Les francs-maçons sont ils des demeurés, des affairistes ou des satanistes ?

.

La franc-maçonnerie n’est classiquement, qu’un système de moralité, voilé d’allégories.

Ce système est composé de trois rituels initiatiques ou degrés, basés sur les guildes médiévales de tailleurs de pierres (apprenti, compagnon, maître, l’équerre et le compas…). Ils sont protégés par des serments de sang et censés être fondés sur les principes de la paternité de Dieu et de la confrérie des hommes.    Le symbolisme maçonnique est un mélange des symboles de l’Ancien Testament qui prennent leur source dans la construction du temple du roi Salomon et d’autres religions antérieures aux nôtres actuelles. C’est sans doute une des plus anciennes sociétés fraternelles secrètes du monde qui maintenant s’est propagée dans tous les pays.

.

Comment devient-on maçon ?

Il faut leur demander. Ensuite on passe par tout un processus. Le maçon que l’on  sollicite, ira présenter votre demande à la Loge qui établira un comité chargé de vous rencontrer pour vous interroger. Il y a des exigences : il faut être un homme recommandable, ni trop jeune ni trop vieux, ayant quelques moyens financiers. Ils séparent encore les femmes des hommes, mais plus les noirs des blancs. Le comité se prononcera après un vote par urne, à l’aide de boules blanches et noires. Si une noire est dans l’urne, vous êtes blackboulé ! (rejeté). Dans certaines loges, comme en témoigne Monsieur Alain-Noël Dubart, Grand Maître de la Grande Loge de France, on ne pourra accepter quelqu’un du Front National ou qui met ses enfants dans une école privée. Il faut se souvenir que durant l’affaire Dreyfus, on avait découvert que la franc-maçonnerie faisait ficher les officiers catholiques en utilisant des codes du style « VAM » trad va à la messe, etc

Accepté, il faudra prêter serment sur la Bible, même si par définition vous ignorez encore tout de la franc-maçonnerie. Vous vous trouvez dans la même condition que d’acheter un objet que vous n’avez pas vu. Étonnant que des gens intelligents ou sains d’esprit acceptent ce genre de vœu aussi flou. Devant le Maître (celui qui porte un chapeau) l’apprenti va se retrouver agenouillé devant un autel, le torse et un seul pied nu, un bandeau sur les yeux et une corde autour du cou. Il aura été dépouillé de tout métal.  Le Maître lui dira : « Il est de mon devoir de vous informer qu’il n’y a rien dans ce serment qui entrera en conflit avec votre devoir envers Dieu, votre pays, vos proches ou vous-même. » Il devra répondre « …Je jure et promet solennellement, sans réserve et sans sentiments cachés, sous peine si je trahis ce serment, que ma gorge me soit tranchée d’une oreille à l’autre, que ma langue me soit arrachée à la racine et enterrée avec mon corps dans les sables de la mer. Si je viole sciemment mes obligations d’Apprenti, que Dieu me vienne en aide… ».  Le Maître lui demandera alors d’embrasser le livre qui est la sainte Bible. On singe bien entendu l’église chrétienne, dans ce genre de cérémonie, comme on peut le constater avec l’intronisation de Sassou Nguesso comme grand maître de Grand Orient du Congo Brazzaville :

Puis il lui posera la question: « que désires-tu le plus actuellement ? » Il faudra répondre « La lumière ». Ce n’est qu’après ce serment que les secrets maçonniques lui seront révélés. Ils consistent essentiellement à des mots de passe, l’apprentissage des poignées de main, de gestes, du comportement typiquement maçon à  connaître. Car  si un maçon fait  signe d’être en danger, vous devez voler à son secours, même s’il est coupable et que vous pourriez en perdre la vie. Ce serment est plus puissant que le serment d’un soldat envers sa patrie. Le nouveau maçon apprendra à reconnaître un de ces collègues grâce aux insignes tels que celui du compas, de l’équerre et de la lettre G (le principe de Générativité : le pouvoir qu’ont les gens de se reproduire).

Tout cela symbolise les organes reproducteurs mâle et femelle. Comme cet autre signe, représentant 2 boules avec une canne. C’est le mot de passe d’un Maître franc-maçon. Car en anglais two balls se prononce pareil que Tubal-Caïn (le premier forgeron).

http://www.interbible.org/interBible/decouverte/comprendre/2005/clb_050422.htm

Et ce Tubal-Caïn n’était-il pas dans la kabbale juive un incestueux et celui qui donna naissance au démon Asmodée ?
https://www.catholicapedia.net/Documents/cahier-saint-charlemagne/documents/T_Lilith-au-sein-du-Mysticisme-Juif_3p.pdf

 

Des livres nous préviennent pourtant de la perversité de la franc-maçonnerie !

Dans Proverbes, au chapitre 6, verset 12… : «  L’homme pervers, l’homme inique, marche la fausseté dans la bouche, il cligne des yeux, parle du pied, fait des signes avec les doigts. »

Celui d’Albert Vigneau : A l’époque des « années difficiles » de la IIIe république (l’après-guerre, 1920-1940), Albert Vigneau était un franc- maçon très influent : Maître de la Grande Loge de France, fondateur et député de cinq loges, rattachées à la même obédience ou appartenant à d’autres (Grande Loge Mixte et Droit Humain). Il était également fondateur de la revue maçonnique : Le Symbolisme. Mais brutalement, en 1934, A. Vigneau  décida de quitter la franc-maçonnerie et de rompre définitivement avec son obédience. Pour expliquer sa décision et les raisons de cette rupture, il  publia un livre au début duquel il s’exprimait en ces termes :

«  Depuis des mois je me sentais mal à l’aise dans l’ambiance des Loges maçonniques. Je m’étais vite rendu compte que l’on mentait au candidat désirant être admis dans cette société, en la lui représentant comme étant ce qu’elle n’est pas : la Franc-maçonnerie, une association de citoyens libres, de bonnes mœurs et de jugement sain, cherchant à connaître la vérité dans tous les domaines : moral, philosophique, scientifique, économique ? Mensonge ! Moi qui suis un vieux Maçon, ancien dignitaire de ma Loge, je le dis, je l’affirme, c’est un mensonge. Les Ateliers maçonniques ne sont pas des lieux où l’on donne une initiation philosophique, où «  l’on fait des hommes dignes de ce nom, des citoyens conscients et éclairés » comme « ils » le prétendent dans leurs publications….Non ! Dans les Ateliers maçonniques, on s’occupe essentiellement d’intrigues politiques, d’anticléricalisme, de laïcité au sens le plus péjoratif du mot, et…d’antimilitarisme…C’est ce qu’ils appellent « lutter contre les erreurs, contre les fictions…La Patrie est une erreur. Dieu est une fiction. »

Sa publication fit l’effet d’une bombe, car il racontait aussi comment s’était déroulé son initiation, de quelle façon est reçu la « lumière », quel est le rite d’une tenue solennelle…

.

Selon son  Grand-Maître, la Franc-maçonnerie avait trois buts principaux :

Supprimer l’église catholique et son pape. Abattre les frontières pour établir la République universelle. Supprimer la Famille traditionnelle pour émanciper les enfants et l’épouse, selon la bonne morale laïque.Les nouvelles lois actuelles comme le mariage gay, le gender, l’encouragement à l’avortement et à l’euthanasie viennent de ces loges.

Après nous avoir rappelé l’origine catholique de l’humanisme (avec les jésuites), au moment de la découverte du Nouveau Monde, et sa définition (l’humanité est une et indivisible, le pouvoir est au service du peuple souverain), Marion Sigaud met en évidence le profond mépris du peuple que n’ont cessé de manifester les Lumières (qui ont ouvert le libéralisme économique, théorisé et mis en pratique le travail des enfants, la paupérisation des masses, le bagne, la maltraitance systématique des enfants pauvres, et la dépravation des mœurs).

 

Texte du Convent de la Grande Loge de France daté de  1789 : « Les grands ancêtres sont morts mais le combat dont le but est de soustraire dans le quotidien les enfants à la famille, à la religion, à la morale a été poursuivi sans faille par leurs héritiers. »

En 1871, le Frère.·.Gratien déclarait « La Famille est l’obstacle à détruire, si l’on veut donner à tous une éducation égale et révolutionnaire. »

« Depuis la Révolution,  nous sommes en révolte contre l’autorité divine et humaine ». « Rien ne se fera dans ce pays tant qu’on n’aura pas changé l’état d’esprit qui y a introduit l’autorité catholique ». Georges Clemenceau.

René Viviani, président du Conseil en 1914 : « Il faut en finir avec la neutralité scolaire, il faut user de contraintes légales à l’égard des familles. On vous parle de neutralité scolaire mais il est temps de dire que la neutralité scolaire n’a jamais été qu’un mensonge diplomatique et une tartuferie de circonstance Nous l’invoquions pour endormir les scrupules des timorés… Nous n’avons jamais eu d’autre dessein que de faire une université antireligieuse, et antireligieuse d’une façon active, militante, belliqueuse ».

C’est ainsi que depuis 200 ans, on assiste à une entreprise de renversement total de l’ordre des choses voulu par Dieu. Pas de contrainte extérieure, d’aucune sorte, la conscience humaine reste seule juge des actes, les approuve ou les réprouve ; morale sans sanction, comme sans obligation. Et dans cette guerre contre Dieu, l’endoctrinement des enfants est une primauté :

.

Ne nions pas toutefois que certains ne rentrent en franc-maçonnerie que pour obtenir des avantages au niveau business.

Ils s’en servent comme un réseau. Ils y sont particulièrement nombreux dans le milieu judiciaire (juges et avocats) et dans la police. Ce qui pour le juge Eric Montgolfier pose  problème. Il remet en cause cette religion du secret, qui ne peut qu’encourager certains maçons, à faire des choses illégales :

Un Maître franc-maçon, dans sa promesse, ne doit-il pas prévenir un frère d’un danger, pour qu’il puisse y échapper ? Un mandat d’arrêt par exemple, risque de ne jamais trouver la personne coupable chez elle, si celle-ci est franc-maçonne.

De plus, ne doit-il pas promettre de ne jamais dévoiler les secrets de son Maître ? Un violeur d’enfant sera ainsi protégé. Et tout en haut de la pyramide, même les meurtres ou trahisons ne pourront être dévoilés. Autrement dit, envoyer en justice un franc-maçon, peut être une opération risquée.

Prenons l’exemple du frère du Grand Orient de France (GODF) Alain Marville (Chancelier au sein du Suprême Conseil du Grand Orient de France.) qui fut condamné le 20 juin 2012 par la cour d’appel de Douai pour agression sexuelle sur sa petite-fille (qui avait moins de 15 ans).  Son premier avocat en première instance avait été Me Emmanuel Riglaire. Il avait singulièrement plaidé, en parlant de son client, comme d’un  « personnage haut placé dans la franc-maçonnerie. » L’expertise pratiquée sur Alain Marville par l’expert psychiatre, le décrivait comme  « un patient anxieux, apprêté, spontané mais souvent superficiel, irritable, avec une estime de soi particulièrement surévaluée». Comment penser le contraire quand on est dans ce genre d’organisation férue de superlatifs ? : Grand Maître, Suprême etc.. Face à la Cour d’appel, il fut défendu par Jean-Michel Quillardet, ancien grand maître du Grand Orient de France (2005-2008). Car son premier avocat était trempé avec 3 autres frères, dans une affaire de proxénétisme au Carlton de Lille  (DSK).  Ah ces francs-maçons affairistes !

https://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/tag/grandorient/

https://www.gadlu.info/arras-un-franc-macon-condamne-pour-atteinte-sexuelle.html

.

L’histoire de Jack L’Eventreur, est l’exemple type de protection,  qu’un franc-maçon est en droit d’obtenir :

Il tua 8 prostituées londoniennes en 1888, en utilisant des gestes rituels maçonniques (comme égorger d’une oreille à l’autre ou jeter les entrailles par-dessus l’épaule gauche). Il ne fut jamais inquiété, car le préfet de police en charge de l’enquête était franc-maçon. Le duc de Clarence était amoureux d’une prostituée catholique, Annie Crook. L’ayant épousée, ils eurent une petite fille. Pourtant il existe une loi interdisant à tout membre de la famille royale d’épouser une catholique.  Le Dr Gull enferma sa femme dans un hôpital psychiatrique où elle fut retrouvée suicidée peu après. Les autres femmes prostituées, au courant du mariage, furent assassinée, protégeant ainsi le secret d’un Maître franc-maçon. Ce qui fut inscrit dans une allée lors de ces événements « Les Juwes ne seront pas blâmés pour rien. » fut rapidement effacé par la police, sous prétexte qu’il ne fallait pas encourager les émeutes antisémites. Mais en fait, le préfet savait que Juwes était un mot codé maçonnique, faisant référence aux trois bandits ayant tué Hiram Abif : Jubelo, Jubela et jubelum.  Juwes voulait dire les francs-maçons.  Les meurtres avaient certainement été exécutés par un chirurgien. Car les incisions étaient très précises. Le premier surnom donné par Jack « Le tablier de cuir » confirme la présence de francs-maçons dans cette histoire. Car quand un maçon devient Maître, ne reçoit-il pas ce genre de tablier ?

http://decors-franc-maconnerie.com/decors-maconniques.htm

.

Et comme beaucoup d’hommes politiques sont d’anciens avocats, et que de nombreux avocats sont des « frères », il n’est pas étonnant qu’un nombre important d’hommes d’état le soit aussi :

 

 

Au moins 17 présidents des USA le furent. Si Washington en faisait partie, il en  dénonça pas moins leur perversité à la fin de sa vie. Il avait découvert qu’ils étaient devenus un passerelle pour faire venir les illuminati en Amérique.

