Les incroyables apparitions de Fatima en 1917 :

   .

A Fatima (petite ville portugaise de 2 500 habitants située à 130 km au nord de Lisbonne), d’incroyables événements se passèrent :

Témoins privilégiés, 3 enfants gardiens d’un petit troupeau,  qui le 13 mai 1917 verront la Vierge : Lucie 10 ans, son cousin Francisco 9 ans et sa sœur Jacinta 7 ans : Mais auparavant, au cours de l’année 1915, Lucie avait aperçu dans la nature comme « une statue de neige de forme humaine ». Au printemps 1916, les 3 enfants revirent le même personnage qui leur dit: « Ne craignez rien ! Je suis l’Ange de la Paix. Priez avec moi ! »  Et s’agenouillant, l’ange baissa la tête et leur enseigna une prière: « Mon Dieu, je crois, j’adore, j’espère et je vous aime. Je Vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n’adorent pas, qui n’espèrent pas, qui ne vous aiment pas ». A la troisième apparition il se présenta comme l’ange du Portugal. A la dernière, celle-ci s’accompagna d’une théophanie eucharistique suivie d’une communion miraculeuse. Le 13 mai 1917, la Vierge Marie se montra à ces 3 enfants puis leur fixa un rendez-vous pour le 13 du mois suivant, leur demandant de réciter le chapelet tous les jours pour obtenir la paix dans le monde et la fin de la guerre. Le 13 juin, 60 curieux entourèrent les enfants. La Vierge annonça à Lucie « J’emmènerai bientôt Francisco et Jacinta au ciel, mais toi tu resteras encore ici quelque temps, Jésus veut se servir de toi pour me faire connaître et aimer. » Le 13 juillet, les spectateurs furent 4 000 ; aux enfants qui le lui demandaient, Marie promit un grand miracle « dans 3 mois », pour que tout le monde puisse croire. Elle leur confia un secret qui ne sera dévoilé qu’en 1942, pour les deux premières parties, et en 2000 pour la troisième partie du secret par le Vatican. Le 10 août, l’administrateur du canton, Arthur d’Oliveira Santos, connu pour son anticléricalisme,  demanda à voir les « voyants » et les interrogea sans succès. Le 13 août, il fit enfermer Lucie et ses deux cousins pour trouble à l’ordre public. Il souhaitait connaître les secrets révélés aux enfants et alla  jusqu’à les menacer de mort mais en vain. Il y avait pourtant 18 000 personnes au rendez-vous du 13. Malgré l’absence des enfants, ils assistèrent à quelques phénomènes déjà vus lors des précédentes apparitions. Le dimanche 19 août, alors que les enfants faisaient paître leurs troupeaux, la Vierge leur confirma le futur miracle afin que tous croient. Le 13 septembre, 30 000 fidèles se prosternèrent durant cette cinquième apparition qui annonça pour le mois suivant, la « venue du Seigneur, de Notre-Dame du Carmel et de saint Joseph avec l’Enfant-Jésus ». Le 13 octobre 1917, soit 33 ans, jour pour jour, après la vision de Leon XIII, fut pour Fatima la journée décisive. C’était le jour annoncé à Lucie, Jacinta et François, par la Dame qu’ils étaient les seuls à voir, que non seulement un miracle allait avoir lieu mais qu’elle allait dévoiler qui elle était et ce qu’elle voulait.  RAPPEL : Le 13 octobre 1884, LEON XIII qui venait de célébrer la Sainte Messe dans la chapelle vaticane, resta alors immobile pendant 10 minutes.

Puis, il se précipita vers ses bureaux, livide, pour composer aussitôt une prière à saint Michel Archange, avec instruction qu’elle soit récitée partout après chaque Messe basse. Plus tard, le Pape donnera son témoignage racontant (en résumé) qu’il entendit satan et Jésus avant d’avoir une vision terrifiante de l’enfer : « j’ai vu la terre comme enveloppée de ténèbres et d’un abîme, j’ai vu sortir légion de démons qui se répandaient sur le monde pour détruire les œuvres de l’Eglise et s’attaquer à l’Eglise elle-même que je vis réduite à l’extrémité. Alors, saint Michel apparut et refoula les mauvais esprits dans l’abîme. Puis, j’ai vu saint Michel Archange intervenir non à ce moment, mais bien plus tard, quand les personnes multiplieraient leurs prières ferventes envers l’Archange. »

Le matin même du 13 octobre, le grand journal libre penseur de Lisbonne, « O Seculo », publiait sous la signature de son rédacteur en chef, Avelino d’Almeida, un article ironique sur les apparitions de Fatima, où il ne voyait que superstition et supercherie, tout en reconnaissant que le clergé y gardait une attitude correcte : correcte « au moins en apparence », ajoutait-il malicieusement !

.

Mais aucune de ces manœuvres d’intimidation et de moquerie n’eut de prise sur la foule :

Dès la veille, toutes les routes, tous les chemins de Fatima étaient déjà encombrés de voitures, de bicyclettes et d’une foule immense de pèlerins qui allaient passer la nuit dehors, sur le lieu d’apparitions, et qui marchaient en récitant le chapelet et en chantant des cantiques. La journée du samedi 13 octobre commençait pourtant mal : le temps était pluvieux, triste et froid. Mais cela n’arrêta nullement la foule qui affluait de partout. Il n’y manquait même pas les représentants des grands journaux et leurs photographes. La pluie persistante avait transformé le lieu des apparitions, qui est un bas-fond (une sorte de vaste cuvette entourée de collines, formant un magnifique amphithéâtre naturel), en un vaste bourbier ; et les assistants, pèlerins ou curieux, étaient trempés jusqu’aux os et transis de froid.

Fatima umbrella

Un peu avant midi, on estimait la foule entre 70 000 et 100 000 personnes. Enfin, Lucie cria au peuple : « Il faut fermer les parapluies ». Le peuple obéit, et sous une pluie battante, on récita le chapelet. Puis Lucie eut un léger sursaut et s’écria : « Voilà l’éclair ! ». Et levant la main, elle ajouta : « La voilà qui vient ! La voyez-vous ?… ». A la fin de l’apparition sur un chêne-vert, la Sainte-Vierge ouvrit les mains, dont l’éclat se projeta vers le soleil. Instinctivement, Lucie s’écria : « Oh ! regardez le soleil ! » A l’exclamation de l’enfant, tout le monde leva la tête pour voir ce qui se passait.     .

C’est alors qu’une foule innombrable pu contempler à loisir, pendant une douzaine de minutes, un spectacle grandiose, stupéfiant et vraiment unique au monde !

Tout à coup, les nuages se déchirèrent largement, laissant voir une grande surface du ciel bleu. Et dans ce vaste espace sans nuage, le soleil apparut au zénith, mais avec un aspect étrange ! Aucun nuage ne le voilait, et cependant, tout en étant brillant, il n’éblouissait pas et on put le fixer à volonté ! Tout le monde contempla avec stupeur cette sorte d’éclipse d’un nouveau genre. Soudain le soleil trembla, s’agita, fit des mouvements brusques pour finalement se mettre à tourner vertigineusement sur lui-même comme une roue de feu, lançant dans toutes les directions, comme un projecteur gigantesque, d’énormes faisceaux de lumière, tout à tour verts, rouges, bleus, violets, etc. ; il colorait de la façon la plus fantastique les nuages, les arbres, les rochers, le sol, les habits et les visages de cette foule immense qui s’étendait à perte de vue ! Et pendant que la foule haletante contemplait ce spectacle saisissant, les trois enfants voyaient apparaître à côté du soleil la Sainte Famille. Au bout de quatre minutes environ, le soleil s’arrêta. Un moment après, il reprit une deuxième fois son mouvement fantastique et sa danse féerique de lumière et de couleurs. De nouveau, au bout de quelques minutes, le soleil arrêta sa danse prodigieuse comme pour laisser reposer les spectateurs. Après une courte halte et pour la troisième fois, comme pour donner aux assistants le loisir de bien contrôler les faits, le soleil reprit, plus varié et plus coloré que jamais, son fantastique feu d’artifice, sans doute le plus grandiose et le plus pathétique que les hommes aient jamais pu contempler sur la terre. Et pendant l’inoubliable douzaine de minutes que dura ce spectacle unique et saisissant, cette foule innombrable était là en suspens, immobile, extatique, presque sans respirer, contemplant ce drame qui fut aperçu distinctement à plus de 40 kilomètres à la ronde : L’illustre poète portugais, Dr Alfonso Lopes Vieira, témoigna l’avoir vu à 10 lieues de Fatima, alors qu’il ne s’y attendait nullement. C’était le « grand miracle » promis qui se réalisait exactement au jour, à l’heure et à l’endroit désignés d’avance, et qui devait « obliger » les hommes à croire à la réalité des apparitions et à obéir au message que Notre-Dame du Rosaire leur apportait du ciel ! Mais ce fut la  chute vertigineuse du soleil qui fut le point culminant du grand prodige, le moment le plus pathétique et le plus divinement poignant, qui acheva de rapprocher complètement de Dieu toutes ces âmes, par un acte sincère de contrition et d’amour. En effet, au milieu de sa danse « effarante » de feu et de couleurs, telle une roue gigantesque qui à force de tourner se serait dévissée, voici que le soleil se détacha du firmament et, tombant de côté et d’autre, se précipita en zigzag sur la foule atterrée, irradiant une chaleur de plus en plus intense (témoignage du Dr Domingos Pinto Coelho : non seulement on voyait le soleil tomber du ciel, mais on sentait l’augmentation progressive de la chaleur avec l’approche du soleil, ce qui sécha vite les habits trempés des spectateurs), et donnant à tous les assistants l’impression nette de cette fin du monde prédite dans l’Evangile, où le soleil et les astres doivent se précipiter en désordre sur la terre ! FatimaAlors, de cette foule épouvantée, s’échappa soudain un cri formidable, une clameur intense, traduisant la terreur religieuse des âmes qui se préparent sérieusement à la mort, en confessant leur foi et en demandant à Dieu pardon pour leurs péchés. « Je crois en Dieu le Père Tout-Puissant » s’écrièrent les uns. « Je vous salue Marie ! », s’exclamèrent les autres. Et d’un seul mouvement, tombant à genoux sur ce sol transformé en un bourbier de terre glaise, les spectateurs récitèrent, d’une voix entrecoupée de sanglots, le plus sincère acte de contrition qui ne soit jamais sorti de leur cœur ! Enfin, s’arrêtant tout à coup dans sa chute vertigineuse, le soleil remonta à sa place en zigzaguant comme il en était descendu. Les gens se relevèrent visiblement soulagés et chantèrent ensemble le Credo ! Et alors que tout le monde était avant trempé jusqu’aux os, chacun eut la douce surprise de trouver ses habits absolument secs. Il y eut même une guérison d’une femme tuberculeuse, qui était restée de longues heures toute trempée.

.

Quelques témoignages du grand prodige :

Mgr l’Evêque de Leiria : « Ce phénomène, qu’aucun observatoire astronomique n’enregistra, et qui par conséquent n’était pas naturel, des personnes de toutes les conditions et de toutes les classes sociales le virent de leurs yeux… même des gens qui se trouvaient à des kilomètres de distance, ce qui détruit toute explication par illusion collective… ».

O Seculo (le grand journal libre-penseur de Lisbonne) : « … le soleil trembla ! Le soleil eut des mouvements brusques, jamais vus et en dehors de toutes les lois cosmiques ! Le soleil « se mit à danser » selon l’expression typique des paysans !… Il ne reste maintenant qu’une chose : c’est que les savants nous expliquent, du haut de leur compétence, la macabre danse solaire, qui, aujourd’hui à Fatima, a fait jaillir des « hosannas » de la poitrine des fidèles ; et qui, comme me l’affirment les gens dignes de foi, a laissé très impressionnés les libres-penseurs eux-mêmes, ainsi que d’autres personnes sans aucune préoccupation religieuse, qui étaient accourues sur cette lande désormais célèbre » (Avelino d’Almeida, rédacteur en chef du « Seculo »). Cet article, publié dans le « Seculo » du lundi 15 octobre, fit sensation dans tout le pays, et attira à son auteur les vifs reproches des libres-penseurs, qui ne lui pardonnaient pas d’avoir donné une telle publicité aux faits de Fatima, et de les avoir appuyés de son autorité.

