Le dernier renoncement de Pierre avant l’anti-pape ?

Foudre sur le Vatican

 

Le 11 février 2013 au matin, le pape Benoît XVI, annonçait au monde qu’il résilierait sa charge à compter du 28 février à  20 heures.

http://www.youtube.com/watch?v=uRk7949tTeE

discours de renonciation« J’ai décidé de renoncer au ministère que le Seigneur m’a confié le 19 avril 2005. Je l’ai fait en pleine liberté pour le bien de l’Église, après avoir longuement prié et avoir examiné ma conscience devant Dieu, bien conscient de la gravité de cet acte, mais en même temps conscient de n’être plus en mesure d’accomplir le ministère pétrinien avec la force qu’il demande….Continuez à prier pour moi, pour l’Église, pour le futur Pape. Le Seigneur nous guidera….je voudrais m’arrêter sur les quarante jours que Jésus a passés au désert, tenté par le démon. Ses tentations invitent chacun de nous à répondre à cette demande fondamentale : qu’est-ce qui compte vraiment dans notre vie ? Sans une réponse à la faim de vérité et de Dieu, l’homme ne peut pas se sauver. Ce n’est pas le pouvoir mondain qui sauve le monde, mais le pouvoir de la croix, de l’humilité et de l’amour….Dieu est le Seigneur de toute chose. Il ne peut pas être instrumentalisé, utilisé pour nos propres intérêts, autrement nous nous substituons à lui. La société actuelle soumet le chrétien à plusieurs épreuves qui touchent sa vie personnelle et sociale. La tentation est toujours présente ; le sacré s’éclipse… »

 

Cette nouvelle laissa sans voix le monde chrétien.

Et la foudre qui tomba sur le Vatican le jour même, n’aida pas à dissiper  leur crainte. Ne s’était-elle pas aussi abattue sur l’avion qui transportait François Hollande, le jour de son investiture ? L’église va-t-elle devoir subir la même déchéance vers laquelle la France est entrainée ?

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Vatican.-La-foudre-s-abat-sur-la-basilique-Saint-Pierre_6346-2163049-fils-tous_filDMA.Htm

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=91EIvIj636U

Cardinal Tarcisio Bertone

Cardinal Tarcisio Bertone

Le Cardinal Camerlingue, qui présidera au sort de l’Eglise durant la vacance du siège apostolique sera le Cardinal Tarcisio Bertone, qui fut nommé par Benoît XVI le 4 avril 2007.

Les Cardinaux électeurs européens sont 61, latino-américains 19, nord-américains 14, africains 11, asiatiques 11, pour 1 seul provenant de l’Océanie. Ces chiffres peuvent encore varier en fonction de la date d’entrée en conclave, car le Cardinal Walter Kasper atteindra ses 80 ans le 5 mars. Le plus grand groupe est celui des Cardinaux italiens (21).

Jean Louis Tauran

Jean Louis Tauran

Benoît XVI a créé 67 Cardinaux, les 50 restants étant de son prédécesseur. Le 28 février prochain, les 117 Cardinaux votants logeront reclus dans la Domus S.Marthae du Vatican (une décision de Jean-Paul II), d’où ils gagneront la Chapelle Sixtine pour les votes. Durant tout le conclave ils sont absolument coupés du monde extérieur. Quant au poêle de la chapelle, il fonctionnera selon le système ancestral pour annoncer l’issue des votes.  Et A moins qu’il ne soit élu au cours du conclave, c’est au cardinal français  Jean Louis Tauran, en tant que cardinal protodiacre, que reviendra l’honneur d’annoncer le nom du nouveau pape.

 

Cardinaux susceptibles de lui succeder

Cardinaux susceptibles de lui succéder

 

La question que tout le monde se pose : Pourquoi donc Benoit XVI ne suit-il pas l’exemple de Jean Paul II, en restant au gouvernail de l’église jusqu’au bout, lui qui l’avait accompagné de si près ?

