Kofi Annan, tout aussi ambigu dans sa vie qu’en Syrie !

 

Qui est-il vraiment ?

Kofi (Atta) Annan est né le 8 avril 1938 à Kumasi au Ghana. Son père était le chef tribal des Fantis et le gouverneur élu de la province d’Ashanti. Son fils fut remarqué par la Fondation Ford qui l’intégra dans un programme de « jeune leader ». (Cette Fondation est connue pour être un outil de la politique étrangère officieux des États-Unis, offrant un habillage respectable aux activités de la CIA.)   Il fut incité  à suivre un cours d’été à l’université d’Harvard, des études complètes en 1961, au MacAlester College situé à Saint Paul dans le Minnesota, pour achever son baccalauréat (anglo-saxon) d’économie. Il entre ensuite à l’Institut des Hautes Études Internationales de l’Université de Genève (1961-1962) et au Massachusetts Institute of Technology (1971-1972) (lié à la CIA) où il  obtient son diplôme de maîtrise en sciences de gestion au MIT. Il occupera ensuite plusieurs postes de fonctionnaire international. Mais son second mariage avec Nane Lagergren lui ouvrit les portes des organisations juives, étant donné que cette avocate suédoise, était la nièce de Raoul Wallenberg.  En 1993, il est promu sous-secrétaire général de Boutros Boutros-Ghali.

 

Mais selon le général canadien Romeo Dallaire, commandant des Casques bleus au Rwanda :

Kofi Annan porterait la responsabilité principale dans l’inaction des Nations Unies lors du génocide (800 000 morts, principalement des Tutsis, mais aussi des opposants Hutus). Un scénario identique se reproduisit en Bosnie où 400 casques bleus furent pris en otages par les forces bosno-serbes. Kofi Annan resta sourd aux appels du général Bernard Janvier et laissa perpétrer de prévisibles massacres. Fin 1996, les États-Unis s’opposèrent à la reconduction de l’Égyptien francophile Boutros Boutros-Ghali comme secrétaire général. Ils parvinrent à imposer Kofi Annan. Ses échecs au Rwanda et en Bosnie devinrent ses atouts en promettant de réformer le système pour qu’ils ne se reproduisent plus. C’est ainsi qu’il devint le septième secrétaire général des Nations Uniesmais le premier à sortir des rangs du personnel de l’organisation. Le10 décembre 2001, il recevait le Prix Nobel de la paix.

 

La grande initiative de Kofi Annan:

Elle fut le Global Compact, une mobilisation de la société civile pour un monde meilleur. Il a ainsi profondément dénaturé l’ONU, en relativisant le pouvoir des États-Nations et en reconnaissant celui de compagnies transnationales et d’associations qui n’ont de « non-gouvernementales » que le titre et sont en sous-main subventionnées par les grandes puissances. Les mandats de Kofi Annan (1997-2006) reflètent la réalité d’un monde unipolaire voué à la globalisation de l’hégémonie états-unienne, au détriment des États-Nations et des peuples qu’ils représentent. Cette stratégie emboîte le pas au dispositif mis en place par Washington dans les années 80 avec la National Endowment for Democracy, une agence qui, contrairement à son intitulé, vise à poursuivre l’action subversive de la CIA en truquant les processus démocratiques.

 

Les mandats de Kofi Annan ont été marqués par le programme « Pétrole contre nourriture » :

http://www.youtube.com/watch?v=YUMonoghsiU

En fait ce programme est devenu un instrument des États-Unis et du Royaume-Uni pour saigner l’Irak. Plusieurs hauts fonctionnaires internationaux qui ont été chargés de ce programme l’ont qualifié de « crime de guerre » et ont démissionné après avoir refusé de l’appliquer. Parmi eux, le secrétaire général adjoint Hans von Sponeck et le coordinateur spécial Denis Halliday ont estimé que ce programme a provoqué le génocide d’1,5 million d’Irakiens, dont au moins 500 000 enfants. Kofi Annan mit bien du temps avant de finalement qualifier l’attaque de l’Irak d’illégale et de s’inquiéter publiquement de ce que ce précédent réduisait à néant le Droit international. Washington répliqua brutalement en lançant une vaste opération d’espionnage à son encontre. Cela le paralysa et le contraignit de rentrer dans le rang.

