Le dernier renoncement de Pierre avant l’anti-pape ?

Foudre sur le Vatican

 

Le 11 février 2013 au matin, le pape Benoît XVI, annonçait au monde qu’il résilierait sa charge à compter du 28 février à  20 heures.

http://www.youtube.com/watch?v=uRk7949tTeE

discours de renonciation« J’ai décidé de renoncer au ministère que le Seigneur m’a confié le 19 avril 2005. Je l’ai fait en pleine liberté pour le bien de l’Église, après avoir longuement prié et avoir examiné ma conscience devant Dieu, bien conscient de la gravité de cet acte, mais en même temps conscient de n’être plus en mesure d’accomplir le ministère pétrinien avec la force qu’il demande….Continuez à prier pour moi, pour l’Église, pour le futur Pape. Le Seigneur nous guidera….je voudrais m’arrêter sur les quarante jours que Jésus a passés au désert, tenté par le démon. Ses tentations invitent chacun de nous à répondre à cette demande fondamentale : qu’est-ce qui compte vraiment dans notre vie ? Sans une réponse à la faim de vérité et de Dieu, l’homme ne peut pas se sauver. Ce n’est pas le pouvoir mondain qui sauve le monde, mais le pouvoir de la croix, de l’humilité et de l’amour….Dieu est le Seigneur de toute chose. Il ne peut pas être instrumentalisé, utilisé pour nos propres intérêts, autrement nous nous substituons à lui. La société actuelle soumet le chrétien à plusieurs épreuves qui touchent sa vie personnelle et sociale. La tentation est toujours présente ; le sacré s’éclipse… »

 

Cette nouvelle laissa sans voix le monde chrétien.

Et la foudre qui tomba sur le Vatican le jour même, n’aida pas à dissiper  leur crainte. Ne s’était-elle pas aussi abattue sur l’avion qui transportait François Hollande, le jour de son investiture ? L’église va-t-elle devoir subir la même déchéance vers laquelle la France est entrainée ?

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Vatican.-La-foudre-s-abat-sur-la-basilique-Saint-Pierre_6346-2163049-fils-tous_filDMA.Htm

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=91EIvIj636U

Cardinal Tarcisio Bertone

Cardinal Tarcisio Bertone

Le Cardinal Camerlingue, qui présidera au sort de l’Eglise durant la vacance du siège apostolique sera le Cardinal Tarcisio Bertone, qui fut nommé par Benoît XVI le 4 avril 2007.

Les Cardinaux électeurs européens sont 61, latino-américains 19, nord-américains 14, africains 11, asiatiques 11, pour 1 seul provenant de l’Océanie. Ces chiffres peuvent encore varier en fonction de la date d’entrée en conclave, car le Cardinal Walter Kasper atteindra ses 80 ans le 5 mars. Le plus grand groupe est celui des Cardinaux italiens (21).

Jean Louis Tauran

Jean Louis Tauran

Benoît XVI a créé 67 Cardinaux, les 50 restants étant de son prédécesseur. Le 28 février prochain, les 117 Cardinaux votants logeront reclus dans la Domus S.Marthae du Vatican (une décision de Jean-Paul II), d’où ils gagneront la Chapelle Sixtine pour les votes. Durant tout le conclave ils sont absolument coupés du monde extérieur. Quant au poêle de la chapelle, il fonctionnera selon le système ancestral pour annoncer l’issue des votes.  Et A moins qu’il ne soit élu au cours du conclave, c’est au cardinal français  Jean Louis Tauran, en tant que cardinal protodiacre, que reviendra l’honneur d’annoncer le nom du nouveau pape.

 

Cardinaux susceptibles de lui succeder

Cardinaux susceptibles de lui succéder

 

La question que tout le monde se pose : Pourquoi donc Benoit XVI ne suit-il pas l’exemple de Jean Paul II, en restant au gouvernail de l’église jusqu’au bout, lui qui l’avait accompagné de si près ?

Renonciation du papeCe qui est sûr, ce retrait n’était pas prévu d’avance.  Autrement,  pourquoi aurait-il proclamé une année de la foi, espéré publier sa troisième encyclique sur la foi, complétant ainsi une trilogie sur les vertus théologales, commencé lors de ses audiences du mercredi, une catéchèse sur le Credo…. ?  Non, la décision a dû être prise brutalement.

http://visnews-fr.blogspot.fr/2013/02/imposition-des-cendres.html

Serait-ce  à cause de ce malaise que l’on a senti au Vatican, quand on s’est aperçu que même son majordome le trahissait ? Ou bien alors aux attaques incessantes de l’élite financière qui cherche à supprimer l’indépendance économique du Vatican ? Une haute finance internationale, qui paradoxalement n’est soumise à aucune « transparence » et à aucun  contrôle des gouvernements ? Dernièrement, n’avait-on pas supprimé toute transaction par carte bancaire à partir du 1er janvier (rétabli depuis grâce à une banque suisse) ? Le pape doit se sentir seul et ne plus savoir à quel saint se vouer. De l’intérieur même de l’église, certains,  jouissant de la complicité des médias, cherchent par tous les moyens, à discréditer l’église catholique !

Federico Lombardi

Federico Lombardi

N’a-t-il pas lui aussi été menacé de mort il y a un an ? : « Le Pape Benoît XVI pourrait être victime d’un attentat courant 2012», lisait-on dans le journal italien Il Fatto Quotidiano, le 30 décembre 2011. Cette information aurait été révélée par le cardinal italien Paolo Romeo lors d’une visite en Chine le mois précédent. Le porte-parole du Saint-Siège, le père Federico Lombardi, a quant à lui qualifié l’article de « délire, qui ne doit en aucun cas être pris au sérieux ».

http://fr.rian.ru/world/20120210/193327172.html

Selon les experts, la diffusion du document pourrait s’inscrire dans une sourde lutte de pouvoir, des membres de l’administration vaticane, cherchant à provoquer le départ du cardinal Bertone.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/02/10/97001-20120210FILWWW00425-le-pape-assassine-dans-l-annee.php