Le Dr Almeida Garrett, professeur à la Faculté des Sciences de l’Université de Coïmbra, écrit : « … je le vis pareil à un disque aux contours nets, brillant mais non éblouissant. J’entendis des gens autour moi des gens qui le comparaient à un disque d’argent mat. La comparaison ne me parut pas exacte. Son aspect était d’une clarté nette et changeante. Il ne ressemblait nullement à la lune d’une belle nuit ; il n’en n’avait ni la couleur, ni les clairs-obscurs. On eût dit plutôt une roue lisse, découpée dans les valves argentées d’un coquillage….On ne pouvait pas le confondre non plus avec un soleil aperçu à travers le brouillard. De brouillard il n’y en avait pas trace, et par ailleurs, ce disque solaire n’était ni confus ni voilé d’aucune façon, mais brillait nettement dans son centre et dans sa circonférence… »

Photos d’époque :

.

Le secret de Fatima :

Ce fut le 13 juillet 1917, à la 3ème apparition, que la Sainte Vierge confia aux enfants un secret, avec défense de le révéler à personne. Cependant, lors du 25ème anniversaire des apparitions (1942), l’autorité religieuse a cru arrivé le moment de le manifester en partie, pour le bien des âmes. Le secret a trois parties distinctes, intimement connexes. Voici ce que Sœur Lucie écrivit à ce sujet, « avec la permission du ciel » :

a)      1ère partie du secret :

« Sacrifiez-vous pour les pécheurs et dites souvent, spécialement lorsque vous faites des sacrifices : O Jésus ! C’est par amour pour vous, pour la conversion des pécheurs, et en réparation des outrages faits au Cœur Immaculé de Marie », la Sainte Vierge ouvrit de nouveau les mains comme les mois précédents. Le faisceau de lumière projetée sembla pénétrer la terre, et nous vîmes comme une grande mer de feu, où se trouvaient plongés les démons et les âmes ressemblant à des braises transparentes et noires ou bronzées avec une forme humaine. Elles flottaient dans l’incendie, portées par les flammes qui sortaient de tous côtés – comme les étincelles dans les grandes incendies – sans poids ni équilibre, au milieu de cris et d’horribles hurlements de douleur et de désespoir, qui faisaient frémir et trembler d’épouvante ! Les démons se distinguaient par des formes horribles et répugnantes d’animaux épouvantables et inconnus, pareils à des tisons noirs embrasés et transparents ! ».  La Vierge : « Vous venez de voir l’enfer où vont aboutir les âmes des pauvres pécheurs ! Pour les sauver, le Seigneur veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé ! Si l’on fait ce que je vous dirai, beaucoup d’âmes se sauveront et il y aura la Paix ! »

b)      2ème partie du secret :

« La guerre (de 1914) va vers la fin. Mais si l’on ne cesse d’offenser le Seigneur, sous le règne de Pie XI commencera une autre pire ». Jacinta sembla avoir eu sous les yeux le tableau des malheurs à venir. Peu avant sa mort (février 1920), elle disait à la Supérieure de l’Orphelinat de Lisbonne : « Si les hommes ne changent pas de vie, le bon Dieu enverra au monde, à commencer par l’Espagne, un châtiment comme on n’en a jamais vu ! » Et elle parlait, ajouta la Supérieure, « de grands événements mondiaux qui auraient lieu vers 1940 ». Ce fut effectivement sous le Pontificat de Pie XI qu’eut lieu l’affreuse guerre espagnole qui fut à certains égards une guerre internationale et le prélude de la guerre mondiale. Sans parler des soldats morts sur les champs de bataille, les rouges d’Espagne égorgèrent cruellement 13 Evêques, 14 000 prêtres ou religieux et des centaines de milliers de chrétiens, martyrs de leur foi. La suite du secret continuait ainsi : « Lorsque vous verrez une nuit éclairée par une lumière inconnue, sachez que c’est le grand signe que Dieu vous donne, indiquant qu’Il va punir le monde de ses crimes, au moyen de la guerre, de la famine et des persécutions contre l’Eglise et contre le Saint-Père… Pour empêcher cela, je viendrai demander la Consécration de la Russie à mon Cœur Immaculé, ainsi que la communion réparatrice des premiers samedis du mois. Si l’on écoute ma demande, la Russie se convertira et l’on aura la Paix. Sinon, elle répandra ses erreurs dans le monde, provoquant des guerres et des persécutions contre l’Eglise. Beaucoup de gens seront martyrisés, le Saint-Père aura beaucoup à souffrir ; plusieurs nations seront anéanties… » (Cette lumière inconnue avait aussi été annoncée par Marie-July Jahenny 1850-1941 : « Quand vous verrez l’Aurore Boréale apparaître, sachez que ce sera le signe d’une guerre prochaine. »)

c)      3ème partie du secret (dévoilée en 2000, lors de la béatification de Jacinta et François) :

« Ensuite nous avons vu sur le côté gauche de Notre-Dame, un peu plus en hauteur, un Ange avec une épée de feu dans la main gauche ; elle scintillait et émettait des flammes qui, semblait-il, devaient incendier le monde ; mais elles s’éteignaient au contact de la splendeur qui émanait de la main droite de Notre-Dame en direction de lui ; l’Ange, indiquant la terre avec sa main droite, dit d’une voix forte : Pénitence ! Et nous vîmes dans une lumière immense qui est Dieu :  Quelque chose de semblable à la manière dont se voient les personnes dans un miroir, un Evêque vêtu de Blanc,  nous avons eu le pressentiment que c’était le Pape. Divers autres Evêques, Prêtres, religieux et religieuses montaient sur une montagne escarpée, au sommet de laquelle il y avait une grande Croix en troncs bruts. Avant d’y arriver, le Saint-Père traversa une grande ville à moitié en ruine et, à moitié tremblant, d’un pas vacillant, affligé de souffrance et de peine, il priait pour les âmes des cadavres qu’il trouvait sur son chemin ; parvenu au sommet de la montagne, prosterné à genoux au pied de la grande Croix, il fut tué par un groupe de soldats qui tirèrent plusieurs coups avec une arme à feu et des flèches ; et de la même manière moururent les uns après les autres les Evêques, les Prêtres, les religieux et religieuses et divers laïcs, hommes et femmes de classes et de catégories sociales différentes. Sous les deux bras de la Croix, il y avait deux Anges, chacun avec un arrosoir de cristal à la main, dans lequel ils recueillaient le sang des Martyrs et avec lequel ils irriguaient les âmes qui s’approchaient de Dieu… Mais finalement, mon Cœur Immaculé triomphera. Le Saint Père me consacrera la Russie, qui se convertira et un temps de paix sera donné au monde…Au Portugal se conservera toujours le dogme de la Foi… Et je reviendrai encore ici, de la même manière une septième foi… »

.

La lumière inconnue :

La nuit des 25-26 janvier 1938 : les lumières célestes prédites à Fatima le 13 juillet 1917 se sont manifestées à la grandeur de l’Europe et de l’Amérique du Nord. Tous s’étonnaient d’un pareil spectacle que les scientistes identifièrent comme « des aurores boréales d’une magnitude exceptionnelle ». De son couvent de Tuy en Espagne, Lucie aussi s’émerveilla et a transmis une lettre à l’Evêque de Leiria, le 8 août 1941, dans laquelle elle mentionnait : « Votre Excellence n’ignore pas qu’il y a quelques années, Dieu s’est manifesté par un signe du ciel, désigné habituellement par les astronomes sous le nom d’aurore boréale. Si l’on étudie bien la question, on s’apercevra qu’étant donné la forme sous laquelle ce signe est apparu, il ne s’agissait pas et il ne pouvait s’agir d’une aurore de ce genre : quoiqu’il en soit, il a plu à Dieu de me faire comprendre de cette manière que le poids de Sa Justice était sur le point de s’appesantir sur les nations coupables, et de m’inciter ainsi à demander avec insistance la Communion réparatrice des premiers samedis et la consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie ».  Le Pape Pie XI avait aussi prédit qu’un grand signe serait suivi d’horribles persécutions. Pas plus que quelques mois plus tard, l’armée d’Hitler entrait en Autriche et l’annexait à l’Allemagne. La terrible agression hitlérienne commençait et bientôt la deuxième guerre mondiale débutait avec l’invasion de la Pologne le premier septembre 1939.

.

Témoignages par rapport à ce signe :

Le journal le Nouvelliste de Lyon, écrivait le 26 janvier 1938 : … Une aurore boréale d’une ampleur exceptionnelle a sillonné hier le ciel de l’Europe occidentale ; elle a révolutionné nombre de départements, où l’on a cru tout d’abord à un gigantesque incendie. Dans toute la région des Alpes, la population a été fort intriguée par cet étrange spectacle. Le ciel était embrasé comme un immense foyer mouvant provoquant une lueur rouge très vive. Le bord du foyer était blanc comme si le soleil allait se lever… Après 21 heures, le phénomène est allé en décroissant. La clarté était si vive à Briançon que les postiers ont travaillé sans lumière artificielle. Un certain affolement a régné dans quelques communes de la montagne. En Italie, le Corriere della Sera, signalait : … La nuit dernière, de 21h à 23h, on a pu admirer à Rome, dans le ciel resplendissant, une magnifique aurore boréale de couleur rouge…     Le Soir, de Bruxelles, dans ses colonnes du 27/01/1938, écrit : … Le météore occupait toute la constellation de la Grande Ourse, en longues bandes d’une luminosité très intense, d’un rouge foncé. Les bandes du centre paraissaient un peu plus orangées et elles se dirigeaient nettement du nord au sud. Le phénomène s’atténua pour se déplacer vers le nord, tandis que les lueurs se dissipaient en un brouillard rougeâtre. Vers l’ouest, entre les deux constellations du Cygne et d’Andromède, notre observateur remarqua également l’apparition d’un phénomène semblable. Seulement les lueurs s’étendaient sous forme de nappes d’un rouge sombre, pareilles aux flammes d’un incendie… A Londres, le Times du 26/01/1938, sous la signature de son correspondant à Lisbonne, publiait : … L’aurore boréale a été observée dans tout le pays pendant plus de deux heures et demie. Un semblable météore lumineux n’avait pas été vu au Portugal depuis cinquante ans… Les gens simples ont interprété le phénomène comme un signe surnaturel et ils en ont conçu de vives alarmes. La Libre Belgique du 27/01/1938, recevait de son informateur en Norvège, où les aurores boréales sont fréquentes, les lignes suivantes : … Jamais on n’en avait vu d’aussi intenses, à tel point que la ville de Riukanfoss, dans le département de Tellemarken, a été éclairée pendant plusieurs heures, comme en plein jour. Mme Gabrielle Camille Flammarion écrit dans l’Illustration du 5 février 1938 : Une aurore boréale d’une grandiose beauté a été visible en France, dans presque tous les pays d’Europe, jusqu’au Portugal, ainsi que dans le nord de l’Italie. Elle a été d’une intensité exceptionnelle. C’est une aurore nocturne, étrange, dont la lumière vient du septentrion, et comme on n’en avait pas vu depuis très, très longtemps… Quand le soleil a reparu, au jour, nous l’avons ausculté. Il n’y avait rien d’anormal, en apparence, à sa surface. Mr Dufay, directeur de l’Observatoire de St-Genis-Laval, dans le Nouvelliste de Lyon précise : Le spectacle dont nous venons d’être témoins est curieux. Il s’agit d’une aurore boréale à haute altitude, phénomène fort rare sous nos latitudes, particularisée cette fois par la lumière rouge provoquée par des raies d’émission d’oxygène et d’azote d’une composition spectrale particulière. Les aurores boréales sont en corrélation avec une tache qui passe à certaines époques au méridien centre du soleil. Ces phénomènes visibles dans le ciel ont lieu normalement 48h après le passage de la tache. Or les études que nous avons faites sur le soleil, au cours de ces derniers jours nous permettent d’affirmer qu’aucune ombre n’est passée sur l’astre central. Cette constatation rend le phénomène plus curieux encore, puisque les causes de l’aurore boréale que nous venons de constater ne subsistent pas. L’explication aurore boréale est loin de faire l’unanimité des savants : Les aurores boréales ont pour particularité de se produire au pôle, ou dans les environs immédiats du pôle. Pas au Maroc ou en Grèce, ni même en France ! Partout on a été vivement frappé par la phase durant laquelle le phénomène évoquait, par sa vive couleur rouge, la lueur d’un gigantesque incendie. Les régions du monde, où la lueur fut visible, correspondent de façon remarquable à la zone de la chrétienté qui allait être embrasée par la 2e guerre mondiale ». Concluons avec Albert Marty dans Alerte au Monde : « … Le signe est du 25 janvier 1938. Un mois et demi plus tard, les troupes allemandes entraient à Vienne. L’Anschluss était accompli. Hitler s’engageait sur le chemin de la guerre. Ce fut ensuite la Tchécoslovaquie, l’attaque contre la Pologne, l’intervention de l’Angleterre et de la France… ».