 

Après dix ans de secrétariat général :

Kofi Annan poursuivit sa carrière dans des fondations plus ou moins privées. Dans son discours d’adieu au poste de secrétaire général auquel lui succède le sud-coréen Ban Ki Moon à la fin du mois de décembre 2006, Kofi Annan fustige la politique des États-Unis qu’il appelle à suivre la voie du multilatéralisme en acceptant notamment l’élargissement du Conseil de sécurité et à respecter les droits de l’Homme « jusque dans sa lutte contre le terrorisme ».  Il reprend la formule historique de l’ancien président des États-Unis Harry Truman dont il invite les dirigeants actuels à suivre l’exemple : « la responsabilité des grands États est de servir et non pas de dominer les peuples du monde ». Il est nommé  en 2007 à la tête de l’Alliance pour une Révolution Verte en Afrique (AGRA), un organisme créé en 2006, financé par la fondation Bill et Mélinda Gates et la fondation Rockefeller et regroupant des dirigeants politiques, des hommes d’affaires, des agriculteurs et des chercheurs. Le but officiel de l’alliance est d’aider les paysans africains à améliorer leur rendement.  En fait, l’AGRA est un lobby, pour diffuser les OGM produits par Monsanto, DuPont, Dow, Syngenta et autres. Le4 octobre 2007, Kofi Annan devient le nouveau Président de la Fondation de soutien à l’Organisation Mondiale contre la Torture. Il préside également, depuis sa création en 2007, l’African Progress Panel , qui rassemble de personnalités internationales (notamment Tony blair, Bob Geldof et Michel Camdessus) engagées dans la défense du continent africain.

 

Mais le  23 février 2012, il est nommé émissaire conjoint de l’Organisation des Nations Unies et la Ligue arabe sur la crise en Syrie :

Cet envoyé spécial conjoint de Ban Ki-Moon et de Nabil El Arabi doit donc négocier une solution pacifique à la crise syrienne. Son action va consister à présenter comme son propre plan, une version amendée de celui qui avait été élaboré par le ministre russe des Affaires étrangères, Sergey Lavrov. Ce faisant, il rend ce plan acceptable par Washington et ses alliés. En outre, M. Annan a volontairement introduit une confusion en laissant entendre qu’il avait convaincu le président el-Assad de désigner un de ses vices-présidents, Farouk al-Shara, pour négocier avec l’opposition. Il s’agirait d’une concession syrienne au Conseil de coopération du Golfe. En réalité, le vice-président al-Shara est chargé de ces négociations depuis un an et l’exigence de l’Arabie saoudite et du Qatar est tout autre : que le président el-Assad démissionne parce qu’il est alaouite et que le pouvoir échoit à ce vice-président par ce qu’il est sunnite. Il semble donc que l’envoyé spécial conjoint soit en train d’inventer une porte de sortie pour les États qui ont agressé la Syrie et inventé la fable d’une révolution démocratique réprimée dans le sang. « Car le Conseil de sécurité de l’Onu ne pourra avaliser aucune ingérence militaire étrangère dans la crise syrienne. »  Comme aime à le préciser le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov. Pour lui, « plusieurs pays entravent le règlement du conflit syrien et tentent de provoquer une intervention militaire. Ils se livrent à des démarches pratiques visant à faire exploser la situation en Syrie au sens propre et au figuré » :

http://fr.rian.ru/world/20120510/194646230.html

 

D’où l’installation d’une station radar d’observation, déployée au printemps par la Russie à Kessab, près de la frontière avec la Turquie. :

Elle permet au régime de surveiller les rebelles syriens dans cette zone stratégique. Pour la Russie, ce déploiement auprès de son allié syrien répond à un double objectif: d’une part surveiller les installations de l’Otan de l’autre côté de la frontière, en Turquie, notamment la base américaine d’Adana, juste en face ; d’autre part, offrir au régime de Bachar el-Assad les moyens de mieux observer ce qui se passe côté turc de cette frontière, où sont repliées sous la bannière de l’Armée syrienne libre (ASL) des centaines d’opposants armés au pouvoir de Damas. La station radar pourrait également détecter une éventuelle attaque aérienne israélienne contre l’Iran, si la route nord devait être retenue par les stratèges de l’Etat hébreu.

 

Bien entendu, dans les pays occidentaux, tout cela est caché :

Les médias sont sous contrôle. Ils sont là pour manipuler l’opinion publique. Comme avec les couveuses du Koweit :

http://www.youtube.com/watch?v=BsOZnGAviL8&feature=player_embedded#!