Renonciation du papeCe qui est sûr, ce retrait n’était pas prévu d’avance.  Autrement,  pourquoi aurait-il proclamé une année de la foi, espéré publier sa troisième encyclique sur la foi, complétant ainsi une trilogie sur les vertus théologales, commencé lors de ses audiences du mercredi, une catéchèse sur le Credo…. ?  Non, la décision a dû être prise brutalement.

http://visnews-fr.blogspot.fr/2013/02/imposition-des-cendres.html

Serait-ce  à cause de ce malaise que l’on a senti au Vatican, quand on s’est aperçu que même son majordome le trahissait ? Ou bien alors aux attaques incessantes de l’élite financière qui cherche à supprimer l’indépendance économique du Vatican ? Une haute finance internationale, qui paradoxalement n’est soumise à aucune « transparence » et à aucun  contrôle des gouvernements ? Dernièrement, n’avait-on pas supprimé toute transaction par carte bancaire à partir du 1er janvier (rétabli depuis grâce à une banque suisse) ? Le pape doit se sentir seul et ne plus savoir à quel saint se vouer. De l’intérieur même de l’église, certains,  jouissant de la complicité des médias, cherchent par tous les moyens, à discréditer l’église catholique !

Federico Lombardi

Federico Lombardi

N’a-t-il pas lui aussi été menacé de mort il y a un an ? : « Le Pape Benoît XVI pourrait être victime d’un attentat courant 2012», lisait-on dans le journal italien Il Fatto Quotidiano, le 30 décembre 2011. Cette information aurait été révélée par le cardinal italien Paolo Romeo lors d’une visite en Chine le mois précédent. Le porte-parole du Saint-Siège, le père Federico Lombardi, a quant à lui qualifié l’article de « délire, qui ne doit en aucun cas être pris au sérieux ».

http://fr.rian.ru/world/20120210/193327172.html

Selon les experts, la diffusion du document pourrait s’inscrire dans une sourde lutte de pouvoir, des membres de l’administration vaticane, cherchant à provoquer le départ du cardinal Bertone.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/02/10/97001-20120210FILWWW00425-le-pape-assassine-dans-l-annee.php

Le monastère Mater Ecclesiae avec au fond radio Vatican

Le monastère Mater Ecclesiae avec au fond radio Vatican

Des conflits semblables à 85 ans sont certainement difficiles à supporter et à y faire face.  Après avoir renoncé à sa charge d’évêque de Rome et donc de pape :

 http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=15133

Benoît XVI se rendra dans un premier temps dans le calme de la résidence d’été des pontifes à Castel Gandolfo. Après l’élection de son successeur, il s’installera définitivement dans le monastère Mater Ecclesiae situé sur les hauteurs des jardins du Vatican

www.imedia-info.org/depeches/a-quoi-ressemble-monastere-ou-benoit-xvi-va-se-retirer,29794.html

 

La vie de pape n’est manifestement pas de tout repos :

Il est en première ligne, soumis à des pressions incessantes. Dès le début, au sein même d’un Conclave, des influences obscures cherchent des voix auprès des Cardinaux. Et ce n’est un secret pour personne,  nombre d’entre eux, font partie d’une « Loge Spéciale », directement en relation avec le Grand Orient et le  Grand Maître d’Italie. Une autre coiffant le tout, est très influente, celle du B’nai B’rith (des fils de l’Alliance), la première organisation juive mondiale, fondée en 1843 aux USA.

Le Président Moishe Smith du B'naï B'rith avec Benoit XVI

Le Président Moishe Smith du B’naï B’rith avec Benoit XVI

Un article intitulé «Le pape serait-il le cardinal Siri ?» signé L.H. Rémy, cite un des écrits du Prince Scortesco, cousin germain du Prince Borghèse, Président du Conclave ayant élu Montini (Paul VI) au Pontificat suprême, le 21 juin 1963 :  “Pendant le Conclave, un cardinal sortit de la chapelle Sixtine, rencontra les représentants du B’naï B’rith, leur annonça l’élection du cardinal Siri. Ils répondirent en lui disant que les persécutions contre l’Eglise reprendraient de suite. Retournant au conclave, il fit élire Montini”.