Le monastère Mater Ecclesiae avec au fond radio Vatican

Le monastère Mater Ecclesiae avec au fond radio Vatican

Des conflits semblables à 85 ans sont certainement difficiles à supporter et à y faire face.  Après avoir renoncé à sa charge d’évêque de Rome et donc de pape :

 http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=15133

Benoît XVI se rendra dans un premier temps dans le calme de la résidence d’été des pontifes à Castel Gandolfo. Après l’élection de son successeur, il s’installera définitivement dans le monastère Mater Ecclesiae situé sur les hauteurs des jardins du Vatican

www.imedia-info.org/depeches/a-quoi-ressemble-monastere-ou-benoit-xvi-va-se-retirer,29794.html

 

La vie de pape n’est manifestement pas de tout repos :

Il est en première ligne, soumis à des pressions incessantes. Dès le début, au sein même d’un Conclave, des influences obscures cherchent des voix auprès des Cardinaux. Et ce n’est un secret pour personne,  nombre d’entre eux, font partie d’une « Loge Spéciale », directement en relation avec le Grand Orient et le  Grand Maître d’Italie. Une autre coiffant le tout, est très influente, celle du B’nai B’rith (des fils de l’Alliance), la première organisation juive mondiale, fondée en 1843 aux USA.

Le Président Moishe Smith du B'naï B'rith avec Benoit XVI

Le Président Moishe Smith du B’naï B’rith avec Benoit XVI

Un article intitulé «Le pape serait-il le cardinal Siri ?» signé L.H. Rémy, cite un des écrits du Prince Scortesco, cousin germain du Prince Borghèse, Président du Conclave ayant élu Montini (Paul VI) au Pontificat suprême, le 21 juin 1963 :  “Pendant le Conclave, un cardinal sortit de la chapelle Sixtine, rencontra les représentants du B’naï B’rith, leur annonça l’élection du cardinal Siri. Ils répondirent en lui disant que les persécutions contre l’Eglise reprendraient de suite. Retournant au conclave, il fit élire Montini”.

Giuseppe Siri

Giuseppe Siri

Une vingtaine d’années plus tard, le Marquis  de la Franquerie , voulant en avoir le cœur net,  alla interroger le cardinal Siri.  Sa réaction fut ferme et indiscutable: “Non, personne n’est sorti du Conclave”. Mais quand il lui demanda s’il avait été élu pape, sa réponse fut complètement différente. Il commença par rester longuement silencieux, il éleva les yeux au ciel avec un rictus de douleur et de peine, joignit les mains et dit, pesant chaque mot avec gravité: Je suis tenu par le secret. Ce secret est horrible. J’aurais des livres à écrire sur les différents conclaves. Des choses très graves se sont passées. Mais je ne peux rien dire”.

En fait, il semblerait que  le cardinal aurait été élu pape deux fois : à la place de Paul VI, et à celle de Jean Paul II.

card. Augustin Bea

card. Augustin Bea

Malachi Martin, qui avait été secrétaire du cardinal Bea, raconta en 1996, donc une trentaine d’années plus tard, qu’il avait bien du traduire un message destiné au cardinal Siri, lequel contenait exactement cette phrase: « Si vous acceptez le pontificat nous engageons des représailles contre votre famille. »

Il expliqua comment le refus du cardinal Siri s’était passé: “Après avoir été élu Pape et avoir lu un papier qui venait de lui parvenir, dans une enveloppe, par le rang des cardinaux, l’un des trois cardinaux présidant le Conclave s’approche pour lui demander selon les paroles consacrées s’il accepte d’être pape. A ce moment-là, Siri se dresse raide comme un bâton et prononce les phrases latines de refus sur un ton impersonnel et froid comme s’il était contraint. La raison qu’il donne de son refus est ‘propter metum’, c’est-à-dire ‘à cause de la peur’”.

fumée blancheDe qui émanait ce papier ?  «Il venait de cardinaux, tels que Villot… »  C’était en fait l’expression du refus de la Loge spéciale. Siri n’étant pas un « progressiste », elle préférait plutôt que Wojtyla soit élu.  D’où la fameuse fumée blanche que spectateurs et téléspectateurs ont vue un long moment avant qu’elle ne soit éclipsée par une fumée grise.

Malachi  avait interrogé Jean-Paul II sur ces pressions franc-maçonniques, qui sont de plus, responsables de nombreuses erreurs de Vatican II.

Mgr Annibale Bugnini

Mgr Annibale Bugnini

Il lui avait répondu que cela n’était rien et qu’il s’en moquait. Pourtant le novus ordo, rédigé sous la direction de Mgr Annibale Bugnini, fut grandement inspiré par le protestantisme et la franc-maçonnerie. D’ailleurs, sur un total de 8 consultants, 6 protestants participaient à sa rédaction.

http://www.youtube.com/watch?v=MjTcHvSRAhU

Les dossiers sur l’œcuménisme et le Judaïsme ont bien été poussé par ces loges. Qui a demandé de falsifier l’histoire, en rejetant la culpabilité du peuple juif dans la crucifixion, pour la mettre sur le dos de l’humanité entière ?  Sinon eux, avec l’aide du cardinal Bea ! « Si cela était accepté par le Concile, déclarait le Conseil International du B’naï B’rith, les communautés juives étudieraient le moyen de coopérer avec les autorités de l’Eglise. » Ce chantage indigne, n’aurait jamais dû être accepté. Et ces loges auraient dû continuer à être interdites ! Dans l’encyclique “Humanum genus” Léon XIII prévenait déjà le monde : La Franc-Maçonnerie n’est pas autre chose, tout au moins dans les hauts grades, que la religion occulte de Satan”.

Jean-Paul I après son élection, était convaincu de l’erreur commise par le Conclave. Ne disait-il pas « qu’il n’avait pas été choisi par l’Esprit-Saint ?  Qu’Il n’était qu’un usurpateur, un pauvre pape maudit… » Or monsieur l’abbé des Graviers cite dans son bulletin d’octobre 1994 la confidence que fit le secrétaire de Jean-Paul I, Mgr John Maggee: «Sitôt Luciani élu, le cardinal Wojtyla lui dira: “Vous m’avez volé ma place».

 

Comme quoi des obédiences de l’ombre influencent bien l’église à ses dépends :

cardinal Jean Villot

cardinal Jean Villot

Le cardinal Villot  dût être un élément important dans le complot engagé contre Jean-Paul I. Il a dû découvrir dans la chambre du pape, des signes évidents indiquant que le pape avait été empoisonné. Car pourquoi y est-il allé faire le ménage ? Empochant ainsi le médicament, les feuilles qui contenaient toutes les modifications de postes au Vatican, les lunettes, les pantoufles du pape (avaient-elles été maculées de vomissures compromettantes ?), le testament qui était normalement posé sur un des tiroirs de son bureau… Aucun de ces objets, n‘a jamais été retrouvé.