.  .

L’après Fatima :

Francisco et Jacinta furent atteints de la grippe espagnole et moururent respectivement en 1919 et 1920. Quand à Lucie, elle décèda le 13 février 2005, à l’âge de 97 ans. Fátima est aujourd’hui un centre mondial de pèlerinages très connu. La ville compte 10 000 habitants, et chaque année 4 millions de pèlerins et touristes se rendent à Fátima, ce qui en fait le quatrième lieu de pèlerinage catholique du monde (après Notre Dame de Guadalupe au Mexique, le Vatican et Lourdes).

 

En 1950, les 30 et 31 octobre,et le 1er novembre, puis le 11 novembre, à 16 heures, le pape Pie XII, dans les jardins du Vatican, voit le soleil « danser », d’une manière qui rappelle le fameux miracle du 13 octobre 1917. Le 13 mai 1981, Mehmet Ali Ağca, membre de l’organisation nationaliste turque des «Loups gris », tenta d’assassiner le pape Jean Paul II sur la place Saint Pierre à Rome. Le pape fut touché trois fois et perdit une grande partie de son sang avant d’être hospitalisé. Mehmet Ali Ağca fut interpellé sur-place et plus tard condamné à la prison à perpétuité. Selon les résultats de l’enquête menée par une commission parlementaire italienne, il s’agissait d’un complot ourdi par plusieurs États du bloc communiste. Mais pour le Monde diplomatique le groupe des Loups gris, dont faisait partie Mehmet Ali Ağca, aurait été manipulé » par Gladio, réseau « stay behind » de l’OTAN. L’objectif de l’assassinat aurait été de poursuivre la stratégie de la tension en Italie, dans la continuité de l’attentat de la gare de Bologne en 1980. Jean Paul II, fut convaincu que la Vierge de Fatima lui avait sauvé la vie. Il lui  offrit la balle qui l’avait grièvement blessé, et qui est aujourd’hui enchâssée dans sa couronne.

Le 27 Décembre 1983, le Pape Jean Paul II rencontrait son agresseur en prison :
https://www.youtube.com/watch?v=nVZ_jN7PUVQ

Et quand le pape Benoit XVI alla en pèlerinage à Fatima en 2010, c’est 500 000 pélerins qui y furent présents .

.

A noter qu’en 2007, Pedro Régis avait confirmé que le soleil perdrait sa luminosité et se déplacerait devant nos yeux !

.

ange gif

107 commentaires sur “Les incroyables apparitions de Fatima en 1917 :

  1. Antoine dit :


    Le 20 mai 2017, Rome marchait pour la vie. Des dizaines de milliers de marcheurs venant d’une vingtaine de pays, tenaient à montrer qu’ils étaient pour la vie dès la conception jusqu’à la fin naturelle. La Présidente de la Marche et organisatrice Virginia Nunziante, rappela qu’il y avait en Europe plus de 7800 avortements par jour et que l’une des voyantes de Fatima, Sœur Lucie, dans une lettre adressée dans les années 80 au cardinale Caffara avait écrit « que la bataille finale entre Dieu et le diable, aura lieu sur le thème de la vie et de la famille ». Nous voulons relever ce défi en sachant que, avec l’aide de Dieu La vie va toujours gagner contre la mort.


    Lors du « Rome Life Forum », organisé la veille, le jeudi et vendredi au pied du Vatican, le cardinal Caffara avait lui aussi repris ces paroles sur la famille. Le cardinal Burke, quant à lui, avait demandé que le pape, en union avec tous les évêques du monde, consacre la Russie au Cœur immaculé de Marie, en la nommant cette fois-ci expressément. Etait également présent Mgr Athanasius Schneider, évêque auxiliaire d’Astana au Kazakhstan, qui témoigna devant les assistants de son émotion d’avoir pu assister le 13 mai dernier, en la cathédrale Notre-Dame de Fatima d’Astana, à la consécration explicite de la Russie au Cœur immaculé de Marie par tous les évêques catholiques de la région, y compris de Russie elle-même.
    http://www.tldm.org/news34/cardinal-burke-calls-for-consecration-of-russia-to-immaculate-heart-of-mary.htm


    Le 26 et 27 mai avait lieu aussi le 2nd forum de « ONE OF US » à Budapest.
    http://www.undenous.fr/category/presse/
    600 personnes composées de responsables politiques européens et nationaux, des personnalités associatives, experts de la santé et de l’éthique, étaient rassemblées autour du thème «Protéger la vie : le cœur du nouveau débat culturel» sous le haut-patronage du premier ministre Hongrois, Viktor Orbán et de la ministre de la famille, Katalin Novák. C’est Bence Rétvari, ministre Hongrois des capacités humaines qui ouvrit le forum : « Je suis heureux que ONE OF US ait choisi notre ville pour y tenir son forum. Nous les Hongrois, nous sommes fiers que Budapest soit la capitale des familles… La défense de la vie est une des valeurs les plus importantes en Europe, nous l’avons inscrite dans la constitution hongroise en mettant en place une déclaration fondamentale qui sacralise la dignité humaine. Pour les enjeux de la vie, vous pourrez toujours compter sur la Hongrie ! ».

  2. Patrick dit :

    « Combien de fois ai-je prévenu et averti que Satan entrerait dans les plus hautes sphères de la hiérarchie de Rome. Le Troisième Secret, mon enfant, c’est que Satan entrera dans l’Eglise de mon Fils. » Notre-Dame des Roses, le 13 mai 1978

    « Nous devons admettre, avec réalisme et des sentiments de profonde douleur, que aujourd’hui les Chrétiens en grande mesure se sentent perdus, dans la confusion, la perplexité et même la déception ; des idées opposées à la vérité qui a été révélée et toujours enseignée, sont en train de se répandre en abondance dans le public ; des hérésies au sens propre et intégral du mot, ont été diffusées dans le domaine du dogme et de la morale, créant doutes, confusions et rébellion ; la liturgie a été manipulée ; immergés dans un relativisme intellectuel et moral, et par conséquent dans la permissivité, les Chrétiens sont tentés par l’athéisme, l’agnosticisme, un éclairage vaguement moral et par un Christianisme dépourvu de dogmes définis ou de moralité objective. » Jean Paul II (L’Osservatore Romano, 7 février 1981)

    « Le Troisième Secret n’a rien à voir avec Gorbachev. La Sainte Vierge nous avertissait contre l’apostasie dans l’Eglise.” Cardinal Oddi (Journal Il Sabato, 17 mars 1990)

    “Dans le Troisième Secret il est prédit, entre autres choses, que la grande apostasie dans l’Eglise commencera au sommet.” Cardinal Mario Luigi Ciappi, théologien personnel de Jean Paul II (Journal Catholique, mars 2002)

    « La troisième partie du message que Notre Dame a confié aux petits bergers de Fatima, pour qu’ils le remettent au Saint-Père, reste un secret jusqu’à aujourd’hui. La Vierge a demandé qu’il soit révélé en 1960, mais le 8 février de cette année-là, Jean XXIII a publié un communiqué indiquant que l’Église « ne veut pas prendre la responsabilité de garantir la véracité des paroles dont les trois petits bergers diront que la Vierge Marie les leur a adressées ». Avec cette mise à l’écart du message de la Reine du Ciel, une opération de dissimulation a commencé, évidemment parce que le contenu du message allait révéler la terrible conspiration de ses ennemis contre l’Église du Christ. Il y a encore quelques décennies, il semblait incroyable que nous ayons pu en arriver au point de bâillonner la Vierge Marie elle-même, mais ces dernières années, nous avons également été témoins de tentatives de censurer jusqu’à l’Évangile, qui est la Parole de son divin Fils. En 2000, sous le pontificat de Jean-Paul II, le secrétaire d’État, le cardinal Sodano, a présenté comme troisième secret une version de celui-ci qui, par rapport à certains éléments, semblait clairement incomplète. Il n’est pas étonnant que le nouveau secrétaire d’État, le cardinal Bertone, ait cherché à détourner l’attention pour la faire porter sur un événement passé, afin de faire croire au peuple de Dieu que les paroles de la Vierge n’avaient rien à voir avec la crise de l’Église et la collusion entre modernistes et franc-maçons dans les coulisses de Vatican II. Antonio Socci, qui a mené une enquête approfondie sur le troisième secret, a mis au jour ce comportement malveillant de la part du cardinal Bertone. D’autre part, c’est Bertone lui-même qui a fortement déconsidéré et censuré Notre-Dame des Larmes de Civitavecchia, dont le message concorde parfaitement avec ce qu’elle a dit à Fatima… Ceux qui ont lu le troisième secret ont clairement déclaré que son contenu concerne l’apostasie de l’Église, qui a commencé précisément au début des années soixante et qui a atteint un stade si évident aujourd’hui qu’il peut être reconnu par les observateurs laïcs. Cette insistance presque obsessionnelle sur des questions que l’Église a toujours condamnées, telles que le relativisme et l’indifférence religieuse, un faux œcuménisme, l’écologisme malthusien, l’homo-hérésie et l’immigration, a trouvé dans la Déclaration d’Abou Dhabi l’accomplissement d’un plan conçu par les sectes secrètes il y a plus de deux siècles. » Mgr Carlo Maria Viganò (Dies Irae, 21 avril 2020)

    https://leblogdejeannesmits.blogspot.com/2020/04/mgr-carlo-maria-vigano-evoque-le.html


    La Madone a ouvert le XXe siècle à Fatima, avertissant de la Seconde Guerre mondiale et de la propagation du communisme ; et elle l’a clôturé à Civitavecchia dans une famille, mettant en garde l’institution «famille» dans la ligne de mire de Satan. En 1995 à Civitavecchia, une statuette de Notre-Dame (La Gospa) de Medjugorje a commencé à pleurer avec quatorze lacrymations de sang, quatorze ans après la première apparition à Medjugorje. Puis elle a continué en exsudant un liquide mystérieux d’une deuxième statuette (toujours de la Gospa de Medjugorje). Entre 1995 et 1996 elle est apparue une centaine de fois à la famille choisie, en particulier la fille (les deux autres sont des garçons), communiquant des messages et des secrets. La petite fille d’alors est maintenant à son tour une mère et il semble que ses rencontres avec la Madone continuent. La voyante a eu une longue conversation avec Sœur Lucie, car il semble que l’un des secrets que lui a confiés la Sainte Vierge soit relié aux apparitions et aux révélations de Fatima. Le père de la famille en question a indiqué que cela avait un rapport avec « la menace d’un conflit nucléaire entre l’Occident et l’Orient, une troisième guerre mondiale. La Vierge a dit que le démon ferait tout pour saper l’unité de la famille chrétienne fondée sur le mariage et que, sans une nouvelle conversion, de nombreux pasteurs trahiraient leur propre vocation et provoqueraient de graves scandales, et que l’Église connaîtrait une nouvelle grande apostasie, c’est à dire le reniement des vérités chrétiennes fondamentales réaffirmées pendant les siècles dans la tradition et dans la doctrine ». Ce qui se passe en Ukraine n’est-il pas déjà un conflit entre l’occident et l’orient ? Les attaques contre la famille ne viennent par contre que de l’occident.


    De 1958 à 1964, le prêtre jésuite Malachi Martin a servi à Rome, effectuant de nombreuses missions délicates pour le cardinal jésuite Bea et le pape Jean XXIII. Relaxé par la suite de ses vœux de pauvreté et d’obéissance, suite à sa propre demande (mais restant toujours prêtre), il finit par s’installer à New York et devint un écrivain d’œuvres à succès.


    Dans son livre ‘The Keys of this Blood’, il évoqua un rite diabolique qui aurait eu lieu à Rome en 1990 :

    « De façon très effrayante pour le pape (Jean-Paul II), il s’était heurté à la présence d’une force inamovible et maligne dans son propre Vatican et dans certains évêchés. Des ecclésiastiques l’appelèrent la « superforce ». Des rumeurs liaient son apparition au début du règne de Paul VI, quand il affirma le 29 juin 1972 (fête des saints Pierre et Paul) “Par quelque fissure, la fumée de Satan est entrée dans l’Eglise de Dieu.” N’ était-ce pas une allusion subtile à cette intronisation satanique dans le Vatican ? Ces rites et pratiques tant sataniques que pédophiles, déjà connus de certains prêtres et évêques, aussi bien d’Italie (Turin) que de Caroline du sud, étaient considérés par les experts comme étant le summum pour l’Archange déchu. » (P.632).