Giuseppe Siri

Giuseppe Siri

Une vingtaine d’années plus tard, le Marquis  de la Franquerie , voulant en avoir le cœur net,  alla interroger le cardinal Siri.  Sa réaction fut ferme et indiscutable: “Non, personne n’est sorti du Conclave”. Mais quand il lui demanda s’il avait été élu pape, sa réponse fut complètement différente. Il commença par rester longuement silencieux, il éleva les yeux au ciel avec un rictus de douleur et de peine, joignit les mains et dit, pesant chaque mot avec gravité: Je suis tenu par le secret. Ce secret est horrible. J’aurais des livres à écrire sur les différents conclaves. Des choses très graves se sont passées. Mais je ne peux rien dire”.

En fait, il semblerait que  le cardinal aurait été élu pape deux fois : à la place de Paul VI, et à celle de Jean Paul II.

card. Augustin Bea

card. Augustin Bea

Malachi Martin, qui avait été secrétaire du cardinal Bea, raconta en 1996, donc une trentaine d’années plus tard, qu’il avait bien du traduire un message destiné au cardinal Siri, lequel contenait exactement cette phrase: « Si vous acceptez le pontificat nous engageons des représailles contre votre famille. »

Il expliqua comment le refus du cardinal Siri s’était passé: “Après avoir été élu Pape et avoir lu un papier qui venait de lui parvenir, dans une enveloppe, par le rang des cardinaux, l’un des trois cardinaux présidant le Conclave s’approche pour lui demander selon les paroles consacrées s’il accepte d’être pape. A ce moment-là, Siri se dresse raide comme un bâton et prononce les phrases latines de refus sur un ton impersonnel et froid comme s’il était contraint. La raison qu’il donne de son refus est ‘propter metum’, c’est-à-dire ‘à cause de la peur’”.

fumée blancheDe qui émanait ce papier ?  «Il venait de cardinaux, tels que Villot… »  C’était en fait l’expression du refus de la Loge spéciale. Siri n’étant pas un « progressiste », elle préférait plutôt que Wojtyla soit élu.  D’où la fameuse fumée blanche que spectateurs et téléspectateurs ont vue un long moment avant qu’elle ne soit éclipsée par une fumée grise.

Malachi  avait interrogé Jean-Paul II sur ces pressions franc-maçonniques, qui sont de plus, responsables de nombreuses erreurs de Vatican II.

Mgr Annibale Bugnini

Mgr Annibale Bugnini

Il lui avait répondu que cela n’était rien et qu’il s’en moquait. Pourtant le novus ordo, rédigé sous la direction de Mgr Annibale Bugnini, fut grandement inspiré par le protestantisme et la franc-maçonnerie. D’ailleurs, sur un total de 8 consultants, 6 protestants participaient à sa rédaction.

http://www.youtube.com/watch?v=MjTcHvSRAhU

Les dossiers sur l’œcuménisme et le Judaïsme ont bien été poussé par ces loges. Qui a demandé de falsifier l’histoire, en rejetant la culpabilité du peuple juif dans la crucifixion, pour la mettre sur le dos de l’humanité entière ?  Sinon eux, avec l’aide du cardinal Bea ! « Si cela était accepté par le Concile, déclarait le Conseil International du B’naï B’rith, les communautés juives étudieraient le moyen de coopérer avec les autorités de l’Eglise. » Ce chantage indigne, n’aurait jamais dû être accepté. Et ces loges auraient dû continuer à être interdites ! Dans l’encyclique “Humanum genus” Léon XIII prévenait déjà le monde : La Franc-Maçonnerie n’est pas autre chose, tout au moins dans les hauts grades, que la religion occulte de Satan”.

Jean-Paul I après son élection, était convaincu de l’erreur commise par le Conclave. Ne disait-il pas « qu’il n’avait pas été choisi par l’Esprit-Saint ?  Qu’Il n’était qu’un usurpateur, un pauvre pape maudit… » Or monsieur l’abbé des Graviers cite dans son bulletin d’octobre 1994 la confidence que fit le secrétaire de Jean-Paul I, Mgr John Maggee: «Sitôt Luciani élu, le cardinal Wojtyla lui dira: “Vous m’avez volé ma place».