évêque Paul Marcinkus

évêque Paul Marcinkus

Pourquoi aussi son refus catégorique à toute autopsie ? D’autre part, le sergent Raggin rencontra l’évêque Paul Marcinkus, dans la cour, proche de la Banque du Vatican. A sept heures moins le quart. Or le président de cette banque habite à la Villa Stritch, via della Nocetta à Rome, à 20 minutes de voiture du Vatican. N’étant pas un lève tôt, que faisait-il exceptionnellement au Vatican, de si bonne heure ? Mystère.

Curieusement, toutes ces questions n’empêchèrent pas le cardinal Villot d’être maintenu par Jean-Paul II, au poste le plus important du Vatican, celui de secrétaire d’Etat.  A sa mort, 6 mois après, Jean-Paul II le remplacera par le cardinal Agostino Casaroli, ministre des Affaires étrangères.

 cardinal Agostino Casaroli

cardinal Agostino Casaroli

Un cardinal qui avait reçu pour mission de Jean XXIII, d’ouvrir les portes de l’Eglise aux communistes, par l’Ostpolitik, c’est-à-dire le sacrifice éhonté de l’Eglise du silence ! Quand Gorbatchev arriva au pouvoir, il lui transmit la liste complète des prêtres et évêques catholiques clandestins d’Ukraine, sous prétexte de réconciliation.

Et lors de l’élection au pontificat de Jean-Paul II, on pouvait lire dans le journal La Croix du 8 novembre 1978: «M. Lichten, délégué à Rome de l’organisation juive B’naï B’rith, a rendu hommage à Jean-Paul II: L’abbé Wojtyla a beaucoup aidé les juifs de Cracovie, a-t-il dit, il faisait partie du réseau chrétien Unia».

Faut-il préciser ici que les cardinaux Villot, Casaroli et Mgr Bugnini, étaient tous les trois dans la liste des prélats francs-maçons ? Villot avait été démasqué depuis longtemps. Le Bulletin flamand Mededalingsblad Maria van Nazareth avait reproduit dans son numéro de décembre 1975 une lettre écrite par un prélat proche de la Curie. Elle dévoilait le rôle qu’il jouait au Vatican: Villot, ennemi juré de l’Eglise et franc-maçon de haut rang gouverne l’Eglise avec son propre appareil administratif qui consiste, d’une part en un groupe d’Evêques francs-maçons, également de hauts grades, et d’autre part, un personnel ecclésiastique répandu dans tous les rouages du Vatican. Cet appareil, et je pèse mes mots, est infiltré et payé par le communisme”.

 

Malgré ces nombreuses concessions envers les loges et les autres religions, l’église continue de se faire attaquer. Comme ils n’arrivent pas à la faire disparaître, on cherche à la transformer de l’intérieur.  

Les Femen le 12 février à Notre Dame

Les Femen le 12 février à Notre Dame

Il n’est donc pas étonnant de voir qu’une nouvelle fois,  les Femen s’en soient prises au pape le 12 février.  Elles firent irruption dans la cathédrale de Notre Dame de Paris, dévêtues, et recouvertes de slogans antichrétiens en hurlant des insanités telles que « fuck the pope ». Elles entendaient célébrer la résiliation de Benoit XVI et continuer de dénoncer l’homophobie de l’Eglise catholique.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/02/12/97001-20130212FILWWW00447-pape-les-femen-fetent-son-depart.php

Celle-ci pourtant, n’a jamais attaqué ceux qui avaient une tendance homosexuelle mais leurs pratiques !  Depuis longtemps elle sait qui veut dévoyer l’être humain.  Qui est responsable de cette révolution sexuelle commencée dès les années 60, et qui fit exploser  le nombre de « familles monoparentales », d’enfants privés de l’un de leurs deux parents, et des avortements (plus de 220 000 par an en France).  Cette révolution ne repose-t-elle pas sur le mensonge ? Le fameux « rapport Kinsey », qui prétendit démontrer scientifiquement et statistiquement Kinsey le corrupteurque toutes les dépravations étaient très répandues, n’était-il pas basé sur des statistiques composées largement  de prostituées, d’acteurs de films pornographiques ou de violeurs d’enfants ? Et lui-même, n’était-il pas un pervers sexuel ? Pourtant son rapport était devenu la bible de la sexologie contemporaine. Ce qui ne pouvait qu’entraîner une aggravation rapide du niveau moral de nos sociétés que Susan Brinkmann a très bien étudiée dans son livre « Kinsey le corrupteur ». L’étonnant avec les Femen, elles échappent à toutes poursuites, signe de la complicité de l’état français. Il faut dire que la ministre Taubira ne s’en cache pas : « il s’agit d’un changement de civilisation ayant pour but de détruire nos racines, notre identité sociétale, culturelle, morale, historique et religieuse. ». Elle ne fait que répéter ce que déjà Charles Hernu en son temps annonçait : « si notre monde devient un enfer, nous pourrons en être fiers car ce sera nous qui l’aurons créé. ».

ZoophilieToutes les perversions vont donc  être admises. Déjà on trouve normal qu’un nouveau-né puisse naître sans un père et une mère. Demain l’enfant devra accepter de se trouver avec un sexe d’adulte dans l’anus. Et personne ne sera là pour le protéger. A-t-on écouté l’avis des orphelins, de ceux qui ont souffert d’un manque d’altérité ? Non ! Ils seront les sacrifiés de cette nouvelle civilisation esclavagiste, prônée par des Taubira vicieuses. Et on voit déjà se pointer des demandes pour l’acceptation de la zoophilie.  Comme en Allemagne, Michael est à la tête du ZETA (Zoophiles Engagement für Toleranz und Aufklärung), le lobby qui regroupe les adeptes des relations sexuelles avec les animaux….Pauvres animaux !

http://www.bvoltaire.fr/fabricelequintrec/allemagne-les-zoophiles-reclament-leurs-droits,11013

Le jour où un pape autorisera ces désordres, on peut être sûr qu’il sera l’anti-pape annoncé dans les prophéties.