Au XXème siècle, des présidents étaient même du 33ème degré. Cela veut dire qu’ils avaient été amenés à faire un serment sur un crâne humain, jurant participer à la destruction de la loi, de la religion et du gouvernement, au bénéfice d’un Nouvel Ordre Mondial.

http://sd-2.archive-host.com/membres/up/5255742961240636/Extrait_de_Noir_Chirac.pdf

Il n’est pas surprenant après çà de voir que de nombreuses constructions étatiques portent des signes maçonniques. Comme le Capitole à Washington DC, l’aéroport de Denver, les palais de Justice.  Les pays européens n’en sont pas moins décorés :

La tour de Babel, du temps de Nemrod, ne représentait-elle pas déjà les Nations Unies ? (ou un début d’union comme avec le parlement européen de Strasbourg) Et comme Nemrod, les francs-maçons s’emploient à supprimer la vénération que portent les hommes envers Dieu. Ils veulent l’établissement d’un gouvernement et d’une religion mondiale.

Genèse chapitre 11 : « « Bâtissons une tour  (symbole de la religion de Babylone) et une ville (symbole de politique de Babylone). » c’est le Nouvel ordre Mondial.

A Ezéchiel, chapitre 8,  apprend on qu’il est emmené par le Seigneur devant le temple de Jérusalem. Et là, il dit à Ezéchiel « Vois-tu ce que font dans les ténèbres les anciens de la maison d’Israël ?  Ils disent que l’Eternel ne nous voit pas, qu’il a abandonné le pays. Et ils commettent des abominations. Ils tournent le dos au temple de l’Eternel pour se prosterner vers l’Orient. Ils adorent le soleil qui se trouve à l’est. » Pourquoi donc les temples maçonniques sont-ils orientés vers l’est, alors que le temple de Salomon était tourné vers l’ouest ?  Pourquoi les anciens d’Israël tournaient-ils aussi le dos à l’Arche d’Alliance ?

Autre étrangeté, ne pratique-t-on pas une sorte d’adoration du soleil dans ces loges ? Car le Maître ne dit-il pas, assis sur son trône face à l’est : « Tout comme le soleil qui se lève à l’est, pour régner sur le jour, ainsi se lève le Maître à l’est, pour diriger sa Loge ?» Mais à l’époque de Salomon, agir ainsi, n’était-ce pas adorer les dieux solaires phalliques comme Baal (puisque le soleil se lève à l’est) ?

.

L’histoire maçonnique remonte à loin :

Elle aime raconter que le premier des leurs fut Nemrod, celui qui est à l’origine de la tour de Babel et   institua tout un système païen d’idolâtrie. Puis elle narre les mystères égyptiens d’Isis et d’Osiris.  Elle parle d’Hiram, le fils de la veuve ! Elle relate les rites grecs d’Eleusis, réservés aux initiés.  Elle décrit les artisans dionysiaques ou bâtisseurs, qui vénéraient le dieu Dionysos (dieu grec du vin et des orgies). Puis on en arrive à la Kabbale juive, qui est apparue vers le 5ème siècle avant JC, et au gnosticisme grec. La franc-maçonnerie actuelle s’est grandement inspirée de tous ces événements.

Mais durant la période médiévale, vers l’an 1000, sont arrivés les Haschischins (au Moyen Orient). Ils créèrent le premier culte moderne et les mots haschisch, assassin… L’ordre de chevalerie catholique les chevaliers templiers s’en inspirèrent. Et les frères de la Rose-Croix furent à leur tour, grandement influencés par leurs rites secrets.  L’occultisme est associé à la franc-maçonnerie !

La réforme protestante fut un événement capital dans l’histoire européenne. Le système des indulgences s’étant arrêté, les constructions de cathédrales stoppèrent, mettant au chômage de nombreux tailleurs de pierres. Pour continuer à faire  fonctionner leurs corporations, ils permirent à des personnes fortunées d’y entrer. Elles étaient bien entendu intéressées par l’occultisme, l’ésotérisme, les débats philosophiques. Puis le 24 juillet 1717,  lors d’un meeting historique dans la taverne londonienne Apple-tree, fut créé la Grande Loge d’Angleterre (la mère de toutes les loges). Ce siècle fut appelé le siècle des lumières. Il commençait à rejeter la foi, la religion,  au nom de la science. La logique et la raison devaient être capables de donner toutes les réponses aux questions humaines. Il ne devait être plus nécessaire de croire en ce Dieu invisible, immatériel. C’est ainsi que fut fondé le 1er mai 1776, l’ordre des Illuminati dont en faisaient parti Francis Bacon et  Elias Ashmole. Le livre de Bacon, « La nouvelle Atlantide »  fait allusion à un continent mythique,  à un âge d’or qui aurait disparu à cause de l’orgueil de ses habitants (Le déluge ?).  L’auteur voulait recréer cette Atlantide sur le continent américain, mettant la franc-maçonnerie et l’occultisme en avant. C’est ainsi que les illuminati décidèrent d’infiltrer la franc-maçonnerie. Au XIXème siècle, le capitaine William Morgan publia un livre révélant tous les secrets de la franc-maçonnerie. Mal lui en prit, car il disparut peu après. Curieusement, sa femme veuve devint l’une des épouses de Joseph Smith, le fondateur de l’église mormone. On retrouva les deux assassins de Morgan. Ils lui avaient attachés des pierres à ses pieds avant de le noyer.  Ces révélations faillirent faire disparaître les loges. Il fallut attendre l’arrivée d’Albert Pike pour qu’elles renaissent. Au XXème siècle, toute personne non catholique, voulant quelque pouvoir, devait  faire partie de la franc-maçonnerie. A noter toutefois que le 17 août 1935, les nazis interdirent la franc-maçonnerie (qui comptait en Allemagne 60 000 membres). Le sceau placé au dos du dollar est maçonnique. N’y voit-on pas une pyramide avec en pointe l’œil d’Utchut ou Wedjat ? Le symbole de l’œil qui voit tout d’Osiris ou d’Horus ? En bas de la pyramide y figure la date 1776 et autour ANNUIT COEPTIS puis NOVUS ORDO SECLORUM (Cette année commence le Nouvel ordre Mondial). Bien entendu, la date de 1776 n’est pas le début de l’état américain car il n’avait même pas encore de constitution (elle fut acceptée le 17 septembre 1787 par une convention réunie à Philadelphie, mais ne s’appliqua qu’à partir du 4 mars 1789).

.

Le protocole des sages de Sion :

Ce document permit à certains de blâmer les Juifs. Mais les Juifs qui y sont mentionnés sont les faux Juifs. Il faudrait plutôt parler du prieuré de Sion. (La Bible du roi Jean l’écrit avec un Z mais la catholique avec un S). C’est un ordre rosicrucien. Leurs membres se prennent pour les gardiens du Saint Graal. Ils pensent qu’ils sont de la descendance de Jésus Christ. Il aurait eu des enfants avec Marie Madeleine, qui seraient devenus des rois mérovingiens, et ainsi de suite. Le prince Charles et la Reine Élisabeth se prétendent être des descendants du roi David ! Ces rosicruciens veulent faire disparaître le christianisme. Ils prêchent que Jésus n’est pas mort sur la croix, mais enlevé de son tombeau pour pouvoir discrètement se marier avec Marie Madeleine et vivre heureux. Les descendants de Marie Madeleine seraient aujourd’hui ceux qui font partie des maisons royales européennes et des loges maçonniques. Ils pensent qu’ils régneront dans peu de temps sur le monde. Ils espèrent montrer le squelette de Jésus ou ce qu’ils prétendent être son squelette, pour démolir le christianisme, prouver qu’il n’a pas pu ressusciter.  Il est intéressant de noter que Pedro Régis parle d’une prédiction semblable !

.

La révolution française a été une ébauche de ce que veulent faire les illuminati et francs-maçons.

Un règne de terreur doit arriver en cette première partie du XXIème siècle, de la même façon qu’à la fin du 18ème français, qui vit des milliers de personnes se faire guillotiner ou  torturer. Les religieux furent recherchés et tués. Les monastères ou églises détruites. Leurs biens confisqués. A Notre Dame de Paris, on y approcha une prostituée devant l’autel, portant une couronne sur la tête et un flambeau entre les mains, singeant ainsi la Déesse de la Raison. Ce thème sera repris pour la statue dite de « la Liberté » à New York. En fait, la lumière qu’elle brandit, est la lumière de Lucifer. L’auteur de cette statue était bien entendu franc-maçon (Bartholdi). Sur la tablette qu’elle porte avec son autre main, est inscrit 1776 ! (L’année de fondation des illuminati).

Décryptage de la Déclaration des Droits de L’Homme :

.

L’arrivée du général Albert Pike sonna le renouveau de la franc-maçonnerie aux USA.

Il est enterré dans la maison du temple à Washington DC. Il fut un luciférien parfait, détestant les chrétiens, niant la virginité de Marie et la résurrection de Jésus. Son livre « Morale et dogme » donne un aperçu de ce qu’est devenu la bible du rite maçonnique écossais. Ses atrocités envers les Amérindiens et les troupes de l’Union sont connues.  On l’appelait le monstre. Il s’associa avec le général Nathan Bedford Forrest pour fonder le Ku Klux Klan. Il y était dénommé le chef de la Justice de l’empire invisible. Il était aussi Souverain Grand Commandeur du rite écossais (le plus haut grade en Amérique). Puis Pontife luciférien suprême (le sataniste le plus haut gradé). En quelque sorte, c’était le plus important philosophe maçon du monde anglo-saxon. Ce qui est incroyable, il y a une statue de lui de 15 m en son honneur dans le district de Washington. Pourquoi donc les noirs ne demandent-ils pas qu’elle soit démolie ?  N’était-il pas un raciste, un criminel, un adorateur de Satan ?  Pourquoi donc est-il devenu le franc-maçon le plus honoré d’Amérique ? Mystère !

.

Il fut suivi par bien d’autres, tous aussi fous les uns que les autres :

Edward Waite (33ème degré), fut l’auteur d’un monumental ouvrage de plusieurs kilos : « La nouvelle encyclopédie de la franc-maçonnerie ».  il était membre de la société occulte de l’Ordre Hermétique de l’Aube Dorée , de livres sur la magie noire et sur les pactes vous permettant de vendre votre âme au diable. L’évêque C.W. Leadbetter, de l’Eglise Catholique Libérale (branche de la société théosophique, qui est la mère de tous les mouvements New Age), était un pédophile notoire. Aleister Crowley se vantait d’être la bête. Déjà à 18 ans, il  avait baptisé un crapaud « Jésus Christ » pour ensuite le crucifier à l’envers. Il se targuait  de pratiquer 150 sacrifices d’enfants par an. Il était bisexuel et bien entendu sataniste. Cela ne l’empêcha pas d’être haut gradé dans plusieurs loges. W. Wynn Westcott fut à Londres un officier public chargé d’enquêter sur les morts suspects. Il fut cofondateur de l’Ordre Hermétique de l’Aube Dorée. Manly P. Hall est connu pour être le plus honorable franc-maçon rosicrucien du XXème siècle.  Il a écrit de nombreux livres sur l’occultisme, notamment « Les enseignements secrets à travers les âges ». Il donna aussi ses recettes pour vendre son âme au diable. Son autre livre « Les clefs perdues de la franc-maçonnerie » explique que quand un Maître franc-maçon pratique des sacrifices humains, les énergies bouillonnantes de Lucifer sont à ses ordres. Quand il mourut en 1990, il eut le droit à un éloge grandiose dans le journal du rite écossais.  Pourtant n’était-il pas un magicien noir ?  Bill Schnoebelen faisait aussi partie de cette franc-maçonnerie luciférienne, jusqu’au jour  où il se mit à retrouver la raison et à devenir anti-franc-maçonnerie :

.

Il n’est pas difficile de comprendre pourquoi, la franc-maçonnerie ne peut être acceptée par l’église catholique.

Pourtant officiellement, ces loges ne se définissent pas comme une religion, mais comme une société religieuse. N’est-ce pas jouer sur les mots ? S’ils ne croient pas en Jésus Christ, ils disent faire confiance en Dieu.  Témoignage poignant d’un ancien membre :

https://blideodz.wordpress.com/2012/01/14/je-suis-sorti-de-la-franc-maconnerie-le-temoignage-de-luc-deliere/

N’organisent-ils pas aussi une sorte de baptême pour devenir Maître ?  En jouant à l’Hiram qui ressuscite ? Mais qui était Hiram ?  Etait-ce le dieu mort et ressuscité Osiris (le dieu des morts dans l’Egypte ancienne) ? Hiram est le fils d’une veuve tout comme Osiris. Sa sœur est aussi son épouse : Isis. Tout comme Nemrod qui est un dieu mort qui ressuscita et épousa sa propre mère. Hiram fut tué par un bandit, Osiris par son frère Seth. Hiram fut enterré 3 fois : une fois dans les gravats du temple, une fois sur le flanc d’une colline près d’un arbuste d’acacia et une dernière fois dans un splendide monument. Osiris fut aussi enterré 3 fois.  Hiram voyage comme le soleil (quand il se déplace dans la loge, attaqué par 3 bandits, il se déplace dans le sens des aiguilles d’une montre, dans la direction du soleil. Tout comme Osiris. Hiram ressuscita mais il lui manquait un mot. Osiris aussi. Selon la légende égyptienne, lorsque Seth assassina Osiris, il fut coupé en 12 morceaux. Isis était une déesse qui pleura la mort de son amant. Elle parcourra tout le pays pour retrouver les 12 morceaux.  Puis elle les rassembla et utilisa sa magie pour le ramener à la vie. Malheureusement un morceau manquait. C’était son sexe. Donc au lieu de vivre, il dut aller au Royaume des morts, régner sur l’enfer. Qu’en est-il du monument qui fut érigé sur la tombe d’Hiram ? Il représente une colonne cassée, avec à côté une vierge en pleurs et derrière, le Père « temps » qui démêle ses cheveux. La colonne brisée symbolise le membre manquant. La vierge est Isis, à la fois vierge et mère. Et le père temps, Cronos (dans la mythologie grecque) est celui qui s’appelait Saturne mais avant  Seth ! L’organe mâle après avoir distribué sa semence, meurt un temps avant de ressusciter à nouveau. Tandis que l’organe femelle est immortel. Tout cela n’est qu’un culte phallique. Le symbole de la résurrection en maçonnerie c’est l’obélisque. Lorsque Dieu créa le temple ou tabernacle dans le désert, il a placé un voile entre le lieu le plus sacré où se trouvait la gloire de l’Eternel (Exode 40, 34-35) et le lieu sacré. Les francs-maçons ont également un voile sur leur lieu le plus sacré. Cela s’appelle un tablier. Bien entendu, 99% des francs-maçons ignorent ce détail. Car ils n’en ont pas cherché la véritable signification.  De même que les Chrétiens ne connaissent pas leur Bible. « Mon peuple périt faute de connaissance » (Osée 4,6).