Même en Israël ! Le 20 novembre 2011, des centaines de journalistes, dont des présentateurs vedettes de la radio télévision, ont dénoncé les menaces qui pèsent selon eux sur la liberté de la presse, lors d’un rassemblement à Tel Aviv. « L’attaque contre la liberté de la presse est inséparable de l’offensive contre l’indépendance de la justice », a mis en garde Ilana Dayan, reporter de la seconde chaîne de télévision privée. Les aveux des officiers turcs arrêtés en Syrie en février 2012 , révélaient que Tel Aviv était impliqué dans le mouvement d’insurrection. 7 des 49 officiers turcs arrêtés ont reconnu avoir été entrainés par le Mossad israélien pour perpétrer des opérations terroristes. L’un d’entre eux indique même que des commandos israéliens se sont infiltrés dans le territoire syrien et apportent leur aide à l’armée syrienne libre (ASL). Selon lui, le Mossad a aussi dépêché une équipe en Jordanie pour entrainer des membres d’Al-Qaida venus de la Libye et les envoyer en Syrie combattre l’armée régulière. La Turquie est bien sûre de mèche avec l’entité sioniste vu qu’elle a envoyé ses officiers suivre des entrainements en Israël. Les aveux dévoilent notamment les activités du Mossad dans plusieurs pays arabes, au Bahreïn, au Qatar, en Arabie Saoudite et en Jordanie. Selon le site en ligne du journal arabophone Al-Bina, la région située entre Ramtha et le nord de la Jordanie est désormais une zone militaire fermée comptant 11.000 terroristes armés, de nationalité libyenne et autres, qui ont pour mission de mener le Jihad contre la Syrie en échange de 1.000 $ chacun par mois, financés par Riyad et Doha.

 

Mais  la chaîne américaine NBC a révélé qu’un « bon nombre » de drones militaires américains opèrent au-dessus de la Syrie pour suivre les attaques des militaires contre l’opposition. Pourquoi ?

Par ce que les Américains s’aperçoivent qu’ils risquent de se faire doubler. Le Qatar a en fait pris le contrôle d’Al Qaida. Cette nébuleuse créée par la CIA du temps des Russes en Afghanistan, commence à leur échapper. D’où leur surveillance par drones interposés de leur évolution de peur qu’ils s’emparent des armes chimiques de la Syrie.

 

La France elle même est impliquée dans cette manipulation :

B.H. Lévy n’a-t-il pas été jusqu’à dire aux arabes de suivre le talmud ?

http://www.youtube.com/watch?v=kvIQrvu0gpU

« La révolte syrienne, n’en doutons pas, est positive  pour Israël » :

Mais pas pour la France. Ce fut une faute monumentale d’avoir intégré l’Otan ! Cela l’a obligé à trahir de nombreux pays : La Libye, la Syrie, l’Afghanistan, certains pays africains…. A être plus pro-Israël que pro-palestinien ! Et surtout cela a un coût ! Le surcoût annuel est actuellement de l’ordre de 72 millions d’euros par an. Ces sommes s’ajoutent à la cotisation annuelle française qui est de l’ordre de 170 M€ (135 M€ en 2005). La France contribue à hauteur de 11,62% du budget militaire de l’Alliance (chiffres 2011).

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2012/02/19/otan-le-retour-dans-le-commandement-integre-c-est-pres-de-70.html

Sans oublier sa déloyauté envers la Côte d’Ivoire !

http://www.cotedivoire-lavraie.fr/article-la-tyrannie-et-ses-mensonges-retour-sur-la-desinformation-des-medias-internationaux-doc-a-par-99684774.html#fromTwitter

On n’est donc pas surpris quand le 13 février 2012, Thierry Meyssan, autre journaliste indépendant, révélait sur la première chaîne de télévision russe que la Syrie avait fait des prisonniers militaires français. Pour les délivrer, la France devra payer en sous-main des indemnités de guerre particulièrement lourdes, soit en numéraire, soit sous forme de privilèges économiques. Le président risquant d’être traduit devant la Haute Cour (articles 35 et 68 de la Constitution) il ne fallait pas que cela ne s’ébruite, surtout avant les élections.

Souvenons nous, dans l’affaire du Rainbow Warrior (1985), où il y avait eu un bateau coulé et une personne tuée, la France avait présenté des excuses officielles, puis avait payé des indemnités de 7 millions de dollars à la Nouvelle-Zélande et de 8,16 millions de dollars à Greenpeace. Surtout, Paris avait dû autoriser l’importation d’ovins néo-zélandais détruisant en partie sa propre filière ovine. En échange, les deux agents français prisonniers avaient été libérés. Ironie de l’Histoire, Laurent Fabius, le Premier ministre dont le gouvernement avait ordonné l’attaque du Rainbow Warrior est actuellement ministre des Affaires étrangères de François Hollande. Et ce dernier n’est-il pas l’ex-beau-frère du lieutenant-colonel Gérard Royal, le commandant de cette opération ?

http://tunisitri.wordpress.com/2012/02/27/la-france-ouvre-des-negociations-avec-la-syrie-pour-recuperer-ses-18-agents/

 

Pour se tenir au courant des événements rien de mieux que les religieux sur place :

http://www.chretiensdelamediterranee.com/article-temoignage-exceptionnel-d-une-religieuse-sur-la-situation-en-syrie-72730959.html