    Dans ‘Windswept House’ (de 1996, La maison balayée par le vent), il détailla une cérémonie de ce genre, appelée l’intronisation de l’Archange déchu Lucifer, et qui aurait pris place dans deux endroits simultanément (grâce au téléphone) : à la chapelle St Paul du Vatican et en Caroline du Sud, le 29 juin 1963 (donc quelques jours après l’élection de Paul VI). Aux USA, dans le sous-sol d’une église à Greenville, une petite fille fut violée et l’un des prêtres présumés impliqués dans cet acte criminel de dépravation fut le Cardinal Bernardin de Chicago, même si dans le livre on ne parle que du Cardinal Leonardine of Centurycity.

    Malachi Martin confirma à John Loeffler, animateur de l’émission de radio ‘Steel on Steel’, ainsi qu’à d’autres journalistes, que cette cérémonie avait réellement eu lieu.
    http://www.tldm.org/news/articles.htm
    Le père Charles Fiore (grand ami de Martin), qui connaissait très bien les activités de Bernardin, le décrit comme « un homme diabolique et un homosexuel enflammé. » Pourtant Bernardin était considéré comme le premier pape américain. Il fut responsable de la nomination d’évêques pro-homosexuels, tels que Tom Gumbleton, auxiliaire de Détroit, Ken Untener de Saginaw, MI (un homme qui montrait des films pornographiques à ses séminaristes), Joseph Imesch de Joliet, IL, et de l’évêque homosexuel Daniel Ryan de l’Illinois (qui a également dû subir un traitement pour alcoolisme). Bernardin a également influencé la nomination de Rembert Weakland en tant qu’archevêque de Milwaukee, WI. Weakland était un homosexuel qui dut versé 450 000 $ à son ancien petit ami, Paul Marcoux, pour que son style de vie homosexuel reste secret. Une femme qui utilisa le pseudonyme d’Agnès pour sa propre protection affirma que, alors qu’elle avait onze ans, Joseph Bernardin l’avait violée dans le cadre d’un rituel satanique auquel participait également l’évêque John J. Russell, de Charleston, en Caroline du Sud. Elle en a témoigné dans une déposition sous serment, dans des comptes rendus à des enquêteurs, dans des affidavits (déclaration sur l’honneur) à des responsables du Vatican. Au cours de cette cérémonie, une eucharistie catholique a été souillée et le chien de compagnie d’Agnès, Flinnie, a été torturé. Par contre, contrairement à ce que raconte dans son livre Martin, le viol n’a pas eu lieu en 1963 mais en 1957. Selon Martin, les satanistes ont prié et ont sacrifié de façon satanique dans le but de « transformer l’Église catholique en l’Église Universelle de l’Homme. » Au cours de cette cérémonie satanique, le grand prêtre dit aux participants “Que chacun de vous et tous jurent maintenant solennellement que votre office sera tournée pour bâtir l’Église Universelle de l’Homme.” Ils ont répondu “Nous le jurons vraiment et solennellement.”

    Joseph Bernardin a été accusé d’avoir commis au moins deux cas d’agression sexuelle homosexuelle sur deux jeunes anciens séminaristes. Le premier a reçu un paiement en espèces pour rester tranquille. Le second, Steven Cook, avait intenté une poursuite de dix millions de dollars en novembre 1993 contre l’archidiocèse de Cincinnati. Il l’a abandonné par la suite après avoir apparemment reçu un joli paiement. Cook accusait le père Ellis Harsham et le Cardinal Bernardin (alors à Cincinnati) d’actes sexuels contre lui alors qu’il séjournait au St. Gregory Seminary de Cincinnati, dans l’Ohio. Ils lui avaient déclaré à plusieurs reprises que les actes homosexuels commis avec des prêtres étaient acceptables et le signe d’une amitié particulière. Harsham lui avait d’abord donné de l’alcool et de la marijuana pour regarder du porno. Puis il l’avait emmené chez Bernardin pour être sodomisé. Après le procès, Harsham quitta la prêtrise mais Cook décéda du sida en septembre 1995. Sa succession, estimé à 3 millions de dollars, fut partagé entre sa mère, sa sœur et son petit ami. D’autres activités homosexuelles et occultes eurent lieu au séminaire Immaculate Heart of Mary de Winona, dans le Minnesota. Parmi ceux impliqués dans les abus sur séminaristes se trouvaient les évêques Joseph Bernardin, John Roach et Robert Brom. Au moins deux des séminaristes qui ont été maltraités ont intenté une action en justice et un autre a déclaré que les violences homosexuelles étaient liées à des rituels sataniques et occultes.

    La mise en place de cette Église universelle de l’homme devait se faire en promouvant des activités œcuméniques et interreligieuses. D’où les alliances officielles de Bernardin avec le synode métropolitain de l’église Évangélique Luthérienne américaine. Lors de son séjour à Chicago, Bernardin était justement ami avec un ministre luthérien qui le divertissait régulièrement chez lui. Des partenariats se mirent aussi en place entre l’archidiocèse catholique et la Fédération juive du métropolite de Chicago, le conseil d’administration des rabbins de Chicago, le Spertus Institute of Jewish Studies et le Comité juif américain. Des programmes éducatifs destinés à enseigner le judaïsme aux écoliers catholiques ont vu le jour au cours du mandat de Bernardin qui participa activement au Parlement mondial des religions à l’automne 1993. Le 23 mars 1995, Bernardin qui donnait à l’Université hébraïque de Jérusalem une conférence intitulée ‘Antisémitisme’, affirma que « Jean était le livre le plus problématique du Nouveau Testament dans sa perspective envers les juifs et le judaïsme. Une nouvelle traduction et interprétation aideraient à éradiquer cet antisémitisme. » Il reçut de Bill Clinton la ‘Médaille présidentielle de la liberté’, la plus haute distinction civile décernée aux personnes qui ont apporté une contribution significative à leurs communautés et à leur pays. A sa mort le 14 novembre 1996, la messe funèbre fut célébrée par l’apostat Cardinal Roger Mahony de Los Angeles avec le ‘Windy City Gay Chorus’. En garde d’honneur, des francs-maçons en grande tenue. Il reçut d’ailleurs à titre posthume le prix ‘Ordre Maçonnique de Galilée’ qu’a eu aussi le Dalaï-Lama et Bill Clinton.

    La position de sa main droite ici, ne fait-elle pas penser à la franc-maçonnerie ?
    http://blog.catholicapedia.net/tag/cardinal-bernardin/

    D’autres noms fictifs mais représentant de réelles personnes peuvent être trouvées dans son livre :
    http://www.traditio.com/tradlib/wind.txt
    Plus loin il fit allusion à un pape, qui avant de mourir, aurait laissé un compte rendu secret sur son bureau à l’intention de son successeur (certainement Jean Paul II). Autre sujet abordé, le Nouvel Ordre Mondial, l’avortement, le troisième secret de Fatima et la présence cachée de satanistes, qui avec Vatican II, cherchaient à subvertir l’Eglise.

    « Tout à coup, il était devenu incontestable que dans l’organisation catholique romaine, des religieux adoraient Satan et n’hésitaient pas à sodomiser des petits garçons ou entre eux, que des religieuses pratiquaient les rites de la Wicca et pratiquaient le lesbianisme. Ces actes s’accomplissaient tous les jours, même le dimanche et au pied des autels, avec la complicité de hauts prélats (même cardinaux). S’ils ne représentaient que 1 à 10% des représentants de l’Eglise, ils avaient par contre des rangs étonnement élevés. Ce qui contrecarrait grandement le travail du pape. » (p. 492-493).

    Malachi Martin trois ans avant sa mort :

    Avant de décéder le 27 juillet 1999, il s’était attelé à un autre livre, ‘Primacy : How the Institutional roman catholic Church became a creature of the New World Order’. Ce prêtre catholique qui avait inspiré ‘The Exorcist’ est mort curieusement d’un traumatisme crânien dû à une chute, après qu’une petite fille de 4 ans, qu’il était censé exorciser, lui ait parlé. Une force invisible l’aurait poussé.
    http://www.dailymail.co.uk/news/article-4116272/Catholic-priest-inspired-Exorcist-died-fall-possessed-child-spoke-pushed-invisible-force-CIA-agent-claims.html
    http://tradcatknight.blogspot.fr/2016/02/tradcatknight-fatimachastisement-videos.html#more


    La journaliste Randy Engel a fait toute une enquête avant d’écrire un livre sur ‘Le rite de la sodomie dans l’eglise catholique ». Au chapitre 15, elle parle du Cardinal Bernardin
    https://archive.org/details/rite-of-sodomy-vol-i/page/n15
    https://archive.org/stream/rite-of-sodomy-vol-i/rite-of-sodomy-vol-i_djvu.txt
    ( ainsi qu’à partir de 9 mn30 dans la video) :

    • Luc dit :


      Le 28 novembre 2013, le Rev. Paul Leonard Kramer, auteur de ‘La Bataille Finale du Démon’ :

      Cliquer pour accéder à La-bataille-finale-du-d-mon-livre.pdf


      http://www.devilsfinalbattle.com/fr/revwhite_fr.asp
      annonçait qu’il ne pouvait accepter ce pape François qui venait de publier un texte hérétique, l’exhortation évangélique « Evangelii Gaudium » :
      http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/apost_exhortations/documents/papa-francesco_esortazione-ap_20131124_evangelii-gaudium.html

      D’autre part, pour Kramer, « les Juifs d’aujourd’hui ne sont plus le peuple de l’alliance. Leur religion, établie par Anne et Caïphe en 33 après JC, est une religion étrangère, ce n’est ni la foi de l’Église catholique, ni celle d’Abraham. » (Jn 8, Gal 3). Et, en adorant un dieu qui n’est pas la Très Sainte Trinité, ils doivent se convertir au culte du vrai Dieu. Pourquoi le pape François mentionne-t-il que «certaines croyances chrétiennes sont inacceptables pour le judaïsme», sans faire remarquer que, de même, certaines croyances juives sont inacceptables pour les chrétiens ? »


      Caïphe est le Grand Prêtre de 18 à 36, beau-fils et successeur d’Anne. Il appartenait au parti des Sadducéens, mouvement religieux Judéen dont la plupart des membres se trouvaient parmi l’élite juive aisée. Comme Grand Prêtre, Caïphe était président du tribunal de grande instance (Sanhédrin). Flavius Josèphe parle de lui comme «Joseph, qui était appelé Caïphe». Il épouse une fille d’Anne, l’ancien Grand Prêtre. Le ministère de Jean-Baptiste avait justement eu lieu sous le sacerdoce d’Anne et Caïphe (Luc 3, 2). Et c’est dans le palais de Caïphe que les prêtres et les anciens complotèrent pour tuer Jésus (Matthieu 26, 3). Même si le Sanhédrin n’avait pas à cette époque le pouvoir d’appliquer la peine capitale. Lors de cette réunion, Caïphe aurait dit qu’il valait mieux pour les Juifs qu’un seul homme meure pour le peuple, plutôt que soit détruite la nation toute entière (Jean 11, 50). Selon Matthieu (26, 57), Jésus après son arrestation fut conduit à la maison de Caïphe, mais selon Jean (18, 12-24), il avait d’abord été interrogé par Anne qui l’envoya ensuite à Caïphe qui à son tour l’envoya à Pilate. Mais dans la réalité, après que la garde du Temple avait arrêté Jésus de Nazareth, Caïphe organisa une audition, pour lui demander s’il était le Messie (dans son esprit, cela ne pouvait être qu’un Messie politique) . Comme Jésus ne cherchait pas à réfuter l’accusation, le Grand Prêtre le remit alors aux autorités romaines, qui ne pouvaient que le reconnaître coupable, puisque accusé de vouloir être le roi des Juifs.

      Dans cette video, le Père Paul Kramer constate déjà lors de la 1ère guerre mondiale, la mainmise de la haute finance sur les politiciens des deux camps, notamment avec les trois frères de la famille juive Warburg. Ainsi Paul, principal promoteur de la Réserve fédérale des États-Unis, puis plus tard, directeur du Council on Foreign Relations à sa fondation en 1921, finança l’Amérique contre les Allemands, pendant que Felix les aidait et que Max appuyait les bolcheviques en Russie pour renverser et tuer le tsar. Durant la 2nde guerre mondiale, Hitler n’aurait rien pu faire sans la Wehrmacht (armée du IIIème Reich de 1935 à 1946), parrainée elle aussi par la haute finance.