Serge Abad-Gallardo, ancien « fils de la veuve », explique bien dans un livre « J’ai frappé à la porte du temple » pourquoi catholicisme et maçonnerie sont incompatibles. Dans un second « Je servais Lucifer sans le savoir », il va jusqu’à préciser que la maçonnerie est, in fine, un culte à Lucifer. Le but satanique n’est-il pas de transformer les commandements de Dieu en commandements d’hommes. ? D’où les Droits de l’Homme ! Comme le précise wikiliberal, le satanisme est une croyance qui prône que chaque individu est libre de choisir lui-même ce qu’il croit être bien et ce qu’il croit être mal.

https://www.wikiberal.org/wiki/Satanisme

.

Quelques preuves épaulant la décision des papes de rejeter les loges :

Avec le rite d’York, arrivé au 7ème degré, on apprend que le mot secret du Maître a été trouvé :  Jah  Bal On ! « Jah » comme Jahvé, « Bal » est Baal (le dieu des Cananéens), « On » est un autre nom du dieu Osiris (celui qui a le pouvoir du dieu soleil dans son monde souterrain).

Dans le degré de l’Arche Royale, ils vous demandent êtes vous un franc-maçon de l’Arche Royale ? Et là vous devez répondre « Je suis celui qui suis » C’est le nom de Dieu  qu’il révéla du mont Sinaï à Moïse : Je suis celui qui suis. N’est-il pas curieux de voir un homme dire qu’il est dieu ?

Avec la Commanderie des Chevaliers templiers (degré chrétien), dont Jacques de Molay fut le dernier grand Maître (mort sur le bûcher pour pédophilie, magie noire et idolâtrie), n’ adorait-il pas Baphomet, un dieu ressemblant à un bouc ? ) on enseigne le salut par de bonnes œuvres. Mais quand vous faites le serment de Chevalier Templier, on vous amène dans une pièce noire, ayant un autel triangulaire recouvert d’une nappe en velours noir, avec 13 bougies allumées censées représenter le dernier repas du Christ, il y a une grande Bible ouverte avec dessus un crâne. Vous faites votre serment en prenant le crane contenant du vin en son intérieur. Vous jurez, au nom de Jésus, que si vous révélez les secrets, tous les péchés que vous avez commis vous retomberont sur la tête, de même que ceux du propriétaire du crane. Mais dire que vous voulez les récupérer si vous ne respectez pas le serment, n’est-ce pas blasphématoire ?   Jésus n’est-il pas mort pour nos péchés, ne les a-t-il pas lavés par son sang ?

Dans le rite écossais, au 19ème degré, vous êtes fait prêtre de l’ordre de Melchisedek et vous devez invoquer le diable. « Il vient et terrorise les pasteurs chrétiens en les ridiculisant. »  Mais de quel droit la franc-maçonnerie peut être transmettre le sacerdoce ? Le mot secret (à ce niveau) des Chevaliers de l’Est et de l’Ouest est Abaddon (qui est un autre nom du diable, l’ange du puits sans fond). Et il y a des communions avec des crânes humains.

Avec le Sanctuaire, on est islamique. On jure sur le Coran et au nom d’Allah, le nom des ancêtres et des Musulmans.

Avec l’Ordre de l’Etoile Orientale, on chante la chanson de l’étoile rouge : « J’ai marché seul dans le jardin..  » Leur sceau est celui de l’église de Satan. Et l’étoile Orientale n’est pas l’étoile de Bethlehem. Leur devise est « Nous avons vu l’étoile à l’est et nous la vénérons. » Mais les Mages ne regardaient pas à l’est pour voir l’étoile car ils venaient de l’est ! Ils virent donc l’étoile à l’ouest. Que veut donc dire l’Etoile Orientale ? C’est un mot maçonnique occulte et codé, pour désigner l’étoile Sirius, l’étoile du Chien. C’est l’étoile la plus maudite du ciel égyptien, c’est l’étoile de Seth celle de Satan. Nous sommes actuellement dans la période « des jours du Chien ». Car aux latitudes de l’Egypte, c’était l’époque où l’étoile du Chien, Sirius, était à son plus haut point. C’était la période la plus chaude et la plus maudite de l’année. Le Nil était à son plus bas niveau et les récoltes périssaient. C’est pourtant cette étoile qu’ils vénèrent ! Les 5 pointes de l’étoile sont dirigées par des déesses païennes, pas par des personnages bibliques.

.

Alors les francs-maçons qui sont-ils vraiment ?

Des demeurés retombés en enfance,  aimant le grandiloquent, les honneurs,  des affairistes cupides et immoraux, ou de véritables satanistes se prenant pour des dieux ?  Sans doute que l’initié de base n’est qu’un naïf de service, tout juste bon pour servir de paravent et faire rentrer de l’argent. Car il en faut pour les besoins personnels des Grands Maîtres ! François Stifani, celui de la Grande Loge nationale française (GLNF), lors de ses séjours parisiens (au moins 2 fois par semaine), entre le 1er septembre 2009 et le 31 août 2010,  aurait dépensé en descendant dans un hôtel de luxe à 2 pas de l’ Etoile, 54 935 euros !  Cela représente combien de cotisants ? De plus, celui-ci  ignore certainement que les plus hauts dignitaires de la franc-maçonnerie reçoivent leurs ordres de personnages cachés !

http://www.impots-economie.com/le-patron-de-la-grande-loge-des-francs-macons-bien-loge/

D’où l’inquiétude que l’on peut avoir, vu le nombre de francs-maçons dans le gouvernement Ayrault. Car si le monde est malade, c’est en partie grâce à eux : Manuel Valls, ministre de l’Intérieur ; Victorin Lurel, chargé de l’Outre-Mer ; Jean-Yves le Drian, ministre de la Défense ;  Michel Sapin, ministre du Travail ; Jérôme Cahuzac, ministre du budget ; Frédéric Cuvillier, chargé des Transports et de l’Economie maritime ;  Le directeur de cabinet du Premier ministre, Christophe Chantepy. Le ministre des Relations avec le Parlement, Alain Vidalies ; Anne-Marie Escoffier, Décentralisation. Quant à l’ancien Grand Maître du Grand Orient Alain Bauer, ami de Valls et ex-conseiller sécurité de Nicolas Sarkozy, il garde de précieux relais dans les sphères du pouvoir, avec Renaud Vedel Place Beauvau et Cédric Lewandovski, directeur de cabinet à la Défense.

.

A lire aussi :

https://effondrements.wordpress.com/2012/06/18/letat-francais-encourage-t-il-le-satanisme/

https://effondrements.wordpress.com/2012/07/28/comment-francois-hollande-est-soumis-pieds-et-mains-lies-au-lobby-sioniste-franc-maconnique/

https://effondrements.wordpress.com/2012/08/04/perversite-sexuelle-des-mondialistes-sionistes/

.

franc-maçonnerie

389 commentaires sur “Les francs-maçons sont ils des demeurés, des affairistes ou des satanistes ?

  1. Patrick dit :

    De bons arguments mais beaucoup de délire !
    Prétendre certaines théories sur les francs maçons parce qu’au 19e siècle on trouve un exemple (destruction de la famille en 1871 ou protection de Jack l’éventreur ) équivaut à dire que le Pape François est un assassin tortionnaire car sous l’inquisition l’Église brûlait et massacrait tout ce qui bougeait.

    • Carlos dit :
      • « La Révolution française a fait plus de morts en un mois au nom de l’athéisme que l’Inquisition au nom de Dieu pendant tout le Moyen-Âge et dans toute l’Europe »

      Cette citation est de l’historien Pierre Chaunu.
      https://effondrements.wordpress.com/2012/05/15/passer-un-mauvais-quart-dheure-avec-linquisition/#comment-4101

      Se souvenir que le 7 mai 1794, la Convention adoptait une nouvelle religion, le Culte de la Raison et de l’Être suprême. A l’initiative de Robespierre et de la maçonnerie, et afin de déchristianiser la France et d’y asseoir l’idéal républicain sur des références religieuses et morales, la Convention crée par décret le culte de l’Etre suprême, l’ange déchu. La Raison n’est rien d’autre que le rejet de Dieu par l’homme qui se fait dieu.

      Un an après, jour pour jour (7 mai 1795), l’ accusateur public Fouquier-Tinville, celui qui avait signé plus de 16 000 condamnations à mort en 9 mois, fut lui-même guillotiné.

    • Ahmed dit :

      Encore aujourd’hui, particulièrement le Grand Orient de France (30% de la franc-maçonnerie française, 52 000 adhérents), dont on vient de nommer son nouveau Grand-Maître (comme chacun sait les maçons adorent les superlatifs) Christophe Habas, il est contre la Patrie, la Famille mais pour un gouvernement mondial sioniste.

      Christophe Habas, 49 ans, chef de service d’imagerie cérébrale de l’Hôpital des «15/20» (Paris), a été élu avec 24 voix sur 35 conseillers de l’Ordre (68,6%). C’est donc lui qui guidera lors de l’année électorale 2017…

      Marcel Laurent, Grand-Maître de la GLCS, Denise Oberlin, Passée Grande-Maîtresse de la GLFF et Christophe Habas, de l’Ordre du GODF.

    • roggi dit :

      Gros délire, et tant d’ignorance !
      Comment peut on prendre pour éléments de jugement les contenus des actes inquisitionnels ? Aveux pris sous les tortures les plus effroyables ! (Templiers & co)…
      On croirait relire une argumentation de grand inquisiteur…

  2. Hervé dit :

    Le 13 juillet 1789, avait lieu une réunion maçonnique en l’église saint Antoine, où l’insurrection du lendemain contre la Bastille est décidée, ainsi que sa démolition. Parmi les participants les plus actifs, figure Pierre-François Palloy, un entrepreneur qui tentait depuis plusieurs mois d’obtenir l’attribution de la démolition de la Bastille, envisagée par Louis XVI.
    Source :

    C’est au Palais Royal, cœur de l’agitation, propriété de Philippe Duc d’Orléans, cousin du Roi et Grand-Maître du GODF, où la police ne pouvait évidemment pénétrer, que des orateurs agitaient le peuple par des harangues enflammées.
    http://www.jlturbet.net/article-le-14-juillet-fete-maconnique-119032043.html?utm_source=flux&utm_medium=flux-rss&utm_campaign=religions-beliefs

    Le 14 juillet devient fête Nationale en 1880, sous la IIIème République. C’est le frère Benjamin Raspail, député de la Seine pour la gauche républicaine (fils aîné de François-Vincent Raspail, candidat malheureux à la présidence de la République en 1848, carbonaro et franc-maçon au sein de la célèbre loge parisienne Les Amis de la Vérité du Grand Orient de France), qui dépose le 21 mai 1880 la loi faisant du 14 juillet la fête nationale. Ce projet de loi, signé par 64 députés, sera adopté par l’Assemblée le 8 juin et par le Sénat le 29 juin. Elle sera promulguée le 6 juillet 1880. Mais qu’est-ce qu’on commémore au juste ? La loi a eu bien du mal à passer car nombre de députés ne souhaitaient pas commémorer la prise de la Bastille du 14 juillet 1789, épisode historique jugé trop violent. Le frère Benjamin Raspail propose donc de commémorer… le 14 juillet 1790, jour de la Fête de la Fédération, 1er anniversaire de la prise de la Bastille. Un défilé militaire est organisé sur l’hippodrome de Longchamp devant 300 000 spectateurs, en présence du frère Président de la République Jules Grévy (membre de la loge La Constante Amitié du Grand Orient de France à Arras). Il s’agit de montrer le redressement de l’armée française après la défaite contre la Prusse en 1870. En 1880 on inaugure également le monument surmonté de la statue de la place de la République, et partout sont donnés concerts et feux d’artifices. « La colonne de Juillet » qui surplombe la place de la Bastille, elle, ne se réfère pas au 14 juillet 1789. Elle porte le nom des victimes des journées révolutionnaire de juillet 1830, les « Trois glorieuses », journées au cours desquelles Charles X fut renversé au profit de Louis-Philippe 1er « roi des français », fils de Philippe-Egalité, cousin du Roi Louis XVI et régicide qui fut également Grand-Maître du Grand Orient de France.

    Conférence donnée par Johan Livernette sur le coup d’État maçonnique en 1789 :

  3. Nicole dit :

    Le 12 mars 2016 à Nantes, Jacob Cohen dans une conférence témoignait de son expérience dans la franc-maçonnerie. C’était bien Jacques Chirac qui avait promis au B’nai B’rith en 1986 à ce que personne de la droite s’allie avec le Front National pour gagner contre la gauche. Le B’nai B’rith est une franc-maçonnerie exclusivement juive mais mondiale comportant autour de 500 000 membres. Cela représente un lobby très influent, apte à mettre en place un gouvernement mondial sioniste et une religion noachiste.