 

Comme quoi des obédiences de l’ombre influencent bien l’église à ses dépends :

cardinal Jean Villot

cardinal Jean Villot

Le cardinal Villot  dût être un élément important dans le complot engagé contre Jean-Paul I. Il a dû découvrir dans la chambre du pape, des signes évidents indiquant que le pape avait été empoisonné. Car pourquoi y est-il allé faire le ménage ? Empochant ainsi le médicament, les feuilles qui contenaient toutes les modifications de postes au Vatican, les lunettes, les pantoufles du pape (avaient-elles été maculées de vomissures compromettantes ?), le testament qui était normalement posé sur un des tiroirs de son bureau… Aucun de ces objets, n‘a jamais été retrouvé.

évêque Paul Marcinkus

évêque Paul Marcinkus

Pourquoi aussi son refus catégorique à toute autopsie ? D’autre part, le sergent Raggin rencontra l’évêque Paul Marcinkus, dans la cour, proche de la Banque du Vatican. A sept heures moins le quart. Or le président de cette banque habite à la Villa Stritch, via della Nocetta à Rome, à 20 minutes de voiture du Vatican. N’étant pas un lève tôt, que faisait-il exceptionnellement au Vatican, de si bonne heure ? Mystère.

Curieusement, toutes ces questions n’empêchèrent pas le cardinal Villot d’être maintenu par Jean-Paul II, au poste le plus important du Vatican, celui de secrétaire d’Etat.  A sa mort, 6 mois après, Jean-Paul II le remplacera par le cardinal Agostino Casaroli, ministre des Affaires étrangères.

 cardinal Agostino Casaroli

cardinal Agostino Casaroli

Un cardinal qui avait reçu pour mission de Jean XXIII, d’ouvrir les portes de l’Eglise aux communistes, par l’Ostpolitik, c’est-à-dire le sacrifice éhonté de l’Eglise du silence ! Quand Gorbatchev arriva au pouvoir, il lui transmit la liste complète des prêtres et évêques catholiques clandestins d’Ukraine, sous prétexte de réconciliation.

Et lors de l’élection au pontificat de Jean-Paul II, on pouvait lire dans le journal La Croix du 8 novembre 1978: «M. Lichten, délégué à Rome de l’organisation juive B’naï B’rith, a rendu hommage à Jean-Paul II: L’abbé Wojtyla a beaucoup aidé les juifs de Cracovie, a-t-il dit, il faisait partie du réseau chrétien Unia».

Faut-il préciser ici que les cardinaux Villot, Casaroli et Mgr Bugnini, étaient tous les trois dans la liste des prélats francs-maçons ? Villot avait été démasqué depuis longtemps. Le Bulletin flamand Mededalingsblad Maria van Nazareth avait reproduit dans son numéro de décembre 1975 une lettre écrite par un prélat proche de la Curie. Elle dévoilait le rôle qu’il jouait au Vatican: Villot, ennemi juré de l’Eglise et franc-maçon de haut rang gouverne l’Eglise avec son propre appareil administratif qui consiste, d’une part en un groupe d’Evêques francs-maçons, également de hauts grades, et d’autre part, un personnel ecclésiastique répandu dans tous les rouages du Vatican. Cet appareil, et je pèse mes mots, est infiltré et payé par le communisme”.

 

Malgré ces nombreuses concessions envers les loges et les autres religions, l’église continue de se faire attaquer. Comme ils n’arrivent pas à la faire disparaître, on cherche à la transformer de l’intérieur.  

