« Les oubliés du Jugement Dernier » de Roland Hammel

Notre époque semble collectionner toutes les caractéristiques des civilisations anciennes en cours d’effondrement :

Si on ne peut pas parler de fin du monde, on peut toutefois s’attendre à la fin de notre société de consommation, telle qu’elle fonctionne actuellement. Son trait dominant philosophique ne peut que nous entraîner dans un Nouvel Ordre Mondial cauchemardesque tel que nous l’a décrit Soljenitsyne .   On tend vers un égocentrisme libertaire, être son propre Dieu. Y sont donc rejetées les lois naturelles. De toujours, sans que l’on puisse en expliquer les mécanismes, cette attitude orgueilleuse entraîne des réactions de rééquilibrage de mère nature. Comme aimait à le répéter Benoit XVI, « c’est la vérité qui nous rend libre ». Et non pas ce que prônent les francs-maçons  « la liberté qui devient source de vérité ».

De nombreux visionnaires l’ont compris. Qu’ils soient d’origine musulmane tel que Sheikh Imran Hosein, catholique Pedro Régis, protestante Wilkerson ou agnostique Louis Famoso. Ils s’attendent tous à de grandes catastrophes. Si de nombreux auteurs ont su nous familiariser avec cette idée de fin des temps, peu ont cherché à explorer sous forme romanesque l’après apocalypse. Roland Hammel est de ceux-là. Il vient de sortir en librairie un livre intitulé « Les oubliés du jugement dernier » qui essaye de décrire ce que peuvent penser rétrospectivement des survivants aguerris mais désabusés de ce qui vient de leur arriver.

http://www.lamaisondeditions.fr/livre-sf-jugement-dernier.html

C’est Michel Tarrier, connu pour être un auteur écologiste radical (« Nous, peuple dernier. Survivre sera bientôt un luxe ». Éditions L’Harmattan, 2009 ) qui en a cogité la préface.

 

Dans ce monde imaginé par Roland Hammel, les rares survivants de l’espèce humaine se croisent parfois aux hasards des errances :

Parfois ils coopèrent un peu, parfois ils  sympathisent, mais le plus souvent ils s’évitent ou s’affrontent. S’ils sont là, c’est qu’ils ont réussi à survivre, et ça tient du miracle.  Il leur a fallu beaucoup de courage, il leur a fallu tuer pour ne pas être tués, il leur a fallu endurer les pires des privations, les terreurs sans noms, affronter ce qui se cache derrière le graal.  Il leur a fallu beaucoup de chance aussi, faire preuve de différentes stratégies pour espérer se nourrir :

« …il fallait creuser des galeries au pic, à la barre à mine, sans oublier les pinces « monseigneur », pour aller exploiter un filon de boites de corned beef, de cassoulet ou de bidons d’huiles « taille familiale » tous écrasés et encastrés dans les tringles métalliques des rayonnages…Trois tunnels bien étayés à l’aide de poutrelles d’acier et toute sorte de bric à brac, entraient en pente douce dans les entrailles de la colline où l’herbe nouvelle plongeait ses racines. Ça piochait dure au fond. Des gars remontaient des brouettes de terre, d’immondices compactés et de morceaux de béton, de la ferraille découpée…Leur campement était sur place. Trois gars et une fille étaient aux marmites sur des feux entre des briques. Ça sentait bon. Un mélange de riz trop cuit et huileux avec des olives, du corned beef, du concentré de tomate, des champignons de Paris et des fayots rouges… La soirée a été belle. Il faisait toujours un temps clément, on était affamé, on a mangé chaud, on a fumé la locale des versants sud des Alpes, deux guitares douées ont repris des vieux trucs du début des années deux milles, d’autres tapaient sur des bidons et quelques comiques nous ont fait pleurer de rire… »

 

Mais il fallait aussi ne pas se couper des autres, malgré la peur qui les rongeait :

« Il y avait avec eux un couple de solitaires, un homme et une femme. Almir s’est tout de suite levé et nous a approchés.

 « – Ne vous inquiétez pas, il y a un petit changement. On les connaît depuis trois ans, ils viennent souvent pour des échanges et on a confiance en eux. Ernest vous a fait une lettre. »

 …Il fallait se décider, et vite. Accepter, c’était faire confiance par délégation et rester sur nos gardes durant le voyage. C’était peut-être aussi la chance de se faire des alliés solides pour le futur. Dire non, c’était vexer sérieusement les amis de nos amis et aussi se priver de leur capacité de défense et de transport ou d’autres compétences utiles qu’ils avaient peut-être… »

 

La situation qu’il nous décrit n’a plus grand-chose à voir avec celui que nous connaissons aujourd’hui :

De gros cailloux venus de l’espace,  quelques tremblements de terre et éruptions  volcaniques  ont changé complètement le paysage. Si les tissus vivants se renouvellent ou s’auto-réparent, les scléroses de matière morte telle que le goudron ou le bêton restent témoigner de la catastrophe :

« …Des limons déposés par des inondations successives avaient accompagnés des dépôts d’ordures, d’ossements, de matières huileuses, de plastiques comprimés, de cadavres, de tôles, de gravats, recouvrant d’au moins un mètre le goudron et le béton, semblant devoir se solidifier et remplacer l’ancien niveau du sol de cet immense cimetière de méga-hangars, de monstrueuses cuves… où semblaient bouillir toutes les triturations de l’enfer, forêts de tuyaux, de grues, de ponts roulants à trente mètres de hauteur, de transformateurs et de relais pour dispatcher autrefois des mégawatts dans toute les artères de cette gorgone énergivore, cette gueule à l’haleine brûlante, cette cité de l’ordure, cette broyeuse de consciences, mangeuse de vies. Abel trouva un truc à dire, pour casser le silence qui nous tenait depuis le départ :

 « – si dans le futur des géologues d’une autre espèce évoluée doivent nommer la couche qui correspond à la période humaine, ils l’appelleront le poubellien… ».

 

Pour Roland Hammel, traverser tout cela, ça nettoie, ça décape… :

Le cerveau est finalement bien plus sollicité à la survie de chaque jour, qu’il ne l’était à suivre les innombrables chimères de la vie du dernier siècle. Le sens inné du bien et du mal,  ce bon sens commun, n’est lié ni à la religion, ni à la civilisation… :

« …Par endroit, on traversait une campagne qui avait été belle avant d’être couverte d’usines, d’entrepôts, traversée de lignes à haute tension dans tous les sens, qui se croisaient…On avait peine à croire que nous aussi, on avait été pris dans cette folie collective, qu’on avait fait la queue aux caisses de ces supermarchés en poussant un chariot, accumulé des points sur une carte de fidélité et récupéré la pièce de consigne en sortant, la tête farcies de pubs insipides. Aujourd’hui, on avait plutôt l’impression de visiter le musée chaotique et absurde d’un monde  complètement étranger, dont les anciens acteurs s’entêtaient à continuer leur numéro d’homo sapiens urbanisé en parsemant les gravats de leurs os grisâtres et grimaçant des sourires larges et satisfaits dans lesquels poussaient de l’herbe et des fleurs….

Il a fallu deux jours pour traverser ce cimetière sans problèmes, en croisant de loin quelques silhouettes malades, quelques ombres fantomatiques, sans contacts ni menaces, pauvres âmes accrochées au passé, finissant de sombrer dans la folie avec leurs anciens dieux, accrochées encore aux débris et à l’illusion d’être des humains parce qu’ils se souvenaient d’avoir autrefois participé à ce grand merdier.

Arriver en vue des montagnes était donc bienvenu pour le moral. Ici au moins, on pouvait poser le regard sur quelque chose de rassurant… »

 

 

C’est par le biais d’un survivant qui nous parle à la première personne, que l’auteur nous fait connaître ses amis :

Ils refont le monde, le soir devant un feu. Ils essaient parfois de trouver des explications à ce naufrage… :

« J’y avais un peu pensé dans nos longues marches d’altitude, quand mon esprit vagabondait pour ne pas écouter les douleurs de mes jambes…. Et ce n’est pas mes discussions avec l’Archange qui allaient me calmer ! …Il y a le spectacle permanent de Notre désastre, de Notre propre cataclysme, de Notre auto génocide. Et merde ! Il faut continuer à assumer au fond de nous, le fait qu’on s’est auto exterminés. Impossible d’être froid et neutre devant tout ce qui rappelle l’hécatombe, on est obligé de tourner les yeux, de se taire, ou d’en rire… Un pont tombé, c’est le tremblement de terre, ok, mais les éclats de balles et de mortiers sur les piliers et les façades alentours, ça c’est nous. Quelques immeubles tombés comme des châteaux de carte, un gros cratère brûlé, c’est les géocroiseurs, d’accord. Mais les cadavres et les ossements dispersés partout, les traces de pillages, les restes de guenilles et les quelques vertèbres qui se balancent encore à des cordes, c’est nous…Être condamné à vivre sur les monceaux de cadavres pourrissants, voilà le sort des élus ? Je me rappelle que je vivais autrefois entouré de fantômes inconscients, et ça m’aide un peu, comme si l’expérience d’une certaine lucidité m’avait préparé un peu à ça ! Et puis, il y a le constat partout de Notre égarement, de Notre grand et magistral aveuglement, de ce qui s’est passé avant…. Quand on aurait du gérer notre monde avec sagesse et qu’on a tout vilipendé, tout détruit, tout saccagé sans penser aux générations futures…. »

http://www.rolandhammel.com/

.

fin de monde.gif

Publicités

46 commentaires sur “« Les oubliés du Jugement Dernier » de Roland Hammel

  1. Ursule dit :

    Il parle de gros cratère brûlés ! Ne sont-ils pas des « skinholes » ?

    http://www.sfgate.com/news/slideshow/Sinkholes-around-the-world-16131.php#photo-3117927

    Il y en a de plus en plus maintenant ! Celui de San Francisco, le 13 décembre 2009, fut pour l’instant le plus couteux !

    Car en 1906, c’était plutôt un tremblement de terre :

    http://sinkholereport.com/sinkhole-great-1906-san-francisco-earthquake

  2. Andrée dit :

    En 2040, l’économie a basculé et les Américains du Nord constituent un vivier de travail bon marché pour les riches asiatiques. Un documentaire chinois met l’accent sur les «fantômes» (terme argotique cantonnais pour désigner les Blancs) qui ont le malheur d’être nés dans les bidonvilles de Toronto.

    Une génération de Torontois a grandi après l’effondrement économique de l’Ouest. Oscar est concierge numérique et est chargé de flouter les logos pour raison de droits d’auteur dans le futur Google StreetView. Gary et Karen assemblent des bébés pour les enfants des riches d’Asie. Anton et Toph ramassent la soie des araignées. Serina est une spam humaine et gagne sa vie en mentionnant des produits et des marques dans ses conversations de tous les jours.

  3. Gabi dit :

    Dans un monde post-apocalyptique, la paix règne à Electric City. Mais derrière l’ordre apparent se cache un monde secret et violent. Cette série animée de science-fiction a été portée à l’écran par Tom Hanks.

    http://fr.cinema.yahoo.com/electric-city/

  4. Tom dit :

    Un pays qui commence à se décrépir : Ici visite en panorama photo de la gare de Detroit, beau bâtiment construit en 1913, le rêve américain aura duré un siècle .

    http://photo.photojpl.com/tour/michigan-central-station/michigan-central-exterior.html

    Ici, l’ancien grand Opéra luxuriant, reconvertit en…. parking pour voiture…

  5. Patrick dit :

    Il faut se préparer à 10 ans d’une vie de lutte contre la dictature d’une oligarchie financière et d’une période de famine. Comment se préparer :

    Piero San Giorgio nous explique comment survivre à l’effondrement économique :

    L’entraide est un facteur crucial pour tenir !

  6. Atlas dit :


    Dans un futur proche, suite à un conflit nucléaire mondial, la Terre s’est embrasée et n’a laissé que des ruines parsemées à sa surface. La violence règne maintenant en maître, la Terre vit une époque de chaos qui n’a plus de lois que par de nombreux groupes armées qui gouvernent par la terreur. Les hommes ont perdu tout espoir de lumière et ne connaissent plus que peine et douleur… C’est un peu le monde de Ken, le survivant :

    Autre scenario, la terre débarrassée tout à coup des êtres humains. que se passerait-il ?