Ou certains journalistes restés indépendants, tel que Webster Tarpley. « L’occident fait tout ce qu’il peut pour déstabiliser la situation en Syrie » dénonça-t-il sur la chaîne de télévision RT.  D’après lui « les civils syriens doivent faire face aux escadrons de la mort et à leurs actes de terrorisme aveugles… Je n’appellerai pas cela une guerre civile,  mais une procédure jointe de la CIA, du MI6 et du Mossad. Et cela  financé par l’Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis et le Qatar ». L’ambassadeur américain en Syrie Robert S. Ford n’est-il pas impliqué dans le recrutement “d’escadrons de la mort” arabes et provenant des unités Al Qaïda (financées par la CIA) d’Afghanistan, d’Irak, du Yémen et de Tchétchénie ? Ford a été le conseiller politique à l’ambassade américaine de Baghdad de 2004 à 2006 sous les ordres de l’ambassadeur John Negroponte, l’ambassadeur US au Honduras de 1981 à 1985.  D’ailleurs, Le chef des rebelles syriens avoue être financé par la CIA !

http://mai68.org/spip/spip.php?article3455

 

Et pourquoi Homs ?

Parce que cette région est hautement stratégique. C’est le centre du trafic routier. Si vous prenez la ville, vous coupez le pays en deux. D’un coté Damas et le sud, de l’autre la côte syrienne, de plus, la plupart du trafic avec l’Irak passe par Homs. C’est aussi un important foyer de population (1 600 000 habitants) et un centre économique de premier plan, notamment pétrolier (raffineries), agricole, et commercial. Il est donc logique que l’empire attaque la Syrie à cet endroit névralgique.

 

Les plans de remodelage du Proche Orient et du nord de l’Afrique ont été élaborés avant 2001 :

L’année où les attentats sous faux drapeaux contre le World Trade Center et le Pentagone furent lancés permit de s’accaparer des richesses pétro-gazières et géostratégiques de ces pays indépendants.  En 2007, l’un des plus hauts responsables étasuniens d’alors, le Général 4 étoiles Wesley Clarkne ne nous le dévoilait-il pas ? :

http://www.youtube.com/watch?v=U6y8Bp55ucs&feature=player_embedded

D’autres ne sont pas « dupes » de ce qui est raconté sur la Syrie. L’alliance d’états Sud Américains, dite « Alliance Bolivarienne » a une analyse très différente de ce qui se passe vraiment et soutient la position Russo-Chinoise.

http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2012/02/06/l-alliance-bolivarienne-applaudit-le-veto-russe-et-chinois_1639481_3222.html#ens_id=1481132

Advertisements

32 commentaires sur “Kofi Annan, tout aussi ambigu dans sa vie qu’en Syrie !

  1. Lino dit :

    Israël serait pour la possibilité d’une attaque militaire sur la Syrie en alléguant que Damas pourrait utiliser des armes chimiques contre les gens syriens. Tel-Aviv a récemment exprimé l’inquiétude de ce qu’il appelle l’utilisation d’armes chimiques en Syrie. Israël dit que ces armes pourraient tomber dans de mauvaises mains et qu’ils peuvent même être utilisés par la Syrie pour attaquer les forces israéliennes. C’est évidemment un prétexte qui est utilisé pour justifier une attaque militaire sur la Syrie, même si cela déclenche un plus grand conflit dans la région.

  2. Patrick dit :

    Des drones, les Américains en utilisent depuis déjà plusieurs années. Comme au Pakistan :

    Obama a enfin avoué leur emploi dans des pays pourtant non en guerre contre les USA ! Obama, prix Nobel pour la paix, enfreint les lois internationales sans vergogne….

  3. Atlas dit :

    C’est terrible ! Les chrétiens syriens sont utilisés comme boucliers humains par les rebelles dans les affrontements avec l’Armée d’Assad. C’est ce que le Patriarche Gregory III Laham, la plus haute autorité Catholique de Damas dénonce ! Ils organisent des enlèvements nocturnes de fidèles de son diocèse, pour leur faire payer des rançons qui vont jusqu’à 200 000 dollars….

    http://www.ilsussidiario.net/News/English-Spoken-Here/Politics-e-Society/2012/6/1/SYRIA-Catholic-Patriarch-Christians-used-as-human-shields-by-the-rebels/286710

    C’est un peu comme avec les Israéliens :

    Le ” Peuple élu ” ne jette-t-il pas des pierres sur les petits enfants chrétiens palestiniens ?