Les Femen le 12 février à Notre Dame

Les Femen le 12 février à Notre Dame

Il n’est donc pas étonnant de voir qu’une nouvelle fois,  les Femen s’en soient prises au pape le 12 février.  Elles firent irruption dans la cathédrale de Notre Dame de Paris, dévêtues, et recouvertes de slogans antichrétiens en hurlant des insanités telles que « fuck the pope ». Elles entendaient célébrer la résiliation de Benoit XVI et continuer de dénoncer l’homophobie de l’Eglise catholique.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/02/12/97001-20130212FILWWW00447-pape-les-femen-fetent-son-depart.php

Celle-ci pourtant, n’a jamais attaqué ceux qui avaient une tendance homosexuelle mais leurs pratiques !  Depuis longtemps elle sait qui veut dévoyer l’être humain.  Qui est responsable de cette révolution sexuelle commencée dès les années 60, et qui fit exploser  le nombre de « familles monoparentales », d’enfants privés de l’un de leurs deux parents, et des avortements (plus de 220 000 par an en France).  Cette révolution ne repose-t-elle pas sur le mensonge ? Le fameux « rapport Kinsey », qui prétendit démontrer scientifiquement et statistiquement Kinsey le corrupteurque toutes les dépravations étaient très répandues, n’était-il pas basé sur des statistiques composées largement  de prostituées, d’acteurs de films pornographiques ou de violeurs d’enfants ? Et lui-même, n’était-il pas un pervers sexuel ? Pourtant son rapport était devenu la bible de la sexologie contemporaine. Ce qui ne pouvait qu’entraîner une aggravation rapide du niveau moral de nos sociétés que Susan Brinkmann a très bien étudiée dans son livre « Kinsey le corrupteur ». L’étonnant avec les Femen, elles échappent à toutes poursuites, signe de la complicité de l’état français. Il faut dire que la ministre Taubira ne s’en cache pas : « il s’agit d’un changement de civilisation ayant pour but de détruire nos racines, notre identité sociétale, culturelle, morale, historique et religieuse. ». Elle ne fait que répéter ce que déjà Charles Hernu en son temps annonçait : « si notre monde devient un enfer, nous pourrons en être fiers car ce sera nous qui l’aurons créé. ».

ZoophilieToutes les perversions vont donc  être admises. Déjà on trouve normal qu’un nouveau-né puisse naître sans un père et une mère. Demain l’enfant devra accepter de se trouver avec un sexe d’adulte dans l’anus. Et personne ne sera là pour le protéger. A-t-on écouté l’avis des orphelins, de ceux qui ont souffert d’un manque d’altérité ? Non ! Ils seront les sacrifiés de cette nouvelle civilisation esclavagiste, prônée par des Taubira vicieuses. Et on voit déjà se pointer des demandes pour l’acceptation de la zoophilie.  Comme en Allemagne, Michael est à la tête du ZETA (Zoophiles Engagement für Toleranz und Aufklärung), le lobby qui regroupe les adeptes des relations sexuelles avec les animaux….Pauvres animaux !

http://www.bvoltaire.fr/fabricelequintrec/allemagne-les-zoophiles-reclament-leurs-droits,11013

Le jour où un pape autorisera ces désordres, on peut être sûr qu’il sera l’anti-pape annoncé dans les prophéties.

 

Mais n’est-ce pas ce que de nombreux Chrétiens craignent ? Que le prochain soit celui qui achèvera la destruction de l’église ?

La fuite du pape

La fuite du pape

A chaque fois que le monde a pris un chemin suicidaire, Dieu n’a pas manqué de prévenir ses enfants. Fatima en fut un exemple. Pour ce siècle, « l’Avertissement » devrait réveiller les consciences et avoir lieu après la fuite du pape de Rome, mettant alors en place l’anti-pape. Cela doit arriver dans un contexte d’effondrement économique, de panique financière, de début de guerres. Comme le pasteur Wilkinson nous l’a décrit ! En est-on encore loin, c’est à chacun d’en juger ! Mais déjà de nombreuses personnes sentent les événements à portée de mains. Ils savent que dans des périodes semblables, l’argent n’a plus aucune valeur. Le troc sera le seul moyen de se procurer de la nourriture. Aussi commencent-ils à faire des réserves. D’autres indices peuvent aider à  deviner ce moment !  Nikolaas van Rensburg, le plus célèbre voyant d’Afrique du Sud parle « d’un terrible conflit en Afrique qui empirera alors que la guerre civile et une misère incroyable apparaitront en Europe après un formidable clash économique. Arrivera alors au printemps, une troisième guerre mondiale avec l’Allemagne, l’Angleterre et l’Amérique se battant côte à côte contre la Russie….