    Mais non des animaux :


    • Lino dit :

      Il n’y a pas besoin d’un conflit nucléaire….. Simplement un second Fukushima au Japon !

      Dans la région de Fukushima, deux ans après, la vie ou du moins “l’existence” des habitants continue, en intégrant au quotidien la pollution radioactive. Au-delà du séisme et du tsunami, la catastrophe nucléaire a révélé les lézardes d’un système et sa criminelle arrogance. Et tous se souviennent avec effroi de la série d’erreurs et d’atermoiements qui a scellé leur destin, les politiques préférant “minimiser la situation au lieu de réduire les risques :

      http://vimeo.com/61327891

      Les illustrations de TokyoGenso montre un Tokyo post-apocalyptique :















      Ici à New York :

    • Eloïse dit :

      John Martin, né le 19 juillet 1789 à Haydon Bridge et mort le 17 février 1854 à l’Île de Man, est un peintre et graveur anglais de la première moitié du XIXe siècle. Ses œuvres, inspirées par le romantisme, mettent le plus souvent en scène des paysages et tableaux apocalyptiques tirés de la Bible, sa principale référence :




      https://www.theguardian.com/artanddesign/2011/sep/25/john-martin-apocalypse-tate-review?newsfeed=true

    • Luc dit :

      John Walters et Peter Baustdaeter travaillent tous deux pour le développeur de jeux vidéo Naughty Dog. A l’occasion de la sortie du titre « The Last of Us », un jeu d’action qui se déroule dans un univers post-apocalyptique, les deux artistes se sont amusés à imaginer notre monde dévasté.

      avant/après

      Les 4 tours, Madrid

      Les quais d’Albert Docks, Liverpool

      Amsterdam

      L’Ange du Nord, Gateshead, Angleterre

      L’ascenseur de Santa Justa, Lisbonne

      La forteresse d’Avila, Espagne

      Le Barbacane de Varsovie, Pologne

      Battersea Power Station, Londres

      Le Berliner Dom, Berlin

      Le château de Versailles, France

      Le château Saint-Ange, Rome

      Le Clyde Arc, Glasgow, Ecosse

      Le Colisée, Rome

      La gare de Berlin

      Le tremplin de saut à ski Holmenkollbakken, Oslo, Norvège

      La jetée de Brighton, Angleterre

      Le Kremlin, Moscou, Russie

      La cathédrale Notre-Dame de Paris

      L’opéra de Sydney, Australie

      Le palais de Buckingham, Londres

      Le palais royal d’Amalienborg, Copenhague, Danemark

      Le palais royal de Stockholm, Suède

      Le pont du 25 avril, Lisbonne

      Le pont suspendu de Clifton, Angleterre

      L’université de Cambridge, Londres

      La tour Eiffel, Paris

  7. John dit :

    Le film « La route » de 2009 du réalisateur John Hillcoat :

    Il y a maintenant plus de dix ans que le monde a explosé. Personne ne sait ce qui s’est passé. Ceux qui ont survécu se souviennent d’un gigantesque éclair aveuglant, et puis plus rien. Plus d’énergie, plus de végétation, plus de nourriture…

    Les derniers survivants rôdent dans un monde dévasté et couvert de cendre qui n’est plus que l’ombre de ce qu’il fut. C’est dans ce décor d’apocalypse qu’un père et son fils errent en poussant devant eux un caddie rempli d’objets hétéroclites – le peu qu’ils ont pu sauver et qu’ils doivent protéger. Ils sont sur leurs gardes, le danger guette. L’humanité est retournée à la barbarie.

    Alors qu’ils suivent une ancienne autoroute menant vers l’océan, le père se souvient de sa femme et le jeune garçon découvre les restes de ce qui fut la civilisation. Durant leur périple, ils vont faire des rencontres dangereuses et fascinantes. Même si le père n’a ni but ni espoir, il s’efforce de rester debout pour celui qui est désormais son seul univers.

    Il y a un livre qui ressemble un peu à celui des oubliés du jugement dernier ! « Fahrenheit 451 :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Fahrenheit_451

    On va être bon pour se remettre à jouer aux petits indiens !




    • dootjeblauw dit :

      J’ ignorais qu’il y avait le film, j’ai lu le livre de Cormac Mc Carthy du même nom et c’est une des rares fois où j’ai pleuré, il n’y a aucun espoir, juste un père qui protège son fils jour après jour sans aucune illusion. Dans le même registre futuriste fin de monde « Au nord du monde » de Marcel Théroux.

  8. John dit :

    Au lendemain de la crise des subprimes, Mark Boyle, Irlandais de 29 ans a voulu vivre les poches vides pendant un an.

    Grâce à un site de partage, il dégote gratuitement une caravane. Reste alors à trouver un emplacement. Une ferme accepte de l’héberger en échange de trois jours de travail par semaine. Mais cela ne règle pas un problème essentiel: sa caravane n’a pas de toilettes. Mark se renseigne et crée des toilettes à compost. Un ami lui donne une cuisinière qui utilise un combustible constitué de matériaux recyclés. Il récupère aussi un poêle fabriqué par un squatteur à partir d’une bonbonne de gaz usagée. Pour l’électricité, dont il aura besoin pour recharger son ordinateur portable et son téléphone, pas le choix, l’énergie mécanique se serait révélée trop compliquée, l’éolienne ne pouvait couvrir ses besoins, la meilleure solution lui semble être les panneaux solaires choix qu’il fait sans enthousiasme en raison de la quantité d’énergie nécessaire à sa production. Nous sommes en novembre 2008, Mark Boyle est installé près de Bristol, sa ville d’adoption en Grande-Bretagne, l’expérience peut commencer. “Au bout de quelques jours, je réalisai que le temps était mon bien le plus précieux“ trouva-t-il ! En guise de dentifrice, il utilise un mélange de graines de fenouil sauvage et des os de seiche. Un ami lui a donné un stock de brosses à dents. La barbe ? “Je me rase rapidement le visage et le cou avec un rasoir coupe-chou, que j’aiguise avec un champignon, le polypore du bouleau.” Sa nourriture provient quant à elle de la cueillette, de son travail à la ferme qu’il échange contre les denrées, de dons, mais aussi du gaspillage. “Je découvris que je n’avais pas besoin de ce qu’on appelle ‘un équilibre entre travail, vie sociale, vie privée’, j’avais simplement une ‘vie‘” écrit-il. Une vie nourrie par la redécouverte de la nature à travers son observation, de remèdes de grand-mères lorsque la maladie guette, du bonheur de cultiver son propre jardin et de cet immense sentiment de gratitude, à l’égard de l’abri qui le couvre, du bois qui le chauffe et de tous ceux qui l’aident.
    http://www.huffingtonpost.fr/2014/02/15/vivre-sans-argent_n_4787241.html?utm_hp_ref=reussir-autrement

    Après tout, ne peut-on pas être heureux avec peu de choses ? Il suffit de faire un vœux quand une étoile filante passe :

  9. Gabi dit :

    Qui est responsable de cette décadence généralisée qui irrémédiablement nous conduira à la catastrophe ? Les adultes, pas les jeunes !

    Ce qu’ils pourront nous reprocher le chômage, la marginalisation, l’avarice, la convoitise, le gain, le manque de respect, le gaspillage, le mépris de la vie humaine, la destruction de la famille, la marginalisation sociale, etc.

    Il est courant que les adultes entretiennent des préjugés sur les jeunes dont le comportement est souvent négligent dans leurs études, irrespectueux à la maison, peu disponible et irresponsable. Cependant ils sont affectés par un grand nombre de choses dont les adultes sont les responsables.

    1º. — Le chômage est un grand fléau moderne qui affecte spécialement les jeunes, et dont sont responsables ceux qui exercent le pouvoir par la corruption, qui créent des postes qui n’ont pas de sens, ceux qui ont généré la crise, qui spéculent et s’enrichissent sur le dos des autres, les ineptes qui occupent des postes à responsabilité… Les préjudices causés envers la jeunesse sont évidents. Beaucoup d’entre eux iront à l’étranger, retarderont leur mariage et l’arrivée des enfants ; certains demeurent longtemps chez leurs parents sans indépendance financière ce qui n’aide pas à les responsabiliser.

    2º. — Le manque de solidarité provient d’un égoïsme cruel et atterrant qui trouve sa source dans l’éducation donnée aux jeunes.

    3º. — L’avarice, la convoitise et le gain font partie des grands maux de la société actuelle et entraînent de graves préjudices et une grande pauvreté. Ce sont des vices très répandus et que personne ne trouve dans son intérêt de combattre, tant il y a de personnes impliquées dans ce désir désordonné des richesses.

    4º. — Le manque de respect dans toutes les classes sociales, culturelles, politiques, éducatives et professionnelles : qui n’a pas vu de manques de respect au Parlement, dans les collèges, dans les foyers et même de la part des parents, à la télévision, dans les médias, au cinéma, etc. Cette réalité va au détriment d’une société qui doit être construite sur des valeurs solides et où l’on devrait respirer un air d’amabilité et de cordialité.

    5º. — Le gaspillage : ceux qui sont chargés de veiller sur les biens de tous se consacrent à les gâcher en choses inutiles ; ils réalisent des grandes œuvres publiques qui par la suite n’auront pas d’usage ou seront coûteuses et ne pourront être mises en marche ; en beaucoup d’occasions un gaspillage contraint chacun à acheter davantage, et au bout de dépenses inutiles vient l’indigence. Nous pouvons mentionner le gaspillage monstrueux qui peut se trouver dans les maisons et dans la société, on achète sans mesure et puis on jette, fort contraste avec la misère dans le monde.

    6º. — Le mépris de la vie humaine : les guerres, le terrorisme, l’avortement, la faim, l’esclavage (y compris celui des enfants), le mépris de la femme et des jeunes filles dans beaucoup de pays. Cet amalgame d’incohérences affecte le monde entier, occasionne des morts, des maladies physiques et psychiques terribles, des nations en décomposition. Quelles réponses pouvons-nous donner aux jeunes face à ces situations atroces ?

    7º. — La déliquescence de la famille : les ruptures de ménages, les désaccords se multipliant entre les époux, l’abandon de leurs enfants, la maltraitance physique ou psychique ; ces drames affectent de plus en plus de jeunes et les séquelles sont très difficiles à réparer.

    8º. — La marginalisation sociale : beaucoup d’enfants et de jeunes sont issus de milieux détériorés ou marginaux, et en sont les victimes. De ce fait certains atterrissent dans le monde de la délinquance, de la drogue, de l’alcool, et finissent toujours par devenir inaptes socialement et professionnellement.

    Dans cette situation généralisée, les adultes sont les coupables et le préjudice retombe sur les jeunes. C’est pourquoi, quand on parle mal des jeunes, prenons également en compte notre faute et le peu que nous avons fait pour eux depuis un bon nombre de générations.

    http://www.forumlibertas.com/frontend/forumlibertas/noticia.php?id_noticia=30879&id_seccion=33&PHPSESSID=cfe6dbc614b6e92309ba2420b2fe751a

  10. Otho dit :

    Bien avoir en tête une maison de survie au cas ou !

    Ici une construite pour 200 € :
    http://www.elisheanaufeminin.terrenouvelle.ca/il-sest-construit-une-charmante-petite-maison-pour-200-euros/

    Fabriquer sa maison en bois :

    Et adopter une « tiny house » car ne nécessitant pas d’un permis de construire tant que sa superficie ne dépasse pas 40 m2 et qu’elle conserve ses moyens de mobilité.

    http://www.survivre-au-systeme.fr/2016/01/17/la-petite-maison-dans-la-prairie/

    • Atlas dit :

      De plus en plus de gens des villes sentent que l’on va vers un effondrement. Ils cherchent donc à être autonomes et à pouvoir vivre le plus possible en autarcie :

      La Maison Autonome, l’autosuffisance énergétique :

      Cours d’électricité : Tension, courant, puissance, énergie :

      Cours d’électricité : Résistance, loi d’ohm, loi de joule :

      Comprendre tableau électrique et installations sous forme de schéma :

      Montage d’un éclairage d’une pièce :

      Installer un va et vient :

      Comment faire soi même un panneau solaire photovoltaïque :

      Fabriquer son chauffe eau :

    • Anne dit :

      Et pour que la cabane en bois dure, il faut rendre le bois imputrescible. Il existe une technique ancestrale japonaise : le Shou-sugi-ban Yakisugi 焼き杉

      Chaque planche est carbonisée à la surface au chalumeau, puis elle passe à la brosse de fer. Ensuite, il faut recouvrir la planche d’huile (de l’huile de tung) et brûler à nouveau toute la surface de la planche.