    Luc 6, 43-49
    « Jamais un bon arbre ne donne de mauvais fruits ; jamais non plus un arbre mauvais ne donne de bons fruits. Chaque arbre se reconnait à son fruit : on ne cueille pas des figues sur des épines ; on ne vendange pas non plus du raisin sur des ronces. L’homme bon tire le bien du trésor de son coeur qui est bon ; et l’homme mauvais tire le mal de son coeur qui est mauvais : car ce que dit la bouche, c’est ce qui déborde du coeur….

    Beaucoup de liens sur le sort des palestiniens sur un commentaire de ce site et autres vérités.

    http://theuglytruth.wordpress.com/2012/08/05/jew-settlers-stoning-palestine-christian-children-walking-to-school/

  4. Line dit :

    Les conditions de Lavrov et les conditions de Bachar :

    http://www.infosyrie.fr/actualite/diplomatie-2-les-conditions-de-lavrov-et-les-conditions-de-bachar/

    Un haut fonctionnaire français a invité , le 19 mars 2012, des journalistes arabes basés à Paris pour leur révéler la bataille qui se livre actuellement au sein du gouvernement français en général et du Quai d’Orsay en particulier à propos de la Syrie.
    Selon cette personnalité, l’ambassadeur de France à Damas, Éric Chevallier, dont l’ambassade vient d’être fermée et qui est rentré à Paris, a pris a parti son ministre devant ses collègues. Il a accusé Alain Juppé de ne pas avoir tenu compte de ses rapports et d’avoir falsifié les synthèses pour provoquer une guerre contre la Syrie…

    http://www.voltairenet.org/Alain-Juppe-accuse-par-sa-propre

  5. tarci dit :

    Gérard Chaliand et le général Vincent Deportes sur France Culture en début d’année :

  6. tien dit :

    Manifestation pro syrienne en Argentine ! Intéressant quand on sait comment ce pays s’est fait avoir par les mondialistes !

    Ambiance de guerre civile à Homs côté rebelles :

  7. Andrée dit :

    Pour comprendre l’histoire de cette région, il est bon de se souvenir de l’histoire des 7 soeurs !

    Dès le début du siècle et, plus encore après la Seconde Guerre mondiale, les grandes puissances occidentales nouent des relations étroites avec les états pétroliers afin d’assurer aux sept sœurs la mainmise sur les gisements du Moyen-Orient. Lassés de voir leurs états spoliés, certaines voix s’élèvent contre cette exploitation, comme celle, avortée, du premier ministre iranien Mossadegh en 1951.

    En 1960, les états producteurs de pétrole s’unissent et créent l’OPEP. L’influence des sept sœurs est donc menacée. C’est paradoxalement le choc pétrolier de 1973 qui leur permet de rebondir. Néanmoins, le contrôle de cette région du monde reste capital, comme l’ont prouvé récemment les conflits irakiens de 1991 et 2003.

    Ce qui est sûre, le pétrole est limité ! Demain il faudra vivre sans pétrole,Yann Arthus-Bertrand essaie de comprendre quelles seront les conséquences de cet épuisement des ressources et quelles sont les solutions d’énergies renouvelable possibles :

  8. Carlos dit :

    Le 27 mai 2012, la BBC publiait sur son site une photo montrant des cadavres alignés censés être ceux des Syriens massacrés à Houla.
C’était, en fait, un cliché pris en mars 2003 en Irak, au sud de Bagdad par Marco di Lauro.

    http://www.bbc.co.uk/news/world-middle-east-18224559

    ici l’article de Keith Harmon Snow, publié le 30 mai 2012 par Dissident Voice et qui donne un certain éclairage à cette manipulation :

    http://dissidentvoice.org/2012/05/slaughter-slant-houla-massacre-sparks-media-blame-game/

  9. Lino dit :

    Le vice-président du Parti travailliste turc Bülent Esinoglu a révélé que la CIA a recruté 6.000 mercenaires arabes, afghans et turcs, pour mener des opérations terroristes en Syrie.

    Esinoglu assure que le peuple turc s’oppose à la présence des citoyens turcs dans les régions syriennes en crise, et aux massacres perpétrés contre les Syriens innocents, « pour les beaux yeux des Etats-Unis », selon ses termes.

    Il met en cause la société sécuritaire américaine « Blackwater » la soupçonnant d’être derrière contre ces tueries, signalant qu’elle verse de grosses sommes d’argent à ses mercenaires pour le faire.
    « La guerre déclarée, par la Turquie, contre la Syrie, est dirigée par Washington et Tel-Aviv, qui ont transformé pratiquement l’armée turque, en une armée de mercenaires, qui lutte pour l’argent, tout comme « Blackwater » » a-t-il martelé.