 

Mais n’est-ce pas ce que de nombreux Chrétiens craignent ? Que le prochain soit celui qui achèvera la destruction de l’église ?

La fuite du pape

La fuite du pape

A chaque fois que le monde a pris un chemin suicidaire, Dieu n’a pas manqué de prévenir ses enfants. Fatima en fut un exemple. Pour ce siècle, « l’Avertissement » devrait réveiller les consciences et avoir lieu après la fuite du pape de Rome, mettant alors en place l’anti-pape. Cela doit arriver dans un contexte d’effondrement économique, de panique financière, de début de guerres. Comme le pasteur Wilkinson nous l’a décrit ! En est-on encore loin, c’est à chacun d’en juger ! Mais déjà de nombreuses personnes sentent les événements à portée de mains. Ils savent que dans des périodes semblables, l’argent n’a plus aucune valeur. Le troc sera le seul moyen de se procurer de la nourriture. Aussi commencent-ils à faire des réserves. D’autres indices peuvent aider à  deviner ce moment !  Nikolaas van Rensburg, le plus célèbre voyant d’Afrique du Sud parle « d’un terrible conflit en Afrique qui empirera alors que la guerre civile et une misère incroyable apparaitront en Europe après un formidable clash économique. Arrivera alors au printemps, une troisième guerre mondiale avec l’Allemagne, l’Angleterre et l’Amérique se battant côte à côte contre la Russie….

Prince Charles d'Angleterre

Prince Charles d’Angleterre

La mort du premier président noir élu en Afrique du Sud (Nelson Mandela a aujourd’hui 95 ans) sonnera le début des bouleversements. … » D’autre part, en Grande Bretagne, la succession ne se fera pas comme il est d’usage (autrement dit, ce n’est pas Charles qui deviendra roi).  Pour les Juifs, leur Mashiah ne viendra qu’après la mort d’Ariel Sharon (dans un coma artificiel depuis 2006)…

Alors, qui devra fuir ? Benoit XVI ? Mais il faudrait qu’il y ait une révolution à Rome avant le prochain pape ? Son remplaçant, le Cardinal Tarcisio Bertone,  le temps de la transition ? Et s’il y avait le début des guerres au printemps, comme le prophétise Nikolaas van Rensburg (sans toutefois donner une date) ?  Le prochain pape risque d’être  très rapidement sur un siège éjectable !  A moins d’être le Judas annoncé ! Celui qui trahira, comme le Christ fut trahi. L’histoire de l’église n’est-elle pas calquée sur la vie de son fondateur ?  L’avenir nous le dira. Mais tant qu’il y aura un pape légitimement élu par les successeurs de Pierre (les cardinaux), dans sa mission, il ne pourra  proclamer que ce qui est vrai, comme Jésus nous l’a promis.  Et non une définition dogmatique en dehors de la foi ! Que le futur pape soit Peter Turkson ou un autre, il lui faudra donc faire preuve de courage,  fuir le Vatican ne sera pas chose aisée  ! Les nuages ne semblent-ils pas  nombreux et la foudre bien  proche ?

 

Peter Turkson, futur pape ?

Peter Turkson, futur pape ?

 

http://www.telegraph.co.uk/news/religion/the-pope/9866227/Pope-resigns-Peter-Turkson-reveals-vision-for-the-Church-and-alternative-lifestyles.html

http://www.lemondedesreligions.fr/actualite/au-vatican-le-cardinal-peter-turkson-provoque-une-polemique-sur-l-islam-europeen-22-10-2012-2800_118.php

L’énigmatique pape Jean XXIII ou la date du règne de Dieu sur terre :

.

Angelo Giuseppe Roncalli (1881-1963) nait à Sotto il Monte (village de la campagne de Bergame en Lombardie) comme quatrième enfant mais premier fils d’une famille qui en contenait 14. 

Pourtant ses parents étaient métayers de milieu pauvre. Il est ordonné prêtre en 1904. Puis nommé secrétaire de Mgr  Giacomo Radini-Tedeschi, le nouvel évêque de Bergame, connu pour son soutien au monde ouvrier, en particulier lors des grèves de 1909. En 1915, il est comme sergent de l’armée royale italienne, incorporé dans le service de santé des armées. Après la guerre, on lui propose de travailler au Vatican. Sa réponse fut déjà bien caractéristique de sa personnalité « Je suis un homme capable de peu. J’écris très lentement. Paresseux de nature, je me laisse facilement distraire dans mon travail ». Il est néanmoins nommé par Benoit XV dans ce qui deviendra la Congrégation pour l’évangélisation des peuples. Là il reste proche des milieux qui souhaitent une alliance de la démocratie chrétienne avec les antifascistes. Mais en 1925, Pie XI l’envoie évêque en Bulgarie. Puis en 1935, archevêque, on le réaffecte à Istanbul comme délégué apostolique en Turquie et en Grèce jusqu’en 1944.

http://www.youtube.com/watch?v=Jlx4sRHMx-s

http://www.youtube.com/watch?v=Ibqa0SacrCI&feature=endscreen&NR=1

Sur un plan diplomatique, il joue un rôle important pour le sauvetage des réfugiés d’Europe centrale vers la Palestine pendant la guerre, des victimes du nazisme, juifs, surtout mais aussi membres du clergé venus de toute l’Europe et particulièrement de Hongrie et de Bulgarie. Prévenu dès septembre 1940 des persécutions nazies par l’arrivée de réfugiés polonais, il fait distribuer des permis gratuits d’émigration par la délégation apostolique en particulier vers la Palestine sous mandat britannique, des certificats de baptêmes temporaires et des sauf-conduits, ainsi que des vivres et vêtements en s’appuyant sur la Croix Rouge locale. Il envoie une lettre au roi Boris III de Bulgarie pour qu’il désapprouve la déportation de 25 000 Juifs de Sofia.  Il aide le rabbin Yitzhak HaLevi Herzog  à alerter le Vatican pour sauver les juifs de Moldavie. Ces gestes pour ceux qu’il nomme les « cousins et compatriotes de Jésus » auraient sauvé de 24 000 à 80 000 Juifs, ce qui justifie pour la fondation internationale Raoul Wallenberg de demander son inscription comme juste entre les nations.