Prince Charles d'Angleterre

Prince Charles d’Angleterre

La mort du premier président noir élu en Afrique du Sud (Nelson Mandela a aujourd’hui 95 ans) sonnera le début des bouleversements. … » D’autre part, en Grande Bretagne, la succession ne se fera pas comme il est d’usage (autrement dit, ce n’est pas Charles qui deviendra roi).  Pour les Juifs, leur Mashiah ne viendra qu’après la mort d’Ariel Sharon (dans un coma artificiel depuis 2006)…

Alors, qui devra fuir ? Benoit XVI ? Mais il faudrait qu’il y ait une révolution à Rome avant le prochain pape ? Son remplaçant, le Cardinal Tarcisio Bertone,  le temps de la transition ? Et s’il y avait le début des guerres au printemps, comme le prophétise Nikolaas van Rensburg (sans toutefois donner une date) ?  Le prochain pape risque d’être  très rapidement sur un siège éjectable !  A moins d’être le Judas annoncé ! Celui qui trahira, comme le Christ fut trahi. L’histoire de l’église n’est-elle pas calquée sur la vie de son fondateur ?  L’avenir nous le dira. Mais tant qu’il y aura un pape légitimement élu par les successeurs de Pierre (les cardinaux), dans sa mission, il ne pourra  proclamer que ce qui est vrai, comme Jésus nous l’a promis.  Et non une définition dogmatique en dehors de la foi ! Que le futur pape soit Peter Turkson ou un autre, il lui faudra donc faire preuve de courage,  fuir le Vatican ne sera pas chose aisée  ! Les nuages ne semblent-ils pas  nombreux et la foudre bien  proche ?

 

Peter Turkson, futur pape ?

Peter Turkson, futur pape ?

 

http://www.telegraph.co.uk/news/religion/the-pope/9866227/Pope-resigns-Peter-Turkson-reveals-vision-for-the-Church-and-alternative-lifestyles.html

http://www.lemondedesreligions.fr/actualite/au-vatican-le-cardinal-peter-turkson-provoque-une-polemique-sur-l-islam-europeen-22-10-2012-2800_118.php

 

croix

Publicités

Guerre de palais au Vatican ou mainmise de l’élite financière sur son indépendance ?

 

Il n’est un secret pour personne que les institutions européennes sont devenues anticatholiques :

Mais la curie romaine est parfois féroce.  Et les causes de cette crise que les médias nous abreuvent ne sont pas directement imputables à ce pape de 85 ans, Benoît XVI. L’enjeu de toutes ces attaques ne serait-il pas de lui faire perdre toute crédibilité aux yeux de l’opinion publique ?  Comme défense, Benoit XVI joue la transparence. « La vérité vous rendra libre » sont ces mots ! Il y a véritablement une guerre de palais, l’Eglise catholique se trouve une nouvelle fois à la croisée des chemins. Dans ce monde feutré ecclésiastique, les conflits n’existent pas officiellement. Les coups et les répliques pleuvent, mais leurs auteurs et destinataires ne sont pas souvent repérables.

La première salve 2012 :

Elle a été tirée avec la publication dans la presse de documents confidentiels. Rien de gravissime, mais un système de surfacturation pour des travaux effectués par des entreprises extérieures au Saint-Siège. Des surcoûts qui bénéficiaient à des entreprises et sans doute à des intermédiaires peu scrupuleux et non identifiés. La crise a explosé quand le dénonciateur de ce système, Mgr Vigano en charge de la gestion de la cité du Vatican, a été muté comme nonce aux Etats-Unis… sans doute parce qu’il dérangeait trop de monde et trop d’intérêts.