    « Tant que l’Eglise aura des militants, nous ne serons pas les maîtres du monde. Les Juifs ne régneront que lorsque le Pape de Rome sera détrôné, comme tous les autres monarques de la terre. »
    https://lacontrerevolution.wordpress.com/2014/01/05/document-du-bnai-brith-datant-de-1936/

  4. Carlos dit :

    Olivier Roney, auteur de « Gustave Flaubert et le Grand Orient de France », pointe du doigt le grand paradoxe de la secte maçonnique actuellement règnante : elle prône dans le milieu profane la laïcité voir même l’athéisme matérialiste/humaniste, tout en pratiquant elle-même dans ses coulisses l’occultisme le plus avancé entraînant les pires déviances (évidemment réservées aux tristes initiés). Un des buts de la secte maçonnique est d’éloigner le profane français de Dieu tout en pratiquant elle-même l’occultisme pour se rapprocher du « grand architecte de l’univers », en l’occurence diviniser l’homme, en faire un dieu = la base du luciférisme (l’apprentissage de l’ésotérisme/occultisme commence dans certaines obédiences dès les premiers degrés, en loge bleue).

    Olivier Roney énumère ici un certain nombre de groupes para-maçonniques ou arrières loges, dont les « Martinistes ». Il faut savoir que toutes ces sectes lucifériennes se chevauchent les unes les autres, c’est une grande poupée russeinitiatique/pyramidale menant vers le porteur de lumière et le projet ultime : la grande Babylone, le Nouvel Ordre Mondial (bien sur, la plupart des candides ignorent totalement dans quoi ils mettent les pieds en rentrant dans ces cercles initiatiques). Concernant les « Martinistes », revoyons ici une archive de TFI qui montre le témoignage de Véronique Liaigre (victime d’un réseau pédo-satanique à Agen) accusant clairement cette secte de pratiquer les abus rituels traumatiques sur des enfants ainsi que des sacrifices de sang :

  5. Didier dit :

    Christian Loubersanes, un courtier en assurances, grand maître provincial de la Grande loge régulière de France (GLRF), qui compte environ 150 membres dans la région toulousaine, est écroué depuis juillet 2016. Il est soupçonné d’être à l’origine d’une escroquerie financière portant sur des supposées souscriptions frauduleuses aux assurances vie pour un préjudice de 10 millions d’euros. Des «frères» de sa loge figurent parmi ses victimes. Christian Loubersanes aurait proposé à des retraités de souscrire à des assurances vie par le biais, ce qu’ils ignoraient, de contrats frauduleux pour une rentabilité estimée à 9%. Mais les sommes versées transitaient sur le compte de deux sociétés et sur les comptes personnels du franc-maçon. Selon le principe de la cavalerie financière (utilisée par le célèbre escroc Bernard Madoff) , les premiers clients ont reçu un début de remboursement grâce à l’apport des seconds investisseurs, mais les derniers clients de la chaîne ont, eux, tout perdu. Certains jusqu’à 400 000 €.
    http://www.ladepeche.fr/article/2016/09/17/2420744-arnaque-a-10-millions-d-euros-il-escroquait-ses-freres.html


    Et que penser de ces perquisitions le 10 janvier 2017 dans ces deux affaires « d’abus de biens sociaux » et « détournement de fonds publics » au domicile du criminologue Alain Bauer et celui d’Augustin de Romanet, directeur général de la Caisse des Dépôts et consignations de 2007 à 2012 et actuel président d’Aéroports de Paris (ADP) ainsi que dans les locaux du groupe ADP ? En novembre 2014, Mediapart avait affirmé qu’à son arrivée à la tête de la CDC six mois plus tôt, le nouveau directeur général, Pierre-René Lemas, s’était étonné de certains contrats passés par ses prédécesseurs, notamment une commande de notes relatives à la sécurité en France et dans le monde, facturée 200.000 euros annuels à la Caisse des dépôts par la société d’Alain Bauer, AB Conseil. Le site d’information s’étonnait aussi de l’achat par la CDC de «plusieurs milliers d’exemplaires» du Guide gastronomique Champérard, contrôlé à 50% par le criminologue et dont il est le directeur de la publication.
    http://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/economie-le-pdg-dadp-et-le-criminologue-alain-bauer-soup%C3%A7onn%C3%A9s-de-d%C3%A9tournement-de-fonds/ar-AAlUQrj?li=AAaCFan&ocid=spartandhp


    De son côté, le député socialiste franc-maçon Jean-Paul Dupré, maire de Limoux, a la réputation d’être un prédateur qui abuse sexuellement de ses victimes et les fait chanter.
    http://www.leparisien.fr/faits-divers/aude-le-maire-de-limoux-s-excuse-apres-la-fuite-d-une-sex-tape-23-06-2017-7080045.php

    Autre scandale lié au copinage franc-maçon, l’affaire Jean-Louis Caccomo. Ce docteur en sciences économiques, est maître de conférences à l’université de Perpignan. Observateur attentif de la vie politique française, il diffuse sur le net sa ‘Chronique de Résistance’ qui est reprise par de nombreux sites français et étrangers.
    Quelques unes de ses citations :
    « Les ‘masses’ ne réfléchissent pas : elles répètent et suivent généralement un leader dont le charisme aveugle. »
    « L’éthique de la liberté ne doit pas être jugée à l’aune de son efficacité, mais bien plus à l’aune des valeurs morales qu’elle incarne. »
    « Pour contrôler et réguler l’économie, les autorités publiques vont contrôler et réguler l’information qui, du même coup, va devenir de la propagande. »
    « Que l’État impose la gratuité dans n’importe quel domaine, et l’on récoltera la pénurie. »

    Le 14 février 2013, Fabrice Llorente, président de l’université de Perpignan, aurait demandé l’admission en soins psychiatriques de son maître de conférences. Philippe Banyols, le directeur de l’hôpital de Thuir (Perpignan) l’admet donc selon la procédure d’urgence. Pourtant, Banyols ne pouvait prononcer sa décision d’admission que si elle était «accompagnée de deux certificats médicaux circonstanciés datant de moins de quinze jours… Le premier ne pouvant être établi que par un médecin n’exerçant pas dans l’établissement accueillant le malade». (article L 3232-1 alinéa 7) Un seul a été établi par le Dr Vichet, qui exerce dans l’établissement accueillant Caccomo, en totale infraction avec la loi. Jean Louis Caccomo y sera enfermé et traité pendant près de 14 mois. Lors d’une expertise confiée le 4 mars 2013 au Dr Marc Bosc, ce dernier conclut à une poursuite de l’internement. Au cours d’un transfert vers Montpellier pour y subir un traitement, un docteur consciencieux en l’examinant, va le trouver parfaitement normal et le rendre à la vie civile le 20 juin 2014 avec la mention » totalement apte à reprendre son activité « . Chose curieuse, Llorente a été nommé président avec pour tout bagage des diplômes de sport (licence Éducation et motricité, DEA de psycho-sociologie du sport). Par quel moyen a-t-il monté les échelons aussi rapidement ? De plus, lors de son concours d’agrégation, Caccomo fut victime d’une cabale. Une lettre ouverte de François Legendre et Yannick L’Horty appelait à pétitionner contre des candidats à l’agrégation des universités dont la pensée, inspirée de Friedrich Hayek et Frédéric Bastiat, était jugée trop libérale par les marxistes. Éric Brunet écrira dans ‘Etre de droite’ : que Caccomo avait été exclu des promotions en raison de ses prises de position non conformes au politiquement correct de l’université française. L’Université ne lui a pas pour autant rendu l’intégralité de ses fonctions comme la loi l’y oblige, ni les rémunérations qui les accompagnent. Mais elle fait une nouvelle tentative d’internement, cette fois signée par Christine Pagnon qui doit son poste de directrice de l’IAE où travaille Caccomo à Llorente. Le 9 janvier 2015, Pagnon demande à l’hôpital de Thuir de l’interner à nouveau. La présence de proches lui permettra d’y échapper. Ayant porté plainte, Caccomo n’obtiendra que 5.000 € de dédommagement. Le Dr Bosc est mis à pied mais Llorente est relaxé. Il recevra même de François Hollande la médaille du Mérite. Dans ‘Le vague à l’âme’, Caccomo raconte toute l’histoire avec la dénonciation d’un trafic de diplômes par sa hiérarchie.

  6. Patrick dit :

    Le 24 septembre 2016, avait lieu le dîner de la Grande Loge de France. Jakubowicz, président de la Licra ( Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme), rappela en cette occasion que les deux ennemis du pouvoir en France étaient l’Islam et le Front National.

    « Un Islam politique distille le poison du communautarisme (il oublie que la LICRA l’est !) et du séparatisme. Il porte en lui les ferments de la haine, de l’affrontement et du chaos… Son dessein est d’imposer le primat de la charia sur les lois de la République…. Mais une seconde menace pèse sur la France : l’extrême droite….. Les accueillir (les clandestins) n’est ni un fardeau, ni une invasion. »

    D’un côté Jakubowicz constate que l’Islam apporte le chaos mais de l’autre il appelle à recevoir les clandestins qui sont islamiques, donc facteurs de chaos. En fait, il veut le chaos pour faire obstacle à l’extrême droite. Il est contre la charia alors que 90% de celle-ci se trouvait dans le judaïsme. La lapidation des femmes existait du temps de Jésus. C’est Lui même qui s’y opposa. De plus, la circoncision, l’animal tué en le faisant souffrir (viande casher/halal), la loi du Talion…. On les retrouve aussi bien dans le judaïsme que dans l’islam. Son discours est bien manipulateur, mais il rejoint le fameux combat de coqs du rabbin Ron Chaya.

  7. Tania dit :

    L’intranet du GODF a été piraté, les 14 go de données piratés avec la liste de 34,000 emails de membres, les numéros de téléphone, adresses, des G.M., des V.M. des F.F. et S.S. et etc.
    http://stopmensonges.com/lintranet-du-godf-a-ete-pirate-voici-en-exclusivite-les-14go-de-donnees-pirates/
    https://www.dropbox.com/s/7603v06oobgk9ys/godf-stopmensonges.zip?dl=0

    Le GODF avait toutefois fait un démenti de ce piratage :
    http://www.souslavouteetoilee.org/2016/08/le-site-du-godf-a-ete-victime-d-une-cyber-attaque.html

    Cela n’a pas empéché François Hollande de se rendre le lundi 27 février au siège du Grand Orient de France, alors que l’on célèbre en 2017 le tricentenaire de la naissance de la franc-maçonnerie moderne. C’est la première visite d’un président français en exercice à l’obédience maçonnique à Paris. Pour lui « En attaquant la franc-maçonnerie, c’est la république qui est visée »

  8. Line dit :

    « Illuminati et Franc-maçonnerie » avec Jean Claude Lozac’hmeur, Sébastien Jean et Karl Van Der Eyken :

    Jean-Claude Lozac’hmeur expose la face cachée de l’ésotérisme maçonnique qui nous prépare une société totalitaire

    Il existe un site dit illuminati :
    https://www.illuminatiofficial.org/
    qui cherche à promouvoir un livre « le premier testament des illuminati » :
    https://illuminati.am/testament/
    Sans doute une escroquerie de plus pour aguicher les naïfs. Leur pendentif ressemble étrangement à celui-ci :

    A lire, le livre de Philippe Ploncard d’Assac sur « La franc-maçonnerie » pour comprendre son lien avec les talmudistes :

    Et « Le vrai visage de la franc-maçonnerie » aux Éditions de L’Héritage avec :
    • Serge Abad-Gallardo : Témoignage et aspects lucifériens de la franc-maçonnerie
    • Karl Van Der Eyken : Origine, rituels et symboles de la franc-maçonnerie
    • Jean-Claude Lozac’hmeur : Les objectifs véritables de la franc-maçonnerie
    • Alain Pascal : La franc-maçonnerie, du combat politique à la guerre de religion

    Entretien autour du livre, « La Trahison des Initiés, La franc-maçonnerie, du combat politique à la guerre de religion » avec son auteur, Alain Pascal :

  9. […] voit la France d’une laideur épouvantable. Cette société secrète qui l’a séduite, l’a souillée, lui a demandé de persécuter Dieu,  va de plus en plus se […]

  10. Otho dit :


    La pyramide, lieu de rendez-vous de Macron, le soir des élections du 7 mai 2017 ! Dans son discours, il promettait « de défendre l’esprit des Lumières ». Le symbole de la pyramide se trouve dans toutes les loges ! Est-ce un hasard ?

    Professeur d’histoire à l’université CEU San Pablo de Madrid, Alberto Bárcena qui est un spécialiste de la franc-maçonnerie, vient de sortir un livre ‘Iglesia y masonería, las dos ciudades’. Il base sa critique sur des faits.

    « Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. » nous dit l’Evangile à Matthieu 7.15.

    A partir donc des faits, Alberto Bárcena affirme que l’ONU, ainsi que d’autres organisations moins transparentes comme les Bilderberg sont utilisées pour atteindre les objectifs de la maçonnerie qui, passant par l’ingénierie sociale, visent à la destruction de la famille. Et ce au mépris des souverainetés nationales. Pour lui, les rites maçonniques ont un caractère luciférien.

    «En observant leurs rites, on finit par comprendre qu’à l’intérieur de la maçonnerie, on adore Lucifer, même si jamais on le dénomme ouvertement ainsi. L’objet de la maçonnerie est de faire connaître à l’initié, Lucifer, par le biais d’un voyage initiatique, qui lui donnera comme une impression de supériorité. Bien entendu, son nom est camouflé derrière des rites, comme celui de piétiner un crucifix.»

    Lucifer n’est-il pas celui qui pousse l’homme à connaître l’arbre de la connaissance ? Alors que Dieu est celui qui l’expulse du paradis ?

    Dans un des rituels il est clamé : “Cette croix, symbole de mort et de destruction, qu’elle sorte du monde !” D’où cette persécution par les francs-maçons de l’Eglise catholique. S’ils cherchent à imposer une morale complètement contraire à la doctrine sociale de l’Eglise, c’est tout simplement parce qu’ils travaillent pour l’adversaire du Christ.

    Pourtant on constate leurs infiltration dans l’Eglise. N’est-il pas plus facile de démolir l’Eglise de l’intérieur que du dehors ? Pensent-ils ?