En 1944, quand le général De Gaulle souhaite voir remplacer, le nonce apostolique en France Mgr Valerio Valeri, car trop marqué par les années Pétain,  Pie XII choisit Roncalli pour cette mission. Schuman et De Gaulle le tiendront en haute estime pour sa francophilie, sa tolérance et sa bonhommie teintée d’humour (attribuant par exemple à la pluie le rétrécissement de la jupe d’une interlocutrice !). En 1953, il revient en Italie, pour être à 72 ans, patriarche de Venise, puis il sera nommé cardinal par Pie XII. Comme ce pape, il condamnera en 1957 « l’impérialisme, le marxisme, la démocratie progressiste, la franc-maçonnerie et la laïcité »

Le 28 octobre 1958, il est élu pape et crée une première surprise en choisissant de s’appeler « Jean XXIII » (en latin Ioannes XXIII), un nom abandonné depuis le XIVè siècle. Il convoquera le 2nd concile œcuménique du Vatican (1962-65) appelé aussi Vatican II, avant de décéder d’un cancer le lundi de la Pentecôte (3 juin 1963).

À l’ouverture en janvier 2001 du triple cercueil en sapin, chêne rouvre et plomb où il reposait, son corps est découvert en excellent état de conservation, sans doute conséquence de l’intervention, quelques heures après sa mort, d’un expert en traitement des cadavres, Gennaro Goglia.  Complété d’un masque de cire, il repose depuis lors, dans un cercueil de cristal sous l’autel de la chapelle Saint-Jérôme de la basilique Saint Pierre.

http://prayerstanthony.wordpress.com/2010/12/29/messenger-of-saint-anthony-pope-john-%E2%80%93-incorrupt/

.

Un des principaux reproches lancés contre lui, est d’avoir été initié à une société secrète.

Est-ce vrai ? Peut être que oui, et y en aurait-il de bonnes ? Ce qui nous laisse toutefois perplexe, ce sont ses prophéties écrites en 1935, alors qu’il n’était que nonce apostolique en Turquie :

http://www.marie-julie-jahenny.fr/propheties-du-pape-jean-xxiii.htm#Introduction

Certaines ont déjà été confirmées par les événements. Mais d’autres restent inexpliquées ou réservées à plus tard. Car que penser de celles-ci ?

« Toujours plus nombreux les signes. Les lumières dans le ciel seront rouges, bleues, vertes, rapides. Elles augmenteront. Quelqu’un vient de loin, veut rencontrer les hommes de la Terre. Il y a déjà eu des rencontres. Mais qui a vu vraiment s’est tu. Si une étoile s’éteint, elle est déjà morte. Mais la lumière qui approche est quelqu’un qui est mort et qui revient. Un seul réussira à parler, juste à temps avant de mourir. Il dira les noms de qui a tué, il révèlera leurs signes secrets. Et le monde entier se lèvera contre le jeu des puissants, la fraternité secrète des puissants qui préparait l’esclavage des peuples. Les rares chefs honnêtes sauront s’unir, les coupables seront renversés. S’affronteront croissant de lune, étoile et croix (musulmans, juifs et chrétiens ?). Derrière eux, les corbeaux de la faim, de la famine, de la peste. Où croyez-vous fuir, maintenant que vous avez détruit les églises et tué le dernier Père? Attendez le signe de Jean. L’agneau est prêt. Avant l’ultime lumière, les pasteurs auront reconnu le signe. Tous parleront la même langue. Le règne de Dieu arrive sur terre, sa cité se dresse même pour qui ne l’a pas voulue. Ouvrez votre cœur au lys. La voix sera puissante, annoncée par les trompettes. Il y a vingt siècles plus l’âge du Sauveur. »

 

Cette dernière précision est souvent interprétée comme désignant l’année 2033, parce que Jésus est mort à 33 ans; mais l’expression « âge du Sauveur » n’implique pas obligatoirement qu’il s’agisse de la date de son décès.

De plus, dans le nouveau livre du pape Benoit XVI, « L’enfance de Jésus », publié le 21 novembre 2012, il est possible d’établir clairement que la naissance de Jésus remonte à 6 ou 7 années avant la date officiellement reconnue.

http://www.la-croix.com/Religion/S-informer/Actualite/Le-pape-publie-un-livre-sur-l-enfance-de-Jesus-_NG_-2012-11-20-878009

Le pape s’appuie même sur les calculs de l’astronome Kepler, mais aussi sur des considérations plus astrologiques : « La grande conjonction de Jupiter et de Saturne dans le signe zodiacal des Poissons en 6-7 avant J.-C. semble être un fait vérifié. Elle pouvait orienter des astronomes du milieu culturel babylonien et perse vers le pays de Juda, vers un « roi des juifs » écrit Benoît XVI, faisant référence aux rois mages et à leur voyage vers Bethléem.  Donc selon le pape, Jésus serait décédé soit en l’an 26 ou 27 et non en l’an 33.  Le règne de Dieu sur terre est donc prévu en 2026 ou 2027. Reste à être sûr que l’on parle là, de la date de son décès !

.

En l’an 2026 ou 2027 viendra donc le Jugement. Celui que tout chrétien attend et demande dans « le Notre Père », la prière donnée par Jésus : « Notre Père, qui êtes aux cieux, que votre nom soit sanctifié, que votre règne arrive, que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel… »

Mais pourquoi donc Vatican II a-t-il demandé à ce que les chrétiens, dans leurs prières, tutoient Dieu et non pas la Vierge Marie : « Je vous salue Marie, pleine de grâce…. » ?

Si le nom de Dieu doit être sanctifié, ne mérite-t-il pas un certain respect ? Le vouvoiement ne serait-il pas de mise ?

D’autre part, Joseph Ratzinger aborde la question difficile de la naissance virginale de Jésus, « s’agit-il là  d’ un mythe ou d’une vérité historique ? ». Bien entendu, il repousse fermement les parallèles qui ont pu être faits par exemple avec la génération divine des pharaons. « La comparaison de ces récits mythiques avec l’Évangile ne tient pas », affirme-t-il. Pourtant n’est-ce pas ce que certains courants franc-maçonniques essayent de nous faire croire ?

Ce qui est sûre, la lutte entre l’église et eux continue. Il suffit d’écouter les nouvelles des médias alignés pour comprendre qu’ils ne sont que langues de vipères, comme ici à 050 :

http://videos.tf1.fr/infos/2012/quand-jesus-est-il-vraiment-ne-7677000.html

.