    Le vice-président du Parti travailliste turc a accusé le gouvernement d’Erdogan d’être le premier gouvernement turc à exécuter les ordres de l’Occident, et d’appeler à son éviction pour éviter une guerre régionale.

    http://www1.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=68849&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=37&s1=1

  10. Carlos dit :

    Les Anglais se seraient-ils mis aussi à combattre plus ouvertement les Syriens ?

    http://www.debka.com/article/22133/

    Pourtant les Russes ne les ont-ils pas prévenu qu’ils attaqueraient si c’était le cas ? Ces Anglais veulent véritablement la 3ieme guerre mondiale !

    Le 19 juillet, le photographe indépendant John Cantile, aux côtés de son collègue néerlandais Jeroen Oerlemans, a été enlevée en Syrie du Nord et libéré une semaine plus tard… Il a révélé que certains de ses ravisseurs étaient « des jeunes hommes avec un fort accent du sud de Londres »…« Pas un syrien en vue. Ce n’était pas ce que j’avais prévu », a ajouté de Cantile. « Deux d’entre eux étaient tellement anglicisés qu’ils ne pouvaient pas parler arabe …

    http://www.presstv.ir/detail/2012/08/06/254692/none-of-insurgents-were-syrian/

  11. Patrick dit :

    C’est un soulagement de voir qu’à l’avant-première parisienne du nouveau film de Bernard-Henri Lévy, celui-ci a connu un échec cinglant. Au lendemain de la projection de son documentaire -intitulé « Le serment de Tobrouk »- au festival de Cannes, l’écrivain Bernard-Henri Lévy a gagné la capitale pour venir le présenter, 12 jours avant la sortie nationale, au public parisien. Une terrible déconvenue l’attendait : malgré l’annonce médiatisée de l’évènement, seule une vingtaine de personnes ont daigné se déplacer pour occuper les 584 sièges de la prestigieuse salle A du cinéma MK2 Bibliothèque.

    Sa mise en scène mégalomaniaque le montrant aux avant-postes de la guerre comme menant lui même les opérations, n’est pas du meilleure gout. Il se présente comme le philosophe sauveur, héros de la paix, qui n’hésite pas à aller en première ligne et risquer sa peau pour sauver un peuple. A Défaut de la palme d’or, BHL a raflé à la foi le prix de l’hypocrisie, de la mégalomanie et du ridicule…chapeau l’artiste !

    Pourquoi donc la haute finance sioniste voulait-elle faire partir Kadhafi ?

    1- Parce qu’il avait nationalisé son or noir (pétrole)
    2- kadhafi utilisait en partie l’ argent du pétrole pour donner à son peuple une réelle politique sociale bien plus intéressante qu’en France.
    3- Kadhafi avait rendu à l’Afrique son indépendance question télécommunications, en mettant en chantier avec les Chinois et les Russes, un satellite télécom pour une durée de 20 ans à un coût de 400 millions de dollars (maintenance comprise) alors que les occidentaux vendaient leurs services à 500 millions par an !….
    4- Il avait réussi à convaincre les chefs d’état africains de créer un fond monétaire africain et ainsi se libérer du joug infernal du FMI qui sert les intérêts de toujours les mêmes ( les mafieux du NOM ) menant à la ruine, ceux qui y ont recours .
    5- Kadhafi projetait très sérieusement de créer une monnaie commune arabe : le dirham-or basé sur la valeur réelle du métal reléguant ainsi le dollars et l’euro au rang de vulgaire papier WC.

  12. Ursule dit :

    Ce qui se passe en Syrie est du même genre qu’avec la Libye ! Et cette histoire d’avion turc ayant été abattu dans la zone internationale est certainement bidon :

    • Line dit :

      Et du même genre qu’en Irak ! Il faut écouter Scott Ritter, cet ancien marine et inspecteur de l’ONU. Il confirme que Saddam Hussen était un dictateur laïc qui n’avait pas de liens avec Ben Laden. Vouloir une démocratie en Irak, c’était mettre au pouvoir les chiites ! L’Irak devenait alors comme en Iran. En fait les plus dictateurs sont les USA. Mais c’est une dictature soft. Bush est un criminel !

  13. tarci dit :

    La plus grande place forte de Syrie est aux mains des insurgés. Le Krak des Chevaliers, un château médiéval appelé aussi «la forteresse imprenable» par les Arabes, est tenu depuis plusieurs mois par l’opposition syrienne. Située dans la province de Homs, cette bâtisse de l’époque des croisades est bombardée quotidiennement par les troupes du régime de Bachar el-Assad.

    http://link.brightcove.com/services/player/bcpid1490866557001?bckey=AQ~~,AAAAjgltpmk~,3G6d8W41NOT7K2QzhkEwZiHbW4poIrAA&bclid=0&bctid=1721430016001

    L’Observatoire syrien des droits de l’homme a rappelé que la répression et les combats entre armée et rebelles avaient fait 16.000 morts depuis 2011.