    En Espagne, les actes politiques du président José Luis Rodríguez Zapatero (de 2004 à 2011) semblent grandement inspirés par la même politique laïciste dictée par la loge du Grand Orient de France. Zapatero reconnaît d’ailleurs dans sa biographie autorisée, que la seule chose qui soit digne d’adoration est l’homme. N’est-ce pas révélateur d’une gnose anthropocentrique, celle maçonnique ? Les nouveaux programmes scolaires en Espagne rejettent l’enseignement catholique. Et son successeur, Mariano Rajoy s’est mis peu à peu à écarter les membres pro-vie de son gouvernement et de son parti.

    Cette vision du monde, on la retrouve à l’ONU. Les experts des Nations unies l’imposent sans se préoccuper de l’avis des citoyens. Ils savent très bien comment camoufler leurs intentions, par le biais de mots choisis, faisant référence à la tolérance, la liberté, la reconnaissance de droits… Malgré que ces lois soient antidémocratiques, elles peuvent entraîner des sanctions lourdes à tous ceux qui osent y résister.

    Dans cet environnement espagnol, Franco, le créateur entre 1940 et 1963, d’un tribunal opposé à la franc-maçonnerie et au communisme, empêchant leurs membres d’exercer une fonction publique, ne pouvait qu’être porté à la vindicte générale.

    Le projet mondialiste fait donc partie de la maçonnerie. Celle-ci tient non seulement à supprimer les états mais aussi à changer tout le système de valeurs des occidentaux. A cette fin sont utilisés les grands sommets de l’ONU sur la population, la femme… Celui du Caire et celui de Pékin ont montré le chemin de ce qu’il faut faire pour en finir avec par exemple le concept de famille. D’autres organisations telles que le groupe Bilderberg, le CFR, cherchent elles-aussi à développer, en marge des intérêts nationaux et des parlements, des politiques pro-maçonniques.

    Celui qui connaît ces faits, ne peut que rejeter cette influence néfaste de la maçonnerie. Qui peut aimer être manipulé comme une marionnette, en sachant ne plus pouvoir avoir aucune maîtrise sur son avenir ? On aurait tendance à répondre personne. Pourtant les gens continuent en occident à voter pour ces francs-maçons.
    http://infocatolica.com/blog/scriptorium.php/1701131227-iglesia-y-masoneria


    Albert Pike, alors Souverain Grand Commandeur du Rite écossais pour le sud des Etats-Unis, délivrait le 14 juillet 1889 ce message à l’intention des Suprêmes Conseils du monde entier :

    « Ce que nous devons dire au vulgaire, c’est ceci : Nous adorons un Dieu, mais c’est le Dieu qu’on adore sans superstition. A vous Souverains Grands Instructeurs Généraux, nous disons ceci pour que vous le répétiez aux frères des 32e, 31 et 30 degrés : La religion maçonnique doit être maintenue dans la pureté de la doctrine luciférienne pour nous tous initiés de hauts degrés. Si Lucifer n’était pas Dieu, est-ce qu’Adonaï [le Dieu des Chrétiens] dont les actes prouvent la cruauté, la perfidie, la haine des hommes, la barbarie et l’aversion pour la science, est-ce qu’Adonaï et ses prêtres le calomnieraient ? Oui Lucifer est Dieu et malheureusement Adonaï est aussi Dieu. Car la loi éternelle est qu’il n’y a pas de lumière sans ombre, pas de beauté sans laideur, pas de blanc sans noir, car l’Absolu ne peut exister que par deux Dieux, l’obscurité étant nécessaire à la lumière pour lui servir de repoussoir, comme le piédestal est nécessaire à la statue et le frein à la locomotive… La doctrine du satanisme […] est une hérésie, et la véritable et pure religion philosophique est la croyance en Lucifer, l’égal d’Adonaï : mais Lucifer, le Dieu de la lumière et le Dieu du Bien, lutte pour l’humanité contre Adonaï, le Dieu de l’obscurité et du mal. » Voir l’ouvrage d’ Adolphe Ricoux (pseudonyme de Léo Taxil) « L’Existence des loges de femmes ». Ou la revue « The Freemason » du 19 janvier 1935.

    • Tonio dit :

      Un historien allemand, le Dr Michael Hesemann, a exhumé des Archives secrètes du Vatican sur lesquelles il travaille depuis 2009 une lettre datée du 8 novembre 1918 et portant la signature de l’archevêque de Cologne d’alors, le cardinal Felix von Hartmann, et destinée au nonce apostolique en Allemagne, Mgr Eugenio Pacelli (le futur pape Pie XII).
      http://reinformation.tv/lettre-complot-franc-maconnerie-monarchies-eglise-michael-hesemann-archives-vatican-smits-69918-2/
      Elle évoque un complot de la franc-maçonnerie en vue de détruire les monarchies et l’Eglise.
      https://onepeterfive.com/secret-1918-vatican-archive-document-reveals-freemasonic-plot-to-destroy-throne-and-altar/

      Le Dr Hesemann déclare à Inside the Vatican à propos du centième anniversaire des apparitions de Fatima : « Egalement en 1917, la franc-maçonnerie célébrait le 200e anniversaire de la fondation de la première grande loge à Londres en 1717. L’idéologie maçonnique n’est pas uniquement fondée sur le déisme, mais également sur l’hérésie gnostique de l’auto-rédemption et des “Lumières” ; elle poursuit un objectif clairement anticatholique. Précisément en 1917, Maximilien Kolbe, l’un des plus grands saints du XXe siècle, a été témoin d’une procession maçonnique à Rome, où se déployaient des bannières portant ce slogan : “ Satan doit régner au Vatican. Le pape sera son esclave. Un an plus tard, l’empereur allemand Guillaume II a été averti par des maçons allemands du fait que le Grand Orient avait l’intention d’obliger tous les monarques souverains en Europe à abdiquer – ce qui s’est en effet produit en 1918 – ainsi que de détruire l’Eglise catholique et d’amener l’Europe sous le contrôle du “Big Business” américain, selon un document que j’ai trouvé dans les archives secrètes du Vatican. Le bolchevisme serait l’instrument de la franc-maçonnerie en vue d’atteindre ce but. Et de fait, 1917 a été l’année de la Révolution russe qui s’est soldée par une persécution massive de l’Eglise. L’année 1917 a également été marquée par l’entrée des Etats-Unis dans la Première Guerre mondiale, l’année de naissance des deux superpuissances qui façonneraient l’histoire du XXe siècle au cours des 74 années suivantes ».


      Maike Hickson a traduit les passages les plus importants de la lettre que le Dr Hesemann a lui-même présentés et commentés dans la revue allemande Der Fels : « Sa Majesté l’Empereur vient de me faire savoir que, “selon des informations qu’il a reçues hier, le Grand Orient vient de décider en premier lieu de déposer tous les souverains – à commencer par lui, l’empereur – puis de détruire (?) l’Eglise cathol., d’emprisonner le pape, etc., et, pour finir, d’établir sur les ruines de l’ancienne société bourgeoise une république mondiale sous la conduite du Grand capital américain. Les francs-maçons allemands sont supposément loyaux à l’empereur (ce qui peut être mis en doute !) et ils l’en ont informé. En outre l’Angleterre veut préserver l’ordre bourgeois en cours. La France et l’Amérique, cependant, sont présentées comme étant sous l’entière influence du Grand Orient. Il est dit que le bolchevisme est l’outil externe servant à établir les conditions souhaitées. Face à un danger aussi grand qui outre la monarchie, menace également l’Eglise catholique, il est donc important que l’épiscopat allemand soit informé et que le pape lui aussi soit mis en garde.” Telle est la teneur du message de Sa Majesté. Je me suis cru tenu de le transmettre à votre excellence, et je dois laisser à votre jugement de savoir si vous souhaitez le transmettre à Rome. La demande tumultueuse de la part des sociaux-démocrates (allemands) de voir l’empereur abdiquer donne une certaine confirmation à ce message. Que Dieu nous protège ainsi que sa sainte Eglise dans cette terrible tourmente ! (…) Dans le plus grand dévouement, restant à la disposition de Son Excellence, cardinal Felix von Hartmann.  »
      Cette lettre, archivée sous la cote A.S.V., Arch. Nunz. Monaco d.B. 342, fasc. 13, p. 95-96, a été écrite trois jours avant l’Armistice.

      • adam dit :

        A mettre en parallèle avec une lettre datée du 8 août 1838, adressée par Vindice à Nubius, noms de guerre de deux chefs de la Haute Vente italienne :

        • «Le catholicisme n’a pas plus peur d’un stylet bien acéré que les monarchies ; mais ces deux bases de l’ordre de la société peuvent crouler sous la corruption ; ne nous lassons donc jamais de corrompre. Tertullien disait avec raison que le sang de martyrs enfantait des chrétiens. Il est décidé dans nos conseils que nous ne voulons plus de chrétiens ; ne faisons donc pas des martyrs mais popularisons le vice dans les multitudes. Qu’elles le respirent par les cinq sens, qu’elles le boivent, qu’elles s’en saturent ; et cette terre où l’Aretin a semé est toujours disposée à recevoir de lubriques enseignements. Faites des cœurs vicieux et vous n’aurez plus de catholiques. Eloignez le prêtre du travail de l’autel et de la vertu ; cherchez adroitement à occuper autrement ses pensées et ses heures ; rendez-le oisif, gourmand et patriote, il deviendra ambitieux, intrigant et pervers. »
  11. Alain dit :


    Philippe Foussier a été élu Grand Maître du Grand-Orient de France jeudi 24 août 17, au terme de la première des trois journées du Convent 2017 qui se déroule à Marseille. Son score est de 34 voix (on compte 1 bulletin nul). Il était le seul candidat à la succession de Christophe Habas, dont le rapport d’activité a été approuvé à 93,4%. Élu avec 31 voix, le 1er Grand Maître Adjoint (GMA) est Georges Sérignac. Les 2ème et 3ème GMA sont Xavier Chabois-Chouvel et Gilles Richard. Le Grand Orateur Gérard Cabozon, le Grand Secrétaire aux Affaires Intérieures Philippe Goethals (adjoint Gérard Quenault), le Grand Secrétaire aux Affaires Extérieures Michel Cicile (adjoint Mohamed Aït-Aarab) et le Grand Trésorier Gilbert Lucattini (adjoint Loïc Bertrand).
    http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/2017/05/30/godf-foussier-prochain-grand-maitre/

    Initié il y près d’un quart de siècle, Foussier appartient à la Loge République (Paris). Membre de la Fraternelle parlementaire, il a présidé le Comité Laïcité République de 2005 à 2009.
    http://www.laicite-republique.org/

    Agé de 52 ans, il est journaliste. De 1995 à 2017, il a été rédacteur en chef de Communes de France, périodique destiné aux élus locaux. Membre du PS, il a été rédacteur en chef de la revue de la Fédération nationale des élus socialistes et républicains.
    http://vahineblog.over-blog.com/2016/01/liste-de-francs-macons-du-parti-socialiste.html

    Il est évidemment pro-sioniste. D’où son séjour en Israël en février 2018 pur aller rencontrer les 3 loges du GODF qui y sont implantées. En France on en compte 1300.

    Mais pour la première fois, on a vu des frères demander en 2019 à ce que leur Grand Maïtre n’aille pas au dîner du Crif, explique Stéphane Blet ! A 400 euros par frère annuellement, il va être difficile d’ignorer leur demande. Car la franc-maçonnerie est aussi une affaire d’argent ! Il serait temps qu’au Grand Orient, on défende vraiment la laïcité et non les juifs.

    Intéressant débat entre Eric Zemmour et un ancien Grand Maitre du Grand Orient, le criminologue Alain Bauer :

  12. Mathieu dit :

    Si cet article est intéressant par les détails qu’il donne sur l’intérieur de la Franc Maçonnerie, il est par contre contre productif d’accuser les Francs maçons du culte des secrets qui ferait qu’un violeur d’enfants serait protégé. Je cite « De plus, ne doit-il pas promettre de ne jamais dévoiler les secrets de son Maître ? Un violeur d’enfant sera ainsi protégé. Et tout en haut de la pyramide, même les meurtres ou trahisons ne pourront être dévoilés. » L’histoire ancienne et récente montre qu’il en est de même dans l’église catholique. Faut-il excommunier les catholiques, et dissoudre cette secte « satanique », tout comme celle des francs-maçons ? Certes je suis violent dans mes propos mais ceux qui ont quelques notions de rhétorique peuvent comprendre que j’emploie ici les mêmes amalgames que celui (ceux) qui ont rédigé cet article pour dénoncer des abus que l’on trouve malheureusement pas que dans la Franc-Maçonnerie mais dans toute société, partie, église… Du coup la Franc-Maçonnerie ne semble pas pire que le reste, le tout étant soit même de regarder la poutre qu’il y a dans notre œil.

    • Line dit :

      La petite différence entre l’Eglise catholique et la franc-maçonnerie, l’une réprouve la pédophilie alors que l’autre essaye de la banaliser. De plus, grâce à la franc-maçonnerie, les droits de l’enfant ont disparu au profit des droits de l’homme. Quand vous permettez qu’un enfant naisse artificiellement orphelin de père ou de mère, vous sacrifiez celui-ci au profit de l’adulte. c’est à dire du plus fort.

      Votre problème Matthieu, vous confondez les institutions aux personnes. Il n’y a rien de secret dans le christianisme. N’importe qui peut assister à une messe par exemple. Il n’en est pas de même avec les loges. Quand on demande à devenir « fils de Dieu » par le baptême, on sait à quoi on s’engage. Ce n’est pas le cas quand vous demandez à devenir maçon. C’est un peu comme-ci vous achetiez une voiture sans l’avoir vue. Votre engagement se fait à l’aveuglette. N’est-ce pas plutôt diabolique ?

      Actuellement, le gouvernement français veut légaliser les relations sexuelles à partir de 13 ans (l’âge préféré des pédophiles) si l’enfant est consentant. Qui le propose ? Bien évidemment une ministre franc-maçonne, Marlène Schiappa. Mais aussi la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, qui sur RTL a abondé dans ce sens. À 13 ans, un enfant a-t-il suffisamment de discernement pour exprimer son consentement à une relation sexuelle ? Clairement «non» pour les associations féministes. Elles se sont d’ailleurs réunies le 15 novembre place Vendôme, devant le ministère de la Justice, pour exprimer leur colère face à la proposition du gouvernement.