Reste  à fêter Noël le 25 décembre, même si cette date, fixée au début du VIè siècle par le moine Denys le Petit,  et qui est censée marquer le début de notre ère, n’est peut être que purement symbolique ! (voir à partir de 14 mn)

http://www.youtube.com/watch?v=KK4tCWGCrSg

Les deux récits de l’enfance de Jésus, de Matthieu et Luc indiquent que la naissance de Jésus eut lieu sous le règne du roi Hérode le Grand (roi de Judée). Sans doute, mais certainement, comme de nombreux historiens l’estiment, dans les dernières années de son règne, en -4 !

La date de la mort d’Hérode peut être déterminée en utilisant les informations apportées à la fin du premier siècle par l’historien juif Flavius Josèphe (37 ?-100 ?), les annales romaines, et des données astronomiques. Selon Flavius Josèphe, Hérode est nommé roi par les Romains sous le consulat de Calvinus et Pollio en -40, et élimine son rival Antigone II Mattathiah sous celui d’Agrippa et Gallus en -37. Il règne pendant 37 années après sa nomination par les Romains, et 24 après la mort d’Antigone II Mattathiah. Suivant la façon dont Josèphe compte les années, entières ou pas, cela mène à -4 ou -3. Mais Josèphe mentionne une éclipse de Lune peu avant la mort d’Hérode. Il y en a eu qui étaient visibles depuis la Palestine le 15 septembre -5, et le 13 mars -4, mais aucune en -3 ni en -2. Schürer, théologien protestant, en conclut qu’Hérode est mort un peu après l’éclipse du 13 mars -4.

En fait, toute cette histoire ne nous démontre-t-elle pas que les papes, s’ils gardent les pieds sur terre, leurs têtes restent dans les étoiles ?

.

croix gif

Autres témoignages confirmant la venue du Grand Monarque

Comme pour le peuple Juif avec le roi David et Salomon, Dieu avait fait une promesse à la France : « Si vous gardez mes préceptes je conserverais le trône de votre règne… » Malheureusement, ni les roi David et Salomon, ni la France tinrent leur promesse. D’où les grands bouleversements depuis la Révolution Française.

 

Selon deux prêtres, un Grand Monarque sauvera la France :

 

1/ L’abbé Souffrant :

Il était un prêtre humble mais zélé qui naquit en 1755.  Il débuta sa prêtrise, en 1780, comme vicaire de Maumusson, près d’Ancenis, au diocèse de Nantes. Il y brava la tourmente révolutionnaire, pour en devenir ensuite le curé. Il gouverna pendant près de cinquante ans sa paroisse. Malgré l’offre d’une cure plus importante, il ne voulut jamais la quitter et il y resta jusqu’à sa mort, en 1828. Mais avant de décéder, il transmit oralement à des proches quelques prophéties, relatant la venue d’un roi Sauveur pour la France. Cet homme avait eu assez d’hardiesse pour écrire à Napoléon Ier et puis à Louis XVIII, pour leur reprocher leur usurpation. Il était persuadé que le Dauphin Louis XVII s’était évadé du Temple.

.

Ce qu’il  nous laissa pouvant servir à la compréhension du futur :

« La venue du grand Monarque sera très proche, lorsque le nombre des légitimistes restés vraiment fidèles sera tellement petit qu’à vrai dire on les comptera… La terre connaitra des températures excessives…Dans ces évènements, les bons n´auront rien à faire, car ce seront les républicains, les méchants qui s’écharperont entre eux… Les bouleversements seront épouvantables. La religion sera persécutée et ses ministres seront obligés de se cacher dans bien des endroits, au moins momentanément, les églises seront fermées encore un peu de temps… Le sang coulera dans les villes par torrents au Nord et au Midi… Après qu’une nouvelle république sera alors proclamée, mais qui durera peu, vous verrez trois partis en France, deux mauvais et un bon. Les deux premiers se feront beaucoup de mal dans Paris qui sera détruit… Paris sera traité avec une rigueur sans pareille, comme le centre des crimes et de la corruption. Paris sera détruit au milieu de toutes ces calamités, tellement détruit que la charrue y passera… Le bouleversement sera grand en Europe et partout on établira des républiques… L’Ouest, qui a été si rudement traité sous la première révolution, sera épargné dans les évènements. C’est à cause de cela que l’Ouest a trouvé grâce devant Dieu, à cause de sa foi, et les malheurs qui pourront arriver dans l’Ouest seront très peu de chose en comparaison des autres contrées… Ces malheurs seront la suite de nos crimes. Mais si comme Dieu le désire, nous entrons dans ses vues et celles de l’Eglise, nos maux seront allégésDes puissances étrangères s’armeront et marcheront contre la France… Ils voudront massacrer tout sur leur passage mais ils n’en auront pas le temps…Si vous tirez une ligne du Havre à Bordeaux, on peut dire qu’ils viendront jusque-là… L’empereur de Russie viendra par l’Italie à la tête d’une grande armée, jusqu’au Rhin…Lors du sixième âge, Dieu consolera les prêtres catholiques et les autres fidèles en envoyant le grand Monarque et le saint Pontife… En ce temps-là, un moine qui aura la paix dans son nom et dans son cœur, sera en prière ; il aura la même mission que Jeanne d’Arc… Un noble de la Loire-Inférieure – un général breton – sera appelé à prendre part aux évènements et il jouera un rôle important pour le rétablissement du saint Pontife et du grand Monarque. Il le ramènera… Le grand Monarque qui sera des Lys, arrivera par le Midi de la France ; il sera amené par le Pontife Saint et par l’empereur de Russie, un prince du Nord qui se convertira. C’est surtout par les soins du Souverain Pontife que cet empereur sera déterminé à le reconnaître… Les généraux français qui marcheront pour le combattre ne tireront pas un seul coup de fusil : ils déposeront les armes dès que le grand Monarque leur sera présenté, tant son arrivée sera surprenante et accompagnée des preuves éclatantes de son droit et de sa vertu… Le Grand Monarque est de la branche aînée des Bourbons, et il est issu de la branche d’un rameau coupé… Les bons républicains, plus frappés que les autres, se montreront beaucoup plus empressés de se soumettre à lui que les royalistes… Le succès qui sera le triomphe de l’Eglise et des amis de la légitimité prendra sa principale source dans la dévotion au Sacré-Cœur. Cette dévotion, sans arrêter les évènements, peut diminuer de beaucoup l’étendue et l’intensité des maux annoncés. Ce sera le commencement d’une ère nouvelle de paix et de triomphe pour l’Eglise, ère de conversions innombrables. La France, pacifiée la première, rendra le calme et la prospérité aux autres nations… La République aura mis les finances de la France dans un tel état qu’il faudra trois ans à notre Grand Roi pour y voir clair… Avec l’Empereur de Russie, il mettra fin à la confusion, à l’usurpation et à l’injustice dans toute l’Europe…Tous deux rétabliront le règne de la religion et l’autorité de l’Eglise… L’Empereur de Russie se convertira à la foi catholique… Celle-ci fleurira dans tout l’Univers, excepté en Palestine, pays de malédiction où doit naître l’Antéchrist... Ceux qui possèderont des biens volés seront les premiers à les rendre. Les biens nationaux seront ôtés à leurs acquéreurs… Ensuite, il ne fera que prendre la couronne pour la placer sur la tête de son héritier direct… Après la crise, malgré certaines oppositions faites par le clergé lui-même, tout finira par un Concile général et décisif auquel se soumettra tout l’Univers, jusqu’à la dernière persécution, celle de la Bête, ou de l’Antéchrist…Il n’y aura qu’un seul troupeau et qu’un seul pasteur, parce que tous les infidèles et tous les hérétiques, mais pas les juifs dont la masse ne se convertira qu’après la mort de la Bête, entreront dans l’Eglise latine… »

