Pape et Gd Mufti prient contre les prémices d’une 3ème guerre mondiale !

Les ennemis de la Syrie.

Le 7 septembre 2013, des chefs religieux sunnites, shiites, alaouites, ismaélites, druzes, juifs, chrétiens se sont mis à jeûner et prier ensemble dans la grande mosquée des Omeyyades de Damas. Cette initiative était voulue par le grand mufti de Syrie, Ahmad Badreddine Hassoun en parallèle avec l’appel du pape François du 1er septembre pour la paix au Moyen Orient.

http://www.courrierinternational.com/depeche/newsmlmmd.urn.newsml.afp.com.20130907.823fe58d.868d.4b50.ad31.a5b50ea8da06.xml

Grand Mufti de Syrie« Nous sommes très triste lorsque l’islam est utilisée comme une idéologie extrémiste. Pour la majorité des musulmans syriens, les chrétiens ont toujours été considérés comme des frères. La Syrie est comme la Terre Sainte, berceau du christianisme. Nous musulman syrien sommes fiers de protéger les chrétiens. Avec eux nous prions Jésus pour la paix (le musulman ne peut prononcer le nom sacré de Jésus s’il ne le fait suivre de la formule Hazrat Issa (Béni soit Jésus), ou Issa alayhi As-Salam (que la paix soit sur lui)). Le pape est un véritable responsable spirituel, libre d’intérêts politiques, individuels ou collectifs. »

Le même soir à Rome, place St Pierre, une veillée de prière multiconfessionnelle (avec des athées, des bouddhistes) rassemblait 70 000 personnes.

http://www.rtl.fr/actualites/info/international/article/syrie-le-pape-fustige-la-guerre-lors-d-une-veillee-de-priere-pour-la-paix-7764371569

Cet élan de foi, suivi à travers le monde par de nombreux croyants, clôturait plusieurs initiatives locales contre la guerre. Comme celle de Paris le 31 aout :

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=0fvQt7-22G0#t=350

Veillée avec musulmans et chrétiens au Vatican le 7 septembre 2013

.

Car l’Otan, à force de jouer au poker menteur, ne risque-t-elle pas d’être à l’origine d’une troisième guerre mondiale ?

Il suffit quelquefois de peu. L’incroyable histoire de ce lieutenant-colonel russe Stanislav Yevgrafovich Petrov le prouve ! Son travail, dans un poste de lancement de missiles nucléaires, était à se préparer à une attaque américaine, et répliquer si besoin. La tension était à l’époque à son maximum (les Russes avaient abattu un avion civil coréen de New York quinze jours Stanislav Yevgrafovich Petrovauparavant). Au soir du 26 septembre 1983, voilà que l’ordinateur signale un missile nucléaire en provenance des États-Unis. Petrov préfère attendre : « car si les Américains attaquaient, ils ne lanceraient pas un seul missile. » pensa-t-il. Mais voilà qu’un autre est signalé, puis deux, trois, quatre et finalement cinq. Alors que son écran géant lui ordonne de frapper, Petrov continue de trouver cela louche. Alors il ne déclenche pas l’attaque. Il avait eu amplement raison. Une position rare et étrange du soleil avait trompé l’ordinateur, qui avait pris des rayons de lumière pour des missiles. Aucune bombe n’allait tomber sur Moscou, aucune sur les États-Unis en retour. Petrov fut congratulé une demi-heure, pour ensuite être condamné pour ne pas avoir suivi le protocole. Il fut bon pour la retraite prématurée et  200$ de pension par mois ! Cet homme avait pourtant sauvé le monde. Il méritait bien plus qu’Obama de recevoir le prix Nobel de la paix.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Stanislav_Petrov

https://www.youtube.com/watch?t=3&v=AiMaPFc3Ykk

Mais son exemple a sans doute  inspiré Poutine, qui avec  la Syrie,  fait figure de président avisé.

http://www.youtube.com/watch?v=dATxJ-RBJ9I&feature=player_embedded

A en gêner Obama, autrement pourquoi aurait-il  bloqué  son entretien en Amérique ?

http://french.ruvr.ru/news/2013_08_30/Les-Etats-Unis-ont-bloque-la-chaine-Russia-Today-4385/

Paul Craig RobertsIl faut dire que Paul Craig Roberts, ancien Secrétaire Adjoint au Trésor américain dans l’administration de Ronald Reagan, n’hésite pas à qualifier les dirigeants américain, britannique et français de « criminels de guerre » en enfonçant le clou : « À Nuremberg, les nazis ont été condamnés à mort précisément pour les actions identiques à celles commises par Obama, Cameron et Hollande. »

http://www.paulcraigroberts.org/2013/08/01/double-feature-bradley-manning-verdict-convicts-washington-and-hiding-economic-depression-with-spin-paul-craig-roberts/

.

Bien entendu,  ce qui arrive en Syrie n’est une surprise pour personne :

Le général Wesley Clark savait déjà en 2001, qu’une série de pays allaient être dévastés car ne se pliant pas au monde unipolaire que tient à imposer le camp sioniste : l’Irak, la Syrie, le Liban, la Libye, la Somalie, le Soudan et l’Iran. A la tête de cette campagne mortifère, des gens tels que Wolfowitz, Cheney, Rumsfeld…

http://www.dailymotion.com/video/xlp2d6_le-plan-us-post-11-9-envahir-7-pays-dont-l-irak-la-lybie-la-syrie-et-l-iran-selon-le-general-us-wesl_news

Et comme Roland Dumas le souligna plus tard, Israël n’était pas absent de ces décisions :

philipmarshall

http://www.youtube.com/watch?v=5vz5EKlI3fQ

Comme elle ne l’était pas non plus des attentats du 11 septembre 2001. L’auteur du livre  « the Big Bamboozle »  (la grande tromperie)  démontre intelligemment leur implication ainsi que  celle des autorités saoudiennes dans l’entraînement des quatre pilotes.  (Le 2 février, il sera retrouvé chez lui avec ses deux enfants criblés de balles…)

http://www.solidariteetprogres.org/actualites-001/article/philip-marshall-un-auteur-qui-en-savait-trop-sur.html

Malheureusement, les leçons du passé sont souvent oubliées. En Allemagne, le Dr Rath, eut beau prévenir ses compatriotes qu’ils allaient tomber dans le même piège que les deux précédentes guerres mondiales, il ne fut pas écouté :

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=zkooBI-HPCU

.

On doit tout de même admettre qu’un plan de longue haleine avait été mis en place pour manipuler l’opinion publique :

Selon le  rabbin Ron Chaya, il y a deux siècles et demi, on savait déjà comment les sionistes allaient s’emparer du pouvoir mondial, pour qu’enfin leur Mashiah arrive. Un messie juif qui est pour les musulmans et les chrétiens le Dajjal ou l’antechrist.

http://www.youtube.com/watch?v=Y7DHbydFfWk

World wide jewish prayer for MashiahLe dimanche 23 septembre 2012 à 19h précises (heure de Paris), les Juifs du monde entier mirent de l’argent  pour la Tsedaka (aumône pour les frères de religion dans le besoin) en récitant simultanément la prière suivante : « Maître de l’univers, nous enfants d’Israël, nous te demandons le Mashiah  afin de nous délivrer maintenant et avec miséricorde de cet exil et de nos souffrances, de révéler ton nom dans le monde et d’y amener la paix. Amen ! ». Adam Gadahn fut l’un de ceux qui s’ employèrent à opposer le monde occidental contre le monde oriental, en devenant l’Américain d’Al Qaida  (mouvement créé par les services secrets US selon Hillary Clinton)

http://www.dailymotion.com/video/xs9j3b_l-aveu-de-hillary-clinton-nous-avons-cree-nos-ennemis-al-qaida_webcam

Ayman al-Zawahiri, l’actuel chef d’Al-Qaïda et adjoint d’Oussama ben Laden à l’époque, avait rencontré à plusieurs reprises des militaires et des responsables du renseignement américains à l’ambassade des États-Unis de Bakou, capitale de l’Azerbaïdjan, entre 1997 et 2001, dans le cadre d’une opération connue sous le nom de « Gladio B ».

http://www.huffingtonpost.co.uk/dr-nafeez-mosaddeq-ahmed/whistleblower-alqaeda-chi_b_3305954.html

Quand les médias découvrirent que Gadahn s’appelait en fait Adam Perlman et qu’il était juif, les sionistes durent en trouver un autre.  Il fut remplacé par Yusuf Al-Khattab. Il joua au dur pendant un moment, proclamant que l’Amérique leur appartenait, jusqu’au jour où son vrai nom fut connu : Joseph Cohen.

http://www.dailymotion.com/video/xj9deo_al-qaida-et-le-mossad_news#from=embediframe

NajdMais les sionistes savent aussi utiliser les musulmans contre d’autres musulmans, en allant jusqu’à leur faire croire qu’ils mènent un Jihad. Mais un Jihad moyennant une forte somme d’argent pour le prix de leur trahison. C’est ainsi que furent fomentées les attaques contre la Serbie, l’Irak, la Libye  ou organisés les printemps arabes. L’Arabie saoudite n’est pas innocente dans cette affaire. D’ailleurs n’a-t-elle pas le Hijaz à l’ouest et le Najd à l’est ? Et Mahomet ne prédisait-il pas que les cornes du diable apparaitraient au Najd  ? Là où justement se trouvent les dirigeants wahhabites ! Les musulmans combattant à leur côté ne peuvent être que des mécréants !  De même que ceux qui suivent le Qatar, pays hébergeant  Al Jazeera, la sœur de CNN, créé par les juifs David et Jean Frydman.

 http://www.planete-islam.com/showthread.php?56567-Al-Jazeera-a-%E9t%E9-con%E7u-%E0-l-origine-par-les-fr%E8res-David-et-Jean-Frydman

.

Le paradoxe sémite :

Selon la Bible, Abraham croyant ne pouvoir avoir d’héritier, fit un garçon avec sa servante Agar  que l’on appela Ismaël et qui donna le peuple arabe.  Puis quand Dieu le décida, naquit de sa femme Sarah, Isaac , qui donna le peuple juif.  Ces deux peuples parlaient une langue sémite, d’où leur appellation de sémites !  Ils ne peuvent être confondus avec le peuple khazar (errant)  qui au VIIème siècle se convertit au judaïsme, malgré son origine turque. Il n’a rien à voir, du point de vue ethnologique, avec les Juifs d’origine. D’où la question que certains se posent : pourquoi, avec l’aide de leurs alliés occidentaux, voulurent-ils, Abrahamaprès la 2nde guerre mondiale, s’installer en Israël ? Dans le Coran, Allah prévient  les musulmans de ne pas  prendre pour allié les juifs et les chrétiens (sourate al Kahf). Mais pour que ce verset ait un sens encore faut-il qu’il soit accompagné d’un autre. Seul, un verset ne veut jamais rien dire. Selon le Sheikh Imran Hosein, il faut y ajouter cette précision « seulement quand ils sont alliés les uns aux autres. » Ainsi l’alliance de l’Otan avec Israël, l’Arabie saoudite et le  Qatar ne peut apporter que l’injustice (al Maeda 51) en devenant le bras droit du Dajjal.

http://www.youtube.com/watch?v=eHWzo_4rj9w

  Ainsi ceux qui s’opposent au Dajjal sont donc ceux qui veulent  la paix en Syrie et qui défilent contre le mariage gay. Malheureusement, cela n’ empêchera pas d’avoir des deux côtés, les trois principales religions représentées !  L’esprit trompeur du Dajjal  est tellement puissant ! Même si à la fin,  on sait qu’il sera pétrifié à Damas, en voyant descendre le nabi Issa (Jésus), et quand le Mahdi prononcera « voici le fils de Maryam » (la Vierge Marie).

http://www.youtube.com/watch?v=WgGMeYBfqMY

Musulmans contre le mariage gay en France

.

