1er juillet : obligation dingue de l’éthylotest ou voitures dingues pour freiner son indignation :

.

A partir du 1er juillet, il sera obligatoire d’avoir un éthylotest dans sa voiture en France.

Cette obligation résulte d’un décret publié le 1er mars au Journal Officiel. C’est un décret d’application de la loi du 13 juin 2003 qui ratifiait l’ordonnance du 24 septembre 2000 qui abrogeait l’article 6 de la loi du 9 juillet 1970 qui avait institué l’obligation d’avoir un alcootest dans sa voiture.

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000025417826&dateTexte=&categorieLien=id

Pourquoi ce qui traînait depuis 1970 sans jamais se concrétiser a pris subitement force de loi ? Parce qu’une association créée en juin 2011 « I-Tests » a réussi en 8 mois, à faire aboutir par le gouvernement Fillon, ce qui traînait depuis plus de 40 ans. Une belle efficacité, que l’on doit au président de cette association, qui est un salarié du principal fabricant d’éthylotests (90% du marché). Bref, c’est la société Contralco, sous couvert d’une association bidon, qui a obtenu l’ouverture de ce marché captif de près de 36 millions d’automobilistes et de 1 à 2 millions de deux-roues. Et un marché durable… Car l’éthylotest se périme au bout de deux ans et est très sensible à la chaleur. Bien entendu le décret comporte une obligation de norme NF pour les éthylotests… norme que cette entreprise est la seule à avoir, avec son principal concurrent, le sud-africain Red-Line Products. Un marché juteux, 100 % garanti, qui va rapporter des millions….

 

Association I-tests, la liste des membres :

.

Liste des adhérents, membres actifs et suppléants :

 

Et nous, on vient nous dire que c’est pour notre sécurité ?

Et que si l’éthylotest venait à manquer dans notre boîte à gants, ce serait tellement grave qu’on devrait payer une amende ? Autant alors  en prendre un électronique. Le contribuable continue à être vu comme une vache à lait. Déjà les bénéfices colossaux que raflent les grandes entreprises qui installent et entretiennent les radars (plus de 200 millions d’euros par an) nous l’avaient prouvée. Année après année, les pouvoirs publics tirent un peu plus sur la corde, en se disant que ça va passer, que les Français ne vont rien dire… On a eu ainsi depuis 2003, les radars vitesse, les radars feu rouges, les radars tronçons, les radars discriminants, les radars « zones de chantier », les radars mobiles embarqués dans des véhicules en mouvement, le gilet jaune et le triangle etc… Ces entreprises sont devenues tellement puissantes que, désormais, elles ne se cachent même plus pour faire leurs magouilles : le fameux lobbyiste qui vient d’obtenir ce marché de dingue, avant de se lancer dans le business de l’éthylotest, dirigeait une société de radars ! C’est même lui qui a vendu les premiers radars feu-rouges au gouvernement ! D’autre part, si le radar traditionnel ne fait que flasher les voitures en infraction, le radar tronçon par contre, lit les plaques minéralogiques de chaque voiture passant devant lui. Il les enregistre et note également l’heure de passage des véhicules ! Nous vivons dans un monde de plus en plus orwellien !

.

.

Il nous reste encore la possibilité de rêver de voitures dingues, pour freiner notre indignation :

Il y a celles qui savent se cabrer : http://www.dailymotion.com/video/x2exah_voiture-de-dingue_sport

Celles qui essayent d’échapper aux gendarmes  : http://www.dailymotion.com/video/xbzqfv_un-bon-deli-de-fuite_sport

Puis celles qui ont un look d’enfer :  Voitures de dingues (cliquer sur la partie rouge)

voiture dent

.

 

 

 

 

 

 

 

.

.

tortue et chat paresseux

Publicités