      Prescott Bush (le grand-père de George W Bush) soutenait les nazis (voir le livre d’Anthony Sutton ‘Wall Street and the Rise of Hitler’), de même que les Rockefeller et Rothschild. Mais la 2nde guerre mondiale a en fait débuté par l’agression japonaise en Chine en 1937 et s’est terminée en aout 45 par leur reddition. Lors de la guerre du Vietnam, qui vit disparaître plus d’un million de viets et 55 000 américains, on retrouve les mêmes à s’en mettre plein les poches en aidant aussi bien les USA que celui qui épaulait les Viêt-Minh, l’URSS. A noter qu’à Fatima, la Vierge ne parla pas de l’Allemagne mais de la Russie qui propagera ses erreurs dans le monde entier. La question qu’il faut se poser, avec l’aide de qui ? Actuellement, c’est le terrorisme qui préoccupe les gens. Mais derrière cette tactique guerrière, il y a des états qui planifient des agressions contre les uns et les autres, comme durant la 1ère et 2nde guerre mondiale. Fatima, expliquait le cardinal Ratzinger, est un rappel d’autres apparitions.

      Ne pas oublier non plus que Karl Marx était le cousin au troisième degré de Rothschild :
      https://henrymakow.wordpress.com/2019/01/30/karl-marx-etait-le-cousin-au-troisieme-degre-de-rothschild/


      Comme celles de la sœur stigmatisée Elena Aiello (1895 – 1961). Elle dévoila « la persécution de la contre-église contre l’Église : le plan de la secte secrète moderniste », (foedus clandestinum comme l’appelle Saint Pie X dans le Motu proprio Sacrorum antistitum du 1 Septembre 1910), « de détruire l’Église de son intérieur. De la corruption grandissante des jeunes, le péché souillant même l’âme des enfants. Qu’un peuple avancera de l’orient vers l’Europe, en envahissant l’Italie jusqu’à Rome, et que des religieux et autres personnes innocentes seront massacrés, les églises détruites. Que la guerre atomique commencera au petit matin, pour se poursuivre pendant trois jours ou soixante-dix heures, et que les deux tiers de l’humanité seront tués. Que le châtiment sera versé sur le monde par les anges et que ceux qui ne voudront pas se repentir de leurs péchés, seront recouverts par une mer de feu. »

      https://www.vie-nouvelle.net/la-bataille-finale-du-demon

      Cela ne rejoint-il pas le message que sœur Lucia reçut le 28 mai 1958 ? :

      « Après la seconde moitié du XXème siècle, Satan régnera sur les charges les plus hautes, il réussira à s’introduire jusqu’ au sommet de l’Église, et il n’y aura plus d’ordre à aucun endroit… Dieu punira le monde avec une sévérité plus grande que celle qu’il appliqua lors du Déluge… La Russie marchera contre toutes les nations européennes et placera son drapeau sur la basilique St Pierre. Feu et fumée tomberont du ciel. Beaucoup de nations disparaitront de la face de la terre (heureusement, en 1984, JPII répondit en grande partie à la demande de la Vierge). Des nations sans Dieu seront le fléau choisi par le Seigneur pour punir l’humanité. Le diable va débuter la bataille décisive contre la Sainte Vierge, en causant la chute de beaucoup d’âmes religieuses et sacerdotales. »

      Le principal but de la franc-maçonnerie est de mettre en place une république mondiale. C’est ce dont faisait allusion James Paul Warburg le 17 février 1950 ! : “Nous aurons un gouvernement mondial, que cela plaise ou non. La seule question sera de savoir si il sera créé par conquête ou par consentement. »

      Dans ses Mémoires publiées en 2002, David Rockefeller confirma une accusation faite à son encontre : « Certains croient que nous faisons partie d’une cabale secrète travaillant contre les meilleurs intérêts des États-Unis, caractérisant ma famille et moi comme des « internationalistes » et conspirant avec d’autres partout dans le monde pour construire une structure politique et économique globale plus intégrée – un seul monde, si vous préférez. Si c’est l’accusation, je suis coupable et fier de l’être. »

      Parmi les « autres » il y a George Bush, James Gordon Brown, Henry Kissinger… Très tôt, David Ben Gourion donna une idée de ce que serait le monde : « des continents qui seraient unis dans une alliance mondiale possédant une police internationale mais des armées abolies. A Jérusalem, l’ONU reconstruirait le sanctuaire des prophètes, lieu de la Suprême Cour de l’Humanité où seraient jugées toutes les controverses entre continents fédérés. Un système qui s’inspirerait d’Isaïe. » Mais le prophète Daniel ne qualifia-t-il pas cette idée d’Empire mondial ne venant pas de l’homme, et d’aussi mauvais que la « Bête » ?

      Dans son livre ‘The Kingship of Christ and the Conversion of the Jewish Nation’, le Père Dennis Fahey reprend une lettre de Yitzhak Rabin publiée le 6 juin 1948 dans l’Irish Independant.
      http://www.catholicapologetics.info/apologetics/judaism/conversion.htm
      On y fait référence à la mise en place d’un nouvel état israélien qui conduirait à l’union de toutes les nations. Celles-ci ne seraient plus que des colonies d’un empire mondial. On retrouve là le plan de la franc-maçonnerie et des kabbalistes avec comme aboutissement, l’âge d’or de l’émancipation de l’humanité dans une libre république mondiale maçonnique. Selon le Talmud, le Mashia’h transmettra aux Hébreux la gouvernance du monde. Les Gentils, considérés comme une sous-race et non des êtres humains, seront dépossédés de leurs richesses et de leurs droits. Car leurs biens seront considérés comme la propriété de tous, tant qu’un juif ne se les aura pas appropriés. C’est à cause de ce genre de doctrines que St Paul déclarait :

       » Ce sont ces Juifs qui ont fait mourir le Seigneur Jésus et les prophètes, qui nous ont persécutés, qui ne plaisent point à Dieu, et qui sont ennemis de tous les hommes » (1 Thessaloniciens 2.15).

      Un ordre mondial sioniste sur terre sera un enfer pour les Gentils (Goys). Car ne les haïssent-ils pas ? On a déjà vu ce que cette révolution bolchevique russe, fomentée par des cerveaux juifs, aspirant à un Nouvel Ordre Mondial, a donné (American Hebrew du 8 septembre 1920). Il y a bien une convergence entre le NOM maçonnique et celui talmudiste, centrés tous les deux sur Jérusalem.

      Le Sepher ha-Zohar (Livre de la Splendeur), aussi appelé Zohar, œuvre maîtresse de la Kabbale, va dans ce sens. Dans une publication de Leipzig de 1884, on pouvait y lire que « quand les républiques seront établies, Israël gouvernera cette ancienne Europe. Elle deviendra un état socialiste totalitaire. Alors que l’ancien ordre était basé sur la Révélation, le nouveau ne s’appuiera que sur la raison et les sciences humaines. La religion catholique devra disparaître au profit d’un culte déïfiant l’homme. Ce sera une religion démoniaque qui sera imposée partout. » (Albert Pike).

      Selon Malachi Martin, « la Russie avec l’Ukraine, ont un rôle à jouer dans le troisième secret. » C’est eux qui, sans la Consécration et sans leur conversion, allaient devenir un instrument de châtiment permis par Dieu. Mais comme le changement a en grande partie eu lieu, ils seront ceux qui sauveront l’ouest. Mais le châtiment maintenant mérité touchera pour l’instant tout le monde. Personne ne pourra y échapper, même s’il se réfugiait dans le désert de Gobie. La souffrance des bons participera à sauver les autres pécheurs. C’est le principe de la communauté des saints. Une nourriture dont on se prive par exemple par sacrifice et dans un but d’amour, peut miraculeusement se retrouver entre les mains d’un affamé éloigné et inconnu. Une colère justifiée mais retenue par esprit de sacrifice, peut contribuer à empêcher un crime lointain. Rien ne se perd dans l’économie sainte de l’amour universel.

      Dans cet univers, le pape est le seul à dicter au nom de Dieu, ce qui est moral ou pas. Son statut est pour cette raison différent des autres religieux.

      « 18Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Eglise, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. 19Je te donnerai les clefs du royaume des cieux: ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. » (Matthieu 16.18…)

      Et cela était prophétisé bien avant la venue du Christ :

      « Je mettrai sur son épaule la clé de la maison de David : Quand il ouvrira, nul ne fermera ; quand il fermera, nul n’ouvrira. » (Ésaïe 22:22)

      D’où les attaques incessantes contre le successeur de Pierre. Deux ultimes remèdes ont été donnés par la Vierge Marie à Lucie (Fatima) : le Rosaire et la Dévotion à son Cœur Immaculé.

      • nathalie dit :


        Il y a aussi ‘La traversée du désert’ de 1996 du Père Malachi Martin. il est question notamment de tout le rapport au surnaturel, aux anges, à la dévotion envers les saints. Il parle de deux anges gardiens qui nous suivent, l’un dès notre conception dans le ventre de la mère, l’autre le jour de naissance, qui est plus ou moins celui qui est en lien avec notre destinée, avec ce que nous avons à accomplir.

  3. Yann dit :

    La NASA n’a-t-elle pas annoncé qu’un objet d’une trentaine de mètres, appelée « TC4 2012 », allait passer à 44.000 kilomètres de notre planète le 12 octobre 17 à 7h42 ? Ce qui ne devrait pas toucher les satellites géostationnaires les plus éloignés, situés à 36.000 km de la Terre.

    La probabilité d’un impact est toutefois de 1 sur 600. La NASA et l’ESA (Agence spatiale européenne) tenteraient d’effectuer en cette occasion, des essais de tir, pour se préparer au cas où une météorite bien plus grosse se présentait dans le futur.
    https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/22089727_491217074576321_2292464623960991189_n.jpg?oh=375839184364a8f37803d0e744d770b3&oe=5A512A5E

    Le 4 octobre 17, trois météorites (deux petites et une énorme) ont explosé dans le ciel (faisant trembler les maisons), changeant la nuit en jour pendant environ 5 secondes sur le comté de Shangri-La dans le sud-ouest de la Chine. La plus grosse a été observée à une altitude de 37 kilomètres (23 milles) et à une vitesse exceptionnelle de 14,6 kilomètres (neuf milles) par seconde. L’énergie libérée par son explosion équivalait à 540 tonnes de TNT.

    Dans le New Hampshire, une météorite a été vue causant un départ de feu :

    alors qu’en Californie, une douzaine d’incendies ont fait une dizaine de morts et détruits 1.500 maisons.
    http://www.20minutes.fr/monde/2147923-20171010-incendies-californie-personne-tuee-1500-maisons-detruites

  4. Lino dit :


    Le Dr. Michael Hesemann a écrit trois livres sur Fatima, notamment sur le Troisième Secret de Fatima et les autres messages. Le danger qu’il voit pour l’avenir, après l’effondrement de l’Union soviétique et la conversion promise de la Russie, est un châtiment auquel le nom «Fatima» se réfère : il viendrait de l’islam. Il présage des persécutions continues des chrétiens du monde islamique, mais peut-être même une attaque terroriste contre le Vatican. Notre Dame a visiblement vu toute l’Europe en danger, puisqu’elle a souligné que seulement au Portugal, « le dogme de la foi sera préservé ». La Vierge est intervenue en 1917 à cause des erreurs qu’allait apporter la Russie avec le communisme. Curieusement, le Portugal, qui était presque complètement dominé par les francs-maçons en 1917, retourna à la foi catholique et fut épargné par la guerre civile espagnole tout comme par la seconde guerre mondiale. Sans doute sera-t-il également épargné par l’islamisation. Si depuis, la Russie a abandonné l’athéisme communiste, il reste présent dans de nombreux autres pays. Comme en Corée du Nord, en Chine, et maintenant comme idéologie dominante en Occident. Actuellement, les francs-maçons utilisent l’islam comme ils ont utilisé le bolchevisme en 1917. L’immigration de masse en Europe est clairement dirigée politiquement, entre autres par des francs-maçons de haut grade tel que George Soros. Ce qui n’a pu se réaliser avec le communisme se fera avec l’Islam.