Le noyautage des sources d’information :

En France, les médias ne prennent leurs nouvelles qu’auprès de fausses officines comme l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme (OSDH), qui est une émanation de l’Association  des Frères musulmans et dirigé de Londres, par son fondateur Ryadh el Maleh, grâce à des fonds saoudiens.

http://www.planetenonviolence.org/L-Observatoire-Syrien-Des-Droits-De-L-Homme-A-Londres-Mysterieuse-Source-Des-Medias-Pour-Leur-Propagande-De-Guerre_a2440.html

Conseil-National-SyrienMais il y a aussi le Conseil National Syrien, créé en 2011 à Istanbul, sur le modèle du CNT libyen et par le parti islamiste AKP.  Les informations qui en sortent sont quelquefois cocasses.  Comme avec Khaled Abou  Saleh que l’on voyait apparaître de nombreuses fois sur les chaînes d’Al Jazeera. Quelquefois il était en secouriste, une autre fois en activiste, en tué ou blessé, puis participant à la conférence du 6 juillet des « amis du peuple syrien » avec François Hollande (vidéo depuis censuré).  On eut le droit ensuite à la fausse démission de Quadri Jamil, de Bachar al Assad, l’attentat de Qazzaz mis sur son dos, la fausse rumeur Farouk al Chareh et malheureusement aussi le massacre de Houla.

http://blogs.mediapart.fr/blog/valentin-perez/180612/le-frankfurter-allgemeine-zeitung-confirme-les-rebelles-sont-respons

Le 27 mai 2012, la BBC publiait sur son site une photo montrant des cadavres alignés, censés être tués par les pro-Assad à Houla. En réalité, le cliché avait été pris en mars 2003 en Irak !

http://www.eteignezvotreordinateur.com/syrie-quelques-fakes-en-vrac/

En Turquie, des députés s’étaient rendu compte que les camps de réfugiés syriens étaient presque vides alors qu’ils continuaient à recevoir des subsides des Nations Unies et du gouvernement. A la place, s’y entrainaient un millier d’hommes contre la Syrie.  De son côté, l’hebdomadaire palestinien Al Manar dévoilait comment l’Arabie saoudite, le Qatar et la Turquie collaboraient avec Israël pour former ces assaillants en territoire turc.

http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/182421-les-officiers-isra%C3%A9liens-forment-les-rebelles-arm%C3%A9s-syriens

Bülent EsinogluComme le précise le vice-président du parti travailliste turc Bülent Esinoglu « la guerre déclarée par la Turquie contre la Syrie est bien dirigée par Washington et Tel-Aviv. »

http://www.bbc.co.uk/news/world-middle-east-18224559

Et comme pour la Libye, les films à la sauce Qatar reprirent de plus belle.

http://www.dailymotion.com/video/xkpj15_la-chute-de-tripoli-m-abdeljalil-avoue-le-mensonge-tourne-au-qatar-et-retrasmis-a-travers-le-monde_news

Ce qui fut confirmé par l’agence syrienne SANA : les faux reportages étaient bien réalisés par une entreprise qatarie de la région de Doha, spécialisée dans la production de décors cinématographiques. On pouvait y voir reconstitué des maisons et des rues de Damas, de Lattaquié ou d’Alep. Et l’affirmation comme quoi le président Assad ne se maintenait au pouvoir que par la peur infligée à son peuple, fut vite démentie par un rapport interne de l’OTAN (juin 2013) qui révéla que si 70% des habitants lui restaient fidèles, 10% avaient décidé de se mettre du côté des rebelles. Le problème en occident, des intérêts privés ont pris le pouvoir. Ce que John Perkins explique admirablement bien :

Richard Labévière

http://www.dailymotion.com/video/xx3hff_abby-martin-recoit-john-perkins-s-t_news

Et la liberté de la presse n’existe plus. Autrement pourquoi dans l’hexagone,avoir licencié le rédacteur de Radio-France international, Richard Labévière en 2008 ? L’audiovisuel extérieur de la France  (RFI, Tele5 monde, France2…) ont été mis au pas par la sioniste Christine Okrent. Depuis son passage, c’est une pensée unique néoconservatrice et pro-israélienne qui domine.  Et on s’amuse à voir dorénavant, les journalistes être obligé de nommer  Jérusalem comme capitale d’Israël, au lieu de Tel-Aviv, ou de ne parler que d’implantations au lieu de colonies… Le chroniqueur ne suivant pas ces règles est vite renvoyé :

https://www.youtube.com/watch?v=H7R1Gdf2emA

Quelquefois il est vrai, la censure a du mal à être maitrisé, comme ici sur France Inter :

https://www.youtube.com/watch?v=sKwOMDP27LE

Mais dans l’ensemble, ils arrivent parfaitement à manipuler les auditeurs :

https://www.youtube.com/watch?v=fJ7phvSsOA8#t=19

Tant il est rare de tomber sur des francs-tireurs tels que ce journaliste anglais qui balance sur le conflit « Syrie-Iran »

https://www.youtube.com/watch?v=blBvelS6-7Y

On comprend pourquoi la communauté du renseignement français, bien au courant de la situation réelle, ait envie de se rebeller.

http://afrique-asie.fr/menu/moyen-orient/4596-quand-la-communaute-du-renseignement-se-rebelle-contre-la-strategie-suicidaire-de-la-france-en-syrie.html

Yves BonnetL’ancien patron de la DST, Yves Bonnet, en est même à se demander « pourquoi  le Qatar et l’Arabie saoudite, en finançant les salafistes et wahhabites, se mettent aussi à aider nos banlieues ? »

https://www.youtube.com/watch?v=_38a3yGrP0w

Et pourquoi l’Otan fournit-il des armes à ces fous sachant très bien qu’ensuite ils s’en serviront pour se retourner contre l’occident :

http://www.youtube.com/watch?v=PLlXFIqazZI&feature=player_embedded

.

Ce qui est en jeu :

Le mandat de Kofi Annan (1997-2006) reflétait déjà la mise en place d’un monde unipolaire voué à l’hégémonie sioniste au détriment des états-nations et de leurs habitants. Une stratégie qui ne fait qu’emboiter le pas au dispositif mis en place par Washington dans les années 80, avec la National Endowment for Democracy (agence qui poursuit l’action de la CIA en truquant les processus démocratiques).  Outre de faire retourner à l’âge de pierre tous les pays entourant Israël, par son rôle stratégique dans les logiques pétrolières et gazières, du fait de sa position centrale entre les gisements des productions de l’est, le président syrien devait être renversé. Car peu avant que n’éclate la guerre, Assad avait privilégié les Russes pour les laisser ouvrir des oléoducs et gazoducs d’exportation vers la méditerranée orientale.  Ce choix avait fort déplu au camp occidental qui tenait à diminuer la dépendance européenne au gaz russe.

.Carte des passages des pipelines

Mais la question qui tarauda un moment l’esprit  européen lucide fut pourquoi avait-on donné des territoires aux prédicateurs « musulmans » en Bosnie et au Kosovo ? Cette collusion entre islamistes et sionistes ne servirait-elle pas de bombe à retardement, au cas où le vieux continent s’obstinerait  à vouloir garder une certaine indépendance vis-à-vis du plan sioniste de Nouvel Ordre Mondial ? Pourtant, en la faisant accepter, elle  renforce  l’idée que l’Europe est devenue décadente et lâche ! Et quand ses pouvoirs publics laissent une grande liberté aux wahhabites, Frères musulmans et salafistes, elle ne peut qu’être méprisée.  Car dans leurs discours, ces mouvements religieux  désignent comme proie trois pays : la France (dite nation des croisés), l’Espagne (pour la reprendre) et l’Italie (car siège de la chrétienté).  Youssef al Qaradawi est l’un de ceux qui ne cachent pas que l’islam tient à installer de force la charia en  Europe.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=uvllsOJ1GvQ#!

Et la voyant au bord de l’asphyxie économique, vautrée dans son matérialisme et sa décadence morale (mariage gay) ils sont persuadés qu’elle  tombera comme un fruit mûr.

http://www.telegraph.co.uk/comment/letters/10065280/Muslim-leaders-stand-against-gay-marriage.html

Les peuples dits chrétiens sont véritablement devenus aveugles. Ils n’ont toujours pas compris que les sionistes cherchaient à les perdre en utilisant ces islamistes radicaux. Pourtant ce n’est pas la première fois qu’une alliance aussi incongrue a lieu.  Il faut se souvenir du rapport adressé par Philippe le Long, comte d’Anjou, au pape Jean XXII, et publié en 1321 dans la lettre pontificale de Leprosis (Louis Rupert, l’Eglise et la Synagogue, Librairie Lethielleux, 1859, pages 172-176) : « …les gens de notre comté ont fait irruption chez les Juifs au sujet des boissons qu’ils avaient composées à l’usage des Chrétiens. Dans un petit coffre de la maison du Juif Bananias, on trouva une peau de mouton couverte d’écritures des deux côtés. Le sceau, qui était d’or, représentait la figure du crucifix, devant lequel un Juif se montrait dans une posture si ignominieuse et si déshonnête, que j’ai honte de la décrire…La lettre était adressée au prince des Sarrasins, maître de l’Orient et de la Palestine, siège de la nation juive, et dont le pouvoir s’étendait jusqu’à Grenade, en Espagne. On y demandait qu’un traité d’amitié fût conclu entre les Juifs et les Sarrasins, et montrant l’espoir de voir les deux peuples réunis un jour dans la même religion, on priait le prince de bien vouloir restituer aux Juifs la terre de leurs ancêtres. La nation chrétienne obéit au fils d’une femme vile et pauvre de notre peuple, qui a injustement usurpé notre héritage et celui de nos pères. Lorsque nous aurons pour toujours réduit cette nation sous le joug de notre domination, vous nous remettrez en possession de notre grande cité de Jérusalem, de Jéricho et d’Ai, où repose l’arche sacrée. Et nous pourrons élever votre trône sur le royaume et la grande cité de Paris, si vous nous aidez à parvenir à ce but. En attendant, et comme vous pourrez vous en assurer par votre noble vice-roi de Grenade, nous avons travaillé à cette œuvre en jetant adroitement dans leurs boissons des substances empoisonnées, en jetant des reptiles venimeux dans les eaux, dans les citernes, dans les fontaines et dans les cours d’eau, afin que les Chrétiens, les uns après les autres et chacun suivant sa constitution, périssent prématurément sous les effets des vapeurs corrompues exhalées par ces poisons…Vous pourrez bientôt, avec l’aide de Dieu, passer la mer, vous rendre à Grenade, et étendre sur le reste des Chrétiens votre magnifique épée avec une main puissante et un bras invincible. Et ensuite vous serez assis sur le trône à Paris, et dans le même temps, redevenus libres, nous posséderons la terre de nos pères que Dieu nous a promise et nous vivrons dans la concorde sous une seule loi et un seul Dieu… »

Les Sarrassins en Provence

Les Sarrassins en Provence

.

Aujourd’hui, l’échange d’un grand Israël contre leur venue en Europe n’est pas à exclure.  D’un côté tout est fait pour les aider  à Grand Israëlimmigrer en masse en Europe. De l’autre, une politique mortifère cherche à  supprimer petit à petit les chrétiens. Cet encouragement à l’avortement,  à la pilule,  à l’euthanasie, aux perversités sexuelles chez les jeunes ne peut pas être dû qu’au hasard ! Et Vincent Peillon, le ministre français de l’éducation, ne s’en cache même pas, il veut « terrasser définitivement l’Eglise ».