  11. Line dit :

    On retournera aux temps primitifs ! Avec des initiations de petits sauvages !

    Ici une circoncision très artisanale :

  12. Tonio dit :

    Il est temps de comprendre ce qu’est la radioactivité, découverte en 1896 par Henri Becquerel :
    Etienne Klein, physicien et directeur de recherche au Commissariat à l’énergie atomique, en détaille les grands principes en prenant l’exemple de la radioactivité bêta.








  13. Carlos dit :

    Pourquoi donc cinq magasins Walmart se sont-ils mis tout à coup à fermer aux USA, pour dit-on une période de 6 mois, et pour des raisons de plomberie ? Un trader d’ailleurs en avait parlé…

    On sait que le système bancaire se prépare à la plus grande crise financière que le monde ait connu. On parle d’une bulle de 278 trillions de dollars qui va exploser, ruinant du même coup de nombreux épargnants ! Il faut évidemment avoir quitté les banques ! Ron Paul en est bien conscient :
    http://fr.sputniknews.com/international/20150416/1015690705.html#ixzz3XUE16zHp

    Une habitante de Pico Rivera en Californie est allée filmer un de ces Walmart.

    Y prévoit-on un lien avec les nombreux souterrains qui parcourent les USA ? Et on évoque plus d’une centaine de bunkers gigantesques !

    Car les emplacements des magasins se trouvent à proximité des tunnels !

    L’aéroport de Denver est bien entendu dans le parcours :
    https://diaconspiracyfiles.wordpress.com/2009/10/30/secret-alex-christopher-photos-from-beneath-denver-international-airport/

    Alex Jones prévoit quelque chose de grave avant fin 2015 :

    Et que l’exercice militaire JADE HELM 15 n’est peut être pas qu’un exercice mais bel et bien une mise au pas des états fédéraux tels que le Texas qui demande en ce moment le retour de son or :
    http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-06-19/there-s-a-pile-of-gold-in-manhattan-texas-wants-it-back-

    De plus, l’OTAN a prévu des exercices militaires de grande ampleur (TRIDENT) à partir du 28 septembre 2015,les 28 membres de l’OTAN plus 5 pays 28+5= 33 ! Mais le 28 septembre n’est-ce pas la lune de sang ?

    Tout cela semble suivre les Protocoles de Toronto :
    http://fawkes-news.blogspot.fr/2013/12/les-protocoles-de-toronto-le-genocide.html
    http://fawkes-news.blogspot.fr/2013/12/les-protocoles-de-toronto-laurore-rouge.html
    http://laurorerouge.blogspot.fr/2011/06/laurore-rouge-le-projet-politique-du.html

    • Benoit dit :

      Les élites (dont la fortune est évaluée à au moins un million de dollars) fuient les grandes villes à travers le monde. Le Chicago Tribune rapporte qu’environ 3.000 millionnaires ont quitté la ville de Chicago pendant l’année 2015.
      http://www.chicagotribune.com/business/ct-chicago-losing-millionaires-0405-biz-20160404-story.html
      Il révèle aussi qu’ils étaient 7 000 à le faire à Paris. Et 5 000 à Rome.

      Les raisons seraient qu’ils s’attendent à des tensions raciales, à une criminalité qui ira en se développant. Ils préfèrent aller s’installer en Australie (Sydney, Melbourne, Perth), en Israël, à San Francisco, Vancouver, Seattle mais aussi Dubay.
      http://nebula.wsimg.com/6e5712bf40ffe85cc116a52402d5a7d7?AccessKeyId=70E2D0A589B97BD675FB&disposition=0&alloworigin=1

      Au Texas, une entreprise propose des abris souterrains en acier anti-bombes livrables dans le monde entier :
      http://www.risingsbunkers.com/

      En Allemagne de l’Est, une entreprise connue sous le nom de « Vivos » a dépensé une énorme quantité d’argent dans une installation souterraine construite par les Soviétiques pendant la guerre froide afin d’en faire le plus grand refuge privé de la planète. On l’appelle l’Europa One, et on le présente comme étant un bunker de survie ultra-luxueux pour l’élite.
      http://terravivos.com/secure/vivoseuropaone.htm

      En France il existe l’entreprise AMESIS :
      http://www.amesis.net/index.php/fr/

    • Tonio dit :

      Cela fait des centaines d’années que l’homme pour se protéger construit des souterrains. En 1963, à Derinkuyu dans la province du Nevşehir, située en Cappadoce, une vieille maison était en rénovation. Lors des travaux dans la cave, un mur a été abattu. Derrière, s’y cachait une chambre. Quand les ouvriers y entrèrent, ils y découvrirent peu à peu une ville entière !

      Des hommes et des animaux y habitaient sans mourir d’asphyxie, ce qui témoigne de l’ingéniosité de leur système d’aération. Les archéologues pensent que l’on pouvait y loger environ 20 000 personnes. Et qu’il devait exister une cinquantaine de villes comme celle-ci en Cappadoce. Derinkuyu est même connectée à la ville souterraine adjacente de Kaymakli par un tunnel de 8 kilomètres.

  14. Antoine dit :

    Xavier Rosset a décidé en septembre 2008 de rester seul pendant 300 jours sur une île inhabitée de l’archipel des Tonga, dans le Pacifique. pour connaître ses limites.

  15. Antoine dit :


    L’effondrement de notre civilisation peut aussi venir d’un réchauffement climatique ! Soit d’une manière artificielle (par l’arme climatique) :

    soit du à des causes naturelles !

    François Gervais [physicien, spécialiste de thermodynamique, choisi comme rapporteur critique par le GIEC] remet en cause l’une de nos grandes peurs contemporaines. Le CO2 a certes augmenté depuis le XIXe siècle, passant de 300 ppm à 400 ppm mais l’effet de serre dû au CO2 est maintenant saturé, explique-t-il. « Concrètement, l’effet de serre du CO2 est une réalité, mais une réalité tellement forte qu’à l’heure actuelle, il est presque saturé, c’est-à-dire qu’on peut en envoyer (dans l’atmosphère, ndlr) davantage mais ça n’aura pas d’incidence notable, mesurable sur la température de la planète. J’en veux pour preuve une observation que tout un chacun fait, y compris le GIEC, à savoir : au niveau du sol, depuis dix-sept ans, les températures n’ont pas augmenté alors que dans cette période-là, on a envoyé un tiers de tout le CO2 émis dans l’atmosphère depuis le début de l’ère industrielle au XIXe siècle. » François Gervais constate aussi que les partisans du réchauffement climatique d’origine anthropique ont pris une conséquence pour une cause : en effet, les fluctuations de température précèdent celles du CO2…

    Les 22 raisons pour ne pas prendre au sérieux la propagande du GIEC :
    http://fr.sott.net/article/21682-Climat-22-raisons-de-ne-pas-croire-en-la-propagande-du-GIEC

    Philippe Verdier, chef du service météo sur France 2, a remis en cause certaines théories de la COP21 concernant le réchauffement climatique dans un livre qui vient de paraître « Climat Investigation ». Il y dénonce le « discours alarmiste » sur le réchauffement alors que « les incertitudes » sur son ampleur ou ses origines seraient nombreuses. Selon le journaliste Renaud Revel de L’Express, les syndicats auraient « exigé sa mise à pied » mais Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions, s’y refuserait.

    http://blogs.lexpress.fr/media/2015/10/13/le-cas-philippe-verdier-souleve-au-dernier-ce-de-france-televisions/
    Par ailleurs il fut traité de «connard » par Nathalie Kosciusko-Morizet sur le plateau du Grand Journal de Canal+ !

    Ces attaques sont très étonnantes quand on sait que Philippe Verdier est marié à un homme ! Ce qui doit déranger, c’est surtout qu’il parle dans son livre de corruption !
    http://www.lepoint.fr/environnement/climat-combien-de-chercheurs-n-ont-pas-le-courage-d-un-verdier-27-10-2015-1977260_1927.php#r_

    La COP21 antidémocratique et frauduleuse :


    Pour Rémy Prud’homme, professeur émérite à l’Université de Paris XII, le réchauffement est un phénomène physique, l’élévation des températures sur la terre, qui a été de 0,6-0,8 degrés au cours du XXème siècle, avec alternance d’augmentations et de diminutions, et qui est un objet d’études scientifiques. A ne pas confondre avec le réchauffisme qui est un phénomène social qui s’est construit à partir du réchauffement. Le réchauffisme présente tous les caractères d’une idéologie identifiés par Hanna Arendt: un système monocausal, une révérence/référence à la science, le contrôle par des Etats, la lutte contre un ennemi unique, l’adhésion des masses. « La COP21 sera évidemment un échec. L’objectif visé, décrété par le G8, est de diminuer de 50% les rejets de CO2 du globe d’ici 2050; c’est ça ou la fin du monde, comme on nous l’a assez seriné. La quasi totalité des pays en développement, qui rejettent actuellement bien plus de CO2 que les pays développés, ont affiché par écrit leur intention d’augmenter de beaucoup plus de 50% leurs émissions de CO2 d’ici 2030. Il sera amusant de voir comment les politiciens, les diplomates, et les médias vont s’y prendre pour présenter cet échec comme un grand succès. »

    « Pour chacun des rapports quinquenaux du GIEC, le pluriel est de mise. Il y en a en effet trois. Le rapport proprement dit, en trois volumes de 1500 pages chacun, assez indigeste, et que presque personne ne lit, qui est principalement écrit par des scientifiques (même si ceux-ci sont choisis par les gouvernements, et si des militants peu ou pas scientifiques se glissent parmi eux). Un rapport résumé, d’une centaine de pages, préparé conjointement par des bureaucrates et des scientifiques. Et un résumé pour décideurs d’une trentaine de pages, pratiquement rédigé uniquement par des diplomates et des militants, qui est le seul document effectivement lu. Dans ce texte, ce sont les gouvernements qui se parlent à eux-mêmes: ils s’écoutent en effet. Il arrive que ce résumé pour décideur contredise le rapport technique. C’est ainsi, par exemple, qu’un rapport technique écrit que l’aggravation des événements extrêmes n’est généralement pas prouvée ; son résumé sur décideur en parle comme d’une certitude, et c’est ce que médias et gouvernements en retiennent. »

    Le réchauffisme est une idéologie née, développée et répandue dans les pays riches: États-Unis, Royaume-Uni (Margaret Thatcher fut le premier leader politique converti), Allemagne, France, pays scandinaves. Les G8 veulent décider pas seulement pour leurs pays mais aussi pour le monde entier, une réduction de moitié des émissions de CO2 ! Cela sent le néo-colonialisme à plein nez. La priorité des pays pauvres n’est pas ce réchauffisme mais de réduire la pauvreté. Ce conflit est particulièrement aigu en matière d’électricité. Sans électricité, pas de développement. Et en Afrique ou en Inde, sans centrales à charbon, pas d’électricité. Au nom du CO2, les pays riches prétendent empêcher les pays pauvres de construire des centrales à charbon. Ils ont tous interdit à leurs agences d’aide, et aux banques de développement internationales qu’ils contrôlent, de prêter un sou à cet effet. Et en prime les ONG environnementales des pays riches s’opposent souvent aux barrages hydro-électriques. »

    Ce qu’en pense Donald Kaberula, président de la Banque Africaine de Développement: « Les gouvernements occidentaux sont hypocrites; eux qui se sont enrichis avec les combustibles fossiles, disent maintenant aux pays africains: vous n’avez pas le droit de construire des barrages, ni des centrales à charbon, contentez-vous de ces renouvelables hors de prix. Les pays africains ne les écouteront pas. »
    http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2015/11/27/31001-20151127ARTFIG00280-cop-21-la-charge-iconoclaste-d-une-climato-relativiste.php

    Evo Morales, président de la Bolivie, dénonce le système capitaliste actuel qui transforme tout en marchandise et fabrique des produits jetables polluants. « La nature n’est pas qu’un simple objet de profit ! »

    La bourde de François Hollande à la COP21 : Il voulut féliciter le Président du Burkina-Faso, Michel Kafando, pour avoir réussi à tenir le pays et résister à plusieurs putschs, et surtout à avoir organisé des élections propres. Manque de chance, ce dernier devait céder sa place à Roch Kaboré, à la fin du mois. De plus, Kafando n’était plus à sa place quand Hollande lui parla.