    • Wahida dit :


      Ancien diplomate autrichien, devenu prêtre catholique deux ans après son veuvage en 2009, Michael Weninger a publié un ouvrage de près de 500 pages pour démontrer que les francs-maçons ne sont certainement pas excommuniés par l’Eglise catholique.

      Pourtant il existe 35 documents jusqu’au pape Pie XII qui condamne fermement la franc-maçonnerie parce que c’est un mouvement multiconfessionnel auquel on fait un pacte lié par le secret. Comment peut-on jurer de garder le secret sur des choses à venir, alors que peut-être, il aurait été salutaire de les dénoncer ? Dès 1738, une bulle du pape Clément XII la condamnait. Certes, le code canonique de 1983 ne parle plus d’excommunier un catholique franc-maçon, mais le cardinal Ratzinger, préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi déclarait la même année que « le jugement négatif de l’Église sur la franc-maçonnerie demeure inchangé. Les catholiques qui en font partie sont en état de péché grave et ne peuvent approcher de la sainte communion » (déclaration du 26 novembre 1983). C’est Jean XXIII qui fut le premier pape à chercher à dialoguer avec elle. Etait-ce pour leur apporter la Vérité ou à cause du relativisme ambiant de la societé qui s’est infiltré même auprès de nombreux religieux ? “Ce qui nous unit est plus fort que ce qui nous divise” disait le pape François aux luthériens.
      https://www.infocatho.fr/ce-qui-nous-unit-est-plus-fort-que-ce-qui-nous-divise-dit-le-pape-aux-lutheriens/
      Serait-on aujourd’hui porté à penser la même chose envers les loges ? Après tout elles sont aussi à la recherche de la Vérité, elles réfléchissent sur la morale et pratiquent la solidarité (mais qu’entre eux). Pourtant le Grand Orient de France a toujours été foncièrement anti-catholique et fit partie de ces sociétés secrètes responsables de la Révolution. Ainsi derrière un philanthropisme de bon aloi et le masque de l’humanisme et de la tolérance se cache une doctrine qui prône le rejet de tout dogme et de toute vérité transcendante et immuable. Pierre Simon, ancien grand maître de la Grande Loge écrivait « Pour nous, il n’existe pas de vérités éternelles, il n’y a que des traditions, constamment remises en question. » (Le Monde, 1er juillet 1970). On ne peut qu’espérer que par ce dialogue et la prière, la prophétie de Marthe Robin pourra se réaliser. En 1936, elle déclarait au Père Finet que « parmi les erreurs qui allaient sombrer, il y aurait le communisme, le laïcisme et la franc-maçonnerie » (in Prends ma vie, Seigneur, Raymond Perret, Desclée de Brouwer). Reste que les maçons repentis (comme Maurice Caillet) sont moins enclins à dialoguer qu’à témoigner.

      • Henri dit :

        Le problème, la franc-maçonnerie a réussi à bien s’infiltrer dans l’Église jusqu’à ses sommets. Roncalli par exemple, avant de devenir Jean XXIII, a appartenu à 4 des 36 super-loges décrites ci-dessous : la 9 : Ecclesia ; la 12 : Gheddurah (avec Golda Meir et Yitzhak Rabin) ; la 15 : Ioannes ; la 2 : Montesquieu.

        En Italie, un livre sur la franc-maçonnerie ‘Maçons société à responsabilité illimitée’, écrit par Gioele Magaldi, un historient franc-maçon progressiste, fondateur de Grande Oriente Democratico, est sorti en novembre 2014 et parle notamment du maçon Frank Bruno Gigliotti connu pour être mêlé à l’OSS et à la CIA.
        https://www.conspiracyarchive.com/2015/10/30/frank-gigliotti-minister-freemason-oss-and-cia/

        Il y décrit l’élite maçonnique internationale, les 36 Ur-Lodges ou Ur-Loges composées d’hommes et de femmes aux plus hauts niveaux de la politique, de la finance et de l’industrie mondiale indépendamment de leurs nationalités et qui se départagent entre un groupe progressiste et un autre conservateur. D’eux dépendent les associations para-maçonniques comme le groupe Bilderberg, club Bohémien, société Fabian, société Pilgrims, Table Ronde, société Mont Pelerin, Institut Royal des Affaires Internationales, Conseil des Relations Extérieures, Institut Tavistock, Commission Trilatérale, Groupe des Trente, Bruegel, Gruppo Spinelli, vraisemblablement Skull & Bones. Les loges nationales quand à elles, occupent un rôle marginal.

        On peut distinguer deux principaux courants :

        L’un progressiste, démocratique, libéral, humain et révolutionnaire ; quelque peu déiste, proche des idées de John Maynard Keynes (capitalisme humain), et tenant aux Droits de l’Homme !

        Les Ur-loges qui en font partie (certains membres peuvent être à plusieurs loges) :
        1) Thomas Paine (USA) : Gioele Magaldi, Edward Carpenter, Frank Podmore. Henry Havelock Ellis, Martha Beatrice Webb, Sidney James Webb, Herbert George Wells, George Bernard Shaw, Annie Besant, Virginia Woolf, Leonard Woolf, Emmeline Pankhurst, John Stuart Mill, Giuseppe Mazzini, Alexander Herzen, Ferdinand Lasalle, Jules Michelet, Louis Blanc, Giuseppe Garibaldi, Lajos Kossuth, John Bright, Richard Cobden, William E. Gladstone, John Rawls, le chinois Frater Tao.
        2) Montesquieu (FRA) : des membres de la francophonie.
        3) Arjuna Phoenix (INDIA): Gandhi, était aussi membre de la Thomas Paine. Les adhérents viennent d’Inde, d’Afrique, de l’ouest.
        4) Carrol of Carrollton : de pseudo catholiques.
        5) Atlantis Aletheia : Nicolas Sarkozy, Pascal Lamy, Andreas Chrobog, Olaf Scholz, Kostantinos Karamanlis.
        6) Benjamin Franklin (USA) :
        7) Christopher Columbus (North America, Canada):
        8) Daath (ISRA) : Yitzhak Rabin et des juifs aussi bien des USA que d’Israël.
        9) Ecclesia (VATICAN) : la franc-maçonnerie ecclésiastique.
        10) Ferdinand Lassalle (FRA) : Francois Hollande, Gehard Schröder, Helmut Schmidt, A. J. Good..
        11) Fraternité Verte (FRA) : Francoise Hollande, membres de France, du Maghreb, anciennes colonies d’Asie.
        12) Gheddurah (Near East) :
        13) Golden Eurasia (EUR) : autre nom Speculum Orientalis Occidentalisque. Angela Merkel, Vladimir Putin, Gehard Schröder, Peter Hartz.
        14) Hiram Rhodes Reves (UK) : Martin Luther King, Bayard Rustin.
        15) Joannes (USA) : plutôt catholiques d’Amérique, de Rome, Paris, Londres, Munich.
        16) IBN Arabi (Middle East, North Africa) : membres du monde islamique.
        17) Newton Keynes (UK) : John Rawls, Harold Wilson.
        18) Simon Bolivar (Latin America) : membres de l’Amérique du sud, Salvador Allende.

        L’autre : anti-démocratique, oligarchique, élitiste, technocratique, néo-aristocratique, illibéral, conservateur, réactionnaire, contre Dieu tout en méprisant les Droits de l’Homme, car les gens à leurs yeux sont semblables plus à des animaux qu’à des êtres humains (idéologie juive). Combat le capitalisme humain. Ils suivent les idées de Ludwig van Mises, Friedrich von Hajek, Milton Friedman…
        1) Parsifal (GER) : Angela Merkel, Gehard Schröder, Olaf Scholz, Axel Alfred Weber, Philipp Rösler, Peter Hartz, Mariano Rajoy.
        2) Valhalla (GER) : Angela Merkel, Martin Winterkorn, Jürgen Fitsche, Heinrich Hiesinger, Michael Fuchs, Mariano Rajoy.
        3) The Ring (GER) : Wolfgang Schäuble, Jean Claude Trichet, Manuel Valls, Andreas Dombret, Jens Weidmann, Thomas Enders, René Obermann, Dieter Zetsche, Klaus Kleinfeld, Michael Diekmann.
        4) Edmund Burke (UK) : Tony Blair, George Bush senior, David Cameron, Mark Carney (gouverneur de la Bank of England), George Osborne, Nicolas Sarkozy, Manuel Valls, Gaston Thorn, Axel Alfred Weber, A. W. Clausen (World Bank), Margaret Thatcher, MI6 Director Maurice Oldfield, CIA director W. Colby, Alec Douglas-Home.
        5) Leviathan (UK) : membres anglo-américains, George Bush senior, Joe Kaeser, Heinrich Hiesinger, Madeleine Albright.
        6) Joseph de Maistre (CH, puis fondé par Lénine) : d’Europe, de Russie, d’anciennes colonies françaises,, Wolfang Schäuble, Paul Achleitner, Gustáv Husák.
        7) Pan-Europa (AUT) : une loge très puissante en Europe, Jean Claude Trichet, Christine Lagarde, Nicolas Sarkozy, Gaston Thor, Karl Otto Pöhl, Mariano Rajoy.
        8) Three Eyes (USA) : Henry Kissinger, David Rockefeller, Zbigniew Brzezinski, George Bush senior, Bill Clinton, Christine Lagarde, Gaston Thorn, Gerald Ford, Andreas Dombret, Martin Winterkorn, Karl Otto Pöhl, Philipp Rösler, M.F. chief J. de Larosière, Ted Kennedy, MI6 Director Maurice Oldfield, P.M. Eyskens, MI5 Director Michael Hanley, and former Belgian P.M. Eyskens, CIA director W. Colby, Alec Douglas-Home, Mason Edward Heath, Stanley Kubrick, Neil Armstrong, R. R. Bowie, James Cornford, George S. Franklin, Gerard C.Smith, Tadashi Yamamoto, Yasumasa Tanaka, Erwin Scheuch, Karl Kaiser, S. M. Lipset, John Meisel, Osama bin Laden (a quitté la Geburah pour la Hathor Pentalpha), Antonis Samaras, Madeleine Albright, Condoleezza Rice.
        9) Amun (JORD) : , Membres du Proche-Orient, Afrique du Nord, Tamim bin Hamad al-Thani, Yasser Arafat.
        10) White Eagle (USA) : membres aussi du Three Eyes, Geburah and Edmund Burke. George Bush Sr., A. W. Clausen, George P. Schultz, M. Friedman, F. von Hayek, Paul Volcker, Alan Greenspan, W. H. Webster, Alexander Haig, W. J. Casey, Geoffrey Howe, David Owen, Shirley Williams, Roy Jenkins, Quentin Hogg, Nigel Lawson, R. Leigh-Pemberton, Casper Weinberger, F. Carlucci, Leonore C. Annenberg, Walter Annenberg, Lew Wasserman, Francesco Cossiga, Jacques Chirac, Wilfred Martens, W. Wriston, Michael Leeden.
        11) Tao Lodge (CHIN) : membres aussi de la Three Eyes, chinois et d’extrême-orient, Deng Xiaoping.
        12) Hathor Pentalpha (USA) : PNAC & ISIS. George Bush Senior and Junior, Jeb Bush, Recep Tayyip Erdogan, Al Baghdadi, Samuel Huntington, Donald Kagan, Robert Kagan, Douglas Freith, Richard Dick Cheney, Osama bin Laden, Gehard Schröder, Donald Rumsfeld, Irving Kristol, William Kristol, Dan Quayle, Paul Wolfowitz, Condoleezza Rice, Richard Perle, Karl Rove, Michael Leeden, Bill Bennett. D’Oman : Qabus bin Said Al Said. Du Bahrain : Hamad bin Isa Al Khalifa. D’Arabie saoudite : Abd Allah Ibn Abd al-Aziz Al Saud, Salman bin Abd al-Aziz Al Saud, Muqrin bin Abd al-Aziz Al Saud, Khalid al-Faysal, Nawwaf bin Abd al-Aziz Al Saud, Muhammed bin Nayef bin Abd al-Zizu Al Saud. D’Iran : Alt Akbar Hashemi Rafsandschani, Mohammed Momen, Gholam-Hossein Mohseni-Ejei, Heydar Moslehi, Mahmoud Alavi, Valiollah Seif, Katar: Hamad bin Khalifa Al Thani, Tamim bin Hamad al-Thani. D’Israel : Ariel Sharon, David Klein, Stanley Fischer, Moshe Ya’alon. De l’Union Européenne : Jan Peter Balkenende, Klaus Kleinfeld, José Maria Aznar, Aleksander Kwasniewski, Nicolas Sarkozy, Marcello Pera, Antonio Martino, Joe Kaeser. Du Moyen-Orient…. (Hathor (Déesse égyptienne) ou Isis. Penta = Etoile de David = 5 étoiles = 5 alphas = Pentalpha).
        13) Babel Tower : loge européenne, Jean Claude Trichet.
        14) Compass Star-Rose/Rose Stella Ventorum (USA): nom se référant au logo de l’Otan. Membres du complexe militaro-industriel. . Tamim bin Hamad al-Thani, Henry Kissinger, Manuel Valls, Andreas Dombret, Karl Otto Pöhl, Joe Kaeser, Bill Gates.
        15) Geburah (USA) : Proche de l’ Hathor Pentalpha, industrie du pétrole, complexe militaire, PNAC 911, Bush, Erdogan, Nicolas Sarkozy, Joe Kaeser, Heinrich Hiesinger, Osama bin Laden.

        Et trois autres plus neutres :
        Lux ad Orientem : servant de médiateur entre les loges réactionnaires et démocrates. A promu les révolutions russes.
        Loge Maat : proche de l’ Hathor Pentalpha. Bill Clinton, Barack Obama, Zbigniew Brzezinski, Ted Kennedy.
        Janus : combine les deux directions, Lyndon B. Johnson, Cyrus Vance, Neil Armstrong.