.

Mais qui sont-ils vraiment ces rebelles ?

Les Frères musulmans représentent une organisation secrète créée en Egypte en 1920 à l’instigation de Hassan Al Bâna, qui était un instituteur et employé de l’ambassade de Grande Bretagne au Caire. Leur centre d’activité était dirigé par la société du Hassan al BannaCanal de Suez, entreprise régie par le financier Rothschild.  Il ne faut donc pas s’étonner si de nombreux religieux dans ces contrées mais aussi en Iran, font partie de ce « triangle de l’impérialisme ». Triangle, parce que groupement des sionistes, des francs-maçons et des Frères musulmans. Ainsi en Iran, autre pays à déstabiliser, les différentes organisations fanatiques que sont les fédayins de l’Islam, les ismaéliens, les hodjatya, les moudjahidines du Peuple, ainsi qu’ en dehors de l’Iran le Hamas, les fou de Dieu au Liban, les moudjahidines de l’Islam, Al-Qaida (la base) et toutes les autres organisations, sont en fait les diverses branches d’un tronc commun que sont les Frères musulmans. Des Frères liés historiquement avec la CIA et le MI6 :

http://www.youtube.com/watch?v=K3cLlfmZBWY

Décédé en 1995 à Genève, Saïd Ramadan (gendre du fondateur des Frères musulmans) est notamment le père de l’islamologue Tariq Ramadan, et de Hani Ramadan, qui lui a succédé à la tête du Centre islamique de Genève. Sur ce sujet l’équipe Soral a fait un travail remarquable :

Hani Ramadan

Hani Ramadan

http://www.youtube.com/watch?v=j86M5XouAhs&feature=player_embedded#!

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=DTua5gYdxDk#!

http://www.youtube.com/watch?v=RzNr5J3BMEw&feature=player_embedded#!

http://www.youtube.com/watch?v=YWzC_JQaa4w&feature=player_embedded

http://www.youtube.com/watch?v=48hU4CCHEDc&feature=player_embedded

http://www.youtube.com/watch?v=X-VArkvFoSo&feature=player_embedded#!

L’opposition qui se bat en Syrie est en fait composé de milliers d’étrangers : d’arabes afghans ou turcs recrutés par la CIA mais aussi de 14 pays européens.

Mercenaires d'Academi en Syrie

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/04/03/97001-20130403FILWWW00572-syrie-600-europeens-avec-les-rebelles.php

On soupçonne même la présence discrète de l’armée privée Academi  (ex-Blackwater puis Xe).  Le photographe John Cantile et son collègue néerlandais Jeroen Oerlemans, enlevés en Syrie, avaient été surpris de constater que leurs ravisseurs avaient un fort accent du sud londonien.

http://www.presstv.ir/detail/2012/08/06/254692/none-of-insurgents-were-syrian/

Des combattants destinés ensuite à venir installer la charia  en Europe, tel que les sionistes l’ont planifié. Il n’est donc pas surprenant de voir François Hollande soutenir  un chef terroriste qui appelle ouvertement à la nouvelle bataille de Poitiers, comme nous le révéle Bassam Tahhan :

http://www.dailymotion.com/video/xwb8dm_irib-2012-12-29-bassam-tahhan-sur-les-terroristes-islamistes-en-syrie_news?start=765

Et si cette armée libre est particulièrement cruelle c’est qu’elle est en partie composée de prisonniers et cinglés de tous les pays du Proche et Moyen Orient, prêts à se vendre et à trucider pour des monceaux de dollars.

http://www.voltairenet.org/article176862.html

Combattants du Front Al-Nosra

Combattants du Front Al-Nosra

Le patriarche de l’église grecque-catholique melkite syrienne ne mâche pas ses mots : « ils se comportent comme de véritables bandits. » Le mot d’ordre, faire le maximum de dégâts dans les infrastructures et le patrimoine du pays.  Ce que confirme Webster Tarpley, journaliste indépendant : « les civils syriens doivent faire face aux escadrons de la mort et à leurs actes de terrorismes aveugles…Une alliance de la CIA, du MI6 et du Mossad. Et cela financé par l’Arabie saoudite, les Emirats Arabes et le Qatar. » Avec ces combattants du Front Al-Nosra, on a ici la suite du combat amorcé par Bush qui se préparait à la dernière croisade de l’Amérique : « la bataille finale de Gog et Magog. »  Mais pour y arriver, resterait un dernier pays à dévaster, l’Iran. D’où une stratégie des médias alignés  qui reste la même pour manipuler l’opinion publique :

http://www.youtube.com/watch?v=peZcNzfL1sQ

Et qui est d’un degré d’hypocrisie rarement atteint pour les chancelleries occidentales. Ce que constate Robert Fisk, journaliste du « the Independant »:

http://www.reopen911.info/News/2012/08/10/robert-fisk-syrie-la-guerre-des-mensonges-et-de-lhypocrisie/

Jeffrey « Shuki » GouldPourtant, il serait peut-être temps de rappeler qui encouragea le nucléaire iranien ? Jeffrey « Shuki » Gould, ancien espion israélien, dévoila dans ses mémoires  la participation du Mossad en 1974, à la fondation du futur site nucléaire de Bouchehr

http://www.france24.com/fr/20130801-jeffrey-gould-bouchehr-espion-mossad-israel-aide-programme-nucleaire-iran-memoire

Alors, l’Iran veut-elle rayer Israël de la carte, comme un problème de traduction le fit croire au monde ?

http://www.youtube.com/watch?v=3TKfCbYL7_M&feature=player_embedded

Où est-ce seulement son gouvernement, comme Laurent Fabius le désire envers celui d’Assad : « le régime syrien doit être abattu et rapidement.. Bachar al Assad ne mérite pas d’être sur la terre. » ?

http://www.francetvinfo.fr/monde/revolte-en-syrie/video-pour-fabius-assad-ne-meriterait-pas-d-etre-sur-la-terre_130625.html

.

Le massacre de la Ghouta, un false flag sordide :

Le charnier de TimisoaraLa dite « communauté internationale »,  terme indûment utilisé par les journalistes, car composée en fait que des pays de l’Otan et des quelques petits royaumes orientaux, face à la Russie, la Chine, l’Inde, l’Amérique du sud etc, devrait se souvenir de ce qui s’est passé à Timisoara en décembre 1989. Une fausse information de massacre (4600 personnes) avait aidé à faire tomber Nicolae Ceausescu. On avait déterré quelques morts et  entouré de fils de barbelés pour tourner des images horribles visant à faire pleurer les moutons occidentaux devant leur TV.  Ce n’est  que bien après que les médias se sont excusés discrètement de leur  erreur.

.Moutons allant à l'abattoir.

Puis le 6 mai 2013, Carla Del Ponte, dépendante du Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU, dénonçait à la RSI suisse italienne, l’utilisation de l’arme chimique par les opposants syriens.  Cette affirmation, de l’ex-procureure générale du tribunal pénal international pour les crimes commis en ex-Yougoslavie (TPIY),  ne fut pas du goût des puissances occidentales. Les gaz pour elles ne pouvaient être interdits que si c’était Assad qui Carla del Ponteles utilisait. Pas l’inverse.  A Ghouta (bande d’agriculture vivrière entourant la capitale), le 21 aout 2013, l’armée d’Assad bombarda les rebelles étrangers, leur provoquant des pertes considérables. Seule une opération false flag pouvait les sauver en obligeant leurs alliés occidentaux d’intervenir. Malheureusement pour eux, ils furent particulièrement maladroits à la mettre en place. Même les vidéos envoyées dataient de la veille du massacre. Thierry Meyssan eut vite fait d’en dénicher toutes les incohérences :

http://www.youtube.com/watch?v=MeCJuGYILMg&list=UU3TR6S1FgdXmtbBPMvAabYg&feature=player_embedded

Ron Paul aux USA s’attendait bien à une opération false flag :

https://www.youtube.com/watch?v=a_QMhF8I9HE&feature=player_embedded

et cela malgré les mensonges de John Kerry qui n’échappèrent pas à Vladimir Poutine :

Pierre Piccinin da Prata en Syrie

https://www.youtube.com/watch?v=SddKL6-OFaM&feature=player_embedded

Jusqu’au jour ou l’enseignant belge Pierre Piccinin da Prata, kidnappé en Syrie en avril et libéré le 8 septembre, en même temps que son confrère italien, témoigna de ce qu’il apprit : « le gaz n’avait pas été utilisé par le régime de Bachar Al Assad ».

http://www.rtl.be/info/belgique/faitsdivers/1031019/le-belge-libere-en-syrie-ce-n-est-pas-le-gouvernement-al-assad-qui-a-utilise-le-gaz-?utm_source=info&utm_medium=HP_Headline&utm_campaign=HP_Headline_0

Des documents que publiait le site Britam defence, auraient dû déjà alerter les politiciens : ne parlaient-ils pas de propositions qataries d’envoyer une arme chimique libyenne vers  Homs ?

http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/239468-le-qatar-propose-le-transport-des-armes-chimiques-trafiqu%C3%A9es-de-la-libye-vers-homs

.

La France à travers ces événements, démontre qu’elle n’est devenue qu’un caniche sioniste.

Et les mensonges de son premier ministre Jean Marc Ayrault le 2 septembre,

http://www.dailymotion.com/video/x143na5_syrie-declaration-du-premier-ministre-a-la-suite-de-la-reunion-des-responsables-parlementaires_news#from=embediframe

banderole l’attitude invraisemblable de son président ne sont pas pardonnables.  Qu’il soit classé parmi les 10 plus mauvais politiciens du monde n’est en soit pas une surprise :

http://www.toptensworld.com/2013/07/19/top-10-worst-politicians-in-the-world-of-2013/

Une partie des Français semblent en être conscients. Les applaudissements et sourires  sur les plages cet été, lors du passage du petit avion à banderole de David van Hemelryck portant à sa démission, en témoignent.

http://hollande-demission.fr/

Mais cette christianophobie  ambiante actuelle n’est pas nouvelle. Déjà le Père Kolbe avait prévenu nos parents « ce sont les loges maçonniques, habilement manœuvrées par un groupe puissant sioniste qui ont cette obsession criminelle en tête… C’est Père Kolbe, mort en camp de concentrationune œuvre à caractère démoniaque, annonçant l’avènement de l’Antéchrist.  Elle est anti religieuse car elle nie le surnaturel. Elle propose un idéal de vie opposé aux livres saints  (Bible, Coran, Torah). Elle a en sa puissance les principaux organes de l’état, parce que  ses membres sont recrutés parmi les hommes politiques, les hauts-gradés de l’armée, les hauts fonctionnaires de l’administration et les magnats de la finance. Par la ruse et de puissants moyens économiques, elle s’est approprié la presse en prenant la direction des principaux quotidiens.   Si  Manuel Valls assiste par 3 fois à la rupture du ramadan cette année : à Paris, Lyon et Ozoir-la-Ferrière, si le maire de Paris dépense plus de 100 000 € pour organiser la nuit du ramadan le 17 juillet dans les salons de l’Hôtel de Ville, alors que l’on met au placard une employée communale pour avoir offert à ses collègues un calendrier contenant une phrase biblique, ce n’est pas qu’un hasard !

http://unionrepublicaine.fr/mise-au-placard/

Deborah SenglAilleurs, les blasphèmes continuent. Après la grenouille crucifiée de l’allemand Martin Kippenberg, voici le coq crucifié de l’autrichienne Deborah Sengl qui est exposé au Museum St Peter and der Sperr de Wiener Neustadt (Autriche). Le présage sans doute de ce qui attend la France dans les mois à venir, si les gens ne se ressaisissent pas. En l’espace de quelques années,  ils ont assisté à un renversement complet du jeu mené par les deux pôles mondiaux. Si la langue de bois des médias  était le monopole des états communistes, aujourd’hui il est devenu celui  des pays de l’Otan.  Comment a-t-on pu virer vers un communisme rampant en si peu de temps ? Et pourquoi donc le parti socialiste français s’est-il mis du côté des islamistes, sachant que des liens plus que troublants existent entre eux et le national socialisme nazi ?

http://www.bing.com/videos/search?q=la+confr%C3%A9rie+enquete+sur+les+freres+musulmans+youtube&view=detail&mid=86F29D9A0113A9A12A2586F29D9A0113A9A12A25&first=0&FORM=NVPFVR&qpvt=la+confr%C3%A9rie+enquete+sur+les+freres+musulmans+youtube

Il ne reste plus qu’aux hommes de bonne volonté à prier et à attendre non pas l’arrivée du Mashiah mais du véritable Messie. La foi des uns et des autres est une flamme qui s’entretient. Et ce n’est pas à un état de décider quelle religion est meilleure qu’une autre, mais à chacun selon sa conscience. Jésus (nabi Issa) quand il reviendra à Damas saura faire son tri.

flamme

il n’y a pas de pires antisémites que les sionistes !