  14. Tom dit :

    Il y en a un autre qui est un personnage ambigu et incroyable : Khaled Abou Saleh

    On le voit partout filmé de nombreuses fois par la chaîne Al-Jazeera : en tué, blessé, secouriste, activiste, manifestant et participant à la conférence du 6 juillet des “amis du peuple syrien” avec François Hollande :

    Petit hic, il paraissait dans la vidéo de la conférence. Mais curieusement, celle-ci fut recadrée faisant en sorte qu’il disparaisse :

    Ici Danny Abdul Dayem. Cet activiste anglais de 22 ans d’origine syrienne a connu la notoriété en étant informateur pour CNN, BBC, Al Jazeera et Al Arabiya. Depuis la ville de Homs, il a relaté le siège de la ville en février 2012. Engagé du côté de la horde de barbus djihado-salafistes, il en appelait alors à une intervention armée étrangère,  » même Israël, peu importe « .

    Dans cette vidéo qui a « fuité », Danny apparaît en train de falsifier une vidéo diffusée sur CNN. Avant son passage à l’antenne, il demande à ses collègues de faire tirer des armes afin de dramatiser son reportage en direct avec Anderson Cooper.

    • Carlos dit :

      Autre falsification de la situation par des journalistes français : Martine Laroche Joubert (Martine Gabarra) et Christophe Kenck

      Ce n’est pas parce que Martine est juive de naissance qu’elle doit se sentir obligée de défendre les intérêts sionistes !

  15. Anne dit :

    Dans toutes les guerres, la propagande utilise des enfants : Celui-ci parle à des Koweïtiens :

    Rappel des pratiques de manipulation utilisées par les gouvernements, pour rallier l’opinion publique mondiale à la guerre du Golfe. A méditer! Ici, l’histoire des couveuses d’Irak avec comme manipulatrice la fille de l’ambassadeur du Koweït aux USA !

    Ici, petit rappel des fakes en Syrie :

    http://www.eteignezvotreordinateur.com/syrie-quelques-fakes-en-vrac/

    Cela en dit long sur la rigueur de nos médias alignés.

    Pour mieux s’informer quelques sites :

    http://www.infosyrie.fr/ (site payé par le gouvernement syrien !)
    http://www.silviacattori.net/?lang=fr
    http://www.voltairenet.org/fr
    http://french.irib.ir/
    http://fr.rian.ru/
    http://www.intal.be/fr/home

  16. Benoit dit :

    Le doute à avoir sur l’OTAN et ses opérations en Libye et en Syrie :

    L’avis de Chavez sur la Syrie : « Quand les peuples européens vont-ils se réveiller ? »

    • Tien dit :

      Le 27 juin, Laurent Fabius, ministre des Affaires Etrangères, donnait une conférence -débat à Sciences-Po Paris sur le thème « La France et le nouveau monde arabe. »

      En fait de débat, les question avaient été choisies avant. On ne sait toujours pas pourquoi il appartient aux occidentaux de décider si Assad doit partir ou pas de la Syrie. Pourquoi n’est-ce pas aux Syriens de décider par eux mêmes ? Et pourquoi est-il continué cette supercherie manifeste de « guerre humanitaire » ?

      Quelques réactions de ceux qui ont assistés à ce discours :

      Le discours :

      http://www.franceonu.org/la-france-a-l-onu/espace-presse/declarations-presse/interventions-publiques/article/27-juin-2012-colloque

      Il ne faut pas oublier l’époque quand Bashar Al Assad dénonçait le massacre de Gaza par les sionistes !

      Bien entendu, A Assad était du côté des arabes !

    • duc dit :

      Témoignage d’un terroriste libyen qui dévoile la manière d’enrôler les terroristes en Libye avant de les envoyer en Syrie avec le financement du Golfe :

      Et celui d’un journaliste britannique, lors d’un JT en direct :

      Le camp sioniste veut délibérément opposer les sunnites contres les chiites. Même au Pakistan : ici des autobus sont interceptés par des sunnites, les chiites sont forcés de descendre puis ils sont abattus à bout portant. Dans cette vidéo, les sunnites hurlent kafirs, kafirs, shia kafirs (infidèles, infidèles, chiites infidèles). Vingt chiites auraient été abattus lors de cet incident :

      http://www.youtube.com/verify_age?next_url=/watch%3Fv%3DI4P7s94tjEo%26feature%3Dplayer_embedded

  17. Carlos dit :

    Un juge fédéral américain Frank Maas adresse un message à Al-Qaïda, aux Talibans et à la République Islamique d’Iran: vous devez indemniser les victimes (autour de 3.000) des attaques du 11 Septembre 2001 à hauteur de 6 milliards de dollars !

    http://rt.com/usa/news/iran-taliban-judge-attacks-519/

    Très drôle quand on sait qu’Al-Quaïda a été créé de toutes pièces par les services secrets américains. Il faudrait plutôt chercher du côté de la CIA et du Mossad. L’alliance Anglo-Américano-Sioniste est une collaboration malfaisante et diabolique qui ne pense qu’à anéantir, ruiner, éliminer et exterminer les autres, non ?