    Pour lui, le Troisième secret de Fatima fut publié. Mais sœur Lucia a écrit plusieurs lettres aux Papes (Pie XII, Paul VI et Jean-Paul II). Une chose est sûre, Lucia pensait qu’il y aurait eu une guerre nucléaire en 1985 si la Consécration de la Russie et du Monde au Cœur Immaculé de Marie ne s’était pas faite. Heureusement, elle eut lieu le 25 mars 1984.

    A la Salette en 1851, des avertissements alarmants s’étaient faits aussi connaître. On évoquait une autre persécution de l’Église et du Saint-Père, la destruction de Paris et de Marseille, la naissance de l’antichrist et «l’enfer sur Terre». Qu’on essayerait de tuer un pape, dont l’élection a surpris tout le monde, mais qu’on n’y arriverait pas (Jean Paul II). Et qu’un grand pays situé au nord de la France se convertirait pour ensuite encourager tous les autres pays à en faire de même.

    En janvier 1944, quand on lui transmit le message comme quoi le troisième secret pouvait être dévoilé en 1960, Lucia eut aussi une vision :

    « La pointe de la lance, comme une flamme, déverrouille et touche l’axe de la terre. Elle frémit. Les montagnes, les villes et les villages avec leurs habitants sont enterrés. La mer, les rivières et les nuages ​ outrepassent leur limite en engloutissant dans des tourbillons un nombre incalculable de gens et de maisons. Cette purification est provoquée par l’enfoncement du monde dans le péché. La haine et l’ambition provoquent toujours une guerre destructrice. »

    https://onepeterfive.com/interview-dr-michael-hesemann-fatima-expert/

    Ne serait pas cette 9ème planète que même la Nasa pense plausible ? La planète pourrait avoir une masse dix fois supérieure à celle de la Terre et être située vingt fois plus loin du Soleil que Neptune. Car les six objets connus les plus éloignés du système solaire avec des orbites exclusivement au-delà de Neptune (magenta) ont une inclinaison et un alignement qui ne peuvent être maintenus que par une force extérieure. Dans un article publié en 2016, Konstantin Batygin, un astrophysicien planétaire au California Institute of Technology (Caltech), et son co-auteur Mike Brown ont détaillé six objets connus dans la ceinture de Kuiper qui se comportent de manière assez étrange. Ils ont des orbites elliptiques tournant dans le sens contraire des autres du système solaire et inclinées de la même manière. La gravité lointaine de la planète Neuf pourrait même avoir fait vaciller tous les autres composants du système solaire.

    Est-ce ce dont parle le Père Claudi, mort en 1849 ?

    « Les choses arriveront au comble, mais, quand l’homme n’y pourra plus rien et que tout semblera perdu, c’est alors que Dieu arrangera toutes choses en un clin d’œil, comme du matin au soir. Et les impies eux-mêmes devront finalement admettre que tout cela s’est fait par Lui. Il viendra un grand fléau ; il sera terrible et dirigé uniquement contre les impies ; ce sera un fléau tout nouveau qui n’a encore jamais eu lieu. Ce fléau se fera sentir dans le monde entier et il sera si terrible que ceux qui y survivront s’imagineront être les seuls épargnés, et tous seront bons et repentants. Ce fléau sera instantané, de courte durées, mais terrible. »

    • Patrick dit :


      Michael Hesemann, c’est celui qui en 1998, examina, avec l’autorisation de l’Académie pontificale des sciences, le Titulus Crucis, une relique exposée depuis 1492 dans la Basilique Sainte-Croix-de-Jérusalem à Rome consistant en une petite pièce de bois, qui, selon la tradition catholique, serait un morceau de l’écriteau placé au-dessus de la tête de Jésus lors de la Crucifixion (Jésus le Nazaréen, roi des Juifs). Après que sept experts israéliens en paléographie comparative eurent daté du Ier siècle l’inscription en hébreu, en grec et en latin qu’il portait, Hesemann remit ces résultats au pape Jean-Paul II lors d’une audience privée. Des investigations effectuées par le papyrologue Carsten Peter Thiede et l’historienne de l’Église Maria-Luisa Rigato confirmèrent cette datation. Cependant, des analyses au carbone 14 font remonter le bois de l’écriteau aux environs du XIe siècle. Hesemann attribue les valeurs mesurées à un phénomène de contamination et renvoie aux questions similaires soulevées à propos du linceul de Turin. Aussi, à l’occasion d’une conférence tenue à l’université madrilène « Universidad CEU San Pablo“ en mai 2009, il plaida en faveur de l’authenticité de la relique.


      Dans son livre ‘Die Entdeckung des Heiligen Grals’ (le Saint-Graal découvert) Hesemann identifie, avec une quasi-certitude, le Saint-Graal avec le Calice de Valence (le « Santo Caliz“), lequel fut vénéré du XIe au XIVe siècle dans le monastère pyrénéen de Saint Jean de La Peña comme étant la coupe utilisée par Jésus-Christ et ses douze disciples au cours de la Cène.


      En fait, ce n’était à l’origine qu’un simple vase en calcédoine orientale. Les éléments ornementaux qui constituent actuellement la coupe ont été incrustés postérieurement. Sa hauteur est de 17 cm et son diamètre de 9 cm.


      Son livre ‘Le Pape qui a défié Hitler’ affirme que le pape Pie XII, parfois appelé le «pape hitlérien», avait en fait sauvé des centaines de milliers de Juifs.

  5. Antoine dit :


    Le vendredi 13 octobre 2017, l’Afghanistan a été consacré au Cœur immaculé de Marie par le P. Giovanni Scalese, « supérieur » de la « mission sui juris » d’Afghanistan (érigée en 2002), dans la seule église catholique du pays, celle de la chapelle de l’ambassade d’Italie de Kaboul.

    L’aumônier catholique de la base de l’OTAN (un dominicain tchèque) s’y trouvait avec quelques militaires, le premier conseiller de l’ambassade d’Italie, les sœurs de la mission, et quelques fidèles venus des ambassades et autres institutions internationales. Il faut toutefois préciser qu’il n’y a pas de communauté chrétienne dans ce pays. Par contre, l’épouse du président Ashraf Ghani est une Libanaise chrétienne.
    http://m.asianews.it/news-en/Afghanistan,-'the-heart-of-martyred-Asia‘,-consecrated-to-Our-Lady-of-Fatima-42051.html

    A Benin City, au Nigeria, lors du Congrès marial national », quelque chose ressemblant à ce qui s’est passé il y a 100 ans à Fatima est réapparu ce 13 octobre 2017.

    Depuis 1980, plus de 250 personnes disent voir la Vierge Marie : à Medjugorje (l’un sur les 6 en extase simulait), Garabandal, Betania (au Venezuela avec Maria Esperanza Medrano de Blanchini, apparitions reconnue par l’Eglise en 1987 après que plus de 100 personnes aient vu la Vierge. De plus, Maria a les stigmates, le don de lévitation, de bilocation et curieusement jaillit de l’intérieur de sa poitrine une rose fraiche…)…

    Interview de Gilberte Degeimbre, voyante avec 4 autres des apparitions de Beauraing en 1932-33 quand elle avait 9 ans : tout a commencé après avoir sonné aux portes par espiègleries…

    • Guillaume dit :

      Phénomène atmosphérique étrange dans le ciel brésilien : on dirait comme un ange…


      Autre étrangeté, selon des scientifiques, la Terre subira fin 2019 une forte « tempête solaire ». Une éjection de plasma sur le Soleil provoquerait un orage magnétique qui ferait changer la couleur du ciel et provoquer des aurores boréales dans toutes les régions du globe. Ce dernier pourrait subir durant une semaine une forte obscurité et des interruptions des communications.
      https://www.tvc.ru/news/show/id/169381

      Parhélie en Afrique : Ce phénomène d’apparition simultanée de plusieurs soleils dans le ciel est rare. On l’a constaté par deux fois en Afrique. La première fois étant survenue au Burkina Faso, où l’on a pu observer 3 soleils dans le ciel. Ici en Cote d’Ivoire on en discerne 5 :

  6. […] le troisième secret de Fatima, il y avait, d’après le Cardinal Cerejeira, Patriarche de Lisbonne, quelque chose concernant la […]

  7. Lucie dit :

    « Fatima a une dimension eschatologique, c’est la dernière planche de salut avant le retour de Jésus ! » souligne l’abbé Fabrice Loiseau :

    Cela a un lien avec Ste Faustine :

    Michèle Reboul, professeur de philosophie et collaboratrice de Jean Guitton, a fait paraître de nombreuses chroniques religieuses dans différents journaux, en particulier Le Figaro, pendant près de vingt-cinq ans. Elle vient de publier un épais ouvrage sur L’Immaculée Conception, Clé de voûte de la Création.
    https://www.les4verites.com/produit/limmaculee-conception-cle-de-voute-de-la-creation
    Concernant le message de Fatima, l’auteur écrit :

    « Certains se demandent pourquoi la Vierge Marie insiste tellement sur la nécessité de pratiquer la dévotion réparatrice des cinq premiers samedis et la consécration de la Russie afin d’amener sa conversion au catholicisme et la paix mondiale. […] Ils objectent que cette demande est dépassée car depuis la chute du mur de Berlin, le 9 novembre 1989, et de l’Union soviétique le 21 décembre 1991, la Russie n’est plus dangereuse, ni pour la paix du monde, ni pour l’Eglise catholique, et que le communisme est mort. Outre que bien des pays sont encore communistes ou marxistes, le communisme a seulement changé son nom en mondialisme. Loin d’être mort, il réalise son idéal, commun à celui des franc-maçons : la destruction de l’ordre chrétien et des nations chrétiennes. Staline avait accueilli l’arrivée d’Hitler en 1933 en disant : « Hitler sera pour nous le brise-glace, c’est-à-dire qu’il fera sauter la glace qui bloque la révolution mondiale. » Cette révolution mondiale, appelée par le nouvel ordre mondial, rejette et combat toutes les valeurs anciennes et éternelles, dont en premier l’Eglise catholique. C’est pourquoi le gouvernement mondial a voulu s’instaurer d’abord en Europe, continent chrétien, en brisant toute souveraineté, religieuse et patriotique : destruction de la monnaie et des lois nationales, revendication permanente, idolâtre, de la laïcité, arme dirigée uniquement contre le christianisme puisque le judaïsme est honoré et l’islam fortement encouragé par l’immigration croissante des populations musulmanes et la construction accrue des mosquées. Ce qu’avait annoncé la Sainte Vierge dans la seconde partie du Secret le 13 juillet 1917, s’est donc réalisé. Le communisme, la franc-maçonnerie et le capitalisme se sont unis pour abolir les nations en vue d’un gouvernement mondial anti-chrétien, et même luciférien, dont l’Union européenne est la première étape. »

    Mais si l’Eglise ne dévoile pas tout le Secret, c’est qu’il contient aussi une partie embarassante pour Elle : qu’Elle connaitra une crise dogmatique très importante…

    Pour la Fraternité St Pie X, la Consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie n’a toujours pas été faite :
    https://fsspx.news/fr/content/31674

    Le régime communiste a été particulièrement rude en Pologne, et a notamment ciblé l’Église, vue comme un obstacle. Pourtant, un jeune archevêque cracovien va devenir le plus jeune cardinal de son temps en 1967, et devenir plus tard un pape très particulier : le premier pape slave. Le combat de Karol Wojtyła, devenu Jean-Paul II, a hautement contribué à la chute du communisme en Europe de l’Est. Aux côtés de Saint Jean-Paul II pendant quarante ans, d’abord comme son élève, puis comme son secrétaire, Stanislas Dziwisz aura été le plus fidèle compagnon du pape polonais. Créé cardinal en 2006, il évoque des détails passionnants de la vie de Saint Jean-Paul II, mais revient également sur la situation de l’Église sous le communisme, parlant de la surveillance, de l’enlèvement et de l’assassinat du prêtre Popiełuszko, et du bras de fer permanent entre l’Église catholique et le socialisme d’État.

  8. Olga dit :


    Le 22 janvier 2020 sortait en France le film ‘Garabandal : Dieu seul le sait’ du Frère Brian Jackson (E.). Le scénario est issu de la thèse de doctorat du Père José Luis Saavedra, première étude scientifique de Garabandal. Il a été tourné par 300 acteurs bénévoles.

    Reste que ces apparitions en Espagne à quatre voyantes : Mary Dolores Mazon, Conchita Gonzales, Jacinta Gonzalez et Mary Cruz Gonzales, entre le 18 juin 1961 et le 13 novembre 1965, sont controversées et toujours non reconnues par l’Eglise.

