Observations sur le système social français ou la mauvaise foi du ministre du Logement, Cécile Duflot :

Cecile Duflot

 

On est bien obligé de constater que le système social français fonctionne mal.

Si on s’appuie sur trois indicateurs principaux, on doit admettre que l’état n’a fait que de mettre en place, ce que l’on pourrait appeler « une trappe à pauvreté » ! Et qu’une fois tombé dans cette ornière, il est très difficile d’en sortir !

restos du coeur repas servis en 201I-12Premier indicateur, le taux de pauvreté pris sur 20 ans et qui fournit un constat étonnant. En 1990, 13,8% de la population française était considérée comme pauvre, soit 7,9 millions de personnes sur une population totale de 57,3 millions. En 2009, le pourcentage de pauvreté a légèrement baissé puisqu’il est de 13,5%, mais cela représente 8,7 millions de personnes sur une population de 64,7 millions. Sur 20 ans, la pauvreté n’a pas diminué. C’est un premier constat d’échec.

Deuxième indicateur, le RSA qui a repris le flambeau du RMI, les deux noms recouvrant une même aide sociale rendant ainsi possible une observation sur la longue durée. Créé en 1989, le RMI a bénéficié cette année-là à 370 000 personnes. En 2009, exactement vingt ans plus tard, 1 697 357 personnes percevaient le RSA, soit une augmentation de 359 %. C’est un deuxième constat d’échec.

Troisième indicateur, les “Restos du Cœur” qui ont été créés en 1985. Durant l’hiver 85-86, ils ont distribué 8,5 millions de repas. Lors de l’hiver 2010-2011, ce sont 109 millions de repas qui ont été servis, soit une augmentation de 1282 % en 25 ans. C’est un troisième constat d’échec.

https://www.contribuables.org/2012/11/lorniere-des-aides-sociales/

 

De plus, beaucoup de personnes se trouvent de plus en plus sans abri, malgré parfois un  emploi stable.  

Pourtant l’état possède de nombreux logements vacants !  Mais il préfère les vendre. C’est ainsi que des A vendre 19, rue de Renard Paris 4ecasernes, des immeubles entiers sont bradés à des multinationales et à des étrangers.

https://www2.economie.gouv.fr/cessions

Cela n’empêche pas la ministre du Logement, Cécile Duflot, d’annoncer des réquisitions de logements vides avant la fin de l’année. Mais pourquoi donc ne se sert-elle pas des logements appartenant déjà à l’état et qui ne servent à rien ?

 

Parce que le but de Cécile Duflot n’est pas de donner des logements mais d’attaquer l’église :

Hospices de BeauneAinsi son idée fut d’envoyer une lettre à l’archevêché de Paris en vue d’utiliser des bâtiments lui appartenant : « J’ai bon espoir qu’il n’y ait pas besoin de faire preuve d’autorité. Je ne comprendrais pas que l’Église ne partage pas nos objectifs de solidarité….Je souhaite faire appel à toutes les bonnes volontés et faire appliquer la loi à tous ceux qu’elle concerne ».

http://www.leparisien.fr/societe/il-faut-un-choc-de-solidarite-03-12-2012-2375947.php

Saint Vincent de PaulL’Eglise n’a bien entendu pas attendu la République, ni ses ministres pour s’occuper des nécessiteux et héberger les pauvres !  Déjà au VIIe siècle, situés en général à l’ombre de la cathédrale et dépendant de l’autorité de l’évêque, les premiers hôtels-Dieu font leur apparition en France. Si au départ, ils servaient à héberger les pèlerins, petit à petit, cette fonction hospitalière se transforma en hospice et hôpital général, et en hôpital accueillant principalement les vieillards, les malades et les nécessiteux. Et au lieu de pratiquer l’avortement, les enfants « trouvés » permettaient à de nombreux couples sans enfant, d’en adopter. Qui ne se souvient pas par exemple de St Vincent de Paul !  Non, la question qu’il faudrait se poser : « Depuis que la République a étatisé la Santé et spolié les biens de l’Eglise, que sont devenus ces hôtel-Dieu voués aux pauvres ? »

 

Camille Bedin, secrétaire nationale à l’égalité des chances de l’UMP, outrée, écrit dans le blog de l’UMP :