.

Theodor Herzl, de son nom hébreu   (בנימין זאב), né le 2 mai 1860 à Budapest et mort en 1904,  fut un journaliste,  d’abord partisan de l’assimilation des Juifs au sein de leurs terres d’accueil.

Il avait été éduqué dans cet esprit des Lumières qui respirait dans la société bourgeoise de Vienne. Il vénérait la culture non-juive et souhaitait ardemment s’y associer. C’était pour lui, l’incarnation de l’idéal humain. Aussi n’a-t-il jamais circoncis son fils Hans.  Il méprisait les juifs qui se cantonnaient à rester observer la Torah et la Tradition. Pour lui, « les prêtres chrétiens étaient au top de l’échelle » car ils n’étaient pas attirés par l’argent. « Les simples chrétiens valaient plus que les Rabbins »

http://jssnews.com/2012/06/11/top-riche-rabbin/

.

En 1893, il proposa dans son  journal sa solution :

« Voici environ deux ans, j’ai entrepris de résoudre le problème juif, au moins en Autriche avec l’aide de l’église catholique. J’ai demandé l’aide des hauts prélats de l’église autrichienne, afin d’obtenir par leur biais, une entrevue avec le Pape Léon XIII pour lui demander de nous aider contre l’antisémitisme. Je déclencherais un mouvement formidable parmi les juifs, qui se convertiront de façon fière et spontanée au christianisme. » Herzl décrit ainsi dans les moindres détails la cérémonie de conversion de masse qu’il avait préparé. « La conversion sera effectuée en plein jour, un dimanche midi, dans la cathédrale St Stéphane par une procession joyeuse au son des cloches. »

Les juifs pour lui étaient porteur du mal : « Les juifs riches dirigent le monde. Ils gèrent le destin des gouvernements et des nations. Ils les incitent à être les uns contre les autres. Pendant ce temps, eux s’enrichissent. »  Herzl légitimait ainsi la thèse antisémite. La même qui faisait écrire en prison en 1927, dans son livre Mein Kampf, Adolphe Hitler : « le judaïsme de l’argent, qui sème la zizanie parmi les peuples et les provoque à la guerre, pendant que le juif en tire profit…. Mais si le judaïsme de la finance internationale réussissait en Europe ou ailleurs, à entraîner de nouveau les peuples à une nouvelle guerre mondiale, le résultat ne serait pas une victoire du judaïsme mais la destruction de la race juive européenne. »

.

En 1894, l’accusation de trahison d’ Alfred Dreyfus, fit comprendre à Herzl que l’assimilation n’était pas une solution viable, car le monde chrétien qu’il chérissait pourtant, ne cherchait pas assez à s’ouvrir aux juifs comme lui.

Il décida  donc de vouer toute son énergie à l’élaboration d’un état juif et d’une théorie sioniste qu’il énonça dans Altneuland (une nouvelle ancienne terre). Son état juif devait rejeter toutes les traditions juives, ses commandements, le yiddish, son sens du parasitisme. Il le rêvait ressemblant à un état européen. Haïm Hazaz, un idéologue de la direction sioniste, écrivit en 1943 que le sionisme et le judaïsme n’étaient pas la même chose et surement contradictoires. Le sionisme était un mouvement laïc qui donnait une définition laïque de l’identité juive. C’était un véritable déracinement, une destruction même qui ne faisait pas de place aux religieux. Le plus redoutable adversaire du sionisme n’était-il pas le judaïsme religieux ? Herzl ne rêvait effectivement ni de centre spirituel ni de peuple élu. Mais de l’affranchissement de la Torah, des commandements et de l’annulation de la morale religieuse. Des leaders tels que Mendelssohn, en cette époque dite des Lumières, diffusèrent ce dicton « soit juif chez toi et homme à l’extérieur ». Ce qui signifiait en réalité que le juif valait moins qu’un homme. Ils avaient en tête qu’il était nécessaire que les juifs d’Europe de l’est se nettoient de leurs poux et de la crasse de leurs corps.

.

Mais pour entraîner tous les juifs dans ce mouvement, le sionisme dut se proclamer être un mouvement de rédemption

Il sut toutefois se distinguer du messianisme, tout en gardant comme dénominateur commun, de conclure l’histoire et de réaliser la promesse divine. C’était en fait très paradoxal. D’un côté ils étaient nombreux à  penser que Dieu n’existait pas mais cela ne les empêchaient pas de juger qu’il fallait tout de même réaliser ses promesses. Ils définissaient le sionisme comme la réalisation des désirs de toutes les générations précédentes. Et pour se faire, ils utilisèrent volontairement une terminologie religieuse afin d’enthousiasmer les juifs respectueux des Mitzvot (la Torah compte 613 mitzvot ), alors qu’en fait, leur véritable ambition était de créer un état qui renierait tout idéal religieux. C’est sans doute ce qui peut expliquer l’aveuglement de certains, qui considérèrent Herzl comme un Messie.  Ou l’appelait le « Roi des Juifs ».  C’est ainsi que le drapeau israêlien, si on lui enlève son étoile de David, il lui reste son Tallith (un drap blanc avec deux bandes bleues). Alors que normalement tout Tallith a des bandes blanches ou noires. Mais en utilisant le bleu on symbolisait la rédemption du peuple israélien.

.

Dans les années 20, le mouvement sioniste socialiste s’empara de l’hégémonie en terre d’Israël, pour créer une nouvelle terre juive :

Des mots tels que Travail, Construction et Renouvellement, furent transformés en valeurs suprêmes et inculqués à la jeunesse. « Un vieux monde allons nous détruire, un vieux monde allons nous construire. »  Yossef Haïm Brenner, écrivait en 1919 : « Notre caractère  national est corrompu depuis toujours, nous n’avons jamais été un peuple productif. Nous avons toujours vécu une vie de gitans et de chiens. Oui, nous ne sommes que des saletés, pourritures, des œufs pourris… pas des êtres humains. »  Les textes des premiers sionistes étaient donc particulièrement antisémites, méprisant le juif éxilé. « Les peuples européens méritent tous les honneurs même s’ils nous étranglent sans pitié. Tout notre héritage spirituel n’est qu’un moustique mort. Mais devrons-nous permettre que nos rues soient envahies par tous ceux des ghettos ? La pourriture du genre humain ? » Zeev Jabotinsky, le père du mouvement révisionniste consignait en 1919, dans le journal Haaretz : « Dans notre maison Nationale nous déclarerons tous ces juifs qui n’ôteront pas cette rouille de l’exil, qui refuseront de raser leur barbe et de couper leur papillotes, être des citoyens de seconde zone. Ils n’auront pas le droit de vote. » David Ben Gourion (1886-1973), le fondateur et chef de l’état durant de nombreuses années, écrivit  dans son livre : Juif et but   « Les exilés qui se réuniront en Israël seront comme de la tourbe, sans langue, sans éducation, sans racine. On les transformera en une population cultivée. Pour cela,  Israël a besoin d’une population sélective. Le sionisme n’est pas une œuvre de bienfaisance. Nous avons besoin de juifs de qualité supérieure pour qu’ils développent la Maison Nationale. »

.

Cette attitude des leaders du sionisme socialiste, dont le programme n’était pas de secourir les juifs, mais de former une nouvelle identité juive, s’est manifestée de la manière la plus extrême pendant la seconde guerre mondiale, quand affluèrent les nouvelles de l’extermination juive.

L’idée d’un refuge pour tous les juifs fut abandonnée. En 1943, alors que les juifs mourraient de faim dans les ghettos d’Europe, et que des millions d’entre eux étaient envoyés dans des camps, Yitzchak Greenbaum, leader sioniste chargé des opérations de secours et ministre de l’intérieur du gouvernement Ben Gourion, déclara : « Quand on m’a demandé de donner l’argent du Kéren Hayésod pour sauver les juifs de l’étranger, j’ai répondu non. Quand on m’a proposé deux possibilités : Le secours des masses juives d’Europe ou bien la rédemption en Israël, j’ai choisi la rédemption… Trop parler de massacres, diminue notre détermination. Si nous avions aujourd’hui la possibilité d’acheter des caisses de nourriture avec l’argent du Kéren Hayésod pour les acheminer vers Lisbonne, nous ne le ferions pas. Car le sionisme passe avant. » Pour Ossishkin (1863-1941), un des chefs du mouvement sioniste et directeur du Kéren Kayémet Leisraël dans les années 20 (extraits de la Shoah du ciel) «Les victimes qui meurent dans les terres de l’exil sont d’un peuple agonisant. Leur mort n’a pas de sens. De même que leur vie. Mais les victimes mortes sur notre terre, nous les admirons avec fierté. » Haïm Weizmann (1874-1952) Ier président de l’état d’Israël déclarait en 1937 (La marque de Caïn page 105) : «Je souhaite sauver 2 millions de jeunes. Les vieux iront à leur perte à la rencontre de leur destin. Ils ne sont que poussière humaine, économiquement et moralement dans un monde cruel. Seule la jeunesse survivra. Les vieux doivent le comprendre et l’accepter. » David Ben Gourion (du livre de Tom Segev  Les jours des anémones) : « Si j’apprenais que l’on peut sauver tous les enfants d’Allemagne en les transférant en Angleterre, ou seulement la moitié mais en terre d’Israël, je choisirais la seconde solution. »  A la veille de la guerre, Ben Gourion attaqua durement les juifs d’Europe : « Appelez moi antisémite, mais je suis obligé de le dire, nous sommes plein de honte devant ce qui se passe en Allemagne, en Pologne en voyant ces juifs n’osant même pas se battre. Nous n’appartenons pas à ce peuple juif. Nous nous rebellons contre lui. »

.

L’attitude du sionisme envers le sauvetage des juifs pendant la 2nde guerre mondiale fut bien navrante !