    Il faut dire que selon Marie Julie Jahenny (1891) « Pendant la période approchant les châtiments annoncés à La Salette, une quantité illimitée de fausses révélations surgira de l’enfer comme un essaim de mouches ; une dernière tentative de Satan pour étouffer et détruire la croyance dans les vraies révélations par des fausses. » Vassula Ryden par contre affirme que les apparitions de Garabandal sont authentiques.


    Lettre de Padre Pio à Conchita : « Chères enfants, ce matin à neuf heures, la Sainte Vierge m’a demandé de vous dire : Ô petites filles bénies de Saint Sébastien de Garabandal ! Je vous promets que je serai avec vous jusqu’à la fin des siècles, et vous serez avec moi jusqu’à la fin du monde. Puis, vous serez réunies avec moi dans la gloire du Paradis. Je vous envoie une copie du chapelet de Fatima que la Vierge m’a demandé de vous envoyer. Ce chapelet a été dicté par la Sainte Vierge et doit être propagé pour le salut des pécheurs et pour la préservation de l’humanité des pires châtiments dont le Bon Dieu nous menace. Je ne vous donne qu’un conseil : Priez et faites prier, car le monde est au bord de la perdition. Ils ne vous croient pas ; ils ne croient pas à vos conversations avec la Dame Blanche… Mais ils croiront quand il sera trop tard. »

    L’histoire commence le 18 juin 1961, à la tombée du soir. Conchita et Mary-Cruz disparaissent pour aller voler des pommes vertes dans le jardin de l’instituteur. Mary Dolores et Jacinta les suivent et les surprennent en flagrant délit.
    – « Conchita, tu voles des pommes », crie Jacinta.
    – « Chut ! Tais-toi, si on t’entend on le dira à Maman »
    Conchita, apeurée se cacha tandis que Mary Cruz s’enfuit.
    – « Ne pars pas Maria-Cruz, » crie Mary Dolores. « Nous t’avons vue et nous allons le dire au propriétaire. »
    Mary Cruz s’arrêta de courir et revint avec les 3 enfants. Il était 20H30. Après quelques instants, les quatre enfants se sentant rassurés, volèrent à nouveau des pommes et les croquèrent joyeusement. Le tonnerre gronda.
    – As-tu entendu ?
    – Oui, il va pleuvoir.
    Après avoir mangé les pommes, elles commencèrent à avoir des remords.
    – « Ce que nous avons fait est mal ».
    – « Nos anges gardiens doivent être fâchés ».
    – « Et le diable doit être content ».
    Elles voulurent réparer leur fautes et consoler leurs « bons anges gardiens ». Elles lancèrent des pierres de toutes leurs forces à l’endroit où elles croyaient que se tenait le diable. S’étant fait ainsi bonne conscience elles se mirent à jouer. Soudain Conchita vit un ange qui restait silencieux. C’est ainsi que débute l’histoire de Garabandal, par un vol, un vol de pommes et une violence. Puis il y eut 8 autres apparitions de l’Archange Michel, et à la dernière, il annonçait la venue de Notre Dame du Mont Carmel pour le 2 juillet. Entre juillet 1961 et novembre 1965, en seulement 4 ans, la Vierge leur apparaît environ 2000 fois. L’une des visionnaires raconte qu’elle était effrayée de voir la façon dont la Vierge tenait son enfant, car elle pensait qu’il allait tomber. Curieusement, l’apparition refuse qu’on lui présente des objets bénis, (elle désire les bénir elle-même). En 1966, les adolescentes se rétractent en déclarant qu’il s’agissait d’un jeu d’enfant qui les aurait poussé à mettre en scène des transes spectaculaires. Mais plus tard, deux d’entre elles vont renier leur rétractation, tout en restant évasives et manifestant des trous de mémoire. Leurs extases ont tout de même été étonnantes : Parfois les filles chutent violemment en avant, frappant leurs genoux contre les pierres sans laisser de marques. On constate de légères lévitations, les déplacements en arrière tête en l’air de façon très rapide. Il est impossible de soulever les filles. En 1962, il apparaît dans la bouche de Conchita une hostie. L’archange Michel la lui aurait donnée, et les mains de l’archange ont été vues et photographiée par de nombreux témoins.

    Le message principal :

    Du 18 Juin 1965, filmé par la télévision espagnole : « Ceci est le dernier avertissement. Je vous aime beaucoup et ne veux pas votre condamnation. Priez-nous sincèrement et nous vous exaucerons. Faites plus de sacrifices. » Conchita va aussi connaître la date d’un grand miracle qu’elle communiquera 8 jours avant qu’il n’arrive.

    Prophéties :

    Il y aura un avertissement céleste d’ampleur mondiale que chacun ressentira en lui au même moment. -Jacinta : « L’avertissement est quelque chose qui est d’abord vu en l’air partout dans le monde et immédiatement transmis à l’intérieur de l’âme. Ce sera comme un feu venant du ciel. » -Conchita : « Ce sera comme si deux étoiles se heurtaient. Ce phénomène ne brûlera pas notre chair, il ne causera pas de dommages physique. La Sainte Vierge m’a dit que le nom de ce phénomène figure dans le dictionnaire (espagnol) à la lettre A, mais elle m’a dit de ne le révéler à personne.. » Mari-Loli a affirmé que l’illumination des consciences (dont elle connait l’année) surviendra moins d’un an avant le « grand miracle » qui doit se produire à Garabandal. Aucun moteur ou machine ne fonctionnera. Une terrible vague de chaleur touchera la terre et les gens commenceront à avoir une soif intense. Ils chercheront, désespérément de l’eau, mais elle s’évaporera à cause de la chaleur. Les gens auront tellement soif qu’ils chercheront à se tuer les uns les autres. Mais ils s’écrouleront sur le sol, sans forces. Le grand miracle suivra (il aura lieu un jeudi à 20 h 30 entre le 8 et le 16 en mars, avril ou mai ; Conchita en connaît la date exacte car elle doit l’annoncer 8 jours avant. Selon elle, tous les malades qui viendront avec foi à Garabandal pour assister au grand miracle seront guéris) et un grand signe demeurera au dessus de Garabandal et sera visible jusqu’à la fin des temps. Bien qu’il puisse être comparé à une colonne de fumée ou à des rayons de lumière solaire, il ne sera en fait aucune de ces choses. Si les hommes ne se convertissent toujours pas, arrivera un grand châtiment. La Vierge de Garabandal dit aussi en 1962 que l’on verra dans le ciel comme deux étoiles qui entreront en collision dans un vacarme épouvantable et beaucoup de lumière. Elles ne tomberont pas mais l’humanité en sera effrayée.

    Si l’Avertissement ne suffit pas, la Vierge a montré à Conchita Gonzalez ce qui pourrait arriver « j’ai vu le châtiment. Je peux vous assurer que si cela arrive, ce sera pire que d’être enveloppé de feu, pire que d’avoir du feu au-dessus et en dessous de vous. » La Vierge a aussi donné quelques détails à Maria Dolorez Mazon « Nous avons vu une grande multitude de personnes qui souffraient intensément et hurlaient de terreur. Mais cette grande tribulation qui n’est pas encore le châtiment, viendrait à cause du dépérissement apparent de l’Église et de l’idéologie communiste. Lors du grand châtiment, nous avons vu une foule au milieu des flammes. Les gens ont couru se jeter dans les lacs et les mers. Mais l’eau semblait bouillir et au lieu d’éteindre les flammes, elle semblait les allumer encore plus. C’était si horrible que j’ai demandé à la Sainte Vierge d’emmener tous les jeunes enfants avec Elle avant que cela n’arrive. Mais la Vierge nous a dit que le moment venu, ils seraient tous devenus des adultes. « 

    La vie selon le psaume 90:10 : « Les jours de nos années s’élèvent à soixante-dix ans, Et, pour les plus robustes, à quatre-vingts ans; Et l’orgueil qu’ils en tirent n’est que peine et misère, Car il passe vite, et nous nous envolons. »

    En 1965, les jeunes enfants n’ayant pas atteint l’âge de raison devaient être nés vers 1960. 1960 + 70 ans = 2030 !

    On rapporte aussi ces paroles de Conchita de 1962 : « Après la mort du Pape Jean XXIII, il y aura encore trois Papes. Et l’un d’eux aura un règne très court. Après cela, viendra la fin des temps mais pas la fin du monde. » On a eu Paul VI, Jean-Paul Ier (pape pendant 33 jours) et Jean-Paul II, ensuite on a donc Benoit XVI et François qui sont les papes de la fin des temps.

    Prophéties de Saint Malachie :
    -106 Pastor angelicus (le pasteur angélique) Pie12
    -107e devise : « Pastor et nauta » (le pasteur et le marin) : Jean 23
    -108e devise « Flos Forum » (la fleur des fleurs) : Paul 6
    -109e devise » De medietate lunae » (du milieu de la lune) : Jean-Paul 1er
    -110e devise « De labore Solis » (du travail du soleil) : Jean-Paul 2
    -111e devise » De gloria olivae » (de la gloire de l’olivier) : Benoit 16
    -112e devise » Petrus romanus » (Pierre de Rome)
    -La prophétie s’achève sur la phrase « Dans la dernière persécution de la Sainte église romaine, le siège sera occupé par un romain nommé Pierre, qui fera paitre les ouailles au milieu de grandes tribulations ; après quoi la ville aux sept collines (Rome) sera détruite, et un juge terrible jugera son peuple. »

    Controverses :

    Il était aussi prédit que Le corps du Père Luis Andreu enterré le 10 aout 1961 au cimetière d’Ona dans la province de Burgos en Espagne, serait après le lendemain du grand miracle retrouvé intact et incorrompu. En 1976, c’est pourtant un squelette ordinaire qui est retrouvé dans sa tombe. D’autre part, selon Conchita le 7 février 1974, Joey Lomangino allait retrouver définitivement ses yeux afin de voir le grand miracle selon Conchita. Malheureusement il est mort le 18 juin 2014 sans que rien ne se soit produit. Conchita a affirmé que la Russie se convertira comme conséquence du grand miracle. Mais ce pays n’a-t-il pas déjà rétabli le christianisme ? Certes ils ne sont pas encore catholiques mais orthodoxes !

    Depuis, Conchita Gonzalez (née en 1949) a voulu entrer au couvent mais « Jésus » lui aurait dit de revenir au monde. Elle s’est alors mariée à New York en 1973 avec Patrick Keena, puis s’est installée à Long Island. Ses proches ne sont pas venus à son mariage. Elle a quatre enfants et de nombreux petits enfants. En 1966, elle s’était rendue à Rome pour voir le Pape. « J’ai dit la date du miracle au cardinal Ottaviani (1890-1979) et au confesseur du pape (Paolo Dezza 1901-1999). Le Pape [Paul VI] m’a donné l’impression d’être un opprimé, comme retenu par les cardinaux et la hiérarchie. » Jacinta Gonzalez (née en 1949) s’est mariée à Garabandal avec Jeffrey Moynihan en 1976, puis s’est installée prés de Los Angeles en Californie. Elle a adopté une fille. Maria Dolorez Mazon (1949-2009), la fille du maire du village, s’est mariée à Brokton aux Etats Unis avec Francis (Frank) Lafleur en 1974. Ils se sont installés dans le Massachussets. Puis en 1982 dans le New Hampshire. Elle a eu trois enfants. Elle est aujourd’hui décédée. « La Sainte Mère m’a demandé de prier et de faire beaucoup de sacrifices pour les prêtres. » Mari-Cruz Gonzalez (née en 1950) s’est mariée à Puentenansa, a eu 4 enfants et habite Aviles. « La Vierge n’a jamais été menaçante, son avertissement était comme le conseil d’une mère à un fils prenant un mauvais chemin. » Mari Cruz et Jacinta sont les seules à revenir à Garabandal de temps en temps.

    https://wikimonde.com/article/Apparitions_mariales_de_Garabandal

    • Anita dit :

      Luz de María de Bonilla, le 11 juillet 2020, invita le monde à prier, à se préparer à l’Avertissement en allant se confesser. « La Terre sera secouée par la force magnétique d’un corps céleste… Vous connaîtrez le Grand miracle, vous verrez le résultat de la Foi qui sera accompli à Saint-Sébastien de Garabandal, partagé avec Mon Sanctuaire de Fatima, Mon Sanctuaire de Guadalupe au Mexique, à Saragosse dans Mon Sanctuaire de la Basilique du Pilier et dans les lieux où Je me suis rendue présente et où Je continue vraiment de me rendre présente sur Terre. »

  9. […] Dans le troisième secret de Fatima, il y avait, d’après le Cardinal Cerejeira, […]

  10. Camilia dit :

    Face à la pandémie meurtrière de Covid-19, un acte spirituel particulièrement fort a été posé le 25 mars 2020 par 24 conférences épiscopales du monde pour invoquer la protection du Seigneur et de la Vierge Marie.