Selon l’abbé Souffrant, la ligne de partage se trouve entre Bordeaux et Le Havre. Mais selon Marie Julie Jahenny, entre Lourdes et Caen.

.

2/ Le Père Pel :

Il naquit en 1878 à Lantenay dans l’Ain. Voulant devenir prêtre, il fut formé par le père Antoine Crozier, le « saint de Lyon », un prêtre mystique stigmatisé invisiblement. Ordonné en 1901 après avoir passé deux doctorats, le Père Pel devint professeur de séminaire. Il fut l’ami personnel du Padre Pio et de Charles de Foucault et directeur spirituel quelques temps de Marthe Robin. Il fut gratifié de plus de 3500 miracles eucharistiques. Doté d’une santé de fer, c’est un accident de voiture qui lui ôta la vie à 86 ans. Le Padre Pio demandait souvent à ses visiteurs français « Pourquoi venez vous me voir puisque vous avez en France un si grand saint ! »

.

Le Padre Pio qui eut aussi des stigmates fut canonisé en 2002 sous le nom de St Pio de Pietrelcina.

Il avait très bien compris le rôle de la France donné par Dieu. « Sans le soutien de pouvoir royal et divin de David, l’Eglise tombe en décadence, sous l’esprit du serpent, qui relève sa tête orgueilleuse  sur le chef de l’Eglise. Les républiques ont le malheur de relever de terre les esprits serpents lesquels sacrifient le peuple de Dieu, l’empêchant de l’élever vers le Dieu du ciel…. C’est aujourd’hui le mal de l’Europe. » Padre Pio parla un jour d’un testament se trouvant au Vatican, celui de la Duchesse d’Angoulême. Il révélerait non seulement le mystère du Dauphin mais aussi le sien. Padre Pio était persuadé que la France cachait un pouvoir qui allait se révéler à l’heure de Dieu.  » La folie des hommes a été de tenter de tuer la royauté. Le monde le paye encore aujourd’hui. Sans le véritable Roi promis par Dieu parmi les descendants de David, le pouvoir de Dieu ne réside plus dans le cœur des chefs d’Etats et des ministres. Que le malheur du monde sera grand avant que les hommes puissent comprendre cette vérité. La vraie grandeur de la France est le pouvoir royal de David qui fut en terre de France, dans le sang du Roi Louis XVI et de Marie Antoinette. Cependant, comme le roi Louis XVI pardonna à la France, celle-ci reste avoir le droit à la grandeur de la royauté de David, celle qui est amour et humilité. »

.

Prophéties du Père Constant Louis Marie Pel (1878-1966) :

« Les péchés du monde allant crescendo, de très grands châtiments divins vont fondre sur le monde et aucun continent ne sera épargné par la Colère de Dieu. La France coupable d’Apostasie et reniant sa vocation sera durement châtiée. Elle sera divisée comme une ligne allant de Bordeaux à Lille. A droite de cette ligne tout sera dévasté et brûlé par l’envahissement des peuples venus de l’Est et aussi par de grosses météorites enflammées tombant en pluie de feu sur la terre entière et sur ces régions en particulier. Ce sera la désolation générale : révolution, guerre, épidémies, pestes et autres, gaz toxiques et chimiques, violents tremblements de terre. Les volcans éteints de France se rallumeront, détruisant tout : Auvergne, Alpes, Pyrénées et autres lieux. Tandis que la partie gauche de la ligne sera moins touchée (Vendée, Bretagne, à cause de la Foi enracinée encore dans ces régions), mais néanmoins il faudra s’éloigner grandement des côtes, parfois même jusqu’à 50 km, pour échapper à leur engloutissement au fond des mers, comme Marseille ainsi que la Côte d’Azur qui le seront à cause des péchés commis et des scandales sur les plages de ces régions en particulier. Mais je dois vous dire que les sectaires et les grands ennemis de Dieu qui voudront s’y réfugier, croyant échapper à ce cataclysme mondial, y seront mis à mort par les démons eux-mêmes, quels que soient les endroits où ils puissent se cacher, car la colère du Seigneur est juste et sainte. D’épaisses ténèbres provoquées par la guerre, les incendies gigantesques et la chute des morceaux d’étoiles enflammées qui tomberont pendant trois jours et trois nuits feront disparaître le soleil, et seuls les cierges de la Chandeleur, bénis à cette occasion, pourront donner de la lumière dans les mains des croyants, mais les impies ne verront pas cette lumière miraculeuse car ils ont leurs âmes dans les ténèbres. Ainsi les ¾ de l’humanité seront détruits et par endroit en France, il faudra faire cent kilomètres pour trouver son semblable. On en viendra à manger de la chair humaine pour survivre. Plusieurs nations disparaîtront de la carte du monde. La France sera bien petite, mais elle survivra en partie jusqu’à la fin des temps. Car elle redeviendra, ainsi purifiée, la « Fille aînée de l’Eglise » rénovée ; car tous les Caïn et les Judas de l’humanité auront disparu dans ce « Jugement des Nations », mais non encore la fin des temps qui devra avoir lieu plus tard.  La mer Méditerranée va disparaître totalement, les océans lanceront vers le ciel d’énormes jets de vapeur brûlants et balaieront les continents en un effroyable raz-de-marée anéantissant tout sur son passage, tandis que de nouvelles montagnes surgiront des océans et des terres, pendant que s’effondreront les Alpes et la Vallée du Rhin jusqu’au nord envahies par la mer. Ainsi, la carte du monde sera totalement changée, la terre aura de grandes secousses qui l’empêcheront de tourner sur elle-même normalement. Les saisons n’existeront plus trois années avant que la terre redonne des herbes et de la végétation. Grande famine dans le monde entier. Paris sera détruit par la Révolution et brûlé par des tirs atomiques des Russes depuis Orléans et la région de Provins. Tandis que Marseille et la Côte d’Azur s’écrouleront dans la mer.