        Toutes ces loges poussent aux révolutions sexuelles actuelles et estiment comme le disait Kissinger « à une baisse de la population de 50%, à l’euthanasie des personnes âgées car inutiles, à ne pas réellement accorder la liberté, l’égalité et la fraternité à tous les êtres humains car pas dignes sur le plan moral, intellectuel et spirituel. » Ils vivent selon eux, une vie animale, anonyme et dénuée de sens. Pour eux, si le pouvoir est l’aphrodisiaque ultime, ils préfèrent toutefois rester dans l’ombre en mettant en avant des politiciens paratonnerres interchangeables.

        Le dernier chapitre du livre est intéressant car il évoque une conversation entre Frater Jahoel (à savoir Gioele Magaldi) et quatre « Ur-maçons » cosmopolites : un franco-allemand, un anglo-américain, un arabe et un asiatique. L’un d’entre eux, maçon néo-aristocrate, s’est mis à faire allusion à un pacte unitaire sur la globalisation : « Pour faire avaler de telles réformes idiotes et antipopulaires aux citoyens, il faut leur faire peur, comme avec des enfants ».
        http://www.yogaesoteric.net/content.aspx?lang=EN&item=14256
        http://www.yogaesoteric.net/content.aspx?lang=EN&item=14331

        Ce gouvernement mondial en préparation est annoncé dans l’Ancien Testament !

        Daniel 7.23 : « Il me parla ainsi : Le quatrième animal, c’est un quatrième royaume qui existera sur la terre, différent de tous les royaumes, et qui dévorera toute la terre, la foulera et la brisera. 24Les dix cornes, ce sont dix rois qui s’élèveront de ce royaume. Un autre s’élèvera après eux, il sera différent des premiers, et il abaissera trois rois. 25Il prononcera des paroles contre le Très-Haut, il opprimera les saints du Très Haut, et il espérera changer les temps et la loi ; et les saints seront livrés entre ses mains pendant un temps, des temps, et la moitié d’un temps. 26Puis viendra le jugement, et on lui ôtera sa domination, qui sera détruite et anéantie pour jamais. 27Le règne, la domination, et la grandeur de tous les royaumes qui sont sous les cieux, seront donnés au peuple des saints du Très-Haut. Son règne est un règne éternel, et tous les dominateurs le serviront et lui obéiront. »

        Essai d’explication du passage de Daniel : Un royaume différent des autres (car mondial) qui dévorera toute la terre (gouvernera la planète entière) et qui sera gérée avec l’aide de 10 responsables politiques, chacun s’occupant d’un dixième du globe. Mais un autre prendra le dessus sur 3 d’entre eux. Il sera ouvertement contre Dieu et voudra changer ses commandements, sa loi naturelle. Il s’en prendra alors à ses fidèles (les chrétiens) pendant 3 ans et demi. Ensuite il sera anéanti, laissant les fidèles chrétiens régner. Ce sera le règne de Dieu sur terre.

        Mais aussi dans le Nouveau Testament :

        Apocalypse 17.1 : « Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes vint, et il m’adressa la parole, en disant : Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux. 2C’est avec elle que les rois de la terre se sont livrés à l’impudicité, et c’est du vin de son impudicité que les habitants de la terre se sont enivrés. 3Il me transporta en esprit dans un désert. Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes. 4Cette femme était vêtue de pourpre et d’écarlate, et parée d’or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe d’or, remplie d’abominations et des impuretés de sa prostitution. 5Sur son front était écrit un nom, un mystère : Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre. 6Et je vis cette femme ivre du sang des saints et du sang des témoins de Jésus. Et, en la voyant, je fus saisi d’un grand étonnement. 7Et l’ange me dit : Pourquoi t’étonnes-tu ? Je te dirai le mystère de la femme et de la bête qui la porte, qui a les sept têtes et les dix cornes. 8La bête que tu as vue était, et elle n’est plus. Elle doit monter de l’abîme, et aller à la perdition. Et les habitants de la terre, ceux dont le nom n’a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie, s’étonneront en voyant la bête, parce qu’elle était, et qu’elle n’est plus, et qu’elle reparaîtra. 9C’est ici l’intelligence qui a de la sagesse. – Les sept têtes sont sept montagnes, sur lesquelles la femme est assise. 10Ce sont aussi sept rois : cinq sont tombés, un existe, l’autre n’est pas encore venu, et quand il sera venu, il doit rester peu de temps. 11Et la bête qui était, et qui n’est plus, est elle-même un huitième roi, et elle est du nombre des sept, et elle va à la perdition. 12Les dix cornes que tu as vues sont dix rois, qui n’ont pas encore reçu de royaume, mais qui reçoivent autorité comme rois pendant une heure avec la bête. 13Ils ont un même dessein, et ils donnent leur puissance et leur autorité à la bête. 14Ils combattront contre l’agneau, et l’agneau les vaincra, parce qu’il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois, et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui les vaincront aussi. 15Et il me dit : Les eaux que tu as vues, sur lesquelles la prostituée est assise, ce sont des peuples, des foules, des nations, et des langues. 16Les dix cornes que tu as vues et la bête haïront la prostituée, la dépouilleront et la mettront à nu, mangeront ses chairs, et la consumeront par le feu. 17Car Dieu a mis dans leurs cœurs d’exécuter son dessein et d’exécuter un même dessein, et de donner leur royauté à la bête, jusqu’à ce que les paroles de Dieu soient accomplies. 18Et la femme que tu as vue, c’est la grande ville qui a la royauté sur les rois de la terre. »

        Essai d’explication du passage de l’Apocalypse : On a donc une femme prostituée (déshonorée) assise sur 7 montagnes (Rome) qui représentent aussi la Bête, c’est à dire un empire qui était, qui n’est plus et qui reparaîtra (l’empire romain d’occident qui comme le dit Daniel « dévorera toute la terre »), divisé en 10 sous-directions (10 cornes) pendant une quarantaine d’années (mille ans = I jour donc 1 heure = 41,66 ans) . En 1993, la citoyenneté de l’Union Européenne s’ajoute à la citoyenneté nationale. Elle donne le droit de circuler librement dans tous les pays membres. Ces 10 sous-directions vont haïr et même mettre le feu au Vatican et prendre son autorité. Mais avant, ils seront en liaison avec les 7 chefs de la femme prostituée (Jean XXIII, Paul VI, Jean Paul 1er, Jean Paul II, Benoit XVI, François et un dernier que les prophéties de Malachie nomment Pierre le romain et qui ne restera pas longtemps.) Parmi les 7, un pape sera particulièrement lié politiquement à la bête, ce qui le perdra.

        Sur le site de la Commission Européenne, on peut voir que les pays du monde appartiennent à 10 grandes régions. Et dans ‘les objectifs du millénaire pour le développement’ publié en 2009, on trouve les objectifs stratégiques du développement durable. À la page 57 du document, on voit une illustration des continents ayant subi quelques modifications : le monde a été divisé en 10 régions.

        Cliquer pour accéder à NWO-Report-2009-Objectifs-du-Mill%C3%A9naire-pour-le-d%C3%A9veloppement-ONU-qui-a-divis%C3%A9-le-monde-en-10-groupements-r%C3%A9gionaux.pdf

        A mettre en parallèle avec la liste des papes, ce quatrain de Nostradamus :

        V.92
        Après le siège tenu dix-sept ans,
        Cinq changeront en tel révolu terme :
        Puis sera esleu de même temps,
        Qui des romains ne sera trop conforme.

        Le premier vers désigne la durée du pontificat de Pie XI (1922-1939 (17 ans)), le 105e pape de la prophétie de Malachie : « Fides Intrepida » (La foi intrépide). C’est le seul pontificat ayant duré 17 ans et le « Siège » est bien sûr celui de Pierre. Les cinq papes suivants ont été :
        — Pastor Angelicus (le pasteur angélique) Pie XII (1939-1958),
        — Pastor et Nauta (le pasteur et nautonnier) Jean XXIII (1958-1963),
        — Flos Florum (la fleur des fleurs) Paul VI (1963-1978),
        — De Mediate Lunae (de la moitié de la lune ou du temps moyen d’une lune) Jean-Paul Ier (1978-1978),
        — De Labore Solís (de l’éclipse solaire, du labeur du soleil) Jean-Paul II (1978-2005).
        — De Gloria Olivae (de la Gloire de l’Olivier/de l’olive) Benoît XVI (2005-).

        Le quatrain se poursuit en soutenant que le pape suivant serait élu en même temps que son prédécesseur et se montrerait peu conforme à la Foi catholique romaine.

        • Berthe dit :


          Henry Makow dénonce dans son livre ‘Illuminati, le culte qui a détourné le monde’, le satanisme qui émane de banquiers essentiellement maçonniques et d’origine juive. Ils doivent leur pouvoir et richesse grâce à leur accaparement du monopole de la création monétaire, autrefois étatique. Leur but, créer un gouvernement mondial qui supprimerait définitivement tous les gouvernements et qui leur permettrait de mettre en place le règne de l’homme-dieu. Ce n’est plus la nature ou une inspiration divine qui donne les principes du bien et du mal mais eux-même. Pour y arriver , ils s’appuient sur un vaste réseau occulte (la franc-maçonnerie) pour infiltrer la plupart des organisations, en particulier les gouvernements, les agences de renseignement, le système educatif et les médias de masse. L’humanité est repensée pour servir les Illuminati. Ils portent atteinte a des institutions comme celle du mariage et de la religion, et promeuvent la dépravation, le dysfonctionnement, la corruption et la division. Cette élite juive a perverti l’idéal d’un peuple saint choisi pour défendre la morale, pour en faire une élite auto-proclamée prenant la place de Dieu. Ces kabbalistes font un tort fou aux autres juifs qui ne cherchent que ce qui est vrai, juste ou beau. La première étape de l’évolution spirituelle de l’homme repose sur le fait d’envisager l’autre avant soi-même et en reconnaissant que tous les hommes (pas juste les juifs) sont frères. Pourquoi donc le Talmud est plein de haine et de mépris pour les non-Juifs ? Et la la kabbale n’est-elle pas la base de la sorcellerie moderne, de l’astrologie, de la numérologie, du tarot, de la magie noire, de l’androgynie, du culte du sexe et d’une grande partie du mouvement New Age ? La juiverie organisée et ses alliés maçonniques suivent un programme basé sur les prophéties bibliques de la fin des temps (qu’ils peuvent avoir écrites ou modifiées.) Ce programme appelle à une troisième guerre mondiale et à la destruction de masse de toutes les personnes, y compris des 2/3 des juifs. Le Nouvel Ordre Mondial est censé émerger des débris.
          http://www.histoireebook.com/index.php?post/Makow-Henry-Illuminati

  13. […] montant les échelons, on leur dira un jour un truc intéressant. A chaque étape, il subit une initiation, toujours plus débile, et prête un serment, toujours plus sanglant[22]. Car, s’il « trahit » ses copains, il […]

  14. Bonpoint dit :

    Conneries

  15. CP dit :

    idioties et pures conneries ……

    • Louis dit :

      Vous êtes bien naïf CP ! Ces loges parasitent les institutions en agissant comme des lobbies. Aussi bien dans l’Eglise catholique que dans les Parlements. Suivez sur ce site la mainmise franc-maçonne sur le peuple français :
      http://centre-franc-maconnerie.com/
      Trafic d’influence franc-maçonnique :
      https://pedopolis.com/2012/12/06/la-triponctuation-maconnique/

      Même en Martinique, la grande majorité des représentants officiels de l’ile (dans la politique, police ou justice) y sont liés :

      Prenez par exemple celui anglais. L’une, « The New Welcome Lodge » est réservée aux parlementaires alors qu’une autre, la « Gallery Lodge » aux membres de la presse politique. Mais il y a aussi une troisième, l’ « Alfred Robbins Lodge » créée par des journalistes.
      https://www.theguardian.com/politics/2018/feb/04/two-freemasons-lodges-operating-secretly-at-westminster
      Lors d’Halloween le 31 octobre 2017, les francs-maçons anglais ont célébré leur 300 ans d’influence royale à Londres en chantant « Dieu sauve la reine, qu’elle règne sur nous. » à l’unisson. Prince Edward – Le duc de Kent, petit-fils du roi George V et de la reine Mary, est leur grand maître. Il a déclaré avoir précédemment parlé à 136 autres grands maîtres. Ils ont joué une pièce de théâtre, avec George Washington et Benjamin Franklin, expliquant ainsi l’influence maçonnique sur la fondation des États-Unis. Ils ont plaisanté en disant qu’ils mettaient tous les yeux sur leur billet de banque. Des milliers de maçons du monde entier étaient aussi rassemblés à l’intérieur du Royal Albert Hall, où une boussole triangulaire géante affichait un œil holographique au centre.

      En France, est-il normal qu’après avoir reçu le 14 décembre 17 François de Rugy, le président de l’Assemblée nationale, le Grand Orient de France reçoive le 15 février Gérard Larcher, le président du Sénat ? Les maçons ne cherchent-ils pas à remplacer le peuple ? D’où l’impossibilité des referendums ?