    Après avoir récité un chapelet au sanctuaire de Fatima, le cardinal Antonio dos Santos Marto évêque de Leiria-Fátima a prononcé un acte de consécration solennel : « En cette singulière heure de souffrance, accueillez ceux qui périssent, encouragez ceux qui se consacrent à Vous et renouvelez l’univers et l’humanité … Assistez votre Église, inspirez les dirigeants des nations, écoutez les pauvres et les affligés, exaltez les humbles et les opprimés, guérissez les malades et les pécheurs, relevez les abattus et les découragés, libérez les captifs et les prisonniers, et délivrez-nous de la pandémie qui nous frappe »

    En plus du Portugal, qui a promu l’initiative, ont été ajoutées les demandes présentées par les évêques d’Espagne, d’ Albanie, de Bolivie, de Colombie, du Costa Rica, de Cuba, de Slovaquie, du Guatemala, de Hongrie, d’Inde, de Mexique, de Moldavie , Nicaragua, Panama, Paraguay, Pérou, Pologne, République dominicaine, Tanzanie, Kenya, Zimbabwe, Timor oriental et Roumanie. Le 29 mars l’Angleterre s’y joignait.


    Le 25 juin 2020, dans la cathédrale de Séoul (Corée du Sud), le cardinal Andrea Soo-jung Yeom, archevêque de Séoul et administrateur apostolique de Pyongyang (Corée du Nord), a célébré la messe à l’occasion du 70e anniversaire du début de la guerre de Corée. A l’issue de la célébration, le prélat coréen a consacré la Corée du Nord, dont il est l’administrateur apostolique, à la Vierge de Fatima, en raison des « persécutions  silencieuses » subies par les chrétiens. Entre 10 et 45% des personnes emprisonnées pour des motifs religieux en Corée seraient des chrétiens.
    https://fsspx.news/fr/la-coree-du-nord-consacree-a-notre-dame-de-fatima-59178?fbclid=IwAR3pdW5n_4XqSaSO5YHalNr6ybNQkBE20pxYye4RfedMu0aV0bxrDSxF5wo

  11. amédée dit :


    À cinq reprises au XIXe siècle, notre Mère du Ciel a visité la France : à la Chapelle Notre-Dame de la Médaille miraculeuse, rue du Bac – Paris (1830), La Salette (1846), Lourdes (1858), Pontmain (1871), Pellevoisin (1876), formant ainsi le grand M de Marie. Le 1er mai 2020, une calèche portant une grande statue de Notre Dame de France devait partir de Lourdes et une autre de La Salette à la même date. Les deux routes, se rejoignaient à Pellevoisin le 15 août 2020 en passant courant juillet, l’une par Pontmain, l’autre par la chapelle Notre-Dame de la Médaille miraculeuse, Rue du Bac à Paris.
    https://www.paris.catholique.fr/le-grand-m-de-marie.html
    Mais à cause du confinement, les dates de départ furent reportées au 1er juin. Les pèlerins rejoindront en marchant le sanctuaire de Pellevoisin le 12 septembre 2020, en passant le 15 août, les uns par Pontmain et les autres par la Rue du Bac. En tout, c’est 104 jours de pèlerinage, sur plus de 2 000 km, à travers 25 diocèses, par étapes d’une quinzaine de kilomètres, avec l’accueil de différents groupes, paroisses ou mouvements partenaires pour des veillées le soir à l’étape, où pourront alterner chants, prières, louanges, témoignages, enseignements, adoration, consécration.
    https://mdemarie.fr/

  12. Loïc dit :


    Taylor Reed Marshall est un personnage religieux américain peu banal. Il fut d’abord prêtre de l’Église épiscopale puis marié en 2001 (ils auront 8 enfants), avant qu’ils se convertissent au catholicisme. Il créa le New St Thomas Institute (un programme de théologie par internet) ainsi qu’en 2013 les scouts St George, en réponse au changement de la politique d’adhésion de la BSA pour les jeunes attirés par le même sexe. En octobre, les Scouts St. George ont été forcés, en raison de la propriété de la BSA de la marque « Scouts », de changer leur nom en « Troupes de St. George ». Particularité de ce mouvement catholique, la présence des pères durant les activités.
    https://troopsofsaintgeorge.org/

    Il s’occupe aussi d’une maison d’édition St John Press and Média tout en écrivant des livres.

    Son dernier publié en 2019 s’intitule ‘Infiltration: The Plot to Destroy the Church from Within’ et est préfacé par l’évêque Athanasius Schneider. Lors d’une interview, l’archevêque Carlo Viganò en parla positivement malgré certaines critiques :
    https://www.catholicworldreport.com/2019/05/31/infiltration-innuendo-and-the-longing-for-certainty/
    En tant que catholique traditionaliste, il ne pouvait que s’opposer à la thèse balthasarienne (notamment l’espérance d’un enfer vide) promue par l’évêque Robert Barronde sur la possibilité du salut universel.
    http://pascalide.fr/lesperance-dun-enfer-vide-selon-balthasar-theme-central-ou-lateral/
    En octobre 2019, Marshall attira l’attention des médias en rendant public un incident qui s’était passé durant le Synode amazonien de l’Église catholique, au cours duquel Tschugguel et un complice s’étaient filmés en train de sortir de l’église de Santa Maria in Traspontina à Rome, une statue de la fertilité indigène, apparemment de Pachamama, pour la jeter dans le Tibre. Il avait même financé leur voyage à Rome.

    • Lily dit :

      Quand Trump fut élu en 2016, alors que sur 200 médias américains, 194 avaient soutenus Hillary Clinton (en France, 100% de ces médias étaient pour Clinton), on pouvait voir dans une vidéo Marylyn Manson déchirer des pages de la Bible dans une ambiance enfumée (invocation) avec une personne ressemblant à Trump par terre, en sang, décapitée (satanisme). Dans une autre, il mangeait des pages du livre saint :

      Le 6 novembre 2016, Donald Trump avait été expulsé de la scène lors d’un rassemblement à Reno, Nevada, après que quelqu’un dans la foule ait crié «arme à feu».

      On peut comprendre pourquoi le frère Andrew Mahana exorcisa la Maison Blanche, laissant à Donald Trump une statue de Notre Dame de Fatima.

  13. Yasmine dit :


    Msg. François Spadafora fut le directeur spirituel de sœur ELENA AÏELLO (1895-1961), la fondatrice des Sœurs Minimes de la Passion, qui depuis le 2 Mars 1923 jusqu’à 1961, a revécu en manière très douloureuse la Passion de Jésus, et a eu des révélations privées, qui constituent un achèvement du « Secret de Fatima ».

    Message que sœur Lucia reçut le 7 janvier 1950 : « Quand apparaîtra dans le ciel un signe extraordinaire, les hommes sauront que la punition du monde est proche ! »

    Le 16 avril 1955 : « Le monde sera tourmenté par une grande calamité, par des révolutions sanglantes, par de forts tremblements de terre, par des famines, par des épidémies et par d’effroyables ouragans, qui feront déborder les fleuves et les mers ! Il subira une terrible guerre qui détruira peuples et nations au moyen des armes les plus mortelles. Les dictateurs de la terre, de vrais monstres infernaux, détruiront les Églises avec les Ciboires Sacrés. Pendant cette bataille sacrilège, à cause de l’impulsion féroce et de la résistance acharnée de beaucoup, tout ce qui a été fait de la main de l’homme sera en ruine. Puis des nuages avec des lueurs d’incendie paraîtront dans le ciel et une tempête de feu s’abattra sur terre pendant soixante-dix heures. Les impies seront ainsi éliminés perdus dans leur péché. Enfin la lumière prendra le dessus sur les ténèbres. »

    Le 8 décembre 1956 : « L’Italie sera humiliée, purifiée dans le sang et devra souffrir beaucoup, parce que les péchés de cette nation sont très nombreux. Les rues seront rouges de sang. Le Pape souffrira beaucoup. Mais la punition des impies ne tardera pas. Ce jour sera épouvantable. »

    Le 28 mai 1958 : « Après la seconde moitié du XXème siècle, Satan régnera sur les charges les plus hautes, il réussira à s’introduire jusqu’au sommet de l’Église, et il n’y aura plus d’ordre en aucune partie du monde… Dieu punira le monde avec une sévérité plus grande de celle qu’il appliqua avec le Déluge. Même l’Église devra subir des épreuves terribles : des cardinaux s’opposeront à des cardinaux, des évêques à des évêques. Satan marchera au milieu de leurs rangs et à Rome se produiront de grands changements…. Une grande guerre se déchaînera après la seconde partie du XXème siècle. Feu et fumée tomberont du ciel. Dieu très vite punira le monde. Beaucoup de nations disparaitront de la face de la terre. Des nations sans Dieu seront choisies par Dieu pour punir l’humanité. Satan s’attaquera à la Sainte Vierge, en causant la chute des âmes religieuses et sacerdotales… »

    En 1959 : « Le Matérialisme avance rapidement dans toutes les nations. Si les hommes ne se retournent pas vers Dieu, une grande guerre d’Est en Ouest viendra. La Russie marchera sur toutes les nations d’Europe, particulièrement sur l’Italie, et élèvera son drapeau sur la coupole de Saint Pierre ! Son anéantissement et sa séduction sont sortis des loges athées qui ne veulent pas du règne de Dieu sur terre mais de celui de Satan. »

    Sœur Elena Aiello prévoit d’une façon insistante :

    1°) La dépravation des coutumes dans le monde et en particulier en Italie.

    2°) La corruption grandissante de la jeunesse. Le péché souillera même l’âme des enfants.

    3°) De la confusion et des bouleversements dans le clergé. Le lion rugissant (le diable) s’avancera sur la chaise de Pierre pour répandre ses erreurs. Le monde a touché le fond et il a besoin de châtiments pour être purifié.

    4°) Le péché d’impureté, rendu séduisant et diabolique, arrivera à son comble : la plupart des hommes vivra dans la boue. Il n’y aura pas d’espoir de paix : le monde sera tout en guerre.

    5°) L’envahissement de l’Italie par un peuple se déplaçant de l’Orient vers l’Europe. A Rome, des prêtres, des religieuses et d’autres personnes innocentes seront massacrés, les églises détruites.

    6°) Une guerre atomique qui commencera au petit matin, se poursuivra pendant environ trois jours ou soixante-dix heures ; environ les deux tiers de l’humanité mourront.

    7°) La perte de l’innocence des enfants entraînera un châtiment qui sera versé sur la terre par les anges. Ceux qui ne voudront pas se repentir de leurs péchés seront recouverts par une mer de feu, car le monde sera comme un volcan actif. Ce sera l’heure de Satan. La Russie sera presque complètement brûlée. Cet épouvantable fléau viendra dans les premières heures du matin. Le ciel se teintera de rouge,. Cette tempête de feu fera disparaître plusieurs Nations.

    8°) L’Église sera persécutée non seulement de l’extérieur, mais aussi de l’intérieur. De faux Prophètes s’en prendront au Christ. Le démon déchaînera la plus terrible bataille contre Dieu et l’Église.


    Ces révélations rejoignent celles de Mère MARIANA DE JÉSUS TORRES (1563-1635) , à Quito, en Équateur, après lui avoir parlé de la gravité de la situation durant le XXème siècle :
    https://dafeizhontadoukoz.org/ProphetieMereMarianaDeJesusTorres.htm

  14. Martine dit :

    Le 26 décembre 1957, le père Augustine Fuentes a interviewé sœur Lucie dans son couvent de Coimbra, au Portugal. Plus tard, avec un imprimatur et l’approbation de l’évêque de Fatima, le père Fuentes publia quelques révélations concernant le Troisième Secret, révélé par sœur Lucie lors de cet entretien !
    https://fatima.org/about/fatima-opposed/silencing-of-the-messengers-father-fuentes-1959-1965/
    https://fatima.org/about/fatima-the-message/the-secret-in-three-parts-the-first-part/
    https://fatima.org/about/fatima-the-message/the-secret-in-three-parts-the-second-part/
    https://fatima.org/about/fatima-the-message/the-secret-in-three-parts-the-third-part/
    https://fatima.org/about/the-third-secret/the-real-third-secret/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s