« Plutôt que de chercher des réponses structurelles à un problème qui se pose chaque année, Madame Duflot est dans la recherche de bouc-émissaires, de gesticulations et de coups de communication pour donner l’impression d’agir… et cela avec une logique assez déconcertante : c’est parce qu’il y aurait des immeubles vides, qu’il y aurait des sans-abris…Secours CatholiqueSi Mme Duflot veut toujours parler réquisition, elle devrait déjà chercher des solutions d’urgence dans le parc immobilier de l’Etat et des collectivités territoriales ! Quand ce gouvernement va-t-il cesser d’accuser toujours les autres et toujours les mêmes plutôt que de faire le travail lui-même ? Il serait enfin bon de rappeler à Mme Duflot que plutôt que de pointer du doigt les Eglises, qui agissent déjà beaucoup en faveur des plus démunis au travers d’associations connues et reconnues telles le Secours catholique ou l’Armée du Salut, elle devrait les féliciter : elles n’ont attendu ni ses remontrances hautaines ni ses menaces inutiles pour agir ! »

https://www.zinfos974.com/Requisition-des-biens-de-l-Eglise-le-PS-et-ses-allies-n-en-ont-pas-t-il-pas-assez-de-prendre-toujours-les-memes-comme_a50546.html

Dans le diocèse de Paris, chaque hiver, plusieurs paroisses se mobilisent pour accueillir des personnes de la rue, dîner avec elles, leur offrir un hébergement pendant plusieurs nuits ou plusieurs semaines, partager un petit déjeuner. Ces paroisses accueillent généralement entre 2 et 10 personnes, pour une durée allant de 1 nuit à 3 mois. l Armee du SalutL’objectif de cette action consiste à tisser des liens forts avec les personnes démunies… liens grâce auxquels il est possible de leur apporter un véritable accompagnement dans la durée.

https://www.paris.catholique.fr/-hiver-solidaire-2711-.html

En riposte aux propos vipèreux de la ministre, l’Eglise catholique va dresser la liste de toutes ses initiatives en matière d’accueil des sans-abris à Paris et en Ile-de-France. «En ce qui concerne les milliers de mètres carrés supposés vides, on est plus dans le mythe que la réalité, estime un responsable de la conférence des évêques de France (CEF). Les paroisses n’ont pas ce type de locaux. Et ceux des congrégations religieuses ne sont pas forcément adaptés à l’accueil de SDF. Comment demander à 10 religieuses de plus de 75 ans d’ouvrir leur maison ?»

https://www.lemonde.fr/religions/article/2012/12/03/hebergement-d-urgence-la-riposte-de-l-eglise-aux-demandes-agacantes-de-mme-duflot_5989848_1653130.html

 

Le diocèse de Lyon réagit de même face à la demande curieuse de la ministre :

Foyer Notre Dame des Sans Abris« La maison diocésaine Saint-Irénée dans le 5e arrondissement accueille chaque hiver 120 sans-abris. Le diocèse met le lieu à disposition et l’association Alynea (Association Lyonnaise Nouvelle d’Ecoute et d’Accompagnement) gère l’accueil….Dans le cadre du plan grand froid, 800 nouvelles places ont été mises à disposition, dont 200 fournies par l’Eglise ou des œuvres chrétiennes, comme Notre-Dame-des-sans-abris…Quand le commissariat a une famille à la rue, ils n’appellent plus le 115 car ils savent qu’il est saturé, ils appellent directement la paroisse pour savoir si elle peut les accueillir. »

http://www.lyonmag.com/article/47007/pour-le-diocese-l-effort-de-l-eglise-pour-les-sans-abris-a-lyon-est-significatif

 

Devant la réalité des faits, Cécile Duflot n’a plus qu’à présenter ses excuses !