Par exemple, le 25 avril 1944, Eichmann convoqua à son bureau Yoël Brand, un sioniste, membre du comité de secours de Budapest, pour lui faire une proposition :  « Tu sais qui je suis, celui qui extermine les juifs en Allemagne, en Pologne et en Tchécoslovaquie, maintenant je vais m’en prendre à ceux de la Hongrie. Mais je serais toutefois prêt à te vendre 1 million de juifs contre des marchandises : 10 000 camions, du café etc… Tu iras à Istanbul négocier cet accord avec l’Agence Juive. Et je ferais même sauter les fours crématoires d’Auschwitz. A chaque lot de 1000 camions tu auras 100 000 juifs en échange. » Brand alla donc à Istanbul rencontrer Haïm Berles. Ce dernier le convainquit d’aller à Jérusalem pour que les anglais puissent aussi entendre sa proposition. Mais dans le train, il fut approché par Yaakov Grippel (un représentant religieux d’Israël) et par Y. Kellermann (représentant révisionniste) qui le mirent en garde de ne pas quitter la Turquie car les envoyés de l’Agence Juive lui tendait un piège. Brand, ne pouvant soupçonner ses camarades du parti Mapaï,  continua son voyage. Il fut arrêté par les services secrets britanniques et envoyé au Caire durant de nombreux jours pendant que l’extermination de ses semblables continuait. Délivré, ce fut au tour des envoyés de l’Agence Juive de le retenir. Quand il put atteindre Jérusalem, il n’y avait plus aucune organisation en charge du sauvetage. Il ne sut qu’après, que le 25 mai 1944, alors qu’il était retenu au Caire, l’Agence Juive avait décidé de ne rien faire pour sauver ce million de juifs hongrois. Bien entendu, après la guerre, les membres du Mapaï, firent en sorte que personne n’apprenne l’existence de Brand. Mais au procès de Greenwald-Kastner, Brand dut y témoigner. Malgré des vols de documents, ce terrible secret de non assistance de la shoah fut exposé en pleine lumière. Dans ses mémoires, Brand ajouta comment des dirigeants de l’état d’Israël avaient tenté de falsifier son témoignage et l’avait menacé de l’emprisonner dans un asile. Un jour raconte-t-il, invité dans un hôtel de luxe par Teddy Kollek et Ehud Avriel (assistant de Ben Gourion), entre deux plats,  ils avaient essayé de le soudoyer en lui proposant un poste de porte-parole à  l’institut Weizmann s’il cessait d’écrire son livre (Le diable et l’esprit).

.

Un autre document secret rédigé par Apolinery Hartglas (futur 1er directeur général du ministère de l’intérieur d’Israël) démontre cette attitude sioniste pendant la guerre :

Il y est noté : « Notre comité de secours ne peut pas sauver les 7 millions de juifs destinés à être éliminés. Il faut au mieux pouvoir en tirer un bénéfice politique. Des instructions vont donc être données pour ne sauver que des jeunes appartenant au mouvement travailliste, le Mapaï. » N’est-il pas étonnant de voir qu’ils sélectionnaient ceux qui allaient être sauvés, de la même façon que les Allemands les triaient dans les camps ? Même l’immigration des personnes âgées de Téhéran fut organisée dans ce sens. Il n’était pas question de prendre les juifs qui n’avaient aucun rapport avec le sionisme. Yigal Ben David (ancien de l’Agence juive devenu religieux) confirma les mensonges des  dirigeants sionistes qui ordonnaient de sauver les juifs : « faites en sorte qu’ils soient tous de notre parti. Evitez autant que possible d’amener des éléments non-sionistes vers Israël. »  Quand arrivait un groupe de religieux sionistes (Mafdal), on les prenait suivant un quota de 5 à 10%. Mais s’ils étaient des mouvements No’ham du parti travailliste Mapaï, Dror, Chomer Hatzaïr, Dror ils passaient tous. Mais des Haredim (non sionistes) aucun.

.

La décision des Nations Unies du 29 novembre 1947 de créer l’état d’Israël :

Cela  mit fin au mandat anglais sur les terres palestiniennes depuis 1920,  par 33 votes pour, 13 contre et 10 abstentions.  Les sionistes mirent alors à l’écart les religieux. Et une forme de répression plana autour des juifs sépharades. Non seulement ils étaient d’Orient (sémites) mais aussi religieux. Tout l’opposé du sionisme. On décida alors d’essayer de les endoctriner. Et pour plus d’efficacité, on sépara les enfants des parents. On leur inculqua des programmes pédagogiques modernes. Les papillotes furent coupées et ils durent faire une croix sur leur culture arabo-juive pour la remplacer par le Travail, l’Argent et la Nourriture. Ceux qui n’adhéraient pas à la Histadrout n’avaient pas à manger. Les Yéménites qui étaient aussi religieux quand ils arrivèrent, furent embarqués de force dans des campements de tentes. On leur envoya des jeunes des Kibboutz pour les éduquer. Extrait du guide du Chomer (décembre 1956) : « comment se conduire avec les élèves religieux des camps ? Il faut leur faire comprendre que leur foi en Dieu est dénuée de logique et de fondement. Que la religion n’est que le fruit de régimes réactionnaires… »

.

Après 50 ans, rien n’a changé :

Zehava Galon, du parti Meretz au Parlement, demandait toujours la séparation de la religion de l’état, la suppression du grand Rabbinat, l’abrogation des lois des Tribunaux Rabbiniques, les Conseils religieux etc…Aucun parti religieux ne devait siéger. Le député Yossef Lapid (chef du parti Chinouï) clamait qu’ils étaient en danger, car les religieux allaient engloutir l’état nous faisant revenir au Moyen Age. Pourtant au départ, que n’avait-on pas promis aux religieux : que leurs filles ne seraient pas appelées par l’armée, que le Shabbat serait un jour férié national, qu’ils jouiraient d’une certaine autonomie éducative, que le statut du Rabbinat ne serait pas lésé, qu’il n’y aurait pas de mariages civils ni de constitution laïque. Toutes ces promesses ne furent pas tenues par le premier ministre Ehud Barak. Le statu quo fut brisé. Le vote d’une loi interdisant le travail le jour du Shabbat était considéré comme illégitime. Mais si un parti socialiste imposait un jour de repos obligatoire, cela l’était. Comment peut-on alors parler d’un état juif ?

.

Les medias en Israël forment un bloc unique, semblant être animés par une seule source :

Lorsque vous demandez à un étudiant de faire une recherche sur les nouvelles d’une journée, 95% d’entre elles sont écrites avec le même style et le même point de vue. Haïm Cohen (ancien vice-président de la Cour Suprême) s’en offusquait : « Les medias empiètent vraiment sur le terrain de nous tous. On a l’impression qu’il n’y a plus besoin d’enquêteurs, ni de procureurs, les médias nous dictent ce qu’il faut  penser. Ils adorent faire passer les Haredim (les religieux) pour des monstres qui menacent de dévorer la démocratie. »  Grâce à la manipulation des médias, à l’utilisation de la Cour Suprême et à l’habitude d’esquiver les instances démocratiques, les sionistes arrivaient ainsi à modeler le caractère de l’état en opposition aux valeurs du Judaïsme. Tout était fait pour liquider la démocratie israélienne en transférant les pouvoirs à la Cour Suprême. Les lois du Parlement ne sont plus que des recommandations. C’est ainsi que dans les années 80, la Cour Suprême se mit à adopter une méthode d’activisme judiciaire qui consistait à s’ingérer dans tous les domaines. Pour Aaron Barak, « Il n’y a pas de domaine non juridique. Le monde entier est juridique. » La Cour ne se privait pas de rejeter les lois du Parlement. Ses membres faisaient partie des éclairés (les sages).  Me Gidi Firshtik remarquait que dans les 14 verdicts rédigés par Barak, pas une seule citation n’était de source juive. Mais souvent d’origine américaine, indienne etc… Pour Yaakov Maletz (ancien juge de la Cour Suprême) : « La Cour suprême a dépassé les bornes. » Alors que pour le Prof Ruth Gabizon :  » aucun tribunal au monde ne s’est approprié de telles prérogatives.  »  (1995). En 1999, Me Aaron Papo remarquait que ce tribunal était devenu le porte drapeau contre la religion.

.

.

Lire aussi : L’horrible génocide sioniste contre les juifs sepharades

Pour les sionistes, Il y a un lien entre les religieux et les arabes. Aussi se débarrasser des religieux (Sépharades) c’était se débarrasser des arabes. Les sionistes ne sont pas des sémites alors que les arabes et les juifs sépharades si.

http://www.dailymotion.com/video/x90umq_theodore-herzl-le-cote-antisemite-d_news#from=embed

http://www.dailymotion.com/video/x90ud9_theodore-herzl-le-cote-antisemite-d_news#from=embed

http://www.dailymotion.com/video/x90u23_theodore-herzl-le-cote-antisemite-d_news#from=embed

http://www.dailymotion.com/video/x90tme_theodore-herzl-le-cote-antisemite-d_news#from=embed

http://www.dailymotion.com/video/x90t9z_theodore-herzl-le-cote-antisemite-d_news#from=embed

.

judaïsme b

L’intelligentsia sioniste, responsable de la seconde et troisième guerre mondiale ?

.

Dans les années 30, les sionistes étaient nombreux au pouvoir :

En France, Léon Blum. Georges Mandel (son vrai nom Louis Georges Rothschild) qui fut ministre des colonies de 1938 à mai 1940. Mendes France. Marx Dormoy. Georges Boris, conseiller de Blum. Jean Zay, placé à la jeunesse et l’éducation (loge maçonnique Dolet) mais il désertera devant l’ennemi.

http://rutube.ru/tracks/5229955.html

En Allemagne, après la guerre 14, de nombreux juifs américains, y retournèrent profiter de la dévaluation du mark pour acheter pour une bouchée de pain tout ce qu’ils pouvaient. Ne représentant que 0,5% de la population allemande, ils réussirent très rapidement à recontrôler les media et les rouages de l’économie.

Quand on pose la question aux allemands de la 2nde guerre mondiale, pourquoi ont-ils interné les juifs dans des camps de concentration ? Voilà ce qu’ils répondent :

« Parce que les allemands considéraient que les Juifs étaient une menace directe à leur souveraineté et à leur survie nationale. Les Juifs étaient extrêmement représentés en Allemagne dans la subversion communiste. Proportionnellement au nombre d’habitants, les Juifs étaient surabondamment représentés dans les postes et professions clés au gouvernement et dans le commerce. Cependant, toutes les personnes suspectes de représenter un risque pour la sécurité — pas seulement les juifs — étaient susceptibles d’être internées. »

D’autre part, des criminels juifs, il y en avait aussi :

http://fr.metapedia.org/wiki/Criminels_de_guerre_juifs

Bien entendu, la France et l’Angleterre n’ont pas déclaré la guerre à l’Allemagne que pour venir en aide à la Pologne, sinon, pourquoi ne l’ont-ils pas également fait à l’URSS  judéo-bolchévique de Staline, qui l’avait  aussi envahi le 17 septembre 1939 ? La Pologne avait été créée de toutes pièces sur le dos de l’empire Allemand en 1919 par le traité de Versailles, après une première guerre mondiale manipulée aussi par des sionistes !

https://effondrements.wordpress.com/2012/05/19/leffarante-histoire-du-sionisme/

Et l’Allemagne, ne se devait-elle pas d’intervenir en Pologne, pour arrêter le massacre des Allemands par les hordes talmudiques dans le corridor de Danzig. (58 000 civils massacrés) ?

http://historyimages.blogspot.fr/2009/09/one-reason-why-hitler-attacked-poland.html