    Dans la foulée de la COP21, Gates, Zuckerberg, Niel… les grands du web lancent leur fonds vert (Rendre le vert rentable.) il s’agit de produire «de l’énergie largement disponible et fiable, à un prix abordable et qui ne produit pas de carbone».
    http://www.leparisien.fr/environnement/cop21/cop21-gates-zuckerberg-niel-les-grands-du-web-lancent-leur-fonds-vert-30-11-2015-5327035.php

    Rappel sur le Réchauffement Climatique : tous les 100 000 ans il y a un réchauffement. Et les variations de température ont pour conséquence des variations de gaz carbonique. Une eau chaude dégage des bulles de gaz carbonique alors qu’une eau froide en absorbe. Ainsi a-t-on eu depuis 1987 un réchauffement d’1 degré mais il n’augmente plus. Pour expliquer ce changement climatique il faut savoir que la terre tourne autour du soleil. Mais pas en formant un cercle parfait car elle est influencée par la gravitation des autres planètes. Se souvenir que du temps des Vikings, il y a avait des villages et des cultures au Groenland ! Une chose est sûre, le cycle du soleil a une influence sur la température terrestre. Et s’il n’y avait pas de gaz carbonique dans l’atmosphère provoquant un effet de serre, il ferait -15° sur terre ! Il va falloir tenir compte des nuages, des rayons cosmiques (qui semblent provoquer les nuages) et bien entendu un peu plus du soleil ! Reste qu’il y a plus urgent que le Réchauffement, la faim, l’eau potable, les déchets urbains…

    Y a t-il réchauffement climatique ? cette COP21 ne cacherait-elle pas un business sur le carbone ?

    Après avoir examiné les archives climatiques remontant à 1881 recueillies auprès de 1153 stations météorologiques autour du monde, le Pr Friedrich-Karl Ewert a fait une intéressante découverte. Ce géologue à la retraite et expert en données informatiques de l’université Paderbron a trouvé la preuve que les données climatiques entre 2010 et 2012, ont été falsifiées par le Goddard Institute of Space Studies (GISS, une division de la NASA). En réalité, les données d’origine montrent que la planète se refroidit depuis la deuxième moitié du 20ème siècle. Dix méthodes statistiques différentes ont globalement été utilisées pour modifier la trajectoire climatique, la faisant passer d’un refroidissement à un réchauffement. « Si on utilise les données de la NASA de 2010, la température de surface mondiale entre 1940 et aujourd’hui a chuté de 1,110°C et depuis 2000, elle a chuté de 0,4223°C… Un refroidissement a touché tous les continents excepté l’Australie, qui s’est réchauffé de 0,6339°C depuis 2000. Les chiffres pour l’Europe : de 1940 à 2010, avec les données de 2010, il y a eu un refroidissement de 0,5465°C et un refroidissement de 0,3739°C depuis 2000. »
    http://www.thedailysheeple.com/german-scientist-finds-evidence-that-nasa-is-manipulating-climate-data_122015

    Bien entendu, si vraiment l’être humain était le coupable de ce réchauffement, Hollande n’aurait pas été voter en prenant un jet privé ! Il aurait voté à Tulle (Corrèze) par procuration ! Ce qui crédibilise Ted Cruz, candidat a l’investiture républicaine à la Maison Blanche en 2016 (du Texas (sud). Le changement climatique n’a aucun fondement scientifique selon lui. Son ‘objectif est d’imposer un contrôle important de l’économie et du secteur énergétique par les gouvernements.
    http://www.voaafrique.com/content/usa-le-changement-climatique-est-une-theorie-gauchiste-croit-savoir-ted-cruz-candidat-republicain-a-la-maison-blanche/3095167.html

    Intervention du Pr Istvan Marko, docteur en chimie et professeur à l’Université catholique de Louvain (UCL), lors de la réunion d’Agora Erasmus le 5 décembre à Bruxelles.

    Le réchauffement climatique est stable depuis plus de 15 ans ! (B. Rittaud – Univ. Paris-13) :

    Décrit comme « historique et juridiquement contraignant », l’accord de la COP21 signé le 12 Décembre 2015 par 195 pays, apporte-il réellement une solution finale au problème du changement climatique ?

    1- L’accord occulte de manière délibérée la source du changement climatique, à savoir le système capitaliste basé sur les énergies fossiles. Ce que le président Bolivien n’a pas manqué de rappeler durant son discours prononcé à la COP21 : « … la Terre Mère se rapproche dangereusement du crépuscule de son cycle vital dont la cause structurelle et la responsabilité incombent au système capitaliste. Ce système a déchainé très rapidement une force irrésistible et destructrice au nom du libre-échange, de la libre compétition et des droits de l’homme…. [Ce système] s’est mis à produire à une échelle infinie des biens de consommation jetables, qui aujourd’hui détruisent la nature, dégradent le travail, produisent des marques de conquête et détruisent le vivre-ensemble humain « .

    2- L’accord fixe un objectif mais ne définie pas les mécanismes et les modalités précises d’y parvenir et le base sur le volontariat des pays signataires. L’accord vise à limiter la hausse de la température moyenne mondiale en deçà de 2 °C, avec un objectif de 1,5 °C à l’horizon 2020. Pour y parvenir, il sera impératif de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) de 80%. Verra-t-on alors la fin de l’ère des énergies fossiles ? Non, puisque cette contrainte ne figure pas dans le texte de l’accord. Il existe par ailleurs une fraude scientifique dans le calcul des émissions de GES qui consiste en l’exclusion des fortes émissions provenant des transports aérien et maritime.

    3- L’accord renvoie au second plan « …les droits des peuples autochtones, des communautés locales, des migrants, des enfants, des personnes handicapées et des personnes en situation vulnérable. » Pour Kandi Mossett, militante autochtone du Dakota du Nord, « ils proposent une marchandisation du sacré, ils veulent mettre un prix sur l’air que nous respirons. »

    4- L’agro-écologie a été marginalisée alors qu’il s’agit d’une solution clé au problème de réchauffement climatique. Selon l’activiste Indienne Vandana Shiva : « L’agriculture écologique reste la seule option pour nous face au dommages causés par l’ère des énergies fossiles. » La conservation des semences est primordiale pour que cela devienne possible ». L’absence de mention de l’agriculture et des sols dans l’accord final n’est pas innocente, c’est le résultat du lobbying exercé par Monsanto & cie.

    5- Les signataires ne seront pas tenus de réduire leurs émissions militaires, pourtant ce secteur est un contributeur important au changement climatique à cause des quantités astronomiques d’énergie et de matériaux consommés. Derek Matthews, ancien Marine et vétéran des guerres d’Irak et d’Afghanistan, était présent lors des manifestations à Paris : « l’accord ne fait rien pour freiner la pollution militaire, notamment celle des Etats-Unis. Pourtant les liens entre le changement climatique et le secteur militaire sont multiples : les militaires et la police militarisées sont les principaux moyens dont les grandes compagnies disposent pour l’accaparement des terres et la mise en place d’industries extractives contre la volonté des communautés locales. » La quantité de pollution ne provient pas seulement des émissions des engins de guerres, il y a aussi les pollutions au phosphore blanc et à l’uranium appauvri qui détruisent des régions entières. Outre les militaires, l’utilisation de ces agents hautement mutagènes conduit à la contamination des terres et des humains. L’un des exemples les plus parlants est celui de Fallujah, cette ville Irakienne qui comptait 300 000 habitants a été largement détruite par deux attaques Américaines en 2004. En plus des munitions à l’uranium, des armes chimiques ont été utilisées, y compris des bombes contenant du phosphore blanc (dont l’usage est interdit par le droit international régissant les conflits armés). Les décombres de bâtiments démolis ont été déplacés jusqu’à la rive de l’Euphrate, la source principale d’eau potable pour habitants. Une étude publiée par « The International Journal of Environment Research and Public Health » indique que la mortalité infantile a été multipliée dans les années suivant les bombardements, la survenue de cancers a quadruplé, et le nombre de leucémies a augmenté d’un facteur de 40 !

    Comment expliquer l’hypocrisie des pays, qui d’un côté signent cet accord, mais de l’autre s’engagent dans des accords commerciaux dommageables pour l’environnement tels que le Partenariat Trans-Pacifique et le traité de libre-échange transatlantique ?

    Stanislas de Larminat qui est ingénieur agronome à l’INA, présente ici son dernier essai “Climat, et si la vérité nous rendait libre ?”. Il confirme que s’il y a eu un réchauffement, cela s’est mis à stagner depuis. Et que cette histoire n’est pas claire.


    • Carlos dit :

      En 2010, le professeur d’université de Berlin Ottmar Edenhofer confirma que la politique climatique n’était pas une politique environnementale mais une politique de redistribution des richesses mondiales au travers la politique climatique. En taxant les occidentaux, on favorise les délocalisations. Pour Christiana Figueres (en février 2015) « Ceci est la première fois dans l’histoire de l’humanité qu’intentionnellement nous nous donnons la tâche durant une période définie, de changer de modèle économique de développement, en créant un transfert de richesse. » Cette politique est bien entendue approuvée par le pape (en mai 2014).

      Il ne faut donc pas avoir peur d’un second déluge !

  16. Lino dit :


    Jesse Ventura : La vérité sur le Réchauffement Climatique :


    L’analyste politique Stanislav Belkovsky dans le NY Times pense la même chose ! Le réchauffement climatique est une fraude pour limiter le développement industriel de plusieurs pays, dont la Russie. Vladimir Poutine pense aussi que si le changement climatique existe, il est cyclique, mais son rôle anthropique (c’est à dire relatif à l’activité humaine) est très limité.
    http://dailycaller.com/2015/10/29/russias-putin-says-global-warming-is-a-fraud/
    En fait, c’est une arme contre la souveraineté de certains pays :
    http://www.infowars.com/putin-anthropogenic-climate-change-is-a-geostrategic-weapon/

    Sur les enjeux cachés du sommet climatique COP21 de Paris, Jeffrey Steinberg, un des collaborateurs de l’économiste américain Lyndon LaRouche, révèle une vérité qui dérange. Car en vérité, le mouvement écologique mondial, qui promeut le catastrophisme climatique actuel, n’est pas un mouvement humaniste agissant pour le bien des générations futures, mais la énième métamorphosée d’un vieux courant oligarchique eugéniste.
    http://www.solidariteetprogres.org/cop21-huxley-eugenisme.html


    Mais il y aussi autre chose. Le 14 février 2016, une substance huileuse et cendrée est tombée sur sept résidences et des véhicules à Harrison dans le Michigan (USA). Le géo-scientifique J. Marvin Herndon de Transdyne Corporation, soupçonnant qu’il s’agissait là d’un dégazage accidentel d’une activité de géo-ingénierie secrète, a obtenu des échantillons de la substance pour les analyser. Les résultats de ces analyses témoignent d’une opération délibérée de fonte de la glace et de la neige, ce qui confirme l’hypothèse selon laquelle les cendres volantes de charbon pulvérisées en aérosols sont utilisées pour accélérer délibérément le réchauffement climatique. Car lorsque ces cendres ressemblant morphologiquement à du végétal (y compris les feuilles et les graines) tombent sur Terre, leur couleur gris foncé absorbe la lumière du soleil et accélère donc le réchauffement climatique. De son côté, le docteur Herndon rapporte que « La distribution en trous quasi-circulaires, parfois appelés« trous cryoconites », est observée sur les surfaces des glaciers qui disparaissent dans le monde entier; ces trous ressemblent au mode de distribution de la substance analysée tombée en gouttes. « En raison de sa couleur foncée, la cryoconite naturelle, poussière soufflée par le vent composé de suies, de particules de roche et de microbes trouvés sur les glaciers, absorbe la lumière du soleil et fait fondre la glace des glaciers. Du fait de la ressemblance entre la substance tombée en gouttes et la cryoconite, le Dr Herndon conclut que « La substance tombée en gouttes est une cryoconite synthétique ou proto-cryoconite dont le but est de faire fondre la glace des glaciers.» Cette explication corrobore la pulvérisation quasi-quotidienne dans la troposphère, et presque mondiale, de cette substance particulière. Curieusement le GIEC n’en tient pas compte.
    http://nuclearplanet.com/cryo.pdf
    Pluie de cendre dans le Michigan :

    En Europe on constate la même chose. Les filaments que l’on retrouve au sol
    http://www.bmlisieux.com/normandie/dubosc48.htm
    contiennent les mêmes éléments associés aux chemtrails : aluminium, baryum et strontium et souvent du plomb. Ils semblent liés aux avions d’autant plus que leur carburant (jetfuel ou jetA1), par analyse inorganique, témoigne de leurs présences. Pas étonnant que le lichen orangé que l’on retrouve par exemple sur les arbres, et qui à la longue les fait mourir, ait aussi ces 3 éléments d’une manière importante.