Quoique cela ne soit pas dans les habitudes de cette bande gouvernementale antichrétienne et amorale, incapable de deviner qui est le véritable responsable de la pauvreté : Le système financier actuel…  Dans un sens, on peut comprendre leur désarroi, elle ne peut plus s’accaparer des biens de l’église comme « leurs amis » le firent lors de la révolution française.  Pierre Jovanovic à  la radio Ici et Maintenant 95.2Comme tout a déjà été confisqué, elle ne peut qu’essayer de mettre le fardeau de son incompétence sur le dos de quelqu’un. Et dans ce groupe sioniste et franc-maçonnique, la grande joie est de s’attaquer  comme les Femen à tout ce qui a fait la grandeur de la France ! On veut la mort de la civilisation chrétienne ! Et pour en arriver à bout, l’immigration s’accentue et on cherche à pénaliser de plus en plus les familles nombreuses, on subventionne à 100% les avortements….Pierre Jovanovic s’en offusque à juste titre dans son dernier résumé de la semaine de son blog (3 au 5 décembre 2012) : « Vous comprenez maintenant pourquoi l’Union Européenne est si pressée d’obliger l’Espagne, le Portugal, la France, etc., à accepter chaque année sur le territoire entre 50.000 et 200.000 africains, pakistanais, etc.. Au bout de 5 ans, cela vous donne, rien que pour la France, 1 million de gens dont les us et coutumes, à un moment donné, se fracasseront mécaniquement contre ceux du pays d’accueil, sans parler des tensions ethnico-économiques. J’ai vu les « dealers » de drogue camerounais en plein centre d’Athènes ce qui revient à un trafic de drogue en plein jour au milieu de la Place de la Concorde! »

https://jovanovic.com/blog.htm

 

Dernières nouvelles du 30 novembre 2012 :

Maître Jérôme Triomphe a déposé au nom de l’AGRIF entre les mains du Procureur une longue plainte contre les neuf Femen et leurs complices qui ont « attaqué » selon leurs propres termes la manifestation du 18 novembre 2012 à Paris. Nourisson aspergé au gaz par les FemenCette plainte est portée pour : « injures et violences aggravées, en réunion, en préméditation, sur mineur de moins de 15 ans, avec armes, et en raison de l’appartenance des manifestants à la religion catholique. »

Cette plainte vise tout naturellement la grande calomnieuse et provocatrice Mlle Caroline Fourest pour complicité de violences aggravées (amusant de voir qu’elle est titulaire d’un DESS de communication politique et sociale, obtenu à la Sorbonne. Elle y a étudié la communication de crise (réactions aux boycotts et aux rumeurs), à laquelle elle a consacré un livre : Face au boycott !). Mais il aurait mieux fallu que cette féministe aille étudier l’amour des enfants plutôt que de devenir une véritable professionnelle de la subversion.

http://www.bernard-antony.com/2012/12/poursuite-pour-agression-anti-chretienne.html

 

Surendettement, chômage et RSA en FranceVictimation 2017 et perceptions de la sécurité :

https://inhesj.fr/sites/default/files/ondrp_files/publications/pdf/rapport_CVS_2018.pdf

 

ville lumière

89 commentaires sur “Observations sur le système social français ou la mauvaise foi du ministre du Logement, Cécile Duflot :

  1. Eric dit :


    « Plus de places pour les sans-abris mais, en même temps, les centres pour migrants continuent à ouvrir partout en France ».

    Ce commentaire de Jean-Pierre Pernaut, prononcé au JT de 13h de TF1, le 10 novembre 2016, en clôture d’un reportage sur les sans-abris, ne passe pas auprès du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA). L’instance de contrôle a adressé un rappel à l’ordre au présentateur et à sa chaîne. « Après examen de la séquence, le Conseil a regretté la formulation choisie par le journaliste, estimant que celle-ci était de nature à sous-entendre que les migrants seraient privilégiés par les autorités publiques par rapport aux personnes sans domicile fixe. Il a donc considéré que ces propos pouvaient encourager un comportement discriminatoire « , a écris le CSA dans un communiqué.
    http://www.leparisien.fr/culture-loisirs/tv/tf1-le-csa-rappelle-a-l-ordre-jean-pierre-pernaut-pour-des-propos-sur-les-migrants-22-03-2017-6784749.php#xtor=AD-1481423554

    18 chiffres frappants qui prouvent que les habitants du monde sont bien loin d’être tous égaux
    http://dailygeekshow.com/chiffres-inegalites-monde/
    17 chiffres révoltants sur la pauvreté en France :
    http://dailygeekshow.com/pauvrete-chiffres-monde/6/