Dans le « Daily Express » du 24 mars 1933 le Congrès juif mondial déclarait  la guerre économique à l’Allemagne. Ensuite le 7 août 1933 Samuel Untermayer, président de la « World Jewish Economic Federation » assurait dans le « New-York Times »: « Que la guerre que nous avons décidé de mener contre l’Allemagne est pour nous une guerre sainte. » Par la suite, les milieux financiers de Wall Street agirent de telle sorte que le rapport entre le dollar et le Reichsmark fut dévalué de 57%. Il devint désormais impossible à l’Allemagne d’acheter des matières premières, des denrées alimentaires et d’autres marchandises sur le marché international dominé par le dollar. Adolf Hitler réagit immédiatement et résolument : il détacha le Reichmark de l’étalon-or et introduisit la « Valeur-Travail »Ce nouveau système économique allemand était en opposition radicale avec le système boursier des Anglo-Américains de Londres et de Wall-Street  qui se voyaient ôter d’un coup toute possibilité de spéculation et d’emprise financière.  Hitler remplaça donc le commerce extérieur basé sur la monnaie par un commerce de troc : marchandises contre marchandises, de sorte que les devises tombaient en désuétude. Associées aux nécessaires investissements publics ces mesures eurent pour conséquences une fulgurante diminution du chômage et une forte augmentation du commerce avec les pays concernés.  Bien entendu, les puissances sionistes de l’Ouest commencèrent à craindre que ce nouveau système puisse se développer dans d’autres pays.  Ils se préparèrent donc à la guerre contre l’Allemagne.  Le 4 mai 1935, le diplomate polonais le comte Szembeck,  informait Varsovie que « la campagne excitant à la guerre contre l’Allemagne trouvait encore et toujours son point de départ dans les milieux financiers israélites et francs-maçons. »  Pendant ce temps, le général britannique Fuller écrivit dans un livre paru en 1937, que la France et l’Angleterre étaient alliées l’une à l’autre parce que toutes les deux étaient construites sur la puissance de l’argent et se trouvaient sous la domination du système bancaire international. L’Allemagne s’étant libérée de cette puissance internationale, on allait s’activer fébrilement à l’anéantir.  Ce fait fut confirmé par la suite par le premier ministre anglais Chamberlain qui écrivit à sa sœur le 10 septembre 1939 : «…C’est l’Amérique et le monde israélite international qui nous ont précipités dans la guerre. » Autre témoignage datant de 1947, celui du capitaine J. Creagh-Scott : «Lors des échanges de télégrammes de la période 39-40 les Britanniques se déclarèrent prêts à négocier la paix si l’Allemagne revenait à l’étalon-or. ».

.

Mais l’histoire ne se répète-t-elle pas ?

La France n’est-elle pas aussi, noyautée par des gens qui cachent une étrange double nationalité..

Eric Raoult du Raincy par exemple ,  président de l’Association des élus amis d’Israël (ADELMAD), qui regroupe environ 800 politiciens français et qui organise pour eux des voyages dans ce pays, ne sera absolument pas gêné de placer le problème de retraite des français après celui d’Israël ! Et avec une cravate bleue plutôt que l’écharpe tricolore…Et Julien Dray trouvera normal qu’un jeune homme français Gilad Shalit, fasse son devoir de citoyen en Israël !

http://www.youtube.com/watch?v=JjycBpVft58&feature=related

Strauss Kahn alors qu’il était ministre français confirmait à la radio: « “qu’il considérait que tout Juif dans la diaspora, et donc en France, devait partout où il le pouvait, apporter son aide à Israël. Aussi était-il important que des Juifs prennent des responsabilités politiques” (Entretien à Passages, 1991) ; et dans Tribune Juive il ajoutait que : “Chaque matin, il se levait en se demandant comment il pouvait être utile à Israël”.

Sarkozy de son côté était certainement un  « Sayanim » : Il fut accusé de travailler pour les renseignements israéliens. Déjà avant ses élections, une lettre envoyée au responsable de la police française révélait que Sarkozy avait été recruté comme espion israélien pour le compte du Mossad.  Dès 1978, le premier ministre Menahem Begin avait ordonné l’infiltration de l’encadrement du parti gaulliste. On citait aussi Patrick Balkany, Patrick Devedjian et Pierre Lellouche… Le propre grand-père maternel de Sarkozy, Aaron Mallah, était originaire de Salonique et a du exercer une influence considérable sur son petit-fils. Mais on a vu récemment qu’en Europe il n’était pas le seul. Rien qu’en Grande Bretagne il y a Cameron et avant Tony Blair. C’est le film de Polansky « Ghost writer » qui le dévoila. Sans doute  la raison pourquoi fut ressortie contre lui une grave erreur de jeunesse.

http://www.dailymotion.com/video/xbx218_the-ghost-writer-de-roman-polanski_shortfilms

Jacques Attali par contre, « voyait Jérusalem comme capitale du gouvernement mondial« . Et non pas en France qui n’était pour lui qu’un hôtel ! De plus, les non-juifs sont-ils des êtres humains  ? Il ne semble pas en être persuadé !

http://www.youtube.com/watch?v=bVFBNhrWGqo&feature=player_embedded

http://www.youtube.com/watch?v=KtrtDS8vRKk

D’où sa vision d’un monde futur où tout le monde sera pucé :

http://www.youtube.com/watch?NR=1&v=AI6jiTy1lsM&feature=endscreen

B. H. Lévy fit son coming out communautaire, reconnaissant s’être engagé contre le colonel Kadhafi, en raison notamment de son appartenance religieuse : « Je suis le représentant de la tribu d’Israël. » Bien entendu il finit par reconnaître une intervention israélienne en Libye ! Le soulèvement ne fut donc pas spontané ! Cela ne l’a pas empêché d’en faire un film à la première personne comme tout mégalo qui se respecte :

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=EpEJP0LUgG0

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=YKaM2MzSfHY#!

Bertrand Delanoë, maire de Paris, est de même complice de la politique israélienne. Quelquefois à ses dépends, comme à Bourg-en-Bresse où il fut fraichement accueilli  lors d’une réunion du PS. Free Palestine.

http://www.dailymotion.com/video/xf92cn_bds-bertrand-delanoe-sanction_news#from=embed

Il avait oublié que de nombreux jeunes commencent à être anti franc-maçon, anti Nouvel ordre Mondial :

http://www.youtube.com/watch?v=h9vl606o6eo&feature=player_embedded

Et n’acceptent pas cette horrible division du monde entre « peuple élu et non élu » :

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=nCpFmBsHsjA

Ni  son noyautage excessif des médias :

http://www.youtube.com/watch?v=KKcFUDP7afE&feature=player_embedded

Bien sûr, l’attitude de nos politiciens en France ressemble à celle de nombreux autres collègues des pays occidentaux. Ann Lewis, la conseillère d’Hillary Clinton, ne confiait-elle pas que «Le rôle du Président des USA est de soutenir les décisions qui ont été prises par le peuple Israël » ?  Et Ariel Sharon (ancien premier ministre) ne disait-il pas un peu la même chose le 3 octobre 2001 « Nous, le peuple juif, contrôlons l’Amérique. Et les Américains le savent. »

Cynthia McKinney, dévoilait comment ce contrôle se faisait auprès des élus américains au moyen du serment de l’AIPAC :

http://www.dailymotion.com/video/xj3kql_cynthia-mckinney-sur-le-serment-de-l-aipac-s-t_news#from=embed

Cela n’empêcha pas Benjamin Netanyahu d’avouer ce qu’il pensait des chrétiens sionistes ! « De la racaille. Mais ne leur dite pas, nous avons besoin de tous les idiots utiles en ce moment ».

Comment donc l’Amérique en est-il arrivé à être aux ordres d’Israël ? Tout simplement parce que ses médias sont contrôlés par le lobby sioniste :

http://www.pakalertpress.com/2009/03/16/six-jewish-companies-own-96-of-the-worlds-media/

« Vous savez très bien, et les Américains stupides le savent tout aussi bien, que nous contrôlons leur gouvernement, indépendamment de qui est assis à la Maison Blanche. Tu vois, je le sais et vous le savez qu’aucun président américain est en mesure de nous contrer.. Que peuvent-ils (les Américains) nous faire? Nous contrôlons le congrès, nous contrôlons les médias, nous contrôlons le show-biz, bref  nous contrôlons tout en Amérique. On peut critiquer Dieu, mais vous ne pouvez pas critiquer Israël …  » porte-parole israélien, Tzipora Menache

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=0Q0nvM8NzEo#!

Certains remarquent toutefois que leurs mensonges dans les médias sont de plus en plus découverts et qu’ils pourraient perdre la guerre de l’info ( Hillary Clinton) :

http://www.dailymotion.com/video/xparns_alex-jones-nous-gagnons-la-guerre-de-l-info-infowars-com-prisonplanet-tv-v-o-s-t-fr_news

Mais du côté des juifs sémites (ceux cités jusqu’à maintenant ne l’étant pas), de nombreux jeunes commencent à s’offusquer de la politique anti palestinienne. Même s’ils se font tabasser par la police :

http://www.dailymotion.com/video/xj8pc2_jeune-juif-pro-palestinien-se-fait-brutalement-arreter-sous-titre_webcam#from=embediframe

D’autres personnages connus osent avec beaucoup de courage avouer publiquement qu’ils sont antisionistes comme Rony Brauman  face à  un Arno Klarsfeld  très militant :

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=c-XHyKxB-BQ#!

Et particulièrement méprisant envers les autres, allant jusqu’à verser un verre d’eau sur Robert Ménard lors d’un débat TV :

http://www.dailymotion.com/video/xbr96u_le-militaire-arno-klarsfeld-face-a_news

Mais aussi le remarquable Jacob Cohen qui sauve l’honneur des vrais Juifs sémites :

http://www.youtube.com/watch?v=3Y0h3kFwMrw&feature=player_embedded

.

Mais pourquoi donc cette attitude des sionistes ?

Une légende en partie vraie ?

Selon ces juifs, il faut que la promesse du Talmud soit accomplie : «Les juifs à l’arrivée du messie, posséderont la clé des richesses de tous les peuples de la terre ». C’est ce que soulignait déjà Baruch Levy dans une lettre à Karl Marx (La Revue de Paris», p.574 1 Juin 1928) « Et le travail final de cette génération est d’aller à la guerre terminale du Golus pour conquérir et pour purifier toutes les nations Gentilles »  (Rabbin Menachem,  Mendel Schneersen)

Voir aussi Esaïe 60 et 61ème chapitres : « Le prophète rêve qu’à la fin, toutes les richesses des Gentils (non juifs) seront livrés aux Juifs ! »A Esaïe 60:12 « Nation et Royaume qui ne te serviront pas périront, les nations seront totalement dévastées.«  A Esaïe 60:16  » Les Juifs suceront le lait des Gentils « . A Esaïe 61:5  » Les Gentils feront paître vos troupeaux…et seront vos laboureurs et vos vignerons…Vous mangerez la fortune des nations « .