Puis le 19 mai, le livre de Nuzzi est paru :

Il est une mise à nu de courriers confidentiels écrits par des membres de la curie, ou par des personnalités extérieures au Saint-Siège, à Benoît XVI. Bien entendu, ces documents ne pouvaient qu’avoir été « volés » sur le bureau du secrétaire particulier du Pape. Ils ne visaient qu’un seul homme, le secrétaire d’Etat, ou numéro deux du Saint-Siège. On mettait en cause  sa capacité à gérer un poste aussi complexe. Mais les auteurs des lettres qui ont vu ainsi violés l’intimité et la confiance de leur propos, dans des textes très personnels et importants écrits au Pape, se sont sentis comme trahis.

 

Il fallait réagir :

Le 23 mai, était arrêté le majordome du pape, pour enquête sur le vol des documents. Et deux enquêtes internes pour mettre à jour le réseau qui avait  nourri le livre de Nuzzi, se mettait en place. L’une, menée par la gendarmerie vaticane. L’autre, par une commission de trois cardinaux, spécialement nommée par Benoît XVI. Le 30 mai, Benoît XVI réaffirmait sa confiance envers son équipe. Le 31 mai, le numéro trois du Saint Siège confirmait le vol caractérisé des lettres. Et le 7 juin, le cardinal Tarcisio Bertone, le secrétaire d’état particulièrement mis en cause dans ces lettres, par son prédécesseur le cardinal Angelo Sodano,  est publiquement soutenu.

 

Puis le 9 juin :

L’ancien président de la banque du Vatican, Ettore Gotti Tedeschi (se prononce Tedeski) qui avait été limogé, est affublé par un psychiatre proche du Vatican de troubles psychiatriques. Puis d’incompétence le 10 juin par son ancien numéro deux de la banque. C’était pourtant Benoit XVI qui l’avait nommé, pour rendre cet établissement « irréprochable ».  Et c’est le blocage en janvier 2010 d’un transfert de fond (de 23 millions d’euros) dont l’origine fut alors jugée suspecte, par les autorités de contrôles italiennes entre l’IOR et une banque italienne, qui avait inauguré la mise à jour par Gotti Tedeschi, de la  nouvelle réglementation intérieure de la banque du Vatican pour empêcher toute possibilité de blanchiment d’argent sale. Mais le cardinal Bertone, tout en étant pour la transparence, jugea que cette modification allait affaiblir la souveraineté du Vatican. En acceptant de se soumettre à des contrôles extérieurs, en particulier par l’organisme européen Moneyval, pour obtenir le label banque propre, cela ne consistait-il pas à affaiblir la souveraineté du Saint siège ?  On le voit aujourd’hui avec le nucléaire. Israël n’accepte pas les inspections contrairement à l’Iran.  Et c’est pourtant l’Iran qui endosse tous les problèmes. Aux dernières nouvelles, Gotti Tedecschi a été embarqué pour être interrogé sans même pouvoir se faire assister d’un avocat, alors qu’aucune information n’est ouverte contre lui, et des documents saisis ont été immédiatement « fuités » vers les médias. Ces procédés « staliniens » témoignent d’une volonté de mainmise de « l’élite financière internationale » sur l’indépendance de l’Eglise à la faveur d’accusations de corruption qui peuvent être rendues vraisemblables par une certaine façon malveillante d’exploiter et de publier des documents. Avec toute l’hypocrisie que cela suppose, car  la très haute finance internationale n’est, elle, soumise à aucune « transparence » et à aucun  contrôle des gouvernements.

 

Du reste les tentations bassement pécuniaires, il en existe aussi au Vatican :

Notamment avec un évêque sicilien de Trapani, peu scrupuleux et aujourd’hui déposé. Tout comme l’un de ses prêtres, suspendu également, qui aurait imité la signature de son évêque pour cacher de l’argent mafieux, sur un compte de la banque du Vatican sans que son supérieur ne le sache. Mais ce qui est tout de même curieux dans ces affaires, Tedeschi fut limogé sans que le Pape n’ait été consulté. L’auteur du livre, n’en était pas à son coup d’essai. Il avait déjà publié un livre sur les finances du Vatican en utilisant les mêmes méthodes : un monseigneur lui avait communiqué comme par miracle, des caisses et des caisses de documents secrets. Pourquoi donc un seul journaliste concentre sur lui seul, et à deux reprises en quelques années, une telle charge de documentations secrètes ? En politique, le hasard n’existe pas ! Et le responsable de la gendarmerie Vaticane qui conduit l’enquête n’est-il pas un ancien des services secrets italiens ?  Ceci dit, ceux qui se réjouissaient déjà à l’idée que des comptes secrets seraient trouvés au Vatican, en sont pour leurs frais.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/06/10/97001-20120610FILWWW00155-vatican-dementi-sur-les-comptes-secrets.php