Plus tard, quand vous verrez que ce temps redouté est proche, alors allez en Bretagne vous retirer, mais vers le centre loin des côtes qui s’écrouleront. Car ce fléau mondial commencera par une froide nuit d’hiver et un effroyable grondement de tonnerre divin, au son anormal et rempli de cris démoniaques, sera entendu du monde entier ; ce sera la voix du péché que les hommes épouvantés entendront cette nuit-là. »

http://www.youtube.com/watch?v=CslV4PvJqEY

Les prédictions évoquent clairement, comme bien d’autres, un danger menaçant qui viendrait du ciel. Ce qui est en conformité avec les confidences du R.P. Malachi Martin sur le contenu du troisième secret de Fatima, et bien évidemment la raison pour laquelle la Maison Blanche et le Vatican scrutent, aux moyens de télescopes géants le ciel.

.

Malachi Brendan Martin -1921-1999) fut dans un premier temps prêtre jésuite.

Il accomplit des missions délicates pour le cardinal Augustin Bea, dont il était le secrétaire privé, et les papes Jean XXIII et Paul VI. Relevé en 1964 par Paul VI de ses vœux de pauvreté et d’obéissance à sa propre demande, il devint un auteur international de best-sellers. Il assista à plusieurs séances d’exorcisme d’où son  livre «Hostage to the Devil » (relatant la possession de 5 Américains) et il fut insatisfait du Concile Vatican II, ce que l’on perçoit dans « La saga des Papes » (Le déclin et la chute de l’Eglise romaine),  « The Final Conclave » ou « The Jesuits » (La Compagnie de Jésus et la trahison de l’Eglise catholique). Son sujet de prédilection tournait autour du Troisième secret de Fatima, dont il parla longuement dans ses ouvrages. Il rappela que ce qu’il avait de plus effrayant, était qu’il était apocalyptique et correspondait aux textes eschatologiques des Saintes-Ecritures ! « On saura qui est l’Antechrist. »  Comment ? « D’abord, le monde va se trouver complètement bloqué. Il ne sera plus quoi faire pour s’en sortir. Un homme viendra leur donner la solution. Les gens le prendront pour quelqu’un venant d’ailleurs. Et il leur fera croire. Ce sera lui l’Antechrist ! »

http://www.youtube.com/watch?v=0lwmeE3DyjM

Son interview au sujet du Troisième secret de Fatima :

http://www.youtube.com/watch?v=Zvy2ADhwBKY&feature=related

.

Observatoire du Vatican :

Il est considéré comme l’un des observatoires astronomiques les plus anciens du monde. Son origine remonte en effet à la deuxième moitié du XVIe siècle, quand le pape Grégoire XIII fit construire au Vatican en 1578 la Tour des Vents et y invita les jésuites astronomes et mathématiciens du Collège romain pour préparer la réforme du calendrier, qui sera ensuite promulguée en 1582. Les recherches astronomiques vaticanes connaissent leur apogée au XXe siècle,  avec le célèbre astronome jésuite, le père Angelo Secchi, qui fut le premier à classifier les étoiles sur la base de leurs spectres. A cause de la pollution lumineuse des villes, l’Observatoire du Vatican fut transféré en 1939 dans la résidence d’été de Castelgandolfo, aux Colli Albani à 35 km au sud de Rome. Mais le ciel de Castelgandolfo se fit à son tour si lumineux que les astronomes furent à nouveau obligés de chercher un autre lieu pour leurs observations. C’est pourquoi, en 1981, pour la première fois dans son histoire, l’Observatoire fonda un deuxième centre de recherche, le “Vatican Observatory Research Group” (VORG), à Tucson en Arizona. En 1993, fut terminé la construction du Télescope Vatican à Technologie Avancée (VATT), placé sur le Mont Graham (Arizona). Le VATT est le premier télescope optique à infrarouges. Son nom fut sujet à polémique : Lucifer !  Ce qui signifie le porteur de lumière, celui qui offre la lumière des étoiles ! Celui qui va donner la réponse ! Malheureusement, les gens non latinistes ont surtout retenu un autre sens, celui de l’ange déchu. Ils ne doivent pas réciter souvent  le vendredi, l’hymne des laudes, où Lucifer est ici l’étoile du matin.

Ortus refulget Lucifer

Sparsamque lucem nuntiat,

Cadit caligo noctium :

Lux sancta nos illuminet.

Du jour la naissante splendeur

Répand sur la nature une admirable teinte ;

La nuit tombe : répands sur notre vive ardeur

Les rais de ta lumière sainte.

Victimae Paschali Laudes :

http://www.youtube.com/watch?v=nLMXjKWEajs

Si le latin est une langue extraordinairement belle et précise, peu de nos contemporains la comprennent. C’est exactement comme la prière « pro perfidis Judaeis » (les Juifs qui n’ont pas reconnu Notre-Seigneur sont passés à travers la foi) mais le commun des mortels traduisent cette phrase autrement !

http://www.vaticanobservatory.org/

Voir aussi :

–        La France boira la lie mais un Roi la sauvera !

–        Les 3 secrets et la descendance davidique de Jésus et des rois de France 

.

gif astéroïdes