Bien entendu les Juifs n’auront pas forcément à combattre. Comment s’y prendront-ils alors ? Un grand rabbin de Jérusalem, Rav Ron Chaya, nous l’explique : « Ils feront en sorte que les occidentaux se battent contre les musulmans. »

http://www.youtube.com/watch?v=7mu__U16EbA&feature=player_embedded

L’une des méthodes, exciter les Américains contre les Musulmans. Adam Gadahn était appelé l’américain d’Al Qaida. Il tenait le rôle d’un musulman féroce, qui en voulait aux Américains. Malheureusement pour lui, sa supercherie fut découverte. Il se nomme en fait Adam Pearlman et est juif. Il est même petit-fils d’un membre du fameux Conseil de l’ « Anti Defamation League » qui à l’époque soutenait sous couverture les Américains nazis. Ce groupe ne comprenait que 6 membres et pourtant, il bénéficia de nombreux articles des médias. Etant découvert, Adam fut remplacé par un autre soi-disant musulman effrayant : Yusuf Al-Khattab. Dans sa website, il proclame que l’Amérique appartient aux musulmans. En fait, là aussi, son véritable nom est Joseph Cohen . Mais ces faux musulmans permirent au gouvernement américain de mettre petit à petit en place un régime surveillé et d’ intervenir avec  l’armée dans les pays musulmans.

http://www.dailymotion.com/video/xj9deo_al-qaida-et-le-mossad_news#from=embediframe

Autre supercherie découverte,  l’égérie du printemps syrien ! C’est ainsi que les médias alignés s’étaient officiellement émus de la disparition inquiétante de l’égérie du Mouvement, qui se présentait comme lesbienne syrienne, s’appelant Amina, qui aurait été enlevée par les autorités syriennes prétendument sanguinaires, qu’elle défiait soit-disant sur son blog : « A gay girl in Damascus ».

http://ww.youtube.com/watch?v=VFNTPtCrT-c&feature=player_embedded

Mais les activistes syriens avaient trouvé cette affaire et cette disparition très étranges, et étaient parvenus à identifier l’adresse IP de la prétendue bloggeuse gay syrienne. En fait, il s’agissait tout simplement d’une énième propagande de guerre menée par un intellectuel étasunien installé en Ecosse, opposé au Président syrien Hassad, qui s’était même rendu très récemment en Turquie pour participer à un colloque anti-Hassad, appelant à une intervention de l’Otan en Syrie…

Autre moyen : Transformer les partis d’extrême droite non plus en antisionistes mais en sionistes. Dans les manifestations, des drapeaux israéliens commencent à se voir. Marine Le Pen en France, fait partie maintenant de l’association pro Israël du parlement européen…

Quelques citations de juifs célèbres donnent une idée du projet d’avenir juif : «leur  plan c’est d’obtenir un Nouvel Ordre Mondial. Ce qui avait si bien marché en Russie va devenir réalité dans le monde entier… »

http://www.youtube.com/watch?v=atkLLNCOhy4&feature=related

Il faut avouer que le Talmud est particulièrement dur envers les non juifs :

http://www.youtube.com/watch?v=xPzV8jLdDFI&feature=fvw

Principalement  envers les chrétiens :

http://www.codeig.net/Pranaitisfr.pdf

Ce qui n’empêche pas un B. H. Lévy  ahurissant d’affirmer que les Musulmans devraient suivre le Talmud :

http://www.dailymotion.com/video/xmzjzv_le-talmud-par-la-botule_news

Et de cosigner avec Pierre Bergé cette affirmation : « Bien sûr, nous sommes résolument cosmopolites. Bien sûr, tout ce qui est terroir, bourrées, binious, bref franchouillard ou cocardier, nous est étranger, voire odieux ». (Voir article du  fondateur du « Globe » en 1985  J. M. Benamou)

Et la Torah qui est, selon le judaïsme, l’enseignement divin transmis par Moïse .. appelle pourtant au meurtre et au racisme. Ainsi, selon la Torah du roi, l’exécution des non-juifs est  permise !

http://www.dailymotion.com/video/xjtwev_israel-culture-d-appels-au-meurtre-et-au-racisme-au-nom-de-la-torah_news#from=embediframe

Bien entendu, Jésus quand il est venu,  a prêché tout le contraire. Ce qui a beaucoup déplu à Judas qui s’est suicidé ! La vraie gloire s’obtient pour Jésus par un renversement des valeurs du monde. Le monde dit : « Jouissez, accumulez, soyez orgueilleux, violents, sans cœur, haïssez pour vaincre, mentez pour triompher, soyez cruels pour dominer. » Alors que Jésus : « Soyez modérés, continents, ne soyez pas assoiffés de chair, d’or, de puissance. Soyez sincères, honnêtes, humbles, charitables, patients, doux, miséricordieux. Pardonnez, aidez les autres… Et surtout aimez ! »

Pourtant l’ère de l’Antichrist, symbolisée par la Bête armée à dix cornes (les 10 serviteurs de satan) qui se croiront rois, verra les « saints » de Dieu se faire piétiner, l’église du Christ se faire persécuter pendant 3 ans et demi. Ce sera l’horreur régnant sur le monde !

Puis la Bête sera jetée dans l’abîme.

L’idée donc de ces banksters, est de créer une banque mondiale privée, qui  prêterait de l’argent à partir de rien, mais moyennant un intérêt. On sait que la création monétaire provient des prêts. Mais on oublie souvent que l’argent permettant de payer les intérêts des prêts n’a pas été créé. Les pays s’endettent ainsi de plus en plus, les  obligeant de privatiser leurs richesses pour les vendre aux banksters pour une bouchée de pain. Pour que les gens ne voient pas la supercherie, les medias sont noyautés, les hommes politiques achetés, pris dans un chantage  ou complices. Pour que le peuple à la fin ne puisse se révolter on les obligera de s’injecter une puce. Aucune réaction de leur part ne sera plus possible étant donné que cela pourra influencer leur comportement.   Nos banksters domineront enfin le monde et seront propriétaires de toutes les richesses de la terre.

 

Ce plan machiavélique des sionistes  fut dénoncé il y a bien longtemps si l’on en croit certaines citations de personnages  :

Benjamin Franklin (1787). Débats préliminaires de la Constitution américaine :  » Dans tous les pays où les Juifs se sont installés en nombre, ils ont abaissé le niveau moral, discrédité l’intégrité commerciale, ils ont fait bande à part sans s’assimiler jamais aux autres citoyens. Ils ont tourné la religion chrétienne en ridicule et tenté de la miner… Ils ont bâti un État dans l’État et quand on leur a opposé de la résistance, ils ont essayé d’étrangler financièrement le pays… Si vous ne les excluez pas des États-Unis dans cette constitution, en moins de deux-cents ans ils y fourmilleront en quantités si considérables qu’ils domineront et dévoreront notre patrie et changeront la forme du gouvernement… Si vous n’interdisez pas aux Juifs l’accès de ce pays, en moins de deux-cents ans, vos descendants travailleront la terre pour pourvoir à la subsistance d’intrus qui resteront à se frotter les mains derrière leurs comptoirs. »

Thomas Jefferson ( 1743-1826) :«  Même dispersés, les Juifs forment encore une nation, étrangère au pays dans  lequel ils vivent ». (Jefferson cité par D. Boostin dans « Les Américains »)

Louis  Farrakhan,  leader noir américain :  » Je crois qu’au regard du petit nombre de Juifs aux États-Unis, ils exercent une énorme influence sur les affaires du gouvernement. Oui, ils exercent un contrôle extraordinaire, et le peuple noir ne sera jamais libre dans ce pays, à moins qu’il ne se libère de ce genre de contrôle…. J’ai dit la vérité sur l’implication des Juifs dans la traite des esclaves   » ( Farrakhan dans sa Conférence de presse du 14 avril 1997).

Jimmy Carter : « Mais je comprends les pressions politiques sur n’importe quels candidats aux Etats-Unis qui sont dans la course à un poste de membre du Congrès et de sénateur, de gouverneur ou président. Ils n’ont pas la possibilité d’approuver quoi que ce soit de mon action que désapprouve le gouvernement d’Israël « .
(Jimmy Carter, entretien télévisé, 23 avril 2008).

Indices de préparation de 3ème guerre mondiale…

A lire aussi :

https://effondrements.wordpress.com/2012/08/11/lhorrible-genocide-sioniste-contre-les-juifs-sepharades/

https://effondrements.wordpress.com/2012/05/19/leffarante-histoire-du-sionisme/

.

soldat allemand à cheval

 

L’effarante histoire du sionisme

La première guerre mondiale de 14-18,  fut menée d’un coté par la Grande Bretagne, la France et la Russie, et de l’autre coté par l’Allemagne, l’Autriche-Hongrie et la Turquie.

http://www.youtube.com/watch?v=RsI8F9AgJ1g

En l’espace de deux ans, l’Allemagne avait remportée la guerre. Les sous marins allemands, qui furent une totale surprise, occasionnèrent de gros dégâts côté adverse. La Grande Bretagne se trouva sans munitions et sans ravitaillement pour ses soldats.  Au même moment l’armée française s’était mutinée. Ils avaient perdus 600 000 soldats à la fleur de l’âge dans les batailles de défense de Verdun et de la Somme. L’armée russe avait déserté, minée par les années de propagande anti tsariste. Durant exactement la même période, pas un seul coup de feu n’avait encore été tiré en territoire allemand, pas un seul soldat ennemi n’avait encore franchi la frontière allemande. Pourtant, l’Allemagne proposait un accord de paix honorable,  appelée par les juristes un ’’STATUS QUO ANTE BASIS ’’ signifiant, « cessons le combat et retournons aux conditions d’avant la guerre.»

En 1916, l’Angleterre considéra sérieusement cette proposition afin d’éviter d’aller vers une défaite certaine. Tandis que cela ce discutait, les sionistes de l’Europe de l’Est rencontrèrent le British War Cabinet. Ils dirent : « Ecoutez nous, vous pourriez gagner cette guerre si l’Amérique venait à vos cotés en tant qu’alliée…Nous vous garantissons d’embarquer les USA contre l’Allemagne, si vous nous promettez la Palestine après la victoire ». En Octobre 1916, l’Angleterre accepta la proposition. Et on vit en très peu de temps, une Amérique pro-allemande devenir tout à coup vindicative à son égard. Les médias de l’époque, étaient pour la plupart, contrôlés par des financiers juifs, souvent d’origine  allemande ou russe, mais qui étaient contre le tsar, et ses alliés.  Aussi avaient-ils commencé à financer les Allemands. Mais devant la possibilité de s’accaparer de la Palestine, ils réussirent à faire en sorte que le président américain Wilson déclare la guerre à l’Allemagne. Il n’y avait aucune raison pour que l’Amérique soit mêlée à cette guerre et envoie ses soldats se faire tuer. Pourtant elle se laissa entrainer dans cette arnaque, tendue par le sionisme international, comme elle se laissa avoir en abandonnant quelques temps avant, sa banque centrale publique, au profit d’un conglomérat de banques privées essentiellement sionistes.

La fameuse ’’Déclaration Balfour’’ (courte lettre adressée à Lord Rothschild par le ministre britannique des Affaires étrangères, A.J. Balfour, envisageant « favorablement l’établissement en Palestine d’un Foyer National pour le peuple juif ») représentait la promesse anglaise faite aux sionistes de leur accorder la Palestine en échange de l’aide des USA.  L’Allemagne fut ainsi écrasée ; elle dut signer l’armistice  à la fameuse conférence de paix de 1919 à Versailles, entourée de 119 juifs représentant le sionisme international et avec à leur tête Bernard Baruch. Durant cette conférence où l’Allemagne fut découpée et l’Europe divisée, les sionistes réclamèrent leur part du gâteau: « Ne vous nous aviez pas promis la Palestine ? » C’est alors qu’ils produisirent leur preuve, révélant pour la première fois la déclaration Balfour devant des yeux allemands ébahis. C’est seulement à ce moment précis que les Allemands comprirent la cause des terribles conséquences et des réparations de guerre qu’on leur affligea. Tous leurs malheurs venaient du fait que ces sionistes, pourtant souvent d’origine allemande,  voulaient la Palestine et étaient prêts à tout pour l’avoir.