    Pour identifier les avions dans le ciel :
    https://www.flightradar24.com/EZY83KC/c8bc7a6
    CHEMTRAILS abordé à l’ONU en 2007 :

    • Antoine dit :

      Petit rappel sur les mensonges du GIEC qui cherche à mettre sur le dos de l’être humain le réchauffement climatique :

      Et bien entendu on ne parle pas de chemtrails qui favorisent pourtant le réchauffement climatique :

      CHEMTRAILS : CROYANCE OU RÉALITÉ ?
      http://naruhodo-partage.blogspot.fr/2016/01/chemtrails-croyance-ou-realite.html

      Ni du système Haarp qui est une arme climatique :

      Cela dit, un an avant la conférence sur le climat prévue à Paris à la fin de 2015, Pékin et Washington sont parvenus à un accord, mercredi 12 novembre, pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Les deux premiers pollueurs de la planète représentent à eux seuls 42 % du total des émissions de CO2.

      La Chine, pays qui produit le plus de gaz polluants, s’est fixé l’objectif d’un pic deses émissions de gaz à effet de serre « autour de 2030 », avec l’intention« d’essayer d’y arriver plus tôt », a annoncé la Maison Blanche. C’est la première fois que Pékin s’engage sur l’année à partir de laquelle la courbe s’inversera. De leur côté, les Etats-Unis promettent une réduction de 26 à 28 % de leurs émissions d’ici à 2025 par rapport à 2005.

      A noter que Rajendra Kumar Pachauri, 74 ans, le président du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), a du remettre sa démission. Car il est visé par une plainte pour harcèlement sexuel de son ancienne employée de 29 ans.
      http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/02/24/le-president-du-giec-en-pleine-tempete_4582117_3244.html#MB1G1KhMSSffFdA4.99

      Conférence de la journaliste canadienne Naomi Klein sur le climat :

      La vérité sur le Réchauffement Climatique selon Jesse Ventura :
      -http://www.dailymotion.com/video/xlgwp2_ep-3-fr-jesse-ventura-la-verite-sur-le-rechauffement-climatique-theorie-du-complot-3_news#from=embediframe

      Le réchauffement de l’Arctique est un mythe: les images satellites montrent que la calotte glaciaire d’été est plus épaisse et couvre 1,7 million de kilomètres carrés de plus qu’il y a 2 ans !
      http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-2738653/Stunning-satellite-images-summer-ice-cap-thicker-covers-1-7million-square-kilometres-MORE-2-years-ago-despite-Al-Gore-s-prediction-ICE-FREE-now.html
      Une chose est sûre, l’antarctique ne voit pas ses glaces diminuer :
      http://www.nasa.gov/feature/goddard/nasa-study-mass-gains-of-antarctic-ice-sheet-greater-than-losses

      Fuite d’un rapport des Nations Unies qui révèle que la température de la planète n’a pas augmentée au cours des 15 dernières années :
      http://www.dailymail.co.uk/news/article-2425775/Climate-scientists-told-cover-fact-Earths-temperature-risen-15-years.html?ITO=1490&ns_mchannel=rss&ns_campaign=1490

      Le Norvégien Ivar Giaever, prix Nobel de physique 1973, a démissionné de l’Institut américain de physique (APS) en raison de son désaccord sur la responsabilité exclusive de l’Homme dans le réchauffement climatique. En 2010, c’était le professeur Hal Lewis de l’Université de Californie qui avait démissionné de l’APS en estimant que cette opinion sur le réchauffement climatique était une « escroquerie » et « une fraude pseudo scientifique.
      http://monindependancefinanciere.com/lenciclopedie/seccion-i/ivar-giaever.php

      Greenpeace, WWF et les « Amis de la terre » sont financés par ceux qu’ils dénoncent!
      http://www.greenpeace.org/international/en/about/faq_old/questions-about-greenpeace-in/

      Dérèglement climatique : les scientifiques du CERN « bâillonnés » :
      http://www.alterinfo.net/Dereglement-climatique-les-scientifiques-du-CERN-baillonnes_a61389.html

      Christopher Booker, journaliste « climato-sceptique » au Telegraph de Londres, vient de publier un article où il pointe le bidouillage des données sur les températures en vue de faire croire au réchauffement d’origine humaine. La « Grande peur » du XXIe siècle repose selon lui sur « le plus grand scandale scientifique de tous les temps ». Son papier est à la une des informations les plus lues du site du quotidien britannique. La panique du réchauffement repose sur des chiffres qui ont été « ajustés », bidouillés, trafiqués en vue de faire croire à une situation très différente de ce qu’elle est dans la réalité, assure Christopher Booker. Après avoir signalé les travaux d’un chercheur qui, preuves à l’appui, a montré que des données recueillies dans trois stations du Paraguay avaient été carrément inversées pour indiquer un réchauffement sur 60 ans alors que dans les faits c’est un refroidissement qui avait été enregistré, il revient à la charge avec de nouveaux exemples de données faussées. Paul Homewood, ledit chercheur, a en effet analysé les données d’une multitude d’autres stations météorologiques en Amérique du Sud : partout, il a constaté les ajustements et bidouillages à sens unique. Des ajustements réalisés dans un premier temps par le Global Historical Climate Network, agence publique américaine, avant d’être repris et amplifiés par le Goddard Institue for Space Studies et le National Climate Data Center, et au bout du compte « extrapolés » pour l’estimation d’un semblable réchauffement des températures dans d’importantes zones de la planète où aucune mesure n’est prise sur le terrain. Plus spectaculaire encore : Homewood étudie désormais les stations météo de l’Arctique, depuis le Canada jusqu’en Sibérie, et assure que les températures ont été systématiquement surestimées d’un degré Celsius. De ces données, le petit (et violent) épisode glaciaire vécu par l’Islande autour de 1970 a même totalement disparu, à la grande surprise d’un ancien responsable du bureau météorologique de ce pays, Traust Jonsson. De même, le journaliste assure que les années les plus chaudes de l’Arctique autour de 1940 ont fait l’objet de réévaluations telles qu’elles paraissent désormais plus froides par rapport aux mesures actuellement annoncées. Pour ce qui est de la fonte des glaces dans l’Arctique, emblématique du réchauffement, elle n’est pas due à ce « réchauffement » qui fédère les puissants de ce monde et leur permet de prendre des mesures coûteuses et néfastes, mais aux variations cycliques d’un courant atlantique chaud dont le dernier pic, il y a 75 ans, a provoqué une fonte plus importante que celle enregistrée aujourd’hui. C’est au moins une donnée à prendre en considération, or l’exploitation de la Grande peur du réchauffement l’interdit.
      http://reinformation.tv/scandale-scientifique-ajustement-temperatures-peur-rechauffement-fonte-des-glaces-arctique/

      Que penser de ce réchauffement climatique qui serait du à l’homme ? 31 072 scientifiques parmi les plus renommés des USA ont signé une pétition pour contester cette dictature du climat, prétexte à taxations et à des projets d’énergie renouvelables très coûteux et inopérants. Pourtant c’est au nom de cette dictature du climat qu’est organisée la Conférence de Paris sur le climat dont le G7 s’est fait le propagandiste. « Il n’y a aucune preuve scientifique convaincante que la libération par l’activité humaine, de dioxyde de carbone, de méthane, ou d’autres gaz de serre est à l’origine ou provoquera dans un avenir prévisible un réchauffement catastrophique de l’atmosphère et la perturbation du climat de la Terre. Et il n’existe aucun consensus en faveur de cette hypothèse » dit la pétition. Parmi les signataires, plus de 9000 ont un doctorat dans un domaine scientifique. Ils ne remarquent qu’une chose : les inexactitudes des données des alarmistes. Selon le Rapport Mondial sur le Climat, dont le rédacteur est le climatologue Patrick Michaels, un sceptique éminent du réchauffement climatique anthropique, toutes ces affirmations ne sont que des mythes. Les records historiques de température pour les Etats-Unis sont au mieux inégaux, et « après avoir enlevé les variantes causées par l’urbanisation, les délocalisations des thermomètres, les changements d’instruments, et ainsi de suite, il est clair qu’il n’y a pas de tendance d’augmentation des températures annuelles moyennes au cours des 65 dernières années » aux Etats-Unis, révèle ce Rapport Mondial sur le Climat. En fait, « mis à part une forte hausse de 1915 à 1930, lorsque les concentrations de trace de gaz étaient faibles, la tendance à la hausse est irréelle. » Les changements de température dans l’hémisphère Nord ont été grandement exagérés ; « sur la base des plus importants records de température disponibles, la région considérée ne s’est effectivement réchauffé que d’ environ 0,65 degrés Celsius depuis 1860… De plus, la plus grande part de l’augmentation de température se situe avant 1945. » Todd Myers, directeur du Centre pour l’Environnement au Washington Policy Center, a déclaré de son côté : « Il est vrai que les températures ont augmenté, mais pas dans les 15 dernières années. »
      http://fr.sott.net/article/25770-31-072-scientifiques-americainss-opposent-a-la-propagande-climatique

      • Benoit dit :


        L’année 2014 est la plus chaude jamais enregistrée, sauf que depuis 18 ans, le GIEC reconnait lui-même que depuis 17 ans, ’il n’y a pas eu de réchauffement
        https://www.contrepoints.org/2013/02/26/116205-le-giec-reconnait-17-ans-sans-rechauffement
        L’Arctique menace de disparaître dit-on, même s’il connait présentement sa superficie la plus étendue depuis une décennie !
        http://wattsupwiththat.com/reference-pages/sea-ice-page/
        Les ours polaires sont parait-il en danger, pourtant leur nombre a quintuplé en 40 ans !
        http://fr.sott.net/article/17505-Ours-blancs-boisson-gazeuse-et-ONG-un-cocktail-insipide
        Une augmentation du CO2 devrait nous amener la famine et la misère. Alors qu’en fait, ce gaz augmente le rendement de cultures !
        http://www.antagoniste.net/2011/01/10/les-avantages/
        Pour certains, la sécheresse en Californie serait sans précédent , pour d’autres pas !
        http://fr.sott.net/article/26270-Selon-la-NOAA-la-secheresse-en-Californie-n-est-pas-due-au-rechauffement-climatique

        http://fr.sott.net/article/27372-Mythes-et-legendes-du-rechauffement-climatique-periode-2015-2016-partie-2

      • Patrick dit :

        Pourquoi donc le comité de Rio essaya-t-il donc de mettre sous son pouvoir les industries grâce à ce soi-disant réchauffement climatique et sa taxe. Les raisons invoquées bidons pour satisfaisant leur politique marxiste, permettent de mettre en place un gouvernement mondial dictatorial :

        Selon Lord Christopher Moncton, le conseiller politique en chef, à l’Institut de Politique publique et de Science, les conférences pour la planète n’avait pas pour but de la sauver ou d’éradiquer la pauvreté, mais de soumettre l’industrie à leur gouvernement global.
        http://reinformation.tv/cop21-lord-christopher-monckton-gouvernement-mondial-stephen-harper-dolhein-44285-2/

        Les quatre grosses planètes qui gravitent autour du Soleil ont une influence directe et incontestable sur l’activité solaire et par voie de conséquence sur le climat de la Terre. Quand Jupiter, Uranus, Saturne et Neptune ont la malencontreuse idée, de par leur mouvement parfaitement connu et calculé de se trouver par exemple alignés (Jupiter et Saturne, les plus proches, s’alignent tous les 30 ans) alors le Soleil s’en trouve complètement désemparé. Elles exercent une force gravitationnelle sur le Soleil comme la pomme de Newton exerce aussi un effet gravitationnel sur la Terre. C’est ce qu’a découvert Inventa Charatova de l’Institut de Géophysique de Prague.En ignorant d’une manière malhonnête l’anomalie climatique du Moyen-Age (à climat plutôt chaud et humide) cela a permis à ces escrocs de faire ressortir la fameuse courbe en crosse de hockey qui est à la base de leur gigantesque supercherie que tout le monde a fini par les croire les yeux fermés.