      En Italie, Luigi Di Maio, chef de file du Mouvement Cinq Etoiles (MS, populiste « antisystème », gauche) qui s’apprête à gouverner avec la Ligue (Lega, « droite nationale » dirigée par Matteo Salvini) ne veut pas de ministre ayant été condamné pour corruption, faisant l’objet d’une enquête pour des faits graves, ou qui est franc-maçon. Car n’y a-t-il pas une incompatibilité entre la défense désintéressée du bien commun et l’appartenance à une secte affairiste et occulte dont les membres sont tenus à une solidarité totale ?
      https://www.francetvinfo.fr/monde/italie/italie-interdits-de-gouvernement-les-francs-macons-denoncent-un-mesure-rappelant-les-lois-fascistes_2761715.html

      Des résistances existent donc contre ce Nouvel Ordre Mondial qui est entrain de se mettre en place selon la formule maçonnique : ordo ab chaos. Ugo Gorel Porciatti, un maçon de très haut niveau (33e degré), a bien expliqué de quoi il s’agissait : “On ne peut arriver à l’ordre nouveau qu’à travers un désordre savamment organisé.” Et ce à quoi nous assistons actuellement, c’est à la mise en œuvre de ce désordre savamment organisé, plus qu’à l’élaboration d’un ordre en train de se construire. Car ce désordre est indispensable pour pouvoir construire l’ordre. Ainsi la suppression des souverainetés nationales, objectif politique du mondialisme, ne peut être réalisée avant que les citoyens des différents pays ne se soient rendus incapables de réagir, ne soient complètement impuissants ou décervelés (d’où la nécessité de supprimer les médias alternatifs et d’espionner les gens dans leur intimité). On retrouve là le livre ‘L’Aurore Rouge’.

  16. Bernard dit :

    Histoire de la Secte américaine NXIVM (nexium) d’esclaves sexuels fondée fin des années 90 par Keith Raniere, qui n’hésite pas à coucher avec des filles de 12 ans, à promouvoir les avortements forcés, les humiliations et le marquage de la peau de filles nues. Il est aidé financièrement par les filles juives Clare et Sara Bronfman (contributrices de la campagne d’Hilary Clinton) Sara est mariée au Libyen Basit Igtet qui cherche à devenir président du pays. . La présidente Nancy Salzman et sa fille Lauren (une maitresse esclave). Le Dr Brandon Porter, un véritable sociopathe. Les écoles Rainbow Cultural Garden qui font perdre aux enfants leurs repaires, les rendant toute leur vie dépendants. Et que veut faire ce Jean Charles de Castelbajac, sinon une chapelle œcuménique mélangeant toutes les religions ? Raniere se fera arrêter le 25 mars 2018 à Mexico.

  17. Jérôme TDC dit :

    Je suis impressionné… Pour avoir écrit également quelques articles sur le sujet de la Franc-Maçonnerie, je ne peux qu’être en admiration devant l’avalanche d’informations fournie sur cette page (commentaires inclus). Bravo, merci, force à vous ! Et surtout, continuez ainsi 🙂

  18. Luc dit :


    Les débuts en France de la franc-maçonnerie selon Marion Duvauchel :

    La franc-maçonnerie est introduite en France en 1725. Les fondateurs en sont trois jacobites catholiques aux noms fleuris, exilés de leur pays : Derwentwater, Mac Leane et O’Héguerty. À ses débuts en France, le mouvement fut un fait presque exclusivement parisien et même un fait « de rive gauche » qui naît et se développe dans le quartier dominé par l’abbaye mauriste de Saint-Germain-des-Prés, quartier cosmopolite où séjournent alors la plupart des étrangers de la capitale. Les « tenues » de la première loge Saint-Thomas avaient lieu chez un traiteur anglais de la rue des Boucheries au faubourg Saint-Germain et les premiers membres connus sont en majorité des émigrés. L’histoire des débuts de la maçonnerie française devient vite celle de ses divisions. La diversification idéologique s’opère à l’intérieur même de ce milieu parisien, vers 1732. Très vite, des personnalités venues de Londres mirent sur pied des loges de rite anglican : l’histoire de la maçonnerie française va se jouer pendant quelques années sur cette dualité d’origine. Après 1732, on constate l’existence d’ateliers relevant de la grande loge d’Angleterre et dont l’esprit contraste avec celui des premiers foyers maçonniques d’origine jacobite. Dès ses premiers pas, la franc-maçonnerie française a rencontré la politique. La raison n’en est pas difficile à comprendre. Fondée et animée par ces jacobites, la première loge Saint-Thomas, la loge du grand maître, ne pouvait qu’être suspecte au Cabinet de Londres, qui chercha à susciter sur le continent une maçonnerie rivale. D’où la reconnaissance accordée en 1732 par la grande loge d’Angleterre à Saint Thomas n° 2 qui comptait le duc de Picquigny, gouverneur de Picardie ; M. Chauvelin, conseiller d’État et ancien intendant d’Amiens ; le poète Gresset, les marquis de Locmaria et d’Armentières ; M. Davy de La Fautrière, conseiller au parlement et ancien membre du Club de l’Entresol, qui y côtoyaient un orfèvre nommé Le Breton. Si la rive gauche a donné abri aux premières assises de l’ordre, assez vite, l’habitude va se prendre de tenir des réunions soit sur la rive droite, dans les hôtels de Soissons et de Gèvres — célèbres maisons de jeux du Paris de ce temps — soit hors de l’enceinte urbaine, dans quelque cabaret de la banlieue, à la Courtille ou au quai de la Râpée. Donc inquiet de la croissance d’une maçonnerie à dominante jacobite et de ce fait hostile à la monarchie hanovrienne, le gouvernement de Londres suscita des loges rivales. À la fin de 1735 ou de 1736 naît rue de Bussy une troisième loge (du Louis d’Argent) où se rencontrent l’ambassadeur de Grande-Bretagne, Montesquieu, le comte de Saint-Florentin, secrétaire d’État, le duc de Kingston. Elle eut pour maître le duc d’Aumont et pour vénérable un peintre restaurateur de tableaux du nom de Collins, d’origine anglaise, qui organisa le rite nouveau. Un peu plus tard, en 1736, naquit la loge de Coustos-Villeroy (qui avait des liens avec la banque protestante) dont la note septentrionale était fortement accusée : elle intégrait des Germaniques et des Scandinaves qui l’emportaient en nombre sur les Français. Son membre le plus actif et le plus influent fut un sujet anglais, Goustaud ou Coustos, orfèvre de son métier, descendant de huguenots français émigrés après la révocation de l’édit de Nantes. Paris comptait donc quatre loges à la fin de 1736.

    En 1737, la franc-maçonnerie, qui avait connu une faveur rapide particulièrement dans la haute société, s’implante en Lorraine avec la cour nouvelle qui s’y groupe autour du roi Stanislas en 1737. Sans être rigoureusement certaine, l’affiliation du roi est infiniment probable et cette appartenance maçonnique coexiste sans inconvénient apparent avec l’esprit des Lumières et une religiosité aux formes très affectives. On pourrait appeler cela un syncrétisme. Il y eut ainsi de très bonne heure un double courant parmi les maçons de France : le courant « gallican », catholique et anti hanovrien et le courant « anglican », de tendance démocratique et protestante. Cette tendance réformée et libérale va finir par supplanter l’élément catholique et jacobite qui survécut cependant en province en particulier à la cour de Lunéville, grâce à l’action tenace de trois personnages : Dominique O’Héguerty, Louis de Tressan et l’abbé François-Vincent-Marc de Beauvau-Craon, primat de Lorraine. Beaucoup de ces maçons de noble lignée, souvent flanqués d’un roturier entreprenant qui était le véritable animateur, ne dépassèrent pas le stade du snobisme. La loge Goustaud-Villeroy rappela que l’ordre n’était pas un ordre de chevalerie, mais de société, et que bien que plusieurs seigneurs et princes se fassent un plaisir d’en être, tout homme de probité pouvait être admis sans porter l’épée. La noblesse se retrouve davantage dans le rite écossais, avec la glorification du chevalier chrétien selon un cérémonial très hiérarchisé, sa tradition et son climat de vie. Ainsi s’explique la permanence des deux obédiences maçonniques. L’une selon le rite jacobite, ésotérique et chevaleresque, refuge d’une aristocratie toujours attachée à ses fastes passés. L’autre, de rite hanovrien, rationaliste, libéral et anti romain, accueillant à la grande bourgeoisie admiratrice des Lumières. Le premier se développe dans les sociétés demeurées à la fois seigneuriales et catholiques comme celle de la Lorraine ; le second trouve naturellement à Paris son terrain d’élection. Ces associations sont alors secrètes au sens de non officielles, privées. À la notion d’association, la pratique maçonnique d’alors ajoute celles de loisir, de plaisance, d’agrément et d’une socialité spontanée (en dehors de l’État et des hiérarchies traditionnelles) toutes notions qui recoupent et transcendent les ordres et les classes. Mises en pratique, elles ont toutes les chances d’attirer tous ceux, et ils sont nombreux, dont ces formes de sociabilité qui comblent des aspirations égalitaires plus ou moins avouées et identifiées. Les rapports sont fondés sur le principe d’égalité entre les hommes en tant qu’individu et la hiérarchisation interne des loges est indépendante des hiérarchies de la société englobante. Selon l’historien Ran Halévy, les loges maçonniques seraient ainsi aux origines de la sociabilité démocratique.

    Ce n’est qu’en 1737 que l’existence de la franc-maçonnerie est révélée à un public encore restreint, en même temps que se révèle l’orientation politique du mouvement. Avant cette date, les gazetins de police eux-mêmes n’en font pas mention. Pas plus que celui de Londres, le gouvernement français, ne pouvait se désintéresser de l’activité des loges. Son attitude fut assez embarrassée. Le tout puissant cardinal de Fleury, qui empêcha de justesse l’initiation de Louis XV aux mystères de l’ordre, était certainement très prévenu contre la franc-maçonnerie. Il est à l’origine des recherches de police effectuées en 1737 qui mirent assez brusquement au grand jour l’existence et l’activité des loges parisiennes. On se borna à des tracasseries, on inquiéta quelques comparses, des taverniers qui avaient accueilli des tenues de loges, mais l’on se garda bien de poursuivre des maçons influents ou des dignitaires, ce qui eût soulevé un scandale considérable, atteignant l’entourage immédiat du roi. Difficile d’interroger ou d’arrêter des princes, des ducs et pairs, des chevaliers du Saint-Esprit, un ministre d’État (le maréchal d’Estrées), deux secrétaires d’État, sans oublier des magistrats, des ecclésiastiques, etc… Si méfiant qu’il fût à l’égard des francs-maçons, Fleury était animé d’un intense désir de paix et souhaitait entretenir des relations pacifiques avec l’Angleterre. Pour donner quelque satisfaction à Londres, il chercha probablement à défavoriser la maçonnerie jacobite. Aussi bien l’année 1743, qui vit à la fois la mort du cardinal de Fleury et l’accession du comte de Clermont à la grande maîtrise, marque-t-elle un tournant dans l’histoire de l’ordre en France : il est sorti de l’enfance et entre dans une nouvelle période, que caractérisera notamment le foisonnement des obédiences. Après vingt-cinq années d’irénisme, 1743, date de l’accession du comte de Clermont à la dignité de grand maître est le moment où se préparent les affrontements avec l’Église. La tendance jacobite s’amenuise et disparaît. La maçonnerie tire alors sa force principale de son union foncière avec l’individualisme et le libéralisme du siècle, et elle paraît même satisfaire certaines aspirations politiques en se réclamant de principes démocratiques.

    À la veille de la Révolution, on compte 650 loges et quelques 35 000 affiliées, sinon plus. C’est cette franc-maçonnerie nouvelle, à dominante protestante qui joua sans aucun doute un rôle majeur dans la genèse de la Révolution. Le principe révolutionnaire y est à l’œuvre, d’autant plus efficace qu’il est plus involontaire, implicite et discret. De la discrétion au secret, il n’y a qu’un pas. La Grande Loge est régulatrice jusque 1773. C’est alors que le Grand Orient prend le relais. Il souligne le trait, donc il le force. La maçonnerie d’après 1773 sera plus nettement en contradiction avec ce qui reste de société d’ordre comme des instances qui traditionnellement incarnent cet ordre, en particulier l’Église, à laquelle on a souvent reproché cette tendance à reconnaître l’autorité de César, voire à y aliéner la loi de Jésus. Face à l’événement qui se nomme « Révolution », le « quatrième état », celui de la plume, se divise en deux sans considération de rang, de statut, de fortune. Mais à côté des moyens dont disposent ceux qui détiennent désormais le pouvoir d’État, le combat des Amis du Roi ne se livre pas à armes égales et il vaut surtout par la qualité de la pensée politique qui s’affirme. Le combat va se terminer dans un bain de sang. Ceux qui partent à temps survivront.

    Aujourd’hui, malgré quelques ouvrages de références qui franchissent à peine les cadres étroits des cénacles universitaires, l’éclairage historique nécessaire manque encore qui pourrait expliquer comment la franc-maçonnerie, cette « Église de la République » missionnaire du libéralisme et présumée école de l’égalité s’est progressivement affirmée comme une société dans la société. Mais aussi par quelle lente progression cette association apparemment innocente est devenue une société secrète et un levier vers le pouvoir politique, dont le but avoué est aujourd’hui de construire un contre-christianisme. Et donc, de détruire le catholicisme.

  19. YOO dit :

    Une secte de tristes traitres, à la solde d’intérêts privés ! Serment d’admission vécu et dénoncé en vain: truander l’affectation des marchés dans mon poste de directeur achats pour GlaxoSmithKline pour les francs-maçons de bouygues, vinci… voilà la triste réalité… discriminer au nom de l’égalité… secte soi-disant laïque qui persécute toutes les autres religions… à la solde d’intérêts privés… Les pères fondateurs se retournent dans leur tombes en voyant leurs actes d’aujourd’hui… https://val-festif.com

  20. Bruno dit :

    Quand un barbouze d’une loge maçonnique révèle un projet d’assassinat commandité par… “un homme politique national” :
    https://www.valeursactuelles.com/politique/le-barbouze-dune-loge-maconnique-revele-un-projet-dassassinat-commandite-par-un-homme-politique-national/
    Le jeune homme de 31 ans n’a pas hésité à évoquer de nombreuses affaires criminelles, avec l’implication de militaires de la DGSE, de policiers des renseignements intérieurs et d’hommes d’affaires. Un des contrats d’assassinats qu’il devait honorer aurait été commandité par un homme politique national. Il raconte que ce dernier aurait demandé l’exécution d’un autre élu contre 50 000 euros.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s