    Hillary Clinton ne disait-elle pas qu’ils avaient créé Al-Qaïda il y a une vingtaine d’années ?

    http://www.dailymotion.com/video/xs9j3b_l-aveu-de-hillary-clinton-nous-avons-cree-nos-ennemis-al-qaida_webcam

    Résumé de preuves du complot contre la Syrie :

    http://www.dailymotion.com/video/xscpf6_les-preuves-du-complot-en-syrie_music

    D’autre part, on a appris que des avions de chasse avaient ouvert le feu mercredi Ier aout sur Alep. « La mission des observateurs de l’ONU en Syrie, a maintenant la confirmation que l’opposition est en position d’avoir des armes lourdes, dont des chars » a souligné Mme Ghosheh.

    http://www.romandie.com/news/n/Des_avions_de_chasse_tirent_sur_Alep010820121545.asp

  18. Otho dit :

    Après avoir échoué à se maintenir à Homs et avoir perdu la bataille de Damas, l’Armée « syrienne » libre a lancé une attaque contre Alep.

    L’ASL a réussi a prendre le contrôle de deux quartiers de la ville et d’un vaste parc public. Elle s’est emparée de plusieurs commissariats, massacrant tous les policiers.

    La majorité de la population des quartiers concernés s’est réfugiée dans la partie de la ville contrôlée par les loyalistes. L’ASL voudrait ériger un Émirat islamique dans le quartier d’Al-Nereb comme elle le fit à Baba Amr, un quartier de Homs. Pour cela, elle a expulsé les résidents non-sunnites restés sur place, non sans avoir massacré au préalable les familles jugées « favorables au régime ».

    Sur cette vidéo, filmée par l’ASL le 31 juillet 2012, 15 membres de la famille bédouine Al-Berri sont alignés contre un mur et fusillés. On notera l’état d’extrême excitation des islamistes qui, pour la plupart, sont sous l’emprise de drogues.

    Les journalistes occidentaux « embedded » dans l’ASL, qui sont entrés illégalement en Syrie avec les combattants de l’ASL stationnés en Turquie, ont été ramenés à la frontière depuis plusieurs jours déjà pour ne pas assister aux exactions. Ils n’auront été baladés que quelques jours par les services de Relations publiques de l’OTAN, ne voyant que ce qu’on avait décidé de leur montrer et que l’on avait parfois mis en scène pour eux. Ils persistent à décrire la situation comme une révolution populaire et démocratique bien qu’ils aient constaté par eux-mêmes que les combattants venaient de Turquie et n’avaient d’autre soutien en Syrie que des groupuscules de fanatiques religieux.

    Nouveaux meurtres « représentatifs » des protégés de Hollande & Fabius :

    http://www.infosyrie.fr/actualite/assassinats/

    Par contre, les journalistes n’obéissant pas à la propagande sioniste seront tués :

    • Tom dit :

      N’est-il pas étonnant de voir un Fabius vouloir intervenir contre les islamistes au Mali et vouloir les aider en Syrie ? L’occident est tombé bien bas. Bassam Tahhan, franco-syrien, nous explique les tenants et les aboutissants du conflit qui ensanglante actuellement la Syrie :

      Bien entendu, les États Unis et Israël sont le problème selon Michel Collon dans l’émission de Frédéric Taddéi

  19. Anne dit :

    Il y a trois factions en Syrie. Le plan de Kofi ne pouvait pas marcher. Car la troisième force n’a pas à être loyale au pays. Elle n’obéit qu’à l’Arabie saoudite, aux USA et à la Grande Bretagne. Ils financent des mercenaires entrainés par des gens de Blackwater, de la CIA et du Mossad.

    L’opposition syrienne, si on écoute le Dr Abdul Aziz Alkhayer, était contre une insurrection armée à la libyenne et une intervention étrangère :

    Selon Bush il faut se préparer à la bataille finale de Gog et Magog : La dernière croisade de l’Amérique :

    http://www.dailymotion.com/video/x8xrxy_la-derniere-croisade-de-l-amerique_news?start=25

    Et pour rappel, les plans américains au Proche Orient depuis plusieurs décennies :

    http://www.etudes-geopolitiques.com/editorial_contents5.asp

  20. Atlas dit :

    Manière d’utiliser les prisonniers du côté des « gentils » rebelles :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s