        Pour voir l’évolution du rayonnement solaire de ces 4 derniers siècles, voir le graphique ci-dessous :

        Le Soleil se déplace autour du centre de la galaxie à une vitesse de 750 mille kilomètres par heure. Son amplitude de mouvement n’est pas énorme puisque l’étoile oscille dans un espace égal au plus à 4,3 rayons solaires soit 3 millions de kilomètres mais ce mouvement dont la vitesse est comprise entre 9 et 16 mètres par seconde induit des effets de marée sur les couches superficielles du Soleil et ces effets de marée modifient l’activité solaire telle qu’on peut la mesurer sur Terre, entre autres phénomènes, par le comptage des taches solaires et leur position. Les calculs ont conduit à classer les mouvements de l’étoile en deux catégories, les mouvements ordonnés et les mouvement erratiques. C’est au cours de ces mouvements dits erratiques que se produit une chute de l’activité solaire, certes pas considérable mais tout de même d’un peu plus de 1 watt par mètre carré au niveau de la Terre dans la zone intertropicale. Cette chute d’activité est la conséquence du ralentissement de la dynamo solaire qui transfert l’énergie interne vers la surface du Soleil. Le ralentissement actuel de ce transfert est inquiétant car l’activité solaire va inexorablement s’effondrer au cours des prochains cycles. Ce qui nous attend ressemble au minimum de Maunder qui plongea la planète entière dans un froid intense qui dura près de 100 ans. Nous sommes donc assurément condamnés à vivre dans quelques années une longue période froide contrairement à ce qu’affirment avec une assurance saisissante les quelques 2500 escrocs autoproclamé climatologues largement financés par les impôts que paient tous les contribuables de la planète car ils sont mandatés par l’ONU pour nier des faits scientifiques basiques.
        https://jacqueshenry.wordpress.com/2014/03/19/rechauffement-climatique-non-definitivement-refroidissement/

        Bien entendu, un alignement où les planètes ne se trouvent pas les unes derrière les autres dans la direction du soleil, cela ne peut avoir d’effet comme ici entre le 20 janvier et le 20 février :

    • Ken dit :

      A chaque fois que nous prenons l’avion ou n’importe quel autre transport, on peut connaître notre émission carbone !
      http://eco-calculateur.aviation-civile.gouv.fr/

      Plus il y a de transports, plus il y a d’émissions carbone.

      Curieusement, alors que le réchauffement climatique est soi-disant dû à l’homme et grave, on a mis en place un système multipliant les émissions. Par exemple, lorsqu’ils se retrouvent au rayon charcuterie des supermarchés, les animaux que nous mangeons ont accompli un impressionnant périple : un goret né au Danemark est engraissé en Allemagne, abattu en Pologne et transformé dans une charcuterie industrielle allemande. Ce porc, d’abord vivant, puis découpé, sillonne bien souvent l’Europe entière avant la transformation de sa viande en une multitude de produits.

      http://future.arte.tv/fr/voyage-au-bout-de-la-viande

      Et quand le parti socialiste organise son université d’été à la Rochelle, on y emploie une entreprise roumaine « Trepte Events » ! Les salariés coûtent moins chers mais bouffent de l’émission carbone.
      http://www.lyonmag.com/article/75045/travailleurs-roumains-gl-events-met-le-ps-dans-l-embarras

      Lors du Cop21, la préoccupation de François Hollande n’est évidemment pas le climat. Autrement on rétablirait les frontières et les droits de douane pour obliger les pays à consommer ce qui est fabriqué sur place ! Ce qui aurait un grand avantage sur le taux de chômage ! Et on ne ferait plus venir d’ouvriers des pays de l’est comme justement avec ce Cop21 !
      http://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/cop21/info-france-2-la-cop21-emploie-au-moins-200-travailleurs-detaches-venus-d-europe-de-l-est_1159587.html

      Ce qui est tout de même paradoxal, le ministre de l’Intérieur pense tout de même à fermer les frontières. Mais seulement pour assurer la sécurité de la COP21.
      http://www.bfmtv.com/politique/cazeneuve-sur-les-incidents-de-moirans-il-y-aura-des-interpellations-928117.html

      Rien que ce petit exemple démontre que les activités humaines n’ont peu à voir avec ce réchauffement ! L’activité du soleil est bien plus coupable ! La taxe carbone est politique et est faite entre autres à empêcher les pays en voie de développement de faire trop concurrence aux pays développés. Comme la Chine, l’Inde, la Russie, le Brésil !

      Réchauffement Climatique – ON VOUS MENT :

      A lire absolument :
      https://jacqueshenry.wordpress.com/2014/03/19/rechauffement-climatique-non-definitivement-refroidissement/

      D’autre part, le CO2 est nécessaire ne serait-ce que pour cultiver une micro-algue, la spiruline. Elle est utilisée aujourd’hui comme complément alimentaire mais peut être l’ aliment principal d’une personne à un prix défiant toute concurrence. Les Kanem du Tchad s’en nourrissent.
      http://spirulinagadez.free.fr/pdfs/Tchad_Sorto.pdf
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Spiruline_%28compl%C3%A9ment_alimentaire%29

      Et l’’excès de CO2 dans l’atmosphère fertilise les déserts : L’étude parue le 25 avril 2016 dans Nature Climate Change montre qu’en 33 ans la Terre a gagné 18 millions de km2 en surface verte grâce au CO2.
      http://www.maxisciences.com/co2/l-039-exces-de-co2-dans-l-atmosphere-fertilise-les-deserts_art30110.html
      http://phys.org/news/2016-04-co2-fertilization-greening-earth.html

      Il est donc ridicule d’utiliser le CO2 pour expliquer qu’il faut réduire la population mondiale. En attendant l’extermination massive des populations pour sauver le climat, Alisha Graves propose dans une revue très sérieuse, le Bulletin of the Atomic Scientists, de réduire d’autorité le nombre d’enfants que les êtres humains sont autorisés à engendrer.
      http://thebulletin.org/debating-link-between-emissions-and-population/family-planning-quick-carbon-payoff

      • Tania dit :

        Ce qui est incroyable, les grosses entreprises telles que les Ciments Lafarge bénéficient de quotas gratuits au dessus de leur besoin. C’est donc un permis à polluer qu’ils obtiennent mais aussi une immense machine à cash puisqu’elles revendent le surplus aux environs de 6 € la tonne. Le cimentier Lafarge a par exemple gagné 11 millions d’€ grâce à la revente de son quota surévalué. Les estimations sont bien entendu influencées par les lobbies privés qui assiègent les responsables de l’U.E.. Ce qui est évidemment faux, c’est d’entendre des multinationales se servir de l’excuse de la taxe carbone pour licencier ou délocaliser.

        On a réussi à mettre fin à une vaste escroquerie aux droits d’émissions de CO2, dont la principale victime a été la banque Fortis, qui a perdu 72 millions d’euros. La fraude découverte en Belgique n’est toutefois qu’une petite partie de ce qu’Alex Khann avait mis en place. L’enquête, qui a débuté en 2009, est aujourd’hui clôturée. La Belgique a demandé à l’État d’Israël d’extrader cet Alex Khann, qui a dirigé cette organisation criminelle. Ce millionnaire franco-israélien aurait fait près de 5 milliards d’euros de butin dans toute l’Europe entre 2008 et 2010, dont la majeure partie en France.
        http://www.dhnet.be/infos/faits-divers/article/420920/une-importante-fraude-aux-droits-d-emissions-de-co2-decouverte.html

        Un plan Rothschild pour un gouvernement mondial :
        http://algarath.com/2016/07/29/plan-rothschild-gouvernement-mondial-sources-sil-plait/

        Rencontre avec François Gervais sur la munisterie du « Réchauffement climatique » :

      • Florian dit :

        Selon le ministre de l’Environnement de l’Inde, Anil Madhav Dave Rajya Sabha « Les USA ont développé un type d’arme appelée HAARP qui frappe la haute atmosphère avec un faisceau électromagnétique focalisé et orientable… Il est un modèle avancé de chauffage ionosphérique super puissant qui peut provoquer le réchauffement du globe. Une étude menée par le Conseil indien de la recherche agricole a fait des projections sur l’impact du changement climatique, lesquelles seraient défavorables en termes de réduction du rendement des principales cultures, notamment le blé, le maïs, la moutarde, la pomme de terre et le sorgho.
        http://www.business-standard.com/article/pti-stories/us-developed-weapon-system-may-cause-global-warming-govt-116071800897_1.html

  17. Tom dit :

    Le procès d’un important réseau d’escroquerie à la taxe carbone doit se tenir en décembre à Paris ! L’un des instigateurs, Samy Souied, avait été abattu de douze balles de calibre 7,65 mm Porte Maillot vers 20h, le 14 septembre 2010, par deux tueurs en scooter.

    L’arnaque ayant pour cadre le marché des quotas d’émission de CO2 aurait coûté en neuf mois, de novembre 2008 à juin 2009, le temps que les autorités s’aperçoivent de la faille du système, la bagatelle de 2 milliards d’euros à l’État français. C’est à dire le montant de la TVA sur des quotas de CO2 avancé par l’Etat à des sociétés qui se sont révélées fictives.

    Ainsi une douzaine de personnes parmi lesquelles des financiers, des courtiers, des escrocs bien connus et deux sociétés devraient comparaître devant le tribunal correctionnel de Paris. Ils sont soupçonnés d’avoir détourné près de 283 millions d’euros par le biais de montages financiers complexes passant par plusieurs pays. Des appartements et voitures de luxe, des comptes en banque joliment garnis de millions d’euros ont pu être saisis par la justice.

    L’assassinat de Samy Souied, nommé par la presse « le caïd des hippodromes, car c’était un habitué des champs de course et des cercles de jeu, figure bien connue des services de police pour avoir été mêlé à plusieurs arnaques à la fausse publicité et des faits de blanchiment d’argent en lien avec le monde hippique, avait alors fait les gros titres des médias. L’homme était arrivé le jour même de Tel Aviv par le vol de 12h et devait repartir par un vol du soir pour Israël. Un voyage express, en pleine période de fêtes juives, motivé par le besoin de régler un souci sur un investissement très important.

    Plusieurs pistes avaient alors été envisagées. Celle du règlement de compte avec un groupe rival tout d’abord : le 30 avril 2010, Amar Azzoug, 35 ans, dit « Amar les yeux bleus », un ancien braqueur, était abattu en pleine rue par deux inconnus. Quelques semaines avant sa mort, il avait écrit à la justice pour faire état de menaces qu’il aurait reçues de la part de plusieurs personnes dont Samy Souied. La piste de la trahison d’un ou de plusieurs de ses complices était également évoquée. Peu de gens étaient au courant de sa visite express à Paris. Ce qui laisse penser que les tueurs étaient très bien renseignés.

    Actuellement, l’enquête semble au point mort. En octobre 2014, plusieurs commissions rogatoires ont été envoyées à la justice israélienne. Elles sont restées sans réponse. En octobre 2013, l’enquête semblait avoir pourtant connu une avancée significative après l’audition d’un témoin sous X. Pour éviter tout risque de fuite dans un dossier où les rumeurs de possibles corruptions foisonnent, celle-ci avait été délocalisée dans les locaux de la police judiciaire de Versailles. Dans sa déposition, le témoin aurait rattaché le meurtre de Samy Souied aux affaires de taxe carbone. Selon lui, l’exécution aurait été commandité par un complice déçu de ne pas avoir gagné autant d’argent qu’escompté dans l’escroquerie. Il aurait tenté d’arnaquer à son tour Samy Souied en lui faisait miroiter un investissement juteux. Lequel lui aurait confié près de 50 millions d’euros en espèces durant l’été 2010. Mais s’inquiétait de ne pas ne voir revenir son argent.