    Rapport sur les inégalités en France : l’édition 2017
    http://www.inegalites.fr/spip.php?page=article&id_article=2291

    8,9 millions de personnes vivaient en 2015 sous le seuil de pauvreté, soit 14,2% de la population. En France dont les dépenses sociales dépassent celles des autres pays, 4,15 millions de personnes étaient allocataires de minima sociaux fin 2016 (RSA, AAH, minimum vieillesse, ASS, etc.). 20% des allocataires du RSA le sont depuis 10 ans et 49% depuis au moins 4 ans. D’où la loi permettant de fouiller dans les comptes bancaires des bénéficiaires du RSA sans leur accord :
    https://planetes360.fr/une-nouvelle-loi-autorise-a-fouiller-dans-les-comptes-bancaires-des-beneficiaires-du-rsa-sans-leur-accord/
    Par contre, un milliardaire n’est pas poursuivi par l’état si ses sociétés ne publient pas ses comptes alors que la loi l’y oblige.

    ‘Le Média’ a décidé d’engager des procédures de grande ampleur pour que cela change :

  2. Carlos dit :

    La dangereuse dérive comportementale du droit :

    1. Du code civil aux lois comportementales ne sont jugés non plus seulement les actes mais les intentions, les opinions… On est là en pleine dérive totalitaire !

    2. Le code de la Sécurité Sociale a fait disparaître le contrat. Aucun contrat ait signé par l’habitant.

    3. Le code monétaire et financier français (1999) ne mentionne ni l’euro ni la BCE. Et Tracfin mène le pays vers une république du soupçon, avec la dénonciation comme obligation « citoyenne ».

  3. Patricia dit :


    Véronique Lévy sur Vincent Lambert :

    « Vincent Lambert n’est pas sous acharnement thérapeutique; il est maintenu dans un couloir, le couloir de la mort, dans un service qui n’est pas adapté à sa pathologie, dans un service de soins palliatifs. Or Vincent n’est ni mourant, ni dans le coma, ni sous assistance respiratoire… Vincent réagit, Vincent est conscient… simplement il ne peut ni parler, ni se nourrir. Mais aujourd’hui, en France, un assassin n’a pas été jugé et un handicapé est condamné. A la mort de la faim, de la soif … au nom des ”droits de l’homme” et de la ”dignité de l’individu”. Il ne s’agit pas non plus d’une euthanasie car l’euthanasie, toute mortifère qu’elle soit et opposée à la Sainte Loi de Dieu, doit être volontaire… Or Vincent aime la vie, Vincent a survécu à un mois de privation de nourriture… Pensez-vous que ce fait si singulier puisse relever d’un homme souhaitant ardemment la mort ? ou même y ayant consentie? Vincent est condamné à disparaître contre la volonté des parents et dans l’ignorance de la sienne. Contre celle du Droit international des personnes handicapées.

    Une civilisation qui élimine les embryons surnuméraires et se débarrasse de ses handicapés est une civilisation barbare. Elles se croit moderne et juge la religion comme une régression.Mais la religion créé des liens, la culture de mort les dissout. La Foi unifie, le nihilisme déracine ce qui fut la splendeur de l’Homme : le Visage de Dieu, tel une rose s’ouvrant au cœur du génome dévasté par les démiurges de la mort propre et de la sélection économique. La vie est un don de Dieu; pour les apprentis sorciers, elle s’achète … son prix est à l’aune de son efficacité ou pas.

    Un crime se prépare, au nom du droit à “mourir dignement”, inaugurant ainsi la légalisation du meurtre de la faiblesse, du handicap, de la vieillesse; contre la volonté des patients, parfois même, comble de la perversion, souhaitée et financée par eux. La mort, risque de devenir demain, elle l’est dès aujourd’hui déjà, l’effacement licite des inadaptés… ou mieux, le shoot empoisonné labellisé par les labo pharmaceutiques et les tueurs à gage de la santé publique. République née dans le sang du roi, des princes, des paysans,des chevaliers, des prêtres… des ouvriers. Tu es une imposture. Il n’y a qu’un Royaume: Celui de l’Amour, Celui du Christ, Celui de Dieu. »