 

Ils feraient mieux d’ essayer de corriger les nombreuses fautes de traduction des missels en français :

Certains ne vont-ils pas jusqu’à soupçonner que le changement du sens des mots serait voulu ?

http://www.scholasaintmaur.net/apprendre-a-prier/nachetez-pas-le-missel-des-fideles-en-francais-les-traductions-liturgiques-revues-cest-imminent/

http://www.scholasaintmaur.net/apprendre-a-prier/la-france-championne-deurope-en-traduction-liturgique/

 

Et ce n’est pas la sulfureuse chanteuse Lady Gaga qui dirait le contraire :

Même si quelquefois, le destin lui fait des signes. Elle chantait son tube « Judas » au sein de l’arène Vector à Auckland lorsqu’elle reçut sur la tête une barre en métal :

http://www.wat.tv/video/lady-gaga-se-prend-barre-fer-53wd5_2exyv_.html

Alors que Madonna en Israël, mixait dans son concert, le diable, la croix gammée et Marine Le Pen. Les concerts  rock ou de musique de masse ne seraient-ils pas devenus des manifestations plus ou moins discrètes de catéchisme satanique, de dressage moral et de destruction civique obligatoire ? Cette société asphyxiante en est arrivée à élever le satanisme à la hauteur d’un art d’industrie : qu’il s’agisse de jeux vidéo pour enfants, de littérature occultistes,  de films ou de festivals tels que le hellfest. Il est loin le temps où Satan venait mettre la pagaille pendant un cours d’éthique ; aujourd’hui il vient nous faire la morale ! C’est le monde à l’enfer.

http://www.dailymotion.com/video/xrakb6_madonna-mdna-tour-nobody-knows-me-interlude-tel-aviv-53112-hd_music


Pendant ce temps, d’autres jeunes, sont peu encore endoctrinés par ces diableries « Nouvel Ordre Mondial » aussi bien chez les chrétiens que les musulmans :


 

Certains (autour de 10 000) participaient au traditionnel pèlerinage de Chartres de mai, organisé par l’aumônerie de l’enseignement supérieur.   C’était une autre ambiance. D’autres à celui de La Mecque.

http://fr.gloria.tv/?media=296741

http://fr.gloria.tv/?media=297547

Et les mêmes se prépareront aux JMJ de 2013 sans perdre toutefois leur humour :

http://www.youtube.com/watch?v=rLIAZMPB78c&feature=player_embedded

http://www.gloria.tv/?media=298894

 

Alors que leurs ainés, seront de plus en plus mis à l’index :

Car faisant obstacle à la religion des francs-maçons. Celle qui n’accepte aucune loi de Dieu. Quelle soit chrétienne, musulmane ou de n’importe quelle autre religion déiste. L’abbé Pagès qui ne pratique pas la langue de bois et encore moins le « religieusement correct » ne vient-il pas d’en être victime ?  Youtube et Gloria.tv l’ont tout simplement censuré. Tous ces commentaires et vidéos supprimés. Des mois de travail partis en fumée !

 

Peut être n’est-il pas superflu, que les catholiques se préparent dans le futur, à une persécution de grande ampleur comme nous le prédit Pedro Régis ou Marie-July Jahenny :  « Un massacre pire que lors de la Révolution Française »

D’où l’intérêt de la conférence du 15 juin à Lyon.

Là est profané tout ce qui chez nous est sacré,
légitimé tout ce que nous tenons pour abominable.

Tacite