    Me Sylvie Messica-Sitbon, l’avocate de la famille de Samy Souied, avait demandé un certain nombre d’actes comme l’exploitation de factures de lignes téléphoniques ou des auditions de plusieurs personnes, comme son ex-femme, son garde du corps présent avec lui ce jour-là, et Arnaud Mimran, avec qui il avait rendez-vous ce même jour. C’est un financier, gros joueur de poker, habitué des gazettes people italiennes depuis ses relations avec deux célébrités locales. Il est par ailleurs l’ex-gendre de Claude Dray, le milliardaire tué à son domicile de Neuilly en octobre 2011 dans des circonstances non élucidées. En juin dernier il fut placé en détention provisoire à cause d’ une autre affaire. Il est soupçonné d’avoir commandité en janvier dernier l’enlèvement d’un trader suisse résidant à Dubaï pour lui faire acheter, sous la menace, des titres d’une société dont il était propriétaire.

    http://tempsreel.nouvelobs.com/justice/20150917.OBS6032/le-meurtre-du-caid-des-hippodromes-cold-case-a-la-francaise.html?utm_medium=Social&utm_source=Twitter&utm_campaign=Echobox&utm_term=Autofeed#link_time=1442594347

    • Otho dit :

      La taxe carbone est une escroquerie ! D’abord, pour verdir la planète il faut du gaz carbonique. Mais François Hollande n’est pas le seul escroc ! Alors que la France contribue à l’organisation de pourparlers sur un accord universel pour réduire les émissions de CO2 dans le cadre de la Conférence de Paris sur le climat, l’Agence française de développement (AFD) a investi plus de 120 millions d’euros dans des entreprises d’exploitation forestière qui sont en train de détruire la deuxième plus vaste forêt tropicale au monde.
      https://www.globalwitness.org/fr/press-releases/la-france-accueille-la-conference-de-paris-sur-le-climat-tout-en-injectant-des-millions-deuros-dans-lexploitation-industrielle-des-forets-tropicales/?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

      Il y a aussi ceux qui ont fait des fortunes grâce à la TVA !

      Le marché a démarré en janvier 2005 avec comme bourse du carbone aidée par l’état Bluenext. Jusqu’à avril 2008 le marché ne décollait pas. Puis tout à coup les transactions ont énormément augmentées ! Il est vrai qu’il était permis à n’importe qui de trader. Il suffisait de déposer une demande de compte auprès de la Caisse des Dépôts. En une semaine on en recevait l’autorisation. Tracfin ne commence à soupçonner des fraudes que début 2009 ! Mais il ne comprend que c’est une fraude à la TVA qu’en mai. Le 9 juin 2009, l’état décide de supprimer la TVA sur la taxe carbone. Le marché du coup s’effondre.

      Mais cette arnaque n’avait pas lieu qu’en France mais aussi principalement en Allemagne, en Italie, en Grande Bretagne. Dans ce dernier pays, la mafia pakistanaise en profitait pour ensuite financer des groupes islamistes. Plusieurs juifs poursuivis se réfugièrent en Israël. Mais il n’y avait pas que la police à vouloir les intercepter ! Il y avait aussi ceux à qui le grand banditisme avait prêté les premières sommes pour trader. Certains ne les ayant pas remboursées se firent assassiner !

      La Cour des Comptes en 2012 fit un bilan de l’arnaque du siècle ! Bien entendu Bluenext avait eu intérêt à fermer les yeux puisque cette bourse prenait 1 centime de commission sur chaque transaction d’une tonne de CO2. Tracfin pour sa part, a mis trop de temps pour enfin vouloir se mettre à essayer de comprendre ce qui se passait ! Reste à se demander comment la Caisse des Dépôts a accepté sans vérification de rembourser de la TVA (jusqu’à devoir emprunter) à des sociétés basées dans le monde entier. Pas étonnant qu’en décembre 2012, Bluenext fut en final obligé de fermer ses portes.
      -http://www.dailymotion.com/video/x376e0z_la-taxe-carbone-le-casse-du-siecle-a-la-tva-fourchette-estimee-entre-5-et-20-milliards-d-euros_news

      • Engel dit :

        Un répertoire rédigé en juillet 2002 par Netanyahou, dans lequel il recensait pays par pays la liste des fortunes qui l’aidaient financièrement, laisse apparaître dans la rubrique “France” un certain « Arnaud ». Mediapart et Haaretz ont découvert que ce numéro appartenait alors à Arnaud Mimran.

        Les antécédents de Mimran ont aujourd’hui de quoi impressionner. En 2000, il est impliqué aux États-Unis dans une vaste affaire de délits d’initiés qui l’amènera à accepter à restituer avec ses complices la somme de 1,3 million de dollars. Une affaire de fraude fiscale débutée en 2002 lui vaudra ensuite d’être condamné à deux reprises, en première instance et en appel à Paris, à partir de 2007.

        Mais ce sont les deux années suivantes, en 2008 et en 2009, qu’éclatera la plus grande escroquerie jamais réalisée à ce jour en France, l’affaire dite « du CO2 ». Cette fraude spectaculaire, réalisée sur le dos des droits à polluer à partir de sociétés fictives domiciliées dans une myriade de paradis fiscaux, a coûté au bas mot 1,7 milliard d’euros aux contribuables français, selon la Cour des comptes – des officiels français rencontrés par Mediapart évoquent pour leur part plutôt un préjudice total pour l’État de 2 voire 3 milliards d’euros. Début mai, Arnaud Mimran sera devant le tribunal correctionnel de Paris le principal prévenu de l’un des procès du CO2, qui portera à lui seul sur le détournement de près de 300 millions d’euros.

        Son père, Jacques, ancien n°3 du groupe Vinci, a d’ailleurs, lui aussi, eu quelques soucis avec la justice : il a été condamné en 2002 pour « corruption » dans une importante affaire de pots-de-vin liés à la construction de la ligne de TGV reliant Paris à Bruxelles. Ce qui ne l’avait pas empêché de recevoir en 2006 des mains du ministre du budget de l’époque, Jean-François Copé, la Légion d’honneur avant d’être radié de l’ordre en 2009, une fois sa condamnation découverte (la loi française interdit la remise de cette distinction à des repris de justice).

        Parmi les dix plus importants soutiens référencés par Netanyahou lui-même dans son répertoire confidentiel figure d’ailleurs un intime d’Arnaud Mimran : le député franco-israélien Meyer Habib (UDI). Netanyahou le présente dans ses écrits comme son représentant personnel en France. Meyer Habib aime quant à lui parler de Netanyahou comme d’un « frère ».

        http://www.europalestine.com/spip.php?article11766&lang=fr
        http://www.lepoint.fr/monde/israel-netanyahu-finance-par-un-francais-poursuivi-pour-escroquerie-06-06-2016-2044744_24.php

      • Carlos dit :

        Il existe deux sources importantes de méthanes dues à l’homme mais qui ne semblent pas gêner nos politiciens qui cherchent à lutter contre le réchauffement.



        L’une des fuites est liée au dégazage naturel des sols et lors de l’usage de combustibles fossiles. Rien que l’exploitation de combustibles fossiles comme par exemple le gaz de schiste causerait 19 % des émissions.
        https://reporterre.net/Reporterre-sur-France-inter-le-gaz-de-schiste-aggrave-le-changement-climatique


        Mais selon le rapport du 3e groupe de travail du Giec en 2014, l’agriculture et la foresterie représentent la première source d’émissions de gaz à effet de serre avec environ 24 % de l’ensemble. Curieusement, malgré les nombreux articles sur les pets des vaches,
        https://reporterre.net/L-elevage-atout-ou-malediction
        aucune remise en cause ou modification de notre système agricole n’a vu le jour. Plusieurs propositions ont pourtant été étudiées par des associations ou par le Giec dans ses mesures d’atténuation. Ainsi l’institut Solagro a imaginé un scénario écologique d’utilisation des terres : Afterres 2050.
        https://reporterre.net/L-agriculture-de-demain-selon-Afterres-biologique-prospere-locale-et-totalement
        Ce document préconise de réduire la taille des élevages, de favoriser le pâturage en plein air, et de nourrir les animaux à l’herbe. Cela réduirait en effet le temps de pré-digestion dans l’estomac des ruminants, et ainsi la fermentation qui produit des gaz comme le méthane. Pour la gestion des déchets, la méthanisation à petite échelle permettrait de récupérer et de transformer le méthane.

  18. Gabi dit :


    L’élite corrompue maîtrise la nature, notamment par les chemtrails ! Voit ci-joint le documentaire qui explique leurs répercussions sur la santé humaine et l’environnement des programmes de Géo-ingénierie. Comment la géo-ingénierie peut être utilisée pour contrôler notre temps. Quelles sont les industries qui bénéficient de programmes de Géo-ingénierie. Comment la pulvérisation affecte vous, votre famille et l’avenir de l’humanité.

    Les aérosols sont pulvérisés dans notre ciel et sont utilisés en conjonction avec d’autres technologies pour contrôler notre temps. Les Géo-ingénieurs affirment que leurs modèles ne servent que pour l’atténuation de la théorie aujourd’hui largement discréditée du réchauffement climatique. Ce qui est clair, c’est que les Chemtrails / Géo-ingénierie peuvent être utilisés comme un moyen de consolider une énorme quantité de puissance à la fois monétaire et politique dans les mains des élites technocratiques. Certaines sociétés internationales peuvent désormais tirer parti du contrôle de la météo et prendre le pouvoir sur les systèmes naturels de la Terre. Cela bien sûr, se fait au détriment de tous les êtres vivants sur la planète. « Why in the World are they spraying ? » est un must du cinéma et va révolutionner le mouvement environnemental :

    Les Apprentis sorciers du climat :

    L’ONG internationale ETC Group, qui travaille sur les technologies émergentes, a publié une carte de ces expériences de géo-ingénierie et de modifications du climat, depuis 60 ans. L’Amérique du Nord, l’Europe et l’Australie font partie des trois zones les plus actives (en rouge sur la carte) en terme de géo-ingénierie.

    http://www.etcgroup.org/content/world-geoengineering
    http://www.bastamag.net/Geo-ingenierie-scientifiques
    L’installation du système chemtrail dans un avion :
    http://in5d.com/exposed-photos-from-inside-chemtrail-planes-like-youve-never-seen-before/

    Chemtrails La guerre secrète :

    Un directeur de la CIA encourage, devant le CFR, les pays à utiliser l’épandage d’aérosols dans la stratosphère :
    http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2016/07/le-directeur-de-la-cia-encourage-devant.html

    Un biochimiste explique ici que les chemtrails peuvent servir aussi bien pour la modification du climat, de suppresseur d’émotion, d’ expectorant d’émotion, de modification de l’environnement, ou pour provoquer par exemple des symptômes de la grippe » etc….
    http://www.brujitafr.fr/article-un-biochimiste-explique-les-concoctions-qu-il-a-participe-a-mettre-au-point-destinees-a-l-epandage-a-96248126.html
    Autre témoignage d’un militaire allemand sur la pulvérisation de nanoparticules :
    http://www.brujitafr.fr/article-pulverisation-de-nanoparticules-un-technicien-militaire-allemand-confirme-les-epandages-123761242.html

    http://actu-chemtrails.over-blog.com/page-3711866.html
    http://carnicominstitute.org/wp/

    Essai d’explication des chemtrails non « complotiste » :
    http://naruhodo-partage.blogspot.fr/2016/01/chemtrails-croyance-ou-realite.html