    Gregor Puppinck, directeur du Centre européen pour la loi et la justice (ECLJ), est stupéfait de voir le gouvernement violer ses engagements internationaux de façon manifeste dans le seul but de faire mourir plus rapidement une personne handicapée : « un but symbolique et politique parce que Vincent Lambert est le symbole du conflit social qui traverse la France sur la fin de vie et plus particulièrement sur l’euthanasie. La mort de Vincent Lambert est devenue une nécessité d’ordre politique pour les tenants de l’euthanasie et ils sont prêts à violer leur propre engagements internationaux pour y parvenir. Je crois que le gouvernement a peur de la décision du Comité des droits des personnes handicapées ; il n’a pas confiance en sa propre position et préfère donc d’emblée arrêter la procédure plutôt que de la suivre et de respecter ses propres engagements. Vincent Lambert n’est pas en état végétatif, en tout cas pas tout le temps – il existe un aspect important en droit, et en droit international : le fait qu’à ce jour de nombreuses questions n’ont pas été jugées en droit international. Elles n’ont pas été jugées par la Cour européenne des droits de l’homme qui a refusé de se prononcer sur un certain nombre de questions de violation importantes des droits de l’homme, et elles sont posées maintenant au Comité des droits des personnes handicapées, spécialisé dans la défense des droits des personnes handicapées et compétent en la matière. Aujourd’hui de nombreuses violations restent en attente d’un jugement, notamment l’absence de soins dont est victime Vincent Lambert, et le refus de son transfert. Il faut aussi souligner le fait qu’il y a entre l’instance de Strasbourg et celle de Genève une différence importante quant à la question de l’hydratation et de l’alimentation. La Cour européenne des droits de l’homme avait refusé de prendre position sur la question de savoir si l’alimentation et l’hydratation sont des soins qui peuvent être arrêtés, et s’était contentée d’invoquer l’absence d’un consensus entre les États européens pour ne pas juger elle-même, et pour laisser à la France une marge d’appréciation. La Cour européenne a simplement dit : il n’y a pas d’accord en Europe, donc nous ne disons rien. A l’inverse, la Convention sur les droits des personnes handicapées dans son article 25 dit très précisément que l’alimentation et l’hydratation ne peuvent pas être retirées au malade en raison de son handicap. C’est là la question centrale. Je crois qu’il faut insister sur cet article 25 parce qu’il répond très clairement à la situation de Vincent Lambert. De plus, il faut savoir que les requêtes qui sont adressées au Comité des droits des personnes handicapées font l’objet d’un premier tri par le secrétariat. Celui-ci élimine d’emblée tous les recours qui sont manifestement hors sujet – et il y en a beaucoup. Le fait que le secrétariat ait enregistré la requête prouve que celle-ci entre bien dans le champ de compétences du comité des droits des personnes handicapées, et donc là-dessus ce que dit Mme Buzyn comme quoi Vincent Lambert, cérébrolésé et en état végétatif, ne serait pas un handicapé, est un argument très faible, sans valeur, déjà contredit par les faits. »

  4. Virginie dit :

    Personnels de santé : où se situe la France ?

    Elle souffre d’une mauvaise répartition du personnel dans les hôpitaux.

    Sur l’ensemble de l’Hexagone, avec 10,8 infirmiers et 3,4 médecins pour 1 000 habitants, on ne fait pas partie des pays de l’OCDE les mieux dotés en personnels de santé. Aux États-Unis et au Japon, ils possèdent plus d’infirmiers mais moins de médecins.

    Autre problème, celui des Ehpad qui n’ont qu’une logique de rentabilité !
    https://www.geopolintel.fr/article2162.html

