matraquage dont les Américains moyens continuent d’ être bercés, grâce à des réseaux tels que l’AIPAC !

Sans doute n’ont-ils toujours pas saisis pourquoi leurs grand-parents sont allés se faire tuer en Europe durant la 1ère guerre mondiale !  Voir l’article ci-dessous :

https://effondrements.wordpress.com/2012/05/19/leffarante-histoire-du-sionisme

La France, qui a malheureusement vue 10% de ses citoyens juifs souffrir des réactions allemandes, après leur  boycottage par la finance internationale juive,  se trouve n’avoir que 20% d’opinion favorable à leur égard. Le CRIF doit s’en mordre les doigts.  Pendant ce temps, La SNCF  dut signer, mercredi dernier à Jérusalem avec le mémorial Yad Vashem, une convention, pour favoriser l’étude des conditions de déportation de 76.000 Juifs de France durant la Shoah. Et cela 70 ans après la seconde guerre mondiale. On ne nous dit pas ce que cela va encore coûter aux voyageurs français.

http://www.juif.org/antisemitisme-juif/172732,jerusalem-la-sncf-signe-une-convention-avec-yad-vashem-sur-l-etude.php

En Allemagne, on note sans surprise, que 69% des opinions ont une perception défavorable d’ Israël.  Et Thilo Sarrazin, ancien membre du directoire de la banque centrale d’Allemagne, qui avait fait scandale il y a deux ans en raison de son livre sur la  place des musulmans en Allemagne,  publie cette semaine un nouvel ouvrage qui a déchaîné à nouveau la polémique. Il s’est attaqué à l’euro et …  à la shoah. Il accuse  son pays d’être l’otage de la zone euro et la victime d’un « chantage à l’Holocauste » le contraignant à financer les errements budgétaires de ses partenaires.   D’après lui, on forcerait l’Allemagne à accepter les principes d' »euro-bonds », des emprunts communautaires européens, et de mutualisation des dettes pour prix de son passé nazi.

Thilo Sarrazin écrit encore : « La Grèce, le Portugal, l’Italie, l’Espagne et tous les pays de l’Europe du Sud devraient être contents de pouvoir bénéficier de l’euro et de pouvoir dépenser des euros. Mais ces euros devraient être mérités, et non reçus en cadeau ou en prêt des pays du Nord, quel que soit le canal indirect employé. Les mouvements de fonds publics qui ne se limitent pas aux fonds structurels européens entament ce principe : ils créent un fossé entre ceux qui les octroient et ceux qui les prennent, et ils alimentent le ressentiment et les réticences entre les nations. Si un pays ne peut pas ou ne veut pas vivre avec la discipline requise par la monnaie unique, il doit être libre de pouvoir retourner à sa monnaie nationale dès qu’il en ressent le désir. »

Voilà qui est bien dit, mais qui ne doit pas plaire aux tenants d’un gouvernement mondial ! Avec comme capitale Jérusalem !

Publicités