    L’US Air Force a dévoilé une technique pour améliorer les communications par satellite, en modifiant le ciel de la planète et ce, en faisant détoner des dizaines de bombes à plasma dans les couches supérieures de l’atmosphère afin de modifier les propriétés physiques du bouclier de la Terre. Selon la revue New Scientist,
    https://www.newscientist.com/article/2100382-us-air-force-wants-to-plasma-bomb-the-sky-using-tiny-satellites/
    le plan impliquerait d’augmenter la densité de l’ionosphère, la couche de l’atmosphère de la Terre qui réfléchit les ondes radio et qui permet des communications à longue distance. Cet objectif sera atteint grâce au lancement de dizaines de satellites minuscules appelés Cubesats, qui portent des bombes à plasma de pointe qui libèrent des métaux vaporisés dans l’atmosphère quand elles ont explosé. Les nuages ​​de vapeur métallique résultant serait alors en mesure de mieux refléter les ondes radio et de détourner le rayonnement solaire, soit pour l’amélioration des capacités de communication des forces armées.
    http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2016/08/lus-air-force-annonce-son-plan-pour.html

    Document officiel du gouvernement américain admettant qu’ils placent des produits chimiques dans l’atmosphère :
    http://ufdc.ufl.edu/AA00025909/00001/3j
    http://njlaw.rutgers.edu/collections/gdoc/hearings/7/78999004/78999004_1.pdf

    A ne pas confondre avec les barils d’eau qui servent à tester les avions en remplaçant les passagers :
    https://www.metabunk.org/debunked-chemtrail-plane-interior-ballast-barrels.t661/
    Reste que depuis longtemps, des tests bactériologiques sont effectués pour se préparer à une guerre. Comme en Grande Bretagne ou aux USA :
    http://actu-chemtrails.over-blog.com/page-3477561.html
    Epandage par des pilotes américains d’un gaz invisible et très toxique sur les populations américaines
    http://www.cielvoile.fr/article-divulgation-d-un-pilote-sur-la-manipulation-du-climat-125230324.html

    Le 26 juin 2009, deux avions AN-124 ukrainiens pilotés par des militaires américains, ont brûmisé au dessus des territoires du Niger et de l’Inde. Ils furent rapidement interceptés tandis qu’ils passaient leur signal radio de mode civil en mode militaire. Des forces aériennes indiennes et nigériennes ont contraint les appareils à atterrir. Cet événement établissant un lien entre l’Ukraine, les militaires américains et l’ « épandage » de substances probablement virales, est à rapprocher des accusations émises par le scientifique Joseph Moshe sur la filiale de Baxter. Celle-ci fut accusée en 2009 d’avoir volontairement mélangé le vaccin contre la grippe H1N1 avec la grippe humaine. C’est un laborantin qui en testant le nouveau vaccin qui le découvrit. A la même époque, des milliers de témoignages d’Ukraine ont évoqué des « épandages d’avions ».

    Et cela bien après la guerre du Viêt Nam qui reste pour l’instant la plus grande guerre chimique de l’histoire de l’Humanité.

  19. Ursule dit :

    Les apprentis sorciers du climat :


    Selon une étude de l’Institut de recherche néerlandais Deltares publiée dans la revue Nature Climate Change, la Terre a gagné en territoire émergé depuis les trois dernières décennies, rapporte la BBC.
    http://www.nature.com/nclimate/journal/v6/n9/full/nclimate3111.html
    http://www.bbc.com/news/science-environment-37187100
    Et pas qu’un peu : 58 000 km², soit l’équivalent en superficie d’un pays comme la Croatie. Afin d’établir ce constat, les scientifiques ont comparé, avec l’appui de la Nasa, les images satellites de la Terre prises en 1985 et les ont comparées avec celles de 2015. Et si près de 115 000 km² de terre sont maintenant submergés, quelque 173 000 km² d’eau ont laissé place à de la terre émergée, indique SciencePost. Pour illustrer au mieux ces changements, ces chercheurs ont mis au point une carte interactive où les zones en bleu et celles en vert représentent respectivement les zones nouvellement immergées émergées.
    http://aqua-monitor.appspot.com/

    Alors comment expliquer ce phénomène a priori contradictoire ? Pour commencer, certains territoires sont bel et bien menacés. Par exemple, la réserve naturelle du delta de Rio Colorado, au nord du golfe de Californie, au Mexique, s’est retrouvée submergé par les eaux.

    Si certaines côtes ont été quelque peu grignotées par les vagues notamment en Asie du Sud-Est et en Inde, les principaux endroits dorénavant submergés ne se trouvent pas vers les littoraux. Sur le plateau tibétain, en Chine de l’Est et au Canada, de nombreux lacs sont nés, la plupart du temps à cause de la fonte de glaciers de montagne.

    Mais dans le même temps, d’énormes étendues d’eau ainsi que des fleuves se sont asséchés, et des plages artificielles ont été construites. L’exemple le plus significatif étant celui de la mer d’Aral, en Asie centrale. Autrefois quatrième plus vaste lac au monde, il est aujourd’hui pratiquement asséché et qualifié de « désastre écologique » par le National Geographic, puisque sa superficie est passée de 67 000 km² à 3 300 km² à ce jour.

    http://www.nationalgeographic.fr/13150-disparition-de-la-mer-daral-les-causes-dun-desastre-ecologique/
    En Asie du Sud, les fleuves Padma – alimenté par le Gange – et Brahmapoutre se sont significativement asséchés.

    Enfin, à Dubaï, de nombreuses bandes de terre sont sorties artificiellement de l’eau – l’exemple le plus parlant étant celui de Palm Islands – dans le cadre dans le cadre de projets immobiliers de luxe.

    « Nous nous attendions à ce que la côte commence à reculer en raison de l’élévation du niveau de la mer, mais la chose la plus surprenante est que les côtes sont en croissance partout dans le monde. Nous créons plus de terres et prenons de cours l’élévation du niveau de la mer », a confié Fedor Baart, l’un des chercheurs, à la BBC.

    Néanmoins, il ne faut pas sous-estimer les conséquences de la montée des eaux. Le site Flood Maps permet de visualiser les zones que les océans submergeraient selon le niveau de montée des eaux. On peut même se faire peur en voyant à quoi ressemblerait notre monde avec une montée des eaux de soixante mètres.
    http://flood.firetree.net/

  20. Tonio dit :

    Et que penser des décharges d’armes chimiques sous-marines ?

    Et de la contamination planétaire en cours à cause de Fukushima ?

    Trois ans après la catastrophe nucléaire de la centrale de Fukushima Daiichi, une autre catastrophe se profile. Sanitaire celle là. Les premiers cas de cancer sont apparus. 26 déjà, tous chez des enfants de 0 à 18 ans. Plus d’une trentaine de cas sont suspects, et des dizaines de milliers d’enfants n’ont pas encore été testés. Le gouvernement tente de minimiser l’ampleur du drame. Mais les familles s’angoissent, et des mères sont en colère. La contamination s’étend, au-delà du Japon.
    http://www.bioaddict.fr/article/mourir-en-40-minutes-a-fukushima-a3290p1.html

    Tous les jours, des centaines de tonnes d’eau hautement contaminée sont déversées dans le Pacifique.
    http://www.bioaddict.fr/article/fukushima-la-radioactivite-se-repand-dans-le-pacifique-a3033p1.html
    Sur les plages de Californie les chercheurs, témoins de l’arrivée quotidienne de déchets du tsunami sur leurs plages, tentent par tous les moyens d’alerter les autorités.
    http://www.bioaddict.fr/article/insolite-une-croisiere-pour-decouvrir-les-dechets-du-tsunami-japonais-a2206p1.html
    Les scientifiques du monde entier redoutent les effets incalculables sur la santé des populations si les poissons du pacifique continuent à être consommés sans aucun contrôle : un laboratoire d’analyses suisse vient de découvrir du césium 131 et 134 dans des barquettes de poisson dans un supermarché, ou dans du thé vert venant du Japon !!

    Quelle est l’ampleur réelle de la contamination, humaine et environnementale ? Les contrôles sont-ils efficaces ? Qu’en est-il du taux de radiation des produits japonais exportés partout dans le monde ?

  21. Eric dit :

    Le 13 octobre paraissait sur le site de la Maison Blanche un ordre exécutif de Barak Obama demandant que soient mises en place ou révisées toutes les structures nécessaires à l’éventualité de « tout événement qui concerne les variations dans l’environnement spatial entre la terre et le soleil (et l’ensemble du système solaire) qui pourrait toucher les technologies tant spatiales que terrestre. Les principaux types d’événements sont : les taches solaires, les particules énergétiques, les perturbations géomagnétiques »
    https://www.whitehouse.gov/the-press-office/2016/10/13/executive-order-coordinating-efforts-prepare-nation-space-weather-events

  22. Robert dit :


    Au nom du réchauffement climatique on a encouragé les énergies renouvelables. Ainsi les éoliennes représentent 3,9% de la production française d’électricité en 2015. Mais ce syndicat de l’éolien regorge d’avocats d’affaires, de fiscalistes et de banquiers qui exploitent depuis des années la rente exorbitante que les ménages français leur servent. Si le vent et le soleil sont gratuits, comment en est-on arrivé à leur faire payer deux fois le prix du nucléaire pour disposer de ce bien commun ? Certes, cette rente était destinée à permettre aux entreprises d’investir dans de nouvelles technologies plus performantes. Ils n’en fut rien fait, les investisseurs empochent tout simplement la mise. Il existe toutefois en Espagne ou au Portugal des milliers de familles ruinées par les énergies renouvelables.

    Il existe pourtant aujourd’hui différents procédés industriels fiables d’énergies renouvelables, capables de délivrer les mêmes performances que le nucléaire, toute l’année, avec des rejets carbone proches de zéro, et avec des puissances bien supérieures à celles du solaire ou de l’éolien. En Allemagne, de multiples exemples de trigénération à catalyse comme Munich, Moosburg, Leonberg, Bad berka fonctionnent sur des milliers d’heures, et desservent avec fiabilité des usines, des hôpitaux, des bâtiments publics, des logements.

    Il s’agit de produire, à partir d’une énergie primaire (le gaz naturel le plus souvent), trois énergies secondaires utilisables conjointement :

    • Une énergie thermique à « haute température » utilisable pour le chauffage, séchage, chauffage de serre, piscines, d’eau chaude sanitaire, procédés industriels ou à « basse température » 6,7 utilisable pour la réfrigération agroalimentaire, la production d’eau glacée à destination de climatiseur. Si cette énergie n’est pas utilisée sur place, elle peut (ou son surplus) être basculée dans un réseau de chaleur ou un réseau de froid ;
    • Une énergie électrique, produite par une dynamo (courant continu) ou un alternateur (courant alternatif). Si cette énergie n’est pas utilisée sur place, elle peut (ou son surplus) être basculée dans un réseau électrique ;
    • Une énergie mécanique (mouvement rotatif ou linéaire transmis à une ou plusieurs machines). L’énergie mécanique doit être consommée, ou transformée, sur place car il n’existe pas de réseau de distribution pour cette forme d’énergie.

    L’Angleterre est maintenant pourvue d’éoliennes urbaines silencieuses dont l’électricité ne se perd pas dans des kilomètres de réseaux.
    http://www.enviro2b.com/2007/09/14/des-eoliennes-silencieuses-pour-le-centre-ville-de-londres/
    Pourquoi le silence est-il entretenu autour de ces procédés fiables ? Parce qu’ils tuent la poule aux œufs d’or. Le consommateur est aujourd’hui condamné à la double peine : d’une part payer la mauvaise gestion d’EDF par des surcoûts financiers, d’autre part assurer une rente aux spéculateurs de l’éolien dont les émissaires hantent en permanence les couloirs et les alcôves des parlementaires. Construire de nouvelles éoliennes en France devient un non sens technologique et financier pour la raison suivante : Les statistiques officielles de France énergie éolienne et de RTE confirment que les éoliennes ne peuvent tourner plus que l’équivalent de 90 jours par an par rapport à leur puissance. Même si on construisait autant d’éoliennes que la consommation des Français, soit 25 fois plus qu’aujourd’hui, on ne couvrirait pourtant que 20% de cette consommation. Plus on construit d’éoliennes, plus il faut construire de centrales pour les 80% du temps restant. Cela revient à multiplier par cinq les centrales gaz et charbon car le nucléaire n’a pas la souplesse nécessaire pour arrêter et démarrer selon le vent.
    http://www.economiematin.fr/news-prendre-l-argent-des-pauvres-pour-le-donner-aux-riches?ref=yfp

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s