  5. Thierry dit :

    Le problème de la réforme de la retraite : on ne tient pas compte qu’au niveau d’espérance de vie en bonne santé, il y a 8 ans de différence entre un cadre (15% de la population) et un ouvrier, employé (50%). Si en moyenne cette espérance est à 63 ans, pourquoi donc mettre la retraite à 64 ? D’autant plus que le taux de chômage reste élevé ! Certes, si en 1970, 3 retraités étaient rémunérés par 10 actifs, ils sont aujourd’hui 10 à payer pour 6 retraités. Mais les salaires ayant augmenté depuis 70, les cotisations ainsi que leur taux aussi. D’autre part, une retraite à points ne permet pas de définir à l’avance quelle sera la retraite d’un travailleur. Cette réforme est donc une sacré régression sociale au profit des fonds de pension pour les hauts salaires. Peu après la prise de ses fonctions, Macron n’avait-il pas invité Larry Fink, le Pdg du fonds spéculatif américain BlackRock qui gère plus de six mille milliards de dollars, dans des entretiens à huis clos ? Cela tombe bien car les deux tiers de l’argent qu’il investit provient de fonds de pensions. Et le Président de la République n’a-t-il pas créé une commission dont l’un des membres n’est autre que le patron de BlackRock France, Jean-François Cirelli ? Les actions en bourse étant surestimées, pour que les initiés puissent se retirer avant que tout s’écroule, il faut trouver des pigeons : les Français !




    Un État infiltré pour le compte des multinationales de la finance. Dont… BlackRock :


    « La seule issue est le retrait de la réforme des retraites ! » pour Adrien Quatennens :

    Pourquoi Macron décide de plafonner le coût des retraites ? Parce qu’avec l’U.E., il n’y a plus de frontières. Celui qui emporte les marchés est automatiquement le moins chère. Pour assurer une retraite convenable aux Français il faut donc sortir de cette Union Européenne. Curieusement, Quatennens ne le propose pas.

    Autre menteur par omission, celui qui est nommé par Macron pour réformer les retraites, Jean-Paul Delevoye. Celui qui souhaitait que « la transparence soit la plus totale » est aujourd’hui épinglé pour …son manque de transparence : de nombreux « oublis » dans la déclaration auprès de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique : pourquoi ne pas avoir par exemple déclaré qu’il était président du think tank « Parralaxe » puisqu’il touchait plus de 5 000 € par mois ? La constitution française interdit pourtant aux membres du gouvernement toute activité professionnelle rémunérée ! Il est aussi administrateur au sein de l’Institut de formation de la profession de l’assurance (IFPASS) et président du Conseil économique, social et environnemental (Cese) où il percevait 6.330,32 € net par mois. Le 16 décembre 2019, il décide donc de démissionner !
    https://www.marianne.net/politique/delevoye-demissionne-il-n-aura-pas-eu-le-temps-de-signaler-son-quatorzieme-mandat-6000


    Jean-Paul Delevoye est remplacé par le député du Nord Laurent Pietraszewski qui aurait touché 71 872€ en travaillant deux mois seulement en tant que DRH départemental du groupe Auchan. Donc un député qui lui aussi a cumulé un emploi avec son mandat puisque la période qui a été déclarée est celle d’août et septembre 2019.

    Gâteau des Français ou convoitise des arnaqueurs :
    Fin 2015, l’assurance-vie, détenue par plus d’un tiers des Français, pesait 37% des 4.461 milliards d’euros composant les « principaux placements financiers » des ménages français, c’est à dire 1.375 milliards d’euros. Et près de 9 ménages français sur 10 possèdent au moins un livret d’épargne selon l’Insee. Toutefois, en terme d’encours, les livrets ne pèsent que 592 milliards d’euros (compte épargne logement inclus), soit 13% du portefeuille des Français. Les dépôts à vue des ménages français (9%) étaient de 383 milliards d’euros. Le reste de l’épargne des ménages se répartit dans de multiples familles de placements : actions cotées (229 milliards d’euros), fonds monétaires, fonds d’investissement non monétaires, comptes à terme, etc. Le Plan Épargne Logement (PEL) par exemple représente 240 milliards d’euros d’encours.
    https://www.cbanque.com/actu/57928/livrets-et-assurance-vie-captent-la-moitie-de-epargne-des-menages

    Les contribuables européens devront aussi mettre la main à la poche à hauteur de 362 millions d’euros pour renflouer la caisse de retraite des députés européens (ils peuvent prendre leur retraite après 16 ans d’activités).
    https://fr.express.live/fonds-de-pension-eurodeputes/

    Regard sur la retraite du secteur privé :
    https://developpement-mental-semantique.com/regard-sur-la-retraite-du-secteur-prive-durant-62-ans-que-lon-ma-adresse/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s