Ces juifs avaient pourtant été bien reçus par les Allemands après leur exode de Russie. . Il y avait Mr Rathenau dans l’industrie et la finance, Mr Balin qui possédait les deux plus grandes lignes maritimes, la North German Lloyds et la Hamburg-American ; Mr Bleichroder qui était devenu le banquier de la dynastie impériale des Hohenzollern. Les Warburg à Hambourg qui étaient des grandes banques du négoce, peut être les plus importantes au monde. Sans aucun doute on pouvait  affirmer que les juifs avaient été comme chez eux en Allemagne ! Les Allemands ne digérèrent pas cette trahison.  Eux qui avaient été si généreux avec les juifs depuis 1905, date qui vit la première révolution communiste en Russie, tourner au désastre, et les juifs  fuir ce pays, pour trouver refuge dans une Allemagne qui les avait accueillis à bras ouverts… Pour les Allemands, ces juifs étaient donc les véritables responsables de la défaite. Et pour seule  raison, la Palestine !

Toutefois, aucun juif ne fut agressé. Il existait bien des camps de prisonniers politiques. Mais ces camps étaient remplis de communistes, dont la grande majorité s’avérait être juifs. Tout simplement du fait qu’en cette période, pas seulement en Allemagne mais dans toute l’Europe, les communistes se trouvaient être composés à 98% de juifs. On y trouvait aussi quelques prêtres,  chefs syndicalistes, francs-maçons et autres affiliations internationales. Il ne faut pas oublier qu’entre 1918 et 1919, les communistes avaient réussis à prendre le contrôle de la Bavière durant un courte période : Rosa Luxembourg avec Karl Liebknecht à la tête d’un groupe d’autres juifs, gouvernèrent trois jours. En fait, à la fin de la guerre, le Kaiser s’était enfui en Hollande, tout simplement parce qu’il craignait que les communistes s’emparent de l’Allemagne comme ils l’avaient fait en Russie et qu’il lui serait réservé le même sort que le Tsar. Il prit donc la fuite par mesure de sécurité. Mais après que la menace communiste eut été balayée du sol allemand, les juifs étaient encore très actifs, essayant de recouvrer leur statut. Les allemands les combattirent en une lutte générale ; sans pour autant que ce soit physique. En ce temps là,  il y avait autour de 90 millions d’allemands pour seulement 460 000 juifs. N’empêche qu’ils contrôlaient tous les médias et les principaux rouages de l’économie. Ils étaient venus en Allemagne après la guerre avec beaucoup d’argent, et avaient profité de la dévaluation drastique du Mark pour tout acheter pour une bouchée de pain.

En juillet 1933, une conférence du sionisme international fut organisée à Amsterdam. Les juifs du monde entier y participèrent. Ils s’adressèrent à l’Allemagne en des termes impératifs : à savoir qu’ils la sommaient de limoger Hitler et de faire réintégrer tous les juifs dans leur fonction, eussent ils été communistes ou non. En aucun cas les sionistes ne permettraient aux allemands de les traiter de la sorte ; et en toute chose qu’il fallait considérer cet avertissement comme un ultimatum. On imagine aisément ce que fut la réponse des allemands. Mais c’est la réaction juive qui allait être des plus étonnantes. En 1933, quand l’Allemagne refusa de se plier aux exigences sionistes à la conférence d’Amsterdam qui se clôturera sans avoir entamé la résilience allemande, le président de cette conférence et chef de la délégation américaine, Samuel Untermeyer,  la quitta aussitôt pour retourner aux USA.  Du bateau, il transmit par le biais des studios de la CBS (Columbia Broadcasting System) un discours qui passa sur tout le territoire américain et fut publié le 7 Aout 1933 dans le New York Times :  « le sionisme international maintenant appelle à la guerre sainte contre l’Allemagne. Nous sommes maintenant engagés dans une bataille sacrée contre les allemands. Nous allons les forcer à se rendre. Nous allons exercer un boycott international contre eux qui les détruira du fait qu’ils dépendent exclusivement de leurs exportations…. Ce boycott économique est notre moyen d’auto défense ; le président Roosevelt l’a soutenu dans le programme de l’administration de reprise nationale. »


C’est un fait que  2/3 des besoins alimentaire allemands devaient être importés. Ils devaient donc beaucoup exporter pour se les payer. . Sans çà,  l’Allemagne allait mourir de faim. Mais aux USA,  quiconque ne respectait pas les lois du New Deal se voyait aussi boycotté,  même si ces lois  furent déclarées inconstitutionnelles par la cour suprême américaine. Les juifs de par le monde déclarèrent donc un boycott contre l’Allemagne qui fut tellement efficace qu’il ne fut plus possible de trouver dans un  magasin un produit ’’ MADE IN GERMANY’’. Un représentant de la Woolworth Company rapporta qu’ils avaient du jeter des millions de Dollar en vaisselle dans la rivière ; parce que leurs magasins auraient été boycottés si quiconque avait trouvé des assiettes portant la mention ’’ MADE IN GERMANY’’. Ils auraient tout simplement subi des manifestations avec des slogans « Hitler assassin » .

Notre dernier espoir !

Au début, les Allemands ne surent comment réagir contre ceux qui les soumettaient à un boycott qui entraînait  tous les salariés au chômage. Ce fut  un total désarroi. Ils se mirent à dessiner des swastikas (croix gammée) sur les murs des magasins juifs. Car pourquoi diable un allemand irait donner son argent à un commerçant faisant partie d’un blocus international poussant l’Allemagne à la famine ? Se demandèrent-ils. Le boycott dura un certain temps ; mais en 1938, quand un jeune juif polonais fit irruption dans l’ambassade allemande à Paris pour tirer sur un diplomate allemand, le tuant de sang froid, les allemands devinrent alors réellement durs avec les juifs.  Quelques uns de leurs magasins furent alors attaqués.
Une confrontation devenait  inéluctable. Entre temps, il existait un autre danger oppressant !  L’Europe allait-elle rester  chrétienne, ou alors tomber dans le communisme ? Les allemands optèrent pour la première solution. Ils mirent en place un vaste programme de réarmement. C’est en novembre 1933, que les Américains reconnurent officiellement l’Union Soviétique.  Celle-ci commençait à devenir très puissante. L’Allemagne logiquement effrayée, se réarma donc, appréhendant une éventuelle confrontation avec elle, pour ne pas tomber dans le communisme.  Mais qui était au pouvoir en URSS sinon une petite équipe de 4 000 juifs ! L’histoire nous a démontré que les sionistes étaient capables de tout pour garder la Palestine en tant que tremplin de domination du monde.  On les a vus agir auprès du président Wilson avec la mise en place de la taxe sur le revenu, pour payer les emprunts qui étaient auparavant gratuits.  En France, cela ne fut fait que par un ancien directeur de la banque juive  Rothschild, un dénommé Pompidou.

 

Mais ce qui est le plus remarquable, c’est que ces juifs d’Europe de l’est ne sont en fait à l’origine que des Khazars.  C’était une tribu belliqueuse vivant aux confins du territoire asiatique. Un peuple si hostile que même les asiatiques les chassèrent hors d’Asie vers l’Europe de l’Est, où ils établirent un grand royaume Khazar de plus de 1 300 000 kilomètre carré. En ce temps là, la Russie n’existait même pas ; pas plus d’ailleurs que la plus part des pays d’Europe. Le royaume Khazar était le plus grand pays d’Europe ; si grand et si puissant que les autres monarchies voulant entreprendre une guerre s’appuyaient sur les Khazars qui pouvaient leurs louer une armée de soldats.  Ils exerçaient un culte Phallique aussi immonde et répugnant qu’à la fin ils résolurent d’adopter une religion plus convenable.  Leurs choix se portèrent sur le Judaïsme.  Ils envoyèrent des gens se former aux écoles talmudiques de Pumbedita et Sura pour ensuite ouvrir des synagogues et des écoles. Le peuple khazars devint ainsi juif sans être pour autant sémite.  Aucuns d’eux n’avaient d’ancêtres en Palestine. Mais cela ne les a pas empêché de demander aux peuples chrétiens de supporter une invasion armée en Palestine en prétendant : ’’Vous voulez aider à rapatrier le peuple élu de Dieu vers leur terre promise, leur foyer ancestral, n’est ce pas ? C’est votre devoir de chrétien. Nous vous avons donné un de nos enfants comme votre Dieu et Seigneur ; vous allez à l’église tous les Dimanches et vous vous agenouillez pour adorer un juif et nous sommes juifs’’. Ces Khazars, ces asiatiques, ces turcos finnois étaient une race à la base mongoloïde qui fut chassés d’Asie vers l’Europe de l’Est. Combien était-il  donc ridicule de voir les grandes nations chrétiennes du monde affirmer : « Nous nous engageons à utiliser notre pouvoir et notre prestige afin de rapatrier le peuple élu de Dieu vers leur terre promise, leur ancestral foyer. »
Ce mensonge continue à sévir, pour la simple raison qu’ils détiennent toujours les médias d’occident, les banques et une partie   des partis politiques.  Il est bon de connaître ce que font les juifs le jour du « grand pardon » : Ils entrent dans une synagogue, puis ils se tiennent debout pour répéter trois fois une courte prière appelée ’’Kol Nidre’’. Dans cette prière, ils lient un pacte avec leur Dieu tout puissant ; où, quelque soit le serment, l’agrément, ou bien l’accord qui se ferait dans les douze mois à venir,  se verrait être nul, sans effet, caduc, et ne sera en aucune condition honoré. Le serment n’a pas lieu d’être respecté ; l’accord ne sera pas suivi ; la parole donnée ne sera en aucune mesure tenue. Tout engagement n’aura ni effet ni force. Par ailleurs le Talmud stipule que, quelque soit la parole d’honneur donnée, ou bien l’accord entreprit, on doit de se rappeler le ’’Kol Nidre’’ ; prière récitée le jour du grand pardon. Ainsi, automatiquement celui qui la récite se verra totalement absout de toute conséquence et sera de ce fait déchargé de toute obligation de respecter sa parole.

http://www.youtube.com/watch?v=dvWxoYULWrw

Difficile après çà de croire en leur loyauté ! De plus, n’ont-ils pas créé un réseau dans le monde entier, qui collabore avec le Mossad ? Ces juifs de la diaspora, se nomment les « Sayanim » , c’est-à-dire les informateurs en hébreu. D’après Jacob Cohen, ils seraient dans les 3.000 en France et se recruteraient au sein du Bnaï Brit (une franc-maçonnerie juive internationale) et autres organisations juives nationales comme le CRIF.  Un livre est paru sur ce sujet : « Le printemps des Sayanim » aux éditions l’Harmattan.

http://info-palestine.net/article.php3?id_article=9047

http://jacobdemeknes.blogspot.com/

http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/article-le-printemps-des-sayanim-recit-de-jacob-cohen-50005415.html

C’est ainsi que de nombreux attentats ont pour origine le Mossad, mais exécutés avec l’aide des Sayanim, ils sont bien plus difficiles à détecter. Les attentats de Buenos-Aires par exemple :

http://www.voltairenet.org/article141896.html

Pour plus d’informations sur le sionisme, on se doit d’écouter le discours de Freedman (1890-1984) en 1961, à l’hôtel Willard de Washington DC.

http://www.dailymotion.com/video/xiphun_discours-benjamin-freedman-1961-partie-1_news

http://www.dailymotion.com/video/xipiaa_discours-benjamin-freedman-1961-partie-2_news

http://fr.wikipedia.org/wiki/Benjamin_Harrison_Freedman

Lire aussi :

https://effondrements.wordpress.com/2012/06/06/lintelligentsia-sioniste-responsable-de-la-seconde-et-troisieme-guerre-mondiale/

https://effondrements.wordpress.com/2012/08/11/lhorrible-genocide-sioniste-contre-les-juifs-sepharades/